ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Introduction à l envol...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Sam 04 Juil 2009, 22:46

Dacodac Steph, je comprends.


Amitié
Revenir en haut Aller en bas
Credo



Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 131
Date de naissance : 25/04/1979
Age : 38
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Dim 05 Juil 2009, 01:05

Je définis l'Amour comme "ce qui va dans le sens de la Vie".

Et quand on est avec la Vie, on est de toutes façons confrontés en permanence avec la Réalité, et aucune volonté ne peut occulter le sens de l'expérience vécue dans ce cadre(=la Vérité), tellement le flux de la Vie est puissant.

Cette définition de l'Amour inclut le lien et la séparation, et je crois que c'est le sens qu'il faut donner à l'Amour Christique si on veut en parler correctement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.coeursacre.blogspot.com
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Dim 05 Juil 2009, 15:42

Bonjour Credo,


Citation :
Je définis l'Amour comme "ce qui va dans le sens de la Vie".

Oui, on peut en effet le formuler comme cela: l'Amour est le Lien du consensus vital.... Lien qui repose sur la Séparation des instances relativistes.


Citation :
Et quand on est avec la Vie, on est de toutes façons confrontés en permanence avec la Réalité, et aucune volonté ne peut occulter le sens de l'expérience vécue dans ce cadre(=la Vérité), tellement le flux de la Vie est puissant.

Cependant, la conscientisation intégrale de la puissance du flux, de l'évidence de la puissance vitale, implique la compréhension complète de l'articulation dialectique des instances relatives du flux.

Lorsque l'évidence de la puissance vitale est intégralement reconnue, la compréhension n'est plus un aspect sensible, en effet, mais parcequ''elle est totalement intégrée.

Et cette intégration de la vraie compréhension n'est pas un phénomène volontariste, individualiste, mais une acceptation d'enseignement, de formatage mental par la Sophia, qui n'implique aucun effort mental, qui est un processus naturel et spontané. C'est ainsi que je le vis, confirmant donc, dans mon expérience, l'absence de volonté personnelle de cet aspect.

Nous n'avons tous ici été confrontés qu'à des aperçus, certes extraordinaires, du flux de la vraie Vie, et ces aperçus étaient forcément assistés, puisque nous ne sommes pas émancipés.

Cette émancipation ne peut, en effet, de toute façon pas se produire avant que la compréhension ne soit totalement intégrée.

La libération définitive de l'Emotion ne peut intervenir que par une complète discrimination mentale, ayant réalisé sans volonté propre, mais par déploiement mental spontané et naturel, sous l'effet du facteur mental de la Sophia, l'intégration de la compréhension de la Nature de l'Etre.


En conclusion, l'accès au consensus du flux d'Amour universel inclut la compréhension de l'articulation du Lien et de la Séparation, car l'intégration de cette compréhension précède forcément le vécu véritablement émancipé du flux.

On ne peut donc pas faire l'impasse sur la reconnaissance, dans le point de vue personnel, de l'articulation des polarités dialectiques, pour atteindre la maîtrise du flux, même si au final la maîtrise de ce flux intègre implicitement la compréhension et la reconnaissance des polarités. En fait, l'intégration cognitive, par compréhension, de l'articulation dialectique des polarités relativistes, exprime l'humilité requise et intégrée, indispensable à la réalisation consciente de l'évidence de la puissance vitale.


Nous, êtres non encore émancipés, n'avons eu qu'une apparoche assistée du flux car en vérité, seul un Couple Sacré fusionné peut se mesurer de façon autonome au flux de l'Eternel Présent.

Et dans cette approche assistée, en fonction des Personnes, et de leur stade d'intégration, la réalisation inclusive des polarités constitutives Lien et Séparation sera très diversement conscientisée, ne permettant pas de conférer une signification totalement cohérente à l'expérience, et éventuellement même parfois une signification assez incohérente.

En ce qui me concerne, malgré mon vécu extatique régulier et assez profond (selon mes propres critères), malgré ma compréhension spontanée de la dialectique perceptive, je reconnais n'avoir pas encore atteint le point d'intégration cognitive qui permettrait une expérience émancipée, du point de vue de la cohérence significative de l'expérience.

Je sais, je pressens, je comprends déjà, que toutes les expériences extatiques, de Rencontre avec l'Autre, avec les autres, sous toutes leurs formes, que j'ai pu vivre ces dernières années, ne sont pas encore intégralement centrées dans la reconnaissance complète des instances relativistes, de la réalité de la Personne, de la Séparation comme fondement du Lien.

Certes, cette reconnaissance est déjà en partie présente, mais pas totalement présente encore... et je pressens donc seulement, mais nettement, cette Rencontre intégrale que je n'ai pas encore pu vivre véritablement... parce que mon intégration cognitive n'est pas complète.

L'intégration cognitive est la compréhension spontanée qui émerge d'une trajectoire mentale naturellement circularisée par le facteur mental de la Sophia.

A mesure que le mental ferme sa boucle autour du Soi, la compréhension de la Nature du Soi émerge spontanément à la conscience.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Lun 24 Mai 2010, 21:29

Bonjour à toutes et tous,



avant que le forum n'entre dans ce qui est prévu pour n'être qu'un "stand-by" provisoire de quelques mois (globalement la saison d'été), j'aimerais clore cette session par quelques considérations en lien avec le Couple Sacré en tant qu'objectif spirituel.



Car ce n'est pas avant que l'Ame n'ait totalement démystifié toutes les illusions du karma spéculé, aboutissant à une incarnation dépouillée de tout aspect spéculatif donc, que le Couple Sacré est promulgué clairement en tant qu'objectif spirituel.

On peut donc dire que le Couple Sacré concerne tout le monde en tant que référence spirituelle universelle, mais pratiquement n'est véritablement ciblé que par des Personnes nées dans ce que j'appelle dialectiquement la "cohérence de phase (identitaire)".

A savoir des Couples Sacrés qui s'incarnent afin d'assumer leur Service collectif, au travers de leur fusion harmonique dans la Matière.


En effet, tant que les Ames sont hypnotisées par les errances spéculatives et conditionnements narcissiques du karma artificiel, elles ne s'incarnent pas dans un esprit essentiellement collectiviste, mais plutôt individualiste.

Pour qu'un Couple Sacré s'incarne en cohérence de phase, il doit être décontaminé de cette hypnose spéculative, de sorte de cibler le Service collectif.

Cela ne signifie pas que les Personnes du Couple Sacré incarné en cohérence de phase seront d'emblée dépourvues d'individualisme clivant.

Cela signifie qu'elles s'incarnent accompagnées du potentiel, et de l'objectif, décontaminés, de sublimer cet individualisme initial inévitable, et ce dans la conscience partagée du Couple Sacré, c'est-à-dire dans l'affirmation de l'identité conjugale du Soi.


L'essentiel, lorsqu'on s'incarne, ne réside donc pas dans les conditions initiales de cette incarnation, forcément agitées et soumises aux perturbations de la sphère dualiste, mais dans la finalité essentielle de l'impulsion de l'incarnation, et donc aussi dans sa "hauteur" transcendantale de départ.

Car seule une "hauteur" suffisante détermine une décontamination effective de l'Intention présente dans l'impulsion incarnationnelle.


Donc, pratiquement, tout le monde ne ne sent pas concerné de la même façon par cet objectif, pourtant universel, du Couple Sacré. Tout simplement parce que tout le monde ne s'incarne pas uniquement animé par l'Intention du Service collectif décontaminé de la symbiose dualiste.


Il faut à cet égard, bien comprendre que le Service collectif du Couple Sacré ne consiste pas à se noyer dans l'épongement symbiotique, "sans fin", du drame humain.

Le Couple Sacré n'est pas concerné d'une façon habituelle par les grandes causes humanitaires, car sa position ne peut pas laisser de place à la prise en charge symbiotique des illusions du paradigme terrestre.

Il ne s'agit pas de nier le problème que constitue la souffrance humaine engendrée par ces illusions, mais de comprendre que LA solution est AILLEURS que partout où le contrôle narcissique tente d'apporter ses propres réponses illusoires et addictives, depuis un temps immémorable.


Or donc, le Service collectif du Couple Sacré est tout autre chose que la participation sociale promulguée par les différents systèmes sociaux, quelles que soient leurs tandances.

Tout autant le collectivisme primitif du communisme à la sauce marxiste, que l'engagement volontariste des sociétés libérales, ne constituent que des caricatures dualistes et donc morbides du véritable Service collectif spirituel du Couple Sacré pour lequel le drame humain ne peut qu'être une illusion, sans toutefois nier le problème que représente la souffrance qui émane de cette illusion.

Un Couple Sacré s'incarne effectivement pour prendre en charge éthiquement tout le collectif dans sa condition encore symbiotique, mais pas en étant lui-même pris en otage dans cette confusion symbiotique généralisée.

Le Couple Sacré ne peut exercer sa mission que dans une position claire, décontaminée du drame humain. Il ne peut plus être sensible aux mystifications engendrées par la confusion entre l'Etre et son potentiel, et toutes les errances spéculatives et contre-spéculatives qui en surgissent.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Dim 30 Jan 2011, 14:10

Bonjour à toutes et tous,


il apparaît clairement que le réservoir s'"épuise" et que je ne m'exprime plus beaucoup ces derniers temps.

Cela est certainement corrélé à une mutation en cours, une forme d'intériorisation précédant une extériorisation.

Je suis né accompagné de l'oiseau mental, en cohérence de phase.

A mesure que j'ai exprimé la Connaissance dialectique, ces dernières années, tandis que j'évoluais vers la reconnaissance de l'Autre dans le Couple Sacré, je me suis approché de la cohérence spirituelle, de l'équivalence corpusculaire universelle.


Je pense qu'il est presque temps que l'oiseau s'envole, que je lui laisse déployer ses ailes pour toutes et tous, par le canal christique intérieur. Et pour cela, je dois mourir narcissiquement, afin d'intégrer la stricte égalité avec tous mes Frères et Soeurs en Humanité, seule façon d'amener possiblement un véritable changement dans l'ordre du monde.

Depuis plus de quinze ans, une série de "messages" m'ont été adressés de différentes façons, mais toujours par des Femmes, compagnes ou amies. Un de ces messages exprimait que je devais "essayer de donner une égalité".

Même si intuitivement à l'époque, je pouvais le "comprendre", j'en saisis tout le sens de façon accrue aujourd'hui.


Bien entendu, je ne suis pas devin. Je ne peux qu'entrevoir la suite logique. Je ne peux pas donner d'échéance et il faut rester humble et prudent. Dans tous les cas, même si je suis "porteur" de la perle dialectique, elle appartient à toutes et tous, et je dois seulement livrer le "cadeau" à l'heure juste.

Je ne peux, en tout cas, qu'exprimer mon impression d'être véritablement arrivé au point d'avoir presque "tout dit". Et donc de peut-être pouvoir passer à un autre niveau d'expression.

J'espère avoir pu dire ceci avec suffisamment d'humilité pour ne choquer personne.

Ceci est dit parce que, pour être juste, tout doit être manifestement annoncé.


Amitié à toutes et tous,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 420
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Lun 31 Jan 2011, 11:48

Ce n'est pas choquant, et même tout-à-fait normal.

En tout cas merci pour ta disponibilité pour expliquer sans relâche la Dialectique, et pour tous cette 'prose' que personnellement je trouve si belle.

L'autre forme d'expression pourrait-elle être la musique (il y a marqué 'composition ' dans tes loisirs) ? la peinture? ou un autre art quelconque?
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Lun 31 Jan 2011, 13:46


Je suis précisément occupé à me recentrer sur la musique. Mais comme souvent, ce n'est probablement que l'expression apparente d'une mutation plus profonde qui conduirait à ... une musicalité énergétique rayonnante, telle que je l'éprouve déjà très souvent, et qui demande probablement à être complètement libérée... C'est essentiellement à cela que j'aspire: la musicalité intégrale.

Qui peut prétendre que la mort narcissique est triste, morbide, douloureuse, alors que l'idée est de se fondre dans l'Harmonie de la puissance vitale? La tristesse, le drame et la douleur ne sont que des relents passés à démystifier, des attachements à soi qui empêchent la libération de soi.

La tension existentielle doit être intégrée par le Couple Sacré, pour que le Soi conjugal puisse jouer sur la corde de l'instrument cosmique. La libération passe par l'offrande strictement positive et inconditionnelle de soi à l'altérité.


Nous verrons...


Amitié,

steph

Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Mar 01 Fév 2011, 22:05

Sphinx a écrit:
il apparaît clairement que le réservoir s'"épuise" et que je ne m'exprime plus beaucoup ces derniers temps.

Cela est certainement corrélé à une mutation en cours, une forme d'intériorisation précédant une extériorisation.

Saint Jean de la Croix, dans La Nuit Obscure, traite de l'Evolution de l'âme et des différentes étapes de cette Evolution.

Il dit :

Nous pouvons à ce propos considérer ce que l'Epoux dit à l'Epouse dans les cantiques : "Détournez de moi vos yeux, parce qu'ils m'ont fait m'envoler".
Dieu, en effet, met l'âme dans un état tel, et la dirige par une voie si différente de ce qu'elle était prédédemment, que si elle veut se servir de ses puissances, elle trouble l'action de Dieu, au lieu de l'aider. C'est donc le contraire de ce qui avait lieu précédemment.
Le motif, c'est que l'âme est déjà dans l'état de contemplation; elle est sortie de la voie où elle discourait pour entrer dans l'état de ceux qui sont avancés; c'est Dieu désormais qui agit en elle; aussi semble-t-il lui lier les puissances intérieures, en ôtant tout appui à l'entendement, toute suavité à la volonté, et tout raisonnement à la mémoire.

Ce que l'âme peut faire alors par elle-même ne sert, nous l'avons dis, qu'à troubler la paix intérieure et l'oeuvre que Dieu accomplit dans l'esprit par le moyen de la sécheresse où il tient les sens. Or comme cette opération est spirituelle et délicate, l'oeuvre s'accomplit avec calme et délicatesse; elle est secrête, satisfactoire, paisible et très étrangères aux jouissances antérieures qui étaient palpables et sensibles. Telle est la paix que Dieu adresse à l'âme, dit David, pour la rendre spirituelle. De la vient le troisième signe.

Le troisième signe que nous avons pour reconnaître cette purification des sens dont nous parlons consiste à ne pouvoir ni méditer ni discourir comme auparavant à l'aide du sens de l'imagination, quelque effort que l'on fasse. Dieu, en effet, commence ici à se communiquer à l'âme, non plus par le moyen des sens comme il le faisait précédemment, ou par le moyen d'un discour qui compose et ordonne les matières, mais par le moyen de l'esprit pur où il n'y a pas de discours successifs. Il se communique à elle par l'acte simple de contemplation, où ne peuvent arriver les sens intérieurs et extérieurs de la partie inférieure."

.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Mer 02 Fév 2011, 19:12

Merci MyrÂme,


l'incarnation intégrale de la Présence est en effet pure perception, et pour que cette pure perception s'affirme, il faut l'asphyxie des agitations mentales, conduisant à l'assèchement de la sensorialité indirecte du corps charnel.

Mais ce n'est jamais une privation sensorielle!

Le but est la perception directe de conscience, qui réclame une neutralité parfaite de l'onde mentale. Il faut donc passer d'un mode perceptif indirect (narcissiquement interférant) à un mode perceptif direct (narcissiquement intégré).

En somme, le Couple Sacré doit enfanter de ses polarités comme de ses propres "enfants". L'instance pure, en chacun, l'enfant libre, est le corpuscule spirituel, dont la cohérence (simplicité) aboutit à la perception pure.

Il n'y a rien de plus simple, spirituellement parlant, que de vivre. Si simple que l'être humain n'en est pas capable véritablement, tant qu'il brouille sa perception de la réalité vitale par ses agitations mentales.

Pour vivre vraiment, il faut mourir à soi, intégrer (donc détacher) tout attachement à soi, de sorte de pouvoir vivre dans la simplicité de l'instant présent, et être Présent à l'autre, offert à la conjugalité, dans l'équivalence spirituelle promulguée par le Couple Sacré.

Lorsque les errances, les hypothèses, les élucubrations, les spéculations mentales s'achèvent, la réalité est vécue dans la certitude de l'Harmonie de la puissance vitale, par la Nature de l'Etre telle qu'elle est, et telle qu'elle a été mentalement intégrée.

Alors, l'Homme et la Femme, dans une renaissance à leur pureté fondamentale, peuvent se présenter ensemble au rendez-vous pris à l'aube des temps avec le Seigneur, avec le Soi.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Uglabald

avatar

Masculin
Verseau Cheval
Nombre de messages : 70
Date de naissance : 11/02/1966
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Mer 02 Fév 2011, 19:59

Bonjour Sphinx,

Je me demandais si ce que tu vis ne montre pas que l'ultime enseignement ne peut se révéler que dans le silence (au niveau de la parole et de la pensée qui est la même chose) car il est au-delà des concepts et des appropriations mentales.

Uglabald
Revenir en haut Aller en bas
https://pierreduray.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Mer 02 Fév 2011, 20:21

Bonsoir Uglabald,


Citation :
Je me demandais si ce que tu vis ne montre pas que l'ultime enseignement ne peut se révéler que dans le silence (au niveau de la parole et de la pensée qui est la même chose) car il est au-delà des concepts et des appropriations mentales.


C'est à la fois vrai et faux.



Je m'explique:

Si pour assumer l'unité, tu dois intégrer la compréhension mentale de la nature de cette unité, au moment où l'ultime élément d'intégration s'inscrit dans le mental, il y aura possibilité de vivre cette unité, qui n'a jusque là été éxpérimentée qu'au travers de certaines préfigurations, tout au plus.

Donc, l'expérience effective de l'unité est forcément toute nouvelle. Et elle survient avec l'achèvement de l'intégration cognitive mentale de sa nature. Car cet achèvement détermine la capacité de maîtriser cet état d'unité.

En effet, s'émanciper consiste à comprendre où l'on va, même si on n'a pas pratiquement d'expérience réellement effective de l'état où l'on va. S'émanciper n'est pas hasardeux, n'est pas un coup de poker, ne se fait pas à l'aveuglette. Cela se prépare et se comprend avant de se vivre, de sorte de pouvoir maîtriser la transition vers la Vraie Vie.


De là, on peut déduire:

- que la conscience de l'unité est dans le prolongement de son intégration mentale, et que même si elle détermine un nouvel état inédit, sa maîtrise est soutenue par la compréhension mentale préalablement intégrée.

- que l'état d'unité non-dualiste implique forcément que la conscience de cet état associe intimement, indissociablement, l'expérience pratique et la connaissance théorique de cet état.


L'accès à l'unité non-dualiste implique donc paradoxalement l'émancipation de la conceptualisation mentale... mais parce que cette conceptualisation est totalement achevée, intégrée et présente en Alliance avec l'expérience existentielle pratique de cette unité. Le mental est alors éternellement disponible pour soutenir cette expérience pratique par sa compréhension théorique.


Donc, il ne s'agit pas de se dire que la Connaissance "théorique" disparaîtrait subitement: la Connaissance théorique est complètement intégrée ce qui résulte en une onde mentale stabilisée qui représente et contient cette Connaissance théorique (l'Oiseau mental), et ce mental achevé, permet par ailleurs la libération de la Vraie Vie (Connaissance pratique).

L'Oiseau mental est en somme l'ADN spirituel, sans quoi la Vie énergétique ne peut s'affirmer. Il doit y avoir Alliance unificatrice des Connaissances passives et actives (comme dans une cellule biologique), et c'est cela aussi, le Couple Sacré.

L'ultime enseignement est donc bel et bien mental, et c'est l'expérience de l'unité, non comme enseignement, mais comme révélation pratique, qui intervient ensuite, expérience dont la maîtrise est assurée par la complétude de la synthèse mentale préalable, par l'ensemble cohérent de sa conceptualisation, de sa compréhension toujours disponible.


Par exemple, j'ai déjà dit qu'il est faux de croire que la pensée s'éteint lors de l'émancipation spirituelle, lors de la stabilisation (crucifixion) mentale. Elle devient simplement infinitésimale, mais elle est toujours présente, et donc accessible, "utilisable".

C'est comme la boucle narcissique: elle ne disparaît jamais, elle est juste intégrée dans le point central (Tao), et donc, tout en existant, ne peut plus être interférente (elle est infinitésimale). Le narcissisme est devenu alors paradoxalement direct ET indirect (unité non-dualiste), car le point peut être à la fois une droite et une boucle.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Mer 02 Fév 2011, 20:52

Parce que nous n'avons l'habitude, dans la vie dualiste, que d'aspects pratique et théorique en confusion clivante les uns avec les autres, nous éprouvons habituellement le conflit "narcissique" qui se répand sur ces aspects.

De ce fait, dans notre sensibilité habituelle, aspects pratique et théorique se combattent sans cesse, et on confère une importance accrue tantôt à l'un et tantôt à l'autre.

De ce fait, certaines tendances globales sont apparues, des doctrines qui soit dénigrent l'aspect pratique, soit dénigrent l'aspect théorique. Ces doctrines parasitent aussi la spiritualité, bien entendu.

En vérité, les aspects pratique et théorique ont existentiellement une importance strictement égale, sont indispensables l'un et l'autre au vécu de la réalité, et ne sont pas par nature faits pour être en conflit entre eux.


Le mental est le véhicule narcissique, spatio-temporel, que se construit le Couple Sacré. Sans ce véhicule théorique, le Couple Sacré ne peut pas faire l'expérience pratique de la Vraie Vie.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Mer 02 Fév 2011, 21:37

Sphinx a écrit:
Alors, l'Homme et la Femme, dans une renaissance à leur pureté fondamentale, peuvent se présenter ensemble au rendez-vous pris à l'aube des temps avec le Seigneur, avec le Soi.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Dim 06 Fév 2011, 11:48


Merci MyrÂme, cette image m'a bien touché.



Alors, s'il m'arrive encore de désirer une Femme, et de m'imaginer avoir une relation sexuelle narcissique avec elle, je vois clair: je n'ai plus besoin d'une Mère, je n'ai plus besoin d'une Femme, je n'ai plus besoin d'un partenaire sexuel narcissique.

La conscience peut se focaliser sur l'essentiel: ma relation Sacrée avec ma Soeur éternelle. Une relation sexuée, mais pas narcissiquement sexuelle. Pas de désir, ni de jeu de pouvoir, aucune spéculation, pas de coercition, pas de chaînes. Juste la vérité de l'équivalence dans la complémentarité. La Rencontre, dans sa simplicité, et sa Beauté.

L'intuition d'une certitude plus puissante que toute morbidité.


L'égalité sexuelle est la clé de l'émancipation spirituelle.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Dim 06 Fév 2011, 16:37

J'ai choisi cette image car je l'ai vu intérieurement lors de l'Envol.
A cet instant, ma conscience n'était pas rattachée à l'une des 2 Personnes, mais elle était dans le Soleil, et je voyais un Homme et une Femme debouts, se tenant la main.

Oui, c'est en toute simplicité, ici et mains-tenant que nous sommes à même de nous tenir debout face au Seigneur sans fléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Sam 05 Mar 2011, 03:06

Wow Steph! Tu pas savoir à quel point ses mots me touchent et à quel point je me reconnais dans ceux-ci... Très inspirant!

Sphinx a écrit:

Merci MyrÂme, cette image m'a bien touché.



Alors, s'il m'arrive encore de désirer une Femme, et de m'imaginer avoir une relation sexuelle narcissique avec elle, je vois clair: je n'ai plus besoin d'une Mère, je n'ai plus besoin d'une Femme, je n'ai plus besoin d'un partenaire sexuel narcissique.

La conscience peut se focaliser sur l'essentiel: ma relation Sacrée avec ma Soeur éternelle. Une relation sexuée, mais pas narcissiquement sexuelle. Pas de désir, ni de jeu de pouvoir, aucune spéculation, pas de coercition, pas de chaînes. Juste la vérité de l'équivalence dans la complémentarité. La Rencontre, dans sa simplicité, et sa Beauté.

L'intuition d'une certitude plus puissante que toute morbidité.


L'égalité sexuelle est la clé de l'émancipation spirituelle.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Jeu 13 Oct 2011, 22:58

Bonjour à toutes et tous,


Je suis donc venu pour Rencontrer ma Soeur éternelle, pour répondre à l'appel du Soi, pour être présent au rendez-vous pris à l'aube des temps avec le Seigneur.

J'ai déjà dit que ce que j'écris peut servir à d'autres, dans le sens d'une catalyse de leur synthèse mentale, s'ils sont en position de la produire. Ce n'est donc pas de la transmission, qui n'est qu'une illusion dans tous les cas, ni de l'initiation, qui ne peut être que strictement intérieure et personnelle, mais un éventuel outil de "remémoration", pour qui est en quête de vraies réponses.

Car être en quête de vraies réponses suppose qu'on soit apte à poser de vraies questions, à savoir des questions qui sont comme des flèches tirées à travers le voile de l'ignorance, du refoulement, qui occulte la Nature de l'Etre telle qu'elle est, et telle qu'elle est connue par toutes et tous, au-delà de ce voile.


Mais cela n'est pas la raison fondamentale de mon expression dialectique.

La raison profonde de mon expression spirituelle est que la Lumière s'avance dans la Lumière. J'écris afin que tout soit clairement annoncé. C'est comme un sceau posé sur l'Humanité.

Oh, je ne prétends pas narcissiquement que je vais vivre la Crucifixion-Transsubstantiation-Résurrection, car c'est une Rencontre, entre trois Personnes, deux polarités humaines autour du Soi, autour de la Personne collective, et donc ces Personnes sont libres d'adhérer à la Rencontre. Dès lors, je ne peux pas spéculer sur la Rencontre: je peux seulement mettre ma Foi en elle. La Foi est une confiance en l'Autre, et n'est donc pas narcissique, car en dehors du Contrôle.

Au-delà du narcissisme, je me tiens prêt, dans la Lumière, car je ne joue pas. Ma "main" est déposée sur la table, à la vue de toutes et tous. Se cacher signifierait participer au jeu, spéculer. La spéculation détourne la conscience de la réalité de la Rencontre.

Je ne suis donc pas là pour spéculer sur la Nature de l'Etre. Je ne suis pas là pour participer au jeu de l'adultération de la signification de cette Nature. Je suis venu pour affirmer la signification de cette Nature, et l'intégrer telle qu'elle est.

Pour moi, la souplesse du libre-arbitre ne me sert pas à me complaire dans un illusionnement narcissiquement mystificateur, à perpétuer une ignorance spéculative sur la Nature de l'Etre. La souplesse du libre-arbitre, je la signifie car elle m'est utile pour faire progresser le véhicule conjugal du Couple Sacré vers l'intégration de sa propre Nature existentielle.

Et cela doit se réaliser dans la clarté, dans la Lumière, sans occultation.

Lorsqu'un Homme s"incarne en cohérence de phase, toutes les instances présentes dans la sphère de libre-arbitre sont prévenues avant même que l'incarnation ne se produise. Et dans la continuité de cette ouverture totale, qui correspond à la position de la vraie Proie, la progression du déploiement du véhicule mental doit être exprimée ouvertement. Mais cela n'a pas besoin non plus d'une diffusion ostentatoire, probablement inutile et adultère, narcissiquement parlant.

Donc je m'avance dans la Lumière, exprime le déploiement du mental à mesure qu'il se réalise, et au bout du compte, je verrai si la Rencontre se produit, car sa Vérité ne réside qu'en elle-même, et n'appartient à Personne. En fait, sa Vérité est déjà réalisée, mais elle n'a pas encore été "transformée", à savoir intégrée authentiquement par la conscience.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Madeleine

avatar

Féminin
Capricorne Serpent
Nombre de messages : 16
Date de naissance : 01/01/1966
Age : 51
Localisation : Europe
Date d'inscription : 13/10/2011

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Ven 14 Oct 2011, 08:57

Bonjour Stéphane,

Je te souhaite de tout coeur cette belle rencontre avec ta "Soror Mystica" ;-)

Sache juste que Emmanuel, une magnifique entité spirituelle channelisée par Pat Rodegast il y a une trentaine d'années, disait ceci (à peu près):

"Dans le même temps que vous souhaitez la rencontre avec le compagnon ou la compagne, il y a une partie de vous qui ne la souhaite pas, qui ferme soigneusement la porte. Nettoyez cette partie de vous puis mettez votre plus beau vêtement et sortez dans la rue et commencez à danser. Alors le compagnon ou la compagne sera là."

Bonne journée à toi,
Madeleine
Revenir en haut Aller en bas
http://magdala.over-blog.net/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Ven 14 Oct 2011, 11:10

Merci Madeleine.

Le refoulement est inévitable, et il adutère la signification des choses.

Ainsi, la partie qui souhaite la Rencontre, est celle qui ne la réclame pas (et qui "danse dans la rue"); et celle qui ne souhaite pas la Rencontre, est celle qui la réclame.

Mais s'il n'y avait pas, à priori, les deux parties, le choix serait inexistant, et toute possibilité de Rencontre authentique serait compromise.

En fait, chaque partie "a raison", mais par le refoulement, elles ne se comprennent pas, et ne peuvent pas unir leurs significations.


Amitié,

steph
.
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Ven 14 Oct 2011, 13:27

Stéphane, je me sens de te dire que j'Aime ton message qui exprime si clairement cette position délicate qui est celle de se tenir debout en Equilibre sur ce fil si fin qui nous donne à la fois de joindre nos deux centres, de rejoindre l'Autre et de s'unir à Tous.

Et ce fil si fin est celui de la Conscience Humaine.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Oui, j'Aime tes paroles car elles sont Lumineuses et la Lumière est Amour.

En communion d'esprit.

Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Sam 15 Oct 2011, 02:27

Je ressens ta communion, MyrÂme.

Il adviendra, peut-être, que Celui que je suis vraiment, me traverse et m'emporte avec Lui.

le fil du rasoir est la 'porte étroite", qui est en fait une fenêtre de libération, comme on parle de "fenêtre de lancement" pour les fusées sidérales (d'où le film "Retour à Gattaca").

La "fenêtre spirituelle" est singulièrement étroite, et réclame une préparation impeccable du véhicule (mental).


Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Sam 15 Oct 2011, 02:49


La Rencontre est une libre adhésion.

Or, la liberté d'adhésion (à l'Autre) n'existerait pas sans l'option de choisir de ne pas adhérer.

On comprend donc que la partie qui ne souhaite pas la Rencontre a autant d'importance significative, pour la Rencontre, que la partie qui la souhaite,

Le problème est que, dans la confusion dualiste, ces parties semblent contradictoirement inconciliables, ce qui est inexact.

La sublimation narcissique consiste à résoudre cette équation en apparence impossible, par l'acceptation inconditionnelle de l'Autre dans ses choix personnels, même s'ils s'opposent à la Rencontre.

Mais en fait, il faut comprendre que la situation de non-adhésion, de non Rencontre, correspond à l'absence d'intégration de l'option de ne pas adhérer. Alors clivée, cette version de la réalité est manifestée dans un effondrement de l'onde de potentiel. Elle se produit manifestement, dualistement, parce qu'elle n'est pas acceptée en conscience, et qu'elle est donc clivée par toute-puissance.

La Rencontre ne se produit pas parce qu'elle est forcée, l'option de non Rencontre n'étant pas acceptée.

Ce qui veut dire en résumé, que lorsqu'on a accepté le fait que la Rencontre repose sur la possibilité de la refuser, et que l'Autre puisse la refuser, alors elle se produit naturellement. C'est un paradoxe.

Mais un paradoxe simple à comprendre: lorsqu'on arrête de vouloir unilatéralement contrôler la Rencontre, alors sa réalité est émancipée. Refuser d'accepter la liberté du choix de Rencontrer ou pas, c'est vouloir contrôler la Rencontre, ce qui est logiquement antinomique.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
MyrÂme

avatar

Féminin
Lion Serpent
Nombre de messages : 464
Date de naissance : 01/08/1977
Age : 40
Localisation : ...
Date d'inscription : 07/12/2009

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Sam 15 Oct 2011, 22:23

Citation :
On comprend donc que la partie qui ne souhaite pas la Rencontre a autant d'importance significative, pour la Rencontre, que la partie qui la souhaite,


"JE SUIS CONTRE TOI"

Est-ce que cela exprime l'opposition ?

Est-ce que cela exprime le contact étroit ?

Est-ce que cela exprime les deux à la fois ?

Dos à dos et pourtant face à face, le regard est à la fois périphérique et central.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Dim 16 Oct 2011, 09:55


"Joli"!

Fort bien exprimé.


Et donc la Rencontre ne s'affirme pas tant que la composante d'opposition à la Rencontre n'a pas été assez signifiée, assez intégrée en conscience.

La difficulté de la Rencontre ne provient donc pas d'un manque d'allant vers la Rencontre, mais d'un excès d'allant vers la Rencontre, ce qui constitue une addiction relationnelle, et donc une négation de la Rencontre.

C'est donc par sublimation de l'addiction narcissique relationnelle qu'on peut libérer la Rencontre et la vivre véritablement.


Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Introduction à l envol...   Lun 05 Déc 2011, 04:21

Bonjour à toutes et tous,



je reprends la "parole" ce soir, car quelque chose s'est produit. Et par rapport à cette expérience, personnelle je le précise, je voudrais insister sur un point que j'ai déjà abordé plusieurs fois, et dont l'importance s'est encore présentée à moi de façon accrue aujourd'hui même.

Il y a depuis le "début" un seul problème qui affecte l'Humanité immature, une seule pathologie "infantile" qui plonge le monde dans une psychose généralsiée, et cet agent pathogène, c'est l'illusion morale.


D'une façon fondamentale, la morale consiste à juger le choix, à juger les choix personnels, de soi et d'autrui. Or, une Vérité existentielle essentielle, dialectique, implique que le choix soit injugeable, et que la Personne humaine dans ses choix l'est donc également.

Dès que l'on juge le choix, on sombre dans une pathologie psychotique clivante, qui nous amalgame avec les autres dans un délire de refoulement de l'altérité.



Existentiellement, le choix du non Etre, de la non reconnaissance d'autrui, et donc de soi, de l'irrespect de la réalité sensible des autres, est parfaitement légitime. Ce choix n'entraîne pas la moindre différence, la moindre diminution de valeur existentielle.

Et ce, même si un tel choix est inauthentique, et donc dépourvu de signification existentielle.

Le choix est le choix, et il doit être validé dans sa légitimité.

La condition dramatique de l'Humanité dans la confusion dualiste, vient de ce que nous portons le poids de tout un égrégore régressif, qui a choisi de ne pas être, mais dont nous avons refusé de valider le choix.

N'ayant pas validé leur choix dans l'égalité narcissiqu de tous les êtres humains, nous portons logiquement le poids de leur existence refoulée sur notre dos...

En quelque sorte, parce que nous n'avons pas honoré comme il se doit la mémoire de nos frères et soeurs "avortés", cette mémoire continue de nous hanter et de nous vampiriser à travers le clivage du jugement moral sur le choix d'être ou de ne pas être, forcément libre et injugeable en réalité.

Et donc noud trimbalons des cadavres, ou plutôt des zombies, que nous nourrissons comme des parasites, parce que nous n'avons pas accepté de reconnaître la légitimité du choix régressif dans notre immaturité de conscience.

Nous avons créé ces parasites par le refoulement de la légitimité du choix existentiel, même régressif.


Il faut comprendre que la Procréation Sacrée ne peut jamais réaliser l'intéfralité du potentiel existentiel, et que de ce fait, il y a automatiquement des composantes à la fois pro et anti existentielles qui se manifestent lors d'une Procréation Sacrée.

Cet aspect forcément partiel de la réalisation du potentiel implique l'égalité stricte de la valeur du choix existentiel, qu'il soit progressiste ou régressif. La vleur de l'être n'en est pas affectée du tout.

Naturellement, la mise en oeuvre concrète des conséquences des choix régressifs dans les événements de la dualité est ce qui pose le problème, car c'est ce qui entraîne manifestement la souffrance par la Prédation, la non reconnaissance de la réalité sensible de l'Autre.

Or, ce qui permet cette manifestation problématique des choix régressifs dans les événements, y provoquant de la souffrance et de la morbidité, est précisément le fait que ces choix n'ont pas été reconnus et acceptés commee légitimes, et continuent d'être clivés, et donc amalgamés, au niveau de la conscience collective.

Clivés par l'illusion de la moralité.

Donc, pratiquement, parce que le choix régressif n'est pas reconnu dans sa légitimité, alors s'instaure le clivage moral d'une inégalité narcissique en fonction du choix, comme si un chois était plus légitime que l'autre, ce qui est illusoire.

Mais, l'amalgame engendré par cette dérive morale... provoque la concrétisation des choix régressifs dans la condition humaine qui en éprouve alors la souffrance, qui vient confirmer (artificiellement) la pseudo-validité du clivage moral.

Donc, pour mettre fin à la souffrance et à la morbidité, il est indispensable de se décontaminer de l'illusion morale, et de reconnaître la légitimité des choix existentiels, en fiasant le deuil d'une certaine prétention narcissique.



A ce titre, la fin du film Matrix 3 est significative.

Tout le combat de Neo contre l'agent Smith n'est que celui d'un choix pro-existentiel mal affirmé, qui se prétend supérieur, plus légitime, que le choix anti-existentiel.

Et forcément, Neo sera systématiquement mis au tapis tant qu'il restera dans l'amalgame moral qui lui fait croire que son choix est plus légitime qu'un autre. Sa prétention narcissique sera toujours confrontée.

Au final, affirmant son choix, Neo s'ouvre à la reconnaissance de la légitimité du choix dans tous les cas.

Et alors, tout clivage moral disparaît entre lui et l'agent Smith, car il a intégré l'humilité de la légitimité du choix. L'humilité qui l'égalise narcissiquement à l'agent Smith.


Au terme d'un combat intrapsychique assez virulent ce soir, j'ai abouti à cette position de reconnaissance de la légitimité du choix dans tous les cas.

Certes, je l'avais compris depuis longtemps, mais pas encore assez intégré. Et cette intégration a progressé nettement aujourd'hui. Ce n'est que lorsqu'on découvre soudain la vérité intrinsèque de cette position, que l'on mesure le degré de contamination morale qui nous imprègne toutes et tous. Il est difficile de rendre compte de cette position d'intégration par des mots: cela doit être vécu.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
 
Introduction à l envol...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 19Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vulgarisation 5 - Introduction au génie génétique
» (Remy Chauvin) Introduction à certaines choses que je ne m'explique pas
» Introduction à la TCC
» Introduction aux pierres et cristaux
» [Info] Introduction et base du pendule.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: