ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Flammes jumelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
myrrdin



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 172
Date de naissance : 05/04/1960
Age : 57
Localisation : burgondy
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Sam 17 Nov 2007, 05:20

Merci Sirius,

Les larmes humides sont taries maintenant ,mais il reste comme m'a dit un jour
une amie réfugiée politique lao , Kim-Anh Li : les plus douloureuse larmes sont sèches"

Toujours cette amie me faisait penser à boddisatva Kuan Li, et des êtres comme ceux là
font faire des nombreux voeux, planter quelques batons d'encens et donner un peu
de riz ou de temps pour ne pas devoir le faire à la personne qui en est l'inspiratrice .

Alors ces larmes en questions deviennent effectivement brulantes de l'intérieur, comme un
acide qui ronge l'âme avec toutes les tentations de la passion:

"Gagne de l'argent , de la puissance et tu pourra exaucer tes désirs ..." " tu vaut mieux que ..."
"ne perds pas ton temps, tu aurai bien mieux fait de t'occuper de tes affaires"

Ce qui semble rester d'intégrité refuse, non l'amour véritable ne s'achete pas , ne se conquiert pas
par la force !

Et pourtant ... Sur le plan organique c'est bien exactement le contraire , le plus fort
et le plus déterminé et souvent le plus méchantl'emporte .

Des voies impénétrables pour répondre : le plus déterminé des centurions se fera le plus zélé des apotres
et quelques autres bandits sans coeur, grands saints !

Milarepa n'etait t'il pas mage noir au commencement ?

Mais mon âme hurle encore à mystère et providence : On voudrai moins de sacrifices inutiles pour l'application de ce
plan si bien compris qu'en quelques millénaires sur terre point de progrès meme dans la métaphysique de ses plus
doctes savants .

O Jardinier céleste regarde donc ici bas :Un arbre dans le sol adéquat pousse merveilleusement equilibré ,
le fait de lui tailler des branches est toujours une mutilation. Il en moins beau que celui qui suit
sa force première de chaque instant et pousse libre et heureux .

Demain le petit homme qui l'as laissé grandir pourra se resourcer adossé à son tronc puissant et demain aussi s'il n'a des
fils ce tronc sera sang-doute ebranché ou arraché pour le bénéfice de quelque culture !!!!

Le pauvre être que je suis te dit encore : Les ronces donnent des mures et le jardinier terrestre peut effectivement
le tailler comme un arbre fruitier par volonté d'un rendement et une ceuillette facile pour lui-seul. Sa recolte sera fameuse
mais la ronce bien mutilée et laide à souhait .

O jardinier céleste : as tu peur de te baisser trop bas pour tailler ainsi ce qui pousse ici-bas ?

Je ne sait qui m'aime ou m'attends dans ses bras, est ce encore une partie du plan qui veut arranger ce jardin à son gout en décretant la valeur hiérachique d'une herbe ou d'une autre ?
Pour le plaisir du jardinier il faut peut etre apparier douloureusement quelques contraires ?
En vertu de la force d'amour qui siège aussi ici bas : les enfants de l'amour sont en meilleure santé
et plus rayonnants et beaux que les essais infructueux des appariements conventionnels !

Il n'est guère plaisant pour moi de regarder un jard prendre un canard pour avoir été privé de son oie
dans un clapier de complaisanse pour des fâts qui cherchent la poule aux oeufs d'or !

Le jardinier terrestre dit encore : le seul avantage que je retire de ma qualité est celle ci:
je garde quelques graines pour les oiseaux les jours d'hiver et de ramasser l'oisillon et le soigner.

Mais mon bonheur est de ne pas laisser souffrir pour rien ce qui est devant mes yeux !

Alors toi grand jardinier , est tu trop occupé à l'autre bout de ce champ pour laisser tant couler des larmes de sang
pour ta providence ?




Merci Edith,

la poésie est un bon liniment pour nos plaies ouvertes des mystères de l'amour nous ne savont rien que cette verité première qui doit venir des lèvres de notre bien-aimée .

Mais pour l'heure , l'attente de ce baiser prend en peu de temps nos forces vitales et abrège d'autant nos jours.

Et pour notre part nous ne faisont rien pour résister !

L'herbe demain sera t'elle plus verte et plus drue sur notre tombe ?


Les larmes de Myrrdin
Revenir en haut Aller en bas
Myriam

avatar

Féminin
Balance Singe
Nombre de messages : 174
Date de naissance : 13/10/1968
Age : 49
Localisation : alès, au pied des cévennes
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Sam 17 Nov 2007, 11:25

myrrdin, ne sois pas triste. Tu n'es pas un être humain dont le grand jardinier coupe les branches, ou le grand architecte enlève le toit afin de le modifier pour l'agrandir suivant son gré. Saches que tu es : le grand jardinier, tu es le grand architecte et tout ton savoir ne sera que gachis lorsque tu réaliseras le temps que tu as perdu à désirer derrière une porte vitrée alors qu'il te suffisait de toucher la poignée pour ouvrir cette porte.

Crée ta vie, construit la ... Sois heureux malgré tout, au nom de la vie que tu portes, tu en es le maitre. Moi meme si j'ai le manque, rien que le fait d'en parler m'apaise, et me guéris. Cette divine connection ne se fera peut etre pas dans l'immédiat, ou sur cette vie, mais quelque chose me dit que c'est écrit qu'elle existera quelque part. Je ne sais ni où, ni quand ... Elle existera. LE temps est un leurre, nous jouons sur cette planète comme dans une pièce de théatre, nous jouons du mieux que nous pouvons. Ce n'est pas dans notre imagination, ce ne sont pas des jeux de roles, mais le jeu de nos vies. Suivant que nous soyons puissants ou misérables en nos âmes, nos vies se découlent ou s'entachent par la suite.

Malgré tout myrrdin, malgré tout. Je suis heureuse, j'ai plein de perspectives et de portes s'ouvrant devant moi, des cadeaux fabuleux que l'on m'en envoye. Récemment par exemple on m'a demandé de devenir "conférencière" par rapport à mon domaine, le fengshui. Moi petite mimi, tu te rends compte de ce que c'est de pouvoir faire connaitre son savoir et son amour à un public ?

Tout est fabuleux dans la vie, mon ami, et plus la lumière s'élève plus elle élève les zones d'ombre. Ne regarde pas l'ombre, crée ta vie et élève toi avec elle. Ne crée pas le manque, comble le, mon ami et batis ta vie, en ayant conscience de ton contrat sur terre.

Bises
Revenir en haut Aller en bas
http://inter-connection.blogspot.com/
myrrdin



Masculin
Bélier Rat
Nombre de messages : 172
Date de naissance : 05/04/1960
Age : 57
Localisation : burgondy
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Sam 17 Nov 2007, 14:31

Merci Mimiss,
Soist félicité pour la reconnaissance de cet art millénaire tres au gout du jour sous tes lumières eclairées.
pour notre part nous ne savont rien que fair il nous est difficile qu'il vaille ,Maîstre de rien.
et surtout pas des palpitations de notre coeur.
A l'instant nous nous souvenons à 4ans d'être tombé amoureux à etre vraiment malade ! En retrouvant un peu notre prime jeunesse mais avec une enveloppe plus agée , s'il vout plait , n'evoque pas Ovide , nos âmes n'ont besoin que de se confondre et en attendant cette naissance c'est l'agonie !

Pendant que je jardinais cet apres midi
m'est revenu un petit souvenir de déplacement :

Une jeune femme le soir m'appela à un feu rouge ,son visage etait un peu rouge et marquée par des balafres de tout ses déboires trop visible à travers l'existence .
Elle me demande de la conduire à la prochaine ville .
Je la fait monter et elle me raconte ses déboires .Je lui prodigue quelques soutien de paix et de confiance et de se defier de chercher à regler des différents inutiles et de simplement trouver la paix et le bonheur .
Elle me remercie et me demande si j'ai quelqu'un et je lui raconte que celle que j'aime est bien loin .
Avec la plus grande simplicité du monde elle me dit qu'elle prie pour que nous soyons vite réunis .
Simple parole combien rechauffante d'une pauvre femme pour qui il n'est
pas difficile de prier de tout son coeur.
Sur une table un moine est attablé mais on n'a oublié de le servir , Il ne peut reclamer et veut la coutume que c'est son frère qui doit interceder pour lui...


Amities
Myrrdin
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Dim 16 Mar 2008, 15:41

Citation :
par Lumière Intérieure
sujet


Bonjour à tous et toutes, et merci pour ce chaleureux accueil, j'espère bien faire un bout de chemin parmi vous

Je me permets de partager ici (car je ne sais pas sur quel topic faut-il le placer) ma découverte quant à ma relation de couple.

Je suis en couple, mariée depuis 12 ans, au tout début nous avons connu l'amour passionnel et donc purement dans l'émotionnel , forcément qui dit passionnel entend vivre des phases de destruction et de possessivité lesquels engendre la jalousie et la colère voir même la rancoeur, le mensonge, la violence ect ... c'est au travers de toutes ces étapes que j'ai cheminé au sein de ma vie de couple mais non en vains.

Mon mari lorsque je l'ai connu était hermétique à toute sensibilité spirituelle, recherche de soi et de vérité, il était ancré dans un shéma d'enfermement ancestral sous l'emprise totale d'une mère castratrice. j'ai eu l'impression de vivre au coté de deux névrosés inconscients de leur état.

Ceci bien évidemment a éclaboussé sur tout mon être allant jusqu'a ébranler le très fond de mon "MOI". Mais ce vécu tourmenté m'a permis de rechercher au fond de ma source le pourquoi je m'étais rendue perméable à tout cela. c'est ainsi que j'ai pu obtenir de vraies réponses qui elles-mêmes m'ont amené à une totale remise en question me permettant une refonte d'une partie de mes conditionnements anciens.

J'ai appris à reconnaitre mes propres valeurs intrinsèques, à partir de cette totale reconnaissance du MOI et de ses valeurs je suis parvenue à me détacher de toute réactions émotionnelles que cette relation engendrait. dès cet instant ni mon mari ni sa mère n'ont jamais plus réussi à m'atteindre, ceci ne va pas sans dire que ce travail m'a demandé plusieurs années....

A ce jour l'essence même de notre relation à pris un tout autre visage et ce depuis environ 3 ans, nous sommes à présent dans une sorte de symbiose, c'est une forme relation difficile a décrire , je ne peux la comparer à de l'amour (tel qu'on l'entend d'un point de vu terrestre) je le vis comme un amour qui va au delà des limites de l'amour terrestre, les pensées sont communes et télépathiques, l'un répond aux besoins de l'autre sans que ces besoins soient exprimés par des mots. La relation baigne dans une harmonie lumineuse "tout glisse" et s'accompagne une immense complicité, une sorte de force solidaire, j'ai l'impression qu'ensemble rien ne peut nous arriver, ça me donne la sensation de former un bloc mural inaltérable.

La seule tache d'ombre au tableau c'est que suite au épreuves et déchirements traversés par notre couple pendant les deux tiers de notre relation, il s'est produit de mon coté uniquement un détachement du désir sexuel, et depuis donc trois ans je n'ai plus de relations intimes avc mon époux. Je ne suis pas en perte de ma libido (j'ai pu la tester) mais envers mon mari je n'ai plus le désir charnel et sexuel, c'est comme ci ca n'avait pour moi aucune importance que le lien qui nous rapproche à présent et au delà de l'accouplement sexuel, de plus nous avons eu une fille et nous n'avons pas le désir d'un autre enfant, il est donc clair que la relation de procréation n'est pas utile.

Cependant je me suis longuement interrogé sur la nature d'une telle relation et en discutant avec un des membres de ce forum qui m'a par la suite gentiment invité sur ce forum , il apparaitrait que mon époux et moi sommes des flammes jumelles ceci expliquerait l'absence de relations intimes mais la présence de sentiments profonds et partagés. Toutefois du coté de mon époux il a encore bcp de désir pour moi il réside donc sur ce plan un déséquilibre ou discordance vibratoire .. à moins que mon époux ait besoin de plus de temps pour en prendre conscience et ainsi s'harmoniser ... qu'en pensez vous ?

Si je me suis permise d'en parler ici c'est que j'ai constaté que bien des messages faisaient état des Flammes jumelles, peut-être pourriez vous conceder à éclairer un peu plus ma lanterne, merci d'avance et bon dimanche à tous.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Dim 16 Mar 2008, 15:45

Merci Ambre, je cherchais désespéremment l'emplacement de ce sujet !

:358:
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Dim 16 Mar 2008, 16:10

Bonjour Lumière Intérieure,


si je dois donc résumer ta question, c'est:

"Mon mari et moi sommes-nous Flammes Jumelles?"


Alors premièrement, étant donné qu'avec les Flammes Jumelles, on touche à l'identité du Soi, et bien, on ne peut pas répondre à une telle question à la place des protagonistes!

Ce serait intrusif... un peu comme si je rencontrais une personne inconnue dans la rue, et que je lui assignais une identité arbitraire d'office, en lui disant "vous êtes untel..."

Cette personne, à moins d'une fragilité psychique particulière, ne va pas accepter cela, et elle aurait raison!

Nul ne peut nous dire qui nous sommes, et donc nul ne peut nous dire qui est notre Flamme Jumelle.

Ce que je peux dire par contre:

- les liaisons éthériques, énergétiques, télépathiques, se produisent aussi jusqu'à un certain point dans des relations "non-jumelles". Ce sont soit des relations très positives avec des âmes-soeurs proches, ou encore des relations négatives "vampiriques", selon les cas.

- la relation entre les Flammes Jumelles ne me semble pas pouvoir passer par une phase de symbiose "possessive", où le transfert narcissique est important. C'est mon étude dialectique qui me le suggère. En résumé, lorsque deux Flammes Jumelle se rencontrent, elles ont déjà fortement travaillé leurs projections narcissiques au cours de précédentes relations (souvent avec des âmes-soeurs proches). Penser qu'une relation très symbiotique puisse finalement apparaître comme relation jumelle ensuite ne me semble pas possible (mais ce n'est que mon point de vue "dialectique").

A la limite, on pourrait dire que la relation est réellement jumelle lorsque la question ne se pose plus, n'a plus la moindre importance, et que tout enjeu narcissique, comme par exemple un désir sexuel "par manque" encore exacerbé chez la personne masculine, tend à rapidement se transmuter.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Ven 02 Mai 2008, 17:23

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Citation :



Avertissement :
L'article suivant, écrit par Michel Dow, « instructeur supramental » (selon ses termes) ne manque pas d'intérêt. Cependant, la terminologie employée peut être déroutante, voir même fausser parfois la compréhension, en fonction de ce que nous projetons sur les mots. On peut se douter de ce que peut signifier « Mutant » (être humain en processus d'éveil ?). Je suppose également que le « couple planétaire » est un couple humain « ordinaire », non impliqué dans une démarche d'éveil, contrairement au couple « cosmique » (couple sacré ?).


Ou je reste perplexe, c'est sur la notion d'éther, qui ne semble pas correspondre à l'idée que je m'en faisais jusqu'à lors (corps subtil intermédiaire entre le corps physique et le corps astral).
Michel Dow semble l'employer ici dans un autre sens (métamatière?, substance causale ?) . Si vous avez des suggestions, n'hésitez pas à commenter en fin d'article.
Ceci étant précisé, ce texte contient pas mal d'idées intéressantes qui ne sont pas sans rappeler le concept de « Flammes Jumelles », mais expurgées de ses miasmes « new-âgeux » (et nuageux!), et de ses relents romantico-sentimentaux, finalement, bien humains...trop humains...

Christalain.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




Le couple doit être créé par l'esprit de l'homme et l'esprit de la femme, de là la différence entre le couple planétaire et le couple cosmique.



Le but du couple est de s'éduquer pour l'éther. Le but dans l'intégration d'une conscience de l'éther, c'est que l'esprit permet à ce que l'homme ou la femme puisse trouver un partenaire sur la Terre qui répondra à l'intelligence de son coeur, de son amour réel et d'une vie créative à deux. Le couple ancien est basé sur la psychologie de l'âme, la spiritualité de l'âme, l'émotion de l'âme et les désirs égoïques charnels des deux partenaires.


Le couple de mutants est un couple qui se crée et se vit dès le début pour des raisons vibratoires. Ce couple n'appartient pas aux ego, mais plutôt au devenir d'un autre temps, d'un nouveau temps, non pas un avenir, mais un devenir qui se créera d'esprit à esprit.


L'homme ancien cherche à tout prix une vie de couple pour avoir l'air normal. Dans cette vie de couple, il vit l'impression d'être évolué et d'avoir finalisé quelque chose qu'on appelle la solitude de l'âme seule. L'âme veut trouver son âme soeur dans un caractère psychologique et non dans l'esprit.


Le mutant n'est pas inquiet d'être seul dans l'âme puisqu'il a sa demeure dans l'esprit. Donc vivre à deux dans le cadre d'une vie de couple qui vit ensemble, et non pas qui se fréquente et vit séparément, deviendra un test vibratoire pour la conscience en mutation et un parfait piège pour un ego inquiet du paraître.


Nous parlons ici d'un couple, d'un homme et d'une femme qui habitent ensemble, qui vivent ensemble au quotidien et non pas d'une simple fréquentation, car dans la fréquentation il n'y a pas de couple mais que l'illusion d'un couple qui n'a pas encore pris racine.


Le couple de mutants est en devenir, il n'a pas d'avenir, mais il a un devenir, c'est-à-dire qu'il a une évolution dans le temps, il a une transformation à faire dans le temps, il a un rendement dans le temps, il a tout son temps, il n'est pas contrôlé par le destin ou par l'avenir, mais bien en relation continuelle de construction de par les deux esprits qui donnent une intelligence aux deux mutants. Donc la vie de couple du mutant a un devenir qui se construit à partir de la qualité consciente, intelligente des partenaires contre les pièges de l'astral planétaire.


L'astral planétaire qui constitue le couple dans l'involution est entièrement karmique, car la construction du double, la vie de l'éther, la science de l'esprit n'en font pas partie. Le couple de mutants est un habitat double contre les rouages des infâmes de l'astral, des entités de l'astral, des mémoires karmiques de l'astral qui polarisent le mental et l'émotion.


Le couple de mutants est un couple seul. Il n'a pas de fréquentation comme telle avec d'autres couples planétaires, pour la simple raison qu'il n'en n'a pas besoin. L'évolution de leur conscience, le rapport étroit avec leur propre intégration individuelle est suffisant. Ils sont ensemble pour finaliser une vie planétaire et non pas pour en créer une comme telle.


Le couple de mutants est déjà averti des rouages astraux, il se construit à travers l'expérience de la souffrance rendue totalement psychique, une souffrance où ensemble ils voient avec les yeux de leur esprit les assauts et les insultes du monde de la pensée astrale qui traverse leur mental, leur subjectivité, leur personnalité, leur émotion et ainsi ces mutants deviennent des survivants qui entrent de plus en plus dans l'éther de leur double cosmique.


Donc, dans l'impossibilité que ce couple puisse être créé sur la Terre à partir de la conscience de l'éther de la femme et de l'homme, dès le tout départ, dès le premier instant, un couple laboratoire, un couple expérimental, un couple polarisé deviendra effectif, c'est-à-dire ce couple deviendra la durée, la capacité, la contenance, le poids de leur propre expérience. Voilà pourquoi l'astral dans l'être humain est fait de sorte à ce que le couple brise souvent ou qu'il devienne entièrement psychologique et planétaire, sans évolution réelle.


Dans une évolution réelle, l'intelligence de la femme ou de l'homme reconnaît, par amour et par volonté, la souffrance psychique dans l'autre. Et pour reconnaître la souffrance psychique dans l'autre, ce couple a été profondément transmuté par les Ajusteurs de pensée...


Une vie de couple pour un mutant, pour celui ou celle qui vit seul, ne presse pas du tout. Le mutant sait attendre car il ne veut pas vivre une relation basée sur des désirs égoïques. Donc, en temps et lieu un partenaire lui sera présenté et ce partenaire aura déjà conscience suffisante de l'évolution réelle dans l'éther de la Terre et non simplement d'une évolution planétaire sur la Terre.


L'homme réel, la femme réelle doivent être parfaitement bien capables dans leur intelligence, dans leur volonté et dans leur savoir de supporter le temps de leur propre esprit. Le mutant doit supporter le temps au niveau d'une conscience de l'éther et ne pas souffrir psychologiquement du besoin de vivre une vie de couple planétaire afin de se sentir quelqu'un ou quelque chose pour l'autre qui subit la même loi astrale dans le couple.


La vie planétaire ne sait que répondre aux désirs égoïques de chacun et souvent la conscience la plus élevée en vibration finira par s'appauvrir éventuellement pour toutes sortes de raisons, toutes sortes de motifs psychologiques, tels que la dualité et la polarité entre le karma d'amour pour la femme et le karma du travail pour l'homme.


Cette vie de couple planétaire n'a pas de sens réel pour le mutant et il s'en tient loin. Il sait la différence entre le temps planétaire de l'âme et le corps de désirs par opposition à la vie intelligente du temps de l'éther. Donc le couple effectivement est très important au niveau de la conscience de l'éther. Nous parlons vraiment d'un couple conscient ici, un couple conscient des lois occultes de l'astral.


L'homme et la femme qui construiront un couple demain devront être suffisamment affranchis des rouages de leur âme, de la domination subtile et psychologique des entités qui traversent la pensée subjective et ainsi de suite, sinon ce couple ne vaut pas la peine d'être vécu au niveau de l'esprit.


Si le couple de mutants n'est pas créé dans l'éther, il deviendra une expérience astrale où les deux personnes éventuellement perdront un peu de leur esprit, de leur intelligence, pour arriver finalement à une séparation, à une rupture, ou à un calvaire psychologique de vie. Le couple doit être créé par l'esprit de l'homme et l'esprit de la femme, de là la différence entre le couple planétaire et le couple cosmique.


La vie de couple des mutants ne sera pas facile, car le strict nécessaire leur sera donné pour un long moment afin qu'ils développent la volonté et l'intelligence. L'Ajusteur de pensée n'a aucun avantage à rendre la vie du couple mutant simple et facile, bien au contraire.


Le point de rencontre dans la vie du mutant n'est pas simplement ses besoins à lui, mais la continuité de la fusion avec son propre esprit, puisque la création de l'homme réel n'est pas encore achevée, puisque l'homme a encore de la difficulté à bien reconnaître la présence de son esprit.


Il est évident qu'au tout départ, la vie de couple du mutant doit se créer entre deux mutants. Et si l'ego ne sait pas attendre, c'est qu'il est prisonnier du temps, et s'il est prisonnier du temps, il n'est pas encore un mutant réel dans l'esprit. Les sentiments que l'homme et la femme ont pour leurs désirs leur font souvent perdre le but réel de leur vie sur Terre dans cette vie.


Le but du couple pour le mutant est l'intégration de l'esprit, individuellement parlant. Ce couple devient lumière, et ensemble, plutôt que seul, ils deviendront des survivants de fin cycle. Le couple c'est gros, c'est grand, c'est cosmique, et ce couple se crée avec le temps de l'intégration de l'esprit. Une fois l'esprit libéré dans l'expérience du couple, seule la conscience demeure, l'énergie demeure, la lumière demeure, le reste n'est plus important.





Dernière édition par AMBRE le Ven 02 Mai 2008, 18:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Ven 02 Mai 2008, 17:24

suite
Beaucoup de personnes spirituelles ou intellectuelles croient et pensent que leur couple est cosmique. C'est à l'homme de voir avec les yeux de son esprit et non avec les yeux de son ego, de son intellect ou avec des yeux colorés par sa vanité spirituelle. Il y a tellement de choses nouvelles à apporter sur le couple réel du mutant, car le but ultime du couple pour le mutant, pour les mutants, n'a rien à voir avec le couple psychologique, le couple traditionnel, le couple moderne, le couple spirituel, c'est tout un autre univers à découvrir.


La mutation se fait individuellement, mais le but du couple nouveau est de sortir leur esprit retenu prisonnier des mains de l'astral mental et émotif et planétaire qui conditionne parfaitement le couple ancien, le couple laboratoire, le couple psychologique dans leurs désirs planétaires qui n'est nul autre que le plan de vie de l'âme qui les unit ensemble et non la vie et l'évolution dans l'esprit. Mais le couple ancien ne peut voir la différence.


Le temps de l'éther n'est pas relié au temps planétaire. Dans la vie planétaire le temps est vécu psychologiquement par les deux ego qui forment le couple. Donc l'homme a des désirs et la femme a des désirs, mais ces désirs ne sont pas réels, ils ne sont que normaux, culturels, historiques, formels et psychologiquement intellectuels et émotifs. Voilà ce qu'est le temps planétaire, le temps de l'âme, le temps où les ego vivent la polarité tant bien que mal de leur plan de vie de l'âme qui les amène ensemble pour des expériences karmiques.


Seul l'homme mutant, seule la femme mutante peuvent percevoir vibratoirement ce qui est dit ici, tandis que l'homme psychologique, la femme trop sensible psychologiquement ne pourront percevoir le but fondamental du couple en mutation.


Plus le temps de la fin avance, ce temps déjà marqué, plus l'individualité du mutant prend de la place dans sa vie, et de moins en moins de place dans la vie sociale, culturelle, mondaine, historique, spirituelle, communautaire et ainsi de suite. L'homme conscient comme la femme consciente n'ont besoin que de la relation avec leur propre esprit, et étant dans leur propre esprit et non dans la chair de leurs désirs à satisfaire, le contact se fera, le courant passera et le point de rencontre se fera dans son temps.


Le couple du mutant est initiatique. Être un mutant, c'est déjà initiatique dès le départ et cette personne conscientisée n'a pas de temps à perdre dans son développement personnel à s'illusionner qu'une vie planétaire conduira à une vie cosmique, qu'un couple psychologique ou spirituel conduira à un couple cosmique, ceci est une profonde illusion.


Pour que le couple éthérique puisse être percevable, il faut que le couple planétaire ait déjà perdu toutes ses illusions psychologiques et spirituelles, bonnes ou mauvaises. Le couple planétaire se rencontre dans la chair et dans les désirs égoïques reliés au plan karmique des deux âmes qui les soudent ensemble vers l'expérience, d'où cet accouplement est astral dès le départ, car leur émotivité bloque l'intelligence de leur mental et le mental perd de l'énergie à cause de la charge émotive qui colore dans les premiers temps cette illusion d'être en amour et d'être heureux, jusqu'au moment où la réalité fera surface.


Les couples anciens ne peuvent presque plus se séparer, car le subconscient et l'âme les retiennent attachés à la mémoire de leurs souvenirs heureux et positifs. Combien de femmes et d'hommes souffrent de plus en plus dans leur couple. La créativité sociale, les fausses carrières professionnelles, les activités familiales, les activités sportives, le besoin de donner à leurs enfants ce qu'ils n'ont pas eu, et combien d'autres aspects psychologiques démontrent très bien un couple prisonnier dans les rouages psychiques de sa propre inconscience qu'il transmettra comme héritage à leurs semblables et à leur ressemblance dans la collectivité.


Le couple réel est en train de marquer son passage sur la Terre, et ce passage n'a rien à voir avec le bon caractère ou le bon tempérament, ou encore la belle âme de l'ego ancien.


Être mutant, c'est de bien savoir que l'énergie de la pensée subjective est irréelle. Dès lors, le mutant ne prend plus plaisir à jaser subjectivement de la pensée intellectualisée d'une subjectivité qui rend la personne qui jase tellement propriétaire de l'événement, et lorsque l'ego devient tellement propriétaire de l'événement, il n'y a plus de place pour la parole.


Le couple en mutation n'est pas social dans le sens qu'il ne crée pas de lien avec le couple ancien. Autant il y a un monde qui sépare l'homme nouveau, puis le mutant, puis le survivant, autant il y a une emprise qui psychologiquement retient l'homme ancien dans sa prison et dans ses vieilles formes psychologiques de survie planétaire.


Le couple nouveau sera le sceau de la création des deux esprits qui construisent ensemble une action de vie planétaire, transitoire vers une vie libre des infâmes qui dominent les sous-plans de la vie matérielle, une vie où se retrouvent tous les couples planétaires inconsciemment.


Le mutant n'est pas bousculé par le temps planétaire à prendre possession d'un couple, un couple qui ne conduit nulle part, un couple qui subira la domination astrale dans les trois mondes inférieurs.
La femme souffre karmiquement du phénomène de l'amour et elle croit que le couple planétaire va résoudre sa souffrance morale et psychologique. Quelle illusion astrale !


L'astral est chef dans le couple ancien. L'homme et la femme y travaillent toute leur vie et toute leur vie passera sans qu'aucun d'entre eux ne réalise qu'ils auront vécu toute leur vie en essayant de toutes les manières de la rendre heureuse, évoluée et satisfaisante, sans pour autant réaliser pour qui ils ont travaillé en réalité. Tout est perçu psychologiquement et spirituellement, et tout ce qui est perçu n'est que l'apparence sensorielle, émotive et intellectuelle du jeu des formes qui constitue leur union de couple psychologique.


Michel DOW - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

merci Christalain!

:a7:
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Sam 03 Mai 2008, 13:26

Bonjour Ambre


Citation :
Seul l'homme mutant, seule la femme mutante
peuvent percevoir vibratoirement ce qui est dit ici, tandis que l'homme
psychologique, la femme trop sensible psychologiquement ne pourront
percevoir le but fondamental du couple en mutation.

Ta citation est parfaite et peut-être qu'en définitive il serait bon de ne pas trop s'étendre sur ce sujet des FJ sinon il y un grand risque de perturber les futures rencontres parce que la femme psychologique et dans une moindre mesure l'homme psychologique (qui lui est plus dominé par son sexe que par ses sentiments) vont tenter malgré eux de forcer le destin.

Il faut absolument préserver la spontanéité de cette rencontre déterminante afin que ses effets spirituels soient maximum.

C'est le destin de l'humanité de reconstituer ce qu'Arabelle et Nagual ont si magnifiquement désigné comme Oeuf de Lumière Originel.

Je vais exprimer là une opinion personnelle, mais je pense que les rencontres des FJ ne se réalisent, peut-être même ne sont accordées par les Hiérachies spirituelles que lorsque la Femme et l'Homme sont spirituellement prêts.

Il ne faut surtout pas intellectualiser cet évènement au risque de repousser indéfiniment ce destin magnifique.

Mon témoignage n'a qu'un seul but: donner à chacune et chacun la perspective d'un grand espoir.
Car nous (ma FJ et moi) ne pouvons imaginer un instant que cet épanouissement de l'âme soit réservé à une certaine élite.

je vous l'écris comme je le pense et comme je l'ai vécu et personnellement maintenant je vais passer à d'autres sujets pour laisser le Destin accomplir son Oeuvre.

Amitiés à toutes et tous
Kernoa
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
alskida

avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 84
Date de naissance : 27/06/1972
Age : 45
Localisation : Liège-Belgique
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Sam 17 Mai 2008, 17:37

0">Bonjour à tous,

0">Quand je suis arrivé sur ce forum , je n’avais jamais entendu parler de flamme jumelle et pourtant je pense maintenant que c’est exactement cela qui m’a conduit ici. J’ai donc envie de mettre mon témoignage sur le sujet ainsi que quelque questions.



0">J’ai rencontré ma flamme jumelle il y a bientôt 18 ans et cela a définitivement changer ma vie, dans l’ensemble de ma vie je ne l’ai vu que pendant 3h30(à peu près) au total et cela fait 15 ans que je ne l’ai plus vus du tout(du moins « en chair et en os ») et croyez bien que des efforts pour la revoir j’en ai fait, inutilement. Chaque fois que je l’aurai vue cela fut géré par la force du collectif, par hasard ou par chance.

0">J’ai finit par l’accepter car le bonheur d’avoir pu vivre en contemplant la réalité de son existence me fut tout de même offert par cette étrange force harmonieuse qui sous tend l’ensemble de tout ce que nous sommes, le collectif(dans la dynamique de sa finalité). Et le bonheur de cette rencontre, fut-elle aussi brève, justifie tout ce que j’ai pu vivre. Et depuis lors, j’ai chercher à comprendre ce qui m’était arrivé et j’ai cherché partout, dans le bien comme dans le mal peu importait je voulais comprendre ce qui m’était arriver mais aussi ce qu’on attendais de moi, pourquoi une telle rencontre et surtout pourquoi cela n’a pas été plus loin, pourquoi plus rien depuis si longtemps ? La projection du manque dû à la séparation non intégrée je l’aurai expérimenté encore et encore sous bien des formes. Pendant longtemps , et encore maintenant je ne peux m’empêcher de penser que je n’ai pas répondu correctement à l’appel reçu, comment se sentir à la hauteur d’une telle intensité de vie ? Pourquoi une telle Emotion, les premières années suivante je me rapprochais d’elle et puis c’est comme si j’étais tomber dans une trappe contenant toute les confusions possibles et imaginables, me retrouvant seul dans un brouillard avec de moins en moins d’espoir.

0">Je n’arrive pas à me sortir de la tête que j’aurais pu mieux faire, tout pourrais aller bien plus vite et je me sent responsable d’aller jusqu'à elle , d’offrir une réponse identitaire authentique au collectif, même si je sais que responsable n’est pas coupable pourquoi suis-je si lent, comment ai-je pu m’égarer autant, à un moment j’ai presque perdu tout espoir. Comment est-ce possible de s’égarer autant après avoir vécu une telle Emotion ?



0">Depuis que j’ai découvert ce forum j’ai repris espoir, je sais que je vais y arriver même si je ne sais pas encore comment, en pratique. La fantastique dialectique de sphinx m’aide à sortir de confusion avec une cohérence que je n’avais jamais connue. Et depuis cela des contact(non physique) réapparaisses mais avec la différence qu’il y a 10 ans je ne distinguais pas de séparation nette entre elle et moi dans ce genre de contact.

0">Jusqu’ou faut-il intégrer la séparation pour qu’un contact physique soit permis ?

0">Comment puis-je accepter d’avoir perdu autant de temps ?



0">Sphinx, tu écris qu’il peut y avoir des rencontre prématurée, comment savoir si c’est le cas ?

0">Je ne crois pas que cela soit mon cas mais comment savoir ; il y a 18 ans mon mental c’est arrêté de spéculer :

0">Pour moi tout étais égal, partout, je ne sais comment le décrire. Je resta dans cet état près de trois jours, sans pouvoir spéculer mentalement. tout était devenu d’égal importance, impossible d’avoir des angoisse pour quoi que ce soit alors comment spéculer et surtout pourquoi spéculer lorsque tout est d’importance semblable ? sans doute par manque d’un cadre de référence approprié, je ne savais plus comment spéculer, alors pendant un mois, tout les jours du matin au soir je me remémorais cette journée si particulière et cela dans les moindres détails ; je n’arrivais pas à occuper mon mental avec autre chose.

0">Puis je décidais de mettre cela par écrit et cela décoinça l’histoire. Progressivement je retrouva, plus de trente jours après, le « confort » d’une spéculation mentale régulière. Mais mon cadre de référence avait changé. Cette journée était pour moi la référence absolue de la réalité. Et je n’avais plus qu’un seul but : en comprendre la signification.

0"> Dans ce que tu écris, si j’ai bien compris, cela ressemble plus à l’effet d’une rencontre définitive pourtant ce ne fut pas le cas. D’un coté j’en sais très peu sur ce qu’elle a vécu lors de nos rencontre mais quelle corrélations peut-il y avoir entre nos cheminements respectifs depuis cette pré-rencontre ?

0">Je cal sur l’intégration de cette séparation représentée par ces 15 dernières années. Je cherche sans doute : à qui la faute ? Comment sortir de cette confusion ? Lorsque je cherche à l’identifier je ressent un poids atroce et je pense à tout ce que tu raconte sur le fait de rendre son intégrité à la féminité mais comment intégrer le fait de l’ avoir utilisé à outrance si longtemps ? même si elle l’a offert spontanément elle n’a jamais voulu que cela dure autant, ni même de cette façon, si ? ? ? Je ne suis pas sur d’être très clair mais c’est sans doute parce que ce n’est pas clair en moi-même…en fait je crois que je continue de nier la féminité comme si j’étais sur de ne pas pouvoir vivre si j’arrêtais car ça dépendrait d’elle et tant que je la nie je me crois seul, donc sur de mourir ; pourtant je sais qu’elle est réelle mais peut être pas suffisamment car séparation pas entièrement intégrée donc lien pas assez mis en évidence et je tourne en rond ! Est-ce que cela continuera jusqu'à que je sois capable d’offrir un réponse identitaire pour laquelle je sois prêt à mourir ?



0">Enfin je tiens à remercier tous ceux qui font vivre ce forum et plus particulièrement Ambre pour l’avoir créé, porté et enrichi continuellement, ainsi que Sphinx pour tout ces écrits.

0">Amicalement,

0">Alex.
Revenir en haut Aller en bas
djéhouti



Masculin
Vierge Chat
Nombre de messages : 93
Date de naissance : 11/09/1951
Age : 66
Localisation : vers Sommières--Gard
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Dim 18 Mai 2008, 07:07

Extrait d'une communication sur les codes Graal de Célia Fenn, et sur le concept de flamme jumelles. Question posée à l'Archange Michael:



Celia:
Pouvez-vous nous donner plus d’informations à propos des Codes Graal et de la relation de Flamme Jumelle? Je comprends que la première expression se trouve en nous-mêmes, mais vous avez suggéré que cela peut être vécu dans un rapport ou un partenariat comme Yeshua et Mariam ?

A. Michaël :

Oui, un des grands cadeaux des Codes Graal est un réalignement de l’Humanité avec le Plan d’Ange Humain, ainsi, vous avez maintenant l’opportunité de créer en équilibre et ce dans l’amour des Unions Sacrées qui sont centrées dans le Cœur et dans l’énergie du Christ.

Ces liaisons permettent à deux âmes de fusionner leur énergie d’âme et de devenir « une flamme », exprimée dans les deux polarités masculin et féminin, exprimée à travers les partenaires dans un partenariat sacré et engagé.
Les âmes fusionnent dans leur énergie de Lumière au Niveau Spirituel, et leurs corps sont unis au niveau physique. L’énergie sexuelle dans l’Union Sacrée est essentiellement créatrice dans la nature et compatissante dans l’expression.
Quand les « basses » énergies sexuelles du corps sont incluses
dans la relation, alors, elles sont aussi une expression de la créativité et de l’amour compatissant, à respecter et à honorer tout autant car c’est uneexpression physique de la divinité qui est représentée par le corps physique.


La seconde issue est l’engagement entre partenaire d’union d’âme. Quand une telle union est créée, elle est vraiment sacrée et devrait être honorée comme telle. La fusion des énergies d’âmes dans l’unité crée un plan énergétique ou une forme géométrique de Lumière qui est une « entité » elle-même.

Quand l’amour est sacré, pur et clair, alors cette forme géométrique
se tisse dans l’ADN de la Planète et l’amour continue au-delà de la vie du corps. Le schéma apporté par Yeshua et Mariam existe également aujourd’hui dans l’ADN ou Annales Akashiques de la Planète et est conscientisé, accessible par tous ceux qui activent les Codes Graal et équilibrent les énergies de leur Cœur.

Alors, ils peuvent accéder aux géométries lumineuses de l’Union Sacrée qui fut celle transmise par Yeshua et Mariam comme schéma pour l’Union des Anges Humains.

C’est pourquoi les partenaires Ames Sœurs qui ont fusionné leurs
énergies dans l’Union Sacrée se sont retrouvés ensemble à travers plusieurs vies, rappelés ensemble par leur création d’Ame et de Lumière depuis les Règnes Spirituels.
Ce n’est pas le « karma » qui remet les grands amoureux ensemble,
mais la puissance énergétique et infinie du grand amour d’âme exprimé dans l’union de deux âmes comme la « Bien-aimée » et encodée dans le champ de lumière géométrique.


Nous mettons l’accent sur la puissance et la durée de l’amour de l’âme.C’est pourquoi Yeshua, le Christ dit que les anges ne se marient pas. Ils n’ont pas besoin de cérémonie pour se donner l’un à l’autre, dans l’attachement. Les âmes qui ont choisi librement d’entrer dans l’Union Sacrée à travers plusieurs vies se retrouveront ensemble au cours de plusieurs vies, pour autant qu’il n’y
ait pas d’énergies qui bloquent ce processus, ou que l’union elle-même ait atteint son propre but et les besoins de croissance des deux âmes et qu’elle ait besoin d’être dissoute afin qu’un autre cycle d’amour et d’expérience puisse être instigué.


Celia :
merci, j’apprécie cette information. Mais qu’en est-il de
l’idée de d’ « Ame Jumelle » ou d’ « autre moitié » de l’âme ?
Pourquoi les gens croient-ils qu’ils ont à chercher leur « double » et qu’il s’agit seulement d’un être… ?


A.Michaël :
Bien, comme nous l’avons dit précédemment, le grand amour
d’âme dure plusieurs vies et les âmes qui ont créé un plan de lumière de leur amour peuvent aspirer profondément à continuer cette expérience avec une âme qui représente la « Bien-aimée » pour eux dans ce cycle de croissance de leur âme.
Mais, le profond besoin de « trouver » une certaine âme ne signifie pas que seule cette âme est valable. L’Esprit est abondant, et vous offrira plusieurs « âmes soeurs » de suite si vous désirez entrer dans une Union Sacrée ou une relation comme expression de votre Divinité intérieur. Vous pourrez choisir l’âme qui parle à votre cœur.

Celia :
mais, plusieurs personnes m’ont dit avoir eu une vision de leur
âme et de cette « autre moitié ». Pourquoi est-ce ainsi ?


A.Michaël :
Dans le passé, les humains ont été conditionnés pour penser
de cette manière par une philosophie du manque et du contrôle. La Source est Infinie et Abondante, et il ne vous a jamais été donné seulement une chance dans la vie.
Mais nous dirons cette vision est une représentation symbolique du schémaoriginal de la Source et indique le schéma de retour de la Divinité à travers l’Union Sacrée. La Source est l’Un, qui se divise et devient Deux. Ce Deux, ce sont les polarités Masculin/Féminin de Dieu. A partir de ces deux polarités de Divinité, toute création bondit de l’avant.

Quand deux âmes s’inscrivent ensemble elles suivent le « chemin
inverse » vers l’Unité, tel que les polarités Féminine et Masculine deviennent Un. Elles jouent le Drame Sacré de la Création en permettant aux deux parties de Divinité séparées de s’unifier en une expression de Grand Amour et de Passion. Et quand elles se séparent pour devenir elles-mêmes, elles continuent à porter le grand
mystère de la Divinité exprimée lors de l’Union Sacrée- le Deux qui devient Un et ensuite devient Trois lorsqu’ils créent un autre « être de lumière » à partir de leur amour.

Vraiment le mystère de la « Trinité » comme expression de la Divinité Créative est un des enseignements du Christ les plus déformés. La Trinité c’est Dieu la Mère, le Père et l’Enfant de Lumière, telle qu’est la Création de l’amour de la Flamme Jumelle dans
les Dimensions Supérieures.
L’Enfant de Lumière peut se manifester de plusieurs manières sur le plan matériel, et n’est pas limité ou défini par le processus biologique de naissance.
C’est notre désir le plus profond que vous ressentiez et commenciez à voir les déformations les plus profondes qui sont ont entravé les relations humaines et que vous vous libériez vous-mêmes des anciens schémas d’attachements, de domination et de contrôle. Donc, en toute liberté, vous pouvez choisir d’expérimenter la Lumière Radieuse de l’Union de Flamme Jumelle comme étant possible maintenant sur la Terre Nouvelle.

C’est un grand cadeau pour ceux qui font le choix profond de leur âme pour permettre à leur Divinité d’être exprimée à travers une liaison. Mais, souvenez vous qu’un premier pas est de réclamer votre puissance personnelle et la divinité équilibrée comme fondation avant de pouvoir l’extérioriser dans l’expression de l’Union Sacrée.

Aussi Bien-aimé Un, nous sommes prêts à aider chacun de vous qui portez l’intention de créer l’Union Sacrée. Les activations du Code Graal dans l’ADN vous permettront d’intégrer l’énergie du Christ Féminin, Marie-Madeleine, et aussi d’être habilité à exprimer vous-mêmes un rapport équilibré et profondément puissant de l’Esprit et du Corps.
Nous vous remercions pour ce moment passé ensemble et vous souhaitons Joie, Grâce et Amour dans votre Création du Ciel sur Terre et dans l’énergie de la Terre Nouvelle.

© 2007-8 Celia Fenn and Christina Mueller

This work is licensed under a Creative Commons License.

You are fre e to copy, distribute, display, and perform the work under
the following conditions: You must give the author credit, you may not use this for commercial purposes, and you may not alter, transform or build upon this work. For any reuse or distribution, you must make clear to others the license terms of this work. Any of these conditions can be waived if you get permission
from the copyright holder. Any other purpose of use must be granted permission by author.
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Féebleue

avatar

Féminin
Cancer Cochon
Nombre de messages : 90
Date de naissance : 27/06/1971
Age : 46
Localisation : Haute Savoie
Date d'inscription : 14/12/2007

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Dim 18 Mai 2008, 12:44

merci djehouti, ce texte m'éclaire beaucoup...

et il est bon d'être éclairée en temps de confusion...


bises d'amour à toi... :53:
Revenir en haut Aller en bas
http://sandrine.pertin.over-blog.com/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Dim 18 Mai 2008, 12:56

Bonjour,


Djéhouti,

Citation :
Mais, le profond besoin de « trouver » une certaine âme ne signifie pas que seule cette âme est valable. L’Esprit est abondant, et vous offrira plusieurs « âmes soeurs » de suite si vous désirez entrer dans une Union Sacrée ou une relation comme expression de votre Divinité intérieur. Vous pourrez choisir l’âme qui parle à votre cœur.

Je ne suis pas d'accord avec cette formulation de Celia. On peut effectivement rencontrer plusieurs Ames Soeurs de préparation à la Rencontre Jumelle, et même nouer un Mariage Sacré Eternel avec l'une ou l'autre d'entre elles, mais tout cela ne se subistituera pas à l'unicité fondamentale de l'essence jumelle authentique, originale, originelle.

La Flamme Jumelle ne peut dépendre d'aucune spéculation, de sorte que l'intérité de l'identité du Soi soit respectée: l'ego spéculatif ne peut intervenir et faire le moindre choix à ce sujet! Donc la Flamme Jumelle est unique, et corrélée depuis l'origine.

Le seul choix qui est laissé au libre-arbitre de l'ego spéculatif, est de reconnaître et accepter sa FJ, ou pas, car ce choix protège l'authenticité du Soi: ses deux personnes constituantes doivent y adhérer librement, spontanément.


Alskida,


Citation :
je voulais comprendre ce qui m’était arriver mais aussi ce qu’on attendais de moi, pourquoi une telle rencontre et surtout pourquoi cela n’a pas été plus loin, pourquoi plus rien depuis si longtemps ?

Tu as reçu l'opportunité de voir loin, de connaître le potentiel de ta vie, de percevoir le seul objectif légitime de l'être humain, celui qui valide la spéculation, car forcément, la fusion du Couple Sacré fait se rencontrer causalisme et finalisme.

Rencontrer et fusionner avec sa Flamme Jumelle est le seul aspect spéculatif qui soit dialectiquement légitime, pourvu que ce soit compris et appliqué dans un sens qui ne nie pas la réalité d'autrui.

Cela n'a pas été plus loin car ce n'était pas le moment. Cela ne s'est plus reproduit car cela n'était pas en cohérence collective, je suppose. La convergence harmonique du collectif est le pivot de la Rencontre Jumelle, et cette cohérence collective inclut aussi le degré de préparation des deux Flammes elles-mêmes.

Citation :
Pendant longtemps , et encore maintenant je ne peux m’empêcher de penser que je n’ai pas répondu correctement à l’appel reçu, comment se sentir à la hauteur d’une telle intensité de vie ? Pourquoi une telle Emotion, les premières années suivante je me rapprochais d’elle et puis c’est comme si j’étais tomber dans une trappe contenant toute les confusions possibles et imaginables, me retrouvant seul dans un brouillard avec de moins en moins d’espoir.

Inévitablement, nous tombons dans une trappe, car pour avancer vers la Rencontre Jumelle, il faut intégrer tout ce que nous avons rejeté dans cette trappe... On ne peut pas aborder la Rencontre sans un certain niveau d'intégrité personnelle, et de ce fait, il faut être confronté au poids de nos refoulements. Et au début, on se fait emporter, et chahuter...

Ce n'est pas une errance, même si cela peut donner cette impression. Ta présence sur ce forum aujourd'hui, et les mots que tu écris, me suggèrent que tu es loin de n'avoir pas répondu correctement!

Citation :
Je n’arrive pas à me sortir de la tête que j’aurais pu mieux faire

Il faut pourtant te le sortir de la tête, car ça te culpabilise, et t'empêche de te responsabiliser intégralement dans le présent.


Citation :
Comment est-ce possible de s’égarer autant après avoir vécu une telle Emotion ?

J'ai déjà répondu à cela: c'est une phase inévitable.

Il faut devenir intègre, par un long chemin qui passe par l'agitation des refoulements, et puis ensuite par leur réintégration consciente.

Ta présence sur le forum et ton intérêt pour le sujet, sous l'angle dialectique en plus, suggère que tu vois poindre le terme de ce long chemin.

Citation :
Depuis que j’ai découvert ce forum j’ai repris espoir, je sais que je vais y arriver même si je ne sais pas encore comment, en pratique. La fantastique dialectique de sphinx m’aide à sortir de confusion avec une cohérence que je n’avais jamais connue.

Voilà des bonnes paroles! Je suis heureux que mon travail puisse d'aider, à apporter quelque lumière sur ton chemin!

Citation :
Et depuis cela des contact(non physique) réapparaisses mais avec la différence qu’il y a 10 ans je ne distinguais pas de séparation nette entre elle et moi dans ce genre de contact.

Hum... il n'y a pas que la confrontation à mon travail qui produit cela... C'est avant tout TON travail sur ce long chemin qui a permis cela! Lorsque tu as été confronté à mon travail, tu étais simplement prêt à ce qu'il contribue à te révéler à toi-même tout le travail que tu as fait sur toi!

Citation :
Comment puis-je accepter d’avoir perdu autant de temps ?

Tu vois que tout ce temps ne fut pas une perte de temps!

Citation :
Jusqu’ou faut-il intégrer la séparation pour qu’un contact physique soit permis ?

C'est un critère que je n'ai pas encore pu évaluer précisément.

Citation :
Sphinx, tu écris qu’il peut y avoir des rencontre prématurée, comment savoir si c’est le cas ?

0">Je ne crois pas que cela soit mon cas mais comment savoir ; il y a 18 ans mon mental c’est arrêté de spéculer :

Rien n'est réellement prématuré. Si une expérience est donnée, c'est qu'elle est utile, et intervient à la bonne heure. L'aspect prématuré consiste en ce que l'expérience ne peut pas être maîtrisée à ce moment-là, et est de ce fait en quelque sorte "assistée", pour éviter les risques.

Le fait que ton mental ait commencé à se libérer de la spéculation (qu'il ait été en partie subjugué par la Rencontre), ne signifie pas que tu n'avais plus rien à travailler, à réintégrer, à intégrer! La suite à démontré que la Rencontre ne pouvait pas aller plus loin sans risques. Il restait beaucoup de travail au niveau de l'inconscient, et de la compréhension dialectique, de la déconfusion en somme!

Un critère important est que tu discrimines maintenant mieux les essences entre elles dans ta perception, ce qui n'était pas le cas à l'époque.


Citation :
Mais mon cadre de référence avait changé. Cette journée était pour moi la référence absolue de la réalité. Et je n’avais plus qu’un seul but : en comprendre la signification.

Tu as reçu cette opportunité, en effet.

Citation :
Dans ce que tu écris, si j’ai bien compris, cela ressemble plus à l’effet d’une rencontre définitive pourtant ce ne fut pas le cas. D’un coté j’en sais très peu sur ce qu’elle a vécu lors de nos rencontre mais quelle corrélations peut-il y avoir entre nos cheminements respectifs depuis cette pré-rencontre ?

La subjugation est présente peu ou prou, mais de façon partielle, déjà lors d'une rencontre préliminaire. C'est logique! Cela correspond à la reconnaissance "trans-mentale".

Citation :
à qui la faute ?


Il n'y a pas de faute.

Citation :
même si elle l’a offert spontanément elle n’a jamais voulu que cela dure autant, ni même de cette façon, si ? ? ?

La seule attitude juste est de se responsabiliser au présent. La confusion est inévitable, dure plus ou moins longtemps, et crée plus ou moins de souffrances, mais au bout du compte tout sera justifié par l'éternité de la vraie vie.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Dim 18 Mai 2008, 22:46

c'est quand la magie ?


du mal d'amour
du mal de toi

du temps qui efface
du temps qui affine
les traits d'une histoire

retrouvé .. perdu ..

du manque d'amour
du manque de toi

de tout tu te tais
du coup j ai l'effet
des tout contre.. sens

éprouvés .. éperdus ..

des envies d'amour
de regards murmurés

des non qui disent encore
des oui qui refusent
jusqu'au silence

s'ouvrir .. se refermer .

écrire les paroles
respirer la musique
retenir un soupir ..

dormir .. se reveiller ..

entendre sans vouloir
le souffle de nos silences ..

les couleurs et les ombres
les profondeurs de l 'être
la forme de l'amour ..

quand l'âme agit ...

Marie
Revenir en haut Aller en bas
Juliette

avatar

Féminin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 157
Date de naissance : 08/06/1963
Age : 54
Localisation : France
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Lun 19 Mai 2008, 05:32


Magnifique Marie, Merci

Juliette
Revenir en haut Aller en bas
chantdelaube



Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 9
Date de naissance : 08/03/1955
Age : 62
Localisation : Algérie
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Mar 22 Juil 2008, 23:46

Bonsoir,

Vous avez raison Kernoa, laissons le Destin accomplir son oeuvre, mais cela ne m'empêchera pas d'avouer mon faible à vouloir entendre parler de ce sujet, tant il est vivifiant et stimulant! Surtout lorsque la discution est spontanée et non recherchée.
En vous invitons à lire ce texte ( voir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ), j'ai voulu vous faire partager la foi en l'homme que cette allégorie m'a inspirée, et dire à Lumière ma compassion pour m'être reconnu en elle, sauf que dans mon cas, l'être aimé habite un tout autre continent que le mien, et sans que pour autant nous sentir le moindre instant loin l'un de l'autre.

C’était le matin. Dieu se tenait devant ses douze enfants et il planta en chacun d’eux une semence de vie humaine. Ils se présentèrent à lui un par un pour recevoir les dons qui leur étaient respectivement assignés.


« A toi, Bélier, Je donne ma semence le premier jour, pour que tu aies l’honneur de la mettre en terre. Chaque graine plantée te permettra de récolter un million d’autres graines. Tu seras le premier à pénétrer sur le sol de l’esprit humain avec Mon Idée. Mais ce n’est pas ton affaire d’entretenir cette idée, ni de t’interroger à son propos. Ta vie est dans l’action et la seule tâche qui t’incombe est de commencer à rendre les hommes conscients de Ma Création. Pour la bonne marche de ton travail , je te donne la vertu de l’Estime de Soi ».

Tranquillement, le Bélier retourna à sa place.

« A toi, Taureau, Je donne le pouvoir de rendre la semence substantielle. Ton travail est de la plus haute importance, il demande toute ta patience, car tu dois achever tout ce qui a été entrepris, au risque de voir les graines emportées par le vent. Tu ne dois ni douter, ni changer d’idée en cours de route, non plus que dépendre des autres dans le travail que Je t’ai destiné. Pour cela, Je te fais don de la Force. Uses-en avec sagesse ».

Et le Taureau retourna à sa place.

« A toi, Gémeaux, Je donne les questions sans réponses de façon à ce que tu puisses donner à tous les hommes la compréhension de ce qu’ils vivent autour d’eux. Tu ne sauras jamais pourquoi ils parlent et écoutent, mais dans ta quête de la réponse tu trouveras mon cadeau : la Connaissance ».

Et le Gémeaux retourna à sa place.

« A toi, Cancer, Je donne la tâche d’enseigner l’émotion aux hommes. Mon Idée est de provoquer leurs rires et leurs larmes, pour que ce qu’ils vivent et pensent crée la plénitude au-dedans d’eux. Pour cela, Je te fais don de la Famille, afin que ta plénitude puisse la rendre prospère ».

Et le Cancer retourna à sa place.

« A toi, Lion, Je donne la tâche d’étaler aux yeux du monde Ma Création dans tout son éclat. Mais tu dois te méfier de la fierté et toujours te souvenir qu’il s’agit de Ma Création, et non de la tienne. Si tu l’oublies, les hommes te mépriseront. Tu trouveras de grandes joies dans le travail que Je te donne si tu l’accomplis parfaitement. Pour cela, tu dois avoir le don de l’Honneur ».

Et le Lion retourna à sa place.

A toi, Vierge, Je te demande de juger de ce que l’homme a fait de Ma Création. Tu dois examiner son comportement avec attention et lui rappeler ses erreurs de façon à ce qu’à travers toi, Ma Création soit accomplie. Pour cela, Je te donne la Pureté de l’Esprit ».

Et la Vierge retourna à sa place.

« A toi, Balance, Je donne la mission de servir, pour que l’homme puisse être attentif à ses devoirs envers les autres. Il doit apprendre la coopération autant que la capacité de réfléchir à l’autre face de ses actes. Je te mettrai partout où règne la discorde et pour tes efforts, Je te fais don de l’Amour ».

Et la Balance retourna à sa place.

« A toi, Scorpion, Je donne une tâche très difficile. Tu auras la capacité de connaître l’âme des hommes, mais Je ne te permets pas de parler de ce que tu apprends. Tu seras souvent attristé de voir les choses telles qu’elles sont, cela te détournera de Moi et te fera oublier que ce n’est pas Moi, mais la perversion de Mon Idée, qui cause ta douleur. Tu verras si bien l’homme que tu finiras par le voir comme un animal et tu lutteras tant au fond de toi contre ses instincts que tu perdras ton chemin, mais lorsque tu reviendras vers Moi, Scorpion, J’ai pour toi le don suprême de la Détermination ».

Et le Scorpion s’en retourna.

« Sagittaire, Je te demande de faire rire les hommes, car leur incompréhension de Mon Idée les rend amers. A travers leurs rires, tu dois leur donner l’espoir qui les ramènera vers Moi. Tu toucheras ainsi de nombreuses vies, mais seulement pour un temps, et connaîtras chaque fois l’inquiétude. A toi, Sagittaire, Je fais don de l’Abondance Infinie que tu pourras répandre jusqu’à atteindre chaque coin sombre et y apporter la lumière ».

Et le Sagittaire retourna à sa place.

« De toi, Capricorne, J’attends le labeur de ton front, pour que tu puisses enseigner le travail aux hommes. La tâche n’est pas facile, car tu ressentiras les travaux de l’homme peser sur tes épaules. Mais pour la contrainte de tes fardeaux, Je mets la Responsabilité de l’homme entre tes mains ».

Et le Capricorne retourna à sa place.

« A toi, Verseau, Je donne la conception du futur, pour que l’homme puisse dépasser ses limites. Tu connaîtras la douleur de la solitude, car Je ne t’autorise pas à personnaliser Mon Amour. Mais, pour ouvrir les yeux de l’homme à d’autres possibilités, Je te fais don de la Liberté ; elle te permettra de continuer à servir l’humanité lorsque cela est nécessaire ».

Et le Verseau retourna à sa place.

« A toi, Poissons, Je donne la tâche la plus difficile de toutes. Je te demande de prendre sur toi toutes les misères de l’homme et de me les retourner. Tes larmes doivent devenir les Miennes. La tristesse que tu absorbes représente l’effet de l’incompréhension de Mon Idée par l’homme, mais tu dois lui apporter la compassion pour qu’il essaie à nouveau. Pour cette tâche si difficile, Je te fais le don le plus merveilleux de tous. Tu seras le seul de mes douze enfants à Me comprendre. Mais ce don de compréhension n’est réservé qu’à toi seul, Poissons, car si tu essaies de la communiquer à l’homme, il ne voudra pas t’écouter ».

Et le Poisson retourna à sa place.

Alors Dieu dit : « Chacun d’entre vous possède une partie de Mon Idée. Vous ne devez pas commettre d’erreur dans leur interprétation, ni désirer négocier ces parties entre elles. Chacun de vous est parfait, mais vous ne le saurez que lorsque vous serez Un. Alors toute Mon Idée sera révélée à chacun d’entre vous ».

Une fois seul, chaque enfant décida de faire de son mieux avec le don reçu. Mais aucun ne comprit complètement sa tâche ou son don, et quand ils retournèrent vers Dieu, très embarrassés, il dit : « Vous croyez tous que le don des autres est meilleur que le vôtre. Je vous permettrai donc de les échanger ». Et chaque enfant connut l’extase pendant un instant, en considérant toutes les possibilités de sa nouvelle mission. Mais Dieu sourit et dit : « Vous Me reviendrez plusieurs fois pour Me demander d’être délivrés de votre mission et chaque fois Je devrai accéder à votre désir. Vous traverserez un grand nombre d’incarnations avant d’achever la mission initiale que J’ai prescrite à chacun. Je vous donne un temps infini pour y arriver, mais vous ne pourrez être avec Moi qu’une fois que cela sera fait ».




Bien à vous ce testament de la Création.

chantdelaube.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Mer 23 Juil 2008, 10:39

C est sublime !
merci Chantdelaube!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Credo



Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 131
Date de naissance : 25/04/1979
Age : 38
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Mer 23 Juil 2008, 12:48

je ressens dans la premier texte publié (le texte de Jeshua) une pratique très courante dans les textes à visée spirituelle: enrober un mensonge d'un aspect de vérité pour le faire rentrer dans l'esprit.
C'est extêmement fréquent pour éloigner les coeurs qui s'approchent d'une vérité.
Le concept de flamme jumelle est théorisé et mis en mot par Sphinx sur ce forum, mais pour celui ou celle qui le vit, il s'agit d'une vérité qui apporte complétude et élague les trois quarts des mensonges spirituels destinés à nous garder prisonniers de cette phase transitoire de confusion qu'est notre existence actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.coeursacre.blogspot.com
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Mer 23 Juil 2008, 13:00

Citation :
je ressens dans la premier texte publié (le texte de Jeshua) une pratique très courante dans les textes à visée spirituelle: enrober un mensonge d'un aspect de vérité pour le faire rentrer dans l'esprit.
C'est extêmement fréquent pour éloigner les coeurs qui s'approchent d'une vérité.

Tu parles de quel texte credo?

Moi je parle de :
Citation :
C’était le matin. Dieu se tenait devant ses douze enfants et il planta en chacun d’eux une semence de vie humaine. Ils se présentèrent à lui un par un pour recevoir les dons qui leur étaient respectivement assignés.


« A toi, Bélier,...

qui défini assez bien les caractéristiques de chaque signe sur la roue du zodiac...
quand à ceci Chantdelaube,
Citation :
En vous invitons à lire ce texte ( voir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ),

je n arrive pas à lire le texte proposé?
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
chantdelaube



Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 9
Date de naissance : 08/03/1955
Age : 62
Localisation : Algérie
Date d'inscription : 17/07/2008

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Mer 23 Juil 2008, 21:33

Je suis désolé Ambre, un s en plus vous a certainement déroutée, c'est plutôt: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et plus précisément :
0">[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Credo



Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 131
Date de naissance : 25/04/1979
Age : 38
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Jeu 24 Juil 2008, 10:27

en fait je suis tombé sur ce sujet par hasard, et j'ai lu la toute première page en croyant qu'il était nouveau...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.coeursacre.blogspot.com
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Mer 17 Sep 2008, 22:15

Bonsoir à vous tous,




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Léonard de Vinci


Depuis deux jours je lis un livre qui me "boulverse"!
C est littéralement le mot!
Je retrouve là une concordance et presque une certaine forme de "validation " à ce que je perçois et surtout à ce que Sphinx nous partage sur les Flammes Jumelles suite à une simple question que je lui ai posée , il y a plus d un an déjà!



Jésus, Marie-Madeleine et l'Incarnation


"Tout est pur pour celui qui est pur"




Le livre avec de nombreux extraits dévoilé dans un entretien "nouvelles clés"

Dans le fouillis de nos sentiments, Jean-Yves Leloup distingue l’amour du bébé, qui “mange” sa mère, de l’érotisme, qui donne des ailes à la gourmandise. mais Éros reste rivé au manque. Il se sublime en philantropie et, plus tard, en don inconditionnel : l’Agapé. Deux phrases donnent le ton de cet entretien avec un prêtre orthodoxe fort peu conformiste : “Un vrai mariage est une alliance entre deux confiances, deux libertés” ; et “Jésus a une préférence pour Jean, mais il aime autant Judas. Être fidèle à ses préférences n’exclut personne”


Nouvelles Clés : Le problème, quand on parle d’amour en français, c’est que nous utilisons le même mot pour aimer une femme, aimer Dieu, aimer les framboises, aimer un pays ou aimer un chien. Est-ce une pauvreté de notre langage ou parle-t-on bien de la même “chose” ?

Jean-Yves Leloup : Les philosophes distinguent traditionnellement toute une échelle d’états qui vont du pathos, l’amour passion qui vous enchaîne, jusqu’à l’agapé, l’amour inconditionnel qui ne demande rien en échange. Personnellement, j’ai tendance à penser qu’il s’agit de différents degrés d’une même force de vie qui, en s’élevant, prend des visages différents, mais toujours en obéissant à la même loi : tu deviens ce que tu aimes. Si vous aimez l’argent, vous devenez vénalité. Si vous aimez Dieu, vous élevez votre âme. Il est des amours qui élèvent, d’autres qui rabaissent.

Dans la pensée juive, l’être humain ne devient entier que dans sa relation avec l’autre.

La Genèse dit : “Au commencement, Dieu créa l’homme et la femme, homme et femme. Il les créa.” Ce qui est “à l’image de Dieu”, ce n’est pas l’homme ou la femme, c’est leur relation.

Le désir de connaître Dieu passe par la relation entre l’homme et la femme, par la rencontre de l’autre.

L’histoire du christianisme place cette rencontre comme un chemin décisif vers Dieu. D’où l’importance des Évangiles apocryphes, celui de Marie, ou celui de Philippe : on y voit Jésus en relation avec une femme, Myriam de Magdala. Cette rencontre est aussi l’image de Dieu. C’est la capacité de rencontrer une altérité. On sait que l’humain est androgyne, il pourrait être heureux tout seul. Mais si l’on revient au texte biblique émerge une anthropologie où “il n’est pas bon que l’homme soit heureux seul” (lotov en hébreu).

Pour ceux qui aiment le côté cabaliste, au niveau de la lettre : Adam, avant de recontrer Ève, se dit Adam et la somme de ses lettres correspond au mot “quoi” ; après sa rencontre avec Ève, son nom devient Aadam, et la somme des lettres donne “qui”. Comme si, pour passer de l’état d’objet à celui de sujet, il fallait passer par la relation avec l’autre. À ce moment-là, comme dans l’Évangile de Philippe, le mot amour devient le mot alliance. Une alliance entre deux libertés, entre deux sujets qui s’inclinent l’un devant l’autre. On n’est plus dans un registre de complémentarité. L’autre n’est pas là pour combler le manque. Ce sont deux sujets. Et dans la relation entre ces deux libertés se révèle quelque chose de divin. Ce n’est pas un amour de dépendance, ni un amour de séduction, c’est une alliance qui porte du fruit. Le fruit peut être un enfant, mais aussi une œuvre - ou bien le plaisir ! -, mais dans tous les cas, c’est une façon de mettre Dieu au monde. Au cœur de la relation elle-même se révèle quelque chose de l’être de Dieu.

Si vous voulez aller plus loin, cet “être de Dieu” se révèle comme trinité. La trinité veut dire que Dieu est relation d’amour : ce n’est pas le un, ce n’est pas le deux, c’est le trois, le chiffre de l’alliance, la révélation de ce que peut être Dieu. C’est pour cela que les grands monothéistes, tels Hallaj ou Rûmî, disent : “Dieu est un, comme l’Amour, l’Amant et l’Aimé sont un.”

La relation elle-même est un dévoilement du Dieu-un, qui est à la fois un et trine.

Le Dieu-Relation. C’est la révélation de celui qui est entre les deux. Du troisième...




N. C. : On peut imaginer de nombreuses relations d’amour, par exemple celle d’un parent pour son enfant, ou celle qui relie deux amis, mais est-ce entre un homme et une femme que cela atteint son apogée ?

J.-Y. L. : Oui, il y a là quelque chose d’autre. Il ne s’agit pas d’aimer son enfant comme on aime son mari ou sa femme, on serait dans l’inceste. En grec, ce n’est pas le même mot. L’amour que j’ai pour mon père, ou ma mère, ou mon fils, ou ma fille, n’est pas celui que j’ai pour ma femme, ou pour mon chien, ou pour Dieu. C’est bien le même amour, mais chaque relation est une qualité propre, qu’il ne s’agit pas de mélanger aux autres. Quelquefois, il y a là confusion.




N. C. : Dans Aimer malgré tout (Entretiens avec Marie de Solemme, éditions Dervy), vous parlez de la métamorphose des qualités de l’amour les unes dans les autres. Tout commence par la pornéia, l’amour du bébé, qui “dévore” le sein de sa mère. Puis l’amour nourriture s’allège en amour érotique, qui donne des ailes à la gourmandise infantile, lui évitant de s’alourdir en voracité. Mais éros, malgré ses ailes, vit encore dans le manque. Alors vient l’amour philanthropique, philia, qui est plein, apaisé, et relie les vrais amis dans un partage égal. Mais cela ne s’arrête pas là : philia elle-même quitte le plan de la simple amitié pour s’élèver encore plus haut, là où règne l’amour inconditionnel, l’agapé...

J.-Y. L. : La pornéia est charmante chez un nourrisson “gourmand de sa mère” ; elle est laide chez un homme de cinquante ans, vieux bébé qui cherche à se nourrir de l’autre pour exister - heureusement qu’il a cette pulsion, qui le maintient en vie, mais à partir d’un certain âge il est dommage d’en rester là, à “consommer” l’autre et à le consummer, au lieu de communier. Le chemin consiste à passer de la consommation à un amour qui communique, la philia ; puis de là, à un amour qui communie, l’agapé. Aujourd’hui, on développe beaucoup la communication, mais pas beaucoup la communion.




N. C. : Pourquoi éros reste-t-il dans le manque ?

J.-Y. L. : Éros est un jeune dieu, dommage qu’on en fasse parfois un vieux cochon ! C’est le désir ailé, c’est l’amour du beau - où l’on rejoint ces mystiques qui, dans la femme, peuvent découvrir Dieu. C’est l’amour platonicien qui, à travers un beau corps, trouve l’idée qui le structure et, au-delà de l’idée, la beauté pure. C’est la démarche érotique, qui est déjà une contemplation.

Mais eros est le fils de pénia, c’est-à-dire du manque. Éros est toujours dans le manque. C’est toujours la soif qui cherche son eau vive, le vase qui voudrait être rempli, comblé. Un Éros bien orienté est quelque chose de magnifique, mais lui-même n’est pas source. C’est la différence avec l’agapé. Dans nos amours il y a souvent beaucoup de soif, mais pas beaucoup de fontaines qui débordent ! L’agapé, c’est quand on ne cherche plus l’amour, mais qu’on est capable de le donner, pour rien, gratuitement.




N. C. : Qu’est-ce qui rend possibles les métamorphoses des états de l’amour ?

J.-Y. L. : Lorsque l’enfant a été bien nourri, sa Pornéia satisfaite peut lui permettre de rencontrer l’autre au-delà de sa faim, par une communication, une parole. Quand on a sereinement parlé avec quelqu’un, qu’il y a eu de la philia, de l’amitié, un échange, on peut aller au-delà, pour s’approcher d’une pure présence commune. Et là, on devient capable d’amour gratuit, comme dans l’enseignement du Christ, qui dit : Agapé te aléios. C’est-à-dire : Aimez-vous les uns les autres (comme je vous ai aimés). Il ne dit pas : Soyez amoureux les uns des autres... Ce n’est pas le mot éros. Il ne dit même pas : Soyez amis. C’est important, parce qu’on ne peut pas être l’ami de son ennemi. Un ennemi est un ennemi, mais on peut l’aimer - en tant qu’ennemi, nuance importante. Il ne nous est jamais demandé de devenir l’ami de nos ennemis, ni d’être amoureux des gens qui nous font du mal. Quand Saint Jean dit “Dieu est amour”, il utilise le mot agapé - la capacité d’entrer en relation avec l’autre de façon légère, gratuite, en respectant sa liberté, comme la vie le respecte. C’est à ce niveau-là que l’on peut aimer son ennemi : il a le droit d’exister. Mais devenir son ami (a fortiori son amoureux) peut s’avérer impossible, parce que l’échange avec lui n’existe pas, il reste enfermé dans sa haine. Mais l’agapé accepte que l’autre ne nous aime pas. C’est un autre mot pour dire liberté intérieure. C’est aimer, comme l’émeraude est verte.




Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Mer 17 Sep 2008, 22:15

suite
N. C. : Il y a là quelque chose de bouddhique !

J.-Y. L. : C’est l’amour comme état d’être. Or, il ne faut pas opposer les deux : la spécificité des traditions sémitiques, c’est d’apporter l’amour comme alliance, c’est- à-dire comme rencontre de deux états d’être. C’est peut-être la différence entre la bonté et l’amour. On peut développer en nous un état de bonté, comme le soleil rayonne... Mais ce n’est pas encore la relation. Il ne s’agit pas simplement d’être un soleil, mais de rencontrer un autre soleil ! (rire) et de faire quelque chose ensemble. L’autre existe dans son altérité, il n’est pas seulement l’occasion pour moi d’aimer.




N. C. : Et comment mieux différencier amour et amitié ? En disant qu’on peut avoir beaucoup d’amis mais un seul amour ?

J.-Y. L. : Être fidèle à quelqu’un, c’est être à son égard dans une relation d’amour plus grande que nos instincts et nos impulsions, qui ne sont pas du tout fidèles. Si notre amour se situe au niveau de l’amitié, il peut respecter la parole donnée et se montrer fidèle à... je dirais à une préférence. C’est une question importante. Quand je regarde Jésus, je vois qu’il aime tous les êtres, mais il a des préférences. Pour moi, c’est le signe qu’il était vraiment humain : le propre de l’amour humain est d’avoir des préférences. Cela ne signifie pas qu’il aime plus Jean que Judas. Mais il préfère Jean. La préférence relie les êtres sur la même longueur d’onde, le même accord. Jésus aime autant Marthe que Marie-Madeleine, simplement il a un accord particulier avec la seconde. L’amour, c’est être fidèle à ses préférences. Mais cela n’exclut pas les autres. Le fait que Jésus aime Marie-Madeleine ne l’empêche pas d’aimer les autres femmes, mais différemment. Quand on aime vraiment quelqu’un, c’est toujours d’une manière unique, irremplaçable. “Parce que c’était toi, parce que c’était moi.” Cela ne signifie pas qu’on n’aimera plus jamais personne, mais qu’on n’aimera plus jamais personne de cette façon-là.




N. C. : Nous vivons une époque très turbulente, sur ce plan-là aussi, avec une sorte d’écartèlement entre deux images fortes : d’un côté celle du couple éternel (Adam et Ève, Roméo et Juliette), de l’autre celle de l’amour libre entre des sujets libres, responsables de leurs nombreuses rencontres amoureuses.

J.-Y. L. : Je crois qu’il s’agit de tenir ensemble le sens de l’universel et du particulier. Beaucoup de gens qui disent : “Moi, j’aime tout le monde”, laissent entendre en sourdine : “Moi, je n’aime personne.” Il n’y a pas d’engagement ni de fidélité possibles. D’autres disent plutôt : “Moi, je n’aime que telle personne, et rien qu’elle.” Entre cet universalisme qui ravale tout le monde au même niveau, et cette sorte d’amour particulier qui exclut l’universel, il s’agit de trouver un équilibre. On peut rencontrer beaucoup de femmes, beaucoup d’hommes, mais on risque tellement de se disperser ! Alors que le fait d’en choisir une (ou un) et d’approfondir cette relation, le plus loin possible, va me faire déboucher sur l’universel. C’est étrange et naturel : on découvre l’universel au cœur du particulier. Dans une femme, je peux découvrir toutes les autres femmes.

Comment choisir un préférentiel qui n’enferme pas ? On rêve : ça supposerait d’être libre de la jalousie, de la possessivité, de toutes nos peurs d’enfant, de savoir vraiment se situer au niveau de l’alliance. Bref, je crois que d’avoir choisi quelqu’un peut nous ouvrir aux autres, et non pas nous fermer. Que Jésus puisse avoir des préférences peut choquer certains (les apôtres eux-mêmes lui demandaient de justifier sa préférence pour Marie-Madeleine), mais c’est cela qui lui permet de mieux aimer les autres.




N. C. : Entre l’image d’Épinal d’un Christ éthéré et puceau et celle qui fait de lui un homme ordinaire, avec plusieurs épouses et des marmots, peut-on parler d’une “sexualité du Christ” ?

J.-Y. L. : Je reprends l’adage des Pères de l’Église : Tout ce qui n’est pas assumé n’est pas sauvé. Donc si le Christ n’a pas assumé la sexualité humaine, elle n’est pas sauvée ; et si elle n’est pas sauvée, elle est mauvaise ; et si elle est mauvaise, elle va nous rendre coupables ; et si elle nous rend coupables, elle va nous rendre malades. Le tout est de savoir de quelle sexualité nous parlons : celle qui reste pulsionnelle et animale ? ou celle d’un être qui a transformé sa libido en amour, et cet amour en capacité d’alliance ? Donc, évidemment que le Christ assume sa sexualité, autrement ce n’est pas un homme, c’est un castrat, un infirme - ce qui serait blasphématoire. C’est une des occasions que la réflexion philosophique a peut-être manqué : celle d’évangéliser la sexualité, de la transfigurer, d’y introduire le sacré. Bien sûr que Jésus a une sexualité, mais il la vit de manière plus intelligente, plus généreuse, plus aimante et plus sacrée. Ce n’est pas la divinité qui a été sexualisée. Il a divinisé la sexualité : elle aussi peut être un lieu d’épiphanie, de rencontre de Dieu. Et c’est ce que dit l’Évangile de Philippe : le lieu où l’on prie vraiment, aujourd’hui, à Jérusalem, c’est la chambre nuptiale. Le saint des saints, c’est là où un homme et une femme se rencontrent. La présence créatrice y est à l’œuvre. Donc, Dieu est réellement présent. Mais on est bien d’accord que, là, nous sommes en présence d’une humanité dont la sexualité est tout entière habitée par la lumière, par l’innocence, par un amour agapé. Il est terrible de penser que, pour certains, parler de la sexualité du Christ est vécu comme une déchéance : c’est là une humanité malade ! Jésus est-il moins divin parce qu’il est plus humain et aime une femme ? Quelle drôle d’image de la femme ! On sait que l’Église, depuis saint Paul et saint Augustin, a produit des milliers de textes charriant cette image, poussée par des peurs compréhensibles mais nullement chrétiennes. C’est nier à la femme le statut de sujet. On ne peut pas aimer quelqu’un et le regarder de haut. C’est pour ça que Jésus lave les pieds de ses disciples, pour les regarder d’en bas, pour les soigner, pour les guérir, pour les remettre debout.




N. C. : Transposez-vous directement tout ce que vous venez de dire à la relation amoureuse entre homosexuels ?

J.-Y. L. : De nouveau, quand on regarde le Christ, il a des préférences pour certaines femmes et pour certains hommes. Cette qualité d’amour, de relation, peut être vécu avec des hommes comme avec des femmes. Une parole très intéressante de saint Paul dit : “En Christ, il n’y a plus ni mâle ni femelle.” Quand on a éveillé en soi le sujet, on n’est pas seulement des mâles ou des femelles, mais des personnes humaines en relations singulières, des relations de sujet à sujet, qu’ils soient masculins ou féminins.

Mot de l'éditeur sur "Tout est pur pour celui qui est pur" de
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Quelle fut la nature des relations entre Jésus de Nazareth et la grande figure féminine que la tradition chrétienne a nommée Marie-Madeleine ? Si «le Verbe s'est fait chair», s'il faut prendre au sérieux le mystère de l'Incarnation, peut-on imaginer que le Christ se soit interdit tout amour charnel ? L'histoire, les Évangiles canoniques, les apocryphes et la théologie ont-ils quelque enseignement à nous livrer à ce sujet ?

Jean-Yves Leloup prend les risques de tout théologien qui s'interroge, de façon à la fois sereine et incisive loin de toutes polémiques, et ne prétend pas détenir la vérité. Il a choisi «malgré» ou plutôt «à cause» de ses engagements de rester «en queste» et de redonner aux textes de référence leurs droits à une «lecture infinie»... susceptibles de provoquer en nous «l'étonnement» nécessaire à toute vraie connaissance.

L'auteur d'Une femme innombrable, spécialiste de ces questions et traducteur notamment des Évangiles de Marie, de Philippe et de Thomas, aborde la relation «amoureuse» de Jésus et de Marie-Madeleine à la lumière de la parole de Paul : «Tout est pur pour celui qui est pur.» Son propos précis et sans tabou n'entend pas scandaliser, mais stimuler notre étonnement face au «réalisme de l'Incarnation».
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Jeu 18 Sep 2008, 18:07

Bonsoir,

petite précision qui m a surprise hier soir en vous proposant l interview NC et concernant ceci

N. C. : Transposez-vous directement tout ce que vous venez de dire à la relation amoureuse entre homosexuels ?

Or dans le livre il est écrit:

"Certains auteurs de la tradition hébrahique font remonter cette rencontre de deux êtres différenciés sexuellement mais partageant une même âme ou un même souffle avant la naissance elle même, façon métaphysique d insister sur le fait que nous avons été créés pour former un couple et que c est dans cette réalisation que
s épiphanise la Présence(la Chekhina) de YHWH."
...
" Et Rabbi Joseph écrit encore:
Et quand un mâle est créé, nécessairement sa partenaire féminine est créée en même temps que lui, parcequ on ne fabrique jamais d en Haut une demi-forme mais seulement une forme entière!"

page 93

"L énergie sexuelle est une énergie redoutable, un" feu Divin" qui peut tout autant nous consumer, nous détruire et détruire l autre que nous "diviniser".
page 148

"La religion a oublié d enseigner à ses fidèles l Art de faire l Amour.Elle a failli à son devoir en négligent la discipline spirituelle de la jouissance physique.Elle n a pas voulu établir le lien entre la Théophanie de la sexualité, qu elle a laissée tomber dans l oubli, avec les autres théophanies décrites dans les Ecritures dont le Cantique des cantique fait partie"
"Rendre au Christ une sexualité humaine et véritable, c est rendre à l être humain la possibilité de vivre spirituellement cette dimension inévitable de lui-même, peut être même de la transfigurer, et de trouver le Soleil là où on l avait habitué à ne voir que des ombres"

page 149 et fin du livre!

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   Jeu 18 Sep 2008, 18:32

Merci Ambre!


Citation :
"Rendre au Christ une sexualité humaine et véritable, c est rendre à l être humain la possibilité de vivre spirituellement cette dimension inévitable de lui-même, peut être même de la transfigurer, et de trouver le Soleil là où on l avait habitué à ne voir que des ombres"


Parfait!



Bisouxxx,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Flammes jumelles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Flammes jumelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» FLAMMES JUMELLES
» Les ames soeurs ou les flammes jumelles
» Ames soeurs et flammes jumelles
» AMES SOEURS : Flammes Jumelles : Réunion des Rayons Gémellaires
» passeuse d'àmes,liens d'âmes,flammes jumelles relations karmiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: