ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qu'est-ce que l'Esprit, l'Âme, la Pensée et la Conscience ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Qu'est-ce que l'Esprit, l'Âme, la Pensée et la Conscience ?   Sam 03 Nov 2012, 10:44

Pas plus tard qu'hier, on m'a demandé où trouver des définitions précises des termes Esprit, Âme, Pensée et Conscience.
J'ai trouvé cette question très pertinente car il est vrai que ces mots sont employés différemment par chaque auteur.

Je vous propose ci-dessous ma réponse.
Et si vous avez des commentaires à faire (ajout, correction, ...) j'en serai ravi...

Dans la première partie, j'ai mis des définitions générales (pour situer le sujet).
Et dans la seconde, je donne une vision plus personnelle de ces sujets.

ESPRIT (d’après le glossaire théosophique, d’Helena Blavatsky)
Dans les enseignements théosophiques, le terme "esprit" est seulement appliqué à ce qui appartient directement à la Conscience Universelle, et qui est son émanation homogène et sans mélange. Ainsi, l'intelligence supérieure dans l'homme ou son égo (Manas) est, lorsqu'elle est unie indissolublement à buddhi, un esprit ;
L'esprit n'est pas une entité dans le sens de quelque chose qui possède une forme.

ÂME (d’après le glossaire théosophique, d’Helena Blavatsky)
Le terme "âme", humaine ou même animale (le manas inférieur agissant chez les animaux comme instinct), est qualifié d'âme vivante. Ceci, en hébreu, est nephesh, le principe vital ou "souffle de vie" que chaque animal jusqu'aux infusoires partage avec l'homme. Dans la traduction de la Bible, ce mot représente indifféremment la vie, le sang et l'âme.

D’après la clef de la théosophie, d’Helena Blavatsky :
Nous parlons d'une Âme animale, d'une Âme humaine et d'une Âme spirituelle ; et nous distinguons entre elles. Platon, par exemple, appelle "Âme rationnelle", en y ajoutant, toutefois "spirituelle", ce que nous appelons Buddhi ; mais il appelle Esprit, "[i]Nous|/i]", ce que nous appelons l'Ego réincarnant, Manas ; tandis que nous n'employons le terme Esprit, lorsqu'il n'est accompagné d'aucune qualification, que pour désigner Atma seul.

CONSCIENCE
D’après Helena Blavatsky :
Ce sont les impressions projetées dans l'homme physique par « l’Ego Supérieur » qui constituent ce que nous appelons la «conscience» ; et dans la mesure où la personnalité, l'âme inférieure (ou manas inférieur), s'unit à sa conscience supérieure, ou son EGO, l'action de celui-ci sur la vie de l'homme mortel devient plus marquée.
Ego supérieur = Manas supérieur (corps causal)

La théosophie explique également que la conscience est la capacité de sentir, de percevoir, et d'être averti d'une présence extérieure. Ceci n'est pas propre à l'homme; elle existe dans tous les règnes de la nature; automatique, pour ainsi dire, dans l'atome, elle élargit peu à peu son champ de perception, son éventail de sensations, jusqu'au point où elle se présente dans l'homme comme conscience réfléchie, c'est-à-dire consciente de son action.

Selon Krishnamurti, « La conscience est son contenu : le contenu constitue la conscience. Tous deux sont indissociables. Il n'existe pas de vous que l'on peut opposer à autrui, mais simplement le contenu qui constitue la conscience et opère une division entre "moi" et "non-moi". »

PENSÉE
D’après Isis dévoilée, d’Helena Blavatsky :
Les trois premiers Séphiroth [NDLR: la trinité supérieur = Esprit + Monade + Logos] sont purement intellectuels en métaphysique; ils sont l'expression de l'identité absolue de l'existence et de la pensée, et forment ce que les cabalistes modernes nomment le monde intelligible - qui est la première manifestation de Dieu.

D'après Yram (Le médecin de l'âme, Ed. Adyar):
"La pensée est l'acte résultant d'un système d'énergies permettant d'utiliser les images, appelées idées, soit pour en discerner la cause efficiente, soit pour trouver la clé des phénomènes et les adapter à nos besoins.
La pensée exerce sur les idées une véritable métallurgie. Elle les comprime, les malaxe, les forge, sous les assauts réitérés de l'imagination, pour les assouplir dans le laminage de la raison."

D'après Baird T. Splading (La vie des maîtres):
C'est par le pouvoir de notre propre pensée mise en action que nous pouvons exprimer, rendre tangible la Conscience de Christ.
(...)
Il est écrit sur des tablettes que Dieu était appelé Principe Directeur, Tête, Pensée. Il avait pour symbole le caractère qui ressemble à votre lettre "M" et que l'on épelait Mo-ah. Traduit dans votre langage, il signifierait directeur ou constructeur.
Ce Principe Directeur dominait tout et contrôlait tout. Il créa un premier être appelé Expression du principe directeur. Cet être reçut une forme identique au principe, car le principe n'avait pas d'autre forme que la sienne pour s'exprimer. Ce fut le principe directeur de l'expression extérieure du principe. Il fut créé à l'image du principe, car celui-ci n'avait d'autre forme que la sienne pour modèle. La créature reçut tous les attributs du créateur et elle eut accès à tout ce que le principe possédait. Elle reçut en particulier la domination sur toutes les formes extérieures.
La créature avait donc la forme du créateur et ses attributs, avec le pouvoir de les exprimer de la même manière parfaite que le créateur, à la seule condition de se maintenir en accord direct avec le principe du créateur. Aucun des attributs de la créature n'était développé, mais le créateur avait dans sa pensée l'idéal, ou plan parfait, destiné à être exprimé par sa créature. Il la plaça dans un entourage idéal ou parfait, où elle pouvait exprimer, c'est-à-dire manifester extérieurement tous ses attributs.
Le créateur ne plaça donc pas sa créature sur terre avant d'avoir réalisé toutes les conditions propres à son développement parfait. Quand elles furent réalisées, l'être fut placé au milieu d'elles et appelé Seigneur Dieu. L'endroit où elle se trouvait fut appelé Moah et plus tard le Berceau ou la Mère.
(...)
Dieu est le principe sous-jacent à tout ce qui existe aujourd'hui.
Dieu est la Pensée unique qui est la cause à la fois directe et dirigeante de tout le bien qui est autour de nous. Dieu est la cause de la vie que nous voyons autour de nous. Dieu est la source de tout le véritable amour qui maintient et unit toutes les formes. Dieu est un principe impersonnel.

Après avoir donné des définitions générales, voici quelques commentaires:

Ce sujet ne peut être compris que si l'on comprend les différents "corps" expliqués par les traditions ésotériques.
Voir schéma ci-dessous.


II y a 3 trinités (ou triades)
• La triade divine est liée à l’idée d’Unité : Tout est lié et inséparable. C’est un monde ondulatoire pour parler en terme de mécanique quantique (et non pas particulaire).
Un monde ondulatoire n’a pas de forme précise. Il « est » tout simplement.

« En fin de compte, l'univers entier (avec ses particules, y compris celles dont sont faits les humains, leurs laboratoires, leurs instruments, etc.) doit être conçu comme un tout indivisible, au sein duquel l'analyse en constituants séparés et indépendants n'a pas de justification fondamentale » (Bohm, 1983)

• La triade solaire est le reflet de la triade divine. Il y a un début de séparation, car elle est liée aux Esprits qui se sont séparés de l’unité originelle. Les Esprits sont séparés de l’Unité mais y sont toujours reliés (car cette séparation n’est que relative).
Cette triade fait toujours référence à un monde ondulatoire. Il n’y a pas de forme précise. Mais il y a un « début de séparation ». Il n’y a pas de notion d’espace et de temps.

• La triade lunaire concerne le monde tangible (particulaire ou linéaire et non plus ondulatoire). L’Esprit a choisi de se « manifester » dans un monde tangible. Pour cela, il a créé l’espace, le temps, et les « formes ». On parle de « forme pensée » dans le monde astral (ou égrégore) et de forme concrète ou matérielle dans les plans physiques.


Concernant l’Esprit
• Il s’agit d’une émanation de l’Unité primordiale ou originelle.
Dans cette « unité originelle », tout est lié et tout est uni. Par contre, chaque Esprit est distinct des autres. Il ne faut pas considérer cette « Unité » comme une « bouillie » d’Esprits mais comme un état où tous les Esprits vivent en parfaite communion les uns avec les autres.
Lorsque l’Esprit a envie de se manifester dans des mondes tangibles et plus denses, il quitte cette « communion » pour se séparer (temporairement et relativement) de cette « unité primordiale ».
Un Esprit est à l’image de l’Unité primordiale car il en a toutes les « potentialités ». C’est ce qui explique que certaines religions disent que l’Esprit a été créé à l’image de Dieu.
Il faut savoir que cette notion de Dieu représente l’état ou tout est uni et relié. Ce n’est donc pas une personnalité (ou quelqu’un assit sur un trône !) mais un état totalement impersonnel.

Concernant l’Âme
• Il s’agit d’un « souffle de vie », c'est-à-dire un intermédiaire entre le monde totalement relié à l’Unité et un monde de séparation.
Mais il faut faire attention lorsque l’on parle d’âme, car ce mot a plusieurs utilisations.
Il n’y a pas de définitions officielles. Chaque auteur l’utilise de manière différente.
La théosophie (basée sur les traditions hindouistes qui ont inspirées la plupart (sinon toutes !) les religions) parle de :
- Âme spirituelle : C’est le premier « représentant » de l’Esprit dans un monde de séparation. Il s’agit du corps appelé « Bouddhi ».
- Âme humaine : Corps causal (corps mental supérieur, celui qui enregistre tout le vécu d’un individu). Appelé aussi « Ego »
- Âme animale : Corps mental inférieur (siège de l’intellect, pensée scientifique qui sépare et divise)
L’âme est donc présente un peu dans chaque corps, mais avec un qualifiant différent.
Personnellement, dans mes écrits, j’appelle « Âme » (avec un « A » majuscule) le corps bouddhique (Âme spirituelle de la théosophie) et « âme » (avec un « a » minuscule) le souffle de vie qui descend dans les corps inférieurs.
C’est pour cela que je dis que le corps bouddhique est le « siège de l’âme ». Pour moi, l’âme c’est notre souffle vital qui va se promener de corps en corps. Parfois, elle va dans le corps mental pour intellectualiser. Parfois elle va dans le corps astral pour vivre des émotions. Parfois elle va dans le corps éthérique pour ressentir la partie énergétique. Et parfois elle va dans le corps physique pour vivre le monde matériel.
Je donne donc à l’âme cette idée de souffle vital conscient à un instant donné dans un corps. Car si je n’appelais pas ça « âme », je ne saurais pas comment l’appeler ! c’est pour moi le mot qui me parait le plus approprié.
Pour résumer, si j’intellectualise, je dirai qu’à cet instant, mon âme se trouve dans mon corps mental. Si j’ai des émotions, je dirai qu’elle se trouve dans mon corps astral, etc…
Mais sa véritable demeure (sa source) est le corps bouddhique (que j’appelle « Âme »).

Concernant la Pensée
« Tout est pensée » et même « tout n’est que pensée ». Parfois la pensée est une potentialité, parfois elle se concrétise…
La notion de pensée est à rapprocher à la notion d’information décrite par les physiciens. Cette information sous-tend toute création et toute forme. Elle est ce qui crée au final la forme.
Mais elle n’est ni matérielle, ni énergétique. Par contre, elle se sert de la matière et de l’énergie pour créer la forme finale.

"La matière n'est qu'une perturbation d'onde de forme dans l'océan quasi infini d'énergie et d'information qui représente le champ de connexion et la mémoire permanente de l'univers."
David Bohm ne dit pas information mais "in-formation", sous-entendant par là qu'il s'agit d'un processus qui donne réellement "forme" au destinataire."
Ervin Laszlo (Science et champ akashique) donne cette définition à l'Information (ou in-formation) : connexion subtile, quasi instantanée, non évanescente et non énergétique, entre des choses en divers lieux de l'espace et des évènements en différents points du temps.

En ésotérisme, certains parlent de « rayons » (7 rayons principalement). Ces rayons sont l'équivalent de ce que les physiciens appellent « information ». Ils émanent originellement des plans supérieurs et sous-tendent toute création (ou forme). Ils induisent donc les pensées.

• Le Logos (que les religions appellent Dieu) est aussi appelé « le Verbe ». C’est donc la source ultime de la pensée.
Et on peut même dire que la trinité divine par elle-même représente cette « source de la pensée ».
C’est ici que les pensées prennent « naissance ».
En mécanique quantique, on pourrait dire qu’il s’agit de l’ensemble des potentialités que peuvent prendre les ondes. Tout est possible ! Rien n’est réalisé concrètement dans la forme. Tout est purement « potentiel » mais non manifesté.
• La triade solaire (que l’on peut appeler aussi Ego supérieur) contient de la pensée « inspirée ». Car il est inspiré par l’étage au-dessus (triade divine).
• La triade lunaire contient de la pensée « déformée » par les corps inférieurs. Le corps mental inférieur, en intellectualisant, déforme la véritable pensée inspirée.
Le corps émotionnel, en réagissant (au lieu de prendre du recul et de ne faire qu’observer l’état dans lequel il se trouve) déforme aussi la véritable pensée inspirée.

Rem : Le corps astral est aussi appelé parfois « corps de pensée » car il incarne un début de matérialisation de la pensée (ou information). C’est pourquoi on parle de « forme pensée » (ou égrégore) dans ce plan. La matérialisation complète et définitive se fait dans le plan physique.

L'union de deux principes pensées et vibration permet de concevoir n'importe quel objet matériel. La pensée crée une forme pensée (astrales) et l'élévation de la fréquence vibratoire de cette forme pensée la matérialise.

Donc tout est pensée pour moi. Et j’aurai même envie de dire que le but est de faire en sorte que la pensée soit la moins déformée possible.
Et pour cela, il faut prendre conscience du rôle de chacun de ces corps et les amener à leur plein potentiel.

Concernant la Conscience

Je trouve la définition d'Helena Blavatsky très "parlante" :
Ce sont les impressions projetées dans l'homme physique par « l’Ego Supérieur » qui constituent ce que nous appelons la «conscience»

tout comme tout est pensée, « tout est conscience ». Sauf que de manière similaire à la pensée, il y a plusieurs niveaux de conscience.
Plus l’être humain active ses corps supérieurs, plus il a accès à une conscience « supérieure ». Ce qui signifie qu’il accroit ses potentialités.
• Dans la triade divine, il est pure conscience et a une ultime conscience de toutes ses potentialités.
• Dans la triade solaire, il a une bonne conscience de ses potentialités (très bonne s’il « s’accroche » à l’étage du dessus, moins bonne s’il se laisse attirer par l’étage du dessous)
• Dans la triade lunaire, sa conscience est limitée ainsi que ses potentialités. Car il est limité par ses 5 sens (vue, ouïe, odorat, goût, toucher). Ces sens empêchent l’accès à toutes les potentialités. Ils créent un « filtre » qui empêche l’individu d’avoir un parfait accès à toutes ses potentialités.
Le but de l’être humain est donc de « transcender » ces 5 sens. Cela signifie qu’il ne faut plus se laisser limiter par eux mais être capable de percevoir qu’il existe autre chose « au-dessus » d’eux.
Quand on parle de sixième sens, cela ne signifie pas de créer « un sens de plus » mais d’aller au-delà de ces cinq sens pour ne plus les laisser limiter nos perceptions.
Ces sens sont utiles et nécessaires pour expérimenter les mondes matériels. Ce n’est donc pas « mal » qu’ils existent. Ils ont eu leur rôle à jouer.
Une fois ce rôle terminé, c'est-à-dire quand ils ont été amenés à leur plein potentiel, il faut les laisser de côté pour revenir à un état « non limité ».
Il est aussi important de comprendre que lorsque les traditions disent que tout est conscience (ce qui rejoint l’idée à laquelle aboutissent ceux qui étudient la mécanique quantique), cela ne signifie pas que seuls les humains ont des consciences. Tous les règnes de la nature sont conscients de leur environnement (minéral, végétal, animal, humain). Et si on veut aller plus loin, on pourrait même dire que le règne avant les minéraux (appelés élémentaux) a aussi une conscience.
Il faut juste retenir que « tout est conscience » à un degré plus ou moins limité.
• Minéral : conscience de la forme (discrimination)
• Végétal : conscience des sensations à l’environnement
• Animal : Instinct
• Humain : conscience de son individualité (capacité de dire « Je » qui le distingue du règne animal)

D'après le physicien Freeman Dyson, "en mécanique quantique la matière n'est pas une substance inerte mais un agent actif... Il semble que l'esprit tel que manifesté par la capacité de choisir, est inhérent dans une certaine mesure à chaque électron."
(Science et champ akashique (tome 2), Ervin Laszlo, Ed. Ariane)

Grazyna Fozar et Franz Bludorf écrivent qu'il aurait été découvert que notre ADN possède une sorte de conscience et qu’elle peut même communiquer. Et ses prouesses seraient telles qu’elles dépasseraient « tout ce que l’homme a pu créer par la technique ». (Article en allemand, paru dans RAUM und ZEIT 13.8.2005, de Grazyna Fosar et Franz Bludorf, Berlin, Traduction vers le français: Isabella Heim)

La conception matérialiste indique que la conscience est un sous-produit du cerveau.
La mécanique quantique indique que la conscience et la matière sont interconnectées.
En ésotérisme également, la conscience et la matière sont intimement liées (ils sont les deux pôles d'une même Unité).

Pour Annie Besant (Étude sur la conscience, Editions Adyar) l'existence de la Conscience implique la séparation en deux aspects de l'Unité fondamentale qui est à la base de tout (la dualité étant composée de la conscience et de ce dont elle est consciente). La conscience cesse d'exister si l'on supprime cette idée de séparation (et donc de limite), car son existence même en dépend.

Pour conclure et caricaturer
• L’Esprit est l’émanation du Logos (Dieu). Pour imager, si le Logos est un corps, l’Esprit en est une cellule. À ce stade-là, nous sommes dans un monde ondulatoire. Tout est onde et potentialité.
• L’Âme est le véhicule de l’Esprit et fait l’intermédiaire entre le Corps physique (particule) et l’Esprit (onde).
• Le Corps physique est le véhicule de l’Âme dans les mondes matériels. Le plan physique permet de « prendre le temps » de vivre une des potentialités proposées par l’état ondulatoire. Car une onde n’est pas « figée » dans le temps et l’espace. Elle est mouvante et n’a pas de « corps » ou de forme précise. Pour pouvoir prendre une forme, l’onde doit devenir particulaire. Pour cela, elle arrête de bouger continuellement et se fige dans un monde ou l’espace et le temps est linéaire.
• Toutes les potentialités de vie sont appelées « information » ou « pensée ». C’est l’essence de toute chose.
• Parmi ces potentialités, la conscience se focalise sur une information précise et la vit pleinement (elle transforme donc un « potentiel » en quelque chose de concret).
En faisant cela, la conscience se fond dans la forme et l'amène à son plein potentiel...

Un Esprit descend dans la matière pour l'imprégner de son "essence". Il lui envoie de l'information (pensée).
La matière est amené à son plein potentiel grâce à la prise de conscience progressive de l'information qu'elle contient.
L'Âme est ce qui permet cette prise de conscience. Elle fait le lien entre l'Esprit et la matière. Elle projette la conscience dans la matière. En faisant cela, elle crée une "séparation" relative de l'Unité primordiale.

Didier


Dernière édition par infomysteres le Sam 03 Nov 2012, 10:58, édité 1 fois (Raison : correction orthographique)
Revenir en haut Aller en bas
Graal

avatar

Masculin
Bélier Serpent
Nombre de messages : 17
Date de naissance : 12/04/1965
Age : 52
Localisation : en bâ é en ô
Date d'inscription : 02/07/2012

MessageSujet: Qu'est ce que l'esprit, l'âme, la pensée et la conscience ?   Sam 03 Nov 2012, 15:43

Salut,
D'après l'anthroposophie de Rudolf Steiner, l'âme est tripartite de l'âme de sensation, de l'âme d'entendement ou de sentiment et de l'âme de conscience.

Ces trois âmes de l'être humain m'ont été montré par mon Ange Gardien .
Pour l'enseignement et l'exemple, il avait choisi ma compagne.
Lorsque les trois âmes se sont détachées de ma compagne, je voyais les deux premières âmes qui était blanche sans rayonnement de lumière tandis que la troisième âme de conscience disparait et réapparaissait parmi sa lumière. Tandis que l'âme disparaissait lorsqu'elle ne s'éclairait pas....

Je ne pense pas que Helena Blavatsky connaissait !
Revenir en haut Aller en bas
http://leveildesoi.forhttp://leveildesoi.forumactif.org/u
infomysteres
Membre actif


Masculin
Taureau Cochon
Nombre de messages : 217
Date de naissance : 04/05/1971
Age : 46
Localisation : France (47)
Date d'inscription : 13/01/2008

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que l'Esprit, l'Âme, la Pensée et la Conscience ?   Sam 03 Nov 2012, 16:44

Merci pour ce commentaire Graal

Citation :
D'après l'anthroposophie de Rudolf Steiner, l'âme est tripartite de l'âme de sensation, de l'âme d'entendement ou de sentiment et de l'âme de conscience.
Je ne connais pas trop Rudolf Steiner (à part de nom et de réputation).
Mais si j'en crois ce site:
"Dans la structure ternaire anthroposophique de l'être humain : Esprit - âme - corps, on appelle « corps » l'ensemble constitué du corps physique, du corps éthérique, et de la partie inférieure du corps astral. Le terme âme, sous-entendant ses trois aspects appelés âme de sensation, âme d'entendement et âme de conscience, désigne la partie supérieure du corps astral, tandis que le terme esprit désigne le moi, incluant le germe de la triade spirituelle."

J'aurai envie de faire l'équivalence suivante:
- âme de sensation: corps astral.
- âme d'entendement : corps mental (âme animal dans le schéma plus haut)
- âme de conscience : corps causal (âme humaine dans le schéma plus haut)

Qu'en penses-tu ?

Citation :
Ces trois âmes de l'être humain m'ont été montré par mon Ange Gardien .
Pour l'enseignement et l'exemple, il avait choisi ma compagne.
Lorsque les trois âmes se sont détachées de ma compagne, je voyais les deux premières âmes qui était blanche sans rayonnement de lumière tandis que la troisième âme de conscience disparait et réapparaissait parmi sa lumière. Tandis que l'âme disparaissait lorsqu'elle ne s'éclairait pas....
Très intéressant.
Si tu peux avoir des informations sur le nom des "corps" auxquels ça fait référence, je suis preneur.
Je sais que ça ne sert à rien (ou du moins, ce n'est pas fondamentalement utile) de tout comprendre, mais moi, j'en ai besoin...

Et si tu as des détails à fournir sur ce que cela t'a apporté (prise de conscience par exemple ?) de voir cela, je suis preneur aussi...

Citation :
Je ne pense pas que Helena Blavatsky connaissait !
Personnellement, je ne pense pas qu'elle ne connaissait pas !
Il n'y a qu'à voir tout ce qu'elle a écrit pour s'imaginer l'ampleur de ses connaissances...
J'ai un immense respect pour elle car c'est grâce à ses écrits que j'ai enfin réussi à comprendre quelque chose dans ce qu'on appelle "la spiritualité"...
Avant de lire ses écrits, je "naviguais à vue" sans rien comprendre du tout à tous ces sujets...

Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'est-ce que l'Esprit, l'Âme, la Pensée et la Conscience ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'idéogramme de l'esprit
» Je m'aère l'esprit.
» Les dons de l'Esprit
» Débat sur René Descartes l'esprit critique et lescepticisme
» 7 demeures de thérèse d'avila, esprit, coeur, corps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Partages-Recherches-Eveil du Soi...-
Sauter vers: