ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La simplification harmonique

Aller en bas 
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4317
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: La simplification harmonique   Dim 01 Mar 2015, 22:51

Bonjour à toutes et tous,


L'Esprit m'a demandé d'encore écrire un article, qui sera peut-être bien le tout dernier.


Lorsque dans un système donné, les décisions, les choix sont unilatéraux, narcissiquement spéculatifs, ils ne tiennent pas compte du potentiel du système dans sa globalité, le potentiel collectif.

De ce fait, les interactions engendrées par des choix unilatéraux spéculatifs sont complexes et, rapidement, cette complexité va augmenter de façon exponentielle jusqu'à devenir ingérable en conscience.

Cela est le seul "hasard" qui existe.  Le hasard et le risque associé consistent seulement en une complexité causale devenue ingérable par spéculation. Et donc, le pur aléatoire n'existe pas!

De plus, chaque choix spéculatif, donc unilatéral, faisant fi du potentiel collectif, provoque l'apparition d'un "spectre" causal, une ombre constituée par les potentiels opprimés du système, et qui va rester agglutinée à l'évolution causale jusqu'à ce qu'elle réclame sa part, la rectification de ses droits existentiels lésés.

Cet aspect constitue le risque morbide lié à la spéculation causale.  Ainsi, la spéculation s'avance toujours inexorablement vers une crise qu'elle a elle-même fabriquée, et qui interviendra lorsque la situation causale sera devenue ingérable par complexification.


D'un autre côté, les choix sublimatoires, répondant à la finalité essentielle du potentiel collectif, attitude que certains appellent "co-créativité", vont systématiquement permettre une simplification causale précisément lorsque la finalité collective sera rencontrée.

Dans ce cas, on laisse le processus causal fonctionner naturellement de façon cyclique, et il n'y a jamais de complexification rendant le système ingérable en conscience.  Mieux: il n'est en fait pas question de gérer le système, mais de laisser à la finalité collective le soin de le gérer!

Répondre à l'appel finaliste du Soi, c'est cela: renoncer à la spéculation narcissique unilatérale, individualiste, de sorte de s'inscrire dans un système naturellement harmonique, qui va simplifier l'information du système en lui conférant une "qualité" supérieure.

En effet, dans un système où l'énergie, par spéculation causale, devient de plus en plus complexifiée, et finalement désorganisée, la somme de l'information causale est de plus en plus importante, ce qui la rend au final ingérable, et donc risquée. C'est typiquement le flux entropique.

Dans un tel cadre, l'information devient de plus en plus conséquente, et dans le même temps, de moins en moins "qualitative", de moins en moins significative, car le lien qui relie les éléments d'information entre eux est de plus en plus ténu.

Par contre, dans un système harmonique, cyclique, l'information est sans cesse actualisée dans une simplification fondamentale qui, dans le même temps, donne à cette information une qualité supérieure, car les éléments de cette information sont reliés entre eux par un modèle néguentropique universel: le cercle habité par le Couple Sacré.

Le Couple Sacré est donc un modèle universel et fractal, dans le sens où il préside à l'organisation de toute l'information existentielle, dans tous ses aspects et toutes ses "parties".

Il est donc ici question de la différence entre d'une part un système linéarisé par spéculation, qui ne peut que sombrer progressivement dans un chaos ingérable, où des simplifications partielles vont intervenir de façon forcée et erratique lors de "crises" morbides, et d'autre part un système cyclique, naturellement harmonique, qui revient sans cesse, à l'appel de la finalité collective, vers une simplification causale exempte de risque morbide.

C'est la différence entre l'organisation hiérarchique, forcément spéculative, et l'organisation harmonique, égalitaire et naturelle.


Amitié,

Steph

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
 
La simplification harmonique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pb de simplification d'une équation
» harmonique ou hamonie, generé pour le psychique
» De la simplification grammaticale des langues vivantes
» division harmonique
» exercice simplification

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: