ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'intégration des liens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: L'intégration des liens   Sam 18 Aoû 2007, 20:01

Bonjour à toutes et tous,


Je vais aborder plus précisément la question de l'intégration des différents types de liens au sein du Couple Sacré.

Premièrement, quels sont ces liens?

Il faut simplement prendre tous les types de liens "affectifs" connus.

Nous avons donc:

- la relation filiale ascendante (Père et Mère)
- la relation amoureuse (les amants)
- la relation conjugale (les époux)
- la relation filiale descendante (enfants)
- la relation fraternelle (Frère et Soeur) et familiale (autres membres)
- la relation amicale

(Si j'en oublie, veuillez me le signaler!)

Revenons aux Couples Sacrés:

Les deux Flammes Jumelles représentent un Soi, qui est en fait une entité auto-référente, causalement indépendante. Donc c'est une cause en soi: c'est une réalité qui est sa propre cause.

Donc, logiquement, c'est une entité qui est supposée s'être engendrée elle-même. Donc elle doit intégrer l'état parental parfait Père-Mère qui est son propre couple Parent.

De ce fait, cette entité doit aussi intégrer sa propre réalité en tant que couple d'enfants de leur propre couple Parent!

Et dès lors, inévitablement intégrer leur réalité de fraternité! Tout cela est lié.

Ils sont leurs propres parents, donc leurs propres enfants, donc aussi frère et soeur!

Mais en tant que couple Parent parfait, cette entité peut aussi procréer de nouveaux couples, ce qui nous amène à l'aspect amants, et de là à l'aspect conjugual.

Enfin, parce cette entité est aussi faite de deux Personnes à part entière, égales à toutes les autres Personnes, elle doit aussi intégrer le lien d'Amour inconditionnel qui nous mène, en quelque sorte, à la relation d'amitié.


Le Couple Sacré est donc défini par un triple niveau relationnel:

- le niveau relationnel de la cause-en-soi
- le niveau de la cause au service du finalisme collectif
- le niveau du finalisme collectif

1. Le niveau de la cause-en-soi:


Parents-Enfants-Fraternité

Engendrés par leur propre cause, les Flammes Jumelles sont leurs propres parents, donc leurs propres enfants, donc aussi, inévitablement frère et soeur.


2. Le niveau de la cause au service du finalisme collectif:


Amants - conjoints

La cause-en-soi du Couple Sacré répond naturellement à l'appel de l'éternel potentiel, ce qui implique la Procréation, donc l'attraction sexuée, puis l'état conjugual qui est la responsabilisation naturelle de l'attraction sexuée.

3. Le niveau du finalisme collectif:


Amour inconditionnel

En tant que Personnes, les Flammes Jumelles ont accès indépendamment l'une de l'autre aux relations des Personnes en conscience collective, à travers l'Amour inconditionnel.



Problème:


Initiallement, le Couple Sacré ne possède pas sa cause-en-soi, car lorsqu'il a été Créé, sa séparation a été réalisée par le Couple Créateur originel, qui n'a pu que transmettre une cause, mais pas sa propre cause-en-soi!

Tant que les Flammes Jumelles ne sont pas complètement séparées, discriminées l'une de l'autre, elles n'ont pas intégré leur cause-en-soi.

De ce fait, dans l'impossibilité d'assumer seuls leurs causes respectives, les Couples Sacrés se sont arrangés ensemble pour s'aider karmiquement à intégrer leurs causes respectives, dans un système de confusion relative, mais destiné à réduire progressivement cette confusion, et à en sortir!

C'est ainsi qu'ils se sont organisés pour que les uns et les autres, formant des couples croisés, non sacrés, s'enfantent mutuellement à tour de rôle selon divers schémas d'incarnation, leur permettant d'expérimenter les différentes facettes de la Relation Sacrée, mais dans un contexte non sacré, dans une confusion karmique inévitable.

Ces expériences répétées de ces différentes facettes étaient destinées à leur permettre d'intégrer progressivement, par sublimation, la Relation Sacrée.

Ainsi, les êtres humains se sont organisés pour vivre des relations filiales, parentales, amoureuses, conjuguales, fraternelles, familiales, qui sont toutes simplement des illusions leur permettant cependant d'intégrer progressivement la réalité unique de la Relation Sacrée.


Toutes ces relations témoignent de leur nature illusoire par le fait qu'elles sont entâchées de liens symbiotiques qui sont à l'origine du drame humain. Mais cela est inévitable.



Cependant il faut savoir que si, au départ, l'organisation karmique était assez légère malgré tout, elle est devenue oppressante à la suite de la "fracture atlante" qui a vu la déresponsabilisation d'une partie de l'Humanité.

A partir de là, cette fraction de l'Humanité n'a plus assumé sa responsabilité karmique dans le devenir collectif humain, et rapidement, le poids accru provoqué par ce désistement majeur à ébranlé le système karmique dans son ensemble. Rapidement, un trafic karmique s'est mis en place.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 241
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 50
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: L'intégration des liens   Sam 18 Aoû 2007, 22:24

Merci Sphinx, très intéressant...
Ou classe-tu les relations socio-professionnelles, qui a mon avis ont également un rôle a jouer sur le plan karmique. En effet, cé le seul contexte dans lequel on est obligé de cotoyer quotidiennement des personnes avec lesquelles on a pas forcément d'affinités (et c'est un euphémisme). Sans ce type de relations, on aurait du mal a voir dans le détail et la duré certains aspects de nous mêmes dérangeants, reflets de ce qui nous dérangent chez l'autre...
J'en suis venu à considérer mes anciens "enemis" professionnels, finallement, comme mes meilleures alliés dans la quête spirituelle...
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'intégration des liens   Sam 18 Aoû 2007, 23:22

Bonjour Christalain,

Ainsi que je l'ai déjà exprimé (entre autres dans "Dialectique de la Perception"), toutes les relations socio-économiques sont des déviations confuses de... la relation sexuée!


En effet, toute relation fondée sur la fonction est forcément une relation polarisée, donc une relation sexuée. Mais puisqu'en principe la seule vraie relation sexuée est celle des deux Flammes Jumelles, alors il faut en conclure que toutes les autres relations polarisées sont des altérations symbiotiques de la sexuation.

Donc, toutes les relations socio-économiques sont des altérations symbiotiques de la relation sexuée.

Une seule exception à cela: la relation fonctionnelle unilatérale qui lie l'enfant naturellement en état de dépendance à ses parents, n'est pas une altération symbiotique de la sexuation, pourvu que cette relation fonctionnelle soit effectivement et exclusivement unilatérale, et qu'il n'y ait donc pas de dérive symbiotique de la part des parents vers les enfants (ce qui est malheureusement très fréquent).

Donc bien sûr que ces relations confuses mettent en relief des aspects symbiotiques chez soi et chez autrui.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Juliette

avatar

Féminin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 157
Date de naissance : 08/06/1963
Age : 54
Localisation : France
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: L'intégration des liens   Ven 25 Avr 2008, 19:38

Bonjour Sphinx,

Des questions que je me pose, merci à toi pour tes réponses.

De ce que je saisi et pour arriver à mes questionnements :

Les FJ, qui est le soi, existent par le fait qu'ils se sont engendrés l'un et l'autre en se séparant.

Cette séparation originelle détient toutes les clefs des créations permettant la réalisation de situation symbiotique dans l'expérience physique pour permettre la réalisation de l'indépendance, ou émancipation de l'un par rapport à l'autre.

Expérience permettant la réalisation des relations entre deux FJ (parentale, fraternelle, amicale), qui correspond à l'amour inconditionnelle au centre du soi.

La séparation qui me semble être une épreuve alchimique, fait que le soi inconscient de lui-même fait l'expérience de sa réalité d'être qui est le couple de FJ.

En un seul instant, dans cette séparation originelle, les FJ, sont enfant, parent, etc ...., le tout, tout les principes de la création de l'amour inconditionnel, une toute puissance en un instant dont les FJ, vont en faire l'expérience séparément pour pouvoir réaliser cela en toute conscience.

J'en viens aux questions de la place de la toute puissance refoulée, n'est-elle pas l'attachement d'un ressenti du souvenir de l'autre qui est celui ou celle qui nous a fait naître ? Est-ce la toute puissance que l'on prodigue à l'autre d'être notre créateur et vice versa ? Car il y a aussi, la relation de créateur à créateur là dedans ...

Je suis à à comprendre en quoi cette toute puissance refoulée a son existence, car je ne le saisi dans le stade de l'enfant dans la vie foetale à sa relation à la mère.

Merci,

Juliette
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'intégration des liens   Ven 25 Avr 2008, 22:06

Bonjour Juliette,


Les FJ ne se séparent pas véritablement à l'origine. Elles ne se procréent pas encore à ce stade prématuré: elles n'en ont pas la possibilité.

En réalité, le Couple divin Père-Mère Procrée de nouveaux Couples par induction causale: le Couple Père-Mère originel ne peut pas transmettre sa propre cause-en-soi, car on ne peut pas transmettre l'authenticité!

Donc, ce qui est transmis au départ n'est pas une auto-procréation mutuelle des polarités sexuées, mais seulement un mouvement, une dynamique causale qui PEUT permettre, éventuellement, aux Couples appelés, d'intégrer leur propre cause-en-soi, au bout d'une évolution narcissique.

Alors certes, depuis l'origine, le modèle de perfection du Couple nouveau existe dans la virtualité (Nagual), et sert aux ajustements nécéssaires à mesure de l'évolution de ce Couple. Mais à l'origine, le Couple Sacré est concrètement simplement un mouvement, une dynamique causale, des "vortex" d'énergie par encore très bien discriminés les uns des autres.

La cause du Couple Créateur, Père-Mère, portera les nouveaux Couples jusqu'à la moitié de leur discrimination, ce qui représente l'accession à la conscience humaine, et à la possibilité d'une confrontation avec le libre-arbitre, ce qui est indispensable pour établir l'authenticité éventuelle des Couples.

Ce n'est qu'à l'émancipation, tout au bout du travail d'intégration narcissique, qu'un nouveau Couple, intégrant par lui-même sa cause-en-soi en s'authentifiant par choix propre, s'auto-procrée réellement, et que ses polarités sexuées se font naître mutuellement.


De ce fait, la toute-puissance originelle provient simplement de ce que les êtres complémentaires, forcément mal discriminés l'un de l'autre, se retrouvent en confusion l'un par rapport à l'autre. Car l'intégration de la dialectique du Lien et de la Séparation n'est pas réalisée.

C'est pourquoi il n'y a aucune culpabilité par rapport à ce refoulement originel: c'est technique!

Mais paradoxalement, les Personnes au cours de leur processus d'individuation, devront réintégrer ce refoulement comme si il était de leur responsabilité personnelle...

Il n'y a pas d'autre moyen de procréer de nouveaux êtres authentiques: inévitablement, il devront se responsabiliser pour une "erreur" dont ils sont "innocents", car elle est inévitable.

Et cette responsabilisation paradoxale est le moyen par lequel l'être se responsabilise vraiment de sa prore existence, et peut alors vraiment naître spirituellement.


Dans le sujet "Le Narcissisme", j'écrivais:


Citation :
Ces polarités sont donc au départ en confusion, à savoir qu'elles ont une zone de mélange inconscient entre elles. Pourquoi?

Parce qu'originellement, l'être n'a pas intégré la Connaissance du lien et de la séparation. De ce fait, en naissant, les polarités sont mal définies, délimitées entre elles. Les Personnes qui représentent ces polarités sont donc symbiotiques: elles ont peur de perdre l'autre.

Or, la peur de perdre l'autre provoque la disparition de l'autre, en quelque sorte le "meurtre" de l'autre, comme cela est expliqué dans le mythe d'Orphée et Eurydice.

En somme, la confusion provoque la symbiose, et la symbiose provoque l'illusion de la disparition de l'autre.

Cette disparition de l'autre est perçue, au sein de la toute-puissance symbiotique originelle, comme un meurtre de l'autre. Et ce meurtre de l'autre aboutit à la culpabilisation de ce meurtre illusoire, et en fin de compte au refoulement de l'illusion elle-même.

L'être est donc mû à ce stade par la mémoire inconsciente d'une culpabilité illusoire. L'ignorance originelle de la Connaissance du lien et de la séparation aboutit donc à l'obligation d'intégrer la Connaissance du Bien et du Mal, c'est-à-dire de la discrimination et de la confusion, ou, en d'autres termes, du respect et de l'irrespect de la Personne humaine.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'intégration des liens   Ven 25 Avr 2008, 22:20

L'adoubement féodal des chevaliers comporte une tradition qui fait singulièrement penser à cette dialectique.


En effet, supposé (idéalement) devoir "protéger la veuve et l'orphelin" (mais aussi servir son suzerain) le chevalier entendait d'abord l'énoncé de ses responsabilités.

Puis, il recevait d'habitude un coup, une giffle. Il était de ce fait confronté à une situation de confusion interpersonnelle, pour laquelle il n'avait aucune responsabilité.

On lui disait par ailleurs que c'était le dernier manque de respect qu'il avait reçu sans juste réparation.


Certes, l'esprit de la dialectique a été galvaudé à travers la chevalerie, c'est évident. Mais on constate cependant que les principes dialectiques étaient symbolisés et transmis.

Cet aspect de "naissance" par l'adoubement, impliquant une confusion interpersonnelle "technique", sans réparation possible, et impliquant seulement une responsabilisation personnelle paradoxale, est très évocateur de ce dont nous venons de parler.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'intégration des liens   Sam 26 Avr 2008, 02:31

Encore quelques considérations à ce sujet:

On ne peut que transmettre une cause, mais on ne peut forcer aucun être, aucun Soi, aucun Couple donc, à intégrer sa cause-en-soi.

Inévitablement, lorsque la cause est transmise par le Couple Créateur à l'être naissant, ce dernier n'est pas capable de la gérer. Il va donc la refouler. Et ce n'est que lorsqu'il acceptera de la prendre en charge, en actualisant ce refoulement, qu'il naîtra vraiment.

La toute-puissance est simplement l'inaptitude à gérer la cause transmise par le Couple Créateur. Ce qui conduit au refoulement de cette cause: la première réaction de l'être naissant est de nier l'existence, de refouler le don de la vie.

Pourquoi?


Action-réaction dialectique. Pour donner une chance à un être nouveau d'intégrer sa cause, il faut au moins l'amener à l'existence. Et dans cette partie du processus, il n'a pas le choix, forcément.

Donc, dans le fait de transmettre une cause procréatrice, il y a un aspect originel d'imposition, un appel à la vie, qui dialectiquement n'est pas équilibré (par un appel à la mort).

La tâche du Couple Créateur est alors de temporiser, de gérer ce déséquilibre par sa propre dynamique (prise en charge des "enfants" dialectiques) le temps que les êtres appelés à la vie puissent intégrer leur cause, s'ils l'acceptent.

Donc, l'être nouveau reçoit d'office une cause existentielle dont il ne sait que faire. Il ne peut en saisir le don, ni en comprendre les implications, les responsabilités.

Il va donc agir au départ dans la toute-puissance: tout lui est du, car il existe, et ne l'avait pas demandé (forcément). La toute-puissance est une négation de vie, une négation de cause, une négation de complémentarité dialectique.

Ensuite, la toute-puissance elle-même sera refoulée peu ou prou lors de la confrontation au monde physique, et à la réalité physique d'autrui.


En somme, la mort physique est la conséquence du déséquilibre de l'appel de vie. Tant que l'être n'intègre pas sa propre cause séparée, il n'a pas intégré sa séparation Personnelle, et de ce fait reste assujetti au joug de la mort, la "séparation paliative".

C'est donc fondamentalement par sublimation, par sacrifice, recherche perpétuelle de la Vérité, et abandon progressif de la spéculation, que l'être peut avancer vers l'intégration de sa cause.

Comment l'appel de vie peut-il être équilibré?

Comme on l'a compris, l'appel de Vie, déséquilibré, induit la mort, car il s'agit d'une transmission inévitablement forcée de la cause, et de ce fait, provoque au départ un refoulement, une négation de vie. Ce n'est que si ce refoulement de la vie est libéré que la mort physique est maîtrisée.

Car que se passe-t'il dans ce cas?

Par sublimation sacrificielle (dialectique, nous ne parlons pas du tout de suicide physique, mais de position psychique d'ouverture), l'être lui-même lance un "appel de mort": il "accepte" la mort, sans en faire pourtant une fatalité. C'est le Phoenix plongeant lui-même vers sa mort, pour se faire renaître.

Par cette "acceptation sublimée de la mort", l'être provoque une onde de choc mentale qui va dégager le refoulement de la vie. L'appel de mort induit la vie, comme l'appel de vie avait induit la mort.

Et c'est de cette façon que l'être intègre sa cause-en-soi.

Il n'y a pas d'autre façon de le réaliser, dialectiquement parlant. Toute autre tentative qu'un sacrifice narcissique sincère et intégral ne sera qu'une illusion menant au néant.


Il y a donc deux vies, et deux morts.

Il y a la vie de l'inévitable confusion, basée sur l'appel de vie.

Il y a la mort physique, comme conséquence paliative d'un appel de vie "non transformé", et menant vers un nouvel essai (une autre vie).

Il y a la vraie vie de l'éternel présent, basée sur l'"appel de mort".

Il y a la vraie mort, le retour au pur potentiel, pour les êtres qui ont définitivement refusé d'intégrer leur cause en sabordant systématiquement tous les possibilités qui leur ont été données de le faire.


L'appel de vie est ce qui ouvre l'être nouveau au narcissisme.

L'appel de mort est ce qui permet à l'être nouveau d'intégrer le narcissisme sublimé.

C'est une question de potentiel:

Ce qui est transmis par le Couple Créateur est un potentiel de réalisation personnel. Tant que ce potentiel est en cours de réalisation, il interfère encore avec la Personne, et de ce fait induit du narcissisme. Mais lorsque le potentiel est réalisé, il devient le potentiel de Procréation du nouveau Couple émancipé. Et ce potentiel central du Couple est le narcissisme sublimé et réduit à un point marginal, tangentiel, de contact entre les polarités sexuées.

La transmission de la vie se fait donc, c'est évident, par transmission d'un potentiel de vie. Et seule la réalisation spirituelle permet d'intégrer vraiment ce potentiel.

La transmission se fait selon un mode narcissique, le narcissisme étant le "véhicule" inévitable de l'évolution des polarités tant qu'elles ne se sont pas émancipées.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Juliette

avatar

Féminin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 157
Date de naissance : 08/06/1963
Age : 54
Localisation : France
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: L'intégration des liens   Lun 28 Avr 2008, 13:11

Merci Steph, c'est vraiment étonnant de justesse.
Citation :

"Donc, l'être nouveau reçoit d'office une cause
existentielle dont il ne sait que faire. Il ne peut en saisir le don,
ni en comprendre les implications, les responsabilités.

Il va
donc agir au départ dans la toute-puissance: tout lui est du, car il
existe, et ne l'avait pas demandé (forcément). La toute-puissance est
une négation de vie, une négation de cause, une négation de
complémentarité dialectique.

Ensuite, la toute-puissance
elle-même sera refoulée peu ou prou lors de la confrontation au monde
physique, et à la réalité physique d'autrui.


En somme, la
mort physique est la conséquence du déséquilibre de l'appel de vie.
Tant que l'être n'intègre pas sa propre cause séparée, il n'a pas
intégré sa séparation Personnelle, et de ce fait reste assujetti au
joug de la mort, la "séparation paliative".

C'est donc
fondamentalement par sublimation, par sacrifice, recherche perpétuelle
de la Vérité, et abandon progressif de la spéculation, que l'être peut
avancer vers l'intégration de sa cause."



:64: Juliette
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'intégration des liens   Lun 28 Avr 2008, 17:17

Merci Juliette,


j'aimerais cependant ajouter une nuance, qui me semble importante...

En fait, ma formulation n'est pas totalement juste:

Il va
donc agir au départ dans la toute-puissance: tout lui est du, car il
existe, et ne l'avait pas demandé (forcément).


Dire qu'il ne l'a pas demandé, n'est pas faux, mais n'est pas correct non plus.

Dès le départ, l'être nouveau doit être envisagé comme une Personne à part entière, même s'il n'a pas encore intégré sa réalité personnelle.

Son potentiel d'authenticité dépend de cette reconnaissance interpersonnelle intégrale et inaliénable, tout en tenant compte de ses inaptitudes légitimes en tant qu'être nouveau.

En tant que Personne, il doit donc être considéré comme ayant "demandé" à exister, bien qu'incapable de le reconnaître encore.

C'est le finalisme collectif du Soi, en lien avec l'Eternel Potentiel, qui implique un tel paradoxe:

Tout Soi est un but existentiel qui appelle sa propre cause (finalisme).

Tout ce que font les Géniteurs cosmiques est d'offrir une occasion, un appui causal, une assistance procréatrice, pour que de nouveaux Soi(s) puissent appeler leur propres causes à l'existence.

Lorsqu'une Personne vient à l'existence, elle a donc été appelée par son Soi, par son propre potentiel, simplement assisté transitoirement par le Couple Père-Mère originel. C'est la façon la plus juste de l'exprimer.

Lorsque le Soi appelle ses causes (ses polarités sexuées constituantes), celles-ci sont encore inauthentiques et donc inaptes à reconnaître l'appel de leur Soi, et à se responsabiliser pour leur propre existence à travers le Soi.

On peut donc dire que, du point de vue des causes personnelles, elles n'ont "rien demandé". Et pourtant elles ont été appelées par leur propre potentiel. C'est paradoxal.

Toujours garder à l'esprit dans tous ces développements que le Soi est à la fois individuel, conjugal, et collectif.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Juliette

avatar

Féminin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 157
Date de naissance : 08/06/1963
Age : 54
Localisation : France
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: L'intégration des liens   Ven 02 Mai 2008, 03:33

Bonsoir Steph,

Citation de ton post sur "l'acceptation de soi" :
"Ce monde causal est un miroir dans lequel l'être pourra projeter cette négation de lui-même, et s'y attacher, par vanité, par culpabilité, par jugement des autres et de lui-même, par toute une série d'illusions en somme, jusqu'à ce que progressivement il comprenne...

...il comprenne que la solution est ailleurs. Elle n'est pas dans le jugement, elle n'est pas dans la morale sociale, ni dans une éthique de vie particulière, ni dans une hygiène de vie. Tout cela ne représente que la distraction causale éloignant l'être de lui-même.

La solution est dans l'acceptation intégrale de soi. Car tout "va de soi lorsque l'être est en lui-même". Et tous les aspects de causalité sur lesquels l'être tente maladroitement d'exercer son contrôle seraient spontanément et parfaitement assumés si l'être était simplement dans l'acceptation de lui-même."


Cette négation de la personne telle que tu exprimes ci-dessus, est-ce aussi l'expression de cette toute puissance refoulée, qui est ... (?)
citation : " La toute-puissance est une négation de vie, une négation de cause, une négation de complémentarité dialectique."

La crucifixion par asphyxie du double, à ce stade est-ce un moment qui englobe et permet de bien distinguer la personne dans son aspect individuel, conjugual et collectif ? Et de pouvoir ainsi considérer dans sa totalité "sa place" dans le "monde" ou "univers" ?


:64: :116: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]:116::64:

Par ailleurs, je voulais te remercier car il y a peu de temps, j'ai réalisé que l'oiseau a été très présent très tôt dans mon jeune âge. Il était associé au couple adulte pour un moment vécu vers 4 ans. Ce que je trouve fabuleux c'est de comprendre ce que j'ai pu saisir en moi-même à ce moment là et bien des années plus tard ... après avoir lu "la dialectique ..... de l'envol".

Belle journée :64: :117:


Juliette
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'intégration des liens   Ven 02 Mai 2008, 15:33

Bonjour Juliette,


Citation :
Cette négation de la personne telle que tu exprimes ci-dessus, est-ce aussi l'expression de cette toute puissance refoulée, qui est ... (?)
citation : " La toute-puissance est une négation de vie, une négation de cause, une négation de complémentarité dialectique."

oui, tout-à-fait.

Le narcissisme est une négation de la réalité de soi, car il s'agit d'un désir de possession de soi, qui donc implique qu'on a refoulé l'existence de soi. Il n'y a pas de raison de vouloir se posséder si on se sait exister.

Citation :
La crucifixion par asphyxie du double, à ce stade est-ce un moment qui englobe et permet de bien distinguer la personne dans son aspect individuel, conjugual et collectif ? Et de pouvoir ainsi considérer dans sa totalité "sa place" dans le "monde" ou "univers" ?

Oui, tout au moins vers la fin du processus, me semble-t'il, lorsque les FJ se sont rencontrées, et sont déjà avancées sur le plan de l'unification énergétique.


Citation :
Par ailleurs, je voulais te remercier car il y a peu de temps, j'ai réalisé que l'oiseau a été très présent très tôt dans mon jeune âge. Il était associé au couple adulte pour un moment vécu vers 4 ans. Ce que je trouve fabuleux c'est de comprendre ce que j'ai pu saisir en moi-même à ce moment là et bien des années plus tard ... après avoir lu "la dialectique ..... de l'envol".

Merci à toi, et à l'Oiseau! Il suffit bien souvent que je l'évoque à peine, pour qu'il vienne m'inonder de Beauté!


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Juliette

avatar

Féminin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 157
Date de naissance : 08/06/1963
Age : 54
Localisation : France
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: L'intégration des liens   Ven 02 Mai 2008, 17:46

Bonjour Steph,

Merci à toi aussi et à l'oiseau !:883:

Sur un autre post tu avais écrit ceci (trop long à chercher le lien, je le retranscris car j'avais imprimé la page cela concernait la mort ou l'illusion de la disparition d'un potentiel de vie.) :

" Et la "mort" ne serait que 'lillusion de la croyance à la mort, la conséquence de l'appel de la mort, parce qu'on la refuse, parce qu'on en a peur, et que dès lors, on lui donne une réalité qu'elle n'a pourtant pas ! Une illusion ... une scène théâtrale, jouée inconsciemment, par ignorance.

Ces potentiels emprisonnés dans le passé par l'illusion de la mort, continueraient à interférer à interférer avec le présent pour simplement tenter de faire passer inlassablement le message : "la mort est une illusion! nous ne sommes pas réellement morts ! voyez que nous sommes vivants!"

Mais tant que cela n'est pas compris dans le présent, tant que l'illusion règne, alors il y a incompréhension, et conflit apparent entre le passé et le présent. Et cela enchaîne le futur du présent au passé.

Mais pour un être éveillé, qui voit la réalité au-delà des illusions, tout potentiel emprisonné dans le passé par l'illusion de la mort peut être ressuscité ! Il suffit d'éclairer la réalité telle qu'elle est !

Car jamais aucun potentiel de vie ne peut réellement mourir !"

La peur de la mort et de ce qui en découle soit l'emprisonnement du potentiel de vie qui est comme un conjuration du sort, celui de subir sa vie, l'expression de "on ne l'a pas choisi", refus et rejet ou refoulement de l'existence de soi, c'est aussi une façon de posséder sa vie, dans la notion même de l'éternité, puisque les temps sont confondus.

Exprimer le fait du "voyez que nous sommes vivants" c'est l'expression même d'une révolte vis-à-vis de ses créateurs.

J'ai fait un rêve il y a quelques jours soit face à une mort certaine je me suis réfugiée au centre de moi-même pour éviter cela. J'avais compris que dans ce rêve j'exprimais cette négation de "ma" vie ainsi. Que je m'étais moi-même faite prisonnière face à la mort, à ce qui pouvait me faire peur, ou me détruire, me dévorer. Et ma façon d'y répondre a été la négation de vie, affirmant mon existence par le refus, par révolte. Ma toute puissance je l'affirmais ainsi, par révolte, le refus. Non par souci d'indépendance mais par révolte d'une dépendance non compris.

Qui d'ailleurs dans l'enfance est une étape soit l'expression du non. L'enfant dit non à tout.

Il est très juste que la toute puissance est une négation de vie avec ses conséquences, cependant de le réaliser ainsi me fait réaliser aussi pourquoi j'en suis arrivée à adopter cette attitude en moi-même. Car cela a été régressif mais face à une attitude "adulte" régressive.

Merci Steph, une compréhension se fait en moi et merci infiniment de ce que tu m'apportes de lumière.

144000

Juliette
















Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'intégration des liens   Ven 02 Mai 2008, 20:04

Bonjour Juliette,


Citation :
Merci Steph, une compréhension se fait en moi et merci infiniment de ce que tu m'apportes de lumière.

Alors j'en suis très heureux, Juliette, et merci de le partager ainsi.



Puisque nous sommes dans le sujet de l'intégration des liens, je souhaite y revenir quelque peu.


Les trois niveaux relationnels que j'ai exprimés sont en fait relatifs aux trois dimensions de conscience, qu'on peut qualifier par les "trois sens", les trois acceptions du mot "sens" en français, à savoir le Sens = signification, le Sens = perception, et le Sens = direction.

Ces acceptions sont respectivement associées de la façon suivante aux dimensions relationnelles de la conscience:

- Signification = passé = Parents-Enfants-Famille = cause-en-soi (la signification est la synthèse fondatrice)

- Perception = présent = Amants-conjoints = cause-en-soi au service du finalisme collectif (la perception permet la dynamique relationnelle)

- Direction = futur = Amour inconditionnel = finalisme collectif (la direction est le potentiel résultant)


Cette synthèse permet donc de comprendre qu'un Couple Sacré vit une dynamique harmonieuse lorsque:

- sa propre procréation par lui-même constitue son Passé

- sa relation conjugale sexuée constitue son Présent

- sa réponse à l'Amour inconditionnel du finalisme collectif constitue son Futur


Lorsque ces aspects ne sont pas liés dans cet ordre, le Couple Sacré est en confusion inharmonique. Cela tombe sous le Sens ! (précisément!!!).

Car tant que sa naissance par lui-même n'est pas son passé, et bien c'est qu'il n'est pas né à lui-même.

Et tant que sa réalité conjugale ne fait pas partie de son présent, c'est qu'il n'y a pas de dynamique conjugale.

Et tant que sa réponse au finalisme collectif n'est pas dans son futur, il n'y a pas rencontre avec le potentiel qui est forcément futur.


On peut aussi associer cela aux aspects Passé-Présent-Futur en liaison avec les polarités sexuées.


Le Passé est la prérogative de la nature masculine, avec 2/3 de Yang (de séparation). De fait, la séparation est ce que nécessite le Soi pour naître et exister authentiquement, par lui-même. La masculinité représente donc plutôt la référence "parentale" du Couple Sacré.

Le Présent est la prérogative de la nature féminine, avec 2/3 de Yin (de lien). De fait, le lien est ce que nécessite le Soi pour exercer sa dynamique de vie. La féminité représente donc plutôt la référence "vitale" du Couple Sacré.

Le Futur est assumé conjointement par les deux précédentes polarités (le Futur est en effet une résultante du Passé et du Présent). C'est le potentiel de procréation du Couple Sacré. Sa capacité à rencontrer le finalisme collectif en accroissant la richesse identitaire de la collectivité. C'est la référence "potentielle" du Couple Sacré.


La Fille, ou 4ème principe, est la réalité unifiée des trois dimensions de conscience du couple Sacré, les incluant, et formant pourtant un principe à part entière. C'est l'intégration du Passé, du Présent, et du Futur, dans l'instantanéité de conscience.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
 
L'intégration des liens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Séjour intégration 6ème
» pb d'intégration de certains élèves
» Echec du multiculturalisme, de l'intégration
» problèmes d'intégration
» WE d'intégration HK

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: