ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Mar 28 Déc 2010, 19:26

Plus de Féminin

http://www.colibris-lemouvement.org/index.php/TH/Comprendre/node_1820
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Mer 29 Déc 2010, 19:11

tiré de l'article "Si vous admirez le monde vous le respectez"


Pierre Rabhi : Ma conviction, c’est ça : finalement, ce qui nous rendra positifs à l’égard de la vie, ce ne sont pas des règlementations, des contraintes, des transgressions, etc. Si l’humanité doit évoluer, cette évolution se fera dans le sacré, c’est-à-dire que nous prendrons conscience que la vie, c’est magique, c’est extraordinaire, c’est beau, c’est un don et que tout cela mérite d’être profondément respecté. Alors, l’humain respectera sa vocation suprême : l’admiration. Nous sommes faits pour admirer. À partir du moment où nous admirons, nous respectons. Et si nous respectons, non parce qu’il y a un gendarme, mais parce que notre conscience profonde, notre âme a fusionné avec l’âme de l’univers, alors on a compris que l’entendement et la conscience qui nous sont donnés et le libre arbitre qui nous est réservé en dépit de toutes les déterminations, sont quelque chose de l’ordre de la beauté, de l’enchantement. Si ce n’est pas à ça que l’humanité doit aboutir, elle restera une simple prédatrice, qui s’autodétruira. La nature primitive, les bactéries notamment, subsistera. Mais nous pouvons disparaître. Un véritable humanisme serait d’accéder à cette compréhension profonde que tout est beau et sacré et que tout mérite notre enchantement. Mon rêve est que nous aboutissions à cette ultime évolution, qui nous mettra en fusion avec tout le réel. À ce moment-là, notre mission aura été accomplie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Mar 04 Jan 2011, 03:21

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Mar 04 Jan 2011, 21:32

Les Jardins de cocagne



Les jardins de Cocagne sont des Jardins biologiques collectifs à vocation d'insertion sociale et professionnelle, créés à partir d'associations loi 1901, à but non lucratif.

La spécificité des Jardins de Cocagne réside dans leur vocation sociale et solidaire. Les Jardins de Cocagne accueillent des hommes et des femmes de tout âge, en situation précaire (allocataires du RMI, sans revenus, sans domicile, chômeurs de longue durée, n'ayant jamais travaillé.) et rencontrant des difficultés d'ordre professionnel, social ou personnel.

A travers la production de légumes biologiques, distribués sous forme de paniers hebdomadaires à des adhérents-consommateurs, ces Jardins permettent à des adultes de retrouver un emploi et de (re)construire un projet professionnel et personnel.

En développant une action sociale, économique, environnementale et en recréant du lien social dans la proximité entre les personnes investies (jardiniers - personnes en contrat d'insertion, maraîchers-encadrants, adhérents, voisins, agriculteurs locaux, partenaires institutionnels, etc), les Jardins de Cocagne se situent résolument au coeur de l'économie solidaire et du développement durable.







http://www.reseaucocagne.asso.fr/charte.phpL


http://www.youtube.com/watch?v=aEd6EJ3g6dY
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Dim 16 Jan 2011, 08:36

"Au bout de la route"

1/15/2011
Agriculture urbaine
Publié par Marc Lafontan | Libellés : Résister

Des serres de légumes ( et également des piscicultures) gérées par des communautés , légumes organiques à prix bas, surplus distribués aux plus démunis, le tout en plein environnement citadin .. voir le site de Growing Power

Qui a dit que ce n'était pas possible de résister et créer une autre alternative


http://www.growingpower.org/








Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Mar 18 Jan 2011, 19:30

Année: 2010



Dans cet enregistrement disponible en libre accès ici, l'agroécologiste et philosophe Pierre Rabhi développe sa vision de la vie, fondée sur son expérience pluridécennale d'agriculteur bio et de simplicité volontaire.

Pierre Rabhi, reprenant les concepts fondamentaux de l'économiste Nicholas Georgescu-Roegen, convainc lorsqu'il explique que l'économie contemporaine n'a rien d'économique. A la base de l'économie se trouvent la recherche du toujours plus et l'esprit de concurrence. Les individus sont sous l'emprise de la crainte de manquer, alors qu'ils sont en même temps manipulés par la machinerie marketing qui, de manière permanente, génère de nouveaux besoins. Comment rompre cet enchaînement ? "La société, c'est chacun d'entre nous", dit Pierre Rabhi: il ne sert à rien de vouloir modifier ses structures si les individus n'entreprennent pas de se changer eux-même. Changer, c'est d'abord s'apaiser intérieurement et apaiser ses relations avec son entourage, renouer les liens, retrouver la convivialité ...

Des paroles pleines de sens, à bien des égards en accord avec l'esprit de ce site. A écouter et réécouter !

Source: Repère TV: Pierre Rabhi « Vers la sobriété heureuse »

Ecouter également Entretien avec l'agroécologiste Pierre Rabhi, Nicholas Georgescu-Roegen, économiste de génie, Décroissance - réponse politique à la crise, Jean-Marie Pelt - l'écologie et la sagesse, Mise en question philosophique de l'idée de progrès, Matthieu Ricard - le bouddhisme et l'occident, Néolibéralisme: mise en concurrence généralisée et démocratie, Edward Bernays, le père de la propagande

http://www.plusconscient.net/decroissance/56-francais/328-la-sobriete-heureuse-de-pierre-rabhi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Mar 18 Jan 2011, 19:40

http://mediascitoyens-diois.blogspot.com/2010/09/chastel-arnaud-26-centre-d.html


CENTRE D'ECO ANTHROPOLOGIE


Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Ven 28 Jan 2011, 11:17

vous êtes plusieurs à m envoyer des news de ce site dont celle ci par NOBLE que je remercie:

Citation :
L'autre formidable révolution dont les Médias se gardent bien de parler

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article112101




Révolution pacifique en Islande, black-out des Médias







Aussi incroyable que cela puisse paraître, une véritable révolution
démocratique et anticapitaliste a lieu en Islande en ce moment même, et
personne n'en parle, aucun média ne relaie l'information, vous n'en
trouverez presque pas trace sur « Google »: bref, le black-out total .
Pourtant, la nature des évènements en cours en Islande est sidérante : un
Peuple qui chasse la droite au pouvoir en assiégeant pacifiquement le palais
présidentiel, une « gauche » libérale de remplacement elle aussi évincée des
« responsabilités » parce qu'elle entendait mener la même politique que la
droite, un référendum imposé par le Peuple pour déterminer s'il fallait
rembourser ou pas les banques capitalistes qui ont plongé par leur
irresponsabilité le pays dans la crise, une victoire à 93% imposant le
non-remboursement des banques, une nationalisation des banques, et,

point d'orgue de ce processus par bien des aspects « révolutionnaire » :
l'élection d'une assemblée constituante le 27 novembre 2010, chargée
d'écrire les nouvelles lois fondamentales qui traduiront dorénavant la
colère populaire contre le capitalisme, et les aspirations du Peuple à une
autre société.


Alors que gronde dans l'Europe entière la colère des Peuples pris à la gorge
par le rouleau-compresseur capitaliste, l'actualité nous dévoile un autre
possible, une histoire en marche susceptible de briser bien des certitudes,
et surtout de donner aux luttes qui enflamment l'Europe une perspective : la
reconquête démocratique et populaire du pouvoir, au service de la
population.


Plus bas, vous trouverez deux articles traitant de cette révolution en
marche, *à faire circuler le plus largement possible, puisqu'on ne doit
compter sur aucun média pour le faire à notre place*.


http://www.cadtm.org/Quand-l-Islande-reinvente-la
Depuis le samedi 27 novembre, l'Islande dispose d'une Assemblée constituante
composée de 25 simples citoyens élus par leurs pairs. Son but : réécrire
entièrement la constitution de 1944 en tirant notamment les leçons de la
crise financière qui, en 2008, a frappé le pays de plein fouet.


Depuis cette crise dont elle est loin d'être remise, l'Islande a connu un
certain nombre de changements assez spectaculaires, à commencer par la
nationalisation des trois principales banques, suivie de la démission du
gouvernement de droite sous la pression populaire. Les élections
législatives de 2009 ont amené au pouvoir une coalition de gauche formée de
l'Alliance (groupement de partis composé des sociaux-démocrates, de
féministes et d'ex-communistes) et du Mouvement des Verts de gauche. C'était
une première pour l'Islande, tout comme la nomination d'une femme, Johanna
Sigurdardottir, au poste de Premier ministre.


http://www.parisseveille.info/quand-l-islande-reinvente-la,2643.html



L'autre formidable révolution dont les Médias se gardent bien de parler
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Ven 04 Fév 2011, 22:31




Vivre sans argent : le cheminement de Heidemarie


En 1989 , Heidemarie Schwermer , une professeur fin quarantaine, émergeant d'un divorce difficile, décide de déménager avec ses deux enfants en ville à Dortmund, dans la région du Rhin en Allemagne.

Elle nota immédiatement que la population des sans-abris était en croissance constante . Sa réaction immédiate fut d'être choquée "ce n'est pas normal, il faut faire quelque
chose" , elle a donc lancé ce qu'on appele en Allemagne un Tauschring , un espace où les gens peuvent échanger leurs compétances ou leurs possessions , une zone sans argent, où une coupe de cheveux peut être échangée contre des réparations mécaniques, où un grille pain sera échangé contre un manteau . Elle appela cet espace Gib and Nimm ( Donner et prendre).

Cela avait toujours été la croyance de Heidemarie que les sans abris n'avaient pas juste besoin d'argent pour re-entrer dans la société, mais qu'en leur redonnant une estime de soi malgré les dettes, le manque de travail ils retrouveraient leur place dans le monde."Même quand tu n'as rien, tu vaux beaucoup" dit elle souvent.
Mais les sans abris de Dortmund ne participérent pas beaucoup au "Donner et prendre" , peu utilisérent le Tauschring, et certains lui jeterent même à la face qu'une femme de la classe moyenne avec une éducation comme la sienne ne pouvait pas comprendre les circonstances de leur déchéance sociale. Au contraire, ce furent les chômeurs et les retraités qui commencérent littéralement à inonder son Tauschring, avec des tonnes de matériel inutilisés depuis des années dans leur maison, ou des compétances qu'ils n'exerçaient plus. Des coiffeurs retraités qui échangent une coupe de cheveux contre une réparation électrique, des profs retraités
qui donnent des leçons privés en échange de sortie pour leur chien, le point étant que jamais une seule piéce de monnaie ne fut échangée.

Le succés du Tauschring fit poser à Heidemarie de nouvelles questions sur lle même et sa manière de vivre " J'ai commencé à réaliser que j'avais beaucoup trop de choses inutiles. J'ai alors décidé que je n'achéterai quelque chose que si je donnai quelque chose , c'est comme ça que j'ai commencé. Puis j'ai pensé à ce dont j'avais réellement besoin, et je me suis rendu compte que je pouvais fonctionner très bien en vétements par exemple avec ce que j'accroche sur 10 porte manteaux , donc j'ai donné le reste. j'avais tellement de choses superflues, c'était fou !"
Après quelques temps, c'est sa vaste collection de livres qu'elle remarqua dans sa maison , donc un jour elle marcha jusqu'à une bouquinerie usagée avec sa bibliothéque au complet. " j'ai pensé que donner mes livres était une bonne chose, j'adore les livres, mais il me fallait les sortir. Ils ne me manquent pas, ce qui me surprend toujours, je voulais revenir à l'essentiel".

Ces prises de conscience provenaient en partie après ces séances de psychanalyse, qu'elle suivait suite à son divorce. " C'était une année difficile, se souvient elle. je pleurais à chaque session, mais en bout de compte, je voulais juste vivre plus simplement, et être plus heureuse .." Elle a donc commencé à suivre des cours pour devenir elle aussi psycho-thérapeute afin d'aider d'autres personnes. d'autres choses vinrent s'ajouter à ces changements. Elle commença à faire de la méditation, et bientôt réalisa à quel point elle était insatisfaite de son travail. " j'étais tout le temps malade, et n'avais pas encore fait la relation entre mes symptomes physiques et mon mécontentement au travail".
Donc, en plus du Tauschring et de ses cours en psycho-thérapie, elle commença à exprimenter d'autres types de travail " j'ai travaillé dans une cuisine au salaire minimum et les gens n'arrêtaient pas de me dire quel dommage d'avoir étudié à l'université pour faire ce genre de boulot ! Mais moi je répondais, pourquoi un professeur ou un thérapiste devrait avoir plus de valeur qu'une cuisinière ? "

Plus elle vivait libérée des choses, et plus elle devenait heureuse. En 1995, toujours impliquée dans le Tauschring, elle commença à échanger de l'hébergement contre des travaux ménagers ... Elle n'achetait plus rien .." quand j'avais vraiment besoin de quelque chose, on dirait que cela me tombait dessus dans la vie. ".

En 1996, elle décide d'aller encore plus loin, et prend la décision la plus radicale de sa vie : vivre sans argent. Elle a donné son appartement , renoncé à son travail de prof, et a commencé à vivre en nomade, bougeant de maison en maison, en échange de petits travaux. Elle s'était donné 12 mois comme période de tests , mais en bout de compte elle a tellement aimé ça qu'en 2011, à 67 ans, ce n'est pas fini.


"la Vie est devenue de plus en plus belle, je ne pourrai jamais plus revenir en arrière, j'ai tout ce qu'il me faut, un sens de la Joie profond, et physiquement je me sens en pleine forme ".
Elle a des économies d'urgence ( 250$/200 euros) et donne tout l'argent qu'elle peut gagner .Elle collecte sa retraite pour se payer ses billets de trains et donne le surplus. Elle n'a aucune assurance médicale et a donc développé sa propre méthode d'auto-guérison " Quand j'ai mal quelque part, je mets mes mains et je me dis que j'ai le pouvoir de me guérir moi même .. mourir ? je me suis déjà préparé à mourir plusieurs fois .. il est arrivé que je pensais que ça y est, je vais mourir, et hop, je me levais la journée d'après en pleine forme !"

Son monde tient dans une valise à roulette et un petit sac à dos . Pas de photographies " Je n'en aie plus besoin". Elle a eu quelques relations amoureuses " je peux tomber en amour, mais me demander de rester dans une maison avec quelqu'un, impossible". Elle a écrit deux livres racontant ses aventures et donné les royalties, a déjà été invité à la TV au milieu de millionnaires et gagnats de loto où tout le monde fut renversée par cette dame qui avait tout donné. " je n'aime pas passer à la télévision, cela me rend nerveuse, mais au moins je peux toucher beaucoup de monde ".


"je me vois comme plantant des graines dit elle. Peut être que des gens vont me rencontrer et décider de consommer moins, ou d'autres vont méditer, le point étant qu'il est possible d'avoir un autre type de société . Je voudrai que le gen se demandent : mais de quoi aie réellement besoin, comment est ce que je veux réellement vivre ? chaque personne devrait se demander qui elle est , et où elle veut aller, ce qui va automatiquement créer une recherche en soi ... nous vivons comme nous vivons parce que nous suivons le systéme, nous achetons tout ce que nous voulons, mais en fait nous n'avons pas besoin de toutes ces choses, il est ridicule de penser que ce systéme est le seul possible"

Traduction perso tirée d'un article trouvé dans le Times et Publié par Marc Lafontan | Libellés : Réflexions, Résister source
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Sam 12 Fév 2011, 16:24

C’est parfaitement possible pour un pays de refuser de payer sa dette

http://www.centpapiers.com/c%E2%80%99est-parfaitement-possible-pour-un-pays-de-refuser-de-payer-sa-dette/60148



Entretien avec Éric Toussaint, président du Comité pour l’annulation de la dette du Tiers monde

Par Mamadou Sarr et Éric Toussaint, Quotidien « Walfadjri » Dakar via Mondialisation.ca
Image Flickr par meunierd

Le Comité pour l’annulation de la dette du Tiers monde invite les gouvernements africains à suivre l’exemple de certains pays de l’Amérique du Sud qui ont refusé de payer la dette illégitime, réclamée aux pays en développement. De l’avis de Eric Toussaint, ‘c’est parfaitement possible pour un pays de refuser de payer sa dette’. Et les exemples sont légion dans le monde.

Equateur, Argentine, Paraguay. Voilà autant de pays qui ont refusé de payer leurs dettes à la Banque mondiale, au Fmi, au Club de Paris et aux banquiers. C’est le Belge Eric Toussaint, le président du Comité pour l’annulation de la dette du Tiers monde (Cadtm) qui l’a révélé, hier, au cours d’une conférence de presse à l’Ucad dans le cadre du Forum social mondial. ‘Si je vous donne tous ces exemples, c’est pour vous montrer que c’est parfaitement possible pour un pays de refuser de payer sa dette. Et que contrairement à ce qu’on fait passer comme message, cela ne produit pas le chaos. L’Argentine connaît un taux de croissance de plus de 8 % depuis 2003. L’Equateur connaît un taux de croissance de 3 à 4 %. Ces pays n’ont pas connu le chaos. Bien au contraire, ils ont enregistré une amélioration des salaires, des pensions et des conditions de vie des populations’, soutient Eric Toussaint qui a participé à l’audit de la dette de ces pays.

Ce qui lui fait dire que cela peut inspirer les pays africains à qui on réclame une ‘dette illégitime et illégale’. Parmi toutes ces expériences, sources d’inspiration en Amérique latine, le plus intéressant, c’est l’Equateur où le Cadtm a directement participé à l’audit de la dette. ‘Un nouveau président a été élu fin 2006 qui s’appelle Raphaël Corréa à la tête d’un processus qu’il appelle lui-même révolution citoyenne. Immédiatement il s’est engagé à faire l’audit de l’endettement de l’équateur de 1976 à 2006 par une commission de dix-huit experts en dette dont moi-même. Après quatorze mois de travaux, après avoir épluché des dizaines de milliers de dossiers et des centaines de contrats, nous avons soumis nos recommandations au gouvernement. Et après avoir identifié que 80 % de la dette publique de l’Equateur était de la dette illégitime, et sur la base de nos recommandations, le gouvernement a unilatéralement décidé de suspendre le paiement de la dette sous forme de bons’, renseigne Toussaint.

Il s’agit, dit-il, des titres de la dette publique vendus sous forme de bons sur les marchés financiers, en particulier à Wall Street. Des bons qui venaient à échéance entre 2012 et 2030 pour un montant de 3 230 millions de dollars. ‘Il y a eu donc un acte souverain unilatéral de suspension du paiement de la dette. Du coup, les détenteurs de ces titres de la dette, qui étaient des banquiers nord-américains, se sont mis à les vendre sur le marché à 20 % de leur valeur. Finalement, le gouvernement équatorien est arrivé à racheter 91 % des titres pour un coup total de 900 millions de dollars. Ce qui fait une économie, si on calcule le stock de capital racheté à bas prix et les intérêts qui ne sont pas payés jusqu’en 2030, d’où un bénéfice de plus de 7000 millions de dollars. Ce qui a permis au gouvernement très concrètement de faire passer dans le budget de l’Etat le service de la dette qui était de 32 % à 15 % et de faire passer les dépenses sociales qui représentaient 12% à 25% du budget. Donc, il y a une inversion des priorités’, informe-t-il.

Eric Toussaint révèle que ‘l’Equateur, et vous n’en avez pas entendu parler, a expulsé le représentant permanent de la Banque mondiale. Parce que la Banque mondiale ne veut pas qu’on sache qu’on peut expulser ses représentants. L’Equateur a mis dehors le Fmi qui avait ses locaux au sein de la banque centrale. L’Equateur a quitté le tribunal de la banque mondiale qui est le Centre international de règlement des différends. Ce que la Bolivie a fait, deux ans auparavant. Donc nous pensons que cet exemple, qui s’est passé en Equateur, peut parfaitement se passer dans la majorité des pays en Afrique. Cela devrait être reproductible en Grèce, par exemple, qui est confronté à une crise terrible de la dette’.

Le temps des audits de la dette

Autre exemple servi lors de cette conférence : l’Argentine. D’après Toussaint, ce pays a suspendu en 2001 le paiement de la dette, justement après un mouvement social un peu comparable à celui de la Tunisie de janvier 2011. ‘L’Argentine a suspendu le remboursement de 1000 milliards de remboursement de titres de la dette de décembre 2001 à mars 2005. L’Argentine a également suspendu les remboursements de la dette au Club de Paris qui est un des principaux créanciers des pays d’Afrique subsaharienne avec le Fmi et la Bm… L’Argentine a suspendu le paiement de sa dette à l’égard du Club de Paris pour un montant de 6 milliards de dollars de 2001 jusqu’à aujourd’hui. Il n’y a aucun journaliste qui a entendu parler de cela. Parce que le Club de Paris ne veut pas qu’on sache ailleurs dans le monde qu’on peut refuser de le payer. Le Club de Paris ne dit rien et fait tout pour que cela ne se sache pas. Après dix ans de non paiement, l’Argentine dit qu’on peut recommencer à dialoguer avec le Club de Paris, mais le Fmi n’en fera pas partie. Le Club de Paris a accepté ; alors que d’habitude, il exige la présence du Fmi’, fait-il remarquer.

Le dernier exemple qu’Eric Toussaint a donné, c’est le Paraguay qui a répudié sa dette à l’égard des banquiers suisses en 2005. ‘La Suisse n’est pas contente et a porté plainte contre le Paraguay qui a dit: « on s’en fout de ces condamnations. Mieux que cela, nous allons déposer une plante à la Haye contre la Suisse qui protège ses banquiers suisses. » « Et la Suisse ne dit rien non plus », ajoute-t-il. Avant de souligner qu’il donne cet exemple, pour qu’on sache qu’il y a d’autres sources d’inspiration pour d’autres gouvernements. ‘Les gouvernements sous la pression des mouvements sociaux doivent lancer des audits de la dette. Et prendre des mesures unilatérales de non-paiement de la dette’, commente Toussaint. Il pense que la Tunisie pourrait suivre l’exemple ‘si on a un gouvernement dont sont absents les représentants du Rcd, un gouvernement réellement en rapport avec les mouvements sociaux pourra mettre en place une commission d’audit de la dette et à l’issue des résultats décider la suspension du paiement’.

© Droits d’auteurs Mamadou Sarr, Quotidien « Walfadjri » Dakar, 2011
http://www.walf.sn/international/suite.php?rub=6&id_art=70972

L’adresse url de cet article est: www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=23166

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Mer 01 Juin 2011, 23:14

Vingt anciens hommes d'Etat attirent l'attention sur une possible «crise de l'eau»

Il n'est pas trop tard pour agir: vingt anciens hommes d'Etat, dont l'ex-président américain Bill Clinton, ont mis en garde mardi à Québec contre une «crise de l'eau» qui menace le monde et lancé un appel en faveur d'une «éthique internationale» dans ce domaine. Les membres du Conseil InterAction, dont les anciens présidents mexicains Vicente Fox et Ernesto Zedillo, et les anciens Premier ministre japonais Yasuo Fukuda et chancelier autrichien Franz Vranitsky, ont estimé que «le leadership international en matière d'eau était virtuellement inexistant» et ont annoncé la création d'un «panel» pour y remédier.

L'eau en tête de l'agenda politique mondial

A l'issue de leur réunion de trois jours, ils ont adressé 21 recommandations aux dirigeants politiques actuels, demandant en particulier que «l'eau soit placée en tête de l'ordre du jour politique mondial». Ils proposent aussi qu'un lien soit établi entre la recherche sur le changement climatique et les problèmes de l'eau, que «le droit à l'eau» soit imposé par la loi, et enfin l'augmentation du prix de l'eau pour refléter sa valeur économique.

Dans les régions où l'eau est rationnée, on devrait donner la priorité à la production alimentaire et non à celle de biocarburants, ajoutent-ils. Le Québec, où pourtant l'eau ne manque pas, est une région particulièrement sensible aux questions touchant à ce bien universel. Le touriste de l'espace québécois Guy Laliberté avait profité de son séjour à bord de la Station spatiale internationale en octobre 2009 pour lancer un plaidoyer pour l'eau.

http://fr.news.yahoo.com/vingt-anciens-hommes-detat-alertent-contre-crise-leau-065759302.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Lun 27 Juin 2011, 02:46

L’Iran se bat contre la prolifération nucléaire
20 JUIN
par Kaveh L. Afrasiabi pour Asia Times Online

« L’Iran considère que l’utilisation des armes nucléaires est interdite par l’Islam, et il incombe à tous de préserver l’humanité de telles armes. » L’Ayatollah Ali Khamenei, Guide Suprême d’Iran.

La deuxième conférence internationale sur le désarmement nucléaire, accueillie par Téhéran, n’a pratiquement pas été mentionnée dans les médias occidentaux, malgré [la participation] de délégués représentant 40 pays, ainsi que de représentants des Nations-Unies et de son chien de garde nucléaire, l’Agence Internationale à l’Energie Atomique (AIEA).


« Le message que nous voulons faire passer au monde entier est que l’Iran essaye de faire de son mieux dans ce débat sur la non-prolifération », a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi, dans son discours d’ouverture, dimanche dernier. « Quarante ans de conventions sur la non-prolifération n’ont produit aucun progrès dans le désarmement nucléaire et les puissances nucléaires n’ont pas mis en application leur obligation en vertu du Traité de Non-Prolifération (TNP) », a-t-il dit, ajoutant que « l’Iran était convaincu que l’utilisation des armes atomiques devrait être légalement interdite, alors que les armes chimiques et biologiques sont frappées de conventions obligatoires ».

Tandis que l’Iran se prépare à assumer la direction du Mouvement des Non-Alignés (MNA), l’année prochaine, une telle initiative représente un pas dans la bonne direction, à la lumière des fortes craintes des pays du MNA quant au double langage des pays occidentaux et les restrictions croissantes sur le transfert de technologie nucléaire pour des objectifs pacifiques, conformément aux articles du TNP.

Comme prévu, certains experts occidentaux, comme David Frum, l’homme derrière le discours tristement célèbre de George W. Bush sur « l’axe du mal », lance un regard cynique sur la conférence de désarmement de Téhéran, la décrivant comme un « théâtre de l’absurde ».

Ce qui semble plus absurde à beaucoup est le simple fait qu’avec les dizaines de milliers de têtes nucléaires toujours existantes qui présentent un potentiel funeste pour l’existence humaine et la survie de la planète, aussi peu d’attention ait été portée à l’Ouest sur les mécanismes pratiques en vue d’atteindre l’objectif noble d’un « monde sans armes nucléaires ».

Des discussions préalables à cette conférence pour adopter une nouvelle convention sur le désarmement ne se sont pas matérialisées. Pourtant, cette réunion a aidé à servir un but dans ce que Salehi a dépeint comme entretenir une « culture populaire de désarmement ». Cette conférence représente un plus grand pas que les conférences traditionnelles sur le désarmement à l’Ouest, qui n’ont été que des parlottes creuses ; par exemple, sur un traité de réduction des matières fissiles qui n’est pas plus près d’être adopté aujourd’hui que lorsqu’il a été mis à l’ordre du jour il y a plus de vingt ans.

Un problème majeur pour se tourner vers le désarmement, ainsi que cela a été formulé dans les « 13 étapes pratiques » de la conférence de révision du TNP, est que de telles mesures pratiques sont tuées dans l’œuf par les mesures parallèles sur le contrôle des armements, qui sont souvent mal comprises comme un désarmement progressif.

Elles ne le sont pas, comme cela est reflété dans le dernier accord « New Start » entre la Russie et les Etats-Unis. Tandis que cet accord réduit les stocks actifs des deux pays, il stabilise en même temps la parité approximative en termes de capacité d’armes nucléaires et, qui plus est, laisse les armes nucléaires tactiques – dont des centaines sont stationnées sur le sol européen – hors du champ.

Cet accord n’appelle pas non plus spécifiquement à la destruction d’une seule tête nucléaire. A la place, de tels accords sur le contrôle des armements ont simplement élargi le « deuxième niveau » de stock des têtes désarmées qui posent toujours une menace à l’humanité.

Se focalisant sur la doctrine nucléaire erronée des Etats-Unis et des autres puissances nucléaires, comme la France et le Royaume-Uni, qui comptent sur leurs arsenaux nucléaires pour exercer une puissance forte en rapport à leurs objectifs de politique étrangère, la conférence de Téhéran a donné aux hôtes iraniens l’occasion de jeter la lumière sur l’arsenal nucléaire clandestin d’Israël, son refus de rejoindre le TNP et son absence de soutien à une zone dépourvue d’armes nucléaires au Proche-Orient – une idée soutenue intégralement par l’Iran.

« La communauté internationale devrait pousser Israël à rejoindre le TNP et à accepter les inspections de l’AIEA sur ses installations nucléaires », a dit Salehi. Il a aussi décrit les Etats-Unis comme le principal violateur du TNP, disant que son rôle actif dans la propagation d’armes nucléaires était surprenant avec sa défense de la non-prolifération.

Ces remarques ont été suivies, mercredi dernier, avec l’information que le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad avait une fois encore exprimé sa volonté d’engager le débat sur le programme nucléaire de Téhéran.

« Le président de la République Islamique d’Iran a une fois encore annoncé que l’Iran était prêt à [résoudre] la question nucléaire du pays au travers de négociations avec le « Groupe des six » [les cinq membres permanents du Conseil de Sécurité plus l’Allemagne] », a-t-il déclaré à des journalistes à Téhéran. Il a aussi réitéré : « L’Iran a toujours eu une très bonne coopération avec l’Agence [internationale à l’énergie atomique] » et que cela prouvait la nature « pacifique » de son programme nucléaire.

Coïncidant avec des rapports fraîchement sortis aux Etats-Unis concernant l’absence de toute preuve que l’Iran est en train de construire des armes nucléaires, la conférence de Téhéran était importante pour intégrer un peu plus l’Iran dans le mouvement mondial sur le désarmement, en tandem avec l’intuition presciente du philosophe français, aujourd’hui décédé, Michel Foucault, qui décrivait autrefois la révolution islamique de 1979 comme destinée à « soulever le poids de l’ordre du monde entier ».[1]

L’intuition exceptionnelle de Foucault, qui reste encore à être comprise par la majorité des « experts sur l’Iran » à l’Ouest, lesquels écrivent habituellement sur « l’Iran après qu’il possèdera la bombe », fournit un bon prisme à travers lequel analyser la responsabilité que l’Iran s’est auto-imposé sur le désarmement. La révolution historique a donné à l’Etat post-révolutionnaire un caractère transnational et de « quasi-Etat » qui est profondément cosmopolite le long des lignes d’un « monde » husserlien [2] « révélant la subjectivité ».

Suivant ces lignes de pensée, on peut comprendre les contours de la politique nucléaire « borderline » de l’Iran, qui permet à Téhéran de s’insérer dans le « jeu nucléaire » mondial et, ainsi, exercer une pression sur les nations nucléarisées pour qu’elles se tournent vers le désarmement et qu’elles évitent les activités de prolifération. Cette politique provient essentiellement d’une vision mondialiste qui combine les considérations strictement nationales de sécurité à l’intérieur d’un réseau plus large de sécurité régionale et mondiale, qui, à son tour, autorise l’Iran à adopter un rôle nucléaire activiste.

Sans sa capacité potentielle d’être une puissance proto-nucléaire, l’Iran ne pourrait visiblement pas jouer ce rôle sur la scène mondiale et serait autrement ignoré, comme étant totalement hors sujet. Autrement dit, la valeur changeante, pour les objectifs de désarmement, du potentiel et/ou menace nucléaire latente de l’Iran a complètement dépassé les experts occidentaux qui se spécialisent sur l’Iran et qui réduisent souvent les ambitions nucléaires de l’Iran à une simple question de sécurité nationale. Leurs interprétations erronées proviennent d’une incompréhension basique des motivations mondialistes du « quasi-Etat » iranien qui ne sont pas réductibles au prisme étroit des intérêts nationaux.

Du point de vue du MNA et de sa priorité en matière de désarmement, l’approche « borderline » de l’Iran est parfaitement sensée, étant donné sa conscience des fils complexes qui relient la contre-prolifération au désarmement et l’échec plutôt flagrant du TNP à atteindre un progrès significatif sur le désarmement, comme il est stipulé dans son Article VI.

La conférence de Téhéran sur le désarmement reflète une mesure heureuse dans le jeu d’échec nucléaire iranien en cours, qui est naturellement lié à la mission mondialisée de l’Iran consistant à jouer de plus en plus un rôle proactif dans le mouvement mondial sur le désarmement, sans tenir compte des pressions extérieures s’affrontant à son programme nucléaire.

Dans le temps, [une telle conférence] ne peut que représenter une entrave effective, bien que secondaire, aux activités de prolifération des pays qui possèdent des armes nucléaires, reflétant ainsi une disposition vertueuse en tant que puissance régionale cosmopolite qui excède les limites que les puissances majeures lui ont assignées. Ces puissances ont peut-être lancé un piège de sanctions contre l’Iran, à propos des intentions sinistres supposées de son programme nucléaire, mais l’ironie est que l’Iran est à présent capable de jouer un rôle de plus en plus bruyant pour empêcher ces puissances de fuir leurs responsabilités vis-à-vis de leur obligations de désarmer en vertu du TNP.

Kaveh L. Afrasiabi

http://mecanoblog.wordpress.com/2011/06/20/l%E2%80%99iran-se-bat-contre-la-proliferation-nucleaire/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Lun 27 Juin 2011, 02:54

KLM fait voler ses avions à l'huile de friture
Info rédaction, publiée le 26 juin 2011

Dès le mois de septembre prochain, les avions de la compagnie aérienne néerlandaise KLM qui relient Amsterdam à Paris voleront avec un bio-kérosène. Un carburant réalisé avec de l'huile de friture usagée que la filiale d'Air France expérimente depuis plus d'un an et demi.

En septembre KLM lancera sa première ligne régulière écologique. Les avions reliant Paris à Amsterdam voleront grâce à un biocarburant fabriqué avec de l'huile de cuisson usagée, annonce la firme sur son site Internet. Plus de deux cents vols "verts" devraient ainsi relier les capitales française et néerlandaise chaque semaine. KLM n'attend plus que l'homologation de cette technologie pour les vols commerciaux. Produit par la société américaine Dynamic Fuels, le biocarburant est réalisé avec une huile provenant de restaurants.

Dans son communiqué, la branche néerlandaise d'Air France souligne que l'utilisation de ce biocarburant ne nécessitera aucun ajustement des moteurs des avions. Il est en effet conçu pour avoir les même spécificités techniques que le kérosène classique. La firme, qui rappelle s'être engagée depuis 2007 à développer des biocarburants, se dit par ailleurs "ouvert à différentes matières premières pour obtenir le produit final, aussi longtemps qu'ils répondent à un éventail de critères de durabilité, et notamment des réductions substantielles des émissions de CO2 et un moindre impact sur la biodiversité et les ressources alimentaires".

Pour l'heure, le lancement de la ligne verte Paris-Amsterdam est un "cap important pour rendre l'aviation plus durable" se félicite la compagnie aérienne.

http://www.maxisciences.com/klm/klm-fait-voler-ses-avions-a-l-039-huile-de-friture_art15355.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Mer 31 Aoû 2011, 21:03



Dernière édition par michèle le Jeu 13 Oct 2011, 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: « journée sans slip »   Mer 07 Sep 2011, 21:25


Bonsoir,
je ne sais si ce genre de manifestation est une bonne nouvelle , mais j' ai trouvé l' idée drôle
en l' écoutant à la radio ce soir!
C est du belge!


Citation :
GAIA décrète le 9 septembre la « journée sans slip » en signe de protestation contre la castration à vif des porcelets

Bruxelles, le 22 août 2011 – Aujourd'hui, GAIA présente sa nouvelle campagne « Laissez-les pendouiller », et encourage tous les hommes à ne pas porter de caleçon le temps d'une journée. Un geste de solidarité envers les 5 millions de porcelets qui sont castrés inutilement et sans anesthésie chaque année. Par le biais de cette « journée sans slip », GAIA cherche à récolter le maximum de soutien afin de convaincre les supermarchés et les éleveurs de tourner le dos à la castration sans anesthésie, et de recourir à la méthode indolore de la vaccination.
En Belgique, cinq millions de porcelets mâles (les verrats) subissent chaque année une castration à vif, dans le but de prévenir l'apparition – dans les faits assez rare – d'une odeur désagréable lors de la cuisson de la viande. Quelques jours après la naissance, les verrats sont ainsi soumis à une ablation sans anesthésie des testicules ; une intervention qui leur cause une souffrance aiguë.

Michel Vandenbosch explique l'objectif de la campagne : « À travers l'action "Laissez-les pendouiller", nous cherchons à convaincre les éleveurs de laisser pendouiller celles de leurs porcelets. Il existe en effet une alternative idéale et indolore : la vaccination. Nous comptons sur une large participation des hommes, de sorte que les supermarchés cessent, à l'image de Colruyt, de vendre de la viande de porcs castrés. »

Découvrez en images comment les porcelets sont castrés sans anesthésie : http://vimeo.com/25771292

Le 9 septembre, « laissez-les pendouiller »
GAIA demande à tous les hommes qui désirent se montrer solidaires des porcelets de laisser leur caleçon au placard le temps d'une journée. Pour rendre ce signe de protestation officiel, confirmez votre participation sur Facebook: http://www.facebook.com/event.php?eid=189628564436766 À partir de cette page, vous pouvez également, et dès aujourd'hui, inviter tous vos amis Facebook à participer à l'action. L'impact de notre message auprès des chaînes de supermarchés et des éleveurs en sera d'autant plus important si nous pouvons compter sur un soutien officiel massif.

Appel à toutes les femmes
La campagne s'adresse en premier lieu aux hommes, qui peuvent aisément s'imaginer la souffrance causée par une castration à vif. Messieurs, pour vous faire une (toute) petite idée, pensez à la douleur que vous avez ressentie au moins une fois dans votre vie lorsque vous avez reçu un ballon ou un coup de pied au mauvais endroit.

Mais, la campagne s'adresse aux femmes également. Mesdames, participez par exemple en dissimulant ce jour-là les sous-vêtements de vos conjoints dans un endroit secret ! Et bien entendu, montrez votre solidarité en rejoignant la page d'événement Facebook de la campagne.

Conseils utiles pour les participants

Pour éviter tout accident, évitez les pantalons avec fermeture éclair
Prenez garde avant de vous asseoir
Ne portez pas de pantalon blanc, on vous croira sur parole.
Évitez également les pantalons à taille (trop) basse
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Ven 09 Sep 2011, 01:02

Citation :
Découvrez en images comment les porcelets sont castrés sans anesthésie : http://vimeo.com/25771292
Les cris sont horribles... Je n'ai pas pu regarder la vidéo jusqu'au bout...

Merci Ambre, d'avoir la Présence d'Esprit de nous partager ces informations aussi !!

:bisouxxx:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Mar 20 Sep 2011, 22:55

De l’énergie solaire sans panneaux photovoltaïques


De
l’énergie solaire sans panneau ? C’est possible, selon les ingénieurs
de la plateforme technique d’ID Composite qui viennent d’élaborer un
système permettant d’incorporer des cellules photovoltaïques au sein de
matériaux. Ce qui permet de se débarrasser des panneaux…

Des
ingénieurs bretons, reliés à l’IUT de Saint-Brieuc, viennent de mettre
au point un nouveau procédé qui pourrait créer une petite révolution au
sein de l’industrie d’une énergie verte : le photovoltaïque. Il s’agit
d’utiliser l’énergie solaire sans avoir recours aux classiques panneaux
mais en incorporant les cellules photovoltaïques au sein des objets.

Futura-Sciences
a donc interrogé Nicolas Malandain, responsable de la plateforme
technique d’ID Composite, afin d’en savoir plus sur l’exploitation de
l’énergie solaire qui se dispense des panneaux. « ID Composite est à la
base une structure de prestation, au service des entreprises. L’équipe
est formée de trois membres, ingénieurs et techniciens. Cependant, elle
est en étroite relation avec l’IUT de Saint-Brieuc et elle s’appuie donc
sur les compétences des enseignants de l’IUT et, ponctuellement, sur
ses étudiants. »

Des cellules photovoltaïques souples

C’est
dans le cadre d’un appel à projet de l’agglomération de Saint-Brieuc
que le projet a vu le jour. Les propositions doivent présenter des
innovations concernant l’énergie renouvelable. « Nous avons été retenus,
tout comme l’an dernier où nous avions proposé un projet visant à
valoriser les algues vertes qui envahissent les côtes bretonnes. »
L’abri-bus
miniature construit par ID Composite. Sur le dessus, les cellules
photovoltaïques sont entièrement incorporées à l’objet et assurent
l’éclairage de l’abri-bus qui est ainsi autonome.
L’abribus miniature
construit par ID Composite. Sur le dessus, les cellules photovoltaïques
sont entièrement incorporées à la structure et assurent l’éclairage de
l’abribus qui est ainsi autonome. © ID Composite

Cette année, le
projet d’ID Composite consiste à développer des systèmes autonomes : des
objets nécessitant de l’électricité mais qu’il est inutile de brancher
au secteur. C’est l’énergie solaire qui est utilisée, mais de façon
originale : « L’objectif était d’intégrer la cellule photovoltaïque au
sein du matériau alors qu’en principe, les cellules sont posées sur des
plaques plates, les panneaux. Pour cela, nous avons travaillé avec
Flexcell, une entreprise qui met au point des cellules photovoltaïques
en polymère souple. »

« Il fallait ensuite intégrer ces cellules
souples dans les matériaux. Et c’est là toute la difficulté du procédé.
En principe, pour faire cela, nous aurions dû utiliser la technique du
RTM (Resin Transfer Molding) ». Cette technique consiste à injecter de
la résine entre deux moules, mais leur fabrication est trop onéreuse
pour le projet, et les Bretons se sont tournés vers une technique plus
adaptée : l’infusion de la résine, une méthode qui ne nécessite qu’un
moule contenant les fibres du matériau et dans lequel on injecte de la
résine.

Des objets autonomes

L’étape suivante consistait à
choisir un matériau adapté. « Il était nécessaire de trouver un
assemblage de tissus de verre très fin, résistant et transparent afin
d’offrir une protection efficace aux cellules photovoltaïques tout en
laissant passer la lumière au travers. » En effet, si la face des
cellules qui n’est pas destinée à être exposée au soleil peut reposer
sur une solide couche de matériaux, cela n’est pas le cas de l’autre
face de la cellule qui doit capter un maximum de lumière.

L’abribus
miniaturisé réalisé par l’équipe d’ID Composite, objet de démonstration
et de communication, prouve la réussite du projet, qui ne sera
malheureusement pas valorisé par le dépôt d’un brevet. « Il existe déjà
un brevet pour une technologie proche que nous avons adaptée, mais
peut-être que des entreprises seront intéressées pour adapter cette
technique à leurs produits. Des chantiers navals nous ont d’ailleurs
contactés. Ils envisagent d’utiliser cette technique pour les ponts des
bateaux. Les panneaux solaires qui en équipent certains sont exposés à
l’oxydation ». L’intégration des cellules dans le matériau pourrait être
la bonne solution.

Un procédé innovant et applicable, donc.
Nicolas Malandain rappelle toutefois que ce procédé « impose une perte
d’efficacité par rapport aux panneaux photovoltaïques. Ainsi, on ne peut
pas produire de l’électricité, mais simplement rendre un système
autonome ».

http://www.futura-sciences.com/fr/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Lun 14 Nov 2011, 14:33

La roue, monnaie locale alternative spéciale «crise», arrive demain.

http://rustyjames.canalblog.com/archives/2011/11/14/22671445.html



Vous avez toujours entendu dire que l’inflation c’est pas bon, n’est-ce pas ? Oui mais on vous explique aussi que certains mécanismes obscurs font que la dette fond grâce à elle, l’inflation. Vous suivez ? En parlant de dette, allez comprendre alors pourquoi le continent européen dont on dit que ses dettes le rendent faible, souffre d’avoir une monnaie trop forte… Ça y est, vous êtes perdu ? Comme tout le monde. Et pourtant, la monnaie, vous savez ce que c’est. C’est rond et métallique ou en papier rectangulaire, ça se trouve dans un porte-monnaie et ça sert à acheter son pain, payer ses courses et son journal. Et parfois on en glisse un peu dans la main de ceux qui n’en ont pas ou pas beaucoup.

Pour redonner du sens à ce qui en a perdu et remettre l’argent à sa juste place, ils sont quelques-uns à avoir imaginé de lancer, à Avignon et dans le département, une nouvelle monnaie. Une monnaie alternative et locale qui ne servirait pas à jouer au casino boursier mais simplement à acheter des choses et à faire travailler des gens qui, à leur tour, en feraient travailler d’autres. L’essentiel quoi. Cette nouvelle devise a été fondée par les mêmes que ceux à qui l’on doit la Maison alternative et solidaire d’Avignon, au travers d’une asssociation baptisée «Seve» (pour Système d’échange pour vitaliser l’économie). Elle s’appellera la «roue» et son principe a beau être simple, il fallait l’inventer.

Concrètement, chacun pourra échanger ses euros contre des roues qui se présentent sous forme de billets de 1, 2, 5, 10, 20 et 50 tout juste sortis de deux imprimeries de Pernes (lire ci-dessous). 1€ = 1 roue. Muni de vos roues, vous pourrez ensuite les dépenser auprès des producteurs, artisans et commerçants qui les acceptent (ils ne sont qu’une poignée pour le lancement mais de nombreuses négociations sont en cours).

Ce système n’est pas nouveau. Il serait né en Argentine au début des années 2000 lorsque le pays était frappé par une violente crise monétaire. Plutôt que de continuer à utiliser une devise dépréciée qui ne valait même plus le papier sur lequel elle était imprimée, certains ont eu l’idée de mettre en place une monnaie alternative, qui n’avait pas cours sur les marchés internationaux des changes. Une monnaie qui redonnait aux choses leur véritable valeur et a permis de faire redémarrer les économies locales.

La roue d’Avignon et du Vaucluse nourrit quelque part les mêmes objectifs. D’abord, elle favorise les circuits courts et promeut ainsi un développement durable. Ensuite, elle sera une monnaie «fondante». Mais dans la main, pas dans la bouche. La nouvelle devise perdra progressivement de sa valeur si elle n’est pas dépensée. Alors rien ne sert de l’amasser, la roue doit tourner. Ainsi, elle favorisera les échanges et la production, de manière à remettre l’économie au service de l’homme. Bref, elle est une monnaie comme on en rêvait, frappée au coin de la solidarité. Et demain, elle sera réalité.

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-Vaucluse-sort-de-l-euro-8996.html

D’autres initiatives du même genre existent tel que » SEL’idaire » par exemple et pour celles et ceux qui seraient intéressés, voir le pdf des régions et localités où cela est pratiqué:

http://selidaire.org/spip/IMG/pdf/ANNUAIRE_SEPTEMBRE_2011.pdf

http://selidaire.org/spip/sommaire.php3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Mar 29 Nov 2011, 19:57

Nous sommes tous optimistes : c’est génétique !

Avec toutes les crises que nous traversons, écologique, économique, sociale, etc., les raisons de s’inquiéter de l’avenir et d’être pessimiste ne cessent de grossir chaque jour. Pourtant, une véritable « science de l’optimisme » est en train d’émerger. Loin du volontarisme simpliste de la méthode Coué, cette science fait l’objet de la grande enquête du numéro 74 du magazine Clés. Pour résumer, disons qu’elle intègre la réalité globale, négative comme positive, et fonde ses recherches sur plusieurs disciplines rigoureuses – neurologie, épidémiologie, psychologie, sociologie, anthropologie. Cette transdisciplinarité permet d’avancer quatre affirmations frappantes, qui prennent nos préjugés à rebours :

1°) même quand l’avenir a l’air sombre, notre nature profonde fait que nous sous-estimons systématiquement les côtés négatifs de notre vie (défauts, faiblesses, regrets, remords, prévisions dépressives) et surestimons les côtés positifs ;
2°) quelle que soit leur situation objective, les optimistes sont systématiquement en meilleure santé et vivent mieux et plus longtemps que les pessimistes ;
3°) tout se passe comme si, au cours des millénaires, la sélection naturelle avait favorisé les optimistes, plutôt que les pessimistes, parce que seuls les premiers pouvaient concilier une capacité grandissante de prévoir l’avenir et une lucidité, du coup inévitable, sur la perspective de mourir ;
4°) certains individus naissent optimistes et d’autres pessimistes, mais des exemples culturels patents montrent que l’acquis culturel peut inverser l’inné biologique, en rendant des personnes pessimistes aussi sereines que si elles étaient optimistes.

Ce dossier web vous présente quelques témoignages et aspects frappants de la question, traitée de façon complète dans le magazine papier.


Sommaire du dossier "Nous sommes tous optimistes : c’est génétique !"

Six témoignages d’optimisme
Pessimisme du mental, optimisme du cœur Dr Annie Lacuisse, médecin spécialisée en diététique, auteur de « Maigrir, la transformation de soi », Odile Jacob, 2009 « Mon optimisme me vient de la campagne, où j’ai grandi. La nature est généreuse, (...)
http://www.cles.com/dossiers-thematiques/psychologies/nous-sommes-tous-optimistes-c-est/article/six-temoignages-d-optimisme

On peut être très réaliste et très optimiste
Pierre Nougué, entrepreneur dans les nouveaux réseaux d’information, cofondateur de « Reporters d’espoir ». Il dit : « J’ai grandi, aimé, dans une famille de serviteurs de l’Etat, ça compte beaucoup. Mais mon optimisme propre est (...)
http://www.cles.com/dossiers-thematiques/psychologies/nous-sommes-tous-optimistes-c-est/article/on-peut-etre-tres-realiste-et-tres

La fameuse vidéo de Philippe Gabilliet
A la fin de l’été, un mail enthousiaste d’un copain belge, photographe aux États-Unis, me recommandait une vidéo sur Youtube, intitulée « Le facteur chance ? ». J’ignorais qu’elle avait déjà fait le tour de la francophonie, que des (...)
http://www.cles.com/dossiers-thematiques/psychologies/nous-sommes-tous-optimistes-c-est/article/la-fameuse-video-de-philippe



Etes-vous optimiste ou pessimiste ?
Quand vous les interrogez sur la meilleure façon de tester son optimisme ou son pessimisme, la plupart des auteurs vous renvoient au questionnaire de Martin Seligman – que l’on peut consulter (en anglais) sur le site du Positive Psychology (...)
http://www.cles.com/dossiers-thematiques/psychologies/nous-sommes-tous-optimistes-c-est/article/etes-vous-optimiste-ou-pessimiste

Peut-on enseigner l’optimisme à son enfant ?
Dans « 3 Kifs par jour » (Marabout), qui est un livre essentiellement consacré à l’émerveillement, à la reconnaissance et au remerciement, Florence Servan-Schreiber consacre un chapitre particulier à l’optimisme. Nous l’avons interrogée (...)
http://www.cles.com/dossiers-thematiques/psychologies/nous-sommes-tous-optimistes-c-est/article/peut-on-enseigner-l-optimisme-a

Petite bibliographie pour aller plus loin dans l’exploration de la science de l’optimisme
« La Fabrique du bonheur », Martin Seligman, InterEditions, 2002 aux États-Unis, traduit en 2011, 362 pages, 24 € 20 ans après son 1er livre, le pape de la psychologie positive explique comment se rendre heureux de l’intérieur. (...)
http://www.cles.com/dossiers-thematiques/psychologies/nous-sommes-tous-optimistes-c-est/article/petite-bibliographie-pour-aller


http://www.cles.com/dossiers-thematiques/psychologies/nous-sommes-tous-optimistes-c-est/
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Jeu 01 Déc 2011, 13:06

«Goûtons un monde meilleur»


Citation :
CONSOMMATION - Cinq associations se sont rassemblées pour lancer une campagne intitulée «Goûtons un monde meilleur», où comment remettre de l'éthique et de l'écologie dans son assiette...

Manger lentement peut sauver la planète. En tout cas, prendre le temps de choisir des produits locaux, bio, équitables, de les cuisiner soi-même et de les déguster en quantité raisonnable pourrait être une nouvelle manière de consommer, en réaction à la «junk food» et aux plats cuisinés industriels. Une autre vision de la société que veulent porter cinq associations, le WWF, le mouvement Slow Food, le Réseau environnement santé (RES), le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) et Max Havelaar, qui se sont associées pour lancer la campagne «Goûtons un monde meilleur», présentée le week-end dernier au salon EuroGusto à Tours.

Local ou équitable, un panier plus responsable

Adhérer à une Amap, acheter bio, devenir végétarien?... Manger pourrait devenir un casse-tête pour celui qui veut préserver l’environnement, prendre soin de sa santé et soutenir les petits producteurs. Sur le site «Goûtons un monde meilleur», les enjeux de notre alimentation sont résumés dans un guide pratique qui donne quelques clés pour devenir un gourmand responsable.

Premier geste simple: diversifier ses repas. Avec des produits artisanaux et des fruits et légumes de variétés anciennes, par exemple, et en testant les produits locaux. Le collectif recommande de fréquenter les marchés, épiceries paysannes, ventes à la ferme… pour y dénicher des produits frais, de saison, qui n’auront pas parcouru des kilomètres avant d’arriver dans votre assiette et auront donc limité leur empreinte carbone. En termes de qualité nutritionnelle, c’est aussi un plus: pas de conservateurs, d’insecticides de stockage ou d’additifs aux noms barbares. Pour le café, le chocolat, le thé, et tous les produits qui ne poussent pas sous nos latitudes, le collectif recommande les produits issus du commerce équitable, qui assurent une rémunération minimale aux producteurs.

Du bon sens et des bons goûts

Pour ceux qui fréquentent toujours les rayons des supermarchés, le collectif conseille d’apprendre à lire les étiquettes: informations nutritionnelles pour la santé ou allégations environnementales, le choix des produits est un moyen «d’utiliser mon pouvoir de consommateur, celui d’influer sur le marché et donc sur les pratiques de production», écrivent les associations. Enfin, ne pas se laisser tenter par les offres promotionnelles superflues évite de gaspiller de la nourriture et de charger nos poubelles en emballages.

Avec ces quelques conseils simples, qui visent à rétablir le lien entre un produit naturel, un paysan et un consommateur, les associations unies dans «Goûtons un monde meilleur» espèrent remettre un peu de bon sens et de bons goûts dans nos assiettes.

A.C.
http://www.20minutes.fr/article/827308/quand-manger-devient-acte-militant
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Lun 05 Déc 2011, 16:46


Le devoir d'insolence par Charlie Chaplin



Inspirée du monologue magnifique et prodigieux d'humanité prononcé par Charlie Chaplin dans le "Dictateur",
retranscription remise au goût du jour, car il est d'une éternelle réalité!



"Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible. Juifs, Chrétiens, païens et noirs. Nous voudrions tous nous aider si nous le pouvions. Les êtres humains sont ainsi faits. Nous voulons donner le bonheur, à notre prochain, pas le malheur. Nous ne voulons pas haïr ni humilier personne. Dans ce monde, chacun a sa place, et la terre est bien assez riche. Elle peut nourrir tous les êtres humains. Nous pouvons tous avoir une vie belle et libre. Mais nous l’avons oublié. L’envie a empoisonné l’esprit des hommes, a barricadé le monde avec la haine, nous a fait sombré dans la misère et les effusions de sang.



Nous avons développé la vitesse pour nous enfermer en nous-mêmes. Les machines qui nous apportent l’abondance nous laissent dans l’insatisfaction. Notre savoir nous a fait devenir cyniques, nous sommes inhumains à force d’intelligence. Nous ne sentons pas assez, et nous pensons beaucoup trop. Nous sommes trop mécanisés et nous manquons d’humanité. Nous sommes trop cultivés et nous manquons de tendresse et de gentillesse. Sans ces qualités la vie n’est plus que violence et tout est perdu. Les avions, la radio nous ont rapprochés les uns des autres. Ces inventions ne trouveront leur vrai sens que dans la bonté de l’être humain, que dans la fraternité, l’amitié et l’unité de tous les hommes. En ce moment même, ma voix atteint des millions de gens à travers le monde, et des millions d’hommes de femmes et d’enfants désespérés, victimes d’un système qui torture les faibles et emprisonne les innocents.

Je dis à tous ceux qui m’entendent, ne désespérez pas ! Le malheur qui est sur nous n’est que le produit éphémère de l’avidité, de l’amertume de ceux qui ont peur des progrès qu’accomplit l’humanité. Mais la haine va disparaître. Les dictateurs mourront et le pouvoir qu’ils avaient pris au peuple va retourner au peuple. Et tant que les hommes mourront la Liberté ne pourra pas périr. Citoyens du monde! Ne vous donnez pas à ces BRUTES, à une minorité qui vous méprisent, qui fait de vous des ESCLAVES, enrégimentent toute votre vie, et vous disent ce qu’il faut faire, ce qu’il faut penser, qui vous dirigent, qui vous manœuvrent, se servent de vous comme chair à canons, et qui vous traitent comme du bétail ! Ne donnez pas votre vie à ces êtres inhumains, à ces hommes-machines, ces hommes avec une machine dans la tête, une machine à la place du cœur. VOUS N’ETES PAS DES MACHINES, VOUS N’ETES PAS DES ESCLAVES ! VOUS ÊTES DES HOMMES ! Des Hommes avec tout l’amour du monde dans le cœur. Vous n’avez pas de haine, sinon pour ce qui est INHUMAIN, ce qui n’est pas fait d’amour !
Soldats ! Ne vous battez pas pour l’esclavage, mais pour la LIBERTE !
Il est écrit dans l’Evangile selon saint Luc : « Le royaume de Dieu est dans l’être humain, pas dans un seul humain, ni dans un groupe d’humains, mais dans tous les humains en vous! »


Vous le PEUPLE qui avez le pouvoir de créer les machines, le pouvoir de créer le bonheur, Vous le peuple, vous avez le pouvoir de rendre la vie belle et libre ! Le pouvoir de faire de cette vie une merveilleuse aventure ! Alors, au nom même de la démocratie utilisons ce pouvoir ! Il faut tous nous unir pour nous battre pour un monde nouveau, décent et humain qui donnera à chacun de travailler, qui apportera un avenir à la jeunesse, et la sécurité à la vieillesse. Ces BRUTES vous ont promis toutes ces choses pour que vous leur donniez le pouvoir. ILS MENTAIENT ! Ils n’ont pas tenu leur merveilleuse promesse ! JAMAIS ils ne le feront. Les politiciens félons s’affranchissent en prenant le pouvoir, mais ils font un esclave du peuple. Alors il faut nous battre pour accomplir toutes leurs promesses. Il faut nous battre pour libérer le monde, pour renverser les frontières et barrières raciales, pour en finir avec l’avidité, la haine et l’intolérance. Il faut nous battre pour construire un monde de raison, un monde où la science et le progrès mèneront tous les hommes vers le bonheur.
Citoyens du monde ! Au nom de la démocratie, UNISSONS-NOUS TOUS !"


Par Isabelle Alexandrine Bougeois qui m a donné l 'idée il y a des années d'ouvrir cette rubrique!

http://www.planetpositive.org/






à) voir absolument:

Exclusif: avec les indignés de New York (I)

Citation :
Je viens de rentrer d'une semaine à New York. J'avais besoin de tourner une page... La rencontre avec une poignée d'indignés new yorkais m'a remise sur les rails. Depuis le 17 novembre dernier, ils sont des milliers à se rassembler tous les jours dans les espaces publics de Wall Street et à travers tous les Etats-Unis pour jeter les jalons d'un monde nouveau. Ils ont en moyenne entre 20 et 35 ans, ont quitté leur emploi ou sont en recherche, pour venir écouter ces nouveaux orateurs du 21ème siècle, des citoyens lamda comme vous et moi, qui ont décidé de reprendre en main leur destinée. Ils viennent pour partager leurs visions sur les grande problématiques actuelles, nationales ou internationales de même qu'apporter des solutions pour transformer un système avec lequel ils se sentent en profond désaccord. Ils se réunissent en petits groupe de travail et de réflexion, adoptent des codes précis et un langage de signes afin que chacun puisse être entendu à tour de rôle, dans l'écoute et le respect. Ils sont non-violents et s'engagent à aider chaque être à trouver sa place dans le groupe et en dehors. Personne n'est rejeté, pas plus le mendiant que le golden-boy. "Nous sommes Un, comment alors rejeter une partie de nous-même?", m'a confié l'un d'eux. Tout est question de "trouver sa place". Les côtoyer pendant 3 jours m'a donné une énergie particulière qui offre le sentiment de vivre des instants décisifs de notre histoire. Je leur ai dit que j'étais venue pour les remercier de leur action et pour témoigner des rencontres que j'ai faites cet été avec des jeunes révolutionnaires tunisiens ou des insurgés libyens. Tous, d'un bout à l'autre du monde, partagent le même combat et se mobilisent pour les mêmes valeurs: libre-arbitre, liberté de pensées, partage des droits et des devoirs avec équanimité. A travers ce mouvement global, les barrières culturelles et les frontières commencent à voler en éclats. Il faut encore patienter sans doute mais rejoignez-nous en route... Nous avons besoin de vous. Voici la première partie de cette riche expérience.





Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Mauvius

avatar

Masculin
Cancer Singe
Nombre de messages : 11
Date de naissance : 30/06/1980
Age : 36
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 14/08/2007

MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Mar 06 Déc 2011, 09:37

Bonjour à tous.
Très beau texte concernant Charlot.
Voilà la vidéo qui va visiblement avec, la musique et les images en arrière plan sont un montage, mais cela renforce encore plus le message. Pour ma part, cette vidéo me fait vibrer à chaque fois. (Si par hasard vous ne voyez pas les sous-titres en français, n'oubliez pas de cliquer sur le bouton cc, pour avoir la transcription.)



Belle journée à vous.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Ven 09 Déc 2011, 15:04

Merci Mauvius!

encore une bonne nouvelle:

L'obsolescence programmée et les repair cafés
08 décembre 2011, 07:45 | Madame Nature


Citation :

On a tous déjà été déçus par un électroménager trop vite défaillant, et pesté sur un service après-vente incompétent. Madame Nature part en guerre contre l'obsolescence programmée, et nous annonce une bonne nouvelle... On commence, une fois n'est pas coutume, par relayer un coupe de gueule, poussé par un nombre croissant de concitoyens : il n'y a pas longtemps, je me suis entendu dire par un réparateur qu'il serait moins cher d'acheter une nouveau lave-vaisselle plutôt que de faire réparer le mien, en panne.
Et pourtant nous sommes de plus en plus nombreux à en avoir assez d'envoyer à la casse des objets qui pourraient, moyennant le remplacement d'une pièce et un peu de savoir-faire, rendre service durant plusieurs années... Signe des temps et du changement des mentalités, alors que l'on se prend à rêver de réparations bon marché, nos voisins des Pays-Bas se sont lancés dans les Repair cafés, c'est à dire les cafés de réparation. Le concept est né en octobre 2009, à Amsterdam,à l'initiative de Martine Postma et depuis lors, les repair cafés font des petits à travers les Pays-Bas. L'idée est simple : on apporte au café son matériel endommagé, qu'il s'agisse d'électroménager, mais aussi d'outils, de vêtements, de vélos, et sur place, un bénévole aux doigts magiques effectue la réparation ! Pendant que le technicien, le bricoleur ou la couturière exerce sa magie, on s'installe au bar : dans la plupart des cas, l'objet est comme neuf au bout d'une demi-heure, juste le temps d'un petit verre! L'initiative fonctionne tellement bien qu'elle est désormais subsidiée par le Ministère de l'Environnement des Pays-Bas, et par une fondation qui soutient des projets d'amélioration de vie dans les quartiers, tandis que les particuliers, heureux d'enfin trouver ce service, n'hésitent pas à leur faire des dons.Il existe aujourd'hui pas moins de cinq repair-cafés aux Pays-Bas, dont un près des frontières belges, à Maastricht... Voilà une belle idée d'excursion durable, et pourquoi pas aussi une inspiration : à quand le premier repair café belge ? Vous me ferez signe ?

Liens

Madame Nature : le blog
Retour aux autres rubriques
Derniers commentaires
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Jeu 29 Déc 2011, 19:14

Une vraie maison de Hobbit, écologique et autosuffisante




C’est au Royaume-Uni, au pays de Galles plus précisément que Simon Dale a construit une magnifique maison de Hobbit.

Il lui aura fallu 4 mois de travail et seulement 3500€ pour y parvenir, il y vit aujourd’hui avec toute sa petite famille.



Avec l’aide de son beau-père qui est du métier, Dale a construit sa maison de A à Z, l’ossature de la bâtisse est faite de bois, les murs de pailles ont été recouverts de feuilles en plastiques, de terre et pour terminer, d’un enduit à la chaux, offrant une isolation efficace et naturelle.

Au niveau de l’équipement, le réfrigérateur est refroidi avec l’air frais extrait des fondations, quant à l’électricité, elle est fournie grâce à plusieurs panneaux solaires. Pour les sanitaires, les habitants ont opté pour le système des toilettes sèches.

Comme quoi, avec peu de moyens et beaucoup d’imagination, on arrive quand même à faire de « grandes » choses.















Lire l'article

original: http://www.neozone.org/culture_geek/une-vraie-maison-de-hobbit-ecologique-et-autosuffisante/#ixzz1hwsKnXum

source pour la traduction néozone

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: ..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...   Lun 02 Jan 2012, 19:24


2012: plaidoyer pour l'humain



Citation :
Isabelle Alexandrine Bourgeois
30 Décembre, 2011|23:25
Toi, l'homme, je t'ai vu…
Je t'ai vu quand, après 28 ans de prison et de torture en Irak, tu as serré tes bourreaux dans tes bras le jour de ta libération et ton retour en Iran.
Je t'ai vu quand, au Kosovo, tu as dit "stop" à une pelle mécanique qui allait extraire des cadavres d'un charnier comme on charge un vulgaire matériau. Avec ton ami, tu as pris une pelle et vous avez déterré les corps "à la main", un à un, comme un jardinier qui nettoie le feuillage autour d'une fleur car il pourrait nuire à sa beauté.
Je t'ai vu quand, aux Philippines, avec 12'000 autres de tes camarades de classe, tu as exécuté le plus grand signe humain pour la paix visible depuis le ciel.
En Iran, en plein embouteillage, je t'ai vu descendre de ta voiture, imité par d'autres automobilistes, pour danser au milieu d'un tunnel, la radio à fond, en attendant que la route se libère.
A Kathmandu, je t'ai vu allumer des milliers de bougies pour la réconciliation entre les hommes.
Je t'ai vue, paysanne de Corée du Sud, labourer 48 ans le même champ, dans l'attente du retour de ta famille, là-bas, de l'autre côté du fleuve Han et de ses barbelés.

Je t'ai vu, Mario, petit Colombien de 10 ans, me serrer dans tes bras et me dire, dans des sanglots étouffés:"Quand je serai grand, je marcherai pour la paix et libérerai mon pays de la violence".
Je vous ai vu, amis africains de Guinée, du Mali, du Mozambique et du Sénégal, Chrétiens, Juifs et Musulmans, amis d'Espagne, d'Italie, de Suisse, de Belgique et de France, prier ensemble en hommage aux victimes de la traite négrière sur l'île de Gorée.
Je t'ai vu, jeune vétéran américain de la guerre en Irak, déposer les armes et sillonner les routes de ton pays pour promouvoir la non-violence et semer des mots de paix comme des graines de pissenlit ballotées par le vent.
Je t'ai vu, toi, le déserteur traqué de l'armée de l'air libyenne, laisser couler des larmes sur tes joues parce que j'ai été la première à te dire "merci" pour avoir renoncé à bombarder tes frères.
Je t'ai vu, petit restaurateur de Pec (Kosovo), griller en cachette, entre fierté et peur, des Cevapcici (petites saucisses de viande hachée) pour tes "ennemis" serbes enclavés depuis la fin de la guerre (1999) dans le monastère d'à côté.
Je t'ai vu, petit Hindu de 4 ans, doucher la tête géante d'un éléphant de cinq tonnes en riant aux éclats. Lui aussi.
Je t'ai vu, toi qui souffre de sclérose en plaques, pouffer de rire lorsque tu as du entrer à quatre pattes dans la toute petite chambre d'hôtes que j'avais par malheur réservée pour toi.
Je t'ai vu, toi l'homme d'affaires, arranger ton lit, plier ta serviette de bain avant le passage de la femme de chambre. Par respect pour elle, pour toi.
Je t'ai vu, jeune champion du monde de Rallye, prendre volontairement une pénalité pour te faire déclasser en geste de soutien à ton ami concurrent qui venait de se tuer sur le circuit.
Je t'ai vu, toi mon ami égyptien, tunisien, irakien, pourtant démuni, dormir sur le tapis pour me laisser ton lit.
Je t'ai vu, promeneur solitaire, enjamber une minuscule colonne de fourmis pour ne pas déranger.
Je t'ai vue, mon amie pharmacienne, faire don de mille et un remèdes à tes clients les plus vulnérables.
Je t'ai suprise, chère voisine, peler la neige pour dégager la voiture des autres. Comme cela, pour rendre service.
Je t'ai vu, ô ramoneur, poser sur la cheminée d'une cliente un peu triste, un de verre bleu.
Je t'ai vu, toi qui venait de perdre ton père, arroser pendant des semaines encore les fleurs de son balcon déserté.

Bref, je te vois tous les jours à l'oeuvre, Humain mon Amour. Et tous les jours, je hume le parfum de ton être, dans ce qu'il a de plus délicat et noble à la fois. Je dirai même que plus je m'approche de ta beauté, moins j'ai envie de l'écrire; moins je trouve les mots pour la décrire. Parfois, devant certains élans de ton infinie tendresse, je ne vois dans ma tête qu'une page blanche où tout est dit.

Ainsi, les mots me manquent pour exprimer tout le panache et le bonheur que je te souhaite en 2012. C'est donc par une phrase silencieuse que je concluerai ce message...

...

Isabelle Alexandrine Bourgeois
Fondatrice de planetpositive.org
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
 
..RUE NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Notre Dame de Bonne Sante, a Velankanni, Inde
» bonne Fête à Notre Dame du Rosaire 7 octobre 2010
» Bonne fête, Marie, Notre Dame du Mont Carmel !
» Notre Dame de la bonne mort.
» La nouvelle 'Notre Dame des Anges' a Los Angeles, USA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Elargir son Horizon-
Sauter vers: