ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Dim 04 Déc 2011, 13:17


Pour Victor Jara


Xochipelli



Le 11 septembre 1973, un autre 9/11, le Président Salvador Allende, démocratiquement élu au Chili, est renversé et assassiné par la clique de psychopathes à la solde de Pinochet et de la CIA. Le 16 septembre 1973, le poète et chanteur Victor Jara est criblé de balles, au Stade de Santiago de Chile, après avoir été torturé et après qu'on lui eut brisé les mains, quelques jours avant l'anniversaire de ses 41 ans.
L'introduction de cette “Edition Spécial 2012” de “Semences de Kokopelli”, je la dédie ainsi à Victor Jara, le chanteur mystique qui aviva ma flamme révolutionnaire, et mon volcan libertaire, lorsque j'avais 20 ans.
«En tu cuerpo flor de fuego / tienes paloma / un temblor de primaveras, palomitay /un volcán corre en tus venas».
Il fut l'un des plus beaux fleurons de cette constellation de chanteuses et de chanteurs, Violeta Parra, Quilapayun, Inti Illimani, et tant d'autres, qui luttèrent pour libérer les terres de l'Amérique Latine de l'emprise, vieille d'un demi-millénaire, du Génocide Occidental. Aujourd'hui, ne nous leurrons pas, ce génocide, le fruit pourri de plus de deux mille années de patriarcat et de monothéisme, perdure. Les sols de l'Argentine et du Brésil sont irrémédiablement brûlés par le glyphosate de Monsanto, les forêts de l'Amazonie sont abattues pour faire place au soja transgénique de la mafia (pour nourrir le bétail de l'Europe et les poulets de la Chine). Quant au génocide humain, il perdure dramatiquement à ce jour: les multinationales de l'eau n'hésitent pas à massacrer les Mapuches dans le sud du Chili pour leur voler leurs ressources aquifères tandis que les milices de Syngenta exproprient et tuent au Paraguay. La semaine passée, au Pérou, une quinzaine de curanderos, des shamans de lignage ancestral, ont été assassinés par les dévots d'une église évangélique... La Théologie de l'Annihilation, ad nauseam.
Je ne m'étendrai pas - je ne m'étendrai plus - sur le Génocide Occidental: vers la mi-juillet 2011, j'ai pris la décision intérieure de ne plus analyser ni investiguer le massacre permanent de la biosphère mis en oeuvre maléfique par la clique démente et inhumaine qui a pris tous les Peuples de la Planète en otages. Je ne suis jamais retourné sur le web, depuis lors - et je n'y retournerai plus - sauf pour la gestion quotidienne de mes courriers électroniques et des autres vicissitudes de cette vie moderne qui nous oblige à passer sous les fourches caudines de sa réalité virtuelle. Pour combien de temps encore?



Ma dernière livraison de l'analyse du Génocide Occidental fut mon article, présenté à la fin de cet ouvrage, sur la contamination radioactive de toute la chaîne alimentaire planétaire en 2012, générée par Fukushima, et sur la troisième guerre mondiale radioactive initiée en août 1945 au Japon. Hiroshima-Nagasaki/Fukushima, deux fois 33 années, la boucle est bouclée et le Japon se meurt. Fukushima, c'est la cerise empoisonnée sur le gâteau toxique "nucléaire" Occidental, une cerise d'amplitude planétaire, un événement d'extinction.
Ce sont ainsi 66 années de guerre à l'encontre du système immunitaire de l'humanité, et de la gent animale, menée par les "radicaux libres" (sans commentaires) et que l'on ne peut subjuguer que par l'apport permanent d'éléments anti-oxydants, pour ne pas dire, ultimement, d'éléments anti-Occident. Les quatre mois que je passai - depuis le "tsunami" (!?) du 11 mars 2011 qui détruisit le Japon - à sonder le syndrome de Fukushima, et à en rédiger les chroniques de désastre sur le blog quotidien de Kokopelli, me plongèrent, en juillet, dans une crise existentielle qui me convainquit - s'il le fallait encore - de la nécessité inéluctable de promouvoir: la Fertilité de la Terre, la Co-Evolution avec Gaïa-Sophia et la guerre shamanique afin de neutraliser, à jamais, les criminels déments et inhumains - très peu nombreux en vérité - qui sèment à tous vents la ruine et la désolation sur cette belle Planète, la Terre. Nous sommes les Enfants de la Rébellion et nous sommes en Chemin.

«Hijo de la rebeldía/ lo siguen veinte más veinte / porque regala su vida/ ellos le quieren dar muerte».

En 1973, Victor Jara fut l'un de mes héros et, quarante années plus tard, il le reste encore, profondément ancré dans les veines anarchistes de mon coeur libertaire. An/archos: sans autorité. Et je le chante toujours, avec ou sans guitare. [/size]«A desalambrar, que la tierra es nuestra, es tuya y de aquel»[size=9]. Aujourd'hui encore, au Chili, des femmes éplorées fouillent de leurs mains meurtries les sables du Désert d'Atacama (voir "Nostalgia de la luz") en quête des ossements de leurs bien-aimés, fauchés dans la fleur de l'âge, par milliers, par les monstres sanguinaires Chiliens à la solde de l'Occident dégénéré. Le temps de ces monstres est compté. Nous sommes les Peuples et nous sommes en Chemin.

En 1973, un autre de mes héros, le barde Jacques Bertin - que nous chantions en coeur, enivrés de haschich, et les yeux embués de nuits blanchies de jeux de Go effrénés - en appelait à la Terreur Fertile!

«Terreur, je veux, Terreur, je veux répandre / Comme un apport de sang dans l’organisme fatigué / Guerres saintes partout, on vous avait confié des armes / Qu’en avez-vous fait, souvenez-vous, qu’en avez-vous fait? / Dîtes, qu’avez-vous fait de la parole qui est une braise ardente? / On la prend à pleines mains, on porte le feu / Dans les terres épuisés, dans les mauvaises blessures / Dans les mauvais sommeils, ou sur les yeux des gens qu’on veut aimer».

Aujourd'hui, à l'approche de 2012 et de la Fin du Cycle Maya, Jacques Bertin oserait-il encore proférer ses paroles prophétiques? Sans doute pas. La clique des psychopathes s'est arrogé le monopole du Terrorisme, et le pire, le Terrorisme d'Etat, soutenu par une pléthore de pseudopodes institutionnalisés: polices, armées, édu-castrations, églises, tribunaux, medias, banques... Quant aux multinationales du complexe militaro-industriel, adombrées par la Terreur d'Etat, elles disséminent leurs attaques mortifères au sein même du tissu de la Vie: terreur alimentaire, terreur médicinale, terreur radioactive... Mais plus pour longtemps. Prédateurs de toutes mal-éthiques, tremblez! Nous sommes les Tribus du Futur et nous sommes en Chemin.
"Menace". Tel fut le titre du poème-chanson de Jacques Bertin, à l'aube de ces années 70. Ses paroles ne furent-elles pas annonciatrices de notre époque de dégénérescence intégrale? Ecoutons-le.
«Peuples, ah vous ne croyez plus beaucoup à l’amour ni à l’insolence / Si je dis "peuples", pour voir derrière vous, vous vous tournez. / Quel est celui que par ce vocable suranné je désigne? / La révolte vous semble affaire de maniaque ou d’enfant gâté.»

«Monde captif, O monde sans amour, monde fragile / Brave gens qui vous êtes laissés drainer / Je veux répandre la terreur comme une marée patiente / Il reste peu de temps pour sauver le monde et vous sauver / Il reste peu de temps pour la sainte colère.»
Il ne reste effectivement que très peu de temps pour la rage sacrée et je convie tous les cul-bénis de la tolérance inconditionnelle à passer leur chemin car sinon:
«Il sera aussitôt et simplement trop tard / Trop tard pour tout, pour la colère et pour le cri / Trop tard pour la fuite et trop tard pour la révolte / Trop tard pour le dernier bateau et pour la lutte et pour la vie».



Ce n'est pas l'Amour qui nous a plongés dans cet enfer généré par les psychopathes et ce n'est pas l'Amour qui nous en sortira. Nonobstant, la tolérance, la compassion, la générosité, le pardon et l'amour inconditionnel, oui, mille fois oui: entre nous, car ce sont des vertus qui fondent notre humanité. Quant aux dé-générés qui se sont éloignés des voies de l'humanité et de l'humanisme... ils seront bientôt désélectionnés et s'en retourneront vers l'Abîme, leur mère. Et l’abîme comme un ventre attire les fous qui vont s’y damner».







Et clamons-le haut et fort: cet essai n'est pas un appel à la violence physique, loin s'en faut. Cette alternative ne nous est pas "légalement" autorisée par les codes juridiques mis en place par le chapelet des Naboléons - handicapés de la joie de vivre et de la puissance orgasmique - qui se sont égrenés au fil des siècles du Génocide Occidental et qui sévissent encore, mais plus pour très longtemps. Cet essai est tout simplement "Un plaidoyer pour la Rage, l'Insoumission aux autorités et la neutralisation des psychopathes déments et inhumains". C'est un tout un programme, j'en conviens, et c'est également le sous-titre du quatrième ouvrage de ma collection Liberterre: "La chasse aux prédateurs est ouverte". Cette collection est dédiée aux ouvrages de John Lash dont l'oeuvre bouleversa ma vie après la lecture de son ouvrage-maître, "Not in His Image", que je traduisis avec le titre "La Passion de la Terre". Les lectrices et les lecteurs, qui s'intéressent à la Métahistoire de John Lash, trouveront en page 162 les trois premiers essais de son cycle "2012, Transmutation Planétaire: essais sur la fin du Kali Yuga et la Fin du Cycle Maya". L'intégralité de ce cycle - ainsi que quasiment l'intégralité de
son oeuvre écrite - sont disponibles sur mon site personnel "Liberterre.fr". Et c'est ma très grande fierté (un reliquat égoïque que les communions à l'Ayahuasca n'ont pas encore réussi à extirper de mon être profond!) et ma joie incommensurable d'avoir eu le privilège de traduire, d'introduire au monde francophone et de publier, en "open source virtuelle" tout autant que sur le papier, l'oeuvre géniale de ce Métahistorien Païen dont la mission, en Open Source Gaïenne, est d'honorer la Terre-Mère, Gaïa-Sophia, Pacha-Mama. Au service de la Vie.
S'il est un postulat Païen que John Lash, le Terton du Maine, a mis en exergue, c'est bien celui-là: les voies de la Terre-Mère sont loin d'être impénétrables! Elles sont claires comme de l'eau de roche: Gaïa veille à l'Equilibre de la Vie ainsi que le proclame Neytiri, dans cette ode au Paganisme, dans cette sublime allégorie que constitue le chef-d'oeuvre cinématographique de Cameron, "Avatar". Gaïa veille et s'éveille et Kali-Ma est en Chemin.
Et si le destin des clans est encore d'être clandestins, cela ne saurait trop perdurer. Les Temps changent. Les clans et les tribus émergent, les clans de Xolotl et les troupes de Kali-Ma, les tribus de la Femme Bison Blanche... Nous sommes ceux-là mêmes que nous attendions, ceux-là mêmes que nous espérions. Nous convions - et nous sommes - l'étincelle de Vie au travers des processus d'extinction. Car la neutralisation des psychopathes - mise en oeuvre avec élégance et en hommage à la Beauté de Gaïa - ne doit pas nous faire oublier l'objectif primordial de notre quête: la promotion de la Fertilité de la Terre, dans la co-évolution avec l'Etre Planétaire.

«Il nous faut des porteurs de paroles avec des chenilles d’acier dans la tête / Pour conduire dans les vallées ce peuple hagard de jeunes gens /.../ Ils ont foyés le vieux monde corrompu d’un buisson brûlant / Paroles, pour porter des coups, parce qu’il est grand temps, Paroles / La vérité, la vérité, comme si la vie en dépendait / Paroles, pour ouvrir un territoire avec des blessures fertiles /O Paroles, avant que ne s’avance la saison».

La Vérité comme si la Vie en dépendait! Et la Vérité est sur le point d'éclater au grand jour. Car la culmination des oeuvres maléfiques de la clique des surro-prédateurs (ceux qui se "nourrissent" des membres de leur propre espèce) sera également la révélation de leur nature authentique. Et le rideau tombera...

Nous en appelons à la fougue et à l'enthousiasme des Jeunes Gaïennes et Gaïens - ceux qui répondront, et qui répondent déjà, à l'Appel du Futur - pour fomenter une Gaïaspora de Kokopelli, pour disséminer des Semences de Fertilité dans les berceaux des terres encore jouissives. Quant aux terres dévastées par le Génocide Occidental, nous les régénérerons: faites l'humus et pas la guerre! Fertilidad del Suelo. Et tous les grands initiés de l'agro-écologie, Albert Howard, Rudolf Steiner, Fukuoka, John Jeavons, Philip Callahan, etc, l'ont fort bien compris depuis longtemps: notre mission n'est pas de cultiver des plantes mais bien plutôt de faire croître de la terre. La Régénération comme si la Vie en dépendait! Prenons exemple sur notre Mère la Terre: trente années après l'éruption du Mont Saint Helen, la Nature a "repris ses droits". Elle ne les a sans doute jamais perdus - mais c'est une toute autre histoire.
Kokopelli capte de ses antennes telluriques le chant de la Terre-Mère, le chant de la Vie, et il en impulse de sa flûte magique les semences qu'il sème au gré des grands vents planétaires dans une atmosphère vivante et prégnante d'impulsions orgiastiques: des semences de plantes et d'arbres mais aussi des semences d'hérésie, des semences de rage sacrée, des semences de révolte, des semences de générosité, des semences de dissidence, des semences de Révérence pour la Beauté de Gaïa... Et puisse Kokopelli, de sa même flûte magique, "enchanter" les surro-prédateurs et les plonger dans les tréfonds de l'abîme d'immoralité dont ils n'auraient jamais dû sortir! Il est des résidus monstrueux que l'on ne saurait composter.
En attendant que Gaïa mette en oeuvre les transformations épigénétiques permettant aux enfants du futur de survivre dans un monde radioactif, confions aux argiles et aux zéolites bienfaitrices le soin de régénérer nos corps physiques et le corps humique de la Terre. Et en attendant que Gaïa, tout comme Eiwa dans Avatar, envoie "ses animaux de pouvoir" neutraliser les psychopathes déments et inhumains, confions à la lumière des plantes intructrices, médicinales et sacrées, le soin de nous guider sur des voies exemptes de psychopathie. Il en va de la survie de l'espèce humaine.
Pour fêter nos vingt années de lutte contre la mafia semencière et agro-chimique et pour célébrer nos vingt années de promotion de la biodiversité alimentaire et de la fertilité de la terre, nous avons la joie de mettre en oeuvre, en août 2012, un Festival Kokopelli/Pacha-Mama, dans la Vallée Sacrée des Incas, à quelques pas d'Ollantaytambo, point de départ vers le mythique Macchu-Pichu, sur les terrasses mêmes où les Incas cultivaient leurs plantes médicinales. Les agronomes Incas furent parmi les plus fertiles et les plus innovants de l'histoire humaine récente. Nous leur rendrons hommage.
Au Pérou, terroir au sein duquel la culture ancestrale Andine survit malgré les attaques permanentes du Génocide Occidental, l'Ayahuasca, le cactus San Pedro et la Madre Coca sont partie intégrante du patrimoine national et sont "protégés par la Loi Péruvienne". En France, toutes ces plantes sacrées sont interdites par les mafieux pour la protection du lobby de l'héroïne, de la cocaïne et de toutes les autres drogues dures qui détruisent inexorablement notre jeunesse. Mais la Rage monte.

Cet automne, au Pérou, la Madre Yagé nous a éclairé le chemin et j'ai perçu, pour la première fois de ma vie, la Lumière Organique. Puissent la Pacha Mama, les Apus de la Vallée Sacrée des Incas et les plantes instructrices et sacrées nous baigner de leur lumière d'or et nous adombrer de leurs forces telluriques majestueuses dans la mise en oeuvre de cette célébration de la Joie et de la Fertilité. Nous sommes les Peuples des Semences! Shista!

http://co109w.col109.mail.live.com/mail/#

envoie de Dominique ce matin , que je remercie pour sa confiance depuis des années!

http://www.kokopelli-blog.org/

revisiter tous les sujets de J.Lash et de Dominique Guillet :

http://www.liberterre.fr/metahistoire/contraviolence/chasseouverte.html

http://antahkarana.forumzen.com/t667p30-chaman

http://antahkarana.forumzen.com/t2314p15-danger-de-cooptation-de-la-vision-planetaire

http://antahkarana.forumzen.com/t191-kundalini-tales


Dernière édition par AMBRE le Jeu 09 Mai 2013, 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Dim 04 Déc 2011, 15:21

Bonjour à tous.

Citation :
Nous en appelons à la fougue et à l'enthousiasme des Jeunes Gaïennes et Gaïens - ceux qui répondront, et qui répondent déjà, à l'Appel du Futur - pour fomenter une Gaïaspora de Kokopelli, pour disséminer des Semences de Fertilité dans les berceaux des terres encore jouissives.

Il serait désastreux, voire catastrophique d'organiser une "gaïaspora" avec des humains aussi imparfaits. Il faut rester coi tant que l'humanité n'aura pas muté. C'est un nouvel état de conscience qui doit désormais émerger des souffrances et douleurs qui vont bientôt survenir.

Il faut prendre son courage à deux mains et affronter lucidement les sévères expérimentations que doivent maintenant éprouver tous les humains en se disant qu'il n'existe aucune échappatoire.

Quant aux semences biologiques, pas d'inquiétude à avoir: la vie n'est pas apparue par hasard. Elle reviendra sur cette planète conne sur d'autres de l'immensité de l'espace interstellaire.
La vie ne sort pas du néant. C'est une la manifestation d'une Volonté ou d'une information (voir les autres sujets de ce forum) d'un autre domaine cosmique.

Si la peur est génératrice de sagesse, la panique peut au contraire gravement compliquer le processus d'Évolution.
Bonne fin de week-end.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
myrrdin



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 172
Date de naissance : 05/04/1960
Age : 57
Localisation : burgondy
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Dim 04 Déc 2011, 20:51

La peur generatrice de sagesse ?

ce ne serai pas par hasard la plus grosse chaine ?


"la prédation à l’encontre de ses propres congénères, à l’intérieur de l’espèce. La contre-violence constitue la réponse correcte et authentique, d’un point de vue éthique, à une telle prédation."



et qu'en est il vis a vis de la predation contre cette terre dont la conscience subtile et agissante est appelée Gaia par certains Sophia par d'autre ou tout simplement "la grande Déesse" ?

Alors la chasse ne serai peut pas deja ouverte depuis le commencement ?

La difficulté pour un chasseur c'est de cibler un nuisible predestiné au sens de la contre offensive indispensable et il se sait dans l'ombre de la multitude qui est elle meme en quelque sorte un premier adversaire , la premiere epreuve c'est bien sortir de la foret et dans "la foret" !

Car dans un premier temps il y a eu et il y a encore une premiere bataille au sens du choix de prendre le risque delibéré d'informer le troupeau et de retourner les peurs comme arme de survie defensives mais cela a ses limites :

cette forme semble un peu comme une ligne "Magie-mot", puisque les moyens de l'adversaire sont demesurés et se sert d'abord de la multitude des brebis et moutons a tondre comme defense passive contre toute contre attaque " c'est pas moi ...c'est l'autre ...."

Ainsi il avais ete fait pour le vague-sein du cochon-palmé , a chaque occasion on pouvais prendre a parti dans n'importe quel lieu et demander pour la sauvegarde de ne pas se faire piquoter , des blogs l'ont fait mais d'autres dans la rue des vaches ou avec ses proches

...et la "rumeur soupirante" avais fait le reste, mais seulement pour cet episode et la memoire collective broyée a vite oublié et chaque mouton a repris plus ou moins son train train d'inconscience !


Donc maintenant on constate que c'etais une minuscule victoire et peut etre encore plus dangereuse puisque les Thons-tondeurs connaissent d'autant mieux la stratégie de cette fuite en avant et donc ca continue ca repart ca s'emplifie comme un furoncle infame qui pourri un corps qu'on appelle maintenant de l'espace intestellaire galactique des mouches killeuse "le clapier des mous-tondus "

et tout cela parceque la plupart des memes qui ont eu peur de se faire piquoter l'arriere train n'ont pas rués et mordus pour autant contre la clique infernale des zigouilleurs en petit nombre certes ...comme ces moutons-carabins meme pas cons-vaincus qui etaient tout de meme dans les centres a pomper avec brio "a vos rang fix" pour ne pas perdre leur chers petite feuille a aguicher pour torcher, saigner ce troupeau et faire des recommandations
pour les blaireaux apothicaires contre de la feuille pour singe.

De la meme maniere les familles encornés qui travaillent dans des centres de jus d'atome sale preferent rester dans leur choux gras si un des leurs y pait en silence alors il se taisent , idem dans les industrie smil-bliques d'attrape gigot ou dans bien les postes aux clés du nain-justice ou de service anti-sauce ou d'Antre-prises diverses...

alors le pire ennemi n'est ce pas la peur elle meme ?


parce qu'ils ont peur de cette baguette aussi terrifiante qu'un nain en carton pâte dans la luzerne , les anes bêlants d'avidité et leur propre peur abjecte mais la carotte de leur picotin d'avoine ...ce qui les menent a l'asservissement passif a leur prochaine destruction et ces epreuves épouvatables planifie par les psyk-os-de-pâtes pour que toute les souffrances soient vampirisées par les suceurs parasites de bien de sorte et la maladie se repand de l'interieur ...la peur elle meme !


alors le vrai combat doit avoir lieu c'est fatal contre le predateurs d'une part mais aussi contre les abatteurs ainsi que les tondeurs a télécommande ...
.

Il doit atteindre maintenant d'autres objectifs précis comme un oiseau sauvage qui veut sauver sa couvée ainsi une petite mésange peut mettre en deroute un plus puissant qu'elle et plus gras et fort mais lache ...

c'est dans la force de la determination de quelques uns sans faille que se trouve la survie de l'espece

dans l'ethique du felin ailé c'est d'abord de se savoir fragile par l'isolement mais de trouver l'occasion ainsi de se renforcer dans ses propres qualités .

et s' il y a une nuance initiale qui est sensé n'impliquer pas d'objectif personnel mais il faut pourtant connaitre sa cible comme si c'etais soi meme et le terrain de cette chasse car le vrai combat commence toujours par le connaissance de ses ailes .


ensuite la surprise et le moyen se trouve en general dans la maniere par laquel le predateur sevit et c'est un sale mouton lache par definition , donc le debusquer sur son terrain qu'il croit connaitre ou dans son trou a rat
ainsi les chasseurs choisissent les meilleurs moyens adaptés dans chaque cas .

et la chasse suppose de connaitre une ou plusieurs des faiblesses des grands nuisibles et il faut tout de meme que ce soit assez fracassant pour ne pas aussitot qu'un remplacant prenne la releve ...

ou bien choisir de faire le prochain gigot d'agneau bêlant ?

.
Revenir en haut Aller en bas
yves LE MAITRE



Masculin
Cancer Singe
Nombre de messages : 17
Date de naissance : 05/07/1968
Age : 49
Localisation : nantes
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Dim 04 Déc 2011, 23:02

bonjour,

le christ est un agneau.

C'est le seul vainqueur contre la mort.

Les derniers soldats à ma connaissance qui on t réellement agi pour changer le monde contre les prédateurs sont morts depuis 800 ans. Ils ont construits les cathédrales, induit les principes démocratiques, et créé la première banque européenne.
Évidement, les principes de cette banques étaient à des années lumières de la banque la plus vertueuse que l'on puisse trouver actuellement.


Tout cela pour dire que l'histoire se répète. La vie entrainera la vie, quoi qu'il en coute. La folie des hommes les mènera cette fois ci à leur perte comme rarement autrefois cela est arrivé.


Et alors ? Que sommes nous pour crier à l'injustice, à la folie, ou à l'échec, si ne nous ne sommes même pas capables de vaincre la mort ?

J'ai aussi un ami guérisseur, qui travaille avec l'esprit de l'eau. Il prenait de l'ayahuesca, en plein jour, seul.

de temps en temps, depuis qu'il est parti, il me fait signe. Rien ne sépare ceux qui oeuvrent par humanité.

bien à vous.

yves




Revenir en haut Aller en bas
myrrdin



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 172
Date de naissance : 05/04/1960
Age : 57
Localisation : burgondy
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Lun 05 Déc 2011, 05:56

Ils sont morts les derniers combattants il y a 800 ans ?

lesquels ? ceux qui voulaient délivrer en ecoutant un Pierre lermite , une seule marmite infernale a remplir de caillasse des victimes pour enseigner la encore une "bonne" parole du mous tondeurs pour des mouton dus sur un champ de ruine et de cadavres pour que l'autoroute fiscale d'une pax romanae aussi bien qu'a d'autre epoque les serviteurs de Seth a memphis ou d'un autre avatar dans une ville aux septs murailles sous la glace sous la mer ou le sable peut importe , comme des monceaux de ruines sur d'autres monde devenus comme la lune ou pire ...

Idem les abatteurs de l'Irminsul, comme 800 ans auparavant les legions romaines pour detruire les derniers sur une ile de Mona qui refusaient la dime et la corvée romaine et agitaient l'esprit premier a l'independance interieure et au sentier de la nature qui y mene.

La meme hypocritement pieuse lamentation hommage a tous les tondeurs et devoreurs de cette faucheuse pour une histoire récompilée d'une nouvelle sorte d'Osiris fait Yae-chs-uouh! par malice du verbe antique .

tant de mensonges et tant de sang versé a un Ankou qui ressemble a ce qu'on rencontre dans le monde paralelle et qui sussure insidieusement " mouton beeh ! mais pait (et grossit et ensuite .... a-mou-dre" pour le tontondeur local vampire qui se fait le relai d1gré-gaire-egre-Gore !

Qui peut bien demander a chaque brebis de se ranger sagement dos au mur en silence & induire a soutenir ces modeles de fourberies au jour le jour de petites vies minables en engraissant les archontes et leurs seides qui ont inventés des Mictlantecuhtli ou Kali et tant d' autres pour leur profit et l'asservissement et distribuer des miettes a une pyramide de suffrageurs qu'on tiens par le nez la langue et le bout de la queue maintenant cachée comme un derniere protuberance des protéiformes ratés galactiques.


& surtout priver la creature de retrouver sa vraie place ni sa vraie dignite ou la garder avec la petite etincelle dans un merveilleux temple vivant !

"tu es une creature libre tu doit te battre vivre et aimer " mais pas en nourrissant la vermine des parasites de l'entre mondes ni ses parasités ... tenter de les guerir oui! mais ceux qui le demandent et le meritent et ne recommencent pas leurs erreurs sans fin.

& qui etais la veritable Myr-Ish dite magdalena dans son evangile sur la gnose transcendante ?
Aurai elle accepté beatement alors que tous les filles et les fils de la Conscience vivent deja pour une part ici ...une part ailleurs ?

& qui etais en realité un Ram ou cet homme debout secouant le pouvoir romain ou des banquiers du temple local pour reparler de ce royaume d'Eternité a chaque cycle?


metempsychose, retour ...peut on vraiment mourir si ce n'est en s'endormant dans l'inconscience d'une creature ramenée a moins que l'état d'animalité qui au moins vit avec son esprit-racine au centre de son cosmos ?


et ceux la qui crient interieurement i~a~é~o~ou~u
n'ont jamais eu peur ni rendu hommage a la mort qui pour eux n'a meme jamais existé :


La Divinité parle par sa bouche et dit :
Je suis un vent de la mer,
Je suis une vague de la mer,
Je suis une voix de la mer,
Je suis un bœuf de sept combats
ou Je suis un cerf de sept dents de fer !
Je suis un griffon sur une falaise,
ou Je suis un faucon sur une falaise,
Je suis une larme du Soleil
Je suis une fée parmi les fleurs
Je suis un sanglier,
Je suis un saumon dans un étang
Je suis un lac dans une plaine,
Je suis une colline de poésie,
Je suis une flèche décochée ... pour la bataille,
Je suis un dieu qui met le feu à la tête
ou Je suis un dieu qui forme la fumée,
pour le feu sacré pour une tête.
Qui, si ce n'est moi, peut révéler
les secrets du dolmen
de pierre Brute?


&Aile-il ne se laisse pas entrainer a l'infamie d'une fausse pieuseté faiblesse odieuse a tout Etre Conscience qui se respecte et ne laisse pas massacrer ses freres et soeur ni ravager son temple sans le defendre


etais il lache ... ECCE HOMO ?
Revenir en haut Aller en bas
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Lun 05 Déc 2011, 11:31

Salut Myrrdin
Citation :
ce ne serai pas par hasard la plus grosse chaine ?

La peur est la SEULE chaîne. La Peur est incluse dans notre patrimoine génétique à notre naissance.
Connaître et maîtriser la peur est notre seul devoir durant nos incarnations. C'est la condition nécessaire et suffisante pour que les esprits deviennent enfin clairvoyants.

Pour répondre en vrac aux autre messages, la prédation est un facteur de régulation. La Vie biologique est beaucoup trop prolifique pour que la prédation n'intervienne pas comme un glaive brandit par les Lois des Cycles, d'Évolution, et de l'Équilibre.
Par ailleurs la Mort est Mère de la Renaissance.
C'est durant notre passage dans l'au-delà que les expériences et les informations accumulées au cours des incarnations s'inscrivent définitivement dans les gènes (cf les processus biologiques décrits par Jaqueline Bousquet)pour générer des êtres meilleurs ou plus performants, devenus aptes à appréhender l'immense complexité de notre monde dans une vision panoramique.
C'est alors que les humains les plus avancés spirituellement pourront accomplir la migration vers un autre domaine cosmique. (cf "Nous les Dieux" de Bernard Werber)

En résumé, les humains vont exercer leur prédation sur la Terre, notre planète, jusqu'à périr eux-mêmes dans les souffrances les plus horribles. Mais en contrepartie, ce sera une chance pour eux d'entrer en fusion avec Elle, de la comprendre, de la sentir gémir. Alors les humains pourront peut-être ressentir le désir de repentance.
En tout cas, je l'espère.

Mais de toute façon, il faut se préparer à mourir. C'est un processus inéluctable.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
myrrdin



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 172
Date de naissance : 05/04/1960
Age : 57
Localisation : burgondy
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Lun 05 Déc 2011, 18:00

Bonjour Kernoa

certain(e)s sont deja pour ainsi dire en fusion avec ce que tu decrit cela des la naissance et c'est tres penible de se faire comprendre dans sa propre espece
comme le vilain petit canard qui voit deja pardela les immensité dans un perle de rosée et le chant des oiseaux .

pardon pour ne pas avoir le temps de retrouver les experiences caracteristiques et les auteurs sauf le premier qui est le plus connu et aussi le plus mal il semble


le concept de predation facteur de regulation est issu notamment des premiers travaux politiquement recupérés de Charles Darwin mais dans le reste de ses etudes sur 50ans est bien moins connu il cherche semble il a demontrer tout le contraire avec l'etudes des interactions commensalisme symbiose et aussi ....parasitisme

et dans son cas personnel le drame c'est qu' il etais conditionné par dogme a essayer de realiser dans son groupe restreint familial une forme de selection eugenique qui d'ailleurs a echoué comme a d'autres epoques differente d'autres familles l'ont tentées tout comme pour les animaux d'elevage . La degradation est logique parcequ'elle ignore d'autres interactions plus abstraite et complexes

on ne defie pas L'Amour dans l'harmonie universelle ainsi en tant que la force premiere !

Seules un petit nombres de populations "déviantes" au sein des espêces sont invasives ! notamment des taxons de plantes hors de leur biotope d'origine , ou de rongeurs comme les rats , des insectes comme certains genres de fourmis ou de sauterelles ... et certaines catégories d hominidés ...pas tous au contraire !

Dans ces cas la natalité est une arme de destruction massive pour l'ensemble mais on n'a pas etudie profondement les raison qui sous tendent cette soudaine proliferation qui mene a sa disparition tout aussi rapide et brutale !



phenomenes qu'on a relaté chez les rats notamment a un certain niveau de stress toute la micro societé est conduite a l'aneantissement meme s'il y a territoire et nourriture sauf quelques rares individus "autosuffisants " et donc relativement marginaux meme au sein du groupe sont aptes a survivre a ces crises .

pour le regne vegetal les arbres secretent des phytohormones qui interdisent pratiquement la germination ou l'enracinement d'une graine au pied de l'arbre qui l'a concu .

pour le regne animal autant que vegetal les premiers facteur de regulation sont restreints implicitement par la nourriture l'eau et l'espace disponible et d'autre criteres qui tiennent simplement du choix tres selectif d'un partenaire de reproduction pour une fecondité reduite au strict minimum et selon cette sorte d'autoselection perfective .

meme chez les autres hominidés et la plupart des especes animale , la reproduction est plutot reduite voire au bord de l'extinction tout comme des milliers en ce moment .

tel papillon ou insecte ne peut consommer qu'une seule plante et aider a la reproduction de telle autre exclusivement ... et ladite plante secrete de substances regulatrices pour ne pas etre trop mangée ou pas du tout parfois ou bien laisser une part de ses graines intactes , comme la part de la nature dans l'antiquité

"tu laissera un rang d'epautre une part des fruits sans les arbres qui te nourrissent !

alors le role de l'homme veritable c'est apprendre a trouver sa juste place dans cette harmonie universelle en la decouvrant en lui meme d'abord ensuite autour de lui et de trouver l'accord pour estimer meriter de pereniser sa lignée et non l'imposer comme un droit qui devient une predation.

certains genes de l'ADN humains ...on peut chercher leur role vainement dans la deviance qui peuvent exister mais comme le ver de terre a les memes et d'autres en supplement ...


alors il faut compter sur d'autre facteurs purement parasitaires
comme l'eternuement est un reflexe provoqué par le virus et pour le repandre , les maladies veneriennes incitent tres largement a changer de partenaire le plus possible pour repandre le code genetique de la maladie et induire ainsi des comportements de domination ou de seduction maladives .

certaines maladies parasitaires sont a l'origine de folies meurtriere historiques "Bersek" ou de l'Amok tout comme certains produits d'origine autant vegetales qu'animales ou larves de dipteres des phenomenes de "zombification" partielles ou totales qui sont purement toxicologiques

pour la fin d'un etre vivant animal, il y a en general une usure automatique dans la mesure d'une programmation interne dite "telomerisation terminale" c'est a dire qu'a chaque cycle de mitose c'est comme la peau de chagrin d'un segment ADN non repliqué ceci depuis l'oeuf fecondé

en d'autre terme la durée de vie est programmée mais selon un temps interne et biologique assez court .

ce qui veut dire aussi que le genre modele doit vivre tres tres longtemps en reduisant d'autant sa fertilité par l'inhibition de non replique et de mobilisation de cellules souches qui sont en elles meme immortelles tout comme des bacteries et capable de regener n'importe quel organe et meme le corps en entier puisque son code n'est qu'une clé et la mémoire proprement dite ailleurs ...comme la lettre d'edgard poe ...

autrement dit la mort c'est une maladie et la peur une autre, les comportement negatifs des parasitoses ou des erreurs cumulées ...

et l'immortalité serai l'etat normal autant pour une tulipe ou un ver de terre que pour ce qui serai l'homme s'il choissais d'etre un ange en devenir ...

et le corps sa memoire formative n'est pas dans le code ADN ...ceci pour les chevres qui aiment tant deposer des brevets sur la facon de faire des clés sur le meme modele pour accaparer et asservir selon les besoins de leurs parasites ...

bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Lun 05 Déc 2011, 21:45

Désolé Myrrdin.
Je ne comprends rien à ton message.
Alors une fois de plus je sors mon joker.
Bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
Grok



Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 207
Date de naissance : 31/12/1975
Age : 41
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Mar 06 Déc 2011, 03:40

Lao Tseu a écrit:


Quand tous, sous le ciel, prétendent que le beau est beau, le laid apparaît.


Quand tous pensent bien savoir que le bon est bon, le mauvais apparaît.


Être et non-être s’engendrent l'un l’autre. Difficile et facile naissent l’un de l’autre. Long et court entraînent une différence de forme réciproque.


Haut et bas créent une inégalité réciproque. Le ton et la voix s’accordent l’un à l’autre. L’avant et l’après succèdent l’un à l’autre.


C’est pourquoi le sage adopte le non-faire ; il pratique l’enseignement sans paroles.


Quand l’oeuvre est accomplie, il ne s’attache pas à elle ; et comme il ne s’attache pas à elle, elle ne se détache pas de lui.


Tao Te King, chapitre 2

Revenir en haut Aller en bas
myrrdin



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 172
Date de naissance : 05/04/1960
Age : 57
Localisation : burgondy
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Mar 06 Déc 2011, 06:12

"C’est pourquoi le sage adopte le non-faire ; il pratique l’enseignement sans paroles"

yes spaciba la truie alienigene et dissidente va se mettre vite au vert ... de petits gris :)


A mediter pour le sens de la transmission de connaissance attribué a internet comme a tout media de communication ecrits ou meme verbal conceptualisés avec helas un code linguistique par essence imparfait et donc rendu trompeur et manipulateur par certains individus deviants qui les font se rendre predateur pour leur propre espece d'abord pour la conservation du milieu ensuite. le dogme ou le conseil qui tue toute veilleité de reveil transpersonnel : soit belle et tais toi ?

non communication imposé en rond dans des bermudes triangulaires comme ca on laisse les autres aliénifiés dans le smog dans ils se complaisent eux meme tout en se concentrant sur le cri de ralliement hypothetique que l'un devra pousser mayday ouups ! ...combat mental pourquoi pas ?

Les comportements de prédations ne semblent nullement propres seulement a l'espece humaine ....pas plus que le reste .


En ceci l'animal d'apres le dogme est sensé se fier surtout a ce qui etais defini comme instinct en faisant partie d'abord de son milieu parcequ'on croie que l'animal sauvage ne communique pas ? qu'on croit qu'une plante n'envoie pas de messages ?

http://www.envol-spiritualite.com/t1529-la-perception-extra-sensorielle-des-plantes

ou bien http://www.zetetique.fr/index.php/dossiers/60-perception-plantes

( et ces "superbes" esprits critiques leur meme methode de "zetétitiens" est tout de meme un flagrant delit de fausser les protocoles experimentaux deliberement dans le cas de la TK sur pyramides d'une part et par ailleurs les remarques qu'ils formulent eux memes sur un certain nombre d'experiences sensée etre le socle de la physique moderne sont parfaitement critiquables de ce meme point de vue qu'ils emploie a tour de passe passe manipulatoires pour classer tout ce qui n'est pas dans le dogme mainstream !
que ce soit pour la mesure de la charge de l'electron ou de la constante de gravitation , vitesse de la lumiere ... une belle prise de tete avec des gens qui ont la tete dans un etau grisatre a haute densite est inutile


et on croit aussi que les animaux n'ont pas de langage
ceux la en ont un ( les globicephales ! ) les autres ne sont pas certains de se comprendre facilement avec n'est ce pas avec ou sans joke ?


http://www.dauphinlibre.be/recherche-sur-les-langages-des-orques-et-des-globicephales.htm

et la methode ressemble trop a un comptage de papillons survivants dans un monde super pollué

par contre il a des instruments pour aider a entendre apprendre et communiquer
comme celui la http://www.neurophone-france.com/5119.html

et d'autres qui permettent aussi de voir un peu plus avec des filtres au bromure de pinacyanole comme copie instable et actuelle des lunettes de W L Kilner
http://www.sacred-texts.com/eso/tha/index.htm

bonne lecture
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Mar 06 Déc 2011, 08:48

Citation :
Monsanto pousse à la ruine et au suicide des milliers de paysans indiens
http://www.youtube.com/watch?v=s4Ko-tmDHiU&feature=player_embedded
Suicide collectif de 1500 fermiers indiens ruinés à cause des OGM
www.wikistrike.com
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
myrrdin



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 172
Date de naissance : 05/04/1960
Age : 57
Localisation : burgondy
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Mer 07 Déc 2011, 03:37

Oui Ambre c'est atroce

mais il faudrai peut etre chercher l'erreur fatale de la faiblesse et credulité qui a ete exploité chez ces "pauvres "cultivateurs a la base de leur endettement chemin du suicide ?

remonter loin loin ,
pas si facile de redevenir des enfants de cette terre ?

vous voulez bien suivre l'espineux sentier ?

La truie qui file avec une amie voit des chardons pres de sa taniere et decide de recolter cette sorte de "coton" un eté parcequ'elle souhaite se faire un coussin qui sera absolument naturel , pourquoi pas ?

mais helas les chardons sont devenus rares les années suivantes a cet endroit par ce simple prelevement a peine excessif d'une plante locale consideré a tort comme invasive ...

...ainsi que les chardonnerets et au moins une espece d'araignée et plusieurs papillons ...Donc l'année suivante soit on ne touche pas soit on replante sciemment des graines de chardons la ou il faut pour avoir du coton de chardon et des chardonnerets

& pour la petite histoire en franchouille il faut savoir qu'il a une amende pour les cultivateurs qui laissent des chardons dans leur champ ... alors que la convention de washinton interdit de detruire les chardonnerets ...


Ailleurs dans un coin d'Afrique et cela pourrai etre asie ou meme europe
c'est extrait d'un mémoire ethnographique authentique :


tel peuple premier etais habitué a recolter des graines alimentaires entre autre ... sur une grande superficie avec et depuis des centaines ou des milliers d-amnées il y a des des reunions d'echange de ceci et cela et puis des retrouvailles des rencontres , ca fait plaisir ou bien on se chamaille c'est la tribu comme au bureau ou dans son village vertical ...

Ensuite l'agri-Ku-lture s'en est melée avec la connaissance-religion-social-militaire-fiscalité qui impose de fournir une contribution volontaire ( si on peut dire ? ) a un collectif pyramidal qui est sensé rendre un service comme faire la pluie ou le beau temps de chat-man-croqueur qui ensuite devient curé percepteur psychanaliste reiki et defenseur guerrier contre un ennemi qui est bien pratique quand on raconte pas qu'il a un lion ou un demon un terroriste ...ou qu'on va pas carrement le chercher ...ou qu'on l'invente pas de toute piece dans son delire parasitaire car il a grand faim le quidam Chat-mange en question ...

Donc on echange ce qu'on a recolte et il faut beaucoup d'heures pour peu de recolte
...sauf qu'on se prend pas la tete qui est entre les étoiles et les papillons ...

..pendant ce temps telle autre "famille" de zoulou gourou curé bandit
percepteur carabin filou-sophe ... invente l'A-Gris-Kultur!

c'est tres tres organisée & ca commence par ( faire et faire faire par ses enfants ??? ) gratouiller le sol pour remettre des "bonnes" graines a un endroit pour recolter l'année suivante ...et en defendant a qui que ce soit d'y toucher c'est à M-O-A pas à T-O-A ni aux boas

ensuite plus facile de recolter et donc on a bien plus que ceux qui ramassent dans la brousse pour la foire locale et surtout pour la part du grand zoulou (ou zouloute) qui est content(e) parcequ'elle/il a plus de taxe a percevoir , et il aura du ruban de super "zouloute" pour se pavaner a ceux qui ont bien gratouiller et encore plus celles ou ceux qui ont su deleguer diriger manipuler ....

et la petasse de la famille aura peut etre aussi une zoulouterie de plus pour se rendre plus aimable ( elle le croit ) ou eloigner les mauvais esprits ( c'est l'inverse) ou le pequenot sa pipe a fumer ou un bout de ferraille pour faire comme le super zoulou bwoana avec son 4X4 (version moderne !)

A la fin on designe finalement les ramasseurs de graines ou de produits naturels qui poussent naturellement comme LES brebis galeuses et LEURS PRODUIS SUR LES MARCHES sont DEVALUES devant la MEME PRODUCTION DE CULTURE ....et on appelle cela FONDEMENT DE LA CIVILISATION ( ca c'est historique !)

et pourtant c'est simplement le fondement de la pyramide du mensonge et de l'asservissement de l'homme par l'homme et de la nature a ce mouton qui a cru se trouver un cerveau lent dans ses chiures de mouches et ses gourgoulouteries

on en arrive a l'Inde mode-terne qui est loin des proto-dravidiens de l'Indus heroique et de l'epopée civilisatrice pour l'impot d'un Ram ...sans le Tagore

un cultivateur indouiK ou bien mu-Slim-fast (a faire des petits pour avoir plus de temps pour jouer au domino ) ... utilise telle semence qu'il resemait depuis des generations
il sais (et le pro-fete lui a repeté !) qu'il y a des petites creatures insectes ou autres qui lui prennent chaque année une certaine part de ce qui pousse et qu'il considere comme sa proprieté a partir du moment ou il l'as planté ...parceque dans un premier temps on lui a inculqué cette doctrine comme indiqué plus haut ...

Ensuite un quidam qui se presente a toute &-pok comme un super gourou ... maintenant c'est l'ultime mon-saint-Tau -Terminator la charogne ... qui va certainement se faire appuyer par le mahat-mec & toutes ses emincentes-grosses-couilles locales "ti va gagner plus et avoir moins di si sales bestioles mon-fraire" ( il s'est pas regardé !)

car c'est les chenilles qui bouffent tout SON benefice pour le priver de SA prochaine esclave qu'il ne pourra pas acheter a son pere ruiné pour rembourser ses impayes d'impot de pluie et beau temps comme auparavent et la cramer ensuite quand elle sera plus baisable.

http://inde.aujourdhuilemonde.com/le-feu-premiere-cause-de-deces-pour-les-jeunes-femmes-en-inde
(il en a des causes a defendre ...)

Donc ces braves gratteurs de terre avec des rois du 4x4 locals ont acheté a credit du terminator en sachet en esperant avoir plus et moins de chenilles et moins de pesticide a acheter pour avoir plus de grain et acheter plus de terre et de 4x4 ou de caterpillar pour cultiver plus de terre ...

et Perette a trebuché sur une pierre et a cassé la cruche, c'est triste !

c'est tres triste en effet la loi de cause a effet et la tete dans la caillasse meme en grattant son champ de coton pour ne pas savoir comment partager avec maman chenille et papillon ?


& precisement le genie createur pour les chenilles de papillons ,c'est bouffer de preference ce qui est se trouve trop concentré intensif intrusif ,mais si on les laisse et ensuite viennent les araignées et si on veille aux nids de fourmis et d'oiseau ... a la varieté vegetale la plus large en plantant meme des plantes qui ne servent qu'a ces "autres" ...et laisser SA part SA place pour CHACUN(E) et dans ce cas la nature est sage et genereuse et on peut meme cultiver et se cultiver a la fois

mais evidemment la mort d'un etre humain est toujours atroce surtout parcequ'elle vient du MENSONGE

mais cela vient d'une foule , d'une succession millenaire de mensonges et un jour si on ne fait que les ecouter alors on peut se trouver un jour au pied de ce meme mur
et les chenilles et les oiseaux et les araignées et les arbres le savent et n'arretent pas de le dire qui veut entendre

et suivre ce sentier ou il a des papillons et des chardonnerets ?






Revenir en haut Aller en bas
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Mer 07 Déc 2011, 09:53

Bonjour à tous

Citation :
pas si facile de redevenir des "enfants" de cette terre ?
Au contraire, la Terre, notre planète attend aujourd'hui impatiemment que ses enfants deviennent enfin des "ADULTES".
C'est loin d'être le cas.
Mais il n'y a pas qu'en Inde que Monsanto commet des ravages, en Europe également la liberté des semences est menacée.
http://www.liberterre.fr/agriculture/semences-biodiversite/

Le point faible des démocraties c'est la corruption généralisée des politiciens par laquelle s'exprime très efficacement toutes sortes de lobbying intensif. Cela correspond à un manque de discernement provenant directement d'une carence de maturité de l'ensemble des populations, élites et peuples compris. Ce qui se traduit par un énorme déficit en informations et une absence catastrophique de lucidité.
Les masses populaires se laissent manipuler par paresse.
Le réveil sera brutal pour tout le monde.

En attendant,
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
myrrdin



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 172
Date de naissance : 05/04/1960
Age : 57
Localisation : burgondy
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Mer 07 Déc 2011, 19:12

oui et c'est pire !

apres les anthropophages qu'on a decrié pour leurs tentatives de prendre la "mana" de l'ennemi maintenant c'est le regne de l'Anthropogêne

l'ennemi pour ces commercants c'est la liberte de la vie comme l'explique tres bien JP Berlan dans ses nombreuses conferences et ses livres

http://www.cerclegramsci.org/archives/berlan.htm

la confiscation du vivant qui devient une serie de marques deposées par le biais du certificat d'obtention vegetale entre autre et avec le privilege intolerable pour les semenciers de "deposer" des varietés qu'il n'ont fait que modifier par une eventuelle selection a la jivaro ... avec toutes les consequences qu'on imagine et celle qu'on ne voit meme pas ...



au dela de toute cette masquarade comment oser pretendre qu'une quelquonque lignée viable dans des conditions naturelles soit fixe genetiquement c'est deja une premiere affirmation assez douteuse ?

ensuite d'accepter qu'une personne morale ou physique puisse s'octroyer des droits exclusifs la dessus alors cela devient bien plus qu'une escroquerie

car il a un autre champ a explorer qui defie la comprehension en realite au niveau de l'energie formative holographique qui ne peut pas etre simplement reliée au code ADN ... ceci pour les vrais curieux amoureux de la vie .



Concernant les mutations c'est realisable notamment par lelecricite le magnetisme la lumiere ...ou plutot quelque chose que je n'ai pas le temps de vous expliquer en detail cette fois ci ou bien des virus avec transfert de materiel ADN
d'un corps vivant a un autre

et la plus fabuleuse des choses c'est l'auto differentiation ou reparation si on peut dire "spontanée" induite par l'intelligence de l'espece elle meme ou audela ...cela est simplifié par une reponse adaptative mais cela va plus loin puisque cela sous entend l'apprehension d'un but sous jacent a la vie elle meme !

c'est dans ce sens que la confiscation du vivant est le crime qui a notre avis le plus grand qui puisse exister puisque il englobe le crime contre l'humanité.


pour repondre a ces criminels d'un nouveau genre nous vous proposons ceci :

supposons une graine qu'elle soit genetiquement modifiée ou simplement un Hybride F1 , alors d'apres les manipulations limitatives des sementiers la deuxieme generation est sterile !

souvent parceque ladite selection décale l'epanouissent des organes males et femelles comme pour les premier hybrides du mais .. ou simplement bloque une mecanisme hormonal de dormance dans les graines hormis un traitement chimique ou physique particulier qui fera que sans ce traitement la graine ...est sensée ne pas pouvoir germer , autrement en supprimant completement les graines dans les fruits par de hormones comme le cas de ces super clementines ou du raisin ...

alors prenez de ces graines in-fécondes si vous les trouvez de cette "deuxieme" generation et il faut les exposer entre deux feuilles metalliques l'alu menager conviendra tres bien l'une reliée par un fil electrique a la terre et l'autre que vous allez relier a une antenne dans le ciel et l'antenne de tele fera l'affaire ...
la terre sur la prise de courant ou a defaut n'importe quelle tige de metal dans le sol ....

cela pendant quelques heures €€


et /ou bien simplement dans vos mains en demandant a la la plante de germer de de fleurir et de redonner une lignée "libre et feconde en la voyant germer grandir et donner des fruits et des graines si vous vous sentez assez plein de vitalité pour regenerer celui de la creature verte

ensuite plantez ces graines sans ajouter aucun engrais autre qu'une eau magnetisée ou electrisée par le meme moyen dans laquelle vous aurz prealablement introduit une dose homeopatique un goutte apres l'anthropophage maintenant c'est le regne de l'anthropogêne suffit mais secoué vigoureusement pendant 5 minutes ... .


ensuite un certain nombre minime mais significatif de ces graines arriveront malgre tout a germer et parmi elles une partie a donner une generation viable et sans fin alors recoltez et distribuez les gratuitement avec cette methode de la Truie qui file


merci
Revenir en haut Aller en bas
myrrdin



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 172
Date de naissance : 05/04/1960
Age : 57
Localisation : burgondy
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Mer 07 Déc 2011, 19:18

une erreur d'envoi pardon !
correctif de l'avant dernier paragraphe

ensuite plantez ces graines sans ajouter aucun engrais autre qu'une eau magnetisée ou electrisée par le meme moyen dans laquelle vous aurz prealablement introduit une dose homeopatique un goutte suffit mais secoué vigoureusement pendant 5 minutes ... .
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Lun 02 Jan 2012, 19:20

Pierre Rabhi :
« L'humanité entière est invitée à imaginer l'avenir »



L'agriculteur-écologiste est convaincu que le monde moderne a fait fausse route. Mais il veut croire qu'un changement est possible.



« Sud Ouest Dimanche ». La crise nous oblige-t-elle à penser l'avenir autrement ?


Pierre Rabhi. Plus que jamais. Nous sommes dans une véritable impasse. Ce n'est pas la première fois que l'homme se trouve face à des impasses. Mais, du fait de la mondialisation, c'est la première fois que cette impasse est généralisée. C'est l'humanité tout entière qui est invitée à se concerter pour imaginer l'avenir.

Ce qui se passe est sans précédent dans l'Histoire. Tout est parti de l'idée que l'homme pouvait modifier le cours de l'Histoire. Plutôt que de rester à sa place, il a voulu s'élever au rang d'un démiurge. Nous sommes en train de constater que le choix n'a pas été le bon. Je ne pense pas que nous puissions continuer sur cette voie.

En admettant que nous soyons bien dans une impasse, pensez-vous qu'il soit encore possible d'en sortir ?

Malheureusement, la conscience collective n'a pas atteint le niveau de lucidité suffisant pour voir l'ensemble des phénomènes et se définir de nouveaux objectifs. Nous vivons encore dans l'illusion selon laquelle l'être humain va redresser la situation. Politiquement, nous faisons de l'acharnement thérapeutique sur un modèle moribond. Il est dans cet état parce qu'il est en dissonance et en contradiction avec les lois fondamentales de la vie. Nous espérons toujours remettre sur les rails le système que nous avons élaboré, mais ce n'est pas possible.

Quelle est cette loi fondamentale ?

Nous sommes dans un malentendu. Les religions ont une grande responsabilité pour avoir instauré l'homme prince de la création. Les Peaux-Rouges ne disent pas : « La Terre nous appartient. » Ils disent : « Nous appartenons à la Terre. » Toutes les balivernes qu'on a inventées ont donné un être humain arrogant. Les religions ont proclamé le caractère sacré de la création. Je ne comprends pas qu'elles ne puissent pas être les premières écologistes. Tous ces malentendus nous font croire qu'il y a la nature et nous. Mais nous sommes nature. Le fait d'être doté d'une pensée - pour le meilleur et pour le pire, d'ailleurs - nous donne une spécificité, source d'angoisse ou de libération. Nous avons laissé l'angoisse prendre le dessus parce que nous avons peur de la vie et de la mort, et, d'une planète paradis, nous avons fait un enfer.

N'avez-vous pas parfois l'impression de prêcher dans le désert ?

Souvent. Mais, aujourd'hui, il y a une écoute plus profonde. Parce que nous sortons de cette griserie. Le modèle que l'on disait triomphant est en train de se déliter lamentablement. La peur du lendemain ne cesse de grandir. Nous nous rendons compte que nous sommes très, très faibles.

Nous bombons le torse avec nos innovations, nos machines et nos trucs. Nous sommes sur une pyramide de milliards, mais ce n'est pas cela qui nous rend plus heureux.

Comment définir le bonheur ?

Il n'y a rien de plus difficile à décrire. Ce que je dirai en tout premier, c'est que le bonheur, ou la joie, cela ne s'achète pas. Heureusement. Je voyage beaucoup pour faire connaître l'écologie ou l'agroécologie. Quand je suis en Afrique, dans des villages reculés, je vois des gens qui n'arrêtent pas de danser. Ils se retrouvent le soir autour du feu pour bavarder au milieu des éclats de rire. On a l'impression qu'ils goûtent chaque instant de la vie comme s'il était précieux.

Quand je voyage dans le monde prospère, je vois des gens préoccupés d'avaler des cachets pour lutter contre le stress, l'angoisse, etc. Bien sûr, chaque être humain doit pouvoir se nourrir, s'habiller, s'abriter et se soigner ou être soigné. C'est un impératif absolu, et tous ces problèmes sont loin d'être résolus.

Le drame du monde moderne, c'est que l'indispensable n'est pas garanti et le superflu n'a pas de limite. Qu'est-ce qui ruine la planète ? Ce n'est certainement pas la nécessité. Je ne comprends pas pourquoi l'on donne tant de valeur aux diamants, à l'or et à toutes ces choses. C'est infantile. Tant que l'on continuera à donner à l'argent plus d'importance qu'au destin collectif et à la nature, nous resterons dans ces niaiseries-là.

Quelles sont, à vos yeux, les raisons d'espérer ?

La gouvernance du monde n'est pas en phase avec les réalités de l'Histoire. Nous avons l'impression que l'on entretient coûte que coûte un modèle en train de mourir. À côté de cela, heureusement, il y a une réaction de la vie.

La vie réagit de différentes manières. Dans la nature, que j'adore au plus profond de moi-même, je me rends compte de tous les stratagèmes qu'elle peut mettre en place pour assurer le maintien de la vie. Souvent je dis aux gens : prenez simplement une graine de tomate, regardez-la bien, réfléchissez, méditez. Dans cette simple graine, il y a des tonnes de tomates. C'est prodigieux. Comment peut-on justifier l'existence de la faim dans le monde ?

La situation actuelle a provoqué une créativité humaine incroyable. Je me réjouis de rencontrer des tas de gens qui me disent : « Je veux construire ma maison pour qu'elle soit saine et écologique », « Moi, je veux éduquer mes enfants autrement que dans cette stupidité de la compétitivité qui les angoisse au lieu de les épanouir. » La société civile est un vaste laboratoire d'expérimentation.

Le monde de demain est en gestation. Au lieu de dire : ce sont des marginaux, il faut que ceux qui détiennent l'autorité considèrent enfin que ce sont eux les créateurs, et pas les modèles asservis à l'argent.

environnement
À lire aussi
Sur les traces de l'homme
« Le monde repose sur les genoux d'une fourmi »
source
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Mar 03 Jan 2012, 12:21

Bonjour Ambre, bonjour à tous

Citation :
La situation actuelle a provoqué une créativité humaine incroyable. Je me réjouis de rencontrer des tas de gens qui me disent : « Je veux construire ma maison pour qu'elle soit saine et écologique », « Moi, je veux éduquer mes enfants autrement que dans cette stupidité de la compétitivité qui les angoisse au lieu de les épanouir. » La société civile est un vaste laboratoire d'expérimentation.

Malheureusement il n'y pas de quoi se réjouir encore. Le quantum d'humains se "réveillant", indispensable pour que se produise un basculement de société, n'est pas encore atteint et la créativité humaine végète à un niveau insuffisant.
Il faudrait que chaque Être s'implique dans une vision "globale" de la situation mondiale pour que les consciences se libèrent enfin de la domination des oligarques financiers et industriels.
Les humains ont encore besoin de beaucoup de souffrances pour que germent enfin dans leurs esprits des idées libératrices.

Au demeurant il faut rester optimisme. En toute chose dans ce paradigme, la mort précède forcément la résurrection.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Ven 20 Jan 2012, 13:52

Citation :



Une première victoire de Kokopelli pour la liberté des semences





Devant la Cour de justice européenne, l’avocat général a repris les arguments de l’association Kokopelli en faveur de la liberté du commerce des semences.

Kokopelli - 20 janvier 2012


L’avocat général chargé du dossier Kokopelli devant laCour de Justice de l’Union Européenne a donné aujourd’hui lecture publique de ses conclusions. Nous avons la joie d’annoncer qu’elles nous donnent entièrement raison !

En effet, le magistrat conclut à l’invalidité de l’interdiction de commercialiser des semences d’une variété non inscrite au catalogue officiel, et ce aux motifs que cette interdiction, portée par la législation européenne aussi bien que par la réglementation française, viole le principe de proportionnalité, la liberté d’entreprise, la libre circulation des marchandises, ainsi que le principe de non discrimination. La quasi-totalité de nos arguments ont été retenus !

De plus, l’avocat général n’a pas manqué d’affirmer, au contraire de ce qui était avancé par nos nombreux adversaires (Commission Européenne, Conseil de l’Union Européenne, République Française, Royaume d’Espagne et société Graines Baumaux), que, d’une part, les règles relatives à l’admission des semences au Catalogue Officiel n’ont « aucun rapport avec la santé des plantes », d’autre part, qu’ « il appartient aux agriculteurs de décider des variétés qu’ils cultivent », enfin que cette législation limite excessivement le choix des consommateurs qui n’ont « ni accès aux denrées alimentaires ou autres produits issus de variétés qui ne satisfont pas aux critères d’admission, ni la possibilité de cultiver eux-mêmes ces variétés, par exemple dans leur propre jardin ».

De même, l’avocat général rappelle à juste titre que « le fait que les agriculteurs soient cantonnés à des variétés admises réduit la diversité génétique dans les champs Européens ».

Il en conclut logiquement que « les inconvénients de l’interdiction de commercialiser des semences de variétés non admises l’emportent manifestement sur ses avantages. »

Nous sommes extrêmement satisfaits de ces conclusions et nous avons maintenant l’immense espoir que la Cour suive l’avis de son avocat général et vienne enfin mettre un terme au totalitarisme pluri-décennal de la législation sur le commerce des semences.

Pour plus d’information, voir sur le site de la Cour de Justice de l’Union Européenne les conclusions de l’avocat général.

Blanche Magaranos-Rey, Avocate de l’Association Kokopelli.


Reportage sur la plus grande réserve de graines de toute la planète (français):
À VOIR...pour rappel!



1 milliard de personnes souffrent de sous-nutrition dans le monde à cause de la spéculation sur les aliments de première nécessité. Combien demain ?

Pendant ce temps, l'oligarchie prévoyante verrouille ses réserves alimentaires.

La croissance de la population fait peur aux plus nantis

Quand les maîtres du monde veulent faire dans l'écologie urgentiste et jouer les survivalistes, ils y mettent le prix. Sur l'île du Spitzberg, dans l'archipel du Svalbard, à 1.000 kilomètres du pôle Nord, un coffre-fort abrite plus de 600.000 variétés de graines et de semences.

À terme, 4,5 millions d'échantillons pourraient être entreposés dans cette arche de Noé du troisième millénaire, vrai méga grenier de nos agro et écosystèmes en silos bunkérisés. Sans compter les graines sauvages, on évalue à 1,5 million les variétés différentes de graines de culture agricole existant de par le monde.

Les premières semences sont parties du port de Lagos (Nigeria) : 7 000 variétés de niébé, maïs, soja et pois de terre, soit 330 kilos répartis dans 21 caisses, qui sont les premières stockées dans le blockhaus au jour de l'inauguration du 26 février 2008.

Le Svalbard Global Seed Vault (littéralement Chambre forte mondiale de graines du Svalbard), est financé par diverses fondations dont celles de Bill et Melinda Gates, de Rockefeller et du semencier transnational Syngenta. Divers pays capitalistes ont complété la mise.

Cette parodie du hamster, revue et corrigée à hauteur d'une pathétique bunkérisation humaine, est constituée en l'hypothèse tangible d'une crise alimentaire. Le projet date déjà de 1980 et la FAO l'intégra en 2001 dans le cadre du traité international sur les ressources phytogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture. Cette formidable banque mondiale de graines congelées transmettra donc la diversité agricole aux survivants élus des décennies à venir.

Faudra-t-il encore qu'ils disposent de terres fertiles et du savoir-faire paysan ! Sous couvert de parer à une crise mondiale, une telle initiative est honteusement élitiste et à l'usage des seuls futurs rescapés les plus riches et qui, dès maintenant, rêvent idéalement de reconstruire un monde au-delà d'un effondrement dont ils auront été les premiers artisans.

Si du bon peuple émergent des miraculés de l'an 2100, ils n'auront même pas droit à de mauvaises graines ensilées par Monsanto. N'est pas poulet de
grain qui veut


Citation :
Le mariage Gates et Monsanto : attention, danger pour le planète La puissante Fondation Bill et Melinda Gates, dédiée officiellement à des projets philanthropiques, vient d’acquérir 500 000 actions de la société Monsanto. Grâce à un large réseau de connivences, c’est l’ouverture de nouveaux marchés pour le géant des semences agricoles génétiquement modifiées, et des menaces sur la sécurité alimentaire balayées par le grand vent des profits et de la spéculation.
Enquête.

Créée en 1994 par le fondateur de Microsoft, la Fondation Bill et Melinda Gates gère un capital de 33,5 milliards de dollars pour financer ses projets “philanthropiques”. Un joli pactole investi à hauteur de 23 millions de dollars dans l’achat de 500 000 actions de Monsanto, comme le révélait la Fondation en août 2010. Acquisition aussitôt dénoncée par le mouvement international Via Campesina1. Gates-Monsanto, union entre deux monopoles des plus cyniques et agressifs : 90 % de la part de marché de l’informatique pour la premier, 90 % du marché mondial des semences transgéniques et la majorité des semences commerciales du monde pour le second. Négation même du fameux principe du capitalisme de “concurrence de marché”.

Désormais, la Fondation Bill et Melinda Gates utilise son influence sur les politiques mondiales de développement agricole, et incite paysans et agriculteurs à utiliser les semences et produits agrochimiques génétiquement modifiés de Monsanto.

Si doute il y avait, il n’est plus de mise. La Fondation Gates vient de jeter clairement le masque de la “philanthropie”.
suite et source
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Ven 27 Jan 2012, 15:00




Citation :
Kokopelli en Cour de Justice de l’Union Européenne: Réaction de Jean-Pierre Berlan
Nous sommes fort conscients des risques évoqués par notre ami Jean-Pierre Berlan. L’Association Kokopelli lutte pour sa survie coincée entre une bureaucratie Française miteuse qui veut notre peau (et qui a poussé la société Baumaux a nous attaquer en justice au titre de la concurrence commerciale déloyale sur un « marché quasiment inexistant » selon les termes du sieur Philippe Baumaux!!) et la mafia prédatrice des multinationales agro-toxiques qui, tel un rouleau compresseur, n’a que faire de législations qu’elles soient Européennes ou non. Dominique Guillet.

Citation :
Cher Dominique,

Oui, c’est une victoire formidable mais elle pose beaucoup de questions. Car elle a été obtenue au nom de la « concurrence libre et non faussée » qui est le tenant et aboutissant de la civilisation de capitalisme monopoliste qui domine nos existences. C’est dire que cette victoire est lourde de menaces pour l’avenir car elle n’arrêtera pas la concentration du pouvoir économique semencier au sein du cartel des fabricants d’agro-toxiques. A mon avis, elle la renforcera.

Je pense qu’il faut aussi se demander si cette victoire, parce qu’elle réaffirme les principes de concurrence libre et non faussée, ne sert pas avant tout les intérêts du cartel, la concentration semencière, et la poursuite de l’industrialisation de l’agriculture. Bref, pour moi, en démantelant un système qui est devenu un obstacle aux intérêts dominants. elle marque plutôt le début d’une phase nouvelle de renforcement accéléré de la concentration semencière.

Un peu d’histoire peut permettre d’éclairer cet aspect des choses. Le système semencier actuel se met en place au cours des années 1920 en France sous la pression des sélectionneurs de blé et orge français par une série de décrets et arrêtés. Il s’agit de remédier à une situation jugée chaotique au moment où l’industrialisation de l’agriculture s’accélère et ou les marchés deviennent régionaux, nationaux voire internationaux. A l’époque, il n’y a pas de règle et chacun peut vendre des semences sous n’importe quel nom. Une variété Vilmorin sera vendu par le semencier X ou Y sous un nom quelconque. Une variété X ou Y pourra être vendue comme variété Vilmorin.

Les agriculteurs ne savent pas ce qu’ils achètent. Le marché est opaque : si telle semence marche, c’est dû à ses qualités propres. Si elle ne marche pas, c’est qu’elle a été semée trop tôt ou trop tard, que ce n’était pas le bon précédent cultural, qu’il faisait trop chaud ou trop froid, trop humide ou trop sec, etc. Bref, l’asymétrie de l’information – le vendeur sait ce qu’il vend, mais l’acheteur n’a aucun moyen de savoir ce qu’il achète – imposait rendre les marchés plus « transparents » afin qu’ils s’étendent et que l’industrialisation de l’agriculture puisse se poursuivre. Par la même occasion, et c’était le but poursuivi par les sélectionneurs de blé français, il s’agissait de vérouiller ce marché en faisant en sorte qu’un clone Vilmorin ne puisse être vendu que par Vilmorin ou ses licenciés. L’agriculteur était libre de semer le grain récolté, et tout clone pouvait être utilisé pour des croisements permettant de faire d’extraire de nouveaux clones du croisement.

Dans cette ambiance où chacun pouvait faire ce qu’il voulait, l’acheteur avait (ou pouvait avoir) malgré tout des garanties liées au caractère personnel, non anonyme du marché. Il achetait des semences en provenance de maisons familiales traditionnelles ayant une bonne réputation, Vilmorin Andrieux par exemple, ou Déprez. En potagères, il existait des relations personnelles entre tel petit producteur de semence et les maraîchers voisins. En 1948, par exemple, il y avait à Saint-Rémy de Provence et dans ses alentours près de 150 producteurs de semences. Cette proximité entre les clients et leur founisseurs, le caractère personnel des relations assurait une sorte de police naturelle du marché. Là aussi, chaque semencier s’efforçait sans doute de travailler correctement car ses clients auraient rapidement fui.

Tout ceci était incompatible avec l’industrialisation de l’agriculture. Que le GNIS date des années Pétain traduit simplement le mouvement profond qui se poursuit jusqu’à nos jours, celui de la montée en puissance de la technocratie. La IVème et Vième république n’ont fait que renforcer cette technocratie. Le livre de Paxton met admirablement en lumière cette continuité technocratique entre Vichy et ses successeurs.

Du point de vue de l’extension des marchés et de l’agriculture industrielle que souhaitait l’Etat et les technocrate, ce système avait un sens. Du point de vue des maisons de sélection, c’était une protection qui leur permettait de travailler sans craindre de se faire piller par des concurents indélicats et qui leur assurait des marchés en extension. Du point de vue des agriculteurs industriels, c’était une assurance. D’où après la Grande Boucherie qui a saigné la paysannerie, cette alliance qui se noue entre l’Etat, les semenciers traditionnels, et les gros céréaliculteurs.

Ce système longtemps propre à la France est repris et codifié dans le traité de l’Upov en 1961. La ratification par le parlement français n’a lieu qu’en 1970 ce qui montre bien qu’il n’y avait aucune urgence puisque le système fonctionnait de facto.

En 1980, l’arrêt Chakrabarty de la Cour Supême US qui permet de breveter un organisme vivant, menace le système UPOV. Le brevet en effet assure une protection absolue aux obtenteurs. En 1991, l’Upov se transforme sous cette menace : tout d’abord, le sélectionneur obtenteur se voit reconnaître un droit absolu sur ses obtentions. Semer le grain récolté devient une tolérance (maintenant remise en cause par la loi sur les semences récemment votée). Ensuite, l’utilisation d’un clone comme source de variations pour faire de nouvelles obtentions est limitée. L’interdiction des variétés « essentiellement dérivées » viennent fermer ou en tout cas limiter cette utilisation.

J’ai décrit le mouvement historique qui conduit du monde d’avant régi largement par des relations personnelles à la situation actuelle : un marché international voire mondial pour les semences, une formidable concentration au sein d’un cartel agrotoxique, le droit de brevet ou de quasi-brevet (le Cov), l’interdiction de semer le grain récolté. Les objectifs de l’Etat et des semenciers ont donc été atteints. Le système ancien est obsolète. Dans cette situation, la fin du système semencier annoncé par la cour européenne de justice sert, à mon avis, les intérêts du cartel dont les membres pourront désormais se livrer à une « concurrence (monopolistique) libre et non faussée » sans être contraints par une législation qui leur impose de faire des clones ni d’avoir à rendre des comptes au moment de l’inscription des « variétés » au catalogue.

Que pouvons nous faire dans cette situation ? Il faut tout d’abord nous demander ce que fera le cartel. Va-t-il utiliser la nouvelle situation pour couler Kokopelli ? Le jeu en vaut-il la chandelle ? Le déploiement du marketing des firmes du cartel, la marginalisation des organismes officiels de surveillance du marché des semences ne suffira-t-il pas à rendre impossible toute information objective. Sur quel terrain nous faut-il nous battre ?

Bien amicalement,

Jean-Pierre Berlan

24 janvier 2012
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Mar 31 Jan 2012, 18:11

La terre vue du sol


ECOLIGIE – Microbiologistes, Claude et Lydia Bourguignon alertent depuis plus de trente ans sur l'appauvrissement des terres causé par l'agriculture intensive.

Autrefois, dit Claude Bourguignon, je goûtais la terre, comme les Anciens. Maintenant, je n'ose plus. Elle pue ! " Côtoyer Claude et Lydia Bourguignon, c'est entrer en révolte. Car à ceux qui veulent bien les entendre, ces deux scientifiques, orateurs volubiles et passionnés, assènent des vérités insupportables. " Nous avons détruit notre terre, épuisé nos sols, notre civilisation est en train de s'écrouler ", martèlent-ils, en étayant leurs propos de constats et chiffres affolants. Microbiologistes du sol, les Bourguignon auscultent et analysent les terres, essentiellement agricoles, à la demande des cultivateurs, éleveurs ou vignerons. Pour le couple, le sol est, littéralement, la base de tout. " Etymologiquement, "humanité", comme "humilité", provient de "humus", aiment-ils à rappeler, c'est là qu'est la vie, le bouillon primordial. Le sol contient 80 % de la biomasse animale de la terre, mais tout le monde s'en fout. " Pourtant, disent-ils, pas d'eau ni d'air purs sans un sol sain. Pas d'agriculture viable, nutritive ou durable sans un sol vivant, peuplé de vers de terre, acariens, champignons et microbes en pagaille. " Les plantes ne savent pas se nourrir toutes seules dans la terre, explique Lydia Bourguignon. Grâce à leurs racines plongeantes, elles donnent du sucre (issu de la photosynthèse) aux micro-organismes qui, en retour, transforment les éléments minéraux et organiques pour les rendre assimilables par la plante. Il y a un dialogue constant entre la plante et le sol, à condition que celui-ci soit vivant. "

Claude Bourguignon, né à Paris d'une famille de scientifiques (et petit frère de l'actrice Anémone), et Lydia Gabucci, née en Bourgogne de parents italiens, se sont rencontrés à l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) de Dijon, section microbiologie, à 25 et 27 ans. Chercheurs érudits et bons vivants, ils tombent amoureux, et unissent leur pensée et leurs méthodologies, complémentaires. Rapidement, ils s'intéressent à l'agriculture biologique et biodynamique, et enseignent, le week-end, au premier collège d'agrobiologie fondé à Beaujeu (Rhône) par Suzanne et Victor Michon. Une activité annexe mal perçue par l'INRA, qui, à l'époque, ne fait aucun cas du bio. " Dans les années 1980, cet institut public a commencé à être de plus en plus subventionné par les multinationales... Résultat ? Les recherches étaient commanditées et effectuées par et pour les compagnies, et non plus dans l'intérêt public. " Les Bourguignon se marient, quittent l'INRA et fondent, en 1990, leur propre laboratoire indépendant, le Laboratoire d'analyses microbiologiques des sols (LAMS), au nord de Dijon. " Ce fut dur, confie Lydia, et nous nous sommes fait beaucoup d'ennemis. Heureusement que nous nous avons l'un l'autre, sans quoi nous n'aurions pas tenu ! "

Ensemble, ils ont parcouru la planète, du Laos au Brésil, d'Haïti à Madagascar. En vingt ans, ils ont sondé et étudié plus de 6 000 types de sol. Autant dire qu'ils ont vu " à peu près toutes les écologies du monde ". S'il existe une poignée d'autres laboratoires d'analyse des sols, personne ne fait, ni ne sait faire, le travail des Bourguignon (hormis leur fils, Emmanuel, qui les a rejoints au LAMS). Ce sont les seuls à se déplacer sur le terrain, pour étudier non seulement la composition et l'agencement des " horizons " (les différentes strates du sol allant de la surface à la roche-mère) mais aussi le rapport des plantes et des racines à leur environnement. Pour ce faire, les Bourguignon creusent des trous, parfois jusqu'à deux mètres de profondeur, afin de se retrouver nez à nez avec l'humus et la vie qui grouille (ou pas) sous nos pieds. Une fois ces premières observations in situ réalisées, ils poursuivent leurs analyses physiques, chimiques et microbiologiques en laboratoire (l'analyse complète avec conseils et suivi coûte 1 050 euros HT). " L'observation initiale sur le terrain est essentielle, explique Claude Bourguignon, car elle nous permet d'établir un diagnostic des sols. C'est la différence entre un laborantin, qui analyse un échantillon d'urine, et un docteur, qui vous ausculte en personne. On ne peut déterminer les problèmes et trouver des solutions qu'en ayant une appréhension totale du sol. " Et les problèmes, il y en a. Les Bourguignon estiment que seulement 1 % des sols cultivés de la planète est encore " en bon état ". Pour le reste : disparition de la faune et mésofaune, pollution par métaux lourds, asphyxie, salinisation, dessèchement, érosion... " Depuis qu'ils cultivent la terre, souligne Claude, les hommes ont causé la désertification de deux milliards d'hectares, dont un milliard au seul xxe siècle. " Les causes de ce désastre accéléré ? " Les méthodes de l'agriculture intensive et l'utilisation à outrance des engrais et produits dits phytosanitaires. " Apolitiques (ils n'ont croisé José Bové qu'une fois lors d'une manifestation), Claude et Lydia Bourguignon sont depuis toujours en croisade contre les forces " sataniques " des multinationales, type Monsanto ou Cargill, qui dictent aujourd'hui les modes de développement de l'agriculture mondiale puisqu'elles " fabriquent à la fois les semences, les engrais, les pesticides, et les médicaments censés soigner les maladies provoquées par les pesticides ".

Comment sortir de cette spirale infernale ? Les Bourguignon conseillent une -réduction progressive de l'utilisation des produits chimiques, jusqu'au passage en agriculture biologique. Mais attention : " On ne peut pas changer du jour au lendemain. Faire du bio sur des sols malades, ce serait comme demander à un patient alité et sous perfusion d'aller courir un 100 mètres, il se casserait la gueule tout de suite ! " Pour restaurer les terres, ils préconisent avant tout l'abandon du labour (qui " viole ", expose et asphyxie les sols), l'instauration de rotations de cultures et l'implantation d'un " couvert végétal " entre deux cultures, qui étouffe les mauvaises herbes, protège de l'érosion et nourrit la terre (c'est ce qui s'appelle le " semis sous couvert "). Des méthodes qui, si elles diminuent le rendement (de 10 à 20 %), permettent à l'agriculteur de réduire ses coûts (en machines, main-d'oeuvre et produits), donc de dégager des bénéfices équivalents, voire supérieurs, à ceux d'une exploitation conventionnelle. Surtout, des méthodes qui redonnent vie à la terre, santé à celui qui la cultive, et goût aux produits cultivés... " Beaucoup d'agriculteurs ont soif de changement, constate Claude, ils en ont marre d'être des exploitants agricoles (qui exploitent la terre) et veulent redevenir des paysans (qui font le pays). " Pourtant, bien que 50 000 agriculteurs aient assisté à l'une de leurs conférences, peu ont franchi le pas, et les Bourguignon ne comptent aujourd'hui qu'une dizaine d'agriculteurs parmi leurs clients. " Les obstacles au changement ne sont pas seulement financiers, constate Lydia ; il y a un blocage psychologique et sociologique. Les paysans qui ne labourent plus ou qui n'optimisent pas leurs rendements sont souvent déconsidérés par leurs pairs. " Et Claude de rugir : " Le rendement, le rendement ! Mais à quoi ça sert de faire du volume, si les légumes sont insipides, bourrés de flotte et sans valeur nutritive ? " Claude et Lydia Bourguignon, faute de financements, ont récemment parlé de cesser leur activité et de fermer leur laboratoire. Ils envisagent de créer une fondation.

C'est du côté de la viticulture qu'on peut trouver un peu d'espoir... et de nouveaux modèles. La majorité des clients des Bourguignon sont aujourd'hui des vignerons. 6 % des vignobles français sont passés au bio en moins de vingt ans. Le couple a analysé et soutenu l'évolution vers le naturel de nombreux vins célèbres, à commencer par la romanée-conti d'Aubert de Villaine, le puligny-montrachet d'Anne-Claude Leflaive ou le fameux champagne d'Anselme Selosse, qui sont tous cultivés désormais en biodynamie. Cette méthode de culture, tout auréolée de mystique qu'elle soit, avec ses cycles lunaires et ses décoctions de bouse de corne, étonne par ses résultats, d'autant qu'elle ne coûte rien. " En tant que scientifique, témoigne Claude, je ne peux pas expliquer les énergies actionnées par la biodynamie... Tout ce que je constate, c'est que les sols sont extrêmement actifs. "

Si on se soucie plus du sol des vignes que de celui des champs de blé, c'est aussi parce que, plus que tout autre produit, le vin est associé au terroir - grande fierté du vigneron. Et, pour les Bourguignon, le terroir se niche d'abord dans les profondeurs. " Pour parler d'un vin de terroir, il faut que les racines plongent au contact des argiles et de la roche-mère, sinon c'est de l'usurpation ", précise Lydia Bourguignon, elle-même oenologue et capable de décrypter, en dégustant un vin, la composition du sol dans lequel il a poussé. S'interrogeant sur la complexe parcellisation de la Bourgogne réalisée du temps des bénédictins, les Bourguignon sont parvenus à prouver qu'il y a des sols adaptés au vin blanc ou au vin rouge. " Les sols ont une vocation, insistent-ils. Certains sont bons pour les céréales, d'autres pour les fraises, d'autres pour la vigne. Il faut arrêter de planter n'importe quoi n'importe où ! " Les Bourguignon militent, en passant, pour la biodiversité, et pour que les vignobles étrangers cessent d'essayer de faire du cabernet ou du chardonnay plutôt que leurs cépages autochtones. Pour eux, un vin qui excelle, dans sa minéralité comme dans sa complexité aromatique, c'est forcément un vin en parfaite symbiose avec son sol, reflétant sa richesse, nourri de sa vigueur.

Ce n'est pas un hasard si, épuisés par tant de batailles, ils s'imaginent parfois aller planter des vignes quelque part aux alentours de Cahors, et contempler les " jeunes plants qui sortent leurs petites feuilles toutes roses, dans le matin fumant ".

Lydia Claude Bourguignon

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Mer 25 Juil 2012, 18:15

Citation :
La Biodiversité sacrifiée
sur l'autel de la productivité!
La Cour de Justice de l'Union Européenne désavoue
Kokopelli et son avocat général: http://kokopelli-semences.fr/juridique/proces_perdu_2012
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Jeu 26 Juil 2012, 20:17

Citation :


Ante-scriptum : je profite de cette mise au point pour affirmer, avec force, que l'Association Kokopelli ne cautionne strictement pas la page "Kokopelli" sur Facebook. Facebook, et autres "réseaux sociaux" virtuels, constituent des instruments privilégiés pour la CIA et autres agences de surveillance globalistes: les citoyens se livrent aux psychopathes en toute complaisance, de fausses révolutions sont impulsées sous contrôle occidental, des centaines de millions d'êtres humains passent une partie de leur vie à non-communiquer plutôt que de se connecter aux forces vives de la Terre-Mère... Et nous ne cautionnons pas plus la page Wikipedia sur Kokopelli: un chef d'oeuvre de désinformation, de mensonges, de références à de pseudo-journalistes au service de la mafia de l'agro-chimie... et de fautes d'orthographe.

Les Pétitions : les psychopathes prédateurs s'en torchent leur barbecul !
http://kokopelli-semences.fr/juridique/les_petitions

Article Rédigé le 22 juillet 2012 par :
Dominique Guillet


Citation :
Métahistoire de John Lash


Appel à la Solidarité: Cela fait près de six années que je traduis l’oeuvre de John Lash, au service de Gaïa-Sophia et des Tribus du Futur. Mon site Liberterre est visité par environ 12 000 personnes tous les mois dont une partie vient spécifiquement y puiser les enseignements de John Lash dans la rubrique Métahistoire dont le volume de textes présentés correspond à une quinzaine d’ouvrages. Depuis deux années, nous avons décidé, avec les Editions La Voix des Semences, de lancer une Collection Liberterre pour imprimer une partie de la Métahistoire parce que le risque existe que la clique des psychopathes prédateurs puisse, un jour, face à la montée en puissance de la Rage, prendre le contrôle intégral de la Toile.

Aujourd’hui, avec la publication de l’ouvrage “Le Tantra Planétaire et le Nexus des Shaktis”, nous en sommes à cinq volumes dans la collection Liberterre. Ce dernier volume a été imprimé grâce à un don de 3000 euros offert par un ami, Philippe D.

Depuis deux années, ce ne sont qu’une poignée d’ouvrages que nous avons vendus: c’est, en effet, un défi considérable de tenter de vendre des ouvrages dont les textes sont déjà présentés, en open-source, sur le site Liberterre. Et je pose la question suivante: combien de sites internet proposent-ils “gratuitement”, à l’image du site Liberterre, un enseignement d’une telle richesse, d’une telle diversité et d’une telle importance capitale pour le recouvrement de notre connexion avec la Terre-Mère? Je n’en connais pas franchement.

Aujourd’hui, j’en appelle à la fibre d’éthique Gaïenne de tous les internautes qui profitent, en toute convivialité, des enseignements de John Lash depuis de longues années. Merci de nous aider à continuer le travail d’impression de cette oeuvre en commandant au moins un des ouvrages de cette collection et en faisant circuler cette information et cet appel à la solidarité. Pour la Vie.

Dominique Guillet a le plaisir de vous proposer

cinq ouvrages de John Lash en langue française:

- "Le Tantra Planétaire et le Nexus des Shaktis"

- "La Chasse aux Prédateurs est ouverte"

- "Gaïa-Sophia: un Mythos de co-évolution entre la Terre-Mère et l'Humain"

- "La Passion de la Terre. Traité d'écologie sacrée. Comment l'espèce humaine va-t-elle choisir

entre la Vision Planétaire et le mensonge patriarcal et théocratique?"

- "Le Paradis Reconquis: Révolution Enthéogénique et Transmutation Planétaire"

Ces ouvrages sont disponibles sur la boutique en ligne de Liberterre

http://www.liberterre.fr/index.html
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Ven 16 Nov 2012, 10:38

Citation :
A faire circuler!!!!!!

Avaaz : un écran de fumée occultant les bombes libératrices à uranium appauvri
L'Association Kokopelli a décidé de présenter " Avaaz : un écran de fumée occultant les bombes libératrices à uranium appauvri ", - un article d’investigation concernant l'organisation Avaaz, rédigé par Dominique Guillet et posté sur son site Liberterre - car nous sommes scandalisés qu’une pétition en défense de Kokopelli ait été présentée, sans notre consentement, par cette organisation militariste (1). Cette pétition, de plus, colporte des informations complètement erronées. Depuis plusieurs mois, nous ne cessons d’informer nos amis et clients que nous n'avons pas été condamnés par la Cour Européenne de Justice à stopper nos activités (4), que nous ne sommes pas fermés, que nous continuons d’exister et que nous continuons de distribuer des semences.

https://kokopelli-semences.fr/actualits/nouvelle_novembre_2012
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Jeu 14 Fév 2013, 19:20

Citation :


Nouvelles du Festival Kokopelli 2013
Chers Ami(e)s de Kokopelli

L’Association Kokopelli organise son second Festival - “ Rencontres autour de l’autonomie semencière et alimentaire ” - du 8 au 21 juillet 2013. Le premier Festival que nous avons organisé a eu lieu au Pérou en août 2012. Ce fut une réussite sur tous les plans et nous continuons donc dans cette lancée. Nous sommes très enthousiasmés par les nombreux mails que nous recevons de divers horizons et enchantés de voir le nombre de volontaires qui se proposent déjà pour venir aider à l’organisation.

Nous travaillons donc activement à la mise en place des différents ateliers, conférences, concerts, spectacles, interventions diverses, etc...

Nous aimerions vivement organiser cet événement dans le département de l’Ariège et c’est dans cet espoir que nous sollicitons votre aide pour trouver le lieu idéal !

Nous recherchons donc un lieu plus qui puisse accueillir plusieurs centaines de personnes pendant deux semaines. Le lieu doit être assez accessible avec tous types de véhicules et doit être assez grand et plat pour accueillir :

- une quinzaine de tentes et de structures d’accueil pour les ateliers, projections et conférences

- une scène de taille moyenne sur un espace plat et ouvert

- un grand parking

- un grand camping avec les infrastructures nécessaires (WC secs, douches solaires, etc...)

- un accès à l’eau et à l'électricité

Merci de prendre contact avec nous soit par mail (organisation@kokopelli-rencontres.com), soit par téléphone au siège de l’association au 04 66 30 64 91.

Merci pour votre soutien et à bientôt pour ces Rencontres autour de l’autonomie alimentaire et semencière…

Ananda Guillet
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5576
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: “Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,    Jeu 09 Mai 2013, 08:22

Citation :


mardi 7 mai 2013
-Article à lire et à diffuser SVP

Mike Adams, éditeur du site NaturalNews dont vous lisez régulièrement des articles nous prévient, nous habitants de l'Union Européenne, du grand danger qui nous pend au nez avec une loi de la Commission européenne, actuellement en projet, pour réglementer les graines que nous mettons dans notre jardin. Cette loi suivrait de près celles votées dans plusieurs états américains.

Il y a le lien vers une pétition en fin d'article (traduite en français par traducteur), ainsi que vers la lettre ouverte à Bruxelles.

Alors gardez précieusement vos graines de légumes et de fleurs, si la loi passe, il faudra braver la loi et créer une communauté d'échanges, sinon on finira tous par ne manger que des OGM de Monsanto !


Vient de tomber : La Commission Européenne va criminaliser presque toutes les semences et plantes non enregistrées auprès des gouvernements:
suite et Source

Traduit par le BBB. ici http://bistrobarblog.blogspot.be/2013/05/article-lire-et-diffuser-svp.html
par Hélios http://bistrobarblog.blogspot.be/


-Ogm ou la science contre la démocratie

Les contrefeux destinés à discréditer l’étude de Gilles-Eric Séralini et sa personne ne sont pas près de cesser : « rien de nouveau, manque d’information sur la composition de la ration alimentaire, protocole expérimental biaisé, échantillon statistique insuffisant, présence possible de mycotoxines, coup médiatique, etc. » Séralini témoignerait d’un biais anti-Ogm, accusent ses critiques - parabole de la paille et de la poutre. Mais la toxicologie est la seule discipline scientifique où ne rien trouver assure une carrière paisible. Montrer des dangers des éthers de glycol, du nucléaire, du sel, des Ogm expose à des déboires sûrs plutôt qu’à des promotions. Le courage et le mérite de Séralini et de quelques rares scientifiques d’aller à contre-courant sont d’autant plus grands. Tout aussi délicat à manier est l’argument que Séralini utilise une souche de rats sensible aux tumeurs. C’est suggérer qu’il aurait dû utiliser une souche résistante pour ne gêner personne et, bien sûr, laisse soupçonner que cette toxicologie sous influence peut choisir, si nécessaire, la “bonne” souche pour obtenir les “bons” résultats.

Depuis le début de cette guerre de tranchées en 1997, les Ogm assurent la carrière, les contrats, les crédits, la consultance, les brevets, les “starts-up”, l’aggrandissement des laboratoires et le prestige scientifique à ceux qui les font. Ils ont un intérêt personnel à leur succès, ce qui n’a, disent-ils, pas d’influence sur la Vérité si bien protégée par La Méthode. A ce complexe génético-industriel s’oppose une opinion publique dont le bon sens lui dit que si les scientifiques sont dans leur laboratoire, ce n’est pas parce qu’ils savent mais bien parce qu’ils ne savent pas et qu’il est dangereux de s’en remettre à des ignorants, même si, en bons dialecticiens (là aussi, qui s’ignorent), ils se font passer pour des “savants”. Particulièrement lorsque les connaissances et les représentations évoluent à tout vitesse, ce qui est le cas. Pendant des décennies, 95% ou plus de l’ADN était non-fonctionnel, mais il s’avère depuis quelques jours que cet ADN “poubelle” jouerait un rôle fondamental.

Les Ogm sont-ils scientifiquement dangereux pour la santé publique, pour l’environnement ? Peut-être ? Peut-être pas ? Peut-on juger leur dangerosité éventuelle pour les humains sur des rongeurs? C’est la pratique toxicologique barbare imposée, alors que des tests sur cultures de tissus humains permettraient de cribler rapidement les quelques 100 000 molécules de synthèse en circulation. Ces tests sont bon marché, rapides, et raisonnablement fiables : autant de raisons pour que les industriels les refusent. Reste que notre intérêt est de soutenir ceux que les lobbies industriels et leurs mercenaires cherchent à faire taire. Qu’on se souvienne du rôle des médecins mercenaires dans le désastre de l’amiante. Mais plutôt que se laisser piéger par une expression qui implique que la modification génétique est le problème (ce qui conduit à le confier aux experts sous influence), il faut se tourner vers la réalité, la marchandise, que les Monsanto, DuPont, Syngenta, Dow, Bayer et autres fabricants d’agrotoxiques (car ce sont ces industriels qui contrôlent les semences dans le monde) vendent sous cette expression. Après tout, c’est nous qui l’ingurgitons. Autant savoir de quoi il s’agit.
SUITE

Antahkarana https://kokopelli-semences.fr/articles/ogmou_la_science_contre_la_dmocratie
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
 
“Edition Spécial ” de “Semences de Kokopelli”,
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le mag. Littéraire fait un hors série spécial "Bac de français"
» je suis spécial(e),il faut que j'en soi conscient(e)
» Envoyé spécial jeudi 28 mai
» j'ai un ami très spécial...
» [Envoyé spécial] Recherche témoignages sur le harcèlement entre élèves à l'école

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Elargir son Horizon-
Sauter vers: