ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Dim 16 Mar 2008, 15:28

pour rappel:
Géoingénierie (ou géo-ingénierie) est un mot tabou dont vous n'êtes pas autorisé à connaître la signification, on ne trouve en effet la définition de ce mot sur aucun dictionnaire ou encyclopédie en ligne, ni sur
Dicorama, ni sur le Quid, ni sur le dictionnaire de l'Académie Française, ni sur Dictionnaire.com, ni sur l'encyclopédie Larousse, ni sur l'encyclopédie Encarta MSN, ni sur Webencyclo, ni sur l'encyclopédie Universalis, ni sur l'encyclopédie canadienne, ni sur Atilf, ni sur Mediadico, ni sur Antidico le dictionnaire des mots absents des autres dictionnaires...
Une recherche en anglais avec geoengineering donne le même résultat, rien sur l'
encyclopédie Encarta MSN, rien sur Infoplease, rien sur Onelook, rien sur l'encyclopédie Britannica, rien sur Encyclopedia.com, rien sur l'encyclopédie Columbia, rien sur Dictionary.com, rien sur Yourdictionary.com...

Pour tous ces sites ce mot n'existe pas bien qu'il existe plusieurs diplômes ou formations portant ce nom comme: le
DESS géoingénierie de l’environnement à Toulouse ou le Master géosciences et génie civil délivré par le département géo-ingénierie de l'école des Mines à Nancy.
On peut trouver sur le site de l'
IPCC, (GIEC, Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat) sur ce fichier pdf en français (page 42 / 47 sur 93, dernier paragraphe en bas à droite) la définition de géoingénierie:
La géo-ingénierie désigne les efforts visant à stabiliser le système climatique en gérant directement le bilan énergétique de la Terre, permettant ainsi de surmonter l’effet de serre accru.
Ceci inclut l'épandage de fer dans les océans pour stimuler la croissance de phytoplancton absorbeur de CO2, le stockage de millions de tonnes de CO2 liquéfié dans des puits de pétrole ou de gaz épuisés (ces opérations existent déjà officiellement) et l'épandage de matériaux dans l'atmosphère pour réfléchir la lumière solaire.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 242
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 49
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Dim 23 Mar 2008, 10:46

Les chemtrails et la guerre des climats

P.C. : Que savez-vous des chemtrails ?

NOTA : chemtrails = traînées "chimiques" laissées par des avions et qui ne sont pas dues à la condensation, mais soupçonnées d'être des diffusions de produits chimiques (Cf. notre page Imminence du premier contact ?).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

H.D. : C'est Edward Teller qui est à l'origine des chemtrails. Il s'agissait de répandre en haute atmosphère des milliers de tonnes de micro particules d'aluminium de manière à augmenter l'albédo (albédo = mesure du pouvoir réfléchissant d'un objet, d'une planète) de la Terre, pour faire face au réchauffement de la planète. Sur une autre planète dans une situation similaire ce sont des micro-particules d'or qui ont été utilisées, ces gens-là devaient avoir beaucoup d'or ; nous utilisons de l'aluminium. Le réchauffement global est surtout dû à l'effet de serre, ce qui aggrave les choses, mais la plus grande partie provient de l'activité solaire, c'est là le vrai problème.

NOTA : Selon le télépathe Mark Stearn, l'augmentation de l'albédo n'est qu'un prétexte, une couverture. Les chemtrails sont en réalité utilisés pour répandre sur notre planète un monstrueux poison destiné à endormir chimiquement notre humanité et à nous transformer en esclaves puis, à plus ou moins brève échéance, en robots.

P.C. : Pourquoi cette information n'est-elle pas diffusée ? Si ce que vous dites est exact, il n'y a pas de raison de sécurité qui justifierait que les gens ne le sachent pas.

H.D. : Scientifiquement, ce n'est qu'un coup de poker ; nous en savons trop peu, cela peut marcher ou non, cela pourrait même aggraver la situation. Il pourrait aussi y avoir des effets secondaires sur la santé, sur le climat, Dieu sait quoi. Il s'agit d'une décision – unilatérale, non démocratique, déconnectée de tout processus politique – de mettre en œuvre un énorme projet technologique particulier qui concerne la planète entière. C'est tellement discutable que la seule issue est le secret, autrement dit la réaction instinctive habituelle.

P.C. : Est-ce que cela va marcher ?

H.D. : Je n'en sais rien.

P.C. : Y a-t-il un rapport avec la guerre des climats ?

H.D. : [Pause]. Oui, il y a des guerres du climat ; dans deux ans, la force aérienne sera propriétaire du climat

***

Extrait de l'article "rupture du tissu spatio-temporel".
Henry Deacon interviewé par les responsables du Projet Camelot, Bill Ryan et Kerry Cassidy

Source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
Karen

avatar

Féminin
Bélier Buffle
Nombre de messages : 288
Date de naissance : 22/03/1949
Age : 68
Localisation : Isère France
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Faut il avoir peur de son portable ?   Ven 11 Avr 2008, 20:14

Faut-il avoir peur de son portable ?

PAR MARTINE BETTI-CUSSO ET PASCAL GRANDMAISON

Le Figaro 11/04/2008

Les experts s'interrogent sur les dangers des ondes émises par les téléphones mobiles. Wi-Fi et lignes à haute tension suscitent les mêmes inquiétudes. De nouvelles études s'annoncent.

En avril, n'ouvre pas ton mobile ! Tel pourrait être le slogan du mois en réaction aux rumeurs angoissantes qui circulent sur les risques de cancers, de stérilité... Quarante-huit millions d'abonnés au téléphone portable en France sont concernés par ces alertes. En une dizaine d'années, tout le monde ou presque a succombé à cet objet de fantasme. Glissé dans la poche d'un pantalon, posé sur une table de nuit ou directement collé contre l'oreille pour téléphoner, il émet des ondes électromagnétiques pas si inoffensives qu'il n'y paraît.

Une expérience réalisée par l'équipe du professeur Ledoigt, du Laboratoire de l'équipe de recherche sur la transduction et l'autosurveillance cellulaire (Ertac) à Clermont-Ferrand, a récemment relancé la polémique en montrant que des plants de tomates soumis à des ondes semblables à celles des mobiles produisaient des réactions de stress. Un phénomène à nuancer cependant pour Denis Zmirou, directeur d'une équipe de recherche à l'Inserm, qui doute « que ces manifestations biologiques remettent en cause la survie de la cellule ou du plant de tomate ».

Car la controverse autour des ondes portables ne date pas d'aujourd'hui. Depuis 1999, les études se suivent et se contredisent. En avril dernier, une analyse de 18 études conduite par des chercheurs suédois, publiée sur le net par le Journal of Occupational and Environmental Medecine, a mis en lumière la multiplication par deux du risque de développer une tumeur cérébrale maligne, le gliome, du côté de l'oreille exposée, après dix ans d'utilisation du mobile. Selon des travaux réalisés par des chercheurs israéliens et publiés dans l'American Journal of Epidemiology début décembre, les personnes qui utilisent leur portable pendant plus de vingt-deux heures par mois présenteraient un risque accru de 50 % de développer des tumeurs des glandes parotides (glandes salivaires situées sous l'oreille). En mai 2007, la revue Fertility and Sterility montrait que le portable provoquait une diminution du nombre de spermatozoïdes...

Des lacunes dans l'état des connaissances actuelles

A contre-courant de ces enquêtes, des organisations officielles ont relativisé ces résultats. Le Dr René de Seze, de l'unité de toxicologie expérimentale à l'Ineris (Institut national de l'environnement industriel et des risques), estime que les recherches associant téléphones portables et prolifération tumorale ne sont pas probantes. De son côté, l'OMS (Organisation mondiale de la santé) a conclu en 2000 que les téléphones mobiles n'avaient aucune incidence néfaste sur la santé, tout en reconnaissant quelques lacunes dans l'état des connaissances actuelles. Elle a donc lancé en 2001 une vaste étude baptisée Interphone regroupant les enquêtes de 13 pays. Attendues par tous, les conclusions définitives devraient être connues dans quelques semaines. Mais la lecture des premières publications laisse apparaître une légère augmentation du risque de tumeurs dans les pays nordiques (dans lesquels le mobile est implanté depuis plus de dix ans). Pour autant, les données statistiques recueillies sur un trop faible nombre de cas (77) ne permettent pas d'apporter de conclusion définitive.

Une position des plus mobiles... Et le débat ne se limite pas aux téléphones portables : il concerne aussi les antennes-relais. Leur profusion - elles seraient 100 000 en France selon Janine Le Calvez, présidente de l'association Priartem (Pour une réglementation des implantations d'antennes-relais de téléphonie mobile) - suscite bien des inquiétudes chez les riverains. Certains se plaignent de maux de tête, de vertiges, d'insomnies voire de dépressions, de troubles neurologiques et de cancers. Si pour les téléphones mobiles, le risque est accepté, s'agissant des antennes relais, qui émettent les mêmes ondes, ce risque est imposé... et continu. L'exposition est chronique. Or, c'est sa durée qui selon les différentes études entraîne un risque de tumeur.

Des habitations au pied des lignes à haute tension

Cependant, ce danger n'est pas pris en compte en France. Plusieurs rapports - où l'on retrouve les mêmes experts - ont conclu à l'absence de risque pour la santé (rapport de la Direction générale de la santé en 2001, de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques en 2002, de l'Autorité de régulation des télécommunications en 2002, de l'Agence française de sécurité sanitaire environnementale en 2003), avec toutefois une recommandation des plus ambiguës : les bâtiments sensibles (hôpitaux, crèches et écoles) situés à moins de 100 mètres d'une station ne doivent pas être atteints directement par le faisceau d'une antenne. Or, 20 % des stations de base ont été recensés à proximité d'un établissement dit sensible...

Les mêmes inquiétudes agitent les riverains des lignes à haute tension. Récemment, plus de 10 000 personnes ont manifesté contre le projet de ligne à THT transpyrénéenne de 400 000 volts destiné à alimenter en électricité le futur TGV Perpignan-Barcelone. Avec quelques arguments de poids. Depuis les années 80, les études ont noté un risque de leucémies, de lymphomes et de tumeurs du système nerveux deux à trois fois plus importants chez des enfants vivant près des lignes à haute tension. Seulement voilà, le lien direct de cause à effet n'est pas établi. En 2001, le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) a classé les champs magnétiques à très basse fréquence dans la catégorie des agents « peut-être cancérogènes pour l'homme »... Tout en recommandant de nouvelles recherches... En attendant leurs résultats, les maisons continuent de se construire au pied des pylônes.

Sur la même longueur d'onde que le Circ, notre ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, évoquant le téléphone mobile, incite à la prudence... et à consommer avec modération.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

karen
Revenir en haut Aller en bas
Sinbuck



Masculin
Lion Tigre
Nombre de messages : 26
Date de naissance : 22/08/1974
Age : 42
Localisation : Castelnaudary (Fr-11)
Date d'inscription : 03/01/2008

MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Ven 11 Avr 2008, 20:33

Bonsoir,

au milieu des années 90, j'ai souvenir d'avoir lu dans le revue La Recherche (je crois) une expérience consistant à poser un téléphone portable en connexion sur un "lit d'oeufs" de 1 m² en période d'éclosion pendant 24 heures...

Le résultat est qu'aucun n'oeuf ne s'est développé sur un rayon de 20 cm autour de l'antenne.

Depuis j'ai l'habitude de dire que notre cerveau n'est pas un oeuf, mais quand même !!!! L'impact sur la matière organique est clairement démontré...

Sinbuck.
Revenir en haut Aller en bas
Serena

avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 287
Date de naissance : 06/02/1961
Age : 56
Localisation : France
Date d'inscription : 06/07/2007

MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Lun 12 Mai 2008, 20:26

Bonjour à tous,

depuis environ 3 mois , je m'interroge sur ces chemtrails,
après les avoir vus , à peu près à la date où Sphinx a posté les photos.

Je viens juste de découvrir un article qui me semble
proposer des hypothèses plausibles:

"Un docteur s'exprime sur les chemtrails"

Victoria Hardy
3 mars 2007

Les quelques derniers jours ont été magnifiques en Caroline du Nord, assez chauds pour s'asseoir au soleil avec seulement un t-shirt et regarder les oiseaux se préparer pour le printemps. J'aime la nature, il n'y a rien comme l'odeur de la boue quand le sol commence à dégeler après un long hiver ou l'excitation de voir les plants sortir la tête du sol pour la première fois; Je suppose qu'une partie de moi est encore un enfant qui aime creuser dans la terre. Je crois aussi que passer du temps dans la nature est un bon moyen de se relier au flot de la vie et de la créativité qui existent sur terre. Ma joie a été contrariée cette année par la vue d'avions recouvrant le ciel de traînées gluantes et du sentiment de confusion et de consternation l'accompagnant sur le fait que les autres personnes ne les voient pas, s'en moquent, ou ne savent pas.

Oui, je parle des chemtrails. J'ai écrit quelques autres articles à leur sujet qui ont reçu une attention minimale, mais je persiste. Puisque je ne suis arrivé à aucune conclusion par la réflexion et que les chemtrails m'emportent dans des théories métaphysiques, j'ai cherché auprès d'autres dans ce domaine d'étude très restreint. Le docteur Stephen D. Mckay m'a récemment envoyé un email et a partagé la nouvelle qu'il avait été contacté par la BBC et Channel 4 en Angleterre pour travailler sur deux documentaires sur les projets de modification du climat et de géoingénierie, y compris la question des chemtrails. Et hier j'ai reçu ses découvertes après six ans de recherche sur le sujet.

Le docteur Mckay croit qu'il y a quatre projets en cours dans notre atmosphère. "Le premier projet est une initiative pour empêcher les rayons du soleil d'atteindre la terre, y compris les rayons ultraviolets qui nous atteignent sans une couche d'ozone adéquate dans les régions supérieures au-dessus de la terre. Ceci, espère-t-on, réduira la température à la surface et empêchera les radiations ultraviolettes de causer des cancers de la peau chez l'homme. L'aérosol est probablement de l'oxyde d'aluminium ou un composé qui aurait des propriétés similaires".

"Le second projet, et le plus secret, est le projet militaire de la Navy des États-Unis: RFMP, Radio Frequency Mission Planner. Le RFMP est le nom donné au système pour un groupe de programmes informatiques, et un des sous-programmes conjoint du système RFMP est appelé programme VTRPE. VTRPE est un acronyme pour Variable Terrain Radio Parabolic Equation, c'est un programme informatique de propagation des radio-fréquences qui traite des ondes radio et permet au système RFMP de voir le champ de bataille en trois dimensions (3D) sur un écran de télévision. Le système RFMP dépend aussi de satellites pour fournir des images du champ de bataille qui seront combinées avec les images vues du sol et ainsi produiront des images 3D".

"En fournissant un environnement extrêmement interactif et visuel (comme un écran de radar), le système RFMP permet à l'opérateur de développer une familiarité avec l'environnement radio-fréquence avant qu'une mission de guerre sur le terrain ne se produise en jouant avec une variété de scénarios "que se passe-t-il si?" sur son écran d'ordinateur. Puisque tous les principaux modes de propagation des radio-fréquences sont modélisés sur l'ordinateur du système RFMP, des cas spéciaux, quelquefois paradoxaux, peuvent être examinés en détail et exploités pendant une mission de guerre".

"Le programme informatique RFMP ne fonctionnait précisément qu'au dessus de l'eau et des zones côtières mais pas au-dessus des terres car les ondes radar du système nécessitaient une condition atmosphérique connue sous le nom de "conduit" au-dessus des terres pour opérer avec précision".

"Le gouvernement et l'armée ont résolu le problème du "conduit" en relâchant un aérosol, un mélange de sels de baryum, dans l'atmosphère au-dessus des États-Unis. Ils ont fabriqué un conduit radio-fréquence atmosphérique ayant comme base un aérosol de baryum à partir d'avions. Les caractéristiques chimiques et électriques du mélange entraînent l'humidité à rester dans les nuages. Les aérosols fournissent un environnement électrique et chimique qui maintient le conduit radio-fréquence pour le système RFMP / VTPRE. Des fibres avec du baryum peuvent former un conduit. Le mélange de sels de baryum, quand répandus en ligne droite, fournit aussi un conduit d'un point A à un point B et permet les communications haute fréquence le long de cette trajectoire, même le long de la courbure de la terre, dans les deux directions. Les communications haute fréquence de l'ennemi peuvent être surveillées plus facilement avec le conduit en ligne droite".

"Le troisième projet utilise aussi le mélange de sels de baryum dans l'atmosphère. Le contrôle du climat est un projet de l'US Air Force et s'inspire des concepts de Nikola Tesla sur les radiations haute fréquence (HAARP) sur l'ionosphère au-dessus de la terre. Les fragiles systèmes de soutien de la vie dans notre environnement sont manipulés, testés et altérés par le gouvernement pour un avantage militaire. Les documents de l'Air Force laissent entendre que "les risques sont grands mais que la récompense en vaut la peine". Le mélange de sels de baryum supportant l'humidité est stimulé le long des fronts météorologiques et manipulé de façon contrôlée. L'énergie micro-onde est peut être aussi utilisée dans le programme de manipulation du climat. Les données météorologiques sont aussi une contribution nécessaire au programme VTPRE du système RFMP. Des technologies perfectionnées de contrôle du climat permettront à une armée d'empêcher la pluie, de causer des inondations, des sécheresses, des orages, d'empêcher l'ensoleillement, d'endommager les récoltes, et de mettre à genoux n'importe quel pays sans tirer un coup de feu".

"Le quatrième projet dans l'atmosphère est le programme de détection biologique et de décontamination de la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA). Le programme utilise aussi le mélange de sels de baryum comme base dans l'aérosol ainsi que des fibres de polymère spéciales dans l'atmosphère. Ils ont relâché des agents biologiques dans l'atmosphère pour des essais, testant les systèmes de détection et de décontamination".

"On pense que le sel de baryum, les fibres de polymère et autres produits chimiques dans l'atmosphère sont les irritants physiques qui sont directement ou indirectement responsables de l'augmentation récente des épidémies de cas de saignement de nez, d'asthme, d'allergie, de pneumonie, d'infection des voies respiratoires supérieures et de l'augmentation notable des symptômes d'arthrite récemment remarquée au niveau national. Les produits chimiques répandus illégalement dans l'atmosphère produisent des conditions nuisibles à la santé humaine et animale mais favorables à la croissance de moisissures et de champignons nocifs. Ces conditions ne sont pas favorables à une bonne santé. Les sels de baryum solubles et les métaux sont toxiques pour les mammifères. Ils sont absorbés rapidement par l'appareil gastro-intestinal et sont déposés dans les muscles, les poumons et les os. Aucune données ne sont disponibles dans la communauté médicale sur les effets à long terme du baryum dans le corps humain".

"Les programmes sont secrets car l'EPA fédérale (agence de protection de l'environnement) et les agences d'état sur la qualité environnementale ne doivent pas savoir quels sont les effets dérivés du métabolisme des agents biologiques illégaux nocifs. C'est pour cette raison que le projet a été déclaré secret pour les citoyens du monde".

Alors maintenant nous savons, et c'est à peu près ce que nous avions suspectés, alors je devine que la question devient: que faire ensuite? Comme j'appréciais le beau temps du sud les quelques derniers jours et regardais les avions, quelquefois cinq à la fois, laisser leur trace à travers le ciel, j'ai entendu que l'on s'attendait à un orage terriblement violent et je me suis demandé pourquoi personne ne voyait l'enchaînement?

Et à nouveau la porte de mon cerveau philosophique s'est ouverte brusquement avec un millier de questions et peu de réponses, J'en ai entendu beaucoup exprimer que voir les chemtrails avait changé leur vie, la plupart se rappellent la date comme on se rappellerai une expérience traumatisante, mais je sais que les expériences qui changent la vie ne nous rendent que plus forts. J'en ai entendu d'autres exprimer l'idée que devenir conscient de l'activité dans le ciel leur avait fait se sentir comme s'ils avaient été appelés, ou choisis, pour un plus grand dessein, similaire aux personnages de Rencontre du Troisième Type. Mais la plupart parlent juste de peur, de mort et de maladie s'abattant des nuages et je suggère que si c'est un complot abominable de l'élite mondiale pour nuire à l'humanité, alors la peur est exactement ce qu'ils s'attendent à ce que nous ressentions et c'est notre devoir de s'élever au-dessus de cette émotion.

Merci beaucoup au docteur Mckay pour avoir partagé son temps et ses découvertes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://serenagaia.blogspot.com/
Antharus

avatar

Masculin
Verseau Cochon
Nombre de messages : 74
Date de naissance : 30/01/1972
Age : 45
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Lun 12 Mai 2008, 21:41

Merci Séréna pour cet article.

Je ne connaissais pas encore les technologies RFMP et VTRPE...La conspiration, c'est encore plus vaste qu'on le pense.

A propos du réchauffement climatique, il y a quelquesjours les journaux rapportaient les déclarations d'une scientifique qui dénoncait un projet de certains scientifiques visant à refroidir l'atmosphère dans le but de lutter contre le réchauffement climatique. Elle disait que c'est très risqué et dangereux.

Certains de nos scientifiques ont parfois des idées géniales !

Amitiés,

Antharus.
Revenir en haut Aller en bas
Juliette

avatar

Féminin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 159
Date de naissance : 08/06/1963
Age : 53
Localisation : France
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: RFID sur le marché !!! Attention danger !!!   Sam 17 Mai 2008, 12:43

Des puces médicales implantées sous la peau pour 200 dollars

Verichip propose ses puces RFID au grand public. Elles donnent accès au dossier médical des patients par un simple scan de leur bras. La rédaction, 01net., le 15/05/2008

« Parce que Bob a des difficultés à se souvenir de son traitement médical » ; « Parce que j'aime mes petits-enfants » ; « Parce que j'ai perdu le contrôle de mon véhicule » ; « Parce que j'ai passé mon temps en salle d'opération à essayer de vous sauver la vie »... La publicité est diffusée outre-Atlantique sur les chaînes de télévision depuis la fin du mois d'avril. On y voit des Américains y égrainer les mille et une raisons pour lesquelles ils accepteraient de se faire implanter sous la peau une puce électronique de la taille d'un grain de riz. Un numéro de téléphone, accessible pendant tout le spot, permet de contacter la société pour se procurer l'accessoire, comme le feraient les consommateurs pour n'importe quel aspirateur ou sèche-linge vanté par le télé-achat.

Une technologie apparue il y a quatre ans

Le fabricant Verichip Corporation (anciennement Applied Digital Solution), vient de débuter la commercialisation directe auprès du grand public de sa puce RFID de santé, rebaptisée Health Link pour l'occasion. Implantée dans le bras du patient, elle permet aux médecins d'accéder par un simple scan sans contact (avec un lecteur spécial) à son historique médical, à ses prescriptions, à ses allergies... Et cela même si la personne est inconsciente.

Depuis quelques jours, plusieurs magasins de Palm Beach commercialisent ces puces pour 200 dollars environ. Les consommateurs n'ont plus alors qu'à se rendre auprès de l'un des seize hôpitaux régionaux pour se faire implanter le composant et entrer ainsi dans le programme Health Link.
Pour des raisons de confidentialité, la puce ne stocke pas à proprement parler le dossier médical du patient. Elle contient uniquement un numéro d'identification à 16 chiffres. Les professionnels de santé faisant partie du programme n'ont plus qu'à entrer ce code sur un réseau sécurisé pour obtenir les données médicales de leur patient.

Le procédé n'est pas nouveau. Voilà quatre ans déjà que Verichip a obtenu l'aval de la Food and Drug Administration pour distribuer sa puce sur le sol américain. Mais depuis, le fabricant peine à trouver un marché de masse. Ses dettes se creusent. De 5,8 millions de dollars en 2006, elles ont dépassé les 11 millions de dollars en 2007 pour un chiffre d'affaires de 32 millions de dollars.

Outre le domaine de la santé, l'américain mise sur la sécurité pour accroître ses revenus. Ses puces lui permettent de surveiller les accès dans des sociétés exploitant des données sensibles ou des hôpitaux. Avec cette campagne publicitaire ciblant pour la première fois le grand public, il espère trouver de nouveaux débouchés.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Pblication de cet article par : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] SOS-Planete, le site de l'association Terre sacrée, parce qu'on la massacre!

Une autre info à voir sur le sujet extrait du site [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Les RFIDs
peuvent-elles devenir un réseau de surveillance des citoyens ? Imaginons un réseau qui analyserait tous les RFIDs actifs aux sorties des magasins, par exemple. Ainsi, tous les comportements des clients seraient recensés : du simple vol à l'étalage en passant par un achat différent de ce à quoi on pourrait s'attendre d'un point de vue
marketing… Chaque achat serait décortiqué, interprété et répertorié
dans une immense base de données.

Ce scénario digne d'Orwell (cf 1984 de George Orwell), écrit en 1949 peut effrayer. Pourtant ce n'est plus une pure abstraction, mais un projet nommé The Sorting Door Project : consultez [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

A l'heure actuelle, la question heurte encore les mentalités. Tout comme l'établissement d'un profil précis de l'internaute pouvait choquer, il y a quelques années. Tout comme, il y a cinq ans à peine, l'idée qu'une entreprise commerciale puisse un jour injecter un programme d'espionnage dans les ordinateurs des particuliers afin de les guider intelligemment au fil de leurs décisions d'achat : en d'autres termes, des spywares et adwares, aurait soulevé une juste indignation.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Or, il se pourrait bien qu'à force de dérive sémantique, la surveillance
systématique par RFID passe un jour dans les mœurs, sans que personne ne s'en émeuve plus, tel un cookie.


Nous avons jugé ce point très important bien que rarement abordé. Nous proposons donc d'en faire un développement de fond qui s'appuie sur une déclaration faite en 2003 par Philippe Lemoine, commissaire à la CNIL.
Revenir en haut Aller en bas
delz

avatar

Masculin
Lion Tigre
Nombre de messages : 55
Date de naissance : 08/08/1986
Age : 30
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Sam 17 Mai 2008, 14:25

Il est évident que des plus en plus de moyens de controle tel les puces ou autres nous seront proposés.

A nous de toujours refuser, fermement, l'introduction de nano-technologies dans notre corps. Attention aux vaccins aussi.

Delz
Revenir en haut Aller en bas
damejane

avatar

Féminin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 293
Date de naissance : 01/06/1951
Age : 65
Localisation : sans port d'attache
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Sam 17 Mai 2008, 18:14

Merci Juliette et Delz


Il apparaît ainsi, qu'à notre époque ou la technologie de pointe et la science, font, comme pour le domaine médical, des bonds prodigieux.

Elles ne laissent pas toujours une latitude suffisante pour se faire une idée précise des applications et des conséquences, (bonnes ou mauvaises) de toutes ces inovations.

Cela ouvre une brêche importante vers de possibles sinon probables dérives, rendant indispensable l'adoption d'une conduite éthique sérieuse et solide de ces nouvelles sciences, qu'elle soit cette éthique, rapidement opérative, et ce, au niveau planétaire et non pas seulement réservée à quelques nations éthiquement et moralement responsables... s'il en existe encore.

bien à vous : damejane.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.shanti-om.net/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Jeu 12 Juin 2008, 16:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] L'ordre du jour secret des Bilderberg propose de micropucer les Américains
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

voir aussi

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




L'élite souhaite micropucer les américains au nom de la lutte contre le terrorisme. Les Européens sont tous opposés à une attaque contre l'Iran. Les mondialistes craignent que la hausse des prix du pétrole soit trop rapide.

Par Paul Joseph Watson
Prison Planet





Des sources présentes à la réunion des Bilderberg de 2008 ont révélé les détails des sujets discuté par l'élite à Chantilly en Virginie la semaine dernière et les sujets de discussion étaient de mauvais augure : un plan visant à micropucer les américains sous le prétexte de lutter contre les groupes terroristes qui seront identifiés comme des occidentaux aux cheveux blonds et aux yeux bleus.

L'enquêteur vétéran sur les Bilderberg, Jim Tucker, s'appuie sur des sources qui assistent régulièrement aux réunions des Bilderberg à titre d'aides et d'assistants, mais qui ne sont pas membres des Bilderberg. Les informations que les sources ont fournies cette année sont effrayantes pour ceux qui ont suivi l'élaboration du plan visant à préparer l'opinion publique afin que l'implantation des micropuces soit perçue comme une commodité aussi simple que les cartes de crédit.

« En matière de résistance au terrorisme, il a été question de la façon dont les organisations terroristes recrutent des personnes qui ne ressemblent pas à des terroristes – des garçons blonds aux yeux bleus – et qu'ils recherchent ce genre de personnes pour qu'elle deviennent les nouveaux poseurs de bombes, » a déclaré Tucker .

Tel que nous l'avons déjà documenté, les recrues blondes aux yeux bleus d'Al-Qaida sont un sujet courant de discussion publicisé sur Fox News et dans d'autres cercles Néo-Con afin que dans le cadre de la lutte contre le terrorisme il soit dorénavant possible de cibler les dissidents, les manifestants et le peuple américain en général.

De manière très Inquiétante, les sources de Tucker lui ont également dévoilé que les Bilderberg ont discuté du micropucage à grande échelle de l'homme, qui serait mis en place sous le prétexte de la lutte contre le terrorisme et qu'il serait le moyen par lequel le « bon gars » serait autorisé à circuler librement dans les aéroports et ce, aussi longtemps que la micropuce pourrait être lue et que les informations demeureraient stockées dans une base de données.

Tucker a déclaré que cette idée a également été vendue en misant sur le fait que la micropuce permettrait au personnel d'un hôpital de traiter un patient lors d'une situation d'urgence, puisque la lecture des informations contenues dans la puce donnerait un accès instantané aux détails de son état de santé.

Tucker a souligné que les Bilderberg ont parlé de l'implantation sous-cutanée des puces et pas seulement des puces RFID contenues dans les vêtements. La discussion s'est tenue dans une grande salle de conférence et ce sujet était à l'ordre du jour. Il ne s'agit pas d'une simple remarque à la légère au bar de l'hôtel.

Un tel concept bizarre peut sembler incroyable pour certains, mais au cours des dix dernières années, il y a eu des dizaines d'exemples de gens qui ont accepté de se faire implanter des puces pour différentes raisons.

En 2004, le Procureur général du Mexique ainsi que 160 membres de son personnel ont été implantés avec des puces de traçage afin de contrôler l'accès aux aires sécurisées de leur siège social.

Le Baja Beach Club de Barcelone et d'autres boîtes de nuit à travers le monde offrent déjà des puces implantables à des clients qui souhaitent payer leurs consommations par un simple mouvement de la main et également pour avoir accès aux zones VIP du club.






Le scepticisme des Bilderberg à propos d'une attaque contre l'Iran


Les sources de Tucker lui ont révélé que le secrétaire à la Défense Robert Gates a assisté malgré lui à la réunion des Bilderberg et qu'il ne figure pas sur la liste officielle [des participants].

Tucker a déclaré que ses sources lui ont dit que Gates était présent afin de présenter ses arguments en faveur d'une guerre contre l'Iran, mais que la majorité des membres des Bilderberg étaient, à ce moment-là, défavorables à une telle attaque.

« Les Européens sont de façon générale opposés à une invasion de l'Iran - Gates a servi la traditionnelle propagande de guerre sur la façon dont l'Iran représente une menace nucléaire pour tout le monde, » a déclaré Tucker, en ajoutant que les Bilderberg Européens ont fait des commentaires sarcastiques sur le lieu où ces armes nucléaires sont actuellement conservées et ils ont même plaisanté en disant qu'elles sont peut-être « dans la tombe de Saddam Hussein. »

Malgré l'opposition des Bilderberg, Tucker a déclaré que l'administration était toujours en train d'examiner [la possibilité de lancer] une attaque avant que Bush ne quitte ses fonctions en janvier.

« Au moins 90 % des Européens sont opposés à une guerre, probablement même tout près de 100 %, » a déclaré Tucker, avant d'ajouter que « la plupart des Américains sont passifs et déférents face à l'acharnement du secrétaire à la Défense et de Condoleezza Rice au sujet de l'Iran. »

Tucker a déclaré que la plupart des Américains présents à la réunion étaient opposés à une attaque contre l'Iran, mais qu'ils n'osent pas être aussi visibles et bruyants dans leur opposition que le sont les Européens.






L'énergie et les prix du pétrole


« L'un des membres des Bilderberg a soulevé cette question : Doit-on mettre un couvercle sur la hausse des prix du pétrole, sommes-nous en train d'atteindre le point de rendements décroissants? » a déclaré Tucker en ajoutant que les Bilderberg ont remarqué jusqu'à quel point les Américains échangeaient un nombre record de VUS [Véhicules Utilitaires Sport] pour de petites voitures plus économes en carburant et en utilisant davantage les transports publics pour lutter contre les prix élevés de l'essence.

Les sources de Tucker ont dit que les Bilderberg prévoient que l'essence sera [aux États-Unis] à 5 dollars le gallon [1,33 $ le litre] d'ici la fin de cet été et que le pétrole sera à plus de 150 dollars le baril. Toutefois, ces prix représenteront un plafond et par la suite, les prix du pétrole commenceront probablement à redescendre, car ils croient que l'augmentation est survenue trop rapidement.

Tel que nous l'avions déjà rapporté, les Bilderberg avaient demandé en 2005 que les prix du pétrole soient augmentés alors que le pétrole était seulement à 40 dollars le baril.

Au cours de la conférence en Allemagne, Henry Kissinger avait dit à ses compagnons participants que l'élite avait décidé de faire en sorte de doubler les prix du pétrole au cours des prochains 12 à 24 mois, ce qui représente exactement ce qui s'est produit.

Au cours de leur réunion de 2006 à Ottawa au Canada, les Bilderberg ont convenu de faire grimper les prix à 105 dollars le baril avant la fin de 2008. Puisque cet objectif a été fracassé depuis des mois, l'accélération vers les 150 dollars dépasse largement l'objectif des Bilderberg et c'est pour cette raison que l'élite exprime le désir de refroidir les prix au moins à court terme.

Seulement deux jours après son départ des Bilderberg, le président de la Fed Ben Bernanke, George W. Bush et d'autres exprimaient leur soutien à un dollar fort et Bernanke a laissé entendre que les taux d'intérêt pourraient augmenter, ce qui a immédiatement provoqué une chute des prix du pétrole en accord avec le consensus des Bilderberg.

Traduit par Dany Quirion pour Alter Info




Source :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Mercredi 11 Juin 2008
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 242
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 49
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Telephone portable : la mise en garde   Lun 16 Juin 2008, 22:04

Téléphone portable : la mise en garde de vingt éminents scientifiques

Allo Bouygues, SFR, Orange ?

lundi 16 juin 2008, par Olivier Bonnet

thierry bouillet"Nous sommes aujourd'hui dans la même situation qu'il y a cinquante ans pour l'amiante et le tabac. Soit on ne fait rien, et on accepte un risque, soit on admet qu'il y a un faisceau d'arguments scientifiques inquiétants".


Thierry Bouillet, cancérologue à l’hôpital Avicenne de Bobigny, a signé l’Appel des vingt contre le portable, coordonné par David Servan-Schreiber, professeur de psychiatrie à l’université de Pittsburgh, dans le Journal du dimanche qui le résume ainsi : "Dans leur liste de dix précautions à prendre, "basiques" selon eux mais tout de même radicales, ils vont jusqu’à demander aux parents d’enfants de moins de 12 ans d’interdire tout accès aux portables à leur progéniture, sauf en cas d’urgence. Le noyau dur des cancérologues rassemblés pour cet appel connaît le psychiatre David Servan-Schreiber depuis la sortie d’Anticancer. "Il nous avait réunis pour nous présenter son travail, poursuit Thierry Bouillet. Pour ne pas qu’on le détruise dans la presse sans savoir ce qu’il en était. On partait tous avec un mauvais préjugé, c’est quelqu’un de très controversé. Mais nous avons été conquis." Dès aujourd’hui, on peut retrouver sur Guerir.fr, le site de David Servan-Schreiber, un comparatif du niveau des ondes électromagnétiques émises par les différents modèles de portables."


Au nom du principe de précaution

"Les champs magnétiques émis par les téléphones portables doivent être pris en compte en matière de santé, écrivent les vingt scientifiques, parmi lesquels le président de la Ligue nationale contre le cancer, le professeur Henri Pujol. Les études disponibles mettent en évidence une pénétration significative des champs électromagnétiques des téléphones portables dans le corps humain, divers effets biologiques des champs électromagnétiques même en dessous des seuils de puissance imposés par les normes de sécurité européennes, une association probable avec certaines tumeurs bénignes (neurinomes du nerf acoustique) et certains cancers du cerveau, plus marquée du coté d’utilisation de l’appareil. Dans l’attente de données définitives portant sur des périodes d’observations prolongées, les résultats imposent que l’on fasse part aux utilisateurs des mesures les plus importantes de précaution".


Quels sont ces "dix commandements" ?

  • 1. N’autorisez pas les enfants de moins de 12 ans à utiliser un téléphone portable sauf en cas d’urgence. En effet, les organes en développement (du foetus ou de l’enfant) sont les plus sensibles à l’influence possible de l’exposition aux champs électromagnétiques
  • 2. Lors de vos communications, essayez autant que possible de maintenir le téléphone à plus d’1 m du corps (l’amplitude du champ baisse de quatre fois à 10 cm, et elle est cinquante fois inférieure à 1 m de distance – voir figure 2).
    Dès que possible, utilisez le mode « haut-parleur »,ou un kit mains libres équipé d’un tube à air dans ses derniers 20 cm qui semble moins conduire les ondes électromagnétiques qu’un kit mains libres filaire traditionnel, ou une oreillette bluetooth (moins d’1/100 de l’émission électromagnétique du téléphone en moyenne).
  • 3. Restez à plus d’un mètre de distance d’une personne en communication, et évitez d’utiliser votre téléphone portable dans des lieux publics comme le métro, le train ou le bus où vous exposez passivement vos voisins proches au champ électromagnétique de votre appareil.
  • 4. Evitez le plus possible de porter un téléphone mobile sur vous, même en veille. Ne pas le laisser à proximité de votre corps la nuit (sous l’oreiller ou sur la table de nuit) et particulièrement dans le cas des femmes enceintes – ou alors le mettre en mode « avion » ou « hors ligne/off line » qui a l’effet de couper les émissions électromagnétiques.
  • 5. Si vous devez le porter sur vous, assurez vous que la face « clavier » soit dirigée vers votre corps et la face « antenne » (puissance maximale du champ) vers l’extérieur.
  • 6. N’utilisez votre téléphone portable que pour établir le contact ou pour des conversations de quelques minutes seulement (les effets biologiques sont directement liés à la durée d’exposition). Il est préférable de rappeler ensuite d’un téléphone fixe filaire (et non d’un téléphone sans fil —DECT— qui utilise une technologie à micro-ondes apparentée à celle des portables).
  • 7. Quand vous utilisez votre téléphone portable, changez de côté régulièrement, et avant de mettre le téléphone portable contre l’oreille, attendez que votre correspondant ait décroché (baisse de la puissance du champ électromagnétique émis).
  • 8. Evitez d’utiliser le portable lorsque la force du signal est faible ou lors de déplacements rapides comme en voiture ou en train (augmentation maximale et automatique de la puissance lors des tentatives de raccordement à une nouvelle antenne relais ou à une antenne distante)
  • Communiquez par SMS plutôt que par téléphone (limite la durée d’exposition et la proximité du corps).
  • 10. Choisissez un appareil avec le DAS le plus bas possible par rapport à vos besoins (le « Débit d’Absorption Spécifique » mesure la puissance absorbée par le corps).


Alors comme ça, la téléphonie mobile pourrait être dangereuse et on ne nous le dit pas ? Correction : des lanceurs d’alerte multiplient les avertissements depuis longtemps et les anciens Plumonautes savent que nous tenons, dans notre rubrique Les opérateurs téléphoniques tuent, la chronique d’un scandale sanitaire annoncé, depuis le 6 mars 2006 et notre interview d’Étienne Cendrier, le porte-parole de l’association Robin des Toits. Deux autres associations, Agir pour l’environnement et Priartem (Pour une Réglementation des Implantations d’Antennes-Relais de Téléphonie Mobile), emboîtent le pas des vingt scientifiques dans un communiqué commun : "Les associations se félicitent d’une telle prise de position et appellent le ministère de la Santé à agir en conséquence. Selon les associations, ce premier appel lancé à l’initiative de membres éminents du monde médical français sur les risques liés à la téléphonie mobile, constitue une alerte de plus qui nécessite une réponse immédiate des autorités publiques en charge de la santé.


Les associations constatent avec amertume que la loi-cadre Grenelle demeure quasi muette sur ce sujet de santé publique. Depuis plusieurs années déjà, Priartem et Agir pour l’Environnement tentent d’obtenir des pouvoirs publics le lancement de campagnes d’informations sur les risques potentiels liés à l’usage du portable, l’interdiction de la commercialisation des téléphones portables spécifiquement destinés aux enfants, l’interdiction des campagnes promotionnelles des opérateurs à destination des jeunes ainsi qu’un abaissement des normes réglementaires actuellement en vigueur. Malgré les promesses électorales du Président de la république concernant, notamment la commercialisation des portables destinés aux enfants, aucune mesure n’a été prise, hormis la diffusion d’un communiqué de presse, le 2 janvier sur la nécessité d’appliquer le principe de précaution. Pour les associations, une simple communication institutionnelle ne peut pas se substituer à l’action politique. Les associations considèrent que la comparaison qui revient de plus en plus systématiquement dans l’expression des scientifiques avec le tabac incite à mobiliser des moyens analogues de sensibilisation aux risques afin de favoriser l’adoption d’une consommation plus raisonnée du portable. Un certain nombre de spécialistes constatent, en effet, déjà la multiplication des conduites addictives au portable, tout particulièrement chez les adolescents. Une recherche récente d’un spécialiste du sommeil (G. Brade, Suède) a montré que cette addiction semblait avoir des répercussions sur l’équilibre comportemental de ceux-ci (troubles du sommeil, irritabilité et agressivité, conduites à risques). Seules des campagnes officielles, relayées dans les milieux scolaires par des programmes appropriés du type de ceux qui ont été réalisés sur le tabac ou la nutrition par exemple, pourront permettre de retourner cette tendance.Priartem et Agir pour l’environnement appellent les ministres de la santé et de l’écologie à tout mettre en ouvre pour éviter que le téléphone portable soit le prochain et plus important scandale de santé publique."


Quels sont les dangers ?

"Les scientifiques s’accordent sur deux choses, explique le JDD : il n’y a pas de preuve formelle de la nocivité du portable, mais un risque existe qu’il favorise l’apparition de cancers en cas d’exposition à long terme. On constate en revanche des divergences profondes entre chercheurs sur le niveau de ce risque, qualifié de "faible" par le ministère de la Santé. Une étude suédoise montre que le risque d’avoir une tumeur cancéreuse du côté où l’on téléphone est multiplié par deux au bout de dix ans. Le rapport américain BioInitiave ajoute qu’il y a également un risque significatif d’augmentation des leucémies infantiles et des troubles neurologiques (dont l’Alzheimer). Des résultats contestés par les partisans du risque faible, qui les estiment pas assez rigoureuses. Les chercheurs comptent sur Interphone, la première étude épidémiologique de grande ampleur menée dans 13 pays. Son volet français a déjà conclu qu’il y a "une tendance générale à un risque accru de gliomes (tumeurs cancéreuses) chez les gros utilisateurs", mais précise que ces résultats ne sont "pas statistiquement significatifs". Les résultats définitifs, attendus cette année, devraient permettre d’y voir plus clair."


Pourquoi alors un tel laisser-faire de la part de l’État ? C’est que les opérateurs influencent les experts pour proclamer une dangerosité nulle : "En France, le travail de l’Afsset, l’agence publique qui a réalisé les deux derniers rapports officiels sur le sujet, a été désavoué par ses ministères de tutelle, rappellent Yann Philippin et Soazig Quemener dans leur article du JDD. Quatre des dix experts du rapport de 2005 avaient des liens directs ou indirects avec des opérateurs, tandis que des experts du rapport de 2003 avaient plaidé pour le faible danger du mobile dans un supplément publicitaire d’Impact Medecine financé par France Télécom."

Dissimulation des dangers potentiels par les opérateurs et complicité des pouvoirs publics : combien de tumeurs dans vingt ans ?

PS : L’illustration "forfait tumeur" vient du blog de Laurent Vermot-Gauchy.


Lundi 16 Juin 2008

Olivier Bonnet


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Source : alterinfo
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
surlavoiedelasagesse



Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 38
Date de naissance : 08/01/1988
Age : 29
Localisation : france
Date d'inscription : 21/05/2008

MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Lun 16 Juin 2008, 22:28

Le téléphone est un apareil électromagnétique, comme toute apareil électrique il émet de l'énergie éléctromagnétique,
Les énergie électromaniétique sont assé puissante et pertube la matière, de manière mauvaise, l'énergie de vie na beaucoup l'habitude de ce contact
Je fais en ce moment des éxercice sur la télékinésie avec une pyramide en papier, quand je la met à coté de ma console de jeu elle bouge toute seule plus facilement
Donc ma console de jeu émet des énergie qui ont une influence sur la matière
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Mar 29 Juil 2008, 15:51

Citation :
TRAÎNÉES CHIMIQUES - UN BÉMOL




Lorsque nous nous donnons la peine d'observer notre ciel, nous constatons rapidement qu'il s'y passe quelque chose d'étrange et notre réaction, face aux longues traînées blanches qui s'y trouvent, verse soit dans le pôle du "ceci est normal, ça a toujours existé, ce n'est que de la vapeur d'eau.", soit dans celui du "toutes ces traînées sont en réalité des épandages de produits chimiques par les agents du Nouvel Ordre Mondial". Rarement trouvons-nous un point de vue balancé, équilibré, qui tente de faire la part des choses plutôt que de pencher complètement vers un extrême ou un autre. C'est ce que ce court texte tentera, tant bien que mal, de réaliser.

Comme bien des gens, lorsque j'ai été mis en contact avec cette information, ma première réaction fut de commencer à épier sérieusement le bout de ciel qui se présente à moi quotidiennement. Inutile de décrire le mélange de stupeur, d'horreur et d'indignation ressenti lorsque la réalité m'offrait, jour après jour, ces longues et épaisses traînées s'élargissant et couvrant le ciel en entier. Je savais pourtant pertinemment, et depuis longtemps, que nous sommes contrôlés, empoisonnés à petit feu par le fluor de l'eau, l'aspartame, le GMS, les vaccins, les ondes des téléphones cellulaires, etc., mais de réaliser l'ampleur du phénomène m'avait plongé dans une profonde consternation et une certaine frustration. Frustration de me rendre compte que la majeure partie des gens ne portent aucune, mais aucune attention au ciel. J'étais stupéfait, choqué et secoué. Alors, j'ai saisi clavier et jumelles numériques, et j'ai écrit les autres textes présents dans cette section.

Durant longtemps je n'ai été convaincu que d'une seule chose : toute traînée qui persistait, s'élargissait et finissait par couvrir le ciel était indéniablement chimique. Je pestais (et le fais toujours silencieusement) contre le nouveau terme employé par les "météorologues" : ciel voilé. Immanquablement, lorsque les traînées étouffent le ciel de leur présence, le canal météo affiche "ciel voilé". Bien sûr, ils ne peuvent pas écrire "nuageux" puisque ce ne sont pas des nuages, mais je me demande toujours pourquoi personne ne se rend compte que jamais au grand jamais ils n'annoncent d'avance un ciel voilé ? Je me disais que, puisqu'ils ne sont pas dans le "secret des Dieux" du N.O.M., ils ne peuvent pas le prévoir, seulement le camoufler (probablement par ignorance) derrière une expression bien commode.

Et voilà qu'un jour je tombe sur l'avis de quelqu'un pour qui j'ai beaucoup de respect et dont le discernement m'a toujours paru d'une grande maturité. Selon elle, il y aurait deux phénomènes distincts dans ces traînées qui s'étendent à n'en plus finir : traînée chimique et traînée de condensation. Pour ma part, j'étais encore persuadé que les traînées de condensation pouvaient n'être que courtes et éphémères. Toujours selon cette personne, il lui semblerait voir - après de nombreuses observations des corridors aériens de son coin de pays - un phénomène lié au changement climatique et un phénomène d'épandage, les deux très similaires, mais pourtant distincts. À ses dires, il serait fort probable que les bouleversements climatiques aient un impact considérable sur la capacité de certaines couches de l'atmosphère d'accumuler l'humidité et que, selon les conditions climatiques, celles-ci étant de plus en plus saturées, même les traînées de condensation n'auraient plus la chance de se dissiper normalement et finiraient donc par demeurer et s'étendre.

Venant d'un détracteur ou de quelqu'un qui ne se serait pas renseigné préalablement sur la réelle problématique des traînées chimiques, je n'en aurais probablement pas tenu compte, mais venant de cette personne en particulier, couplé au fait qu'elle ne niait nullement un certain épandage, mais ne faisait que nuancer le phénomène, j'ai décidé de laisser la porte ouverte à cette interprétation et j'ai tenté de voir s'il n'était pas possible que ce soit ainsi.

De plus, un des arguments concernant les traînées chimiques est que ce phénomène ne daterait que d'environ deux décennies. En effet, combien de sites Web et de forums tentent, en vain, de trouver des "chemtrails" dans les films ou les photos de familles qui datent de plus de vingt ans. C'est un argument de poids jusqu'au jour où l'on tombe effectivement sur une de ces photos. Voilà l'étonnante découverte que je fis moi-même. Un dollar bien investi dans une "vente-débarras" me procura un livre intitulé La météorologie dans lequel, en page 50, nous trouvons l'image et le texte suivants :

(Cliquer pour agrandir)






Ce livre étant paru en 1974 aux éditions Flammarion, il n'était donc pas question - théoriquement - de ces fameuses traînées chimiques telles que nous en parlons aujourd'hui.

C'est donc armé de ces nouvelles informations que mes observations subséquentes se firent de façon plus critique, et les résultats sont sans équivoque. Plus j'accumulais les observations et prenais de l'expérience, plus j'en arrivais à une sorte de "prédiction instinctive" où je pouvais dire : "Aujourd'hui sera une journée de chemtrails", alors que d'autres jours, non. Un peu comme le paysan qui prend sa marche le matin, par un beau ciel bleu sans nuages, et qui en revient quelques instants plus tard déclarant qu'il pleuvra d'ici quelques heures et, bien entendu, il ne se trompe pas. Une chose m'est donc apparue clairement, c'est qu'une partie du phénomène que nous appelons "chemtrails" est en réalité des "contrails", c'est-à-dire des traînées de condensation.

Certains jours, de plus en plus fréquents, où nous sentons que l'air est surchargé d'humidité et que nous voyons dans le ciel des cirrus filamenteux qui menacent d'ores et déjà de voiler le ciel, nous pouvons êtres sûr qu'il y aura de longues traînées qui s'étendront et que le ciel se voilera probablement en quelque heures. Alors que d'autres jours, où l'air est plus sec et le ciel d'un bleu impeccable avec seulement quelques moutons blancs broutant paisiblement, il est plus rare d'apercevoir ce genre de traînées. Par contre, et c'est là où le discernement prend toute son importance, certains jours où il n'y a pas cette propension à l'accumulation excessive d'humidité, où passe le même nombre d'avions qu'à l'accoutumée sans laisser aucune traînée, mais que tout à coup un ou plusieurs avions coupent littéralement le ciel en deux par leur imposante traînée en expansion, l'épandage devient alors une quasi-certitude.

Il est donc possible de départager ce qui est peut-être de l'épandage de ce qui n'est probablement que de la condensation, même si ces traînées persistent, ainsi que par le fait que tous les avions laissent systématiquement une traînée ou seulement quelques-uns d'entre eux. En outre, le phénomène des traînées sectionnées semble clairement indiquer un épandage puisqu'un avion ne coupe pas ses moteurs en plein vol !

(Cliquer pour agrandir)





De plus, de nombreuses analyses ont été faites révélant sans l'ombre d'un doute des traces de baryum et autres métaux dans ces traînées. Comme le déclare officiellement M. Purdey sur le site du Centre National d'Informations sur la Biotechnologie des États-Unis : "Les niveaux élevés de baryum proviennent de carrières locales de minerais de baryum et/ou de l'utilisation de baryum dans papier/fonderie/soudage/textile/pétrole et gaz, et des industries connexes, ainsi que de l'utilisation de baryum comme un aérosol atmosphérique pour l'amélioration/réfraction de la signalisation des ondes radio/radar le long de trajectoires de vol de jets, aires de tests de missiles, etc." (trad. Zone-7, texte original ici)

Le but de cet article est donc simplement de mettre en garde le lecteur, qui ne voit dans toutes ces traînées que des traînées chimiques, qu'il y a possiblement un bémol à mettre sur des conclusions hâtives. Il faut donc considérer que les deux phénomènes puissent coexister et qu'il pourrait être facile de s'y méprendre. Encore une fois, le discernement est la clé. C'est un art que nous devons développer si nous voulons saisir la réalité, et ceci demande une constante remise en question de ce que nous tenons pour acquis. Les pièges sont multiples. Et comme l'a récemment dit un participant sur le parloir : "Personne n'est a l'abri, malgré son bon coeur, de transmettre des informations fausses."


- Webmestre Zone-7
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4282
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Mar 29 Juil 2008, 19:05

Merci Ambre!


Il me paraît assez logique de considérer que les deux phénomènes coexistent, la présence naturelle de l'un camouflant la présence artificielle de l'autre, et proposant alors une explication dérivative très pratique...

Si le phénomène des contrails n'était pas naturel et courant, le phénomène des chemtrails serait privé de sa plus importante couverture.


Bisouxxx,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Dim 24 Aoû 2008, 14:05

Chemtrails, témoignage anonyme d'un mécanicien d'avion



A propos des chemtrails(trainées chimiques), voici le
témoignage traduit anonyme d'un mécanicien d'avion
trouvé sur un site anglophone .
Je l'avais lu il y a quelques temps et je l'ai
retrouvé sur le net aujourd'hui.
Est-il vrai, est-il faux, qui peut le dire...
c'est quand même intéressant, même si c'est long à
lire.
En tous cas, a mon avis le phénomène est réel et je
n'ai plus de doutes là dessus.
Chrys.


Chemtrails : Témoignage d'un mécanicien d'avion
Toute la vérité est dite Par un mécanicien de ligne aérienne, le 4 avril 2004
Pour des raisons que vous comprendrez en lisant je ne puis divulguer mon identité. Je suis mécanicien d'aviation pour une importante ligne aérienne. Je travaille sur l'une de nos bases de maintenance située dans un grand aéroport. Je pense avoir découvert des informations que vous trouverez importants. D'abord je devrais vous parler au sujet de la « hiérarchie » chez les mécaniciens. C'est important pour mon histoire et pour la cause pour laquelle vous vous êtes consacré. La mécanique exige de travailler sur trois choses. L'avionique, les moteurs, ou les commandes de vol. Les mécaniciens qui travaillent sur ces systèmes sont considérée en haut de la « hiérarchie ». Viennent ensuite les mécaniciens travaillant sur l'hydraulique et les systèmes de climatisation. Puis viennent ceux travaillant sur l'office et les autres systèmes non essentiels. Mais en bas même de la liste viennent les mécaniciens des systèmes de traitement des déchets. Aucun mécanicien ne veut travailler sur les pompes, les réservoirs, et les canalisations servant à stocker les détritus des toilettes. Mais dans chaque aéroport où j'ai travaillé il y avait toujours 2 ou 3 mécaniciens se proposant de travailler sur les systèmes des toilettes. Les autres mécaniciens les laissent faire de bon cœur. Pour cette raison vous n'avez que 2 ou 3 mécaniciens travaillant sur ces systèmes dans chaque aéroport. Personne ne prête beaucoup d'attention à ces types et aucun mécanicien n'en fréquente un qui travaille seulement sur les systèmes des détritus. En fait, je n'avais jamais beaucoup pensé à cette situation jusqu'au mois dernier. Comme la plupart des lignes aériennes nous avons des accords réciproques avec les autres lignes aériennes qui utilisent cet aéroport. Si elles ont un problème avec un avion, l'un de nos mécaniciens saura se débrouiller avec lui. De même si l'un de nos avions a un problème sur un aéroport où une autre ligne aérienne a une base de maintenance, elle retapera notre avion. Un jour le mois dernier, j'ai été appelé de notre base pour travailler sur un avion pour une autre ligne aérienne. Quand j'ai reçu l'appel l'agent technique d'exploitation ne savait pas quel était le problème. Quand j'ai rejoint l'avion j'ai découvert que le problème était dans le système de traitement des détritus. Je n'avais rien d'autre à faire que ramper dedans et arranger le problème. Quand je suis entré dans le compartiment je me suis rendu compte que quelque chose ne collait pas. Il y avait là-dedans plus de réservoirs, de pompes, et de canalisations qu'il en fallait. J'ai d'abord supposé que le système avait été modifié. Il y avait 10 ans que j'avais travaillé sur l'un d'eux. Pendant que j'essayais de trouver le problème j'ai rapidement réalisé que la tuyauterie et les réservoirs supplémentaires n'étaient pas reliés au système de traitement des ordures. Je venais juste de découvrir ça quand un autre mécanicien de ma compagnie est venu. C'était l'un des mécaniciens qui travaillaient d'habitude sur ces systèmes. J'ai été heureux de lui rendre son job. Pendant que je partais je l'ai interrogé sur l'équipement supplémentaire. Il m'a dit de « me préoccuper de ma partie d'avion et de le laisser se décarcasser avec la sienne ! » Le jour suivant j'étais sur l'ordinateur de la compagnie pour rechercher un schéma de câblage. Pendant que j'y étais j'ai décidé de rechercher l'équipement supplémentaire que j'avais trouvé. À ma stupéfaction les manuels ne montraient aucun des équipements supplémentaires que j'avais vu de mes propres yeux le jour précédant. Je me suis même connecté aux dossiers du fabricant et n'ai toujours rien trouvé. À ce moment-là, j'étais vraiment déterminé à découvrir ce que faisait cet équipement. La semaine suivante nous avons eu trois de nos avions dans notre hangar principal pour l'inspection périodique. Il y avait des mécaniciens rampant partout dans l'avion durant ces inspections. Ayant juste fini mon poste, j'ai décidé d'aller voir le système des détritus sur l'un de nos avions. Avec tous les mécaniciens autour j'estimais que personne ne remarqueraient quelqu'un de plus sur l'avion. L'avion que j'ai choisi avait bien l'équipement supplémentaire ! J'ai commencé à suivre le tracé du système de canalisations, des pompes, et des réservoirs. J'ai trouvé ce qui semblait être l'unité de contrôle du système. C'était une boîte de commande d'avionique semblant standard sauf qu'elle n'avait aucune sorte d'inscription. Je pouvais retrouver les fils de commande de la boîte vers les pompes et les valves mais il n'y avait pas de circuit de commande entrant dans l'unité. Les seuls fils entrant dans l'unité étaient l'alimentation raccordée au principal bus de distribution de courant de l'avion. Le système avait un grand réservoir et deux plus petits. C'était difficile à dire dans le compartiment exiguë, mais il semblait que le grand réservoir pouvait contenir 50 gallons ( 190 litres ). Les réservoirs étaient reliés à un [dispositif de] remplissage et à une valve de purge qui traversait le fuselage juste derrière la valve de purge du système de détritus. Quand j'ai eu l'occasion de rechercher ce raccordement sous l'avion je l'ai trouvé ingénieusement caché derrière un panneau, sous le panneau servant à accéder à la vidange des déchets. J'ai commencé à suivre la tuyauterie des pompes. Ces tubes mènent à un réseau de petites tubulures qui se terminent sur les rebords arrière des ailes et des stabilisateurs horizontaux. Si vous regardez de près les ailes d'un gros avion vous verrez un ensemble de fils, d'environ la grosseur de votre doigt, s'étendant du rebord arrière de la surface des ailes. Ce sont les mèches de décharge statique. Elles servent à dissiper [dans l'air] la charge d'électricité statique qui s'accumule sur l'avion en vol. J'ai découvert que les tubulures de ce mystérieux système mènent à une mèche de décharge statique sur trois. Ces mèches « avaient été évidées » afin de pouvoir être traversées par ce qui doit être déversé par les tubulures. C'était pendant que j'étais sur l'aile que l'un des cadres m'a repéré. Il m'a ordonné de sortir du hangar, me disant que mon poste était fini et que je n'avais été autorisé à aucune heure supplémentaire. Les deux jours suivants étaient très occupés et je n'avais pas le temps de continuer mes recherches. En fin d'après-midi, deux jours après ma découverte, j'ai été appelé pour remplacer une sonde de température de moteur sur un avion devant décoller dans deux heures. J'ai fini le travail et suis retourné à la paperasserie. Environ 30 minutes plus tard le haut-parleur m'a appelé pour que j'aille voir le directeur général. Quand je suis entré dans son bureau j'ai constaté que notre représentant syndical et deux autres que je ne connaissais pas m'attendaient. Il m'a dit qu'un problème sérieux avait été découvert. Il a dit que j'avais fait l'objet d'un procès-verbal et que j'étais suspendu pour avoir fait de fausses écritures. Il m'a remis un formulaire disciplinaire déclarant que j'avais fait de fausses écritures sur la sonde de température de moteur que j'avais installée quelques heures avant. J'étais sidéré et je commençait à protester. Je leur ai dit que c'était ridicule et que j'avais effectué ce travail. Le syndicaliste a alors pris la parole, recommandant d'aller jeter un coup d'œil sur l'avion et voir si nous pouvions tout arranger. C'est à ce moment que j'ai demandé qui étaient les deux autres hommes. Le directeur général m'a dit qu'ils étaient inspecteurs de la sécurité de la ligne aérienne sans me donner leur nom. Nous sommes allés à l'avion, qui au lieu d'être en l'air était garé sur notre rampe de maintenance. Nous avons ouvert le capot du moteur et le syndicaliste a retiré la sonde. Il a vérifié le numéro de série et dit à tout le monde que c'était l'ancien instrument. Ensuite, nous sommes allés à la baie des casiers où reviennent les pièces. Le syndicaliste a vérifié mon rapport et a tiré du casier une boîte scellée. Il a ouvert la boîte et a retiré la sonde de température de moteur avec le numéro de série de celle que j'avais installée. Il m'a été dit que j'étais suspendu pendant une semaine sans salaire et de partir immédiatement. Le premier jour de ma suspension, j'étais assis chez moi me demandant que diable m'était-il arrivé. Ce soir-là j'ai reçu un coup de téléphone. La voix m'a dit : « Maintenant vous savez ce qui arrive aux mécaniciens qui fourrent le nez là où ils ne le devraient pas. La prochaine fois que vous commencerez à travailler sur des systèmes qui ne vous concernent pas vous perdrez votre travail. Comme il se trouve que je me sens chevaleresque, je pensent que vous pourrez retourner au travail bientôt » CLIC. De nouveau je me suis relevé. J'ai déduit que ce qui était arrivé était directement lié à mon relevé de la mystérieuse tuyauterie. Le matin suivant le directeur général m'a appelé. Il a dit qu'en raison de mon excellent dossier pour mon travail passé, la suspension avait été réduite à un jour et que je devais me présenter immédiatement au travail. La seule chose à laquelle je pouvais penser était qu'est-ce qu'ils essayaient de cacher et qui sont-ILS ! Ce jour de travail s'est passé comme si rien n'était arrivé. Aucun autre mécanicien n'a mentionné la suspension et mon syndicaliste m'a dit de ne pas en parler. Cette nuit-là je me suis connecté sur Internet pour essayer de trouver quelques réponses. Je ne me rappelle pas maintenant comment j'y suis arrivé, mais j'ai trouvé votre site. C'est alors que tout est venu ensemble. Mais le matin suivant au travail j'ai trouvé une note à l'intérieur de mon casier verrouillé. Elle disait, « La curiosité a tué le chat. Ne regardez pas les sites Internet qui ne vous concernent pas. » Eh bien c'est ça. ILS me surveillent. Eh bien vous savez déjà ce qu'ils font. Je ne sais pas ce qu'ils pulvérisent mais je peux vous dire qu'ils le font. Je me dis qu'ils utilisent les « camions de douceurs ». Ce sont les camions qui vident les réservoirs de détritus des toilettes. Les aéroports sous-traitent habituellement ce travail et personne ne s'approche de ces camions. Qui voudrait se tenir à côté d'un camion plein de m---e. Pendant que ces types vident les réservoirs de détritus ils remplissent les réservoirs du système de pulvérisation. Ils connaissent le chemin de vol des avions, ainsi ils programment probablement l'unité de commande pour commencer à vaporiser au bout d'un certain temps après que l'avion ait atteint une certaine altitude. Les becs de pulvérisation dans les fausses mèches de décharges statiques sont si petits que personne dans l'avion ne verra le truc.
Dieu nous vienne en aide
Un citoyen
source: thetruthseeker.co.uk

Publié par chrys
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Jeu 04 Sep 2008, 13:04

Dossier spécial implant : puce rfid‏


Ce texte est un peu long,et redit certains propos déjà tenus ici, mais ce dossier me paraît assez complet. Ce qui concerne le médical en France est particulièrement désastreux. Le sujet me semble suffisamment important pour que tous, nous y accordions la plus grande attention.
Voici cinq ans, dire qu’il y avait des projets d’implantation électronique des humains pour la surveillance relevait du ‘fantasme paranoïaque’ et personne , hormis les spécialistes, n’avait entendu parler de "puces RFID ".(1) Aujourd’hui, on prépare l’implantation électronique cérébrale de soldats d’élite (2) et l’Union Européenne alloue d’importants crédits et facilités pour que les puces à radio - fréquence envahissent tous les domaines de la société et de notre vie quotidienne.

Le grand marché de nos maladies, via l’industrie médicale, est devenu quant à lui, le grand cheval de Troie de l’implantation électronique des humains. (3)
Par la nature de ses mises en garde, l’avis du groupe d’éthique des sciences et des nouvelles technologies auprès de la commission européenne, adopté le 16 mars 2005 : Aspects éthiques des implants TIC dans le corps humain (4) est sans ambiguïté sur la tyrannie qui nous menace jusque dans nos corps et nos esprits , par le biais de la convergence des nouvelles technologies , alias convergences NBIC ! (5)
« La possibilité d’une utilisation industrielle des implants TIC comme moyen de créer des corps et des cerveaux plus performants à des fins économiques pose la question des limites à imposer à une telle utilisation. »
Nos libertés et acquis sociaux sont en train de fondre comme neige au soleil , en même temps qu’on assiste au saccage de notre si belle Terre et à la mise en esclavage globalisée des populations au profit des intérêts privés d’une minorité.
Notre défi de sortir cela de l’ombre a été atteint. Il a connu son apogée avec l’émission "Questions à la Une " (6) à laquelle nous avons participé en Avril 2008. "Il y a un temps pour tout sous le soleil ".
Celui de l’alerte et de la prévention est terminé. Nous ne pourrions plus que vous répéter sans cesse la même chose, en pire.
Quand la vague du tsunami arrive, ce n’est plus le moment de rester sur la plage à empiler quelques sacs de sable. Celui qui voulait savoir sait. Pour les autres, nous ne pouvons rien. Il faudrait passer à des actions massives et fermes .
Hélas, malgré l’immense travail accompli, le peu d’intérêt rencontré ne donne pas les moyens à cette modeste initiative humaine d’aller plus loin sous cette forme, ni pour le moment.
Tout porte presque à croire qu’ une société de zombies complètement sous contrôle est ce qui plaît à la majorité ! A l’ancien lecteur désemparé qui se demanderait : "Que faire ? ", nous recommandons de se tourner vers des associations plus importantes, ce n’est pas cela qui manque en Belgique ni en France ! Vous en trouverez quelques - unes renseignées sur notre page de liens. Interpellez les sur le sujet. Soutenez-les !
Au nouveau lecteur, qui, passant par ici, se demanderait de quoi on parle, nous suggérons, en plus du dossier du GEE , ces quelques autres lectures éclairantes : -
Du gouvernement électronique au transhumanisme ?Synthèse et réflexion éthique.stoppuce.be/docs/e-gov_au_transhu.pdf]] -
Identité électronique et criminalisation du citoyen ordinaire :nos libertés vendues pour le profit ? stoppuce.be/docs/Dossier_de_presse.pdf]] -
Lettre ouverte aux intervenants médicauxstoppuce.be/docs/Lettre_ouverte.pdf]] et tout ce à quoi on peut accéder à partir de nos pages.
Il est toujours opportun de faire connaître ces dossiers autour de vous! Profitez - en, cela ne restera peut-être pas éternellement en ligne. Soyez attentifs : pour le moment, le site sera encore mis à jour cas de nouvelle extrêmement urgente. Ne vous laissez jamais "pucer", JAMAIS, sous aucun prétexte.Et attention, une puce pourrait bien en cacher une autre ! (7)
Ne nous leurrons pas : c’est une véritable insurrection des consciences qui est nécessaire si nous voulons dévier ce destin préparé pour nous. A défaut, les prophéties les plus noires s’accompliront jusqu’à la lie. Or, contrairement à ce que certains croient, une prophétie n’est pas destinée à s’accomplir, mais à sauver. Merci à ceux qui, au fil des années, ont participé d’une manière ou d’une autre à cette aventure ! Bonne chance à tous . nb : Ceux qui, parmi vous, voudraient se concerter pour créer d’autres initiatives pourront être mis en contact avec d’autres abonnés de leur pays ayant le même souhait . En ce cas, veuillez envoyer un mail nous permettant expressément de transmettre votre nom et votre adresse e-mail à ces personnes.
(1) next-up.org
(2) USA : des puces électroniques dans le cerveau des soldatsgeneration-nt.com
(3) La puce RFId et l'information médicalesixi.be
(4) ASPECTS ÉTHIQUES DES IMPLANTS TIC DANS LE CORPS HUMAIN ec.europa.eu
(5) Les enjeux sociétaux des technologies convergentes ftu-namur.org
(6) Questions à la Une : « Les puces électroniques »video.google.fr
(7) Comment loger une puce dans votre cerveau ?jp-petit.org --
stoppuce.be
« Omniprésentes lorsqu’il y a communication sans fil,les ondes Radio Fréquences (RF) irradient en CEM toutematière vivante et créaient des interférences quiperturbent notre métabolisme cellulaire avec lesconséquence délétères (1) que l'on connaît. L’implantation sous-cutanée d’une puce RFID démontreune parfaite méconnaissance_des dangers même à trèsfaible dose des irradiations des RF,en effet on peutimaginer le pire, car la zone dite de sécurité du lobeomnidirectionnel _’irradiation de l’antenne avec lestissus et le sang est totalementinexistante.(concernant l'antenne du téléphoneportable elle est d'environ 23 mm (2) ).
Globalement, les puces, les étiquettes et les lecteursRFID _sont une source d’émission RF supplémentairequantitativement dite de masse qui contribue aurenforcement du champ électromagnétique ambiant appeléélectrosmog.
Plusieurs types de fréquences cohabitent au sein de latechnologie RFID : - les basses fréquences : 125 à 135 KHz, - les hautes fréquences : 13.56 MHz, - les ultra hautes fréquences (UHF = HyperfréquencesMicro-Ondes) de 433 MHz, 863 à 915 MHz et 2,446 à2,454 GHz . Grâce à la décision n° 2006-0841 de l'ARCEP (3),la puissance sur la bande de fréquence deshyperfréquences MO 865,6 à 867,6 MHz peut atteindre 2Watts, elle est donc identiqueà celle des téléphones portables en fréquence (900 MHz) et en puissance !.
L’interrogation par RF de la puce RFID, (encapsulationd'un microcircuit associé à une antenne en cuivrespiralée) se réalise grâce à un lecteur qui peutprendre diverses formes,ceci sans contact physique, nivisée directe puisque les lobes d’irradiation del’antenne du lecteur/émetteur, de la puce ou del’étiquette sont omnidirectionnels.
Les déclinaisons des liaisons RF peuvent être actives,semi-passives ou passives, dans ce cas l’énergienécessaire à la transmission des informations stockéesest fournie au moment de la lecture par . . . un champélectromagnétique émis par le lecteur, qui produit parinduction un courant électrique permettant à l’antenned’émettre un signal RF en retour. Les applications sont multiples, néanmoins toutepersonne qui porte une puce ou un objet comportant uneétiquette RFID cachée (donc sans le savoir), peut-êtresoumise lors de ses déplacements à des dizaines, voiredes centaines de connections à son insu.
Les puces RFID dites actives ont généralement uneportée assez importante qui peut atteindre plusieursdizaines de mètres. Nous n’aborderons pas l’aspect concernant laprotection de la vie privée, néanmoins, en France onne peut-être plus clair avec la CNIL :
toute identification réalisée à l’insu de la personne estinterdite, en conséquence il n’est pas nécessaire derajouter un commentaire pour comprendre que la loi esttotalement bafouée.
Ceux qui objectent que les puces électroniques contiennent un identifiant de type EPC (ElectronicProduct Code) (4) sont néanmoins confrontés à laréalité de sa non fiabilité (5), comme le prouve untest réalisé par la Annalee Newitz journaliste aumagazine "Wired", qui deux heures après s’être faiteimplanter une puce, a été victime d’une usurpation deson identité par un informaticien qui avait réussi àrécupérer son identifiant et à contrefaire sa puce,etc . . . Interrogé par Annalee Newitz au sujet du piratage desa puce RFID sous-cutanée, John Proctor, directeur dela communication de Verichip, reconnaît qu’elle nedevrait jamais être utilisée seule, mais couplée à unevérification . . . des papiers d’identité ! Plus radicalement, il existe des appareils qui évidemment détectent, mais aussi peuvent détruire lespuces en produisant un champ électromagnétique bref mais intense qui "grille" littéralement la puce, mais attention cela peut-être assimilé à un "outil illégal".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Jeu 04 Sep 2008, 13:05

Comme pour la téléphonie mobile, la problématique avecles puces RFID_est EXPLOSIF car plus personne necontrôle plus rien, l’ARCEP en premier, toutsimplement car cela est devenu de facto impossible depart le contexte émergeant de convergence sans fin encours créé par l’évolution multi technologique desréseaux notamment WiFi, WiMax, etc . . .
Décidément, co-promoteur du dérèglementclimatique,l’électrosmog devient un paysage quis’assombrit de plus en plus,en conséquence . . . leprocessus global d’extinction (6) ne peut ques’accélérer. »
Next-up (1)next-up.org
next-up.org
(3)legifrance.gouv.fr
(4 fr.wikipedia.org
(5)generation-nt.com -------------------------
BIENTOT DES PUCES RFID SOUS LA PEAU DES DELINQUANTSANGLAIS ?
Benjamin Ferran - 14/01/2008 17:01 -
L'Expansion.com VeriChipLa puce RFID de VeriChip, à peine plus grosse qu'ungrain de riz, s'implante sous la peau. Le bracelet électronique, à peine adopté en France, nesuffit déjà plus aux Anglais. Trop encombrant etvulnérable, il pourrait être bientôt remplacé par une puce d’à peine un centimètre de long, implantéedirectement dans le bras des délinquants en libertéconditionnelle.
Le ministère anglais de la Justice,confronté comme en France à la surpopulationcarcérale, planche en tout cas très sérieusement surle sujet. « Toutes les options sont sur la table, et c’en est une que nous aimerions approfondir », aconfirmé un officiel du ministère au quotidien TheIndependent.
L’idée n’est pas nouvelle. Cela fait maintenant plus de cinq ans que l’Angleterre tergiverse (The Register,2002), refroidie jusqu'à présent par desconsidérations techniques et éthiques. Pour Ken Jones,président de l’association des officiers de police(Acpo), « le temps est venu ».
Tel qu’il est présenté,le projet d’implantation sous-cutanée d’un mouchardconcernerait donc les pédophiles et autres délinquantssexuels, volontaires pour subir une opération. La puceRFID encapsulée dans leur corps contiendrait une largevariété de données personnelles, comme l'identité,l'adresse et bien sûr le casier judiciaire. Doutes sur la sécuritéCe scénario de science-fiction se heurte toutefois àquelques contraintes.
Pour communiquer avecl’extérieur, la puce RFID a besoin d’un complémentexterne. Le système ne fonctionne pas différemment descartes de transport qui doivent frôler un lecteur. Enclair, cela signifie que les volontaires ne devront pas s’éloigner d'un autre appareil, chargé decommuniquer leurs coordonnées par satellite GPS. Autreproblème, la technologie n’est pas tout à fait sûre. A la fois pour le délinquant – les effets sur la santéfont l’objet d’études contradictoires – et pour lesautorités, puisque la puce peut théoriquement êtreôtée du corps, et ses données piratées. Autant d’arguments dont se saisissent les opposantsaux « spychips », les puces espionnes.
Un responsablede l’association des contrôleurs judiciaires dénoncecette surenchère technologique en assurant que lesystème actuel des bracelets GPS fonctionne finalementbien. « Traiter les gens comme des bouts de viande ne me semble pas représenter une avancée », estime HarryFletcher dans The Independent.
En face, lesstatistiques officielles pointent pourtant la hausse des failles. Sur 17.000 personnes portant un braceletélectronique, environ 2000 auraient échappé un temps au système, tandis que les infractions au couvre-feu(douze heures par jour minimum à domicile) auraientquadruplé en un an. Déjà 2000 implants humains D’où le recours, pour les partisans des puces RFID, àune solution qui se banalise.
VeriChip, le leader américain des puces sous-cutanée, en a vendu 7000 dansle monde, dont 2000 implantées dans des humains. Les visées sont le plus souvent médicales, pour les hôpitaux notamment. Ces puces sont aussi utilisées pour des accès hautement sécurisés, dans l’armée, etmême dans une boîte de nuit espagnole. Le monde de l’entreprise n’est pas épargné : il y a deux ans, unesociété de vidéo-surveillance, CityWatcher.com avaitdéclenché une polémique en implantant une puce RFID pour contrôler les accès de ses salariés. Une pratiquedepuis peu interdite en Californie et dans deux autresEtats américains. + A partir du lien accès à : ° RFID, la superpuce qui colonise la planète° Géolocalisation, biométrie, vidéo : les menaces dela "société de surveillance"
lexpansion.com
Autres liens sur le sujet : spyworld-actu.com
lexpress.fr ---------------------------------
UK : Implants de puce pour les détenus comme pour les chiens. « Projet de marquage avec suivi satellitaire High Techpour libérer de l'espace dans les prisons. Les groupesde défense des droits civils et les officiers deprobation furieux contre ce projet « dégradant »........... Dans le bas de l'article on peut lire cette phrasehallucinante : « Une société projette de fabriquer des implants plusperformants qui pourraient vibrer, faire subir à la personne implantée des électrochocs, envoyer unmessage, ou servir de microphone pour transmettre desconversations »
planetenonviolence.org Lire l’article en Français avec commentaires.
next-up.org
Voir une video sur le scandale sanitaire des pucesRFID :videos.next-up.org
Accès à divers articles sur le sujet :-> next-up.org -----------------------------------------------------------------
France
A propos de l’identification des malades par desbracelets d’identité électronique dans les hôpitaux. Lors des voeux du Ministère de la Santé le 14 janvier,Thierry Amouroux, Président du Syndicat National desProfessionnels Infirmiers, a offert son bracelet d’identification à Roselyne Bachelot accompagné de lalettre que voici: . "Madame la Ministre, La direction de l’hôpital Saint Louis de l’AP-HPsouhaite généraliser l’identification des malades pardes bracelets d’identité. Alors que l’on parle d’humanisation des hôpitaux, du droit des malades, dela dignité des personnes hospitalisées, nous sommes particulièrement choqués par une telle démarche, aussi nous sollicitons votre soutien. Certes, cela peut être acceptable, au cas par cas,pour des personnes incapables de décliner leur identité (nourrissons, déments), sachant qu’il ne peuty avoir de catégorie particulière (une personne sénile ou un malade mental qui connaît son nom n’a pas àsubir ce genre d’humiliation), mais que des décisions d’équipe sur une personne donnée.
Mais lorsqu’une personne hospitalisée est capable dedécliner son identité, lui demander de "s’étiqueter" revient à le nier en tant que personne, à lui fairequitter sa qualité de "sujet, objet de soins", pour enfaire un "objet des soins".
Agir ainsi pose de réels problèmes éthiques, et va à l’encontre de la démarchesoignante. Un bracelet d’identification n’est pas un objet neutre, car il renvoi à l’imaginaire du marquage,variable selon l’histoire personnelle : - le bracelet du prisonnier ou du délinquant sexuel,renforcé par le fait que l’hôpital comporte lui aussides caractéristiques d’enfermement et de soumission àun personnel en uniforme (ne dit on pas toujours la surveillante en parlant du cadre infirmier ?). Unepersonne a ainsi demandé à l’infirmière si onl’obligeait à porter ce bracelet parce qu’elle étaitséropositive. - la chosification, renforcée par le fait quel’étiquette informatisée collée sur le braceletcomporte un numéro d’identification et un code barre.
Lors d’une réunion d’information dans la cafétéria de Saint Louis, le cadre supérieur chargé du projet a même indiqué qu’à terme on passerait le lecteur decode barre sur la poche de sang ou de chimiothérapie,puis sur le bras du malade afin de lire l’étiquette dubracelet pour vérifier la compatibilité ! Peut onimaginer que traiter ainsi une personne hospitaliséecomme un objet de consommation ne modifie pas larelation soignant /soigné ? -
l’animalisation, un malade ayant ainsi indiqué à l’infirmière qu’il n’était pas un chien, et qu’ilétait hors de question qu’on lui mette un collier avecson nom. Ce n’est qu’une anecdote, mais pourl’infirmière qui rencontrait ce patient pour lapremière fois, cela a altéré durablement le rapport deconfiance, car une gêne s’était installée entre eux. - le marquage des camps de concentration,particulièrement sensible, dans la mesure où l’hôpitalSaint Louis se trouve entre Belleville et le Sentier.
Une jeune infirmière ne se posait pas de problème par rapport au bracelet : elle appliquait la consigne dela direction. Jusqu’au jour où le vieil homme hospitalisé à qui elle demandait de mettre cebracelet, avec son étiquette à code barre, l’a regardé, à remonté sa manche, et lui a dit «Mademoiselle, je n’ai pas besoin de votre bracelet,j’ai déjà un numéro d’identification de tatoué ». Face à cet ancien déporté, elle a vécu un grand moment desolitude. Elle n’a jamais pu reprendre en charge ce patient, car quelque chose était brisé dans la relation soignant/soigné. Et pour elle, ce bracele tn’est plus une simple procédure de sécurisation.
A travers ce cas concret d’éthique clinique, chacun peut constater que la technique modifie la relation desoins. Même en dehors de l’aspect stigmatisant, le bracelet induit un rapport de docilité, de contrôle,de soumission, qui va à l’encontre des valeurs dusoin. En mettant un bracelet, un patient ne peut plusêtre dans un rapport égalitaire avec le soignant. Qui plus est, c’est l’infirmière que l’on instrumentepour imposer ce bracelet, alors qu’au contrairel’infirmière est là pour défendre la valeur et ladignité humaine du malade au sein de l’univershospitalier, en rappelant qu’il est en lui-même unefin, c’est-à-dire une personne que l’on doitrespecter, et non une simple chose (organe,pathologie), dont on peut disposer.
De part sa visionglobale et ses capacités relationnelles, l’infirmière permet au malade de conserver son humanité. Déjà en 2000, dans sa grande sagesse, le Directeur Général de l’époque avait préféré retirer un tel projet, suite aux réactions des infirmières qui refusaient de mettre une étiquette avec numéro et codebarre au poignet des personnes hospitalisées, et à la condamnation des groupes de réflexion de l’EspaceEthique AP-HP.
Aussi, conformément aux recommandations élaborées parles groupes de réflexion de l’espace Ethique del’AP-HP "Soin citoyen" et "Soignants et éthique auquotidien", nous vous demandons de bien vouloir intervenir pour mettre un terme au projet degénéraliser le port d’un bracelet d’identification,aux personnes hospitalisées capables de décliner leur identité. Dans cette attente, nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de notre hauteconsidération.
Thierry AMOUROUX Président du Syndicat National desProfessionnels Infirmiers SNPI CFE-CGC"
syndicat-infirmier.com
stoppuce.be
Dossier transmis par Fantastique Phoenix
par karen
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Jeu 23 Oct 2008, 07:31

Dans un même "ordre"!!!!!!!

Fichier ADN : le front du refus




Citation :
mardi 21.10.2008, 05:05 - PAR NICOLAS FAUCON

Le 28 octobre, pour la troisième fois, Bernard Coquelle, agriculteur
militant du Douaisis, comparaîtra devant un tribunal pour avoir
refusé de donner son ADN. Cinq autres procès sont programmés d'ici à
la fin de l'année.

À force, il le dit lui-même, « ça devient banal ». Dans une semaine,
Bernard Coquelle, 56 ans, comparaîtra pour la troisième fois devant
un juge. refusant inlassablement de donner son ADN à la police. Aux
magistrats, le paysan maraîcher répétera certainement que son «
passé de militant syndical et associatif ne mérite pas qu'il fasse
partie de ce fichier ».

Il avait déjà dit cela il y a deux ans, en première instance puis en
appel, jugé pour avoir refusé d'élargir le fichier national
automatisé des empreintes génétiques (FNAEG). Il écopa au final de
deux mois de prison avec sursis.

Créé en 1998, le FNAEG devait à l'origine servir à ficher les auteurs
d'atteintes sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans. Mais depuis dix
ans, quelles que soient les tendances politiques, des lois sont
venues allonger la liste des possibilités de prélèvement d'ADN.
Aujourd'hui, hormis les délinquants financiers, tout le monde ou
presque peut être fiché. Policiers et gendarmes peuvent, dès la garde
à vue, prélever le profil ADN de tout individu, dès lors qu'il existe
des « indices graves ou concordants rendant vraisemblable sa
participation comme auteur ou complice de l'infraction ».

« Dérives liberticides »

Les policiers d'Aniche ne s'en privent pas. Trois fois qu'ils veulent
prélever l'ADN du militant anti-OGM d'Auberchicourt. Autant de refus
essuyés. Le dernier en date ? Septembre. « C'était suite à ma
condamnation dans l'affaire des "sept de Douai"(il avait écopé avec
cinq autres militants de la Confédération paysanne d'une amende pour
avoir dérobé, dans l'usine Nestlé de Cuincy, des pots de yaourt et
les avoir redistribués dans les quartiers populaires de Lille). » Le
chantre de la désobéissance civile motive : « Je ne représente pas
un danger pour la société. Stop aux dérives liberticides ! En plus,
ces fichiers sont conservés pendant quarante ans. Avec ce type de
fichiers, les pourchassés futurs n'auront aucune chance de s'en
sortir. » Il ne sera pas le seul de la Confédération paysanne jugé
cet automne. Trois autres membres des « sept de Douai » sont
convoqués. Dont Gabriel Dewalle.

Il passe devant les juges le 9 décembre. Lui avait accepté de donner
son ADN à la suite de sa condamnation dans l'affaire des « onze
d'Avelin ». « J'ai eu le temps de le regretter et je ne le donnerai
pas une deuxième fois. Je me suis rendu compte que je m'étais trompé.

» Convoqué ce mois-ci à la gendarmerie d'Arleux, l'agriculteur fut
surpris lorsque les militaires lui redemandèrent son ADN. « Ils
m'ont fait signer une déposition indiquant que mon ADN n'était pas au
fichier... » Il ironise : « L'ont-ils perdu ? L'ont-ils vendu pour
chercher le gène de la révolte ? On ne voit pas en quoi notre ADN
serait nécessaire car on ne se cache pas pour réaliser ces actions,
au contraire. »

Un an de prison et 15 000 € d'amende

Installé également dans le Douaisis, Antoine Jean ne connaît pas
encore la date de son audience mais se souvient très bien de la
visite dominicale des gendarmes. « J'étais un peu surpris lorsque je
les ai vus à la porte. Ils m'ont dit : "Vous avez été jugé pour vol
en réunion, il y a donc un prélèvement d'ADN." J'ai refusé. Ils ont
été surpris et m'ont dit : "Mais on en est à notre centième
prélèvement depuis le début de l'année, c'est la première fois qu'on
a un refus." » Élisabeth Darras, agricultrice à Ficheux (Arrageois),
sera jugée à Arras le 25 novembre ; Guy Wanderpepen à Avesnes-sur-
Helpe le 26 novembre, et Annette Rimbert à Lille le 17 décembre.

Un rassemblement de soutien à Bernard Coquelle sera organisé place
Suzanne-Lannoy à Douai le 28 octobre à partir de 12 heures, avec
restauration et vente de pommes sur place. Les bénéfices serviront à
couvrir les frais de justice. Parallèlement, les militants
sensibiliseront au droit des paysans et jardiniers d'utiliser et
d'échanger leurs semences et au refus de la « privatisation du vivant ».

Présidente du collectif anti-OGM 59/62, Patricia Kokoszynski soutient
les frondeurs et voit dans cette judiciarisation croissante « le
dessein de criminaliser l'action syndicale ».La rébellion grandit.

Arracheurs d'OGM, manifestants anti-CPE, « déboulonneurs » de
publicité ou nationalistes corses... le nombre de refus de
prélèvements a explosé. Selon la Confédération paysanne, plus de 400
personnes auraient refusé en France de donner leur ADN entre 2003 et
2005. En théorie, les quatre Nordistes risquent un an de prison et 15
000 € d'amende.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
article_fichier-adn-le-front-du-refus.shtml
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Ven 07 Nov 2008, 10:13

Première cité RFID Ville entière en Corée du Sud en 2012


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Sam 08 Nov 2008, 08:14

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Dim 07 Déc 2008, 19:51

}


Les contrails pas moins pire que les chemtrails



Certains scientifiques spécialistes du climat ont émis l'hypothèse que les traînées de condensation des avions (en anglais contrails pour condensation trails [5]) seraient impliquées dans l'assombrissement global. Bien que l'ininterruption du trafic aérien interdise de vérifier cette hypothèse,
l'arrêt total du trafic aérien civil aux Etats-Unis pendant les trois jours ayant suivi les attentats du
11 septembre 2001
a permis au climatologue David Travis d'observer les températures de 5000 stations météo réparties sur 48 états, en l'absence de ces traînées de condensation. Pendant cette période, la mesure de l'amplitude de température[6] a montré du jour au lendemain
une augmentation de 1 °C,
ce qui était la plus grande variation constatée sur 30 années. Cela montrait que les traînées de condensation pouvaient jouer un rôle immédiat dans la hausse des températures nocturnes et/ou d'une baisse des températures diurnes, et que ces variations pouvaient être beaucoup plus importantes qu'on ne le pensait précédemment.
(...)(L’assombrissement global crée un effet refroidissant qui a peut-être amené les scientifiques à sous-estimer l’effet de serre sur le réchauffement climatique.)

Assombrissement global
http://fr.wikipedia.org/wiki/Obscurcissement_global
source: yonne.lautre.net

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Dim 07 Déc 2008, 19:58

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Jeu 25 Déc 2008, 22:13

Le père Régimbald nous explique, dans ce reportage datant de 1983, qui sont les illuminatis, quelles sont leur alliances et objectifs.

Il nous enseigne les différents niveaux de hiérarchie de ses membres, ainsi que leurs zones d'influence, et les divers noms sous lesquels on les retrouve.

C'est un reportage édifiant, et simple à comprendre malgré les différentes ramifications qui composent le monde très complexe des Illuminatis .

Il est intéressant de noter que ce reportage date de 1983 et que tous les noms cités (banque, compagnie pétrolière, fondation, compagnie aérienne, sectes etc...) sont bels et bien présents dans notre vision panoramique d'aujourd'hui.

On peut juste conclure sur le fait que le projet des Illuminatis n'est pas prêt de s'arrêter au rythme où vont les choses aujourd'hui!


Partie 1:
http://leweb2zero.tv/video/alfred_15454f730d5b8d8

Partie 2:
http://leweb2zero.tv/video/alfred_86455f8891c2217

Partie 3:
http://leweb2zero.tv/video/alfred_46455f8ed2f105b

Partie 4:
http://leweb2zero.tv/video/alfred_95455f9fb012ce5


Extraits vidéos provenant de: http://leweb2zero.tv/



Pour mieux voir le schéma: http://www.syti.net/Organisations.html
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Ven 27 Fév 2009, 16:05

Source : JP-Petit)

Citation :


Toute la vérité est dite Par un mécanicien de ligne aérienne, le 4 avril 2004 Pour des raisons que vous comprendrez en lisant je ne puis divulguer mon identité. Je suis mécanicien d’aviation pour une importante ligne aérienne. Je travaille sur l’une de nos bases de maintenance située dans un grand aéroport. Je pense avoir découvert des informations que vous trouverez importants.

D’abord je devrais vous parler au sujet de la « hiérarchie » chez les mécaniciens. C’est important pour mon histoire et pour la cause pour laquelle vous vous êtes consacré. La mécanique exige de travailler sur trois choses. L’avionique, les moteurs, ou les commandes de vol. Les mécaniciens qui travaillent sur ces systèmes sont considérée en haut de la « hiérarchie ». Viennent ensuite les mécaniciens travaillant sur l’hydraulique et les systèmes de climatisation. Puis viennent ceux travaillant sur l’office et les autres systèmes non essentiels. Mais en bas même de la liste viennent les mécaniciens des systèmes de traitement des déchets. Aucun mécanicien ne veut travailler sur les pompes, les réservoirs, et les canalisations servant à stocker les détritus des toilettes. Mais dans chaque aéroport où j’ai travaillé il y avait toujours 2 ou 3 mécaniciens se proposant de travailler sur les systèmes des toilettes. Les autres mécaniciens les laissent faire de bon cœur. Pour cette raison vous n’avez que 2 ou 3 mécaniciens travaillant sur ces systèmes dans chaque aéroport. Personne ne prête beaucoup d’attention à ces types et aucun mécanicien n’en fréquente un qui travaille seulement sur les systèmes des détritus. En fait, je n’avais jamais beaucoup pensé à cette situation jusqu’au mois dernier.

Comme la plupart des lignes aériennes nous avons des accords réciproques avec les autres lignes aériennes qui utilisent cet aéroport. Si elles ont un problème avec un avion, l’un de nos mécaniciens saura se débrouiller avec lui. De même si l’un de nos avions a un problème sur un aéroport où une autre ligne aérienne a une base de maintenance, elle retapera notre avion. Un jour le mois dernier, j’ai été appelé de notre base pour travailler sur un avion pour une autre ligne aérienne. Quand j’ai reçu l’appel l’agent technique d’exploitation ne savait pas quel était le problème. Quand j’ai rejoint l’avion j’ai découvert que le problème était dans le système de traitement des détritus. Je n’avais rien d’autre à faire que ramper dedans et arranger le problème. Quand je suis entré dans le compartiment je me suis rendu compte que quelque chose ne collait pas. Il y avait là-dedans plus de réservoirs, de pompes, et de canalisations qu’il en fallait. J’ai d’abord supposé que le système avait été modifié. Il y avait 10 ans que j’avais travaillé sur l’un d’eux. Pendant que j’essayais de trouver le problème j’ai rapidement réalisé que la tuyauterie et les réservoirs supplémentaires n’étaient pas reliés au système de traitement des ordures. Je venais juste de découvrir ça quand un autre mécanicien de ma compagnie est venu.

C’était l’un des mécaniciens qui travaillaient d’habitude sur ces systèmes. J’ai été heureux de lui rendre son job. Pendant que je partais je l’ai interrogé sur l’équipement supplémentaire. Il m’a dit de « me préoccuper de ma partie d’avion et de le laisser se décarcasser avec la sienne ! » Le jour suivant j’étais sur l’ordinateur de la compagnie pour rechercher un schéma de câblage. Pendant que j’y étais j’ai décidé de rechercher l’équipement supplémentaire que j’avais trouvé. À ma stupéfaction les manuels ne montraient aucun des équipements supplémentaires que j’avais vu de mes propres yeux le jour précédant. Je me suis même connecté aux dossiers du fabricant et n’ai toujours rien trouvé. À ce moment-là, j’étais vraiment déterminé à découvrir ce que faisait cet équipement.

La semaine suivante nous avons eu trois de nos avions dans notre hangar principal pour l’inspection périodique. Il y avait des mécaniciens rampant partout dans l’avion durant ces inspections. Ayant juste fini mon poste, j’ai décidé d’aller voir le système des détritus sur l’un de nos avions. Avec tous les mécaniciens autour j’estimais que personne ne remarqueraient quelqu’un de plus sur l’avion. L’avion que j’ai choisi avait bien l’équipement supplémentaire !

J’ai commencé à suivre le tracé du système de canalisations, des pompes, et des réservoirs. J’ai trouvé ce qui semblait être l’unité de contrôle du système. C’était une boîte de commande d’avionique semblant standard sauf qu’elle n’avait aucune sorte d’inscription. Je pouvais retrouver les fils de commande de la boîte vers les pompes et les valves mais il n’y avait pas de circuit de commande entrant dans l’unité. Les seuls fils entrant dans l’unité étaient l’alimentation raccordée au principal bus de distribution de courant de l’avion. Le système avait un grand réservoir et deux plus petits. C’était difficile à dire dans le compartiment exiguë, mais il semblait que le grand réservoir pouvait contenir 50 gallons ( 190 litres ). Les réservoirs étaient reliés à un [dispositif de] remplissage et à une valve de purge qui traversait le fuselage juste derrière la valve de purge du système de détritus. Quand j’ai eu l’occasion de rechercher ce raccordement sous l’avion je l’ai trouvé ingénieusement caché derrière un panneau, sous le panneau servant à accéder à la vidange des déchets. J’ai commencé à suivre la tuyauterie des pompes. Ces tubes mènent à un réseau de petites tubulures qui se terminent sur les rebords arrière des ailes et des stabilisateurs horizontaux. Si vous regardez de près les ailes d’un gros avion vous verrez un ensemble de fils, d’environ la grosseur de votre doigt, s’étendant du rebord arrière de la surface des ailes. Ce sont les mèches de décharge statique. Elles servent à dissiper [dans l’air] la charge d’électricité statique qui s’accumule sur l’avion en vol. J’ai découvert que les tubulures de ce mystérieux système mènent à une mèche de décharge statique sur trois. Ces mèches « avaient été évidées » afin de pouvoir être traversées par ce qui doit être déversé par les tubulures.

C’était pendant que j’étais sur l’aile que l’un des cadres m’a repéré. Il m’a ordonné de sortir du hangar, me disant que mon poste était fini et que je n’avais été autorisé à aucune heure supplémentaire. Les deux jours suivants étaient très occupés et je n’avais pas le temps de continuer mes recherches. En fin d’après-midi, deux jours après ma découverte, j’ai été appelé pour remplacer une sonde de température de moteur sur un avion devant décoller dans deux heures. J’ai fini le travail et suis retourné à la paperasserie. Environ 30 minutes plus tard le haut-parleur m’a appelé pour que j’aille voir le directeur général. Quand je suis entré dans son bureau j’ai constaté que notre représentant syndical et deux autres que je ne connaissais pas m’attendaient. Il m’a dit qu’un problème sérieux avait été découvert. Il a dit que j’avais fait l’objet d’un procès-verbal et que j’étais suspendu pour avoir fait de fausses écritures. Il m’a remis un formulaire disciplinaire déclarant que j’avais fait de fausses écritures sur la sonde de température de moteur que j’avais installée quelques heures avant. J’étais sidéré et je commençait à protester. Je leur ai dit que c’était ridicule et que j’avais effectué ce travail. Le syndicaliste a alors pris la parole, recommandant d’aller jeter un coup d’œil sur l’avion et voir si nous pouvions tout arranger. C’est à ce moment que j’ai demandé qui étaient les deux autres hommes. Le directeur général m’a dit qu’ils étaient inspecteurs de la sécurité de la ligne aérienne sans me donner leur nom.

Nous sommes allés à l’avion, qui au lieu d’être en l’air était garé sur notre rampe de maintenance. Nous avons ouvert le capot du moteur et le syndicaliste a retiré la sonde. Il a vérifié le numéro de série et dit à tout le monde que c’était l’ancien instrument. Ensuite, nous sommes allés à la baie des casiers où reviennent les pièces. Le syndicaliste a vérifié mon rapport et a tiré du casier une boîte scellée. Il a ouvert la boîte et a retiré la sonde de température de moteur avec le numéro de série de celle que j’avais installée. Il m’a été dit que j’étais suspendu pendant une semaine sans salaire et de partir immédiatement. Le premier jour de ma suspension, j’étais assis chez moi me demandant que diable m’était-il arrivé. Ce soir-là j’ai reçu un coup de téléphone. La voix m’a dit : « Maintenant vous savez ce qui arrive aux mécaniciens qui fourrent le nez là où ils ne le devraient pas. La prochaine fois que vous commencerez à travailler sur des systèmes qui ne vous concernent pas vous perdrez votre travail. Comme il se trouve que je me sens chevaleresque, je pensent que vous pourrez retourner au travail bientôt » CLIC. De nouveau je me suis relevé. J’ai déduit que ce qui était arrivé était directement lié à mon relevé de la mystérieuse tuyauterie. Le matin suivant le directeur général m’a appelé. Il a dit qu’en raison de mon excellent dossier pour mon travail passé, la suspension avait été réduite à un jour et que je devais me présenter immédiatement au travail. La seule chose à laquelle je pouvais penser était qu’est-ce qu’ils essayaient de cacher et qui sont-ILS !

Ce jour de travail s’est passé comme si rien n’était arrivé. Aucun autre mécanicien n’a mentionné la suspension et mon syndicaliste m’a dit de ne pas en parler. Cette nuit-là je me suis connecté sur Internet pour essayer de trouver quelques réponses. Je ne me rappelle pas maintenant comment j’y suis arrivé, mais j’ai trouvé votre site. C’est alors que tout est venu ensemble. Mais le matin suivant au travail j’ai trouvé une note à l’intérieur de mon casier verrouillé. Elle disait, « La curiosité a tué le chat. Ne regardez pas les sites Internet qui ne vous concernent pas. » Eh bien c’est ça. ILS me surveillent. Eh bien vous savez déjà ce qu’ils font. Je ne sais pas ce qu’ils pulvérisent mais je peux vous dire qu’ils le font. Je me dis qu’ils utilisent les « camions de douceurs ». Ce sont les camions qui vident les réservoirs de détritus des toilettes. Les aéroports sous-traitent habituellement ce travail et personne ne s’approche de ces camions. Qui voudrait se tenir à côté d’un camion plein de m---e. Pendant que ces types vident les réservoirs de détritus ils remplissent les réservoirs du système de pulvérisation. Ils connaissent le chemin de vol des avions, ainsi ils programment probablement l’unité de commande pour commencer à vaporiser au bout d’un certain temps après que l’avion ait atteint une certaine altitude. Les becs de pulvérisation dans les fausses mèches de décharges statiques sont si petits que personne dans l’avion ne verra le truc.

Dieu nous vienne en aide

Un citoyen

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...   Jeu 05 Mar 2009, 20:35

avec discernement...................


A qui le tour ?




En Suède un programme de réduction de la population à l’échelle du pays :
La technologie HAARP disséminée sur tout le territoire suédois à travers les compteurs électriques domestiques !
La Suède possède aujourd’hui la plus puissante et redoutable arme au monde !!!
Dans chaque maison est implantée une « Energybox » .
Premières conséquences :
De nombreux troubles physiques et psychiques chez les personnes, pertes de sommeil, de fréquentes mais courtes coupures de courant électrique, des ampoules explosent, le téléphone mobile est partiellement détruit, les téléphones fixes ne marchent plus, la puissance et le rayonnement du réseau électrique ont considérablement augmenté, les ordinateurs rendent l’âme, la circulation des mails et internet vacillent, les lampes vacillent tout le temps, etc.
Les personnes sensibles ou allergiques à l’électricité n’en peuvent plus et se sentent mourir.
Beaucoup de personnes présentent déjà des troubles de comportement et des altérations de la conscience spécialement dans le domaine de la pensée.

Ca semble très bien marcher, déjà des pubs pour l’Energybox apparaissent dans d’autres pays de l’UE. L’Allemagne et la Hollande vont bientôt en être équipées.
Nous devons absolument refuser cette boîte Et en informer nos proches, nos voisins
3G (UMTS) n’est fondamentalement qu’un système d’arme et les téléphones portables qu’un épiphénomène (un camouflage !)
Sources : fraktali.biz Dipl.Ing.Agr. Frank Monderkamp, Büro Monderkamp & Partner
Tel.: 05286-990757 Mobil: 0170-1832170 Fax: 05286-990757,
URL: www.ing-monderkamp.de
mitgeteilt von : Dr.med.Heinz Gerhard Vogelsang, Internist u. Arzt f. Naturheilverfahren. Homöopathie. Leydelstr. 35, D-47802 Krefeld
25. 01. 2009, Suède : Avez-vous remarqué les spots publicitaires « Maintenant je paie – maintenant je ne paie pas ? » Ensuite est suggéré que par une technique nouvelle de lecture du compteur, on peut réduire sa facture d’électricité.
Ce que fait déjà le bon vieux compteur. De ce qui suit et ce qui est la vraie raison de ces objets, c’est une surveillance accrue et des atteintes à la santé pouvant aller jusqu’à la mort (programme de réduction de la population). Toutes deux nous viennent des USA.
En Suède, extension de la technologie HAARP à travers les compteurs électriques domestiques.
Une expérience de contrôle des consciences à l’échelle d’un pays : la Suède ! S’il vous plaît, diffusez ce texte autant que vous pouvez, parce que partout il est effacé ou les fichiers sont attaqués. Le mien et celui d’une connaissance ont été effacés. Tout ce qui concerne les chemtrails, HAARP, et tout particulièrement les Energybox a été effacé.
Le gouvernement suédois parle d’une loi qui doit sortir en 2009. Cette loi prévoit qu’on ne doive plus payer que ce qui est strictement consommé en électricité. (Ils sont trop bons !) Peu de temps après, les employés des compagnies fournisseurs d’électricité se sont présentés chez les gens avec un papier disant qu’il fallait implanter une petite calculatrice digitale avec émetteur dans chaque maison. On l’utilise une fois par semaine pour savoir sa consommation d’électricité afin de ne pas trop payer. Bizarre cette attention soudaine portée à nos dépenses d’électricité ! Ils ne veulent plus de notre argent ?
Dans un grand nombre de cas, personne n’a rien expliqué, ils ont simplement placé la boîte dans la maison.
’’Energybox’’ Vocabulaire et explications : FRA : (Försvarets Radio Anstalt) une sorte de système Echelon pour la Défense suédoise. Le « Grand frère » qui voit tout, sait tout, entend tout, quel ‘’heureux hasard’’, vient juste d’être doté d’un super ordinateur par le gouvernement suédois (encore des gens biens).
LOIS : Un nouveau système HAARP implanté dans tout le sud de la Suède. C’est LE PLUS GRAND SYSTEME HAARP DU MONDE ( High-Frequency Active Auroral Research Project) est relié au sytème LOFAR en Europe centrale et Icecat au Nord. Ces dispositifs sont encore très peu connus dans le monde mais vont jouer un très grand rôle dans l’avenir de l’humanité (voir Nostradamus qui en parle).

Lois couvre tout le sud de la Suède, c’est un réseau de dizaines de puissantes antennes reliées entre elles. Les systèmes Haarp ont toujours un arrière plan militaire. Une directive de l’Otan (nouveau) : le gouvernement suédois a « loué » une bonne partie du nord de la Suède à l’Otan pour y expérimenter des systèmes d’armes nouvelles ‘exotiques‘ sans que les militaires suédois y aient un droit de regard…Y sont testées toutes sortes de techniques du type micro-ondes pulsées, chemtrails, nanotechniques et autres. Bien évidemment aussi sur les populations car certaines de ces armes ne peuvent être testées que sur des humains.
A propos d’Energybox, tous sont équipés et personne ne sait ce que c’est et quelle est sa fonction réelle : « L’ Energybox on l’a reçu sans nous y intéresser, sans poser de questions, sans comprendre » L’électricité internet (pas l’internet par l’électricité qui fut stoppée par les compagnies travaillant dans les bandes passantes larges- en particulier les 3G vont se trouver en concurrence). L’Energybox possède un émetteur GPRS et sa fréquence est un mélange de GSM et 3G (UMTS). C’est à bande large et donc toujours active. (Et pas seulement les quelques secondes durant la semaine où on l’utilise comme nous le raconte les électriciens.) Les émissions sont très proches de celles des radars (!). L’information n’est pas envoyée à la compagnie fournisseur d’électricité mais à l’internet (?)
L’Energybox est cependant un système double et contient aussi un « Eshelon Meter » (un mètre –étalon ?) (ne pas confondre avec Echelon), un système PLC de l’entreprise Televent. Ce système PLC est celui qu’on nous aurait fourni si on nous avait livré l’internet par l’électricité (internet à haut débit et peu chère). Il modifie tant le courant électrique qu’il est plus facile d’envoyer de l’information. De ce fait on n’est non seulement irradié directement par les ondes 3G de l’émetteur, mais aussi par les ondes micrométriques du type radar qui sont présentes dans toute l’installation électrique transformant la maison en un champ électromagnétique à haute fréquence pulsée. C’est aussi la raison pour laquelle on a transformé le système électrique en système de communication branché sur internet. (La première maison internet du monde et beaucoup peuvent/vont mourir de ces expositions aux rayonnements permanents.)
Pourquoi internet, pourquoi une implantation aussi ‘secrète’ dans les maisons, pourquoi transformer le réseau électrique en système de communication ? Très simple ! 3G (UMTS) n’est à la base qu’un système d’arme et les portables 3G ne sont qu’un leurre. 3G vient des USA importé par les militaires US en Europe (comme bien d’autres systèmes mobiles).
On est loin de la téléphonie, il s’agit en fait d’arriver à implanter ces boîtes dans les maisons. (Aussi pour l’irradiation mais c’est un autre sujet). La maison ne rayonne pas seulement en 3G (UMTS) mais elle est aussi reliée à l’internet.
Refuser cette boîte ne sert à rien si les maisons alentours sont toutes équipées et pulsent des ondes UMTS dans votre maison.
En principe un seul émetteur suffit pour « polluer » tout un ensemble de maisons reliées à un même transformateur (on a besoin d’un filtre électrique qui éloigne les micro-ondes).
Nous avons absolument le droit de refuser cette boîte pour la bonne raison que cette loi dont on nous parle n’existe pas. Ni de loi sur l’exposition forcée. Ils se garderont bien d’en vouloir porter la responsabilité.
La loi dont on parle n’est pas faite pour les utilisateurs mais s’applique aux distributeurs d’électricité afin d’implanter ces boîtes dans les maisons.
La vraie raison pour laquelle on transforme notre réseau électrique en réseau d’information est d’aboutir à un contrôle totalitaire.
Ainsi le réseau électrique se retrouve soumis à une autre loi, celle sur les communications. Notre si entreprenant gouvernement a beaucoup œuvré dans ce sens ces derniers temps.
Cette loi donne le droit à FRA de surveiller toutes les communications. De ce fait les mails sont lus, les conversations téléphoniques écoutées, fax et toutes formes de communications sont ainsi surveillées. Maintenant nos maisons tombent sous le coup de cette loi.
En fait tout ordinateur, base de données, banque, hôpital, police, militaire, serveur est sous surveillance car relié à l’internet par le réseau électrique et donc susceptible d’espionnage et ouvert à toutes sortes d’attaques. Il n’existe aucun pare-feu, aucun anti-virus qui puisse empêcher une intrusion extérieure car elle viendrait par le réseau électrique. De même à quel « serveur » est reliée la maison est une question restée dans l’ombre.
Pour ceux qui s’y connaissent un peu dans le domaine des micro-ondes ou des techniques sur les fréquences, ils peuvent facilement imaginer les autres possibilités de contrôle offertes par ces systèmes.
Avec des ELF, ULF modifiées il est très facile de voir chaque pièce de la maison en 3D, d’écouter toutes les conversations et même d’influencer les ondes du cerveau humain. (Un contrôle unique et à distance de toute la Suède ?) Ceux qui s’intéressent aux chemtrails savent qu’ils contiennent du baryum. Or c’est ce baryum qui est répandu sur les grandes installations sportives pour rendre les gens visibles sur les écrans radar et même pour voir ce qu’ils ont dans leurs poches.
Nous sommes dans la plus grande expérimentation sur le contrôle cérébral humain que le monde ait connu. C’est pourquoi ce dispositif n’est testé pour l’instant qu’en Suède et en Finlande. Ces deux pays ont toujours été officiellement des champs d’expérimentation des micro-ondes. Si tout se passe bien, alors tous les autres pays en seront équipés. Nous devons absolument refuser cette boîte et le faire savoir autour de nous, amis, voisins etc. Rendez la boîte car il n’existe rien qui vous oblige à l’avoir dans votre maison. Aucune loi ni contrainte…Rien !! Il faut aussi très vite faire circuler l’information pour faire savoir ce que représente réellement cette Energybox !!! Très peu savent que c’est un émetteur 3G internet et qu’elle pollue toute la maison et le réseau électrique alentour. Ecrivez tant que vous pouvez aux journaux, aux télévisions, et autres médias, diffusez l’information par internet. Il reste peu de temps (trop tard déjà pour la Suède). Aidez à la diffusion de cette information, posez des questions aux députés, aux gouvernements, aux compagnies d’électricité etc. Si on ne stoppe pas ce système en Suède, alors tous les pays y auront droit (Connected People – Connected Houses).
Il existe une relation directe entre cette boîte, LOIS, chemtrails, FRA, Echelon et le fait qu’une partie de la Suède soit louée à l’Otan. La Suède est devenue un pays des plus importants du point de vue militaire de par la géographie, par les tests de l’Otan et par LOIS. La petite boîte Energybox n’est rien d’autre qu’une partie du Patriotact américain qui a migré tout naturellement en Suède dans les bagages des troupes américaines de l’Otan.
Ceci est le début du contrôle total des maisons et de la conscience humaine. Les ondes 3G et l’Energybox appartiennent fondamentalement à ces nouveaux systèmes d’armes qui sont testées sur nous.
Essayez de comprendre ce que vous avez dans votre maison et de la responsabilité que cela représente pour le monde entier. Si nous, nous ne le stoppons pas qui le fera ? Cherchez des informations, réfléchissez, faites-vous une opinion et diffusez -les.
En réalité nous sommes déjà soumis à différentes attaques ! L’argent ne nous protège pas ! Aidez à stopper l’Energybox et l’ »European Mindcontrol Program »
En Allemagne une grande enquête a démontrée que pratiquement TOUS ceux qui ont été exposés aux rayonnements 3G présentent une modification dans la moelle épinière. COMME UN DEBUT DE LEUCEMIE !
jeudi 5 mars 2009 à 10:39 ::


Dernière édition par Marie le Jeu 05 Mar 2009, 20:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
RFID/Chemtrails/Nanotec et autres...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Prière pour nous édifier les un les autres.
» Contrairement à ce que tu crois, ton bonheur ne dépend pas de l'attitude des autres.
» Se libérer du regard des autres
» Fatima un ovni pas comme les autres
» Un autre test: Evaluez votre peur des autres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: ...dans l air du temps... :: Forum sur "2012" Apocalypse, réalité ou illusion-
Sauter vers: