ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Lun 28 Mai 2007, 16:59

ZODIAQUE DE DENDERAH
Le Grand Cataclysme des Egyptiens

Le temple de " Denderah " ( Tentyris en Grec ) est situé à 10 km au Nord des complexes de Thèbes et Louqsor. Ce temple, dédié à Hathor, est construit sur un site sanctuaire datant de l’époque de Kheops. Le complexe, d’époque gréco-romaine ( 1er siècle av JC ), est immense, bordé d’un lac Sacré et d’un sanatorium. Le 21 septembre 1799, poursuivant sa descente vers le Sud, l’armée de Bonaparte découvre le Temple de Denderah. En le visitant, ils découvrent fascinés un magnifique planisphère représentant les constellations. Ce plafond sera découpé et ramené à Paris où il est conservé depuis au Musée du Louvre.


Il y a quelques 10 000 ans, l'axe de la terre aurait basculé provoquant un glissement des pôles.
Cet évènement les Égyptiens, ( héritiers des Atlantes? ), l'ont appelé " Le Grand Cataclysme ".

Cette dalle de grès décorée d’un bas-relief provient du temple dédié à la déesse Hathor construit à Denderah, au nord de l’actuelle Louxsor. Elle appartenait au plafond de l’une des chapelles situées sur le toit du temple. La voûte céleste est représentée par un disque soutenu par quatre femmes, les piliers du ciel, aidées par des génies à tête de faucon. Sur son pourtour, 36 génies symbolisent les 360 jours de l’année égyptienne.



Puis on trouve des constellations, au nombre desquelles figurent les signes du Zodiaque. Pour la plupart, leur représentation reste proche de leur désignation. On peut ainsi facilement reconnaître le Bélier, le Taureau, le Scorpion, le Capricorne. D’autres ont une iconographie plus égyptienne : le Verseau est représenté comme le dieu de l’inondation Hapy, tenant deux vases d’où jaillit de l’eau. Certaines planètes figurent en association avec des signes : Vénus derrière le Verseau, Jupiter près du Cancer, Mars sur le dos du Capricorne.

Au centre figurent les constellations du ciel du Nord, dont la Grande Ourse, représentée sous la forme d’une patte avant de taureau. La disposition de ces corps célestes a permis de proposer une date d’exécution : entre 150 et 50 avant J.-C.

Ci-contre: Représentation illustré du zodiaque de Denderah (image cliquable)


Cette représentation d'un zodiaque circulaire sur le toit d'une des chapelles est le seul de l'Egypte ancienne. Les constellations sont dans l'ordre que nous connaissons et les signes sont associés à des divinités: le Bélier et Amon Dieu suprême représenté par un bélier aux cornes recourbées; le Taureau et Apis symbole de fertilité, Dieu Funéraire et incarnation de Ptah; Les Gémeaux; le Cancer et Anubis; le Lion et Osiris; la Vierge et Isis; la Balance; le Scorpion ; le Sagittaire ; le Capricorne ; le Verseau ; les Poissons et Nephtys.

Les représentations du Zodiaque en Egypte n’apparaissent qu’à l’époque gréco-romaine. Elles mêlent des éléments d’origine mésopotamienne, comme le poisson-chèvre du Capricorne, et la théorie selon laquelle les associations entre planètes et signes du Zodiaque influencent la destinée des hommes. Ce monument est un reflet du mélange d’éléments culturels égyptiens et des théories astronomiques et astrologiques grecques et babyloniennes qui s’est produit à partir du IIIe siècle avant J.-C. Le temple actuel est parfaitement conservé.


Il y a quelques 10 000 ans, l'axe de la terre aurait basculé provoquant un glissement des pôles, créant un cataclysme planétaire. Cet évènement les Égyptiens, ( héritiers des Atlantes? ), l'ont appelé " Le Grand Cataclysme ". L'observation du zodiaque de Dendérah, prouve que les egyptiens avait connaissance de ce déluge. Afin que nul n'en ignore, ils ont pris la peine de le graver, de le peindre et de le sculpter dans les temples, notament dans le temple de Dendérah. Ce zodiaque est infiniment plus vieux que celui du Louvre, daté aux environs de 50 / 150 ans avant JC qui est en fait la sixième reproduction. Cette astrologie prenait en compte le mouvement de précession des équinoxes, redécouvert par Hyparque ( mathématicien grec ), environ 150 ans avant JC.

Le point vernal ou 0° Bélier équinoxe du printemps, est ainsi appelé parce que ce mot vient du latin " Vernales " qui signe Printemps. Ce point vernal se déplace, dans le sens des aiguilles d'une montre, à raison de 1° tous les 72 ans, II détermine donc une grande année cosmique de 360° x 72 ans = 25920 ans. Chaque signe du zodiaque valant la douzième partie de la circonférence soit 30c', ce qui correspond à chaque mois terrestre, devient alors un grand mois cosmique de 360° x 72 ans = 2160 ans. En partant du point zéro le Bélier qui est à gauche dans le zodiaque, cela donne : Bélier 2160 ans + Taureau 2160 ans + Gémeaux 2160 ans + Cancer 2160 ans = 8640 ans. La date du déluge: 9792 - 8640 = 1052 ans. Puis si l'on ajoute ces 1052 années à 8640, nous pouvons voir que l'événement s'est produit quand le point vernal venait de dépasser le milieu du signe précédent, le Lion. D'où la présence du lion sur ce zodiaque.

Parmi les signes du zodiaque de Dendérah, on peut voir un lion sur un bateau, et sur l'arrière de ce bateau, à la queue du lion, un adolescent. Les Égyptiens avaient parmi leurs nombreux symboles " la barque sacrée ", le symbole du temps, de son écoulement et de la navigation des vivants et des morts.

Cette représentation peut signifier que les grands prêtres astrologues " Atlantes " avaient prévu la disparition de leur terre de l'Atlantide et avaient imaginé de construire de grandes barques pour se sauver, en emportant les trésors de leur immense connaissances. Les prêtres Atlantes se perpétueront dans les grands prêtres Égyptiens. La disposition des pyramides suggère ce lien avec l'Atlantide.

Si bon nombre de ces grandes barques disparurent dans la traversée, certaines arrivèrent à bon port, sur les côtes de l'actuel Maroc, aux environs d'Agadir ( de vieilles traditions marocaines en attestent ). Ceux qui échappèrent au " Grand cataclysme " mirent longtemps à trouver une nouvelle terre, le nouveau " coeur de dieu ". Il leur fallut traverser l'Afrique, jusqu'en Égypte où Dieu leur fit signe, en projetant sur terre, dans le delta du Nil, une énorme tache lumineuse en forme de triangle. II est facile de comprendre que cette tache lumineuse, émane de Sirius, étoile principale de la constellation du Grand Chien.


Les Égyptiens vont accorder à Sirius une place considérable dans leur système de calcul du temps ( son apparition annuelle qu'ils savaient parfaitement exacte annonçait les crues du Nil ); mais aussi, à travers cette forme lumineuse, ils trouvèrent une autre forme de vénération de la divinité, et construisirent des Pyramides, qui ne sont pas autre chose que quatre triangles accolés se rejoignant en un point de Centre, le sommet. L'univers de l'esprit, dieu, esprit ordonné et non par hasard, Dieu Grand Architecte de l'Univers, siège au sommet du triangle, donc de la Pyramide, là où il n'y a de place que pour Un. Les Atlantes savaient ces choses et les ont transmises aux Égyptiens, qui eux-mêmes, nous les ont transmises.



Le Grand Cataclysme se déroule pendant l'ère du Lion, aussi les égyptiens ont ils gravé deux lions dos à dos entre eux, le soleil coincé entre l'hiéroglyphe du ciel l'un vers le haut, l'autre vers le bas, c'est à dire le ciel d'avant et le ciel d'après. L'adolescent repésente surement l'humanité très appauvrie après le déluge.


Selon les lois de la mathématique et de la physique, la Terre ne peut subitement tourner dans l'autre sens à cause de la conservation du moment cinétique ( c'est ce qui fait qu'une ballerine tourne plus vite quand elle raproche ces bras le long du corps ). Il faudrait une collision violante pour que ça se produise ou l'arrivée d'une planete dans notre systeme solaire (la planete Nibiru des sumériens?) dereglant tout sur son passage. Une inversion des pôles est alors plus probable qu'un changement de rotation.

Voir: Le Cycle Destructeur

Il y a quelques 10000 ans, l'axe de la terre aurait donc basculé provoquant un glissement des pôles et un cataclysme planétaire. La disposition des pyramides suggère un lien avec l'Atlantide. Des scientifiques ont en effet découvert que les pyramides d'Egypte étaient disposées suivant un schéma correspondant exactement à celui d'une zone de la constellation d'ORION, telle que celle-ci apparaissait en 10450 avant J-C, c'est à dire bien avant les débuts de la civilisation égyptienne... mais à une époque pouvant être celle des Atlantes.

Voir: L'Atlantide





Sources: artchives.samsara-fr.com ou [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par AMBRE le Ven 03 Jan 2014, 10:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Lun 28 Mai 2007, 17:02

Le premier calendrier astronomique est égyptien.

Afin d’annoncer le retour de Sirius et son lever héliaque dans le ciel du Sud, les prêtres constituèrent 2 calendriers.

Le premier calendrier, celui régissant le temps des hommes, était constitué de 12 fois 30 jours comme autant de lunaisons dans l’année. Il y était ajouté 5 jours épagomènes où le temps n’était pas décompté; le temps suspendait son vol.

Ces 5 jours était l’occasion de célébration et d’offrandes envers les dieux. Le retour annuel de Sirius qui s’élevait au jour près 40 minutes avant le Soleil annonçait en effet les crues miraculeuse du Nil, fruits des pluies d’hiver sur les plateaux du pays de Pout, la trop lointaine Abyssinie.

Mais l’imprécision de ce calendrier de 365 jours nécessita un second calendrier , le calendrier des dieux pour que les prêtres puissent annoncer précisément le retour d’Hathor, la déesse Sirius, fille d’Atoum, le Soleil Couchant.
suite sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Temps cyclique - temps linéaire / La théorie du dédoublement   Mar 29 Mai 2007, 09:28

La théorie du dédoublement

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

voir la vidéo ici
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Lié à un cycle solaire et une propriété essentielle du temps, un dédoublement nous fait vivre dans deux temps différents, donnant ainsi la possibilité d’anticiper notre meilleur futur et de choisir les moments favorables pour chacune de nos actions. Des échanges permanents d’informations avec celui qui nous « dédouble » permettent de contrôler le hasard dangereux mais passionnant et d’éviter une prédestination sécurisante mais étouffante.

Avec l’apparence de la continuité, le temps ne s’écoule que de temps en temps.

Comme la masse, l’espace ou nos cellules, il est plein de vide. La dilatation de ce vide l’accélère, rendant disponible un autre temps de vie plus rapide qui nous permet d’expérimenter le futur. De ce fait, l’inconscient n’est que du conscient dans des moments si rapides qu’il reste hors conscience. Il modifie cependant notre présent instantanément. Par ignorance, nous ne contrôlons pas cette partie vitale de notre être, dédoublée dans un temps différent. En sachant comprendre et utiliser notre dédoublement, nous pouvons optimiser nos possibilités futures, tout en restant libres d’agir à notre guise dans notre temps présent.



La discontinuité du temps a pour but de nous procurer des d’informations permanentes dans des « ouvertures temporelles » imperceptibles qui nous arrivent sous la forme d’intuitions, de suggestions et de prémonitions.

Notre corps est obligé de suivre ces instructions pour obtenir son équilibre vital.



En les ignorant, nous développons un stress avec son cortège inévitable de soucis, d’angoisses, conduisant à des désordres physiques ou psychiques.

En les suivant, nous pouvons déceler les problèmes à l’avance, prévoir les solutions, trouver les projets utiles ou indispensables, en abandonner d’autres sans regret.



Sans jamais nuire à la liberté de chacun, elles nous permettent de bâtir un futur potentiel agréable et de donner un but précis à chaque instant de notre vie.

Une connaissance perdue



Les vieilles civilisations (sumérienne égyptienne, grecque, sémite) devaient connaître la transformation de dédoublement.

Un observateur initial restait indivisible dans son espace tout en devenant un observateur dédoublé dans un trou de son temps, elle-même dédoublée dans un trou de son temps, formant ainsi une "triple alliance" d’informations (passé, présent, futur) dans sept horizons emboîtés (1er, 4ème, 7ème).

Le dédoublement impose sept horizons : c’est sa caractéristique essentielle. Il est donc normal de retrouver cette notion dans tous les écrits anciens, par exemple dans la triade pythagoricienne (monades = 1, quaternaire = 4 et septénaire = 7).
Cela ne signifie pas que la théorie du dédoublement était encore considérée comme une certitude scientifique. Elle était sans doute devenue mystère religieux ou ésotérique.

Nous en avons pour preuve les épicycles de Ptolémée qui sont une caricature enfantine des spinbacks dans le système solaire. Ce savant du siècle avant J.C. était un compilateur incompétent. Il faisait rouler des sphères virtuelles les unes sur les autres sans trop en comprendre l’utilité.

Une autre preuve concerne les sept planètes des alchimistes. Le système dual planétaire associe bien les planètes deux à deux en formant sept horizons successifs.

Les adeptes de Mithra au début de notre ère puis les alchimistes ont pensé à tort que ces sept horizons étaient le Soleil, Mercure, Vénus, la Lune, Mars, Jupiter et Saturne, seuls « luminaires » observables dans notre ciel.

Tout le monde connaît les « six jours » de la Bible et le septième jour de juxtaposition des horizons qui termine le dédoublement par un échange final.
voir aussi
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


à propos de
Philippe Bobola :
physicien et biologiste, membre de l'Académie des Sciences de New York, dirige une équipe de biophysique au Laboratoire de Bio-informatique et Biotechnologie, auteur de nombreuses publications en physique, biophysique et biologie.
1 - « Le dédoublement du temps ou le pointillisme temporel » Le temps s'écoule-t-il d'une façon continue c'est à dire est il de nature homogène ? Une théorie scientifique ( The Doubling Theory) montre que l'écoulement temporel est en fait discontinu et suceptible d'accélération et de décélération. Nous sommes actuellement dans une période d'accélération de cet écoulement. Ceci entraine un certain nombre de conséquences, qui nous amènent à reconsidérer les catastrophes naturelles et l'affinement des perceptions d'informations (chanelling) sous un angle nouveau. Nous sommes en mesure d'agir collectivement sur cet écoulement . Le troisième souffle de la physique consitera à révolutionner la nature du Temps ! Le temps c'est de l'énergie !


Partage à la demande de monsieur Garnier Mallet

Citation :
Madame, Monsieur,
Vous trouverez sur le site [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] une nouvelle vidéo qui a été prise lors de la conférence que j'ai donné à Paris en juin 2007. Cette vidéo porte en particulier sur la Théorie du dédoublement et la Science.

D'autres suivront, toutes mises en ligne et annoncées sur le site
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Elles porteront sur :
- La théorie du dédoublement et le double - La théorie du dédoublement et les traditions anciennes.
Le lien vers les 4 parties de la conférence consacrée à la science
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Bien à vous.
Jean Pierre Garnier malet <A class=postlink href="http://antahkarana.forumzen.com/mailto:contact@garnier-malet.com">[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par AMBRE le Mar 19 Juin 2012, 19:18, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Mer 13 Juin 2007, 09:51

Merci à toi Ambre,

Il est intéressant de constater que les scientifiques commencent à aborder l'être d'une façon plus intelligente que par le passé.

Mais il ne s'agit que de l'émergence d'une nouvelle représentation du système des chakras à la sauce quantique...

Son fameux double avec lequel nous pouvons commencer à communiquer par des accélérations temporelles n'est jamais que la partie supérieure du système des chakras: un ensemble de capteurs de conscience sur le plan collectif permettant de colllecter des informations globales et synthétiques, ce qui forme l'intuition. Tout comme lorsque Deepak Choprah parle de guérison quantique et de franchissement du seuil quantique corporel, il ne parle que de cela aussi.

Ce double est la partie collective de notre identité personnelle

Quant-au troisième larron de la "triple alliance", c'est l'éternel potentiel lui-même... présent au centre, entre les Flammes Jumelles

Citation :
S’équilibrer contribue à équilibrer les autres et même la planète qui, du seul fait de notre ignorance, se déséquilibre.

Cela est très vrai selon moi! Franchir le plus souvent possible la barrière quantique en méditation (extase vibratoire) est un puissant ressourcement qui peut avoir un effet planétaire. J'ai fait une traduction d'un intéressant channel de Kryeon qui va dans ce sens.

Je renvoie aussi à mon article "L'Acte Reproducteur" en ce qui concerne le "pointillisme temporel":

[url][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][\url]



Citation :
... formant ainsi une "triple alliance" d’informations (passé, présent, futur) dans sept horizons emboîtés (1er, 4ème, 7ème).

Le dédoublement impose sept horizons : c’est sa caractéristique essentielle.


Nous retrouvons les 7 niveaux de chakras avec en position 1, 4 et 7 toutes les Alliances structurelles:

1 Base
4 Coeur
7 Coronal

Ceci confirme mon idée selon laquelle 7 suffit pour tout représenter et expliquer.
Les éventuels niveaux perçus ou considérés au-delà ou en-deçà des 7 principaux ne seraient alors que des niveaux extériorisés des 7. Leur extériorité serait en quelque sorte illusoire, et ils seraient dès lors destinés à réintégrer les 7 principaux.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Mer 27 Juin 2007, 12:19

Quelques extraits :


"Le Temps est une succession de gouttes de temps séparées par du vide…"

" Les Sumériens, les Égyptiens avaient la connaissance de cette loi de dédoublement de l’espace et du temps appelée loi de l’Alpha et de l’Oméga.."



"Selon la loi de dédoublement de l’Espace et du Temps, imaginez que vous puissiez accélérer le temps,... Celle-ci pourrait permettre de se créer un futur potentiel pour voyager dans le temps et revenir avec la connaissance d’un futur.."



" Nous serions en train de fabriquer un futur potentiel d’un autre nous qui serait dans un temps ralenti "

"...Donc nous pourrions utiliser les prémonitions et intuitions "

"les rêves et les temps dits d inconscience,nous entrainent toujours dans de longs voyages indispensables ,où nous trouvons le meilleurs équilibre posible..."

" La vie ne devrait être qu’une recherche d’équilibre entre le futur qu’on est capable de créer et le passé que nous avions avant de naître. "


" plus nous allons penser des choses dramatiques plus nous allons vivre des choses dramatiques... "

"ce que nous croyons etre des légendes d autrefois,pourraient devenir les tristes réalités de demain.A la fin d un cycle,les créatures évacuent les lieux dangereux,d autres inconscients et ou téméraires,s y laisse enfermer.Nous étions de celles là.Or la connaissance de la loi du temps nous permet de comprendre que le futur ne nous entrainera dans le chaos que si nous même nous le construisons et l acceptons dans chacune de nos pensées...

Cependant,il est bon de comprendre la marche du temps lorque
l occasion de sortir du trou se présentera enfin...
pour les créatures imortelles,c est un lieu infernal où l on vit dans la peau d un animal mortel,oubliant peu à peu le lien avec notre double.
LUI seul est encore dans la Lumière créatrice,ses informations peuvent donc nous sortir de notre misère actuelle.
Il ne posède pas la Vérité universelle,mais la nôtre,qui n est pas celle des autres et qui de ce fait,nous oblige à abandonner tout prosélytisme et sectarisme!"



« Angelos signifiait le Messager du Temps »...

l Anthropos,qui signifie en grec "l Homme",est le brouillon de l Ana-g-elos à la fin des temps.
en effet,ana-g-elos du troisième temps( en grec:g=3) devient au neuvième temps (en grec:th=9) l Ana-th-ropos car "ropos"signifie le broullion ou la pacotille qui se perfectionne à chaque fin des temps.
:50:

extrait de "Le double...comment ça marche?"
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Mer 27 Juin 2007, 12:25

Citation :

1. Les origines de la Magie Cérémonielle : Néo-Platonisme et les magiciens de la Renaissance.

La vision du monde du magicien cérémoniel à la Renaissance ou à l’époque des Lumières provient pour une grande part de Platon (428-348 avant JC) et du Néo-Platonisme tel que développé par Plotinus (205-270 après JC). Cette vision du monde n’était pas essentiellement différente de celle de l’église Catholique. Elle était très patriarcale et c’est seulement le « Bon sens » ou la raison/l’intellect qui forme l’image du divin « Logos » ou Dieu. La tâche principale du magicien (mâle) est de se libérer de ses pulsions instinctives (le néoplatonisme était lourdement influencé par les principes stoïques) et des sentiments. L’église catholique avait développé une hiérarchie riche « d’anges » et de « démons », d’ailleurs la signification de ces mots s’est transformée. A l’origine, le mot grec « angelos » signifiait messager et le mot « daïmon/daïmonios » signifiait l’esprit le plus élevé. Dans le contexte catholique cependant, le nom d’ « ange » fut donné à ces esprits les plus hauts restés « loyaux » envers Dieu et donc « bons », tandis que les « démons » l’avaient trahi et étaient donc « mauvais ». Dans un sens, ces démons sont devenus des personnifications des besoins instinctifs mauvais que le mage devait « maîtriser ».

Note :
Si nous rendons le mot "angelos" à sa signification d'origine "d'énergie-messager" (en quelques sortes de la même façon que le concept de particules "messagères" selon certaines forces dans la mécanique quantique), ces "anges" peuvent être employés dans un contexte païen, Wiccan. Ainsi on peut voir "Michel", "l'ange" du Soleil, comme "l'énergie-messager" du Soleil.
approche de la Wicca
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: MESURE DU TEMPS...   Dim 23 Sep 2007, 22:38

Bonjour à tous,

Bon, je m’essaie à ce topic, en espérant des réponses, s’il en est...
sur la mesure du temps...

Au sujet de la 'théorie du dédoublement', un développement avant ma question:

Lequel démarre avec un remerciement à Ambre pour ses infos sur le jour de la conférence ce vendredi 21 septembre, sur 'le double' que je suis allée écouter de Jean-Pierre Garnier-Malet, physicien auteur de ‘La Théorie du Dédoublement’
voir sur antahkarana le lien:
http://antahkarana.forumzen.com/Annonces-stages-conferences-evenements-f16/Jean-Pierre-Garnier-Malet-t256.htm
et
une conférence de lui-même sur le site de ere nouvelle, un peu longue à lire pour ceux qui ont peu de temps disponible, mais des plus passionnantes, car sa théorie bouleverse notre conscience actuelle du monde (et de l’Univers) et nous engage à revisiter nos comportements:
http://www.erenouvelle.com/newsthed.php


Sa conférence du vendredi 21 septembre a été filmée.
C'est un choix volontaire de sa part. Il nous a fait savoir que la (?) vidéo qui circulerait actuellement sur internet (après avoir disparue de la circulation) aurait été truquée (sic!), et qu'on lui ferait tenir des propos qui ne seraient pas les siens; et qu'une personne tenterait de se réapproprier 'sa théorie du dédoublement'. Laquelle est une théorie argumentée, formulée mathématiquement, scientifiquement.

JP Garnier-Malet est très intéressant à écouter, et ses propos amènent des tonnes de questions... impossible à poser devant un parterre d'inconnus. Et de toutes les façons, en une heure de temps, lui-même disait que les réponses ne pourraient-être que frustrantes car pas développées.

Pour lui, la 'formule' du 'Un mais Deux, Deux mais UN' qu'il a recensé dans les textes bibliques, grecs et egyptiens ramènenent tous au double (de soi) qui voyage dans les temps potentiels du futur (mémoire du passé)... Nous-mêmes étant dans le présent... Le temps n'est pas linéaire.
Pas de flamme jumelle apparemment dans sa théorie prouvée scientifiquement, calculée...
Et pour lui, vivre exclusivement au Temps présent, dans l'instant T, sans projection mentale de son double dans le futur pour nous apporter les réponses dans le temps présent de notre futur, revient à être mort... (j'aurai bien aimé un développement à cela!!).

Les sept chakras ou noeuds correspondent aux sept temps (boucler) définis aussi par les anciens, par lesquels les temps, vortex nous traversent... (si j'ai bien compris, et la aussi beaucoup de questionnements).
Il a parlé de l’aura aussi, par rapport au fait que les maladies sont des noeuds suite à des non-réponses positives de son double (mais sur cette dernière phrase, je vous enjoins à la vigilance, car je n’ai plus le souvenir exact de ses propos, et là encore, mériterait un long développement.)...

Il y a selon lui, totale connexion avec son double au moment du sommeil paradoxal, et il est donc capital de s'endormir en se connectant à lui (qui entre dans le corps du soi) pour obtenir les réponses positives à son devenir...
Et il le répète, nous vivons la fin des temps (boucle) actuellement, qui nous permet avec toutes ces ouvertures temporelles de nous connecter pleinement à notre vrai 'soi' et interférer sur notre futur pour notre bonheur. (Penser positif, et se visualiser dans les meilleures situations possibles, sans atteintes à autrui, et sans jamais s'occuper du double des autres envers lesquels il est de notre devoir de ne pas intervenir dans les futurs potentiels). Cela éviterait au monde un sort dramatique en pensant positivement...
Il expose aussi cela avec cette grande irruption solaire qui a eu lieu il y a quelques années et offre des ouvertures. Il 'prédit' de nouvelles planètes (mais il n'a pas développé)...
Il va loin, puisqu'il revendique le fait que le changement climatique lié à l'effet de serre ne serait pas du à la dégradation de la coucle d'ozone par facteurs de polluants humains (ou autre, vous verrez la vidéo un jour!!)(même s'il est sage de ne pas polluer) mais au fait que le Monde actuel n'est plus dans la spirale (dirai-je) de la voie ‘spirituelle’ connectée à son futur et donc la Terre se révolte et bouge...
Il argumente cela en disant que les deux glaciers sur mars (où l'humain n'intervient pas) sont en train de fondre.

Pour lui, une 'bonne voyante' est une voyante qui ne voit pas notre avenir car elle le répare... (négatif en positif?)
Mais sur ce point là aussi j'aurai aimé un long développement...

Ce ne sont là que quelques bribes de toute sa passionnante conférence... En espérant ne pas trop m'éloigner de ses propos. A prendre avec modération en attendant sa vidéo (quand?!) sur internet...

C'est très riche, tout ce qu'il expose. Et fait poser beaucoup, beaucoup de questions...



J’en viens donc à ma question directe:

Cela fait quelques jours que le Ciel (selon moi) ou mon double (selon Garnier-Malet) me dit 'Clepsydre', bien avant d'aller écouter le physicien.
Du coup, aujourd'hui je me suis penchée sur la question car je ne connaissais ni ce terme (n’étant pas une encyclopédie sur pattes), ni sa fonction.
Dans mon inconscient, sans savoir pourquoi, j'associais ce mot au papillon (théorie du chaos?!)...
Je suis un peu sciée d'apprendre qu'il s'agit d'une mesure du temps créée sous l’égypte ancienne...
(définition et liens à la suite)

Auriez-vous une connaissance plus ésotérique de cette mesure du Temps dans l'Egypte ancienne, qui m'amènerait à décrypter ce que le Ciel essaie de me faire comprendre...
Même si cela est lié à ma propre maîtrise du Temps ou des Temps, et à ma perception de l'infiniment petit pour se déplacer dans l'espace ou les temps...
Mais j'aimerai comprendre un sens peut-être caché qui éclairerait ma lanterne...

Je cherche aussi à comprendre le lien entre le point zéro et l’Infini, même si Ambre a offert une piste dans l’un des ses derniers topics...

J’espère ne pas être trop confuse... aborder la notion de Temps en cette fin des Temps, que ce soit reconnexion avec son double et/ou sa FJ, amène une foule de questionnements pour ma part...

Merci d’avance à vous!!!
:76:

Amicalement

Julia

:55:


Définition de la clepsydre suit:


http://membres.multimania.fr/clepsydre1/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Clepsydre


Citation :
Histoire

Le mot clepsydre provient du grec « κλεψύδρα » (klepsudra) et repris par le latin « clepsydra ». Ce nom fut formé à partir de κλεπτείν (kleptein), qui signifie dérober, et de ΰδωρ, ΰδατος (hudôr, hudatos), qui signifie eau. Il serait également associé à la source Clepsydre dont l'eau alimentait la clepsydre de l'Agora à Athènes qui possédait deux cylindres superposés et se vidait en 24H.

La plus ancienne clepsydre découverte est celle de Karnak, en 1904 (elle est aujourd'hui exposée au Musée du Caire). Elle date d'environ -1400 et fut réalisée sous le règne d’Aménophis III. Elle se présente sous la forme d'un simple bol conique, ayant un orifice à sa base, servant à l'écoulement de l'eau. La mesure du temps se faisait à l'aide des graduations se trouvant à l'intérieur du bol. On estime que les premières clepsydres ont été créés en Égypte vers -1600. Ce genre de clepsydre était à remplissage unique et sa précision de l'ordre de 5 à 10 minutes.

Le principe de la clepsydre a également été utilisé par les Amérindiens.

Ce sont les Grecs qui améliorèrent la précision de la clepsydre vers -270. En raison de la baisse du niveau de l'eau, la pression à la sortie du bol se réduisait et le débit avec elle. Cela occasionnait un perte de précision. Les Égyptiens remédièrent à cela en graduant en conséquence les bols en fonction du niveau. Ils avaient également utilisé des bols en forme de cône, pour atténuer le problème de la pression. Mais la précision n'était toujours pas assez bonne. Pour maintenir la précision, il faut que le débit en sortie soit constant. Pour cela, l'inventeur grec Ctésibios imagina un système utilisant le principe des vases communicants et de la soupape. Il réussit ainsi à maintenir le niveau de l'eau constant.

Les clepsydres les plus perfectionnées ont été celles réalisées par les Arabes et les Chinois. En 807, le calife de Bagdad offrit à Charlemagne une clepsydre mettant en branle des automates. Ce genre de clepsydre avait une vocation décorative plus qu'utilitaire. Et en 1088, l'ingénieur Su Song fit construire une clepsydre de plus de 10 mètres de haut in Kaifeng, Chine.


Utilisations

La clepsydre fut utilisée pour mesurer de courtes périodes,comme :

* la durée d’un discours ou d’une plaidoirie en Grèce
* les durées des gardes dans la légion romaine
* la durée de moments courts lors d’expériences, comme celle de Galilée en 1610 sur la chute des corps

La clepsydre fut aussi utilisée pour mesurer le temps lorsqu’il faisait nuit, ou lorsque les conditions météorologiques ne permettaient pas l’utilisation des cadrans solaires.


Principe

La clepsydre fonctionne sur le même principe que le sablier. C'est l'écoulement d'une certaine quantité d'eau qui fixe la durée écoulée.

Les premières clepsydres se présentent sous la forme d'un bol, avec un trou à leur point le plus bas, permettant l'écoulement de l'eau. C'est à l'aide des graduations à l'intérieur du bol que le temps écoulé est déterminé.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Lun 24 Sep 2007, 10:06

Julia ,merci de nous faire partager ta réflexion suite à cette conférence.

je me suis empressée d écrire à Monsieur Garnier suite à ta demande privée d hier soir...j avais moi même quelques questions en suspend sur les "enfants indigos"(suite à un entretien avec lui) et ce qu il a exposé sur sa théorie "des flammes jumelles" est tres interpellant ...comme tu le soulignes aussi!
Il y a dans les écrits et les dires de monsieur Garnier une part "indéfinisable" qui me parle,ou à mon double, peut être,n y connaissant rien en physique quantique...
Sa vision est optimiste ,ce qui est rare de nos jours et même s il est décrié et voir meme qualifié de sectaire,je trouve sa démarche intéressante !

Cependant,j ai trouvé lors de mes recherches il y a un an,ce post sur un autre forum que je garde à l esprit:

Citation :
Le raisonnement scientifique se dérive selon deux méthodes : la déduction et l'induction.
La déduction est un raisonnement purement logique partant de prédicats (axiomes) et arrivant à des conclusions (théorème). Même si certaines lois logiques sont encore sujettes à controverse (le tiers exclu), globalement, on peut considérer que la déduction est un raisonnement accepté par tout le monde. Si on n'est pas d'accord sur la déduction, alors tous les résultats scientifiques actuels sont bons pour la poubelle. Quelques exemples :
- si une propriété est vraie pour tout x, alors elle est vrai pour un x particulier
- si on a démontré A et qu'on a aussi démontré que A->B, alors on peut en déduire que B est vraie.
Les démonstrations automatiques par ordinateurs utilisent l'universalité de ces déductions logiques élémentaires. La limite d'indécidabilité nous emmenerait trop loin, mais les plus curieux pourront y jeter un coup d'oeil. Révélations assurées...
L'induction est très différente. Elle part de constations de "similarités" entre des lois physiques, mathématiques, etc. A partir des ces similitudes, l'induction consiste à émettre l'hypothèse qu'une synthèse soit possible pour expliquer les phénomènes par une loi unique "plus simple" mais surtout plus abstraite. La théorie des espaces vectoriels de Peano, La gravitation universelle de Newton, la relativité d'Einstein sont des inductions. L'induction suit toujours les étapes suivantes :
1- Constatation de similarités à priori entre lois
2- Création d'une nouvelle théorie plus générale pouvant unifier les lois
3- Déduction à partir de la théorie de nouvelles propriétés ou lois
4- Vérification expérimentale des lois déduites pour valider la théorie

Ainsi, même si la déduction est irremplaçable en sciences, c'est l'induction qui fait avancer la connaissance. Les plus grandes découvertes sont des inductions, car elles font intervenir l'intuition des génies. Découvrir un isomorphisme entre deux structures mathématiques apparemment complètement différentes est la plus belle découverte pour un mathématicien et bon nombre de physiciens théoriciens cherchent à unifier les 4 forces fondamentales.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La déduction logique se fonde sur des axiomes ou des définitions, et ne produit que des résultats tautologiques, c'est-à-dire déjà inscrits dans les prémisses, des conséquences de la loi. La valeur de ces résultats est bien entendu fonction de la rigueur avec laquelle ils ont été obtenus.

L'induction en revanche génère du sens en passant des faits à la loi, du particulier au général.

En ce sens, la déduction logique ne produisant aucune nouvelle connaissance, au sens où les propositions déduites sont virtuellement contenues dans leurs axiomes, elle est par conséquent analytique ; au contraire, l'induction enrichit la conscience de nouveaux faits : elle est alors synthétique.


et ceci extrait :

Méthode (du grec methodos, recherche, perquisition). - On nomme communément méthodes les divers procédés par lesquels l'esprit arrive à découvrir ou à démontrer une vérité, les différentes séries d'opérations qui y mènent, l'ordre qu'il faut suivre soit dans la recherche de cette vérité, soit dans son enseignement. Ces procédés varient suivant la nature des objets à connaître; mais leur différence tient à ce qu'ils sont plus ou moins conformes a celui qu'il est dans la nature de notre esprit de suivre, et qui atteint le mieux le but de la méthode, qui est de substituer une, idée claire, exacte et complète, à une notion confuse, sperficielle et incomplète.
Quel que soit l'objet de nos recherches, notre esprit n'a que trois moyens d'étude à sa disposition : l'observation, l'induction et la déduction. Cependant l'induction et la déduction méritent seules le nom de méthodes. En effet, par, l'observation, nous n'atteignons que des faits isolés. L'observation, soit interne, soit externe, soit pure, soit expérimentale, fournit simplement les matériaux de la science, et ne saurait constituer cette dernière. Notre esprit ne parvient à la connaissance scientifique qu'à l'aide de l'induction et de la déduction. Par l'induction, nous nous élevons à la connaissance des faits généraux ou des lois; elle aboutit à la synthèse, qui est une recomposition de ces faits. Par la déduction, nous descendons du général au particulier; elle aboutit à une décomposition, c.-à-d. à une analyse. Par l'analyse, l'esprit perçoit volontairement l'objet, s'y applique, le distingue de tous ceux qui l'entourent, et le décompose.

En examinant ces faits et les rapports qu'ils ont entre eux, on reconnaît que l'ordre dans lequel ils se présentent est invariable, qu'aucun d'eux ne rentrait être déplacé. Cette succession constante des faits, qui amènent la connaissance réfléchie, en constitue la lui, et cette loi n'est autre chose que la méthode naturelle. L'analyse ou décomposition, et la synthèse ou recomposition, ne sont pas deux méthodes à proprement parler, mais les deux parties nécessaires et inséparables de toute méthode, deux approches des faits, et, de plus la synthèse ne vaut que ce que vaut l'analyse, puisqu'elle donne une connaissance de l'ensemble dont l'analyse doit lui fournir toutes les parties.

Chacune de ces approches est plus particulièrement appropriée à tel ou tel ordre de recherches. L'induction est la méthode presque exclusive des sciences physiques et naturelles, tandis que la méthode déductive convient plus spécialement aux sciences mathématiques et philosophiques. La première constitue aussi l'instrument propre des découvertes, et la seconde celui de l'enseignement.


Néanmoins on peut dire qu'au fond les deux approches sont inséparables, car elles se vérifient l'une par l'autre. A ce propos, il importe de remarquer que la plupart des philosophes modernes les nomment d'après leur point de départ, et que les scientifiques, au contraire, les nomment d'après le résultat final qu'elles donnent. Ainsi, le chimiste dit qu'il fait de l'analyse lorsqu'il décompose un corps inconnu pour arriver à reconnaître ses éléments constitutifs. Il appelle méthode analytique le procédé qu'il suit alors, tandis qu'il nomme synthèse l'opération par laquelle il reconstituera ce corps au moyen de ses éléments. Le philosophe, au contraire, appelle méthode analytique celle au moyen de laquelle il s'élève à une connaissance générale, à une loi, et il nomme méthode synthétique, celle qu'il emploie lorsque, partant d'un principe général, il l'analyse et déduit successivement toutes les idées que ce principe contient.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

bonne réflexion!

:1111:
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Lun 24 Sep 2007, 11:16

Bonjour à vous deux,

Citation :
Pas de flamme jumelle apparemment dans sa théorie prouvée scientifiquement, calculée...

La science exacte ne peut connaître que l'illusion causale, et le calcul ou les mathématiques, qui se sont débarassés du poids de la réalité de l'objet, sont donc impropres à sa qualification. Par ailleurs, je serais curieux de connaître cette prétendue validation scientifique...


Pas de flammes jumelles ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Sans couple de polarités, comment prendre en charge l'aspiration du potentiel de vie ? La théorie des "doubles" ne présente, sous forme de deux aspects faussement séparés, que les polarités transcendantes, verticales, d'une même personne. Mais cette théorie fait l'impasse sur la nécessaire polarité immanente, horizontale, des êtres.

Cette théorie propage donc deux altérations:

- morcellement identitaire de la Personne dans sa transcendance

- et en corollaire du point précédent, absence de polarisation immanente, sexuée au sein de deux Personnes, et donc régression vers la neutralité indifférenciée

En quelque sorte, cette théorie substitue la polarité interpersonnelle horizontale par une polarité interpersonnelle verticale, qui est une illusion qui d'une part morcelle la Personne, et d'autre part la nie dans son identité sexuée, la condamnant à la régression indifférenciée.

Citation :
Les sept chakras ou noeuds correspondent aux sept temps

Pour comprendre les centres de conscience, il faut les aborder forcément sous l'angle des plans de conscience. Voir "Chakras et Merkabah".

Citation :
Il a parlé de l’aura aussi, par rapport au fait que les maladies sont des noeuds suite à des non-réponses positives de son double

Les maladies proviennent de l'abaissement du niveau énergétique dans le système des chakras en raison de l'utilisation défocalisée des chakras inférieurs.


Cette théorie du double est de plus psychotisante, en ce qu'elle amène l'être à penser pouvoir vivre une réalité strictement personnelle, sans le garde-fou de la complémentarité du couple (avec séparation des facultés, tout comme on sépare les pouvoirs en démocratie afin d'éviter la dérive totalitaire).



La clepsydre est donc un appareil destiné à prendre en charge un flux (d'eau) de façon à moduler (compter) le temps. C'est selon moi typiquement une allusion à l'"entonnoir" du Couple Sacré dans sa prise en charge du flux de l'éternel potentiel de façon à moduler l'espace-temps.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Il suffit de mettre le schéma à l'envers pour voir la clepsydre où s'engouffre le flux du potentiel de vie...


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Lun 24 Sep 2007, 11:37

Citation :
en effet Julia:
J’espère ne pas être trop confuse... aborder la notion de Temps en cette fin des Temps, que ce soit reconnexion avec son double et/ou sa FJ, amène une foule de questionnements pour ma part...
idem pour ma part...rassures toi!


merci Sphinx ,de tes commentaires que je "préssentais"...

- y a t il donc une annalogie entre" la clepsydre " et le "Bindu",par où s épanche le nectar divin?
-et ce "rêve" des deux clefs ,différentes mais complémentaires qui en se supperposant ,devienent "UNE" et donnent acces au nouveau paradigme..à l Antahkarana au sommet du Ankh?

31416
voir ici:
Le ciel de l'Egypte ancienne : horloges stellaires,
clepsydres et plafonds astronomiques


Résumé de la Première Partie : Les premières horloges stellaires

De la Première Période Intermédiaire et du Moyen Empire (vers 2200 - 1800 avant notre ère) nous sont parvenus une vingtaine de sarcophages de bois sur l'intérieur du couvercle desquels figurent des diagrammes dont l'étude approfondie montre qu'il s'agissait en réalité de véritables horloges stellaires utilisées alors à marquer la succession des heures de nuit. Ces horloges fonctionnaient sur la base de l'observation des levers successifs d'étoiles aujourd'hui qualifiées de décanales parce que leurs levers héliaques, soit leurs réapparitions à la surface de l'horizon oriental après qu'elles aient disparu du ciel nocturne durant soixante-dix jours, s'effectuaient à quelques dix jours d'intervalle. L'étude de leurs arrangements stellaires, de l'imagerie céleste développée en leur sein, du contenu des formules d'offrandes, du contexte historique, permet d'établir la chronologie de leur élaboration et donc de retracer leur évolution.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par le Lun 24 Sep 2007, 11:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Lun 24 Sep 2007, 11:54

Bonjour Ambre,

la clepsydre s'ouvre selon moi à la base du Couple, et est formée par les deux séries de 3 chakras inférieurs (les deux bras inférieurs du pentagramme). Le Bindu, lui, est situé en effet au sommet de l'Arche de Vie. Il n'y a donc pas d'analogie (j'ai précisé qu'il fallait renverser verticalement mon schéma pour voir la clepsydre en haut, et s'écoulant vers le bas, et tout en bas alors il y aurait le Bindu).

Mais il y a un rapport entre les deux, naturellement. L'entonnoir se ressere au Coeur unique du Couple, et cette cohérence cardiaque permet alors la courbure correcte du flux au niveau de la transcendance, de façon à ce qu'il y ait convergence au niveau du Bindu.

Selon moi, en fait, la théorie du double, par son morcellement vertical de la Personne, et l'impasse faite sur la polarité horizontale du Couple, ne reconnaît pas que le contact tout en haut de la transcendance est une TOUTE AUTRE PERSONNE, la Flamme Jumelle en liaison par le Bindu unique, et n'est donc pas en fait un Soi "double" fort "confus". La théorie du double propage donc selon moi une forme de négation identitaire.


Bisouxxx,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Lun 24 Sep 2007, 11:58

Et naturellement, les deux clés cardiaques unifiées permettent de moduler le flux de façon à ce qu'il converge au niveau du Bindu.

Bisouxxx,

steph
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Lun 24 Sep 2007, 12:14

j avais bien lu Sphinx,

ce que je te demande tiens plus dans la symbolique du signe des "poissons "ou du " tao "...une inter-relation entre le chakra sacré(1) et le coronal(7)...souvent d ailleurs il y a confusion et sont nommé tous les deux "chakras Sacrés"...le "coeur "restant toujours au centre quand on parle de la remontée et de la descente de la Kundalini...

j ai un peu de difficulter à m exprimer.
j aime assez cette représentation de l "envol"
[URL=http://imageshack.us][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

0000
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Lun 24 Sep 2007, 13:18

La symbolique du Tao ou des poissons est relative à la rotation hélicoïdale des deux Flammes Jumelles l'une autour de l'autre (comme l'ADN...).

De ce fait, le symbole du Tao se verrait plutôt d'en dessous ou d'au-dessus du Couple, mais pas en le regardant latéralement.

Latéralement, il y a conduction d'un flux d'aspiration au centre des chakras inférieurs du Couple, qui monte vers le haut, se focalise dans le coeur, et s'expanse juste après en deux cercles "de retour" latéraux qui redescendent, tournant verticalement en sens inverse l'un par rapport à l'autre.

Ce sont ces deux cercles de retour latéraux qui induisent l'Arche au-dessus du Couple, à travers deux "flux secondaires" produits à partir du Coeur, se courbant pour se réunir au sommet de l'Arche au niveau du Bindu.

Si les Chakras supérieurs, du Coeur jusqu'au coronal, sont ouverts aux relations collectives, le Bindu est lui le lien relationnel supérieur réservé au Couple Sacré, car il représente la relation particulière du Couple ("phase" de rotation du plan) par rapport à l'Eternel potentiel de Vie.

Le chakra sacré est le second, souvent qualifié aussi de "chakra sexuel" (6 pétales, couleur orange), et non pas le premier.

Si structurellement on peut dire que les chakras 1 et 7 sont liés, fonctionnellement, les chakras sont plutôt liés 1-4, 2-5, 3-6 et 4-7. Mais ils forment aussi une hiérarchie d'états de conscience "empilés" selon un ordre précis (voir Chakras et Merkabah), et de ce fait ils sont bien entendu tous en inter-relation.

Je verrais de ce fait non pas un rapport sacré-coronal 2-7, mais plutôt un rapport sacré-bindu 2-8. Le Bindu, comme je viens de le dire, caractérise la transcendance du Couple en tant que 8ème centre, et fait donc écho au relationnel sexué, et est placé en même "position" que le chakra sacré sexuel, à savoir juste au-dessus d'un centre structurel (celui de la base pour le sacré, et celui du coronal pour le bindu).

C'est aussi pourquoi il est dit que le Bindu est en relation privillégiée, pour son activation, avec celui de la gorge, qui occuppe aussi cette même position juste au-dessus d'un centre structurel (celui du Coeur dans ce cas).


Si on considère donc les trois centres placés juste au-dessus de centres de structure, on a trois états de conscience relationnelle (Yin) qui forment le "squelette" du couple (dont la nature binaire est forcément féminine, Yin, alors que chaque Personne en son sein représente son aspect Yang):

- Chakra sacré: relationnel sexué
- Chakra de la gorge: relationnel collectif
- Chakra Bindu: relationnel transcendant du couple



Bisouxxx,

steph
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Lun 24 Sep 2007, 13:32

merci pour celà
C'est aussi pourquoi il est dit que le Bindu est en relation privillégiée, pour son activation, avec celui de la gorge, qui occuppe aussi cette même position juste au-dessus d'un centre structurel (celui du Coeur dans ce cas).

parle moi alors d un point ,ou chakra que l on nomme Daath,le haut coeur( ether)...quel role ,quel fonction à cette porte( qui ouvre entre les deux mondes) dans le couple de "Flammes Jumelles" selon toi...
merci!
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Lun 24 Sep 2007, 14:34

La non-sephirah Daath, porte de la Connaissance cachée, associée à l'élément Ether, est la porte de passage entre les plans (ou mondes) existentiels. Par exemple, elle est la porte entre Yétsirah et Bériah. Elle conduit en fait du niveau Hesed-Guébourah (chakra cardiaque) d'un monde vers Yesod du monde supérieur, à savoir le Chakra de la gorge. Au niveau d'Azilouth, elle mène à l'Aïn, l'en-soi non manifesté (le Yesod fondamental?).

Dans la succession des mondes, schématiquement, on a tendance à superposer les deux centres Daath et Yesod, mais en réalité, et au niveau du corps humain, il semble pertinent de lui assigner une position intermédiaire entre le Coeur et la gorge.

La fonction de ce centre au niveau du couple sacré est peut-être, il me semble, de définir la limite haute du Soi, c'est-à-dire la limite de la realité interpersonnelle du Couple en lui-même.

En effet, on sait que les chakras inférieurs sont réservés au fonctionnement interne du Couple Sacré, et que le Coeur tout en étant ouvert sur l'équivalence extérieure avec les autres couples, les autres Soi, est encore aussi un niveau interne au Couple Sacré: le Coeur est à la fois interne ET externe.

De ce fait, la limite haute du Soi est à chercher quelque part au-delà du Coeur. Et Daath semble être un candidat intéressant pour cette "fonction". On pourrait d'ailleurs peut-être y voir la source de l'Arche de Vie qui jaillit d'au-dessus du Coeur commun du Couple (voir la Croix de Vie Ankh). Un peu comme une "fontaine" qui jaillirait de la limite haute du Soi?

Mais comme je n'ai pas encore creusé suffisamment cette relation de Daath au Couple Sacré, je reste dans les suppositions.


Bisouxxx,

steph


Bisouxxx,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Lun 24 Sep 2007, 18:23

Bonjour à tous les deux,

Merci bien Ambre, le lien maths-forum est des plus ‘rationnels'...
sunny
Une amie passionnée par la physique quantique, a qui j’avais envoyé un copié/collé sur la théorie de Garnier-Malet, pour avoir son avis de scientifique, m’enjoint effectivement, à la prudence, en argumentant sa réponse, fautes de preuves scientifiques concrètes de la part du physicien dans cet article... Elle subodore que nous puissions être récupérés...



Citation :

La science exacte ne peut connaître que l'illusion causale, et le calcul ou les mathématiques, qui se sont débarrassés du poids de la réalité de l'objet, sont donc impropres à sa qualification. Par ailleurs, je serais curieux de connaître cette prétendue validation scientifique...


Voui, devant nos yeux ébaubis, en début de conférence, Garnier-Malet a rappeler son passé de scientifique, et montrant deux pavés au moins, expliqué que sa théorie et ses calculs mathématiques se trouvaient dedans...

Sans lui jeter la pierre d’office, l’important pour toute controverse étant d’argumenter son discours, peut-être que toi-même Sphinx, ou quelque autre de vos relations seraient à même de demander à Garnier-Malet ses conclusions scientifiques écrites et les confronter à vos connaissances dans ces domaines, puisque le physicien faisait savoir que seuls de ses collègues de sciences seraient en mesure de les comprendre ?...
Comme cela les petites brebis de mon espèce pourraient savoir dans quel pâturage aller plutôt jouer?!... (Smile of course)


Citation :
Cette théorie du double est de plus psychotisante, en ce qu'elle amène l'être à penser pouvoir vivre une réalité strictement personnelle, sans le garde-fou de la complémentarité du couple (avec séparation des facultés, tout comme on sépare les pouvoirs en démocratie afin d'éviter la dérive totalitaire).

Même si je l'ai écouté avec beaucoup d'intérêt, je partage aussi cette idée, m’étant dite que même si sa théorie était valable, cela ne changeait rien au lien avec sa JF, simplement à une façon éventuellement différente de propulser sa pensée/intention à son égard... (Interaction positive entre passé/présent/futur) et d’oeuvrer sur les doubles (le soi et celle de sa FJ en respect)... (C’est ce qui m’a traversé ce matin...)
Car ce qui est vécu, est...



Citation :
La clepsydre est donc un appareil destiné à prendre en charge un flux (d'eau) de façon à moduler (compter) le temps. C'est selon moi typiquement une allusion à l'"entonnoir" du Couple Sacré dans sa prise en charge du flux de l'éternel potentiel de façon à moduler l'espace-temps.

Merci pour tes explications et leurs développements dans tes différentes réponses, Sphinx, ainsi que Ambre par rapport au bindu.

Dans l’immédiat, je ne sais pas exactement encore comment appliquer tout ceci...
J’aurai sans doute encore droit à quelques énigmes de la part du Ciel (z’adore les puzzles Là-Haut)... et vous en ferez part si besoin et le voulez bien...


Citation :
Dans la succession des mondes, schématiquement, on a tendance à superposer les deux centres Daath et Yesod, mais en réalité, et au niveau du corps humain, il semble pertinent de lui assigner une position intermédiaire entre le Coeur et la gorge.

La fonction de ce centre au niveau du couple sacré est peut-être, il me semble, de définir la limite haute du Soi, c'est-à-dire la limite de la realité interpersonnelle du Couple en lui-même.

En effet, on sait que les chakras inférieurs sont réservés au fonctionnement interne du Couple Sacré, et que le Coeur tout en étant ouvert sur l'équivalence extérieure avec les autres couples, les autres Soi, est encore aussi un niveau interne au Couple Sacré: le Coeur est à la fois interne ET externe.

De ce fait, la limite haute du Soi est à chercher quelque part au-delà du Coeur. Et Daath semble être un candidat intéressant pour cette "fonction". On pourrait d'ailleurs peut-être y voir la source de l'Arche de Vie qui jaillit d'au-dessus du Coeur commun du Couple (voir la Croix de Vie Ankh). Un peu comme une "fontaine" qui jaillirait de la limite haute du Soi?


Sphinx, je partage cette idée par pure intuition depuis quelques jours, figures-toi...
Comme nous sommes tous liés, il m’apparaît important d’être dans ‘cette limite haute du Soi’. Sans connaissance de tes définitions, je pensais ‘monter encore plus haut' vers la JF, afin d’être hors d’atteinte de toutes interactions horizontales d’autres couples sacrés ou autre, évitant ainsi compression/oppression de la gorge et toutes lacérations du Coeur par d'inconscientes pensées permissives intrusives qui entachent (douloureusement) la tension de son propre lien avec sa FJ...
(Ca fait un peu voitures auto-tamponeuses tout ça...)
Ce qui n'est pas simple car le Coeur émet, dans cette concentration sur son propre lien avec sa FJ... (Il y a aussi quelque chose, un truc que je décèle dans la respiration pour faire descendre...) Car cela amène des drôles d'interactions auquel on ne s'attend pas, qu'il faut épurer (faire le vide aussi) dans les mêmes moments sans fermer le Coeur toujours dans la préservation du 'lien'...
Pas si simple...
Le canal est-il si étroit comme le cordon (goutte à goutte) de la clepsydre qui relie les deux vases ?

Mais peut-être que la clepsydre m'est aussi un appel pour travailler aussi sur les chakras d'ancrage du bas, puisque Sphinx, tu les définis là...


(Bon, avec toutes ces réflexions, j'espère ne pas prendre l'option comme dans le bois de Vincennes : 'route de l'asile' ou 'route de l'asile nationale' car entre les deux sentiers mon coeur balance, je vous dis pas!!... Heureusement qu'en balade méditative, ce parc/bois n'est pas traversé de ces seuls chemins aux noms si évocateurs... Ah le plaisir de la promenade et ses errances!...
sunny )


Merci à vous deux

Avec tendresse et un zeste de bonne humeur
Bien à vous

Julia

144000
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Ven 28 Sep 2007, 23:47

à la demande de monsieur Garnier Mallet:
Madame, Monsieur,

Vous trouverez sur le site [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] une nouvelle vidéo qui a été prise lors de la conférence que j'ai donné à Paris en juin 2007.
Cette vidéo porte en particulier sur la Théorie du dédoublement et la Science.

D'autres suivront, toutes mises en ligne et annoncées sur le site [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Elles porteront sur :

- La théorie du dédoublement et le double
- La théorie du dédoublement et les traditions anciennes.

Le lien vers les 4 parties de la conférence consacrée à la science

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bien à vous.

Jean Pierre Garnier malet
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 420
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Lun 01 Oct 2007, 14:46

Bonjour,

juste pour dire qu'entre le chakra du coeur et celui de la gorge il y a le chakra du thymus.

En méditation, il m'apparait comme une armoire bleue, s'ouvrant nimbée de vapeurs-nuages blancs.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Lun 01 Oct 2007, 14:58

bonjour ,
merci de cette précision...
Citation :
juste pour dire qu'entre le chakra du coeur et celui de la gorge il y a le chakra du thymus.

le sujet est dévelloppé ici Didiera

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

:1111:

ps:une petite présentation serait la bienvenue... :89:
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Temps cyclique et temps linéaire   Dim 23 Déc 2007, 16:54

Leçon 88.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Temps cyclique et temps linéaire


Citation :
L’image de la ligne pour représenter le temps domine notre conception moderne de la Durée. Il y a en arrière du temps une longueur de temps qui va à l'infini et notre pauvre existence ne tiendra que sur un petit segment de droite, la demi-droite du futur ne nous est pas accessible. Il est dans la nature de la vigilance de propulser la conscience en avant, dans la visée d’une intention, d’un ob-jet. Qui dit visée, dit flèche dirigée vers un but, donc entre l'arc et la cible, c'est encore une ligne que nous pensons. La conscience de veille est elle-même comme un flèche qui vise un objet. Quoi de plus naturel donc que d’étendre cette condition de notre vécu et de penser que le temps est une ligne droite qui va à l’infini dans le passé et dans le futur ?

Pourtant, la science nous montre que la Nature fonctionne dans des cycles : cycles de la reproduction, cycles biologiques, cycles des climats etc. Un cycle suppose une évolution circulaire et non pas linéaire. Curieusement c’est bien cette représentation du temps qui a dominé dans les cultures traditionnelles. Le temps ne fonctionne pas en suivant une ligne mais en cercle.

La question se pose donc de savoir si l’analogie de la ligne est pertinente. En quoi notre représentation du monde serait-elle modifiée si nous concevions le temps comme un cercle ou une spirale, plutôt que comme une ligne ?
© Philosophie et spiritualité, 2003, Serge Carfantan.

suite
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Atlantea



Féminin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 18
Date de naissance : 10/09/1953
Age : 64
Localisation : Marrakech (Maroc)
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Mar 25 Déc 2007, 12:24

Tout cercle est fait d'une ligne qui n'a ni commencement, ni fin puisqu'elle est circulaire... si l'on sous-entend "ligne" par horizontal ou vertical alors on lui donne la possibilité d'être linéaire avec un commencement et une fin même invisible...
Je crois avoir lu quelque part (je peux me tromper) que Samsara voulait dire "roue d'incarnation"... Une roue est un cercle, un rond... Peut-être est-ce le fait que nous limitions notre entendement à notre naissance et notre mort qui en fait une ligne ? une portion de ce cercle, de cette roue ? :787: Quelque soit l'instant où nous sommes, le Feu-Vie est présent... Il est de tous les instants et ne s'éteind jamais même si nous ne le voyons plus, ou ne sentons plus sa chaleur... C'est tout simplement que nous avons fermé les yeux ou que nous nous sommes éloignés de sa flamme...
:654: Atlantea
Revenir en haut Aller en bas
torquemada

avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 13
Date de naissance : 10/05/1978
Age : 39
Localisation : Sud de la France
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Ven 11 Jan 2008, 16:39

Je reviens subjugué du brillant aboutissement de cette théorie...(ma stupeur vient aussi du cheminent qui m'y a mené! mais bon je parle trop de moi dans ce forum)

Je suis devant ma télé, je regarde un film, la nuit vient, on me donne une télécommande qui s'appelle "sommeil" avec cet instrument j'accélère et voit qu'un monstre hideux me dévore...je rend la télécommande à mon réveil et je mes sens, reposé, certes, mais empli d'un subtil effroi qui me fait entamer la journée dans une humilité qui va m'empécher de faire ce qu'il aurait fallu faire pour me trouver nez-a-nez avec le monstre horrible 3 ans plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
V

avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 109
Date de naissance : 09/09/1974
Age : 43
Localisation : Belgique
Loisirs : Psychologie ... Gnose
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Sam 12 Jan 2008, 18:09

C'est bizarre hein mais cette theorie qui me plait bcp , j'ai aussi  lu les 2 livres de G-M et ben je vais vous dire mais malgrè mon esprit super analytique c'est le seul élément que j'arrive pas à lier à l'ensemble de ma theorie sur la vie .. j'ai lu ces 2 bouquins il y a un moment et je planche pour intégrer ça au reste .... tout est interpellant  ds son livre surtout qd il dit que si vous ne vous connectez pas à votre double "consciemment" durant la nuit un hote indesirable peut prendre la place laissée vacante ..
et donc manipuler vos rêves pour que vous lui creez un futur qui lui convient.. tout comme cette histoire de fin des temps (actuellement) où des êtres provenant du futur arrivent ici avec des pouvoirs particuliers en se faisant passer pour  ce qu'ils sont pas (enfants indigos ? ,.... ) mais des usurpateurs dangereux provenant du futur . Bref je planche .. mais ça reste mystérieux.. 
Revenir en haut Aller en bas
Juliette

avatar

Féminin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 157
Date de naissance : 08/06/1963
Age : 54
Localisation : France
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: La théorie du dédoublement de J-P Garnier-Malet   Jeu 14 Fév 2008, 16:43

A découvrir :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Belle journée à toutes et tous


Juliette
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Régression linéaire VS ANOVA ?
» Cours sur le Modèle Linéaire
» validation régression linéaire multiple
» Régression linéaire multiple et valeurs prédites
» anova / régression linéaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: ...dans l air du temps... :: Les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés, les NDE initiation et conscience, La route du Temps, La Merkabah ...-
Sauter vers: