ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES CODES DE LUMIERE FONT PARTIE DE NOS DONS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LES CODES DE LUMIERE FONT PARTIE DE NOS DONS   Lun 07 Jan 2013, 11:03

SI c'est de l ' INTOX , c'est bien foutu!

Citation :

06/01/2013
Les plans sinistres de Google qui joue sur notre ADN
Leuren Moret, géologue, révèle les plans choquants de Google et les progrès technologiques en matière de séquençage d'ADN et de profilage de la population, alors que le monde se dirige vers un système orwellien de contrôle policier.

Les sinistres plans de Google, la Nasa, la Navy et Rockfeller
sur notre ADN et notre devenir
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LES CODES DE LUMIERE FONT PARTIE DE NOS DONS   Jeu 14 Fév 2013, 19:37



Les sept métaux alchimiques, l’ADN et l’iatrochimie

Des travaux réalisés par Etienne Guillé dans le Département de Biologie Moléculaire d’Orsay et à l’Institut Curie apportent un éclairage nouveau sur la tradition alchimique.

Parmi les métaux capables de se fixer sur l’ADN, on retrouve très précisément les sept métaux dits alchimiques, à savoir le plomb, l’étain, le fer, l’or, le cuivre, le mercure, l’argent, et le soufre. Ces métaux peuvent ouvrir ou fermer une chaîne d’ADN selon le site sur lequel ils se fixent. L’argent et le mercure ne peuvent eux qu’ouvrir de nouvelles chaînes d’ADN d’une grande spécificité. Les recherches de Guillé montrent par exemple que le plomb ouvre la séquence CA AG CG - CA TC GG, le soufre la séquence AT AG AC AA ou TT TC TG TA (voir tableau). Les lettres représentent ici les quatre bases azotées qui assurent la complémentarité des deux brins d’ADN, il s’agit de l’Adénine (A), Guanine (G), Thymine (T), Cytosine (C). On pourrait d’ailleurs à ce propos se demander si l’Azoth alchimique ne concerne pas directement les quatre bases azotées constituant notre ADN.
Selon Guillé, l’ADN fonctionnait à l’origine avec les sept métaux traditionnels de l’alchimie mais au cours de l’évolution, par manque de mercure et d’or, l’ADN s’est adapté pour fonctionner avec des métaux ayant des propriétés voisines mais moins intenses et moins spécifiques. Ses expériences en laboratoire ont démontrées que des cellules privées d’un certain métal, sont capables au prix de grandes destructions, d’apprendre à se développer avec l’aide d’un métal très voisin. Certains métaux toxiques peuvent se substituer à un métal manquant. Cependant, ils introduisent une information pathologique dans la chaîne d’ADN au détriment de la cellule puisque cette information va se transmettre aux gènes des cellules filles.
Alors qu’en est-il des remèdes alchimiques ou iatrochimiques ?
S’il s’agit de réintroduire dans un organisme les sept métaux permettant une saine réplication de l’ADN, on peut comprendre qu’il s’agisse d’un remède universel. Il pénètre au plus profond de notre système cellulaire et le ré-informe grâce à l’énergie vibratoire des métaux. De plus si ce remède est composé d’azote (Azoth), utilisé sous une forme associée, on peut imaginer que par sympathie il vient agir directement sur les bases azotées de l’ADN et optimise harmonieusement la réplication cellulaire. Si c’est bien là l’étonnante composition iatrochimique, alors, on peut parler de remède universel dont le mystère reste entier à ce jour.
Nous n’en sommes qu’au stade de redécouverte de données qui nous ont été transmises par la tradition. Par exemple, la tradition orale du Yi King établie il y a plus de 3 000 ans, symbolise par 64 hexagrammes, la connaissance des lois de mutation de l’énergie. Or, on sait aujourd’hui qu’il existe 64 combinaisons nucléotidiques.

Que penser du chiffre 22 que l’on retrouve dans toute la tradition sachant que nous sommes constitués de 22 acides aminés. Contes, symboles, chiffres, mythes et textes religieux devraient être relus à la lumière des sciences actuelles, en toute humilité et sans préjugés…

Enfin nous ne pouvons que conclure sur le conte qui berça notre enfance à tous : Blanche-Neige et les Sept Nains. Vous l’aurez compris il s’agit bien entendu des sept métaux alchimiques et de l’œuvre au blanc, remède iatrochimique blanc comme la neige. Nous laissons au lecteur le soin de reprendre ce livre d’enfance et d’en analyser plus avant la nature alchimique dont Walt Disney nous fit l’honneur.
Frédéric Morin
Sources : L’alchimie de la Vie, Biologie et Tradition de Etienne Guillé aux éditions du Rocher, 1983. et lu chez Sinouhé l'Artiste

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Écriture "Vieille Europe" : la Lettre N(ő) ou Femme    Sam 16 Fév 2013, 23:45

Citation :
Que penser du chiffre 22 que l’on retrouve dans toute la tradition sachant que nous sommes constitués de 22 acides aminés. Contes, symboles, chiffres, mythes et textes religieux devraient être relus à la lumière des sciences actuelles, en toute humilité et sans préjugés…
Citation :
Le 10e róvás est la Lettre « F » pour FöLD, la TERRE ;
Le 21ème róvás est la lettre « M » pour signifier MéH, la MATRICE mais également (les) Abeilles !
La 22e lettre est la lettre « N » comme Nő, la Femme.

Quatre (= N-égy) est le Nombre de la Femme qui paradoxalement est un « Triangle » ou « 31 », trente et un, avec précisément « les TROIS en UN » (= Egy).

Il semble qu’effectivement relire nos contes avec des pensées « Vierges » soit nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L’heure [pas le jour !] de notre mort est déjà déterminée   Dim 17 Fév 2013, 19:08

L’heure [pas le jour !] de notre mort est déjà déterminée par notre ADN
20 novembre 2012 par Emmanuel Perrin

Une nouvelle étude indique qu'il serait possible de prédire l’heure à laquelle un individu mourra en analysant les différentes versions d’un gène en particulier.

Les facteurs génétiques peuvent déterminer certaines caractéristiques de notre corps comme la couleur des cheveux, le groupe sanguin, ou encore la susceptibilité à développer des maladies particulières. Mais depuis peu, des chercheurs américains affirment avoir trouver un gène capable de prédire quelque chose de bien plus sinistre, à savoir l'heure de la journée à laquelle une personne peut mourir.

Pour en arriver à une telle conclusion, les scientifiques ont étudié minutieusement le génome lié au rythme circadien et aux habitudes de sommeil de 1.200 personnes âgées de plus de 65 ans et en bonne santé. Une analyse prévue initialement pour un programme de recherche sur le développement des maladies de Parkinson et d’Alzheimer mais qui a été élargie après la découverte d'un gène particulier. Appelé "Périod 1", celui-ci peut s’exprimer sous deux versions différentes : avec une base adénine (A) ou avec une base guanine (G). De cette manière un sujet peut présenter trois combinaisons différentes : AA, AG ou GG.

Les résultats de l’étude, publiés dans la revue Annal of neurology, révèlent ainsi que les individus présentant la variante du gène à base adénine (AA ou AG) ont tendance à mourir avant 11 heures tandis que ceux présentant la version à base guanine (GG) meurent généralement avant 18 heures. Par ailleurs la probabilité que chacune des combinaisons s’exprime chez un sujet est de 36% pour le génotype AA, 48% pour le génotype AG et seulement 16% pour le génotype GG.

Une découverte pour améliorer le traitement des maladies

"Il y a réellement un gène qui prédit le moment de la journée où vous allez mourir. Pas la date heureusement, mais le moment de la journée" indique dans un communiqué Clifford Saper chef du département de neurologie au Beth Israel Deaconess Medical Center (BIDMC) à Boston. Outre l’aspect insolite que représente une telle découverte, les chercheurs espèrent que leur étude va permettre d’améliorer les traitements de certaines maladies graves.

"L’horloge biologique interne régit de nombreux aspects de la biologie et du comportement humain. Il influe également sur le calendrier de graves événements médicaux, tels les accidents vasculaires cérébraux et les crises cardiaques" explique dans un communiqué Andrew Lim, principal auteur de l’étude, et chercheur au département BIDMC. La mise en évidence du gène "Period 1" pourrait permettre au personnel soignant de déterminer le moment où les patients doivent prendre leur traitement afin que celui-ci soit le plus efficace et la période durant laquelle les patients doivent être étroitement surveillés.


http://www.maxisciences.com/adn/l-heure-de-notre-mort-est-deja-determinee-par-notre-adn_art27605.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Race solaire   Sam 20 Avr 2013, 05:02

Sur la page précédente, dans le livre : " Le miracle de la Création dans l'ADN ", nous pouvons lire ce qui suit :

Citation :
- La noblesse solaire de la tribu de Jean est la genèse d'une race extra-terrestre. La noblesse de l'esprit n'est pas la noblesse de la matière. La noblesse de l'esprit jaillit de l'intériorisation du schéma supérieur provenant d'en haut. Essayez d'insérer une vibration de haute intensité dans un taux de vibrations décélérées: vous noterez le lent passage de là vibration inférieure à un taux d'intensité plus élevé. En d'autres occasions je vous ai expliqué que l'homme actuel est en mesure de pouvoir développer le rythme moyen vibratoire de 35 000 vibrations à la seconde (la vibration minérale est de 5 000 à la seconde celle du végétal 10 000 à la seconde et celle de l'animal y compris l'espèce humaine initiale, est de 20 000 v à la seconde. Un tel rythme de vibrations propose à l'énergie vivante condensée un plus grand rythme et donc, une transformation lente et continue de l'homme physique. Seulement lorsqu'il aura atteint le dernier cycle, c'est-à-dire, 49 000 v. à la seconde, il obtiendra la sublimation de la matière biophysique. Dans la transformation complète de celle-ci en dimension astrale, seuls ceux qui auront atteint cette vibration seront en possession du gène cosmique, défini comme GNA, gène d'une race solaire.

(...)

Un autre demanda :

- Si nous sommes de race solaire, nous descendons du soleil. Qui sont les êtres qui vivent dans le soleil et comment pouvons nous descendre du Soleil?

- La science terrestre n'est pas encore en mesure de connaître réellement ce que l'on appelle communément âme, d'où elle provient, à quoi elle sert et quels sont ses pouvoirs. L'âme est définie par le Soleil sans forme énergétique structurelle organisatrice matérielle. L'âme est l'énergie vitale qui anime et informe les valeurs porteuses de la vie physique dans toutes ses manifestations: minérales, végétales, animales. L'astralité de chaque chose, bien qu'apparemment immobile, émane d'une volonté organisatrice bien définie et par des normes fixées dans la qualité, mais non dans la quantité. Une telle énergie (âme) répond à un code programmateur qui structure une génétique déterminée. Toutes les manifestations physiques, quelles soient organiques ou inorganiques, sont coordonnées par cette énergie que vous appelez âme.

L'Annonciateur garda le silence et continua ensuite sans qu'aucune question n'intervienne:

- Je vous définirai le Soleil d'après les multiples formes dans lesquelles se manifeste la vie. La lumière créatrice du Soleil se transforme en chair et en sang, sachez-le. Le Soleil est le logos de la suprême intelligence créatrice. C'est la force des dieux. C'est son propre royaume. Le Soleil est la patrie des fils de la lumière. Tout ce qui naît et se transforme, jaillit du sein du Soleil et y retourne. Le Soleil est Hélios, lumière créatrice. Sa force réside dans la vie de tout atome et son intelligence informe et détermine les œuvres multiformes de chaque chose utile dans le devenir éternel du Cosmos. La Lumière christique est sa lumière. Aimez-vous, comme le Soleil vous aime. Le Soleil est le chemin, la vérité, la vie.

- Peut-on en déduire que les archétypes viennent du Soleil ?

- Vous procédez tous d'un archétype: le père d'une multitude. L'être lumière vous a engendrés. C'est le père de votre être éternel. L'être lumière a une grande multitude de fils mâles et femelles. Tous sont siens, parce qu'ils sont nés de lui et vivent pour lui, par leur joie d'être et de servir et d'aimer la suprême lumière de tout le créé. L'être de lumière est le premier, la semence, l'arbre et vous, vous êtes ses fruits et la semence de sa semence. Il est votre but: il vous a engendrés et à Lui vous retournerez, parce que fils et filles de la splendeur créatrice de son amour, l'être de lumière est la matrice de tous vos esprits.

http://antahkarana.forumzen.com/t474p60-les-codes-de-lumiere-font-partie-de-nos-dons
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Analyse de l’ADN du crâne allongé de Paracas révélée   Mar 11 Fév 2014, 19:08

Première analyse de l’ADN du crâne allongé de Paracas révélée – avec des résultats incroyables -
galadriel 10 février 2014 

Toujours la même remarque :  Si c’est vrai c’est une preuve absolue d’une race humaine étrangère à la nôtre sur terre. Cela nous a semblé suffisamment sérieux pour le partager avec vous. A suivre….

Paracas est une péninsule désertique située dans la Province de Pisco dans la région de l’Inca, sur la côte sud du Pérou. C’est ici qu’un archéologue péruvien, Julio Tello, a fait une découverte étonnante en 1928 – un cimetière contenant des tombes remplies avec les restes de personnes avec des crânes allongés – une des découvertes les plus complexes et importantes trouvées n’importe où dans le monde.

Les "crânes de Paracas"

Au total, Tello a trouvé plus de 300 de ces crânes allongés, qui sont censés remonter à environ 3 000 ans. Une analyse de l’ADN a maintenant été réalisée sur l’un des crânes et Brien Foerster expert a publié des informations préliminaires concernant ces crânes énigmatiques.

Il est bien connu que la plupart des cas d’allongement du crâne est le résultat de la déformation crânienne, technique d’aplatissement de la tête, dont le crâne est délibérément déformé en appliquant une force contraignante sur une longue période de temps.

Il est habituellement réalisé en liant la tête entre deux morceaux de bois.

Cependant, alors que la déformation crânienne modifie la forme du crâne, il n’altère pas son volume, poids ou autres éléments qui sont caractéristiques d’un crâne humain normal.

Les crânes de Paracas, sont différents

Le volume crânien est jusqu’à 25 % plus grand et plus lourd que les crânes humains classiques, ce qui signifie qu’ils ne pourraient pas avoir été intentionnellement déformés par le biais de liaison/aplatissement de la tête de 60 %.

Ils contiennent également une seule plaque pariétale, plutôt que deux.

Le fait que les caractéristiques de ces crânes ne soient pas le résultat de la déformation crânienne signifie que la cause de l’allongement reste un mystère toujours pas élucidé.

Artistic - Elongated Skull

An artist’s impression based on a Paracas skull. Photo credit: Marcia Moore / Ciamar Studio

M. Juan Navarro, propriétaire et directeur du musée local d’histoire de Paracas, qui abrite une collection de 35 des crânes de Paracas, a autorisé le prélèvement d’échantillons de 5 des crânes.

Les échantillons étaient constitués de cheveux, y compris les racines, une dent, des os de crâne et de la peau, et ce processus a été soigneusement documenté par des photos et des vidéos.

Des échantillons de trois crânes ont été envoyés à l’analyse, bien que le généticien n’a pas eu connaissance sur ce qu’il devait rechercher, pour ne pas créer des idées préconçues.

Les résultats de l’analyse de l’ADN de l’un des crânes sont maintenant de retour, et Brien Foerster, auteur de plus de dix livres et expert sur les crânes allongés d’Amérique du Sud, vient de dévoiler les résultats préliminaires de l’analyse.

La conclusion est sans appel

L’ADN mitochondrial présente des mutations inconnues sur n’importe quel homme, primate ou animaux connus à ce jour.

Mais quelques fragments, séquencés de cet échantillon indiquent que si ces mutations persistent, nous avons à faire à une nouvelle créature humanoïde, très éloignée de l’Homo sapiens, les Néandertaliens et les Denisovans.

Les implications sont évidemment énormes. « Je ne suis pas sûr qu’il rentre même dans l’arbre évolutionnaire connu, » a écrit le généticien. Il a ajouté que si les individus de Paracas étaient si biologiquement différents, ils n’auraient pas pu se croiser avec les humains.

Le résultat de cette analyse est la première phase de nombreuses phases d’analyses qui doivent avoir lieu.




Par April Holloway

http://www.ancient-origins.net/news-evolution-human-origins/initial-dna-analysis-paracas-elongated-skull-released-incredible#.UvJA_gmoTFM.facebook

Image à la une : Crânes déformés du Museo Regional de Ica
SOURCE et Traduction (David Jarry ©2014)
http://www.2012un-nouveau-paradigme.com


http://lesbrindherbes.org/2014/02/10/premiere-analyse-de-ladn-du-crane-allonge-de-paracas-revelee-avec-des-resultats-incroyables/
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LES CODES DE LUMIERE FONT PARTIE DE NOS DONS   Sam 10 Mai 2014, 23:33


Le code génétique a été violé avec succès. L’ADN ne sera plus jamais ce qu’il a été…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Posté par voltigeur a écrit:
Un pas de plus vient d’être franchit dans la manipulation du vivant. Doit on s’en réjouir? Je ne pense pas, mais ce n’est que mon avis. Ça pourrait être la porte ouverte pour l’acceptation des OGM par exemple, puisque si j’ai bien compris, cette manipulation génétique, ne permettrait pas la contamination croisée avec des plants indigènes, du fait de l’impossibilité des gènes synthétiques ajoutés, à se dupliquer dans un organisme normal n’en possédant pas (j’extrapole?)… Les chercheurs sont confiants  sur la multitude d’applications, que cette « violation » du code génétique laisse présager.. En attendant les vrais « Aliens »  (s’ils existent)  jouons les Démiurges et créons les…..

Voici ce que nous dit Jean Yves Nau, journaliste et docteur en médecine.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LES CODES DE LUMIERE FONT PARTIE DE NOS DONS   Mer 06 Mai 2015, 09:06

Un Terrien à ses compagnons de voyage


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Bonjour ,
pour rappel et pour remonter ce sujet commencé en page 1 de ce post
LES CODES DE LUMIERE FONT PARTIE DE NOS DONS
avec Greeg Braden , ce court exposé très bien résumé:

Notre ADN nous écoute


Salut les gens.
Voici un document essentiel.
Ci-dessous sous forme de vidéo avec sous-titres français (avec des fautes) et plus bas, la transcription en texte.
Lisez bien. Des scientifiques on démontré que:
Les émotions humaines influencent l’ADN
L’ADN influence durablement l’organisation de photons, autrement-dit, de particules
L’ADN influence ces particules à de grandes distances et instantanément
Gregg Braden nous parle de ces trois expériences différentes réalisées par trois laboratoires différents et indépendants les uns des autres. Il en ressort ce qu’une foule d’illuminés bon à enfermer savent depuis belle lurette, que nos émotions, nos pensées, nos croyances ont un effet sur le monde entier, à chaque instant. C’est-à-dire sur notre corps, nos proches, notre pays, notre environnement et l’univers entier, pendant qu’on y est.
Expériences réalisées en laboratoire, reproductibles, donc scientifiquement valables. Si ces notions ne sont pas couramment répandues, c’est seulement parce que beaucoup refusent de lâcher leur anciennes connaissances au profit de nouvelles, plus proches de ce qui est vraiment. Une fois que cet obstacle sera levé chez le plus grand nombre, le monde évoluera à pas de géant. Le monde n’attend qu’une dynamique favorable, qu’un certain nombre d’individus, le 1% suffisant pour influencer la dynamique actuelle, réalise et mette en pratique cette réalité pour qu’il se lance dans une métamorphose salutaire.
Car le monde tel qu’il est aujourd’hui, et beaucoup de mes congénères humanoïdes le pensent, n’est pas toujours un bel endroit pour vivre, que la souffrance y est trop courante pour que l’ensemble n’y sente pas quelque-chose. Cet état étant le résultat de l’activité humaine, donc de ses pensées, de ses croyances, il peut être modifié en changeant la cause des causes, comme dit Etienne Chouard.
Lisez bien ou écoutez bien. Si vous prenez bien la dimension de ce qui est dit, vous découvrez votre vrai pouvoir d’humain: celui de changer toute chose à chaque instant.

Changer toute chose à chaque instant


Car nous pouvons créer volontairement une émotion en nous. Donc modifier des particules, des cellules,  de la matière. En nous et hors de nous. Enorme à croire? Enorme: peut-être, à croire: sûrement. Mais croire n’est qu’une information à changer, quelque-part dans notre cervelle. Une minuscule information qui ne pèse rien.
Changer une croyance (ce que je crois être vrai, ou réel) ne demande que de changer cette minuscule information. Commencez petit, essayez. Vous n’avez rien à perdre et tout à gagner.

Transcription des sous-titres des vidéos de Gregg Braden, ci-dessous. – novembre 2010:

Presque universellement, les textes spirituels anciens et les traditions spirituelles nous disent que dans le monde tout est connecté d’une manière que nous commençons juste à comprendre. Ce champ d’énergie, le champ subtil d’énergie est décrit par la science occidentale comme un réseau ou une toile qui crée ce qu’elle appelle « l’origine de toute création ». Ce champ d’énergie existe depuis le commencement. C’est un champ intelligent, une intelligence qui réagit intensément aux émotions humaines. Nous devons ressentir le sentiment comme si notre prière était déjà réalisée. Et dans ce sentiment, nous parlons aux forces de la Création, permettant au monde de nous répondre; en permettant au champ subtil, à l’hologramme quantique, à l’esprit de Dieu de nous répondre, en accord avec ce que l’on ressent dans son coeur.
La science des miracles
Le langage quantique de la guérison, la paix, les sentiments et les croyances.
Santa-Fé, Nouveau-Mexique: qu’en serait-il si nous découvrions que chaque instant de notre vie fait partie d’un infini dialogue avec l’univers autour de nous? Et si tout ce qui nous arrive dans nos vies: les guérisons de nos corps, la paix dans le monde, jusqu’à nos mariages, nos familles, nos romances, nos divorces,… tout ce que nous considérons comme la vie à chaque instant, chaque jour,… si cela n’était que le reflet de cette intelligence, de ce champ d’énergie que les anciens ont décrit dans leur langage, et que la science occidentale commence à expliquer, dans notre langage, les dernières évidences scientifiques qui prouvent avec précision la façon dont notre monde fonctionne?
Le monde dans son essence n’est que le reflet, ni plus ni moins, de ce que nous sommes à l’intérieur de nous: nos pensées, sentiments, émotions, croyances, prières,.. Le professeur d’université en physique de Princeton, M. John Willer explique précisément ce concept dans un entretien récent: Selon lui, nous vivons dans ce qu’il appelle un « univers participatif« .
Au lieu de considérer l’univers comme étant déjà créé, avec nous en son milieu ayant nos expériences, le Docteur Willer déclare que l’univers est le résultat, le reflet de ce que nous faisons dans nos vies. Nous sommes des petites particules de l’univers qui le regardons et le créons tout au long de notre parcours.
C’est un concept radical, car il affirme que lorsqu’on cherche la plus infime particule dans le monde quantique des atomes, il se peut que nous ne la trouvions jamais. Car à chaque fois que nous regardons, le simple fait d’observer est une conscience: qui place, crée, fabrique quelque chose pour que nous puissions le voir.
Quand on observe l’immense univers en expansion, cherchant les limites de la Création, nous ne les trouverons peut-être jamais, parce que la conscience qui cherche est la force créatrice [qui modifie,] qui met quelque chose en place.
Voilà les dernières évidences scientifiques qui expliquent précisément comment notre monde fonctionne à travers les dernières expériences scientifiques du 20ème siècle. Les anciens étaient à deux doigts de décrire précisément avec leurs propres mots comment notre monde fonctionne. Entre les années 1993 et 2000, une série d’expériences ont eu lieu dans une institution académique crédible qui soutient précisément ce que disaient les anciens. Trois de ces dernières expériences ébranlent totalement les fondements de la vision scientifique sur le fonctionnement du monde, et suggèrent que nous sommes en fait connectés à ce champ d’énergie. L’idée qu’il y ait une essence par laquelle tout est interconnecté n’est pas nouvelle, même dans le monde de la science.
Au 18ème siècle, une révolution spirituelle a parcouru toute la terre. Un grand débat eut lieu sur l’existence ou non de ce « champ éthérique ». En 1887, une expérience fut menée pour tenter de démontrer l’existence de ce champ. Basée sur ces résultats, la science et surtout la physique occidentale ont cru que tout ce qui arrive dans notre monde était non relié, isolé, séparé, indépendant, et que deux événements arrivant simultanément n’étaient que pure coïncidence.

Le fameux docteur Michelson-Morlay et son expérience de l’équivalence: Si vous sortiez de votre immeuble, que vous mouilliez votre doigt et le leviez au niveau de votre tête, si vous ne sentiez pas le vent, vous en concluriez que l’air n’existe pas… C’est la théorie de l’équivalence de Michael Summerlay. Alors le chercheur a déduit que si ce champ existe, il devrait bouger. Quand il a cherché ce mouvement, ils n’a rien trouvé. Il a donc conclu que ce champ n’existe pas.
Par conséquent, depuis 1887 jusqu’en 1990, toute la science était basée sur le principe que « ce qui arrive à un endroit n’a aucun rapport avec ce qui arrive à un autre endroit ». A présent, nous savons que cela est faux.
J’aimerais partager avec vous trois expériences qui ébranlent les fondements de la physique occidentale.
La première expérience était menée par un physicien russe Wladimir Popenon en début 1990. Il est venu aux USA finir une série d’expériences. Il a basé ses recherches sur le rapport entre l’ADN humain et ce dont est fait notre monde: les petits paquets d’énergie que nous nommons « photons » (des particules de lumière si vous préférez).
Donc, l’expérience consistait à prendre un tube de verre, le vider complètement de son air pour créer le vide (vacuum). Cependant, nous savons qu’il reste ces petites particules de lumière [des photons qui peuvent être détectés dans le vide]; alors Popenon mesura les particules pour connaître leur emplacement, voir si elles flottaient partout ou si elles s’accumulaient au sol… A ce stade de l’étude, le résultat de l’expérience ne fut pas surprenant, car les particules de lumière, les photons, étaient répartis au hasard, de manière aléatoire, comme il s’y attendait.
La suite de l’expérience devient vraiment intéressante. Il plaça de l’ADN humain dans le tube, et quand il re-mesura les photons, l’ADN humain créa un alignement, un ordonnancement: L’ADN avait un effet direct sur la matière qui constitue notre univers. C’est exactement ce que les anciennes traditions spirituelles disaient. Quelque chose à l’intérieur de nous a une répercussion sur le monde qui nous entoure. L’expérience de Popenon prouva cela pour la première fois, à notre époque, et dans des conditions de laboratoire.
La seconde partie de l’expérience est encore plus intéressante, car lorsqu’il enleva l’ADN du tube, il supposait que les particules se disperseraient à nouveau au hasard, comme elles l’étaient auparavant. Mais ce n’est pas ce qui s’est passé! Malgré l’absence d’ADN dans le tube les photons restèrent alignés, comme si l’ADN était toujours présent. La question est: pourquoi? Qu’est-ce qui crée cette réaction? Rien dans la science occidentale n’explique pourquoi les photons restent dans la position dans laquelle ils étaient quand l’ADN y était, après qu’il soit enlevé. Cette expérience s’appelle « l’expérience de l’ADN fantôme », parce que l’effet marche, que l’ADN soit présent ou non.
Les conclusions sont premièrement: que l’ADN humain communique avec la matière qui constitue notre monde. Les paquets d’énergie qui sont à l’origine de la matière communiquent à travers un champ qui n’a pas été découvert auparavant. Les scientifiques l’appellent le « nouveau champ », d’après moi il a toujours existé, mais nous ne l’avions simplement pas découvert. Alors nous l’appellerons un « champ d’énergie non découvert auparavant ».
La deuxième expérience, fascinante, est une expérience militaire.
Pour résumer, des chercheurs de l’armée prirent de l’ADN humain provenant de l’intérieur de la bouche d’un donneur, un volontaire. Ils le placèrent dans un endroit approprié pour pouvoir mesurer l’interaction entre l’ADN du volontaire qui était dans une pièce de l’immeuble, et le volontaire se trouvant dans une autre pièce de cet immeuble. Donc, l’ADN vivant d’une personne, l’ADN est dans une pièce, le volontaire dans une autre. Ensuite, le volontaire fut soumis à des stimulations émotionnelles qui créèrent des émotions multiples: de joie, tristesse, peur, colère, rage,… Dans le laboratoire de l’immeuble, ils mesurèrent l’ADN, tandis que le volontaire était dans l’autre pièce de l’immeuble. Pourquoi cela se ferait-il? Car dans la physique occidentale, rien ne suggère que l’ADN soit toujours connecté au volontaire.
Pourtant, le résultat des expérience prouva exactement le contraire. Ils constatèrent que lorsque
le volontaire avait ses hauts et ses bas émotionnels dans une pièce, l’ADN reflétait lui aussi ses hauts et ses bas émotionnels dans une autre pièce exactement au même instant. Dans ce genre d’expérience, on pense que l’énergie est transmise d’un point A à un point B. Et si l’énergie vient d’un endroit pour aller à un autre, on présume qu’il s’écoule un laps de temps entre le moment où l’émotion est créée et celui où l’ADN répond. Eh bien, pas du tout! e qui se passe,… et c’est le point clé concernant le pouvoir de la prière; ce qui se passe dans ces expériences est que les effets sont simultanés, instantanés. A l’instant même où le volontaire vivait une émotion l’ADN réagissait déjà, comme s’il n’y avait aucun temps de transition entre les deux. Au début de ces expériences, la distance séparant les pièces était de 15 mètres. Les expériences suivantes furent réalisées avec une distance de plusieurs centaines de kilomètres entre le donneur et l’ADN. J’ai eu l’opportunité de rencontrer l’organisateur de l’une de ces expériences, le docteur Cleve Baxter. Il partagea avec moi l’une des expériences qu’il organisa où le donneur se trouvait à Los Angeles tandis que l’ADN était à Phoenix dans l’Arizona, soit une distance de plus de 600 km. Les résultats furent exactement identiques. Qu’ils soient dans le même immeuble ou éloignés par 600 km, l’effet est instantané.
Cela ouvre les portes à de multiples possibilités concernant la question l’ADN qui reste connectée au donneur. Ce que l’on en déduit est que nous communiquons avec l’ADN à travers nos émotions; et que l’ADN soit dans notre corps ou séparée par une distance de plusieurs kilomètres l’effet est le même. Nous l’appelons une « énergie non locale », cela veut dire qu’elle est partout et tout le temps; parce que l’énergie n’a pas à voyager du point A au point B.
La troisième expérience fut aussi conduite dans les années 1990 par l’institut Heartmath (MathCoeur), un pionnier dans la recherche, basé dans le nord de la Californie. Il explore les fonctions du coeur humain autres que juste celles se limitant à pomper le sang dans notre coeur.
Même si c’est précisément ce qu’il fait, c’est peut-être la moindre de ses fonctions. Cet institut a découvert que notre coeur possède le plus grand champ électromagnétique de notre corps. Et le champ électromagnétique créé par notre coeur produit des effets bien au-delà de notre corps. L’institut Heartmath avait découvert auparavant qu’il existe autour de chaque coeur humain un champ d’énergie de la forme d’un tube, ou plutôt un tore, d’une taille de 1 à 3 mètres autour du coeur humain.

La question est: dans ce champ déjà découvert, pourrait-il y avoir une autre forme d’énergie qui soit transportée par ce champ au-delà de notre corps? L’institut a donc entrepris une expérience pour tester précisément cette théorie. Sans surprise, les chercheurs prirent de l’ADN humain. Ils l’isolèrent et demandèrent à des gens qui étaient entraînés à ressentir ce que l’on appelle des émotions humaines cohérentes, des émotions très claires d’amour, appréciation, compassion ou au contraire de colère, rage, haine,… afin d’obtenir ces émotions à la demande. Et quand les personnes entraînées à ressentir ces émotions le faisaient, ils mesurèrent la manière dont réagissait l’ADN.
Voilà ce qu’ils découvrirent en présence d’amour, compassion, gratitude, de pardon,.. l’ADN devint complètement détendu. Et ce que nous savons d’autres expériences, c’est que cet état détendu de l’ADN augmente nos défenses immunitaires. Quand on demande aux chercheurs comment les émotions d’amour et de compassion renforcent nos défenses immunitaires, ils commencent par nous expliquer pourquoi l’ADN est détendu, et en fait permet à certaines parties, ou interrupteurs si vous préférez, de s’allumer; et le contraire est aussi vrai: en présence de colère, rage, haine, jalousie, frustration,… l’ADN se compresse comme un ressort. Cela coupe ces interrupteurs qui sont des réponses du système immunitaire. Intuitivement, nous le savons. Nous savons que quand les gens vivent dans un état de jalousie, de colère ou de rage,… cela stresse, crispe des parties de notre corps. Et au contraire, l’amour, la compassion, le pardon, toutes ces émotions positives l’améliorent. Peut-être que pour la première fois toutes ces expériences nous aident à comprendre pourquoi. C’est l’effet des émotions humaines sur la forme de l’ADN dans notre corps.
Ce que ces expériences montrent, et ce que les laboratoires publient dans les journaux, c’est que: des émotions très précises ont le pouvoir de changer la forme de l’ADN dans notre corps. C’est absolument incroyable à dire. Car cela signifie que quand on décide de créer des émotions très précises à l’intérieur de notre corps, nous avons en fait le pouvoir de changer le fonctionnement de l’ADN dans notre corps. Et ça, c’est le début d’une technique intérieure; peutêtre une très ancienne technique qui était décrite dans une ancienne langue, et que nous commençons seulement à comprendre.
Chacune de ces trois expériences était intéressante individuellement. Certains chercheurs n’étaient pas au courant des autres expériences conduites par les autres laboratoires. Ces expériences sont représentatives, or d’autres expériences furent conduites dans le même état d’esprit et donnèrent le même genre de résultats. Mais quand on les réunit toutes, au lieu d’être des expériences intéressantes et isolées, elles racontent une histoire.
Et voilà ce que dit cette histoire:
La première expérience, celle de Wladimir Popenon, prouve que l’ADN dans notre corps a une influence directe sur notre monde, sur la matière physique dont est fait notre monde, sur le plan énergétique.
La dernière expérience montre que les émotions humaines ont la capacité de changer l’ADN qui influence lui-même le monde autour de nous.
Dans la deuxième expérience, celle conduite par l’armée US, que l’on soit dans le même immeuble ou à une distance de 600 km, indépendamment de la distance l’effet est le même, nous ne sommes pas soumis à l’espace et au temps.
Donc, concrètement, les résultats de ces expériences disent précisément que: vous et moi avons un pouvoir à l’intérieur de nous-même, qui n’est pas soumis aux lois de la physique telles que nous les comprenons aujourd’hui. Quelque chose en nous est directement connecté aux émotions de notre corps. Les pensées, les sentiments, les prières et nos croyances, transcendent les limites du temps et de l’espace, tels que nous les comprenons actuellement.
Gregg Braden

site ressource, commentaires très intéressants et vidéo [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES CODES DE LUMIERE FONT PARTIE DE NOS DONS   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES CODES DE LUMIERE FONT PARTIE DE NOS DONS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Les codes de Lumière
» Jésus est mon roc
» L'âme de l'Église et l'Église visible.
» Les Témoins de Jéovah
» Phénomènes étranges

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: ...dans l air du temps... :: Forum sur "2012" Apocalypse, réalité ou illusion-
Sauter vers: