ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alchimie amoureuse et relationnelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clidre



Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 20
Date de naissance : 18/03/1984
Age : 33
Localisation : Rohan
Date d'inscription : 30/01/2012

MessageSujet: Alchimie amoureuse et relationnelle   Ven 03 Fév 2012, 10:19

Bonjour,
Il ne s'agit pas ici de définir et d'enfermer l'amour et le processus dans des concepts. La description est ici objective et absolue. En même temps, cela se vit et s'incarne différement, relativement un de manière unique pour chacun. C'est tout le paradoxe de la similarité/différence ; absolu/relatif. Ceci a été écrit par un ami lors d'une mémorable et passionnante dialectique entre plusieurs amis qui a été retranscrite. Tout d'abord, voici le processus. Ensuite, un exemple concret sera donné avec le film "Gladiator" de Ridley Scott. Attention, spoiler : si vous n'avez pas vu le film, il est décrit dans l'explication ci-dessous. Je mets cette précaution oratoire pour que vous puissiez agir en conséquence si vous désirez le découvrir.

L'alchimie amoureuse est la fois simple et très complexe , le but est la métamorphose de l'âme et du Soi, sortir de l'étroitesse du moi , ou personne ne s'y sent véritablement en plénitude ;en fait le "soi", notre point de vue du monde est réunifié : je vois plus l'autre , je vois avec l'autre, le moi est forcément en veille la , je suis plus dans mon introspection , j'incarne , je suis mon ou mes archétypes. Quand on dit j ai l'impression de te connaitre depuis toujours , aucune pathologie là-dedans, c'est cela l'alchimie, mais sans sexe pas d'alchimie : attention, car le "moi" est toujours en contrôle , l'alchimie c est la confirmation du SOI au monde pas du moi, c est donc la capacité de permutation du Moi au Soi, le Soi réunifié avec l'autre. Les étapes de l'alchimie amoureuse :

Travail noir-blanc-rouge, premier étape, l'état initial, angoissé, étroit , dépressif. 2ème étape : œuvre au blanc, travail introspectif sur soi , début d'ouverture, phase de réception de l autre , et faculté d'abandon de son univers car parfaitement apprivoisé, le soi est un allié , le moi en est l'expression. Phase 3, l'œuvre au rouge , par la magie d'éros, fusion progressive sur l'autre et avec l'autre , le soufre alchimique (esprit) déteint sur l âme , réunification des principes masculin-féminin, et dissolution de l'état antérieur : le moi est mis en veille, le vernis , la coquille éclate, le masque tombe, ombres et lumières. Du reste ceux qui ont connus une expérience alchimique sentent bien l’état de cuisson, ca sent le souffre ! Les effluves, les odeurs témoignent concrètement de l'opération. S'en suit un état de grâce, accélération des conditionnements terrestres, c est a dire "espace et temps" en phase quintessence infini + éternité ,puissance maximum, introvision ,perception et union des forces contraires, les amants sont en prise avec l'éternité, espace libéré impression de non pesanteur, silence, moment arrêté, tout est plein, vide et total. En dehors de l'espace, du temps et de la matière.

Phase 4 : décélération, divinisation , réveil du "moi" anxiété , jalousie ,il y a plusieurs formes de jalousie, une émanant du moi (désir de posséder, envier autrui)et une autre celle de la défense de sa parcelle d'éternité conquise, le principe exclusif de l amour est le suivant en alchimie , je ne veux que celle que j ai laissé pénétrer a ce sanctuaire , a cette hauteur du soi, je veux la maintenir en haut, c est pas une exclu discriminante et mauvaise , je rend grâce a celle ou celui qui m'a métamorphosé, de si haut je peux irradier , donner transmettre , partager être généreux , humble, cela n'empêche pas , c'est la qu'on touche un grand dilemme , l alchimie est du domaine du sacré , l aimé est divinisé , pour moi c'est naturel , pour d'autres c'est pathologique.

Phase 5 : deux voies possible , là, on touche vraiment l'essentiel :

1° rester dans la parcelle d'éternité avec l'autre et la faire vivre par l'imaginaire mais si pas si imaginaire , car une alchimie laisse des traces parfaitement matérielles ...,une empreinte subconsciente , les cendres de la fusion refroidie ont une odeur , un parfum, qui se ranime...

OU

2° le moi reprend son autonomie , c'est a dire qu'il défie, revient dans le temporel et dissout les principes , il remet l'alchimie a une simple expérience, mais il faut passer a autre chose voire à quelqu'un d'autre et vite ! Mais, en réalité le moi n' a aucun pouvoir là-dessus , il y a donc refoulement du soi et du principe libérateur, quelqu'un de vraiment "rectifié " et métamorphosé à l'alchimie le garde. Mais le moi a un pouvoir néanmoins : détourner et se servir de l'alchimie pour posséder et conquérir d'autres âmes, c est le moi qui s'unifie au féminin non au masculin en son essence ,il s'agit d'essence en outre un homme peut être féminin (fluide et volatile), il y a un obstacle majeur, par contre, a cette voie , l ombre de celui qui a alchimisé , il faut la détruire , la fuir , la nier , ne plus être a sa merci , voila comment le moi opère une bifurcation des principes et un processus d'anti-alchimie a rebours, détruire le porteur "céleste".

Il n'y a pas vraiment de circuit fermé en alchimie , le court circuit est l'extase , par contre l'alchimie donne un point fixe , un point cristallisé , c est le centre de l'âme qui était océan primordiale informe , en fait , le point peut se fixer très haut dans le sentiment , mais aussi très bas dans l'expérience des sexes , rien n'est "dégueulasse" avec celui qu'on aime , toute expérience est possible et acceptée ,et pourquoi? Parce qu'on est libre, car l'autre est soi . Selon moi, l'alchimie a deux pôles après coup, la voie viril (qui peut être empreinte par des femmes ) et la voie féminine la voie viril est fixe elle garde son point de repère. En réalité, le monde s 'architecture depuis ce point, c'est la pierre de tout, de la on bâtit. La voie féminine par contre dissout , l' âme veut du mouvement et du changement,, elle a soif de prendre d autres points, de jalonner son moi de plein de micro-points diffus, mais pour réaliser cela, le féminin doit déchirer le tissu d'éternité (Alex : le banaliser, le réduire à une simple expérience fade et peu significative ?) et donc éliminer le viril en soi (et associe alors fixité et engagement avec enfermement ?)
Force est de constater que l'alchimie comme je la dépeins est une voie royale , royale dans le sens ou très peu de gens la vivent , c'est bien le drame. Dans une civilisation où on a accès a tout, tout de suite, on oublie l'essentiel, pire en" radical-alchimiste" c'est limite si on se fait pas botter les fesses par des tartuffes de la séduction et du rapport amoureux , des prophètes scientistes avec des modes d'emploi du "juste rapport amoureux", on se prend des leçons de négationnistes , je pèse mes mots des négationnistes profanes de l'alchimie, a la prose sans aile , dépassionné, champion de "l'éclate, de la soirée" , oui je m'éclate pas moi , je me rassemble , j'unifie le rapport sexuel se borne a des mots très verbeux comme "t as kiffé? ». Heureusement que l'alchimie donne du magnanime et empêche de mettre des claques a certains , ces sauteurs a l'élastique de string, en quête de "défoncé de "sensations fortes", c'est ta tête que j éclaterais bien a deux pieds joints sinistre larve anti-alchimique, ôtes toi de mon soleil gladiateur d'operette!

C'est la métaphore de l'avion sans pilote qui est Eros, ce sont les faux couples, les "je t'aime " bidon , pour se rassurer , d'être en semi existence , il faut souffrir et bruler pour prétendre dire "je t'aime", ces conjugaisons niaises a toutes le sauces , ou l amant est remplacé par le dernier passant, ca résume bien la société je saute et je prend des risques en sautant a l'élastique ...en amour je prend deux parachutes.
Ah mais l'alchimie c'est mon temple , mon sanctuaire , alors que les donneurs de leçon fassent preuve hardiesse amoureuse avant de de lézarder mes piliers ou de faire pousser de la mauvaise herbe sur le marbre. Les pires sont ceux qui nous vendent de la liberté pour mieux nous enchainer a du rien, c'est : «Va, fais tes courses mon pote gaves toi , le monde est a toi, t es le plus beau , le plus fort, bilan au premier rayon frais tout est avarié dejà, donc, on prend dans la conserve bien standard tout se vaut, tout se remplace, tout se jette, ça fait des frustrés qui revendiquent leur droits de jouissance, a par deux trois qui volent a l'étalage , et qui bouffent comme des porcs. On pourra objecter que tout ceci est parfaitement spéculatif, idéaliste voire élitiste, soit mais quand on voit le désastre relationnel , la nullité des couples qui se font et défont pour un oui ou un non ,les fissures du doutes qui ravagent les âmes. Chez nous, en alchimie on doute pendant le travail au noir, pas au rouge, celui qui dit" je t'aime plus" de façon unilatérale alors qu'il aimait avant se trouve là dans le pathos : soit la fusion alchimique a raté et dans ce cas, mensonge a soi, soit on vole le feu alchimique pour en faire une arme, une prison pour l 'autre. Bilan l'alchimie est méprisée , oubliée, rangée dans de vieux grimoires de mystiques...Tout cela pour nous mettre tous en précarité de nous aplatir sur des parcelles encastrées, sans stase d'éternité, rongé par les doutes, désormais, on renonce a l'éternité et chacun reste dans sa bulle au noir, pour de timides sorties temporelles ou l'éclaircie annonce vite une grisaille qui semble revenir comme une fatalité.

Propos de Pascal Michel, nous sommes bien une métaphore entre le film et la mythologie grecque :
Analysons Gladiator, qui non les filles n'est pas un film de Gladiateurs musclés , mais la lutte entre Prométhée(Commode) Apollon(Maximus), annonce le retrait de Zeus trahi( le père Marc Aurèle)et Aphrodite qui suit le mouvement(Lucilia) : tout y est , le plus comique c est que tout le monde dans le public moderne se revendique de Maximus alors qu'il n'y a presque que des "Commode".

Préambule : le début du film, la 1ère scène se déroule dans un endroit bien précis en Germanie sous le fer de Zeus/mars le père et sage Marc Aurèle qui dit "je brandis le fer"(bâton de foudre)".
La lutte dans la forêt sombre c'est la lutte contre la barbarie , le chaotique, pour l'empire mais l'empire olympien,contre le "Chtonien" et le tellurique; le général Maximus est encore sous l'archétype de Mars à ce moment-là (leur devise est "force et honneur"), et d'Éros par le souci de sa" famille" "sa patrie", et" l amour du père" le grand Éros. A la fin de la bataille "Roman victori",c'est là que" Commode" Prométhée qui ne sait pas battu vient "voler le feu"(feu sacré). Il n'a aucune vertu cardinale des empereurs ou sage : il est ambitieux, temporaliste, egotique et narcissique(il le dit à son père Marc-Aurèle: "j'ai cherché dans la regard des dieux une vertu( donc en reflet) pour que tu m'aimes"), il finit par voler définitivement le pouvoir et donc il coupe avec le céleste(sagesse détachement du monarque) et son père en le tuant mais c'est un symbole, il demande fidélité a Mars/Eros représentés en général Maximus qui lui refuse. Il va donc éliminer, par ambition égotique, le gardien de" l'Olympe"en Mars, et assassiner symboliquement Éros en tuant sa famille de coeur...


Phase 2 : Dissolution alchimique. C'est la la phase de désintégration, c'est le coeur du film:LA CHUTE/MORT/RÉSURRECTION par un retour du fils spirituel de Zeus par l'intermédiaire d'Apollon le vengeur accompagné d'une poussée ultra-viril solaire avec un sacrifice héroïque. La scène-culte c'est l'exécution de Maximus par les Prétoriens : il est encore sous la protection de Mars(il le sauve , il dit dans le texte à son bourreau "non pas comme ça , tue moi comme un soldat" mais par un tour martial il s'en sort), il s'envole alors sauver Éros et sa famille mais il arrive trop tard : femme et enfant sont brulés. C'est la chute , l'ombre du néant. Les portes de l'au-delà du retour en Olympe semble être ici et maintenant, mais APOLLON arrive en l'alchimie, récupéré par des trafiquants d'esclaves. On observe qu'il sort du froid glacial germain, blessé à l'épaule par une entaille qui s'infecte. Les vers la nettoie comme la purification du sang de python. Il va renaitre où? Là où le soleil est au zénith au culminant solaire : en Afrique, terre d 'exil solaire comme pour Apollon.

Au départ en Afrique , Mars l'a abandonné, il ne veut plus se battre, la purification alchimique va s effectuer par l'arène avec le sang toujours comme celui de Python, il n'est plus Maximus mais d'abord "ombre" puis petit à petit il va renaitre en le dauphin caché de l'Olympe/empereur (l'envoyé de la colère de Zeus). Il est alchimiquement GLADIATOR : il ne sera mué alors que par deux axes :la vengeance et retourner dans "l'au-delà" avec ses ancêtres(l'Olympe). De retour a Rome dans l'arène, il retrouve de nouveau Mars contre l'armée de Prométhée composée d'Amazones en char. Mars /Apollon (attention, ça déménage), aidé finalement par Proximo son faux/vrai frère d'arène, avatar de Dionysos ,l' homme de spectacle de la tragédie des gladiateurs. Il va re-séduire Aphrodite Lucilia qui l'avait trahie par manquement social c'est-à-dire prométhéen et lui avoue la grande phrase que tout héros solaire attend : "je me suis toujours sentie seule dans la vie sauf avec toi", il devient alors le parfait héros solaire. Scandé par les foules, c'est l'instant de triomphe. Il tente une tentative de résoudre les conflits politiquement et par Mars (récupération de son armée de 5000 hommes campée à Ostie pour faire un push contre Commode) mais il échoue. C'est bien dans l'arène" le vrai trône" qu'il défiera alors Prométhée démasqué , l'usurpateur, qu'il ridiculise alors même qu'il est empoisonné(venin de Python encore) et sans arme. Il finit par retourné la dague de Commode contre lui-même par la grâce et l'aide du viril-solaire. Il meurt peu après en demandant que le Sénat reprenne le pouvoir. Enfin, il rejoint dans l'au-delà par la bénédiction de Mars(champs Élysée), Cérès( les blés de la renaissance,fécondité, sa ferme), Apollon(le processus de rectification alchimique de l ombre, le soleil perçant dans les nuages), Aphrodite(son amante Kucillia), Eros (sa femme, son fils)et Zeus(Marc-Aurèle).


Petit ajout mythologique: l'arène semble être alors "l'omphalos" le nombril du monde. Apollon en sort des entrailles du néant, Héphaïstos par Proximo prend part en offrant la cuirasse. A la question de Commode a Lucilia "qu'est ce que la grandeur?" elle répond "une idée". L'idéalisme est le fil conducteur du film , un "Ethos", une éthique et un supra-monde.
Lucilla(Aphrodite) et Maximus (Mars) sont l'union impossible des deux archétypes a cause du destin Héroïque, et de l ordre Prométhéen, pourtant elle s'écartera de la voie fourvoyée de Prométhée , trop tard...

Face à Commode, comment est Maximus ? : Tout est dans le regard , entre mélancolie et retour de flamme passionnelle. Il est dans la stature du héros olympien qui ne laisse rien transparaitre , il reste digne, il assume son destin et protègera son fils issu d une union prométhéenne c est-à-dire sans le souffle d'Éros.

Le machisme, c'est une réaction d un viril immatériel bafoué selon moi . C'est un repli défensif , en outre le vrai viril , est belliqueux avec la dame dans le jeu subtil d'éros, apres il est dévoué , mais pas dévoué a n'importe quoi , il est devoué a l'idéal féminin et pluriel a dominante "venus". Le préjugé social et positiviste a encore une fois mélangé ses crayons, sur une base d'égalité des taches du foyer, ou je ne sais quoi de merde égalitariste externe , donc le viril nié dans son essence immatérielle , qui est encore une fois sous le fer de mars ne s'y retrouve plus , car quand on lui dit "fais la vaiselle ou passe l'aspirateur", c'est pas la dévotion a la Dame qu'il escomptait, même si au final le viril-immatériel y consentirait? On peut en conclure que le machisme est encore une fois une déviance réelle mais caricaturale. Le rôle du viril c'est de désencastrer le féminin du joug terrestre , de sa condition , par le rêve et l'idéal et une sphère d'éternité , Mars et Venus s 'entendent tres bien au demeurant il y avait un pacte de stabilité : fais-moi rêver illumine-moi, poétise mon corps. Elle va l'apaiser de sa guerre, lui rend la grâce, elle lui dit "tu peux partager ma prison terrestre et la volupté de mon corps", je t'offre un royaume terrestre contre une promesse céleste... voila le pacte ...du reste le fer stabilise le cuivre en chimie des métaux.
Précisons que masculin et féminin ne sont pas liés au sexe physique. C'est une posture intérieure. Ca fait partie du caractère. Et on est l'un ou l'autre. Dans la fusion amoureuse, les contraires vivent leur conjonction et l'un voit le mond...e avec l'autre. Dans la relation sexuelle si elle est alchimique, tantrique, au moment de la libération énergétique la plus intense ("orgasme"), le sexe physique de l'homme devient métaphoriquement féminin et vice-versa. Ils forment l'hermaphrodite. C'est le lieu du mariage alchimique, la hiero gamos.

L'autre métaphore est l'éclipse totale où la lune se met complètement devant le soleil au point qu'ils se confondent. Le soleil devient sombre et en même temps il donne encore et toujours de la lumière. C'est la lumière qui sort de l'ombre.... La lumière au coeur de la nuit. Quand il ne reste plus rien à l'extérieur, l'initiation a été vécue, il ne reste que l'esprit. L'amour est plénitude du manque et du vide. Il érode, vide et évide. Seul celui qui accepte de souffrir aime. Pas d'héros sans Eros et pas d'Eros sans souffrance.

Commode, viril ? Il n'est pas viril au sens du viril déclinable solaire-héroïque-olympien-dionysiaque , il est prométhéen et asexué , il tue son père (Jupiter) il passe outre ses décisions et ses choix , il rompt avec les virils possibles et surtout l'éthos, l'éthique des Patriciens , il pactise avec Narcisse et contraint Aphrodite , il se met en scène en cherchant une gloire usurpée, c est le couple le plus terrible , Prométhée-narcisse, il veut voler le feu du héros en arrangeant un combat avec Apollinien , mais Apollon est plus fort malgré tout , même empoisonné par une dague.(python), le viril macho ça peut être n'importe qui d entre nous en fait de nos jours
Revenir en haut Aller en bas
 
Alchimie amoureuse et relationnelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prévention amoureuse ?
» [Alchimie] Réalgar / fumée
» Esotérisme, alchimie, le blog
» [Alchimie] Alchimie
» [Alchimie] l'élément feu / faire chauffer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Partages-Recherches-Eveil du Soi...-
Sauter vers: