ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Dim 20 Sep 2009, 10:17

Et si le temps n'existait pas ?

La réalité intemporelle (I)
Le travail des théoriciens spécialisés en physique consiste notamment à développer la théorie la plus générale possible, unifiant les deux théories cadres de la physique moderne que sont la physique quantique et la théorie de la Relativité générale.
Pour y parvenir, ces mathématiciens doivent bien comprendre le monde dans lequel nous vivons, du point de vue physique : ses dimensions, les relations qui s'établissent entre ses variables physiques, etc. Ensuite, ils doivent tenter d'imaginer de nouvelles lois, de nouvelles relations qui leur permettraient d'avoir un nouveau point de vue afin de mieux comprendre ce qui se passe à "notre échelle", qui va de l'échelle de Planck à l'échelle de l'univers, un panorama dont la distance d'un extrême à l'autre dépasse de très loin un facteur 100.
Si leur théorie est complète, elle devrait même prédire ce qui se passe en dessous de l'échelle de Planck. C'est en tout cas tout le bonheur qu'on peut leur souhaiter, mais cela reste un voeux pieux.
En compagnie de plusieurs physiciens et théoriciens dont nous allons résumer les recherches actuelles, nous allons passer en revue ces différentes étapes, que nous détaillerons dans d'autres articles, en les articulant autour de la notion de temps, un concept que nous avons déjà abordé en thermodynamique, où nous avons constaté qu'il était bien complexe à cerner.
Un dernier conseil avant de vous aventurer dans ce monde étrange. Fourbez votre carquoi intellectuel de vos meilleures armes, car, si le voyage que nous vous proposons est extraordinaire, il met votre mental à dure épreuve. Mais rassurez-vous, nous baliserons le chemin pour ne pas vous perdre dans ce labyrinthe spatio-temporel aux dimensions multiples.
La notion de temps
Les physiciens comme les philosophes ont longtemps disserté sur le concept de temps : est-il un absolu, le subit-on, y a-t-il une flèche irréversible du temps, qu'y avait-il "avant" le temps, ... ? Voilà des questions quasi métaphysiques et très difficiles à résoudre mais que certains hommes érudits n'ont pas hésité à étudier, notamment Platon, Boltzmann, Einstein, Prigogine, Kaku, Hawking et consorts.
Aujourd'hui, personne ne peut mieux définir le temps que Ferenc Krausz. Dans son laboratoire d'Optique Quantique de l'Université de Technologie de Vienne, en Autriche, en 2004 il a mesuré le plus petit intervalle de temps jamais enregistré.
Krausz a utilisé les émissions d'un laser UV pulsées à 250 attosecondes pour mesurer le plus petit saut quantique des électrons au coeur des atomes. Les événements qu'ils recherchent durent environ 100 attosecondes (100x10-16 sec), soit 1/100 quintillions de seconde. A une autre échelle, 100 attosecondes correspondent à une seconde comparée à 300 millions d'années. En langage informatique, cela équivaut à un processeur cadencé à près de 1 million de GHz (1015 Hz). Concrètement, le premier chiffre significatif de notre chronomètre digital se trouve à la 14eme place derrière la virgule. C'est très court.
Bien que ses collègues ne voient pas encore très bien à quoi pourrait servir cette expérience, ils pensent qu'ils lui trouveront un jour une application.
Mais Krausz est encore loin d'approcher le "temps zéro" ni même la frontière ultime du temps. En effet, il existe en physique une sorte de mur du temps, c'est l'échelle de Planck, bien connue des cosmologistes quantiques et des théoriciens qui étudient le monde à l'échelle quantique. A cette échelle subatomique, les attosecondes ressemblent à des éons.
Le monde à l'échelle de Planck présente des dimensions inférieures à 10-33 cm et des durées inférieures à 10-43 secondes, soit moins d'un trillion de trillion d'attoseconde, c'est le temps de Planck. Qu'y a-t-il au-delà ou avant cette fraction de seconde ? Tempus incognito. Personne ne le sait. Du moins jusqu'à aujourd'hui.
L'échelle de Planck marque la frontière ultime, là où s'arrêtent les lois connues de la physique et où commencent les mystères, une région où les distances et le temps sont tellement étroits que les concepts même de temps et d'espace n'ont plus de signification.
A cette échelle, les physiciens ont besoin d'autres théories pour explorer ce monde étrange. Ces concepts font partie de la famille des théories dites "supersymétriques" car elles mettent sur un même pied d'égalité la matière et l'énergie, les fermions et les bosons : il s'agit des théories de supergravité, de supercordes, la théorie M, la théorie de Tout, etc, autant de concepts très élaborés faisant appel à des univers ayant jusqu'à 11 dimensions ! Voyons ceci en détail.
Les dimensions de l'Univers
Un univers à 3 dimensions
Notre réalité physique est faite de 3 dimensions spatiales. Personne ne remettrait cette idée en question. Ce n'est même pas une idée ou une impression, c'est la réalité physique. Nous ressentons l'espace tous les jours rien qu'à travers le fait d'évoluer dans cet environnement tridimensionnel. Oui, mais...
Bien que ce monde à 3 dimensions semble le seul existant, il représente notre réalité "sensorielle", c'est-à-dire une réalité subjective qui passe par la vue, le toucher et notre interprétation du monde. Or, nous savons d'expérience que nos sens peuvent nous tromper. Toutefois, rassurez-vous, une simple règle et une équerre peuvent nous prouver que notre univers présente bien 3 dimensions.
Et s'il y en avait plus ?
Un univers à 4 dimensions
Un univers à 4 dimensions, vous avez déjà vu ça ? En 1905, dans sa théorie de la Relativité restreinte, Einstein avait démontré que l'univers n'était pas constitué de 3 dimensions absolues plus celle du temps comme le pensait Newton, mais bien d'un continuum espace-temps à 4 dimensions dont les composantes se modifiaient en fonction de la vitesse relative des référentiels. Rappelez-vous le "paradoxe des jumeaux", le fameux "voyageur de Langevin".
Quelques physiciens un peu idéalistes ont mis 50 ans pour croire à ces effets relativistes - ou n'y ont jamais cru -, mais des expériences de physique très pointues ainsi que les phénomènes les plus violents qui se déroulent dans l'univers nous le confirment tous les jours : dans des conditions extrêmes de gravité ou d'accélération, la durée et la distance deviennent relatifs. C'est un fait, qu'on y croit ou qu'on y croit pas.
A ce stade, un esprit critique préciserait que c'est du moins la réalité physique à notre échelle. En effet, personne n'a jamais vu la forme de l'univers dans un quark ou dans un électron, ces briques fondamentales de la nature. Or si nous voulons être logique avec nous-même et appliquer les principes de la Relativité, si on suppose que l'interaction gravitationnelle (l'attraction) et la densité d'énergie (leur compacité) sont très élevées dans ces particules, leurs effets doivent probablement affecter le tissu de l'espace-temps et peut-être même pour ainsi dire déchirer les dimensions locales de l'univers. Nous n'en avons pas encore la preuve pour la simple raison qu'on n'a jamais pu observer un quark ou un électron isolément, à peine leurs traces. Mais ce n'est pas parce que nous ne voyons pas quelque chose, qu'il n'existe pas.
Pure spéculation d'accord, mais depuis une génération, d'innombrables travaux théoriques indiquent que c'est effectivement à cette échelle quantique que tout se complique : l'univers tridimensionnel macroscopique pourrait n'être que l'illusion d'un monde bien plus complexe à l'échelle de la réalité physique fondamentale. Comment en sommes-nous arrivé à cette idée ?
Un univers à 11 dimensions
Tout commença peu après la publication d'Einstein. En 1919, Théodore Kaluza nous demanda de faire un effort intellectuel supplémentaire et d'envisager un univers à plus de 4 dimensions.
Bon, d'accord, me direz-vous, nous acceptons avec plus ou moins de réticences que l'univers soit fait d'un continuum à 4 dimensions. Cela dépasse notre bon sens, mais ainsi que nous l'ont démontrées les prémisses, le bon sens est souvent l'ennemi de la logique et de la science. Ce pourrait-il que l'univers contienne plus de 3 dimensions d'espace ou plus précisément plus de 4 dimensions spatio-temporelles ? Nous sommes déjà plus sceptiques, et il n'y a pas que vous et moi. Même les scientifiques qui étudient la question reconnaissent qu'ils s'aventurent en terra incognita. Car une question demeure, où résident ces autres dimensions ?
Accessoirement, plus d'un philosophe et physiciens se sont inquiétés de savoir si cela a un sens de s'interroger sur des choses que personne ne voit ni n'a jamais détecté ? Mais ainsi va la science, rappelez-vous son objectif. Elle s'interroge sur tout et même les questions les plus folles ou jugées métaphysiques méritent une réponse. Certes, parfois la réponse se formule difficilement, mais c'est cela aussi qui rend la chose d'autant plus belle.
Kaluza et ses collègues spécialistes de la supergravité nous parlent depuis bientôt un siècle d'univers à plus de 4 dimensions. Dans sa version la plus moderne, la théorie M, "M" pour membranaire (ou mère de toutes les théories diront certains), les théoriciens pensent que l'Univers pourrait avoir... 11 dimensions !
Un univers à 11 dimensions, me rétorquerez-vous, mais où avez-vous vu ça ? En fait sur papier. Selon les théoriciens, c'est la contrainte nécessaire pour unir la théorie de la Relativité et la théorie quantique dans une théorie plus générale et, en principe, capable de prédire de nouveaux phénomènes, et notamment d'expliquer la nature intrinsèque de la lumière, l'origine du temps et pourquoi pas, le Big Bang.
Les théoriciens qui ont essayé d'explorer ce monde en dessous de l'échelle de Planck en sont revenus avec d'étranges idées, et il faut le reconnaître, carrément révolutionnaires. Des physiciens comme Edward Witten, Michael Green, Michio Kaku ou Stephen Hawking nous parlent d'un espace-temps à 11 dimensions, 10 dimensions d'espace plus celle du temps, contenant non plus des particules, mais des supercordes ou des membranes en vibrations qui formeraient des particules dans leur état fondamental, de plus basse énergie. Selon les théoriciens, il est possible que les 7 dimensions spatiales excédentaires aient été "compactifiées", réduites jusqu'à l'échelle de Planck, ce qui expliquerait pourquoi on ne les voit pas. Bref, il s'agit de concepts très élaborés et intéressants mais qui, pour le dire franchement, rebutent l'ancienne génération et pas mal de lecteurs, même férus de mathématiques. Certes, ces concepts existaient depuis longtemps du point de vue théorique, mais il fallait oser les appliquer à l'univers.
A ce jour toutefois, ces étranges entités n'existent que dans la mémoire des ordinateurs car de mémoire d'homme personne n'a jamais vu les dimensions excédentaires de cet univers. Et ce n'est pas demain que nos moyens techniques nous permettront de les observer.
Cela n'empêche pas les théoriciens de poursuivre leurs recherches, comme en son temps Einstein était à des années-lumière devant les idées des astrophysiciens et des cosmologistes.
Le théoricien John Schwarz de Caltech pressent que la véritable équation de l'univers, la "théorie de Tout", n'a peut-être pas de dimension fixe et que les 10 dimensions émergent seulement une fois que nous avons essayé de résoudre le problème. Paul Townsend de l'Université de Cambridge partage une vue similaire quand il dit : "Toute la notion de dimensionnalité est une approximation qui émerge uniquement dans un contexte semi-classique". Si leur idée se concrétise, la théorie M pourrait être la théorie idéale. Mais ne brûlons pas les étapes !
Deuxième partie
La notion de temps
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Ven 02 Avr 2010, 16:03


Suite du sujet sur le temps:

Cronos et Chronos


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dans la mythologie grecque, Chronos (en grec ancien Χρόνος / Khrónos) est un dieu primordial (Titan) personnifiant le temps. Il apparaît essentiellement dans les traditions orphiques], et est confondu avec Cronos, le roi desTitans dans les traditions tardives.
C'est un être immatériel, apparu à la création du monde. Il est représenté sous les traits d'un serpent à trois têtes (une d'homme, une de lion et une de taureau) enlacé avec son épouse Ananké (déesse de la Nécessité, de la Fatalité) autour du monde-œuf. Ils sont censés entraîner le monde céleste dans sa rotation éternelle. Selon la cosmogonie orphique], ils seraient les géniteurs de Chaos et Éther.
Dans la culture contemporaine, il est surtout connu pour être représenté sous les traits d'un vieil homme à longue barbe, vêtu d'une toge et tenant une faux, souvent aussi un sablier. En anglais, il est souvent surnommé sous cette forme Father Time ("Père Temps").








Étymologie


Le mot « temps » provient du latin tempus, lui-même dérivé du grec temnein, couper, qui fait référence à une division du flot du temps en éléments finis. Il est à noter que temple (templum) dérive également de cette racine et en est la correspondance spatiale (le templum initial est la division de l'espace du ciel ou du sol en secteurs par les augures). Enfin, « atome » (insécable) dérive également de temnein.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Temps

Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] est un concept développé pour représenter la variation du monde : l'
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] n'est jamais figé, les éléments qui le composent bougent, se transforment et évoluent pour l'observateur qu'est l'homme. Si on considère l'Univers comme un système dans son [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], l'observateur trouve qu'il a plusieurs états. Ces états, passés, présents et futurs, et leur mesure, concourent à donner un concept du temps. Au cours de l'histoire, et au sein des nombreux peuples de la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], la conceptualisation du temps a elle-même changé et s'est adaptée à des évolutions profondes, tout autant factuelles qu'idéologiques. Philosophes, scientifiques et hommes de la rue ont bien souvent des vues différentes sur ce qu'est le temps, et les progrès des uns influencent les autres depuis des siècles. La psychanalyse et la psychologie apportent également des éléments nouveaux au XXe siècle. Un questionnement profond s'est porté, dans toutes ces disciplines, sur la nature intime du temps : est-ce une propriété fondamentale de notre univers, ou plus simplement le produit de notre observation intellectuelle, de notre perception ? La somme des réponses de chacun ne suffit évidemment pas à dégager un concept satisfaisant et juste du temps, d'autant que ce questionnement est aporétique. Mais l'examen minutieux de chacune d'entre elles et de leurs relations apportera d'intéressantes réponses. Toutes ne sont pas théoriques, loin s'en faut : la « pratique » changeante du temps par les hommes est d'une importance capitale.
De fait, la mesure du temps a évolué et cela ne fut pas sans conséquence sur l'idée que les hommes en eurent au fil de l'histoire. De rudimentaire qu'elle était aux premiers âges, sa mesure a gagné aujourd'hui une précision reposant sur l'atome. Ses progrès irréguliers sont donc à relier directement aux transformations du concept « temps. » Ses retombées ont affecté bien plus que la simple estimation des durées : la vie quotidienne des hommes s'en est trouvée changée bien sûr, mais aussi et surtout la pensée, qu'elle fût de nature
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], philosophique ou encore religieuse. Pour établir une vue générale du temps aujourd'hui, il faut en premier lieu parcourir l'histoire de ce concept, qui fait lui-même notre Histoire. Quelques remarques générales permettent d'aborder ce problème du temps de façon pragmatique.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Éléments généraux

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Cronos est un concept qui, adjoint à l'Aion et au Kairos, permet de définir letemps. Ces concepts sont apparus chez les Grecs.
Le Cronos est le tout du temps, relatif au présent :

« Hier était le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] précédent et demain sera le jour suivant parce que je suis aujourd'hui. »
Il est un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] mouvant sur la flèche du temps qui définit les infinis à ses deux bornes.
La notion de temps est un corollaire de la notion de mouvement : le mouvement se fait dans la durée et si le temps venait à s'arrêter plus rien ne bougerait. Ainsi, selon Aristote, le temps est le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] du mouvement selon l'antérieur et le postérieur. A contrario le temps semble ne plus faire sens quand l'idée de mouvement disparaît, car le temps suppose la variation. L'examen attentif du concept sous l'angle de la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] approfondira les relations entre mouvement et temps, et les distinguera plus nettement en rejetant quelques erreurs d'apparence.
« Dans un même temps, dans un temps unique, dans un temps enfin, toutes choses deviennent » écrivait Alain[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. L'homme constate en effet trivialement que des « objets » de toutes sortes sont altérés par des « événements » et que ce processus prend place dans un temps partagé par tous ceux qui ont conscience de son cours. Ces objets, ou du moins leur substance, sont cependant censés demeurer les mêmes, numériquement, malgré les changements qu'ils subissent. Le temps semble donc supposer à la fois changement et permanence. Il a comme corrélat la notion de substance, que Descartes avait assimilée sans doute imprudemment à l'espace. Ces constatations amènent encore à un autre couple de notions essentielles quant à l'étude du temps : la simultanéité (ou synchronie), qui permet d'exprimer l'idée qu'à un même moment, des événements en nombre peut-être infini se déroulent conjointement, a priori sans aucun rapport les uns avec les autres. En corrélation se trouve la notion de succession, ou diachronie, (et par-là, l'antériorité et la postériorité) : si deux événements ne sont pas simultanés, c'est que l'un a lieu après l'autre – de sorte que d'innombrables événements simultanés semblent se suivre à la chaîne sur le chemin du temps. Deux moments ressentis comme différents sont ainsi nécessairement successifs. De ces deux considérations, on apprend déjà que le temps, si difficile à imaginer et à conceptualiser de prime abord, ne peut-être examiné que sous l'angle de notre propre expérience universelle : l'avant, l'après et l'en-même temps. Néanmoins, de la simple succession, ou de la simultanéité, on ne peut déduire la durée. En effet, quand un même film est projeté à une vitesse plus ou moins grande, l'ordre des événements y est conservé, mais pas la durée. Remarquons aussi que la projection à l'envers ne correspond à rien dans l'expérience du temps, qui est, lui, irréversible.
Ces notions font notamment appel à la mémoire : le classement des événements dans un ordre quelconque ne peut se faire que si l'on se souvient. De façon opposée, la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] se construit grâce au fait que certains événements se répètent, autorisant ainsi l'apprentissage. De façon plus générale, il semble que le temps puisse être considéré (et considérer n'est pas connaître) sous deux aspects :




  • l'aspect cyclique : cycle des jours, des saisons, de la vie...
  • l'aspect linéaire : évolution, transformation irréversible, passage de la naissance à la mort...

La régularité de certains événements a permis d'établir très tôt une référence de durée (calendrier, horloge...) et donc dequantifier le temps : « quantifier le temps », c'est lui associer un nombre et une unité, en effectuer une mesure. Toutefois, cette connaissance est au mieux celle d'une substance du temps : elle n'apprend rien sur sa nature intime, car la mesure n'est pas le temps – il faut du temps pour établir une mesure. Et bien que l'intuition du cours du temps soit universelle[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], définir le temps en lui-même semble au-delà de nos capacités. Cela inspira une célèbre boutade à Saint Augustin dans ses Confessions. Voici ce qu'il écrit à propos de la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] du temps : « Ce mot, quand nous le prononçons, nous en avons, à coup sûr, l'intelligence et de même quand nous l'entendons prononcer par d'autres. Et bien ! le temps, c'est quoi donc ? N'y a t-il personne à me poser la question, je sais; que, sur une question, je veuille l'expliquer, je ne sais plus.[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] » Il est vrai que décrire le temps ne semble possible que par une analogie, notamment au mouvement, qui suppose de l'espace. Imaginer le temps c'est déjà se le figurer et, en quelque sorte, le manquer.
Il faut donc distinguer la problématique de la représentation du temps de sa conceptualisation, tout comme il faut établir ce que nous savons du temps par l'expérience pour mieux s'en détacher. Au fil des siècles, les penseurs ont essayé d'évaluer le temps au travers de la méditation, du mysticisme, de la philosophie ou encore de la science. Il en ressort en fait que bien qu'on puisse supposer avec raison que tous les hommes ont la même expérience intime du temps – une expérience universelle – le chemin vers le concept de temps n'est pas universel. Ce n'est donc qu'en détaillant ces modèles intellectuels et leurs évolutions historiques que l'on peut espérer saisir les premiers éléments de la nature du temps.
Perceptions culturelles du temps


Toutes les cultures ont apporté des réponses nombreuses au questionnement sur le temps, et la plupart d'entre elles tournent autour des mêmes thèmes, dictés par la condition humaine : l'immortalité des dieux ou l'éternité de Dieu, la permanence du cosmos et la vie fugace de l'homme, sont autant de dimensions temporelles partagées par la plupart des peuples de la Terre. Elles s'expriment dans le langage, dans les arts... Pourtant, toutes ne portent pas la même vision intime du temps.
Le partage le plus évident pour l'observateur des civilisations – avant d'envisager l'étude antropomorphique du temps – est sans doute la séparation entre une vision linéaire du temps, prévalant en Occident, et une vision cyclique de l'ordre temporel, prévalant par exemple en Inde.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Mar 11 Mai 2010, 12:39

http://video.google.fr/videoplay?docid=-422708080702148506#

Docteur en physique
et biologiste, chargé de cours en Ethnomédecine à l'Université du
Kremlin Bicêtre (Paris). Auteur de nombreux articles. Conférencier en
France et à l'étranger sur l'environnement, l'écologie, les médecines
alternatives et la population scientifique.
A ce moment particulier de l'histoire de l'humanité, il apporte des
réponses originales pour faire face aux conséquences pour l'homme de
demain de sa rupture d'alliance avec la Matière et le Vivant.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Mar 11 Mai 2010, 12:50

MERCI Marie,
cette phrase reçue à l instant d un ami:

« Les sorciers de l’Ancien Mexique… ont découvert quelque chose de transcendant… Ils ont découvert que nous avons un compagnon de vie. Venu des profondeurs du cosmos, un prédateur est là, qui toute notre vie nous maintient sous son emprise. Il a su nous rendre faibles et dociles. Il étouffe toute velléité de protestation ou d’indépendance et nous empêche de vivre librement ».
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: La Théorie de la Double Causalité   Mer 29 Sep 2010, 22:37


La Théorie de la Double Causalité, germe d’une future révolution spirituelle ?

Un texte de Philippe Guillemant, chercheur au CNRS et auteur du livre
« La Route du Temps – Théorie de la Double Causalité »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
(Emphases et commentaires Zone-7)

Dans l’exercice de son libre arbitre (qu’il soit illusoire ou authentique) l’être humain révèle deux grands types de comportement distincts : le rationnel et le spirituel. Les deux sont rarement conciliés chez le même homme car l’alliance entre la raison et la foi, dans notre société moderne, est rompue. Bien que le culte de la raison, d’inspiration mécaniste, puisse s’harmoniser avec la foi religieuse ou spirituelle (ce qui serait la sagesse même dans un monde où la science n’explique pas tout) ce n’est généralement pas cette attitude équilibrée que l’on voit s’imposer, mais plutôt des formes déviationnistes qui vont de la dérive mécaniste vers le culte du pouvoir et de l’argent, à la dérive des croyances vers le sectarisme, la dévotion excessive ou le renoncement. Les progrès de la science et de la technologie en sont probablement responsables, ayant rendu le paradigme mécaniste beaucoup trop dominant dans la société actuelle. Cet article a pour but de dévoiler l’un des germes d’une possible révolution spirituelle qui serait à même de restaurer l’équilibre entre raison et foi vers la sagesse.

L’attitude rationnelle est aujourd’hui d’inspiration mécaniste et fondée sur la causalité. Elle consiste à croire que pour assurer l’avenir il faut faire des calculs et le planifier afin qu’il se réalise selon un cheminement logique et anticipatif dans lequel il est laissé le moins de place possible au hasard. Face aux aléas de la vie qui s’opposent inévitablement à nos plans, et plus fondamentalement, face à l’augmentation considérée comme inéluctable de l’entropie ou désordre de l’univers, le travail, l’effort, la résistance, la compétition et le jeu sont avancés comme des moyens permettant d’atteindre des objectifs. La maîtrise de son propre avenir, par l’homme, se justifie ainsi par une philosophie mécaniste de lutte ou de concurrence perpétuelle, largement confortée par la théorie darwiniste de l’évolution : lutter pour gagner ou se protéger, lutter contre la dégradation ou pour concourir afin de se hisser à un niveau d’intérêt personnel (ou collectif restreint), censé apporter un état de mieux-être. Cette attitude est fondée sur une éducation dominée par le paradigme déterministe selon lequel notre futur est uniquement la conséquence de notre passé qui contiendrait également les causes de tous nos actes. Faute de mieux, cette attitude continue de s’imposer – bien que le déterminisme et le darwinisme soient totalement battus en brèche de nos jours – inertie de la pensée oblige.

L’attitude spirituelle, généralement fondée sur la foi, la religion ou autre système de croyances, consiste au contraire à accepter sans résister les évènements qui s’imposent à nous, en les considérant comme des voies d’évolution dont les raisons d’être sont impénétrables. Elle nous suggère l’accomplissement d’une tâche ou d’une mission dénuée de convoitise personnelle et intérieurement épanouissante grâce à une faculté accrue de vivre dans le présent sans souci de l’avenir en cultivant, notamment, le lâcher-prise. Le plan de la tâche ou de la mission est confié à Dieu, voire laissé en friche au destin. La confiance et la foi jouent un rôle majeur pour assurer la plénitude de l’être et la prière se substitue aux actions d’intérêt personnel pour influer positivement sur le destin collectif. À travers la prière et l’amour du prochain, ce sont les intentions authentiques et détachées de participer à l’harmonie du monde qui sont travaillées, car de tels vœux sont implicitement considérés comme les causes premières du destin favorable de l’humanité. C’est donc à la purification des intentions que l’on consacre la majeure partie du temps car il s’agit là d’un moyen privilégié d’améliorer le « plan divin » pour assurer le bien de tous. Cette croyance n’est pas fondée sur la causalité – ce qui serait vu comme naïf –, mais sur l’idée que le futur est la conséquence d’un plan divin sur lequel il est plus efficace d’agir directement. Tout comme si la prière et l’amélioration de l’être intérieur pouvaient inciter « Dieu » à bonifier ses plans pour le futur. Il s’agit bien là d’une croyance à un type d’influence non causale sur le futur et ses adeptes n’hésitent d’ailleurs pas à croire aux miracles, voire à d’autres manifestations magiques ou paranormales sans pour autant avoir une quelconque compréhension de ces phénomènes.

Dans un monde sous l’emprise persistante d’une philosophie mécaniste (pourtant largement controversée) l’attitude spirituelle subit inévitablement des assauts intenses et se retrouve ainsi dévalorisée, ridiculisée, qualifiée de naïve, de pensée magique ou d’insensée. [Zone-7 : En effet, et c’est là un des buts de mon site, il est grand temps de ressusciter ce sentiment « qu’il y a autre chose » à la vie que ce qu’on nous en enseigne car – point de vue matérialiste oblige – on nous apprend très tôt à ridiculiser, dénigrer et rejeter tout ce qui est contraire aux dogmes établis. Entre autres, une attitude réellement spirituelle n’est pas la bienvenue dans nos sociétés ou la cause (mécanique/physique) est maître.] Il s’agit bien d’ailleurs pour les rationalistes de l’éliminer. Il va de soi qu’invoquer un plan divin s’accommode mal de la raison dominante, qui puise ses fondements dans une science classique imprégnée de déterminisme et de causalité, les deux principes à la base du mécanisme.

Mais aujourd’hui, tout cela est en train de changer car la science a évolué bien plus avant et elle nous interpelle fortement à travers les résultats de plus en plus étranges de la physique moderne. Celle-ci nous incite en effet non seulement à dénoncer le caractère universel de la causalité, mais surtout à remettre profondément en question notre vision du monde. En se rapprochant de certaines visions bouddhistes, cette nouvelle physique commence peu à peu à nous faire entrevoir des connexions fortes entre le « plan divin », cher aux spiritualistes, et la réalité multidimensionnelle d’un univers où le futur serait déjà déployé selon des potentiels multiples, dans autant de mondes parallèles que nécessaire, et dont les probabilités d’entrer dans la réalité sont fluctuantes. [Zone-7 : Et voilà que la science, gardienne de l’ordre depuis déjà trop longtemps, en arrive elle-même là où elle avait banni l’existence de certaines réalités : mondes parallèles, réalité multidimensionnelle, futurs potentiels, etc. L’Ouroboros de la science en arrive finalement à se mordre la queue !]

Cette révolution de notre vision du monde, susceptible de revaloriser une attitude spirituelle, a pourtant commencé il y a longtemps déjà. Pour ne citer que des prix Nobels, rappelons qu’Einstein est à l’origine de la remise en question de notre conception du temps, à travers la négation de l’existence du présent et l’affirmation de la simultanéité du passé et du futur. Rappelons que le physicien Pauli (prix Nobel 1945) est à l’origine de la remise en question du principe de causalité, à travers l’affirmation d’un principe de non-causalité (ou acausalité, chère à son ami Jung) à l’œuvre à l’échelle des particules élémentaires. Rappelons enfin que Prigogine (prix Nobel 1977) est à l’origine de la remise en question du déterminisme macroscopique (conséquence de la causalité), à travers l’affirmation de l’indéterminisme fondamental de la nature, qui stipule l’existence de multiples possibilités d’évolution de l’univers, et l’absence de cause précise pour déterminer celui qui s’imposera à nous parmi tous les autres possibles. Lequel vivrons-nous donc ? Voilà la question primordiale à laquelle la science ne sait toujours pas répondre, autrement que par le hasard.

Le coup le plus fatal à la causalité a été porté par la physique en 1982 par l’expérience fameuse d’Alain Aspect, qui a démontré que l’indéterminisme prévalait à l’échelle microscopique des particules. Il est depuis lors avéré qu’aucune cause ne permet de déterminer certains évènements observés à cette échelle, c’est-à-dire qu’aucune variable cachée (issue du passé) ne permet d’en expliquer les résultats. Plus fort encore, des améliorations plus récentes de cette expérience ont montré que le passé de certaines particules ne se forme que lorsque le futur de ces particules a été observé, comme si ce passé « attendait » un événement issu de son futur pour se déterminer dans un sens ou dans l’autre. Il s’agit là d’une véritable constatation du fait qu’une cause inverse, c’est-à-dire issue du futur (l’effet précédant ici la cause), peut déterminer le cours de certains évènements, sauf si (car il faut bien envisager une alternative) on abandonnait le principe de réalité en physique pour une science abstraite ne s’intéressant qu’à la prévision des observables, à défaut d’une réalité indépendante de l’observateur. Interloqués par l’étrangeté de l’évolution de la physique moderne, des mathématiciens (ConWay & Kochen) ont publié en 2006 un article qui démontre que si l’on admet deux de ses conclusions les plus indiscutables, et si l’on interdit à un événement futur d’influer sur un événement passé pour préserver la causalité – et avec elle le hasard –, alors on est obligé d’accepter le « théorème du libre arbitre » qui énonce que si le libre arbitre existe pour l’homme, alors il doit obligatoirement exister pour toutes les particules élémentaires ! [Zone-7 : Voilà qui est rafraîchissant à lire, surtout venant de scientifiques. Je m’évertue à le dire : la vie est partout. Et lorsque nous parlons de vie, il faut spécifier qu’en dehors d’une mécanique organique générale et apparente, il existe toute une dimension « consciente » repliée dans les espaces intérieurs, quelque part dans le 99% de « vide » entre les molécules, atomes et autres particules élémentaires, voire à l’intérieur même de celles-ci.] Démonstration d’autant plus imparable que mathématique, et de quoi faire réfléchir les partisans du hasard – roi dans l’interprétation de l’indéterminisme causal – car nous touchons là un point sensible de l’être humain : son libre arbitre.

Autant traduire sans façon ce théorème par l’énoncé suivant : le maintien envers et contre tout de la causalité en physique fait faire à la science une plongée dans l’ésotérisme le plus complet, et voilà donc où nous en sommes rendus aujourd’hui. Fort heureusement, de plus en plus de physiciens n’hésitent plus à abandonner ce vieux principe de causalité devenu trop fragile et deux d’entre eux (Nielsen & Ninomiya), hautement réputés pour leurs travaux sur la théorie des cordes, ont même développé une théorie dans laquelle le futur peut, enfin, commencer à jouer un rôle pour déterminer le cours de notre présent, par rétrocausalité (causalité dans le sens inverse du temps). Forts de la réversibilité des équations de la physique, qui sont valables dans les deux sens du temps, ils commencent en 2006 par publier un article dans lequel ils réfutent un autre principe trop fragile de la physique constitué par la flèche du temps (ou irréversibilité) pour pouvoir ensuite élaborer des modèles d’évolution contenant des conditions finales en plus des conditions initiales. C’est ainsi qu’en 2008 ils envisagent, dans une publication très sérieuse, la possibilité que certains futurs soient « interdits » pour expliquer les pannes du plus gros accélérateur de particules du monde (le LHC à Genève). Bien que cette hypothèse semble folle, elle n’en fut pas moins recevable et acceptée pour publication. Elle aura au moins permis que soit publié un modèle physique dans lequel il est explicité mathématiquement comment notre futur peut influencer notre présent. [Zone-7 : Vous avez bien lu : notre futur pourrait influer sur notre présent ! Idée qui semble a priori farfelue, mais qui, selon les explications et conclusions de Philippe Guillemant, prend tout son sens et nous ouvre la porte toute grande à l’explication de divers phénomènes « paranormaux ».] Une porte est maintenant ouverte quant à la respectabilité de l’idée d’une seconde causalité qui remonte le temps.

Dans mon livre intitulé « La Route du Temps – Théorie de la Double Causalité », paru en 2010, les conséquences d’une telle seconde causalité, qualifiable de « rétrocausalité macroscopique », sont analysées en profondeur pour en déduire comment le libre arbitre de l’homme pourrait s’exercer dans un futur déjà réalisé (quoique non figé). En ce sens, il s’agit d’une théorie métaphysique car, pour qu’elle soit recevable en physique moderne, elle exige d’ouvrir une autre porte qui ne soit pas des moindres : rendre acceptable l’hypothèse que le libre arbitre pourrait s’exercer au moyen d’une influence de nos intentions sur les probabilités d’occurrence de certains futurs plutôt que d’autres ! [Zone-7 : Contrairement aux adeptes du concept New Age stipulant que « nous créons notre réalité », les travaux de cet auteur ne sont en rien des élucubrations tirées d’une littérature « spirituelle » bon marché. En effet, c’est à travers des réflexions pures et dures (issues d’une logique la plus implacable possible) couplées à l’expérimentation qu’il en arrive à cette conclusion… et bien d’autres encore !] Tous nos futurs existeraient ainsi à l’état de potentiels latents, c’est-à-dire déjà déployés, mais non encore vécus, et ils seraient directement modelables au niveau de leurs probabilités par le biais de nos intentions libres. Considérée d’un point de vue logique, si effectivement nos futurs probables sont déjà actuels, alors cette idée est imparable : si nous décidons aujourd’hui de changer d’orientation pour notre avenir, les probabilités d’occurrence de l’avenir que nous privilégions seront instantanément augmentées au moment même où notre libre arbitre s’exerce, donc bien avant que cet avenir ne commence vraiment à se préparer, ne serait-ce que par « hasard ». Le problème est que nous avons du mal à imaginer par quel biais notre changement d’intention pourrait se traduire instantanément en modifications physiques de la structure probabiliste de nos avenirs potentiels déjà déployés. Mais dans une physique moderne en pleine mutation, où la théorie des univers parallèles apparaît comme la plus cohérente pour expliquer les observations, et où l’on est forcé d’introduire des dimensions supplémentaires à l’espace pour y parvenir (qui plus est, des dimensions qualifiables d’« intérieures » car extrêmement petites et repliées sur elles-mêmes), n’y aurait-il pas enfin une place pour héberger cette structure intemporelle de notre esprit que l’on appelle l’âme, et qui se définirait fort justement comme cette partie de nous-mêmes douée du libre arbitre authentique, c’est-à-dire capable de privilégier certains futurs indépendamment de tout conditionnement causal ?

Cette Théorie de la Double Causalité peut paraître audacieuse, mais son côté le plus respectable (et qui la rend en effet crédible) est son immense atout d’être productive, au point d’être potentiellement démontrable expérimentalement, car elle permet en effet d’expliquer, d’une part, le mécanisme des synchronicités, ces coïncidences remarquables qui représentent un défi à la science. En bref, l’explication donnée est que l’omniprésence de notre futur a pour conséquence qu’il est possible de remodeler celui-ci au moyen de notre libre arbitre et que ce réarrangement, ainsi produit, agit comme une source de potentialités accrues ayant pour effet d’augmenter les probabilités de tous les chemins pouvant mener à la réalisation de nos choix/intentions, et ce, par rétrocausalité. Il ne reste plus qu’à attendre de rencontrer l’événement susceptible de nous faire bifurquer vers un tel chemin choisi. Si le seul chemin possible est mû par un événement dû au « hasard », alors on ne parle plus vraiment de hasard car les probabilités de ce hasard seront accrues et la rencontre pourra se faire même si sa probabilité était initialement infime, car cette dernière aura été amplifiée par l’intention accompagnée des vertus qui en maintiennent les effets dans le futur : l’attention, la foi et la confiance. A condition, toutefois, de demeurer sincère (dans la prière ou toute autre méthode adressant l’être intérieur) au sens du « Deviens ce que tu es » de Nietzsche !

C’est ainsi qu’à travers la Double Causalité on dispose également d’une explication inattendue pour justifier du bien fondé de pratiques telles que le dialogue intérieur, par le biais de symboles comme, par exemple, ceux du Yi-King (la réponse venant du futur). De plus, on confirme enfin pleinement la philosophie dégagée par James Redfield dans La Prophétie des Andes, qui soutient que, à partir d’un certain degré d’évolution spirituelle nous permettant d’influer directement sur notre futur, nous parvenons à provoquer nous-mêmes les coïncidences remarquables qui nous permettent d’avancer sur le chemin de notre vie en lui donnant le maximum de sens.

Avec un tel gage de productivité, il se pourrait bien que la Théorie de la Double Causalité révèle un puissant germe fondateur susceptible de contribuer à une « future » révolution spirituelle.

[Zone-7 : En effet, la compréhension du temps qu’engendre la Théorie de la Double Causalité ouvre à de nouvelles perspectives qui permettent une meilleure appréhension de la réalité, une ouverture plus sensible à l’invisible toile temporelle qui régit nos vies. En plus d’une conception du temps qui ne laisse pas indifférent, Philippe Guillemant propose, dans son livre, des explications sur le fonctionnement des synchronicités et arrive à en dégager un mode d’emploi clair et facilement applicable. De plus, à l’aide de modélisations, parfois simples, parfois complexes, il réussit à extraire de la temporalité des mécanismes tels que La Loi de Convergence des Parties pour expliquer de façon élégante comment il nous est possible de modifier notre expérience de vie, et ce, autant passée que future ! Ses théories, explications et compréhensions des mécanismes d’un temps qui s’écoule à la fois dans les deux sens (réversibilité temporelle), sous-tendues par une logique intuitive donnant du sens à l’expérience humaine, donnent naissance à nombre important de réalisations. Elles nous permettent, entre autres, d’appréhender des phénomènes tels que Le Projet de Conscience Globale, les arts divinatoires, les rêves prémonitoires, la télépathie, etc., et ce, dans un cadre conceptuel accessible et élégant.

Et bien qu’à première vue certaines de ses approches (communiquer avec notre double dans le « futur ») puissent rappeler Garnier-Malet (pour ceux qui connaissent), il n’en est rien. La Théorie de la Double Causalité est compréhensible et nul besoin n’est d’assister à des séminaires pour la mettre en pratique !

Pour plus d’informations sur la Double Causalité, des extraits du livre et la possibilité de se procurer celui-ci, visitez le site [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Ven 15 Oct 2010, 15:17

"Apocalypsis",
le livre des dévoilements
de Jean-Yves Leloup et Catherine Arto

Dans l’Apocalypse de Jean « ce qui vient », est déjà là, « Il vient dans l’instant ».

L’instant, le « Kairos » est le contraire du « Chronos ». Le temps qui va, qui s’écoule et qui dans la mythologie est un dieu qui dévore ses enfants. Le « Kairos » est davantage, fils de YHWH, « l’Etre qui est ce qu’il est » l’Etre ainsi, l’Amen, l’Alpha et l’Omega, le commencement et la fin, autant de noms qui l’évoquent dans le livre de l’Apocalypse.

« Il vient dans l’instant » que cet instant soit glorieux ou catastrophique, « Celui qui est », « est là ». Les événements quels qu’ils soient sont l’occasion de son dévoilement apokalypsis et de sa manifestation (parousia).
Ce messianisme de l’Instant nous montre que ce qui est à découvrir n’est plus à chercher dans l’avenir mais dans la profondeur.

Il substitue à la lecture habituelle, c’est-à-dire horizontale, de l’histoire, une lecture verticale.
Et cela débouche sur des abîmes. Ces abîmes sont irreprésentables : les symboles épuisent nos concepts et nos images, ils nous conduisent au-delà de toute représentation et nous obligent à l’abstraction.

Seule l’instantanéité pure et travaillée des sons et des couleurs peut témoigner de ce qui se révèle dans le tohu-bohu (chaos en grec) des événements et le brouhaha de ses interprétations : cette simplicité tragique, cette innocence aimante que n’évoque plus suffisamment pour nous l’image de l’Agneau : la force invincible de l’humble amour.
Jean-Yves Leloup

aux [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Jeu 21 Oct 2010, 21:04

Citation :



Cher(e)s Ami(e)s,



Si vous le souhaitez, vous pouvez suivre demain une interview que je donne sur Radio Aligre.

Jean Pierre Garnier Malet en direct sur Radio Aligre à 8h du matin.

55 mn d'interview sur la théorie du dédoublement du temps destiné au grand public.



A Paris et en région parisienne Aligre c'est sur 93.1

En région et à l'étranger vous pouvez l'écouter en direct sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Si le streaming ne fonctionne pas, allez sur le site le lendemain pour écouter l'émission en différé.



Par ailleurs vous pouvez vous tenir informé de l'actualité de la théorie sur la page facebook ci-joint :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Cordialement



JPGM

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Uglabald

avatar

Masculin
Verseau Cheval
Nombre de messages : 70
Date de naissance : 11/02/1966
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Ven 10 Déc 2010, 13:31

Bonjour,
On parle beaucoup de la théorie du dédoublement de J-P Garnier mallet mais connaissez-vous la Théorie de la Double Causalité ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Uglabald
Revenir en haut Aller en bas
https://pierreduray.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Mer 15 Déc 2010, 19:38



Merci Pierre,
je connaissais , sans pour autant connaitre cet auteur...
j ai ouvert un sujet sur le thème avec Raphaël au début du forum ,
où la théorie de cause à effet et les synchronicités avaient été efleurées
...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

richel
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Jeu 16 Déc 2010, 17:06


en complément par Steph b

]La Théorie de la Double Causalité, germe d’une future révolution spirituelle ?

Un texte de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], chercheur au CNRS et auteur du livre [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
(Emphases et commentaires Zone-7)

Dans l’exercice de son libre arbitre (qu’il soit illusoire ou authentique) l’être humain révèle deux grands types de comportement distincts : le rationnel et le spirituel. Les deux sont rarement conciliés chez le même homme car l’alliance entre la raison et la foi, dans notre société moderne, est rompue. Bien que le culte de la raison, d’inspiration mécaniste, puisse s’harmoniser avec la foi religieuse ou spirituelle (ce qui serait la sagesse même dans un monde où la science n’explique pas tout) ce n’est généralement pas cette attitude équilibrée que l’on voit s’imposer, mais plutôt des formes déviationnistes qui vont de la dérive mécaniste vers le culte du pouvoir et de l’argent, à la dérive des croyances vers le sectarisme, la dévotion excessive ou le renoncement. Les progrès de la science et de la technologie en sont probablement responsables, ayant rendu le paradigme mécaniste beaucoup trop dominant dans la société actuelle. Cet article a pour but de dévoiler l’un des germes d’une possible révolution spirituelle qui serait à même de restaurer l’équilibre entre raison et foi vers la sagesse.

L’attitude rationnelle est aujourd’hui d’inspiration mécaniste et fondée sur la causalité. Elle consiste à croire que pour assurer l’avenir il faut faire des calculs et le planifier afin qu’il se réalise selon un cheminement logique et anticipatif dans lequel il est laissé le moins de place possible au hasard. Face aux aléas de la vie qui s’opposent inévitablement à nos plans, et plus fondamentalement, face à l’augmentation considérée comme inéluctable de l’entropie ou désordre de l’univers, le travail, l’effort, la résistance, la compétition et le jeu sont avancés comme des moyens permettant d’atteindre des objectifs. La maîtrise de son propre avenir, par l’homme, se justifie ainsi par une philosophie mécaniste de lutte ou de concurrence perpétuelle, largement confortée par la théorie darwiniste de l’évolution : lutter pour gagner ou se protéger, lutter contre la dégradation ou pour concourir afin de se hisser à un niveau d’intérêt personnel (ou collectif restreint), censé apporter un état de mieux-être. Cette attitude est fondée sur une éducation dominée par le paradigme déterministe selon lequel notre futur est uniquement la conséquence de notre passé qui contiendrait également les causes de tous nos actes. Faute de mieux, cette attitude continue de s’imposer – bien que le déterminisme et le darwinisme soient totalement battus en brèche de nos jours – inertie de la pensée oblige.

L’attitude spirituelle, généralement fondée sur la foi, la religion ou autre système de croyances, consiste au contraire à accepter sans résister les évènements qui s’imposent à nous, en les considérant comme des voies d’évolution dont les raisons d’être sont impénétrables. Elle nous suggère l’accomplissement d’une tâche ou d’une mission dénuée de convoitise personnelle et intérieurement épanouissante grâce à une faculté accrue de vivre dans le présent sans souci de l’avenir en cultivant, notamment, le lâcher-prise. Le plan de la tâche ou de la mission est confié à Dieu, voire laissé en friche au destin. La confiance et la foi jouent un rôle majeur pour assurer la plénitude de l’être et la prière se substitue aux actions d’intérêt personnel pour influer positivement sur le destin collectif. À travers la prière et l’amour du prochain, ce sont les intentions authentiques et détachées de participer à l’harmonie du monde qui sont travaillées, car de tels vœux sont implicitement considérés comme les causes premières du destin favorable de l’humanité. C’est donc à la purification des intentions que l’on consacre la majeure partie du temps car il s’agit là d’un moyen privilégié d’améliorer le « plan divin » pour assurer le bien de tous. Cette croyance n’est pas fondée sur la causalité – ce qui serait vu comme naïf –, mais sur l’idée que le futur est la conséquence d’un plan divin sur lequel il est plus efficace d’agir directement. Tout comme si la prière et l’amélioration de l’être intérieur pouvaient inciter « Dieu » à bonifier ses plans pour le futur. Il s’agit bien là d’une croyance à un type d’influence non causale sur le futur et ses adeptes n’hésitent d’ailleurs pas à croire aux miracles, voire à d’autres manifestations magiques ou paranormales sans pour autant avoir une quelconque compréhension de ces phénomènes.

Dans un monde sous l’emprise persistante d’une philosophie mécaniste (pourtant largement controversée) l’attitude spirituelle subit inévitablement des assauts intenses et se retrouve ainsi dévalorisée, ridiculisée, qualifiée de naïve, de pensée magique ou d’insensée. [Zone-7 : En effet, et c’est là un des buts de ce site, il est grand temps de ressusciter ce sentiment « qu'il y a autre chose » à la vie que ce qu'on nous en enseigne car – point de vue matérialiste oblige – on nous apprend très tôt à ridiculiser, dénigrer et rejeter tout ce qui est contraire aux dogmes établis. Entre autres, une attitude réellement spirituelle n’est pas la bienvenue dans nos sociétés ou la cause (mécanique/physique) est maître.] Il s’agit bien d’ailleurs pour les rationalistes de l’éliminer. Il va de soi qu’invoquer un plan divin s’accommode mal de la raison dominante, qui puise ses fondements dans une science classique imprégnée de déterminisme et de causalité, les deux principes à la base du mécanisme.

Mais aujourd’hui, tout cela est en train de changer car la science a évolué bien plus avant et elle nous interpelle fortement à travers les résultats de plus en plus étranges de la physique moderne. Celle-ci nous incite en effet non seulement à dénoncer le caractère universel de la causalité, mais surtout à remettre profondément en question notre vision du monde. En se rapprochant de certaines visions bouddhistes, cette nouvelle physique commence peu à peu à nous faire entrevoir des connexions fortes entre le « plan divin », cher aux spiritualistes, et la réalité multidimensionnelle d’un univers où le futur serait déjà déployé selon des potentiels multiples, dans autant de mondes parallèles que nécessaire, et dont les probabilités d’entrer dans la réalité sont fluctuantes. [Zone-7 : Et voilà que la science, gardienne de l’ordre depuis déjà trop longtemps, en arrive elle-même là où elle avait banni l’existence de certaines réalités : mondes parallèles, réalité multidimensionnelle, futurs potentiels, etc. L’Ouroboros de la science en arrive finalement à se mordre la queue !]

Cette révolution de notre vision du monde, susceptible de revaloriser une attitude spirituelle, a pourtant commencé il y a longtemps déjà. Pour ne citer que des prix Nobels, rappelons qu’Einstein est à l’origine de la remise en question de notre conception du temps, à travers la négation de l’existence du présent et l’affirmation de la simultanéité du passé et du futur. Rappelons que le physicien Pauli (prix Nobel 1945) est à l’origine de la remise en question du principe de causalité, à travers l’affirmation d’un principe de non-causalité (ou acausalité, chère à son ami Jung) à l’œuvre à l’échelle des particules élémentaires. Rappelons enfin que Prigogine (prix Nobel 1977) est à l’origine de la remise en question du déterminisme macroscopique (conséquence de la causalité), à travers l’affirmation de l’indéterminisme fondamental de la nature, qui stipule l’existence de multiples possibilités d’évolution de l’univers, et l’absence de cause précise pour déterminer celui qui s’imposera à nous parmi tous les autres possibles. Lequel vivrons-nous donc ? Voilà la question primordiale à laquelle la science ne sait toujours pas répondre, autrement que par le hasard.

Le coup le plus fatal à la causalité a été porté par la physique en 1982 par l’expérience fameuse d’Alain Aspect, qui a démontré que l’indéterminisme prévalait à l’échelle microscopique des particules. Il est depuis lors avéré qu’aucune cause ne permet de déterminer certains évènements observés à cette échelle, c'est-à-dire qu’aucune variable cachée (issue du passé) ne permet d’en expliquer les résultats. Plus fort encore, des améliorations plus récentes de cette expérience ont montré que le passé de certaines particules ne se forme que lorsque le futur de ces particules a été observé, comme si ce passé « attendait » un événement issu de son futur pour se déterminer dans un sens ou dans l’autre. Il s’agit là d’une véritable constatation du fait qu’une cause inverse, c’est-à-dire issue du futur (l’effet précédant ici la cause), peut déterminer le cours de certains évènements, sauf si (car il faut bien envisager une alternative) on abandonnait le principe de réalité en physique pour une science abstraite ne s’intéressant qu’à la prévision des observables, à défaut d’une réalité indépendante de l’observateur. Interloqués par l’étrangeté de l’évolution de la physique moderne, des mathématiciens (ConWay & Kochen) ont publié en 2006 un article qui démontre que si l’on admet deux de ses conclusions les plus indiscutables, et si l’on interdit à un événement futur d’influer sur un événement passé pour préserver la causalité – et avec elle le hasard –, alors on est obligé d’accepter le « théorème du libre arbitre » qui énonce que si le libre arbitre existe pour l’homme, alors il doit obligatoirement exister pour toutes les particules élémentaires ! [Zone-7 : Voilà qui est rafraîchissant à lire, surtout venant de scientifiques. Je m’évertue à le dire : la vie est partout. Et lorsque nous parlons de vie, il faut spécifier qu’en dehors d’une mécanique organique générale et apparente, il existe toute une dimension « consciente » repliée dans les espaces intérieurs, quelque part dans le 99% de « vide » entre les molécules, atomes et autres particules élémentaires, voire à l’intérieur même de celles-ci.]Démonstration d’autant plus imparable que mathématique, et de quoi faire réfléchir les partisans du hasard – roi dans l’interprétation de l’indéterminisme causal – car nous touchons là un point sensible de l’être humain : son libre arbitre.

Autant traduire sans façon ce théorème par l’énoncé suivant : le maintien envers et contre tout de la causalité en physique fait faire à la science une plongée dans l’ésotérisme le plus complet, et voilà donc où nous en sommes rendus aujourd’hui. Fort heureusement, de plus en plus de physiciens n’hésitent plus à abandonner ce vieux principe de causalité devenu trop fragile et deux d’entre eux (Nielsen & Ninomiya), hautement réputés pour leurs travaux sur la théorie des cordes, ont même développé une théorie dans laquelle le futur peut, enfin, commencer à jouer un rôle pour déterminer le cours de notre présent, par rétrocausalité (causalité dans le sens inverse du temps). Forts de la réversibilité des équations de la physique, qui sont valables dans les deux sens du temps, ils commencent en 2006 par publier un article dans lequel ils réfutent un autre principe trop fragile de la physique constitué par la flèche du temps (ou irréversibilité) pour pouvoir ensuite élaborer des modèles d’évolution contenant des conditions finales en plus des conditions initiales. C’est ainsi qu’en 2008 ils envisagent, dans une publication très sérieuse, la possibilité que certains futurs soient « interdits » pour expliquer les pannes du plus gros accélérateur de particules du monde (le LHC à Genève). Bien que cette hypothèse semble folle, elle n’en fut pas moins recevable et acceptée pour publication. Elle aura au moins permis que soit publié un modèle physique dans lequel il est explicité mathématiquement comment notre futur peut influencer notre présent. [Zone-7 : Vous avez bien lu : notre futur pourrait influer sur notre présent ! Idée qui semble a priori farfelue, mais qui, selon les explications et conclusions de Philippe Guillemant, prend tout son sens et nous ouvre la porte toute grande à l’explication de divers phénomènes « paranormaux ».] Une porte est maintenant ouverte quant à la respectabilité de l’idée d’une seconde causalité qui remonte le temps.


Dans mon livre intitulé « La Route du Temps – Théorie de la Double Causalité », paru en 2010, les conséquences d’une telle seconde causalité, qualifiable de « rétrocausalité macroscopique », sont analysées en profondeur pour en déduire comment le libre arbitre de l’homme pourrait s’exercer dans un futur déjà réalisé (quoique non figé). En ce sens, il s’agit d’une théorie métaphysique car, pour qu’elle soit recevable en physique moderne, elle exige d’ouvrir une autre porte qui ne soit pas des moindres : rendre acceptable l’hypothèse que le libre arbitre pourrait s’exercer au moyen d’une influence de nos intentions sur les probabilités d’occurrence de certains futurs plutôt que d’autres ! [Zone-7 : Contrairement aux adeptes du concept New Age stipulant que « nous créons notre réalité », les travaux de cet auteur ne sont en rien des élucubrations tirées d’une littérature « spirituelle » bon marché. En effet, c’est à travers des réflexions pures et dures (issues d’une logique la plus implacable possible) couplées à l’expérimentation qu’il en arrive à cette conclusion… et bien d’autres encore !] Tous nos futurs existeraient ainsi à l’état de potentiels latents, c’est-à-dire déjà déployés, mais non encore vécus, et ils seraient directement modelables au niveau de leurs probabilités par le biais de nos intentions libres. Considérée d’un point de vue logique, si effectivement nos futurs probables sont déjà actuels, alors cette idée est imparable : si nous décidons aujourd’hui de changer d’orientation pour notre avenir, les probabilités d’occurrence de l’avenir que nous privilégions seront instantanément augmentées au moment même où notre libre arbitre s’exerce, donc bien avant que cet avenir ne commence vraiment à se préparer, ne serait-ce que par « hasard ». Le problème est que nous avons du mal à imaginer par quel biais notre changement d’intention pourrait se traduire instantanément en modifications physiques de la structure probabiliste de nos avenirs potentiels déjà déployés. Mais dans une physique moderne en pleine mutation, où la théorie des univers parallèles apparaît comme la plus cohérente pour expliquer les observations, et où l’on est forcé d’introduire des dimensions supplémentaires à l’espace pour y parvenir (qui plus est, des dimensions qualifiables d’« intérieures » car extrêmement petites et repliées sur elles-mêmes), n’y aurait-il pas enfin une place pour héberger cette structure intemporelle de notre esprit que l’on appelle l’âme, et qui se définirait fort justement comme cette partie de nous-mêmes douée du libre arbitre authentique, c’est-à-dire capable de privilégier certains futurs indépendamment de tout conditionnement causal ?

Cette Théorie de la Double Causalité peut paraître audacieuse, mais son côté le plus respectable (et qui la rend en effet crédible) est son immense atout d’être productive, au point d’être potentiellement démontrable expérimentalement, car elle permet en effet d’expliquer, d'une part, le mécanisme des synchronicités, ces coïncidences remarquables qui représentent un défi à la science. En bref, l’explication donnée est que l’omniprésence de notre futur a pour conséquence qu’il est possible de remodeler celui-ci au moyen de notre libre arbitre et que ce réarrangement, ainsi produit, agit comme une source de potentialités accrues ayant pour effet d’augmenter les probabilités de tous les chemins pouvant mener à la réalisation de nos choix/intentions, et ce, par rétrocausalité. Il ne reste plus qu’à attendre de rencontrer l’événement susceptible de nous faire bifurquer vers un tel chemin choisi. Si le seul chemin possible est mû par un événement dû au « hasard », alors on ne parle plus vraiment de hasard car les probabilités de ce hasard seront accrues et la rencontre pourra se faire même si sa probabilité était initialement infime, car cette dernière aura été amplifiée par l’intention accompagnée des vertus qui en maintiennent les effets dans le futur : l’attention, la foi et la confiance. A condition, toutefois, de demeurer sincère (dans la prière ou toute autre méthode adressant l’être intérieur) au sens du « Deviens ce que tu es » de Nietzsche !

C’est ainsi qu’à travers la Double Causalité on dispose également d’une explication inattendue pour justifier du bien fondé de pratiques telles que le dialogue intérieur, par le biais de symboles comme, par exemple, ceux du Yi-King (la réponse venant du futur). De plus, on confirme enfin pleinement la philosophie dégagée par James Redfield dans La Prophétie des Andes, qui soutient que, à partir d’un certain degré d’évolution spirituelle nous permettant d’influer directement sur notre futur, nous parvenons à provoquer nous-mêmes les coïncidences remarquables qui nous permettent d’avancer sur le chemin de notre vie en lui donnant le maximum de sens.

Avec un tel gage de productivité, il se pourrait bien que la Théorie de la Double Causalité révèle un puissant germe fondateur susceptible de contribuer à une « future » révolution spirituelle.

[Zone-7 : En effet, la compréhension du temps qu’engendre la Théorie de la Double Causalité ouvre à de nouvelles perspectives qui permettent une meilleure appréhension de la réalité, une ouverture plus sensible à l’invisible toile temporelle qui régit nos vies. En plus d’une conception du temps qui ne laisse pas indifférent, Philippe Guillemant propose, dans son livre, des explications sur le fonctionnement des synchronicités et arrive à en dégager un mode d’emploi clair et facilement applicable. De plus, à l’aide de modélisations, parfois simples, parfois complexes, il réussit à extraire de la temporalité des mécanismes tels que La Loi de Convergence des Parties pour expliquer de façon élégante comment il nous est possible de modifier notre expérience de vie, et ce, autant passée que future ! Ses théories, explications et compréhensions des mécanismes d’un temps qui s’écoule à la fois dans les deux sens (réversibilité temporelle), sous-tendues par une logique intuitive donnant du sens à l’expérience humaine, donnent naissance à nombre important de réalisations. Elles nous permettent, entre autres, d’appréhender des phénomènes tels que [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], les arts divinatoires, les rêves prémonitoires, la télépathie, etc., et ce, dans un cadre conceptuel accessible et élégant.

Et bien qu’à première vue certaines de ses approches (communiquer avec notre double dans le « futur ») puissent rappeler Garnier-Malet (pour ceux qui connaissent), il n’en est rien. La Théorie de la Double Causalité est compréhensible et nul besoin n’est d’assister à des séminaires pour la mettre en pratique !

Pour plus d’informations sur la Double Causalité, des extraits du livre et la possibilité de se procurer celui-ci, visitez le site
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
.]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Jeu 17 Fév 2011, 23:06

Pour toi Douceur, et vous tous bien sûr, ceci reçu par mail:


Citation :
Subject: Newton avait tort - L'Horloger de l'Univers, Léon Raoul Hatem, explique pourquoi

Léon Raoul Hatem "l'Horloger de l'Univers"


Léon Raoul Hatem nous fait des révélations pour le moins extra ordinaires, sur la Mécanique Universelle, actuellement encore ignorée du monde scientifique. Il dit qu’il avait douze ans lorsqu’il découvrit l’erreur de Newton.


D’où vient l’esprit et comment il engendre l’univers ?


Né en 1922 à Paris, Raoul HATEM est horloger comme tant de grands philosophes - certains l'ont surnommé "l'Horloger de l'Univers".

Il a déposé sa théorie à l'Académie des Sciences de Paris en 1955, où elle resta ignorée.
Dans ce film, ce chercheur indépendant nous explique ce qu'est l'Univers, pourquoi et comment il est un Mouvement Perpétuel.


Léon Raoul Hatem, l'horloger de l'Univers

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Léon Raoul Hatem l'horloger de l'univers. Un film de Jean-Yves Bilien

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Site de Xiberia

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Rubrique Spiritualité du site Xibéria
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

assez rigolo ces démonstrations et sa verve , mais si c était vrai??



Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Sam 09 Avr 2011, 14:03

Comment des univers parallèles pourraient-ils exister ?
08.04.2011 - 14:00

Écoutez l'émission radio ici : http://www.franceculture.com/player?p=reecoute-4097241#reecoute-4097241


Multivers vu par l'artiste Kaeltyk ©KAELTYK

Les physiciens et les astrophysiciens vivent une époque formidable. Formidable mais douloureuse.
En effet, à force de scruter l’univers sous toutes ses coutures, à des distances et des âges toujours plus lointains, les voici confrontés à de véritables énigmes. Ainsi, il leur manque 85% de la matière qui devrait, selon leurs calculs, être présente autour de nous mais qui reste invisible. Depuis près d’un siècle, ils restent dans l’incapacité de concilier la gravitation d’Einstein et la physique quantique. Et ils se perdent en conjectures sur la forme de l’Univers.
Autant de questions fondamentales, du moins lorsqu’on s’intéresse à la cosmologie, qui mettent la communauté des chercheurs en ébullition.
Faute de réponses fournies par les observations des télescopes terrestres ou spéciaux, les calculs sur ordinateurs ou des instruments tels que les accélérateurs de particules, voilà les scientifiques condamnés à élaborer de nouvelles théories.


Univers ©NASA, ESA AND T. MEGEATH (UNIVERSITY OF TOLEDO) AND M. ROBBERTO (STSCL)

Place, donc, à l’imagination. Et celle des astrophysiciens se révèle particulièrement fertile. Au point d’élever, souvent, les auteurs de romans de science-fiction au rang de véritables prophètes… En effet, ils n’hésitent plus à envisager l’existence d’autres univers. Soit voisins du nôtre et capable d’en accélérer les galaxies, soit nichés dans des dimensions invisibles mais que la théorie des cordes dénombre, soit encore des univers ayant précédé le notre, avec la gravitation à boucle, et devant les suivre, soit, même, des univers superposés dans lesquels toutes le spectre des possibles serait réalisé… Faute de preuves, ces théories extraordinaires se développent dans un spectaculaire feu d’artifice intellectuel qui se nourrit de poésie et revisite la philosophie.


Quels sont donc ces univers que les scientifiques imaginent pour expliquer certains des phénomènes qu’ils observent sans pouvoir les expliquer ?
Peut-on imaginer établir la preuve de l’existence de tels mondes parallèles ?
Leur découverte ne serait-elle pas de même ampleur que celle de l’existence d’une vie extraterrestre ?
La coexistence d’un univers parallèle, superposé ou voisin, changerait-elle notre vie quotidienne en quelque manière ?
Nos descendants pourront-ils changer d’univers comme nous changeons, aujourd’hui, d’appartement ?

En partenariat avec la revue Science et avenir




Invités:
Aurélien Barrau, chercheur au Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie de Grenoble,
Luc Blanchet, directeur de recherche CNRS à l’Institut d’astrophysique de Paris, l’IAP
Anne Cauquelin, philosophe, directrice de la nouvelle Revue d’esthétique et auteur de A l'angle des mondes possibles (P.U.F., 2010),
Jean-Pierre Luminet, astrophysicien, directeur de recherche CNRS au laboratoire Univers et Théorie, le LUTH, de l’observatoire de Meudon et Dominique Leglu, directrice de la rédaction de Sciences et Avenir
http://www.franceculture.com/emission-science-publique-comment-des-univers-paralleles-pourraient-ils-exister-2011-04-08.html


Vidéo :

Univers inflationnaire, multivers

http://www.dailymotion.com/video/x8bifo_univers-inflationnaire-multivers_tech#from=embed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Ven 13 Mai 2011, 23:23

Certaines planètes ne tournent pas rond
publiée le 12 mai 2011




Une étude publiée mercredi révèle que certaines planètes tournent à contresens autour de leur étoile. Les astronomes cherchent à expliquer ce phénomène encore entièrement nouveau pour eux il y a un an.

Au sein du système solaire, les planètes parcourent leur orbite en tournant dans le même sens que l’astre central qu’est le Soleil. Lui-même effectue une rotation complète au niveau de son équateur en 26 jours. Mais, il y a un an maintenant, l’équipe de l’Observatoire de Genève découvrait que six planètes tournaient dans le sens opposé à celui de la rotation de leur étoile.
Cette incroyable découverte remettait entièrement en question la théorie de la formation des planètes. "Nous avions pensé que notre système solaire était typique dans l'univers, mais dès le départ tout a semblé étrange avec les systèmes planétaires extrasolaires", explique Frederic Rasio, le co-auteur de l’étude publiée par la revue Nature.

Certaines planètes, particulièrement importantes, à l’image de Jupiter, étaient situées très près de leur étoile et étaient par conséquent très chaudes. Un quart de ces "Jupiter chauds", comme elles ont été nommées, tournent à contre-sens, semble-t-il. "C'est d'autant plus étrange que la planète est si près de l'étoile. Comment l'une peut-elle tourner dans un sens et l'autre orbiter exactement dans le sens contraire ?", s’étonne l’astrophysicien.

Pour le moment, les modélisations informatiques montrent que les perturbations gravitationnelles réciproques de deux planètes, plus ou moins éloignées d’un astre central, entraîneraient des changements d’orbite. La plus proche des deux se rapprocherait progressivement de l’étoile, à l’image des "Jupiter chauds".
En se rapprochant, les effets de marées augmentent, amenant une perte d’énergie et un rapprochement encore plus important tout en continuant à subir les perturbations de la planète éloignée. C’est à ce moment que l’orbite peut être modifiée et changer complètement de direction, amenant la planète à tourner en sens contraire.

Cette hypothèse est très plausible mais les astrophysiciens sont maintenant à la recherche de la planète perturbatrice. En tout cas "ça donne un cadre théorique complet pour ces systèmes qu'on a détectés depuis un an et demi", indique Didier Queloz de l’Observatoire de Genève, co-découvreur de la première exoplanète en 1995. Comme il le dit, "on est juste un type de système solaire parmi l'énorme diversité d'orbites et de possibilités".

http://www.maxisciences.com/plan%E8te/certaines-planetes-ne-tournent-pas-rond_art14557.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Mer 01 Juin 2011, 13:22



La nouvelle ligne du Temps



















Par Le Passeur.







Comprendre ce que sont les lignes du
Temps participe de notre libération. Les épreuves rencontrées et la
sensation de subir les évènements font que tout le monde
ne reconnaît pas que la vie est surtout ce que nous en faisons. Ou
dit avec plus de précision, que le déroulement de nos vies résulte à la
fois de schémas cosmiques qui nous dépassent et des
choix que nous mettons en œuvre dans le vaste champ des
possibilités qui s’ouvre à nous à tout instant. Ce champ pourrait être
représenté par une multitude de sillons qui sont autant de lignes
du Temps aptes à répondre en résonance à notre élan. Ou encore à
une multitude d’aiguillages dont nous sommes à la fois les gardiens et
la main qui les actionne, individuellement et
collectivement.








Ce qui est capital dans le schéma
évolutif de la collectivité humaine, c’est d’intégrer qu’il n’y aucune
fatalité à suivre une ligne du Temps qui ne nous convient
pas. Il nous est possible à tout moment de sauter d’une ligne à
l’autre et de quitter ainsi le flux qu’elle représente pour le collectif
qu’elle emmène. Représentez-vous une multitude de
filaments lumineux aux nuances différentes qui filent à perte de
vue devant vous selon des trajectoires plus ou moins parallèles. C’est à
peu près ainsi que se dessine ce que l’on perçoit dans
notre dimension comme l’avenir. Vous êtes sur l’un de ces
filaments et en réalité tous existent simultanément, ce qui permet de
passer de l’un à l’autre quelles que soient vos conditions de
vie. Même emprisonné dans un cachot pour vingt ans, il est
possible de changer sa ligne du Temps par un travail sur soi d'éveil et
de reconnexion avec sa conscience supérieure.








Le premier constat est que tout ce
qui relève du conditionnement humain nous incite à penser qu’il n’y a
qu’un filament, qu’une seule ligne du Temps, et qu’elle
est immuable. Le second constat est que nous vivons en ce moment
même une convergence de plusieurs cycles, de rythmes différents, dont
neuf concernent directement les Âges de l’humanité, vers
leur point culminant commun. Lorsque de telles conditions extrêmes
sont réunies, ce qui est très rare, les dimensions s’entrechoquent et
s’interpénètrent et les lignes du Temps se rapprochent
considérablement jusqu’à ouvrir des passages qui sont autant
d’accélérateurs puissants de notre évolution, pour tant est qu’on en
saisisse l’extraordinaire opportunité.
















Depuis l’époque Sumérienne il y a
environ 6.000 ans, de nombreuses prophéties nous sont parvenues pour
décrire les évènements de l’époque que nous vivons. Chacune
de ces prophéties n’est que l’expression de la vision d’une ligne
du Temps. Donc chacune d’elles a été émise à un moment où le collectif
humain dessinait les probabilités maximales d’une telle
ligne. Clairement, même si les grandes lignes de l’horlogerie
cosmique sont respectées, cela veut dire qu’aucune de ces prophéties
n’est immuable, pas plus que ne l’est le chemin de vie de
chaque être. Ce qui est immuable dans cet « espace » d’expression,
c’est le point de focalisation de l’évolution de la Création : tout,
sans exception, remonte à sa source. Et chaque manière de
suivre le courant jusqu’à la Source représente une ligne du Temps.




Les prophéties peuvent donc être
dépassées et pour quelques unes d’entre elles c’est tant mieux.
Celles-là n’ont été émises que pour avertir des risques inhérents
à emprunter certaines lignes du Temps plutôt que d’autres qui
mènent plus directement à la prochaine étape de notre évolution. Mais
les probabilités restent ce qu’elles sont. Elles sont en ce
domaine la somme d’une quantité, d’une volonté et d’une
soumission.




Actuellement, si une majorité
d’êtres humains restent calqués sur le modèle comportemental auquel ils
sont soumis par le collectif dès leur naissance, la ligne du
Temps qu’il suivent se nourrit de leur énergie et se renforce sans
cesse de nouvelles âmes. Le monde ainsi bâti et rebâti sans cesse
poursuit donc sa course autodestructrice jusqu’au fond de
l’abîme. La mauvaise nouvelle, c’est qu’une bonne part de
l’humanité s’accroche à l’egrégore qui l’a vu naître et ne le remet
toujours pas en question ou pas suffisamment pour quitter cette
ligne du Temps qui a été décrite dans certaines prophéties peu
riantes.












En revanche, si un nombre suffisant
d’êtres a pu se libérer peu à peu de leur conditionnement et reconnecter
le véritable héritage de leur naissance présent en
eux, alors ce collectif en mouvement investit une autre ligne du
Temps en résonance avec ses aspirations inédites. Littéralement, il
co-crée son existence dont il reprend le gouvernail sur une
nouvelle Terre. La bonne nouvelle, c’est que justement c’est ce
qui en train de se réaliser pour un nombre grandissant d’âmes. Et
qu’après que certains paliers aient été franchis quant aux
évènements terrestres, de nombreux indécis les rejoindront en
marche.








Globalement donc, vous qui lisez
cela et vivez un certain éveil, nous tous de cœur à cœur, nous sommes
bel et bien en train de changer collectivement de ligne du
Temps. Nous œuvrons par notre intention soutenue à ne plus vouloir
de l’ancien monde et à imaginer le nouveau non pas comme une projection
dans l’avenir, mais déjà comme une réalité du présent
sur laquelle nous verrouillons notre fréquence individuelle comme
le tuner d’un poste radio, puis en incarnant cette énergie dans nos
vies, en la maintenant dans son intensité et en
l’enracinant dans notre Terre à travers nos actions. C’est ainsi
que nous intégrons cette ligne du Temps, c’est ainsi que nous amenons
irrésistiblement l’aventure humaine à l’avènement de cette
ère, et c’est l’engagement que nous avons pris avant de naître une
nouvelle fois ici.




Il est dit que c’est dans les heures
qui précèdent l’aube que la nuit est la plus noire. Nous sommes en ces
heures d’obscurité et celle-ci va s’épaissir encore un
court moment. Mais surtout, quoi qu’il arrive et quelles que
puissent être les impressions que tout va de plus en plus mal, ne vous
découragez pas, ne doutez pas que nous avons tenu notre
engagement.












Le processus d’ascension de la Terre
est en marche avec ou sans nous puisqu’il dépend des grands cycles
cosmiques. Mais ce sera avec nous, parce que notre effort
sans relâche nous a placé sur cette ligne du Temps où les hommes
ont réveillé leurs consciences, soigné leurs blessures et se sont mis en
accord avec eux-même et avec la Terre qui les porte.
Les lucioles ne sont plus solitaires et cet accord vibratoire que
nous émettons collectivement à présent, est un chant nouveau et unique,
perçu à travers les Univers où toutes formes de vies
unifiées se tournent avec joie vers Urantia Gaïa. L’aide reçue est
donc considérable. Quelques uns ne voient peut-être pas encore
nettement tout cela et d’autres, gros dormeurs, pas du tout,
mais quelque chose de nouveau est arrivé ici, presque in extremis,
surtout n’en doutez plus, et soyez bien conscients que de cette lumière
née nous portons dorénavant l’héritage.




Fraternellement,



[i][b]Le Passeur – 27 Mai 2011
[/i][/b]


Dav "2012 un nouveau paradigme"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Dim 24 Juil 2011, 21:43

L’art de sauter les lignes du tempsTransmis par Arcturius le 24 - juillet - 2011
« Nous sommes avec vous depuis des temps immémoriaux—même dans les jours oubliés, avant qu’aucune trace de nous ne soit connue dans votre histoire écrite. Notre propre nature est énergétique et inter dimensionnelle. À l’origine, nous provenons d’un autre univers en passant par Sirius qui est le portail de votre univers, et de Sirius nous nous sommes rendus à votre système solaire et aux royaumes éthériques de Vénus. »- Les Hathors
Ce message des Hathors date du 3 août 2010 mais il est plus que jamais d’actualité…

tom kenyon
Par Tom Kenyon

Même si cela semble paradoxal à certains, votre ligne de temps- votre vie- est seulement une possibilité parmi de nombreuses autres possibilités simultanées. Et il est tout à fait possible, c’est même votre droit de naissance, de modifier votre ligne de temps et les potentiels de votre vie.

Votre culture, pour diverses raisons, vous a hypnotisé dans la croyance que vous êtes limités à une seule ligne de temps. Dans ce message, nous allons chercher à remettre en question votre compréhension des lignes de temps et voir comment vous pouvez les changer..

A chaque fois qu’il y a un accroissement d’évènements chaotiques, il y a une convergence de multiples lignes temporelles Du fait que votre planète est entrée dans un Noeud Chaotique et est en train d’expérimenter des niveaux de chaos toujours plus élevés, il y a aussi un accroissement de ce que nous appelons “les Noeuds du Temps”.

Les Noeuds du Temps apparaissent quand deux lignes de temps, ou plus, convergent. En raison de leur grande proximité, des “effets d’oscillation” peuvent parfois se produire quand les réalités d’une ligne de temps “débordent”, ou sont psychiquement perçues par ceux d’une ligne de temps voisine.

Des lignes de temps fortes peuvent aussi littéralement affecter les possibilités et/ou les probabilités d’autres lignes de temps à l’intérieur d’un Noeud de Temps. Autrement dit, des effets nouveaux et créatifs se produisent souvent dans une ligne de temps quand elle entre dans un Noeud de Temps ( à proximité d’autres lignes).

Ce sont ces soubresauts de l’évolution qui donnent la formidable possibilité d’accélérer votre évolution si vous comprenez comment vous en servir. En raison de la nature très instable des évènements sur votre planète, de nombreux noeuds de Temps sont en train d’apparaître. Ceci est une affaire très compliquée et complexe, et nous allons nous efforcer de la fractionner en plusieurs parties plus petites, car nous croyons que cette information a une signification vitale pour ceux d’entre vous qui sont engagés dans un processus d’ascension, et pour sa pure valeur de survie.

Portons d’abord notre attention sur une vision plus large puis sur les stratégies individuelles que nous suggérons.

La base

Votre planète est en équilibre au bord d’une transformation totale. La nature de cette mutation a de multiples expressions et c’est vous – le collectif – qui affecterez le résultat selon un degré plus ou moins grand.

Certaines de ces issues, de ces possibilités, accomplissent les prophéties de destruction planétaire et de purification. D’autres lignes de temps, d’autres expressions, revèlent des issues différentes. Un changement soudain et inattendu dans la conscience humaine pourrait mettre à genoux les “Contrôleurs”qui ont si négativement affecté votre destinée. Et il y a des centaines d’autres lignes temporelles possibles entre ces deux extrèmes. Il y a des intérêts investis dans votre société qui désirent vous maintenir hypnotisés, qui souhaitent que vous restiez dans l’illusion que vous êtes limités à une seule ligne de temps, une seule expérience de vie comme ils le disent.

Mais vous avez, dans votre nature, la capacité de changer au dernier moment les lignes de temps et les probabilités de n’importe quel évènement – qu’il soit personnel ou collectif. Nous ne disons pas que cela est “positif”. Nous disons que c’est un “fait pratique” concernant votre potentiel d’évolution. Que vous atteigniez ce potentiel ou non reste à démontrer, mais le chemin d’un Initié est d’atteindre son plus haut potentiel, quoiqu’il puisse arriver ou non autour de lui. Ainsi, dans ce message nous discuterons ce que vous pouvez faire et comment vous le faîtes.

De notre point de vue, votre destinée collective est la somme des choix individuels que vous, en tant que personnes, faîtes. Cela se combine avec les forces d’évolution et terrestres qui sont bien au-delà de vos capacités de contrôle et de celles de l’Humanité . Cette concentration de forces inclut des schémas cosmiques d’énergie et d’intention en provenance de zones du cosmos situées derrière votre système solaire, car vous faîtes partie d’une matrice cosmique complexe qui forme votre univers.

Si nous devions utiliser une métaphore, nous dirions que vous, en tant qu’humanité, êtes sur un grand vaisseau-océan. Mais beaucoup d’entre vous sont endormis et il y a quelqu’un au gouvernail du vaisseau qui ne devrait pas être là. Pour de nombreuses raisons historiques et trans-historiques, dans lesquelles nous n’entrerons pas ici, des Etres variés ont commandé votre vaisseau..

Mais, ah, les temps changent. De plus en plus d’entre vous s’éveillent, bien que certains, encore à moitié endormis, titubent sur le pont tandis qu’ils comtemplent l’orage tempêtueux de leur monde changeant devant eux. Les Contrôleurs savent que beaucoup d’entre vous s’éveillent- beaucoup trop pour leur bien-être.

C’est, incontestablement, une époque intéressante pour être en vie!.

La situation écologique actuelle dans le Golfe (du Mexique ndt) est un exemple des lignes de temps multiples. En dépit des grandes tentatives de vos medias pour minimiser la situation, beaucoup ressentent à quel point la situation est désastreuse, et, il y a réellement des complications dans la région du Golfe qui sont sous la surface, à la fois au propre et au figuré.

Dans notre précédent message, nous relevions plusieurs lignes de temps possibles pour cet évènement. Lequel de ces possibles tombera dans votre troisième dimension n’est pas inscrit dans le marbre, mais c’est un évènement ou une conclusion qui peut être changée.

Dans ce message, nous souhaitons discuter comment vous, en tant qu’individu, pouvez changer une ligne de temps en une autre destinée à un moment donné. Cela peut être étendu à votre civilisation qui est aussi en train de sauter des lignes de temps, mais ceci est un autre sujet et pour une autre fois.

Pour le moment, nous souhaitons tourner notre attention vers vous, en tant qu’individu humain: comment vous pouvez sauter d’une ligne de temps désastreuse-d’une issue dont vous ne voulez pas- vers quelque chose de plus bénéfique, aimant la vie et plein d’un potentiel d’évolution.

Pour rappel, il y a des explications technologiques au saut de temps, mais notre information ici s’adapte à la conscience humaine et à votre capacité, à travers le pouvoir de vos propres sagesse et intention, à changer de lignes de temps. Pour cet effort, vous possédez déjà deux des plus grands trésors de votre propre nature- “votre volonté souveraine” (faire des choix) et “votre capacité à sentir”. Ces deux qualités, combinées correctement, vous permettront de changer de lignes de temps comme vous le désirez, en tant que co-créateurs de votre réalité plutôt qu’en étant un simple pion sur un échiquier.

Le Principe Fondamental

Le principe fondamental, pour sauter les lignes de temps, implique la coordination de quelques champs significatifs de l’intention:

1) Vous identifiez la ligne de temps où vous souhaitez aller.

2) Vous modifiez votre état vibratoire pour être en fréquence avec cette ligne de temps

3)Vous bloquez cet état vibratoire pour qu’il ne varie pas.

4)Vous accomplissez une action qui soit l’expression de la nouvelle ligne de temps.

5) Persévérez.

A la cinquième étape, vous devez maintenir le niveau vibratoire de la nouvelle ligne de temps que vous avez choisie, en faisant des choix cohérents avec cette nouvelle ligne de temps et en persévérant en dépit des sensations contraires.

Cette dernière phase de persévérance est importante, parce que votre ligne de temps habituelle est une accumulation de vos croyances et de vos intentions. Comme vous dépendez de la force de ces croyances et de ces intentions, il se peut que vous ayiez à accumuler une grande quantité d’énergie pour modifier le schéma de votre vie.

Les informations que nous partageons peuvent être utilisées pour accéder à n’importe quelle ligne de temps ou expression dans votre vie, y compris la situation la plus banale. Dans ce message cependant, nous décrirons la méthode pour modifier les lignes de temps en accord avec le processus d’ascension et comment vous pouvez circuler dans des lignes temporelles différentes de la ligne de temps de la culture où vous vivez habituellement.

Il s’agit, pour certains, d’une idée révolutionnaire; mais pour nous c’est simplement la vérité à propos de votre nature. Vous êtes des dieux et des déesses créateurs, et cette information que nous partageons avec vous est simplement votre droit de naissance.

Nous vous l’offrons maintenant avec l’espoir et l’anticipation que beaucoup d’entre vous changeront de lignes de temps et inclineront la quille du bateau où vous êtes et mèneront le vaisseau dans des eaux sûres et favorables.

Assez de métaphores maintenant, allons chercher les outils nécessaires pour que vous sautiez les lignes de temps.

Ascension

De notre point de vue, le processus d’ascension nécessite la stimulation de votre second corps, votre KA, et son élévation vibratoire de façon à ce qu’il émette plus de lumière, devenant éventuellement le SAHU, le Corps Energétique Immortel.

Il existe de nombreux moyens pour augmenter la vibration de votre KA. La plupart de vos traditions spirituelles ont leurs propres méthodes pour augmenter vos vibrations, malheureusement beaucoup d’entre elles sont aussi criblées de dogmes et de tabous, et, honnêtement, de schémas d’interférence des formes-pensées mises en place par ceux qui ne désiraient pas, ni ne désirent, votre liberté mais profitent de votre emprisonnement.

Et, oui, il est triste de dire que certaines de vos traditions spirituelles- en particulier vos religions- sont des pièges insidieux, et si vous en êtes à monter plus haut dans l’ascension de votre être, vous devez séparer la vérité du mensonge. Il n’y a que vous pour entreprendre cette tâche, car c’est une des nécessités de la maîtrise. C’est une ligne dans le sable de la conscience elle-même pour ceux qui ont choisi l’ascension de leur être. Ils deviennent des maîtres de vérité et ne cessent d’extirper le mensonge de la réalité. Ils ne sont pas esclaves des dogmes. Ils ne s’inclinent devant personne si ce n’est leur propre divinité.

D’un point de vue énergétique, le processus d’ascension commence quand votre force de vie, appelée Sekhem par les anciens Egyptiens, commence à monter le long du Djed ou chemin sacré des chakras. C’est l’ascension dans sa forme la plus simple. C’est l’expansion de la conscience et de la sagesse.

Alors que votre énergie vitale pénètre dans les centres de votre cerveau supérieur et que votre corps KA est rempli d’énergie, vous entrez dans une autre phase de l’ascension. A ce stade, vous commencez à métaboliser la lumière elle-même. Par lumière, nous entendons lumière spirituelle, une lumière qui existe dans les royaumes spirituels. Cette lumière nourrit le corps KA et augmente ses vibrations.

Quand le corps KA atteint une certaine amplitude, ou force de vibration, sans varier, il s’enflamme avec une sorte de feu éthérique, devenant le SAHU ou Corps Energétique Immortel. Cela pourrait être vu comme une des étapes finales de cette forme particulière de l’ascension; mais ce que nous souhaitons dire clairement, c’est que n’importe quelle hausse de la conscience et n’importe quelle hausse de la force vitale dans le djed, quelque soit la méthode utilisée, fait partie du processus de l’ascension.

Nous souhaitons maintenant vous parler de certains concepts de base et de stratégies d’entraînement qui vont vous donner une méthode de base pour changer les lignes de temps. Puis nous porterons notre attention sur la manière dont vous pouvez créer une nouvelle probabilité pour vous-même, y compris au milieu de ce qui apparaît comme une grande difficulté. Et, plus important encore, nous allons explorer une opportunité d’évolution significative qui existe dans votre noeud de temps actuel.

Une des premières tâches à affronter si vous voulez sauter dans une ligne de temps différente, c’est de dépasser la peur. La plupart des humains ont peur de l’inconnu, mais il y a bien plus d’éléments insidieux impliqués ici. Les Contrôleurs, ceux qui désirent contrôler votre destinée et en profiter, sont passés maîtres dans la projection des peurs et ils utilisent de nombeux moyens de contrôle et d’hypnose de l’esprit à travers les medias pour convaincre les masses qu’il y a beaucoup de choses à craindre. Et, bien qu’il y ait, très franchement, une part de vérité dans ces raisons d’avoir peur, la vérité plus élevée n’est pas révélée.

La vérité plus élevée, telle que nous la voyons, est votre capacité à changer vote réalité, votre habileté innée à utiliser les deux trésors de votre volonté souveraine et de votre capacité à ressentir comme moyens pour naviguer dans de nouvelles lignes de temps. Soyons plus précis.

Comme nous l’avons mentionné plus haut, le type d’ascension dont nous parlons commence avec le simple mouvement de votre force de vie depuis votre Djed, ou épine dorsale, jusqu’aux centres supérieurs de votre cerveau. Alors que ceci se met en place, les roues énergétiques de votre corps KA, appelées “chakras”, sont activées d’une nouvelle manière. Ceci ouvre des fenêtres de possibilités nouvelles, et de nouvelles perceptions, de nouvelles formes d’inspiration et de créativité s’épanouissent.

Pour des raisons historiques et trans-historiques, auxquelles nous avons fait allusion plus haut, il y a eu et il continue d’y avoir une conspiration pour maintenir l’humanité bloquée dans les centres les plus bas, afin de perpétuer la peur comme moyen de contrôler votre destinée. Donc, pour un maître qui choisit le chemin le plus élevé, un des premiers obstacles à traverser est “la Vallée de la Peur”, les formes-pensées projetées par votre culture. Vous devez ensuite dépasser les portails de limitation qui vous ont retenus, pour reconnaître les mensonges qui ont été perpétués, et cela même par certaines de vos religions les plus sacrées.

Mais laissez nous vous dire que vous avez le courage et la force d’ entreprendre un tel passage, et disons, à titre d’exemple, que la ligne de temps dans laquelle vous désirez vivre est une voie de bonté: amour bienveillant. Voici comment le faire, en vous souvenant que le même principe s’applique à toutes les lignes de temps que vous désirez créer pour vous-même.

Préparation et Entraînement

La première étape consiste à identifier la ligne de temps que vous souhaitez créer, celle dans laquelle vous souhaitez vivre. Dans le cas présent, c’est une ligne de temps d’amour bienveillant. La deuxième étape est d’entrer dans l’état vibratoire qui correspond à cette ligne de temps. Ici, c’est “un état de ressenti de l’amour bienveillant”, ainsi vous voudriez, vous-même, rester dans cet état autant que vous en êtes capable.

La troisième étape consiste à verrouiller le champs vibratoire de façon à ce qu’il n’oscille pas. C’est un aspect important du saut de ligne de temps parce que l’ancien état vibratoire a sa vie propre. Le simple fait de choisir de créer une nouvelle ligne de temps et d’entrer dans l’état vibratoire qui lui correspond, ne garantit pas que la ligne de temps va se manifester ou se poursuivre. Vous devez verrouiller votre champs vibratoire en place car c’est lui qui soutient votre accès à la nouvelle ligne de temps.

Les deux premières étapes impliquent votre volonté souveraine. Vous choisissez une ligne de temps dont vous désirez faire l’expérience. Vous choisissez l’état vibratoire qui lui correspond. Et dans la troisième étape- bloquer l’état vibratoire – vous utilisez le deuxième trésor de vote nature: votre capacité à ressentir.

En “ressentant” l’état vibratoire dans lequel vous désirez être, vous l’amplifiez, vous le renforcez. Et si vous incluez aussi un état émotionnel cohérent comme la reconnaissance ou la gratitude pour cette réalité vibratoire, vous accélérez son apparition.

Le simple fait d’apprécier, ou de ressentir de la gratitude, pour la nouvelle ligne de temps catalyse sa réalité d’une façon qui confond l’imagination. C’est ainsi que les deux trésors de votre nature se rejoignent dans ces trois étapes. L’étape suivante requiert à nouveau votre volonté souveraine. Vous devez persévérer, maintenir la vision de la nouvelle ligne de temps et l’état vibratoire, en dépit de ce que vos sens vous disent. C’est le passage où beaucoup trébuchent.

La manifestation d’une nouvelle ligne de temps dans votre réalité tri-dimensionnelle exige une accumulation d’énergie. Si vous continuez à maintenir la vision de la nouvelle ligne de temps, avec le champs vibratoire (ou son ressenti), associé à la gratitude parce qu’il existe déjà, vous accumulerez de l’énergie.

Ce travail doit être réel dans votre vision tandis que vous prêtez attention à ce que la réalité courante vous montre. Il n’est pas question de simuler. Il est question d’affronter la réalité telle qu’elle se présente à vous tout en maintenant simultanément une vision plus élevée. Autrement dit, vous avez affaire à la réalité de votre vie tandis que, dans le même temps, vous maintenez la vision d’une vie différente. C’est du grand art.

Reprenant notre exemple, si vous désirez créer une vie avec plus d’amour bienveillant, vous entrerez dans cet état vibratoire en manifestant de l’amour bienveillant aux autres. Si vous êtes capable de ressentir aussi de la gratitude pour cet état vibratoire, cela accélérera la création de cette nouvelle ligne de temps.

En réalité, il y aura une période pendant laquelle vous vous apercevrez que tout le monde n’est ni capable d’amour bienveillant, ni capable d’en recevoir de cette manière. Votre vision sera donc affinée par les réalités de la vie, et cette maturation de votre conscience prendra place naturellement, tandis que vous vous occuperez des réalités de votre ligne de temps habituelle parallélement à l’émergence de votre nouvelle ligne de temps.

Une des conséquences de cette façon de procéder est que vous deviendrez un maître de l’amour bienveillant, un maître dans l’art de traiter avec ceux qui ne peuvent pas exprimer de tels états vibratoires. Eventuellement, vous aurez l’expérience d’une vie avec plus d’amour bienveillant, dans laquelle plus de gens vous témoignent cette qualité et inversement. Et quand vous rencontrerez quelqu’un capable d’exprimer cette qualité, vous serez plus à même de traiter avec lui ou elle sans perdre cette qualité vous-même.

Ainsi, vous implanterez une nouvelle ligne de temps et une nouvelle réalité pour vous-même.

Retournons à notre ligne de temps collective.

Comme nous l’avons dit plus tôt, les noeuds du temps sont des points de jonction vers lesquels de multiples lignes de temps convergent, et vous pouvez sautez de l’une à l’autre si vous comprenez comment on fait. Nous avons juste expliqué les principes de base tels qu’ils s’appliquent aux lignes de temps individuelles. Voyons maintenant comment vous pouvez passer à une ligne de temps différente parmi celles qui sont données comme collectives.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, il est tout à fait possible de vivre une ligne de temps séparée, en ayant une expérience de vie différente de ceux qui vous entourent.

Disons que c’est encore un autre chemin. Il est possible de vivre au paradis tandis que d’autres vient dans le tourment. Comme les plus profonds niveaux de conscience, c’est simplement une question de choix.

Nous devons reconnaître que vous avez été et que vous continuez d’être manipulés par des forces qui désirent vous garder emprisonnés. Mais notre choix dans cette communication est de vous donner les clefs pour sortir de cet emprisonnement, sans insister sur cette histoire ou sur l’identité de ceux qui y sont mêlés. Car, en vérité, les vrais Contrôleurs sont inconnus de vous. “Ce sont les Maîtres des Marionnettes”.

Alors que les évènements chaotiques s’accroissent, vous aurez de nombreuses opportunités pour changer les lignes de temps. Notre suggestion est de vous rappeler les étapes dont nous avons parlé plus haut. Vous devriez essayer cette méthode en choisissant de conduire une expérience. Choisissez quelque chose que vous aimeriez développer en tant que réalité dans votre vie et en utilisant les étapes dont nous avons parlé, voyez ce que vous pouvez créer.

Survie Physique et Spirituelle

Notre raison essentielle, en transmettant ce message, concerne quelque chose plus conséquent que la création des désirs personnels. Ce “quelque chose” a littéralement à faire avec votre survie, à la fois physique et spirituelle. Alors que les évènements de chaos augmentent, vos pouvoirs d’intuition vont être plus importants que jamais pour vous.

Certaines personnes parlent de “pressentiment”. Sans savoir “comment” vous savez, vous “savez” brusquement que faire dans une situation.

Voilà comment l’intuition fonctionne. Dans ces moments d’intuition, vous êtes à un point de jonction, un noeud du temps, où vous pouvez sauter dans une autre ligne de temps et une conclusion différente.

Cette augmentation de la réceptivité intuitive est un des signes de l’ascension personnelle, ou du mouvement ascendant de la conscience. Une intuition plus développée a des bénéfices évidents pour la survie physique.

A un moment donné, nous avons dit quelque chose qui peut paraître paradoxal à certains. Nous avons dit que la capacité de changer de lignes de temps était bénéfique pour la double survie physique et spirituelle.

Ce que nous voulions dire là, c’est que la capacité de sauter une ligne de temps avec une conclusion différente peut avoir un résultat concernant la survie physique dans certaines situations.

Par survie spirituelle, nous voulons dire qu’il y a des menaces pour votre éveil spirituel. Si vous perdez la piste de votre propre vérité, si vous perdez les deux trésors que vous possédez par nature-votre volonté souveraine et votre capacité à ressentir- alors vous êtes spirituellement en danger. Ne perdez pas de vue ces trésors en vous-même.

Alors que les évènements de chaos augmentent, et ils vont le faire- car c’est la naissance d’un monde nouveau- les Contrôleurs vont intensifier leurs efforts. Soyez à l’affût des contrôles du mental et de toute forme de pensée qui limite votre volonté souveraine et votre capacité à ressentir, quelle qu’en soit l’origine- même si cela vient d’une de vos religions “sacrées”.

Toute forme de pensée, peu importe qu’ elle soit habillée d’un costume sacré ou du politiquement correct, qui limiterait votre volonté souveraine à choisir ou votre capacité à ressentir devrait être évitée. Ceci est une nécessité vitale pour ceux qui, parmi vous, souhaitent survivre à ce passage en restant spirituellement intacts.

La Convergence des Lignes de Temps et la Modification des Probabilités

Reportons notre attention sur la première raison de cette communication. Tout ce que nous avons dit jusqu’ici concerne les bases et des suggestions pour entraîner votre conscience à franchir les lignes de temps..

Mais maintenant nous tournons notre attention vers deux lignes de temps hautement significatives qui existent indépendamment de votre création. Elle sont d’un ordre différent de l’existence. Elles ne sont pas créees à partir de votre choix personnel. Et elles existent en étant diamétralement opposées l’une à l’autre.

Vous existez, comme nous l’avons dit en de nombreuses occasions, en de multiples lignes de temps et de probabilités simultanées. Une des lignes de temps que vous et l’humanité êtes en train de vivre est un accomplissement des prophéties de ruine et de destruction planétaires. C’est une ligne de temps très réelle. Mais c’est seulement une ligne de temps possible. Vous êtes à un point de convergence, un noeud temporel, où il est possible de passer des probabilités de jugement dernier à un nouveau type de Terre et un nouveau type d’existence.

Cette ligne de temps, que nous appelons Nouvelle Terre, est une dimension d’expérience très différente de votre réalité courante. Dans cette ligne de temps, la Terre est profondément honorée et tenue en gratitude par l’ensemble de l’humanité qui comprend et apprécie la vérité que toute vie est interconnectée.

Là , la Terre n’est ni ravagée ni exploitée dans la recherche de profit- au détriment de son propre écosystème même. Les technologies ont été transformées du fait de l’élévation de la conscience humaine. Les technologies menaçant la vie et les modes de pensée dangereux pour la vie de votre époque actuelle ont été évacués . Les guerres sont des choses du passé. Les Contrôleurs qui exerçaient des forces négatives sur votre destinée en manipulant les religions, les affaires économiques et internationales ont renoncé à leurs pouvoirs. La Vie elle-même est tenue pour sacrée et une nouvelle compréhension du caractère sacré de la matière est adoptée par l’humanité. Il n’y a plus de guerre entre le ciel et la terre dans ce nouveau monde.

Il y a beaucoup plus de choses que nous pourrions raconter à propos de cette ligne de temps, mais vous avez une idée, espérons-nous, de la différence entre cette ligne de temps et l’autre qui conduit en fin de compte à la ruine et à la destruction.

Il y a quelque chose que nous désirons ajouter à propos de cette ligne de temps de la Nouvelle Terre. C’est un attribut que nous apprécions particulièrement. Dans cette nouvelle ligne de temps, les voiles entre les mondes sont très fins et il y a une plus grande interaction entre les humains et les êtres intergalactiques- comme nous-mêmes-et avec ce que vous pourriez appeler les mondes spirituels.

Il est temps de dire qu’il n’est pas dans notre intention de vous influencer, car nous sommes partisans de la non-intervention. Nous n’intéfèrerons pas dans votre libre-arbitre. Cependant nous sommes libres de vous indiquer ce que nous voyons.

Dans l’ancienne Egypte il y avait une déesse appelée Maat, qui tenait une balance, et à sa mort le coeur d’un Initié était placé sur un plateau de la balance et une plume était placée sur l’autre. Si le coeur était “aussi léger qu’une plume” l’Initié pouvait entrer dans les mondes célestes- c’est à dire les états les plus élevés de la conscience. Mais si le coeur était alourdi de négativité, regret et chagrin, l’Initié devait retourner dans les mondes plus bas.

Dans un sens très réel, l’humanité se trouve à ce point de rencontre avec Maat. Chaque personne qui croit en la ligne de temps de ruine , de destruction et d’horreur ajoute à cette réalité. Tous ceux qui “tiennent comme réel” la ligne de temps de la Nouvelle Terre ajouteront à cette réalité.

Vous n’êtes pas démunis dans cette situation. Vous détenez dans votre nature profonde le pouvoir d’un changement radical pour vous et la planète- pour l’humanité en particulier. Si vous ressentez une résonnance avec cette ligne de temps de la Nouvelle Terre et si vous choisissez de vivre selon cette nouvelle manière d’être, vous ajouterez votre poids, pour ainsi dire, et aiderez à faire pencher balance.

Nous voulons répéter quelque chose que nous avons dit plus tôt, car c’est d’une importance vitale. Il est possible de vivre au Ciel quand ceux qui sont autour de vous vivent dans le tourment. Cela a peu de chose à voir avec votre situation dans le temps et l’espace, mais beaucoup plus avec votre état vibratoire.

Si vous ressentez la vérité de ce que nous sommes en train de dire et choisissez de vous aligner sur la Nouvelle Terre, nous vous souhaitons la bienvenue dans une nouvelle ligne de temps et une nouvelle destinée.

Nous vous suggérons de revenir sur les étapes concernant la façon de sauter les lignes de temps que nous vous avons donné plutôt, et de commencer la grande expérience. Entrez dans la ligne de temps de la Nouvelle Terre et préparez-vous au miracle.

Finalement, laissez la Terre vous parler. Laissez-la vous caresser et vous transmettre ses connaissances et sa sagesse les plus profondes. Elle sera une grande alliée dans les changements à venir.

Nous vous donnerons plus d’information à propos des changements de lignes de temps et de la Nouvelle Terre dans des communications à venir. Mais, pour le moment, nous espérons que vous avez une compréhension succincte du processus.

Comme toujours, même au milieu des difficultés aussi grandes que celles auxquelles vous faites face, nous maintenons une vision plus élevée pour vous, la famille humaine. Nous voyons votre grandeur cachée, même si vous ne pouvez pas la voir vous-même. Nous tenons une lumière dans cette heure d’obscurité. C’est juste un rappel de la grande lumière que vous portez en vous. Il est temps de libérer cette lumière en vous. Les générations futures seront bénies par votre ascension. Qu’il en soit ainsi.

The Hathors 
August 3, 2010


--------------------------------------------------------------------------------

Les réflexions et les observations de Tom
Plusieurs choses me sautent aux yeux dans cette communication. En premier lieu, ils utilisent un terme, trans-historique, que je n’avais jamais entendu avant. Quand je les ai interrogés à ce propos, ils ont dit qu’ils décrivaient une façon de voir certains types d’influences intergalactiques qui dépassent le temps linéaire. Ainsi, les influences dont ils parlent sont générées hors du temps, tel que nous le comprenons, mais ensuite apparaissent dans notre ligne de temps depuis la préhistoire jusqu’à l’époque actuelle. Je n’ai pas complètement compris ce qu’ils veulent dire par là. Je transmets juste.

Depuis qu’ils ont attiré l’attention à de nombreuses reprises sur la signification des noeuds temporels, et insisté sur la manière de sauter d’une ligne de temps à l’autre, je leur ai demandé quelle était la durée du noeud de temps actuel. Selon eux, ce noeud temporel est hautement significatif parce qu’il contient de multiples convergences de lignes de temps possibles/probables qui vont affecter notre planète et notre destinée en tant qu’espèce. Deux des lignes de temps spécialement mentionnées par eux, ont été la ligne temporelle accomplissant les prophéties de purification et de destruction planétaires en parallèle avec la ligne temporelle qui conduit à un nouvel avenir plus bienveillant, une ligne temporelle à laquelle ils se sont référés comme étant la Nouvelle Terre.

Donc, quand ce noeud du temps a-t-il commencé et quand se terminera-t-il? Selon eux, ce noeud temporel particulier de destinées en opposition polaire émerge dans notre réalité en 3D en juillet de cette année (2010) et continuera avec des permutations variées jusqu’en juillet 2013.

Notez, s’il vous plait,qu’ils ne disent pas que la ligne de temps de la Nouvelle Terre a commencé d’exister pendant ce noeud temporel. En fait, selon eux, cette ligne de temps bienveillante existe déjà depuis un petit moment. Mais les lignes temporelle de polarité opposée entre la destruction planétaire et le renouveau planétaire sont actuellement très proches l’une de l’autre (l’aspect de noeud du temps). Ainsi, si vous savez comment sauter les lignes de temps, il est plus facile de le faire quand la ligne temporelle que vous désirez est proche de celle où vous êtes.

La signification de ce noeud temporel est que l’humanité est à un croisement de choix concernant la ligne temporelle qu’elle voudra expérimenter dans sa réalité collective. Et, selon les Hathor, la réalité qui prévaudra est ancrée dans les choix que nous faisons maintenant, à la fois individuellement et collectivement.

Dans ce message, les Hathor ont communiqué une méthode basique de saut de ligne de temps, qui, comme ils l’ont indiqué, constitue une information essentielle pour ceux qui choisissent de vivre une réalité différente et plus bienveillante que cette réalité niant la vie, croissant de façon surréaliste et que l’humanité est actuellement en train de vivre.

La section “Entraînement et Préparation” de leur message peut bien sûr être utilisée comme méthode de manifestation personnelle. Ceux qui sont familiers de ces types de méthode ont certainement considéré cette information comme étant semblable à “Manifesting 101″. Mais la simplicité de la méthode masque sa profondeur. Les Hathor sont des maîtres de la simplification de concepts et de techniques complexes, et celle-ci n’est pas différente. Quoiqu’il en soit, leur raison pour partager cette méthode de base n’est pas pour la manifestation des désirs, même si cela fonctionne dans ce sens; c’est beaucoup plus pour présenter une méthode qui nous permettra de modifier radicalement les réalités planétaires-et si ce n’est pour le plus grand nombre de notre famille humaine, au moins pour nous-mêmes.

J’aime la métaphore qu’ils ont choisie pour décrire notre situation actuelle- comme un bateau sur la mer. Vraiment, notre situation me rappelle ce qui est arrivé sur le Titanic en train de sombrer. Le bateau avait heurté un iceberg et les niveaux les plus bas du vaisseau se remplissaient d’eau. On chercha d’abord à cacher le danger à ceux qui étaient sir les ponts supérieurs. Et ainsi la fête continua, totale, avec orchestre, jusqu’à ce que la fin fut évidente.

Dans la drogue médiatique et manipulée de notre civilisation obsédée par la consommation, quelques uns pointent du doigt que notre bateau, “le SS Civilisation Occidentale”, est sérieusement en train de pencher d’un côté, ou qu’il est situé dangereusement bas dans l’eau.

Les Hathor croient que si suffisamment de gens changent de lignes temporelles, laissant la ligne prophétique de destruction planétaire derrière eux et, entrant à la place dans la réalité plus bienveillante et affirmant la Vie qu’ils appellent la Nouvelle Terre, beaucoup des désastreuses prophéties concernant notre planète ne se réaliseront pas.

Mais ils sont également clairs sur le fait que même si le collectif ne passe pas dans une destinée plus élevée, quelque chose de remarquable arrivera à ceux d’entre nous qui ont le courage de vivre une réalité différente de celle qui nous a été inculquée par notre culture actuelle. ” Il est possible de vivre au paradis tandis que ceux qui vous entourent vivent dans le tourment”.

Il y a quelque chose d’autre dans ce dernier message que je considère comme d’une importance vitale- particulièrement pour ceux d’entre nous qui vont vraiment essayer de changer de lignes temporelles. Et ce “quelque chose” a à voir avec notre capacité humaine d’illusion ou la “pensée magique”. Au cas où vous ne seriez pas familier avec ce terme, la pensée magique est un désordre mental dans lequel la personne croit qu’il suffit juste de penser à quelque chose pour qu’il soit réel ou pour le rendre réel sans aucun effort de sa part.

Pour moi, il y a un élément hautement toxique dans la pensée du New Age qui encourage le déni comme un moyen de faire face aux difficultés dans la vie (càd, la pensée magique). Et pour sûr, la folie courante et croissante de notre monde est de plus en plus une difficulté à laquelle beaucoup d’entre nous font face. Mais si quelqu’un en train de lire ceci croit que le déni est un moyen acceptable de composer avec la réalité de notre actuelle ligne de temps, je souhaite mettre en avant que les Hathor disent exactement le contraire.

Une partie de l’art de sauter les lignes de temps est dans le maintien de la vision et de la signature vibratoire de la ligne temporelle que nous souhaitons expérimenter. Mais dans le même temps, nous devons faire attention aux réalités présentes de la ligne de temps où nous sommes. C’est cela vivre entre les mondes et c’est ce type de maîtrise dont les Hathor nous parlent.

Je présume que beaucoup d’entre nous qui choisissons de sauter les lignes de temps (moi inclus) allons rencontrer un tournant instructif, où nous serons incapables de sauter dans la nouvelle ligne temporelle et/ou nous faillirons à la maintenir. C’est tout à fait normal quand on apprend une nouvelle technique, et oui, c’est essentiellement une nouvelle technique-bien qu’elle soit profonde. Ainsi mon conseil à tous ceux d’entre nous qui sont des sauteurs de ligne néophytes, c’est d’être gentils avec nous-mêmes, laisser l’auto-critique derrière, et entrer dans ce type d’apprentissage avec un bon sens de l’humour. Après tout, tout cela est, selon au moins une perspective, une grande blague cosmique.

Comment nous navigons dans les réalités d’une civilisation en cours de transformation (certains diraient mourons), en maintenant notre coeur et notre pensée sur la ligne temporelle où nous souhaitons vivre, va uncontestablement devenir une forme d’art.

Et donc,… à mes compagnons Artistes du Mystère de la Vie, à ceux d’entre vous qui sont amoureux de cette vision et qui ont le courage de sauter, je lève mon verre vers vous.

Je vous salue ainsi que la grande entreprise dans laquelle nous sommes sur le point de nous engager, laquelle n’est rien moins que le chemin ascendant de nos plus hautes qualités en tant qu’entités spirituelles vivant une expérience humaine.

Que vous soyez bénis vous et ceux que vous aimez.

http://tomkenyon.com/

http://www.elishean.org

Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: une nouvelle définition du temps8   Lun 07 Nov 2011, 17:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

50 scientifiques réunis pour une nouvelle définition du temps
Info rédaction, publiée le 03 novembre 2011


Cinquante scientifiques venus des quatre coins du monde sont réunis ce jeudi près de Londres. Une réunion qui placée sous l'égide de la Royal Society, a pour but d'offrir une nouvelle définition au temps, et ainsi remplacer définitivement l'heure GMT (heure moyenne de Greenwich).


Pendant deux jours, jeudi et vendredi, cinquante scientifiques débattront à huis clos d'une nouvelle définition du temps, rapporte la presse britannique. Un projet qui suscite la polémique au Royaume-Uni, car il signe "la perte" du GMT, "symbole pendant plus de 120 ans du rôle de super-puissance de la Grande-Bretagne victorienne", déplore le Sunday Times.

L'heure GMT (Greenwich Mean Time), basé sur la rotation de la Terre et le premier méridien de Greenwich qui traverse l’observatoire royal de Greenwich, près de Londres, est devenue une référence mondiale dans les années 1880. Puis en 1972, elle a été remplacée par le temps universel coordonné (UTC) calculé par 400 horloges atomiques réparties dans le monde. Toutefois, elle demeure l'heure légale au Royaume-Uni, et reste une référence très utilisée partout dans le monde.

La nouvelle définition sur laquelle travaillent les scientifiques réunis près de Londres vise à s'affranchir définitivement du temps solaire mesuré depuis plus de deux siècles à partir du méridien de Greenwich, explique l'AFP. Si le temps atomique est plus précis, il varie de quelques fractions de seconde du temps basé sur la rotation de la Terre. Une seconde intercalaire est alors ajoutée chaque année environ, afin de conserver ce lien avec la rotation terrestre. Le projet des scientifiques vise à supprimer cette seconde, rompant ainsi totalement avec l'heure GMT.

Une nouvelle heure nécessaire

S'il crée la polémique, ce changement est nécessaire pour le bon fonctionnement des réseaux, de télécommunication comme de navigation par satellite. "Ces réseaux ont besoin d'une synchronisation au niveau de la nanoseconde", souligne Felicitas Arias, directrice du département du Temps au Bureau International des Poids et Mesures (BIPM), citée par l'AFP. "Des échelles de temps commencent à se créer en parallèle, explique-t-elle. Imaginez un monde où on aurait deux ou trois définitions du kilo".

Mais pour le secrétaire d'Etat britannique à la science David Willetts, qui s'oppose à cette redéfinition du temps, "la position britannique est que nous devons coller au temps réel tel que les hommes le ressentent, qui est basé sur la rotation terrestre et non sur les horloges atomiques".


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

POUR RAPPEL CET ARTICLE[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Jeu 01 Déc 2011, 15:35


Suite aux posts plus haut en septembre 2010 sur
La Théorie de la Double Causalité, germe d’une future révolution spirituelle ?

Un texte de Philippe Guillemant, chercheur au CNRS et auteur du livre
« La Route du Temps – Théorie de la Double Causalité »
je vous propose ceci:



Une conférence hors du commun de Jacques Vallée


Le Docteur Jacques Vallée (PhD) est un astronome, informaticien et romancier français (vivant aux USA dans la région de San Francisco) qui s'est distingué à plusieurs reprises de façon remarquable et très originale:

pour avoir été choisi par Steven Spielberg comme le modèle de François Truffaut dans "Rencontres du 3ème type",
par son établissement de la première carte informatisée de la planète Mars pour la NASA,
par son expertise internationalement reconnue dans l'étude des objets volants non identifiés (OVNIs),
pour être l'auteur de nombreux livres d'anticipation et avoir reçu le prix Jules Verne,
pour les travaux qu'il a dirigé dans le cadre du projet Arpanet, le prototype du réseau Internet...
...et j'en oublie, mais une chose est sûre, c'est qu'avec Jacques Vallée on plonge toujours en avance dans le futur tout en conservant une approche sérieuse et rationnelle, et ceci bien que les sujets abordés par Jacques soient extraordinaires. C'est la raison pour laquelle il a été invité à donner une conférence dans les fameuses rencontres "TEDx Bruxelles" qui invitent régulièrement des renoms de la scène internationale de la science et de la technologie. Cette cession titrée "A day in the Deep Future" était consacrée à l'approndissement d'un thème tout indiqué pour Jacques Vallée, s'agissant d'anticiper les développements de la science et de la technologie dans les 50 années à venir. Le titre de l'intervention de Jacques Vallée était "Une théorie de Tout (le reste)
",

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

ET une info qui ne passe pas inaperçue....[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dernière édition par AMBRE le Sam 29 Oct 2016, 09:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Uglabald

avatar

Masculin
Verseau Cheval
Nombre de messages : 70
Date de naissance : 11/02/1966
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Jeu 01 Déc 2011, 18:13

Il faut bien comprendre que la Théorie de la double causalité n'est pas une continuité de la Théorie du double de Garnier-Mallet qui est d'ailleurs rejetée par Guillemant
Revenir en haut Aller en bas
https://pierreduray.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Jeu 01 Déc 2011, 20:07

Citation :
Il faut bien comprendre que la Théorie de la double causalité n'est pas une continuité de la Théorie du double de Garnier-Mallet qui est d'ailleurs rejetée par Guillemant

Nous l 'avons compris, je croie , il suffit de relire
Sujet: Re: Temps cyclique - temps linéaire / La théorie du dédoublement Jeu 16 Déc 2010 - 17:06
Citation :
Ambre
En effet, la compréhension du temps qu’engendre la Théorie de la Double Causalité ouvre à de nouvelles perspectives qui permettent une meilleure appréhension de la réalité, une ouverture plus sensible à l’invisible toile temporelle qui régit nos vies. En plus d’une conception du temps qui ne laisse pas indifférent, Philippe Guillemant propose, dans son livre, des explications sur le fonctionnement des synchronicités et arrive à en dégager un mode d’emploi clair et facilement applicable. De plus, à l’aide de modélisations, parfois simples, parfois complexes, il réussit à extraire de la temporalité des mécanismes tels que La Loi de Convergence des Parties pour expliquer de façon élégante comment il nous est possible de modifier notre expérience de vie, et ce, autant passée que future ! Ses théories, explications et compréhensions des mécanismes d’un temps qui s’écoule à la fois dans les deux sens (réversibilité temporelle), sous-tendues par une logique intuitive donnant du sens à l’expérience humaine, donnent naissance à nombre important de réalisations. Elles nous permettent, entre autres, d’appréhender des phénomènes tels que Le Projet de Conscience Globale, les arts divinatoires, les rêves prémonitoires, la télépathie, etc., et ce, dans un cadre conceptuel accessible et élégant.

Et bien qu’à première vue certaines de ses approches (communiquer avec notre double dans le « futur ») puissent rappeler Garnier-Malet (pour ceux qui connaissent), il n’en est rien. La Théorie de la Double Causalité est compréhensible et nul besoin n’est d’assister à des séminaires pour la mettre en pratique !

Pour plus d’informations sur la Double Causalité, des extraits du livre et la possibilité de se procurer celui-ci, visitez le site [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
myrrdin



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 172
Date de naissance : 05/04/1960
Age : 57
Localisation : burgondy
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Sam 03 Déc 2011, 09:54

que chacun fasses son opinion !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

citation de jean pierre Petit vrai chercheur physicien de la réponse de ce monsieur Vallee


"
- Eh bien moi, je serais extrêmement déçu si le phénomène ovni ne représentait que des visites d'extraterrestres !
"
, qui résume à elle seule le personnage. Dans ce domaine de l'ovni, chacun oeuvre pour maintenir le sujet dans le champ de ses connaissances. Celles d'un Vallée étant strictement nulles dans le domaine de la physique, il ne pouvait que manifester d'emblée un rejet d'une position comme la mienne, qualifiée par les anglo-saxons de "nuts and bolts" ("boulons et écrous"). Même position chez un Allen Hynek, qui m'avait dit en 1976 "sur le ton de la boutade" :

- Vous êtes le genre de scientifique dont j'ai
horreur....

ce qu'il y a de troublant c'est le panégerique des figures publiques qui n'apprennent rien ou le contraire ?

les apports de JP Petit sur la propulsion MHD sont une contribution decisive pour la propulsion spaciale aerienne ou marine
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Lun 12 Déc 2011, 16:29


suite du sujet
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avec ceci:





La mise en pratique de la Théorie de la Double Causalité est loin d'être évidente, si l'on se réfère aux 9 prérequis suivants que je propose en page 188 de mon livre pour provoquer des synchronicités "parlantes":

avoir un besoin d'aide authentique,
faire une demande liée à une réelle préoccupation au moment de la demande,
prendre le risque de " se mouiller " par un comportement risqué, non raisonnable et surtout pas raisonné,
demander quelque chose dont la réalisation aura une réelle incidence sur son chemin de vie (nouvelles intentions)
conserver son libre arbitre : surtout ne pas demander à l'"Ange" de choisir à sa place,
atteindre un niveau suffisant de détachement et de lâcher prise,
voir naître en soi un authentique sourire intérieur,
sortir des habitudes et sentiers battus au moment de la demande (ou s'appréter à le faire),
Se positionner dans le don de soi et ressentir l'amour qui l'accompagne.
J'ai rajouté ici le 9ème et dernier prérequis qui n'est développé qu'à la fin du livre.

A travers ces 9 points, je n'ai pas voulu proposer une pratique mais seulement témoigner de comment j'ai réussi personnellement à provoquer des miracles du hasard. Cela dit, après avoir écrit le livre, j'ai continué à perfectionner l'état d'esprit correspondant à ces 9 points, et c'est ce qui fait que je suis aujourd'hui un homme comblé par la chance. Ceci m'a donné un devoir : transmettre aux autres ce que j'ai appris.

Dans l'idéal, les 9 points ci-dessus se résument donc à un certain état d'esprit qu'il convient d'avoir dans certains types de situations (besoin d'aide...), le problème étant que je n'ai pas les mots pour résumer cet état d'esprit en une ligne, sauf à utiliser des expressions du genre: "mettez vous au diapason de l'univers" ou je ne sais quelle autre expression indigeste pour un esprit rationnel.

Avant de vous donner des éléments de compréhension importants pour que vous puissiez déduire vous-même, très rationnellement, l'état d'esprit qui convient dans chaque situation ou vous avez besoin d'une grande chance, j'aimerais tout d'abord préciser que les situations dans lesquelles cet état d'esprit peut émerger spontanément ne sont pas si rares. Ces situations naturelles, non contrôlées, arrivent souvent dans le vif de l'action des personnes qui abordent intuitivement et très positivement la vie, avec des résultats qui se présentent comme des cadeaux inattendus. Mais parfois aussi, elles arrivent après de grandes souffrances qui ont pour but de nous révèler notre être intérieur. Un indice qu'on l'a trouvé est que la souffrance se transforme en sourire, le sourire de celui qui découvre son âme après avoir perdu tout ce que son ego croyait essentiel. Une fois passée cette étape, la vie peut alors nous apporter les plus beaux des cadeaux.

Je ne vous parle pas ici d'un état de conscience modifié qui pourrait nous ouvrir les portes du temps pour modifier l'avenir. Si certaines personnes ont de la chance, je pense que cette chance provient d'un état d'esprit tout à fait normal, qui n'est rare que parce qu'il ne peut émerger que dans des situations rares. Pas besoin de méditation, pas besoin de technique particulière, innée ou acquise. Je ne nie pas que la méditation, le développement personnel et toutes les techniques d'éveil de soi puissent être facilitatrices, mais il importe de comprendre que le seul fait d'exister suffit, pourvu que l'on s'interroge quelque peu sur le sens de sa vie et surtout sur celui qu'on veut lui donner, en parvenant à dissocier son ego de cette affaire. Je précise à ce sujet que ma motivation à écrire ces lignes provient d'une mission personnelle que je me suis attribué en fonction du sens que j'ai donné à ma propre vie, et qui puise dans ma différence en ce bas monde. Cherchez votre différence, car c'est ce qu'il y a de plus précieux en chacun de nous.

Venons en à l'essentiel: les 9 points que j'ai listés sont en fait un ensemble de conditions qui, d'après mes expériences et réflexions, ont pour effet de maximiser le potentiel réalisateur de notre libre arbitre, d'après la Théorie de la Double Causalité. Elles s'en déduisent en effet directement, pour peu que l'on prenne appui sur l'existence de lignes et boucles temporelles rendues possibles par la présence du futur, car le futur est déjà là, tout est là.

On peut ainsi comprendre chacun de ces 9 points en considérant l'illustration suivante:



avoir un besoin d'aide authentique: on a besoin d'aide lorsqu'on ne sait pas comment atteindre un objectif (Rève éveillé) mais qu'on persiste à vouloir l'atteindre. Par cette persistance, on maintient la probabilité de réalisation de l'objectif par une opportunité du hasard c'est à dire via les voies non causales (en bleu), energétisées par la volonté. Mais attention, tant qu'on a pas laché prise toute voie non causale reste brouillée par la croyance que l'objectif pourrait ne pas se réaliser, ce qui revient à le reporter sans cesse aux calendes grecques.
faire une demande liée à une réelle préoccupation au moment de la demande: sans réelle préoccupation, la persistance de l'objectif devient fragile dans le temps, or les fragilités dans le futur sont équivalentes à une fragilité dans le présent.
prendre le risque de " se mouiller " par un comportement risqué, non raisonnable et surtout pas raisonné: tout raisonnement nous remet en effet dans les rails de voies causales, alors qu'au contraire, la prise de risque diminue d'emblée la probabilité de ces voies causales.
demander quelque chose dont la réalisation aura une réelle incidence sur son chemin de vie (nouvelles intentions) : notre futur étant déjà dessiné avec un certain destin (ligne la plus probable), si nous voulons quelque chose qui ne modifie pas ce destin nous ne risquons pas de bénéficier de la formation d'une voie alternative, qu'elle soit causale ou non.
conserver son libre arbitre : surtout ne pas demander à l'"Ange" de choisir à sa place: c'est l'élément clé, c'est le sens de la vie. Sans libre arbitre notre destin est figé, même si nous avons l'impression d'être libres. Nous sommes en réalité dirigés par les rails installés par l'ensemble de nos conditionnements, par notre ego. On ne s'en rend pas compte. On pense que la liberté est de faire ce que l'on veut. Rien de plus faux, car cette volonté vient d'un égo qui nous ramène toujours sur les mêmes rails. Pour conquérir son libre arbitre authentique, il faut commencer par accepter les contraintes: plus on les accepte, moins on les endure et plus on se débarrasse de l'égo (écoeuré, il s'en va). On peut alors ensuite choisir tranquillement ce qu'il convient de faire, sans sa présence.
atteindre un niveau suffisant de détachement et de lâcher prise: c'est la condition essentielle de tout libre arbitre authentique. Si nous restons attachés à des choses ou à des personnes, ces choses et ces personnes agissent dans notre futur comme autant de passages obligés qui représentent des freins au glissement de notre ligne temporelle vers une autre vie. Pas de détachement, pas de miracle. Le détachement s'impose comme condition sine qua non. Cela n'implique pas que nous devons nous séparer de notre conjoint, bien au contraire. C'est d'ailleurs la meilleure façon de le garder sans qu'il garnisse votre ligne temporelle de points de passage obligés qui seraient nuisibles à l'amour mutuel.
voir naître en soi un authentique sourire intérieur: il s'agit là d'un témoin que nous sommes éveillés, en proximité avec notre être intérieur profond, que nous ne faisons pas l'objet d'un auto-conditionnement. Maintenant, attention à la couleur du sourire, car s'il est jaune ou grisatre, c'est qu'il vient surement de l'ego: c'est un leurre.
sortir des habitudes et sentiers battus au moment de la demande (ou s'appréter à le faire): voici un élément fondamental. Voyez vous, nous avons un arbre de vie qui contient toutes nos possibilités de réalisation, encore faut-il les activer par l'action. Elles peuvent être immenses si l'on inclut tout ce que le hasard pourrait nous apporter, encore faut-il ne pas se retrouver aveugles face au hasard des opportunités. Nos habitudes nous en empèchent, elles nous positionnent sur un seul et même rail où l'on ne voit même plus les aiguillages encore présents, même dans ce cas, autour de nous.
se positionner dans le don de soi et en ressentir l'amour qui l'accompagne: c'est le plus important. L'amour authentique, l'amour de la vie, est l'essence même du moteur de notre libre arbitre et il se réactive par le don de soi. On pourrait aussi puiser dans l'amour donné par autrui, mais cette dernière essence a tendance à nourrir plutôt l'ego. L'amour-essence est en liaison directe avec les probabilités que nous sommes capables de faire se mouvoir dans notre futur. C'est lui qui donne de l'énergie à la forme du "rève éveillé" représentée sur la figure, énergie qui peut alors grossir les voies non causales qui en sont issues (flèches bleues). Ne pas oublier que l'esprit est la forme, l'adresse de destination, le contenant du rève éveillé. L'amour est son contenu, son amplitude, son volume, son intensité. C'est ce qui en fait toute la puissance en matière d'augmentation des probabilités des hasards qui mènent à destination.
A ce sujet, j'ai de plus en plus tendance à croire que l'amour peut être puisé dans un immense réservoir d'énergie qui se trouve tout autour de nous et je me demande même s'il ne s'agirait pas de l'énergie du vide, en tout cas je le ressens comme une source de lumière intérieure. Pour accéder à ce réservoir, je suis certain qu'il faut passer par le canal de l'être intérieur ou âme, ce qui nécessite tout d'abord une prise de conscience que nous sommes des machines organiques et que nous sommes à ce titre perpétuellement conditionnés par nos pensées, nos émotions et nos sensations. Notre ego essaie de gérer seul toute cette mécanique, et en le laissant faire continuellement nous faisons une erreur, car ainsi l'ego ne fait que se renforcer et empécher l'esprit de parvenir à la conscience.

Cela ne veut pas dire que l'ego est nuisible, mais simplement qu'il faut le considérer comme un pilote automatique pouvant être très utile. Il faut le voir comme un programme, le mieux étant d'en prendre conscience. Pour cela, il faut élever son niveau de conscience et c'est le principal objectif de la méditation. Le problème est que la pratique de la méditation ne s'inscrit pas aisément dans notre mode de vie social. On peut cependant, et c'est ce que je préconise, essayer de prendre conscience à tout moment que nous sommes en fonctionnement automatique. Dès que l'on est pas complètement occupé à une tâche qui monopolise toute notre attention, on peut utiliser une partie de cette attention pour s'observer soi-même. Il suffit de s'y entrainer, le mieux étant de le faire à chaque fois qu'on se trouve dans une situation contrariante. C'est ainsi que j'ai appris à supporter les embouteillages, par exemple, ou encore les queues au supermarché. Comme je suis impatient, la vie me met sans cesse en face de raisons d'être impatient. Mais lorsque cela m'arrive et que je décide de m'observer comme si je n'étais qu'un humanoïde, ce qui a au moins le mérite de me détendre, eh bien l'humanoïde en question sort beaucoup plus vite de l'embouteillage et passe beaucoup plus vite aux caisses.

Après avoir compris l'explication donnée aux 9 points ci-dessus, ainsi que la différence fondamentale entre l'ego et l'être, vous pouvez maintenant trouver par vous-mêmes l'état d'esprit qu'il convient d'avoir pour réaliser chaque tour de magie dont vous avez besoin. Faites cependant confiance au temps, tout en précisant tout de même à votre Ange combien de temps vous lui donnez. Personnellement, pour des réponses à des questions, je lui donne 24 heures. Pour toute autre demande relative à des évènements qui ont changé ma vie (rencontres, changements de lieu de résidence, etc.), je lui donne un délai en rapport avec ce que je fais pour m'aider en ce sens, qui a toujours été compris entre une semaine et deux mois.

Voila, maintenant vous avez toutes les clés.

sur le blog Pratique de la Double Causalité:http://www.doublecause.net/index.php?page=pratique.htm

Citation :

La Théorie Quantique des Evènements

Les physiciens Arkadiusz Jadczyk (NB d 'Ambre:époux de Laura Knigth...of course)) et Philippe Blanchard ont développé une extension de la Théorie Quantique en terme d'Evènements, abrégée EEQT (Event Enhanced Quantum Theory), qui a le double intérêt à mes yeux:

de rendre la mécanique quantique plus accessible à l'intuition, en la repositionnant dans un cadre classique où l'on travaille sur des évènements au lieu de particules,
de la rapprocher de la théorie du chaos, la seule théorie à l'heure actuelle qui permet de bien saisir le "comment ça marche" des propriétés créatives de l'univers.
Un tel rapprochement me paraît fondamental pour résoudre la question majeure de l'action hypothétique de l'observateur sur la réalité. On entend souvent dire "L'observateur crée sa propre réalité", mais ceci est une interprétation totalement erronée de la mécanique quantique, qui a d'ailleurs donné lieu à la dérive idéologique et spirituelle (et dommageable, je le crains) du mouvement New-Age. Même si l'on peut dans une certaine mesure considèrer que l'univers est une co-création de l'ensemble des "unités de conscience" qui le peuplent, le mécanisme par lequel cette co-création advient est bien loin de se ramener à quelque chose d'aussi simple que "prendre ses désirs pour des réalités (le piège)", pour parler crûment. L'univers est évidemment bien plus subtil, et il faut saluer les efforts d'Arkadiusz Jadcyk en particulier, un physicien très prolifique en matière de publications internationales à comité de lecture (en français, on pourra consulter ce document où elle est citée ou simplement consulter sa page web universitaire), en faveur d'une physique avancée, une physique de l'information où le futur est déjà réalisé et où la conscience de l'observateur fait peu à peu une digne entrée, via notamment les dimensions supplémentaires de l'espace.

J'ai été séduit par le texte suivant qui est une vulgarisation extrapolative de la théorie d'Arkadiusz faite par sa femme Laura dans "L'histoire secrète du monde" (un livre incroyable mais plein de pépites), vulgarisation dans laquelle j'ai retrouvé mes propres intuitions (en tant que spécialiste de la théorie du chaos), sur comment les choses pourraient bien se passer en matière de création de la réalité par nos observations:

<<Notre univers parait être composé de matière/énergie et de conscience.

La matière/énergie telle quelle "préfère", semble-t-il, l'état chaotique.

La matière/énergie telle quelle n'a pas même un concept de "création" ou "d'organisation". C'est la conscience qui donne vie à ces concepts et par son interaction avec la matière, elle pousse l'univers soit vers le chaos et la dégénérescence, soit vers l'ordre et la création.

Ce phénomène peut être mis sous forme de modèle mathématique et simulé sur un ordinateur utilisant la Théorie Quantique des Evènements. Est-ce que la Théorie Quantique des Evènements donne un modèle fidèle de l'interaction de la conscience avec la matière ? Nous ne le savons pas. Mais il y a des chances pour que ce soit le cas, parce qu'elle semble décrire les phénomènes plus correctement que la mécanique quantique orthodoxe ou ses théories rivales (Mécanique Bohmienne, GRW, etc).

Ce que nous apprenons de la Théorie Quantique des Evènements peut être dit simplement comme suit:

Appelons notre univers matériel "le système". Le système est caractérisé par un certain "état". Il est utile de représenter l'état du système par un point dans un disque. Le point au centre du disque, son origine, est l'état de chaos. Nous pourrions aussi le décrire comme "potentiel infini". Les points sur le bord représentent les "purs états d'être", c'est à dire des états de "connaissance pure, non floue". Entre les deux il y a des états mitigés. Plus l'état se rapproche du bord, plus pur et plus "organisé" il est.

Un "observateur", une "unité de conscience", extérieur, se fait une idée - peut-être exacte, peut-être fausse, peut-être entre les deux de l'état réel du système, et observe le système avec cette "conviction" au sujet de son état. L'observation, si elle se prolonge, a pour résultat que l'état du système "saute". C'est dans ce sens qu'on crée sa propre réalité; mais comme toujours, le diable est dans le détail.

Les détails sont que l'état résultant de l'observation du système peut être plus pur ou plus chaotique, cela dépend de la "direction" du saut. La direction du saut dépend de l'objectivité de l'observation: dans quelle mesure l'observation est proche de la réalité de l'état.

D'après la Théorie Quantique des Evènements, si les attentes de l'observateur sont proches de l'état réel du système, le système saute, le plus souvent, vers un état plus organisé, moins chaotique.

Si d'autre part les attentes de l'observateur sont proches de la négation de l'état réel (c'est à dire quand les convictions de l'observateur sont plus proches du faux que du vrai par rapport à l'état REEL - la réalité objective) alors l'état du système va sauter vers un état plus chaotique, moins organisé. En outre, ce saut prendra, selon la règle, beaucoup plus de temps.

Autrement dit, si la connaissance de l'observateur à propos de l'état réel, est proche de la vérité, alors l'acte d'observation et de vérification en lui-même provoque promptement un saut et l'état résultant est plus organisé. Si la connaissance de l'observateur à propos de l'état réel est fausse, alors cela prend en général très longtemps pour provoquer un changement dans l'état du système, et l'état résultant est plus chaotique.

Ce que cela signifie c'est que de l'ordre peut être tiré du chaos grâce à l'observation de ce chaos tel qu'il EST et non pas en prétendant qu'il en est autrement.

En résumé, celui qui "croit" en la possibilité de "créer une réalité" différente de ce qu'elle EST, augmente le chaos et l'entropie. Si vos convictions sont perpendiculaires à la vérité, même si elles sont inébranlables vous êtes fondamentalement en conflit avec la vision que l'univers a de lui-même, et je peux vous assurer que ce n'est pas vous qui allez gagner. Vous attirerez la destruction sur vous-mêmes et sur tous ceux qui se livreront avec vous à ce genre d'exercice de "bras de fer" avec l'univers.

D'autre part, si vous êtes capable de voir l'univers comme il se voit lui-même, objectivement, sans cligner les yeux et en l'acceptant, vous vous alignez alors sur l'énergie créatrice de l'univers et votrre propre conscience devient un transducteur d'ordre. Votre énergie d'observation, accordée de manière inconditionnelle, peut apporter l'ordre dans le chaos, peut créer à partir d'un potentiel infini.>>

Ceci est à ce jour et à mes yeux la plus séduisante interprétation vulgarisée qu'il m'ait été donné de lire à propos des implications à notre échelle humaine du problème du "réalisme" posé par la mécanique quantique.
revoir aussi ces deux pages: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

et un petit commentaire à l 'instant de Philippe Guillemant:

Si l'on rapporte ça dans le futur dans la perspective de la TDC (ce que ne fait pas l'auteur Ark.) cela prend une dimension presque éblouissante: celui qui visualise l'intention de vivre une certaine réalité conforme à l'un de ses futurs possibles devient créateur de cette réalité future. S'il visualise cependant quelque chose qui ne fait pas partie de ses futurs possibles alors il introduit du chaos dans sa vie. Il est donc très important d'acquérir beaucoup de connaissances et d'expérience pour pouvoir imaginer avec justesse quels sont nos futurs possibles et ainsi choisir le meilleur parmi les possibles. Et quoi qu'il en soit, il n'est pas interdit de s'imaginer un futur encore impossible pourvu que l'on y associe des actes et un développement spirituel qui permettront de le faire rentrer dans le champ des possibles.

Bonne lecture et belle soirée


richel
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Mar 13 Déc 2011, 23:41

Bonsoir.
je suis comme à l'acoutumée tiraillée par deux options:

  • me taire car je ne possède aucune clé à fournir, mais alors c'est une forme de renoncement
  • participer au débat en soulignant les contradictions repérées ici et là dans le texte ci-dessus.


Je dois dire que l'hésitation a été longue. mais mon expérience personnelle contredit certaines des assertions.

Citation :

[*]avoir un besoin d'aide authentique,
[*]faire une demande liée à une réelle préoccupation au moment de la demande,
[*]prendre le risque de " se mouiller " par un comportement risqué, non raisonnable et surtout pas raisonné,
[*]demander quelque chose dont la réalisation aura une réelle incidence sur son chemin de vie (nouvelles intentions)
[*]conserver son libre arbitre : surtout ne pas demander à l'"Ange" de choisir à sa place,
[*]atteindre un niveau suffisant de détachement et de lâcher prise,

première contradiction : le fait d'atteindre un niveau suffisant de lâcher prise s'oppose à toute expression d'une DEMANDE ou d'un besoin comme c'est écrit un peu plus haut.

L'auteur recommande de conserver le libre arbitre en demandant pas à l' "Ange" de choisir à sa place, mais par contre que devient le libre arbitre si on doit suivre les clés qu'il édicte. Alors que l'obligation du libre arbitre impose à chaque âme incarnée de forger ses propres clés.



Citation :
Voila, maintenant vous avez toutes les clés.

En corrélation avec mes remarques ci-dessus, voici une belle manifestation d'un Égo surdimensionné certain de proposer à ses lecteurs des clé universelles.

Il y a autant de chemins spirituels personnels qu'il y a d'êtres humains: plusieurs milliards. Et autant de portes personnelles à ouvrir et donc autant de clés différentes: des milliards.


Ce serait trop simple autrement. Il suffirait d'ouvrir des livres, de suivre des recettes pour obtenir la félicité. Si cela avait été le cas, l'humanité ne serait pas au bord du gouffre comme elle l'est en ce moment.

Je vous propose mon expérience personnelle. Le véritable libre arbitre exige la synergie de trois vertus indispensables: le courage, le discernement et l'ouverture d'esprit (le lâcher prise).

Le libre arbitre est la première clé vers la délivrance.

Euh, désolé, je suis complètement fou de vous écrire cela. Pour qui me prends-je?
Bonne nuit.






Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Mer 14 Déc 2011, 14:04


Bjr Kernoa,

je te cite:"le véritable libre-arbitre exige la synergie de trois vertus indispensables:le courage,le discernement et le lâcher-prise.le libre arbitre est la première clé vers la délivrance."
d'après mon expérience,je ne mettrai pas le libre arbitre en premier ni en dernier d'ailleurs;je ne crois pas qu'il existe...peut-être est-il une illusion?
je ne crois pas non plus qu'on arrive à la "sagesse" en voulant être vertueux.mais le courage il en faut,le discernement aussi et je donnerai une mention spéciale au lâcher prise qui est peut-être le plus à pratiquer et aussi le plus difficile à mettre en oeuvre surtout par rapport à notre éducation qui souvent nous a amené à juger, à comparer alors qu'il faut essayer de voir les choses telles qu'elles sont, d'observer nos réactions et de ne même pas se juger soi-même!vaste programme!je suis d'accord avec toi sur les contradictions des phrases que tu cites,demander ,c'est attendre que quelquechose de l'extérieur vienne à nous alors
qu'il faut plutôt se tourner vers l'intérieur,en nous, et" de débroussailler les buissons que l'on cultive et qui finissent par nous envahir".

amicalement
D-C
Revenir en haut Aller en bas
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Jeu 15 Déc 2011, 19:38

Bonsoir D-C

en fait après avoir envoyé mon message d'hier soir, j'ai réfléchi (comme toujours pour moi, victime de l'esprit d'escalier):

J'aurais dû écrire que la première clé (ou étape) vers la Délivrance consiste à exercer son libre arbitre. ce qui exige la synergie de trois vertus: le courage, le discernement et l'honnêteté.

Ce serait la première clé.

La deuxième consisterait en une quête éperdue de la connaissance qui fonctionne à travers deux ressorts: une soif inextinguible de comprendre et une remise ne question permanente.

Ces deux clés ouvrent simultanément la "porte du lâcher prise" lorsque l'individu comprend qu'il s'est incarné dans un champ spécial d'expériences (comme une sorte de champ de force de de champ magnétique) et que sa vocation n'est pas d'y rester mais de progresser pour terminer sa course "ailleurs".
C'est alors que se déclenche un certain nombre de coïncidences qui vont aider l'individu à poursuivre sa quête.
Par exemple devenir membre du forum Antahkarana est en soi un des nombreux signes de progression. (il y a évidemment d'autres forums d'évolution spirituelle aussi prestigieux).

Le lâcher prise permet à la longue de déclencher des processus internes comme une certaine clairvoyance, des intuitions fulgurantes plus fines et une grande paix intérieure.

Cependant dans le genre de débat que nous avons j'entrevois deux grands danger:

  • entretenir la confusion entre le lâcher prise et le renoncement
  • faire croire que le lâcher prise est une attitude à adopter.


Parce qu'il existe des points communs entre le lâcher prise et le bonheur. Premièrement, tous les deux s'enfuient quand on les recherche. d
Deuxièmement, tous les deux n'interviennent que comme des récompenses après un long travail sur soi-même, ou après une incarnation antérieure "réussie".


Citation :
c'est attendre que quelquechose de l'extérieur vienne à nous alors
qu'il faut plutôt se tourner vers l'intérieur,en nous, et" de débroussailler les buissons que l'on cultive et qui finissent par nous envahir".
En quelque sorte c'est le début de la sagesse.
Portes-toi bien.
Tu as toute mon amitié.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?   Jeu 15 Déc 2011, 21:49

bonsoir Kernoa,
c'est un plaisir de te lire et pour moi aussi mettre les mots justes pour exprimer mon ressenti est un exercice ardu!
le lâcher prise n'est pas le renoncement:l'un est une façon d'être et l'autre une action donc une sorte de désir même si le but est de ne plus vouloir!je pense que l'on peut s'exercer au lacher prise et ne pas attendre qu'il vienne après un long travail sur soi,ce qui implique la notion de temps,et tout le monde fait un jour ou l'autre cette expérience,souvent sans la rechercher,et c'est là qu'il faut être vigilant et observer le phénomène pour bien le comprendre;et après quand des conditions similaires surviennent, reproduire cette attitude particulière et la prolonger pour bien la sentir.Je ne suis pas trop d'accord avec le terme de récompense qui implique vertu,temps,effort,ce qui n'est pas indispensable dans le cheminement spirituel.c'est plus de l'observation de soi sans jugement et une acceptation des évènements et du ressenti.c'est vrai que le bonheur et le lacher prise ont des points communs :le lacher prise permanent:c'est peut-être cela le bonheur qui ne s'en va pas?
bonne soirée

amicalement
D-C
Revenir en haut Aller en bas
 
LA ROUTE DU TEMPS: Temps cyclique - temps linéaire?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Régression linéaire VS ANOVA ?
» Cours sur le Modèle Linéaire
» validation régression linéaire multiple
» Régression linéaire multiple et valeurs prédites
» anova / régression linéaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: ...dans l air du temps... :: Les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés, les NDE initiation et conscience, La route du Temps, La Merkabah ...-
Sauter vers: