ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L’Europe connaîtra l’hiver le plus froid depuis 100 ans ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5582
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: L’Europe connaîtra l’hiver le plus froid depuis 100 ans ?   Lun 23 Sep 2013 - 6:56

Le feu et la glace : le jour d'après...


Laura Knight-Jadczyk
Sott.net
mer., 10 jan. 2007 12:00 CST
Traduction : SOTT


Commentaire : Pour mieux comprendre la nouvelle perspective adoptée par SOTT, et compte tenu de l'état actuel de la planète, nous republions cet article prémonitoire écrit par Laura Knight-Jadczyk en 2007. Nous espérons que nos lecteurs se rendent compte que ce qui se passe sur Terre dans le sens cosmique, est beaucoup plus important que la politique.

La politique n'est plus notre sujet principal. Il y a un Gouvernement Mondial qui dirige le spectacle depuis déjà de nombreuses années. Les conflits ne sont que le « pain et les jeux » qu'ils utilisent pour contrôler les masses.

Le changement politique peut encore arriver, mais il ne lui est plus possible pour d'éviter les changements terrestres qui sont importants et cataclysmiques. Si la seule chose qui se passe est un refroidissement global, cela seul peut provoquer la mort de milliards de personnes. Le réchauffement climatique, d'autre part, aurait été un bienfait pour l'humanité. Mais tout ceci était une fraude, une distraction, un jeu cruel joué par les psychopathes à vos dépens, aux dépens de l'humanité.

Alors, lisez la suite et voyez ce qui nous préoccupe : vous préparer à ce qui va arriver, à ce qui est déjà en cours.
http://fr.sott.net/article/2570-Le-feu-et-la-glace-le-jour-d-apres


Un aperçu des changements terrestres autour du globe pour la première moitié du mois de septembre.
http://fr.sott.net/article/16994-Les-changements-terrestres-pour-la-premiere-moitie-du-mois-de-septembre-2013


L’Europe verra venir cette année l’hiver le plus froid des 100 dernières années. selon le site  francophone La Voix de la Russie Les météorologues préviennent les habitants du Vieux Continent de bien se munir afin de confronter la vague de froid qu’ils s‘apprêteront à recevoir chez eux dans les quelques semaines à venir, se dénuant de tout espoir de revoir les rayons de soleil avant un long moment.Malgré l’ampleur de l’information à prime abord, les spécialistes (météorologues et prévisionnistes) avancent des preuves et des arguments très simples et très plausibles, en fin de compte.

D’après les cartes et les modèles établis par le Service météorologique national d’Allemagne, les mois de Janvier et Février seront marqués par les températures les plus basses. La fonte de la glace ne surviendra qu’en Avril sous les premiers rayons de soleil d’un printemps tardif, rapporte le météorologue allemand Dominik Jung. Selon les chercheurs de l’Accuweather, l’explication de cette vague de froid est la baisse des températures sans précédant et le passage de masses d’air arctique au-dessus de l’Europe.      
Les masses d’air arctique subissent elles-mêmes des perturbations qui sont liées à l’activité solaire en bouleversement. Mais la spécialiste du centre météorologique Fobos, Elena Volosiuk, rassure et précise qu’il est prématuré de parler de refroidissement global et de « période glaciaire ».
Selon les scientifiques, le changement climatique global serait en pleine œuvre, mais ils restent incapables de définir si ça évolue vers un réchauffement ou un refroidissement climatique. Certains prévisionnistes avancent que la température de la planète va continuer à baisser, progressivement, précisent-ils. C’est étroitement lié à la hausse des températures de l’Antarctique. Au fur et à mesure que le soleil chauffe, la glace fond. Les icebergs qui fondent provoquent le refroidissement des courants océaniques chauds.
« L’Arctique qui se réchauffe crée un effet de « réfrigérateur ouvert » », explique Elena Ponkratenko, cheffe de département au Centre russe d’hydrométéorologie, pour simplifier la compréhension de telles vagues de froid. Plus succinctement, les glaces qui fondent refroidissent les océans, véhiculant le froid dans un processus méridional, du nord vers le sud.
La Russie connue pour ses longues périodes de gelées hivernales semble être à l’abri de ses prévisions inquiétantes. Les météorologues russes avouent ne pas partager les craintes de leurs homologues européens, « l’hiver en Russie sera tout à fait normal » déclare Roman Vilfand, directeur du Centre hydrométéorologique de Russie. Les prévisionnistes prévoient même un hiver assez doux en Russie, présageant  un Décembre plus tiède que celui de l’année dernière.

http://www.eddenya.com/index.php/sante-et-sciences/3176-l-europe-connaitra-l-hiver-le-plus-froid-depuis-100-ans


"Le prochain hiver sera-t-il vraiment le plus froid depuis 100 ans?

Quelques spécialistes nous annoncent un hiver extrêmement froid. Faut-il y croire? On se souviendra de prévisions catastrophiques pour notre été. Alors que le soleil a brillé quasi tout le temps. Parler de la météo à long terme, voilà une science qui ne semble pas tout à fait exacte.
L'hiver prochain sera-t-il pire que les autres ? Il fait en tout cas déjà grelotter certains prévisionnistes. Le temps s'annoncerait anormalement froid en Europe. Le plus froid même de ces 100 dernières années et il faudrait attendre avril pour voir poindre les premiers rayons du soleil.

Voilà qui fait sourire à l'institut royal météorologique où l'on juge ces prévisions non crédibles. "Au fur et à mesure que l’on s’écarte de l’échéance de 15 jours cela devient vraiment très difficile de faire des prévisions car l’atmosphère est trop chaotique".

Marc Van Diepenbeek, climatologue à l’IRM ajoute qu’ "Il est quasiment impossible de faire des prévisions pour une saison parce qu’il il y a trop de paramètres qui interviennent dans les situations atmosphériques que l’on peut connaitre".
http://www.rtbf.be/info/societe/detail_les-previsions-meteo-a-long-terme-sont-hasardeuses?id=8096665
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L’Europe connaîtra l’hiver le plus froid depuis 100 ans ?   Sam 28 Sep 2013 - 11:43

Bonjour,

Je serai plutôt d'accord avec le climatologue Marc Van Diepenbeek, a savoir que les prévisions à long terme ne sont que pures spéculations qui reviennent régulièrement depuis plusieurs années.
Revenir en haut Aller en bas
myrrdin



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 172
Date de naissance : 05/04/1960
Age : 57
Localisation : burgondy
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: maistre prince temps chance son jardin sera au tour   Mar 1 Oct 2013 - 23:13

le plus simple c'est de verifier  dans la mesure ou on attribue un degre de confiance quelquonque  a une information d'ou qu'elle vienne !!!
ce tableau interactif permet de donner une representation comparative de la glaciation de l'ocean artique
depuis 1979
http://nsidc.org/arcticseaicenews/charctic-interactive-sea-ice-graph/
Si on fait confiance a leur relevés les courbes de fluctuation de surface glaciaire situent le minimum de surface vers septembre octobre et les maximas vers mars avril.
Il ne semble pas y avoir une difference significative entre les courbes des années 80 a maintenant

Ceci n'affecte aucunement des particularités locales liées a un certain nombre de phenomenes que nous qualifions d'Ethericité suivant la grille de repartition terrestre qui elle meme fluctue ce que nous qualifions d'humeur locales (tout est conscience n'est pas ?)

http://www.spirit-science.fr/doc_terre/grille1.html

Au sens ou selon la qualité du niveau de cette trame de  conscience locale , cela affecte la grille sous jacente et donc la qualité de l'energie que ce plan particulier va recevoir concentré parfois par un seul germe de conscience d'un acteur qui n'est jamais aussi isolé qu'on veut bien lui faire croire

Dans-se sens ou nos recherches nous ont fait entrevoir des lois energetiques plus vaste mais aussi plus simples

Par exemple on suppose qu'un phenomene "simple" comme la lumiere  considerée comme une onde electromagnetique soit bien connue qu'en est il ?

On sais observer le fait qu'exposer tel objet a la lumiere ,celle d'une bougie ou   du soleil par exemple une partie dite composante infrarouge va donc "chauffer" cet objet , les autres vibration declencher une avalanche de reactions qui parfois peuvent suscitér une emission de particules ...

selon le cas et surtout si l'intrumentation en est capable dans la mesure de l'influence du champ particulier de l'observateur ...

Ce qu'on oublie de constater c'est qu'une partie d'autres composantes longueur d'onde ( mais pas seulement !)  produisent aussi ' OPPOSE ( qui  etouffent aussi l'oeuil et troublent des blaireaux suffisant qui ne VEULENT pas voir il ne voient que ce qu'ILS CROIENT !)

En fait s'il y a veritablement une partie positive et active dans la lumiere la seule repertoriée le plus souvent,  il y AUSSI manifestement un ensemble de composantes NEGATIVE ( et c'est tres tres simplifié ...) de la lumiere froide et certains vont rire , d'autre crier au bucher pour tant d''impertinence de truie filante.

Dans le cas general on observe donc le cumul de DEUX phenomenes  et si la part negative est preponderante les resultats de l'observation seront generalement brouillés et considérés comme inexistants .

Malgre toute la persuation du courant principal,quelques chercheurs ont tout de meme fait des observations assez etonnantes en utilisant de la THT en suivant l'idée d'un univers electrique ou bien entendu les lignes de potentiel vont influer le climat ...et le climat vital et reciproquement (ca emme les thunderbolt ne le diront pas )
http://www.thunderbolts.info/wp/
Tout cela fait pas forcement la fortune des marchands de climatologie alarmiste

qu'on s'etripe les serf-ti-trudes vont se brouiller plutot que se débrouiller.

Donc a partir de cela cela decoule sur quelques  resultats que nous avons pu verifier par soi meme en partie notamment des differentielles de temperatures liées au potentiel electrique
(utilisable pour faire de l'electroculture notamment http://www.rexresearch.com/ )
influence-conscience  sur la mutation du rayonnement recu probablement et donc sur cette partie du spectre positive ou negative ( selon la queste spirituelle des anciens chinois YIN YANG ou le Solve /Coagula des vrayes  filles/fils de la lumiere )
a l'echelon local puis plus general


un autre aspect pour chere Nathalie comme pour celles et ceux qui ont etudié les travaux du Dr Reich
la perturbation par pollution nucleaire et electromagnétique d'hyper frequence tout comme les appetits degenerés genere de l'orgone negative
Au dela d'un certain seuil cela  perturbe autant la santé des etres vivants que de ceux qu'on ne voit pas qu'on entend rarement et qui sont les garants de l'harmonie du monde donc d'un climat tempéré puisque "ailes " sont les moderatrice autant du climat que des cycles de la vie telle qu'on la connait
Autrement si on change la proportion d'autres types de vie prosperent et tendent proliferer en possedant litteralement le terrain peu a peu pour preparer l'arrivée d'autre choses ...leur milieu de predilection  mais le passage est hasardeux

ames sensibles s'abstenir
http://francois.derouin.free.fr/svtclggsand/?tag=radioactivite



une experience ratée du Dr Reich explique bien ce genre de phenomene sans le detailler
http://energievivante.skynetblogs.be/tag/oranur



Ainsi  une version de la legende Arturienne entre autre racontais  comment la pureté limpide d'un coeur d'enfant incarné  en Rex Mundi y fait revenir la lumiere le printemps dans une region ou les forces de l'ombre on suscité un hiver prolongé

Soit l'hiver est dans l'abime de vau-rien
O le printemps du coeur de mesange
flore et des melodies ailées
Autour suivra

meme si une periode de Tempus Evertionnis  est o combien necessaire mais en tant qu'hiver normal

L'hiver dure quand on n'a pas d'amour a donner ni a recevoir un autre conte le raconte egalement :
http://www.inlibroveritas.net/lire/oeuvre27875-chapitre139468.html


Dernière édition par myrrdin le Mer 2 Oct 2013 - 5:12, édité 2 fois (Raison : conscience ethericité et climat local)
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5582
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L’Europe connaîtra l’hiver le plus froid depuis 100 ans ?   Ven 4 Oct 2013 - 5:19

Uruguay : un gel éclair crée une chute de 48°C en quelques minutes : 30.000 moutons morts

La température est passé de +38°C à -10° en quelques minutes, accompagnée de vents forts et de plus de 200 millimètres de pluie.


http://etat-du-monde-etat-d-etre.net/de-la-terre/meteo/uruguay-un-gel-eclair-cree-une-chute-de-48c-en-quelques-minutes-30-000-moutons-morts
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
myrrdin



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 172
Date de naissance : 05/04/1960
Age : 57
Localisation : burgondy
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: vortex glacé et vortex de trouille comme usine a caillasse   Ven 4 Oct 2013 - 21:01

ce principe est connue ( a peine !) dans le domaine industriel
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tube_de_Ranque-Hilsch
ce systeme combiné a une repartition des charges electrostatiques tubulaire pourrai expliquer ce phenomene de refroidissement brutal dans une sorte de tornade glacante qui pourrai tout aussi bien s'etendre a une formation cyclonique de la taille d'un continent
ici dans l'eau de mer
http://lesmoutonsenrages.fr/2011/11/27/regardez-cette-tornade-de-glace-sous-marine-se-former/

cette hypothese pourra expliquer la disparition brutale des mammouth et a fait l'objet d'un film de SF
http://www.youtube.com/watch?v=XvIQM5GibzA

c'est ainsi que meme sans tornade de cette trouille

il a les suiveur et joueur de cette flute de desanchantée http://fish-dont-exist.blogspot.fr/2012/11/les-suicide-des-lemmings.html

Ainsi le taxon H.PsychopathusPervertis a trouvé comment reguler le t Homo trouillicus miserabilis tout en faisant le crapaud fumeur , mais qui succombera le premier?


Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5582
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L’Europe connaîtra l’hiver le plus froid depuis 100 ans ?   Dim 13 Oct 2013 - 6:31

Laura Knight-Jadczyk a écrit:
Aujourd'hui, en parcourant les gros titres, mon estomac s'est noué tandis que je réalisais que la minorité pathologique qui gouverne notre monde est vraiment en train de tous nous faire tomber dans le précipice. Je me souviens de ce qu'écrivait Andrew Lobaczewski dans son livre phare, La ponérologie politique :
« Les germes ne sont pas conscients qu'ils seront brûlés vifs ou enterrés profondément dans le sol avec le corps humain dont ils ont causé la mort. »
Appliqué au thème de cet essai, cet adage n'est pas qu'une simple métaphore ; il est profondément et terriblement exact. Imaginez un monde qui croit au réchauffement planétaire soudainement frappé par le début d'une ère glaciaire. Les études révèlent que les ères glaciaires sont probablement précédées de périodes d'affolement météorologique (critère vérifié), des points chauds et des points froids (critère vérifié), des pluies torrentielles localisées et des inondations (critère vérifié), un accroissement des poussières cométaires dans l'atmosphère (critère vérifié), une augmentation du volcanisme (critère vérifié), une série d'hiver particulièrement froids et durs (critère vérifié) émaillés de vagues de chaleur et de sécheresses localisées (critère vérifié) ; puis, finalement, l'hiver décisif survient quand l'échauffement accru de la planète même (prouvé par le volcanisme accru) et l'augmentation de l'évaporation des mers concomitante se combine à l'atmosphère supérieure abaissée et refroidie et que la neige commence à tomber et tomber... et tomber... et tomber. Convertissez les millimètres cube de pluie qui sont tombés sur des parties de l'hémisphère nord supérieur ces dernières années en volumes de neige et vous pouvez facilement voir que des régions entières pourraient être rapidement enterrées sous des mètres et des mètres de neige qui, en supposant que l'effet albédo ne prenne rapidement le dessus et empêche la neige de fondre, au moment effectif de la fonte, multiplieraient les millions de créatures vivantes - y compris les gens - qui périraient, ensevelis avec les dirigeants pathologiques dont ils ont cru à tort qu'ils avaient leurs meilleurs intérêts à cœur.

En supposant que les pays d'origine des principaux scientifiques qui exposent la toute récente fraude scientifique du GIEC sur le changement climatique ne fassent pas partie de ceux qui seront enterrés sous la glace de la période glaciaire rapidement décroissante, que pensez-vous qu'il leur arrivera dans les régions qui ne seront pas ensevelies sous un kilomètre ou deux de glace ? Je ne sais pas pour vous mais pour moi l'image n'est pas belle à voir. Ces idiots jouent non seulement avec les vies de l'intégralité de la population de cette planète mais ils misent la leur sans même avoir une paire dans leur jeu.
SUITE
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5582
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L’Europe connaîtra l’hiver le plus froid depuis 100 ans ?   Mer 27 Nov 2013 - 7:55

Préparatifs en vue de la tempête imminente

Le but ici n'est pas de créer la panique. Le but est de se concentrer sur ce que nous pouvons faire en tant qu'individus et groupes pour préparer un milieu de vie en toute conscience des menaces potentielles. Un environnement que nous pouvons créer avec les moyens du bord qui sont à notre disposition. Il suffit d'en penser et d'en planifier la préparation.


Larry Bowers

Ancien - mais né à Joplin Missouri.

Enseignement/Profession – Ingénieur en électricité

Plus de 15 années de recherche dans les aspects ésotériques de toutes les religions et de la nature de cette réalité – La Vérité. Beaucoup de temps passé à identifier les différents sujets et à les intégrer dans le grand schéma de la réalité – La ponérologie y joue un grand rôle.

Travaille actuellement à la planification d’aménagements de fermes basée sur la gestion des terres qui promeut la diversité et la complémentarité des minéraux et des microbes pour les animaux et l’alimentation dense et nutritive qui en résulte. Ceci étant plus proche d’un des objectifs pour les humains « normaux » vivant sur cette planète.


Traduction SOTT

Notre condition collective actuelle n'a jamais été aussi précaire - du moins pas de notre vivant. L'effondrement économique mondial semble certain, son timing et sa gravité sont seuls à pouvoir être débattus. La planète semble être en convulsion à travers toutes sortes de changements, depuis des conditions climatiques extrêmes à l'augmentation de tremblement de terre/activité volcanique, aux hécatombes massives d'animaux, jusqu'à l'augmentation considérable d'événements de types bolides/boules de feu.

traduction complète ici
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5582
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: ...et ailleurs...   Jeu 23 Jan 2014 - 4:55

Grand froid en Europe du Nord et de l'Est
Actualités - Publiée le mercredi 22 janvier 2014

Depuis la semaine dernière, l'hiver s'est imposé sur la Russie et la Scandinavie : les températures, qui restaient anormalement douces depuis le début de la saison, se sont brutalement effondrées, passant au-dessous des moyennes saisonnières.

Un anticyclone polaire

Jusqu'à présent, tout le continent européen bénéficiait de températures trop douces en raison des vents d'ouest ou de sud-ouest dominants. Pour trouver de la neige au sol, il fallait aller à l'est de Moscou ou sur les montagnes scandinaves; en Pologne, les habitants se demandaient toujours où est passé l'hiver.

En début de semaine dernière, un anticyclone polaire s'est formé sur la Scandinavie et le nord de la Russie, en liaison avec la reconstitution d'une masse d'air très froide sur la Sibérie : là aussi, on peut dire qu'il s'agit d'un "décrochage" du vortex polaire, selon le même principe que ce qui se passe en Amérique du Nord. Résultat : l'air arctique s'est accumulé sur la Scandinavie, les pays baltes et le nord de la Russie, jusqu'aux confins de Moscou, les températures sont glaciales depuis quelques jours, constituant la première offensive hivernale tardive de la saison. Ces conditions froides ont tendances à progresser vers l'europe centrale, où de fortes pluies verglacantes ont eu lieu mardi et mercredi, notamment en Pologne et en République Tchéque.

Le froid va t'il progresser vers l'Europe de l'ouest?

Ce type de configuration météorologique signe souvent l'arrivée de l'hiver sur l'ensemble du continent, et peut laisser présager une vague de froid en direction de la France dans les jours suivants. Mais à ce jour, les masses d'air ne progressent plus, restant en face à face : l'air froid scandinave reste immobile tandis que les dépressions atlantiques dirigent toujours de l'air humide vers la France : le résultat est plutôt la récurrence de perturbations qui se réactivent en Méditerranée, apportant de fortes pluies et de la neige en montagne.

Tant que ces centres d'action feront du sur-place, le temps ne changera pas beaucoup sur l'Europe. Il s'agit d'une situation de blocage qui peut persister encore plus d'une semaine. Ensuite, tout dépendra de la vigueur du jet-stream (vents de haute altitude) qui apporte l'air océanique : si l'air froid scandinave s'accumule suffisamment, il pourrait alors bloquer ce courant et forcer le jet-stream à plonger vers le sud, ouvrant la porte au froid sur la France : ce scénario, plausible, ne se mettra pas en place avant début février...
suite et source


-La Terre face à un mini âge glaciaire ? La NASA détecte une activité solaire particulièrement faible
Les conditions météorologiques actuelles rappellent celles qui ont précédé l'ère du "minimum de Maunder", entre 1645 et 1715.

suite et source

-Amérique du Nord : nouvelle vague de froid cette semaine
Actualités - Publiée le mardi 21 janvier 2014

suite et source
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5582
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L’Europe connaîtra l’hiver le plus froid depuis 100 ans ?   Mer 17 Déc 2014 - 5:21

Les marchands de l’apocalypse climatique sont de retour

Publié le 14 décembre 2014 dans Environnement

Attention, selon les experts de la clique du GIEC, un vrai festival de terreur-fiction surréaliste nous attend.

Par István E. Markó


Cette fois, c’est parti. Le rouleau compresseur de la désinformation climatique s’est mis en branle et, dans les jours, les semaines et les mois qui vont suivre, va nous laminer sous le poids de ses annonces climato-cataclysmiques. Un vrai festival de terreur-fiction surréaliste nous attend.
Et pourtant, la période estivale avait été paisible : pas un zélote du brûlot mondial à l’horizon. Il faut dire que le temps, assez peu avenant, n’était guère propice aux élucubrations sur un hypothétique réchauffement climatique. Hélas, comme les hirondelles sont annonciatrices du printemps, la fin de l’été nous a apporté le retour des prédicateurs de l’apocalypse climatique.
Le coup de semonce a été donné fin août à Montréal. Initié par l’Organisation météorologique mondiale qui, contrairement à son nom, n’est pas une organisation scientifique mais bien une branche politique de l’ONU impliquée notamment dans la création du GIEC, s’est tenu un congrès dont les conclusions sont tout simplement cataclysmiques.
Selon ces experts en divinations assistées par ordinateurs, des vagues de 20 à 40 mètres viendront balloter les bateaux, le niveau des océans montera de 6 mètres à cause de la fonte du Groenland, les turbulences aériennes vont au moins doubler, la température moyenne de la Terre va augmenter d’environ 2 degrés d’ici 2050 (certains disent même 5,6 degrés), les événements extrêmes vont augmenter et s’accentuer : il y aura davantage de pluies plus fortes, de périodes de grands froids, de vagues de chaleur et de sècheresse intenses. Al Gore, grand spécialiste de l’hystérie climatique médiatique n’aurait pas fait mieux.
La phase 2 a commencé par une déclaration de Ban Ki-Moon, secrétaire général de l’ONU (tiens, tiens), qui a convié les dirigeants politiques, d’entreprises, financiers et de la société civile, à participer à New York, au siège des Nations Unies, à un sommet sur le réchauffement climatique. Le but était simple : préparer le terrain pour réussir à obtenir un nouvel accord contraignant de type Kyoto lors des négociations qui se tiendront à Paris en 2015. Il s’agit de politique, de pouvoir, de gouvernance mondiale et d’argent. De beaucoup d’argent. La science du climat n’a rien à voir là-dedans, si ce n’est qu’elle est déformée, dénaturée et corrompue afin d’être utilisée comme instrument politique de pression et de persuasion.
Et Ban Ki-Moon, autoproclamé explorateur et climatologue d’ajouter, la larme à l’œil qu’il a « constaté de visu les effets du réchauffement climatique dû à l’Homme aux quatre coins de la Terre, de l’Arctique à l’Antarctique, des îlots menacés par la montée des eaux jusqu’à la fonte des glaciers du Groenland, en passant par l’avancée du désert en Mongolie et au Sahel ».
Comme d’habitude, pour stopper cette horreur, il faut réduire les gaz à effet de serre, renforcer les mesures préventives déjà en place et qui n’ont servi à rien, en créer de nouvelles (surtout des taxes) et enfin, se mobiliser pour lutter contre les sceptiques et les groupes de pression. Peut-être devrait-on réinstaurer la guillotine et le bûcher ? J’en connais plusieurs qui craqueraient volontiers l’allumette.
Dans la grande panoplie des événements pour lobotomisés climatiques, n’oublions pas la Marche Mondiale pour le Climat, qui a eu lieu deux jours avant le sommet de New York organisé par Ban Ki-Moon et qui a fait exploser la quantité de CO2 émise ce jour-là dans le monde entier. En effet, comme tout un chacun le sait pertinemment bien, c’est lorsque l’on dort que l’on produit le moins de CO2. Toute activité physique, même cérébrale, entraîne une augmentation du rejet de ce gaz, injustement affublé de tous les maux de la Terre.
Heureusement, ces éructations cataclysmiques ne se produisent que dans les mondes virtuels créés par les climatologues modélisateurs. Lorsque l’on sait que ces modèles climatiques sont faux à plus de 98%, et qu’aucune de leurs prédictions – je dis bien aucune – ne s’est avérée, on peut douter de la sanité de ceux qui nous inondent de cette propagande éhontée et de ceux de nos dirigeants qui semblent y croire dur comme fer.
Sur Terre, la température moyenne n’a pas augmenté depuis près de 18 ans (19 années, selon une récente étude) et elle serait même en légère baisse. Ces observations gênent au plus haut point les thuriféraires du réchauffement climatique anthropique et plus de 40 théories censées expliquer ce « plateau de températures » ont été proposées à ce jour. Toutes ont rapidement été invalidées. Malgré toutes leurs contorsions linguistiques et statistiques, et bien qu’ils minimisent la signification de cet événement, les climatologues du GIEC ont été obligés de reconnaître cet arrêt dans la montée des températures. Les courbes mesurées s’écartent complétement des modèles informatiques censés nous effrayer au plus haut point. Elles contredisent également toutes les prédictions sur la progression future des températures du globe, qui relèvent désormais davantage de l’astrologie informatique que de la science.



Pire. Durant cette « pause », comme disent les « réchauffistes » persuadés que les températures vont rapidement repartir à la hausse, des quantités considérables de CO2 ont été émises dans l’atmosphère. La concentration de ce gaz à effet de serre – le Vilain de l’histoire dont il faut diminuer la production et qu’il faut taxer un maximum – n’a cessé de croître et ce, sans effet aucun sur les températures, démontrant, s’il le fallait encore, qu’il n’est pas responsable d’un hypothétique réchauffement climatique anthropique.
Le niveau des océans, quant à lui, n’a pas bougé de manière statistiquement significative depuis les 50 dernières années, comme le montrent les travaux de l’éminent physicien et géologue Suédois Nils-Axel Mörner. Les glaciers terrestres ont des cycles de vie variables, grandissant puis diminuant au fil des fluctuations climatiques. C’est aussi vrai pour les glaciers du Groenland qui subissent, en ce moment, une phase de fonte. Ce retrait des glaciers a ainsi permis la découverte de restes archéologiques datant des vikings, démontrant que la température était plus élevée à cette époque qu’aujourd’hui. Selon des études récentes, les glaciers alpins n’existaient quasiment pas à l’époque d’Hannibal et le recul du Mendelhall Glacier, en Alaska, a laissé derrière lui les restes d’anciennes forêts, vieilles de 1200 à 2350 ans, qui avaient poussé à des périodes bien plus chaudes qu’aujourd’hui. Décidément, l’étude des glaciers ne concorde pas avec la doxa climato-réchauffiste.
La banquise arctique, qui selon certains aurait dû disparaître totalement en 2008, 2013 ou 2014 est toujours là. Elle se porte de mieux en mieux, pour la seconde année consécutive, et sa fonte est bien moins importante que prévue. Rappelons que la fonte actuelle a débuté en 1850-1860, à la sortie du Petit Âge Glaciaire. Au contraire des observations de l’explorateur Ban Ki-Moon, la quantité de glace en Antarctique ne cesse d’augmenter depuis plus de 30 ans, les études satellitaires montrent que le désert du Sahel recule et que la quantité de verdure sur notre planète augmente depuis plus de 20 ans. Eh oui, tout l’inverse du discours officiel.
Toutes les mesures scientifiques effectuées à ce jour s’opposent totalement à la logorrhée catastrophiste des marchands d’apocalypse de tous poils. Hélas, elles n’empêcheront pas la fausse propagande cataclysmique de se répandre insidieusement, grâce à la puissante machine médiatique onusienne aidée par les nombreuses ONG qui en dépendent financièrement. Espérons qu’un jour, cette escroquerie à l’échelle mondiale sera enfin dévoilée et que la vraie science du climat – celle qui n’est pas dévoyée par et pour le politique – pourra s’exercer en toute sérénité, loin des pressions médiatiques, financières et politiques qui lui font tant de tort.

Sur le web. Une première version de cet article a été publiée dans L’Écho belge.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5582
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Autant savoir...   Mar 22 Nov 2016 - 19:49

Nathan Rao Express ven., 18 nov. 2016 a écrit:
Le grand gel planétaire - Prédiction que dans 4 ans surviendra un âge de glace de 15 ans, le soleil se préparant à « hiberner »


Une mini-glaciation de 15 ans pourrait se produire dans l'hémisphère nord dans seulement quatre ans, alors que le soleil se prépare à hiberner, déclenchant un déferlement d'événements cataclysmiques.

Après que des changements inquiétants à la surface du Soleil aient été observés, une équipe d'experts avertit que de grands événements sismiques, y compris des éruptions volcaniques, les températures mondiales qui plongent et la déstabilisation de la croûte terrestre deviendront plus courants.

Le retour à la normale de l''activité solaire pourrait prendre jusqu'à 15 ans. Les conditions météorologiques extrêmes et les températures glaciales persévérant jusqu'en 2035.

Cet avertissement va rendre furieux les militants environnementaux qui font valoir, que d'ici 2030, le monde va être confronté à une augmentation du niveau de la mer et des inondations dues à la fonte des glaces aux pôles.

Il est apparu que l'activité solaire, mesurée par l'apparition de taches à la surface du soleil, a diminué à un rythme plus élevé qu'à tout autre moment de l'histoire.

Le Soleil est maintenant resté sans l'apparition de taches pour la première fois en cinq ans, après que 21 jours d'activité minimale ont été observés au cours de 2016.

Bien que des taches soient réapparues sporadiquement durant l'été, des effondrements répétés de l'activité solaire ont été enregistrés au cours de l'année.

La tendance a incité les scientifiques à avertir que le monde se dirige vers un minimum solaire historique avec une activité tombant potentiellement à un niveau le plus bas de l'histoire connue du soleil.

Ces phénomènes sont censés mener à un froid extrême en Europe, y compris en Grande-Bretagne, en Amérique du Nord et à travers l'hémisphère sud inférieur affectant ainsi la Nouvelle-Zélande et certaines parties de l'Amérique du Sud.

Ils ont également été liés à l'émergence de grands tremblements de terre dans les zones à risques, suscitant des craintes sur le fait que les grandes villes incluant Tokyo et Los Angeles pourraient être touchées par le prochain méga-séisme.


Commentaire : Pour plus d'explications sur ce processus, lisez : Les changements terrestres et la connexion anthropocosmique
dossier complet et Traduction Sott https://fr.sott.net/article/29436-Le-grand-gel-planetaire-Prediction-que-dans-4-ans-surviendra-un-age-de-glace-de-15-ans-le-soleil-se-preparant-a-hiberner
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
 
L’Europe connaîtra l’hiver le plus froid depuis 100 ans ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'europe doit s'attendre au pire hiver depuis 1000 ans
» Duvet grand froid
» l'hiver sera très froid selon météo " ours "
» L’Europe doit s’attendre au pire hiver depuis 1000 ans, selon des météorologues polonais
» La cistude d'Europe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Elargir son Horizon-
Sauter vers: