ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'attachement formel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Sam 08 Aoû 2009, 17:45

Le déploiement mental naturel:


Je vais ici développer un article dialectiquement assez subtil, qui est dans la continuité du précédent, mais qui aurait pu être valablement placé ailleurs qu'ici.

On verra dans cet article comment et pourquoi la compréhension de la Nature de l'être est essentielle, et parfaitement accessible au mental humain, pourvu que celui-ci se déploie assez naturellement, sans trop d'interférences de la toute-puissance archaïque.


Or donc, l'authentification du Soi (= identité individuée) se réalise par un Couple Sacré de Personnes sexuées, qui assument l'une et l'autre les deux extrémités d'un diamètre du cercle de Vie ( = axe ou phase identitaire).

Pour assumer un tel diamètre, il est nécessaire d'intégrer un ensemble de références permettant d'identifier, justement, le diamètre en question.

Concrètement, ces références sont elles-mêmes représentées par des Ames Soeurs (des Couples d'Ames Soeurs, en réalité) articulées sur certaines harmoniques du cercle de Vie.

Les Rencontres sublimatoires avec ces Ames Soeurs permettent donc d'intégrer progressivement la focalisation sur le cap identitaire spécifique d'un Couple Sacré en particulier.

Ce chemin sublimatoire balise le déploiement mental naturel façonné par le facteur mental de la Sophia, à travers la compréhension de la Nature de l'Harmonie, donc des aspects de la réalité circulaire du Soi (harmonie = concordance ondulatoire).

Cette compréhension particulière induite par un déploiement mental naturel, est la dialectique.

Cette Connaissance de la Nature de l'Harmonie repose, on le voit, sur un modèle simple, mais pas simpliste, qui articule un ensemble fini de références circulaires, ce qui contitue un Savoir intégralement accessible au mental humain jusqu'à l'intellect lui-même.

L'intellect n'est définitivement transcendé que lorsque cette Connaissance est complètement intégrée, ce qui n'est possible que si elle est finie, dans le sens de suffisante à l'émancipation par intégration d'un ensemble fini de références mentales.

L'accessibilité intellectuelle à l'intégralité de la compréhension de la Nature de l'Etre est LE gage d'humilité spirituelle de l'Etre, car en l'absence d'une telle humilité essentielle, la toute-puissance archaïque interfère trop dans le déploiement mental, ce qui le fait dévier et rater sa "cible", dans une linéarisation spéculative de simplisme ou de complexification.

Toute la Connaissance de la Nature de l'Etre est donc parfaitement accessible au mental et même à l'intellect qui soutient le mental, sans quoi l'émancipation humaine serait impossible.



On peut comprendre alors que lorsque ces références en nombre fini sur la circularité ne sont pas intégrées, alors elles deviennent addictives (tout refoulement d'un aspect de la Nature de l'Etre engendre une addiction compensatoire), corrélativement à une imprécision du ciblage de la phase identitaire, qui s'en trouve diluée.

Et parce qu'il y a dilution de la phase identitaire, alors la circularité est vécue de façon limitée, appauvrie, par secteurs, et non dans la continuité existentielle.


On aborde donc ici un rapport dialectique particulier entre l'intégration de références circulaires discontinues, finies, et la perception de la continuité de la réalité circulaire.

En somme, moins on intègre les références harmoniques dicontinues du cercle, moins on perçoit et donc moins on peut vivre la réalité continue de la circularité, donc plus on est déconnecté de la véritable Beauté.

Alors que l'intégration mentale, sublimatoire, de ces références circulaires discontinues, par les Rencontres avec les Ames Soeurs harmoniques, et l'intégration cognitive des lois de l'Harmonie qu'elles permettent, ouvre paradoxalement à la perception de la continuité circulaire, et au contact de plus en plus affirmé de la véritable Beauté intégrale.


Ces articulations dialectiques témoignent donc bien du caractère totalement accessible de la compréhension entière et suffisante de la Nature de l'Etre au mental humain fondé siur l'intellect.

Tout ce qui ne peut pas être exprimé par cet intellect, par exemple par le langage parlé ou écrit, soit n'existe pas dans la Nature de l'Etre, soit révèle un problème au niveau du mental lui-même, perturbé dans son déploiement par une toute-puissance archaïque encore trop virulente.

L'intégration de ces références finies, harmoniques et cognitives ne combat pas la perception discontinue de la circularité, mais développe par ailleurs une perception continue, qui va naturellement supplanter toute autre perception altérée.

La Vertu ne dépend pas des perversions et donc ne lutte pas contre les perversions. Mais elle emporte naturellement l'adhésion de l'Etre qui la perçoit. Etre vertueux ne consiste donc pas à être dépourvu de perversité, mais à reconnaître et percevoir la Vertu, et rien de plus.


Le rapport de la discontinuité référentielle, cognitive, de la Nature de l'Etre, à la perception de la continuité existentielle de la circularité, peut être associé au rapport entre linéarité et circularité.

Somme toute, la linéarité est celle du cap identitaire, vertical, issu du pivot central du Tao, mais aussi celle du diamètre identitaire comme tangente à ce même point d'inflexion du Tao.

Or, le symbolisme du Tao nous montre que cette tangente est mise en place par deux références circulaires qui déterminent l'inflexion. Il en va de même pour toutes les harmoniques: ce sont des aspects circulaires qui engendrent une focalisation identitaire par discrimination de la linéarité par rapport à la circularité.

De là on aboutit au Verbe Créateur, qui est essentiellement lié à la circularité, puisqu'il s'agit des 22 diviseurs entiers (dont le reste est nul) du cercle de 360°, générateurs de polygones réguliers (le Verbe articule donc la circularité avec la linéarité (polygones)).


Le nombre 360 n'est pas issu du hasard, et n'a pas non plus été choisi par commodité parce qu'il possède de nombreux diviseurs.

Ce nombre est mis en avant par le Nombre Pi, constante du cercle.

Si on cons!dère les 6 prermières décimales de Pi, après la virgule, on trouve 141592 .

Choisir 6 décimales n'est pas dû au hasard non plus, mais est réalisé par référence à la Nature circulaire, dialectique, elle-même: le cercle se divise naturellement en 6 par lui-même, et la différenciation sexuée dialectique se réalise en 6èmes de la totalité du Soi (la proportionnalité dialectique 2/3-1/3 se traduit en 6èmes si on prend pour unité celle du Couple Sacré, et non celle de la Personne sexuée).

Ces décimales forment 22 par addition, 360 par multiplication, 360 par permutations différentes, et sont articulées selon les deux polarités d'Eau 4 5 2 et de Feu 1 1 9 imbriquées en Alliance paradoxale, dialectique, l'une dans l'autre.


L'intégration cognitive de la Nature de l'Etre, par déploiement mental naturel, dialectique, autour des références harmoniques des Ames Soeurs, permet d'intégrer la maîtrise du Verbe Créateur, accessible uniquement à un Couple Sacré fusionné.

En effet, l'intégration des 22 diviseurs générateurs de polygones permet de reconstituer le diviseur 2, qui n'est pas une lettre, puisqu'il n'engendre pas de polygone dans le cercle, mais définit la sexuation (donc la binarité) des instances relativistes du Soi (du cercle). Et l'intégration du diviseur 2 alors permet la reconstitution du diviseur 1, gardien de l'unité du Soi dans la réalité non-dualiste.


Chaque lettre du Verbe est donc un principe fini, discontinu (diviseur entier) dont l'intégration renvoie dès lors à un aspect continu de la réalité circulaire. Chaque lettre du Verbe possède donc ce double aspect paradoxal.

Et le Verbe est lui-même dans son entièreté, un principe fini (nombre fini de lettres) qui renvoie à l'intégralité continue de la circularité.

La linéarité du nombre Pi est corrélée à la circularité: Pi est l'ADN du cercle.

Et en tant qu'ADN, il possède une structure significative, qu'on peut décrypter au-delà de la stricte linéarité de ses décimales.

L'approche qui permet de décrypter cette structure significative est la dialectique. C'est par exemple une telle approche qui a fondé le développement de la Kabbale.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Ven 25 Sep 2009, 18:14

Bonjour à toutes et tous,



l"addiction formelle et le désir sexuel sont en fin de compte une sensibilité récurrente à l'aspiration du potentiel, tout simplement parce que la différence de potentiel entre l'acquis existentiel périphérique et le potentiel central n'est pas intégralement prise en charge.


L'être humain incarné est à un stade de différenciation qui ne permet qu'une prise en charge intermédiaire, précaire, et assistée, de la différence de potentiel existentiel.

Ce que nous éprouvons comme "brûlure du désir" est une forme de canalisation des "excès de pression" issus de la précarité de la position humaine incarnée face à l'aspiration régressive induite par le pur potentiel.

Seul un Couple Sacré peut, par sa dynamique, intégrer et maîtriser l'aspiration du pur potentiel. La Procréation, alors, n'est plus un processus subi, en partie au moins involontaire et irresponsable, engendré par les pressions accidentelles d'une précarité des positions et donc de la Rencontre interpersonnelles.

Dans la dynamique Sacrée, la Procréation est un processus totalement conscient, maîtrisé, dans lequel la tension est marginalement suscitée, appelée, et non pas subie.


Ceci est juste un petit rappel, et en même temps une nouvelle "petite" synthèse. Et il est vrai que je suis dans un jour de "petites" synthèses...


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Credo



Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 131
Date de naissance : 25/04/1979
Age : 38
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Ven 25 Sep 2009, 21:29

Bonjour Sphinx,

depuis que je lis tes articles, à chaque fois que je vois une femme suscitant le désir par jeu, ou tentant de s'approprier son corps d'une manière violente ou irrespectueuse, je vois sa flamme jumelle à l'autre bout de la "chaîne",agissant comme un gamin immature; comme si elle agissait en miroir de ce dernier.Est-ce correct de penser ainsi?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.coeursacre.blogspot.com
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Dim 27 Sep 2009, 13:06

Bonjour Credo,


j'ai tendance, dans certains cas, à avoir les mêmes réactions que toi, du style "Mais qu'est-ce qui peut bien se passer à l'autre bout de la phase?"

Mais pas pour les mêmes raisons que toi. C'est plutôt lorsque je constate qu'il y a de la perversion narcissique caractérisée, rendant compte d'une régression identitaire, lorsque la réponse à la question de la naissance du Soi semble sur le point d'être perdue, que je me pose une telle question.

Le jeu de séduction féminin, lorsqu'il n'entre pas dans le cadre de la perversion narcissique, n'est pas pour moi synonyme d'une polarité masculine qui déraille dialectiquement.

En effet, comme je l'ai dit à plusieurs reprises, la prostitution féminine est Sacrée, sous toutes ses formes.

Revenant chez lui, Ulysse trouve son château rempli de prétendant, et pourtant, on ne peut pas dire qu'Ulysse à ce stade est encore complètement immature.

Il y a tout simplement ceci que d'une part la Femme est, dans la dualité, narcissiquement déforcée parce qu'elle est d'autre part identitairement en position de suprématie.

Ce n'est que lorsque l'Homme, par sublimation narcissique, atteint une affirmation identitaire équivalente à celle de la Femme (cohérence corpusculaire) que d'autre part le déforcement narcissique de cette dernière s'efface.

Mais tant que cette équivalence identitaire n'est pas intégralement affirmée, les "dérives" narcissiques apparentes peuvent se produire du côté de la Femme, et n'ont pas la moindre incidence sur le potentiel du Couple Sacré.

Et même, alors que le Couple Sacré est déjà bien avancé dans sa réunification, un aspect de Prostitution Sacrée peut apparaître du côté féminin (cf Jésus et Marie-Madeleine). Et il subsistera encore à ce stade des jeux narcissiques du côté féminin, mais avec une conscience existentielle telle que ces jeux ne seront plus que superficiels, et qu'un véritable respect de la Personne s'affirmera en profondeur.

La sexualité narcissique est encore du maternage, et le Couple Sacré doit intégrer le tout le collectif entre ses polarités complémentaires, afin que celles-ci ne risquent plus jamais de régresser.

Pour ce faire, la polarité masculine ne doit plus être sensible au besoin de ce maternage qui le ferait entrer en compétition narcissique avec les autres Hommes. La Prostituée Sacrée a aussi comme fonction et vertu de pousser certains Hommes, préparés, à travailler profondément leur toute-puissance archaïque, de façon à la désamorcer, et évoluer vers la sublimation narcissique et l'affirmation de leur cohérence corpusculaire.

C'est la mission de la Femme de soutenir le monde densifié qui en est une excroissance. C'est la Femme qui est crucifiée sur la croix de la Matière, et dont le corpuscule Yang, la Sophia, la Pierre Philosophale, propose de former l'Homme à la maturité spirituelle.

Et donc ce n'est pas le jeu de séduction apparent de la Femme qui peut permettre de savoir où en est la polarité masculine par rapport à la sublimation narcissique.

C'est plutôt le degré de conscientisation spirituelle de la Femme, son état d'affirmation, ou pas, de la vierge cosmique qu'elle est effectivement, et son respect, ou son irrespect prononcé (même inconscient) pour la Personne humaine (perversion narcissique) qui permet de se faire une idée sur la position de la polarité masculine à l'autre bout de la phase identitaire.


Il ne faut pas perdre de vue que la Femme est toujours vierge, et que le jeu de séduction narcissique fait partie des moyens légitimes que le Soi met à sa disposition pour protéger la phase identitaire de toute réelle intrusion, usurpation. D'autre part, ce jeu narcissique fait partie de la Prostitution Sacrée en tant que partie du soutien féminin au Monde.


L'exclusivité de la relation Sacrée n'est, on le comprend bien, pas une exclusivité de possessivité narcissique, mais l'exclusivité instaurée naturellement par un meilleur potentiel conjugalement reconnu.

Ce n'est donc pas en rejetant les relations narcissiques qu'on affirme cette évidence exclusive, mais en les intégrant par sublimation.

Comme toujours, la Nature de l'Etre étant dialectique, elle est paradoxale. L'exclusivité de la relation Sacré ne se réalise donc pas en la fermant, en la limitant narcissiquement à la seule polarité parfaitement complémentaire, mais en l'ouvrant complètement à toute la collectivité.

C'est là le paradoxe de la condition narcissique humaine: la défocalisation du chakra sexuel ne provient pas d'une trop grande ouverture aux autres, mais d'une trop grande fermeture aux autres: c'est forcément le refoulement, et donc le clivage des autres, qui peut les rendre narcissiquement désirables...

C'est donc un contrôle qui, encore une fois, interfère et brouille la réalité relationnelle. Si on contrôle narcissiquement l'exclusivité, elle se dilue inévitablement dans une multiplicité relationnelle. Par contre, si on sublime le contrôle, en intégrant la multiplicité relationnelle, on met fin à la toute-puissance foetale possessive, et on refocalise la chakra sexuel sur l'exclusivité véritable du potentiel du Couple Sacré.


Le puritanisme et la luxure sont deux formes corrélées et équivalentes, mais simplement en opposition dualiste, du contrôle narcissique sur l'exclusivité relationnelle. Et on pourrait considérer que le puritanisme est, comme forme directe manifeste du contrôle, celle dont l'apparition a engendré implicitement l'autre forme narcissique de la luxure (comme contre-contrôle).

En somme, l'interdit relationnel en tant que refoulement narcissique d'autrui (contrôle de l'exclusivité relationnelle), est ce qui par ailleurs revient comme un boomerang et produit le désir narcissique d'autrui (multiplicité relationnelle).



En résumé, le critère de la régression identitaire est la perversion narcissique. On pourrait dire que ce qui se situe à l'opposé de l'individuation est la perversion narcissique. C'est donc ce critère qui, autant chez l'Homme que chez la Femme, est un indicateur de la position régressive du Couple Sacré considéré.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Dim 27 Sep 2009, 13:52

Dans le même ordre d'idée, se jurer fidélité l'un à l'autre dans un contexte conjugal, est une illusion narcissique qui relève du contrôle de l'exclusivité relationnelle foetale.

Jurer fidélité à quelqu'un est donc une forme de toute-puissance refoulée qui comporte une négation de soi et de l'autre, car on ne se possède pas soi-même, ce n'est qu'une illusion narcissique, et c'est pourquoi un tel voeu n'est généralement pas tenable, car dualiste, il contient implicitement le germe de sa propre infraction.

Nous ne nous appartenons pas nous-mêmes, mais appartenons au Soi, au potentiel collectif qui fédère le Couple Sacré autour de Lui dans une conscience unifiée.


"Jurer fidélité" ne sert qu'à rassurer la possessivité narcissique qui a besoin d'y croire, même si elle sait confusément quelque part que ce n'est qu'une illusion. Car "jurer fidélité" énonce par ailleurs clairement que l'exclusivité n'est pas évidente et naturelle, puisqu'elle a besoin d'être jurée et donc énoncée et contrôlée.


Le mariage dans sa forme sociale, dualiste, n'est donc que le scellement narcissique, illusoire, d'une symbiose confusionnelle, archaïque, foetale. Il s'inscrit dans la continuité du refoulement originel de la complémentarité (contrairement à ce qu'on pourrait croire) et est donc une négation du Couple Sacré.


Dans le contexte du karma naturel, les Ames Soeurs sont amenées à vivre des relations qui, idéalement, ne devraient jamais déboucher sur une schlérose relationnelle telle qu'un mariage dualiste dans son illusion sentimentale, sociale et morale.

Ces rencontres d'Ames Soeurs doivent être sublimées et intégrées dès que possible sans qu'un attachement narcissique ne prenne le dessus sous une forme ou une autre, le mariage dualiste étant une de ces formes, et probablement la plus mystificatrice.

La Personne dont l'incarnation la destine à arpenter le chemin de la sublimation narcissique et de l'individuation ne devrait donc idéalement jamais se marier. Il faut savoir qu'une relation profonde n'a, par ailleurs, pas besoin d'une telle avalisation narcissique et sociale pour être effectivement vécue. Et aussi qu'aucune relation spécifique, en dehors des relations harmoniques entre Ames Soeurs et Flammes Jumelles, n'est faite pour durer éternellement.

Au plus tôt la rupture sublimée éclairera le véritable potentiel harmonique de la relation à la Lumière de l'éthique (Respect de la Personne dans tous les cas), au mieux ce sera. Si un potentiel particulier (autre qu'humanitairement confraternel) résiste à la rupture sublimée, alors c'est qu'il est véritablement harmonique, et que par Nature il durera éternellement dans sa spécificité, sans qu'on ait besoin de le contrôler.




Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Credo



Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 131
Date de naissance : 25/04/1979
Age : 38
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Dim 27 Sep 2009, 19:23

J'ai l'impression que tous les rituels humains ont un sens, à l'origine celui de la Vie, et que tout est perverti dans un désir de contrôle et de toute puissance.
Le mariage reste pour moi un joli symbole du couple sacré, de la matière qui rencontre l'esprit. Il permet de rendre accessible aux consciences endormies ( et aussi à ceux qui se marient) une réalité enfouie dans l'inconscient, à condition bien sûr que ce mariage soit réel, et pas basé sur le contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.coeursacre.blogspot.com
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Dim 27 Sep 2009, 22:53

Tu as raison, oui, rectifié, tout symbole est significatif.

Je ne parle pas ici du Sacrement du Mariage, qui concerne essentiellement le Couple Sacré (ou une réalité relationnelle aussi sublimée), mais du mariage dans son aspect dualiste, social, narcissique, et donc la plupart du temps symbiotique et possessif. Le mariage tel qu'il est falsifié, adultéré, mal compris, prémédité, sans sublimation.

L'erreur de beaucoup de religions est d'avoir considéré comme possible d'unir devant le Divin, par l'entremise d'un rituel vidé de sa substance, deux Personnes quelconques, sur le simple souhait narcissique de ces dernières de s'attacher symbiotiquement l'une à l'autre (par projection symbiotique, transfert amoureux, et prédation sexuelle), ou pire encore, sur base d'accords familiaux, et/ou éventuellement financiers ou politiques.

Or, seul le Divin peut valablement unir, lui-même, sans intercesseur, un couple qui est par lui-même le Rituel (causalité) qui s'engendre et se perpétue dans le Soi (finalité).

Le "mariage", d'un point de vue social, ou même religieux, ne doit pas être confondu avec le Sacrement spirituel, qui concerne la reconnaissance du Soi divin en ses causes relativistes. Seul donc le Divin promulgue ce Sacrement dans la plus complète intimité avec ses propres causes, et nul n'est légitimement habilité à le représenter.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Jeu 11 Mar 2010, 18:26

Bonjour à toutes et tous,


la Femme est donc une relativisation du collectif, représentative du Soi qui pose la question de sa Naissance identitaire. A cet égard, étant donné son Yin périphérique, elle est confrontée dans la dualité à la tyrannie de la toute-puissance masculine immature.

Alors qu'elle est essentiellement spécifique, identitairement parlant, vu son corpuscule spirituel Yang (Saint-Esprit), elle offre une apparence de globalité, tant que l'Homme reste coincé au miroir superficiel de la forme. Ce corpuscule Yang par ailleurs, est le gage de sa solidité, de sa résistance fondamentale, lors du passage inévitable par la dualité.

A cet égard, un trompe-l'oeil se constitue ici, donnant l'impression à l'Homme immature qu'une Femme est d'une part désirable vu sa beauté formelle globalisante, alors que d'autre part elle ne sera jamais suffisante pour combler son narcissisme, qui ne peut qu'être détourné par toutes les apparences formelles globlalisantes (rondeurs, circularité) des autres femmes alentour.

En effet, par le jeu de la dualité, la beauté formelle globalisante de la Femme, est une apparente globalité, de pure forme, qui ne fait que toucher la conscience archaïque masculine, particulièrement sensible au mirage de la perfection formelle statique.


Et donc il faut forcément passer au-delà de la forme, sans la rejeter, pour toucher l'essence identitaire de la Femme en tant que Personne à part entière, pour démystifier le trompe-l'oeil dualiste.

Et le miracle alors, c'est qu'une Femme Reconnue dans sa Personne, rétablie dans la conscience de sa sublimation originelle, inscrite dans la spécificité de l'identité conjugale du Soi, représente véritablement la Beauté du Cercle de Vie dans sa globalité, puisque la dynamique Sacrée a une vitesse angulaire infinie, et intègre donc le cercle entier dans l'instantanéité dynamique.


Il faut donc faire le deuil de la possession de la globalité apparente, pour se voir offrir une spécificité véritablement globalisée en Une Femme, qui focalise alors entièrement et définitivement l'addiction du potentiel, du Fils, du prédateur, et le dompte au centre du Tao. Ce deuil se fait en s'ouvrant intérieurement, inconditionnellement, à tout la Féminité planétaire. Car paradoxalement, si on désire posséder la globalité, c'est non pas parce qu'elle s'est dérobée, mais parce qu'on l'a refoulée.

Alors la Beauté est intégralement connue.

Le Fils Rencontre la Fille (la Beauté de la Matière), et l'Homme Rencontre la Femme. L'individualité Rencontre la collectivité.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Jeu 11 Mar 2010, 22:30

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Sam 13 Mar 2010, 14:30

Merci Ambre,


je mets aujourd'hui véritablement le doigt sur le noeud de la confusion dualiste. Mais comment l'exprimer en mots simples?

Ce n'est pourtant pas compliqué, mais pas simpliste à exprimer. Car il s'agit d'un concept cohérent qui se présente comme un tout unifié par de multiples relations croisées. Et il s'agit de "décompacter" l'ensemble pour le rendre intelligible par des mots.

J'ai parlé dans un article précédent de "s'ouvrir", pour l'Homme, à la globalité, à la collectivité, pour trouver la spécificité identitaire.

L'Homme reste toujours coincé dans l'individuel dont il émerge, et rechigne à s'abandonner au collectif. Ce qui fait que la Femme, déjà individuée à partir du collectif, ne peut exprimer pratiquement, manifestement, son individuation collective déjà réalisée: la spécificité de la phase identitaire n'est pas correctement perçue, parce que superficiellement brouillée par l'immaturité masculine.


Tout cela est déjà exprimé de différentes façons dans cette section.

Allons plus loin. La dialectique nous suggère le plus souvent que la solution à tous les problèmes dualistes est à l'inverse de ce que nous mettons en oeuvre spéculativement pour les résoudre. Mais pas n'importe quel inverse: un juste inverse.

L'attirance addictive, sexuelle, que nous éprouvons pour une autre Personne, ou tout simplement la forme d'un corps, sans considération interpersonnelle, provient forcément d'un refoulement.

Or, ce refoulement est celui de la globalité, car le refoulement originel est celui de la complémentarité, et la complémentarité détermine la globalité.

Concrètement, cela signifie que nous sommes addictés sexuellement à des spécificités corporelles, formelles, parce que nous sommes fermés à l'inclusion de l'Autre, et de tous les autres, en soi.

C'est le clivage sexué, qui nous fait croire que pour être un Homme, il faut être intérieurement réfractaire à l'interpénétration des énergies féminines, fermé à l'inclusivité de l'autre sexe.

Or, ce n'est que l'illusion dualiste de la précarité sexuée qui nous donne l'impression de pouvoir perdre notre identité sexuée si nous nous ouvrons intérieurement à la pénétration du psychisme et des énergies féminines.

En vérité, si l'Homme est véritablement stabilisé dans son identité sexuée, il n'a aucune raison d'avoir peur de s'ouvrir inconditionnellement, intérieurement, à la réalité féminine intégrale.

Si c'est authentique, cela ne menace en rien sa réalité identitaire sexuée, que du contraire: cela la met en relief, cela la valorise existentiellement (sans comparaison narcissique).

Mais attention, il ne s'agit pas ici de régression des polarités intrapersonnelles vers la neutralité! Il ne s'agit pas de pouvoir personnifier et la Femme et l'Homme à la fois, mais d'être ouvert à la perception simultanée des deux réalités, sans abandonner pour autant la spécificité de notre identié sexuée. L'autre sexe doit toujours être abordé et reconnu comme une Personne humaine à part entière, et non pas comme une énergie personnelle attachée. Si l'on est vraiement ouvert, on fera la différence entre une simulation régressive d'équilibre sexué, et une véritable inclusivité de l'autre sexe.

C'est l'affirmation d'une différenciation intégrale à 2/3-1/3 de proportionnalité dialectique, qui permet de vivre intérieurement l'inclusivité de la réalité de l'autre sexe, sans confusion d'identification avec cet autre sexe.

Il y a alors une réalité connexe qui apparaît: si les polarités sexuées du Couple Sacré sont spécifiques en tant que Personnes sexuées, les aspects sexuels (organes) en tant que Fils et Fille sont collectifs. A minima conjugaux, mais en fait globalement colectifs.

L'accès aux deux organes du Soi n'est donc pas seulement conjugal, mais aussi totalement collectif. Et donc, dans la relation spécifique du Couple Sacré, sont captées en plus des énergies des polarités jumelles, toutes les énergies du collectif synthétisées à travers les organes sexuels du cercle.

Lorsque les polarités sexuées sont en confusion entre elles, elles sont clivées dans leur sexuation, et non seulement l'autre différencié n'est plus admis en soi, mais de ce fait toutes les énergies du collectif sont aussi clivées au niveau des organes sexuels du Soi conjugal et collectif.

Les organes alors sont caricaturés anatomiquement par le Double narcissique, et puisque toutes les énergies du collectif sont refoulées, l'addiction sexuelle qui résulte de la confusion des polarités, sera projetée sur le collectif entier, favorisant le glissement soit vers la débauche et les partenaires multiples, soi la contrainte faussement "vertueuse" de la morale, de la fidélité ou de la chasteté, qui ne sont que deux formes dualistement corrélées de la même adultération.


La solution donc, pour se libérer de l'addiction sexuelle collective, et retrouver la spécificité identitaire du Couple Sacré, consiste paradoxalement non pas à s'abandonner au clivage, soit par la débauche, soit par la fausse vertu morale, mais à s'ouvrir à toutes les énergies du collectif, et plus particulièrement toutes les énergies des Personnes complémentairement sexuées. Car c'est une fermeture à elles qui nous les rend convoitables comme des objets narcissiques.

C'est cela l'ouverture à la globalité: les organes sexuels du Soi appartiennent au Soi, à la collectivité, pas aux Personnes sexuées artificiellement doublées.

Cela implique donc aussi d'être capable de vivre intérieurement l'autre sexe, sans que cela ne menace notre intégrité sexuée. Cela implique aussi de sublimer l'attachement confusionnel entre l'identité sexuée assumée et l'organe corrélé.

C'est de cela qu'il est question lorsqu'il s'agit de passer de l'hétérosexualité par exclusion, à l'hétérosexualité par inclusion.

Une telle inclusivité est donc ouverture intérieure, énergétique, perceptive, à tous les complémentaires sexués possibles du collectif, sans exception, sans la moindre inhibition même sur le plan sexuel. Si l'inclusivité est affirmée sans le moindre clivage, alors la spécificité du Couple Sacré d'affirme d'elle-même.

Dialectiquement, c'est paradoxalement le refus de l'interpénétration générale qui conduit à la débauche de l'orgie sexuelle, et son pendant dualiste illusoire, sur-refoulé, la sanction morale.

En tant qu'Humanité, notre réalité est unique, tous nus et nues les uns devant les autres, les uns dans les autres, spécifiés par les phases identitaires du Couple Sacré qui n'empêche rien par ailleurs: toutes les interactions énergétiques sexuées de moindre potentiel en dehors du Couple Sacré sont parfaitement licites.

C'est le refus originel de cette ouverture essentielle du Couple Sacré, par exclusivité immature, qui a provoqué l'adultération de l'addiction et de la débauche sexuelles.

Sans ces conditions de liberté d'interactions, la fluidité de l'harmonisation collective serait menacée (comme elle l'est dans la dualité). La rigidité de la phase identitaire constitue en fait essentiellement l'ancrage éthique indispensable à l'interaction totalement libre en conscience collective.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Sam 13 Mar 2010, 15:08

L"harmonisation de la conscience collective ne doit cependant pas être elle-même perçue comme une orgie sexuelle, comme une gigantesque "partouze", puisque l'exclusivité du meilleur potentiel est bien détenue par le Couple Sacré.

Mais en dehors de ce meilleur potentiel, tous les autres moindres potentiels relationnels sexués sont parfaitement licites et positifs. C'est leur refoulement qui a engendré l'illusion du mal et de la perversité.

En réalité, les échanges relationnels en réalité non-dualsite, sont permanents, fluctuants, diversifiés, multiples, et réalisent le plus souvent de moindres potentiels sous l'égide protectrice des phases identitaires affirmées.

Le Couple Sacré est une réalité à ce point affirmée, qu'aucun de ces moindres potentiels relationnels sexués, ne peut l'atteindre, le faire vaciller, le remettre en question.

Et lorsqu'une fenêtre harmonique collective s'affirme, alors une Procréation Sacrée peut se réaliser comme meilleur potentiel d'un Couple Sacré.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Sam 13 Mar 2010, 17:59

On pourrait dire en synthèse, qu'il est impossible de gérer correctement les moindres potentiels relationnels (et donc la Rencontre en conscience collective), tant qu'on n'a pas discriminé le meilleur (phase identitaire du Couple Sacré).


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Sam 13 Mar 2010, 20:28

Oui, et cela revient à se laisser guider par Le Sens à travers nos sens qu'Il oriente et active selon Sa Volonté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'attachement formel   Sam 13 Mar 2010, 20:37

Citation :
le sens à travers nos sens ..
...

jusqu'à l'essence .......
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Sam 13 Mar 2010, 23:01

Précisément, puisque le Sens universel est celui de la Rencontre harmonique.

Un Sens en tant que Signification

Un Sens en tant que Perception

Un Sens en tant que Direction



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Mer 24 Mar 2010, 16:59

La fronde gravifique:


Bonjour à toutes et tous,


j'ai souvent parlé de la Matière en termes très respectueux car Elle constitue l'essence même de la réalité, qui est la Rencontre en conscience partagée.

La Matière dans sa forme transmutée est le fondement du Corps christique unifié, donc du Fils, étant Elle-même la Fille, Principe unifié de la Trinité, dont la nature se situe aussi au-delà de la Trinité.


Lorsqu'elle se densifie, c'est pour correspondre naturellement à un niveau de conscience immature, symbiotique, chez l'Etre nouveau.

Elle oeuvre alors en tant que catalyseur des Couples Sacrés, en permettant le déplacement de leurs véhicules narcissiques vers l'intégration de l'Humilité (équivalence corpusculaire univerelle), si toutefois le choix existentiel se porte vers cette évolution.

Car elle autorise aussi un déplacement narcissiquement régressif du véhicule conjugal.


Concrètement, la Matière densifiée représente pour les véhicules narcissiques des Couples Sacrés, comme un accélérateur gravifique (ou un décélérateur le cas échéant).

On peut clairement établir une comparaison avec l'astrodynamique.

En effet, on sait qu'on peut utiliser le pouvoir gravifique d'un corps céleste, comme une planète par exemple, pour augmenter ou diminuer la vitesse d'un projectile comme une sonde spatiale par exemple.

Dialectiquement, metaphysiquement, il en va de même avec la Matière densifiée en général, pour le véhicule narcissique des Couples Sacrés.


D'abord, l'incarnation doit partir d'assez "haut" pour qu'il y ait une possibilité effective d'utiliser le "levier gravifique". Si l'"énergie cinétique" initiale du véhicule narcissique conjugal est insuffisante, elle ne pourra pas mettre en oeuvre la puissance de la "catapulte gravifique".

Lorsque le véhicule narcissique pénètre dans la zone sensible du champ gravifique (Matière densifiée), il s'incarne alors, ce qui représente l'"accrochage gravitationnel". On comprend alors parfaitement pourquoi l'attachement narcissique est indispensable: on ne peut détacher sans attacher, car on ne peut se décrocher sans s'accrocher d'abord.

Et les deux phases d'accrochage et de décrochage sont indispensables dans le processus du lance-pierre gravifique.


L'idée est que le véhicule narcissique doit s'approcher avec une vitesse et un angle qui permette l'accrochage gravifique sans pour autant compromettre le décrochage qui doit s'ensuivre.

Si la vitesse et/ou l'angle d'approche sont mal calibrés, soit l'accrochage ne se fera pas du tout, soit l'accrochage se fera, mais mal, en compromettant toute possibilité de décrochage ultérieur. Le "lance-pierre cosmique" ne fonctionnera pas, et les êtres se retrouvent coincés dans la Matière (en confusion donc avec celle-ci).



L'idée bien entendu, est d'accélérer le véhicule des Couples Sacrés au point où ils intègrent leur cause-en-soi et se libèrent intégralement de toute influence gravifique quelle qu'elle soit (point où ils s'inscrivent sur leurs propres orbitales autour d'eux-mêmes - paradoxe relativiste).

L'accélérateur gravifique ne fonctionne que si le choix existentiel se réalise dans un sens progressif, en favorisant la différenciation sexuée et l'équivalence corpusculaire.


Mais donc tous les incarnés ne "descendent' pas de la même "hauteur", ni avec la même précision dans l'"angle d'attaque" de la Matière.

Certains restent coincés sur des orbitales trop élevées, avec trop peu d'énergie cinétique pour espérer se décrocher. ls planent dans les "limbes" d'une pseudo-spiritualité de déni matériel.

Certains ciblent erronément le centre gravifique lui-même, et s'engluent sur des orbitales très "basses", quand ce n'est pas une agglutination matérielle totale, conduisant à un matérialisme excessif de déni spirituel. De toute façon, comme pour les précédents, le décrochage sera compromis et la fronde gravifique inopérante.


Lorsque la trajectoire du véhicule narcissique d'un Couple Sacré se coince ainsi sur une "orbitale" de la Matière, paradoxalement, le fonctionnement mental de ce Couple Sacré restera enfermé dans une optique linéaire: ce que le mental nécessitait de circularité pour former sa stabilité, reste accaparé par la circularité de l'orbitale matérielle sur laquelle le véhicule conjugal reste coincé.


Lorsque la fronde gravifique de la Matière fonctionne, car les paramètres incarnationnels sont corrects (incarnation en cohérence de phase), alors la circularité de la trajectoire autour du centre gravifique de la "fronde" est finalement restituée à la formation mentale lors du décrochage gravifique.


Le début d'une incarnation en cohérence de phase passe donc par une étape initiale de linéarité mentale lorsque la courbure de la trajectoire par la fronde matérielle accapare à elle tout la circularité disponible. C'est naturel.

Mais les paramètres étant justes d'emblée, cette linéarité mentale primitive est déjà, même dans l'inconscience de cet état très spéculatif, au SERVICE du finalisme harmonique, collectiviste, du Soi, et est donc conçue d'emblée pour restituer l'entièreté de la circularité initialement accaparée, afin de former la cohérence corpusculaire (masculine - le corpuscule féminin est déjà cohérent) et la stabillité de l'onde mentale conjugale.

En d'autres termes, l'accrochage est d'emblée au service du décrochage (sublimation naricssique) et la fronde peut fonctionner.


Pour beaucoup d'incarnés cependant, les paramètres incarnationnels sont erronés, et l'accrochage est seulement tourné sur lui-même, fermé à toute possibilité de décrochage ultérieur, ce qui caractérise le nombrilisme narcissique.

Dés lors, le développement mental de tels Couples Sacrés incarnés ira se perdre dans une linéarité persistante, s'éloignant inexorablement du Soi, qui n'aura d'autre alternative que de confronter la situation et la réinitialiser pour une autre tentative, peut-être fiabilisée par les précédentes qui ont avorté.



Ceci dit, si un premier Couple Sacré parvient à mettre en oeuvre la fronde cosmique, il l'intègre à lui, et trace le chemin pour tous les autres Couples Sacrés de ce monde.

Il témoigne en effet des paramètres corrects de sa propre phase, ce qui catalyse naturellement la découverte et l'intégration, par les autres Couples Sacrés, de leurs propres paramètres incarnationnels.


Si un Couple Sacré traverse la Matière de part en part, tout en l'intégrant en passant, il trace la route pour tous les autres (qui font le choix de l'émancipation).


Concrètement, le décrochage est le détachement des attachements symbiotiques, appelé par le Respect de la Personne humaine, la Reconnaissance de l'Autre dans la différence et la complémentarité.

C'est donc par sublimation narcissique progressive que le décrochage nécessaire à la libération de la puissance de la fronde existentielle se réalise.

A mesure que cette sublimation se fait, la circularité de la trajectoire "gravifique" ("joug" Matériel - contrainte circulaire) est récupérée pour former la cohérence corpusculaire masculine (et donc la stabilité mentale, sur le plan conjugal Sacré).

La stabilité mentale qui s'affirme au final est tout simplement l'expression-même de la cohérence de phase qui présidait, dès le début, à l'incarnation.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Mer 24 Mar 2010, 20:09

Citation :


Ceci dit, si un premier Couple Sacré parvient à mettre en oeuvre la fronde cosmique, il l'intègre à lui, et trace le chemin pour tous les autres Couples Sacrés de ce monde.

Il témoigne en effet des paramètres corrects de sa propre phase, ce qui catalyse naturellement la découverte et l'intégration, par les autres Couples Sacrés, de leurs propres paramètres incarnationnels.


Si un Couple Sacré traverse la Matière de part en part, tout en l'intégrant en passant, il trace la route pour tous les autres (qui font le choix de l'émancipation).



Vivement alors!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'attachement formel   Mer 24 Mar 2010, 23:56

Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Jeu 25 Mar 2010, 01:35

Cette approche particulière de la "fronde gravifique" existentielle, prend sa source dans un rêve que m'a raconté il y a des années un ami, connu par certains sous le pseudo "Urobore", et qui se reconnaitra certainement si d'aventure il lit ces lignes. Rêve éclairé à la lumière de la dialectique.

Dans sa vision onirique, il s'agissait de nuées d'oiseaux plongeant vers un seuil particulier. Les premiers oiseaux ne parvenaient pas à traverser ce seuil, et rebroussaient chemin.

Puis, à un moment donné, un premier oiseau parvenait à franchir le seuil, et changeait soudain de couleur, avant de remonter vers le haut.

Une fois ce premier oiseau passé, tous les autres à sa suite parvenaient à franchir le seuil, à changer de couleur et à remonter.


Le seuil est la "fenêtre" d'entrée de la fronde gravifique, fenêtre à respecter pour que la fronde fonctionne.

La couleur qui change est la "transsubstantiation" qui représente l'intégration de la Matière par l'oiseau (le Couple Sacré).

Consécutivement à la transsubstantiation, il y a remontée (résurrection) dans une intégration au Corps christique unifié.


On peut donc corréler les phases de la "fronde gravifique" avec celles de l'émancipation spirituelle du Couple Sacré:


- crucifixion = pénétration dans la "fenêtre" d'entrée de la fronde gravifique (= "porte étroite" - "vortex")

- transsubstantiation = intégration positive de l'accélération produite par la fronde gravifique (= intégration de la Matière, qui transmute = intégration de la contrainte circulaire)

- résurrection = décrochage de la fronde gravifique (= intégration au Corps christique unifié)



NB: dans le cas d'un choix existentiel régressif, la fronde "fonctionne" aussi en un certain sens, mais à l'envers, le véhicule narcissique faisant ricochet sur la frange, au lieu d'épouser la courbure, ce qui conduit à une confrontation existentielle terminale.



On peut aussi mettre les étapes de la "fronde" en corrélation avec les phases du cycle narcissique:

- impulsion incarnationnelle = refoulement narcissique (stade de la conception)

- descente incarnationnelle = délégation narcissique (stade foetal et infantile)

- accrochage "gravitationnel" = appropriation narcissique (stade adolescent)

- approche de la fenêtre d'entrée de la fronde = consommation narcissique (stade adulte)

- évitement ou pénétration dans la fenêtre d'entrée de la fronde = choix narcissique (stade "mature", trentaine/quarantaine)

- accélération = sublimation narcissique (stade spirituel, étranger au schéma "classique" d'une vie - dépend du choix effectué)

- décrochage "gravitationnel"= émancipation narcissique ("mort" narcissique, désamorçant la mort physique = résurrection)



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Jeu 25 Mar 2010, 09:04

Bonjour,
comme je te l ai dit, c est un peu comme dans le film Avatar :
Neytiri ( à peau bleue )chevauche un ekran (oiseau bleu) et apprend à Sully à dépasser sa peur de la mort en chevauchant aussi l oiseau bleu...puis après l avoir combattu, il prend lui même l initiative de dompter le Toruk Makto couleur de feu qu' ils chevauchent tous deux pour partir à la reconquête de Pandora!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par AMBRE le Jeu 25 Mar 2010, 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Jeu 25 Mar 2010, 10:43

Oui, et l'on peut donc exprimer que la Femme est l'initiatrice du seuil...


En fait, le véhicule conjugal a besoin d'un "navigateur" ET d'un "pilote". C'est la raison d'être des instances relativistes, sexuées, du Soi.


Bisouxxx,

steph
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Jeu 25 Mar 2010, 11:45

ET oui!
d ailleurs, je cherchais ce sujet ce matin
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] déjà partagé à maintes reprises pour illustrer d autres sujets, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
ne dit on pas des Cathares , quils sont les Gentils Hommes, Bons Hommes...Les Bonnes Femmes???????
j adore la Fin Amore!
Convergence harmonique...
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Jeu 25 Mar 2010, 13:28

... Adam a répudié Lilith parce qu'il ne savait quoi faire de ses innombrables "secrétions". Autrement dit, il était incapable de gérer le flux de l'énergie féminine.

Et dans la foulée, il refusait aussi d'intervertir leurs positions sexuelles, préférant rester "au-dessus", dans son immaturité narcissique dominatrice (domination lui donnant l'illusion de pouvoir se protéger d'Elle).

Alors le tampon inconscient Eve est issu de la confusion, comme réceptacle des projections psychiques et miroir narcissique, Eve qui a donné à Adam l'illusion qu'il pouvait reconfigurer la Femme selon ses souhaits narcissiques, dans un délire psychotique immature.

"Voilà enfin une aide semblable à moi" = négation de la différenciation, projection narcissique de soi sur l'autre, transfert.

Eve en tant que miroir narcissique transmet naturellement la soif de possessivité à l'égard du fruit défendu, l'objet narcissique, le Double.

Tant qu'Eve n'a pas été démystifiée, Lilith ne peut qu'attendre la maturité de l'Homme et sa libération de la psychose existentielle (cf Kirikou et la "Sorcière").


Bisouxxx,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 420
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Jeu 25 Mar 2010, 13:42

Et que dire d'une femme qui préfère rester dessous ?
C'est une Eve? Une Lilith qui s'ignore?

Ton idée de fronde gravifique me fait penser aux 2 signes successifs du Sagittaire et du Capricorne !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'attachement formel   Jeu 25 Mar 2010, 15:35

Merci à vous deux!!!!!!!

De [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Aller à la page: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ]

à la

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Aller à la page: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ]

en passant par

Post-it:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Aller à la page: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ]

on démystifie avec
Post-it:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Aller à la page: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ]

et

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

on commence à com-prendre ce qu est la Bi-unité
Post-it:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Aller à la page: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'attachement formel   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'attachement formel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Réflexion sur l'attachement
» Contraintes sémantiques et dérivation en é- : attachement habituel, naturalité et dissociation intentionnelle
» L'Attachement à Dieu.
» Le non-attachement
» Les bonshommes allumettes : couper les liens d'attachement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: