ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le combat spirituel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4282
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le combat spirituel   Sam 18 Aoû 2007, 11:05

Bonjour Ambre,


Citation :
cependant comment ne pas se laisser "happer" par de belles paroles quand on est face à de subtils "manipulateurs", sectes ou pas d'ailleurs...face à des Hommes qui croient être dans la Vérité,la Lumière et qui sont eux meme victime de leur égo...spirituel...ou autre( l influence des "stars"de tous bords dans les médias)...

Ce que tu exprimes sont des effets de l'abandon par certaines personnes de leur propre puissance, les poussant alors à chercher leur vérité ailleurs qu'en elles-mêmes.

Citation :
le discernement n est pas toujours facile...

Mais il est beaucoup plus fiable, très logiquement, si la puissance de notre référence centrale a été restaurée, au moins en partie.

Citation :
...quand l appel est là,le regard se perd parfois trop loin,le besoin de vérité nous détoune sans le vouloir vraiment de notre vérité(drogue,alcool...)....

La vérité est au centre de la Personne, pas ailleurs.


Citation :
beaucoup de jeunes gens(les moins jeunes aussi parfois) actuellement se donnent corps et âme dans ce qu on nomme le satanisme(faute de mieux?) sans savoir exactement de quoi il sagit...

Le néant a un grand pouvoir séducteur auprès des adolescents, et des personnes qui ne se sont pas réapproprié leur puissance personnelle.


Citation :
et ces personnes croient au contraire être toutes puissantes,et posséder une puissance telle qu elles vous imposent leur dogme /vérité à grand coup de discours "dé -ment -ciels"...

Il y a deux bouts à la chaîne de la symbiose, car il y a deux façons de réagir par rapport à la perte de puissance personnelle:

- en manipulant les autres
- en se laissant manipuler par les autres


Citation :
..et quand ce miroir renvoie tellement de lumière qu il brûle à en faire mal?
...non comparative pour l avatar(ok)...mais quand l autre se sent si petit ,si impuissant ,si peu à la hauteur...qu il se dit qu il n y arrivera "jamais"...et qu il préfère le chemin le plus facile ...la négation du soi...donc de l autre...pour satisfaire ses besoins dans l instant..parce que demain n existe pas?

Il est logiquement impossible de forcer la réappropriation de la puissance personnelle! Ce serait un non-sens!

Donc il arrive que le miroir puisse provoquer une intensification de la résistance symbiotique, et de ce fait le refus d'une confrontation complète avec celui-ci. Il s'agit là d'une Personne qui se refuse à l'état de Personne.

Vu la qualité spirituelle absolue de la Personne, il est impossible de forcer l'émergence de sa vérité.

On ne peut aider aucune Personne "contre" elle-même, bien qu'on puisse comprendre que sa position est, d'une certaine façon, "pathologique".

Mais une chose est certaine pour moi: dans tous les cas, seuls l'Amour inconditionnel et la valorisation non comparative peuvent avoir un impact éventuel.


Bisouxxx,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4282
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le combat spirituel   Sam 18 Aoû 2007, 13:49

Pour compléter cette réponse:


L'érosion des résistances:


Il y a un élément important dont il faut cependant tenir compte:

- l'être en état de dépendance symbiotique, d'abdication de sa puissance personnelle, est logiquement dépendant de l'Etre: il sait ou sent qu'il ne peut pas s'en séparer d'un côté, sans cependant accepter de reconnaître cette dépendance.

C'est ce refus de reconnaissance de l'interdépendance des êtres qui forme l'essence même de la position symbiotique.

Cela constitue une contradiction interne à la Personne, un conflit intrapsychique qui la mine en tant qu'être.

Mais d'un autre côté, cela permet aussi d'entrevoir une issue possible dans la Lumière...

Car puisque la Personne symbiotique est dépendante de l'Etre, elle va avoir une tendance récurrente à tenter de venir s'y "frotter", pour obtenir sa subsistance énergétique. Elle ne voudra pas s'approcher trop, mais elle est inexorablement en besoin, et donc s'approchera régulièrement.

Et à ce moment, si l'Etre lui renvoie un miroir suffisamment parfait, la Personne symbiotique ne pourra rien dérober, mais se heurtera à l'influence, "corrosive" pour elle, de la Lumière rayonnée par l'Etre. Alors elle fuira, mais restera sans subsistance, donc "condamnée" à revenir...

Progressivement, les résitances vont s'éroder au contact de la Lumière de l'Etre. L'idée est que ce processus a été relativement progressif jusqu'à présent. Les énergies divines se sont montrées très légères et pleines de patience.

Mais cela change, et l'énergie divine se fait de plus en plus forte. Le processus d'érosion va inévitablement s'accentuer.

Et que dire si un Avatar intervient !!!

Cela va probablement produire "des pleurs et des grincements de dents", comme il est dit dans les textes sacrés!

Car ceux qui refusent d'adhérer à l'Etre, se retrouveront selon leur propre choix à l'extérieur de l'Etre , tout en étant pourtant des êtres eux-mêmes! Il seront dans une position symbiotique de dépendance totale, sans cependant pouvoir dérober la moindre énergie! L'érosion sera alors d'une grande intensité, mais devra mener à une réintégration de tous qui en vérité, est inévitable!

Les "habits de Noces" attendus par le "Seigneur" de la part de ses invités pour sa "fête nuptiale" ne sont rien d'autre que le corps de perfection, le corps énergétique!

Mais l'absence de developpement de ce corps n'est pas un indice suffisant, car beaucoup de Personnes de Lumière portent aujourd'hui une charge plus large que celle qui leur revient, et cela les maintient pour un temps à un niveau moindre que celui qui est le leur en vérité: c'est une "illusion d'optique" karmique.

Et d'autres qui ont développé ce corps selon des principes détournés, falsifiés, seront eux inévitablement démystifiés et dépouillés de ces illusions au moment des "Noces".

Et il y aura encore des "pleurs et des grincements de dents"...


Bisouxxx,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le combat spirituel   Lun 20 Aoû 2007, 11:47

bonjour à vous

Je viens de lire tout le fil et je ne peux m'empêcher de faire le lien avec le Maitreya dont parle Benjamin Crème depuis des années et qui dit qu'il se manifestera quand le crack boursier aura eu lieu, qu'il se présentera à la TV et que chacun le coprndra dans sa propre langue (télépathie) et qu'il vient instaurer un nouveau paradigme sur terre ... paradigme fort séduisant quand on lit ses livres ... où le partage devrait être le mot d'ordre ...

Pour avoir participé 2 ans à leur "méditaiton de transmission" ... je m'interroge ... En fait, non ! J'ai rejeté cela ...
Mais ... mais ... si je me trompais ?

Qu'en pensez-vous ?

:357: Chantal
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le combat spirituel   Lun 20 Aoû 2007, 12:24

Bonjour Paprika,
merci de tes partages discrets ...

J ai moi aussi il y a quelques années ,tres furtivement participé à ces méditations,et lu quelques livres de B.Crème...bien au final..pas du tout parlant ...en plus des "mal-aises" lors des méditations et un je ne sais quoi de pas "juste" en mon coeur...
j ai vite abandonné...
j ai meme "essayé" pendant quelques temps des produits dont je tairai le nom qui étaient susceptibles d améliorer ma santé qui était tres déficiente à l époque...et l effet "subliminal" ..ont va dire était tres fort tant j y ai cru...c est l apanage de tous ces grands mouvements...utiliser ceux qui manquent de discernement(ce fut mon cas) et qui doutent de leur propre" pouvoir",qui doutent de leur propre "divinité"(idem)...et qui s en remettent à des "gourous"et je ne le dis pas forcément dans le sens péjoratif...et puis un jour le 25 mai(jour de la Sophia....) 2000...
un" accident" de la route m a fait prendre conscience que je me perdais sans cesse par "abnégation" de moi...j avais été littéralement été remise dans l autre sens sur la nationale sur le flan "gauche" avec obligation de porter une "minerve" pendant un an...drôle non comme symbolique!

..alors est ce que tu te trompes???

toi seule peut le définir ...écoute ta petite voix et suit ta voie ...personne ne peut mieux que toi savoir ce qui est juste pour toi...
c est en expérimentant qu on peut le mieux discerner finalement ,et rien ,rien ne tient du hasard dans nos vie!
que des synchros comme j aime à le dire qui nous aident à nous
RE_CO_NAITRE

:357:
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le combat spirituel   Lun 20 Aoû 2007, 12:33

Ah oui ....... j'avais oublié les granules .... J'ai vite abandonné aussi : me rendaient malades et ça n'était pas dû à une détoxination ...

Et la photo de la main ..... Je les ai brulées ! Une perception peu agréable ....

J'ai "vu" des trucs vraiment bizarres et même glauques pendant les méditations .... et les yeux ouverts !
Je suis allée à un grand rassemblement à Paris avec B Crème et là j'ai vraiment compris qu'il me fallait partir de ce mouvement .... mama mia :o)

Je suis contente de pouvoir parler de cet épisode avec toi Ambre d'autant que tu es parvenue à la même conclusion que moi ....

:358: Chantal
Revenir en haut Aller en bas
Kheirëdd
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le combat spirituel   Lun 20 Aoû 2007, 15:29

:654:

Interessants les textes Ambre,

Au finale, le Messie, est "intérieur"...

Belles ouvertures, et compréhensions pour moi...

Comme dit Paprika : "Je ne suis pas seule à subir les effets de mes pensées "

L'effet de groupe a ses complications pour les gens crédules, l'éveil se fée par la compréhension...


Donc au finale, le Messie est "intérieur"...

Une chose m'échappe cependant...

Voici une image :

Un soleil centrale, source de vie, pour toutes les dimensions...de ce grand soleil centrale, il y a en a tout partout dans l'espace et le temps...

Si on fonctionnent comme nos Anciens reliés a la Terre, donc au grand Esprit de la Terre, donc a la partie centrale déjà reliée par l'énergie solaire au grand soleil central...

Si on fonctionnent ainsi, si on se rappel, si de l'intérieur, on se relie au multivers, on vit notre multidimension en conscience, si l'unité Divine revient du Soi a Tous et de Tous au Soi : la source en chacun qui s'exprime...le fée de globaliser tout en équilibrant le positif et le négatif, de l'invisible au visible...est ce là une chimère ?

Maitreya...ou Hitler ou encore l'AntéChrist...je penses sincèrement qu'a chaque période de renaissance, il y a un être qui joue ce "sale" rôle...du moins, si on vibre bas, on y verra, le mal personnifié, si on vibre joyeusement, on peut se dire, que le mal vécu éveil la grande conscience a elle même...pourtant et c'est bien de le savoir, on peut ne pas vivre ce genre de choses...on peut dévier le court de notre histoire, si on parle de futurs probables...du present au futur...

L'éveil selon les différentes consciences qui se globalisent, se fera différemment pour chacune des vibrations...donc doit t'ont obligatoirement fermer la porte ?

Je me dit, "Plus la nuit est sombre, et plus l'éveil est proche..."

Je reviens sur un sondage Mondiale, nous pourrions poser les questions fondamentales a tous ces êtres placés dans l'attente...un sondage offre un choix tout en respectant l'évolution de chacun...choix a faire entre l'involution ou l'évolution...même si nous y allons, nous sommes et restons acteurs dans nos vies...ce projet appratient a tous...moi ou autruit, juste a structurer, et ancrer dans la matiere par les actes...

Peut être que ça donnera quelque chose de bon, nous ferions remonter les résultats émis par le monde entier, au FMI (banque Mondiale, qui privatise a tout va), au G8, et j'en passe, ceux aux manettes de la finance, et qui utilise notre énergie (argent) pour crée des choses aberrantes !

Je sais que nous avons le choix de vivre le "passage" avec harmonie ou zizanie...dans les deux cas, nous évoluerons, même ceux qui stagnerons, beneficieront des nouvelles énergies, ça se fixera en mémoire en eux...

Si nous aussi, en éclairés, utilisions les outils donnés, et si on renverse la vapeur, en étant le pouvoir en tant que peuple...tout ça demande du courage...


Declancheurs de la paix mondiale...plutot un appel au bon sens...puis chacun fera, avec un point de vue different, non plaintif...choisira selon son coeur...on pourra dire, nous avons essayer !

"Le messie est en nous, agissons bien ancré en ELLE/LUI"

Merci a vous, Ambre, Paprika, et Sphinx :76:

Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: L'instinctif spirituel   Ven 12 Oct 2007, 07:34

L'instinctif spirituel



Les personnes privilégiant cet instinct rapportent fréquemment que même dans leur enfance, ils avaient le sentiment de l'existence de différentes formes de conscience et de différents niveaux de réalité ainsi qu'un désir ardent du divin. Cette aspiration peut se manifester de nombreuses manières tout au long de la vie de ces personnes. Pour certaines, c'est un appel au service religieux, pour d'autres, une quête spirituelle tout au long de la vie. Elles racontent des expériences comparables vécues durant leur enfance : une connexion profonde avec la Nature et le Monde Naturel et, souvent, un "compagnon imaginaire". Quand elles grandissent, ce "compagnon" disparaît généralement pour être remplacé par la quête et la réalisation d'expériences mystiques (définies comme la recherche de profonds insights, de profondes significations, d'euphorie ou d'extase, d'un sentiment irrésistible de bien-être et/ou d'une expérience de l'unité de toutes choses). Pratiquement toutes ces personnes ont des capacités considérées comme paranormales ou psychiques et vivent essentiellement dans deux mondes. Pratiquement toutes ont eu au moins une profonde expérience de réalité non-ordinaire. Cette expérience peut prendre de nombreuses formes, parmi lesquelles un sentiment profond de conscience unitaire, une prise de conscience du temps ou du Soi transcendant, le contact avec d'autres formes de vie, une expérience proche de la mort (NDE), le contact avec un être lumineux, etc. Beaucoup de ces personnes considèrent qu'elles se sentent plus conscientes et vivantes quand elles peuvent parler ou s'orienter vers le monde des rêves, des archétypes et des synchronicités que dans le monde de la "réalité ordinaire".

Les priorités de cet instinct incluent tout ce qu'il ressent comme pouvant faire avancer le chemin spirituel et peut inclure la méditation, l'étude comparée des religions, la métaphysique, la pratique du yoga ou de divers arts martiaux et la recherche de formations ou d'expériences chamaniques. Les personnes privilégiant cet instinct sont fréquemment attirées par les drogues ou par des méthodes alternatives d'altération de la conscience qu'elles expérimentent en tant que moyens d'approcher le Divin. Si cet instinct est regardé du point de vue de la hiérarchie des besoins de Maslow, ces gens ont naturellement - et instinctivement - le désir d'auto-réalisation et même au-delà. Maslow faisait référence à ces personnes qui allaient au-delà de l'auto-réalisation en les décrivant comme des "Transcendants" pour qui les expériences culminantes sont les aspects les plus importants et les plus précieux de leurs vies. Maslow disait que ces personnes "parlent aisément, normalement, naturellement et inconsciemment le langage de l'Etre, le langage des poètes, des mystiques, des prophètes, des hommes profondément religieux, des hommes qui vivent au niveau des idées platoniciennes… sous l'aspect de l'éternité". Cet instinct est manifeste lorsque les priorités fondamentales consistent à placer le chemin ou la quête spirituelle au-dessus du confort physique, de la sécurité, des relations ou de l'interaction sociale.

Quand ceci fonctionne bien, une personne privilégiant cet instinct peut sembler être l'archétype d'une personne bien intégrée dont la vie est remplie de buts, de significations et guidée par des valeurs claires et par l'intégrité. Ces personnes sont fréquemment considérées par les autres comme ayant une compassion extraordinaire, comme incarnant des idéaux plus élevés et pouvant même inspirer un profond respect. Dans leurs relations, elles recherchent un partenariat spirituel qui implique à la fois de la profondeur et de l'intimité combinées avec une recherche partagée de sens. Maslow disait des personnes qu'il appelait les "Transcendants" : "Ils semblent d'une certaine manière se reconnaître mutuellement et en venir instantanément à une intimité et une compréhension mutuelles, même dès leur première rencontre. Ils peuvent ainsi communiquer non seulement de toutes les manières verbales mais aussi par les manières non-verbales."

Quand les personnes privilégiant cet instinct se désintègrent, l'instinct peut se détériorer de telle sorte qu'elles deviennent de moins en moins attachées à la réalité consensuelle et plus enclins à des croyances bizarres et distordues ; elles ont des difficultés de plus en plus grandes avec les besoins de la vie quotidienne ou elles les ignorent. Quand il est dysfonctionnel, cet instinct peut se raccrocher à des croyances religieuses très personnelles ou peut adopter radicalement la doctrine fondamentale d'une orientation religieuse et devenir intolérant ou destructif envers ceux qui ne partagent ou ne pratiquent pas ces croyances. L'instinct spirituel dysfonctionnel peut devenir tellement faussé dans son mode de pensée qu'il rend incapable de s'adapter à la société de tous les jours ; il peut aussi devenir dangereux pour les autres en croyant à l'existence de manifestations d'un Esprit Diabolique dans le monde et en l'identifiant à un "ennemi" qui peut être quiconque pensant différemment de ce qu'il considère comme approprié.

Dans leur atelier de discussion sur les trois sous-types "reconnus", Riso et Hudson décrivent comment chaque instinct se relie à l'énergie. Ils décrivent l'instinct de conservation comme retenant l'énergie à l'intérieur. L'instinct social dirige l'énergie vers l'extérieur, le groupe ou l'autre. L'énergie de l'instinct sexuel est centrée sur la charge générée par l'interaction entre les personnes. L'énergie de l'instinct spirituel est concentrée sur des réalités alternatives et sur l'expérience du Transcendant ou du Divin.

Voici quelques exemples de personnes qui semblent incarner la description des aspects positifs de ce sous-type, avec leur second sous-type : Rumi (sous-type spirituel, second sous-type sexuel), Kabir (sous-type spirituel, seconde sous-type sexuel), Rilke (sous-type spirituel, second sous-type sexuel), Bouddha (sous-type spirituel, second sous-type conservation… raison pour laquelle il prêcha le non-attachement au monde matériel pour soulager la souffrance), Mahomet (sous-type spirituel, second sous-type non déterminé), Gandhi (sous-type spirituel, second sous-type social), Mère Térésa (sous-type spirituel, second sous-type social).

Il y a bien plus de choses que je souhaiterais dire pour mieux définir l'Instinctif Spirituel, mais à la place je voudrais renvoyer le lecteur à une description plus complète dans le dernier livre de Maslow, The Farther Reaches of Human Nature. Finalement, je souhaiterais aussi remercier et exprimer ma reconnaissance à Terry Del Percio, un ami et collègue d'Action for Results (une société de formation et de conseil dont la devise est "Stratégie et Esprit sur le lieu de Travail) pour l'enquête initiale à l'origine de cet article. Merci aussi à mon amie Carol Whipple pour sa suggestion que j'enquête sur l'étude actuellement en cours sur le cerveau de nonnes pour voir s'il y a un lien avec les recherches sur le "Module Divin"… Un futur projet.

Je conclus par un poème de Rumi qui décrit fortement l'expérience qui conduit et motive le côté sain de cet instinct :

Je ne suis pas Chrétien, je ne suis Juif, je ne suis pas Zoroastrien,
Je ne suis pas même Musulman.
Je n'appartiens pas à la terre, ni à aucune mer connue ou inconnue.
La Nature ne peut pas me posséder, ni me réclamer, pas plus que ne le peut le paradis,
Ni l'Inde, la Chine ou la Bulgarie,
Je ne suis né en aucun lieu,
Mon signe est de n'avoir ni de donner aucun signe.
Tu dis que tu vois ma bouche, mes oreilles, mon nez - ce ne sont pas les miens.
Je suis la vie de la vie.
Je suis ce chat, je suis cette pierre, je ne suis personne.
J'ai jeté au loin la dualité comme un vieux torchon.
Je vois et je connais tous les temps et tous les mondes
Comme ne faisant qu'un, ne faisant qu'un depuis toujours.
Alors qu'ai-je à faire pour te faire admettre qui parle ?
Admets-le et change tout !
Ceci est ta propre voix faisant écho sur les murs de Dieu.


__________

Paula Raines est à la fois licenciée en Droit et docteur en Psychologie Transpersonnelle. Elle conserve une petite pratique transpersonnelle et dirige des groupe de rêves en plus de son "travail quotidien" de consultante et formatrice. Elle enseigne l'Ennéagramme depuis 1987 et est la fondatrice du Centre de Formation à l'Ennéagramme à Lexington, Kentucky. Paula peut être jointe par courrier électronique à : plaraines@aol.com.
http://enneagramme.com/Articles/2001/EM_0107_a1.htm
Merci à Jérôme Fleury pour la traduction.
© Copyright Institut Français de l'Ennéagramme® pour la traduction française, Paris, 2001. Tous droits réservés dans le monde entier.
avec l aimable autorisation de
Fabien Chabreuil - Institut Français de l'Ennéagramme
66, Champs Elysées - 75008 Paris - France
Web: http://www.enneagramme.com
Phone: +33 (0)1 44 35 71 72
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le combat spirituel   Sam 13 Oct 2007, 23:13

pour rappel site de Ka-ren

Ennéagramme des personnalités

À QUOI SERT L'ENNÉAGRAMME ?

Aujourd'hui encore l'origine exacte de l'Ennéagramme demeure une énigme. Enseigné oralement depuis le XIe siècle par les mystiques soufis, l'Ennéagramme propose le plan de route d'un voyage à la découverte de sa personnalité comme celle des autres. Initialement notre essence contient une multitude infinie de ressources, de facultés, d'aptitudes, autant de voies s'ouvrant à nous. Cette approche considère toutefois que dès l'enfance nous choisissons de privilégier un chemin en fonction de notre vécu individuel, de nos épreuves, de nos joies, de nos souffrances développant parmi 9 possibilités, ou 9 images de soi, une attitude, un état d'esprit, un mode de fonctionnement précis comportant ses failles et ses forces, ses potentiels et ses lacunes.

En étudiant et en découvrant le modèle de la structure de notre personnalité, nous pouvons cerner nos compulsions, nos valeurs ou nos vertus, nos freins ou nos passions, nos fiertés, nos qualités et nos défauts afin de répondre aux questions suivantes:

- Pourquoi mettons nous en place un certain type de fonctionnement plutôt qu'un autre?
- Comment pouvons nous nous améliorer en intégrant nos lacunes et en consolidant nos atouts, en amplifiant notre sentiment de sécurité et en nous libérant de nos compulsions?
- Pourquoi risquons nous une désintégration ou un renforcement de nos mécanismes automatiques de défense, de nos réflèxes conditionnés sous l'effet d'un stress ou d'une menace ?

Ces questions trouvent rapidement une réponse pertinente grâce à l'étude des conséquences de ce choix dans notre existence quotidienne, ainsi que l'implication de ce dernier au sein de notre psyché : les motivations principales inconscientes à l'origine de nos pensées, émotions, conceptions et attitudes, habitudes, comportements face aux difficultés, stratégies d'évitements, visions limitatives du monde, etc. L'Ennéagramme constitue un outil exceptionnel d'observation, de connaissance, de transformation et de compréhension de soi, des autres et de la réalité.

LES 3 CENTRES DE L'ENNÉAGRAMME :

L'Ennéagramme considère que tout être humain dispose de 3 formes 'intelligence nommées respectivement : centre instinctif, centre émotionnel et centre mental. Trois modes de fonctionnement remplissant chacun des rôles, des attentes et des objectifs ciblés.

1.- LE CENTRE INSTINCTIF :

Il concerne les personnalités-type : 8, 9 et 1. Ce centre se concentre principalement sur notre survie physique, psychologique, l'énergie vitale et l'action. Il s'appuie sur la connaissance des situations passées, points de référence lui permettant d'évaluer l'attitude à adopter face à une situation présente, agissant ainsi par comparaison. Sa motivation principale est la Colère.

2.- LE CENTRE ÉMOTIONNEL :

Il concerne les personnalités-type : 2, 3 et 4. Ce centre se concentre sur nos désirs, nos envies, nos manques, notre créativité, nos relations, nos aspirations et celles des autres. Pour ce centre, les évènements n'ont d'importance que dans l'instant présent et perdent de leur justesse et de leur intensité l'instant suivant. Sa motivation principale est la définition de soi.

3.- LE CENTRE MENTAL :

Il concerne les personnalités-type : 5, 6 et 7. Ce centre se concentre sur nos décisions, nos projets, nos choix, nos concepts, nos planifications, notre aptitude à réfléchir et à raisonner. Centre des opportunités et des choix orientés vers le futur, il agit par anticipation. Sa motivation principale est la peur.

CENTRES PRÉFÉRÉS ET RÉPRIMÉS :

Bien que ces 3 centres s'avèrent relativement autonomes au sein de notre personnalité, nous avons pourtant tendance à préférer et à réprimer systématiquement l'un d'entre eux en fonction des conditions rencontrées. En d'autres termes, l'un se trouve plus fréquemment utilisé, alors qu'un autre demeure le plus souvent négligé.

1.- CENTRE PRÉFÉRÉ :

- Les types 8 et 1 préfèrent le centre instinctif.
- Les types 2 et 4 préfèrent le centre émotionnel.
- Les types 5 et 7 préfèrent le centre mental.

2.- CENTRE RÉPRIMÉ :

- Les types 1 et 2 répriment le centre mental.
- Les types 4 et 5 répriment le centre instinctif.
- Les types 7 et 8 répriment le centre émotionnel.

LES 3 TYPES DU TRIANGLE :

Les 3 personnalités du triangle démontrent la particularité de préférer et de réprimer leur centre de prédilection :

- Le type 3 préfère et réprime le centre émotionnel.
- Le type 6 préfère et réprime le centre mental. - Le type 9 préfère et réprime le centre instinctif.

LES COMPULSIONS :

La compulsion désigne l'automatisme d'évitement à l'origine de la construction et du développement de l'ego. Ce dernier nous empêche :

- De nous percevoir en toute objectivité, nous poussant à réagir dès que nous nous sentons menacés au lieu de rechercher de nouvelles alternatives plus adaptées à la situation.
- De nous comprendre ou de comprendre les autres.
- De manifester la nature de notre véritable essence, qui intrinsèquement contient l'intégralité des 9 types d'énergie de l'Ennéagramme et les 3 centres équitablement valorisés et employés.

LES AILES :

Durant notre enfance jusqu'à l'adolescence, nous n'exprimons généralement que les caractéristiques de notre type de base, qui reste prédominant tout au long de notre existence. Mais dès l'âge adulte notre personnalité se complexifie, notre expérience s'accroît, nos challenges augmentent et nous commençons à développer une aile ou aile principale : l'un des deux points situés de part et d'autre de notre personnalité-type. Puis vers la quarantaine nous adoptons selon les cas la 2e aile potentielle ou aile secondaire. L'influence exercée par ces 2 ailes peut s'avérer forte ou non, justifiant la diversité d'expression et les différences démarquées entre plusieurs individus partageant la même personnalité-type.

Que nous manifestions les particularités du: perfectionniste, de l'altruiste, du battant, de l'original, de l'observateur, du loyaliste, de l'épicurien, du chef ou du médiateur, la connaissance des 9 types de l'Ennéagramme permet donc premièrement d'entrer en soi-même. Puis d'accéder à l'autre, ouvrant notre âme au fait que chacun demeure unique et détient les mêmes chances dans l'éternelle progression de la conscience?

Pour en savoir plus :
Séances Ennéagramme.
Cours Ennéagramme.

http://www.ka-ren.ch/index.php?option=com_content&task=view&id=42&Itemid=66

Archétypes

Souvenez-vous de ce que vous étiez...
Afin d'imaginer ce que vous pourriez devenir.


Lorsque nous adhérons à la croyance que la progression de notre conscience et notre manière totalement unique de l'entreprendre demeure sans importance, nous ignorons les ressources omniprésentes nous permettant de confronter nos propres dragons individuels et de partir à la recherche de nos trésors enfouis. Dès lors un sentiment de vide nous envahit : la désillusion de l'inutilité de notre périple personnel.

Bien qu'aucun d'entre nous ne soit plus important qu'un autre, nous demeurons tous détenteurs d'un cadeau intérieur unique que nous sommes censés offrir à l'ensemble. Un présent sacré, dissimulé dans l'oubli de notre inconscient, tant que nous refusons de nous engager volontairement dans cette direction. Dès l'instant où nous acceptons de partager les connaissances, la créativité et les étapes de ce long voyage infini, nous transcendons les possibles, les options limitatives de notre existence quotidienne, dépassant enfin la survie pour opter pour la Vie.

La grande majorité d'entre nous tente de réussir sa vie, ou plutôt sa survie, en amassant des biens matériels, des accomplissements, des victoires, des trophées, des diplômes et des expériences. Nous réalisons un jour néanmoins, que cette attitude n'aspirant qu'à prendre, ne remplit pas notre vide intérieur. Notre âme se meurt d'ennui et d'insatisfaction. Nous réalisons que nous ne pouvons envisager une destinée plus vaste et plus significative, sans devenir nous-mêmes plus larges et plus présents.

Notre civilisation et notre société reflètent un évident manque de respect à l'égard de l'être humain moderne. Le monde politique et socio-économique nous incite à nous considérer comme une ressource, une denrée négociable, ou un capital. Les publicités envahissant notre quotidien s'appuient sur nos peurs et nos insécurités diverses, afin de nous encourager à acheter des produits dont nous n'avons pour la plupart aucun besoin. Pour leur part, les institutions religieuses nous condamnent depuis trop longtemps à suivre le "bon exemple", dans l'unique dessein de mieux nous contrôler, au lieu de nous proposer les moyens de se connaître soi-même et d'exploiter nos ressources les plus profondes. Trop de psychiatres ont été formés pour anesthésier notre mal-être à grand renfort de psychotropes, trop de psychologues pour nous aider à nous accommoder de notre existence, au lieu de nous révéler le chemin menant à notre coeur, à notre intelligence et à notre conscience.

Trop d'institutions scolaires nous entraînent, et entraînent nos enfants, à devenir les rouages de la machine économique de la productivité à outrance, au détriment de l'humanité et de sa planète. L'âme, l'esprit et la volonté de l'être humain restent ignorés sciemment, afin que sa personnalité et son corps puissent continuer à être manipulés. Asservi tel un robot, ignorant du sort qui lui est réservé derrière les coulisses, l'Homme à l'âge de la cybernétique s'associe davantage à un outil, une acquisition, un esclave plutôt qu'à une essence d'origine divine.

Bon nombre d'entre nous tente de combler ce sentiment de vide intérieur, d'angoisse ou de dépression par l'intermédiaire de la nourriture, de l'alcool, de la drogue, des modes se succédant, ou d'une activité frénétique compulsive et incessante. Notre monde moderne nous fait croire qu'en nous maintenant en mouvement perpétuel, notre vie acquerra enfin un sens. Il nous décourage directement ou indirectement, dès lors que nous cherchons à cerner et à définir la valeur et la cause de notre propre progression comme de notre unicité, indépendamment des critères de conformité.

Tant que nous préservons notre statut de prisonniers des modèles de conformité sociale, politique et économique, il paraît peu probable que nous puissions un jour accéder à nos ressources réelles. Au lieu de nous concentrer sur les ressources de notre intelligence et de notre coeur, nous dévions notre attention par soucis de conservation de notre apparence, de notre intellect, de notre santé, de notre statut, ainsi que les multiples preuves illusoires de notre réussite sociale. Nous préférons par laxisme et par peur offrir notre pouvoir aux dirigeants de notre monde, afin de définir à notre place si nous approchons ou non de l'image de perfection. Image dont ce dernier nous a rendu tributaires et dépendants.

Paradoxalement nous débutons parfois notre quête en cherchant à ressembler à ces modèles. Néanmoins, l'ère que nous traversons actuellement nous pousse irrémédiablement à abandonner les leurres nous gardant captifs de notre société. L'enjeu ne consiste donc pas à ressembler ou à s'imposer de devenir quelqu'un d'autre, mais bien à découvrir et à accepter notre vraie nature. Les récompenses au bout du chemin s'avèrent illimitées. Lorsque nous redevenons intègres, établissant un contact intime avec notre être profond, nous parvenons à percevoir et à manifester la beauté, la richesse, la vie, l'amour et l'intelligence dont nous sommes intrinsèquement porteurs. Plus nous les révélons au monde, plus nous les distribuons autour de nous, plus notre existence se simplifie. Lassés de nous prouver aux yeux des autres nous acceptons de nous détendre, afin de suivre un rythme différent que celui imposé par notre environnement dit "moderne".
suite:

http://www.ka-ren.ch/index.php?option=com_content&task=view&id=38&Itemid=57
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Myriam

avatar

Féminin
Balance Singe
Nombre de messages : 174
Date de naissance : 13/10/1968
Age : 48
Localisation : alès, au pied des cévennes
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Le but de passer à travers la dualité   Ven 04 Jan 2008, 10:57

Ne sous-estimons pas la signification de nos vies sur terre. Nous appartenons à la part la plus créative, la plus avancée et la plus courageuse de Dieu, "Tout Ce Qui Est". Nous sommes des explorateurs de l’inconnu et des créateurs du nouveau. Nos explorations à travers le royaume de la dualité ont servi un but au-delà de notre imagination. Il est difficile de nous expliquer le sens le plus profond de nos voyages,mais nous pouvons dire que nous avons créé un nouveau type de conscience, qui n’existait pas auparavant.

Cette conscience a été d'abord manifestée par le Christ, quand il a marché sur terre. Cette conscience, que nous appelons la conscience du Christ, résulte d'une alchimie spirituelle. L'alchimie physique est l'art de transformer le plomb en or. L'alchimie spirituelle est l'art de transformer l'ENERGIE sombre en “troisième ENERGIE,” l’or spirituel présent dans l'ENERGIE du Christ.

Le but n'est pas de transformer l’obscurité en LUMIERE, ou le mal en bien. Sombre et lumineux, mauvais et bon sont des opposés naturels; ils existent par la grâce l'un de l'autre.

La vraie alchimie spirituelle introduit ‘ une troisième ENERGIE ’, un type de conscience qui embrasse les deux polarités grâce aux ENERGIES d'AMOUR et de compréhension. Le vrai but de notre voyage n'est pas que la LUMIERE vainque l’Obscurité, mais d’aller au-delà de ces opposés et de créer un nouveau type de conscience, qui peut maintenir l'unité en présence tant de la LUMIERE que de l’obscurité.


Imaginons que nous sommes des plongeurs sous-marins à la recherche d'une perle. Maintes et maintes fois nous plongeons dans l'océan pour trouver cette perle particulière, dont chacun parle mais que personne n'a vue en réalité. Les rumeurs disent que même Dieu, le Plongeur en chef, n'a jamais touché la perle.
Plonger dans l'océan est plein de périls, puisque nous pouvons nous perdre ou aller trop profond pour pouvoir reprendre une aspiration à temps. Cependant, nous persistons et nous plongeons dans cet océan maintes et maintes fois, car nous sommes décidé et inspiré. Est-ce que nous sommes fous ?
Non, nous sommes les explorateurs du nouveau.


Le secret est : c’est en cherchant à trouver la perle que nous la créons. La perle est l'or spirituel de la conscience du Christ. La perle, c’est nous, transformé par l'expérience de la dualité.

Et ceci est un vrai paradoxe : en explorant le Nouveau, nous le créons. Nous sommes devenus la perle de la création de Dieu.
Dieu n'avait aucune autre façon de faire cela, car ce que nous devions trouver n’existait pas encore : cela a dû être créé par nous.Pourquoi Dieu était-il si intéressé par la création de quelque chose de nouveau ? Laissons-nous exposer ceci d’une façon aussi simple que possible.

D'abord, Dieu était entièrement BON. Il y avait de la bonté partout et tout autour. En fait, parce qu'il n'y avait rien d'autre,les choses étaient statiques en quelque sorte. Sa création manquait de vie; il manquait la possibilité de la croissance et l'expansion. Nous pourrions dire qu'elle était coincée.

Pour créer le changement, pour créer une opportunité de mouvement et d’expansion, Dieu a dû introduire dans sa création un Élément différent de la Bonté qui était répandue en tout. Ce fut très dur pour Dieu, car comment pouvons-nous créer quelque chose qui n'est pas nous ? Comment la Bonté peut-elle créer la méchanceté ? Elle ne peut pas. Ainsi, Dieu dut inventer un truc, pour ainsi dire. Ce truc est appelé IGNORANCE.


L'ignorance est l'élément qui s'oppose à la Bonté. Elle crée l'illusion d'être à l’extérieur de la Bonté, d’être séparé de Dieu. “Ne pas savoir qui nous êtes” est la motivation derrière le changement, la croissance et l'expansion dans notre univers. L’ignorance engendre la peur, la peur engendre le besoin de contrôler, le besoin de contrôler engendre la lutte pour le pouvoir et nous avons là toutes les conditions pour que "le Mal" fleurisse. La scène est installée pour la bataille entre le Bien et le Mal.


Dieu avait besoin de la dynamique des opposés pour ‘libérer' sa création. Cela peut être très difficile à comprendre pour nous, en regard de toute la souffrance causée par l'ignorance et la crainte, mais Dieu accorde une grande valeur à ces ENERGIES, puisqu’elles lui ont fourni un moyen d'aller au-delà de Lui/Elle.


Dieu nous a demandé, à ceux qui appartiennent à la partie la plus créatrice, la plus avancée et la plus courageuse, de prendre le voile de l'Ignorance. Pour éprouver la dynamique des opposés aussi complètement que possible, nous avons été temporairement immergés dans l’oubli de notre vraie nature. Nous avons consenti à faire ce plongeon dans l'ignorance, mais ce fait aussi a été recouvert par le voile de l’oubli. De sorte que maintenant nous maudissons souvent Dieu d’être dans la situation dans laquelle nous sommes : les privations, l'ignorance. En essence cependant, nous sommes Dieu, Dieu est nous.

En dépit de tous les ennuis et de toute la douleur, au plus profond de nous il y a encore une sensation d’émerveillement et d’excitation pour la vie dans la dualité, et le fait d’expérimenter et de créer le Nouveau. C'est l'excitation originelle de Dieu, la raison pour laquelle il a commencé son voyage à travers Nous en premier lieu.


Quand nous avons commencé notre voyage, nous avons fait face au Mal (la crainte, l'ignorance) avec seulement un vague souvenir du Bien (la Maison) dans notre esprit. Nous avons commencé à combattre la crainte et l'ignorance, tout en désirant très fort retourner à la Maison. Cependant, nous ne rentrerons pas à la maison dans le sens d’un retour à un état de notre passé. Car la création a changé à cause de notre voyage. La fin de notre voyage consistera en ce que nous serons devenus plus grands que le bien et le mal, la LUMIERE et l’obscurité. Nous aurons créé une troisième ENERGIE, l'ENERGIE du Christ, qui embrasse et transcende les deux. Nous aurons expansé la création de Dieu. Nous serons la Nouvelle Création de Dieu. Dieu sera allé au-delà de Lui/Elle quand la conscience de Christ sera entièrement née sur terre.

La conscience du Christ n’existait pas avant “l'expérience humaine”. La conscience du Christ est la conscience de celui qui a fait l'expérience de traverser plusieurs couches de dualité, qui est venu faire un accord avec cela et qui émerge 'de l'autre côté'. Il sera l'habitant de la Nouvelle Terre. Celui-ci aura laissé partir la dualité. Il aura reconnu et embrassé sa propre divinité. Il sera devenu un avec son Soi divin. Mais son Soi divin sera différent d'auparavant. Il sera plus profond et plus riche que la conscience à partir de laquelle il est né. Ou on pourrait dire : Dieu se sera enrichi en
traversant l'expérience de la dualité.


Cette histoire est simplifiée et déformée, de même que tout ce que nous disons est déformé par les illusions du temps et de la séparation. Ces illusions ont servi un objectif précieux. Mais le temps est venu d’aller au-delà.


Dernière édition par le Ven 04 Jan 2008, 11:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://inter-connection.blogspot.com/
Myriam

avatar

Féminin
Balance Singe
Nombre de messages : 174
Date de naissance : 13/10/1968
Age : 48
Localisation : alès, au pied des cévennes
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Le combat spirituel   Ven 04 Jan 2008, 10:58

Comment surmonter la dualité (l'achèvement du cycle karmique)


Notre cycle terrestre d’incarnations finit quand le jeu de la dualité n'a plus de prise sur nous. Il est essentiel pour le Jeu dualiste que nous nous identifions à une position particulière dans le terrain de jeu des polarités. Nous nous identifions au fait d’être pauvre ou riche, célèbre ou humble, homme ou femme, héros ou bandit. Le rôle que nous jouons n’a pas vraiment d’importance. Aussi longtemps que nous nous sentons faire un avec l'acteur sur la scène, la dualité a toujours une emprise sur nous.


Il n’y a là rien de mal bien sûr. Dans un sens c’était fait pour être ainsi. Nous étions censés oublier notre vrai moi. Pour éprouver tous les aspects de la dualité, nous étions censés rétrécir notre conscience pour un rôle particulier dans le Drame de la vie terrestre.
Et nous l’avons bien joué. Nous avons tellement été rattrapés par nos rôles que nous avons totalement oubliés l’objectif et le but qui étaient de traverser ce cycle de vies pour commencer. Nous avons été si oublieux de nous-mêmes, que nous avons pris les jeux et les drames de la dualité pour l’unique réalité. A la fin, cela nous a rendus très solitaires et pleins de peur - ce qui n’est pas étonnant, puisque le jeu même de la dualité est basé sur les éléments d'ignorance et de crainte.

Pour comprendre les mécanismes de la dualité dans notre vie quotidienne, nous voudrions mentionner quelques signes typiques du jeu de la dualité.


Les caractéristiques du Jeu de la Dualité


<li>1) Notre vie émotionnelle est essentiellement instable. Il n'y a aucun ancrage émotionnel, puisque nous sommes toujours "en haut" ou "en
bas" d'une humeur particulière. Nous sommes en colère ou indulgent,
borné ou généreux, déprimé ou enthousiaste, heureux ou triste. Nos
émotions fluctuent perpétuellement entre des extrêmes. Nous semblons
n’avoir qu’un contrôle limité sur ces fluctuations.
</li><li>2) Nous sommes intensément impliqués avec le monde extérieur.
La façon dont les autres nous jugent est très importante pour nous.
Notre estime de nous-mêmes dépend de ce que le monde extérieur (la
société ou les personnes aimées) nous renvoie comme reflet de qui nous
sommes. Nous essayons de vivre en accord avec leurs critères de bien et
de mal. Nous faisons de notre mieux.
</li><li>3) Nous avons des opinions tranchées sur ce qui est bien ou
mal. Etre dans le jugement nous donne une sensation de sécurité. La vie
est si bien organisée quand on divise les actions, les pensées ou les
gens en bien et mal.


Ce qui est commun à toutes ces caractéristiques, c’est que
dans tout ce que nous faisons ou sentons, nous n'est pas vraiment là.
Notre conscience réside dans les couches extérieures de notre être, où
elle est menée par les modèles de pensée et de comportement orientés
par la peur.


Si nous avons l’habitude d’être tout le temps gentil et
agréable, nous faisons preuve d’un modèle de comportement qui ne
provient pas de notre être intérieur. En fait, nous supprimons des
signaux venant de l’intérieur de nous. Nous essayons de vivre en accord
avec les attentes de quelqu'un d'autre, pour ne pas perdre leur AMOUR,
leur admiration ou leur attention. Nous réagissons à partir de la
crainte. Nous nous limitons dans notre expression. La partie de nous
qui n'est pas exprimée vivra cependant sa propre vie cachée, créant de
l’insatisfaction et de la fatigue dans notre être. Il peut y avoir de
la colère et de l’irritation présentes dans la JOIE, dont personne n'est conscient, non même pas nous !


La sortie de cet état de déni de soi consiste à entrer en contact avec les parties supprimées et cachées à l’intérieur de nous.


Entrer en contact avec les parties supprimées et cachées à
l’intérieur de nous n'est pas difficile, dans le sens que cela n’exige
pas des compétences ou une connaissance particulière pour le faire. Ne
faisons pas du fait d’aller à l’intérieur un processus difficile que
d'autres doivent nous apprendre ou faire pour nous. Nous pouvons le
faire nous-mêmes et nous trouverons nos propres façons de le faire. La
motivation et l'intention sont beaucoup plus importantes que les
"compétences" et les méthodes. Si nous avons vraiment l'intention de
nous connaître, si nous sommes décidés à aller profondément à
l’intérieur pour changer les pensées et les émotions de peur qui
bloquent notre chemin vers une vie heureuse et accomplie, nous le
ferons, par n'importe quelle méthode.


Voici une visualisation symbolique simple qui peut nous aider à entrer en contact avec nos émotions.


Prenons un moment pour détendre les muscles de nos épaules et
de notre cou, asseyons nous bien droit et mettons nos pieds à plat sur
le plancher. Prenons une profonde inspiration.
Imaginons-nous marchant sur une petite route de campagne sous
un immense ciel bleu. Nous accueillons les sons de nature et nous
sentons le vent dans nos cheveux. Nous sommes libres et heureux. Plus
loin en bas sur la route, nous voyons soudain quelques enfants courir
vers nous. Ils arrivent tout près de nous. Comment notre coeur
répond-il à cette vue ?
Puis les enfants sont devant nous. Combien sont-ils ? A quoi
ressemblent-ils ? Est-ce que ce sont des garçons, des filles, ou les
deux ?
Nous leur disons bonjour à tous. Nous leur disons combien nous
sommes heureux de les voir. Puis nous entrons en contact avec un enfant
en particulier. Celui-ci nous regarde dans les yeux. Elle ou il a un
message pour nous. Il est écrit dans les yeux de l'enfant. Pouvons-nous
le lire ? Que veut-il nous dire ? Il nous apporte une ENERGIE dont nous avons besoin juste en ce moment. Nommons l'ENERGIE que cet enfant intérieur est venu nous apporter et ne le jugeons pas. Simplement remercions-le et libérons ensuite l'image.

Sentons à nouveau la terre fermement sous nos pieds et respirons profondément pendant un moment. Nous venons de contacter une
partie cachée de nous.Nous pouvons retourner vers cette scène n'importe quand et peut-être parler aussi aux autres enfants qui sont là.</li><li>
</li><li>
Ce qui caractérise le fait qu’on est libéré de la dualité


</li><li>1) Nous écoutons le langage de notre âme, qui nous parle à travers nos émotions
</li><li>2) Nous agissons sur ce langage et nous créons les changements que notre âme souhaite que nous fassions
</li><li>3) Nous apprécions les moments de calme et de solitude, car
seul le silence nous permet d’entendre les chuchotements de notre âme. </li><li>4) Nous remettons en question l'autorité des modèles de
pensée ou des règles de comportement qui bloquent l'expression libre de
notre vraie inspiration et de nos aspirations.


Le moment décisif est quand on laisse partir la dualité.


Notre cycle terrestre d’incarnations tire à sa fin quand notre conscience est capable de tenir dans sa main toutes les expériences de la dualité, tout en restant centrée et entièrement présente. Tant que nous nous identifions avec un aspect de la dualité plutôt qu’à un autre (avec la LUMIERE par opposition à l’obscurité, avec riche par opposition à pauvre, etc.), notre
conscience est dans l’oscillation. Le karma n’est rien d’autre qu’un harmonisateur naturel pour les oscillations dans lesquelles notre conscience s'engage. Nous libérons nos liens du cycle karmique quand notre conscience trouve son point d'ancrage dans le centre immobile de la bascule.


Ce centre est le point de sortie du cycle karmique. Les tonalités de sentiment prédominantes dans ce centre sont le calme, la compassion et la JOIE tranquille. Les philosophes grecs avaient des prémonitions de cet état qu'ils ont appelé ataraxia : imperturbabilité.


Le jugement et la crainte sont les ENERGIES qui nous font le plus sortir de notre centre. Au fur et à mesure que nous libérons ces ENERGIES toujours davantage, nous devenons plus calmes et plus ouverts intérieurement. Nous entrons vraiment dans un autre monde, un autre plan de conscience.


Cela va se manifester dans notre monde extérieur. Ce sera souvent un temps de changement et un temps pour dire au revoir aux aspects de notre vie qui ne NOUS reflètent plus désormais. De grands bouleversements peuvent arriver dans le secteur des relations et du travail. Plus souvent que le contraire, notre style de vie entier est alors sens dessus dessous. C'est tout simplement naturel, puisque les changements intérieurs sont toujours le signe avant-coureur de changements dans notre monde extérieur. Notre conscience crée la réalité matérielle dans laquelle nous demeurons. Cela se passe toujours de cette façon.


Relâcher l’emprise de la dualité prend du temps. Démêler toutes les couches d'obscurité (l'inconscience) est un processus graduel. Cependant, une fois que nous nous lançons sur cette route, la route vers le Soi intérieur, nous prenons lentement de la distance par rapport au jeu de la dualité. Quand nous avons goûté la vraie signification de 'ataraxia', le tournant est pris. Quand nous aurons ressenti la JOIE d'être simplement avec nous-mêmes, une JOIE silencieuse et qui pourtant envahit tout notre être, nous saurons que c'est ce que nous avons cherché tout le temps. Nous irons à l'intérieur
maintes et maintes fois, pour éprouver cette PAIX intérieure.


Nous ne dédaignerons pas le plaisir temporel. Mais nous aurons
trouvé un ancrage de divinité en nous et nous ferons l’expérience du
monde et de toute sa beauté à partir de cet état de béatitude.


La félicité n'a jamais résidé en premier dans des choses
matérielles. Elle réside dans la façon dont nous les éprouvons. Quand
il y a la PAIX et la JOIE dans notre coeur, les choses et les gens que nous rencontrons nous donnent la PAIX et la JOIE.


En ce jour et à cette époque, un certain groupe d'âmes se
prépare à abandonner le cycle karmique. Cependant, ce n'est pas juste
un groupe d'âmes humaines qui atteint maintenant la fin d'un cycle
personnel de transformation. Cette terre sur laquelle nous vivons subit
une transformation profonde et minutieuse. Un cycle planétaire arrive
aussi à une fin.


Cette ère est si spéciale à cause de la coïncidence de ces deux cycles.




L'amour véritable est l'unique voie de l'ascension qui est enseignée par tous
les maîtres. Il est temps d'éveiller les consciences, d'oeuvrer avec
discernement et de diffuser ce message afin que l'éveil ne soit pas un
réveil brutal, en vous remerciant de mentionner www.lousonna.ch/999 »
</li>
Revenir en haut Aller en bas
http://inter-connection.blogspot.com/
Sinbuck



Masculin
Lion Tigre
Nombre de messages : 26
Date de naissance : 22/08/1974
Age : 42
Localisation : Castelnaudary (Fr-11)
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: Le combat spirituel   Ven 04 Jan 2008, 23:43

En effet Mimiss, tout ce que tu dis à propos de la dualité est exact selon moi aussi... Le but est de passer à travers... par l'harmonistation des paires d'opposées.
Néanmoins, le chemin se poursuit... même après cette apparente dualité dépassée que notre corps incarné expérimente. En fait j'image, jusqu'à un certain point, que toute forme de dualité est stabilisée à partir de "l'ouverture du coeur" et qu'à ce moment là, on est libéré des chaînes du temps (le karma est liquidé). Nénamoins le chemin se poursuit... sur d'autres états de conscience difficilement accessible à notre état actuel.

Bien à toi,
SINBUCK.
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Le combat spirituel   Lun 07 Jan 2008, 13:23

Vu ce WE à Paris : ides expos intéressantes à la galerie de l'évolution.
Une expo sur les abysses, et les formes bizarres et monstreuses qu'elles récèlent. Juste en face, le musée de la minéralogie avec des cristaux géants et des pépites d'or de 5 kgs. Belle juxtaposition Ténèbres/ Lumière !

Et bien, croyez-le ou pas, la dernière expo temporaire est sur ... la Perle!

Pour ma part, je localiserais la perle à la pointe du sternum, entre les ténèbres du bassin et des membres, et la lumière de la conscience cérébrale...

En rêve, j'ai eu des scènes où j'étais dans le noir, pouvant me transformer en blanc, mais je restais hésitant. D'autres où je crée du blanc...

Ce qui est intéressant, c'est que les perles peuvent être blanches, noires, .. ou grises. A Tahiti, toutes les perles produites sont grises, et certaines avec des reflets de toutes les couleurs ...

Entre le noir et le blanc, il y a le gris, et aussi l'arc-en-ciel. Les Arborigènes d'Australie disent descendre du serpent arc-en-ciel...

Merci Mimiss pour ce très beau texte.
:p1:
Revenir en haut Aller en bas
Myriam

avatar

Féminin
Balance Singe
Nombre de messages : 174
Date de naissance : 13/10/1968
Age : 48
Localisation : alès, au pied des cévennes
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Le combat spirituel   Lun 07 Jan 2008, 14:15

Quand je l'aie lu, j'aie senti qu'il était d'actualité. Nous sommes en plein éloignement de cette dualité, mais pourtant à peine la porte passée, nous retombons dedans, cela m'impressionne. Cependant, je la ressens moins fortement qu'avant, cette fameuse dualité...

bises à vous,et bonne année.
Revenir en haut Aller en bas
http://inter-connection.blogspot.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: parcours de l'initié ou la force de l'unité   Lun 04 Fév 2008, 15:25

LE PARCOURS DE L’INITIÉ OU LA FORCE DE L'UNITÉ?
(Version PDF)



Nous sommes à un moment crucial pour l’histoire de l’humanité où le « Je » individuel se doit de céder la place au « NOUS » collectif et divin. Or, socialement, la notion de collectivité et de communauté est souvent associée au précepte de « service » et basée sur l’idée que l’on doit se « sacrifier » pour les autres, que l’on se doit de tout faire pour les rendre heureux, quitte à s’oublier soi-même. Pourtant, nous savons tous que « CE QUE NOUS SOMMES » au fond de nous-même parle beaucoup plus fort que nos paroles et de nos actions: notre témoignage vivant, « l’exemple » que nous donnons à notre entourage et l’énergie que nous dégageons a beaucoup plus d’impact sur eux que tous nos efforts et nos réussites (ou nos échecs)!



L’exemplarité devient donc la nécessité intrinsèque de faire l’équilibre entre donner et recevoir; un but à viser pour être en harmonie à l’intérieur comme à l’extérieur de soi. Mais comment oser prendre soin de soi-même et se faire passer en premier quand tant de gens autour de nous souffrent et auraient besoin de notre aide? Être à l’écoute de ses propres besoins ne va-t-il pas à l’encontre de toutes les valeurs d’altruisme et de générosité que l’on nous a enseignées? Que veut dire exactement l’adage biblique « Charité bien ordonnée commence par soi-même? »



Et si la mission de tout homme et femme sur terre était tout simplement « d’emmagasiner le plus d’Énergie possible pour ENSUITE la transmettre partout autour de soi »? Emmagasiner, accueillir, recevoir et cultiver en soi-même l’Énergie d’Amour, de Lumière et de Paix, pour ENSUITE en faire bénéficier par « contamination positive » tous ceux qui nous entourent… Bref, nous sommes invités à réaliser que notre rayonnement personnel est proportionnel à la quantité d’Énergie que nous parvenons d’abord à « engranger » à l’intérieur de nous-mêmes, pour ensuite transmettre le « trop-plein » à la Planète toute entière…



Depuis des siècles et des millénaires, le parcours spirituel s’est fait sur une base volontaire. Combien de fois avons-nous entendu la phrase « il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus »? Le cheminement vers l’Illumination, le Nirvana ou l’Ascension était le lot exclusif des acètes, moines, chamanes et autres mystiques de toute provenance. Jusqu’à aujourd’hui, la Voie de l’Initié était une route que l’on parcourait seul, une montagne que l’on gravissait à la sueur de son front, parsemée d’embûches et de combats – tant intérieurs qu’extérieurs. Seuls les plus « méritants », ceux qui avaient donné le meilleur d’eux-mêmes, à force d’efforts constants et assidus, avaient droit à la Récompense absolue : la maîtrise de l’Ego et la Fusion avec leur Soi divin.



Ces Êtres courageux et téméraires ayant osé « sortir des sentier battus » ont contribué à ouvrir la voie à une merveilleuse énergie céleste de transformation et de purification lumineuse exceptionnelle qui, grâce à tous nos prédécesseurs, est désormais accessible à chacun d’entre nous. Depuis le début des années quatre-vingt, nous avons atteint la « masse critique » d’individus « Éveillés » dont nous parle la plupart des Anciennes Écritures, nécessaire pour que l’humanité toute entière puisse enfin jouir de son plein potentiel créateur.



Le parcours fructueux d’innombrables Initiés a ouvert les portes du Ciel sur la Terre et, désormais, nous avons accès à une Énergie de création décuplée, illimitée. Constatez à l’échelle mondiale l’ampleur des innovations technologiques et de toutes ces nouvelles inventions « matérielles » destinées à nous faciliter la vie. L’Énergie créatrice est là, disponible, et notre libre-arbitre fait que chacun l’utilise à son propre profit, parfois pour aider les autres, d’autres seulement pour en obtenir un gain financier important.



L’important, c’est de réaliser que cette Énergie hautement vibratoire, celle qui nous rappelle que nous sommes des Enfants de Dieu, étincelles divines ne demandant qu’à devenir de grands brasiers de Lumière, demeure à notre entière disposition désormais. Il s’agit là du fameux « Secret » dont tout le monde parle : notre capacité illimitée à matérialiser tous nos désirs, dans la mesure où nous y croyons fermement. Nous devenons Co-Créateur avec Dieu, la Source, l’Énergie Universelle…



En fait, c’est la manière dont nous choisirons de « canaliser » cette puissante Énergie créatrice qui déterminera l’avenir de notre humanité. Nous avons le choix : actuellement, la plupart des individus conscients du changement vibratoire qui s’installe sur la planète se retrouvent « déboussolés » et « perturbés » par cette énergie qui prend de plus en plus de place à l’intérieur de chacun. Vous devenez omnipuissant : chacune de vos pensées crée dans la minute, dans la seconde même, la réalité de ce qui vous a passé par l’esprit. Vos aspirations profondes et vos rêves se concrétisent, tout comme vos peurs et vos manques d’amour envers vous-mêmes… et en même temps de surcroît!



Il vous semble que vous n’avez pas eu le temps de vous y préparer, que vous n’avez rien vu venir et que, déjà, tout est chamboulé autour de vous! Votre potentiel de manifestation devient si grand que s’il n’est pas maîtrisé par des exercices d’ancrage et de recentrage à chaque instant, vous vous retrouvez rapidement ballotté par le fil d’événements qui dépassent bien souvent votre entendement humain. C’est tout à fait normal.



Votre corps, lui aussi, tente de s’ajuster tant bien que mal à cette « Énergie libre » en adaptant vos « circuits internes » à cette nouvelle puissance qui ne se mesure plus en kilowatts mais plutôt en méga gigawatts! Chacun et chacune d’entre vous devient ce qu’il-elle a, en fait, toujours été de toute éternité : un Être Solaire, divin et illimité!



Maintenant, imaginez que toutes les parcelles de Lumière présentes en chaque individu sur Terre s’allient les unes les autres pour que nous fusionnions tous en un immense brasier de Lumière : de quoi enflammer toute la planète dans un grand Feu de Joie… Et si VOUS aviez le pouvoir de faire une différence – non plus par la force de vos efforts individuels ou par le mérite de vos actions altruistes, mais bien par votre capacité à fusionner, à baigner constamment dans l’Énergie Divine Universelle…



Telle est la Voie de l’Unité. Grâce au grand nombre d’Initiés qui vous ont précédés, vous n’avez plus à marcher seul ou à tenter de défricher par vous-même un nouveau continent : la route qui mène à la Plénitude Absolue a déjà été construite et même asphaltée… il NOUS suffit de NOUS y engager, TOUS ENSEMBLE!



Sur la Voie de l’Unité, nous faisons tous UN. Nous sommes tous dans le même bateau… celui qui nous ramène à la Maison!!! Ce n’est pas en 2012 que tout se passe : c’est ici et maintenant, dans notre ouverture à recevoir et enraciner l’Énergie ascensionnelle dans toutes nos cellules vivantes… et jusque dans la profondeur de nos racines souterraines. Plus cette Énergie sera bien ancrée, stable, solide, ferme et équilibrée, plus elle irradiera autour de nous, permettant ainsi que se concrétisent tous nos vœux de libération envers nos semblables. Nous ne pouvons les extraire de leur souffrance, nous ne pouvons que leur montrer comment emmagasiner à leur tour cette puissante Énergie de transformation et purification qui fait naître la Joie dans le Cœur de tous et chacun!



Être au service, c’est donc choisir de donner l’exemple : s’ouvrir à recevoir l’Énergie divine et la laisser prendre toute la place à l’intérieur de Soi… afin de ressentir la présence aimante de Dieu dans tout ce qui est, dans tout ce qui vit, au-dedans comme au dehors. Ainsi, il n’y aura plus de différence entre Moi et l’Autre, entre le « Je » et le « NOUS » universel… divin et illimité!



ENSEMBLE, nous créons le Nouveau Monde! ENSEMBLE, avec tous nos Frères et Sœurs de Lumières, les Anciens Initiés devenus Maîtres Ascensionnés, nous participons au plus grand événement qu’ait connu l’humanité à travers l’Histoire : l’Ascension Planétaire! Et s’il suffisait de dire OUI? Sur la Voie de l’Unité, nous n’avons plus qu’à laisser à chaque instant l’Énergie universelle pénétrer profondément en nous-même et AGIR à travers nous pour le bien de tous! Ainsi soit-il!

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 3 février 2008,
aussi disponible sur www.biancagaia.com. Vous êtes invité à faire circuler ce texte
à condition d’en respecter l’intégralité, y compris ces quelques lignes.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le combat spirituel   Lun 04 Fév 2008, 15:53

Gros bisouxxx à toi Marie et à toi aussi Diane pour ce texte magnifique!
:bisouxxx:
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
damejane

avatar

Féminin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 293
Date de naissance : 01/06/1951
Age : 66
Localisation : sans port d'attache
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Le combat spirituel   Lun 04 Fév 2008, 19:51

Citation :
Être au service, c’est donc choisir de donner l’exemple : s’ouvrir à recevoir l’Énergie divine et la laisser prendre toute la place à l’intérieur de Soi… afin de ressentir la présence aimante de Dieu dans tout ce qui est, dans tout ce qui vit, au-dedans comme au dehors. Ainsi, il n’y aura plus de différence entre Moi et l’Autre, entre le « Je » et le « NOUS » universel… divin et illimité!

Merci pour ce beau partage Marie

Le service, c'est l'art de vivre en harmonie en étant Vivant et Unis à l'Esprit Universel.



bien à vous :76:
damejane
Revenir en haut Aller en bas
http://www.shanti-om.net/
poussières d'étoiles



Féminin
Balance Singe
Nombre de messages : 190
Date de naissance : 29/09/1968
Age : 48
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 20/10/2007

MessageSujet: Re: Le combat spirituel   Mar 05 Fév 2008, 00:18

Ma lecture d'aujourd'hui m'a profondément parlé, des mots qui ont résonnés dans chacune de mes cellules...

je vous les partage (en gardant en mémoire que nous sommes constitué en grande majorité d'eau):

" Nous somme une entité électrico-magnétique, copie conforme du monde cosmique et de notre univers physique. La vérité est que nous sommes immergés dans cet univers et reliés à toutes ses sources d'énergies percues ou non percues par notre être conscient. Nous ne sommes pas seulement des observateurs de notre monde mais des participants, malheureusement souvent inconscient. L'homme n'est pas seul, il est relié et échange avec tout l'univers cosmique en permanence, et s'il n'a pas de bons récepteurs pour en recevoir l'information, il va dépérir et tomber malade...

En fait nous constation que les molécules d'Eau se comportent, à la fois comme émetteur-récepteur et comme systéme de mémoire, assurant le stokage des informations. Elles recoivent, enregistrent et émettent des informations. Ce sont les trois propriétés d'une mémoire. "

Je le vis ainsi tres profondément au quotidien...

Ma facon de recevoir l'information sans la déformer

Ma facon D'Etre en fonction de ce que je choisi de percevoir...

Ma facon de rayonner ce je suis...

Ce sont des guides précis et infaillibles pour moi

Créateur de ma réalité

Voili voilou...

:475:
Revenir en haut Aller en bas
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 242
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 49
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: LA TRANSFORMATION AU QUOTIDIEN   Mer 06 Fév 2008, 18:06

LA TRANSFORMATION AU QUOTIDIEN

www.mandala-de-vie.org


Comment, au quotidien, participer activement à l'accélération spirituelle évolutive qui tire si fermement les mors de nos rossinantes habitudes, nous laissant ni répit ni vacances sur le chemin soudain si pentu du réel ?

Comment faire en sorte que notre relation ordinaire à la réalité - irradiés cathodiques que nous sommes de sur-information et des drames médiatisés - soit le levier de cette intensification de la conscience qui s'impose aujourd'hui avec tellement de pathétique ?
Comment survivre à tous ces tsunamis de notre espèce qui nous renvoient au sourire de nos petites canines dans le miroir matinal ?

Comment faire de ces heures, de ces minutes, de ces secondes, de ces jours qui s'engouffrent dans la bouche avide du Temps, comment en faire des leviers, des yantras, des capteurs actifs et puissants de sens et de conscience ? Et, oui osons-le mot, de sens , de conscience et... d'amour.

Pour sortir enfin du triste cirque des haines qui embouchent les haines dans une contagion qui nous laisse si vulnérable à la violence et à la peur ?


Heureusement d'extraordinaires extracteurs de Sens nous ont ouverts la Voie, livrant une lutte formidable dans les profondeurs, vrillant le Mur du vieux mécanisme qui grippe nos consciences.

La Voie est ouverte, qui fut portée par la fabuleuse caravane des précurseurs, entretenue dans le secret des coeurs. Clandestinement, à l'ombre des interdits, ils ont, au risque d'être découpés où rôtis, et à l'insu de toutes les inquisitions, délié les fils de notre corset psychique, révélant la splendide nudité de notre divinité en devenir.


Depuis lors, la lente et puissante spire de la connaissance affranchie s'est accrochée à notre espèce et notre histoire, délivrant par pallier ses messages d'ouvertures, distillant ses secrets dans l'alambic des consciences, fomentant des rêves, des inventions et des libertés.

Nous sommes au seuil inaugural de tous les possibles, à la Bifurcation tant attendue depuis des millénaires.


Mais pour y participer suffit-il de le savoir ?

C'est pour mettre en oeuvre une dynamique d'activation évolutive que cet initiative voit le jour. Pour se donner, pour nous donner les moyens d'aller de l'avant.


On verra que notre démarche est particulière, tout en étant naturelle et de bon sens.

En premier lieu, nous avons la conviction que l'ère des gurus est révolue.

On ne plus faire porter à d'autres notre fardeau et nos karmas de fourmis. Il est temps de prendre sur soi sa part du monde et d'aller vaillant au-devant de l'inconnu.

Nous pouvons toujours, lors des inévitables trébuchements, et lorsque nous en avons besoin, nous appuyer fraternellement contre l'épaule de quelques amis. Mais la voie étant ouverte, on ne peut plus faire porter notre destin ontologique par d'autres.

Finalement la concrétion de l'égo a constitué une coquille efficace dans laquelle à pu se loger le Bernard l'Hermite fragile de notre être psychique en croissance.

Mais la couvaison est terminée. Nous sommes faits désormais pour éclore et assumer notre naissance dans le nouveau monde qui advient.

Pour autant nous sommes loin d'être condamnés au destin "camusien" de Sysyphe, à ce yoyo d'exaltations transcendantales suivi de désarrois et d'errances dans ces nuits de pleine lune sans étoiles, qui peuvent parfois nous transfigurer en loup pour nous-mêmes et pour les autres.

Nous avons des clés, et c'est là la merveille.


Nous cumulons, chacun dans nos corps, nos cellules et nos esprits, et dans les tissus calleux de notre cortex, des chréodes mémorielles vastes comme des mondes dont les méandres infinis contiennent, en myriades de stalactites, le passé condensé de notre espèce.

Mais aussi les codons frémissants, le couvain vivant de notre futur.

Nous contenons tous ce feuilleté encodé de sens qui capitalise les milliers d'années de pratiques diverses. On peut facilement tourner les pages de leurs grandes séquences.

Les vieilles pratiques chamaniques usant de plantes hallucinogènes et de champignons ? Nous en avons les spores mémoriels vivants, qui ont en leurs temps fait flamber nos gènes de leurs flash de voyance, nous délivrant les messages des fleurs et des plantes médecinales ! Ces substances, compagnes et amantes jalouses de nos esprits ont remplis leur office, poussant les chamanes et les devineresses à oser le feu de la connaissance et à braver la nuit de notre ignorance. Elles ne délivrent plus aujourd'hui que des tournées de funiculaires hallucinées dont le vertige nous vrille les neurones.

Les rites tantriques rouges et les sabbats sexuels noirs ? Les orgies dionysiaques et priapiques ? Tout cela nous habitent et se rêvent en nous, s'actualisant comme des succubes dans nos ruts et nos fantasmes prolifiques. Remettant sans cesse sur le métier les mêmes variables pathétiques et les mêmes positions kamasutriques dans la générosité compulsive des générations !

Les pratiques ascétiques et prométhéennes qui veulent arracher le feu de la connaissance à la force de l'austérité et de la repentance ? Tout cela et plus encore palpite dans nos alvéoles cellulaires d'un feu toujours crépitant de culpabilité. Des bûchers fument encore, toujours prêts aux hérétiques grillades. Notre espèce porte encore sur la voûte docile de son dos séculaire les stries toujours vives des vieilles processions d'auto-flagellations. Un vieux ragoût coupable au fumet encore appétant mijote dans le fourneaux de nos caboches traumatisées. Saurons-nous lui préférer les millions d'oiseaux d'or et les futurs vigueurs ?

Les Dieux, désormais relégués dans le glacis de nos oublis, envoient toujours leurs commerciaux rabatteurs pour se faire servir, encore et toujours la bonne soupe de nos adorations. La pouponnière terrestre, qui fut si généreuse en tremblantes ouailles et en si généreuses libations et grillades sacrificielles n'est plus ce qu'elle était ! Nous sommes devenus les adolescents ingrats et mauvais, les boutonneux pathétiques et rebelles, les alpinistes prétentieux attirés eux aussi par les cimes originelles. Les transparents glaciers de Mallarmé ne nous affolent plus et nous prétendons pouvoir redresser les statuts tutélaires de nos îles de Pâques intérieures. Osons jusqu'au bout notre destin d'Ulysse, et ne nous arrêtons pas au son des sirènes matricielles, si avides de nous rappeler dans leurs ventres et nous piéger dans la confiture béate des sempiternelles adorations.

La lutte du fragile opprimé contre la machine du tyran oppresseur est devenu la nôtre, sous toutes les coutures de cette planète mouchetée de guerres. Nous devons à cette lutte, dont la bible nous livre l'archétype dans le combat de David, nous lui devons le trophée de nos libertés. Ces dernières, après avoir rampé en catimini pendant quelques siècles, lèvent désormais la tête dans la tête de tous les êtres humains. Mais le combat contre tous les complots néo-libéraux, diaboliques, extra-terrestres reptiliens ou trilatéraux re-scandent ad nauseum leurs marseillaises et leurs internationales éculées, dont on sent bien qu'elles ont fait leur temps. La page est tournée, celle du complot des coupables, et des coupables comploteurs, mais elle reste toujours puissamment pratique pour écrire les slogans faciles et afficher les noms des bouc émissaires de nos immaturités.

N'oublions pas dans la suite de ce catalogue, le chapitre de la méditation. Le polissage intérieur est certes utile, voir capital, mais pour un temps. Il nous tient dans la teneur, il irrigue notre biologie de cette autre substance qui nous tient l'esprit debout, avec une rosace dans le coeur. La méditation entraîne l'égo vers le point paradoxal d'abolissement et de souveraineté qui confine aux extases enneigées de silence. On y découvre des voluptés de cétacés et notre coeur s'étoile en harmoniques transcendantales. Elle permet de déplumer notre oiseau social, ce perroquet infatué au moi redondant. Mais à trop polir on perd du relief, à la longue on finit par poncer les nuages. Bref, on fleure l'inconsistance en confondant la paix soporifique et la bien-aise intérieure avec l'évolution de la conscience. Il est extraordinaire de constater le nombre de maîtres spirituels qui prescrivent encore cette ordonnance ponctuelle comme une fin, accoutumant leurs disciples à rester des disciples.

Les lourds nuages de ces mémoires sont en co-présence dans nos corps et nos esprits, et s'imposent parfois comme les horizons uniques de nos possibilités. Nous allons alors répétant et répétant les histoires répétitives comme Charlot devenu le maillon saccadé de sa chaîne pathétique.

Mais par-delà leurs horizons fermés, se cachent les grands nids de nouvelles couvaisons, qui vrombissent de leurs ailes naissantes. Ni les ascètes, ni les sévères anachorètes, ni les dévots confits en leur espérances méritées, ni les docteurs de toutes les lois, ni les inquisiteurs n'ont accès à ces bancs de saumons frais qui remontent allègrement les grands torrents de nos Hyperborées naissantes.

Cet à cet appel saumoné et bien frais du Grand Sens qu'il faut s'éveiller, et non s'épuiser en torticolis psychologiques et spirituels, fussent-ils induits par la guidance de Maîtres aussi bien guidés soient-ils !

Nous ne sommes pas là pour reproduire les atavismes spirituels de moines médiévaux, ou se décalquer sur leurs vieilles cartographies méritantes, angéliques et mystiques.

Nous sommes investis d'une autre étape dans le déroulement de la spirale évolutive. Et il nous revient de participer à la transformation effective du Réel.

On trouvera bientôt dans le site www.mandala-de-vie.org les pistes, ressources, outils opératoires pour nous donner les moyens de fourbir nos éclosions et nos miracles au coeur de ce trouble fog planétaire qui, à dessein, nous oppresse pour nous presser de le transformer.

Yaristan

Source: http://www.projet-savitri.org/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Prendre soin de l'être !   Dim 24 Fév 2008, 10:10


Prendre soin de l'être

La Maladie d'Orgueil

"D'une manière générale, ils (les Thérapeutes) s'efforcent d'éliminer l'orgueil, sachant que l'orgueil est le début de l'illusion, et l'absence d'orgueil le commencement de la vérité, et que ces deux attitudes sont comme deux sources : de l'illusion découlent les diverses sortes de maux, de la vérité la multitude des biens humains et divins."
Philon d'Alexandrie


Acquérir un regard clair et éclairant, pour le Thérapeute, c'est acquérir l'humilité. Philon voit à la racine de tous les maux ce qu'on traduit par orgueil, mais qu'on pourrait aussi bien traduire pas "démesure" (hubris) ou par inflation. Néanmoins le terme orgueil dénote le caractère conscient, libre, de l'acquiescement à la démesure ou à l'inflation.
Pour les anciens, l'orgueil est vraiment une maladie, une folie, parce que c'est se prendre pour ce qu'on n'est pas, s'identifier à une enflure, accorder de l'importance à ce que nous savons secrètement être dérisoire (car l'être humain sait qu'il n'est pas l'Etre, et qu'il n'est pas lui-même subsistant).

L'orgueilleux est sans cesse avide de reconnaissance, il vit dans la crainte et le souci de perdre son importance ; l'humble "est ce qu'il est", délivré du souci d'apparaître (et surtout du souci d'apparaître humble), il peut s'émerveiller d'être. Les flatteries comme les calomnies ne provoquent pas en lui de "réactions" ; cela ne veut pas dire qu'il soit indifférent, mais, ne prétendant à rien, il n'a rien à défendre. Il est, cela suffit. Eliminer l'orgueil pour le Thérapeute, c'est éliminer l'ego, le moi, qui sans cesse ordonne, exige, demande, attend de l'extérieur la confirmation de l'être qui lui manque à l'intérieur.

C'est en ce sens que la solitude est une épreuve nécessaire pour le Thérapeute, accepter de n'exister pour personne ; notre existence ne dépend que de l'Etre seul. Il serait sans doute intéressant d'analyser comment "de l'illusion découlent les diverses sortes de maux, de la vérité la multitude des biens humains et divins" ; signalons simplement que pour Philon comme pour les Pères de l'Eglise par la suite, la chute de l'homme est la conséquence d'une vision égo-centrée sur le monde. "J'appelle cela bien parce que cela me plaît, j'appelle cela mal parce que cela ne me plaît pas" (ce que symboliquement le Livre de la Genèse appelle goûter le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, c'est-à-dire l'arbre de la connaissance égo-centrée).

Etre humble et vrai suppose une vision onto-centrée sur le monde : "Ce qui est est ; ce qui n'est pas n'est pas, que cela me plaise ou ne me plaise pas" (ce que symboliquement le Livre de la Genèse appelle goûter le fruit de "l'arbre de vie", l'arbre de la connaissance onto-centrée. Je vois les êtres à partir de l'Etre qui les fait être ou les "existencifie", sans réaction subjective, c'est-à-dire sans manifestation de l'ego).

La façon dont on regarde le monde peut en faire un paradis ou un enfer. L'orgueilleux enferme toute chose dans son regard, il est lui-même enfermé dans cette projection de lui-même qu'il prend pour la réalité. L'homme humble et vrai restitue toute chose à son identité et à sa liberté ; il est en bonne posture pour recevoir tout être comme un don, dans la clarté du Bien essentiel qui donne à tout ce qui est et respire "la grâce d'être"...

:444:


http://forum.psychologies.com/psychologiescom/Ce-en-quoi-je-crois/orgueil-sujet_366_1.htm

Jean-Yves Leloup, Prendre Soin de l'Etre, ed. Albin Michel.
http://www.spiritusmundi.net/a/l/leloup_jean_yves.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: ÉMOTIONS ET SPIRITUALITÉ   Jeu 06 Mar 2008, 15:02

ÉMOTIONS ET SPIRITUALITÉ
par
BARBARA MARCINIAK


Extraits de son livre MESSAGERS DE L'AUBE, p. 185-196
Ariane Éditions, 1995




Il y a des êtres dans cet univers qui n'ont pas encore fait la découverte de l'émotion humaine. Lorsque vous visitez les anciennes contrées de la Terre et que vous contemplez les créations faites en d'autres époques et d'autres lieux, vous pouvez sentir les fréquences et les vibrations rattachées à ces endroits. Vous savez que des clés s'y trouvent, et vous savez qu'il y a là des messages - que ces endroits recèlent quelque chose qui existait jadis et qui refera un jour surface. De même, les êtres humains recèlent en eux quelque chose de très précieux pour l'évolution de l'univers. Nous appelons ces données des codes et maîtres nombres : des formules géométriques de lumière indispensables pour recréer et engendrer des formes de vie partout dans cet univers.


Les êtres humains, une espèce qui vivait et vibrait fort différemment selon les anciennes chroniques, ont été mis de côté, cachés et oubliés dans un lointain passé depuis que leur ADN a été reconfiguré. Certains ont oublié et relégué aux oubliettes cette époque. Comme nous l'avons dit, vous avez été en quarantaine, presque comme si vous aviez été mis dans les donjons du temps depuis si longtemps que les nouvelles ères qui se sont succédées ont oublié votre existence. Il y en a pourtant qui n'ont pas oublié. Ils vous ont envoyé en mission pour changer tout cela; pour faire ressurgir les souvenirs oubliés et remettre la valeur de l'existence humaine au premier plan de la création. Vous êtes indispensables parce que vous êtes porteurs de quelque chose dont plusieurs autres espèces n'ont aucune idée: l'émotion. Et tout comme il vous faut travailler ensemble pour parvenir à exprimer en vous toute la plénitude et la richesse de votre être multidimensionnel, il y a des êtres qui font tout ce qui est en leur pouvoir pour catapulter l'ensemble de l'univers dans une nouvelle octave - un élan vers la création d'un nouveau territoire.


Les Gardiens du Temps savent où les données sont enfermées, et vous avez été découverts; vous avez été choisis pour les amener à la Lumière. Nous sommes venus à vous - depuis le futur selon notre point de vue - pour offrir notre aide à ceux parmi vous dont la mission consiste à ouvrir les annales de l'ADN humain. Nous sommes ici pour vous aider à les réarranger au sein de votre propre être et ensuite à faire partie de la Bibliothèque vivante.


Comme nous l'avons mentionné précédemment, ce qui est en train de se produire sur Terre va avoir un effet sur les choses en de nombreux endroits. De l'énergie est envoyée id en ce moment pour réorienter certaines forces universelles afin qu'elles s'alignent et amènent cet univers à prendre simultanément conscience de son identité. Ce qui se trouve sur Terre, c'est comme un secret mis sous clé dans les chroniques du temps, et celui-ci concerne l'émotion. L'émotion est un don d'une inestimable richesse qui a l'incroyable capacité de transcender de nombreuses réalités différentes, de passer à travers et de faire connaître bien des états de conscience différents. L'émotion permet à certaines énergies de se fondre ensemble, de se fusionner, de se lier et de s'unir pour leur propre réalisation. Sans émotion, ce lien ne pourrait exister.


Il y a des êtres dans cet univers, des êtres très anciens, qui en sont venus à réaliser ce qu'est cet endroit. Ils oeuvrent depuis des éons. Ils sont de vénérables anciens même pour notre système et ils sont honorés comme des êtres de grande sagesse. Ils sont considérés dans ce système comme les Gardiens de l'Existence. Ce sont eux qui initient les mouvements et conduisent le système comme un pilote à la barre d'un navire. Ils gouvernent la trajectoire de cet univers; c'est leur travail. Tout comme vous avez un boulot, leur boulot consiste à guider cet univers sur une route menant à la découverte. Ils ont découvert à partir de ce qu'ils ont appris durant ce voyage qu'ils doivent établir des liens avec d'autres univers.


Il y a un plan visant à projeter l'énergie vers une nouvelle expérience. En ce moment, la Terre et un certain nombre d'autres systèmes où vous existez simultanément contribuent à la réémergence de l'émotion, dans le but d'englober ou de compacter toutes les entités en une seule. Les univers découvrent ce qu'ils peuvent faire en s'unissant et en mettant en commun leur travail, tout comme vous découvrez ce que vous pouvez devenir. Il n'y a aucune idée préconçue de ce qui se produira. C'est un nouveau territoire.


L'émotion est la clé de tout ceci. En tant qu'êtres humains, vous avez besoin de l'émotion pour vous connecter avec la partie spirituelle de votre être. L'émotion est essentielle à la compréhension de la spiritualité parce que l'émotion génère le ressenti intuitif. Le corps mental et le corps physique sont intimement liés, tout comme le sont le corps émotionnel et le corps spirituel. Le corps spirituel est, de toute évidence, le corps qui existe au-delà des limitations physiques. Vous avez besoin des émotions pour comprendre ce qui n'est pas du domaine physique, ce qui explique pourquoi les émotions ont fait l'objet d'un tel contrôle sur cette planète. On ne vous a laissé que bien peu de marge de manoeuvre au plan des émotions et on vous a incités à vous sentir impuissants et effrayés.


Beaucoup d'entre vous ne veulent pas aller au-delà de ces barrières émotionnelles et de vos limites personnelles parce que cela pourrait s'avérer une expérience douloureuse.


Vous aimeriez pouvoir dire "abracadabra" et qu'elles cessent simplement d'exister. La douleur vous amène à ressentir. S'il n'y a pas d'autres façons pour vous de ressentir des choses, il pourra alors vous arriver parfois, afin de capter votre attention d'humains obstinés, de vous créer de la douleur pour vous montrer à vous-mêmes l'étendue de vos capacités et vous amener à une plus vive conscience de la vie. Vous pouvez ainsi ressentir à quel point il fait bon d'être vivant.


La plupart des êtres humains ont peur de leurs émotions ou de ce qu'ils ressentent; ils ont peur de ressentir. Fiez-vous à ce que vous ressentez peu importe de quoi il s'agit. Ayez confiance que ça vous mènera à quelque chose et que la façon dont vous sentez les choses peut vous amener à une réalisation. Vous voulez tous vivre et en même temps vous soustraire à l'expérience de la vie. Vous dites, "Laissez-moi simplement être ici et être quelqu'un de puissant, mais je ne veux pas trop sentir ni participer parce ça fait trop mal et puis ça va m'engloutir. Je n'ai pas confiance en la vie."


Lorsque vous n'aurez plus peur des sentiments, que vous irez au-delà du jugement et que vous vous permettrez de ressentir de toutes les manières dont vous pouvez ressentir, vous ferez une formidable percée parce que vous serez capables de laisser ce que vous ressentez vous mener vers d'autres réalités. Quelques-uns parmi vous ont peur de ressentir cette réalité ou d'y participer, encore plus d'être menés en d'autre réalités, parce que vous ne faites pas confiance à ce que vous ressentez. Si vous souhaitez que les choses s'accélèrent pour vous, plongez dans quelque chose qui stimule votre sensibilité profonde. Cessez de chercher à vous défiler dans le seul but de pouvoir continuer à croire que vous avez le contrôle. Plongez en plein dedans et voyez ensuite si vous avez le contrôle.


Ce n'est pas que vous ignorez comment ressentir, c'est que vous avez peur des choses que vous ressentez. Vous ne savez pas quoi faire avec lorsque vous ressentez quelque chose. Vous en éprouvez un profond sentiment d'impuissance et vous associez donc le fait de ressentir des choses avec un sentiment se résumant à : "Oh non! J'ai tout raté!" Votre système de croyance comporte une limite selon laquelle lorsque quelque chose d'émotif survient et occasionne de la douleur ou de la colère, vous estimez alors que ce n'est pas bon. Il est temps de cesser de marcher sur la pointe des pieds autour des choses et de fuir vos émotions.


La colère sert un but. Vous voulez tous en avoir fini avec la colère: vous voulez la balayer sous le tapis et agir comme si ce n'était pas bien d'être en colère. Vous faites comme si c'était des légumes pourris tout juste bons à jeter et enterrer dans le jardin puisque ça ne sert plus à rien. Nous répétons avec insistance qu'il y a un but à la peur et un but à la colère. Si vous vouliez bien vous permettre d'exprimer et de ressentir vos peurs, ce qui pourrait mener à l'expression de votre colère, vous apprendriez quelque chose. Ceux et celles parmi vous qui veulent désespérément éviter la peur et la colère, et qui ont vraiment peur de ces sentiments, ont quelque chose de grand à apprendre de ces émotions. Elles sont des techniques qui vous permettent de dépasser vos limites personnelles d'identité et de comportement, et vous avez simplement peur d'en faire l'expérience.


La plupart du temps, tout ce que vous désirez c'est d'être acceptés. Vous avez l'impression que personne ne vous aimera si vous faites certaines choses ou ressentez de telle ou telle façon; vous ne vous donnez pas alors la permission d'éprouver ce genre de sentiments. C'est de là que provient la colère. Il y a de la colère en vous parce que vous portez des jugements sur ce que vous pouvez et ne pouvez pas faire. Si vous ne vous donnez pas la permission de ressentir quoique ce soit, vous ne pourrez apprendre. Les sentiments vous connectent avec la vie.


Les sentiments servent une foule de fins chez les êtres humains. Nous vous encourageons tous à bien vouloir leur faire confiance, les cultiver et vous y fier. Comprenez le fait que vos sentiments sont votre billet pour circuler dans les réalités multidimensionnelles, là où vous devez aller si vous êtes sérieux dans cette démarche. Vous apprenez dans les réalités muItidimensionnelles à maintenir et focaliser plusieurs versions différentes de vous-mêmes à la fois. Les sentiments peuvent vous amener en ces endroits, particulièrement les sentiments auxquels vous faites confiance. Beaucoup parmi vous sont très méfiants et font preuve de dominance à l'égard de leurs émotions. Vous ne vous permettez pas de ressentir certaines émotions, ou vous les jugez immédiatement lorsqu'elles surviennent plutôt que d'observer où elles vous mènent et ce qu'elles vous apportent.


Parce que vous craignez quelque chose, vous ne vous laissez pas la possibilité d'en faire l'expérience en érigeant un mur qui dit: "Si je vais là-dedans, c'est mauvais pour moi". Vous mettez un frein à toute amorce d'émotion. En réalité, par la force des choses, votre peur amènera en fin de compte l'expérience à ressurgir dans votre développement puisque toutes les pensées en viennent à se traduire sous une forme ou l'autre selon le degré d'influence émotionnelle qui s'y rattache. Alors parfois, la meilleure chose à faire est sans doute de vous dire, "Oh! Et puis zut alors. J'y vais. Je laisse tomber toute résistance". Faites ensuite face à ce qui se présente et ne vous souciez pas de savoir si vous êtes centrés ou non alors que vous vous situez dans votre centre émotionnel. Si votre intention est d'être dans votre centre émotionnel tout en cherchant à conserver le contrôle, vous ne vous accordez pas alors la liberté de mouvement nécessaire pour chevaucher les émotions capables de faire tomber les limites et les systèmes de croyance.

La colère a son utilité. La colère n'est pas sans but et la souffrance n'est pas sans but. Elles vous mènent toutes deux vers quelque chose. Vous pouvez décider de vous situer dans votre centre émotionnel et d'apprendre à demeurer centrés tandis que vous explorez les opportunités qui s'offrent alors à vous. Si vous dites, "Je vais demeurer centré là", ça semble indiquer que vous ne vous permettrez aucun mouvement hors de cet espace que vous avez délimité. Au lieu de cela, exprimez simplement l'intention de garder une attitude centrée.


Cela ne veut pas dire que les choses ne fluctuent pas; cela veut dire que vous permettez aux choses de fluctuer. Peu importe si le bateau est sur le point de chavirer ou s'il est en eaux calmes, vous Le permettez. Vous chevauchez le flot des émotions, puis vous en retirez une aventure calme ou agitée. Vos émotions ne sont pas simplement de la nourriture pour les autres, elles sont de La nourriture pour Le soi. C'est ainsi que vous vous nourrissez et que se forge votre identité. C'est là votre identité, comme une fréquence créée par vos émotions. Les émotions sont pour vous une nourriture et c'est grâce à elles que vous amenez à l'existence vos projets.


Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Le combat spirituel   Jeu 06 Mar 2008, 15:03

suite
Vous allez devoir vous occuper de chacune de vos limites, simplement parce que c'est ce que vous ne voulez pas faire. Vous aimeriez pouvoir dire, "J'aimerais que par magie soit éliminé tout ce qui me limite. Boum! Je suis libre!" Idéalement, ce serait si simple. Voilà un exemple classique d'une tentative pour éviter de faire face à ses émotions. Vous entretenez certaines croyances ou sentiments à forte connotation émotive contribuant à ériger ces limites autour de vous, de sorte que lorsque vous brisez une limite, vous n'avez d'autre choix que d'affronter alors l'émotion qui avait au départ entraîné l'établissement de cette limite. C'est votre corps émotionnel qui vous relie au corps spirituel. Vous voulez peut-être éviter quelque chose de difficile, néanmoins iL vous faut user de votre sensibiLité profonde pour ressentir votre chemin à travers cette émotion.


Vous voulez balayer les choses difficiles sous le tapis et dire, "Je ne veux pas faire ces choses", alors que les choses difficiles sont vos gemmes les plus précieuses. Même si vous découvrez que vous avez 101 000 limites, ne laissez pas la frustration s'emparer de vous. Dites simplement: "Voilà qui est intéressant." Examinez les limites que vous avez établies et, plutôt que de laisser la colère vous gagner contre celles-ci, observez-les simplement et voyez si vous pouvez découvrir comment elles sont apparues. Voyez quelle fin elles servent - dans quelles circonstances vous avez acquis ces limites.


Aussitôt que vous acceptez de reconnaître l'existence de quelque chose et que vous avez la volonté de vous en libérer, le mouvement commence. Lorsque vous vous accrochez mordicus ou que vous avez peur ou que vous dites, "J'aime bien cette limite; elle me sert très bien", vous vous imposez alors une limitation.


Vous devez apprendre à aimer vos émotions. Aussi longtemps que vous décrirez quelque chose comme étant difficile, vous rendrez cette chose difficile. Ce n'est la faute à personne d'autre si c'est difficile. Vous résistez aux changements qui se font et vous les jugez. Vous avez le sentiment de ne pas savoir ce qui se passe, et vous aimeriez être en plein contrôle. Le contrôle est quelque chose de très commode et très pratique. Il doit être exercé au bon endroit et au bon moment, comme lorsqu'on se sert d'un colle à prise rapide. Une telle colle appliquée au mauvais endroit est la source de bien des ennuis. Vous êtes-vous déjà collé les doigts ou les lèvres ensemble? Vous devez apprendre à exercer le contrôle tout comme lorsque vous utilisez une super colle. Si vous faites une gaffe avec la super colle, vous vous retrouvez collé et ne pouvez rien y faire.


Le contrôle a les mêmes conséquences : vous êtes pris avec et il vous colle à quelque chose avec lequel vous n'avez pas besoin de demeurer collé. Vous devez être très sélectif à propos des choses que vous décidez de contrôler ou pas. La vieille tendance humaine, ou le paradigme existant peut se résumer en disant, "Vous devez avoir le contrôle."


Comme membres de la Famille de la Lumière, vous êtes en voie de vous éveiller. Vous avez besoin de vos émotions. Vous devez apprivoiser vos émotions parce que grâce à elles vous pouvez accéder au soi multidimensionnel et au système des douze chakras et explorer ce dont vous ferez la découverte. Par votre sensibilité intérieure, vous pouvez discerner si quelque chose est en train de se passer ou pas. L'esprit logique se désengagera lorsque quelque chose se passe si le corps n'est pas branché à cette sensibilité intérieure. Grâce à elle, vous pouvez vous rendre compte d'un changement de fréquence alors que l'esprit logique ne le discernera pas.


Vous êtes en train de vivre un éveil de changement de fréquence. Vous êtes emmenés à transformer de nombreux aspects de votre vie et à abandonner bien des choses. Ne résistez pas aux changements ou ne gardez pas l'impression que vous êtes sans contrôle sur ce qui se passe parce que vous ignorez ce qui s'en vient et que vos émotions vous semblent interférer avec ce que vous voulez faire. Vos émotions sont là simplement pour vous montrer quelque chose. Vous n'aimez pas cela parce que vous pensez que vos émotions font de l'interférence ou vous embarrassent.


Soyez futés. La prochaine fois que vous vous retrouverez dans une de ces situations suscitant de l'émotion, dites-vous immédiatement, "D'accord, je sais ce qui se passe là; je ne me laisserai pas piéger par celle-là. Je sais qu'il y a ici quelque chose à apprendre pour moi, et quelque chose à changer. J'ai la conviction d'être guidé et de suivre un plan directeur. Je vais donc vérifier ce qu'il y a là pour moi en ne portant pas de jugement et en laissant les événements m'indiquer la direction à suivre. Je demande à ce que tous les changements qu'il me faudra vivre se fassent dans la joie, la sécurité et l'harmonie. Je décrète qu'il en soit ainsi. Ceci vaut pour toute l'évolution que j'ai choisi de vivre: je connais la joie, la sécurité et l'harmonie. Je vais donc aller là où me porte cette énergie et voir ce qui change pour moi et ce à quoi il me faut renoncer." Lorsque vos souvenirs ne sont pas intacts et que vous n'avez pas développé la confiance en vous-mêmes, vous vous refermez parce que vous ne comprenez pas ce qui est en train de se produire lorsque vous êtes préparés en vue d'un changement. Il est impératif que les gens apprennent à faire confiance à ce qu'ils ressentent au plus profond d'eux-mêmes et qu'ils fonctionnent sur cette base. Lorsqu'une "chose" vient stimuler votre sensibilité et jeter le malaise en vous, faites face à ces sentiments qui vous déplaisent. C'est là que réside votre essence.


Ces sentiments que vous ressentez sont comme des joyaux, des trésors, des gemmes vous permettant d'en savoir plus sur votre identité. Ils sont pour vous un tremplin dans votre évolution, et vous n'en aurez jamais vraiment terminé avec eux. Vous ne pouvez pas les repousser en disant, "Pouah! Je n'aime pas ce que j'étais avant!" Vous pouvez toutefois modifier l'aspect de vous qui percevait la réalité de cette façon. À mesure que vous deviendrez de plus en plus conscient et que vous saisirez avec une compréhension élargie qui vous êtes, vous pourrez alors vous revoir tel que vous étiez et réaliser avec une toute nouvelle acuité qui vous étiez auparavant. n s'agit là d'un processus ininterrompu. Vous allez commencer à le constater l'un dans l'autre.


Honorez vos amis tandis qu'ils passent à travers leurs propres difficultés d'ajustement aux changements; ne vous y impliquez pas personnelIement, à moins que ça ne vous concerne directement. Si tel est le cas, prenez-y part, mais pas en les aidant à faire perdurer leurs drames. C'est le temps maintenant de passer rapidement à travers ces difficultés, pas d'en faire toute une scène, 365 jours par année. Nous vous suggérons de dire ce que vous estimez devoir raconter, une, deux, ou trois fois à la rigueur, mais pas plus. Vous n'avez pas besoin de tout raconter ce que vous vivez à tout le monde, parce que les autres ont également leurs propres choses à vivre et à régler.


Comprenez-vous bien? Lorsque vous ne cessez de raconter vos problèmes à tout venant, vous passez à côté du fond de la question parce que vous parlez au lieu d'agir et de voir ce que vous êtes en train de vous dire à vous-mêmes. En parlant à tout le monde de ce qui vous arrive, vous ne cherchez qu'à attirer l'attention sur vous, et il ne vous sert à rien de faire cela.


Il y a toujours de nouvelIes choses qui vous arrivent et vous n'en avez jamais terminé avec elles parce qu'elles font partie de votre propre processus de changement. Si vous traversez quelque chose de pénible pour vous à un certain moment, nous vous garantissons que vous aurez plus tard à faire face à une situation similaire, et que vous aurez acquis une compassion que vous n'aviez pas du tout auparavant. Vous verrez la situation d'un œil tout à fait différent.


Ce qui se présente à vous ces temps-ci, ce sont les choses qui vous avaient empêché à l'origine de percevoir la réalité. Ce sont en fait les endroits au sein de votre corps émotionnel où un blocage s'était installé, empêchant ainsi l'information de circuler, ce qui s'est traduit en souffrance et vous avez placé la douleur émotionnelle hors de votre corps physique. Nous vous recommandons tous de recevoir une forme ou l'autre de massage ou de thérapie corporelle. Ce genre de thérapie a simplement pour objectif d'amener de l'énergie du cosmos dans votre corps, d'insuffler cette énergie dans l'ensemble de vos corps - physique, mental, émotionnel et spirituel - et de faire coïncider la trame énergétique. Lorsque la trame énergétique est bien alignée et bien à sa place, que vous ne bloquez pas la mémoire cellulaire et que vous permettez à ['énergie de pénétrer dans votre corps, l'énergie peut alors circuler à travers vos chakras et alimenter le corps avec les données qu'elle renferme.


Lorsque vous avez peur, ou que vous vous refermez, ou que vous rejetez le blâme sur quelqu'un d'autre, ou lorsque vous êtes dans un état de refus complet, vous devenez coincé. Alors, même si la Lumière circule dans votre corps, elle ne peut s'insérer nulle part convenablement et ne trouve pas sa place dans la trame énergétique. Vous êtes donc dans un état de chaos, et personne ne veut rester proche de vous parce vous propagez le chaos autour de vous. Le chaos n'est pas si mal en soi, pourvu que vous ne restiez pas dedans en permanence. Lorsque vous niez une émotion, c'est comme si vous exposiez votre psyché à des bouleversements majeurs. Mais si vous laissez sortir une petite tornade émotive ici, un petit ouragan de larmes là, ou une petite éruption volcanique de colère ici et là, vous accordez à vos émotions la liberté de s'exprimer et elles ne séviront pas alors dans votre environnement personnel.


Votre sensibilité est ce qui vous relie à votre humanité; la sensibilité est ce qui vous relie à vos émotions. Les émotions vous relient au royaume d'existence de votre corps spirituel. Ce que nous vous disons, c'est que c'est grâce aux émotions et aux sentiments que vous ressentez que vous êtes vivant en cette réalité. Bien des réalités existent sans émotions, mais dans cette réalité elles sont votre plus grand atout.


Si vous refusez toute place à votre soi émotionnel dans cette vie, mieux vaut alors pour vous de prendre conscience que vous avez de ce fait renoncé au reste. Si vous n'intégrez pas votre soi émotionnel dans votre vie, vous ne serez alors jamais capable de participer au jeu dont nous vous parlons. Vous ferez tout simplement partie de la masse amorphe de gens qui regardent la télévision et vous aurez encore et toujours le sentiment d'être une victime. Si vous éprouvez une douleur dans votre corps émotionnel, demandez-vous pourquoi la douleur est là, quelle fin sert-elle, et pourquoi vous choisissez de vous créer de la douleur par vos émotions. Pourquoi ne choisissez-vous pas plutôt de créer de la joie? Tout est une question de choix. Il nous faut vous le rappeler.

Barbara Marciniak

cadeau de Jean Charles
http://www.eveildelaconscience.ca/index.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le combat spirituel   Jeu 06 Mar 2008, 18:42

Autres cadeaux de Jean-charles
extraits de
"L'abolition du soi par le blâme et l'état de victime"
du livre de Ramtha
"Le mystère de la naissance et de la mort: le soi redéfini",
p. 80-87. Editions AdA, 2003

"...Toute cette souffrance nous frappe maintenant de plein fouet car c'est l'énergie qui remonte à la source. Mais c'est cette souffrance qui nous purifie, car, une fois que l'énergie traverse la barrière du corps émotionnel - le corps émotionnel est troublé et froissé, le coeur bat vite, le souffle est court et les larmes se mettent à couler - cela signifie que l'énergie est sur le chemin du retour et traverse la barrière du corps émotionnel, provoquant un orage. Et, vous savez, il est bon de vivre dans l'orage. Telle est la nature de l'enfant retournant chez lui. Lorsque l'orage est terminé, l'énergie - purifiée désormais pour avoir traversé le corps émotionnel - a fait un tour complet ; son retour à la maison est un ingrédient nécessaire à la définition du soi, ce que nous sommes..."

"...ceux qui sont lâches et s'enfuient, ne recouvreront jamais la lucidité, la clarté, et la capacité leur permettant de se mouvoir en maître car ce n'est qu'une fois le soi défini qu'un maître est né. Un maître ne naît pas d'un soi indifférencié..."

Ramtha

http://www.eveildelaconscience.ca/index.htm


144000
Revenir en haut Aller en bas
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 242
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 49
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Le combat spirituel   Jeu 06 Mar 2008, 22:54

Merci Ambre et Brena, je vous partage ici un autre petit éclairage sur les émotions...


Vibrations et émotions

La perception psychologique de l’être humain de sa propre humanité est automatiquement filtrée à travers les voiles polarisés de sa programmation.

S’il ne sent pas d’émotions dans la manifestation d’un individu qui est ajusté, ou suffisamment dépolarisé, il qualifie sa perception de froide et de non humaine, parce qu’il n’y perçoit pas, ou peu d’émotions.
Nous devons faire une différence, ici, entre une personne qui est en vibration, et la même personne qui vit une émotion, c'est-à-dire un ego qui accentue, ou maintient la polarité dans la vibration et l’autre qui en utilise l’énergie pour son bénéfice réel.
L’ego inexpérimenté, inconscient, polarisé, ne peut vivre en dehors de ses émotions. Il méprend émotions et vibration, c’est à dire, que pour lui, vibrer sans polariser est du domaine de l’impossible. Les réactions émotives font tellement partie intégrante de son identité, de sa conscience, qu’il ne peut percevoir un autre mode d’opération que celui-ci.
Il est totalement prisonnier de ses perceptions polarisées et se complaît avec elles. Pour lui, la vérité, le mensonge, le bon, le mauvais, font partie intégrante de sa vie, de sa perception.
Pour lui, jeter un regard sur autre chose, lui donne un vertige, une étrange sensation de vide, tel, qu’il rebrousse chemin dès qu’il le ressent. Comme la légende le dit … plus il se rapproche du soleil, plus ses ailes fondent.
Comme l’individu polarisé voit les choses à l’envers, il prend la perception qu’il a d’être sans émotions, comme froid, et retombe dans la perception psychologique de la chaleur de ses émotions.
Un jour quand l’ego en aura raz le bol de la souffrance qu’il subit par le biais de la polarité qui engendre ses émotions, malgré ses peurs, malgré ses craintes, il continuera son vol jusqu’au soleil, et réalisera toute la chaleur réelle que cette lumière peut lui procurer.
Charles Sabourin
Source: http://www.psychologie-alternative.com
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 242
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 49
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Ne plus faire la queue au buffet spirituel   Sam 19 Avr 2008, 11:52

PURSAH : Allons donc directement au but, comme auparavant. Nous sommes revenus te taper sur l'épaule, pour ainsi dire. C'est vrai que certains auraient l'impression de se faire taper sur l'épaule avec un marteau-piqueur. Cela s'explique facilement. Nous voulons aider les gens à rester focalisés. C'est en exerçant le pardon supérieur, ou quantique, que nous t'expliquerons, que l'on peut parvenir le plus rapidement possible à l'expérience de sa réalité immortelle Nous sommes ici pour t'instruire sur la façon de briser une fois pour toutes le cycle des naissances et des morts.

GARY : C'est tout ? J'espérais apprendre comment mesurer ma conscience.

ARTEN : Tu es facétieux... Mais nous sommes aussi ici pour ce que tu viens de dire. Les gens se laissent distraire par des choses qui leur semblent fascinantes, mais qui ne sont là que pour distraire leur attention de ce qui est important et la diriger plutôt vers des choses qui les feront stagner.

PURSAH : Nous allons développer. Mais, tout d'abord, soulignons que la plupart des étudiants de la spiritualité en demeurent trop longtemps à la phase de l'acquisition d'informations. Ils croient que plus ils emmagasineront d'informations spirituelles, plus ils seront illuminés. Ils passent donc d'une chose à une autre, lisant des dizaines de livres sur divers sujets spirituels. Lors de nos premières visites, nous avons appelé ça « faire la queue au buffet spirituel ».

Il n'y a évidemment rien de mal à recueillir de l'information. Au contraire, cela fournit de bonnes assises spirituelles. Le problème, c'est que les gens en font une fausse idole et que ça ne mène nulle part. C'est un leurre, comme la carotte et le bâton. C'est pourquoi ce n'est pas ce que l'on sait qui importe le plus, mais ce que l'on en fait. Ce qui permet réellement d'accélérer le développement spirituel, c'est la phase suivante, l'application de l'information recueillie.

À un certain point de son évolution, l'étudiant ou l'enseignant sérieux de la spiritualité doit prendre tout ce qu'il a appris et l'appliquer à chaque personne, à chaque situation ou à chaque événement de sa vie quotidienne. Cela vaut pour tout. Et, habituellement, ce n'est pas un mystère. Quoi qui se produise dans ta vie, c'est la leçon à laquelle le Saint-Esprit veut te voir appliquer les enseignements, et son grand instrument de salut est le pardon. Mais, comme tu le sais, il ne s'agit pas de la forme traditionnelle du pardon. Il ne s'agit pas de la vieille spiritualité de tes parents. Il s'agit d'un tout nouveau paradigme.

C'est uniquement par l'application disciplinée que le pratiquant peut entrer dans la phase glorieuse de l'expérience. Et je te jure, mon cher frère, que seule l'expérience te rendra heureux. Jamais les mots ne te rendront heureux ; oublie les concepts intellectuels, la théologie, la spéculation philosophique. Selon Un cours en miracles, qui, comme tu le sais, est J, le symbole de Y'shua, exprimant la parole de Dieu, les mots ne sont que des symboles de symboles, doublement éloignés de la réalité. Et, quand on y pense bien, comment le symbole d'un symbole pourrait-il te rendre heureux ? Non. La seule chose qui puisse te rendre heureux, c'est l'expérience de ce que tu es réellement. Ce qui te satisfera pleinement, ce n'est pas un symbole de la réalité, mais une expérience de la réalité.

À un certain stade du Cours, J évoque toutes les questions difficiles que les gens se posent et il fait la remarquable affirmation suivante : « ... il n'y a pas de réponse, seulement une expérience. Ne cherche que cela et ne laisse pas la théologie te retarder. » Cette expérience survient si tu laisses le Saint-Esprit entraîner ton esprit à penser et à voir les autres de la même façon que Lui. Mais il faut un bon système, comme le bouddhisme ou Un cours en miracles, pour avancer plus vite vers la réalisation. Laissé à lui-même, l'esprit ne peut pas guérir. Comme le dit également J dans son Cours : « Un esprit inexercé ne peut rien accomplir » C'est là toute une affirmation car elle signifie que 99,9 % des gens vivant sur la Terre n'accomplissent rien. Tant que ton esprit n'est pas entraîné, tes roues tournent dans le vide.


Gary Renard

Extrait de son nouveau livre « votre réalité immortelle ».

(la suite de "Et l'univers disparaitra".)
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le combat spirituel   Sam 19 Avr 2008, 23:34

Citation :
ce n'est pas ce que l'on sait qui importe le plus, mais ce que l'on en fait.


merci pour cette une phrase remarquable .. sans compter toutes les erreurs de parcours que peut nous faire faire le"savoir" ...

"c'est pas écrit dans les livres .. le temps .. c'est de l'amour" disait obispo ...

pour sûr .. le fait d'emmagasiner des "choses" nous fait croire que l'on a pas peur de la vie ... et au final on cherche à la maitriser ... jusqu'au jour où j'ai réalisé que ça sert à rien de la retenir ... le plus beau reste à venir .. toujours... chaque minute ...
je le "sais" mais des fois j'ai peur .. et des fois non .. alors là ...ça vibre plus fort ...

Marie
Revenir en haut Aller en bas
 
Le combat spirituel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Combat Spirituel
» Le combat spirituel
» le combat spirituel
» Combat Spirituel
» Le combat spirituel de l'abbé Joseph Guillot, prêtre exorciste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Partages-Recherches-Eveil du Soi...-
Sauter vers: