ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CLÉS DONNANT ACCÈS AU MYSTÈRE CHRISTIQUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Icare - Ikaros   Lun 27 Oct 2014, 17:13

Pour parachever, qu’elle est précisément la pierre rejetée, la maîtresse pierre de l’angle ? C’est le rovás [R], deuxième son primordial, contenu dans le Bleu, le patron divin, cette lettre qui engendre, à elle seule, sept Mots, sept mots-clés.

Douceur a écrit:
Relevons que si ni le mot rouge, ni celui de rond ne débutent en hongrois par un [r] roulé, l’unique consonne [r] produit, par contre à lui tout seul, sept mots clés. Listés par ordre alphabétique, nous découvrons áR ou courant, marée mais encore prix, valeur ; éR, vaisseau, artère, veine, petit ruisseau ; íR ou le verbe écrire ; őR signifiant gardien ; úR, Dieu, Seigneur ; űR, vide ou espace cosmique et finalement , écrire dans le sens de graver. Et ne sont-ce pas les vaisseaux sanguins, les artères qui circulent aussi bien dans nos corps, que dans les végétaux, dans les veines des minéraux et des pierres marbrés, sur les planètes sous forme de ruisseaux et fleuves, et dans les courants, les océans de l’espace ?

http://antahkarana.forumzen.com/t393p60-cles-donnant-acces-au-mystere-christique?highlight=Arbre+Vie+Kristique#26793

Est-il nécessaire de rappeler la signification du terme éprouvée, composé de é-, et prouvée, lorsque l’on parle de « pierre à toute épreuve » ? Il s’agit tout simplement d’un morceau de roche dont paradoxalement, la valeur est reconnue car elle a fait ses preuves. A bon entendeur, s’il n’est tenu compte de ces [R], au pluriel (!), les [L] se désintégrerons sous l’effet du Soleil, à l’image d’Ikaros, Icare qui, pour fuir, se fabriqua des ailes identiques à celles des oiseaux.




************************
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Livres et figures publiés qui font honte à la Gloire de Dieu   Lun 27 Oct 2014, 17:22

Alors, la pierre vivante ayant été réprouvée par les hommes, une faille s’ouvrit entre le monde inférieur et le monde supérieur. Ce gouffre à combler ouvra le passage aux égrégores au sein desquels des entités perverses narcissiques se font passer pour les « véritables » maîtres des Couples Sacrés, en prime ! Et ce qui est bien plus grave pour l’humanité, ils inspirent les hommes ayant pliée l’échine devant eux à pourvoir le monde de figures régressives tel le carré Sator-Arepo-TeИet répandu sur tous les continents mais pas uniquement.

Au sujet de l’art dégénératif n’engendrant jamais d’Œuvre, la Fama Fraternitas se prononce en ces termes : « Dieu nous a également procuré une multitude d’œuvres et de créatures naturelles rares, jamais vues auparavant ; il a favorisé la naissance d’esprits hautement éclairés qui ont eu pour mission de rétablir dans ses droits l’art ; en partie souillé et imparfait, afin que l’homme finît par comprendre la noblesse et la magnificence qui sont les siennes, sa condition de microcosme et la profondeur de son art dans la pénétration de la nature ». Les lignes se poursuivent : « Nous témoignons également que, dans le domaine chimique, des livres et des figures ont été publiés qui font honte à la gloire de Dieu. Nous les nommerons en son temps, et nous en communiquerons le catalogue aux cœurs purs. Et nous supplions tous les hommes de science de redoubler de prudence à la lecture de ces ouvrages : l’ennemi ne cesse de semer son ivraie, jusqu’à trouver le maître qui le chasse ».



Dessin du Rotas VS Sator-Arepo-Tenet



************************
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: dialogues avec l’ange - ABÎME, gouffre et 'Le Pont'   Lun 27 Oct 2014, 17:33

Tout le long du livre « dialogue avec l’ange », l’ange parsème son enseignement avec des expressions signalant la présence d’une tranchée, d’un gouffre, d’un précipice : « le pont au milieu » ; « répare les fosses » ; « le but est : faire le lien. Sans lien, rien ne vit » ; « il ne tolère pas le vide », etc.

De quoi parle-t-il ? De quoi peut-il donc bien s’agir ?



Et puis qui est « cet ange » ????



Les développements se poursuivent… plus bas.


Citation :
Entretien 19 avec Gitta, vendredi 29 octobre 1943 ; pp. 110-111.

TROIS MONDES CRÉÉS.
TROIS MONDES CRÉATEURS.
AU MILIEU, LE PONT,
ET CELA N’EST PAS LA RAISON
.

Citation :
Entretien 39, dernier entretien personnel avec Gitta, vendredi 17 mars 1944 ; p. 237.

Mais où est le QUATRE ?
Ce qu’IL ne tolère pas ;
c’est le vide.
SON nom est le PLEIN.

Ta place peut uniquement être le QUATRE.
Le près et le lointain, là cessent d’eux-mêmes
.


Dernière édition par douceur le Mar 25 Nov 2014, 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'Intelligence Omnipolaire   Lun 27 Oct 2014, 17:46

Venons-en donc au dernier point (de cette partie uniquement) - mais non des moindres bien au contraire - occulté aux novices de la secte pythagoricienne : il s’agit de l’importance cruciale de la ligne [|] joignant les polarités des Eaux Primordiales entre elles. En se constituant, cette ligne [|] devient la fondation des deux triangles de six galets qui se dressent à partir de celle-ci. En réalité, cette oblique trace le rovás [Sz-|] qui se dit Ész et se prononcé ‘éss’ comme dans nécessaire. Et, Ész figure l’Intelligence car telle est bien sa traduction littérale première.

Ainsi de la Substance Primordiale Omnipolaire, V-, V+/-, V+, émerge l’Intelligence Omnipolaire qui n’est PAS la raison distribuée à tous les hommes ! Mais Thalès de Milet, l’un des Sept grands sages de la Grèce antique, n’a-t- il pas enseigné que « l'Eau est la cause matérielle de toutes choses » ? Plotin, en son temps ne fut pas en reste puisqu’il perçu parfaitement la réalité de l’hypostase ternaire : l’UN, l’Intelligence et l’Âme.


Dessin de l’Intelligence Omnipolaire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Hypostase (métaphysique) et Ontologie, l'étude de l'être   Lun 27 Oct 2014, 17:53

Hypostase (métaphysique)

Dans le domaine de la métaphysique, appliqué essentiellement à des disciplines telles que la philosophie ou la théologie chrétienne, le terme hypostase désigne une substance fondamentale, un principe premier.

Dans le néoplatonisme

Dans la doctrine néoplatonicienne, l’hypostase est un terme qui désigne un « principe divin ». Le noyau de cette philosophie – dès Plotin lui-même - était une sorte d'ontologie, introduisant dans la divinité unique des hypostases multiples. Plotin admet trois hypostases :

1. l'Un : absolu, ineffable, qui n'a pas de part à l'être, qui échappe à toute connaissance,
2. l'Intellect : qui émane de l'Un,
3. l'Âme, concept pluriel comprenant : l'âme du monde et l'âme humaine destinée à descendre dans les corps.

De toute évidence, il s'agit là d'un système à la structure ternaire.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hypostase_(m%C3%A9taphysique)

Citation :
L'ontologie est une branche de la philosophie concernant l'étude de l'être, de ses modalités et de ses propriétés. En philosophie, l'ontologie (de onto-, tiré du grec ὤν, ὄντος « étant », participe présent du verbe εἰμί « être ») est l'étude de l'être en tant qu'être (définition proposée par Aristote), c'est-à-dire l'étude des propriétés générales de tout ce qui est.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ontologie_(philosophie)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'Intelligence - écritHermes Trismégiste   Lun 27 Oct 2014, 18:10

Remarque :

"Hermès Trismégiste" n'est bien entendu pas l'auteur de cet Enseignement.
Il ne fut en son temps que le scribe de ces écrits.
Lisez-le donc le texte qui suit sans vous laissez influencé par sa personne narcissique.



HERMÈS.
Dieu a distribué la raison à tous les hommes, mais non l'intelligence; ce n'est pas qu'il l'ait enviée à quelques-uns, car l'envie lui est étrangère, elle naît dans les âmes des hommes qui n'ont pas l'intelligence.

TAT.
Pourquoi donc, ô père, Dieu n'a-t-il pas distribué l'intelligence à tous?

HERMÈS.
Il a voulu, ô mon fils, l'établir au milieu des âmes comme un prix à conquérir.

TAT.
Et où l’a-t-il établie?

HERMÈS.
Il en a rempli un grand cratère et l'a fait porter par un messager, lui ordonnant de crier ceci aux cœurs des hommes : « Baptisez-vous, si vous le pouvez, dans le cratère, vous qui croyez que vous retournerez à celui qui l'a envoyé, vous qui savez pourquoi vous êtes nés. » Et ceux qui répondirent à cet appel et furent baptisés dans l'Intelligence, ceux-là possédèrent la Gnose et devinrent les initiés de l'Intelligence, les hommes parfaits. Ceux qui ne le comprirent pas possèdent la raison, mais non l'intelligence, et ignorent pour quoi et par qui ils ont été formés. Leurs sensations ressemblent à celles des animaux sans raison. Composés uniquement de passions et de désirs, ils n'admirent pas ce qui est digne d'être contemplé, ils se livrent aux plaisirs et aux appétits du corps et croient que c'est là le but de l'homme. Mais ceux qui ont reçu le don de Dieu, ceux-là, ô Tat, à considérer leurs œuvres, sont immortels et non plus mortels. Ils embrassent par l'intelligence ce qui est sur la terre et dans le ciel, et ce qu'il peut y avoir au-dessus du ciel.

[…] Ces choses, ô Asclèpios, sont vraies pour qui les comprend ; l'ignorant n'y croit pas, car l'intelligence est la foi; ne pas croire c'est ne pas comprendre. Ma parole atteint la vérité, l'intelligence est grande, et peut, lorsqu'on lui montre la route, arriver à la vérité. Lorsqu'elle médite sur toutes choses, les trouvant d'accord avec les interprétations de la parole, elle croit et se repose dans cette foi bienheureuse. Ceux qui comprennent les paroles divines ont la foi, ceux qui ne comprennent pas sont incrédules. Voilà ce que j'avais à dire sur le sentiment et la pensée.

[…] L'âme aveuglée, ne connaissant rien des êtres, ni leur nature, ni le bien, est enveloppée dans les passions corporelles. La malheureuse, se méconnaissant elle-même, est asservie à des corps étrangers et abjects ; elle porte le fardeau du corps; au lieu de commander, elle obéit. Voilà le mal de l'âme. Au contraire, la vertu de l'âme, c'est la Gnose; car celui qui connaît est bon, pieux et déjà divin.

TAT.
Quel est-il, ô père?

HERMÈS.
Celui qui ne prononce ni n'écoute beaucoup de paroles; passer son temps à discuter, mon fils, c'est lutter contre les ombres, car Dieu, le père, le bien, n'est ni parlé, ni entendu. Les êtres ont des sensations parce qu'ils ne peuvent exister sans elles; mais la connaissance (Gnose) diffère beaucoup de la sensation. Celle-ci est une influence qu'on subit, la connaissance est la fin de la science, et la science est un don de Dieu. Car toute science est incorporelle et emploie pour instrument l'intelligence, comme l'intelligence emploie le corps. Ainsi l'une et l'autre se servent d'un corps, soit intellectuel, soit matériel; car tout doit résulter de l'opposition des contraires, et il ne peut en être autrement.

[…] Dieu n'ignore pas l'homme, il le connaît au contraire et veut être connu de lui. Le seul salut de l'homme est la connaissance de Dieu; c'est la voie de l'ascension vers l'Olympe; c'est par là seulement que l'âme devient bonne, non pas tantôt bonne, tantôt mauvaise, mais nécessairement bonne.



http://remacle.org/bloodwolf/erudits/hermestrismegiste/livre1.htm#_ftnref18
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Le Souffle : l'Expire et l'Inspire divin   Mar 28 Oct 2014, 19:54

Et simultanément à la manifestation de l’Intelligence Créatrice, lorsque [Sz] et [V] se lient, émerge Szív [Sz+ Í +V], le verbe respirer, aspirer, un vocable, en prime, identiquement conforme au mot cœur. Dit simplement, l’Intelligence de Dieu produit la Respiration, c’est-à-dire l’Inspire et l’Expire divin (le Pneuma des Grecs), animant l’Âme (la Psyché). Le rovás [Í] correspond au quinzième graphe de l’alphabet rovasique.

Notons à ce stade du développement, l’irruption en provenance de la Source [V] des troisième et quatrième SONS de la Création, c’est-à-dire de la voyelle [Í] et de la consonne [Sz]. Jusqu’ici, cinq lettres sacrées peuvent être comptabilisées en tenant compte des trois consonnes déjà mentionnées précédemment. Ainsi, nous avons les K, R, I et Sz, en plus des doubles [A] et [L] abordés au début de ce chapitre c’est-à-dire KRISz (....) ALLA.



Dessin de la Respiration
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Le Noûs ou « Entre les Deux »   Mar 28 Oct 2014, 20:07

Poursuivons le sujet de la respiration. La Source-Dieu, se mouvant en crêtes à partir de sa ligne centrale, à l’image parfaite du Carré de Dieu comme nous le constatons, en vient à former Szél, [Sz+éL] le Vent, du proto-hongrois, Szellet : Szél et -Lét, la Vie, l’Existence. Ce vent originel souffle bien, comme il a été écrit de tout temps, pour engendrer la Vie [éL: il vit, vivant]. Par conséquent, l’analogie entre ce Souffle et l’ « haleine de vie » mentionnée dans la bible se voit, ici, confirmée.

Ces explications précédentes trouvent un parfait écho dans l’évangile apocryphe de Marie. Page 10, il y est écrit : « Alors, je lui dis : Seigneur, dans l’instant, celui qui contemple Ton apparition, est-ce par la psyché [l’Âme] qu’il voit ? Ou par le pneuma [Souffle] ? L’Enseigneur répondit : ni par la psyché ni par le pneuma ; Mais le Noûs étant « Entre les Deux », c’est lui qui voit et c’est lui qui [texte manquant] ». À ce stade de la réflexion, il est facile de comprendre pourquoi l’enseignement de Plotin se basait sur une triple réalité : l’Intelligence, l’Âme et l’Un.

Il serait vraiment instructif de faire la pleine lumière sur l’étymologie réelle du mot grec Noûs (νοῦς) vu qu’ « Us/Ős » ou [VS] en proto-hongrois, signifiant, je le rappelle, primordial ; ancestral ; l’ancêtre et Ész devinrent synonymes. Au sujet du Noûs, Platon écrit : « La réalité, te dis-je, qui, réellement, est sans couleur, sans forme, intangible ; objet de contemplation pour le pilote seul de l'âme, l'intellect [le Noûs]; à laquelle se rapporte la famille du savoir authentique, c'est ce lieu qu'elle occupe. Aussi la pensée d'un Dieu, en tant que nourrie d'intellection et de savoir sans mélange, et, de même, la pensée de toute âme à qui il importe de recevoir ce qui lui convient, lorsqu'avec le temps elle a eu la vision du réel, cette pensée s'en réjouit; la contemplation du vrai [de la vérité] la nourrit et lui apporte le bien-être ».


Dessin du SOUFFLE
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: CLÉS DONNANT ACCÈS AU MYSTÈRE CHRISTIQUE   Mar 28 Oct 2014, 20:55

Parenthèse sur faire la pleine lumière sur l’étymologie réelle du mot grec Noûs extraite deL'EDIFICE:

Le Noûs est l’étincelle divine ou la parcelle d’Esprit dont tout homme est dépositaire.
Elle est en chacun, identique et inchangeable.
Le Noûs représente la potentialité totale de l’être.
Elle est assimilée à un ensemble d’archétypes que chacun à tout instant de sa vie peut utiliser. Ces archétypes correspondent à des structures énergétiques porteuses de dynamismes acquis dans le cadre de l’évolution naturelle et que la conscience individuelle tente de s’approprier, afin de devenir plus performante dans sa tentative de dévoilement progressif de l’immense univers. Ils n’ont pas été déterminés une fois pour toutes lorsqu’ils sont devenus manifestés, mais s’affirment en même temps que se développent les facultés méditatives, rationnelles et cognitives, ainsi que le niveau d’amour de l’humanité.....

Pour les pythagoriciens, la Psyché a le pouvoir de faire un choix entre les archétypes masculins et féminins du Noûs.

Ainsi, lorsqu’elle s’incarne dans un Soma de sexe masculin, elle laisse ses structures énergétiques internes résonner puis s’harmoniser avec les archétypes de ce sexe que lui offre le Noûs. Elle peut alors en recevoir la fécondation, ce qui lui permet, lorsqu’elle y réussit et après la maturation nécessaire, d’acquérir les capacités masculines choisies. En même temps elle n’écarte pas les archétypes féminins qui eux aussi lui sont proposés et qu’elle ne peut ignorer. Elle en accepte alors l’influence qu’elle potentialise à l’intérieur d’elle-même, afin de pouvoir l’exprimer à l’occasion d’un cheminement particulier et révélateur qu’autorisent les expériences de la vie personnelle. A cette occasion d’ailleurs, les capacités masculines acquises préférentiellement ne sont pas altérées et leur manifestation n’est en aucune façon contrariée....
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'étymologie de Noûs (νοῦς)   Mer 29 Oct 2014, 21:49

Pythagore s’est remémoré avoir été le fils d’Hermès (-Trismégiste-Toth).

Les développements sont effectués à partir du Carré de Dieu afin de mettre en lumière tous les « changements » sournois -détails passés inaperçus- apportées dans les écoles de mystères de toute obédience. Les pythagoriciens ne font pas exception à cette règle.

Je reviendrai sur la définition postée ci-dessus.



Au sujet de l’« étymologie » de Noûs (νοῦς), en réalité ce terme a été constitué à partir de deux mots distincts : et Us/Ős. Et pour corser encore, possède un homonyme qui s’écrit exactement de la même manière, donc .

- = verbes croître ; pousser ; grandir
- = femme

Et

- Us/Ős = primordial ; ancestral ; ancêtre

Les anciens grecs étant entrés en contact avec la langue magyar (*), il est normal que les dialectes se soient mélangées. Mais si l’on ne manie pas la langue « apprise » parfaitement, à l’image des massorètes qui ne comprenait pas la langue d’origine de la bible, des extrapolations surgissent. Extrapoler veut dire « tirer des conclusions à partir de données partielles ».

C’est en raison des mots ci-dessus que les expressions « Mère Primordiale » ou que l’ « Océan Primordial » associée à la Polarité Féminine ont vu le jour.

Mais si ces formulations sont pertinentes sont-elles complètes ? Voilà la question, voilà pourquoi poursuivre la lecture littérale du carré divin s’avère une entreprise cruciale.

Douceur a écrit:
(*) En réalité, l’Istros/Ister, aujourd’hui le Danube porte ce nom car le fleuve joint l’Histria ou Scythie mineure, en Roumanie, à l’Istrie, en Croatie, par la rivière Save. Les rédacteurs sur wikipedia semblent ignorer l’existence de la citadelle grecque d’Histria, la plus vieille ville attestée sur l’actuel territoire de la Roumanie. Elle a été créée par des colons grecs venus de la ville de Milet aux environs de 657 avant JC (selon l’historien Eusebius) ou 630 av. JC (selon Skymnos) et a été occupée jusqu’au VII siècle après JC.  

http://antahkarana.forumzen.com/t1891p15-le-mysterieux-pech-de-bugarach-dans-l-aude#27319



Citation :
Histria, colonie grecque sur la côte de Dobroudja de la Mer Noire (aujourd’hui au bord du Lac Sinoe), a été fondée vers la moitié du VIIe siècle AC, par les colonistes de Milet et a survécu pour les suivants 14 siècles, jusqu’au VIIe siècle après JC. C’est la plus ancienne colonnie grecque sur la côte Ouest de la Mer Noire et l’une des premières fondées dans le bassin de cette mer.

http://www.mcu.es/patrimonio/docs/MC/PME/Roumanie_Histria_FR.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'Intelligence devient synonyme d’ESPRIT   Mer 29 Oct 2014, 22:07

Une question fondamentale supplémentaire doit encore être soulevée : Comment Ész, l’Intelligence put-elle devenir synonyme d’ESPRIT ? Si les dictionnaires nous apprennent que le vocable esprit, provient du latin spiritus, souffle, vent, le terme esprit en grec ancien renvoie, lui, directement et simplement, aux signes diacritiques ou accents. Plus précisément, « tous les mots commençant par une voyelle ou un rho (r) prennent un esprit sur la syllabe initiale ». Ainsi, l’ « esprit doux  » était-il noté [ʼ], signe partant de la droite et l’ « esprit rude », comme il était désigné, écrit à l’inverse, [ʽ]. Peut-on nier le fait qu’Ész, écrit à l’aide d’un [É] donc d’un esprit doux corresponde en tous points à ces critères ?



Citation :
En grec ancien, le signe se nomme ψιλὸν πνεῦμα (psilòn pneûma, littéralement : « souffle simple »), en grec moderne ψιλή (psilí), en latin spīritus lēnis.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Esprit_doux
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Les coins et les accents graves et aigus   Mer 29 Oct 2014, 22:15

Rappel :

Douceur a écrit:
Des coinsék’ descendent les accents ou ékezet (ék+ -ezet, suffixe). Dans les abjads, les alphabets consonantiques tels ceux de l’hébreu et de l’arabe, les accents ou diacritiques se placent directement sur les consonnes. Vu l’absence de voyelles, ces langues sémitiques se heurtèrent à de nombreuses difficultés lors des traductions de textes sacrés. Ces entraves entraînèrent la disparition pure et simple de mots-clés comme elles permirent la falsification de l’Enseignement Primordial.



http://antahkarana.forumzen.com/t393p105-cles-donnant-acces-au-mystere-christique?highlight=K%E9k+couleur+bleue+versus+++eke+++chariot#27718
Revenir en haut Aller en bas
ptitjonas



Masculin
Poissons Chien
Nombre de messages : 253
Date de naissance : 18/03/1958
Age : 59
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Re: CLÉS DONNANT ACCÈS AU MYSTÈRE CHRISTIQUE   Jeu 30 Oct 2014, 12:31

Citation :
Douceur, qu'impliquerait comme conséquences, selon toi, si j'ai bien compris la différence de lateralite que tu décris sur le plan pratique ?

Désolé si je t'interromp dans ton exposition, je tente de prendre en considération les espaces de Sphinx, le tiens en cours de définition et mon besoin de me repérer dans vos thèses.
Revenir en haut Aller en bas
ptitjonas



Masculin
Poissons Chien
Nombre de messages : 253
Date de naissance : 18/03/1958
Age : 59
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Re: CLÉS DONNANT ACCÈS AU MYSTÈRE CHRISTIQUE   Jeu 30 Oct 2014, 12:53

Un besoin urgent... N'hésite pas à me déplacer ou à me virer si répétition non-utile; ou Ambre puisque c'est "son fil".
Revenir en haut Aller en bas
ptitjonas



Masculin
Poissons Chien
Nombre de messages : 253
Date de naissance : 18/03/1958
Age : 59
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Re: CLÉS DONNANT ACCÈS AU MYSTÈRE CHRISTIQUE   Jeu 30 Oct 2014, 13:16

J'ajoute pour ma défense qu'une question déposée dans trois fils / contextes differents, pour des oreilles attentives et des esprits mieux informés que moi peut / devrait résonner très différemment, selon la "vie" de chaque fil(m).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Témoignages   Ven 07 Nov 2014, 16:12

Ptitjonas a écrit:
Douceur, qu'impliquerait comme conséquences, selon toi, si j'ai bien compris la différence de lateralite que tu décris sur le plan pratique ?


Bonjour Ptitjonas,

A droite, la Dynamique de Vie est continue, non régressive, non dégénérescente; l’Evolution est exponentielle, elle ne stagne pas, il n’y a aucun arrêt; l’Etre devenu Authentique - aucune rupture n’existe entre celui qui pense, qui écrit, d’un côté et celui qui agit, parle et vit de l’autre – reconnait qu’il ne sait rien. Cette Re-connaissance l’éloigne de tous les corps d’enseignements tronqués. Ce détachement lui ouvre les Portes du Savoir.


Douceur, avril 2011 a écrit:
A une authentique Union succède les étapes ultérieures de l’Emancipation. Ce qui n’est le cas lors d’addiction quelconque, régression, vampirisme, etc. C’est pour cela que j’écris qu’: Un Détachement paradoxalement « engagé » des expériences permet aux Polarités Féminines de vivre les étapes « successives » [de l’Emancipation].


Concrètement, la personne est Présente à l’Autre. Elle Voit, Entend et Brûle (sans feu); Son corps physique comme ses corps éthériques ne lui font pas défaut : pas de maladies, pas d’incohérences, pas de souffrances, etc.

En pratique, « voir » devient l’acte permettant aussi bien de perce-voir, le corps éthérique d’une petite voisine, curieuse, traversant le mur mais s’en allant, gênée, car prise sur le fait, que de parfaitement voir les personnes (s’adonnant à la magie ou pas) aux intentions diverses mais qui lorsque ces dernières sont malveillantes, cachent leurs visages, craignant d’être reconnues dans la vie quotidienne – car elles ne doutent pas de la capacité d’une Perception Juste. Cette vision, sans yeux, ne se limite pas à notre dimension, elle s’étend à l’Univers/Cosmos et est multidirectionnelle.

« Entendre » s’avère être une activité liée aux demandes et appels à l’aide d’âmes individuelles ou de groupes d’âmes. Le dernier appel en date prenant la forme du nom composé « Marie-Claude », permis de localiser sans recherches (n’écoutant pas la radio, ne regardant pas la TV, et encore moins les chaines étrangères) la chanteuse « Saint Claude* », pan sexuelle, dont l’âme désire recouvrer une sexuation authentique. Mais ce nom, comme cela m’a été signifié, englobe d’autres personnes ayant fait un choix régressif d’une autre nature (que sexuelle) mais souhaitant la transmutation de ce choix en vue de guérison. Les demandes d’aide peuvent provenir de personnes dans le coma** par exemple, comme l’expérience de ce printemps le démontre.

* http://antahkarana.forumzen.com/t2043p780-musiques-d-extase#28057


** Lien du témoignage : http://antahkarana.forumzen.com/t200p30-arbre-de-vie#28337


Au sujet, du « Brûler » (sans feu), le développement de ce concept aura lieu dans cette section.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Plus de cent mots cachés dans le carré Rotas   Dim 09 Nov 2014, 20:00

À ce jour, plus d’une centaine de mots sont apparus dans le carré Rotas, et ce n’est pas terminé.

Singulièrement, l’Enseignement gravé sur cette tablette n’est transmis qu’à l’aide de deux voyelles [A et O] et de quatre consonnes [R, T, S et V], un total de seulement six lettres latines apparentes qui cachent cependant habillement d’autres graphes bien plus Révélateurs !

Si globalement, ces mots ont été analysés, le verbe semer, Vet, et le nom péché Vét sont en reste.

Voici les termes réunis pêle-mêle déjà abordés au travers du Carré de Dieu :

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: CLÉS DONNANT ACCÈS AU MYSTÈRE CHRISTIQUE   Jeu 20 Nov 2014, 21:01

Avant de poursuivre les développements, je place dans cette section les explications demandées par Ptitjonas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: J'AIMERAIS COMPRENDRE !   Jeu 20 Nov 2014, 21:08

Citation :
Dim 13 Jan 2013, 20:33

Je propose cette analyse comparative afin dans un premier temps, de voir quand, au cours de l’histoire, et à quels endroits exactement, des Interprétations (de la Torah) fallacieuses donc trompeuses (une « interprétation » ou « spéculation » n’est pas du même ordre qu’une « Traduction » !) ont pu être introduites dans l’Enseignement kabbalistique
.

Bonsoir Ptitjonas,

L’ « analyse comparative » en question a débuté, en réalité, (après vérification) le Lun 09 Mai 2011 (= 13 = 4), lorsque mue par une Force Intérieure plus Puissante que tout raisonnement de contestation de ma part, je me décidais à poster -sans logique apparente- des Informations en rapport avec les runes sicules et le magyar mais semblant n’apporter rien de plus que tout ce qui existaient déjà et à la portée de tous et semblant n’avoir ni queue, ni tête. Elle se poursuit depuis cette date, « In Live », en direct, ici, sur le forum. Elle n’est pas terminée… et donc ne se trouve pas publiée sur le blog.

Comme Dieu aussi bien que le « diable » se trouvent, tous deux, dans les Détails passant inaperçus mais faisant, pourtant, toute la différence, débusquer les falsifications, les troncatures de mots, de textes non répertoriés, non listés, percevoir les erreurs de compréhension, les rajouts/retraits produits, etc. dans des Enseignements qui en prime étaient ésotériques et datant parfois de plusieurs millénaires, est une entreprise colossale qui ne s’effectue pas comme l'on écrit un essai, ou un livre. Car il s’agit d’une « marche aveugle » où l’on fait, trois ou quatre pas en avant puis en arrière plusieurs fois.

Ce préambule pour préciser que dans l’encadré, il n’est fait mention que de la Kabbale (puisque l’écrit est placé dans l’intitulé « LES TEXTES DE LA KABBALE »), cependant cette étude à la prétention, oui, de s’étendre aussi bien aux écrits des templiers, des francs-maçons, des rosicruciens et des textes alchimiques puisque tous ces enseignements ont des points en communs tout en ne se rejoignant PAS dans les détails justement. La scission en différentes écoles n’est donc que le produit des désaccords sur le contenu véritable ou pas des Enseignements Kristiques Primordiaux.

Douceur a écrit:
Si donc, « l’infiniment grand et l’infiniment petit » sont constitués de et par ce Nombre Réflecteur Neuf, il est temps de tourner la tête dans une autre direction, d’Ouvrir les Yeux, de porter un Regard Neuf sur « Dieu qui se trouve dans les Détails » comme dirait l’architecte Mies Van der Rohe.

Cet architecte de la Transparence comme je le dénomme est célèbre pour ses « Less is More » [Moins est Plus] et « Gott steckt im Detail (God is in the details) », Mies essaye de créer des espaces neutres, contemplatifs grâce à une architecture basée sur l'honnêteté des matériaux et l'intégrité structurale »
.

http://antahkarana.forumzen.com/t393p120-cles-donnant-acces-au-mystere-christique?highlight=Macrocosme+et+microcosme#27762

Avant de poursuivre, je préfère re-souligner :

Douceur a écrit:
Lun 17 Déc 2012, 19:36

(…) L’hermétisme d’Hermès Trismégiste qui connut un glorieux renouveau entre le 14e et le 17e siècle, l’Alchimie qui devint la clé de la Franc-Maçonnerie, la Kabbale juive, la Rose+Croix, la Chevalerie Templière sont autant de courants « sous terrains » qui, du fait de cette caractéristique, ont permis les falsifications de la Géométrie Sacrée d’Origine qui, Elle, n’a jamais été « éso »térique.

Je n’ai jamais été « ni pro, ni contra » ces mouvements occultes (dont je n’ai jamais fait partie et que je n’ai pas étudié), mes compagnons (de couple) ont été des Juifs européens comme des Israéliens juifs et mes relations amicales font majoritairement partie des groupements précités tous confondus.
(…) Je sais que le fait d’être « parmi eux » à sa « raison » (…) Je n’ai envers aucun d’entre eux/elles de quelconques griefs ! Seul l’Amour inconditionnel, sans intention aucune, guide mes pas.  

Il était important que je le précise
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: TOUS les carrés «magiques» Sator sont perfides et fallacieux   Jeu 20 Nov 2014, 21:11

Douceur a écrit:
Pour dans un second temps, Vérifier si l’Enseignement Rovásique Kristique et donc Gnostique car lié au christianisme ancien - dénoncé comme hérétique en particulier par Irénée de Lyon à qui l’on accorde la transcription en latin du CARRE de DIEU à savoir le Carré de Sátor et Rotás – peut être considéré comme un Enseignement de Connaissance « Directe » du Divin et en tant que tel, être NON falsifiable et donc NON falsifié.

Alors pour faire court, TOUS les carrés « magiques » Sator apparus après l’an zéro, même les plus anciens c’est-à-dire ceux de Pompéi réalisés aux environs de l’an 62 après J.-C. sont perfides et fallacieux et donc par définition, cherchent à tromper, à nuire.

Le carré Rotas (miroir de Sator) du musée de Conimbriga sis au Portugal (et actuellement, au Brésil), écrit à l’aide de rovás, a été daté par le professeur Robert Etienne, participant aux fouilles franco-portugaises, du milieu du premier siècle avant J.-C. C’est ce Carré de Dieu qui, pour le moment fait l’objet de développements sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Rose+Croix=Rose-Crucifère porte 1 croix à 4 branches égales   Jeu 20 Nov 2014, 21:25

Ptitjonas a écrit:
J'AIMERAIS COMPRENDRE !

(...) Je trouve cela, comme déclaration d'intention, très clair. Alors dans cette perspective que tu as tracé, bien entendu, je trouve cela plus qu'intéressant et j'aimerais comprendre !

Je vais essayer de condenser les points fondamentaux de cette analyse, le plus Simplement possible sans tomber dans le simplisme pour autant, même si cela pourrait en avoir l'air :

1) Le Carré de Dieu, à savoir Rotas, contient un Enseignement Kristique Complet qui englobent aussi bien la Création en générale, c’est-à-dire celle de l’Univers et du monde que la Création de l’Être Humain en particulier.

2) Cette Instruction pose comme Fondement la TRI-Polarité existentielle à savoir l’électrique (divin féminin), le neutre et le magnétique (divin masculin.)

3) La Création débute par la Source-Dieu qui est l’EAU tri-polarisée, dont le symbole est [V] pour Víz, eau en hongrois: V-, V+/-, V+.

4) [V] possède une valeur numéraire de quarante (40/4 ; Mem). Cela signifie simplement que la Tri-polarité est insérée dans un quadrangle (ou quatre angles).

5) De l’Eau émerge un Arbre de Vie, constitué d’un Carré et de deux triangles à ses extrémités et ceci tant pour le règne végétale, animale, qu’humain.

6) Autrement dit, un Arbre de Vie = un SEUL Être Humain (développement sur lequel je me concentre ici) pourvu d’un « canal central » ou tronc.


7) En physique, chimie, biologie, l’ « Opposition des polarités » et leur « attraction réciproque » sont deux faits confirmés qui s’illustrent ainsi :


Dessin la femme « au-dessus », l’Homme « en dessous »

8) Mais ce n’est qu’au moment où le Mouvement de la Vie (de Transmutation) s’enclenche que la Femme devient un « contenant » (un vase), symbolisé par le chevron V utérin et l’Homme devint son inverse, un chevron Λ phallique.


Dessin des quatre carrés et des chevrons utérin et phallique

9) Ainsi grâce à la Dynamique de Vie (NON clos en cercle) ou Spirale de Vie (NON assimilable à la spirale de Fibonacci), les Énergies de la Femme (Bleue) et de l’Homme (Rouge) se rejoignent pour former la Couleur Pourpre propre aux Couples Polarisés (ou Couples Sacrés) ayant pris leurs Envols.


Dessin de la Croix Carrée au cœur de la Source-Dieu


Ces chevrons symbolisent Quatre Ailes ou Quatre Roses (!), la Rose-Crucifère qui porte une croix à 4 branches égales ou le Symbole Originel de la Rose+Croix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Les chevrons Λ ou V ressemblent à des « paires d'Ailes » !   Jeu 20 Nov 2014, 21:36

Ces chevrons symbolisent Quatre Ailes ou Quatre Roses (!), la Rose-Crucifère qui porte une croix à 4 branches égales ou le Symbole Originel de la Rose+Croix.

Douceur a écrit:
Jean Mallinger, écrit dans la revue rosicrucienne Inconnues « Il n’est pas jusqu’au Symbole authentique de l’Ordre qui n’ait été au cours des âges, non seulement arbitrairement modifié mais même indiscutablement falsifié. Dans la vraie Rose+Croix, c’est la Rose-Crucifère qui porte une croix à 4 branches égales. Ce n’est pas la Croix qui porte une ou plusieurs roses ». Cette affirmation est corroborée par les graphes [R] gravés dans Rotas.

http://antahkarana.forumzen.com/t393p90-cles-donnant-acces-au-mystere-christique?highlight=croix+saint+Andr%E9#27648

C’est pourquoi j’ai écrit : Lun 14 Nov 2011

Douceur a écrit:
... En fait, les chevrons : Λ ou V ressemblent étrangement à des « paires d'Ailes » !


Originellement, l’écriture Vieille Europe s’écrivait de droite à gauche.

Ce qui donne pour l’Homme Primordial Polaire : ADAM --> MADA ; 4+4=8 ou 8=4+4




Mais si on ajoute, au mot Adam, la lettre « R » (= comme Resh en hébreux, qui signifie « tête »)  nous obtenons le mot « Oiseau » :

- ADAM + R = MADÁR = Oiseau





Et dans les civilisations précédant celle de Sumer, les déesses étaient des déesses à tête d’oiseau (avec une forme on ne peut plus triangulaire) :





Au sujet des Couples Sacrés Oiseaux voir les Flammes Jumelles bouddhico-indoues « Kinnara et Kinnari » :


http://antahkarana.forumzen.com/t44p45-masculin-et-feminin-la-bi-unite

Et le Mer 06 Nov 2013 :

Douceur a écrit:
Le mot Ember/Homme converti en nombre unitaire qui donne le quatre ; [Ember : 7+21+3+7+29 = 67 = 13 = 4]. Le retour à la Source-Dieu [V] de valeur quarante ne peut avoir lieu que si l’homme transcende son état ternaire d’homme créé afin de produire l’état quaternaire d’Ember ou d’Homme Créateur

http://antahkarana.forumzen.com/t393p75-cles-donnant-acces-au-mystere-christique?highlight=Homme+%E0+son+image#26822
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Voyageurs, voyager et voler   Jeu 20 Nov 2014, 21:42

Conclusions :

1) Pour pouvoir « voyager » c’est-à-dire « voler » avec un Échange d’Énergie Équitable au sein de l’Univers, la Présence simultanée et conjointe d’une Femme ET d’un Homme est indispensable.

Ainsi ce Couple devient-il un ANGE à quatre Ailes ou Humain Angélique.

Citation :
Entretien 41, vendredi 31 mars 1944 ; p. 248 du dialogues avec l’ange
« Celui qui mesure »

L'existence est poids.
Pour celui qui ne s'égare pas,
le poids est aile.
Le Nouveau s'ouvre. L'acte n'est pas matière
mais grain d'où jaillit le Nouveau.


http://antahkarana.forumzen.com/t2885-ecriture-vieille-europe-l-ange-repond

Citation :
Entretien 82, mercredi 25 octobre 1944 ; p. 362 du dialogues avec l’ange

Le mystère de la Sainte Trinité est :
Amoureux (et amoureuse) - amour – amant (et amante).
Les trois sont un,
et pourtant distincts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Le cercle du Tao et le Yin-Yang   Jeu 20 Nov 2014, 21:54

Conclusions : (suite)

2) Le cercle du Tao, le Yin-Yang : Yin (noir, la femme) et Yang (blanc, l’homme) est un symbole déformé avec le serpent d’airain (= l’onde) au milieu. A l’origine, ce symbole s’appelait Yan Yun (fait déjà mentionné qq part sur le forum mais je ne sais plus où, ni en quelle année) et référait la Respiration NATURELLE de la Source-Dieu.


Sur le Yin-Yang : http://antahkarana.forumzen.com/t2369p15-yin-et-yang?highlight=Un+Yin+++un+Yang+++telle+est+la+Voie#28532


Le Yin-Yang a contribué à l’inversion des Polarités ! La femme en bas et l’homme en haut (= l'inverse des chevrons Λ ou V au cœur de la véritable Rose-Crucifère) avec en prime, un corpuscule de polarité inverse au centre alors que biologique-, physique- et chimiquement cela est impossible puisqu’il y aurait alors annihilation pure et simple de la matière entrant en contact avec l’antimatière : -V + V = zéro, le Néant avec un grand N.

L’argument, selon lequel, ce symbole ne serait QU’une « représentation » du concept, de la théorie des polarités ne tient pas la route. Car le Noir et Blanc ne correspondent pas à la Lumière du Kristos Intérieur ou Lumière Sacrée.

OUI, les Polarités sur Terre ont été inversées, par toute-puissance, à l’insu des Êtres Humains ! Regardez autour de vous. Ce n'est pas une supposition, c'est un fait.
OUI, tout a été mis en œuvre, et ce, depuis des millénaires pour empêcher la Libération.

JE SAIS cela paraît fou, de la folie mais seulement « paraît » car il s’agit bien d’une réalité quotidienne. Les théories des polarités développées à partir de ce symbole perfide, empêche donc l’Envol (des couples et Collectif ayant fait ce choix). Ce n’est pas une assertion gratuite, les développements à venir, le démontreront.

Il n’y a PAS de « canalisations/channelings dans la tête » qui soient Authentiques soient-elles récentes ou anciennes, de Vénus* où d’ailleurs. Les contacts psychiques sont des leurres, des pièges perceptifs. Les Informations sont imprimées dans NOS cellules, pas dans « les annales akashiques » ou que sais-je à quel autre endroit !

* Témoignage sur Vénus : http://antahkarana.forumzen.com/t550p345-introduction-a-l-envol




On Voyage en Couple, oui ou non ?!
Les "voyages en solitaire", quand l'Envol du Couple n'a pas encore eu lieu -comme témoignage, il y a sur le forum- ne se font, dès lors, PAS dans les Dimensions Kristiques Supérieures. (= D-12, D-13, D-14 et D-15)

Vénus (au même titre que la Terre) fait partie de la 3D, de la troisième dimension - pas plus haut - ! Alors ceux qui veulent se laisser glisser dans ce canal, libre à eux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'Intelligence/Esprit, l'EAU tripolaire et l'AIR   Jeu 20 Nov 2014, 22:05

Douceur a écrit:
Une question fondamentale supplémentaire doit encore être soulevée : Comment Ész, l’Intelligence put-elle devenir synonyme d’ESPRIT ? Si les dictionnaires nous apprennent que le vocable esprit, provient du latin spiritus, souffle, vent, le terme esprit en grec ancien renvoie, lui, directement et simplement, aux signes diacritiques ou accents. Plus précisément, « tous les mots commençant par une voyelle ou un rho (r) prennent un esprit sur la syllabe initiale ». Ainsi, l’ « esprit doux  » était-il noté [ʼ], signe partant de la droite et l’ « esprit rude », comme il était désigné, écrit à l’inverse, [ʽ]. Peut-on nier le fait qu’Ész, écrit à l’aide d’un [É] donc d’un esprit doux corresponde en tous points à ces critères ?

Citation :
En grec ancien, le signe se nomme ψιλὸν πνεῦμα (psilòn pneûma, littéralement : « souffle simple »), en grec moderne ψιλή (psilí), en latin spīritus lēnis.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Esprit_doux

Rappel :

Douceur a écrit:
Des coinsék’ descendent les accents ou ékezet (ék+ -ezet, suffixe). Dans les abjads, les alphabets consonantiques tels ceux de l’hébreu et de l’arabe, les accents ou diacritiques se placent directement sur les consonnes. Vu l’absence de voyelles, ces langues sémitiques se heurtèrent à de nombreuses difficultés lors des traductions de textes sacrés. Ces entraves entraînèrent la disparition pure et simple de mots-clés comme elles permirent la falsification de l’Enseignement Primordial.


http://antahkarana.forumzen.com/t393p105-cles-donnant-acces-au-mystere-christique?highlight=K%E9k+couleur+bleue+versus+++eke+++chariot#27718



Comment différencier les âmes désincarnées et les entités faisant irruption lors de séance de spiritisme, médiumnité (channeling) ou méditation, de l’Intelligence de la Source qui constitue la Fondation de notre Temple Intérieur ?

En comprenant, que l’Intelligence produit à la fois l’EAU tripolaire, que l’AIR, l’Inspire-Expire divin qui est « Air du FEU » comme le chimiste suédois Carl Wilhelm Scheele nomme, dans son Traité chimique de l'air et du feu, publié en 1777, l’oxygène qu’il vient de découvrir. Est-ce le fruit du hasard ? Sûrement pas puisque le feu ne saurait exister sans air ! Ne savez-vous pas qu’une flamme, au contact de ce gaz se met à brûler plus vivement ?

Lorsque l’on observe le rovás [L], composés de trois chevrons emboîtés les uns dans les autres, surgit une deuxième consonne intégrée dans la première. Il s’agit du onzième rovás, le [G], qui produit le son éG, voulant dire brûler s’il est précédé par un esprit doux, à savoir par la voyelle [é] permettant sa prononciation. Et les lettres [L+éG] forment le mot Lég signifiant AIR dont la valeur sémantique revient à 19+9+11 = 39 = 3+9 = 12 = 1+2 = 3.


Dessin des rovás [L et G] et de l’air du feu
Revenir en haut Aller en bas
 
CLÉS DONNANT ACCÈS AU MYSTÈRE CHRISTIQUE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» quel est le lieux qui vous parais le plus mystérieux ?
» Mystérieux phénomène lumineux qui apparaît dans le ciel nocturne norvégien
» 2010: Le 15/10 - Des lumières mystérieuses à East El Paso, (même forme triangulaire qu'à Londres et Manhattan)
» Jérusalem : Découverte d'une inscription mystérieuse...
» texte mystérieux de mitxo (info de philippe)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: ...dans l air du temps... :: l'éveil de la Kundalini: l’axe dressé au centre de l’Univers et de la Personne-
Sauter vers: