ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fiction romanesque et réalités spirituelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Sam 29 Mar 2008, 08:35

pour moi les jeux de role sont une influence psycho electro magnétique d'une tendance dangereuse.
sauf les jeux de role effectués dans le cadre d'un cours de communication (style mauvais client,vendeur)

pour le reste sur internet c'est vraiment à proscrire et a expliquer aux jeunes que cela entre dans la stratégie des illuminatis et de leur jeux guerrier dont ils tirent bénéfices et ficelles psychique sur les jeunes enfants indigos et cristal pour qu'ils ne fasse pas de vague

c'est un mécanisme de controle de la jeune génération étant appelée à d'autres fonctions que leurs stupides jeux dualiste.

voila une position tranchée sur la question.

tous les jeunes sont sujet depuis longtemps à ces influences électro magnétique (néfaste).
Mais presque personne n'est en mesure de leur expliquer le phénomène et ce qu'il a de répulsif pour un être éveillé que nous sommes en voie d'être totalement par la levée du voile.
(j'ai frolé plusieurs fois la mort physique d'assez près pour savoir un peu de se qui est derrière ce voile).

nous meme depuis goldorak nous avons été (victime) de certaines influences sans parler de terminator et de rambo et rochy.

aujourd'hui je ne regarde même plus la télévision depuis 6 mois environ.
Revenir en haut Aller en bas
curtis

avatar

Masculin
Bélier Serpent
Nombre de messages : 28
Date de naissance : 21/03/1977
Age : 40
Localisation : Cévennes
Date d'inscription : 16/07/2007

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Dim 30 Mar 2008, 17:45

Vos messages sont très intéressants et dénotent tous une certaine sagesse. Fleur de vie, je suis d'accord avec toi, il est nécessaire d'avoir un avis tranché sur la question car on ne peut plus être à demi-eveillé, au risque de se rendormir. Oui, je crois que cette réalité virtuelle dont on nous inonde et dans laquelle les jeunes plongent allègrement, sans aucune retenu, a un effet pervers voulu et encouragé par les illuminatis et autres instigateurs du NOM, plus ou moins conscients de ce qu'ils fonts. Mais heureusement il faut garder à l'esprit que tout a un sens et qu'il y a toujours un bon revers à la mauvaise face. Globalement, les technologies sont mises en oeuvre pour accélèrer l'emmergence d'un gouvernement mondial, d'un meilleur des mondes, où seule une poignée d'individus dominerait la masse du peuple, devenu complètement drogué et dépendant du système, autant psychiquement que matériellement. C'est bien sûr déjà le cas mais l'espoir subsiste à travers les insoumis, les éveillés, refusant de s'éteindre dans une matrice stérile, inhumaine... mais aussi propre à faire lever les étoiles dans la nuit. Car oui, ce système basé sur le technologique, l'économique, l'industriel, le militaire et le religieux, représente une nuit révélant dotant mieux les âmes et leur feu invisible et atemporel. L'épreuve est là et elle n'est peut-être plus seulement l'apanage des adolescents mais celui de toutes les tranches d'âge de la société, jeunes et moins jeunes. Nous traversons une épreuve commune et sans doute est-ce pour cela que nous ne percevons plus l'épreuve avec autant d'évidence qu'autrefois. Peut-être n'avons nous plus besoin du rite initiatique car nous sommes tous dans l'épreuve, nous sommes tous dans l'initiation de ce temps. Nous nous éveillons tous à notre maturité d'être Humain, plus ou moins près à éclore à un jour nouveau. Avant l'aube, nous nageons ou pataugeons dans l'épreuve que nous donne à surmonter le monde et ses vautours. Nous l'avons appelée il y a longtemps pour l'occasion d'une grande réussite. Les jeunes ne sont pas des victimes, nous ne sommes pas des victimes, de la technologie ou autre "magie noire" : nous pouvons lever la tête et dire "Assez !". Si tous le monde n'a pas l'intention de le faire pour l'instant c'est parce que l'épreuve n'est pas comprise. Mais tout à une fin, une limite, révélé souvent par la souffrance, l'alarme de note âme, qui a enfin compris qu'elle était "assise sur des clous".
La souffrance aujourd'hui n'est-elle pas partagée par tout un monde qui se sent isolé ? Le lien social tend à disparaître aussi vite que le lien technologique s'accroît. Mais le revers de la médaille que nous montre cette souffance n'est-elle pas l'espoir de voir le lien invisible tissé par nos coeurs, se faire chaque jour plus fort dans l'épreuve ? Peut-être que les liens ne se cassent pas finallement, à un certain niveau le lien est toujours là. Le sentiment d'isolement n'est qu'une illusion exacerbée par la recherche du lien immédiat (qu'encourage notamment internet). Plus nous sommes virtuellement connectés, plus nous sommes seuls. Paradoxalement, si nous acceptons notre solitude, si nous sommes vraiment seuls, sans bruits, sans parasites électroniques, sans faux-amis, si nous entrons en nous pour entendre battre notre coeur, si nous nous centrons dans une méditation, alors plus nous sommes à mêmes de rejoindre un autre état, nous rapprochant du naturel, de nous et des autres, nous rapprochant du Coeur, de l'énergie d'amour où tout est abondance, où tout est lié, où tout se comprend comme un seul être, où tout s'éclaire : une nouvelle teinte apparaît, le faux-ami devient ami, le superficiel se creuse et prend un nouveau sens, le piège n'est plus car il est compris. La toile électronique est un leurre, un piège, ou un cadeau, un outil pour de nouvelles réussite et potentialités.
Seuelement, sans le bébéfice du recul, la toile n'entretient qu'une communication superficielle qui décourage la volonté de développer une communication profonde, subtile, télépathique. La technologie du futur est celle enfouie dans nos cerveaux et au-delà. L'artifice de la technologie est permis seulement comme palliatif à nos manques d'imagination. Les technologies d'aujourd'hui sont autant de béquilles nous donnant l'illusion d'avancer... mais que serions nous sans elles ? Peut-être plus léger ? Plus lourd ? Tomberions nous alors dans l'anarchisme ? Peut-être nous éterniserions nous à approcher d'un mur sans pour autant le percuter ? Tout est affaire de point de vue. Tout dépend des muscles que nous avons entretenus...
Revenir en haut Aller en bas
http://unotristoire.blog4ever.com
soleilamethyste



Féminin
Poissons Singe
Nombre de messages : 26
Date de naissance : 19/03/1956
Age : 61
Localisation : Liège/Belgique
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Mer 02 Avr 2008, 20:43

J'ai parcouru l'article de Ph Van Meerbeeck qui me semble pertinent.
Merci pour la belle intelligence du sujet.

Amitiés,
Josiane.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.autre-rive.net
Aklan



Masculin
Taureau Rat
Nombre de messages : 5
Date de naissance : 12/05/1984
Age : 33
Localisation : nancy
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Mar 13 Mai 2008, 15:11

Oui les jeux en en reseaux detournent de se que l'on trouve dehord, et evidement les joueurs en sont conscient.
Pour se qui est des jeux de rôle sa ne rend pas violent, evidement on peut resortir des trucs du genre "lui a fait sa il jouait a des jeux de roles" mais dans l'imensité de l'humanité on trouve des fous partout lol c'est assé absurde de faire un lien, et si vous dite que c'etait un element declencheur ne pensez vous pas qu'il aurait pu y en avoir des milliers d'autres?
Oui il y a les jeux de role aujourd'hui, a l'ecole les enfants jouent a la guerre, ou est la difference?
L'horreur humaine depasse de loin se que l'on trouve dans les jeux, les jeux ne sont en rien une facon de manipuler l'esprit de quelqu'un, et si vous me dite que si, alors ils ne le sont pas plus que les films, la musique, la presse, l'ecole, l'eglise, ou une simple conversation..
fleur de vie tu dis que cela repulse les etres éveillé, mais se n'est pas un signe d'eveille que de fuire quelque chose
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Mer 27 Aoû 2008, 19:59



Aurore© Clark & Pougnaud Galerie Baudoin Lebon, Paris

" Les archétypes nous permettent d'assumer et de mieux incarner les multiples facettes de notre vie et leurs contradictions. Dans la mesure où nous jouons ces personnages que nous impose la traversée, nous développons des savoir-faire divers qui permettent d'éveiller de nouvelles qualités de notre être. "L'Ame se situe au-delà de ses masques et de ses tenues. Le Théâtre initiatique ne se fait pas seulement pour les spectateurs mais essentiellement pour les artistes, pour ceux qui s'initient au moyen de cette voie... Pour les artistes, c'est "incarner" et "désincarner " leurs personnages qui leur donne conscience et vie de leur permanence au-delà des changements et des circonstances".

extrait de
La traversée héroïque
http://www.acropolis.org/articles/articles-read.aspx?lang=fra&ID=154


" Toute société humaine vit avec ses mythes fondateurs. On peut dire avec Jung que l’inconscient collectif porte en lui cette mémoire de l’humanité qui resurgit sous la forme de mythes dans notre culture. Le mythe présente des relations symboliques qui sont essentielles pour que nous puissions nous situer nous-mêmes dans l’univers.
extrait de
L’imagination et l’imaginaire
http://sergecar.club.fr/cours/imagin1.htm




Je fais un petit cadeau ici à mon fils Sethi ainsi qu à Alexandre grands fans de Tolkien!





Bienvenue sur le site de Tolkiendil, Association Loi 1901 pour la promotion de l'oeuvre de J.R.R. Tolkien.
J.R.R. Tolkien est un auteur britannique du vingtième siècle, devenu une référence du genre imaginaire grâce à son livre Le Seigneur des Anneaux qui faisait suite à Bilbo le Hobbit. Après sa mort, son fils fit publier ses notes décrivant son immense univers dans divers autres ouvrages notamment le Silmarillion.
L'association Tolkiendil vous propose d'explorer cet univers en participant à diverses activités comme l'organisation de rencontre, la participation à des salons, des discussions sur le chat ou le forum, l'annuaire de sites Yrch! ainsi que son site.
Vous pourrez découvrir l'histoire de cet auteur et tout son travail dans la section détaillant sa biographie et sa bibliographie. Vous pourrez aussi savoir où et comment trouver des travaux publiés déjà réalisés sur son oeuvre ou simplement consulter les essais et études que nous publions.
Pour mieux explorer ce monde, vous trouverez une encyclopédie accompagnée d'une chronologie vous permettant de resituer dans le temps tout évènement. De plus, la section Langues vous fera aborder les langues des nombreux peuples.
Savourez les oeuvres artistiques inspirées de l'univers du professeur, aussi bien au niveau des arts graphiques exposés dans la Galerie, que des arts littéraires réunis dans la section Arts. Les sections Divertissements et Téléchargement vous permettront d'apprendre et de partager votre passion notamment en s'amusant.
Découvrez et partagez avec l'Association Tolkiendil, l'immensité de l'oeuvre de J.R.R. Tolkien. Apprenez qui est Aragorn et Arwen, Elrond et Galadriel, Gandalf et Saroumane. Soyez émus par l'histoire Túrin Turambar, soyez charmés par celle de Beren et Lúthien, révoltés par celle de Fëanor. Comprenez la génèse d'un univers magique.

Imaginez cette mythologie comme la vôtre ! Rêvez tout simplement...
Nous vous souhaitons la plus agréable des visites sur ce site.
http://www.tolkiendil.com/index.php

pour rappel

Peter Pan est présenté ici:

http://antahkarana.forumzen.com/partages-recherches-eveil-du-soi-f2/l-illusion-du-miroir-t612.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Mer 24 Sep 2008, 17:50

Michel Cazenave




Samsara

Le plus cinéphile des penseurs français estime que les cinéastes ont remplacé les prêtres et les philosophes, et que le cinéma peut jouer un rôle décisif dans l’évolution humaine, s’il sait remplir la fonction symbolique abandonnée par la modernité. Sa chronique reprend des films de toutes époques.




  • Big Fish ou l’initiation par les contes
  • Mystic River
  • Gangs of New York et les racines américaines
  • Hable con ella
  • Samsara ou le désir fou
  • Time machine
  • Le Seigneur des anneaux
  • Aki Ross ou la cyber-actrice
  • Quand ce sont des femmes, les robots ont une âme
  • Tigre et Dragon
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Sam 01 Nov 2008, 21:08

Cliquez sur l image!



Le jour où la terre s'arrêta (The Day the Earth Stood Still) est un film américain réalisé par Robert Wise, sorti en 1951.

Le remake de ce film culte sortira en France le 10 décembre 2008 avec Keanu Reeves dans le rôle de Klaatu et Scott Derrickson (l'Exorcisme d'Emily Rose) derrière la caméra.

Un mystérieux engin volant à une vitesse incroyable est entré dans l'atmosphère terrestre, parcourant de nombreux continents, et finit par atterrir dans un parc de Washington aux États-Unis.
Un extra-terrestre descend de la soucoupe et demande à rencontrer le chef terrien. Des militaires soupçonneux lui tirent dessus, alors qu'il s'apprête à présenter un cadeau pour le Président. L'extra-terrestre, un être ressemblant trait pour trait aux Terriens, est blessé. Un robot descend alors de la soucoupe et détruit toutes les armes à l'aide d'un rayon.
Klaatu, l'extra-terrestre est quant à lui emmené dans un hôpital pour y être soigné. Vite rétabli, à la stupeur des médecins, il décide d'employer des méthodes plus démonstratives pour montrer sa supériorité et espérer rencontrer les grands responsables de la Terre pour leur transmettre le message dont il est porteur. Pour cela, il va devenir un humain comme les autres et côtoyer les Terriens de plus près.
Sur les conseils d'un professeur, ressemblant à Albert Einstein, dont il est devenu l'ami, il va arrêter toute énergie sur Terre pendant une demi-heure (sauf les hôpitaux, les avions )... Sa démonstration a été convaincante, mais il est maintenant recherché activement par la police et les militaires, qui vont finir par le tuer. Son robot Gort viendra à son secours et lui redonnera la vie, juste à temps pour lui permettre de délivrer son message de paix aux habitants de la Terre, qu'il met en garde contre l'utilisation de la puissance atomique et les risques que la Terre peut faire encourir à l'équilibre précieux de tout l'Univers.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Ven 12 Juin 2009, 09:16

Bonjour,

une page à découvrir trouvée en cherchant de la documentation sur Sir Laurence Gardner
et
La "Lignée du Saint Graal", selon Sir Laurence Gardner.
Sir Laurence Gardner est le biographe officiel de nombreuses familles royales européennes. A partir d'archives officielles et d'archives secrètes, il affirme avoir reconstitué la généalogie historique des "Rois du Graal," à partir d'Adam, en passant par David, Jésus-Christ, les Rois Mérovingiens, le Roi Arthur d'Angleterre, et jusqu'aux Maisons royales européennes. Il aboutit ainsi à la Maison Mérovingienne des Stuart d'Ecosse, véritable héritière, selon lui, du trône d'Angleterre, et de laquelle est issue Diana Spencer. (NDE : Le "Saint Graal" serait la coupe sacrée dans laquelle Jésus aurait versé le vin, lors du dernier repas avec Ses disciples. Le Roi Arthur et ses "Chevaliers de la Table Ronde" avaient consacré leur vie à la quête de ce Saint Graal, censé donner la paix au monde).
Il est clair, dans la pensée Juive, que s'il est "prouvé" qu'une Maison Royale descend du Roi David, elle peut prétendre à voir sortir d'elle le "Messie" tant attendu.
Sir Laurence Gardner tente manifestement de faire passer le message subliminal suivant : "Diana nous a laissé son fils premier-né, un enfant en qui coule pleinement le "sang royal de la lignée messianique."
Son livre laisse aussi paraître les agissements secrets de certaines factions occultes, au sein du gouvernement Britannique et des services secrets de Sa Majesté, dont le but est de créer un nouvel Empire Britannique, qui pourrait "unir le monde dans la paix," tout en mettant en avant une sorte de "Superman Aryen."
Sir Laurence Gardiner ne nous dit pas clairement qui pourrait être ce futur dominateur mondial. Toutefois, les puissances occultes préparent activement la venue d'un jeune Prince charismatique, qui pourrait même incarner le "retour" du légendaire Roi Arthur.
Selon la légende, le Roi Celte Arthur, vaincu par les Anglo-Saxons au VIe siècle, ne serait pas mort, et devrait revenir prendre la tête de son peuple pour le conduire à la victoire, en des temps très fâcheux.
Voir aussi

LE FEU CELESTE
L'OR DES DIEUX


par Sir Laurence Gardner





Le Seigneur des Anneaux
de John Ronald Reuel Tolkien (1892-1973)
ou
L'histoire du monde

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Mar 26 Jan 2010, 09:35

Thursday, January 22, 2009




Mother / Mater / Matter / Matrix... call me Sophie





The Mother of the Matrix
Sophia Stewart speaks;

the writer of the Matrix and the
Terminator states her case, and drops some knowledge...






Elle vient de faire condamner les studios américains à lui verser 2.5 milliards de dollars pour plagiat
Hollywood s’est bien gardé de révéler que derrière les succès planétaires des productions « The Matrix I, II, III » et « Terminator I, II, III » se trouve une femme noire.
Ah ?! Cette africaine-américaine presque anonyme se nomme Sophia Stewart. On croit rêver ! La raison de cet anonymat déplacé ou pour le moins mal placé ?
Les scénaristes et les majors responsables de ces blockbusters mondiaux ont tout simplement « oublié » avec insistance dirons-nous de créditer Sophia Stewart comme auteur des scenarii qui ont inspiré lesdits films.
Tout cela pourrait aisément ressembler à une mauvaise farce, à la différence que l’affaire s’est terminée devant les tribunaux qui ont reconnu l’escroquerie et les escrocs accrocs et donné gain de cause à la femme noire, la set kemet[« femme noire » (langue de l’Afrique pharaonique)].

Reprenons depuis le commencement. Nous sommes au milieu des années 80, et Sophia Stewart envoie une copie d’un manuscrit intitulé « The third eye » (le troisième oeil) aux frères Wachowsky qui voudraient réaliser un film de science-fiction original. L’affaire semble en rester là jusqu’à ce qu’en 1999 comme par enchantement Sophia Stewart déchante lorsqu’elle reconnaît dans « Matrix » des frères Wachowsky des passages du manuscrit qu’elle leur avait envoyé des années auparavant. Cela en termes juridiques clairs se nomme « plagiat », et l’auteur africaine-américaine saisit les tribunaux. Le FBI est requis et des investigations sont menées. La visualisation de la version originale du film (cette version ayant d’ailleurs subi des modifications afin de tenter de masquer l’escroquerie) doublée du témoignage du personnel même de la Warner qui nie aux réalisateurs du film la paternité du scénario original et attestent par ailleurs de l’utilisation fréquente de l’ oeuvre de la femme noire convergent vers la même conclusion sans appel.

Pendant cinq années d’épique bataille juridique la femme noire a seule dû braver la toute-puissance des goliaths de la Warner Bros, producteurs de « Matrix », et ce n’est que le 04 Octobre 2004 que le verdict enfin est tombé : le manuscrit « The third eye » de la femme noire ayant effectivement inspiré les trois films « Matrix » mais également les trois « Terminator », la modique somme de 2,5 milliards de $ devra être versée à Sophia Stewart en dommages et intérêts. L’africaine-américaine en réclamait cinq, les films incriminés ayant rapporté en recettes cumulées près de 2000 milliards de $. Un article Afrikara traitant justement de la kémitisation de Hollywood avait déjà trouvé des couleurs bien africaines à ce « Matrix » : des actions initiées dans le monde invisible qui avaient des répercussions dans le monde matériel ; des rites initiatiques qui entraînent une nouvelle naissance obligatoire de l’initié qui doit accomplir sa mission, etc. Nous pouvons aujourd’hui comprendre pourquoi.

Le projet de base de Sophia Stewart était comme elle a pu le dévoiler afrocentrique. L’idée d’une matrice unique comme conscience-mère de toutes les machines lui est venue de la réalité scientifique de la femme africaine mère de toute l’humanité. Il est intéressant de noter aussi que les personnages clefs du film sont noirs : Morphéus l’initiateur de l’élu, la maître du rêve qui détient les clés du monde invisible ; l’oracle (une femme) maîtresse des mystères qui détient tous les secrets ; l’élu lui-même devait à l’origine être joué par un acteur noir (Will Smith) avant que ce dernier ne décline la proposition. Ce qui renvoie donc à ce schéma central : l’élu de l’humanité, le messie qui sauve les hommes est un Noir. L’homme qui connaît le monde invisible, l’initié par excellence est un Noir. La personne qui détient les réponses ultimes parce que mère de la matrice est une femme noire.

Voilà l’axe afrocentrique du film. L’idée du messie qui vient sauver les humains de la dictature des créations technologiques a été exploitée dans « Terminator ». Le monde doit tout cela à la même géniale matrice qui est bien fille celle-là de cette Afrique déportée en Amérique déclinée US. Un communiqué de presse de l’auteur datant de juin 2004 a laissé entendre que Hollywood ne tenait pas à rendre public le fait que des films si importants, si novateurs et si déterminants pour l’avenir du cinéma mondial ont été conçus en réalité par une femme noire parce que cela changerait l’Histoire. Cela encouragerait tous les enfants noirs à réaliser leurs rêves parce qu’il n’est rien dans ce monde qu’ils ne puissent réaliser, atteindre, accomplir s’ils en ont la volonté et le désir. Autrement dit, le pouvoir, l’intelligence, le génie pour changer le monde ils l’ont, et cela effraie le système qui doit taire cette vérité.

Sophia Stewart dénonce également le silence -qu’elle juge coupable- des institutions sociales et des personnalités africaines-américaines qui auraient dû monter au créneau pour soutenir un combat qui concerne après tout l’ensemble de la communauté.

Singulier aussi qu’une affaire de nature me direz-vous à booster ventes de journaux et taux d’audimat des chaînes TV n’ait miraculeusement pendant cinq années reçu le moindre écho dans la presse où dans votre petit écran. L’auteur en attribue la cause au fait que les studios Warner Bros font partie de l’entité médiatique AOL-Time Warner qui à elle seule contrôle une part énorme des médias outre-atlantique (NY Times, LA Times, Newsweek, Fortune, Sports illustrated, People Magazine, CNN etc,etc.). Dans l’hexagone le même mutisme est adopté par les médias.

Alors, posons-nous la question qu’il est impossible d’éviter de se poser : dans la mesure où l’information que nous recevons est monolithique, formatée, décidée à notre place, dans quelle mesure pouvons-nous toujours prétendre être maîtres de nos opinions et de notre pensée ?
Jusqu’à quel point la notion même de démocratie peut encore être pertinente si une partie si essentielle de notre liberté, à savoir la pensée, nous est ôtée ? En quoi sommes-nous encore sujets ou plutôt en quoi ne sommes-nous pas objets ? Jusqu’à quel point pouvons-nous affirmer avec certitude ne pas être ces machines de « Matrix » ou ces robots de « Terminator » ?


Source: afrikara.com

Sophia Stewart: La Rosa Parks des temps modernes?


Sophia Stewart: une savante censurée
Le quatrième pouvoir n’existe pas. Les déclarations du Directeur adjoint du FBI Mark Felt, alias Gorge Profonde (en anglais, Deep Throat), au sujet de l’Affaire Watergate, ont davantage enfoncé le clou. Pas étonnant donc que le combat de Sophia Stewart n’ait jamais défrayé les chroniques. Surtout lorsque l’on sait que, le Groupe AOL-Time Warner a d’une part la main mise sur les studios Warner Bros, et de l’autre, contrôle les principaux Networks américains: CNN, NY Times, LA Times, Newsweek, Fortune, People Magazine, etc.
Ainsi, Sophia Stewart fut-elle délibérément passée sous silence par la presse outre-Atlantique. Pour cause: le site Haitiwebs fait savoir qu’un communiqué de presse de l’auteure publié en juin 2004 indiquait que "Hollywood ne tenait pas à rendre public le fait que des films si importants, si novateurs et si déterminants pour l’avenir du cinéma mondial ont été conçus en réalité par une femme noire parce que cela changerait l’Histoire. Cela encouragerait tous les enfants noirs à réaliser leurs rêves parce qu’il n’est rien dans ce monde qu’ils ne puissent réaliser, atteindre, accomplir s’ils en ont la volonté et le désir. Autrement dit, le pouvoir, l’intelligence, le génie pour changer le monde ils l’ont, et cela effraie le système qui doit taire cette vérité".
De quoi faire retourner Rosa Parks et Martin Luther. King dans leurs tombes respectives. Pour rappel, le "I have a dream" du célèbre pasteur, lancé le 28 août 1963 sur le Mémorial Lincoln à Washington D.C: "J’ai fait un rêve qu’un jour nos petits enfants pourront vivre dans un pays, où ils ne seront pas jugés pour leur couleur, mais, pour leur personnalité".
Les secrets de Matrix et Terminator
A trois jours de la sortie en salles de Terminator renaissance, nous avons décidé de saluer Sophia Stewart, auteure de "The Third Eye", livre qui a largement inspiré les scénaristes de Matrix (1, 2 et 3) et de Terminator (1, 2 et 3). Nous espérons que l’écrivaine et journaliste recevra les royalties pour ce nouveau volet de Terminator. A savoir: son livre sera incessamment sous peu publié.
Le site Haitiwebs a percé les mystères de l’intrigue du livre de Sophia Stewart, par la mise en évidence de l’axe afro-centrique des films Matrix et Terminator:
"L’idée d’une matrice unique comme conscience-mère de toutes les machines lui est venue de la réalité scientifique de la femme africaine mère de toute l’humanité. Il est intéressant de noter aussi que les personnages clefs du film sont noirs : Morphéus l’initiateur de l’élu, le maître du rêve qui détient les clés du monde invisible ; l’oracle (une femme) maîtresse des mystères qui détient tous les secrets ; l’élu lui-même devait à l’origine être joué par un acteur noir (Will Smith) avant que ce dernier ne décline la proposition. Ce qui renvoie donc à ce schéma central : l’élu de l’humanité, le messie qui sauve les hommes est un Noir. L’homme qui connaît le monde invisible, l’initié par excellence est un Noir. La personne qui détient les réponses ultimes parce que mère de la matrice est une femme noire. L’idée du messie qui vient sauver les humains de la dictature des créations technologiques a été exploitée dans Terminator".
Tout est dit. Désormais, personne ne pourra dire qu’il n’était pas au courant. L’Affaire Sophia Stewart, bien que regrettable, nous permet au moins d’apprécier à sa juste valeur l’élection de Barack Obama au poste de président des Etats-Unis. Car, à l’instar du démocrate, Sophia Stewart est une publicité humaine de l’élitisme de la communauté afro-américaine. Il s’agit, en outre, de deux modèles qui feront des émules. Tout porte à croire que, en ce moment même, d’autres Barack Obama et Sophia Stewart sont en train de se former dans les prestigieuses universités américaines.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Athena

avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 192
Date de naissance : 26/01/1973
Age : 44
Localisation : Rhône-alpes
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Mar 26 Jan 2010, 22:06


"J’aimerais libérer ton esprit, Neo, mais je ne peux que te montrer la porte, c’est à toi qu’il appartient de la franchir…"
Revenir en haut Aller en bas
http://espritderencontrer-a.forumactif.com/index.htm
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Sam 20 Fév 2010, 16:08



« Avatar »






le film qui vient du futur

3 heures de magie!
Magnifique!

[url=http://www.avatar-lefilm.com/]http://www.avatar-lefilm.com/[/url]




Que diriez-vous d'un petit saut dans le futur. Notre futur, pas trop lointain, qui plus est ? Nous sommes en 2154. Jake Sully (Sam Worthington) est envoyé sur Pandora, une lune du système Alpha du Centaure, sur laquelle l'homme (on a presque envie de dire l'Amérique) a établi une base.
S'y activent des scientifiques, le représentant d'un conglomérat industriel et des militaires. Les premiers, sous la direction du docteur Augustine (Sigourney Weaver), ont conçu une technologie permettant d'animer, via une sorte de communication télépathique, des « avatars ». Ces derniers sont le résultat d'un croisement entre gènes humains et gènes de Na'vis, les habitants de Pandora, liés symbiotiquement à leur biotope. Grâce à ces avatars, les colons peuvent ainsi vivre en immersion dans une tribu Na'vi sans craindre l'environnement létal… Pour Jake, l'expérience dépasse ses rêves : lui qui a perdu l'usage de ses jambes renaît à l'intérieur d'un nouveau corps. Le hic, c'est que le sous-sol du satellite recèle un minerai ultraprécieux excitant les convoitises.
Une chose est sûre : le budget d'Avatar, estimé à 500 millions de dollars, n'est passé ni dans le récit ni dans le scénario. James Cameron s'inscrit plutôt dans la continuité de grands classiques, à commencer par Pocahontas. Pour le choc des cultures, comme on l'a déjà dit. Le Peter Jackson de King Kong n'est pas très loin non plus (et pas seulement parce que ses comparses de Weta ont collaboré au film). Pas plus que le Seigneur des anneaux, Jurassic park, ni même les films précédents de Cameron qui ne renie rien de sa passion pour la science-fiction d'il y a 30, 40 voire 50 ans.
Mais on sait l'homme habile quand il s'agit de raconter, de mélanger philosophie et écologie, scènes d'action à couper le souffle, aventure, space opera à la Star Wars, mangas, rythme et séquences plus contemplatives. Sans oublier des allusions claires à l'actualité, tel ce personnage déclarant qu'il s'agit de combattre la terreur par la terreur. Avatar, ce sont des montagnes suspendues dans le vide, des jungles phosphorescentes, des aliens qui ont conservé une sagesse que nous avons probablement perdue, du matériel militaire juste pas trop futuriste pour qu'on y croie vraiment. Des combats entre monstres sortis de vos pires cauchemars et un mystérieux pouvoir capable de régénérer les corps. Un univers cohérent dans lequel on n'a pas de mal à se laisser aspirer.
Ce spectacle total, découvert hier lors d'une vision de presse ultrasécurisée, c'est également un pas de plus vers ce à quoi pourrait bien ressembler le cinéma du futur. Ici, la « motion capture » chère à Robert Zemeckis restitue encore mieux le jeu des acteurs. Les images live et le virtuel (dans une proportion de 40/60, dixit le réalisateur) se mélangent si intimement qu'on se dit qu'un jour, il sera bel et bien parfait et indétectable. Sous leur peau bleue et leurs zébrures, les Na'vis font des personnages en 3D auxquels on croit aussi. Un résultat atteint par James Cameron et ses magiciens au bout de quinze ans de boulot et d'évolution technologique.
Que dire, au fait, de la 3D elle-même ? Comme d'autres, Cameron a utilisé le procédé pour créer de la profondeur et non s'amuser avec le jaillissement. S'il n'est au final pas inconfortable pour l'œil, un temps d'adaptation est cependant nécessaire car, jusqu'ici, c'est aux films d'animation que le spectateur a eu le temps de se faire. Créer du relief avec des acteurs en chair et en os, du live et des décors solides devait être une autre de ces étapes à franchir sur la route du film de demain. Il aura fallu la ténacité de l'auteur d'Avatar pour s'y avancer de manière crédible.


Les religions et les mythes dans Avatar:



Sur Pandora, James Cameron s'inspire du néo-chamanisme



Si Avatar est un spectacle à ne pas manquer sur le plan technique et cinématographique, James Cameron, en cette période de questions environnementales et alors que le sommet de Copenhague vient de se clore, marqué par l'absence de décisions fermes des grandes puissances mondiales, nous offre une longue apologie d'une planète lointaine, Pandora, où le peuple des Nav'i est en communion profonde avec la Nature élevée au rang de divinité.
<H3 class=dynamic>Le mythe du bon sauvage ? La nature et l'environnement vénérés par les Nav'i sur Pandora</H3>
Le peuple vivant sur Pandora est "bon", face à une technologie "méchante" (ce qui est une curieuse et paradoxale méthode pour Cameron de faire l'apologie de la Nature face à la technologie, puisque son film est justement une merveille technologique ayant coûté plus de 400 millions de dollars).
Mais dans la vague de "Danse avec les loups", les peuples "premiers", serait-on tenté de dire, qui résident sur Pandora sont bons. Il est vrai que l'on n'a pas attendu James Cameron pour le mythe du bon sauvage, mais il est intéressant de noter que dans ce blockbuster, Cameron sait parler à l'inconscient collectif mondial : écoutez la sagesse de peuples premiers.
Ce leitmotiv revient sans cesse dans le film, où le peuple des Nav'i emprunte coutumes, aspects et rites religieux à de nombreux peuples : influences Masaï, sud-américaines, africaines ou orientales et indiennes, la religion des Nav'i mêle certains aspects de rites spirituels qui reviennent en force actuellement, avec des rituels de passage et d'initiation pour devenir membre du clan que l'on retrouve également dans différentes traditions.
<H3 class=dynamic>Eywa : la Toute-Mère et le mythe de la femme divine, la Mère évoquée également par Paulo Coehlo</H3>
La reprise du mythe de la Mère n'est pas nouvelle dans le monde culturel : déjà en 2007, Paulo Coehlo avait repris ce mythe pour tisser la trame de son roman "La sorcière de Portobello". Religion naturelle, culte de la nature et syncrétisme que l'on retrouve aussi dans la Wicca, également nommée "Ancienne religion" par ses adeptes.





22 déc. 2009 Emilie Pécheul

Reprenons la Terre!
Une recension d'Avatar

John Lash

Traduction de Dominique Guillet




En tant qu’auteur d’un site qui se consacre à enseigner l’histoire de la Terre, du point de vue de la Terre, je suis heureux de déclarer qu’Avatar est le premier chef d’oeuvre d’un nouveau genre, à savoir d'une science-fiction Gaïenne, Gi-Fi. Pour une fois, Hollywood nous a gratifiés d’un film épique qui reflète les merveilles et la magie de notre monde, plutôt que le leurre d’autres mondes dans des univers lointains. On peut considérer Pandora, la planète exotique sur laquelle l’histoire se déploie, comme un monde parallèle au nôtre. Ecologiquement, c’est un univers de biodiversité spectaculaire et d’invention naturelle quasi magique, comme le nôtre. Métaphoriquement, c’est la Terre perçue comme la scène d’une bataille entre les peuples Indigènes et les prédateurs du complexe militaro-industriel. Mythiquement et esthétiquement, ce film se positionne à des années-lumière de la “Trilogie Matrix”, de “Rencontres de la quatrième dimension” et de “StarWars”: Avatar nous offre une éco-parabole, une éco-allégorie, qui puisse nous guider en ce 21 e siècle. C’est le prologue de la reconnaissance popularisée de la Déesse de Sagesse et de son histoire, de la vision Sophianique des Mystères.

"Ce qui est ici est là-bas, ce qui n’est pas ici n’est nulle part”, selon un aphorisme Tantrique. Avatar dépeint un monde étranger, Pandora, mais ce monde étranger évoque clairement la Terre dans la splendeur originelle de sa beauté Edénique. Le scénario conte l’histoire d’un peuple Indigène qui triomphe de la violence et de l’avidité qui menacent de transformer leur paradis natif en un lieu de dévastation. Cela ne nous rappelle-t-il pas quelque chose?






John Lash

Andalousie, le 3 février 2010.


suite


[url=http://www.liberterre.fr/metahistoire/mythe-vivant/avatar.html]http://www.liberterre.fr/metahistoire/mythe-vivant/avatar.html[/url]





revisiter aussi ces sujets


Dernière édition par AMBRE le Lun 22 Fév 2010, 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Sam 20 Fév 2010, 17:26

Citation :
Le scénario conte l’histoire d’un peuple Indigène qui triomphe
de la violence et de l’avidité qui menacent de transformer leur paradis
natif en un lieu de dévastation. Cela ne nous rappelle-t-il pas quelque
chose?
Non, ce n'est pas le peuple Na'vi triomphe pas de la violence et de l'avidité des humains, ou alors, nous n'avons pas vu le même film. Le peuple Na'vi est au contraire malmené et pourchassé par les forces des envahisseurs. Les Na'vi ne doivent leur salut qu'a un retournement de la situation. Grâce à l'action d'un traitre. Jake Sully entre en contact avec Ewya la divinité de Pandora et la persuade d'intervenir. Toutes les forces de la nature se retournent alors contre les envahisseurs humains qui ploient sous le nombre. Ainsi les susceptibilités des militaires sont préservées. La qualité de leurs armes ne sont pas remises en cause. Par contre il est clair que leur combat n'était pas juste et c'est pour cela qu'ils ont perdu. Par la justice immanente.


Citation :
Le film de Cameron a recours à ce thème mais avec une variante
fondamentale: l'addition d'une héroïne, Neytiri, qui permet au héros,
Jake Sully, d'accomplir sa mission
Non, Jake SULLY n'accompli pas sa mission. En tout cas pas celle que lui a confié le colonel puisqu'il se retourne contre son propre camp. C'est donc un traitre à sa race ou à son espèce d'humains saccageurs et dominateurs. C'est ainsi que le message subliminal de ce film incite les spectateurs à se révolter contre leurs propres sociétés avides qui saccagent la planète.
En revanche, Jake Sully s'improvise comme chef de la révolte Na'vi. La question se pose alors. Accepte-t-il cette nouvelle responsabilité par conviction personnelle pour préserver un monde sublime de symbiose shamanique ou simplement parce qu'il tombe amoureux de la princesse Neytiri? Ce serait dommage de réduire ce scénario à une simple histoire de quéquette. Non ?
Pour moi le doute subsiste. Et cela n'est pas clairement déterminé dans le film. La confusion est même entretenue puisque le comportement de Jake change après s'être accouplé avec la princesse Na'vi.


Citation :
Avatar décrit une race Indigène de shamans
chasseurs-cueilleurs, les Na’vi à la peau bleue. Ce peuple natif vit en
profonde symbiose avec l’écologie de son habitat sur une planète
appelée Pandora - le nom d’une déesse Grecque, la source de tous les
dons (en grec ancien / Pandra, “tous les dons”). Cameron présente, avec
Pandora, une métaphore cinématographique de la Terre Mère, ainsi que
les Terriens d’antan l’appelaient avec charme. L'animisme, le paradigme
collectif le plus ancien qui soit connu de notre espèce, affirme que
cette planète, qui donne tout ce qui est nécessaire à la vie, n’est pas
un globe matériel inconscient et stupide. Elle est intelligente,
auto-poétique et elle interagit (elle est connectée de façon intime)
avec les créatures dans son atmosphère, tant humaines que non-humaines.
La moderne Théorie Gaïa affirme, de même, que la biosphère de la Terre
s'auto-régule par des boucles de rétro-actions permanentes.

La Terre ne s'auto-régule pas toujours. Si les paysages de France (et de Belgique) sont si beau et si agréables à pratiquer, c'est parce que des générations de forestiers et de paysans ont travaillé à les modeler et à les organiser.
Quand une forêt est abandonnée à son sort, on s'aperçoit vite qu'elle en devient impénétrables de ronces et de broussailles et de ce fait rapidement fragile aux incendies. C'est ce qui arrive tous les ans dans le maquis chaque été avec la diminution dramatique des ouvriers forestiers par la carence budgétaire de l'État.
Les dégâts écologiques qui surviennent en ce moment un peu partout sur notre planète provient uniquement la surexploitation de ses ressources causée à la fois par une régression des mentalités devenues avides de profits mais aussi un effet de croissance démographique qui confine maintenant à un phénomène de surpopulation, la Terre n'étant plus assez grande pour nourrir tout le monde.
En filigrane c'est le thème du film. Les humains envahissent une planète exotique parce que sur leur planète d'origine, les minerais manquent.
La surpopulation est notre seul fléau et pourtant personne n'en parle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
mireilleg

avatar

Féminin
Scorpion Tigre
Nombre de messages : 170
Date de naissance : 01/11/1962
Age : 54
Localisation : TOULOUSE FRANCE
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Lun 22 Fév 2010, 13:07

kernoa ...te premieères lignes sont celles d'une analyse analytique! dans un conte allégorique ...sache que le fameux traitre est , dans une autre dimension...déjà un Nav'I mais qu'il doit renaitre à lui même.....

quand à la libération...elle vient de cella qui dès le début crée le projet et ses buts n'ont ete jamais traitre....c'est la femme qui mène le projet pour préserver dès le départ la nature et elle est très en colère dès que le traitre arrive pour travailler à son ^projet...

note qu'à sa mort elle rit en disant que son être véritable...l'être bleu en elle existe déjà et et bien réel...même si elle décède.....c'est sa découverte...

note que le gros méchant parternaliste général est tué par la lance de la femme bleue qui a rétrouv"é:
1) la panthère noire en elle
2) l'arc de son père....

note que le dragon n'est pas vraiment exterieur...c'est le pouvoir aparement indomptable qui se fait reconnaitre commet?? ( question du héros: comment je vais reconnaitre mon dragon??? réponse de sa compagne bleue: facile c'est celui qui va tenter de te détruire)
c'est donc ni plus n moins l'allègorie du serpent d'airain qui devient serpent d'or.....

comment le general meurt??? ben il recoit deux coups de la part de la femme compagne( épouse au final) bleue...l'un dans le plexus et l'un dans le coeur.....

allegorie: le general etait un autre lui même à ce traitre...à celui qui pue tellement que quand il arrive clonné sur pandor les bleus ont envie de vomir ( j'adore le jeu des acteurs!...car nos odeurs changent quand nous retrouvons notre unité.....)

.moi j'ai découvert que mon amoureuix est d'une famille de noirs qui portait une queue de tresses longues derrière le tête...et que leur lien avec l'immanent et le transcendant etait pur.....

quant à l'allègorie des enracinements avec la queue et à l'unification avec les cheveux et le dragon....pffff...c'est plus que du réalisme: cela parle de nos chakras qui renaissent dans notre éveil à tout ce qui est, eveil qui a exigé que nous decsndions au risque de nous perdre avant de naitre à la conscience de ce qui est



.....que dire de plus?????
allez bybye..
Revenir en haut Aller en bas
http://assdaham.home-forums.com/index.htm
mireilleg

avatar

Féminin
Scorpion Tigre
Nombre de messages : 170
Date de naissance : 01/11/1962
Age : 54
Localisation : TOULOUSE FRANCE
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Lun 22 Fév 2010, 21:06

AMBRE je viens de lire la fin de larticle sur Sophia Stewart ....
les premiers extraits ont des liens mais pas le dernier qui est immonde...vraiment encore de la ^projection pleine de jegements arbitraires et donc fanatiques mine de rien!!!

Citation :
Tout est dit. Désormais, personne ne pourra dire qu’il n’était pas au
courant. L’Affaire Sophia Stewart, bien que regrettable, nous permet au
moins d’apprécier à sa juste valeur l’élection de Barack Obama au poste
de président des Etats-Unis. Car, à l’instar du démocrate, Sophia
Stewart est une publicité humaine de l’élitisme de la communauté
afro-américaine. Il s’agit, en outre, de deux modèles qui feront des
émules. Tout porte à croire que, en ce moment même, d’autres Barack
Obama et Sophia Stewart sont en train de se former dans les
prestigieuses universités américaines.
je veux le lien pour dire de mes nouvelles à ce gars...il est ici???


Ambre tu m'a déjà vue ecrire quand je suis encolère??? c'est rare mais.....je fulmige fort...comment veux tu que je débatte sans perdre patience devant des démos aussi insidieusement séparatistes, qui jugent tout à l'avance depuis la nationalité de quelqu'un!!!!

j'ai jamais nié les manipulations des féodalités de très gros nantis qui veulent tout s'approprier...
mais on dirait l'écriture d'un théoricien du complot qui dessert son rôle en faisant le lit de jugements tous prêts: ils croient dénoncer les illuminatis en se montrant encore plus bornés et plus fanatiques que les sionistes les plus bornés ( et franchement je croyais ^pas que cétait possible.....mais quand l'intellect devient syncrétique ! si c'est super Joel tu le saluera de ma part...je vomis toutes ses démonstrations sur le peuple iranien ( selon lui ce peuple de révoltés n'est que des idiots manipulés par l'amerique et qui ne devrianet pas , selon son analyse pour lui même....se révolter contre leur pseudo tolerant dictateur religieux)
qui est ignare et elitiste???

désolée...tu peux essayer de m'apaiser ??? ........mais là je "craque"!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://assdaham.home-forums.com/index.htm
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Mar 23 Fév 2010, 08:33

Salut Mimi,
l article est mentionné ici;
juste un clic:

Sophia Stewart: La Rosa Parks des temps modernes?


Sophia Stewart: une savante censurée


Citation :
Ambre tu m'a déjà vue ecrire quand je suis encolère??? c'est rare mais.....je fulmige fort...comment veux tu que je débatte sans perdre patience devant des démos aussi insidieusement séparatistes, qui jugent tout à l'avance depuis la nationalité de quelqu'un!!!!

Bien , pour ma part, c est pas le cas???
je comprend pas trop pourquoi tu fulmines??
J ai posté ce texte pour justement dénoncer l inverse que ce que tu sembles avoir compris...rien que le titre est évocateur, non?La comparée à Rosa Parks, n est il pas un hommage...


Citation :
si c'est super Joel tu le saluera de ma part...je vomis toutes ses démonstrations sur le peuple iranien ( selon lui ce peuple de révoltés n'est que des idiots manipulés par l'amerique et qui ne devrianet pas , selon son analyse pour lui même....se révolter contre leur pseudo tolerant dictateur religieux)
qui est ignare et elitiste???

Super Joël, comme tu le nommes, est il Joël Silver???
Si oui, je ne connais pas ses positions.

Maintenant , pour discernement gardé , j ai fais d autres recherches après avoir lu qu elle avait en fait été déboutée lors de du proces , et qu elle reconnait avoir menti et avoir été manipulée par ses avocats, mais celà on en parle plus.

Je croie aussi que le fait d insister que l auteur de "matrix est une femme noire" est de la manipulation afin de créer une polémique justement, or il commence son article avec ces mots:

A trois jours de la sortie en salles de Terminator renaissance, nous avons décidé de saluer Sophia Stewart

Citation :
désolée...tu peux essayer de m'apaiser ??? ........mais là je "craque"!!!!!!!

Tu sais mon affinité avec le peuple noir, et mon interêt particulier pour la gnose iranienne, alors, oui j espère que tu vas t appaiser!
Ces deux posts , dans "élargir son horizon" en témoignent largement!

Post-it:
DES PHARAONS ET DES REINES



[ Aller à la page: 1, 2, 3]


Post-it:
LE LIEN ORIENT-OCCIDENT



[ Aller à la page: 1, 2]

Nous ne sommes pas dans le secret de ces dieux , et nous ne connaissons pas les tenants et aboutissants de cette fable , chère mimi!
Matrix version Pascale Nubret


Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
mireilleg

avatar

Féminin
Scorpion Tigre
Nombre de messages : 170
Date de naissance : 01/11/1962
Age : 54
Localisation : TOULOUSE FRANCE
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Mar 23 Fév 2010, 11:19

Citation :
Sophia
Stewart est une publicité humaine de l’élitisme de la communauté
afro-américaine.
Citation :

La reprise du mythe
de la Mère n'est pas nouvelle dans le monde culturel : déjà en 2007,
Paulo Coehlo avait repris ce mythe pour tisser la trame de son roman
"La sorcière de Portobello". Religion naturelle, culte de la nature et
syncrétisme que l'on retrouve aussi dans la Wicca, également nommée
"Ancienne religion" par ses adeptes.


si avec des avis si déifférents, on n'est pas obligés de ré&fléchir!!!

j'ai cru à un zapping et que tu le faisais expres je t'explique mieux en dessous!



Dernière édition par mireilleg le Mar 23 Fév 2010, 12:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://assdaham.home-forums.com/index.htm
mireilleg

avatar

Féminin
Scorpion Tigre
Nombre de messages : 170
Date de naissance : 01/11/1962
Age : 54
Localisation : TOULOUSE FRANCE
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Mar 23 Fév 2010, 11:25

le texte que tu avais mis était si beau que je l'ai fait tourner hier soir......à deux amis
africains!!!!hier soir....en leur disant qu'ils aimeraient...et je les ai invités à vous rejoindre sur ce forum...Donc j'avais bien compris tes idées..( 2 afro, , tchad et mauritanie...), mon ami d'une ethnie descendant du manden m'en a reparlé ce matin me demandant des infos.....il était très interessé!!!

Ambre, je t'ai interpellée
nominativement...pour m'excuser d'avance de ma spontanétité...pas pour te remettre en
cause.
...( diantre ça m'est jamais arrivé , au plus profond de moi même , de te remettre en cause....et tu sais bien pourquoi)

comme souvent je dis non c'est dans la spontanéïté , je ne me prends
pas au serieux : je sais que tu mets souvent des avis différents pour
qu'on reflechisse sans se creper le chignon entre nous!....

voilà...je repositionne le pourquoi de ma réaction..
"obama plus elite


oui...pour le texte, juste à la fin j'y croyais même pas, que les mots "elite, obama" soient accollès dans un sens positif....c'est si nouveau...!!!

surtout face à tout ce qui se lit sur Agora vox et dans le milieu du nouvel âge!!!

j'ai pas honte d'avoir dit merde à côté....pas grave! y a de quoi quand on est suronformés!!!! mieux vaut s'expliquer...on finit bien par conprendre!!!

"
j'ai pensé à une extrait issu du milieu new age anti complot, et accollé à l'autre texte avec oubli de ref pour ce dernier paragraphe ( j'avais parlé que du dernier paragraphe pour les ref...??)


j'ai l'air hors sujet mais ceux qui connaissent la problematique des observateurs du nouvel âge savent que ça part dans tous les sens et que certains cherchent des poux à tout ce qui est nouveau!

d'ou mon texte sur les trois vagues et les rôles des âmes car je leur jette même pas la pierre à ces anti tout: anti alice bailey, anti sagesse anciene, anti tout ce qui n'est pas occidental etc....je les crois en plein eveil mais immaturs...ni plus ni moins!

je vais remettre ce texte sur les trois vagues allieurs car j'avais pas lu ta page 3 et ta réponse!!!

bises..;et sorry pour l'effet chaud froid...( c'est la faute à OBama)
Revenir en haut Aller en bas
http://assdaham.home-forums.com/index.htm
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Mar 23 Fév 2010, 12:40

Titre de ce post:

Fiction romanesque et réalités spirituelles



...sourire...

Tu sais en te lisant , j ai eu envie d écrire ceci qui m est pourtant intime:
c est comme si MOI je revendiquais le scénario du script d AVATAR!
Et oui, étrange n est ce pas...

J ai écrit ceci à l ouverture du forum(mai 2007), le film n existait pas encore:

</SPAN>

Citation:
"c est l histoire d une petite fille qui se nomme Thalia!
Elle parcours les galaxies depuisl âge de 4 ans;
elle nage dans la terre,
marche dans l eau,
vole dans le feu des entrailles de Gaia
et se déplace dans l univers à dos d oiseaux gigantesques.
Son corps lui fait mal quand elle revient de ces voyages fantastiques!
Et pourtant toutes les nuits depuis 40 ans on l appelle!
Elle a vu la planète aux deux lunes,elle a vu le chaos de la terre,elle a vu les cratères cracher le souffre,elle a vu l onde qui détruit et s evertue toutes les nuits dans les bruits sourds de son lit à transmuter l Ombre en Ambre de vie"


et il y a aussi finalement presque tous les sujet du forums qui peuvent accréditer que je vis "ce film" , telles mes visions d Etres Bleus de plus de trois mètres:





AMBRE a écrit:

Si je vous dis que j ai vu de grands étres bleus" qui mesuraient plus de trois mètres dans une grand rue à Namur il y a quelques années et que les gens leur passaient au travers sans les voir alors que moi j étais pétrifié sur place!
Une expérience de quelques secondes, inoubliable!
Leur énergie était magnifique et d un rayonement indéfinisable!
Une sorte d êtres évanescents, sans consistence définie et poutant une présence plus qu éthérée...

ma fascination pour le Sphinx

ceci aussi en 2007 sur ONCT lors d une discution avec Deepfield

voilà le site d où j ai pris cette photo...Deepfield tu as vu juste...c est ça..(
[url=http://www.enterpris....com/catbox.htm]http://www.enterpris....com/catbox.htm[/url] )







et en lisant un témoignage /canalisation de Luce et Loriel ,je me suis souvenue que celà n était pas la première fois que moi aussi j avais vu ces visages" léoniens"


Bien d autres expériences et symboles qui resurgissent dans ma conscience... tel le film "Matrix" où des tas" d images " m étaient parvenues sans jamais rien avoir lu/vu sur ce thème avant que mon fils Sethi m emmène voir ce film!

...et Dominique Caillet avec qui je n ai communiqué auparavant qui m envoie le texte de John Lash pour le partager...

La gnose, le chamanisme, la Sophia, Gaia...que des synchros bien certainement..nous sommes TOUS connecté à la Source!
t Ambrasse

Nb: VOS témoignage sont les bienvenus!

ps: discution sur ONCT

et extrait ,

"Malgré des négociations suivies entre le Conseil Galactique Interstellaire et les Dracos, il apparut que ces derniers n'avaient aucune intention de relâcher leur contrôle sur la planète ou sur les créatures qui y étaient implantées. Une race d'un des Mondes de Étoiles connue comme le peuple Lion fut appelée à la rescousse pour transformer l'environnement de la Terre et la débarrasser des dinosaures. Le rocher d'Uluru fut donc dirigé vers la planète par le Peuple Lion qui déclencha ainsi les forces cataclysmiques mettant fin à l'Âge des dinosaures. Uluru qui, à son arrivée, était enveloppé de glace, avait une seconde mission consistant à apporter dans son enveloppe des éléments génétiques qui permettraient la naissance d'êtres velus au sang chaud. "
Extrait de « Contact avec les Pléiadiens » edition Hélios

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
mireilleg

avatar

Féminin
Scorpion Tigre
Nombre de messages : 170
Date de naissance : 01/11/1962
Age : 54
Localisation : TOULOUSE FRANCE
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Mer 24 Fév 2010, 17:55

je me rend compte en lisant Ambre et Kernoa que vous prenez du temps et du soin pour vos
réponses...et qu'en répondant vite ce que j'écris peut prêter à confusion....


Kernoa quand je dis que ton début est une analyse analytique ...j'ai écrit cela pour donner un point de vue de lecture plus symbolique…


Certes on peut voir, comme tu l’as fait au début, deux
groupes…les bons contre les méchants …etc…


De plus y a des gens qui vont le lire ainsi et rester tous
contents….sans essayer comme toi de le confronter à la pratique pour en voir les contradictions


Ça dénote quand même une attitude attentive que d’essayer de
mettre en pratique des valeurs plutôt que de rester dans une contemplation
inactive



disons que je parle de symbolique car j'ai l'habitude de lire les réves et les
contes de façon psychologique ...et l'inconscient utilise ce langage là : les
symboles et au fond chaque personnage, souvent , représente un aspect du même être...
( cf psychologie des contes de fée...Etc.)




je crois que la réponse est ni dans la démission..ni dans le contrôle de la
nature ...ni dans la dé-responsabilisation...ni dans le fait de ne pas laisser
de poumons totalement sauvages sans l'homme sur de vastes territoires gérés
dans un écosytème tout à fait suffisant....( certaines forêts n'ont pas besoin
de l'homme pour s'auto réguler...les sangliers labourent...les faons mangent très
vite les ronces si il y en a trop… ..etc...)


mais ceux qui bossent vraiment ont
une responsabilité cruciale et gèrent en collaboration avec les êtres de
la nature
( cf le travail de celui qui bosse avec la gouvernement péruvien : l’homme qui
parlait aux plantes, ou les jardins de Findhorn qui témoignent depuis dejà de longues décennies d’un partenariat
avec d’autres règnes….etc.)





je pense qu’on devrait créer un sondage….je vais y reflechir ( je suis
lente !) …au sujet du rôle de l’homme face à la nature ….
Revenir en haut Aller en bas
http://assdaham.home-forums.com/index.htm
mireilleg

avatar

Féminin
Scorpion Tigre
Nombre de messages : 170
Date de naissance : 01/11/1962
Age : 54
Localisation : TOULOUSE FRANCE
Date d'inscription : 21/06/2007

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Ven 26 Fév 2010, 13:06










Les habitant-e-s de Bil'in, ce petit village de Palestine qui résiste de façon non-violente à la construction du mur de la honte ont trouvé le moyen d'attirer l'attention: ils ont refait Avatar dans leur manif de la fin de semaine dernière


lien des videos et articles:


http://www.wikio.fr/video/2771192






Revenir en haut Aller en bas
http://assdaham.home-forums.com/index.htm
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Ven 26 Fév 2010, 16:36

Salut Mireilleq.

Je te remercie pour tes compliments. Je prends beaucoup plus de soins dans la réflexion et dans la compréhension de la Vie plus que dans la rédaction de mes textes. Et puis je suis souvent dérangé quand j'écris des messages et parfois je poste sans corriger, comme la dernière fois.
Je crois me souvenir qu'une fois Marie m'avait analysé et constaté que chez moi la Tête prévalait sur le Coeur. Elle n'a pas tord encore que je sois très sentimental. Et l'expérience venant, pour compléter mon analyse, je vais me permettre de faire un peu de sexisme. Il me semble que les cerveaux masculins fonctionnent plus dans le rationnel à long terme et les cerveaux féminins tranchent en ne considérant la finalité pratique et immédiate des choses. Toutefois je ne présenterais pas cette proposition comme une conclusion définitive.
tu écris
Citation :
kernoa ...te premières lignes sont celles d'une analyse analytique!
dans un conte allégorique ...sache que le fameux traitre est , dans une
autre dimension...déjà un Nav'I mais qu'il doit renaitre à lui même.....
J'avoue que je suis incapable de répondre à une pareille assertion. Ce que j'espère pourtant par dessus tout, c'est de ne pas être actuellement un "traitre" dans une autre dimension. Moi qui ai axé mon existence sur la recherche de la Vérité, je n'en serais pas du tout heureux.Tu proposes par ton intervention, non pas une lecture rationnelle d'une fiction romanesque, mais une interprétation personnelle à partir d'un vécu différent bénéficiant soit de connaissances particulières soit d'accès à d'autres dimensions que je ne possède hélas pas.
J'aurais préféré que James CAMERON ne mélange pas le romanesque, le sexe avec la désobéissance d'un soldat à un ordre hiérarchique.
Je voudrais ajouter en outre, en référence à la description que fait Cameron de Pandora et du peuple Na'vi, que le rêve persistant de pouvoir recréer le paradis sur cette Terre procède d'un "caractère inné" de l'humanité. Vouloir vivre en symbiose avec Gaïa serait une dramatique erreur, car de ce fait les humains alors se plongeraient dans la torpeur du bonheur et leurs parcours évolutifs seraient bloqués.
Là encore je vais certainement te faire hurler (et vous tous), mais si le génocide des amérindiens Hopis par les immigrés blancs criminels, avides, cupides tueurs et saccageurs , a pu se réaliser, c'est parce que leur évolution était arrivé à la fin d'un cycle et qu' en vivant en symbiose shamanique avec la Terre, ils n'évoluaient plus.
Ceci étant il est clair que l'humanité présente se trouve confrontée à un énorme problème écologique mainte fois évoqué dans ce forum et on ne va pas y revenir.
Il m'apparait également qu'une partie de l'espèce humaine est arrivée à la fin d'un cycle d'évolution et qu'elle va bientôt disparaître. Les peuples évolués tolérants et humanistes et laïcs disparaissent toujours en premier, vaincus par les populations guerrières et moins humanistes. C'est la loi du genre.
A moins que, à l'instar de la fiction de James CAMERON, notre Mère la Terre viennent à son secours.
Mais personne ne va croire à ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Jeu 18 Mar 2010, 20:03

Akkasha ou le chemin de la véritable initiation magique...
[center]





Citation :
Au départ, la mémoire, telle que nous la connaissons ou croyons la connaître, ne devait même pas nous servir personnellement mais être « stockée » ceci afin de servir des générations futures et l’univers en général. La version originale de l’homme est encore plus unifiante et collective que ne le sont nos fourmis, sur Terre, et Dieu sait si elles sont orientées collectivité, et non individualité ! Nous devions bosser « pour le cosmos » et le contenu de notre mémoire « individuelle » devait servir uniquement à diversifier les options et
choix à partir d’un même sujet.
Comprendre ainsi : « Si plusieurs hommes expérimentent la même chose mais réagissent différemment, cela va enrichir plus encore la Soi-Conscience universelle. »
En ce sens, nous sommes tous des missionnés, car étant des « bibliothèques ambulantes », nous avons la charge non pas d’une mémoire morte et orientée vers le passé (comme c’est actuellement le cas à cause de notre comportement) mais d’un savoir intemporel qui permet déjà et permettra à d’autres, « plus tard » (pas de temps, dans le cosmos, n’est-ce pas ^^) de vivre plus pleinement certaines expériences en fonction de celles déjà vécues.


Si nous avions LE BON ÉTAT D’ESPRIT, c’est à dire si nous acceptions dès aujourd’hui, de DÉDIER nos expériences enregistrées dans nos cellules (qui sont reliées à l’Akasha Cosmique, aux fameuses « annales akashiques », comme considéré plus loin) à l’Intelligence Infinie du Cosmos, alors notre vie toute entière s’en trouverait « Bénie » et nous aurions VRAIMENT l’impression de… Servir à quelque chose !
Voilà de quoi méditer pour tous ceux et celles qui se plaignent toujours de ne pas être « important », d’avoir une vie « creuse » et de ne servir à rien ou à personne

http://psukelogos.fr/psukeloblog/?p=996 !




James Cameron et l inconscient collectif...

James Cameron a déclaré s'être inspiré de livres d'aventures se déroulant dans la jungle, tels que ceux écrit par Edgar Rice Burroughs (1875-1950) et H. Rider Haggard (1856-1925)[3],[21]. Edgar Rice Burroughs est le créateur de Tarzan mais aussi de John Carter of Mars de la série cycle de Mars. H. Rider Haggard quant à lui est le créateur d'Allan Quatermain, le héros des Mines du Roi Salomon, identifié comme l’un des modèles au personnage d’Indiana Jones dans Les Aventuriers de l'arche perdue de Steven Spielberg et George Lucas[22],[23],[24]
James Cameron dit lui-même qu' Avatar partage des sujets avec les films En liberté dans les champs du seigneur et La Forêt d'émeraude, qui montrent les heurts entre les cultures et les civilisations, et reconnait le lien avec Danse avec les loups où un soldat se fond dans la culture qu'il combattait préalablement[25].
L'apparence des Na'vi, les personnages natifs du monde dépeint dans le film, a été inspirée d'un rêve que la mère de Cameron a fait longtemps avant qu'il écrive Avatar. Elle rêva d'une femme bleue de 12 pieds[27] de haut et James Cameron pensa : « C'est une image cool ![28] » C'est ainsi qu'en 1976 ou 1977, il mit dans son premier scénario une planète avec une population autochtone « sublime » à la peau bleue ayant une taille de 12 pieds, ce qui fera plus tard la base pour le peuple Na'vi dans Avatar[29]. Concernant le choix du bleu pour la couleur de peau des Na'vi, Cameron dit : « J'aime simplement le bleu. C'est une bonne couleur ... de plus, il y a un rapport avec les dieux hindous[30] ce qui me plait sur le plan conceptuel. »[31]
Pour créer les montagnes flottantes « Hallelujah », les décorateurs se sont inspirés de « nombreux types de montagnes, mais principalement des formations karstiques situées en Chine »[32]. D'après le chef décorateur Dylan Cole, les roches suspendues du film ont été directement inspirées du Huang Shan, également connu sous le nom de Mont Huang, et de montagnes de la province du Hunan province, parmi d'autres à travers le monde[32]. Cameron déclara lors d'une conférence de presse à Pékin « Tout ce que nous avons eu à faire est de simplement recréer la montagne Huangshan dans l'espace. »[33]. Lorsqu'on lui demande si l'idée des montagnes flottantes ne proviendrait pas de la couverture d'un album du groupe de rock Yes[34], il répond en riant « Cela aurait pu .... au temps où je fumais du cannabis. »[31]



Aller à http://fr.wikipedia.org/wiki/Avatar_(film,_2009)
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: SETH parle...   Ven 21 Mai 2010, 15:15




L'enseignement de Seth (Le livre de Seth)

Le Livre de Seth laissa nécessairement nombre de questions sans réponse et nombre de sujets inexplorés. Quoi qu'il en soit, deux semaines après son achèvement, Seth dicta l'ébauche de ce présent manuscrit, dans lequel il devait être libre d'exposer ses idées. Ce qui suit nous fut donné au cours de la séance 510 du 19 janvier 1970. Comme vous pourrez le constater, Seth m'appelle Ruburt et Rob prend le nom de Joseph. Ces noms distinguent notre personnalité dans son ensemble de celles qui sont actuellement investies dans la vie physique.


<BLOCKQUOTE style="BORDER-LEFT: rgb(247,216,226) 6px solid; PADDING-BOTTOM: 0px; MARGIN: 0px; PADDING-LEFT: 10px; PADDING-RIGHT: 10px; COLOR: rgb(186,71,107); BORDER-RIGHT: rgb(247,216,226) 6px solid; PADDING-TOP: 0px">«Je travaille, dit Seth, sur une autre matière que celle qui vous est maintenant perceptible. Vous devez faire preuve de patience à mon égard. J'aimerais, par exemple, vous donner un aperçu du contenu de mon propre livre. Il comportera de nombreux développements, comprenant notamment une description de la manière dont il devra être rédigé, des procédures à suivre pour que mes propres idées puissent être énoncées par Ruburt et soient traduites de bout en bout, en termes oraux.»

«Je n'ai pas de corps physique et pourtant j'écrirai un livre. Le premier chapitre expliquera comment et pourquoi.»
</BLOCKQUOTE>

(A ce stade, note Rob, le débit de Jane s'était considérablement ralenti et ses yeux étaient souvent fermés. Elle faisait de nombreuses pauses, dont certaines duraient assez longtemps.)


<BLOCKQUOTE style="BORDER-LEFT: rgb(247,216,226) 6px solid; PADDING-BOTTOM: 0px; MARGIN: 0px; PADDING-LEFT: 10px; PADDING-RIGHT: 10px; COLOR: rgb(186,71,107); BORDER-RIGHT: rgb(247,216,226) 6px solid; PADDING-TOP: 0px">«Le second chapitre décrira ce que vous pouvez appeler mon environnement actuel, mes caractéristiques et mes partenaires du moment. J'entends par là ceux avec qui j'entre en contact.»

«Le troisième chapitre fera état de mon travail et des dimensions de la réalité dans laquelle j'évolue, car de même que je voyage dans votre univers j'en fréquente d'autres pour mener à bonne fin l'objectif qui est le mien.»

«Le quatrième chapitre concernera mon passé tel que vous l'entendez, c'est-à-dire quelques-unes des personnalités qui furent les miennes, ainsi que celles que j'ai rencontrées. Je serai amené à exprimer clairement qu'il n'y a ni présent, ni passé, ni futur. J'expliquerai qu'il n'y a là aucune contradiction avec le fait que je puisse parler d'existences passées. Cela pourra s'étendre sur deux chapitres.»

«Les suivants vous conteront l'histoire de notre rencontre‚ vous (Seth s'adresse à moi), Ruburt et moi. Ceci, de mon point de vue, naturellement, et les moyens par lesquels j'ai pris contact avec la conscience intérieure de Ruburt, bien avant que vous ne sachiez quoi que ce soit sur le phénomène psychique ou sur mon existence.»

«Je traiterai ensuite de l'expérience de toute personnalité au moment de la mort, ainsi que des nombreuses variantes de cette aventure essentielle. La manière dont je l'ai vécue moi-même donnera matière à des exemples.»

«Il sera ensuite question de l'existence après la mort et des différentes façons de la vivre. Ces deux chapitres parleront de la réincarnation, dans la mesure où elle est liée à la mort. Un certain accent sera mis sur la mort, au terme de la dernière incarnation.»

«Je parlerai également de votre réalité physique, telle qu'elle nous apparaît, à moi et à mes semblables. Le chapitre contiendra quelques points plutôt fascinants car non seulement vous créez la réalité physique qui est la vôre, mais par vos pensées, vos désirs et vos émotions, vous engendrez également d'autres environnements, tout aussi valables, dans d'autres réalités.»

«Le chapitre suivant concernera la permanence des rêves en tant qu'ouvertures donnant sur ces autres réalités, et en tant que domaines ouverts grâce auxquels le «soi intérieur» entrevoit les multiples facettes de ses expériences et communique avec d'autres niveaux de sa réalité.»

«J'approfondirai ensuite ce sujet. Je relaterai comment j'ai fait incursion dans les rêves des autres en tant qu'instructeur et guide.»

«Je consacrerai un chapitre aux méthodes élémentaires utilisées par toute conscience, en fonction de son niveau, pour entrer en communication avec un plan, physique ou non... Ceci mettra l'accent sur les procédés en vigueur chez les personnalités humaines telles que vous les percevez et sur le fait que ces échanges intérieurs existent indépendamment des sens physiques. Ceux-ci sont seulement des prolongements sensoriels de la perception interne.»

«Je dirai au lecteur comment il voit ce qu'il voit ou entend ce qu'il entend, et pourquoi je souhaite démontrer, tout au long de ce livre, que le lecteur lui-même est indépendant de son image physique. Je souhaite lui indiquer quelques procédés qui lui apporteront la preuve de ma thèse. «Le chapitre suivant relatera l'expérience que j'ai faite, dans toutes mes existences, de ces structures pyramidales dont je parle dans Le Livre de Seth. Il évoquera ma propre relation avec la personnalité que vous appelez «Seth Deux» et aussi avec les consciences multidimensionnelles qui sont beaucoup plus évoluées que je ne le suis.»

Mon message au lecteur sera celui-ci : «Essentiellement vous n'êtes pas plus que moi une personnalité physique, et quand je parle de ma réalité, je parle de la vôre.»

«Il y aura un chapitre sur les religions du monde et sur les distorsions et vérités qui sont en elles ; les trois Christs, quelques données concernant une religion perdue confessée par un peuple sur lequel vous n'avez pas d'informations. Ces gens vivaient sur une planète appartenant au même espace que celui occupé actuellement par votre Terre. Ils la détruisirent par leur propre faute et furent réincarnés quand votre planète fut préparée. Leur mémoire fut à l'origine de la religion telle que vous l'entendez. Je parlerai des dieux probables et des systèmes du même nom.

«L'avant-dernier chapitre constituera un approfondissement de certaines notions.»

«Dans le chapitre final je demanderai au lecteur de fermer les yeux et de devenir conscient de la réalité dans laquelle j'existe et de sa propre réalité intérieure. Je lui en donnerai les moyens, l'invitant à utiliser ses «sens internes» pour me voir à sa manière.»

«Pour protéger l'intégrité du message, mes communications passeront, à tout moment, exclusivement par l'intermédiaire de Ruburt, dès lors j'inviterai le lecteur à me considérer comme une personnalité, de telle sorte qu'il prenne conscience que la communication avec d'autres réalités est possible, et qu'il est donc, lui-même, ouvert à une perception qui n'est pas seulement physique.»

«Ceci est mon projet de livre, mais il ne contient qu'une ébauche de mes intentions. Je ne veux pas donner de schéma plus complet car je ne souhaite pas que Ruburt anticipe sur ce que je dirai. Les difficultés inhérentes à de telles communications seront totalement explicitées. Je mettrai en évidence le fait que les perceptions paranormales viennent de différents niveaux de réalité et qu'elles nous familiarisent avec d'autres dimensions. Je dicterai le livre pendant mes séances.»

Son titre sera : "L'Enseignement de Seth. Permanence de l'âme".

«J'utilise le mot âme car il aura une signification immédiate pour la plupart des lecteurs. «Je vous suggère de vous munir de quelques bons stylos.»
</BLOCKQUOTE>


Source : "Le livre de Seth" aux éditions J'ai Lu et "L'Enseignement de Seth. Permanence de l'âme".


et ceci vendredi 21 mai 2010 par Jsf








Nous vivons avec des habitudes et des routines adoptées depuis notre enfance, et cependant, nous ne les avons jamais remises en question. Nous ne nous demandons par exemple jamais pourquoi, à 13h pile il faut déjeuner et "avoir faim", et le soir, toujours à la même heure, il faut se coucher, pour encore une fois, se réveiller épuisé le matin. Tout cela ne parait guère cohérent, et surtout très irrespectueux envers soi-même.

Dès lors les mêmes questions reviennent : quel mode de vie est le plus "naturel" ? Dans le domaine de la nutrition, le régime paléolithique ouvre certainement à des possibilités très intéressantes. Quant il s’agit du sommeil, chacun semble avoir son idée du nombre d’heures nécessaires au bon fonctionnement du corps. A l’heure où l’État dépense des millions pour le sommeil, où un tiers des français se plaignent, et où l’insomnie touche deux personnes sur dix, il semble pourtant que l’équation est loin d’être résolue.

Ainsi nous pourrions nous rappeler qu’en règle générale, nous allons dormir sans être vraiment fatigué, ou au contraire, quand nous le sommes trop. Parfois, seul le corps est fatigué, et de nombreuses pensées viennent troubler l’endormissement. D’autres fois, l’esprit est fatigué, mais le corps ressent au contraire le désir de se mouvoir. D’où les difficultés à trouver le sommeil ou à s’en détacher par la suite. Là encore, il semble que les réels besoins du corps sont bafoués. Une alternative très différente de la doxa est sans doute celle du sommeil polyphasique. Cette méthode consiste à répartir le sommeil en courtes siestes durant la journée, ce qui est néanmoins contraignant à de nombreux égards. C’est cependant une expérience très intéressante, qui bouleverse la vision habituelle du monde. La vie ne semble plus aussi divisée, et le sommeil n’efface pas autant les souvenirs des jours précédents. Une impression de permanence de conscience s’installe, permanence qui permet de réaliser que le temps n’est pas aussi linéaire qu’on ne le pense.

Voici à présent un extrait de la récente traduction des paroles de Seth, parues aux éditions Mama sous le titre Seth parle : L’éternelle validité de l’âme. Sans entrer en détail dans l’histoire de Jane Roberts et Robert F. Butts, notons simplement que l’origine de ce contact, qui s’est établit et développé au cours de 600 transes médiumniques, remonte à 1963. La matériau de Seth, de très haute qualité, est extrêmement cohérent et forme un manuscrit de plus de 6000 pages. Vous trouverez également sur la toile un documentaire à ce propos. Passons désormais à l’extrait du livre consacré au sommeil, dans le chapitre : Le sommeil, les rêves et la conscience, p.145. C’est moi qui souligne.

voir ici
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Ven 21 Mai 2010, 17:12

Très intéressant!

Personnellement j'aime bien faire une sieste dans l'après-midi, et je dors 6-7 heures la nuit.
Avant je me réveillai 2 ou 3 fois dans la nuit en fin de cycle de sommeil, pour noter mes rêves. Ce qui fractionnait un peu mon sommeil. Mais pas autant que nos ancêtres pré-électricité qui avaient, d'après le texte ci-dessus, une période de veille dans la nuit.

Le fractionnement du repas me semble moins évident. D'un point de vue des améliorations possibles de la conscience.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Fiction romanesque et réalités spirituelles   Ven 21 Mai 2010, 17:56

Salut Didiera,
j ai mis ce commentaire suite à mes recherches , cette fois, sur les sectes...

L anéantissement de la conscience, par le manque de sommeil et une allimentation réduite ,est une méthode très prisée, ainsi que leur rôle sur le cerveau et la glande pinéale.

en plus , j ai vu le film hier l Echelle de jacob" d Adrian Lyne
sur la manipulation mentale par les drogues...au sein de l armée américaine, ça décoiffe!



exemple d atteinte à l intégrité physique des humain au sein des sectes.

belle soirée!
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
 
Fiction romanesque et réalités spirituelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le meilleur des mondes : De la fiction à la réalité
» Le meilleur des mondes : De la fiction à la réalité
» Le meilleur des mondes : De la fiction à la réalité
» DECOUVERTE D'UNE PLANETE HABITABLE : fiction ou réalité ?
» TSW : quand fiction et réalité sont très proche ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Elargir son Horizon-
Sauter vers: