ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La croix dialectique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: La croix dialectique   Mer 15 Aoû 2007, 18:50

Bonjour à toutes et tous,


j'ai conçu un petit schéma afin de placer sur une croix les éléments de la double polarité des axes transcendant et immanent.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On y voit que l'axe vertical de transcendance (temps) s'étend entre les pôles de l'individualité et de la collectivité (transpersonnalité).

On y voit que l'axe horizontal d'immanence (espace) s'étend entre les pôles sexués masculin et féminin.

Le centre de la croix associe les synthèses trinitaires des deux axes:

- le Couple est associé au Potentiel (de vie), ce qui constitue le Soi (synthèse christique).


Le mouvement est toujours le suivant:

- l'aspiration (A) est produite par la collectivité qui appelle le "niveau couple"

- le couple transmet l'aspiration (A) en appelant le "niveau individuel"

- les personnes répondent (R) à l'appel par l'entremise de leur polarité sexuée en activant la dynamique de couple

- les polarités sexuées répondent (R) à la collectivité par l'entremise de la prise en charge du potentiel (de vie)


Mais étant donné les qualités respectives différentes et complémentaires de la féminité et de la masculinité par rapport à l'espace (immanence) et au temps (transcendance), il faut se représenter la réponse (R) se faisant selon une hélicoïdale ascendante décrite par la rotation des pôles sexués autour de l'axe vertical.


Amitié,

steph



Sphinx/Steph Tous droits réservés. © Stéphane Née 2006-2007


Dernière édition par Sphinx le Sam 09 Mar 2013, 19:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La croix dialectique   Mer 15 Aoû 2007, 19:52

Une précision afin de ne pas embrouiller les esprits:

Le sens de rotation des deux cycles latéraux (A-R) correspond ici à l'appel transcendant (A) et à la réponse (R) immanente.

Mais si on veut représenter le mouvement réel du flux d'énergie, alors il faut se baser sur l'aspiration (et non sur l'appel d'aspiration) qui crée un flux central ascendant que le Couple maîtrise par la génération de deux cycles latéraux représentés par les grosses flèches blanches sur le schéma suivant:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


On comprendra donc, et c'est logique, que les cycles d'appel soient inversés par rapport aux cycles du flux lui-même!

Car l'appel sert à créer une différence de potentiel, dont le flux est la conséquence.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La croix dialectique   Sam 27 Oct 2007, 23:16

Les Croix mutable, fixe et cardinale:


Il est souvent fait mention de ces Croix en rapport avec le processus d'initiation.

Que recouvre leur réalité par rapport à la double polarité ?


La croix mutable représente la confusion des polarités, confusion à la fois verticale (transcendante) et horizontale (immanente).

Cette confusion conduit les polarités à fluctuer entre elles selon des schémas désordonnés, rendant compte d'une "rotation" chaotique des polarités.

Aucune stabilité particulière ne peut être décelée à travers la rotation des polarités. Une croix est peut-être perçue à travers cette rotation, mais elle n'est pas stable, et change sans cesse de position.

Elle représente l'être errant, balloté par les turbulences environnantes, soumis au cycle des réincarnations, et chez lequel aucune focalisation n'apparaît particulièrement.


La Croix fixe est une Croix qui a commencé à discriminer les polarités, quoiqu'elles soient encore confuses. Mais du moins il y a focalisation d'une façon globale.

De ce fait, une Croix fixe apparaît à travers une rotation plus régulière des polarités, indiquant qu'une stabilité moyenne est présente et se renforce.

La Croix fixe réprésente la reconnaissance d'une référence sur laquelle la rotation se synchronise progressivement.

La "centrifugeuse christique" améliore progressivement la discrimination des polarités.


La Croix cardinale représente la crucifixion de l'espace et du temps, l'intégration absolue de la référence qui s'inscrit de façon définitive à travers une rotation des polarités devenue infiniment rapide. La "centrifugeuse christique" permet alors logiquement la discrimination parfaite des polarités.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La croix dialectique   Dim 28 Oct 2007, 11:50

Citation :
La Croix cardinale représente la crucifixion de l'espace et du temps, l'intégration absolue de la référence qui s'inscrit de façon définitive à travers une rotation des polarités devenue infiniment rapide. La "centrifugeuse christique" permet alors logiquement la discrimination parfaite des polarités.




les "flammes jumelles" "ames soeurs" et autres ne sont elles pas un "pretexte" à soulever ces energies puissantes qui agissent jusque dans la profondeur de la psyché humaine ???? la notion de "levier" est au paroxysme ..

pour nous pousser et c'est un euphemisme ...!! à cette crucifixion ... ce sacrifice .. cette sacralisation ... qu'au dela de cette douleur existentielle germe le noyau de la resurection ??? Sommes nous en passe de devenir des "Jésus" .. à travers notre 'je suis" ...??


y a t il au bout de tout ça une réalité de retrouvailles dans la dimension humaine ... pour de vrai ... quoi !!!!

je l'éspère trés fort bien sur .. !!

cette union sacrée n'est elle pas la forme la plus adequate pour nous faire "revenir" à la "maison" ??? nous les "petits esprits" ... ??


Marie
Revenir en haut Aller en bas
Sirius

avatar

Masculin
Poissons Singe
Nombre de messages : 234
Date de naissance : 20/03/1980
Age : 37
Localisation : Terre de Kahl
Date d'inscription : 07/10/2007

MessageSujet: (^_^)   Dim 28 Oct 2007, 13:55

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Bonjour Marie et Sphinx :76:
Ce serais là, le sublime futur promis tout au long des âges qui se concrétise Marie!! (rien que d'y penser!!! houlaaa! (rire!))
Tout comme Toi, je patiente ce moment de la reconnexion consciente (avec et les sens humains et les sens Divins) pour le retour au doux bercail!
A ce que je comprends, la violence, la douleur, la souffrance, représente un carburant spirituel, qui aide l'humain lambda a s'éveiller a lui même, à qui il est vraiment...
Ça demande de vivre pleinement son présent, pas rester dans le passé ou se projeter dans ces futurs qui restent probables...surtout si comme tu dis, nous les petits Esprit, sommes limités par une vision de la vérité restreinte...inutile donc de conditionner le futur...
Mais collectivement, soit a travers un éveil conscient, avec des choix non corrompus par dame ignorance, soit donc par le biais de la violence ou de la souffrance, nous ouvrons les portes du renouveau, nous faisons descendre la dimension invisible baignant déjà dans le Grand Esprit (les petits Esprits étant les cellules de ce grand corps en expansion ou le contraire...nous!^^)
Reste a observer, et aider en accompagnant les gens placés sur le chemin de vie, tout en allant vers le contacte avec les Stellaires...chose qui s'est passée maintes et maintes fois, avec de différents peuples a la vibration d'amour déjà bien ancrée dans leurs moeurs...
Pour finir, et il est bon d'en rester conscient, personne ne nous viendra en aide, non seulement si il n'y a pas de demande de notre part, mais aussi parce que le libre choix avec pour Métronome notre âme, nous conduit vers cet accomplissement encore invisible a nos sens...je parle bien de tout un collectif d'une planète...
Quant ils verrons, ils se rappellerons, et saurons faire ce dernier choix avec l'âme pour continuer l'aventure selon les nouveaux paradigmes, ou bien aller continuer l'expérience 3D dans d'autres sphères d'existence...tout est choix...
L'espoir fée vivre on dit bien, continuons de vivre nos rêves, et de rêver nos vies en compagnie de Dieu et ceux qui oeuvrent pour Lui/Elle en tant que guide planétaire et universel
Patience :76:
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.360.yahoo.com/musiriusaquari
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La croix dialectique   Dim 28 Oct 2007, 17:51

bonjour sirius ...

Citation :
nous ouvrons les portes du renouveau, nous faisons descendre la dimension invisible baignant déjà dans le Grand Esprit
l'intensité vibratoire... sensationnelle ... nous y pousse jusqu'au point de "rupture" humain.. comme au bord d'une falaise sans que nous ayons d'autre choix que de sauter pour au final nous voir .... voler ........

la connexion se produit au moment opportun pour chacun .... il faut être pret ... et comme tu dis conscient de ce qui se joue derrière et plus en profondeur .....

Citation :
le libre choix avec pour Métronome notre âme
Magnifique ..........

Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La croix dialectique   Sam 15 Mar 2008, 18:22

Bonjour à toutes et tous,


J'ai réalisé un schéma de façon à tenter de rendre plus clairement le "croisement différencié" des polarités sexuées:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Par pure convention, le rose est utilisé pour le Yin, et le bleu pour le Yang.

La couleur de la police indique l'appartenance dialectique du pôle considéré avec un axe particulier.

La couleur de fond de la police indique la nature Yin ou Yang intrinsèque du pôle considéré sur son axe.

On voit que l'axe transcendant a une nature Yang (manifestation de l'identité), et que sur celui-ci, le pôle individuel (Séparation) est Yang, et le pôle collectif (Lien) est Yin.

On voit que l'axe immanent a une nature Yin (relationnel sexué), et que sur celui-ci, le pôle féminin est Yin et le pôle masculin est Yang.

La Féminité régit donc tout le champ immanent, donc sexué, et est entièrement investie de la maîtrise du Désir.

La Masculinité régit tout le champ transcendant, identitaire, et est entièrement investie de la Réponse identitaire.

Les flèches balisées en jaune représentent le chemin de l'"induction" (I).

L'aspect Yin de la transcendance, donc le pôle collectif, induit l'appel fondamental au sein de la Féminité.

C'est l'Eternel potentiel, à la fois déjà parfait, mais sans cesse ouvert au "perfectionnement de la perfection", qui induit un potentiel de Procréation.

En fonction de sa propre Nature, des conditions immanentes (possibilités causales actuelles), la Féminité exprime le Désir de Procréation sur l'axe immanent.

Percevant le Désir féminin, la Masculinité y répond par l'entremise du pôle individuel, manifestant alors l'identité comme Réponse à la collectivité.


La flèche de Désir féminin est coupée par la flèche de Réponse masculine. On y voit manifestement les deux pôles sexués en action:

La flèche Yin coupée: --

La flèche Yang dressée: l

La dynamique sexuée: -l-

On voit donc que la dynamique de la croix dialectique est croisée... la totalité de l'axe immanent est régi par la Féminité, présente sur ce même axe. Et la totalité de l'axe transcendant est régi par la Masculinité, appartenant pourtant à l'axe immanent.

Ceci une autre approche qui permet de comprendre que la sexuation n'est pas seulement le fruit d'un simple partage "+/-", mais inclut une différenciation combinée, tout en restant complémentaire.


Cela permet de comprendre que la position naturelle des deux sexes est très différente. La Féminité doit vraiment disposer de la maîtrise de la régulation de la sexualité dans sa globalité. Et la Masculinité doit disposer de la maîtrise de la Réponse transcendante aux appels lancés par la Féminité.

C'est de cette façon que fonctionne la ProCréation cosmique.


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Dim 20 Juil 2008, 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La croix dialectique   Mar 24 Juin 2008, 18:01

Le Kybalion et la Croix dialectique:


Bonjour à toutes et tous,


Je reprends ici la définition proposée par la Liberthèque, et la remercie au passage pour ses références:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Citation :


Le Kybalion a été écrit aux États-Unis par trois initiés. Ce livre est le résultat d'une transmission orale de la doctrine hermétiste d'initié à initié à travers les siècles. Cette chaîne, à travers le temps, s'est appelée le Kybalion.

C'est le complément indispensable à "la table d'émeraude".

Il comporte 7 « lois » utilisées par les adeptes de la « science » d'Hermès (transmise entre autre par les alchimistes du moyen-âge).


Nous allons reprendre donc les 7 principes hermétiques dans l'ordre et voir de quelle façon hiérachisée ils synthétisent la croix dialectique.




Citation :

1. Le Principe de Mentalisme


"Le Tout est Esprit ; l'Univers est Mental".
Ce Principe implique cette vérité que "Tout est Esprit". Il explique que le Tout qui est la Réalité Substantielle se trouvant dans toutes les manifestations et les apparences extérieures que nous connaissons sous le nom "d'Univers Matériel", "Phénomène de la Vie", "Matière", ("Energie", et en un mot tout ce qui est apparent (à nos sens matériels) est Esprit lequel, en lui-même, est inconnaissable et indéfinissable, mais qui peut être considéré et pensé comme un Esprit Universel, Infini, Vivant...


Le principe de centralisme (principe christique): le centre est tout, et le centre est partout, car le centre est à la périphérie et la périphérie est au centre. Le point contient la continuité infinie en lui-même.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




Citation :

2. Le Principe de Correspondance

"Ce qui est en Haut est comme ce qui est en Bas; ce qui est en Bas est comme ce qui est en Haut."

Ce Principe implique la Vérité qu'il y a toujours un rapport constant entre les lois et les phénomènes des divers plans de l'Etre et de la Vie. Le vieil axiome hermétique l'explique en ces termes. "Ce qui est en Haut est comme ce qui est en Bas; ce qui est en Bas est comme ce qui est en Haut"...


Le principe transcendant: de par le principe de centralisme, il y a similitude entre un centre unique ("bas") et une multiplicité de centres ("haut"). Car l'un et l'autre ont la nature d'un centre. Le principe transcendant est l'implication dialectique du principe de centralisme: la nature du centre est à la fois unique et multiple, donc ces aspects sont forcément discriminés.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Citation :
3. Le Principe de Vibration

"Rien ne repose ; tout remue ; tout vibre".

Ce Principe implique la vérité que "tout est en mouvement", "tout vibre", "rien n'est à l'état de repos", faits que la science moderne accepte et que toute nouvelle découverte scientifique tend à vérifier...


Le principe identitaire (circularité linéaire - centre en translation): de par le principe transcendant, il y a résonance entre un centre unique et un centre multiple. Cette résonance est la vibration identitaire. Cette résonance articule le centre individuel au centre collectif et réciproquement. L'individuel est miroir du collectif et réciproquement. Le principe identitaire est l'implication dialectique du principe transcendant: l'unité est appelée à la mutliplication, et la multiplicité est appelée à l'unité. L'unité tendue vers la multiplication est un individu, et la multiplicité tendue vers l'unité est une collectivité.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Citation :

4. Le Principe de Polarité

"Tout est Double; toute chose possède des pôles ; tout a deux extrêmes; semblable et dissemblable ont la même signification; les pôles opposés ont une nature identique mais des degrés différents; les extrêmes se touchent; toutes les vérités ne sont que des demi-vérités; tous les paradoxes peuvent être conciliés."

Ce Principe implique la vérité que "tout est double", "tout a deux pôles", "tout a deux extrêmes"; ces phrases sont de vieux axiomes hermétiques...


Le principe immanent: de par le principe identitaire et sa vibration associée à la résonance verticale, le centre se polarise horizontalement. Le centre focalisé par l'impulsion identitaire verticale engendre deux polarités horizontales, immanentes. Le principe immanent est l'implication dialectique du principe identitaire: l'individu (unité tendue vers la multiplication) et la collectivité (multiplicité tendue vers l'unité) nécessitent un arbitrage de leur tension réciproque.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Citation :

5. Le Principe de Rythme

"Tout s'écoule, au-dedans et au-dehors; toute chose a sa durée; tout évolue puis dégénère; le balancement du pendule se manifeste dans tout; la mesure de son oscillation à droite est semblable à la mesure de son oscillation à gauche; le rythme est constant."...

Ce principe implique la vérité qu'il se manifeste dans toute chose un mouvement mesuré d'allée et venue, un flux et un reflux, un balancement en avant et en arrière, un mouvement pareil à celui d'un pendule, quelque chose de semblable à la marée montante et descendante


Le principe cyclique (linéarité circulaire - translation centrée): de par le principe immanent, les polarités complémentaires sont en rotation l'une par rapport à l'autre. Le principe cyclique est l'implication dialectique du principe immanent: l'arbitrage polaire doit intégrer une dynamique génératrice d'une tension d'arbitrage (en vue de compenser la tension identitaire, bien entendu). Cette tension polarisée sera obtenue par rotation.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Citation :
6. Le Principe de Cause et d'Effet

"Toute Cause a son Effet; tout Effet a sa Cause; tout arrive conformément à la Loi; la Chance n'est qu'un nom donné à la Loi méconnue; il y a de nombreux plans de causalité, mais rien n'échappe à la Loi"...

Ce Principe implique le fait qu'il existe une Cause pour tout Effet produit et un Effet pour toute Cause. Il explique que: "Tout arrive conformément à la Loi"; que "jamais rien n'arrive fortuitement"

Le Principe synthétique: de par le principe cyclique, la translation centrée (cause) rencontre le centre en translation (effet en réponse au finalisme du Soi). Le principe synthétique est l'implication dialectique du principe cyclique: la dynamique d'arbitrage est un processus causal (cause-en-soi) produisant des effets en vue de compenser la tension identitaire (rencontrer le finalisme du Soi).

Le centre est toujours en translation de l'individuel vers le collectif, ce qui est caractéristique de la procréation (synthétisation): l'individu devient source d'une collectivité ("progéniture"). La procréation est une réponse à la tension identitaire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Citation :

7. Le Principe de Genre

"Il y a un genre en toutes choses; tout a ses Principes Masculin et Féminin; le Genre se manifeste sur tous les plans."

Ce Principe implique la vérité que le Genre existe en tout; les Principes Masculin et Féminin sont constamment en action. Cela est vrai, non seulement sur le Plan Physique, mais encore sur le Plan Mental et même sur le Plan Spirituel. ....


Le principe sexué, ou principe Personnel (synthèse aboutie - nouveau centre): de par le principe synthétique, il y a croisement différencié entre les correspondances et les polarités associées deux à deux. Chaque association différenciée est une Personne, en tant qu'entité consciente sexuée.

Le principe sexué est l'implication dialectique du principe synthétique: de façon à protéger la dynamique de synthétisation de tout éclatement ou effondrement, un principe doit associer irréductiblement les deux axes de façon "croisée" selon deux genres différents.

Cette association croisée irréductible des aspects de transcendance et d'immanence protégeant la pérénité de la synthétisation (procréation) est une Personne. A savoir une entité conscience sexuée par différenciation complémentaire.

Le principe sexué est au "sommet" de la synthétisation hermétique, car c'est le principe achevé de la discrimination consciente. Le Kybalion reconnaît de ce fait la primauté hiérarchique, dialectique, de la sexuation.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Amitié,


steph



Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La croix dialectique   Jeu 26 Juin 2008, 22:15

La tension identitaire:


Le principe de centralisme implique donc que le centre est multiple dans son unité. Il n'y a pas de limite à la multiplication du Soi, du centre, de l'identité, au sein de l'unité.

De ce fait, il y a une tension naturelle omniprésente entre l'unité et la multiplicité. Cette tension est la vibration identitaire qui appelle en permanence l'individualité vers la collectivité.

C'est la tension de reproduction, de procréation identitaire.

A partir de là, naturellement toujours, le principe de centralisme va mettre en place une dérivation de la tension identitaire, de sorte que l'individualité à peine née ne soit pas purement et simplement happée par le potentiel collectif, à cause d'une inaptitude à prendre en charge la tension identitaire!

Cette dérivation permettant la maîtrise de la tension identitaire, est donc la maîtrise de la procréation, permettant de résister et de répondre éternellement et librement à l'appel du potentiel collectif (tension identitaire).

Cette maîtrise est achevée par le développement d'une dynamique polarisée, sexuée, qui transforme la pure tension identitaire "brute", transcendante, verticale, en un équilibre dynamique, "rotatif" immanent, horizontal. La tension identitaire est régulée par sublimation (stabilisation cyclique).

De façon à "bétonner" la cohérence dynamique de cette dérivation sublimatoire, cyclique, elle doit s'articuler sur deux points d'appui authentiques, absolument solides, stables, fiables, séparés dans leurs réalités respectives, et uniquement liés par la dynamique sublimatoire.

Un de ces points d'appui prend en charge le côté de la dynamique en relation avec la tension identitaire elle-même. C''est la polarité masculine.

L'autre point d'appui prend en charge le côté de la dynamique en relation avec la rotation des polarités immanentes. C'est la polarité féminine.

De cette façon, la séparation intégrale des deux polarités entre elles, formant deux Personnes à part entière, garantit la stabilité absolue et définitive du lien dynamique sublimatoire entre les deux polarités.

Le Couple Sacré est rendu inexpugnable et éternel dans sa dynamique par l'association de deux Personnes totalement discriminées l'une de l'autre.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La croix dialectique   Ven 25 Juil 2008, 01:02

Référence mythologique nordique à la croix dialectique:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La croix dialectique   Dim 30 Nov 2008, 14:34

Bonjour à toutes et tous,


en somme, la croix dialectique exprime la nécessité d'arbitrer les aspects transcendants individuel et collectif, sans quoi la signification individuelle serait diluée dans le collectif.

Or, l'Amour en tant que Lien collectif doit se fonder sur la signification d'une juste Séparation.

Il s'agit en fait de parvenir à un équilibre dynamique entre individu et collectivité, et cet équilibre réclame de la part de ces deux aspects, individuel et collectif, une part de sacrifice, de sublimation, de façon à pouvoir se rencontrer harmonieusement.

Ce terrain sublimatoire de rencontre entre le collectif et l'individuel est constitué par la conjugalité du Couple Sacré, qui est une réalité à la fois individuelle et à la fois collective.

Cette réalité ambivalente, tant individuelle que collective, repose sur la réalité de la Personne, en tant que pôle différencié, représentant l'un ou l'autre aspect individuel et collectif, sur une base structurelle identique.

Il y a donc égalité dans la différenciation, la structure identique assurant l'égalité des fonctions différenciées reposant sur cette structure.

La Séparation identitaire du Soi, comme écho de la Séparation interpersonnelle des polarités du Couple Sacré, peut alors fonder le Lien d'Amour collectif.


L'égalité des polarités de l'immanence arbitre alors l'inégalité des aspects transcendants individuel et collectif, et protège l'identité individuelle de l'absorption indifférenciée dans le collectif.


La sublimation du côté individuel consiste dans le sacrifice narcissique des Personnes qui en tant que polarités sexuées, se mettent au service du Couple Sacré, le Soi, l'identité commune du Couple.

La sublimation du côté collectif consiste dans la reconnaissance du modèle conjugal comme fondement collectif universel.

La conjugalité apparaît alors comme une "mesure intermédiaire" entre l'individualité et la collectivité, permettant leur rencontre harmonieuse.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La croix dialectique   Jeu 19 Mar 2009, 14:46

Bonjour à toutes et tous,


j'interviens ici afin de préciser sous une autre forme certains aspects de la Croix dialectique.


Voici un nouveau schéma, établi sur base des précédents:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Tout d'abord, considérons à l'axe de transcendance.

Celui-ci détermine le temps, lui-même associé au potentiel de Procréation. Et c'est pourquoi nous y trouvons l'individualité en "bas", dans le Passé absolu, et la collectivité en "haut", dans le Futur absolu.

Entre les deux, nous voyons la flèche brune du Temps absolu, qui relie le Passé au Futur.

Et c'est dialectiquement très logique, et compréhensible: le Temps est toujours ce qui part de l'individualité, pour aller vers la collectivité, dans un sens de Procréation de l'identité.

En somme, le Temps est la Procréation elle-même, qui d'une seule individualité, engendre une multitude.

Mais d'un autre côté, dans son absolu, l'axe de transcendance est aussi celui de la virtualité, du potentiel inexprimé. Et si rien n'intervient pour permettre la Rencontre des aspects absolu individualité/collectivité, le potentiel restera virtuel, et les époques Passé-Futur resteront clivées l'une de l'autre.

Le Temps absolu ne peut pas progresser en l'état, et le Futur ne peut pas s'unir au Passé, et réciproquement.


Ce qui fait défaut entre les deux aspects absolus est donc un Présent où ils pourraient se Rencontrer véritablement. Mais pour cela, il faut que leurs natures respectives acceptent de se relativiser, acceptent que le mouvement soit la réponse complémentaire au problème issu de l'immobilisme unilatéral de leur absolu.

Il y a donc une nécessité de relativisation de ces aspects par rapport à eux-mêmes, de sorte qu'ils puissent s'envisager eux-mêmes, par une prise de conscience d'eux-mêmes, et cette relativisation est la personnification différenciée, sexuée.

Par le mouvement de relativisation naît la conscience personnelle qui, plus elle conscientise l'aspect qu'elle représente, plus peut cibler l'autre aspect absolu.

Ainsi, la Masculinité étant une prise de consience, par relativisation (recul) de l'individualité, peut cibler comparativement la collectivité.

La Masculinité est une collectivisation de l'individualité.

Et d'autre part, la Féminité étant une prise de conscience, par relativisation (recul) de la collectivité, peut cibler comparativement l'individualité.

La Féminité est une individualisation de la collectivité.

Et dans les deux cas, il s'agit d'une vraie Personne, à savoir une entité relativiste, différenciée, caractérisée par un déplacement à mi-chemin entre collectivité et individualité, dans un sens, ou dans l'autre sens complémentaire.

On comprend alors que la dynamique des polarités sexuées du Couple Sacrée ne sont narcissiquement par fermées sur elles-mêmes, car elles ne sont pas focalisées sur l'autre polarité, dont la Présence est reconnue comme naturelle, évidente, sans besoin, ni attachement, ni drame, ni possessivité nihiliste romantique.

Les polarités ciblent l'aspect absolu que représente l'autre polarité, ce qui caractérise une position personnelle intégralement sublimatoire, qui permet de Rencontrer véritablement l'Autre dans la complémentarité équivalente, sans le moindre enjeu narcissique résiduel.

Ce qui est alors totalement privillégié entre les Personnes du Couple Sacré, est la mise e oeuvre collectiviste du potentiel central.

Car puisque les aspects transcendants ont été relativisés totalement ils peuvent se Rencontrer dans le vrai Présent, qui permet d'unifier le Passé et le Futur par l'entremise d'un potentiel sans cesse actualisé depuis le virtuel dans le réel.

Le réel de la dynamique de vie qui Rencontre la perfection de l'absolu des aspects transcendants.

En somme, la Vie est la sublimation de la dysharmonie, faisant de cette dernière la clé centrale de l'harmonisation, clé qui ne devient un problème, et perd en partie sa qualité, que si elle n'est pas placée à sa juste position centrale.

Le vrai Présent n'est pas parfait, mais il est rendu parfait par la sublimation permanente et intégrale de son imperfection, et cela est la dynamique de Vie.

La perfection réelle ne peut naître que du deuil de la perfection absolue, et paradoxalement, un tel deuil de la perfection absolue mène à une perfection d'une qualité équivalente, mais bien réelle.

De ce fait, le vrai Présent est toujours déjà parfait sans jamais être définitivement parfait, ce qui ouvre la voie à l'expression éternelle du potentiel collectif. Le perfectionnement illimité de la perfection.


L'instant Présent, éternel car pur instant, unifiant Passé et Présent dans une tension Procréatrice maîtrisée entre individualité et collectivité, se situe naturellement au centre de la Croix dialectique.

Jamais aucun aspect transcendant ne pourra être atteint, ni dans le Passé qui n'a pas de fond, ni dans le Futur qui n'a pas de fin. La seule façon de les intégrer, c'est d'en faire le deuil narcissique, ce qui concrètement permet de les relativiser.

Et de ce fait, cela permet de les personnifier réellement, par incluvité. C'est la magie du deuil narcissique, de la sublimation relativiste intégrale: ce dont on fait le deuil, on l'intègre en soi. Et il ne s'agit ni plus ni moins que d'intégrer des absolus!


On peut résumer en disant que seule la relativisation permet d"intégrer l'absolu, et à contrario, l'attachement, qui est une position absolutiste, désintègre l'absolu, par confusion personnelle avec celui-ci.


Et donc, totalement personnifiés par différenciation relativiste, les aspects transcendants absolus peuvent se Rencontrer dans la dynamique immanente, horizontale, des polarités sexuées du Couple Sacré, autour du pivot identitaire Christique central.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La croix dialectique   Ven 16 Déc 2011, 17:49

Citation :
Philippe Pigot:
étapes de la réalisation alchimique : la véritable signification du symbole de la crucifixion, la croix du supplicé n'étant autre que le crux/ceuset du coeur de l'initié en lequel la souffrance égotique est transmutée en amour-compassion par le feu des épreuves auxquelles il est soumis.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La croix dialectique   Sam 09 Mar 2013, 19:40



J'ai modifié le nom de ce sujet, qui était " la croix ou la double polarité", titre évocateur, mais licencieux, étant donné qu'il n'existe qu'un seul "axe" de polarité, celui du plan horizontal de l'immanence, où gravitent les polarités sexuées humaines, décentrées, et donc relativistes.

L'autre axe, vertical, est celui de la transcendance, qui ne détemine pas une polarisation dialectique, mais une tension entre deux aspects existentiels centraux "absolus", qui sont le Centre et la Circonférence, en tant que Phallus et Matrice cosmiques du Soi, et qui représentent aussi les aspects d'Individualité ("phallique") et de Collectivité ("matricielle").

La dynamique Sacrée des polarités vise précisément à prendre en charge et à stabiliser dans un sens pro-existentiel la tension entre Centre et Circonférence, qui est en fait représentée par l'axe vertical, transcendant, de la croix dialectique.


J'ai donc renommé ce sujet "la Croix dialectique", tout simplement.


Amitié,

steph


Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La croix dialectique   Jeu 01 Mai 2014, 15:25


Bonjour à toutes et tous,


je vais ici aborder la Croix dialectique sous l'angle du causalisme et du finalisme, afin de mieux faire comprendre des concepts comme "cause-en-soi" et "fin-en-soi" !

En préalable, je donne ici les "lois" qui gouvernent dialectiquement ces aspects:

Une vraie cause est une fin-en-soi.
Une vraie finalité est une cause-en-soi.

Je replace ici le schéma général de la Croix dialectique:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le plan horizontal de l'immanence correspond au causalisme: c'est le plan causal, celui des causes humaines personnelles, différenciées en tant que polarités sexuées, instances relativistes du Soi.

L'axe vertical de la transcendance correspond au finalisme, puisqu'il articule de façon sensée les aspects d'individualité et de collectivité. En effet, le sens naturel de propagation vitale est celui qui part de l'individualité et mène à la collectivité. La finalité témoigne donc du mouvement vital, temporel, strictement positif, auquel sont assujettis les états successifs de la collectivité, qui ne peut qu'augmenter. Le finalisme est donc ce qui sous-tend la ProCréation identitaire.

Le plan horizontal apporte à ce sens finaliste vertical la garantie éthique que le mouvement vital sera exclusivement positif. La dynamique des polarités du Couple Sacré garantit cette positivité absolue! Car l'aspiration du potentiel central (Tao-Christ-Personne synthétique du potentiel collectif) est prise en charge et maîtrisée par la dynamique du Couple Sacré d'une façon qui ne peut que transformer positivement ce potentiel en augmentation de la richesse identitaire collective!

Sur le plan de l'immanence, la dynamique Sacrée, au Service du potentiel collectif, est affirmée par la Présence (=occupation de l'axe identitaire) des deux instances relativistes Homme et Femme, qui constituent les causes différenciées du potentiel de ProCréation!

Ce qui se passe concrètement donc, dans la ProCréation cosmique, est que c'est le Soi conjugal qui appelle ses causes relativistes à Lui de sorte de mettre en Œuvre un véritable potentiel collectif de ProCréation!

A l'inverse des apparences de la dualité, ce ne sont pas les causes qui décident du potentiel! Ce ne sont pas les causes qui provoquent narcissiquement l'accouplement procréatif en fonction d'un potentiel ma perçu, mal conscientisé!

Non, les causes humaines sexuées sont appelées intrinsèquement par le potentiel, sans narcissisme interférent! Et ce qu'il faut comprendre, c'est que dans la "sexualité" Sacrée, l'accouplement est permanent, mais la ProCréation ne se réalise QUE lorsque le potentiel collectif l'appelle ET que les polarités du Couple Sacré choisissent librement d'y répondre!


Au départ, dans la confusion immature, les polarités humaines tirées du potentiel restent en partie engluées dans cet aspect potentiel, finaliste! C'est la base du narcissisme interférent: la cause humaine, au lieu de se comporter comme une vraie cause en répondant strictement, mais librement, aux appels du potentiel collectif, se perçois elle-même en tant que finalité, et tend à servir son propre potentiel personnel (confusionnel, immature) à travers une boucle de perception redondante, narcissiquement interférente par rapport à la véritable finalité et son potentiel collecitf!

C'est cette configuration immature qui donc, logiquement, mène à l'individualisme, à l'observation exacerbée du nombril personnel, perçu et vécu comme immature, et donc comme étant encore en confusion avec la potentiel collectif! La Personne humaine se pose alors, par son propre potentiel immature, comme étant en compétition avec le potentiel collectif!

La solution, comme toujours en dialectique, est paradoxale! La cause personnelle humaine est immature parce qu'elle contemple son potentiel perçu et vécu comme "actif", interférent, car non intégré! Dès lors, pour devenir mature, la Personne humaine doit intégrer sa finalité, devenir une fin-en-soi, de sorte que cette finalité n'interfère plus narcissiquement, et que sa nature causale puisse s'affirmer totalement!

Donc, pour devenir une vraie cause, au sein de la dynamique du Couple Sacré, la Personne humaine doit sublimer son attachement narcissique à son propre potentiel interférent, de sorte de l'intégrer complètement en tant que "fin-en-soi"!

Lorsque les deux causes humaines du Couple Sacré sont devenues véritables, matures, en tant que fin-en-soi, alors le Couple Sacré devient, lui, cause-en-soi, puisqu'il a intégré tout sa causalité relativiste!

Les couples narcissiques ne sont pas des causes-en-soi, n'étant pas de vraies finalités! Tout simplement parce que la finalité n'est pas intégrée/sublimée par les causes humaines immatures, et que dès lors, tout le potentiel finaliste n'est pas rendu à la conjugalité, qui reste dualiste non unifiée!

Forcément, la finalité doit être conjugale unifiée, afin que les deux causes humaines servent un même potentiel! Sinon, la mise en œuvre du potentiel est adultère, incohérente! On ne peut pas (pro)créer de façon saine, juste, éthique, si il n'y a pas de reconnaissance conjugale d'un potentiel conjugal unique!

Or, une telle vision synthétique n'est véritablement accessible qu'aux polarités d'un même Couple Sacré unifié par sublimation narcissique!

Donc, lorsque les causes humaines ont fini d'intégrer leur fin-en-soi par sublimation narcissique, la finalité du potentiel est rendue au Soi conjugal, identitaire, et donc le Couple devient cause-en-soi, vraie finalité, et s'affirme comme Sacré!

Voilà pourquoi et comment, dialectiquement, une vraie cause est une fin-en-soi, et une vraie finalité est une cause-en-soi! Car la finalité, toujours collective, est au moins conjugale! Et la causalité est toujours unipersonnelle humaine!


"Si je me reconnais absolument en tant que fin-en-soi, je libère ma cause relativiste!"

C'est le paradoxe dialectique de la sublimation narcissique!

On peut le dire d'une façon moins "technique":

"Il n'y a pas de limite à l'Amour que l'on peut reconnaître et accepter pour soi, en tant que Personne humaine, et ce n'est que lorsque plus aucune limitation adultère de l'Amour n'est dressée contre Lui, que l'on peut adhérer humainement en tant que cause authentique à cet Amour pour tous les autres aussi!"

C'est toujours, au fond, la dialectique du Lien et de la Séparation, naturellement! L'Amour est le Lien, et l'objet de cet Amour est la Personne, la Séparation! Pour devenir une vraie séparation-cause, la Personne humaine doit devenir fin-en-soi, ayant intégré le Lien d'Amour totalement!


Amitié,

Steph

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La croix dialectique   Dim 04 Mai 2014, 20:31

Je souhaite re-synthétiser les points suivants:

En synthèse, on peut dire que l'aspect transcendantal d'individualité est l'origine existentielle de la Séparation dialectique en tant que relativisation/personnification de cette individualité.  L'individualité est donc un aspect transcendantal, donc "divin", absolu qui, pour être mis au Service de la Vie, doit être personnifié par une polarité masculine.

Donc, la Personne masculine est une relativisation de l'individualité.  Et puisque le seul aspect qui puisse relativiser l'individualité est logiquement son corollaire transcendantal, la collectivité, alors on comprend que la polarité masculine soit une collectivisation individuelle.

En regard de l'aspect individualité, sur l'axe de transcendance, se trouve l'aspect existentiel de la collectivité, également "divin", absolu, qui pour être mis au Service de la Vie, doit être relativisé/personnifié par une polarité féminine.

Donc, la Personne féminine est une relativisation de la collectivité.  Et puisque le seul aspect existentiel qui puisse relativiser la collectivité est logiquement son corollaire transcendantal, l'individualité, alors on comprend que la polarité féminine soit une individualisation collective.

Lorsque les deux relativisation/personnifications réciproques se Rencontrent au même niveau d'égalité narcissique, sur le plan de l'immanence, au "milieu" de l'axe de transcendance, alors les aspects existentiels peuvent se Rencontrer à travers les polarités humaines sexuées, et être mises au Service de la Vie et de ses aspects fondamentaux, comme par exemple la ProCréation.

Les polarités dialectiques, Personnes humaines sexuées, peuvent être appelées instances relativistes (du Soi, de l'identité conjugale, du cercle, comme on veut...) car il s'agit bien de principes visant à relativiser/personnifier, sur le plan de la dynamique immanente, les aspects existentiels transcendantaux.

La dynamique des instances relativistes humaines se produit dans un seul sens de rotation précis, qui est celui qui permet d'engendrer un mouvement univoque entre les aspects verticaux d'individualité et de collectivité: en effet, il s'agit que le mouvement de l'un à l'autre soit toujours dirigé depuis l'individualité vers la collectivité.  C'est la garantie éthique de l'existence: jamais l'existence ne peut régresser!  Le seul mouvement possible sur l'axe transcendantal est celui qui se dirige de l'individualité vers la collectivité.  C'est le fondement vital de la ProCréation.

Donc, toujours en dynamique rotationnelle sensée, absolutisée par relativisation intégrale dans le plan de l'immanence, le Couple Sacré des polarités dialectiques est soit en absence de mouvement sur l'axe de transcendance, soit en mouvement sensé depuis l'individualité vers la collectivité, ce qui caractérise une position de ProCréation.

Puisque le mouvement régressif, de la collectivité vers l'individualité, n'est pas autorisé par l'éthique vitale sur l'axe de transcendance, le mouvement rotatif des instances relativistes humaines dans le plan de l'immanence doit toujours conserver un sens précis!

C'est cela qui fonde ce que j'appelle la signification du Couple Sacré!  C'est un sens en tant que direction (sens de rotation), c'est un sens en tant que perception (du mouvement universel de la Vie), c'est un sens en tant que signification (de la Vie!).  Ce sont les trois acceptions du mot sens en français.

Mais puisque les êtres nouveaux et les Personnes humaines qui les constituent doivent passer par l'authentification du choix existentiel, un champ d'ouverture aux expérimentations et errances du libre-arbitre doit être ouvert!  Un champ où le sens exclusivement positif du grand mouvement de la Vie n'est pas évident, incontournable!  Un champ où il est possible d'expérimenter dans une forme d'illusion, un sens régressif par rapport à la Vie, et même de faire le choix existentiel de cette régression!


Concrètement, la relativisation/personnification des aspects transcendantaux aboutit à un mixage intégral, dialectique, de ces aspects!  Ainsi, il y a tout d'abord une discrimination similitude/différence au niveau de la structure: chaque structure personnelle humaine est constituée d'un corpuscule relativiste, ou Esprit, et d'une onde que j'appelle Ame.  La structure même d'une Personne humaine est donc différenciée selon une articulation onde-corpuscule.  Mais, les Personne sexuées ayant la même structure, qu'elles soient Homme ou Femme, cela établit leur similitude existentielle, et donc leur égalité de valeur narcissique stricte!

Ensuite, sur base de cette similitude différenciée, s'établit une différence "similarisée", dans l'affectation même des aspects Lien et Séparation sur les structures!  En effet, l'attribution de ces aspects dialectiques se fait de façon contraire entre les deux Personnes sexuées, opposition complémentaire permise par la différenciation onde-corpuscule au niveau de chaque Personne humaine.

Ce croisement entre une similitude différenciée structurelle et une différence "similarisée" au niveau fonctionnel établit les tensions fondamentales de la dynamique Sacrée, en déterminant le sens de rotation unique des instances relativistes.

Pourquoi?

Parce que lorsque les instances humaines s'inscrivent sublimatoirement dans le Couple Sacré, elles n'engendrent pas à la base de mouvement... elles ne font qu'adhérer au mouvement préexistant de la vraie Vie, mouvement universel strictement signifié.

Après l'adhésion, il sera possible à ce nouveau Couple Sacré de faire corps avec la grand vague, à un tel point que cette dernière permettre qu'on s'associe à elle dans la gestion de son propre mouvement!

Mais, il n'est pas possible d'accéder à l'émancipation, même en Couple Sacré, en générant une dynamique rétrograde par rapport au mouvement de la Vie dans sa signification éthique fondamentale!

On peut dire, en synthèse, que la mise en tensions combinées proposée par l'organisation dialectique du Couple Sacré, permet de prendre en charge intégralement l'aspiration du potentiel sous forme d'une rotation absolutisée dans un sens existentiel précis, épousant par-là le mouvement signifié strictement positif de la Vie.

Après, une fois la rotation absolue intégrée, la rotation relative apparente est totalement libérée: les instances relativistes peuvent simuler n'importe quelle vitesse relative de rotation, même rétrograde!  Ces instances humaines peuvent même simuler des mouvements de vitesse de rotation différente entre elles!


Parce qu'elles ont complètement intégré leur référence conjugale Sacrée, elles sont libérées dans leurs mouvements et positions relatives, l'une par rapport à l'autre! Le Couple Sacré est ouvert, libre, parce qu'il a intégré son évidence conjugale relationnelle!

Et c'est sur base de cette capacité relativiste, que le Couple Sacré peut mettre en œuvre la ProCréation,  entre autres par la simulation d'un mouvement de rotation rétrograde, qui ouvre l'Alliance Sacrée (marginalement) au choix existentiel de l'Etre nouveau, appelé et tiré du potentiel central!


Amitié,

Steph

_________________
Ma seule ambition est d'être le Frère de ma Sœur éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La croix dialectique   

Revenir en haut Aller en bas
 
La croix dialectique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA CROIX GLORIEUSE
» le signe de croix
» La Croix Lumineuse s'en vient ! VITE à Lire !
» Saint Jean de la Croix
» Saint Jean Chrysostome et commentaire du jour "Qu'il prenne sa croix, et qu'il me suive"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: