ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CHIRON: A QUOI "SERT" DE NE PAS GUERIR ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5582
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: CHIRON: A QUOI "SERT" DE NE PAS GUERIR ?   Lun 08 Mai 2017, 14:14


CHIRON: A QUOI "SERT" DE NE PAS GUERIR ? ...
d'après Claude JARRY des LOGES


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'infiniment petit est lié à l'univers

Nous sommes très souvent confrontés dans nos professions de thérapeutes et de relation d'aide à la personne, à des situations où les pathologies le plus souvent chroniques ou répétitives, sont alimentées inconsciemment par le patient...

Et si l'on "touche" et propose les solutions "remèdes", il y a tout d'abord une apparente réaction d'acceptation (Ô merci ... on ne me l'avait jamais suggéré, proposé, ... je n'avais pas saisi ce que j'arrive à comprendre aujourd'hui...) traduction spontanée de la bonne conscience du mental... qui, une fois la porte du cabinet refermée et l'émotion refoulée, ne tient pas jusqu'au prochain carrefour des inévitables complications instaurées dans le subconscient ! C'est humain

D'ailleurs, bien souvent, les plus concernés par cet attachement sulfureux à la "maladie" vont s'écrouler devant vous... s'épancher, pleurer même, apparemment soulagés de voir le "bout du tunnel" de leurs souffrances.
Et puis, fréquemment, il n'y a pas de suite... !?! il y a même fuite devant les solutions impliquant une prise de conscience et un autre regard sur les problématiques , ceci que vous soyez psychothérapeute, ou accompagnant en divers disciplines d'aide ... Évidemment je réfère ici les professionnels ayant plusieurs années d'expérience, bien initiés en leur "matière".

Ces "patients" en souffrance ne vont pas tous perdurer et avancer vers LEUR soulagement, ni prendre de rendez vous avec le(s) thérapeute(s) conseillé(s-, ni continuer à "travailler" avec vous... surtout si vous les avez aider à mettre en évidence, les changements de cap nécessaires.

Pourquoi, parfois, y a t il DEMISSION ?

Longtemps et "encore pour encore"... suivant notre plan de conscience, nous pensons que tout le monde voudrait être guéri.
Si cela part d'un bon sentiment... il est parfois nécessaire aussi de savoir "mettre les pieds dans le plat" et de secouer certains faux semblants !

Pour certains "patients", la maladie, psychose, névrose etc... (chroniquement installées le plus souvent) sert de "béquille" inconsciente, et il faut parvenir à le décoder, pour en déjouer techniquement le mauvais emploi !
Pour certaines techniques cela peut prendre quelques rendes-vous (il n'est pas de mon objectif d'en juger le nombre, mais j'ai pour ma part Foi en un trio..) et pour d'autres, suivant l'implication quasiment "mécanique" de la consultation, les voiles peuvent etre levés, voir transcendés en un rendez-vous.
Et ça marche bien avec un rappel annuel (étude AstroPsycho : révolution solaire et importante analyse du thème progressé, séance PEAT, Sophro-Analyse, technique de Rêve Éveillé...)

Camouflage et démission :
Sinon ... bien souvent, le processus de l'entretien inconscient des pathologies prend le dessus et « la guérison peut devenir éprouvante, désagréable voir impensable ! »

Comment marcher sans béquille ?
Comment refaire fonctionner cette "jambe" (et son articulation) paralysée, blessée depuis si longtemps ?
Comment reprendre le chemin avec des cailloux dans les chaussures du pèlerin ?
Comment accepter et transformer les erreurs, les chutes, les cicatrices, les trahisons parfois bien "planqués" dans les méandres inconscients ?
Pourquoi me fatiguer à avancer, puisque la maladie ou le handicap me porte et m'apporte soins,
attentions et parfois considérations de mon environnement ?

Les principaux obstacles à la guérison (guérir =gai - rire) viennent de la difficulté de renoncer à être une victime, d'abandonner les vieux manteaux et le schéma ne n'être (naître) qu'une souffrance...
Une addiction inscrite au renoncement du Bonheur ; parfois une culpabilité refoulée à être tout simplement, à avoir été "choisi" au moment de la "compétition" (embryonnaire)
Ce qui renvoie au vécu (qui sert de boite à diables et à douleurs) et évidemment à la peur du changement.

LE VECU

1/ Vie matricielle

Que s'est t il passé dans la "matrice", dans ce soit disant "Nirvana" chaleureux ?

Si, Nous savons maintenant, que nous sommes tous issus de conception gémellaire ;
nous ne connaissons (co-naissons) pas vraiment les stigmates de ce renoncement intime, de ce deuil parfois fratricide ...(voir nota bene en fin de texte)

Or il existe une technique codée, pour certains initiés ou avertis, c'est l'étude du thème de naissance, évidemment avec les petites planètes et les astéroïdes !
On pointe directement le doigt sur les complexes d'abandon ou de survivance inscrits (dans la maison 12..Voir mon blog ou mes cours..) ; et la lecture réalisée auprès du patient peut engendrer une prise de conscience, un éclairage : constatation suivie d'une acceptation...

2/ Naissance

Oui, Là, le terrain est plus évident et exploré depuis longtemps pour beaucoup de psy...
et là aussi l'analyse claire et technique, du thème de naissance nous permet une exploration indéniable des circonstances de la vie foetale.

Comment se bébé arrive-t-il dans toute sa "globalité" et son désarroi ?
Comment s'adapte-il à son environnement ?
Comment vit il le deuil ? (où sont mes frères d'âmes ?)
Quels sont les moyens mis en place pour vivre ou survivre, pour se permettre une re-considération ?
D'où exergue des principaux complexes : abandon, survivance, héros, sabotage etc.
(observation nécessaire des occupants d'abord de la maison 12 puis de la maison 4...)

3/ Éducation et histoire

Garder, évidemment dans l'inconscient profond, les blessures du "passé" (matrice, source, vie utérine) encore dans le dénie, le non-dit, le non-reconnu, le renoncement, ou quelques formes nuisantes entraÎne la souffrance et les complexes !
Refuser de pardonner à un évènement passé produit des fuites d’énergie(s) favorisant les névroses et la maladie et non les forces vives.

Notre plan mental et notre énergie physique sont intimement liés et s'accordent avec entropie sur Ce passé parfois pathologique au détriment des cellules et du fonctionnement des organes qui ont besoin de forces et de convictions personnelles et profondes pour guérir.

L'amertume = le poison du refus au pardon !

4/ Manifestations

L'énergie liée à un évènement reflue vers les circuits énergétiques de notre corps physique : alors... blocage(s) ? cristallisation des chocs, noeuds, spams, réactions douloureuses ?
Le corps envoie les signaux qu'il peut (et c'est alors bon signe... il communique ainsi... au "mental" de comprendre !

L'HEURE DU CHOIX :
Équilibre ou déséquilibre ?
Santé ou maladie ?

Être en bonne santé relève de Foi et de courage !
L'individu se redresse reprend sa verticalité !

Être en bonne santé impose être en action, infatigable, toujours prêt à secourir ceux qui souffrent... (MERCURE, CHIRON et CHARIKLO)

Être en bonne santé c'est ETRE CAPABLE
Les autres vont compter sur vous !!
Voir en certains cas... vous accaparer, vous noyer ou dévorer ?

Maladie = on va s'occuper de moi
je suis incapable de... (un capable : capable = coupable = culpa alba = je me coupe de mon pouvoir de mon action...)
même si j'en souffre vraiment !

REACTION :
"Ce que vous dites est INJUSTE et injurieux pour tous ceux qui souffrent !"
Oui, je reconnais pour certains patients victimes d'accidents, handicaps, c'est insupportable
et je ne parle pas d'eux dans ce chapitre.
Il est nécessaire de savoir faire le distinguo.
ATTENTION je rappelle que cet article n'est pas une GÉNÉRALITÉ !

5/ Guérison

La guérison nécessite de vivre dans le présent (ici et maintenant) et de récupérer l’énergie niée, oubliée, piégée dans nos peurs, nos souvenirs traumatisants et dans nos blessures.
Le pardon guérit (je ris !) la maladie
( mal - à - die = mal avec Dieu / die = Dieu ! avec notre Divin intérieur, la Foi en nous )

Le pardon n’a rien à voir avec le fait de responsabiliser ou déresponsabiliser l'autre et l'environnement pour les traumatismes ou blessures causées.
Le pardon a plus à voir avec la responsabilité et la liberté de la personne qui se perçoit comme une victime.

Un évènement douloureux du vécu perçu intelligemment comme un message ou un défi
plutôt que comme une trahison personnelle, devient alors une pierre angulaire à la guérison et à l'auto pouvoir
(temple du CHIRONIUM)

Les gens ne guérissent pas parce qu’ils ne se sont pas libérés de l’illusion d’être une victime.
Trop souvent, les individus obtiennent du pouvoir sur les autres grâce à leurs blessures
parce qu’ils ont trouvé que ça leur apportait du soutien. (illusion)

Les blessures et leurs douleurs deviennent alors un moyen de (se) manipuler et de contrôler l'environnement personnel et social.
La guérison exige souvent des changements de mode de vie, d’environnement et de relations.

Il est facile (même si c'est douloureux !) de rester dans une quête, un schéma d’attente,
en affirmant que l’on ne sait pas quoi faire, alors que c’est rarement vrai.
Lorsque nous restons dans un circuit d’attente, l'énergie attend elle aussi, et le mécanisme rouille, l'usine interne est paralysée, les portes s'ouvrent aux pollutions ; alors que l'inconscient sait exactement ce qu’il faut faire ; mais encore faut il avoir la bonne technique de communication...( heureusement il y en a de valables depuis des années !)

Agir en conséquence… Se sentir à nouveau vivant... est parfois terrifiant et tellement éloigné...étranger... Que cela peut prendre du temps !
Et le temps d’attente donne aussi une impression de sécurité, alors que la seule façon d’acquérir véritablement ce sentiment de sécurité est d’entrer dans l'instable (présent) inhérent à toute forme de changement.

La guérison nécessite l'action et doit mobilise la conscience.
En plus d'un travail sur Soi pour reprendre le chemin avec de bons et nouveaux outils, penser positivement, ne pas oublier de bien manger, faire un exercice quotidien, prendre le bon remède (parfois médicament !) est salutaire et observer les "objets" sous différents angles est nécessaire.

Et surtout, se considérer être capable de remettre l'usine en production...
Lâcher le passé et les fantômes du passé, les remercier aussi d'avoir été dans leurs fonctions,
laisser tomber les "postes" de vie stressants ou les relations inappropriées ; savoir rompre avec les monstres intérieurs et les "gentils" prédateurs-manipulateurs.

Accepter d'être incarné et re-descendre de la croix... (même si c'est incroyablement douloureux)
sont des actions qui libèrent l’énergie du corps et de la pensée si entropiquement liées.

Alors... Pourquoi CHIRON ?

Après ces explications bien connues pour la plupart, Je reviens à la méthode de lecture et de décodage AstroPsychologique impliquant la "mise en thème" des petites planètes - voir de certains astéroïdes - sur le thème natal alors devenu ainsi un véritable scanner...

D'autres petites planètes, surtout CERES, Maîtresse du signe de la Vierge, qui par excellence gouverne la santé ou les soins ; nous apportent des éclaircissements sur le rapport du "patient" et de la maladie...
Et le planétoide CHARIKLO, (mythologiquement épouse du guide bienveillant thérapeute guérisseur CHIRON, lui même blessé..) nous permet de comprendre le SENS de cette libération..
Mais l'attachement à la souffrance ou à la "paralysie" devant le travail à faire (sur et pour SOI) est de toute puissance lié à CHIRON

CHIRON – "KYROS" LE CENTAURE SAGE
fils de Cronos (pas de Chronos !)

Rappel mythologique

C'est le fils du temps sacré !
Le Dieux Chiron, dans la mythologie grecque, est associé à un centaure et donc Maître du signe du SAGITTAIRE !.
Il est le fruit d’une union entre Cronos, qui prit la forme d’un cheval et Phylria, une nymphe de la mer mais élevé par Rhéa, épouse de CRONOS.
Déjà on se pose la question du rôle affectif puisque uniquement génétique maternel...
Chiron vient donc à la fois de la terre et de l'eau.
Ouranos (Uranus), le ciel, est son grand-père et Gaïa, la terre, sa grand-mère.
Chiron excelle, dans l'art de la médecine, (chirurgie) la musique, la gymnastique, et l’astrologie (entr'autres !).

C’est un instructeur, un initiateur, un professeur pragmatique qui enseigne aux hommes l’astrologie, la divination, la magie, le chamanisme, l’art de la guérison et les voies sacrées du guerrier (pacifique).
Il sait reconnaître les dons de chaque homme et il leur apprend à les utiliser.
Ses élèves viennent à lui pour connaître la façon de développer leur potentiel au maximum.

Il enseigne à Jason comment entreprendre sa quête,
Il apprend à Esculape l’art de la médecine.
Il fut aussi le professeur d’Orphée, d’Hercule, de Castor et Pollux et de plusieurs autres héros et guerriers.
etc.

Chiron épousa Chariklo déesse de l’eau et il eut une fille, Thea, qui fut très jeune une voyante et une astrologue réputée. Lorsque Thea mourut, elle devint la constellation de Pégase.
Les récits mythologiques disent également que s’étant blessé avec une flèche qu’Hercule avait trempé dans du venin, il s’évada de la vie incarnée (corporelle - d’où dé-corporation - NDE - don de soi et sacrifice ?) afin de permettre la liberté et l’immortalité de son ami Prométhée (figure lumineuse de MARS).

De par son orbite astronomique très irrégulier il s’apparente à l’errance géographique (du toit, de l’abri) parfois à la vie nomade allant de grotte en grotte, de caravane en caravane, toujours soutenu par son épouse Chariklo qui réconforte, initie, ouvre les portes vers Uranus, conduit conjointement à l'acces des plans invisibles et supérieurs ; NDE etc
- sans habitation fixe, touareg, indien,
- sans propriété terrestre individuelle (parfois en communauté, éco système),
- ou sans demeure construite, (tente et caravane)
- ou avec propriété à assainir, à soigner, à guérir... (géobiologie)
- ou lieu de soins, (Chironium) d’accueil... (K en maison 4 ou K conjoint à un luminaire).

Chiron peut donc être assimilé à l’intelligence occulte qui dirige toute construction :
autant celle du corps physique (bassin et épaules : les axes horizontaux du corps et les mains) aussi bien individuel que celle de toute collectivité.

Chiron est donc symboliquement PROPHÈTE et symbolise donc la prophétie

De par ses fonctions et ses dons, il est psychothérapeute inné.
C’est un être sincère et dépourvu de méchanceté et de jugement.
Il souhaite la paix, l’ordre, l’honnêteté et la vérité.
Avec Chiron il faut descendre matériellement pour s’élever en esprit.

Un temple de guérison.

Chiron fonda le "Chironium", temple de guérison sur le mont Pelius.
La personne malade venait y dormir et elle faisait un rêve qui identifiait sa maladie et la façon de la guérir.
Le temple servait aussi pour des initiations où, par le biais de l’hypnose ou du sommeil léger,
l’individu parvenait à reprendre possession de toutes ses connaissances accumulées par les vies passées. Il était ensuite initié à ce qui viendrait par la suite.

Chiron était le roi des Centaures (Sagittaires).

Les Centaures étaient des voleurs et des violeurs, des fêtards et des ivrognes, sauf Chiron toujours au dessus de la "mêlée" et du marasme.
Lui, était un modèle du guerrier parfait, possédant une excellente maîtrise de lui-même et contrôlant parfaitement son énergie.

La fin de cette histoire possède plusieurs variantes :
L’une d’elles dit qu’après cela, Chiron prit une des flèches empoisonnées de Hercule et la planta dans son pied pour se donner la mort. (nrj POISSONS)
Une autre version rapporte que Chiron se trouva au mauvais lieu et à la mauvaise heure au milieu d'une bagarre entre les centaures, il prit malencontreusement une flèche dans les hanches (entre cotyle et tete du fémur).
Ce qui est effrayant, est que cette flèche fut tirée maladroitement par Hercule, son élève bien aimé !
On est toujours blessé par nos proches et souvent trahi" par nos "biens-aimés" ; sinon on guérit plus vite et les leçons personnelles de Chiron ne sont pas "profitables" (hélas... oui je sais ça fait tres mal d'être blessé par ceux qu'on aime)
Il s’en fut dans sa cave (maison 8) pour agoniser, mais en vain, car il était immortel.
Il souffrit... Il rugit, il accepta et pardonna (le graal !)
Plus tard, Hercule se rendit au mont Caucase où Prométhée était enchaîné, avec des vautours qui lui tournaient autour et lui dévoraient le foie (la confiance).
Il avait été emprisonné par JUPITER parce qu’il avait donné le feu aux humains et celui-ci accepta de le libérer si CHIRON, en échange, descendait dans le royaume de PLUTON, l’enfer, renonçant ainsi à son immortalité.
CHIRON accepta le marché afin que le feu soit libéré du monde souterrain par PROMETHEE (MARS REDEMPTE) pour que l’humanité puisse continuer à apprendre à utiliser le pouvoir de façon positive.
Ensuite, JUPITER, Roi de l'olympe : donc de toutes les constellations, transforma Chiron en la constellation du Sagittaire en honneur de ses services dévoués envers l’humanité (CHIRON = don de soi !)
Les astronomes croient que Chiron, à l’origine, était à l’extérieur de notre système solaire et que plus tard, il en ressortira. (peut être dans peu de temps)

Ainsi en est-il en mythologie où Chiron émerge de son royaume pour évoluer parmi les humains
et leur enSeigner ses connaissances et qui se transforme ensuite en constellation.
Donc, Chiron est un lien entre le système solaire et la galaxie, entre le connu, représenté par Saturne et l’inconnu, représenté par Uranus.

Depuis la découverte de Chiron, en 1977, on assiste à une prolifération de tout ce qui concerne les médecines douces, les processus de guérison, la magie, la divination, l’astrologie et les différentes autres méthodes de connaissance de soi.

Sa découverte fait resurgir à la lumière d’anciennes techniques ésotériques qui visent une mutation, une alchimie du corps et de l’âme.
Elle coïncide aussi avec l’apparition de gourous qui veulent mettre les gens «sur la voie», avec des conséquences parfois négatives
(le suicide collectif de la secte de Jim Jones en 1978, par exemple).

Chiron peut être représenté par un centaure, parfois une licorne, un cheval ailé (PEGASE)
Depuis sa découverte, on assiste à un engouement pour ces symboles.

La signification de Chiron :

- Le « sage et bienfaisant », la quête spirituelle, l’initiation, la marginalité de penser,
- la faculté de l’enseignement supérieur ou spirituel, (mais pas la scolarité !)
- la clé, l’étape, le présent, le pont entre toutes choses ou états de crises nécessaires,
- la bonté, l’altruisme, l’esprit christique, l’ange gardien, le don de soi,
- le guérisseur, la prophétie, l’errance, la sincérité, la paix, l’ordre, l’honnêteté, la vérité,
- la musique classique, la rédemption, le médiateur, le guérisseur.
- Le chevalier (Zorro), le magnétisme, la sublimation, le guide (pas le gourou !),
- la philosophie, le temps sacré (KYROS, peut être KRYON & CHRISTOS), la « mission »...
- l'esprit du Bouddha ou du Christ...

MAIS AUSSI :
- La blessure, la difformité, la maladie, la souffrance physique
- le poids de LA CROIX... (poids de l'incarnation !)
- le sacrifice (devoir passer au stade du feu sacré !)

Sur le plan physique, CHIRON touche et gouverne :
les hanches,
le bassin,
les épaules (nerf sous scapulaire),
les mains,
le col du fémur,
les douleurs provoquées par les blessures (de guerre)
les douleurs chroniques dues aux peurs d'être sacrifié !
les douleurs provoquées par les blessures du coeur ! de l'Amour !
Parfois les pieds...

Sur le plan psychologique : le don de soi, la conscience et les blessures psychologiques.

Chiron correspond au signe du SAGITTAIRE,
- CRISTAL et/ou QUARTZ,
- ses couleurs : vert et parme.

CHIRON : maître du Sagittaire
C’est :
L’En-Seigneur, la grande clé.
Le grand Guérisseur, mais qui le fait avec humilité et noblesse,
La blessure à accepter,
L'acceptation (après identification avant transformation),
Le pardon de l'incarnation,
Le don de Soi,
Le messager,
La connexion entre le passé et le futur, entre Saturne et Uranus, entre le maître du karma et le génie :
* Messager de Saturne : structure, discipline, côté autoritaire, méthodique, constructif, logique, ermite, le pilier de toutes choses, le passé,
* Messager d’Uranus : génie, futur, percutant devant les choses, l’éclaireur, l’avenir.
* Partenaire et uni a CHARIKLO (voir mes notes sur ce planétoide puissant)

Là où on a Chiron sur le thème natal :

On est fidèle, on est dans l’engagement avec le coeur (sauf si aspect contrariant de Junon).
On attend fidélité et recueillement.
Donc... humainement (et inconsciemment !) on s'attend à être blessé !
Il exprime la blessure, la souffrance, le déséquilibre.
C’est là où on est le guide, où il y a de la connaissance, où on peut la donner et où il nous faut ré-équiibrer.
(C’est le Sagittaire avec le désir d’enseigner de manière bénévole).
On est placé en tant que passage pour les autres, on ne passe par pour nous.
On connaît les mécanismes.
On sublime le côté animal instinctif pour l’humaniser.

Position angulaires :

il va être très important, c’est une fonction de passage, d’être utile pour rééquilibrer de façon permanente l’endroit où il est

En I, sur l’Ascendant :
Au niveau de la personna : comment l'individu est perçu par les autres
et comment il peut ne pas supporter son apparence, (look en dysfonction avec la profondeur de l'âme) peur d'être sacrifié si "on avance"... Paralysie...

En IV, en Fond du ciel :
Au niveau physique, racine, relations difficiles avec le plan maternel, enfance (douleurs de l'enfance).
L'âme peut avoir conservé les traces de la séparation d'avec un ou des jumeaux ... d'où quête de l'autre..
Manque de sécurité affective, Manque de toit,
Manque, deuil ou absence de l'enfant...

En VII, sur le Descendant :
rapport sacrificiel avec les autres
Manque de l'autre...
Quête du prophète et du Guide, d'où déception magistrale et tendance au repli dans la maturité
Les blessures et trahisons venant de l'autre.

En X, sur le Milieu du Ciel :
au niveau de son action parmi les autres.
Dysfonctionnement de l'axe social...
Bon guide pour les autres
tendances à se mettre sous les feux et les foudres...

Blessures = celles du Sagittaire : hanches, bras, mains.

EN XII, dans le temple ou Chironium :
Complexe de la Gémellité perdue
Blessure dans la matrice
non désir de l'enfant
mais gloire de la survie
tendance à une forme de suicide
NDE
désir d'évasion et de recueillement

Aspect le plus délicat, douloureux = Chiron conjoint aux luminaires.

C’est un être sincère et dépourvu de méchanceté et de jugement. Il souhaite la paix, l’ordre, l’honnêteté et la vérité.
Avec Chiron il faut descendre matériellement pour s’élever en esprit.

L’expérience du passé engendre la TRADITION qui s’adapte aux nécessités du Présent en déterminant les Exigences du Futur.

Chiron, le sage guide et éducateur, ayant assimilé une mémoire constructive des générations disparues (Atlantide), discerne ainsi ce qui doit perdurer : donc l’avenir.

C’est le fils du temps, (Saturne) mais du temps sacré Cronos-Saturne (et non Chronos !) et d’une nymphe océanide.
Il était immortel mais y renonça en faveur de PROMÉTHÉE (Le Dieu porteur du Feu et de la Lumière).
Chiron représente ainsi sous cet angle, la blessure (karmique) infligée par autrui...

Blessure qui peut nous conduire à souhaiter la mort physique afin de ne plus souffrir
(suicide symbolique dont la cause est dans la maison occupée par Chiron)
Il est donc permis de voir en cet instructeur la lucidité de l’instinct qui guide puis s’atténue lorsque nous trouvons la voie (vers la lumière...) pour enfin nous revenir pendant la sagesse de la vieillesse.

Ce centaure déifié rempli alors le rôle de ces supérieurs inconnus - nos guides de lumière (qu’on appelle les ANGES) cachés derrière le rideau de l’objectivité et qui font entendre leur message mystérieux aux sages fidèles capables de les écouter.

Chiron (anciennement Cheiron) vient du grec "Cheir" qui signifie main.
Chiron guérissait par les mains. (magnétisme)

Il est donc en relation avec toutes les activités qui débutent par le préfixe" chiro", qui signifie main :
- chiral : polarisation de la lumière d’une main à l’autre.
- chirographie : art d’écrire.
- chirologie : étude de la main.
- chiromancie : procédé de divination fondé sur l’étude de la main.
- chiropratique : traitement par manipulation des vertèbres.
- chirothésie : énergie présente dans les mains durant des rites sacrés.
- chirotonie : blessure aux mains.
- chirurgie : traitement par intervention manuelle et instrumentale sur l’organisme, ses parties internes.

D’après la mythologie, Chiron, après avoir perdu son immortalité, est devenu la constellation du Sagittaire.
Il est vrai que nombre de ses attributs sont associés au Sagittaire :
la quête spirituelle, le guide, le centaure, l’arc et les flèches.

Chiron indique la méthode utilisée pour la quête tandis que le Sagittaire représente la quête en elle-même.

Associé au Roi des Centaures, Chiron représente une quête spirituelle,
le principe de la compréhension holistique.
Il est le pont entre les anciennes valeurs et structures de Saturne et le besoin de se tourner vers le nouveau et d’élargir la conscience, représenté par Uranus.

Il aide à faire le lien entre les deux hémisphères de notre cerveau.

Saturne représentant l’hémisphère gauche et Uranus l’hémisphère droit.

Mi-homme, mi-cheval, Chiron représente deux natures paradoxales, mais qui peuvent aussi fusionner vers un objectif commun, une cible lointaine.
Il représente le besoin d’unifier notre nature animale et notre nature humaine afin que nous puissions atteindre la divinité.

Chiron symbolise une quête magique, c’est-à-dire un voyage sacré qui permet d’ouvrir les centres de notre cerveau, qui nous fait découvrir le secret de la survie et de la force de vie.

Il nous permet d’arriver à de nouvelles compréhensions qui aident à supporter les grands défis de la vie.

Chiron est le porteur de la connaissance qui transmet les plus hauts enseignements que ce soit par un guide extérieur (Saturne) ou par un guide intérieur ou spirituel (Uranus).

Chiron est celui qui peut guérir, que ce soit la souffrance du corps ou de l’âme et qui peut aussi trouver des façons à la fois pratiques et créatives de résoudre les difficultés qui se présentent dans la vie quotidienne.
Chiron, c’est un baume sur une plaie.
Il enseigne la bravoure, le courage, il nous permet de surmonter nos peurs et d’éliminer de notre vie tout ce qui n’est pas sain, pas profitable à notre croissance.

Chiron nous pressurise constamment afin que nous allions à l’intérieur de nous chercher une réponse ou une façon de guérir nos blessures et qu’une fois cela trouvé, nous partagions cette connaissance avec les autres.

Chiron est à la fois étudiant éternel et guide.
Il représente une clé pour ouvrir la porte d’une plus grande compréhension, la clé de l’initiation.
Il permet d’accéder à des réalités plus subtiles.
Il nous indique le chemin à suivre pour un plus grand épanouissement et pour l’accomplissement de notre destinée.

C’est en l’utilisant, dans le signe, la maison et par les aspects qu’il forme que l’on peut avancer dans notre quête spirituelle.
Chiron est la transition nécessaire pour aller de l’avant.
Il permet d’atteindre la maîtrise, car c’est lui qui donne la clé ouvrant la porte de l’accomplissement de soi.

À son périhélie, (en Balance) Chiron perce la barrière de plomb de Saturne, la barrière du temps, du déterminisme, ce qui est la clé de l’initiation.
Il est le pont entre le passé et le futur, c’est le ici et maintenant.

Il représente le point où passé et futur s’entrecroisent, il peut révéler à la fois toutes les connaissances accumulées depuis des temps immémoriaux comme tout ce qui est en devenir, il est l’outil pour pénétrer dans le contenu des vies passées.

Chiron est un point d’intersection entre plusieurs dimensions de conscience, soit les plans physique, émotif, mental et spirituel.
Il représente le lien pour unir le corps et l’esprit, l’instinct et l’intellect.

Chiron, c’est un endroit où nous pouvons arriver à un autre plan de conscience, nous éveiller à d’autres dimensions.
Il est la porte d’entrée d’une influence cosmique.

Chiron régit le principe de synchronicité et l’art de la divination en lui-même.
Il se sert du temps saturnien et y ajoute les dimensions plus élevées d’Uranus, de Neptune et de Pluton.

Il est le pont entre les planètes individuelles et les planètes collectives,
il permet d’utiliser ces dernières de façon plus consciente.

Le mi-point Saturne-Uranus indique, par sa position en maison,
où le Chiron du natif pourra trouver l’énergie fusionnée de Saturne et d’Uranus.

Lorsque Chiron est valorisé, le natif possède le potentiel nécessaire pour être un guérisseur ou un éducateur, quelqu’un qui remet en question les points de vue limités.
S’il est dissonant, il peut y avoir doute de soi, tendance à l’autorité ou au dogmatisme, agitation spirituelle, compréhension limitée.

Lorsqu’il est rétrograde, les pouvoirs de guérison, d’initiation, de transformation sont plus difficilement utilisables dans la première partie de la vie .
La quête du natif est plus passive que celle d’une personne ayant Chiron direct.
Il peut avoir besoin d’un guide extérieur pour l’aider dans sa quête.

Encore quelques mots clés de Chiron :
Astrologie, initiation, chamanisme, PELERIN, alchimie, divination, chiromancie, extase spirituelle, expériences mystiques, guérisseur par l’imposition des mains, ESPRIT ... du CHRIST ou du BOUDDHA, praticien de médecine douce (aromathérapeute, homéopathe, masseur, etc.), écologie, cristaux.

Même le processus de la mort auquel nous sommes tous confrontés, peut devenir un acte de guérison des vieilles blessures qui se libèrent en résolvant les questions laissées en suspens avec ses proches.

Claude JARRY des LOGES
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
revue de notes / 8/5/2017
NOUVELLE VIDEO ANALYSE DE LA PLEINE LUNE DU WESAk 10/5/2017

Nota bene: cc ""Si, Nous savons maintenant, que nous sommes tous issus de conception gémellaire ; nous ne connaissons (co-naissons) pas vraiment les stigmates de ce renoncement intime, de ce deuil parfois fratricide ...""

De très nombreuses grossesses physiologiques (12 à 15% minimum prouvées scientifiquement sont initialement gémellaires puis spontanément interrompues précocement dans les premiers jours ou premières semaines, sans être diagnostiquées. Un embryon continue à se développer seul, avec toutes les conséquences psycho-émotionnelles qui découlent pour le survivant de ce deuil non fait, car non reconnu…
Et s’il s’agissait de vous… de l’un de vos enfants ou de vos proches ?
Comment guérir en découvrant si la cause secrète de vos difficultés existentielles ou de vos problèmes de santé vient de là ? En lisant les trésors d’informations de ce livre, unique au plan international, émaillé de nombreux témoignages d’adultes et d’enfants, rassemblant un éventail précieux de signes et symptômes spécifiques de cette perte.
Une relecture de la mythologie et la littérature vous révélera les secrets de cete connaissance présent de toute éternité. Vous plongerez aussi au cœur de la dimension métaphysique, à la rencontre du sens spirituel de cette perte pour l’évolution de l’âme.
Un livre puissant et engagé qui invite à une réflexion révolutionnant la psychologie moderne et propose des solutions nouvelles face à l’enjeu social et de santé publique actuel ! Pour la paix individuelle et collective.
Claude Imbert / Editions Visualisation Holistique
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5582
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: CHIRON: A QUOI "SERT" DE NE PAS GUERIR ?   Lun 08 Mai 2017, 14:31

suite du nota bene:
Citation :
LA LIBERATION DES MEMOIRES PRENATALES
ET DE LA NAISSANCE
Sophro-analyse des mémoires prénatales, de la naissance et de l’enfance
Il y a 15 ans le Dr Claude Imbert a révélé le rôle fondateur des empreintes prénatales dans la
construction du psychisme humain. Cette découverte constitue un pas de géant dans la connaissance du fonctionnement intime de l’être humain. La libération de ces empreintes propulse cette méthode au rang des avancées majeures en psychothérapie.


Le véritable cheminement de guérison consiste en toute sécurité à transformer ces croyances limitantes et en retrouver et accepter le sens.
Autrement dit, chaque limite douloureuse du scénario intra-utérin a obligatoirement généré des trésors de capacités et talents pour survivre et tenter d’être aimé. L’ensemble de ces ressources constitue la richesse de l’individu qu’il reconnaît souvent avec difficulté. Cependant, elles sont à moitié libres car les croyances erronées et obsolètes qui les ont fondés sont encore actives dans une partie de la psyché.
La moitié du chemin d’évolution de cette vie est ainsi parcouru, teinté très souvent de l’amertume du destin qu’on subit. L’autre moitié peut commencer à prendre place, durant le parcours thérapeutique, dans la conscience grandissante de la destinée que l’on choisit d’incarner, ainsi que le souligne Saint Exupéry :
« On ne peut pas être en même temps responsable et désespéré. »
Ainsi, chaque difficulté contenant les graines de la maturité, les ressources se complètent et s’unifient.

En découvrant une autre vision de son histoire prénatale où chaque étape a un sens, en transmutant les décisions limitantes et leurs cortèges émotionnels en droit à Vivre, compassion et amour de soi, l’être accède à un champ de conscience élargi où peuvent fleurir les réalisations et murir l’ouverture du cœur et la Joie. Il retrouve les clefs d’un itinéraire sur mesure que son âme avait prévu pour franchir un bond significatif dans son évolution. Comme l’écrit Rimbaud dans son Palimpseste : « Quelque incohérente que soit une existence, l’unité humaine n’en est pas troublée. Tous les échos de la mémoire, si on pouvait les réveiller simultanément, formeraient un concert, agréable ou douloureux, mais logique et sans dissonances ».

Claude Imbert décrit magnifiquement le sens de cette trame scénarique :

« Quand tu vas retourner dans la matière, tu t'enserreras dans la trame du filet de tes croyances et émotions prénatales. Elles feront écho à tes expériences passées, celles de l'inconscient collectif et résonneront avec celles de l'héritage collectif des êtres de la généalogie à laquelle tu vas t'associer.
Tu accumuleras par la suite des expériences répétitives bloquantes jusqu'à ce que leur nombre et leur intensité cumulés te poussent enfin à te remettre en question et te forcent à mobiliser tes ressources de changement par les prises de conscience...
... Tu croiras que les autres t'empêchent d'être libre et heureux pour découvrir que tu es seul à être créateur de ce qui se passe pour toi. Tu comprendras alors que tout vient des créations intérieures de tes pensées, les autres ne faisant que te montrer de l'extérieur tes facettes intérieures, pour mieux te connaître et évoluer.
... Tu croiras que ton changement, ta libération ne pourront advenir que grâce aux autres pour découvrir que toi seul détiens le pouvoir personnel de ton changement par tes prises de conscience.
... Tu croiras que tu manques de valeur pour découvrir que tu es investi d'un rôle précieux et unique avec tous les autres.
... Tu croiras que le bonheur n'est pas pour toi (par culpabilités et auto-punition) pour découvrir enfin et avec force, que c'est un droit naturel et divin pour toi et pour chacun.
... Tu croiras ne pas avoir le choix, être forcé ou empêché, pour découvrir enfin que tu as et as eu depuis toujours, le cadeau du libre-arbitre et que toutes les clefs sont dans ta conscience.
... Tu croiras que le lien avec la Lumière a été coupé, tu perdras la foi pour la retrouver et pour découvrir avec force que le Bien a toujours été là au-delà de la matière et que tu le portes en toi.
... Tu croiras être seul, incomplet pour découvrir tes ressources d'autonomie, construire ton identité et vivre ton unité.
... Tu dénieras, rejetteras, mépriseras ou négligeras la matière de ton corps pour en découvrir le caractère divin et pour la respecter et l'aimer en tant que champ sacré de l'expérience de ton âme.


suite et source
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
 
CHIRON: A QUOI "SERT" DE NE PAS GUERIR ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vitamine C : à quoi sert-elle, et où la trouve-t-on ?
» a quoi sert l'histoire?
» A quoi sert le Pape ? (complet)
» A quoi sert les missels?
» A quoi sert le forum ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: ...dans l air du temps... :: l'éveil de la Kundalini: l’axe dressé au centre de l’Univers et de la Personne-
Sauter vers: