ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Ven 29 Juin 2007, 16:55

HoriZon 444
L'auteur des découvertes relatées par Horizon 444, Georges VERMARD, se livre à d'intenses recherches depuis de nombreuses années. Dès le début de sa quête, il semble avoir pressenti le caractère étrange et pour tout dire insolite du concept structurel qu’il venait de découvrir. La Grande Pyramide, prétendue de Kheops, devenait au fil du temps un pactole prodigieux, d'une richesse au premier abord insoupçonnable. Chaque jour amenait son lot de révélations, mais notre auteur gardait pour lui ses découvertes. Avec le temps, il prit cependant conscience du paradoxe suivant :

D'un côté, il y avait la situation de plus en plus préoccupante de la société planétaire, de l'autre, l'émerveillement graduel que lui procuraient les preuves mathématiques de son cheminement.





Il en vint à considérer que de telles découvertes pouvaient être grandement utiles à l'humanité. Le temps passa, mais un jour il eut le réflexe de soumettre celles-ci à l'étude de gens à la mentalité impartiale, sortant du conditionnement que voudrait nous imposer la théorie bien établie du simple tombeau. Les résultats comblèrent ses espérances, les calculs s'avéraient justes, précis, les déductions tout à fait convaincantes. Ces révélations avaient cependant un arrière goût subversif, propre à troubler une sérénité séculaire inféodée à un conformisme de fonction. Que faire alors ? Laisser place au plomb des âges, ou bien divulguer des confidences troublantes, qu'une multitude serait capable d'apprécier pour mieux augurer des temps ultérieurs ? Georges VERMARD opta pour la seconde alternative : faire partager ses travaux. A l'instar des graines que le semeur répand en terre, toutes, se dit-il, ne tomberont pas sur un espace fertile, mais d'autres s'avéreront les éléments panifiables de déductions plus innovantes, dont l'humanité a un urgent besoin.





C'est ainsi que durant l'année 2005, il prit la décision de créer une association sans but lucratif « Horizon 444 » où se trouve inclus le mot « Orion », source de ses inspirations, et nous laisse augurer de nouveaux « horizons ». Réunions et conférences se succédèrent, alors qu'un public curieux des choses cachées se manifestait pour étudier un projet de diffusion. La Grande Pyramide n'est-elle pas « LE MONUMENT » par excellence ?





De nos jours, nous nous réfugions volontiers en une sorte d'inertie de la pensée, obnubilés que nous sommes par les impératifs du quotidien. Nous pensons, croyons, agissons en vertu des critères établis, sans réfléchir par nous-même à l'ordre des choses. Sachons affirmer notre identité, non en fonction d'éléments sublimatoires intentionnellement disposés à l'approbation, mais par une réflexion qui nous est propre. En d'autres termes, il serait bon d'étudier avant d'opter avec frénésie ou de rejeter d'un revers de main ce qui interpelle nos certitudes.





La Grande Pyramide resurgit opportunément du fond des âges, pour nous exposer un message à caractère universel. Amis lecteurs, prenez le temps d'étudier les données que vous propose Horizon 444, cela peut aller jusqu'à modifier la perception que vous avez sur la rationalité de l'existence.

Les précurseurs
Il y a de cela une quinzaine d’années, plusieurs chercheurs indépendants issus de différentes nationalités, se réunissaient pour comparer leurs travaux. Ceux-ci étaient axés sur le Sphinx – les trois pyramides du plateau de Gizeh – les mythologies – la constellation d’Orion – les monuments antiques – les emplacements sur le site,

ainsi que divers points de détails oubliés… Ils aspiraient à une vision plus pertinente de la haute antiquité égyptienne que celle généralement dispensée.

Aujourd’hui… HoriZon 444

Cette association se propose d’émettre une version des faits considérés historiques,

radicalement différente des versions officielles. Bouleversantes de réalisme,

ces déductions sont à la portée de tout esprit exempt de préjugés inhibiteurs.

HoriZon 444, est aujourd’hui à même d’affirmer que :

1) La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre :



Ø Les paramètres de la Grande Pyramide nous révèlent les dimensions du Soleil – de la Terre – de la Lune – des planètes – du cycle précessionnel d’Orion, le tout avec une extrême précision.



Ø Les constructeurs étaient censés ignorer le système métrique, ils ont cependant élaboré une forme pyramidale d’exactement

3 600 mètres de structure, preuves à l’appui, conformément aux instructions reçues en la Genèse des Anunnaki sumériens attachés au système sexagésimal, dont Oannès était le mentor inspiré.



Ø Chaque pièce – chaque pente – chaque couloir – chaque conduit – chaque hauteur – chaque largeur justifient les millimètres, les dixièmes de millimètres, les microns théoriques composant leurs distances. Ces données indiquent des valeurs scientifiques universelles connues ou inconnues.



Ø La hauteur de l’édifice recèle une chronologie véritablement prophétique, dont la base est « une clé numérale » issue de la racine de Ö2, elle permet de convertir mètre et coudée en années vécues ou à vivre.



Ø Autant d’années séparent la probable grande restauration effectuée par Kheops, de l’année zéro de notre ère. Mais, chose incroyable, il y a autant d’années qui séparent l’année zéro de la fin du demi cycle ascendant d’Orion.



Ø Il y a plus de 12 000 ans, au départ du cycle d’Orion, la chronologie inscrite au sein de la pyramide nous donne la

date de l’édification probable, la construction a duré 200 ans et non 20, selon Hérodote.



Ø Au sein de la Grande Pyramide on raisonne ainsi : le chiffre qui suit la triade éternelle est le « 4 », il nous procure un cercle de lumière dont le diamètre réalise 1, 273239544, nombre clé ouvrant tous les paramètres de l’édifice. 1, 273239544 placé au carré est égal à 1, 621138936. Multiplié par 10 000 et considéré en kilomètres, ce dernier nombre nous procure les diamètres exacts de la Terre et de la Lune.



Ø Le concept structurel de la pyramide est conforme à la stricte ordonnance des « 7 étoiles traditionnelles » de la constellation d’ORION, laquelle est confortée par l’étoile Sirius. L’évidence de cette démonstration est propre à vous couper le souffle !



Ø Le nombre PI – les Ö2, Ö3 et Ö5 – le nombre d’or et toutes les valeurs euclidiennes se trouvent insérés en ces lieux, non point approchants, mais avec ce genre d’approximation : 1, 732050807 = Ö3 ou toute autre formule.







2) On ne peut dissocier le concept structurel de la pyramide

et ses références astronomiques d’un Principe Créateur Universel :



Ø L’accumulation des rapports géométriques et mathématiques, les concordances de la chronologie prophétique et les analogies à caractère astronomique, nous laissent à penser que ces phénomènes ne relèvent pas du simple génie humain, aussi omniscient soit-il, mais bien d’une conjonction à caractère divin, entre les édificateurs du monument et ce qu’il est convenu d’appeler « la source spirituelle ».



Ø Les références aux textes sacrés – Hébreux – Amérindien – Mésopotamien – Indien – Arabe – à l’alchimie – aux légendes du Graal sont si nombreuses que l’on ne peut les nommer sans omissions.



Ø L’arche placée dans les cieux (arc-en-ciel) prend ici une connotation si émouvante que même les rationalistes purs et durs, inféodés à la matière, sont ébranlés par la solution mathématique.





La Grande Pyramide, un "gros tas de cailloux"aux contours délabrés,

à l’historicité discutable, oeuvre d’un pharaon mégalomane, bourreau d’esclaves,

qu’il aurait fait ériger pour sa gloire post mortem ?



Non, chers lecteurs, la réalité semble être plus subtile et à l’opposé de ce que l’on nous sert !

Un message nous est adressé par la voie de « SAH - Orion », l’Antique Porte des Dieux.





Après la PRESENTATION, nous vous invitons à découvrir notre site à l’aide des liens du menu que je vous conseille d aller visiter:
http://www.grandepyramide.com/presentation4.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Sam 30 Juin 2007, 13:31

voir aussi pour rappel

http://www.scientox-web.info/EGYPTE-Les-Pyramides-de-Guizeh,123.html
et ici

LE GRAND SECRET DES PYRAMIDES DE GUIZEH:

Guy Gruais et Guy Mouny Editions du Rocher1992

GUIZEH DEMEURE UN MYSTERE. Comme si durant des millénaires les Egyptiens avaient voulu dérober à nos yeux leurs immenses connaissances géométriques et cosmiques. Presque tous les auteurs qui l’ont étudié s’accordent à penser qu’en ce lieu nombre de questions essentielles restent sans réponses : pourquoi cette implantation si particulière, pourquoi cette semence architecturale qui semble rebelle à tout ordre : trois pyramides même pas alignées et un Sphinx un peu plus loin ? A quoi servaient réellement ces pyramides ? Recèlent-elles les tombes et sarcophages des pharaons dont elles portent le nom ?
Pour la première fois, deux auteurs révèlent la cohérence, l’harmonie sous-jacente du plateau de Guizeh. Inspirés par la règle d’Or et la géométrie sacrée, ils substituent une géométrie précise, terriblement précise là où régnaient un vide apparent et un « doux désordre ». Imprégnés de la démarche spirituelle des anciens Egyptiens, ils ont su déjouer les pièges innocents -ou pas- des scribes, des architectes et des prêtres : cacher sans cacher, montrer sans montrer, dire sans dire. L’énigme du Sphinx ne réside-t-elle pas là ?
Chaque construction, expliquent-ils, est à sa place et témoigne d’un équilibre parfait... Equilibre qui justifierait l’existence d’un réseau souterrain garni de salles, d’un tracé hydrolique déjà évoqué par Hérodote; équilibre qui éclaire l’étonnante disposition des couloirs de Chéops, la position originale du Sphinx par rapport aux pyramides : trait d’union entre les temps anciens et le nôtre.


LE GRAND SECRET DU SIGNE DE VIE:
Guy Gruais et Guy Mouny Editons Mézarek-1996

Dans leurs deux premiers ouvrages, les auteurs ont montré que le Grand Secret des Pyramides de Guizeh ou de son Sphinx résidait en un complexe souterrain fabuleux, technologique, découlant lui-même d’une incroyable géométrie dont la précision n’est pas rattrapée de nos jours. Tout concourt à établir le jeu inéluctable d’une civilisation antérieure et probablement extérieure.
Puisque, selon leur définition, il s’avère que les Egyptiens montrent sans montrer, disent sans dire et cachent sans cacher, il fallait décoder les hiéroglyphes, idéogrammes et pictogrammes, principalement ceux d’origine mal connue et considérés arbitrairement comme « magiques » avec nuance de symbole.
C’est ce qu’ils ont fait et sont entrés dans une nouvelle lecture du message symbolique ou religieux. Celui-ci a délivré successivement tous les éléments matériels correspondant rigoureusement à ces signes soi-disant innocents. Ils ont un nom contemporain : l’électromagnétisme. C’est-à-dire la communication son et image.
Dès lors, on comprend pourquoi ce peuple mystérieux a privilégié le spirituel et négligé un « matériel » sans intérêt réel. Le lien des Egyptiens avec l’au-delà explique tout.
A la lumière des travaux de Gruais-Mouny, tout prend un sens cohérent, global, vérifiable.
C’est l’Ankh, la croix ansée ou égyptiennes, le signe de vie, qui schématise tout ce transfert.
C’est un grand voyage, à travers le temps et l’espace, qu’offre le signe de vie, aux lecteurs.

http://www.chez.com/egypte/bibliographie.html
- Depuis début 2002, le Dr J.J. Hurtak et un groupe d'enquêteurs et explorateurs européens observent la construction d'un ensemble massif de murs autour du site historique des pyramides et des surfaces encore non fouillées à Gizeh en Egypte ; une zone qui, au total, couvre environ 8 km carrés.





Pourquoi cette construction massive aujourd'hui ? Gizeh est certainement un des sites archéologiques les plus remarquables du monde. Y aurait-il, sur le plateau de Gizeh, de nouveaux trésors de l'Egypte ancienne à découvrir qui nécessiterait une technologie sophistiquée, une protection et des dispositifs de surveillance ? A-t-on peut-être découvert une zone portant des traces de terres rares ou de minéraux exceptionnel ? Ou bien s'agit-il simplement, comme l'affirment certains officiels, d'une mesure destinée à protéger le plateau contre le terrorisme et de mieux contrôler les hordes de touristes qui visitent les lieux ?





L'argument classique pour justifier l'édification d'un tel mur est celui du "contrôle des foules", mais les détails de cette construction trahissent une initiative qui aurait un but à la fois double et à grande échelle. Le mur près de Nazlet al-Samman aura, au minimum, sept mètres de haut. De telles mesures sont-elles destinées au seul contrôle des foules ?
Les murs ont été construits par étapes. Des photos prises en février 2002 montrent des murs s'étirant loin dans le désert où, pour la plus grande partie, ils ne sont pas visibles pour le visiteur ordinaire.
Remarquez les armatures crénelées massives, les larges fondations à au moins deux mètres de profondeur et, au-dessus, des fers en attente de supports intercalaires destinés à maintenir une couverture amovible. Tout cela suggère une construction gargantuesque.





Cette barrière entourerait par le site contre les vents forts soufflent sur le plateau. L'ampleur de cette structure a nécessité la destruction de certaines maisons villageoises, ce qui laisse supposer que le projet va bien plus loin que le souci de canaliser les visiteurs. Nous voyons bien qu'il s'agit d'un vaste projet, très étudié, englobant les fouilles locales et, peut-être, destiné à protéger des salles souterraines, des passages et des galleries.
Donc cette "nouvelle zone" ne contient pas seulement les monuments de surface, mais aussi les vastes structures souterraines qui reste encore à mettre à jour. L'étendue de ce mur témoigne d'une étude détaillée par les ingénieurs civils et des experts en hydrologie. (Cela me fait penser à l'ingénieux architecte italien Paolo Soleri, qui fit le projet complet d'une cité souterraine faisant le pendant de sa ville en surface dans le désert de l'Arizona).





On imagine des gardes postés à intervalles réguliers le long du mur et cela évoque l'idée du tournage protégé d'un grand film destiné à quelques experts en passe de découvrir un sphinx sous terre, ou une obélisque, ou une connexion avec entre Osiris et la constellation d'Orion. C'est l'antithèse de la porte ouverte aux milliers d'étudiants en histoire et archéologie de toutes nations, bien élevés, et qui n'ont jamais eu besoin d'un contrôle aussi sévère.
En vérité, les chambres de l'existence profonde seront-elles fermées, au 21e siècle, aux étudiants de l'histoire culturelle du monde, à ceux qui marchent dans les pas d'explorateurs, tels Charles Piazzi Smith ou R.A. Schwaller du Lubicz, qui attribuèrent à l'architecture de l'ancienne Egypte une signification supérieure ? Ces sites seront-ils aujourd'hui fermés à des explorateurs technologiquement doués, à une époque où de nouvelles découvertes protohistoriques contribuerait à unir les diverses écoles de pensée et de philosophie au Proche-Orient grâce à une vaste histoire commune à tous les peuples ? Nous espérons que les nouvelles découvertes à l'intérieur de ces murs ne seront pas réservées à quelques-uns et qu'il n'y aura pas de dissimulation d'informations historiques capitales, porteuses d'un plus haut degré de connaissance et d'unité pour l'humanité entière.

Source : par Dr. J.J. Hurtak, Académie des Sciences du Future, 2002, site web : http://keysofenoch.org/html/giza_update.html
NEXUS n°24 page 59 (Janvier-février 2003)
ici pour les photo
http://keysofenoch.org/html/giza_update.html


Dernière édition par le Mer 11 Juil 2007, 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Mer 11 Juil 2007, 18:30

le SPHINX


http://perso.orange.fr/artivision/docs/sphinx0.htm


Citation :
Edgar CAYCE : " Dans ce lieu proche du Sphinx où se trouve la salle des archives (atlantes) en terre egyptienne, on retrouvera des archives et documents. Cette salle des documents se trouvent là où la ligne d'ombre tombe entre les pattes du Sphinx... on ne pourra pénétrer dans les salles souterraines, en partant de la patte droite du Sphinx, que lorsque les temps seront révolus et que les changements auront été accomplis dans cette sphère de l'existence humaine." ( Sources : http://rafale.worldnet.net/~dhuicq/isis/journal/index.htm )


Citation :
Paco RABANNE : Certains parmi vous seront sans doute surpris de le retrouver dans cette rubrique, après le " flop " de sa prédiction de l'année 1999 où Paris devait subir un sort funeste. Premièrement, nous ne le prenons pas pour un charlatan et ne contestons pas ses visions mais simplement certaines interprétations. Deuxièmement, il ne faut peut-être pas considérer les avertissements donnés par les voyants depuis des siècles comme inéluctables. Nous avons, paraît-il, la capacité de modifier notre avenir et d'agir en conséquence sur les sombres perspectives planétaires qui nous attendent d'ici peu pour la majorité des scientifiques spécialisés dans l'éco-système. Autrement dit, nous disposons de notre libre-arbitre. " Brusquement, mû par une sorte d'appel intérieur, je me suis retourné vers le Sphinx, dont le profil sombre se dessinait en contre-jour de la lune. Je restai pétrifié. La statue m'apparaissait en image holographique, c'est-à-dire que la masse noire de la pierre était soulignée par un voile translucide qui épousait ses contours originaux. Ce que je voyais, c'était le Sphinx intact, tel qu'il se présentait au moment de sa construction. Je découvrais avec étonnement que la statue était en couleur : le visage était peint en rouge, la coiffe en blanc et bleu. Alors j'entendis le Sphinx me parler. Il m'expliqua qu'il était le symbole de l'oeuvre alchimique qui se fixe pour but d'épurer la condition animale pour atteindre le divin. Le Sphinx possède un corps de lion, il est allongé sur le sol, comme ancré dans la matérialité terrestre, mais son visage est humain, son regard est tourné vers une vérité certes mystérieuse mais dont on peut voir qu'elle lui apporte une sérénité totale. En contemplant le soleil, il devient lui-même un dieu. Tandis que je m'imprégnais lentement de ces révélations, je crus voir la pierre perdre peu à peu de son opacité. Dans la patte droite du Sphinx, un passage, un escalier dérobé m'apparut. Il menait à une cavité où sont enfermés tous les secrets atlantes. Dans cette chambre se trouve la preuve définitive qu'une civilisation antédiluvienne, disposant d'une écriture, mais aussi de machines complexes et d'une science évoluée, a autrefois existé sur la Terre. Mais bientôt la pierre s'est à nouveau opacifiée, la pièce secrête et l'escalier ont disparu. " Lorque mon visage sera remodelé, ces trésors seront découverts ", me souffla encore le Sphinx. Aujourd'hui, des travaux de restauration du visage sont entrepris. Et dernièrement, j'ai appris que la patte droite de la gigantesque statue était ensevelie sous un enchevêtrement d'échafaudages. Son abord même était interdit au public. Des fouilles auraient-elles commencé sous cette patte ? ( Sources : " La Fin des Temps " Paco RABANNE - Editions Michel LAFON - 1993 )


"Stèle du rêve du prince Thoutmôsis IV "


http://elearning.unifr.ch/antiquitas/fiches.php?id_fiche=168

je vous partage cette photo ou l on voie DEUX Sphinx bordant le Nil!




Retrouvée entre les pattes du Sphinx de Guizeh, la stèle du Songe du prince Thoutmôsis IV, dite stèle du Sphinx, raconte une histoire arrivée au prince, fils d'Aménophis II. Après une promenade dans le désert, Thoutmôsis s'installe près du Sphinx et s'endort. Dans son sommeil, Rê-Harmachis, le Sphinx lui-même, lui apparaît et lui demande d'ôter le sable qui l'ensevelit petit à petit. Puis, il dit « Alors, tu porteras la couronne blanche et la couronne rouge... la terre sera tienne dans sa longueur et dans sa largeur et ce sur quoi brille l'œil du Maître du Tout » Alors, Thoutmôsis fait ce que lui avait demandé le dieu et plus tard, bien que n'étant pas l'héritier légitime, il accède au trône et devient Thoutmôsis IV.

« Thoutmôsis était encore un jeune homme, comparable à l'enfant Horus dans les marais de Bouto ; sa beauté égalait celle d'Horus protecteur de son père et l'on voyait en lui le dieu lui-même (...) Ce qui faisait ses délices, c'était de se distraire sur le plateau désertique de Memphis, à ses extrémités Sud et Nord de tirer la flèche sur une cible de cuivre, de chasser le lion et la gazelle, de courir sur son char, avec des chevaux plus rapides que le vent, en compagnie de l'un ou de l'autre de ses serviteurs, mais à l'insu de tout le monde... Un jour parmi les autres, le prince royal Thoutmôsis était venu se promener à l'heure de midi, il s'assit à l'ombre de ce grand dieu (le grand sphinx) et le sommeil et le rêve s'emparèrent de lui au moment où le soleil était à son plus haut point. Il constata que la Majesté de ce dieu sacro-saint parlait de sa propre bouche, comme un père qui s'adresse à son fils »« Regarde-moi, jette les yeux sur moi, ô mon fils Thoutmôsis ; je suis ton père Harmachis-Khépri-Rê-Atoum. Je t'accorde ma royauté sur terre, à la tête des vivants. Tu porteras donc couronne blanche et couronne rouge sur le trône de Geb, le dieu héritier ; à toi sera le pays, dans sa longueur et sa largeur, ainsi que tout ce sur quoi l'œil du seigneur universel répand sa lumière. Tu recevras les aliments des Deux Terres, ainsi qu'un abondant tribut de tout pays étranger, et une durée de vie comportant un long temps d'années... Mon visage est tourné vers toi, et mon cœur vole vers toi ; vois l'état où je suis, et mon corps douloureux, moi le maître du plateau de Guizeh ! Le sable du désert sur lequel je trône s'avance vers moi ; aussi dois-je me hâter de te confier la réalisation de mes voeux, car je sais que tu es mon fils qui vas me protéger : approche, vois, je suis avec toi, et je suis ton guide. A peine eut-il achevé ces mots que le prince royal s'éveilla, parce qu'il venait d'entendre ce discours (...)Il reconnut que c'étaient les paroles de ce dieu, et il garda le silence en son cœur. »


Traduction de Serge Sauneron, « Les songes et leur interprétation », in coll. « Sources orientales », vol. 2, Paris, Seuil, 1959 - Catherine Chadefaud, « L'écrit dans l'Egypte ancienne », Paris, Hachette, 1993.


Citation :
Curieusement, elle décrit le géant à corps de lion comme le symbole d'un "grand pouvoir magique, qui existe en ce lieu depuis l'origine des temps". Et c'est ce même texte qui décrit la nécropole de Giseh comme " le Lieu splendide du Zep Tepi, le Premier temps " et associe le site à une époque très antérieure. Les anciens Egyptiens pensaient justement que le Sphinx existait depuis l'époque des " Suivants d'Horus ", des êtres semi-divins qui avaient régné des milliers d'années avant les pharaons " de race humaine ". Autre curiosité, la stèle comme au moins sept autres stèles ou tablettes trouvées aux alentours du Sphinx ( dont l'une se trouve au Musée du Louvre ) représente ce dernier au-dessus d'un haut piédestal, doté d'une porte de chaque côté. Comme si les artistes auraient voulu nous montrer qu'il y avait quelque chose d'important en-dessous du monument ( voir les analyses radars ).

A la ligne 13 de l'inscription apparaissait enfin la syllabe "Khaf", à partir de laquelle on en a déduit le nom du pharaon Khâfré.
http://perso.orange.fr/artivision/docs/sphinx7.htm
voir ici aussi
http://fr.wikipedia.org/wiki/Thoutmosis_IV
http://balancedes2terres.free.fr/article.php3?id_article=137
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Ven 20 Juil 2007, 10:37

[quote]partage d Antheus

Sujet: Egypte antique Aujourd’hui à 10:00



Citation :


"Passionné par les OVNI depuis mon plus jeune âge (j'ai maintenant près de 60 ans), j'ai lu un nombre impressionnant de livres et visité de nombreux sites, spécialement anglo-saxons, sur ce sujet. Après quelques recherches infructueuses, j'ai réussi à retrouver le site ou j'avais déjà vu ce nombre 7129.

Il s'agit de l'un des sites consacrés au château de corail construit en Floride par Edward LEEDSKALNIN, un immigrant latvien qui a construit seul un château de corail et qui a manoeuvré seul des blocs de pierre pesant plusieurs tonnes, certains même de près de 30 tonnes. En tout, il a déplacé seul plus de 1.000 tonnes de corail pour construire ce monument.

Certains de ses voisins disaient l'avoir vu chanter pour déplacer les pierres. Et lui-même a déclaré avoir retrouvé le secret des constructeurs des pyramides.

Mais le plus intéressant est, qu'à sa mort, il a laissé dans sa chambre, une plaque portant cette inscription : "Le secret de l'univers est 7129/ 6105195". La traduction exacte ne serait elle pas :
"Le secret vers l'univers est 7129/ 6105195", ce qui pourrait sous-entendre le secret pour aller vers l'univers, le secret pour découvrir l'univers, en quelque sorte, le secret pour se déplacer dans l'univers. Qu'en pensent nos amis linguistes…?

Sur un autre site américain, j'ai trouvé une photo présentant une pierre avec l'inscription 7129/6105195, peut être nos amis américains pourraient-ils nous


je vous file le lien du site d'ou et tirais cette news http://www.ovnis-usa.com/
...

voir aussi ici
Pour de nombreux chercheurs, Leedskalnin avait tout du géomancier, celui qui sait ressentir les forces telluriques de la Terre. A l'aide de son intuition très développée, il était capable de repérer les anomalies de la nature. Il aurait ainsi découvert l'énergie des Vortex et développé des moyens d'anti-gravitation en appliquant des principes issus de la fameuse grille géo-magnétique.
Plusieurs milliers de sites sacrés, tels que que Stoneheege ou la Grande Pyramide pour les plus connus constitueraient le lieu de passage des " leylines ", autrement dit des lignes d'énergie terrestre. Ces sites représenteraient autant de points nodaux de lignes énergitiques liés entre eux par des spirales logarithmiques ou des spirales de Fibonacci. Dans la suite de Fibonacci, chaque nombre est la somme des deux nombres précédents : 1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34, 55, 89, 144... La proportion du plus grand au plus petit est sensiblement égale à 1,618, Phi, également appelé Nombre d'or. Il est curieux de constater que bon nombre de Crop Circles en Angleterre se basent sur ces particularités mathématiques, qui sont loin d'être à la portée du premier venu, même des fameux " Circlemakers ", un groupe d'anglais passionnés par les Crop Circles qui essaient de reproduire tant bien que mal les " vrais ". Ces derniers possèdent par rapport aux imitations des caractéristiques physiques parfaitement établies et, malgré ces éléments indubitables ( que vous pouvez retrouver sur Internet à l'adresse suivante : www.paradigmshift.com/pecs.html ), nos médias continuent à pratiquer une désinformation quasi systématique.
http://perso.orange.fr/passe.present.futur/Articles/chateau-corail2.htm
http://quanthomme.free.fr/nouvelles2004/nouvelle04022004.html

Dans l'ancienne Égypte, l'ankh, ou le symbole qui représentait la vie, était en fait un modulateur de fréquence. Il était utilisé par les personnes qui étaient passées maîtres dans l'art de conserver la fréquence et qui avaient le pouvoir de faire plusieurs choses avec ces fréquences. L'ankh est semblable à un diapason et peut diriger le son. Voilà de quelle façon il fut utilisé il y a bien longtemps de cela. de pouvoir être capables de vous servir du son à la manière des anciens Égyptiens, vous aurez à prouver votre intégrité.Il vous faudra passer une initiation ou une épreuve afin de voir si l'on peut vous confier ce genre de pouvoir. Cette planète n'est pas mûre pour que ce genre d'énergie soit simplement mis entre les mains de n'importe qui. Si vous aviez la capacité de faire ce genre de travail en ce moment votre vie serait en danger parce qu'il y aurait trop de personnes qui voudraient se servir à mauvais escient de votre don. De tels dons vous seront accordés selon votre capacité de bien mûrir avec ceux-ci.
http://www.artivision.fr/docs/chateaucorail2.html
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Ven 20 Juil 2007, 18:02

partage de Cristobal:
Sujet: Pyramides et Merkaba

voir son forum
http://wingmakers.exprimetoi.net/WingMakers-c1/Portail-f1/Pyramides-et-Merkaba-p287.htm#287

--- Alignements et Résonances ---

La suite du chapitre "Opening the Archives" (Siriens, Patricia Cori) viendra en son temps, cependant, à défaut de travailler plus avant à sa traduction, j'ai utilisé certaines de ses expressions comme mots clés pour parcourir la toile.

Ainsi, puisqu'on y trouve un schéma qui décrit l'octaèdre de Gizeh (cette double pyramide dont nous ne voyons que la moitié émergée), lequel octaèdre est décrit comme un moteur ou générateur à énergie libre (deux champs, électrique + magnétique, en double rotation inverse, permettant dématérialisation et/ou matérialisation.....), je suis parti de cet énoncé crucial, "The Great Octahedron of Giza", pour arpenter quelques-uns des fils de la Toile.

Et j'y ai trouvé deux sources extraordinaires, qui traitent de résonance (magnétique) et d'alignements de sites sacrés.

I. Résonance :

Le premier site, "Human Resonance", donne à voir et sans doute à comprendre (mais pour cela il va falloir bosser.... ), l'existence et la réalité de champs d'interférences habillant l'ensemble de la planète Terre, ainsi bien sûr que bien des planètes explorées du système solaire.

Voici une page (il suffit de cliquer ensuite sur les liens, en bas, ou en haut et à gauche, pour rayonner et plonger dans les figures d'interférences....) d'ouverture spectaculaire, qui montre le site de Gizeh comme point principal et majeur de ce champ d'interférences terrestre, ici :

http://www.humanresonance.org/mandala.html

La page "Human Resonance" :

http://www.humanresonance.org/index.html

Et, au hasard, une analyse des figures d'interférences observées sur :

-- Jupiter, avec la "Grande Tache Rouge" comme centre organisateur de champ (à gauche, l'image de la NASA, à droite, l'image de l'auteur qui livre son analyse dans un deuxième paragraphe)

http://www.humanresonance.org/jupiter.html

-- Saturne :

http://www.humanresonance.org/saturn.html

-- ensuite la Terre, avec cette page qui montre l'intersection majeure du site de Gizeh :

http://www.humanresonance.org/phi.html

II. Alignement :

Avec cette démonstration, et c'est le deuxième point de ce post, de l'alignement planétaire de tous les sites sacrés, y compris de tous ceux qui n'ont pas encore été découverts.

Les explications et descriptions deviennent encore plus détaillées sur cet autre site, "The Prehistoric Alignment of World Wonders", ici :

http://home.hiwaay.net/~jalison/

Tous les sites sacrés de la planète ont été construits de façon méthodique, à l'échelle planétaire, et alignés rigoureusement, comme on pourrait vouloir le faire lorsqu'on met en place un champ magnétique équilibré, un maillage, un réseau de grilles énergétiques, sans doute comme le prolongement tridimensionnel des grilles de lumière des dimensions supérieures.

Post-Scriptum : Ces deux sites représentent une somme de connaissances considérable, avec des liens de toutes natures, plus pointus et intelligents les uns que les autres.

C'est ainsi que j'ai trouvé un article scientifique, qui tend à mesurer et prouver le rôle et l'action réelle d'une motivation centrée sur le coeur (énergie d'amour, pure fréquence), capable de configurer l'ADN.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Lun 27 Aoû 2007, 10:18

A propos des pyramides,
lettre ouverte au Dr Vladimir AVINSKY.



Nouveau prolongement en date du 26/08/07 : Quand Ashtar Sheran parle des pyramides d'Égypte .
En relisant ce mois d'Août 2007 quelques articles de la revue Ondes Vives de 1982, nous sommes tombés sur ces lignes très explicites concernant ce sujet des pyramides et lignes qui pourraient sans problème constituer les éléménts d'une Septième déclaration, complétant les six premières déjà présentées plus haut. Mais nous préférons avertir certains internautes de bien attacher leur ceinture car, à l'altitude où l'on va voler, il risque d'y avoir quelques sérieuses turbulences :


Revue "Ondes Vives" n° 199 Nov 1982 . Rubrique OVNI .


ASHTAR SHERAN PARLE AU MONDE
(Suite XIII)
par Ashtar Sheran
( Entité transcendante qui prétend vivre en dehors de la Terre et qui dit aussi être le Commandant la flotte des hommes de l'Espace, qui occupent actuellement des bases établies à portée de votre planète. )



ORGUEIL DES SCIENTISTES

Nous venons d'autres étoiles uniquement pour accomplir une oeuvre de Samaritains auprès de votre humanite qui de toute manière sombrerait, si Dieu (note du Webmaster: Nous préférons utiliser "Le Très Haut" pour éviter la confusion avec les dieux mythologiques), ne vous révélait pas, une fois de plus, la façon de vous sauver par notre intervention personnelle. Dieu ne désire pas l'anéantissement de ses enfants sur votre Terre. Au cours de grandes conférences de la fraternité interplanétaire, nous avons cherché de quelle façon tolérante nous pourrions vous apporter du secours. Nous avons différents plans qui promettent le succès. Cependant il nous est apparu comme essentiel de fournir d'abord un soutien à votre théologie et à votre science, car la technique et la politique placées à la remorque de leurs erreurs ne peuvent plus s'en détacher par elles-mêmes. Le reste de l'humanité, à son tour, est tiré par la technique et par la politique de partis, sans s'apercevoir que cette voie la conduit au précipice.

Je le dis très franchement, bien que je sache que cela déclenchera une haine farouche : nous devons et nous briserons la présomption scientifique qui règne aussi bien dans les académies, que dans les palais de la théologie; car, un savoir ne doit pas dominer, mais servir, à condition qu'il soit réel. Ce n'est qu'à ce moment que la politique internationale pourra prendre une direction raisonnable.

Si jamais entre nous il peut être question de défense, il n'y en a qu'une seule et véritable qui inclut tous les peuples : défense du progrès pacifique, c'est-à-dire la défense du plan de salut divin. Ce plan de salut vous est complètement inconnu. Vous n'avez même pas idée de la vraie mission du Christ. Vous ne pouvez donc pas avoir l'idée que, d'un autre système solaire, nous venons à vous uniquement en frères.

Moi aussi j' ai le pouvoir d'agir et de parler au nom de Dieu. De même notre mission fait partie du plan de salut divin. Cette mission remonte à de nombreux millénaires et arrive maintenant à son point culminant. Notre apparition n'est pas seulement un miracle technique, mais au-dessus de la technique il faut voir un envoi de Dieu à l'humanité terrestre. Il est insensé de vous demander si vous avez une possibilité quelconque de nous résister par les armes. Cette possibilité est assez souvent discutée par les militaires.

Les nombreuses théories qui se succèdent chez vous, comme les hommes d'Etat, prouvent à quel point la science se trompe. Seule, la gravitation, loi de la pesanteur, n'est qu'une apparence conditionnée. Pour nous elle n'est pas un obstacle. La tour de Babel, les constructions colossales de l'Atlantide, les pyramides d'Egypte, les constructions gigantesques du Mexique, etc... furent construites à l'aide des lois qui font fi des lois de la gravitation.

Le Christ qui, à l'âge de 25 ans, avait la mémoire de son évolution totale connaissait très bien ces lois et leurs possibilités magiques. C'est ainsi qu'il calma la mer, marcha sur les eaux, se rendit compréhensible avec les "Santiner" et put dire aux Juifs : "En vérité, je peux détruire votre temple et le reconstruire en trois jours ". Par là il voulait indiquer que nous, les "Santiner", pouvions provoquer l'effondrement du temple en quelques secondes, par "télétekton ". Puis, par suppression de la pesanteur, nos ancêtres auraient replacé, les unes sur les autres, les pierres les plus lourdes. Ce sont ces puissantes forces qui permirent de déplacer les lourds blocs de roche placés devant sa tombe. Newton, le physicien anglais, ne se fia qu'à ses perceptions sensorielles organiques et resta loin de toute connaissance extra-terrestre et extra-sensorielle concernant les puissantes forces divines...

Que dire de plus au sujet de cet extrait, sinon qu'il confirme clairement ce qui est déjà dit plus haut, à savoir que l'antigravitation, a bien été utilisée pour la manipulation et déplacement des énormes blocs des constructions de pyramides et autres temples de l'Ancien et du Nouveau Monde.

A ce propos c'est le moment de rendre ici hommage à l'ami Guy-Claude Mouny qui a quitté ce monde le 14 juillet 2007 au soir.

Guy-Claude Mouny, était membre de l'Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale, et colonel de réserve honoraire. Il est l'auteur de très nombreux ouvrages dont aussi "Les Engins, l'Espace, & Ceux qui l'occupent"
sijet complet ici
http://www.artivision.fr/docs/Avinsky.html
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Lun 15 Oct 2007, 13:10

Les Cassiopéens et
La Grande Pyramide et le Sphinx

05/10/94
Q: (L) Qui a construit la grande pyramide ?
R: Atlantes.
Q: (L) En quelle année a-t-elle été construite ?
R: Il y a 10643 ans.
Q: (L) Pourquoi a-t-elle été construite? Dans quel but a-t-elle été utilisée ?
R: Capturer l'énergie cosmique.
Q: (L) Et à quoi cette énergie cosmique a-t-elle été utilisée une fois capturée ?
R: Beaucoup de choses… L'énergie, le transport, la guérison, le contrôle mental, le climat, etc…
Q: (L) Qui a construit le Sphinx ?
R: Les mêmes.
Q: (L) le Sphinx a-t-il été construit en même temps ?
R: Oui.
Q: (L) Pourquoi le Sphinx a-t-il été construit ? Quel était son but ?
R: Temple.
Q: (L) Est-ce que des enregistrements sont enterrés sous le Sphinx ?
R: Oui.

20/10/94
Q: Sitchen dit que la pyramide a été construite comme un système de marquage permanent pour naviguer entre les planètes de notre système solaire. Pourriez-vous en donner des commentaires s'il vous plaît ?
R: Elle n'a pas été construite pour cela.

02/11/94
Q: (L) Pourquoi les Egyptiens dessinaient-ils de côté ?
R: Méthode atlante transmise. Stylisation simplement artistique.
Q: (L) A propos des passages dans la pyramide. Pourquoi si étranges ?
R: Utilisaient un tourbillon d'énergie pour le mouvement. Flottaient, lévitaient. Peuvent toujours le faire si vous savez comment. Dans la pyramide les passages créaient l'énergie par leur placement et relation aux autres configurations spatiales/solides. Et parfois les passages changeaient leur structure atomiquement et le font toujours .
Q: (L) Quel est le but du Sarcophage dans la chambre du Roi?
R: Stockage d' énergie.
Q: (L) Y avait-il quelque chose dans cet objet ?
R: Oui.
Q: (L) Quoi ?
R: Beaucoup de choses.
Q: (L) Ainsi, il n'y avait rien de permanent dedans, vous pouviez y mettre des choses diverses pour des raisons diverses ?
R: Oui.
Q: (L) Dans notre machinerie nous avons généralement des cadrans et des dispositifs de réglage qui peuvent ajuster la machine pour faire un travail spécifique ou livrer une quantité particulière d'un flux d'énergie. Quel était l'équivalent de cadrans et des dispositifs de réglage dans la pyramide ?
R: Pensées.
Q: (L) Est-ce que c'était les pensées d'une personne dedans ou d'un individu spécifique dont le travail était de créer cette "pensée" ?"
R: Tous les deux occasionnellement.
Q: (L) Est-ce que quelqu'un pouvait entrer dans la pyramide, entrer dans ce sarcophage et leur avoir fait quelque chose comme ils ont spécifié ? Ou, est-ce que c'était la culmination d'un certain autre long processus ?
R: Tout.
Q: (L) Quand vous dites que les passages ont changé atomiquement, avez-vous voulu dire qu'ils pourraient en réalité devenir plus grands ou plus petits ?
R: Oui. Et changement de position aussi.
Q: (L) Est-ce que la théorie de Petrie est correcte d'une façon quelconque ?
R: En 1967 le Corps du Génie de l'armée de terre des Etats-Unis l'a étudié. Vérifiez

04/11/94
Q: (L) Pourquoi y avait-il 3 pyramides. Avaient-elles chacune des buts séparés ?
R: Variation dans les niveaux d'énergie et l'âge. Avez-vous déjà fait des recherches sur l'étude d'ingénieur de 1967?
Q: (L) De quel livre s'agirait-il?
R: Regarder le volume de Mystère. Maintenant, s'il vous plaît.

16/11/94
QLL) Pourquoi le Sphinx ressemble à un humain félin?
R: Symbolisme de l'énergie féline.
Q: (L) C'est pourquoi les Egyptiens vénéraient les chats ou tenaient les chats en une telle haute considération?
R: A l'origine de cela.
Q: Quelle était l'origine de ce dieu félin?
R: Tradition atlante.
Q: (L) Où était l'origine de la tradition atlante du dieu félin?
R: Superstition.
Q: (L) La superstition était sur quel sujet?
R: Pas important.
Q: (L) Bien, ça peut être important parce qu'un monument aussi énorme fut construit pour honorer ce dieu et je suis sûre que le monde voudrait savoir ce qui est à l'origine de ceci.
R: Quelle est l'origine de la Statue de la Liberté?
Q: (L) Un principe. Donc un principe félin est à l'origine du Sphinx?
R: Proche.
Q: (L) Il ne représente pas un alien, un dieu ou déesse?
R: Non.
Q: (L) Et quel était ce nom de dieu?
R: Endurra.
Q: (L) Pourquoi l'adoration de ce dieu ou déesse s'arrêta?
R: Avortée.

22/04/95
Q: (J) Nous regardions un programme sur les pyramides en Egypte et ils disaient qu'il n'y avait rien de magique ou de peu commun sur comment la méthode a été atteinte par laquelle les pyramides ont été construites. À l'origine ils essayaient de la mesurer avec des rubans qui s'étiraient et étaient imprécis. Ainsi, ils ont décidé qu'ils utilisaient une roue mesurante qui leur aurait permis de le faire sans aucun grand calcul mathématique. Est-ce correct ?
R: Non
Q: (L) Vous le saviez. (T) Est-ce pourquoi pi apparaît dans les mathématiques de la pyramide ?
R: Prendre le sujet des moyens. C'est-à-dire "prendre" différemment le sujet.
Q: (J) Ainsi, nous devrions prendre une direction différente sur un sujet. (LM) Bien , tous les manuels montrent cent mille esclaves roulant des blocs sur des rondins pour construire les pyramides. (L) Il a été fait avec la concentration d'ondes sonores.
R: Les manuels sont de la propagande.
Q: (T) A-t-elle été construite de la même manière que le Château de Corail a été construit?
R: Proche.
Q: (L) Je veux que mon mari m'obtienne un siège baquet et le suspende à l'arbre pour que je tourne dedans. Si je fais cela, développerai-je des capacités étranges ?
R: Oui, vertige.
Q: (L) Est-ce que le type qui a construit le Château de Corail s'est assis dans son siège d'avion suspendu au plafond et tournait dedans ?
R: Ouvert.
Q: (L) Le siège d'avion suspendu au plafond dans sa chambre était-il une partie de comment il a fait son travail ?
R: Si vous tournoyez, cela doit être une méthode précise, pas en tournoyant juste de manière aléatoire.
Q: (L) A-t-il découvert une méthode précise pour tournoyer pour faire de telles choses ?
R: Ouvert.
Q: (T) Tant de tours et direction précise ? (L) Pouvons-nous y donner suite ? Est-ce qu'il y a quelque chose sur les choses mobiles avec le son que vous pouvez nous dire ? (J) En ce qui concerne une méthode précise pour tournoyer ?
R: Suggère l'expérimentation.

11/11/95
Q: (L) Y a-t-il un rapport entre le nombre 33 et la Grande Pyramide en Egypte ?
R: Oui.
Q: (L) Et quel est ce rapport ? Est-ce que c'est que les constructeurs de la pyramide ont participé à cette activité de société secrète ?
R: Oui. Et quel symbole vous a-t-il vu dans "Matrix", pour les Serpents et Grays ?
Q: (L) Vous parlez du triangle avec la tête de Serpent ?
R: Oui.
Q: (L) Parlons-nous en termes de ces 33 touchant à un groupe "d'aliens," ou un groupe d' humains avec une connaissance et des capacités avancées?
R: L'un ou l'autre.
Q: (L) Est-ce que c'est ce qui a été mentionné dans le livre de Bramley comme la Fraternité du Serpent ?
R: Oui.
Q: (L) Est-ce cela aussi ce que vous avez mentionné comme le Quorum ?
R: Proche.
Q: (L) Ainsi, nous avons une bande des gens qui jouent avec des mathématiques et jouent avec une connaissance plus haute, essentiellement comme une activité occupée se tenant pour les distraire au niveau humain du fait qu'ils sont manipulés à un niveau plus haut. Est cela qu'est-ce qui se passe ? Ou, savent-ils consciemment ce qu'ils font ? Est-ce que c'est une distraction ou un choix conscient ?
R: Tous les deux.
Q: (L) Si je devais nommer quelques noms, pourriez-vous identifier si des individus nommés ont été impliqués dans ce groupe secret ?
R: Cela ne serait pas dans vos intérêts les meilleurs.
Q: (L) Est-ce qu'il y a quoi que ce soit de plus sur ce nombre 33 que je devrais regarder maintenant ?
R: Non. Vous devez contempler.

17/08/96

R: […]. Par exemple, la pyramide se recharge en capturant exactement la moitié des points d'énergie, permettant ainsi à une accumulation de déséquilibre positif d'être capturé, ensuite dépensé.

26/07/97
Q: Maintenant, tous les Maçons sont très enthousiastes sur la famille Sinclair et la chapelle Rosslyn. Ils sont certains que leurs ancêtres sont venus en Amérique, parce que dans cette chapelle, supposée construite par un Maître Maçon, il y a des sculptures de maïs et d' aloes. C'est une preuve pour eux, que le Prince Henri le Navigateur et tous les Templiers et tout ça…
R: Non sens!
Q: Bien, quelle EST l'explication de ces sculptures dans la chapelle Rosslyn?
R: Des visiteurs, oui, mais le fondement maçonnique est entremêlé avec l'ancien ordre des Essènes, provenant de l'ancienne Egypte, du savoir secret conservé à la base du Sphinx, tel que laissé par les survivants "Atlantes".

16/08/98
Q: […] Bien, nous avons ce livre sur le Mystère d'Orion. Il semble avoir exactement un peu de discussion sur les puits qui font allusion à quelque chose que vous avez mentionné il y a longtemps. Ils disent que les gens qui ont à l'origine mesuré les puits se trompaient et leurs mesures sont précises maintenant. Mais, vous avez mentionné que les puits changent de position, donc les mesures précédentes, aussi bien que les mesures actuelles pourraient être correctes toutes LES DEUX. Est-ce ainsi ?
R: La lecture d'ultrasons a montré le changement de position des chambres.
Q: Quelles étaient les fonctions des soi-disant puits d'aération de ces chambres ? Il semble que le puits sud de la chambre de la Reine pointe vers Sirius et le puits sud de la chambre du Roi vers Orion, mais seulement à certains moments. Quelle était la fonction de l'orientation vers ces étoiles ?
R: Mettez-vous dans le puits d'aération de la chambre de la reine et vous ne vieillirez pas.
Q: Vous ne pouvez pas le faire ... ils ont seulement environ 22 cm de côté. Et, le puits d'aération de la chambre de la reine ne s'ouvre même pas à l'extérieur. Et, en haut dans ce puits, ils ont découvert une petite porte qui n'a pas, à ma connaissance, été ouverte encore. Néanmoins, on ne peut pas être debout dans ces puits.
R: Pourquoi non ?
Q: Parce qu'ils ont seulement 22 cm de côté!
R: Vous permettez à une supposition de troisième densité de grimper. (You are allowing third density supposition to creep in)
Q: Pourquoi ont-ils été orientés vers Orion et Sirius ?
R: Que pensez-vous ?
Q: Je ne sais pas! Je ne pense pas que la radiation stellaire pourrait avoir un rapport avec cela. Et, les auteurs de ce livre pensent que c'est un marqueur de temps. Il montre l'orientation exacte à environ 2400 av. J-C et ensuite à environ 10,400 av. J-C... Quelle est la signification de cela ?
R: Découvrez.
Q: Ouspensky a pensé que la Grande Galerie tient la clef de la pyramide entière...
R: Non
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Lun 15 Oct 2007, 13:11

Q: Quelle EST la clef de la pyramide ?
R: Utiliser les maths comme donné.
Q: Bien, quel était le but de la Grande Galerie ?
R: Collecteur d'énergie.
Q: Les encoches dans le sol étaient faites pour quoi?
R: Noter l'ordre.
Q: La chambre de la Reine est faite avec du calcaire; la chambre du Roi est faite avec du granit noir. Pourquoi la différence ?
R: Perfection dans les méthodes de construction d'ondes sonores.
Q: Que voulez-vous dire ?
R: Où supposez-vous que le granit noir a été excavé ?
Q: Je ne sais pas. Pas de là, à coup sûr.
R: Bien, ainsi qu'est-ce que ça signifie ?
Q: Je ne sais pas. J'ai pensé qu'il pourrait y avoir une différence dans les buts de la chambre à cause de la construction différente. Mais, ce que vous semblez dire est que c'était en raison des techniques améliorées de construction. Ainsi, la chambre de la Reine doit avoir été construite d'abord. Ont-ils utilisé la chambre de la Reine pour perfectionner les méthodes pour qu'ils puissent alors construire la chambre du Roi ?
R: La chose importante est ici la méthode, pas le but.
Q: Qu'est-ce qui a provoqué la perfection dans des méthodes de construction d'onde sonore ?
R: Connaissance accrue.
Q: Combien de temps, du commencement à la fin, cela a pris pour construire cette pyramide ?
R: 6 mois. [pour 2 300 000 blocs, cela fait une moyenne de 12 570 blocs par jour !!!!!!!!]
Q: Et leur connaissance a été si significativement augmentée de la construction de la chambre de la Reine, dans cette période que la chambre du Roi pourrait alors être construite différemment ?
R: Oui.
Q: La chambre de la Reine a-t-elle été finie d'abord ?
R: Oui.
Q: A-t-elle été alors utilisée pour augmenter la connaissance ?
R: Proche.
Q: Qu'est-ce qui est derrière la petite porte dans le Puits Sud ?
R: Les secrets du Parthénon.
Q: Quels sont les secrets du Parthénon ?
R: Vous verrez.
Q: Comment verrai-je ?
R: Avec l'œil de votre esprit.
…..
Q: Bien, il y avait un instrument trouvé dans la pyramide quand elle a été ouverte. C'était un instrument qui était en métal et ressemblait au symbole du Bélier. A quoi servait cet instrument ?
R: Sceptre. (sceptor – ce n'est pas l'orthographe anglaise habituelle "sceptre"; sans doute un indice?)
Q: Pourquoi cette forme ? Quel était le but original pour l'archétype d'un tel sceptre ?
R: La dualité d'équilibre du flux d'énergie.
Q: Cette ouverture de la bouche, cette idée de fusion d'âmes, sont-elles liées au symbolique ' baiser des Templiers ? '
R: Non, mais c'est de la nourriture pour vos pensées.
Q: Hmmmm... Bien. Bien. Nourriture pour pensée. Il y avait aussi une boule de granit trouvée dans la pyramide...
R: La forme sphérique fait usage de sa gravité propre pour équilibrer le trappeur. (Spherical shape serves as its own gravity to balance trapper)

Q: Quelle était la fonction de la chambre du Roi ?
R: Equilibrage de la chambre de la Reine.
Q: Qu'était la niche dans la chambre de la Reine, qui ressemble à la fissure dans la pierre dans le tableau "Les Bergers d'Arcadie", de même que la fenêtre dans le tableau de St Antoine. Quel était l'usage?
R: Accélérateur mental
Q: Y avait-il comme une chaise où on pouvait s'asseoir, et l'énergie y convergeait?
R: Proche.

14/05/98
Q: Quelque chose de particulier sur ce qui se passe avec la pyramide, les préparatifs prétendus pour ouvrir la porte dans le puits, la découverte supposée de chambres sous le Sphinx... Qu'est-ce qui se passe exactement là ?
R: Ce serait long et complexe. Le mieux est se référer à Cayce.
Q: Ainsi, ce que Cayce a dû dire est ce qui se passe ?
R: Essentiellement.
Q: Pourquoi les autorités égyptiennes sont-elles si peu coopérantes ?
R: Surtout par protection pour des raisons motivées politiquement.
Q: Pouvez-vous offrir un conseil particulier pour Blue tandis qu'il est dans la pyramide lui-même ?
R: La pyramide tarde à céder des secrets à ceux qui regardent directement.
Q: Ainsi, si vous ne cherchez rien en particulier ?
R: Peut-être il faudrait aussi regarder vers le ciel.

22/08/98
Q: (L) Maintenant, sur les questions que j'ai préparées : à une session précédente vous avez dit que la pyramide a été construite il y a 10,643 ans. Ce serait 8,649 av. J.-C. C'est un chiffre correct, ou était-ce une corruption ?
R: Oui. Correct.
Q: Alors vous avez parlé de la pyramide comme un concentrateur d'énergie pour faire ' toutes les choses ou beaucoup de choses. Plus tard nous avons demandé sur Stonehenge et vous avez dit que Stonehenge a été construit en 6000 av. J.-C par des Druides, un premier groupe aryen, comme un directeur d'énergie pour faire ' toutes les choses. ' Cela semble être ces les deux structures avait des fonctions de conception semblables. Est-ce correct ?
R: Non. Stonehenge est un vecteur d'énergie tirée de rayons solaires et cosmiques. Les pyramides concentrent l'énergie électromagnétique de l'atmosphère ambiante. Stonehenge a été construit 8,000 av. J.-C, à propos.
Q: S'il a été construit en 8000 av. J.-C et les Pyramides ont été construites 8649 av. J.-C, ce qui est il y a 10,643 ans, plus ou moins, ça signifie qu'ils ont été construits presque en même temps, ou au moins à 600 ans l'un de l'autre. S'ils ont été construits presque en même temps, ont-ils été construits par le même, ou les groupes semblables des gens ?
R: Descendants d'Atlantes.
Q: Évidemment la Grande Pyramide est une merveille d'ingénierie - et Stonehenge l'est aussi - encore que les deux structures sont si dissemblables. La Pyramide présente une apparence si finie et précise et élégante et Stonehenge pourrait donner à une personne - bien sûr qui est basé sur comment cela apparaît aujourd'hui - une présentation plus primitive.
R: N'était pas à l'origine.
Q: Ont-ils travaillé en conjonction entre eux et est-ce que les deux groupes qui les ont construits étaient en communication entre eux ?
R: Non et oui.
Q: Étaient-ils deux groupes différents ? Un avec l'activité Stonehenge et un avec l'activité Pyramide ?
R: Ramifications du même groupe.
Q: Est-ce qu'ils étaient antagonistes l'un envers l'autre ou est-ce qu'ils étaient amicaux l'un envers l'autre ?
R: Non, oui.
Q: Si le déluge de Noé, comme vous avez dit auparavant, est arrivé en 10662 av. J.-C, ça signifie que la Pyramide et Stonehenge ont été construits plus de 2000 ans après cet événement.
R: Oui.
Q: Cela a pris 2000 ans pour eux pour développer ou créer la technologie ?
R: Non
Q: Que faisaient-ils pendant ces 2000 ans ?
R: Rassemblement.
Q: Dans ces 2000 ans de rassemblement, vous voulez dire se rassembler comme un groupe par des processus de réincarnation...
R: Tout. Construits par technologie d'ondes sonores.
Q: Quand vous dites qu'ils ont été construits en utilisant la technologie d'ondes sonores, ces ondes sonores ont-elles été produites par des voix humaines ou par des instruments ou des dispositifs mécaniques d'une certain sorte ?
R: Surtout dernier.
Q: Quel genre de dispositif cela serait-il ? Comment l'appelleriez-vous ?
R: Quelque chose comme diapason.
Q: Ce serait quelque chose qui pourrait être frappé et produirait un son qui pourrait alors être dirigé d'une certaine façon ?
R: Un collecteurr/concentrateur amplificateur de son.
Q: Pouvons-nous construire une telle chose ?
R: Doit ressembler à une antenne bilatérale; laiton ou bronze massif
Q: En dehors d'un morceau massif de métal, y avait-il là d' autres parties internes comme un mécanisme d'une certain sorte ?
R: Baguette magique en silicium artériel.
Q: (A) Pouvons-nous en voir une image quelque part?
R: Aucune image n'existe là où vous avez l'accès.
Q: (L) La pyramide elle-même a-t-elle été jamais utilisée comme un mécanisme se sonore, les chambres ?
R: Pas exactement.
Q: Combien de chambres ou des cellules y a-t-il dans la Grande Pyramide ?
R: 19.
Q: Ainsi, il y en a certaines qui n'ont pas été encore trouvées. Maintenant, selon ce livre, ' le Message du Sphinx, ' ils ' disent que l'orientation du complexe de pyramides qui inclut le Sphinx, désigne ou dénote un temps, ou reproduit sur le terrain le modèle d' Orion lié à la constellation du Lion exactement il y a 10,500 ans. Quelle est la signification de cette date il y a 10,500 ans ?
R: Complexe, mais en ce qui concerne Orion ?! ?
Q: En ce qui concerne Orion ?
R: Pour vous pour conjecturer.
Q: Est-ce que c'était une date quand les navires d'Orion sont arrivés pour entrer en orbite autour de la Terre ?
R: Non. Maintenant vous devriez étudier tout ce que vous pouvez sur les super novas.
Q: Bien, il y avait une mention d'une supernova dans ce livre. Il y avait une supernova à ce temps particulier ?
R: Peut-être, mais la question réelle devrait être : y en aura-t-il une à nouveau et bientôt ?
Q: Ils ont dit que cela désigne le point le plus bas d'Orion dans le cycle précessionel, le nadir du cycle et que le midheaven serait 2400 ap J.-C.. Si vous avez la représentation de ce nadir précessionel, quelle est 'l'encoche' suivante sur l'horloge ? Va-t-il être le midheaven du cycle de 400 ans ou environ depuis maintenant ?
R: Le mieux est de ne pas supposer sans date adéquate.…
suite
Traduction : Persée pour ONCT
http://www.onnouscachetout.com/forum/index.php?showtopic=388
_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Sam 05 Jan 2008, 12:01

pour rappel voir les nouveautés

Depuis le 6 décembre 2005, mon intérêt pour la scène ufologique américaine s'est trouvé renforcé avec la diffusion des premiers "messages de Serpo" par Victor Martinez, sur sa liste de quelques 300 abonnés. Ensuite, impossible de décrocher. Depuis deux ans, beaucoup d'éléments nouveaux sont apparus, relatifs au phénomène Ovni... surtout aux USA.
Après l'Affaire Serpo, l'Ovni de l'aéroport O'Hare de Chicago, nous traitons des Drônes de Californie, et nous en sommes au Programme CARET.

© Didier de Plaige


5 janvier 2008

- Ce qui va suivre est la traduction d'un texte qui vient d'être publié sur le site du Projet Camelot. J'ai écrit par ailleurs à Bill Ryan et Kerry Cassidy, et notre échange d'emails est reproduit juste en-dessous :

"Nous avions de publié sur le site du Projet Camelot un hommage à Benazir Bhutto. C'est alors que nous avons reçu le texte suivant.

L'auteur n'est pas anonyme : nous avons vérifié son identité. Il nous a fait parvenir des photos où il est en compagnie du Premier Ministre de Norvège et (séparément) avec Benazir Bhutto. En attendant son accord, nous avons préféré ne pas donner davantage de détails. Si le contenu de ce message est vrai, ça nous semble vraiment très important."


"Je suis un homme politique norvégien. Ce que j'ai à dire, c'est que nous allons connaître de grandes difficultés entre 2008 et 2012.


Le gouvernement norvégien construit de plus en plus de bases et de bunkers souterrains. Quand on leur demande ce qu'ils font, la réponse est que c'est destiné à la protection du peuple de Norvège. Lorsque je leur ai demandé quelle était la date d'achèvement des travaux, on m'a répondu : "avant 2011".

Israël et plusieurs autres pays font de même. Pour preuve de ce que j'avance, je vous adresse des photos où je me trouve en compagnie de tous les Premiers Ministres et les autres ministres que j'ai rencontrés et avec lesquels je suis en relation. Ils sont tous au courant de ce qui passe, mais ils ne veulent pas créer un mouvement de panique en alertant l'opinion."

"La Planète X se rapproche, et la Norvège a commencé à stocker de la nourriture et des graines dans la région de Svalbard, ainsi que dans la zone arctique, avec l'aide des Etats-Unis et de l'Europe, et d'un peu partout en Norvège. Il n'est question que de sauver les élites au pouvoir et ceux qui pourront aider à reconstruire : les médecins, les scientifiques, etc...

En ce qui me concerne, je sais déjà que je devrai d'ici 2012 rejoindre la région de Mosjøen, où se trouve une installation militaire enterrée. L'endroit est divisé en secteurs, rouge, bleu et vert. L'armée norvégienne a déjà établi ses marquages, et il y a longtemps que les camps ont été établis.


Ceux qui seront abandonnés en surface périront sans assistance. Le plan consiste à sécuriser 2 millions de Norvégiens, le reste mourra. Ce qui signifie que 2 millions 600.000 personnes seront laissées pour compte.

Tous les secteurs sont interconnectés par des tunnels et des véhicules sur rails permettent de relier les zones de survie. D'immenses portes ont été installées pour les compartimenter, ce qui fait que les secteurs peuvent être indépendants."


Tom Cruise : un bunker familial à 15 millions de dollars.


"Je suis très affecté. Il m'arrive de pleurer avec d'autres qui savent que nombre de personnes apprendront la nouvelle trop tard, et qu'on ne pourra plus rien pour eux. Le gouvernement a menti à la population depuis 1983. Les principaux politiciens de Norvège sont au courant, mais peu seront prêts à en parler publiquement - parce qu'ils craignent qu'on leur refuse d'embarquer dans les véhicules sur rails de NOAH 12, qui les conduiraient en lieu sûr.

Le fait d'en parler autour d'eux les condamnerait à une mort certaine. Personnellement, je n'attends plus rien de la vie. L'humanité doit survivre et les espèces doivent perdurer. Les gens doivent être informés.

Tous les gouvernements du monde sont au courant, et ils se comportent en fatalistes. A ceux qui sont prêts à faire quelque chose, je recommanderais de se trouver un endroit sur un terrain élevé et de chercher des grottes pour y stocker de la nourriture en boîtes, suffisamment pour cinq ans, et de l'eau en quantité pour les premiers temps. Des pilulles contre les effets des radiations et des combinaisons de survie seraient également utiles, si leur budget le permet.

Pour la dernière fois, je prie Dieu pour qu'il nous assiste... mais Dieu ne sera d'aucun secours. Seuls les individus pourront faire la différence. Réveillez-vous, d'urgence...!

J'aurais pu vous écrire sous une autre identité, mais je n'ai plus peur de rien. Lorsqu'on sait certaines choses, on devient invincible et plus rien ne peut vous atteindre, parce qu'on sait que la fin est proche.

Je vous affirme à 100% qu'il va se passer quelque chose. Il nous reste quatre ans pour nous préparer à la sortie de route. Procurez-vous des armes, et constituez des groupes de survie, trouvez-vous un endroit où vous serez en sécurité, avec des réserves de nourriture.

Vous pouvez me poser des questions, je vous répondrai selon ce que je sais en rapport avec la situation Norvégienne. Regardez autour de vous : partout il se construit des bases souterraines et des bunkers. Ouvrez les yeux. Demandez à vos gouvernements ce qu'ils sont en train de construire, et ils vous répondront : "Oh, ce ne sont que des réserves de nourriture". Ils vous rassureront par des mensonges..

On peut aussi constater des trâces de la présence aliène, et je vois souvent que l'élite des politiciens Norvégiens ne se comportent pas comme ils le prétendent. Ils sont sous contrôle dans leurs moindres pensées, et tout ce qu'ils racontent leur est dicté. C'est facile pour moi de voir clair dans leurs jeux. Ca se lit dans leurs yeux et dans leurs têtes.

Souvenez-vous que les premiers touchés en 2012 seront les citadins. Après quoi, l'armée lancera des purges à l'encontre des survivants, et il leur sera permis de tirer sur ceux qui résisteront aux internements dans des camps, où tout le monde se verra attribuer un numéro et une marque.

Je constate que vous parlez de Benazir Bhutto sur votre site. Sa mort a été tragique. Je l'ai rencontrée, comme vous pouvez le constater sur les photos. Vous verrez également que je me suis entretenu avec une quantité d'autres personnalités politiques et de responsables au niveau international.


Le public ignorera ce qui se passe jusqu'à la fin, parce que le gouvernement veut éviter une panique généralisée. Tout doit se passer sans heurts, et soudain le gouvernement aura disparu.

Mon conseil est le suivant : soyez sur vos gardes. Prenez des précautions pour préserver votre famille. Soyez solidaires. Travaillez ensemble afin de trouver des solutions à tous les problèmes auxquels vous aurez à faire face.
Sincèrement,

[Le Nom et les preuves de son identité ont été fournies.]" - http://projectcamelot.org/norway.html



http://www.ovnis-usa.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Mer 22 Déc 2010, 17:21


sujet remonté avec ceci:

Il y a quelque chose à l’intérieur de la pyramide qui « n’est pas de ce monde »
(Source : Area51)


Dans une déclaration choc, le chef du Département Archéologique de l’Université du Caire, le Dr Ala Shaheen a dit à un auditoire qu’il pourrait y avoir une théorie selon laquelle les extraterrestres ont aidé les anciens Égyptiens à construire les plus anciennes pyramides d’Égypte, comme celle de Gizeh.

Interrogé par M. Marek Novak, un délégué de la Pologne lui a posé la question est ce que la pyramide pourrait contenir de la technologie extraterrestre, ou même un OVNI, le Dr Shaheen, est resté vague et a répondu « Je ne peux pas confirmer ou nier, mais il y a quelque chose à l’intérieur de la pyramide qui « n’est pas de ce monde ».

Les délégués à la conférence sur l’architecture égyptienne antique ont été choqués, mais le Dr Shaheen a refusé de commenter ou d’apporter des précisions sur ses déclarations concernant l’ovni ou les extraterrestre.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Dim 26 Déc 2010, 16:58

L'Humanité était - est toujours - en contact naturel avec de nombreuses formes de vie avec lesquelles il y avait/y a des échanges de toutes sortes.


Il est dit dans Les Enseignements de la Liberté (OCEM) que la pyramide de Gizeh serait :
http://bibliotecapleyades.lege.net/voyagers/esp_voyagersindex02.htm#Arc%20of%20the%20Covenant
http://bibliotecapleyades.lege.net/voyagers/esp_voyagersindex.htm#inicio

- premièrement, une Porte Interdimentionnelle Terrestre donnant accés à la 2° Densité = 4D,5D,6D (et nécessitant donc au moins 4/5/6 brins d’ADN* activés pour y accéder – la 2° Densité est l’espace oú sont entreposées les Annales Akashiques** -) au même titre qu’une Porte Galactique et une Porte Universelle.

Citation :
*A noter qu'on ne peut franchir sans dommage que les portes correspondant à un degré d'activation inférieur ou identique à son degré d'activation de son ADN, ce qui est logique, l'ADN n'ayant pas le temps “matériel” de s'activer suffisamment rapidement pour assimiler les hautes fréquences des dimensions supérieures. C'est pourquoi ce qui est appelé ascension nécessite une préparation adéquate.
Citation :
Les portes-interdimensionnelles sont des Merkabas. Elles existent comme une paire “Trou noir” (pour passer dans une dimension inférieure) - “Trou blanc” (pour passer dans une dimension supérieure) connecté au centre par un sceau fréquentiel.

Les Portes Terrestres (PT) :

La PT 1 est située au Pôle Sud, à Halley et est reliée à la Porte Interdimensionnelle Galactique 1 (PG) située sur Mercure et à la Porte Interdimensionnelle Universelle 1 (PU) sur Theta-Orion. Elle permet aussi de rallier la “Terre Parallèle”.

La PT 2 est située à Sarasota, en Floride et est reliée à la PG 2 sur Vénus et à la PU 2 sur Epsilon-Eridani dans la constellation d'Eridanus. Elle permet aussi de rallier la “Terre Intérieure”.

La PT 3 est située dans les Bermudes et est reliée à la PG 3 située sur Terre et à la PU 3 située sur Alpha-Centauri.

La PT 4 est située sous la Pyramide de Gizeh et est reliée à la PG 4 sur Mars et à la PU 4 sur le Soleil.

PT 5 : Machu Picchu au Pérou - PG 5 : Ceinture d'astéroïdes (Maldak). PU 5 : Alcyone-Pléiades-Tara.

PT 6 : à côté de Moscou. PG 6 : Jupiter. PU 6 : Sirius B-Procyon.

PT 7 : Lac Titicaca au Pérou. PG 7 : Saturne. PU 7 : Arcturus-Omega Centauri.

PT 8 : Xian en Chine. PG 8 : Uranus. PU 8 : Orion-Mintake-Gaïa.

PT 9 : Bam Tso Heiho au Tibet. PG 9 : Neptune. PU 9 : Andromède Mirach.

PT 10 : Abadan en Iran. PG 10 : Pluton. PU 10 : Lyre-Véga.

PT 11 : Pewsey en Angleterre. PG 11 : Nibiru. PU 11 : Lyre-Aveyon.

PT 12 : Montségur en France, haut lieu des Cathares donne accès à la dimension de l'état christique… PG 12 : Soleil. PU 12 : Lyre-Aramatena.




http://bibliotecapleyades.lege.net/voyagers/esp_voyagersindex02.htm#Halls%20of%20Amenti
http://bibliotecapleyades.lege.net/voyagers/esp_voyagersindex01.htm#Staff%20of%20Amenti
Citation :
** Sous le Sphinx, il existe plusieurs portails qui mènent à la Grande Pyramide, puis ensuite au portail menant au coeur de la Terre, en 2° Densité, donc où la Sphère d'Amenti se trouve.

Pour que les Halls d'enregistrement puissent délivrer leurs enregistrements, il est d'abord nécessaire que 3 personnes bien précises entrent par le portail sous le Sphinx, sur le plan astral (car D4) : un Homme Détenteur de la Flamme Orange-Or (représente D2), une Femme Détentrice de la Flamme bleue (D5) et une Femme Détentrice de la Flamme Violette (D7). Ils doivent se diriger vers la chambre intérieure, qui est le site d'activation du portail sous le Sphinx, chambre miniscule et horizontale (pas de station debout) ne pouvant contenir plus de 3 corps.

Ce site est physiquement protégé par plusieurs couches de roches.

(...) Les corps physiques et astraux des Détenteurs de Flammes servent alors de conduits :
- où peuvent être amenés (“téléchargés”) toutes les données stockées dans les Halls d'enregistrement (= Halls d'Amenti) ;
- qui activent les portails ;
- qui permet d'accéder à la Sphère d'Amenti.

Les Halls d'enregistrement sont alors mis en relation avec la Sphère d'Amenti, après quoi cette vaste mémoire est transmise à la grille planétaire et devient alors accessible à quiconque capable de traduire ces informations (par son ADN).

Les Halls d'enregistrement commencent à s'ouvrir à cette date mais ne peuvent être accessibles qu'avec la naissance du 6° et dernier Avatar Silencieux.

Car c’est cette naissance qui permet une connexion énergétique entre les 12 dimensions des Halls d'enregistrement et le coeur de la Terre.

- deuxièmement, la pyramide serait le chacra terrestre du coeur. Les chacras de la Terre sont des vortex - si purs et en « bon état » permettant justement la circulation et l'imprégnation d'énergies correspondant à la dimension du chakra - ayant la même fonction que pour un corps humain par exemple.

Vortex principaux sur Terre :

Le 1° est situé à Sedona, en, Arizona ; le 2° à Jésuralem, en Israël ; le 3° dans l'Himalaya ; le 4° à Gizeh, la Grande pyramide, le chakra du coeur ; le 5° à Machu Picchu au Pérou ; le 6° dans le Caucase, en Russie et le 7° dans les Andes.

- troisièmement, les plus importantes constructions réalisées en Egypte donneraient un accès direct à l'Arc d'Alliance = « Arc électrique » ou « Zone Arc » (à ne pas confondre avec les deux objets – la tige et le bâton – de la boite en or appelée Arche d’Alliance). Il s'agit ici d'un « pont », un « trou de ver* » entre la Terre (3D) et la galaxie d'Andromède (9D).

La deuxième construction majeure (la première est le Sphinx - qui protégeait l'accès principal à la Terre Intérieure était relié directement au passage conduisant à l'Arc.- ) fut donc une massive Pyramide directement construite en même temps que le Sphinx. Il s'agit de la Pyramide de Gizeh que nous connaissons actuellement.

Le rôle principal de la Pyramide était donc de protéger cet accès á la Zone Arc mais aussi de servir de centre de téléportation interdimensionnelle (chambre de résonance harmonique).

Citation :
* Un trou de ver est un « tunnel » reliant un trou noir et un trou blanc.
À partir des équations de la relativité générale, en1935, Einstein et Rosen1découvraient que les singularités de l'espace-temps formaient en réalité des puits gravitationnels de densité et de courbure d'espace-temps infinis. Cette singularité gravitationnelle fut reprise plus tard pour illustrer la géométrie des trous noirs.

Un trou blanc, aussi appelé fontaine blanche, est le symétrique d’un trou noir. Au lieu d’aspirer toute matière, le trou blanc l’expulse et serait alimenté par un trou noir.

Les trous de ver et les trous blancs sont des concepts actuellement seulement théoriques : l'existence ou la formation physique de tels objets dans l'Univers sont non encore vérifiés.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Trou_de_ver


:aa:
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Dim 26 Déc 2010, 17:41

^regarde Douceur , à l instant:

Les tunnels sous les pyramides de Gizeh

Marc Lafontan




Traduction perso / Source
( je n'ai pas tout traduit, mais si vous parlez espagnol, L'auteur fait une relation entre la Constellation du Cygne et les pyramides, expliquant ainsi la découverte des tunnels)


Le réseau de tunnels souterrains du complexe de Gizeh, récemment découvert, est à l'étude.

Une équipe d'archéologues devraient essayer de trouver des réponses pour savoir ce qui est vraiment là. Quelque chose de très étrange se passe à Gizeh, en particulier au niveau administratif en vertu de la pyramide et liés au bureau du Dr Hawass.

Même les plus sceptiques quant à l'existence de la légendaire "House of Records», de l'Atlantide, sont d'accord que quelque chose de grand est encore caché. Il est le terreau idéal pour que les théories du complot se multiplient, surtout quand la nouvelle de la découverte d'un complexe de tunnels et les chambres sous la pyramide avec l'expédition menée par par Andrew Collins est devenue publique en août 2008. Collins avait alors annoncé qu'il avait redécouvert l'entrée d'une région inexplorée du tunnel, dont l'entrée était dans une nouvelle et mystérieuse tombe de plusieurs mètres à l'ouest de la Grande Pyramide.
Collins a trouvé des traces de ce tunnel dans les mémoires d'un chercheur et ancien diplomate britannique il y a 200 ans: Henry Salt. Salt a écrit en 1817, avec l'explorateur italien Giovanni Caviglia, qu'il avait enquêté sur un réseau de catacombes à Gizeh qui se prolongeait sur une distance de plusieurs centaines de mètres avant d'arriver à une "caverne spacieuse."
Cette caverne semblait reliée à trois autres de même taille à travers des passages labyrinthiques dont l'Italien avait seulement réussi à scanné 300 pieds.
Emotion et excitation logique face à sa re- découverte, Collins a immédiatement procédé à informer les autorités égyptiennes .

Pourtant, pendant 2 ans, le Dr.Hawass déclarera sur son site Web qu'il n'existe pas de tunnels ? N'aurait-il pas plus sage pour sa part déclaré que les tunnels existent, mais ils sont vides? Dr. Hawass est en train de faire construire un mur gigantesque autour du complexe de Gizeh Pourquoi ??
Pourquoi les passages qui ne censé ne pas exister sont équipés de câbles et autres alimentations en électricité ? Si seulement c'étaient une simple tunnels, les archéologues n'auraient guêre la motivation de les étudier. Alors, quel secret ?

En Décembre 2009, après avoir nié l'existence des tunnels, l'éminent Dr Zahi Hawass, a finalement dû admettre que l'équipe de fouilles sous sa direction avait mené une enquête sur une tombe ancienne sur un site qui amenait sur un présumé réseau de tunnels sous la pyramide de Gizeh. En effet, en raison des pressions faites par la presse égyptienne, et des universitaires, le Dr Hawass a confirmé qu'il avait ordonné une équipe composée entièrement par des ressortissants égyptiens d'explorer le tombeau et le centre de la «controverse».
"Nous allons clarifier cette question, le système actuel est de déterminer s'il s'agit d'une catacombe de la Basse Epoque, comme beaucoup d'autres en Egypte. "Hawass a souligné la semaine dernière. "Il n'y a aucun mystère dans la tombe, et il n'y a pas de lien avec les questions ésotériques. Nous publierons nos résultats dans le cadre d'une procédure de routine. "



Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Sam 01 Jan 2011, 19:36

- NEXUS N°33 juillet–août 2004 -

http://www.nexus.fr/magazines_nexus.php?nomag=33&bornedebut=33&bornefin=28&nbanciens=57

Témoin gênant d une civilisation très avancée

Par Tony Bushby (2003) d’après le Chapitre 8 de son livre "The Secret in the Bible" publié par Stanford Publishing Group et Joshua Books, PO Box 5149, Maroochydore BC, Qld 4558, Australia.
Site web : http://www.joshuabooks.com



Le Sphinx et les Pyramides ne sont que la partie visible d’un fabuleux iceberg. De nombreux témoignages historiques ou contemporains permettent d’être convaincus de la présence, sous le plateau de Gizeh et l’ancienne cité du Caire, d’un savant enchevêtrement de passages, conduits, salles, cavernes naturelles, lacs et d’une grande cité, renfermant des artefacts sophistiqués révélant un très haut niveau de technicité. L’information relayée par les médias jusqu»en 1935 est depuis soustraite au public par les autorités archéologiques.

L histoire oubliée des pyramides
Pour bien saisir les connaissances secrètes de la Bible, il est important de prendre conscience de l’ampleur du système de galeries souterraines et celle des équipements des salles qui en dépendent, sous la surface du plateau des Pyramides. Car c’est là que se développèrent les éléments majeurs des enseignements de l’Ecole de Mystères. Ce qui s’est déroulé sous les sables il y a des milliers d’années n’est pas repris par les manuels d’histoire actuels, même si les découvertes effectuées ces 80 dernières années le confirment.
Le district de l’Oasis Fayoum, situé à seulement quelques kilomètres au-delà des limites du Nome de Memphis, présente un site d’un intérêt exceptionnel. C’est dans cette riche vallée fertile que les Pharaons, se nommant eux-mêmes les « maîtres des chasses royales », pêchaient et chassaient au boomerang.1
Le Lac Moeris avoisinait autrefois l’Oasis Fayoum et sur ses rives se trouvait le célèbre Labyrinthe, décrit par Hérodote comme « une infinie merveille ». Celui-ci comprenait 1.500 pièces et autant de salles souterraines supplémentaires que l’historien grec ne fut pas autorisé à explorer. Selon les prêtres du Labyrinthe, « les passages étaient déroutants et complexes », destinés à sécuriser les nombreux manuscrits qu’ils affirmaient cachés dans les salles souterraines. Ce complexe massif impressionna particulièrement Hérodote qui le citait avec une crainte révérentielle :
Je vis douze palais régulièrement disposés, communiquant entre eux, émaillés de terrasses et répartis autour de douze grandes cours. Il est difficile de croire qu’ils étaient l’oeuvre d’hommes. Les murs étaient recouverts de portraits sculptés, et chaque cour, construite en marbre blanc de façon exquise, etait entourée d’une colonnade. Près de l’angle où se termine le labyrinthe, s’élevait à 80 mètres une pyramide ornée de grands portraits sculptés animauxdont l’entrée s’effectuait par un souterrain. J’appris de source très sûre que les salles et les passages souterraines la reliaient aux pyramides de Memphis. Ces dernières étaient celles de Gizeh qui, en effet, s’appelait Memphis à l’origine (op.cit. « Gizeh anciennement Memphis », sur la carte de Nordan extraite de Voyages en Egypte et en Nubie, 1757, page 152 du chapitre précédent). Beaucoup d’auteurs antiques confirment la description par Hérodote des passages souterrains reliant les pyramides les plus importantes, et l’évidence de leur existence jette un doute sur la vraisemblance de l’histoire de l’Egypte présentée traditionnellement. Crantor (300 av. J.C.) déclarait que certains piliers souterrains en Egypte offraient un récit de la préhistoire gravé dans la pierre et relataient les voies reliant les pyramides.
Dans son étude célèbre, Des Mystères, en particulier ceux d’Egypte, de Chaldée et d’Assyrie, Jamblique, un Syrien du quatrième siècle très représentatif de l’Ecole d’Alexandrie dans les matières mystique et philosophique, rapporta cette observation au sujet de l’entrée de la Grande Pyramide par le corps du Sphinx : 2
Cette entrée, aujourd’hui obturée par le sable et les décombres, peut être retrouvée entre les pattes avant du colosse accroupi. Elle était autrefois fermée par une grille de bronze dont seuls les Mages pouvaient actionner le mécanisme caché. Elle était protégée par la vénération publique, et une sorte de terreur sacrée maintenait son inviolabilité mieux que ne l’aurait fait une protection armée. Dans le ventre du Sphinx étaient creusées des galeries menant à la partie souterraine de la Grande Pyramide. Ces galeries s’entrecroisaient le long du parcours vers la Pyramide avec un tel art que, quiconque s’y engageant sans guide retournait inévitablement à son point de départ.

Les antiques cylindres scellés des Sumériens racontent que la demeure secrète des Anunnakis était « un lieu souterrain… où l’on pénètre par un tunnel dont l’entrée est cachée par le sable ainsi que par ce qu’ils nommaient Huwana… dont les dents sont semblables à celles d’un dragon, et la face, à celle d’un lion ». Ce texte ancien remarquable, dont il ne reste malheureusement que des fragments, ajoutait que « Il (Huwana) ne peut ni avancer, ni reculer », mais qu’en grimpant sur lui par l’arrière, le passage vers « la demeure secrète des Anunnakis » n’était plus bloqué. Les notes sumériennes fournissent une description probable du Sphinx de Gizeh, et si cette grande créature était construite pour garder ou obturer d’anciens escaliers et des passages inférieurs menant aux parties souterraines au-dessous et alentour, alors, ce symbolisme était parfaitement opportun.
La tradition locale arabe du 19ème siècle affirmait qu’il existait des salles souterraines sous le Sphinx, renfermant des trésors ou des objets magiques. Cette croyance fut étayée par les écrits de l’historien romain du premier siècle, Pline l’ancien, selon lesquels, profondément en-dessous du Sphinx, est dissimulée la « tombe d’un dirigeant appelé Harmakhis qui contient un grand trésor » et, de façon assez étrange, le Sphinx lui-même fut appelé autrefois « Le Grand Sphinx Harmakhis qui montait la garde depuis le temps des Descendants d’Horus ». Ammianus Marcellinus, autre historien latin du quatrième siècle fit des découvertes supplémentaires au sujet de l’existence de caveaux souterrains qui semblaient mener à l’intérieur de la Grande Pyramide.3
Des inscriptions, dont les Anciens soutenaient l’existence, étaient gravées sur les murs de certaines galeries souterraines et des passages furent construits dans l’obscure profondeur pour empêcher la sagesse ancienne d’être perdue dans les inondations.

Un manuscrit, rédigé par l’écrivain arabe du nom Altelemsani et conservé au British Museum, relate l’existence d’un long passage souterrain, de section carrée, entre la Grande Pyramide et le Nil et cite une « étrange chose » bloquant l’entrée, côté fleuve. Il rapporte l’épisode suivant :
A l’époque d’Ahmed Ben Touloun, un groupe entra dans la Grande Pyramide par le tunnel et découvrit dans une salle latérale une coupe de couleur et de texture rares. En s’en allant, ils semèrent un membre du groupe et, comme ils retournaient le chercher, celui-ci vint à eux nu et disait en riant : « Ne me suivez pas et ne me cherchez pas », avant de se précipiter à nouveau dans la Pyramide. Ses amis comprirent qu’il avait été ensorcelé.

Apprenant que d’étranges événements se déroulaient sous la Pyramide, Ahmed Ben Touloun exprima le désir de voir la coupe de verre. Pendant l’examen, elle fut remplie d’eau et pesée, puis vidée et pesée de nouveau. L’historien écrivit : « elle avait le même poids à vide ou remplie d’eau ». Si l’histoire est exacte, ce manque de poids supplémentaire prouve de manière indirecte l’existence à Gizeh d’une science extraordinaire.
Selon Massoudy, au 10ème siècle, des statues mécaniques, dotées de propriétés stupéfiantes, gardaient les souterrains situés sous la Grande Pyramide. Anciennes de mille ans, on peut comparer leur description à celle des robots informatiques que l’on voit de nos jours dans les films du genre « La Guerre des Etoiles ». Massoudy raconte que les automates étaient programmés pour être sensibles à l’intolérance, parce qu’ils détruisaient tout « sauf ceux dont la conduite leur valaient d’être admis ». Massoudy prétendait que « les manuscrits des Sages et les acquis dans divers arts et sciences étaient profondément cachés, qu’ils pouvaient ainsi constituer une mémoire réservé aux intérêts futurs de ceux qui pourraient un jour les comprendre ». C’est une information phénoménale, dans la mesure où il est possible que, depuis l’époque de Massoudy, des personnes « dignes » aient vu les mystérieuses salles souterraines. Massoudy avoua : « J’ai vu des choses impossibles à décrire de crainte que l’on ne se mette à douter de ma santé mentale… mais cependant je les ai vues ».

Autre auteur du même siècle, Mouterdy décrit un étrange incident qui survint dans un passage étroit sous la terre de Gizeh. Un groupe de personnes fut horrifié de voir un de ses membres mourir écrasé par une porte de pierre qui, d’elle-même, bascula soudain à l’entrée du passage et ferma le couloir devant eux.

Hérodote affirme que les prêtres égyptiens lui racontèrent leur antique tradition de « l’organisation de salles souterraines » par les créateurs originels de Memphis. Les plus anciennes inscriptions suggèrent aussi qu’il existait une sorte de complexe de très grandes salles sous la surface des terrains entourant le Sphinx et les pyramides. Ces anciens récits furent confirmés par la découverte d’une large cavité lors d’une surveillance sismique sur le site en 1993. La nouvelle fut annoncée publiquement dans un documentaire intitulé « Le Mystère du Sphinx », vu par 30 millions de téléspectateurs sur NBC fin 2003. L’existence de salles en dessous du Sphinx est bien connue. Les autorités égyptiennes rendirent compte d’une autre découverte en 1994, sa révélation fut annoncée dans un article de journal sous le titre :

Mystérieux tunnels dans le Sphinx
Des ouvriers réparant le Sphinx ailé ont découvert un ancien passage menant profondément dans le corps du monument mystérieux. Le Directeur des Antiquités de Gizeh, M. Zahi Hawass, établit que, sans doute possible, le tunnel était très ancien. Toutefois, ceci est inexplicable : qui construisit le passage ? Pourquoi ? Et où mène-t-il…? M. Hawass dit qu’il n’avait pas l’ intention d’enlever les pierres empêchant le passage. Le tunnel secret se creuse un chemin dans la face nord du Sphinx, à peu près à mi-chemin entre les pattes étendues du Sphinx et sa queue.4

L’hypothèse courante que le Sphinx est le vrai portail de la Grande Pyramide a survécu avec une surprenante ténacité. Cette croyance fut alimentée par des plans vieux de 100 ans élaborés par les initiés Francs-Maçons et Rosicruciens, montrant que le Sphinx était l’ornement surmontant un espace qui communiquait avec toutes les Pyramides par des passages souterrains en étoile. Ces plans furent dressés à partir d’informations découvertes à l’origine par le fondateur présumé de l’Ordre de la Rose-Croix, Christian Rosenkreuz, qui, à ce que l’on prétend, s’introduisit dans « une salle secrète au-dessous du sol » et y trouva une bibliothèque d’ouvrages regorgeant de connaissances secrètes.
Les croquis furent tirés de l’information détenue par les archivistes de l’Ecole des Mystères avant le début du désensablement en 1925. Ils révélèrent des ouvertures secrètes menant à des salles de réception oubliées depuis fort longtemps, de petits temples et autres enceintes. (Ces plans sont inclus dans la section « Le Plan Principal » à la fin du livre.)

En 1935, la connaissance des Ecoles des Mystères fut renforcée par une série de découvertes remarquables qui fournirent la preuve de souterrains et de salles supplémentaires s’entrelaçant dans l’espace sous-pyramidal. Le complexe de Gizeh présentait les éléments majeurs d’une construction intentionnelle, d’une structure unitaire avec le Sphinx, la Grande Pyramide et le Temple des hommes du Soleil reliés directement les uns aux autres, en surface et en sous-sol.
Ces quelques dernières années un séismographe sophistiqué et un équipement radar pénétrant le sol (GPR) établirent l’exactitude de ces plans. L’Égypte utilise aussi avec succès des satellites de pointe afin de repérer les cités enfouies sous la surface du sol à Gizeh et ailleurs. Le nouveau système de repérage fut lancé début 1998 et permit de déterminer avec précision l’emplacement de 27 sites non encore fouillés sur 5 secteurs. Neuf de ces sites sont situés sur la rive est de Louxor, les autres à Gizeh, Abou Rawash, Sakkarah, et Dashour. Les clichés du secteur de Gizeh montrent une masse presque incompréhensible constituée d’un entrelacs de tunnels et de salles en réseau, se recoupant et s’entortillant réciproquement comme un treillis s’étendant à travers tout le plateau. Avec cet important travail d’étude depuis l’espace, les égyptologues sont capables de déterminer l’emplacement d’un site majeur, son entrée probable et la taille des salles avant de commencer les fouilles. L’attention est attirée sur trois lieux secrets : un endroit dans le désert à quelques centaines de mètres en direction de l’ouest/sud-ouest de l’emplacement originel de la Pyramide Noire, autour de laquelle on construit actuellement un ensemble d’enceintes de béton, haute de sept mètres et couvrant huit kilomètres carrés ; l’ancienne grande route qui reliait le temple de Louxor à Carnac; et le « Chemin d’Horus » à travers le nord Sinaï.


De gros titres d'actualités
Chez les mystiques ou les membres des écoles de mystères Egyptiens, la tradition enseignait que la Grande Pyramide était importante à plusieurs titres. En dépit du fait que l’on n’y pénétra pas avant l’an 820, les écoles secrètes de l’Egypte pré-chrétienne maintenaient qu’elles en connaissaient bien le tracé intérieur. Elles n’avaient de cesse de prétendre que ce n’était en aucun cas un tombeau ou une chambre funéraire, à l’exception d’une pièce pour l’inhumation symbolique faisant partie du rituel initiatique.
Selon les traditions mystiques, on pénétrait progressivement à l’intérieur à des niveaux variés grâce à des passages souterrains. On dit qu’il y avait différentes pièces à la fin de chaque phase de l’avancée, avec le niveau d’initiation le plus élevé représenté par ce que nous appelons maintenant la Chambre du Roi. Peu à peu, les découvertes archéologiques vérifièrent les traditions des Écoles des Mystères, et il fut établi en 1935 qu’il existait une connexion souterraine entre le Sphinx et la Grande Pyramide, et entre le Sphinx et l’ancien temple situé sur sa face sud (aujourd’hui nommé le Temple du Sphinx).
En 1935, au moment de l’aboutissement de très importants travaux de déblaiement de sable et de coquillages dirigés par Emile Baraize, qui durèrent onze ans, des histoires remarquables commencèrent à naître au sujet des découvertes réalisées. Un article de presse, écrit et publié alors par Hamilton M. Wright, traita d’une découverte extraordinaire sous les sables de Gizeh, que l’on refuse aujourd’hui d’admettre. L’article était accompagné de photographies d’origine venant du Dr Selim Hassan, le directeur de l’équipe de recherches scientifiques de l’Université du Caire qui fit la découverte. Il déclarait : Nous avons découvert un passage souterrain utilisé il y a 5.000 ans par les anciens Egyptiens. Il passe en-dessous de la chaussée menant entre la deuxième Pyramide et le Sphinx. Il permet de traverser la chaussée qui mène de la Pyramide de Chéops à celle de Khephren. A partir de ce souterrain, nous avons déterré une série de puits donnant accès, 125 pieds en contrebas, et de petites pièces et salles latérales.

A peu près au même moment, les médias internationaux publiaient davantage de détails concernant la découverte. Le complexe de connexions souterraines fut construit à l’origine entre la Grande Pyramide et le Temple des hommes-Solaires, car la Pyramide de Khephren fut une structure plus tardive et superficielle. Le souterrain et ses salles adjacentes furent excavés dans le substratum rocheux ; une prouesse véritablement extraordinaire, si l’on réalise qu’il fut construit il y a des milliers d’années.
Il y a davantage à ajouter à l’histoire des salles souterraines de Gizeh, car les bulletins de presse décrivirent la découverte d’un passage souterrain entre le Temple des hommes-du-Soleil sur le plateau et le Temple du Sphinx dans la vallée. Le passage avait été dégagé quelques années avant l’autorisation de publier cet article particulier. Les découvertes conduisirent le Dr Selim Hassan et d’autres à croire et à affirmer publiquement que, bien que l’âge du Sphinx ait fait partie des énigmes du passé, il avait pu appartenir au grand projet architectural qui fut organisé et exécuté à dessein en même temps que l’érection de la Grande Pyramide.
Des archéologues firent au même moment une autre découverte majeure. A peu près à mi-chemin entre le Sphinx et la Pyramide de Khephren on découvrit quatre énormes puits verticaux, chacun d’environ 3 m2 conduisant tout droit au fond du calcaire massif. Ces puits portent le nom de « Tombeau de Campbell », sur les cartes maçonniques et rosicruciennes, et « ce complexe », dit le Dr Selim Hassan, « se terminait par une cour close, au centre de laquelle une autre cheminée descendait vers une salle flanquée de sept chambres. » Certaines d’entre elles contenaient d’immenses sarcophages de basalte et granit, scellés, de 6 mètres de haut.
La découverte avançait et, dans l’une des sept chambre, une troisième cheminée verticale menait profondément à une chambre beaucoup plus basse. Au moment de cette révélation, elle était inondée, l’eau recouvrant en partie un unique sarcophage blanc.
Elle fut appelée « Tombeau d’Osiris » et présentée par un montage documentaire télévisé de Mars 1999 comme étant « ouverte pour la première fois ». Explorant ce site en 1935, le Dr Selim Hassan déclara : Nous espérons trouver quelques monuments importants après avoir évacué cette eau. La profondeur totale de cette série de puits est de plus de 40 mètres soit plus de 125 pieds… Lors du déblaiement de la partie sud du souterrain, on a trouvé une très fine tête de statue, dont chaque détail rend le visage très expressif.

Selon un autre article de l’époque, la statue était un admirable buste sculpté de la Reine Néfertiti, décrite comme « un bel exemple d’un style artistique rare apparu sous le règne d’Amenhotep. » Aujourd’hui personne ne sait où se trouve cette statue. L’article décrit aussi d’autres salles et chambres souterraines, toutes reliées par des passages secrets très décorés. Le Dr Selim Hassan révéla non seulement avoir vu des cours intérieures ou extérieures, mais aussi une pièce, qu’il baptisa « Chapelle de l’Offrande », creusée dans un énorme affleurement rocheux entre le Tombeau de Campbell et la Grande Pyramide. Au centre de la chapelle, trois piliers verticaux décorés forment un triangle. Ces piliers sont des points d’une haute importance dans cette étude car la Bible signale leur existence. On peut en conclure qu’Ezra, l’auteur originel de la Torah (397 av. JC), connaissait le tracé souterrain des passages et des salles de Gizeh. Ce modèle souterrain inspira sans-doute le schéma triangulaire autour de l’autel central des loges maçonniques. Dans Antiquité des Juifs, Josèphe, au premier siècle, écrivit qu’Enoch, figure de l’Ancien Testament, construisit un temple souterrain constitué de neuf salles. Dans un profond caveau à l’intérieur d’une des salles avec trois colonnes verticales, il plaça un lingot d’or de forme triangulaire portant l’inscription du nom absolu de la Divinité (Dieu). La description des salles d’Enoch était identique à la celle de la Chapelle de l’Offrande sous le sable, juste à l’est de la Grande Pyramide.
Une antichambre ressemblant beaucoup à une chambre funéraire, mais « sans l’ombre d’un doute une pièce d’initiation et de réception »5 fut découverte plus haut sur le plateau, plus près de la Grande Pyramide, à l’extrémité supérieure d’un passage en pente, taillé profondément dans le roc sur la face nord-ouest de la Chambre de l’Offrande (entre la Chambre de l’Offrande et la Grande Pyramide). Au centre de la salle se trouve un sarcophage de 12 pieds de long en calcaire blanc de Turah et une accumulation de récipients délicats en albâtre. Les murs sont admirablement sculptés avec des tableaux, des inscriptions et des emblèmes reprenant surtout la fleur de lotus. Les descriptions de récipients d’albâtre et de la fleur de lotus emblématique offrent un parallèle remarquable avec ce que trouva Sir William Petrie en 1904 dans l’atelier du temple au sommet du Mont Sinaï (Horeb).
On découvrit d’autres pièces souterraines, des salles, des temples et des couloirs, certains avec des colonnes de soutènement rondes et d’autres ornées de sculptures murales, portraits délicats de déesses magnifiquement vêtues. Le rapport du Dr Selim Hassan décrivait d’autres portraits magnifiquement gravés et de nombreuses frises aux splendides couleurs. On prit des photos et un auteur et chercheur qui les vit, le rosicrucien H. Spencer Lewis se souvint qu’il fut « profondément impressionné » par les images. On ne sait pas où sont aujourd’hui ces rares spécimens d’art et ces vestiges, mais selon la rumeur, des collectionneurs privés les passèrents en fraude hors d’Egypte.
Ces détails ne représentent qu’une petite partie du rapport complet du Dr Selim Hassan qui fut publié en 1944 par la Presse Gouvernementale, au Caire, sous le titre Fouilles à Gizeh (en 10 volumes). Cependant, il ne représente qu’un fragment des édifices présents sous le terrain des Pyramides. Pendant la dernière année du désensablement, des ouvriers mirent à jour la plus surprenante découverte qui fut relatée par les médias internationaux.

Les archéologues responsables de la découverte furent « déroutés » par ce qu’ils avaient sorti de terre, une cité la plus merveilleusement organisée qu’ils eussent jamais vue. Elle est remplie de temples, de scènes pastorales peintes au pastel, d’ateliers, d’étables et autres bâtiments y compris un palais. Pourvu de voies navigables hydrauliques souterraines son parfait système de drainage rivalise avec d’autres équipements modernes. L’intrigante question qui en découle est : où est aujourd’hui cette cité ?
Son emplacement secret fut récemment révélé à un petit groupe de personnes qui obtint la permission d’explorer et de filmer la cité. Elle est située au coeur d’un immense réseau de cavernes naturelles du plateau de Gizeh s’étendant loin en direction de l’est sous le Caire. Son accès principal s’effectue par des escaliers taillés dans la roche à l’intérieur du Sphinx descendant jusqu’à la caverne sous le lit du Nil.
L’expédition fit descendre des groupes électrogènes et des radeaux pneumatiques et circula le long d’une rivière souterraine qui menait à un lac d’un kilomètre de large. La cité, blottie sur les rives du lac, est en permanence éclairée par de larges sphères de cristal présentes aux murs et au plafond de la caverne. On découvrit une seconde entrée de la cité au niveau de l’escalier qui mène aux fondations de l’Eglise Copte du vieux Caire. D’après les récits d’habitants « vivant sous Terre », relatés par les livres de la Genèse, d’Asher et d’Enoch, il est possible que cette cité se soit anciennement nommée Gigal. On fit un court métrage de l’expédition, et un documentaire appelé Chambers of the Deep (Salles des Profondeurs) qui fut par la suite visionné de façon confidentielle. Au départ, il était prévu de présenter les séquences au grand public, mais, pour certains motifs, cela fut différé.
Un objet sphérique en cristal, à plusieurs facettes, de la taille d’une balle de base-ball, fut rapporté de la cité, et son caractère surnaturel fut prouvé lors d’une conférence récente en Australie. Profondément à l’intérieur de l’objet solide, divers hiéroglyphes tournent lentement comme les pages d’un livre quand celui qui tient l’objet en mains en fait mentalement la demande. Cet objet remarquable révéla une forme inconnue de technologie et fut récemment envoyé à la NASA aux USA à des fins d’analyse.
Des recherches historiques du 20ème siècle relatent de stupéfiantes découvertes eurent lieu à Gizeh et dans le Sinaï, dont on ne parle plus aujourd’hui, et des rumeurs égyptiennes abondent au sujet de la découverte d’une autre cité souterraine dans un rayon de 45 km autour de la Grande Pyramide. En 1964, on découvrit plus de 30 énormes cités souterraines dans l’ancien royaume turc de Cappadoce. Une seule de ces cités contenait d’immenses cavernes, des salles et des couloirs que les archéologues estiment avoir appartenus à 2.000 propriétaires, offrant des conditions d’existence à 8.000 ou 10.000 personnes. Leur existence même prouve de façon évidente que beaucoup de mondes souterrains attendent d’être découverts sous la croûte terrestre.
Les fouilles de Gizeh ont révélé des passages souterrains, des temples, des sarcophages et une cité souterraine qui leur est reliée, et la preuve que les passages souterrains reliaient le Sphinx aux Pyramides est une autre étape vers la confirmation que le complexe a été soigneusement et spécifiquement conçu dans sa totalité.

Démentis officiels
Grâce aux fouilles du Dr Selim Hassan et aux techniques modernes de surveillance spatiale, les récits et traditions des anciennes écoles de Mystères d’Egypte qui prétendaient conserver la connaissance secrète du Plateau de Gizeh atteignirent tous le plus haut degré de vraisemblance. Toutefois, l’aspect le plus énigmatique de la découverte des installations souterrainnes de Gizeh est le démenti répété de leur existence par les autorités égyptiennes et les institutions universitaires. Celui-ci fut si obstiné que les affirmations des Ecoles de Mystères furent mises en doute par le public et suspectées d’avoir été créées de toutes pièces aux fins de mystifier les touristes. Le comportement formaliste est caractérisé dans une déclaration publique de l’Université de Harvard en 1972 :
Personne ne doit prêter la moindre attention aux revendications saugrenues concernant l’intérieur de la Grande Pyramide ou les corridors supposés ainsi que les temples, les salles sous le sable entourant la Pyramide, faites par ceux qui s’associent aux soi-disant cultes secrets ou sociétés occultes d’Egypte et d’Orient. Ces choses existent seulement dans l’esprit de ceux qui cherchent à attirer les amateurs d’énigmes, et plus nous démentons l’existence de ces éléments, plus le public est conduit à supposer que nous cherchons à cacher volontairement ce qui constitue un des grands secrets de l’Egypte. Mieux vaut ignorer toutes ces prétentions plutôt que de simplement les démentir. Toutes nos fouilles dans le secteur de la Pyramide ont échoué quant à la révélation de quelques passages ou salles souterraines, temples, grottes, ou autres choses du genre que ce soit, à l’exception du seul temple jouxtant le Sphinx.

Cette ligne stratégique aurait pu suffir à contenir l’opinion intellectuelle mais des déclarations officielles démentant formellement l’existence de temples jouxtant le Sphinx avait déjà été émises les années passées. L’affirmation que chaque pouce de terrain autour du Sphinx et des pyramides avait été exploré en profondeur fut contredite quand le temple proche du Sphinx fut découvert dans le sable et finalement ouvert au public. Sur des sujets échappant à la politique officielle, il devint évident qu’un haut niveau élevé de censure était appliqué de façon à protéger les religions et conceptions historiques tant occidentales qu’orientales.

Lampes perpétuelles
En dépit de découvertes sensationnelles, l’absolue vérité de l’histoire primitive Égyptienne demeure méconnue dans une large mesure, d’où un territoire non cartographié. Il est dès lors impossible de préciser le nombre de kilomètres de passages souterrains et de salles sous le Plateau de Gizeh qui furent éclairés, mais une chose est sûre : à moins que les anciens aient eu la faculté de voir dans l’obscurité, ces vastes espaces le furent forcément. La même question s’applique à l’intérieur de la Grande Pyramide, et les égyptologues s’accordent sur le fait que l’on n’utilisa pas de torches ardentes car les plafonds ne sont pas noircis par des restes de
D’après ce que l’on sait aujourd’hui, il est possible de d’estimer à au moins cinq kilomètres de passages sur 10 à 12 étages. Le Livre des Morts et les Textes des Pyramides font tous deux des allusions frappantes aux « Constructeurs de Lumière », et cette extraordinaire description peut s’appliquer à un corps de métier responsable de l’éclairage des zones souterraines de leurs complexes.
Jamblique rend compte d’un fascinant récit tiré d’un très ancien papyrus égyptien issu d’une mosquée du Caire. Il s’agit d’un extrait, par un auteur inconnu du 1er siècle de notre ère, comptant l’exploration d’un groupe de personnes qui parvint à l’entrée d’une des salles souterraines autour de Gizeh. Ils décrivirent leur expérience : Nous arrivâmes à une salle. Quand nous entrâmes, elle s’éclaira de manière automatique grâce à la lumière d’un tube de la hauteur d’une main d’homme étendue (environ 15 cm), situé à la verticale dans un angle. Comme nous approchions du tube, il brillait davantage… les esclaves furent effrayés et s’enfuirent en courant dans la direction d’où nous étions venus ! Quand nous le touchâmes, il s’éteignit. Nous fîmes notre possible pour que le tube brille de nouveau, mais il ne donnait plus de lumière. Dans quelques salles les tubes lumineux fonctionnaient, dans d’autres, non. Nous brisâmes l’un d’entre eux qui laissa s’écouler des perles d’un liquide argenté qui roulaient rapidement sur le sol jusqu’à disparaître dans les fentes (du mercure ?).
Au fil du temps, les tubes lumineux commençèrent progressivement à s’éteindre et les prêtres les enlevèrent pour les entreposer dans un caveau souterrain spécialement conçu à cet effet au sud-est du plateau. Ils attribuaient la création de ces tubes lumineux à leur Imhotep bien-aimé, pensant qu’il reviendrait un jour les rallumer.

Une pratique courante des Egyptiens de l’antiquité consistait à sceller des lampes allumées dans les sépultures de leurs défunts comme offrandes à leur divinité ou pour accompagner les décédés sur la voie les menant à « l’autre rive ». Parmi les tombes proches de Memphis (ainsi que dans les temples de l’Inde brahmanique) , on découvrit des lampes en fonctionnement dans des salles ou des récipients hermétiquement scellés que la soudaine exposition à l’air libre éteignit ou provoqua l’évaporation du combustible. 6
Plus tard les Grecs et les Romains maintenirent cette tradition et même la consacrèrent; non seulement avec de réelles lampes, mais aussi par des reproductions miniaturisées de terre cuite, ensevelies avec les morts. Quelques lampes furent protégées dans des récipients cylindriques, et il existe des exemples pour lesquels l’huile d’origine fut retrouvée parfaitement conservée après plus de 2.000 ans. Il existe des preuves évidentes, confirmées par témoins oculaires, que les lampes éclairaient tant que les sépultures étaient scellées, d’autres rapportant qu’elles brûlaient encore quand les caveaux furent ouverts des centaines d’années plus tard.
La capacité à composer un combustible qui se renouvelait de lui-même aussi rapidement qu’il était consumé fut source d’un différend considérable parmi les auteurs médiévaux, et de nombreux documents existent, avec des ébauches d’arguments. Après avoir dûment constaté l’évidence même, il semble bien que les anciens prêtres-chimistes égyptiens possédaient, dans l’éventail de leurs compétences, celle de manufacturer de leurs mains des lampes qui brûlaient indéfiniment ou du moins pendant des périodes considérables.
De nombreuses autorités ont écrit sur le thème des lampes perpétuelles, et W. Wynn Wescott estime le nombre d’auteurs ayant pris ce sujet en considération à plus de 150 et H. P. Blavatsky à 173. Bien que les différents auteurs parviennent à des conclusions variées, une majorité admet l’existence des lampes prodigieuses. Seuls quelques uns soutenaient que les lampes brûlaient éternellement, mais beaucoup voulaient bien admettre qu’elles pouvaient rester allumées plusieurs siècles, sans renouvellement du combustible.
On pensait généralement que les mèches de ces lampes perpétuelles étaient faites d’asbeste tressée ou enroulée, que les premiers alchimistes appelaient » laine de salamandre ». Il sembla que le combustible fût un produit de la recherche alchimique, peut-être fabriqué dans le temple du Mont Sinaï. Plusieurs formules de préparation de ce combustible pour les lampes furent sauvegardées. Dans l’œuvre profonde d’H.P. Blavatsky, Isis Dévoilée, l’auteur recopie deux formules compliquées, empruntées aux auteurs primitifs, d’un combustible qui « une fois fabriqué et allumé, brûlera d’une flamme perpétuelle en tout lieu de votre choix ».
Certains croient que les prétendues lampes perpétuelles des temples étaient des dispositifs mécaniques truqués, et l’on colporta des explications bien peu sérieuses.
Il existe en Egypte d’importants gisements souterrains d’asphalte et de pétrole et certains en concluent que les prêtres reliaient les mèches d’asbeste à un gisement pétrolifère par un conduit secret qui reliait une ou plusieurs lampes. D’autres pensent que la croyance selon laquelle les lampes brûlaient indéfiniment dans les tombes s’explique par certains certains cas de vapeurs ressemblant à de la fumée se déversaient à l’entrée des caveaux nouvellement dégagés. Des groupes qui y sont entrés par la suite, ayant découvert des lampes répandues au sol, assurèrent qu’elles étaient la source des vapeurs. Il y eut quelques histoires bien documentées au sujet de la découverte des lampes perpétuelles non seulement en Egypte mais aussi en d’autres parties du monde.
Montfaucon de Villars fit ce récit fascinant de l’ouverture du caveau de Christian Rosenkreuz. Quand les Frères entrèrent dans le tombeau de leur illustre fondateur 120 ans après son décès, ils trouvèrent une lampe perpétuelle éclairant brillamment dans une suspension au plafond. « Une statue en armure (un robot) détruisit la source de lumière quand on ouvrait la salle. »7 Cela se rapproche étrangement des récits des historiens arabes qui affirmaient que des automates gardaient les galeries sous la Grande Pyramide.
Un récit du 17ème siècle donne une autre version de ce robot. Dans le centre de l’Angleterre, on découvrit un tombeau étrange contenant un automate qui bougeait quand un intrus marchait sur certaines dalles du sol du caveau. A cette époque, le différend Rosicrucien était à son apogée, aussi décida-t-on que le tombeau était celui d’un initié Rose-Croix. Un campagnard découvrit le tombeau et trouva l’intérieur brillamment éclairé par une lampe suspendue au plafond. Comme il marchait vers la lumière, son poids fit glisser les pierres du sol et, instantanément, une silhouette assise dans une lourde armure commença à bouger. Elle se dressa de façon mécanique et frappa la lampe avec une baguette de fer, la détruisant et empêchant ainsi la découverte de la substance secrète entretenant la flamme. On ignore combien de temps la lampe avait brûlé, mais le compte-rendu fait état d’un nombre d’années considérable.

A propos de l’auteur
Tôt dans sa vie, l’australien Tony Bushby devient un homme d’affaire et entrepreneur prospère. Il fonde une maison d’édition et consacre 20 ans à la recherche, écrivant et publiant ses propres revues, principalement pour les marchés australiens et néo-zélandais.
Animé de solides convictions spirituelles et d’un intérêt pour les sujets métaphysiques, Tony entretient de longues relations avec de nombreuses sociétés et associations à travers le monde. Il a eut accès à des très rares manuscrits dans les archives de nombreuses bibliothèques privées et de musées. Son livre The Bible Fraud (La Supercherie Biblique : voir Nexus France n°19, 20 et 21) lui coûta douze années de vie, une patiente recherche et d’importantes dépenses personnelles. Ses voyages l’on conduit en Egypte, au Moyen Orient, en Angleterre, au Pays de Galles, en Ecosse, en France, en Allemagne, en Belgique, en Italie, en Australie, en Nouvelle Zélande et aux USA. Son livre suivant et The Secret in the Bible fut publié fin 2003. Actuellement à l’étranger, il recherche d’autres manuscrits pour documenter ces livres. Désirant protéger sa vie privée, Tony Bushby demande que toute correspondance lui soit adressée via Joshua Books, PO Box 5149, Maroochydore BC, Qld 4558, Australie, tél. +61 7 5444 1971, fax +61 7 5444 1491. Des copies de The Bible Fraud et The Secret in the Bible peuvent être obtenues aux bureaux de Nexus, chez Jeshua Books et par le site web http://www.joshuabooks.com.

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Sam 01 Jan 2011, 19:55

Des lampes électriques utilisées à l'époque des pyramides :

http://www.cirac.org...fr/denderah.htm

Un éclairage électrique dans l'Egypte antique ?


Bas-reliefs des chambres souterraines du Temple d'Hathor à Denderah en Egypte.
montrant d'étranges objets d'apparence technique.


Cette reconstitution des bas-reliefs de Denderah montre l'étonnante structure
de ces objets ressemblant à un étrange système d'éclairage.

les lampes de Denderah

Dans les chambres souterraines du Temple de la déesse Hathor à Denderah en Egypte, on trouve sur les murs de curieux bas-reliefs représentant des objets techniques ressemblant étrangement à de grosses lampes électriques. Dans l'Egypte antique, le nom d'Hathor signifiait « demeure du Soleil ». La métaphore est donc claire. Hathor symbolisait la lumière et l'énergie.



Ils avaient les piles pour aller avec :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pile_%C3%A9lectrique_de_Bagdad


:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Sam 01 Jan 2011, 20:16

Le film "La Révélation des Pyramides" : aucun cinéma en France/Belgique n'a encore accepté de le diffuser.



http://vimeo.com/17050861



Citation :
La Révélation des Pyramides est un documentaire sur le passé de notre planète. Vendu par Wild Bunch, ce film sera diffusé partout dans le monde, à l'exception de quelques pays qui sont encore en train de réfléchir : USA, Canada, et la France...

Je travaille sur ce sujet depuis au moins dix ans, et la découverte est étonnante: j'ai lu des livres et vu beaucoup de films qui promettaient de révéler la vérité, ou quelque chose d'ahurissant, ainsi je peux deviner le sentiment de suspicion qui vous vient à l'esprit...

La seule chose que je peux dire, c'est que ce film va changer à jamais la façon dont vous regardez notre planète, parce que c'est vraiment un travail sérieux.

Si vous voulez en savoir plus, allez s'il vous plaît sur la page facebook :

http://www.facebook.com/pages/The-Revelation-of-the-Pyramids-the-movie/138005142883037

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Sam 01 Jan 2011, 22:30

Citation :
- troisièmement, les plus importantes constructions réalisées en Egypte donneraient un accès direct à l'Arc d'Alliance = « Arc électrique » ou « Zone Arc » (à ne pas confondre avec les deux objets – la tige et le bâton – de la boite en or appelée Arche d’Alliance). Il s'agit ici d'un « pont », un « trou de ver* » entre la Terre (3D) et la galaxie d'Andromède (9D).

La pyramide de Gizeh, une porte des étoiles ?

La Chambre du Roi est la plus grande cavité connue de la Grande Pyramide de Gizeh. Située à 43m d'altitude, elle est longue de 10,48m, large de 5,24m et haute de 5,86m. On lui attribue officiellement le rôle de chambre funéraire car elle contient un sarcophage. Mais comme aucune inscription, aucun objet et surtout aucune momie n'ont été trouvés dans cette salle, toutes les hypothèses sur son utilité réelle sont permises.


Coffre ou sarcophage de granit rouge inclu dans la maçonnerie de la Chambre du Roi

James Colmer, directeur des Studios d'Effets Spéciaux de Bimmini (Bimmini Special Effects Studios), a toujours été intéressé par les choses inexpliquées et fut vite fasciné par la géométrie sacrée de la Grande Pyramide de Gizeh. Il étudia pendant vingt ans la géométrie de base de l'édifice et la structuration tridimensionnelle de la pyramide afin d'extrapoler une nouvelle théorie. Il est convaincu qu'il existe quelque part une image-miroir, un double parallèle des chambres et passages qui existent à proximité de la Chambre du Roi. Il imagine un passage secret encore inconnu qui relie ces deux terminaux.

"La duplicité des chambres internes m'a frappé pour la première fois tandis que j’étudiais la géométrie de base avec une boussole et une règle conventionnelle. En divisant par deux la longueur de base, j'ai alors fait une croix au centre de chacune, et j’ai relié les points centraux des cercles à la circonférence opposée. Je me suis rendu compte que cette forme représentait un pentagone. La grande pyramide est une merveille de conception mathématique, mais dans le même temps, elle contient des passages et des chambres qui ne sont pas symétriques".



A l'aide de ses calculs, James Colmer décrit un système 3D de ce qui apparaît être une machine complexe avec des aillettes de refroidissement comme amplificateur et les espaces pour les batteries positives et négatives.



Cette structure à l'allure gigantesque devrait tenir le rôle d'amplificateur qui permettrait l'ouverture d'une "porte des étoiles". Par "porte des étoiles" - expression devenue célèbre par le film de Roland Emmerich : Stargate (1994) - l'auteur entend un vortex reliant d'autres mondes ou des réalités parallèles. La Grande Pyramide aurait donc été utilisée pour produire de l'énergie afin d'ouvrir une porte vers les étoiles.

Colmer complète ainsi la théorie de Robert Bauval, qui pense que tout le site de Gizeh n'est en fait qu'une carte céleste à l'image de la constellation d'Orion. Bauval suggère que les axes des galeries sont dirigés vers les étoiles de cette constellation et que la pyramide est une sorte de "Stargate" pour que les Pharaons passent dans un autre monde.

Arguments de James Colmer

En partant de cette hypothèse de l’ascenseur spatial de Bauval, Colmer a découvert que ces passages étaient également alignés sur le coffre en pierre de la Chambre du Roi. Comme preuve de l'utilisation de la Pyramide comme d'un générateur, James exploite des photos originales de 1910, quand la Chambre du Roi a été découverte pour la première fois. On y voit un trou dans le sol qui a probablement mené à une autre chambre. De nos jours, on ne retrouve plus ce trou sur les photographies. Un plancher, ainsi qu'un mur artificiels ont été ajoutés.

La Chambre du Roi est entièrement recouverte de granit. Ce matériaux peut également devenir un indice de son ancienne utilité pour James. S'il y avait en effet une énergie ou une chaleur importante produite à l'intérieur de l'enceinte, le granit est parfaitement choisi, car il peut résister à des températures de plus de 2000 degrés Fahrenheit (1090 degrés Celsius).

James continue son hypothèse en désignant le coffre ou le sarcophage de la Chambre du roi comme un contenant qui aurait abrité une relique biblique : l'Arche d'Alliance. Cette idée, James l'emprunte aux travaux de Laurence Gardner, pour qui l'Arche d'Alliance a été employée pour produire de la poudre blanche d'or en faisant "jaillir un arc" (traduction approximative d’"arcing"). Selon elle, cet or blanc aurait pour propriété de faciliter l'antigravité et d'être capable d'apparaître et de disparaître. À James Colmer de conclure que cette poudre doit être indispensable pour les voyages interdimensionnels.

Pour le confirmer, il a recherché les dimensions de l'Arche d'Alliance pour les apparier avec l'espace disponible à l'intérieur du coffre, et découvert que ces mesures s’adaptaient parfaitement. Il resterait environ un espace de 3mm de chaque côté de l'arche, et 43cm à chaque extrémité. De quoi loger les anneaux de l’arche, conclu-t-il.

Comme dans la "théorie" extrapolée par la série télévisée Stargate, deux ensembles de chambres, et donc deux arches, sont nécessaires pour ouvrir une porte interdimensionnelle entre deux mondes. John Colmer nous informe ainsi que si l'arche est bien absente de la structure connue de cette porte des étoiles, une autre repose peut-être toujours dans son socle de granit rouge.



Selon la Bible (Exode 25;10), l'Arche d'Alliance devait faire deux coudées et demie de longueur, une coudée et demie de largeur et une coudée et demie de hauteur. Cependant, on peut se demander comment Colmer à définit ces mesures. La coudée est une unité de longueur vieille de plusieurs milliers d'années. Mais, traditionnellement rapportée à 45cm environ, la coudée a pu signifier des unités de longueur différentes. Pour les Egyptiens, la coudée faisait généralement 52cm.

Longueur présumée de l'arche : 2 coudées 1/5 X 52cm = 130cm ou 1,30m
Largeur présumée de l'arche : 1 coudée 1/5 X 52cm = 78cm ou 0,78m
Hauteur présumée de l'arche : 1 coudée 1/5 X 52cm = 78cm ou 0,78m

Le sarcophage de la Chambre du Roi fait 2,292m de longueur et 1,985m de largeur. Bien que notre Arche d'Alliance hypothétique aie pu rentrer dans le sarcophage, les dimensions ne s'apparient pas. Il y a un bon mètre de différence pour chaque côté.


Pour terminer, Colmer révèle l'importance du design de la Grande Pyramide dont la fréquence vibratoire est particulière et semble être indispensable au voyage interdimensionnel. Il rejoint ainsi la théorie de John Reid, qui a démontré que des fréquences jouées à l'intérieur de la Chambre produisent un pattern qui s'apparente aux mesures d'un bloc de construction basique dans la culture égyptienne. Il apparaît que l'eau salée a été pompée dans la chambre pour en changer la tonalité. James doit encore trouver le rapport profond qui unit les sons et l'arche.

Le site du studio Bimmini, où James Colmer proposait son incroyable théorie, ne laisse aujourd'hui (septembre 2006) plus aucune trace de l'aventure : http://www.bimmini.com/pyramid.htm. Il reste, sur le site mère, un projet de film en cours : "AntiGravity" que Colmer doit réaliser. Et si tout ceci n'était en fait qu'un morceau du script d'un film de sciences-fiction prometteur ?



http://www.encyclomancie.com/?page=65&cat=90

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Dim 29 Mai 2011, 14:54

Des pyramides et tombeaux enfouis découverts en Egypte
Info rédaction, publiée le 25 mai 2011



En Egypte, des archéologues ont mis au jour de nombreuses pyramides et autres vestiges disparus. Une découverte incroyable permise par des images satellite infrarouges qui ont révélé les constructions enfouies.

Le 30 mai, la BBC diffusera un passionnant documentaire sur la découverte de dix-sept pyramides, mille tombeaux et trois mille villages égyptiens enfouis sous la terre. Les constructions ont été révélées par des images infrarouges, et les premières fouilles menées par les archéologues ont déjà permis de mettre au jour deux pyramides, indique le site de la chaîne anglaise. Un véritable rêve pour les chercheurs.

"Nous nous consacrons intensément à cette recherche depuis plus d'un an. J'ai suivi l'émergence des données, mais le plus grand moment pour moi fut celui où j'ai pris du recul et regardé tout ce que nous avions trouvé. Je ne pouvais pas croire que nous avion découvert autant de sites dans toute l'Egypte", raconte l'égyptologue Sarah Parcak. "Excaver une pyramide est le rêve de tout archéologue", s'enthousiasme-t-elle.

Les images qui ont permis ces découvertes ont été prises par des satellites situés à 700 kilomètres en orbite au-dessus de la Terre. Des appareils permettant de déceler des objets de moins d’un mètre de diamètre à la surface de la Terre. Grâce à l'’imagerie infrarouge, les chercheurs ont ensuite pu mettre au jour différents matériaux sous la surface de la Terre.

Toutes ces recherches ont été suivies par les caméras de la BBC qui diffusera un documentaire le lundi 30 mai. Mais Pour Sarah Parcak, ce n'est "que le début de ce genre de travaux", car "il y a des milliers d’autres sites qui ont été couverts par le limon du Nil" et qui ne demandent qu'à être découverts.

http://www.maxisciences.com/pyramide/des-pyramides-et-tombeaux-enfouis-decouverts-en-egypte_art14836.html
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Dim 29 Mai 2011, 15:29


Merci douceur,
as tu lu des infos sur ces découvertes parlant d' une pyramide avec deux coté où l on faisait des rituels dédiés et à la Lumière et à l ,Ombre et qui serait éfondré coté "ombre" seulement?
Je n ai rien trouvé sur des sites d 'informations francophone,
merci
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Mer 01 Juin 2011, 19:29

Bonsoir Ambre,

Je me souviens de cette information mais à ce jour, mes pas ne m'ont porté vers plus d'éclaircissement.

Par contre, il y a en effet toujours des cultes effectués dans les pyramides par les Archimandrites :

Citation :
Un archimandrite (du grec arché, « chef », et mandra, « cloître ») est, dans les Églises orthodoxes, un titre honorifique accordé aux higoumènes (supérieurs de monastère) ou aux recteurs (curés) de paroisses importantes.

Ce nom a été aussi donné dans l'Église latine de rite oriental au supérieur de plusieurs couvents.

Histoire

Ce mot vient du grec ἀρχιμανδρίτης (archimandrìtès), formé de ἀρχη (arkhè), « chef », « commandant », et de μάνδρες (màndres), « bergerie » et par extension « cloître » ; c'est l'image du bon berger. Ce titre honorifique s'est transmis par la tradition et n'a reçu une définition claire qu'au XIXe siècle. En Grèce (Ve siècle), il désigne tout d'abord un fonctionnaire qui surveille les monastères d'un diocèse ; au Xe siècle, il évolue en une dignité honorifique (liée à celle de « grand sakellarios ») donnée à l'abbé du monastère le plus important de son diocèse.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Archimandrite

http://a.c.a.m.free.fr/ecrits/pyramide.pdf :

La base du carré de la Pyramide est un constant Aide - Mémoire que la Maison de Sagesse est fermement fondée sur la Nature et de ses lois immuables. "Les Gnostiques," écrit Albert Pike, "proclament que l'édifice en entier de leur science reposait sur un carré dont les angles étaient: nommés comme étant: Silence, Profondeur, Intelligence et Vérité." Les façades de chacun des côtés de la Grande Pyramide affrontent les quatre Points Cardinaux; Éliphas Levi mentionne que ceci signifie les extrémités de la chaleur et du froid (sud et nord) et les extrémités de la lumière et de l'obscurité (est et ouest). La base de la pyramide représente de plus les quatre éléments matériels ou les combinaisons de substances desquels les corps quaternaires des êtres sont formés.

De chacun des côtés du carré s'élève un triangle, représentant l'Entité de la Trinité Divine couronnée dans chaque existence quaternaire matérielle de la nature. Si chaque ligne de base est considérée comme étant un carré duquel s'élève un pouvoir spirituel Trine, alors la somme des quatre faces (12) et les quatre carrés de cet hypothétique carré (16) constitue la base qui serait (28), le nombre sacré des mondes inférieurs.

Si ce total, ajouté aux trois compositions du septénaire, le soleil (21), nous avons alors (49), le carré de 7 ou le nombre de l'univers. L'ère de la Grande Pyramide occupe une surface de 13 âcres. Pour l'auteur ceci a constitué une remarquable coïncidence, dans la similitude avec "La Citadelle" de Québec, qui occupe une surface identique.

(...) Les cantiques et les hymnes d'éloges ne font plus échos par des murmures discrets dans l'air des chambres; les néophytes ne traversent plus les éléments et les merveilles parmi les sept étoiles; sauf à de rares exceptions et sous des instructions divines; les candidats ne reçoivent plus "Les Mots de Vie" des lèvres mêmes de l'Éternel. Il ne reste absolument rien maintenant; auquel l'oeil de l'Être pourrait voir; autrement qu'une coquille vide, l'emblème externe d'une vérité intérieure, et les Êtres aujourd'hui appellent la "Maison de Dieu" par allégation, un tombeau. Par contre, aujourd'hui dans ces même lieux, bien que rarement, se tient surtout par certaines Églises Christiques des rites Syriens ou Grecque, des rituels de sacre d'Archimandrite: et lorsque ceux-ci sont des laïques, l'ordination des sept niveaux de la cléricature et ensuite de la prêtrise leur est donnée avant le sacre d'autorité, et ce en présence de trois Évêques; (selon les rites de l'Église Primitive) le tout suivit de l'Initiation aux Mystères.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Mer 01 Juin 2011, 19:56

J'ai aussi connaissance de la Pyramide de Falicon située à Nice oú se serait déroulé des cultes de l'Ombre. Sous cette pyramide se trouvait une grotte dont on dit:

Citation :
Culte pour une grotte

Quand à la grotte elle-même, et surtout la première salle souterraine, elle est indéniablement destinée à un culte. Quelques concrétions ont effectivement des profils humains et animaux. 7 marches y sont aménagées, ainsi qu’une petite plate-forme ayant probablement eut un usage d’autel. Culte mitraïque? Pourquoi pas! Cultes aux forces obscures et techtoniennes? Certainement! Par ailleurs la conjugaison des deux n’est pas incompatible même avec un culte qui deviendra dès l’apparition de la religion, celui des antiques matrones reconverties en vierges noires ou autres Notre Dame de “soubsterre”. De là à penser à quelques aspects hermétiques de l’Ordre du Temple, il n’y a qu’un pas!

http://www.france-secret.com/falicon_art.htm

La pyramide de Falicon







Au début du XIXe siècle Domenico Rossetti, un avocat italien, poète et voyageur enthousiaste, visitait la région au coucher du soleil et tomba en arrêt devant l'étonnant spectacle de l'envol de chauve-souris de l'anfractuosité d'une pyramide effondrée, dans la pénombre de la nuit tombante. Transporté par sa vision, il descend dans le gouffre dès le lendemain, explore une profonde grotte pleine d'antiques merveilles et, de retour à Turin, il chante sa nouvelle découverte dans un poème : La Grotta di Monte-Calvo et voilà le site lanc&eacute.



Domenico Rossetti
Depuis lors, des dizaines de visiteurs ont fantasmé sur la "Pyramide" et ses trésors, et voulu reconstituer son histoire. Les uns ont prétendu qu'elle était connue des Romains, qu'une pythonisse y officiait dans les effluves de soufre, de thym et de romarin, d'autres affirment qu'on y célébra le culte de Mithra.
S'inspirant des recherches de Sigismond von Haller (1937-1961) trop tôt disparu, Maurice Guinguand publia en 1970 un ouvrage à sensation : «Falicon, pyramide templière». Il estime que le pilier central de la grotte représente le Dieu de la Ratapignata qui aurait 4310 ans, et que la grotte serait un lieu liturgique d'une haute antiquité. Il suppose qu'au temps des Croisades, l'emplacement du gouffre avait été le lieu de refuge des pestiférés et lépreux revenant de Palestine et que la pyramide fut édifiée en 1260 par une "organisation à patronage ou participation templière".
La Légende dorée relate qu'au Moyen-âge, Étienne de Thiers (1048-1124) séjourna durant quelques mois au retour de Bénévent où il venait d'achever ses études, "reclus dans la grotte aux chauve-souris, sous une pyramide rocheuse, près de Nice." Ayant renoncé à tous ses biens, Étienne se retira par la suite dans un ermitage de la forêt de Muret, où il vécut en anachorète. Il fut canonisé en 1189 par le pape Clément III.

St Étienne de Muret et Hughes Lacerta
Le roman fantastique anglais de Dennis Wheatley, écrit au début des années 40 : The Devil rides out (Le diable part en randonnée), met en scène une secte secrète de satanistes dont l'épisode terminal horrible se déroulait en l'arrière-pays niçois. Les adorateurs du Diable, célèbraient leur rituel magique suprême, qui culminait par le sacrifice d'une vierge, vouée à Satan dès sa naisance, dans la "ténébreuse grotte des chauve-souris" (cave of the bats).
Cette grotte des chauve-souris n'a-t-elle existé que dans l'imagination du romancier ? Il se trouve que vers la banlieue nord de Nice, existe bel et bien (à la seule différence que le singulier se trouve employé), une "grotta della rapignata" (grotte de la chauve-souris, en dialecte niçois).

Pyramide de Falicon (1998)
Et la dite grotte ne manquera pas d'être davantage encore entourée d'une aura de mystère, si nous constatons qu'elle sert elle-même de soubassement à une petite structure monumentale énigmatique (étudiée par Robert Charroux et par Guy Tarade.
Quelle chose, donc ? Un modeste monument (ne vous attendez surtout pas à quelque chose d'imposant) appelé Pyaramide de Falicon, d'après sa silhouette. Cette bizarre structure, érigée à une époque incertaine (mais qui pourrait sans doute se situer vers la fin de la protohistoire) aura posé bien des interrogations que ne démentiraient ni Charroux, ni Tarade, malgré leurs si remarquables efforts pour les résoudre.

Une tradition locale
Mais il y a mieux, suivant une tradition locale, le célèbre mage britannique Aleister Crowley, lors d'un séjour sur le Côte d'Azur dans les années 30, aurait présidé tout un rituel de haute magie cérémonielle, se déroulant en deux parties : l'une dans un temple secret souterrain de l'O.T.O (Ordo Templis Orientis ou Ordre du Temple d'Orient), société secrète dont Crowley fut grand maître, l'autre en la Grotte de Falicon, celle de la Chauve-souris.


Aleister Crowley

Un étrange édifice
« A mon avis, affirme Serge Hutin, ce temple souterrain caché de l'O.T.O n'est nullement un mythe. Je me souviens qu'une amie bien chère (et plutôt bien informée de par ses fonctions de commissaire de la DST à Nice), m'avait montré dans le secteur un fort étrange petit édifice trapu, de forme géométrique (il comportait cinq faces) dont l'accès n'était nullement évident : pour l'atteindre, il fallait se frayer un chemin à travers une véritable petite jungle herbue qui s'épanouissait sur les vastes terrains vagues entourant la pyramide de Falicon.
Marie-Rose B. m'avait déclaré que le dit monument n'était sûrement pas «la tombe d'un jeune jésuite tué accidentellement dans les parages», pieuse version jadis répandue chez les habitants du secteur. »

Un temple souterrain
« Rien de chrétien dans sa sobre ornementation. Et, d'après mon amie, la porte métallique comportant un jour supérieur, ayant forme d'une étoile à six branches (le sceau de Salomon, l'hexagramme) était celle de «l'escalier descendant jusqu'au temple souterrain secret». Celui-là même où aurait officié le célèbre Crowley. Il serait intéressant d'aller faire l'état des lieux dans ce secteur de la banlieue nord de Nice ? »[quote]



Actuellement, il ne reste plus rien de la pyramide :



...alors qu'elle existait belle et bien :



http://stephane.vefblog.net/700.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Mer 01 Juin 2011, 21:37


Technologies extraterrestre dans les pyramides d’Égypte




Ecrit par ♫Gabriel☼ [Conscience Quantique]





D’énormes secrets, non révélés, sous Gizeh… ! Un archéologue
égyptien admet que les pyramides contiennent de la technologie
extraterrestre…





Le 28 novembre 2010, dans une déclaration choc, le chef du
Département Archéologique de l’Université du Caire, le Dr Ala Shaheen,
dit à un auditoire « qu’il pourrait y avoir une théorie comme quoi les
extraterrestre ont aidé les anciens Égyptiens à construire la plus
ancienne des pyramides d’Égypte, comme celle de Gizeh ». Interrogé par
Marek Novak, un délégué de la Pologne lui a posé la question à savoir si
la pyramide pouvait contenir de la technologie extraterrestre, ou même
un OVNI?
LE DR SHAHEEN, RESTANT VAGUE A RÉPONDU :
« Je ne peux pas confirmer ou nier, mais il y a quelque chose à
l’intérieur de la pyramide qui « n’est pas de ce monde ». Les délégués à
la conférence sur l’architecture égyptienne antique ont été choqués,
mais le Dr Shaheen a refusé de commenter ou d’apporter des précisions
sur l’ovni ou les extraterrestre.
LE PROJET ISIS
Fait étrange, il y a plusieurs années, en 1961, les Russes avaient
lancé un projet, le projet Isis, afin de récupérer les connaissances
cachées dans la grande pyramide. Ces connaissances auraient été stockées
dans une bibliothèque appelée la chambre des connaissances. Finalement,
les équipes russes auraient récupéré des documents, ainsi que le corps
d’un extraterrestre. Beaucoup d’entre vous ont sans doute déjà visionné
ce reportage (lien ci-dessous); je ne me prononcerai pas sur la réalité
ou pas de cette histoire, mais cela vient corroborer les dires du Dr Ala
Shaheen, et aussi ce que beaucoup soupçonnent de longue date. On sait
aussi, mais beaucoup moins, qu’il existe également sous les pyramides un
vaste complexe, et des vestiges gênants d’une science très avancée,
comme le prouve le Nexus n° 33.
LE SPHINX ET LES PYRAMIDES NE SONT QUE
LA PARTIE VISIBLE D’UN FABULEUX ICEBERG…

Dans son étude célèbre, Des Mystères, en particulier ceux d’égypte,
de Chaldée et d’Assyrie, Jamblique, un Syrien du quatrième siècle très
représentatif de l’École d’Alexandrie dans les matières mystique et
philosophique, rapporta cette observation au sujet de l’entrée de la
Grande Pyramide par le corps du Sphinx : cette entrée, aujourd’hui
obturée par le sable et les décombres peut être retrouvée entre les
pattes avant du colosse accroupi. Elle était autrefois fermée par une
grille de bronze dont seuls les Mages pouvaient actionner le mécanisme
caché. Elle était protégée par la vénération publique et une sorte de
terreur sacrée maintenait son inviolabilité mieux que ne l’aurait fait
une protection armée.
Dans le ventre du Sphinx étaient creusées des galeries menant à la
partie souterraine de la Grande Pyramide. Ces galeries s’entrecroisaient
le long du parcours vers la Pyramide avec un tel art que quiconque s’y
engageant sans guide retournait inévitablement à son point de départ.
Les antiques cylindres scellés des Sumériens racontent que la demeure
secrète des Anunnakis était « un lieu souterrain… où l’on pénètre par un
tunnel dont l’entrée est cachée par le sable ainsi que par ce qu’ils
nommaient Huwana… dont les dents sont semblables à celles d’un dragon et
la face, à celle d’un lion ».
Read the rest of this entry »
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Dim 05 Juin 2011, 08:56


Merci à vous deux pour vos recherches Marie et Douceur!
Je vous Ambrasse
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Lun 15 Oct 2012, 22:13

Égypte - la revelation des pyramides...

le synopsis du film :



La révélation des pyramides, est un documentaire (1h48) sur une théorie relative à l'origine de la construction des pyramides de Gizeh, le rapport avec le nombre d'or et l'architecture, les autres sites archéologiques, l'hypothèse selon laquelle Khéops aurait été construite de façon à avertir les hommes dans le futur.
« Comme tout le monde, je pensais que tout avait été dit sur la pyramide de Gizeh. Jusqu’au jour où j’ai découvert que des faits importants avaient été ignorés par les scientifiques.
Alors j’ai enquêté sans a-priori ni préjugés. Je voulais simplement comprendre comment la grande pyramide avait été construite. Mais cette quête m’a mené au-delà de ce que je pouvais imaginer.
Tout ce qui va suivre repose sur des faits réels. Cette recherche va nous conduire dans le temps sur les sites archéologiques les plus anciens de notre planète. »


A VOIR ABSOLUMENT!


Dernière édition par AMBRE le Lun 15 Oct 2012, 23:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 39
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Lun 15 Oct 2012, 22:38

J'ai vu ce reportage il a peu de temps et en effet il est " à voir ! "
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre   Lun 15 Oct 2012, 23:40

Oui MyrÂme,
le meilleur que j 'ai vu tout au long de mes 10 années de recherches largement partagées sur ce forum!


à découvrir dans le moteur de recherches du forum et

Citation :
""Le documentaire, en deux parties réunies, est basé sur le livre du même nom, de Jacques Grimault.
Patrice Pooyard, le réalisateur du film, nous guide à travers les sites les plus anciens du monde et demande à différents experts pourquoi et comment les pyramides ont été construites, mais ce n'est que le début de l'histoire.
Jacques Grimault a passé 37 ans de sa vie à chercher les secrets des pyramides d'Egypte ainsi que des autres grands sites archéologiques du monde. "Comme tout le monde, je pensais que tout avait été dit concernant la grande pyramide de Gizeh, jusqu'au jour où je découvris que des faits inexpliqués restaient ignorés par l'égyptologie. Alors j'ai enquêté, sans a priori ni préjugés. Je voulais seulement comprendre comment la grande pyramide avait été construite, mais cette quête m'a mené au-delà de ce que je pouvais imaginer. Tout repose sur des faits, cette aventure conduit à travers le temps sur les sites archéologiques les plus énigmatiques de notre planète, aux confins de l'origine de notre civilisation, pour enquêter. Que vous adhériez ou non à ses conclusions, une chose est certaine, jamais plus vous ne regarderez notre planète du même oeil", dit-il.




Depuis des siècles, les pyramides fascinent l'humanité et régulièrement, de nouvelles théories les concernant viennent s'ajouter aux nombreuses existantes.
Cette théorie du message d'avertissement repose sur l'hypothèse que la grande pyramide du site de Gizeh, Khéops, renfermerait un message d'alerte qui nous préviendrait d'un cataclysme à venir tel qu'un nouveau déluge prévu par les cycles astronomiques.
Selon la théorie, les pyramides auraient été construites par une civilisation avancée qui aurait été anéantie suite à une catastrophe planétaire. Elle aurait construit les pyramides afin de résister aux cataclysmes en laissant derrière elle un avertissement aux civilisations futures pour dire que ceux-ci se produisent par cycles, et pour qu'elles soient capables de décoder cette mise en garde avant qu'il ne soit trop tard. Plus tard, les égyptiens auraient trouvé les pyramides et les auraient utilisé pour les tombeaux de leurs Rois. Ainsi et selon cette théorie, la grande pyramide de Khéops nous raconterait deux déluges passés et un à venir
.""

Citation :
Que faire lorsqu'à l'âge de 15 ans on découvre par hasard la solution d'un problème qui a occupé sans résultat et sans espoir, les meilleures cervelles humaines depuis des siècles ?

Ce qu'il convient de faire : attendre ! Je me suis tu et j'ai attendu plus de 30 ans avant de parler et d'écrire, de peur de devoir porter pour le restant de mes jours une étiquette infamante collée au front ou on lirait ces mots : pyramidomane, présomptueux, délirant obsessionnel, pathologique, fatigant.....

POUR EN SAVOIR un peu plus surJACQUES GRIMAULT
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
 
La Pyramide est un authentique ordinateur de pierre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» quelle pierre pour la chambre?
» Pierre philosophale
» Le Rubis (pierre élément feu)
» Pyramide
» Bienheureux Frédéric Ozanam, Saint Pierre Claver et commentaire du jour "Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Elargir son Horizon-
Sauter vers: