ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Démasqué , Le livre caché de Jan van Rijckenborgh

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5560
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Démasqué , Le livre caché de Jan van Rijckenborgh   Mer 14 Sep 2016, 11:20

(Jan Van Rijckenborgh, Démasqué, première édition 1956.) a écrit:


« Ce qui se déclenchera d'abord, c'est une série de cataclysmes. Comme vous le savez peut-être par notre littérature, il existe ce qu'on appelle la plus haute sphère de chaleur. Elle se trouve au-dessus de l'ionosphère et entoure spécialement le champ de vie terrestre. Cette sphère de la plus intense chaleur correspond au stratum de feu situé sous la croûte terrestre. La conséquence logique des tensions accumulées dans cette sphère d'intense chaleur, c'est que toutes sortes d'explosions se préparent, tremblements de terre et autres calamités du même genre, qui se produiront par la suite. Elles concerneront le monde entier : nulle contrée ne sera préservée et l'aspect du monde s'en trouvera modifié. […]

Tous les peuples de la terre vont vers l'hystérie. Sur le plan psychologique, une intense chaleur s'est développée, toujours plus intense, une chaleur de crise, la chaleur de la fin. […]

L'humanité, surtout durant ces dernières décades, s'est battue à satiété. Elle a ensuite inventé des moyens de destruction si terribles qu'elle-même en est effrayée. Le monde entier frémit à la pensée d'une guerre atomique, car, chacun le sait, le recours à l'énorme puissance des armes nucléaires entraînera son anéantissement.

Mais pensez à ceci : entre-temps l'humanité a tellement délabré l'économie de la nature, et la crise se traduit actuellement par un tel état de tension, que la nature elle-même commence à réagir, tout comme le corps humain se rebelle lui aussi, lorsqu'il subit pendant longtemps un traitement à contre-sens. Le moment de la crise coïncide en ces jours avec la fin de cette période, ce qui est parfaitement compréhensible, vu le rapport indéfectible qui existe entre toutes les lois naturelles. »

Par ailleurs, Van Rijckenborgh révéla l'existence d'un plan visant à établir la dictature mondiale des loges occultistes. Il disait à qui voulait l'entendre :

« On mettra en scène ni plus ni moins que le Grand Retour du Seigneur, tel qu'il est dépeint dans les diverses prophéties apocalyptiques. Cette représentation minutieusement préparée sera accompagnée de phénomènes prodigieux de nature scientifique naturelle. Elle englobera le monde entier, troublant jusqu'à la moindre place. Chacun pourra être témoin et pensera : « Le Seigneur vient dans les nuées du ciel, avec tous ses saints anges ! »

Ensuite une intervention aura lieu dans le système gouvernemental de tous les pays et un gouvernement mondial sera instauré. »
Revenir en haut Aller en bas
Grok



Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 205
Date de naissance : 31/12/1975
Age : 42
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Démasqué , Le livre caché de Jan van Rijckenborgh   Lun 17 Oct 2016, 02:55

Grok a écrit:
...

Le site de Henk Leene 1924 - 2014 (fils de Jan Leene/"Jan van Rijckenborgh") et Mia Leene - Peddemors 1924 - 1993 :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

...



Allocution 181 - Esclavage et asservissement


Henk Leene et Mia Leene-Peddemors a écrit:
Notre société de profit n'est pas si prospère que les autorités nous le suggèrent, et cela pénètre peu à peu dans plus d'un homme.

Presque personne, s'il est honnête de cœur, ne pourra nier qu'il trouve de la joie dans le confort et les avantages de notre société de Consommation - cependant, ii y en a beaucoup qui ne se trouvent pas à l'aise lorsque les mass-médias leur dévoilent les conséquences de leurs jouissances.

Tout ce que nous consommons doit être rendu d'une manière ou d'une autre à sa source. La nature reprend pour son équilibre naturel, ce qu'on lui a enlevé et ii en est de même dans l'homme.

La tension continuelle à laquelle nous sommes nécessairement soumis, réclame son dû à notre corps, et même notre comportement-de-vie et notre penser en sont influencés.

Nous éprouvons le temps de la liberté individuelle - du moins, cet individualisme est-il stimulé de tout côté, et il provient de la révolte contre les pouvoirs et puissances dominatrices. L'armée des esclaves - la masse - se met en mouvement et gronde.

L'édification de la société a toujours été dirigée et sera toujours ainsi : Il y aura des dirigeants puissants et des serviteurs - des guides, et ceux qui sont guidés.

La structure sociale demande des guides et a besoin d'une masse ignorante, pour exécuter les ordres de ces guides.  

Les maîtres, les guides refusent à leurs esclaves ou à leurs serviteurs un certain développement, parce que la connaissance apporte une conscience individuelle.

"Connaissance est puissance" - Cela signifie que celui qui se développe en viendra à douter de la justesse du raisonnement du maître et du guide.  

C'est pourquoi les puissances dirigeantes partent toujours de l'idée : Que la masse - dociles partisans - doit être privée de connaissance pour maintenir la puissance des guides.  

Le développement actuel est caractérisé par la révolte des esclaves tenus si longtemps dans l'ignorance - vous pouvez constater cela dans les religions, dans la politique, dans le développement social.

Il y a partout des hommes qui se détachent de cette damnation séculaire de l'ignorance, et alors - il en est toujours ainsi - la faim de puissance est éveillée.

L'agrandissement des connaissances va de pair avec une aspiration vers la puissance. Et dans l'homme, tenu si longtemps ignorant, la vue de cette puissance est justement un stimulant pour agrandir cette connaissance.

D'une côté, ce développement est à approuver, mais d'un autre côté, il entraîne le risque du délire-de-puissance et de la mégalomanie.

L'homme établi sur la matière et obligé durant de longues années de cirer les souliers des guides puissants, psychologiquement rusés, croit que sa puissance commence par la richesse, par la possession, et par la domination de ses prochains.  

Dans et par une telle révolte contre les puissances, il ne se passe rien d'autre qu'un changement de décors.

Il y aura toujours une masse d'ignorants qui seront les esclaves des dirigeants. Notre société est établie sur cette conception, et si cette masse menace de devenir trop petite, la construction-même de la société s'écroulerait.

"Le mal se détruit alors lui-même" - Le faible chaînon se brise et toute la chaîne puissante s'effondre. Nous nous trouvons dans une telle période. Cette construction structurée si bien conçue, que l'on reconnaît dans toutes les manifestations de notre société, menace de s'effondrer.

Les religions, la société et les gouvernements ont beaucoup de difficulté avec cela.  L'ignorance est la meilleure assurance pour le maintien de la puissance des autorités, pour la continuité des impostures, de la domination, des tourments de toutes sortes et pour la grande fourberie et supercherie envers les âmes cherchantes.

Ces dernières années sont témoins des efforts que les instances puissantes, les hiérarchies religieuses, les corps politiques font pour continuer de régenter la masse.

Tous les moyens sont bons !

Et dans les pays où cela réussit moins bien, on cherche des ignorants hors des frontières, des esclaves qui doivent tenir l'armée des esclaves à son niveau.  L'esclave refuse d'embrasser encore plus longtemps les pieds de son maître - l'homme peu développé, informé par les mass-média et des prédécesseurs révolutionnaires, refuse d'être le serviteur des prétendus porteurs de connaissance.

Ici se cache le chaînon qui fait défaut - c'est le manque de connaissance essentielle, la connaissance qui ne force pas ni n'exploite, qui n'a aucune aspiration vers la domination, mais qui éveille la Noblesse intérieure de l'homme.

Les mots "Connaissance est puissance" ne sont, en principe, pas applicables aux méthodes d'exploitation par la connaissance psychologique, et à l'abus de l'homme désavantagé, parce que le guide sait où trouver son avantage.

Non.

La Connaissance, la Gnose, la Sagesse donnent au possesseur la puissance sur ses propres passions, ses envies, sur ses désirs de possession.

La Sagesse signifie Puissance -

La Puissance de rompre avec l'erreur et l'illusion de la volonté de puissance -

La Puissance d'aimer son prochain, qu'importe son développement.

L'homme établi sur la matière, l'esclave qui est toujours asservi par son maître croit, que ce maître a une position enviable et l'esclave qui est excité à la révolte, va donc aspirer à la fonction de maître et il ne compte pas ses efforts.

Enfin, il y a de moins en moins d'hommes qui désirent rester esclaves, et beaucoup souhaitent la position de maître - et ainsi, par ce réveil des foules d'esclaves, de plus en plus de maîtres ignobles sont formés - des guides qui ne sont intérieurement pas mûrs.

L'augmentation de la connaissance doit apporter la Noblesse intérieure qui sait maîtriser la puissance. La progression de la science, la poussée folle vers le savoir qui s'exprime dans un bourrage de connaissance livresque dont les enfants d'aujourd'hui sont victimes - conduit irrévocablement à un effondrement total de la structure culturelle, démocratique et sociale si scrupuleusement édifiée.

L'esclavage des siècles passés dégénère en asservissement.

La notion de puissance-individuelle, conduit l'homme dans l'asservissement à une faim-de-connaissance.

La puissance qui fait autorité est donc la science - la science qui analyse la création, qui dissèque la beauté et qui déshonore les lois-de-la-vie.

Le développement individuel-intellectuel, et l'apport d'esclaves dans les creusets des puissances dirigeantes, ont le même effet qu'une vivisection de masse de la créature : l'homme.

Vivisection sur les Valeurs saintes, sur les Trésors chers, sur la Beauté qui transfère une fraction de l'Etat de Noblesse du Grand Créateur.

L'assaut vers la connaissance, et la révolution contre la puissance de l'ignorance, donnent à l'homme qui regarde avec horreur, une vue sur l'analyse qui n'épargne rien du principe-de-vie saint.

Saint est ce qui est entier - ce qui est harmonieux - qui donne la joie et surtout qui donne la Noblesse.

Les lois enseignées, les devoirs imposés, la contrainte que l'on veut infliger aux ignorants, ne sont pas saints.

Sainte est la Sagesse qui offre la puissance de la Noblesse intérieure.  Une Noblesse qui ne se maintiendra jamais au détriment du prochain, et qui n'existera jamais sur la base d'une structure-de-profit.

La Gnose ou la Connaissance par I'Esprit défend à l'homme d'être un esclave, de n'importe quelle manière que ce soit, de garder des esclaves ou d'être asservi.

C'est la Gnose ou la Connaissance qui est réservée à l'individu originel, qui ne s'abaisse pas devant un égo possédé - car la volonté-de-puissance, l'impérialisme, est une domination, mais l'asservissement est également une domination.  

Toute forme d'excès est un esclavage aussi bien qu'un asservissement. On peut se dégager avec effort de la cravache d'une autorité, mais on peut retomber immédiatement en tant qu'esclave, au service d'un autre Moloch - peu importe le nom qu'il porte !

On peut s'être détaché laborieusement de l'accomplissement du devoir dogmatique de l'une ou l'autre forme de religion, mais on peut après cela, se précipiter avec animation dans l'esclavage du développement individuel, de la possession, de l'argent, de la jouissance-de-la-vie.  

L'esclave devenu libre retombe bien vite dans l'esclavage - car il ne possède pas le savoir envers la Connaissance qui lui offrirait la Liberté véritable.

Ni les autorités, qui exploitent -

Ni les chercheurs scientifiques possédés -

Ni les religieux prêchant fanatiquement, ne sont libres.

Ils sont enchaînés - tout comme ceux qui par ignorance et nécessité de vie sont forcés de servir leur patron.

La Liberté, c'est la maîtrise de soi-même.

Les esclaves appelés à la révolte, entendent pour la première fois, la mélodie-de-Pan, et celle-ci leur monte à la tête, ils sont enivrés par elle et ainsi, ils se hâtent de s'inscrire dans l'armée des esclaves de Pan - mais ils ne connaîtront pas la Liberté, ni la Sagesse, qui leur apporterait la puissance de la Liberté.

La Liberté Signifie : une attitude-de-vie plus stricte que l'esclavage dans la masse des esclaves de Pan.

La possession de la Connaissance est un danger - pour l'homme-même et pour le maître qui voit d'un mauvais œil son esclave s'élever contre son pouvoir.  La responsabilité est une charge qui est imposée à l'homme qui a découvert son individualité.

Et cette responsabilité est refusée, rejetée et ridiculisée par beaucoup.

L'homme qui s'éveille intérieurement, entre dans la chambre des trésors de la vie, et là se trouvent de nombreux trésors qu'il ne peut pas encore toucher parce que sa connaissance est insuffisante.

L'absence de responsabilité, le manque de Noblesse intérieure et le manque de discernement entre l'éducation et la formation intellectuelle et la Connaissance-Gnose, ou la Sagesse véritable, séduisent l'homme et le poussent à mettre en pièces les Choses de valeur.

Ont de la valeur, ceux qui ont mûri par un développement intérieur, et beaux sont les trésors que le développement culturel a laissé derrière lui.

Plus sages sont les peuples qui ont une croissance séculaire derrière eux : La Connaissance, la Gnose est le résultat de la Souvenance et du développement de l'âme.

La Sagesse est offerte à l'homme aussitôt qu'il reconnaît et accepte la responsabilité envers cette Noblesse intérieure.

L'homme sage place un simple mot ou un noble silence en face de ses agresseurs et de ses railleurs.

L'homme insensé essaie de crier plus fort que ses détracteurs, et de les bluffer.  

La Noblesse intérieure, la Connaissance de l'âme acquise durant son parcours, ne s'exprime jamais dans l'abus du prochain, mais elle se démontre dans le détachement et dans la charité - cette forme d'amour qui n'est pas de ce monde - cette charité envers ses prochains piétinés.

Celui qui fait de lui-même un esclave, qu'importe la puissance ou la personne à laquelle il se soumet, s'ôte lui-même toute chance de Sagesse.  

Nous sommes en tout point des esclaves. - volontaires, ou non - que nous le dénions, ou non - que nous nous en irritions, ou pas.

Nous sommes comme un rouage dans la structure sociale actuelle, et par des méthodes séculaires, nous sommes forcés d'être des esclaves dans cette grande machination, et de faire en cela notre devoir - parce que nous nous sommes liés aux normes d'un certain niveau-de-vie. Et ce niveau-de-vie, artificiellement rehaussé au vérin par les institutions de publicité puissantes, nous force à tourner plus vite dans le mécanisme, à exécuter toujours plus de travail, à travailler avec toujours plus d'attention et d'intensité, et à concourir avec nos co-esclaves.

Bref le fouet de la structure de la société-de-profit, édifiée par nous tous, menace de nous détruire aussi bien physiquement que spirituellement.  

On a déjà suscité une section médicale pour guérir les maladies qui sont les conséquences de ce "stress". Mais cette guérison est impossible tant que l'homme ne se soustrait pas à cette frénésie, à ces efforts ambitieux et emportés vers la puissance, la connaissance, la liberté et la possession.

D'un côté, on rend l'homme enragé parce qu'on lui suggère qu'il ne possède pas encore assez, qu'il ne sait pas assez, qu'il ne jouit pas assez de la vie - et de l'autre côté, se trouve une armée de spécialistes prêt à recueillir ceux qui sont devenus fous de toutes ces insufflations suggestives.

Et les esclaves qui se sont délivrés d'une tyrannie du Moyen-âge, deviennent ainsi une proie proscrite de la société-de-profit et de ses représentants, et beaucoup finissent dans les maladies, les dépressions et dans les religions mystiques.  

Où est cette liberté tant désirée ?  

Où est cette puissance tant pourchassée ?

Où se trouve l'homme - en tant que créature vivant véritablement ? N'est-il rien de plus qu'un animal sur lequel la société et ses spécialistes pratiquent la vivisection ?

L'époque présente n'est-elle pas devenue une damnation pour la plus grande partie de l'humanité, alors que ce devrait être un temps béni ?

Un temps rempli d'un libre développement, rempli de connaissances, de doctrines religieuses, de prospérité et toutes ces choses dont nos prochains ont manqué il y a quelques siècles passés ?

Et que fait de tout cela l'homme possédé par l'avidité de l'impérialisme : un grand hôpital, un paradis pour les psychiatres, un laboratoire pour les expérimentateurs sans conscience et impitoyables, qui brisent la fleur de l'âme pour examiner si elle contient bien la Vie divine, et qui détruisent pour toujours sa beauté.

Le détachement - comme l'homme fondamental, le Noble Fils-de-la-Lumière le présente à son prochain, est la seule solution contre ce "stress", contre I'égarement et l'asservissement, contre l'apathie et la fuite dans toutes sortes de solutions apparentes.

Que cherche I'homme éveillé ?

C'est cela la question !  

Cherche-t-il un refuge, parce qu'il est devenu malade ?

Car cette liberté tant enviée, ne parait être rien d'autre qu'une kermesse dans laquelle il est maudit à tourner toujours en rond dans un manège de chevaux de bois qu'il a lui-même mis en mouvement ?

Je cherche la paix, dit un homme -

je cherche le bonheur, dit un autre -

je cherche Dieu, disent-ils, ou bien, je cherche le Christ, la sagesse, l'harmonie !

Le psychiatre les déclare tous "troublés".

Troublés parce qui ils n'ont pas appris à être un individuum - une l'Unité intérieure - Unité qui se tient elle-même entière, intacte et sainte.  Chaque attaque des mass-média, des pamphlets de la publicité religieuse par la société-de-profit, est un effort pour disperser votre individuum intérieur, votre indépendance intérieure.  

Celui qui perd ce noble individuum, devient la proie des bêtes féroces et sans scrupules qui se pressent sur nous, sous toutes sortes de beaux déguisements.  

Ecoutez bien - homme qui cherchez !  

Vous possédez cette "petite Force" - cette Essence spirituelle archaïque de grande Valeur, et c'est la seule puissance qui puisse abattre Goliath !  

C'est seulement parce que vous n'y croyez pas que vous êtes l'esclave de tous ces Goliaths qui, avec un sourire, essaient de vous séduire pour pouvoir plus tard, mieux vous dévorer.

Ne sommes-nous pas déchirés ?

Ne traînons-nous pas tout cela avec nous, et ne l'admettons-nous pas en fait, parce que, parait-il, nous ne pourrions rien faire contre cela ?

Tout cela provient de votre incertitude, de l'ignorance par rapport à votre Individuum - cette Force de David.

David était détaché de tout, il ne possédait rien que l'arme qui a abattu Goliath.

Actuellement, il en est ainsi que l'homme est devenu malade du "stress" parce que la crainte, l'inquiétude, et le rugissement des innombrables bêtes féroces le rendent fous.

Et il en arrive au point, qu'il ne voit plus la fleur, en tant que beauté et merveille de la création - mais comme un nombre de feuilles de pistils et d'étamines. On nous enlève les valeurs les plus saintes: La croyance en la beauté du Secret-de-la-Vie.

La croyance dans la merveille d'un Créateur Parfait -

La croyance dans la merveille que l'homme l'est aussi.

Nous ne sommes pas exclusivement un paquet de chair, d'os et de muscles. Nous sommes des formes extérieures, des instruments merveilleux dans lequel l'esprit demeure, dans lequel le Créateur a pu édifier une âme formée du Souffle de son Esprit !  

Si vous perdez la croyance en cela, vous devenez alors un paquet de chair, d'os et de muscles, et le Bonheur, l'Harmonie et la Paix provenant de l'Unité, de l'Individuum intérieur spirituel, vous quitte !  

Vous pouvez alors être conduit volontairement à la boucherie, ou dans n'importe quel laboratoire où l'on expérimentera avec vous, et où l'on pratiquera sur vous la vivisection - et alors cet être ne sera plus jamais qu'un esclave ignorant et rampant, et il se croira un individu rempli de connaissance - un homme moderne et développé !

Le sot !

Notre temps connaît plus d'asservissement et plus d'esclavage que jamais !

Les puissances dirigeantes, les autorités ont changé de visage, leurs moyens sont devenus plus rusés, plus scientifiques, et ils ont fait sonner plus souvent leurs bourses d'argent - et ceux qui ont perdu leur Individuum, courent vers cette mélodie de Pan, et le mot Connaissance devient connaissance avec un petit "c" et le mot puissance signifie: exploitation et profit - et l'Or de la noblesse intérieure, devient de l'argent, un moyen avec lequel les sots se proclament eux-mêmes comme puissants, riches et guides, bien que leur sottise soit visible à tous.

C'est pourquoi, apprenez à vous maîtriser, tenez vous-même les brides, reconnaissez le diable-Pan qui demeure en vous et qui est possédé par le chant-de-Pan - et devenez religieux dans le sens Noble du mot : Répandez l'Esprit qui demeure en vous, devenez avant tout, le Noble dans lequel cet Esprit veut demeurer.

Prouvez être un Individuum - cette Unité puissante d'où vous pouvez créer des valeurs impérissables.

Protégez-vous contre ces Goliaths qui se glissent autour de vous à la recherche d'un point faible - et sachez et soyez persuadé que l'arme que vous possédez peut les éliminer tous.  

Soyez persuadé que vous êtes un Individuum Libre - et que ceci vous entraîne à supporter toutes les responsabilités de ce que vous faites, et que vous vous devez d'agir envers votre Noble Origine, en conformité avec votre Intuition et votre Conscience.

L'esclave peut se cacher derrière son ignorance, sa bêtise, sa dépendance, mais vous êtes différent - vous êtes un Individuum - et pour cela, vous ne devez pas connaître la crainte, et vous ne devez pas posséder de complexe de culpabilité, et vous ne devez pas vous sentir oppressé par des obligations ; mais par contre, vous portez la charge de votre Origine spirituelle Royale sur vos épaules, et de cela résulte les conséquences que vous connaissez de l'intérieur, et pour lesquelles vous voulez peut-être fuir - mais que l'Intuition et la Conscience vous rappellent.  

Et si vous êtes en harmonie avec ces deux gardiens et protecteurs, vous trouverez alors le Bonheur et la Paix Intérieure, l'Harmonie et la Sagesse, et vous remarquerez que vous êtes détaché, et plus religieux, c'est-a-dire, plus spirituel que tout prêcheur fanatique, mais votre Chemin devient plus étroit, et cela ne vous touche pas, car la largeur est suffisante pour y mettre les deux pieds - et alors vous allez vous rendre compte, ce que cela signifie de marcher "avec Dieu".

Allez, chercheur, avec ce Dieu qui est votre Père et votre Créateur.



©1977-2015 Henk et Mia Leene



...
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5560
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: 193 - Sorcières, hérétiques et chrétiens   Mar 18 Oct 2016, 15:06

Merci Grok d 'avoir remonté ces textes!

je propose celui ci [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


L'Hérétique, la sorcière, le chrétien noble, ne connaît pas la peur, ne vit pas de la peur, et n'éveille pas la peur.

La peur est une source d'envie, de jalousie, c'est le commencement de la violence et de la destruction.

L'Hérétique, le katharos, écoute ses agresseurs avec un cœur pur, laisse passer au-dessus de lui leur railleries, et monte à sa place de supplice si c'est nécessaire, mais ne sent que de la pitié dans son cœur, pour ses exécuteurs parce qu'ayant été une fois Fils de la Lumière, ceux-ci mettent leur espoir sur le manque d'Esprit et sur l'imitation.

Que vous puissiez, qu'importe votre nom, ni votre pays, être nommé un Hérétique, un Katharos, une Sorcière, un Sage naturel, un Chrétien, ou un Homme du Christ, de sorte que votre Créateur vous reconnaisse.


richel
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5560
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Démasqué , Le livre caché de Jan van Rijckenborgh   Mar 18 Juil 2017, 20:30

Ré- édition d'un livre incontournable!!!
Les sept sceaux ; Péchés capitaux et vertus originelles à la lumière de la Gnose

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A travers une vision gnostique de l'âme, les sept péchés capitaux sont mis en parallèle avec sept vertus originelles fondamentales chez l'être humain. N'étant pas développées naturellement, les auteurs expliquent comment chacun doit s'efforcer de les faire grandir s'il veut rendre à son âme la majesté de ses origines. ©Electre 2017
« Chaque homme est polarisé par l'un ou l'autre des sept péchés capitaux. Les anciens sages les comparaient aux sept planètes. Ils déclaraient que celui qui se trouvait sous leur emprise n'était pas capable de connaître Dieu.
Les vertus originelles, quant à elles, sont enfermées dans l'âme. Une âme qui aspire à la Libération est préparée à se rétablir et à croître.
Le but de cet ouvrage est de permettre au lecteur de reconnaître son affinité avec l'une des vertus originelles, car s'il l'identifie clairement, son âme pourra plus facilement laisser cette vertu s'épanouir - et le réveil d'une seule vertu originelle peut entraîner l'éclosion de toutes les autres ! »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Démasqué , Le livre caché de Jan van Rijckenborgh   

Revenir en haut Aller en bas
 
Démasqué , Le livre caché de Jan van Rijckenborgh
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: La Vérité qui fâche-
Sauter vers: