ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontres avec la Splendeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Rencontres avec la Splendeur   Mar 29 Mai 2007, 12:29

Rencontres avec la Splendeur



Pages réalisées avec l'aimable autorisation de Marie Elia

http://www.tetra-asbl.be/Tetra_Intervenant.aspx?id=15






Tel est le titre du livre de Marie Elia
publié en janvier 2001
et qui en est à sa 4ème édition

Editions A.L.T.E.S.S.

Citation :
"Non l'homme n'est pas le cancer qui ronge la terre-mère.
Il est son enfant maladroit, inconscient de ce qu'il fait,
des souffrances qu'il provoque.
Oui, sa Mère lui pardonne.
Mais il est temps ! Il est temps qu'il se souvienne
et redresse la terrible trajectoire qui le mène à l'abîme.
Et quel amour vient vers lui !
Que de voix soufflent à son oreille pour lui rappeler l'heure du rendez-vous !
Des mains de lumière se tendent vers son coeur affligé !..."

Marie Elia
"Rencontres avec la Splendeur"



"A l'aube d'une ère nouvelle nous est donnée la possibilité
de faire naître l'Homme Nouveau. Pour ce passage décisif,
les Lettres Hébraïques nous dévoilent leur puissance de Vie.
Dépassant largement le contexte de la tradition juive pour atteindre l'Universel,
au-delà de l'image spécifique des Lettres se révèlent
les Intelligences de Lumière qui ont créé les univers.

Chacune d'Elles est un maître qui nous tend la main
pour monter sur le trône de notre royauté intérieure.
Chacune d'Elles nous propose l'expérience vivante de son Amour fulgurant.

Elles nous offrent ce conte alchimique et initiatique,
les vingt-deux étapes de "l'histoire du Voyageur"
qui recèle les codes secrets destinés à l'âme
pour éveiller les clefs de la Connaissance suprême qui dort en chacun de nous.
Car RENCONTRES AVEC LA SPLENDEUR
est une invitation pour une fabuleuse aventure où le corps lui-même
s'abreuve enfin à la Source de Vie."

"Bien-aimés,
nous disent les Lettres,
il est temps de guérir votre âme des souffrances du long exil,
il est temps de saisir l'héritage de lumière qui vous attend...
car le moment est venu de retourner à la maison."



Citation :
"Tu marches vers ton accomplissement,
déjà écrit dans le grand Livre des étoiles.
Ne regarde plus une facette sans la conscience de l'autre;
Ainsi tu ne risqueras plus de figer ta marche
dans le désespoir de ton imperfection,
ou au contraire dans la fausse croyance que tu es arrivé au bout du chemin
et que tu n'as plus rien à apprendre.
Marche comme un roi, puisque telle est ta Réalité,
mais sois toujours conscient de ce qui t'attache encore à ton ombre."

Marie Elia

Quelques passages de l'introduction

"Si ces vingt-deux rayons de la Source première viennent aujourd'hui nous aider,
c'est parce qu'ils annoncent l'ère messianique !

Dans la tradition juive résonne depuis des millénaires
la promesse de la venue du Messie.
Dans la tradition chrétienne également,
puisqu'il est annoncé que christ reviendra sur les nuées.
Qu'est-ce que cela veut dire ?

Comme le Ari l'a déjà enseigné,
le Messie, le Sauveur,
doit apparaître dans le coeur de l'humanité.
Nous préparons la venue de ce Messie collectif par notre transformation,
par le don de tout notre être à la lumière.
Il ne s'agit pas d'attendre qu'un homme "extérieur"
arrive pour résoudre tous nos problèmes,
mais bien de se mettre au travail pour préparer en conscience cet avènement.
Car le Messie (en hébreu le Machiah),
est avant tout un plan vibratoire intérieur,
qui ne peut se vivre que dans la conscience de la grande Unité.

Dans cette conscience le Messie,
qui signifie "l'oint" (lors de son sacre, un roi est oint de l'huile sainte),
est donc par excellence le grand Guérisseur de la souffrance de la séparation.
C'est une ascension vibratoire de la Terre et de l'humanité
vers leur réalité archétypale...."



"L'humanité est entrée dans les prémisses de l'ère du Verseau,
qui s'annonce comme une mutation profonde de la conscience collective.

Mais les douleurs de l'accouchement secouent la planète.
Les âmes se réveillent et réclament la nourriture spirituelle
dont elles ont éperdument besoin.
Les souffrances terribles que traversent certains peuples,
l'apparition de maladies nouvelles,
la multitude de problèmes physiques ou psychiques
dans un climat angoissant de plus en plus lourd,
ne sont que les symptômes d'une unique maladie :
l'étouffement des âmes sous le poids du psychisme individuel ou collectif."

"Dans cette période difficile où tant d'êtres se débattent,
où tout semble s'accélérer dans une exigence d'évolution implacable,
la grâce divine est toujours présente.
Cette notion de grâce, puissance supérieure fulgurante
qui peut se manifester à tout instant,
est réellement essentielle.

Il est important de toujours garder la conscience que tout est possible,
quelles que soient les circonstances.
Même quand tout semble aller mal, dans les pires situations,
il ne faut jamais fermer la porte à la Grâce.

Elle est l'arc en ciel,
le Pont de Lumière qui apparaît à la fin de l'orage.

Etre ouvert à la Grâce,
c'est la confiance suprême dans la Lumière,
savoir qu'Elle est là,
même si on est incapable de percevoir sa présence.

La Grâce peut ainsi intervenir à tout instant.
Elle peut transcender tout loi,
car elle agit en accord avec la grande loi divine de l'Amour.

Rien ne lui est impossible,
sauf si nous lui fermons la porte.
La Grâce, comme toute puissance divine
respecte le libre arbitre."






18. TSADDE, l'Androgyne




- Valeur numérique : 90

- Signe astrologique : Le Verseau

- Signification : L'Hameçon, la Justice

- Rayonnement : Rouge pourpre



Notions - Clefs :



- C'est le moment d'une grande réconciliation

- Comprendre la Justice derrière une apparence d'injustice

- Union, mariage du masculin et du féminin

- L'ère messianique





L'Homme et la Femme peuvent aujourd'hui se rencontrer et s'unir dans une dimension insoupçonnée, car voici que vient l'ère du Roi de Justice.

La Terre et l'humanité entrent actuellement dans l'influence de cette belle Lettre

qui régit le signe du Verseau.

Tsédek en hébreu signifie la Justice, et bien sûr la Justice divine, qui est aussi celle de notre âme de lumière, n'est pas la justice humaine, ni la satisfaction

d'un désir de vengeance ou d'une revendication égoïque.

Tsaddé nous aide avec amour à reconnaître la Justesse de tout ce que la vie nous a proposé d'expérimenter. Elle éclaire le sens des épreuves et des difficultés, pourquoi dans notre âme nous les avons appelées, et comment en sortir grandis, plus forts et plus aimants. Elle nous enseigne que tout est juste, mais également soulève pour nous le voile des apparences afin d'être ensemble les artisans d'une ère de Justice et de Paix, l'ère de Melkitsédek, qui est le "Roi de Justice ".

Les Lettres hébraïques peuvent rayonner une énergie plus ou moins yin ou yang. Celle de Tsaddé est androgyne, avec une partie yin ( féminine, liée à la Lettre Noun ) qui est la " tête gauche ", le corps oblique et la base horizontale, et une partie yang ( masculine, liée à la Lettre Yod ), qui est la " tête droite ".

C'est la seule Lettre qui change de forme à l'ère nouvelle. Les deux " têtes " de la partie supérieure regardaient auparavant chacune dans une direction différente. Dans cette nouvelle image elles se regardent, et la Lettre révèle ainsi sa magnificence. Une couronne unique apparaît, c'est l'accomplissement

de l'union des opposés.

Tsaddé annonce une grande réconciliation, et nous engage à nous y préparer. Lettre de l'ère nouvelle, Elle nous invite à lâcher définitivement tout ce qui nous entrave à l'ancien, les revendications, les vieilles rancunes...

Plus spécifiquement, Elle agit sur tout ce qui sépare l'homme et la femme qui veulent s'unir et prendre le Chemin du Nouveau. Elle éclaire et libère les paquets de mémoires négatives, les rapports de force, et tout ce qui pèse dans l'inconscient collectif et déchire les couples.

L'enseignement de Tsaddé est trop riche pour être contenu dans ces quelques lignes, nous vous conseillons de vous reporter au livre Rencontres avec la Splendeur dont Elle illustre la couverture.


Citation :
"Puissiez-vous percevoir l'harmonie de la sublime symphonie,
Eternelle réponse d'amour de la création vers le Créateur !
Ce chant qui tourne dans les univers
proclame l'Unité absolue,
La cohésion parfaite de tout ce qui vit."

Marie Elia

© Marie Elia
un site qui partage les 22 lettres
http://www.eternelpresent.ch/lettres_hebraiques.html

j ai ce livre magnifique et je l ai offert à plusieurs "kabalistes".....qui re-co-naissent cette approche tres féminine ....pour les néophites ,comme pour les plus érudits...


NB à la demande de Marie Elia :

les illustrations dans son livre ne sont pas celles reprises sur le site "eternel présent" ( les textes y sont synthétiques mais donnent une bonne approche ...)

Le "Tsadde "sur la jaquette du livre est de Marie Elia...et à toute son importance !


Voir ce site consacré à Marie Elia http://www.unepervenche.com/lettres.htm
(nb d Ambre ,elle répond volontier aux questions par mails)
email : marielia@club-internet.fr


Dernière édition par AMBRE le Mar 09 Sep 2008, 17:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Christal

avatar

Féminin
Bélier Chien
Nombre de messages : 11
Date de naissance : 16/04/1958
Age : 59
Localisation : Nice
Loisirs : Nature, danse, lecture, internet ...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Rencontres avec la Splendeur   Dim 08 Juil 2007, 00:17

:72: Ce livre est vraiment magnifique. Il m'a réconciliée avec la Kabale que j'avais abordée il y a quelques années mais qui m'avait parue bien difficile à assimiler ...

J'ai abordé ce merveilleux ouvrage comme un parcours initiatique qui m'a profondément transformée.

Merci Ambre, de l'avoir mentionné dans le forum.

Bisous christalins :66:
Revenir en haut Aller en bas
http://coeurdechristal.free.fr
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Rencontres avec la Splendeur   Dim 05 Aoû 2007, 22:10


Le Saint Tétragramme Yod Hé Vav Hé
Le Tétragramme est le Nom divin le plus sacré de la Tradition hébraïque.
C'est pourquoi Il ne se prononce pas; on se contente d'épeler les Lettres qui le constituent.
Son rayonnement, d'une grande puissance, contient toutes les couleurs de l'arc-en-ciel et nous appelle au centre de son vortex vibratoire.
Il faut le regarder horizontalement.



melekh (le Roi)
Kaph est l'initiale de Kéther, la Couronne, première séphira. Présente aussi au centre de Malkuth, nous la retrouvons donc aux deux extrémités de l'Arbre des séphiroth.
Maintenant que les trois lettres qui le composent sont écrites, je (Marie Elia) peux partager avec vous d'autres notions concernant le mot Melekh (le Roi), si important. La trinité que représentent Mem, Lamed et Kaph se retrouve dans les éléments qui composent le grand Œuvre alchimique, respectivement le mercure, le sel et le soufre.
Nous retrouvons la correspondance avec la trinité Mére, Fils et Père (pour reprendre le même ordre).
Dans l'alchimie spirituelle, qu'est-ce que le Sel, indispensable pour que s'unissent le soufre et le mercure, le Père et la Mère, le Lion et la Licorne, le masculin et le féminin? C'est la puissance de l'Amour. Mais là encore, il s'agit d'une puissance créatrice, d'une force de Vie, bien loin de ce que nous comprenons humainement le plus souvent par ce mot. C'est une puissance extrêmement dynamique qui nous relie à la Source, puisque nous sommes tous les enfants de l'Amour. Lors du processus alchimique, il est dit que lorsque le Sel n'est pas là, le soufre et le mercure, le lion et la licorne, se battent et ne peuvent s'unir. Le Sel est le Lien, le Troisième qui permet aux Deux de trouver leur Unité.
C'est là toute la beauté l'enseignement de Lamed, Ainsi reliés, nous pouvons comprendre celui de Kaph qui termine le mot Melekh. Kaph prend donc ici sa forme finale, dont le dessin descend sous la ligne, dans les profondeurs.


Tav
l'Etoile de Vérité

22e de l'alephbeith.
A pour valeur numérique 400, en résonance avec Mem (40) et Daleth (4).
Le 4 est un chiffre de stabilité, lié à l'incarnation dans la matière.
Tav nous révèle que la Terre, la matière, le monde de l'incarnation est le royaume bien-aimé du Seigneur.
Le monde physique est sacré et commence bien entendu par notre propre corps.
Le regard que nous avons sur lui correspond aux rapports que nous avons avec le monde. Ce que nous pouvons refuser en lui nous renvoie à ce que nous n'acceptons pas dans l'humanité ou dans le monde matériel.
La responsabilité nous incombe de révéler l'étincelle de lumière cachée dans la matière.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Rencontres avec la Splendeur   Dim 05 Aoû 2007, 22:15


Noun
la Gardienne du Grand Oeuvre

14e lettre.
Sa valeur numérique est 50, en résonance avec Hé (5) et Kaph finale (500).
Le 5 est un chiffre dynamique lié au changement. Il peut être le point où tout bascule dans un sens comme dans l'autre.
Sa puissance dynamique et sa beauté se manifestent dans l'étoile à cinq branches dont une pointe désigne le ciel.
Elle symbolise l'homme debout. Mais si ce symbole est renversé, il ressemble alors à une tête de bouc et représente l'énergie involuée de la matière séparée de la lumière.
... Il s'agit là aussi du regard que nous avons sur notre propre corps, ce grand méconnu. La question n'est pas tant d'aimer ou non son apparence, mais de comprendre, pour le vivre, qu'il n'aspire qu'à retrouver son hérédité divine.
L'Eucharistie de l'ère nouvelle doit être une communion directe et intime avec la Source de Vie. Mais tant que la Vie divine, le "sang du Christ", la force de l'Arbre de Vie, ne circule pas dans notre sang pour nourrir les cellules, le corps est voué à la mort et nous subissons l'ancienne loi de la séparation et des anathèmes (tu accoucheras dans la douleur, tu travailleras à la sueur de ton front).
La résurrection des morts n'a jamais signifié que les cadavres actuellement dans les cimetières sortiront de terre. Il s'agit, pour l'humanité, de la nouvelle naissance à la Vie divine!
La résurrection des morts procède de la venue du Messie dans le coeur de l'humanité lorsque celle-ci se souvient de la promesse du retour, dans l'oeuvre alchimique enfin réalisée. C'est l'homme lui-même, enrichi par la connaissance du périple accompli, qui devient l'Homme debout, le Roi Messie, Christ, quel que soit le nom que l'on donne à cet avènement.
Le serpent de la Genèse qui attaque au talon d'Eve et dont le pied de Marie est sur la tête est l'énergie sexuelle involuée, coupée de la Source.
Quand le serpent se redresse et désigne le Ciel, le Soleil pour être créateur de Vie et de Beauté, il devient le Serpent d'or.

Mem
la Grande Mère

La 13e lettre.
Mem est l'une des trois lettres mères et régit l'élément eau.
Elle est liée au principe de la Mère.
Sa valeur numérique est 40, en résonance avec Tav (400) et Daleth, la Porte (4).
Là est Rigueur. Pour celui qui ne craint pas de s'offrir à la Vérité telle qu'elle se présente, dans le but de transformer tout ce qui n'est pas lumière en lui, Mem est l'alliée précieuse qui révèle ses résistances intérieures.
Si l'être aspire éperdument à retrouver sa Réalité divine, il peut rencontrer la Miséricorde de Mem.
S'il s'offre à ses eaux purificatrices dans un élan confiant, s'il accepte de se laisser dépouiller de ses anciens vêtements pour être nu, s'il choisit en conscience d'être Enfant de la Mère divine, cette belle Lettre peut régénérer son corps et l'enfanter dans sa Lumière.
Dans les régions où Ma (l'extrémité du Ciel d'en bas, principe féminin), la corde de l'arc est tendue, le Saint-Esprit entre en action et Mi (l'extrémité du Ciel d'en haut, le mystère des mystères) envoie sa réponse.
Puissions-nous vivre dans cette conscience et devenir les témoins vivants, en nous et autour de nous, de leur danse d'Amour!
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Rencontres avec la Splendeur   Dim 05 Aoû 2007, 22:26




Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Rencontres avec la Splendeur   Dim 05 Aoû 2007, 23:03

Tsaddé
l'Androgyne



La 18e lettre.
Est la lettre plus importante du livre "Rencontres avec la Splendeur" car c'est son énergie qui a créé le signe du Verseau. Nous pénétrons donc actuellement sous l'influence de cette extraordinaire lumière qui vient nous chercher.
Sa valeur numérique est 90, en résonance avec Teith (9) et Tsaddé finale (900).
9 est le plus grand chiffre qui évoque la gestation, l'achèvement d'un cycle, l'ouverture sur l'Universel... 9 x 10 est bien approprié pour l'ère du Verseau...
Au premier abord, l'eau et le feu ne peuvent s'unir. L'eau projetée sur le feu l'éteint. L'eau chauffée par le feu s'évapore et disparaît. Cette union subtile existe pourtant dans le plan vibratoire de Tsaddé et manifeste une énergie d'une grande puissance.
L'Eau vive du Verseau est donc bien l'Eau soleil, ce qui n'est pas sans rapport avec l'éternel féminin solaire et la force fulgurante du Saint-Esprit.


voir aussi
L’Arbre de Vie par Isaac Louria dit le Ari(Ari signifie "lion" en Hébreu, )
http://www.esoblogs.net/+L-Arbre-de-Vie-par-Isaac-Louria+.html
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Rencontres avec la Splendeur   Dim 05 Aoû 2007, 23:27


La Puissance de Vie des Lettres hébraïques
par Marie Elia
extrait

Aujourd'hui les mystères contenus dans la Kabbale se dévoilent. Mais en réalité, ils ne peuvent être réellement abordés et compris que par le cœur. La Kabbale est en fait un merveilleux poème d'Amour entre Dieu et l'Homme, qui recèle des clefs initiatiques simples et efficaces. Kabbalah vient du mot Kebel, qui signifie recevoir et évoque l'idée de contenant, de réceptacle, de coupe. Elle est la Coupe du Graal que recherche le Chevalier afin de guérir le roi malade, comme dans la légende arthurienne. Elle est Isis voilée. Elle est le Trésor des trésors contenu dans l'Arche d'Alliance, dans le Saint des Saints, donc symboliquement dans notre propre cœur....
...Aujourd'hui, il est facile et simple de les rencontrer, et ainsi de nous rencontrer nous-mêmes. Avec un Amour infini, Elles nous dévoile notre Splendeur d'Être humain. Elles nous offrent un Chemin pour retrouver la Couronne perdue, et reprendre notre place sur le Trône intérieur. De Tav à Aleph se dessine un Escalier dont chaque marche est une étape pour revenir chez Soi. En acceptant de lâcher tout jugement sur les manteaux de peurs, d'égoïsme ou de doutes que nous portons encore, nous relevons cet incroyable défi que nous avons relevé en plongeant dans ce monde d'incarnation : être simplement un humain, et en révéler la beauté. Habiter un corps de chair, et vivre dans ce temple un rendez-vous d'amour quotidien ! Goûter la Limite, et en faire un révélateur de l'Illimité...

Les Lettres hébraïques nous ouvrent ainsi le passage pour pénétrer la conscience de ce corps si méconnu. Leur lumière vient activer dans l'intimité des cellules le code secret de notre hérédité divine, du corps de Lumière. C'est un Chemin d'ascension qui concerne autant la conscience que la matière, autant l'âme que le corps. Ce corps qui, depuis des millénaires, comme le proclame la Bible, est "poussière destiné à retourner en poussière". Ce corps qui, sauf pour de rares exceptions, était toujours abandonné à la fin de notre traversée terrestre et ne pouvait goûter à la Vie véritable. Le corps est aujourd'hui invité aux Noces. La Terre devient nouvelle, et nous pouvons tous participer à l'avènement de la Jérusalem éternelle, en qui tous les Enfants d'Abraham se souviennent qu'ils sont Frères.
...


Marie Elia
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4282
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Rencontres avec la Splendeur   Lun 06 Aoû 2007, 16:54

Merci Ambre!


Bisouxx,

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Rencontres avec la Splendeur   Lun 06 Aoû 2007, 21:58

...en effet Sphinx...


Taw - T


Tzadeh


Nun - N

sur le site,voir à
L'évolution des caractères
http://aleph2at.free.fr/index.html?http://aleph2at.free.fr/ecritures/protosinaitique/general.htm

:548:
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Rencontres avec la Splendeur   Ven 14 Mar 2008, 14:02

Citation :

Les lettres dans l'espace du Temple
Écrit par Gabri-el
07-01-2007
Il est utile, que ce soit à des fins pratiques ou théoriques, d’avoir une idée de l’emplacement spatial des lettres hébraïques. Cela permet en effet de les employer pour consacrer un espace de travail, mais aussi de se plonger un peu plus dans la métaphysique de la Création. Les principales sources du présent texte sont le Sepher Raziel, le Sepher Yetzirah, le Sepher haBahir, et certaines parties du Zohar.





Pour commencer, penchons-nous sur un passage du Sepher Raziel, qui nous dit : « Dans les ténèbres, obscurcis le firmament. Ici se trouve la lettre Yod. Au commencement est la lettre Aleph. A la fin est la lettre Beth. Guimel est au-dessus. Daleth est en-dessous. » Cela nous apprend que Yod, la lettre du tétragrammaton qui représente Atziluth, est bien au-delà de tout espace que nous pourrions consacrer ici bas. Elle se trouve dans les ténèbres primordiales, où l’idée de la création vient tout juste d’être émise.


Ensuite, même si c’est Beth qui commence la création, l’Aleph la précède, ainsi qu’il est dit dans le Zohar : « Bien que je commencerai la création avec Beth, tu resteras la première des lettres. Mon unité ne sera exprimée par un autre que toi, sur toi seront basés tous les calculs et toutes les opérations du monde, et l’unité sera seulement exprimée par la lettre Aleph. » Aleph est citée comme la base de toutes les opérations du monde, et ceci nous enseigne que la Kabbale Pratique n’a pour finalité que l’Unité. Tous les rituels ayant un but autre sont voués à l’échec dans le cadre de ce système.

Aleph est également une lettre en dehors de la Création, c’est pourquoi il est dit d’elle qu’elle tourne sa face de l’univers. L’Aleph, qui ne pourrait de toutes façons être prononcé, est la finalité de l’opération, et ne peut donc être invoqué dans un espace créé.


Avec Beth et l’arrivée du principe femelle, donneur de forme, qu’elle incarne, nous entrons dans la Création. De Beth, le Sepher Raziel nous dit : « Toutes les choses créées par Beth vont par paires », et il en est ainsi. L’unité de l’Aleph est scindée dans la création, tout comme le Yod est scindé en Hé supérieur et Hé inférieur.

Notre espace de travail est au sein même de ce Beth, dans ce lieu où l’opération nous amènera à assembler les paires et atteindre l’Unité. Ce lieu dédié, le Sepher Raziel l’appelle Beth Helel, ou « maison de louanges. »

Qu’il soit dit plus haut que « A la fin est la lettre Beth » est expliqué par le Sepher Yetzirah 1 : 7 : « la fin réside dans le commencement et le commencement dans la fin. » La Création émane de Beth et y retournera.


Viennent ensuite Guimel et Daleth. De ces lettres, le Zohar nous dit qu’elles ne doivent être séparées. Guimel est l’impulsion divine, la lumière de la création, en abondance, qui se tourne vers Daleth, honteux de sa pauvreté, mais désireux de recevoir les dons de Guimel. Le Yod divin se trouve également lié à la création Daleth, ainsi que l’exprime sa propre structure ; Yod Vav Daleth.

Daleth est lui aussi présent dans la maison de louanges, à recevoir la lumière de Guimel. Celui qui désire appeler Daleth dans son lieu d’opération peut le faire en la vibrant et en la visualisant en pourpre, et en sachant qu’elle est la porte de sa nuque, résidence de Daath. Daleth sera alors placée au centre du lieu, ou mieux, sur l’officiant lui-même, qui s’identifiera à elle.

Guimel est toujours présente là où se trouve Daleth. Sa profusion de lumière baignera l’officiant qui désirera la recevoir.


Plus loin, le Sepher Raziel nous livre les emplacements de quatre autres lettres : « Heh est à l’est. Vau est à l’ouest. Zayin est au nord. Heth est au sud. »

L’officiant commence donc à l’est, la direction du levant. Là, il vibre Hé. A l’est correspond également la séphirah Tiphereth. Il se tournera ensuite vers l’ouest, où il vibrera Vau. L’ouest représente Malkuth, et nous voyons en est et ouest les amants séparés du Cantique des Cantiques.

Ensuite, face au nord, dont le Bahir nous dit : « C’est du nord que vient la grande nuée, le feu fulgurant » (et il n’y a de feu que celui qui provient du courroux divin), il dressera Zain. Ainsi, cette arme s’opposera à la rigueur du jugement de Gueburah, qui siège dans cette direction. Enfin, vers le sud, il vibrera Heth, la barrière que l’officiant trouve entre lui et la Miséricorde sans retenue de ‘Hessed.


Au sein de la maison de louange peut donc se produire la grande union, ainsi que nous dit encore le Sepher Raziel : « Shin est dans le temple », Shin, qui tient le rôle du Vav du tétragrammaton, et qui unit Tiphereth à Malkuth, et Gueburah à Guedulah, sous l’office de celui qui se tient dans cet espace consacré.
http://www.kabbale.be/alpha-repertoire-11.html?sort=5
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Rencontres avec la Splendeur   Ven 14 Mar 2008, 14:11

Citation :
La Lettre Shin
Écrit par Spartakus FreeMann
08-01-2007
Un dossier sur la lettre Shin issu des contributions dans les forums de Gabri-el, Cirdec, Guizel et Spartakus.

Il reste de nombreuses choses à dire sur le Shin, et nous espérons bien sûr augmenter cet article dans le futur.

Bonne lecture et n'hésitez pas à intervenir dans les commentaires ou via les forums.

Si l'on regarde la graphie de la lettre "Shin", qui a la forme d'une fourche à trois dents, on peut constater qu'il est constitué de trois "Vav", de valeur numérique 6. Le "Shin" ainsi visualisé se lirait "666" !


Mais le "Vav" est lui-même constitué à partir de la lettre "Yod", le Point Primordial, la concentration du "Tsimtsoum" de Dieu. Au niveau personnel, c'est la quintescence de la destruction du Moi. La concentration de la Volonté. Le "Vav" représente aussi la Torah et la

Lumière de Dieu. La Connaissance… Sa "symbolique" au sein du Tétragramme est évidente… Je n'y reviens pas.


Mis à part le signe "dent", un autre sens dérivé du signe Shin est "esh", le feu. Shin est l'une des trois lettres mères avec Mem, l'eau, la matière et Aleph, l'air. Ces trois éléments sont en équilibre stable, l'air équilibrant la dualité du feu et de l'eau. Or cette dualité est שם, "shem", le nom, la désignation dont la finalité est l'unité indifférenciée de Aleph. Shem c’est le Nom en hébreu, ha-Shem qui permuté donne Moshé, Moïse.


"Shin" est la symbolisation de la "descente" de la lumière des trois Sephiroth supérieures : Kehter, Hokhmah et Binah… Que l'on peut comprendre comme le Père (Aba), la Mère (Imma) et la Saint Esprit (Rouach), masculin, féminin et nature androgyne. Nul fils en Kabbale hébraïque. Cet ajout sera le fait des kabbalistes chrétiens.


Le "Shin" est de nature double, même sans les points massorètiques. Avec l'introduction de ceux-ci nous avons deux prononciations : avec le point massorètique à droite, la prononciation "CH", Shin; et avec le point massorètique à gauche, la prononciation "S", Sin.


Dans les psaumes, on peut lire "tu briseras les dents des méchants"… Dent = Shen de "Shin"… Il y a 32 dents comme 32 sentiers de la sagesse sur l'Arbre, ces dents doivent servir à réduire en poussière les débris de la Klipah émanée de Ho'chmah lors de la Brisure des Vases…


Shin nous donne aussi Shesh, 6… Et de cela nous avons Bara Shit… Shit est 6 en araméen… Donc, il créa 6, les six directions de la création (haut bas gauche droite avant arrière)… Le Shin a trois branches mais la nature du shin étant double nous en avons 6… Complexe est donc la symbolique de cette lettre.


Shin est aussi la 21e lettre de l'alephbeth hébreu et on peut ainsi la mettre en parallèle avec la 21e lettre du tarot, le Fou.


Mais faisons un court chemin sur ce sentier... A partir de Malkut, descendons, que trouvons nous ? l'Anti-Malkhut, descendons l'Arbre et après l'Anti-Kheter, nous nous trouvons devant une Lumière Noire, la Ténèbre absolue au sein de laquelle la plus puissante lumière ne peut briller. Mais ce n'est que le seuil, descendons encore, si vous le voulez bien et alors , que celui qui l'ose contemple l'Absence Absolue, l'anti-Ayin, le Rien Négatif le plus absolu… "L'Autre-Côté". Au fond de cette absence réside un Point d'Essence, Quintessence de Rien que l'homme ne peut imaginer… Et que le fou se mette à méditer et à visualiser ce Point… S'identifier à lui… Mais attention, ici, nulle Echelle de Iakov pour remonter…


Je ne donne ici que ce qui peut être donné pour la sauvegarde de la raison… Ceux qui savent le reste peuvent essayer, mais sans moi… Kabbalisant mais pas fou...


A noter que l'essence de la lettre "Shin" se retrouve dans le mot "Shalom", paix ! Et selon Albert Soued : " Shin est un signe caractéristique par son ambiguïté : à la fois mouvement et non mouvement dans la stabilité, le feu protecteur de la chaleur, mais aussi celui de l'embrasement destructeur, un chuchotement et un sifflement, l'intelligence et la folie: il nous montre la voie du ciel, celle de la terre, la rigueur et la miséricorde. En fait Shin est une lettre secrète qui tient cachée en elle le chemin du repentir, du retour ("shouw", shin-waw-bet): elle peut le divulguer à celui qui cherche et qui le mérite."


Un post sur un forum aujourd'hui défunt (paternité à JL Colnot)


Comment se présente le rapport masculin-féminin dans les prénoms bibliques de la génèse et qu'en est-il de l'androgynie, de la femme dans l'homme et de l'homme dans la femme. Bien sur je ne peux pas développer vraiment et je te conseille de te procurer les deux bouquins que je t'ai conseillés à ce titre et surtout de faire toi-meme la recherche, de prendre les mots, de les tourner et de les retourner, de les permuter. D'autres parts, je le répète, il y a maintenant longtemps que j'ai laissé de coté la kabbale. J'ai quand meme retrouvé quelques textes écrits directement en espagnol il y a des lustres et je te les livre ici, pour que tout le monde en profite aussi.


Adam et Eve, certes, on peut tirer beaucoup de l'étude de leurs noms respectifs et du moment de leur séparation, ce qui signifie qu'à l'origine, nous étions tous des males-femelles. Mais le passage que je cite étudie le masculin et le féminin au travers des mots ISH et ISHA, "male" et "femelle". C'est extrait de mon commentaire de la lettre SHIN(CEH Espagne).


Archétype du feu, le SHIN (300) indique graphiquement le ternaire et reprend donc ce que symbolise le GUIMEL (3) et le lamed (30). Les trois lettres ensemble forment le mot SHAGAL (333) - lamed-guimel-shin - qui signifie "cohabiter", "vivre ensemble". Etant donné que GAL - lamed-guimel- est la "vague" et que SHEL -lamed-shin- indique l'appartenance "de", on peut pressentir dans la langue hébraique qu'aimer, s'accoupler au sens mystique, signifie "participer à la vague", "contribuer au mouvement cosmique", s'unir pour toucher l'énergie primordiale. De tous les noms que la Bible donne à l'homme, le plus pertinent, concernant ce processus d'échange et de fusion d'énergie est celui de ISH, qui apparait pour la première fois dans Génèse II:23 : " Adam dit alors : celle-ci est maintenant os de mes os et chair de ma chair ; on l'appellera femelle (ISHA - hé-shin-aleph) parce que de l'homme (ISH - shin-iod-aleph) elle fut prise " En fait le mot femelle, ISHA, devrait etre rendu par "Hommesse".


La cohabitation, le fait d'habiter ensemble ne vise pas uniquement la reproduction, mais également le fait de retrouver l'état androgyne des commencements du monde, lequel état semble tellement lié au langage -- puisque Eve apparait dés lors qu'Adam ne peut " se nommer lui-meme " -- et au monde des images et des reflets. Héliodore, un oniromancien de grande réputation dans l'antiquité disait : " Lorsqu'un homme reve d'un miroir cela signifie femme. Et lorsqu'une femme reve d'un miroir c'est qu'il s'agit d'un homme ". Pour la kabbale, cette relation quasi spéculaire (de "speculum", "miroir") est soulignée par la racine ignée dont participent aussi bien le male que la femelle. En effet, le SHIN enseigne que le "feu", ESH, shin-aleph, qui attire l'un vers l'autre est dument équilibré par le IOD et le HE, lettres qui, selon le Zohar sont "le père et la mère". HE est dans ISHA et IOD est dans ISH. Or, de l'union de ces deux lettres (10 + 5 = 15 ; 1 + 5 = 6 ) nait le VAV (6) qui est logiquement "le fils", troisième lettre du Nom Ineffable.


Mais ISH, Et dans ce cas ISHA, est également le nom de la créature mystérieuse qui lutte contre Jacob, le blesse au talon et finalement change le nom de Jacob pour celui d'Israel. Le SHIN placé entre le IOD et le ALEPH fait-il allusion à l'état angélique dont tout homme et toute femme participe ? Au fragment 46 du BAHIR il est écrit : " Son "grand feu" est sur toute la terre. Il engendre une voix ". D'où le kabbaliste déduit que toute voix vient du ciel, ainsi qu'il est dit : " Depuis le haut des cieux il t'a fait entendre Sa voix pour t'instruire, et sur la terre il t'a fait voir un grand feu, et Ses paroles, tu les as entendues au milieu du feu " (Deut. IV:36). Le rapport de la langue et du feu réapparait plus tard avec la Venue de l'Esprit dans les Actes des Apotres II : 32 : " Et des langues de feu leur apparurent... " Ainsi s'établit le rapport du feu et de l'esprit au travers du langage, qui, comme mentionné au début de nos études sur les lettres, lie les chromosomes par moitié semblable, ainsi que l'homme et la femme.


L'échange d'énergie entre les sexes, dynamisé par le SHIN, se transforme par médiation du principe venant du RESH en un chant ou "cantique" d'amour : SHIR. De la "tete", ROSH, shin-aleph-resh, aux "pieds", REGUEL, lamed, guimel-resh, la "vague", GAL, lamed-guimel, éveille le "feu" sous-jacent à l'esprit, cet ESH, shin-aleph, qui anime et active chacun de nos humides neurones.


Aucune "intelligence" SECHEL, lamed-kaph-shin n'atteint le "Tout", COL, lamed-kaph sans le contact de l'autre. Il est nécessaire qu'ait lieu la transfusion, le croisement, SICHEL, lamed-kaph-shin d'un etre à l'autre, de tel sorte que le miracle du "il y a ", IESH, shin-iod -- par un effet de miroir -- se produise, tel un "cadeau", SHAI, iod-shin. Tel est la contribution du point originel tournant à l'intérieur de nos tetes tel une particule sur le point d'accoucher d'une étoile.


Parvenu au sommet du "climax", à la hauteur la plus folle de l'orgasme où s'effectue le retour à l'instant primordial qui a vu la "décision" de créer l'etre humain, on retrouve l'indétermination androgynale qui convertit l'homme, ISH, shin-iod-aleph en SI, aleph-iod-shin, qui s'écrit exactement en sens INVERSE et signifie le "climax" orgasmique de l'union.


J'aimerais préciser que Shin (300) est lié à "ROUAGH ELOHIM" (Resch 200.Waw 6.Heith 8.= 214 et Aleph 1. Lamed 30. Hè 5.Yod 10.Mèm 40. = 86)


Dans le livre de Virya : "l'Alphabet Hébreu et ses symboles" nous trouvons:

"...La tradition enseigne qu'à l'origine le Shin n'avait pas trois mais quatre branches, la branche supplémentaire représentant le Olam haBa ( monde futur). Selon d'autres sources, le Shin à trois branches symbolise les patriarches,tandis que celui à quatre branches représente les matriarches ( Sarah, Rebbecca, Rachel et Léa ( Orah'h H'ayim)... Le Shin à quatre branches est inscrit sur le Téfilin de la tête."


Ailleurs, j'ai trouvé que combiné avec le Yod, il représente l'étincelle divine. Et que sa tendance vers le "futur" est destinée à rechercher l'unité des deux facettes : masculin, féminin dans l'UN...


Voici un extrait du site d'Albert Soued concernant le Shin :


« Mishnah 118 : La lettre Yod signife "Le monde fut créé par dix paroles". Et quelles sont-elles? C'est la "Torah de Vérité" qui contient tous les mondes. Et la lettre Shin? Il (rabbi Yoh'anan) lui répondit: "Elle est la racine de l'arbre, car Shin est d'après sa forme comme la racine de l'arbre" ».




Après la lumière vient le Verbe qui a construit le monde par les 22 lettres qui se sont assemblées pour former 10 paroles ou dix Sephirot, l'ensemble constituant les 32 voies de la Sagesse.


Yod a comme valeur 10. Symboliquement c'est le germe créateur, mais aussi le bras, la volonté de créer. L'Arbre de Vie est constitué de dix séfirot, attributs divins.


La lettre shin a comme valeur 300; elle a trois dents et sur le plan symbolique elle a pour sens le changement ou la transmission, par enracinement. Les dix séfirot de l'Arbre de vie sont disposées sur trois colonnes, rigueur et miséricorde, la troisième est centrale, elle est l'équilibre ou la balance des deux premières.


Associées les deux lettres yod et shin donnent "yesh" ou "il y a ": ce yesh est l'image des trois premières séfirot hokhmah (sagesse) -daa't (connaissance) (ou kéter, couronne)-binah (discernement). "Il y a " contraste avec le "rien" de "ayin" plus haut.


Yesh est le début et la fin de la perception du divin.


Yesh est le monde de la Création (bériah) issu de celui de l'émanation (atsilout).


Vu de l'homme, l'Arbre de Vie se construit de proche en proche par la divulgation progressive de ces mondes en fonction des limites du cerveau: monde de l'action (a'ssiyah) ancré dans le matériel, puis celui de la formation (Yetsirah), puis bériah (création, puis atsilout (émanation).


Je ne résiste pas à l'envie de reprendre un passage du livre de Dominique Aubier "Le principe du langage ou l'alphabet hébraique aux éditions Mont-Blanc" Ch. XI p.271 à propos de la lettre Schin ou Sin :


"Annoncée par le mot qui résume le régime mental, Schin exécute l'union de l'organe à son régime et du régime à la fonction et restitue les trois choses dans l'unité spectaculaire d'une seule composition graphique, surmontée d'un point qui peut aussi bien se placer à gauche qu'à droite, selon que l'entrée de l'énergie se ferait par un côté ou l'autre de l'encéphale.

Les trois branches du Schin correspondent l'une à l'organe, et c'est celle qui reçoit le point, déterminant la latéralité; la deuxième, centrale, au régime cérébral; la troisième à la fonction évolutive."


Le Shin « inversé ».


Lorsqu’il est inversé, le Shin possède de nombreuses associations. On le compare à la « Racine des Cieux », les nivdalim, qui transmettent le « shefa » du royaume des Cieux jusqu’aux dimensions terrestres qui nous entourent. Le Shin inversé représente également les narines, une idée reprise du Talmud. Des allusions au lien entre le Shin et la respiration se retrouvent dans les mots « âme » et « souffle » : « Nefesh » et « Neshamah » dans lesquels le Shin apparaît de paire avec la lettre Nun (qui suggère la prière).


« La lampe de Dieu est l’Ame de l’Homme (Neshimat Adam) cherchant les entrailles » Proverbes 20-27. Ce Proverbe se réfère à Shin/Feu, le Médiateur, la Bouche et le Nez qui respirent, et le Ventre. Les hommes peuvent participer au Feu Divin au travers de la respiration et de la méditation. Selon le Sefer Yetzirah 3-34 : « Il a fait régner le Shin sur le feu. Il lui a tressé une couronne et il les a combiné l’un avec l’autre. Il en a formé le ciel dans l’univers, l’été dans l’année, la tête dans la personne, mâle et femelle ».




Il semblerait donc qu'un Shin "inversé" existe, ce que je ne comprend pas : pourquoi les trois têtes seraient-elles tournées vers le bas ? Là encore, on ne peut le concevoir que dans une optique "christianisante", on supposerait que ce "Shin" serait identique à la symbolique du pentagramme inversé. Ainsi, nous aurions la remontée des trois Sephiroth négatives de l'Arbre de Mort… Travail au noir, s'il en est. Je ne connais personnellement aucune référence kabbalistique quant à ce Shin inversé, nulle trace dans aucun des ouvrages que j'ai pu consulter. Ce qui ne veut pas dire, toutefois, qu'il n'existe pas dans une certaine tradition.


Si l’on admet son existence et si l'on retourne à la kabbale hébraïque, je doute qu'il soit bon de travailler sur ce "Shin" inversé, car l'Arbre de Mort n'est pas une gnose ténébreuse, mais une gnose de mort tout court. Ceux qui s'essayent à ce travail finissent par sombrer dans le Sheol sans aucun espoir de retour. On ne parle pas ici de connaissances de la ténèbre mais de l'avers de notre univers et des forces qui lui sont attachées. Un Rav dit que la simple méditation sur l'Arbre de Mort même est déjà trop absorbante…
http://www.kabbale.be/alpha-repertoire-10.html?sort=5
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontres avec la Splendeur   Mar 09 Sep 2008, 19:04

Bonjour,
Merci Ambre, de tout coeur...
Merci de ce double cadeau
merci de ce cadeau offert avec coeur, avec amour par quelqu'un qui se reconnaîtra...
@ lire et "intègrer"....
Revenir en haut Aller en bas
Karen

avatar

Féminin
Bélier Buffle
Nombre de messages : 288
Date de naissance : 22/03/1949
Age : 68
Localisation : Isère France
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: Rencontres avec la Splendeur   Mar 09 Sep 2008, 21:12

Merci de tout coeur, Ambre pour cette merveille, le livre de Marie Elia...

Il m' a intronisé dans ce Royaume de la Kabbale, et il est un compagnon de chaque jour.
Merci à l'ami très cher qui me l' a offert.




Cette carte m'émeut profondément et plus encore la prière qui l'accompagne .


karen
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Rencontres avec la Splendeur   Sam 19 Jan 2013, 20:32

Citation :


Chers Amis,

2013 nous ouvre ses portes vers le Nouveau. Quelque chose a changé, même si c'est plus ou moins perceptible. L'Essence-Ciel s'invite dans nos vies, si nous lui laissons la place, toute la place.
De tout coeur, avec mon mari Jean-Daniel, nous vous souhaitons une année magnifique, riche de belles rencontres, de tendresse, de sérénité et d'Amour. Puissent les désirs de vos âmes se réaliser dans tous les domaines.

Je me permets de partager mon programme jusqu'à l'été 2013.

Dans la joie de vous rencontrer, ou de vous retrouver cette année,
en Unité dans la Danse de la Vie,

Marie Elia et Jean-Daniel

Programme 2013

• à Palaiseau (91), les 9 et 10 février 2013 : atelier “Les Lettres hébraïques, Miroirs de l’Être”. Avec clarté et amour, les Lettres hébraïques viennent répondre à nos questions profondes. Elles se font Miroirs de Vérité, pour nous aider à grandir, mieux nous connaître et déployer nos ailes. Cet atelier, par le support du Tarot des Lettres hébraïques, permet d’aborder leur énergie et leur enseignement de façon vivante : chacun reçoit le message et l’aide d’une ou plusieurs Lettres. Dans la conscience de l’unité du groupe, nous pouvons ainsi les accueillir toutes et nous ouvrir à leur action, dans un esprit de Sacré. Une opportunité pour libérer des voiles qui recouvrent encore notre âme, afin de prendre véritablement notre place sur notre trône intérieur. Il est proposé à chaque participant de venir avec une question profonde, ou bien une Intention particulière, et de se laisser surprendre par la réponse d’une grande Lettre. Participation 160€

• à Lyon, les 23 et 24 février, atelier “Les Lettres hébraïques, Miroirs de l’Être”. (voir présentation ci-dessus) Renseignements Frédéric Swierc, centretaoyoga@gmail.com.

• à Romans (drôme 26) les 9 et 10 mars, atelier “Les Lettres hébraïques, Miroirs de l’Être”. (voir présentation ci-dessus) Renseignement : Association Planet Aiire 04 75 07 41 24 ou 06 07 03 46 46 ou ecocit@free.fr ou collombet.catherine@orange.fr

• en Dordogne, près de Plazac, du 29 mars 17h30 au 1er avril 13h30 : atelier “Pâques ou la Résurrection des cellules”.

Il est dans l’année certains rendez-vous destinés à être vécus en conscience. Celui de Pâques est une opportunité exceptionnelle pour libérer l’âme et le corps d’anciennes programmations et renaître au Nouveau. L’Eucharistie, Gethsémanie, le choix entre Barabas et Yéshouah, la montée au Golgotha, la crucifixion et les sept Paroles, la descente aux Enfers et la Résurrection sont autant d’étapes intérieures de ce « grand Nettoyage ». Dans la lumière de l’enseignement alchimique de Yéshouah le Christ, nous pourrons partager ensemble des méditations dans l’intensité vibratoire de Pâques. Une initiation qui, comme toujours, ne s’adresse pas au mental mais à l’entendement du cœur.

(Renseignements pour l'hébergement : centre d'accueil "Terre de Jor" (Un endroit bien sympathique, nourriture végétarienne de qualité, dans ces beaux paysages de Dordogne), au 05 53 50 57 01. Les prix varient suivant le confort de la chambre.) Participation 230€

• à Louhans (71), avec Terre du Ciel, les 6 et 7 avril, atelier “Les Lettres hébraïques, Miroirs de l’Être”. (voir présentation ci-dessus) Renseignements et inscriptions : 03 85 60 40 33, fax 03 85 60 40 31 ou infos@terre-du-ciel.fr

• à Sanary sur Mer, les 20 et 21 avril, atelier “L'Arbre des Séphiroth”. Joyau de la Kabbale, l'Arbre des Séphiroth remonterait à la nuit des temps. Cette figure géométrique décrit simultanément une cosmogonie de l'Univers et de la Vie, et les différentes dimensions de l'être humain. Il représente à la fois l'Homme et la création toute entière dans son harmonie, par le retour de Daat, la séphira cachée... Il nous révèle une nouvelle approche du féminin et du masculin. Ce stage alternera enseignements et méditations s'adressant au cœur et non à l'intellect. Il ne demande aucune connaissance préalable, simplement la bonne volonté d'accueillir ensemble ce cadeau divin, pour activer l'énergie des séphiroth et que se rejoignent en nous la Terre et le Ciel, dans la Splendeur de l'Homme Debout.

Renseignements et inscriptions : Emmanuelle BERGUE <emmanuellebergue@aol.com> 06 09 52 99 81 Participation 170€

• en Dordogne, près de Plazac, du 17 mai (17h30) au 20 mai (13h30 environ) : “Vivre l'Alchimie de Pentecôte”. Quand les flammes du Saint-Esprit descendent sur les apôtres, ils reçoivent le don de parler "toutes les langues". Par la transmutation des barrières qui nous séparent et des voiles psychiques qui recouvrent notre Être, Pentecôte est un rendez-vous privilégié pour retrouver l'Unité (en nous, entre l'homme et la femme, et tous ensemble.) Participation 230€. Renseignements pour l'hébergement : centre d'accueil "Terre de Jor", au 05 53 50 57 01. Les prix varient suivant le confort de la chambre.

• en Suisse, au Mont-Pélerin, les 1er et 2 juin : atelier “L'Arbre des Séphiroth”. (voir présentation ci-dessus) Renseignements et inscriptions : Marianne, marianne_fauth@hotmail.com

• en Suisse, à lausanne, les 8 et 9 juin : “Les Lettres hébraïques, Miroirs de l’Être”. (voir présentation ci-dessus) Renseignements Eric 021 921 55 73 ou info@sonsacre.ch







• dans le Lot, les 29 et 30 juin, atelier “L'Arbre des Séphiroth”. Renseignements : Anouchka et Jean-Pierre, 05 65 30 23 16, labuissiere46@gmail.com. Site web du centre d'accueil : www.labuissiere.org

• en Dordogne, près de Plazac, 7 jours du samedi 20 (accueil en fin d'après-midi) au 28 juillet (départ le matin), séminaire “la puissance de Vie des Lettres hébraïques”. Dépassant largement le contexte de la tradition juive pour atteindre l’Universel, les Lettres hébraïques nous proposent un Chemin, de Tav à Aleph, pour “retourner à la Maison”, dans notre corps de lumière, sur la Terre. Chacune d’Elles est un Maître qui nous offre aujourd’hui son aide puissante pour renaître à Nous-mêmes. Elles sont les 22 rayons de l’Unique Soleil, telles les multiples visages du “Bien-Aimé”.
L’objectif de ces cours est d’avancer sur ce Chemin d’Ascension en partageant l’expérience vivante de ces Rencontres. Nous gravissons les 22 marches d’un Escalier intérieur, comme autant d’étapes initiatiques. Un stage à partager dans l’esprit du Sacré et de l'Unité du groupe, qui n’est pas destiné au mental mais à l’entendement du cœur. Un magnifique Voyage à vivre ensemble.

(Renseignements pour l'hébergement : centre d'accueil "Terre de Jor" (Un endroit bien sympathique, nourriture végétarienne de qualité, dans ces beaux paysages de Dordogne), au 05 53 50 57 01. Les prix varient suivant le confort de la chambre.)

Participation 450 Euros. Un petit entretien, au moins téléphonique, est souhaitable (Merci de me joindre au 06 72 07 34 68)

• en Dordogne, près de Plazac, 5 jours du samedi 3 août (soir) au 9 août (matin) : “Les Dix Commandements, ou les Tables de la Grâce”

Les textes bibliques recèlent des codes que seul le cœur peut comprendre, loin de la dictature du mental qui les limite et les déforme. Les dix commandements vibrent dans notre héritage et sont aussi célèbres que méconnus. Comme tout texte sacré, ils peuvent être entendus à différents niveaux. Ils nous ouvrent une magnifique voie d’évolution et d’éveil, reliée à l'Arbre de Vie. Lorsque Moïse a trouvé les hébreux adorant le veau d’or, il a brisé les premières tables de la Grâce écrites par la Main de Dieu. Par la suite il a écrit dans la pierre les Tables de la Loi, sous la dictée de Dieu. Mais l’énergie des premières Tables nous y attend toujours et aujourd’hui nous pouvons “réparer” cet acte symbolique et retrouver leur splendeur au plus intime de notre être et des cellules du corps.

Ce stage alternera enseignements, méditations et partages… Il privilégie le sacré et l’élan naturel de l’âme vers Dieu et ne demande aucune connaissance préalable, simplement le désir d’offrir son être à l’Action de la Lumière. Nous pourrons alors approcher et goûter ensemble au “fruit de l’Arbre de Vie”, dans le rayonnement christique du 11ème Commandement, considéré par Jésus comme le plus important de tous : “tu aimeras l’Eternel ton Dieu… et ton prochain comme Toi-même.” Participation 340 Euros. Même lieu que le stage précédent. Un petit entretien, au moins téléphonique, est souhaitable (Merci de me joindre au 06 72 07 34 68)

Pour info, les deux grands stages de juillet et août en Dordogne peuvent être suivis indépendamment. Mais par ailleurs ils représentent les 32 sentiers de la Sagesse et forment un Tout. Si vous êtes intéressés pour suivre les deux, une participation exceptionnelle de 720€ au lieu de 790, pour les 12 jours, est proposée.

D'une façon générale, si vous êtes motivés pour participer à l'un de ces rendez-vous et que l'aspect financier pose un réel problème, n'hésitez pas à m'en parler...
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
 
Rencontres avec la Splendeur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quoi faire avec des poivrons ?
» Calcul de probabilité, tirage avec remise.
» dialogues avec l'ange recueilli par Gitta Mallasz
» Des sphères photographiées à Argèle sur mer avec un réseau de diffraction!
» Enfants "pas gentils" avec animaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Elargir son Horizon-
Sauter vers: