ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 NDE, DEFINITIONS DE LA MORT , l Euthanasie...:Témoignages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Expériences de Mort Imminente (EMI) + «hors du corps» (OOB)    Jeu 20 Nov 2014, 20:55

Citation :

* Des changements dans la personnalité, les personnes deviennent souvent plus aimantes, plus calmes et sans jugement ou sont conduites vers des changements majeurs de vie, comme un divorce, une séparation d'avec la famille et les amis ou un pouvoir d'attraction accru auprès des autres


* Une augmentation notable des capacités intuitives et médiumniques, une communication avec les esprits, les plantes et les animaux par exemple

* Un revirement pour le sens des priorités de la vie

* Un sentiment d'intemporalité et de non-dualité

* Une sensibilité à la lumière et au bruit

* Des changements d'attitude envers la santé, le bien-être et la spiritualité




Citation :
Traduction :

Citation :
Bonjour! Je voudrais poser une question rapide, je cherche des réponses sur la question de la « lumière au bout du tunnel » connu pendant ou après la mort du corps.


Citation :
Les informations et explications sur les Expériences de Mort Imminente (EMI) et les expériences « hors du corps » (OOB : ‘Out Of Body’ -OBE) et les autres phénomènes associés au Corps Astral ont été couverts en 2002, pendant l’atelier de « La Danse pour » (en particulier, la danse pour la liberté, en France).

Le Corps Astral est une partie de l'anatomie du Corps de Lumière. Depuis 2005/2006, nous avons progressivement étudié les nombreux autres aspects de notre anatomie personnelle : la matière noire du corps, le corps spirituel, le corps de plasma, etc. Nous avons également étudié la Lumière de Vie et la lumière morte, et l'importance de Son. « La lumière au bout du tunnel » est un phénomène du Corps de Lumière, (…). Dans les documents plus récents, nous avons découvert en détail les distorsions présentes dans le Corps de Lumière (y compris le corps astral). Voilà pourquoi nous sommes passés à l'activation d'autres parties de notre anatomie multidimensionnelle.

La Terre est maintenant la Terre Aurora [= la Terre de l’Aube], ce qui (…) provoque les difficultés de Corps Mental de D-3 à former et à utiliser le véhicule du Corps Astral de D-4. (…)

Le « tunnel sombre » que les gens rapportent dans les NDE est la perception du passage du Corps Mental à travers la densité-1 [= D1, D2 et D3] verrouillée (= une serrure ou sceau entre le corps mental et le corps astral ou 'avion'). La « lumière au bout du tunnel » est la perception de l’Archétype de plan d’Âme de la D-5 dans l'anatomie du Corps de Lumière (vous êtes à la recherche d’une partie de votre propre anatomie quand vous voyez la lumière).

Il est intéressant de se renseigner sur le Corps de Lumière, mais quand on vise l'expansion de la Conscience dans une perspective Kristique, il est recommandé de se concentrer sur le Corps de Plasma qui a été libéré en Janvier 2012 (…)


Citation :
Si je me souviens bien, la « lumière au bout du tunnel » est une traduction de la perception de passer de la 4ème dimension à la 5ème dimension.


http://antahkarana.forumzen.com/t2712p45-livres-voyageurs-tomes-i-et-ii-en-langue-francaise#28542


Concrètement, les personnes qui vivent cela se verront « activer » le 5ème brin d’ADN donnant accès à la 5ème dimension (sur un Arbre à 12 dimensions).

Les transformations dont les témoignages, plus haut, font mentions sont les conséquences directes de ces changements énergétiques ou de fréquences car il y a passage à un « diapason supérieure ».
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: NDE, DEFINITIONS DE LA MORT , l Euthanasie...:Témoignages   Dim 01 Mar 2015, 17:52

Jocelin Morisson a écrit:
Je suis heureux de vous annoncer la parution cette semaine de mon livre "L’expérience de Mort Imminente – Une enquête aux frontières de l’après-vie", dans la collection Expériences Extraordinaires aux éditions de La Martinière.
J’ai voulu présenter un état des connaissances sur ce phénomène à partir de témoignages peu connus, récents et anciens, pour montrer l’universalité qui se dégage de ces vécus. Je m’appuie également sur les dernières données scientifiques.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Jocelin Morisson est journaliste scientifique depuis plus de 20 ans et a collaboré à de nombreuses revues et magazines (Inexploré, Nexus, Le Monde des religions, Nouvelles Clés, La Vie, VSD hors série). Il est également auteur et coauteur de plusieurs ouvrages sur le thème des états modifiés de conscience et de la parapsychologie scientifique, dont Intuition et 6e sens (2013) et La Voyance (2014) aux éditions de La Martinière.


Stéphane Allix est le fondateur de l'INREES (Institut de recherche sur les expériences extraordinaires) et du magazine Inexploré. Il est également l'auteur et l'animateur de la série de documentaires "Enquêtes extraordinaires" sur M6.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: NDE, DEFINITIONS DE LA MORT , l Euthanasie...:Témoignages   Jeu 16 Avr 2015, 10:18


L'Expérience de mort imminente
Jocelin Morisson interviewé par Orianne Faisandier
Jeu 16 Avr 2015 20:50 - 22:50 SUR
Salamandre TV
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Je propose ces commentaires pour réflexions:

Bonjour Orianne et Jocelin:
j ai une question à vous soumettre que je vais avoir un peu de mal à formuler par écrit:
Une NDE/EMI , est elle comparable à une catharsis spontanée selon vous?
Ce tunnel , dont on parle et dans les nde et dans la méthode du tunnel en catharsis ne sont t elle pas à mettre en rapport?
Si dans ce tunnel (dans les deux cas) les portes sont des chakkras, est il possible alors qu' une nde ,soit un processus cathartique qui nous est imposé par nos corps à bout de souffle?
Une réflexion aussi:
tous les témoignages de NDE positive relève d' un retour à la VIE assisté médicalement avec pour donne commune des drogues médicales et chimiques en milieu hospitalier!
L' expérience de NDE négative, bien que ce terme"NDE" ne me convienne plus aux vues de ce que j' énonce plus haut (étant un terme scientifique), a en ce qui me concerne été SPONTANEE et donc sans drogue médicale, ni psychotrope, ni alcool, avec un retour à la VIE CONSCIENT!

-Pensez vous qu' il soit juste de programmer sans le consentement de la personne son retour à la vie?
-Comment expliquer la différence de la perception de ce que nous vivons dans cet état modifié de la conscience?
merci de nous partager vos réflexions et témoignages!




Je ne suis pas assez loin dans les recherches , mais je vous propose aussi ceci en réflexion car le mot Daath me fût présenté :


Le mot Da’ath se traduit littéralement par « connaissance », mais il porte également le sens d’union et de relation, comme dans le verset « Adam connut sa femme Ève » ; וְהָאָדָם יָדַע אֶת־חַוָּה (Genèse, 4, 1). Ainsi, la Kabbale représente souvent Da’ath comme un principe de connaissance gnostique – une connaissance expérimentale et empirique plutôt qu’épistémologique – une union du sujet et de l’objet… Ne dit-on pas qu’expérimenter Dieu, c’est connaître Dieu ? Da’ath est le nœud entre l’intellect pur et les émotions.

Des trois « cerveaux » de l’intellect, Da’ath constitue la partie subjective, la capacité de l’esprit à appliquer une compréhension abstraite aux événements matériels de la vie.

La Kabbale explique ainsi que Da’ath est le point d’union entre la Sagesse (Hokhmah) et l’Intelligence (Binah), non émanée, comme les autres Sephiroth, elle agit comme un principe unifiant et liant pour l’Arbre en son ensemble. Là où les autres Sephiroth sont perçues comme des « récipients » de la Lumière, Da’ath est l’approximation la plus proche de ce que serait cette Lumière : « Da’ath est la Lumière de Hokhmah » (Zohar).......Au sujet de Da’ath, Gareth Knight écrit :

« Les Abysses sont le vide entre la force et la forme ; et le lieu où la transmutation advient est la Sephirah occulte Da’ath – qui signifie Connaissance. ....Dans la continuité du courant de la magick contemporaine, peu s’amusent à se frotter à Da’ath, et encore moins sur le scène occulte francophone. Cependant, Frater kAzim s’y est essayé et nous a ainsi offert un excellent travail décrit dans son texte « L’Abysse et les Psychotropes » qui est, je pense, à la base de son système personnel « Aloha » :

« Lorsque l’on entreprend de passer outre l’expérience de la noirceur et de l’éclatement de Daath il est capital de pouvoir rassembler en soi toute Sa Lumière afin de triompher du démon Chorozon. Pour cela un ensemble de gestes et de visualisations sont donc au préalable possibles en mettant en scène la géométrie sacrée et la prononciation d’une clé kabbalistique. La première partie de ce travail expliquera donc la construction d’un vaisseau énergétique, et la seconde le chargement de ce véhicule spatio-abyssale par le mot de pouvoir Aloha, tout ceci dans le but de franchir Daath grâce à l’invocation du Saint ange Gardien. »

Quant à nous, il se peut bien que nous ayons échoué à traverser nos propres illusions, la moindre n’étant pas la prétention de décrire l’étendue symbolique et kabbalistique de Da’ath en quelques pages.(Spartakus FreeMann, février 2011 e.v. )

Dans Spiritualité de la Kabbale, Virya écrit à son sujet :


« Da’ath est la science, le savoir ou plus exactement la Gnose de Dieu, elle est l’équilibre entre la Sagesse et l’Intelligence, entre l’intuition et la cogitation.

Dans l’homme Daath se place entre les deux hémisphères du cerveau, c’est pour cela que dans la Bible il est écrit : « Et c’est pourquoi je demande à ceux qui recherchent l’Éternel qu’ils contemplent et méditent, et qu’ils l’aient comme un souvenir entre leurs yeux ».

Dans la conscience humaine Daath est l’acquisition définitive d’une nouvelle richesse de l’être qui servira à mieux s’attacher et se diriger vers la vraie source de Sagesse, la Hockmah Ilaah (Sagesse suprême)...... Dion Fortune ne nous dit pas autre chose, lorsqu’elle écrit :

« Daath, la mystérieuse, l’invisible Séphire, qui n’est jamais marquée sur l’Arbre, est associée, dans le système occidental, avec la base du cou, le point où l’épine dorsale rencontre le crâne, celui où le développement du cerveau eut lieu chez nos premiers ancêtres. Daath est ordinairement considérée comme représentant la conscience d’une autre dimension ou celle d’un autre niveau ou plan ; elle évoque essentiellement l’idée d’un changement de clef » (La Cabale Mystique).
… La Connaissance de Daäth , ou de la Mort [1], relève de la nature du secret de la Dualité représentée par l’ombre ou le double magique par lequel l’homme vainc la mort et pénètre par la Porte de Daäth afin d’explorer le Royaume de Choronzon, le Désert de Set » (Nightside of Eden, page 8). « Daäth… parfois appelée « fausse sephirah »… est la porte de sortie vers les espaces extérieurs au-delà, ou derrière, l’Arbre lui-même » (cité par Frater M.E.D., Sword of Horus, p. 166).

enfin , pour ceux que cela intéressent, j 'ai ouvert un post sur Daath qui n 'est pas selon moi, sans rapport avec les NDE-EMI :

En Yesod se trouve Gabriel, l’ultime vecteur de la Grâce divine, le messager, le dispensateur de la Connaissance (Yesod correspond à Daath, et Daath, porte de l’Ineffable, est aussi appelée la Connaissance cachée). Gabriel est aussi psychopompe, c’est-à-dire qu’il accueille et dirige les Ames de ceux qui, par décès ou par “méditation”, pénètrent dans les mondes supérieurs. Pour information, Gabriel est l’Hermès de la mythologie grecque, Hermès Trismégiste, Trois fois Maître (initiateur, vecteur de la Connaissance), en vertu des trois pilliers de l’Arbre. Le terme hermétique vient de là et désigne la Connaissance cachée ne pouvant être révélée qu’au moment approprié et aux Hommes prêts à la recevoir....


A noter aussi les liens entre Thyroïde, Pinéale, Etmoide,  Chaine Tryptophane etc...: concernant les associations de Daath dans le système typhonien, Frater M.E.D, dans Sword of Horus, cite Grant : « La glande thyroïde, dans la région du larynx, correspond au Visudha Chakra (qui est attribuée à Daäth). Cette glande, lorsqu’elle s’active, augmente la sensitivité et rend l’individu hypersensible aux sensations physiques, astrales et mentales. Si cette glande est surstimulée, il y a danger de mégalomanie ».


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Voir aussi la page de Karen Le Drian sur la Glande Pinéale et la chimie de la conscience qui m a beaucoup apporté dans mes recherches :
« L’objectif central d’Intégration II – Le mystère de la glande pinéale –


La Chimie de la Conscience consiste à se concentrer globalement sur le rôle essentiel, et majoritairement occulté par la médecine et ses spécialités, joué par l’antenne principale de la conscience primordiale humaine : la glande pinéale. Cet ouvrage dévoile à la fois les compréhensions actuelles la concernant, mais aussi celles, plus méconnues, relatives à ses divers dérivés de synthèse endogènes et à ses mécanismes biochimiques complexes, dont résulte une réaction métabolique : la chaine tryptophane, synthétisée grâce à la molécule de la conscience, la sérotonine, et à son précurseur, la tryptamine. Ainsi contre toute attente, l’épiphyse représente littéralement une mini-usine à composés hautement psychoactifs, dont la réactivation permet de tendre vers le seul éveil spirituel véritablement authentique : l’éveil paradoxal ou le quatrième état. ici
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: NDE, DEFINITIONS DE LA MORT , l Euthanasie...:Témoignages   Jeu 26 Mai 2016, 09:22

Philippe Solal 23 mai 2016 a écrit:
LES OVNIS ET LES EXPÉRIENCES DE MORT IMMINENTE

Pour bien comprendre le sens et la portée de l’article qui suit, il faut d’abord réécouter les dix premières minutes du témoignage de la NDE du jeune homme qui se trouve plus bas.

Dans ce témoignage, l’experienceur raconte que lorsqu’il a quitté son corps, au moment de sa NDE, il pouvait suivre  l’infirmière qui s’occupait de lui, suivre son parcours le long du couloir, en traversant les murs, naviguer à son gré par la seule conscience, en traversant et longeant les faux plafonds, aller en avant et en arrière ou de haut en bas sans que ce mouvement de sa conscience ne butte contre la moindre résistance.

A 7’26, il dit avoir été aspiré par un tube ou un tunnel, et connaître ce moment où, avant de voir une petite tache de lumière qui va ensuite s’agrandir, la conscience semble transiter à grande vitesse sans subir les effets que nous connaissons dans le monde physique lorsque nous subissons une brusque et puissante accélération.
 
Tout ce qui dit ce témoin correspond à ce que l’on rapporte du déplacement des OVNIS dans nos espaces matériels. Les témoins décrivent des OVNIS qui peuvent aller en avant ou en arrière, monter ou descendre au milieu des nuages sans respecter aucune des lois du mouvement physique : aucun effet de la force centrifuge, des virages à angle droit incroyables, des circonvolutions absolument multidirectionnelles, des accélérations fulgurantes suivies de brusque arrêt sur place absolument impensables pour nous.  Les mouvements des OVNIS sont les MÊMES que les mouvements que la conscience des experienceurs de NDE fait lorsque celle-ci sort du corps physique. De la même manière, les OVNI ont déjà été vus traversant des montagnes ou entrer dans des lacs sans en éprouver la résistance et s’évaporer ensuite comme par magie, exactement comme le moi désincarné traverse les murs de la chambre d’hôpital où se trouve son corps physique.
 
Cette similitude si frappante permet de penser que si le mouvement des OVNIS et celui de la conscience sortie hors du corps sont les mêmes, c’est parce que l’OVNI EST une conscience qui se déplace. Mais pour pouvoir se déplacer dans notre monde physique tout en étant vue par les humains incarnés, cette conscience doit revêtir un « habit » qu’elle puise dans le propre matériel psychique du ou des témoins. La conscience désincarnée va alors chercher dans les images mentales du témoin (images-souvenirs) celle qui lui permettra d’apparaître, de se manifester visuellement dans le monde physique.

 En fonction des périodes, elle choisira une image-souvenir issue de la SF, de la publicité ou d’un roman, etc, que le témoin a emmagasiné dans sa propre mémoire. Parfois, ce sont des images issues du tréfonds de l’inconscient du témoin qui sont utilisées, images souvent cauchemardesques. Cette conscience qui s’habille et qui ensuite se déplace en se jouant des lois du mouvement physique, c’est la conscience d’un défunt, celle d’une âme désincarnée.


La conscience du moi incarné est le canal et il offre (à son insu) le support visuel de la manifestation.  Le Soi ou toute autre âme du monde transcendant (puisque les âmes, dans ce monde là, ne sont pas individuées) est la source de ce qui se manifeste, l’agent véritable. Mais si ce processus est possible c’est parce qu’en réalité aussi bien le monde physique (celui du moi) que le monde transcendant (celui du Soi ou des autres âmes) est uniquement un univers mental. La seule différence entre les deux mondes est une question de densité d’information et d’ouverture du champ de conscience.
 
Le monde physique possède, en effet, une densité d’information forte, qui le manifeste comme « matière » aux yeux du moi incarné. Son paramétrage mathématique en fait un monde de résistance et de contraintes (les lois de la physique). Le champ de la conscience est extrêmement réduit et toute information passe par le filtre des 5 sens, selon un ordre séquentiel et partiel (perception de l’espace et du temps). Dans le monde de la transcendance, au contraire, le champ de conscience est grand ouvert.

Les experiencers de NDE disent qu’ils peuvent voir un objet par toutes ses faces simultanément (en haut, en bas, devant, derrière, etc.). Plus encore : ils revoient tous les instants de leur vie, seconde après seconde, en une seule et même vision panoramique. 50 ans d’existence donnés d’un coup ! Cette expérience de la conscience que nous ne pouvons pas imaginer, en tant que moi conscient, nous fait comprendre rétrospectivement combien le corps est une prison, une « cage » où le Réel nous est voilé, où il est amoindri, réduit dans la perception consciente.
 
Mais il y a plus : la sortie du corps de la conscience marque le retour vers la lumière c’est-à-dire vers le Royaume. Matière et lumière s’opposent alors comme s’opposent la pesanteur et la grâce, l’expérience de la contrainte et celle de la liberté, la dualité par rapport à la non-séparation. L’entrée dans le tunnel, marque, pour la conscience, le retour dans le monde de la lumière où, véritablement, tout n’est QUE lumière.

L’experienceur est accueilli par sa part de lumière (son Ange, son Soi, son âme éternelle) qui connait tout de lui. Désormais, le moi désincarné peut choisir l’apparence qu’il aura, en puisant là aussi dans les images qui composent les souvenirs de lui-même, par exemple l’apparence physique qu’il avait dans sa jeunesse. Ce corps éthérique est ce que les religions appellent « le corps glorieux », un corps visible, immatériel et éblouissant de lumière. C’est cela la suprême liberté : pouvoir se déplacer comme on veut, où l’on veut dans le monde physique comme dans le monde numinal en s’habillant de l’apparence que l’on veut, au gré de nos pensées et de nos souvenirs.
 
C’est là aussi la manière dont les OVNIS se forment. De même que le moi désincarné choisit son apparence éthérique dans les images mentales emmagasinées durant sa vie terrestre, de même il choisit la forme sous laquelle il apparaitra en puisant dans les images mentales des témoins, en choisissant par exemple telle image de vaisseau spatial ou d’extraterrestre. Le psychique (domaine du moi) nourrit ainsi le spirituel (domaine du Soi) en image-support de manifestation.
 
Tout le processus que je viens de décrire est celui que nous raconte les experiencers de NDE. Il n’est pas issu de ma fantaisie et montre que la problématique OVNI et celle des NDE sont intimement liées, un lien de cause à effet entre les deux facettes de notre être : notre part de matière et celle de lumière.

L’âme n’a plus la possibilité, en principe, d’agir sur la matière puisqu’elle n’en éprouve plus la résistance, sauf lorsqu’elle décide de tomber au niveau de la densité du moi. De quelle manière parvient-elle à retrouver (pour une durée souvent très brève) cette densité ?  Je l’ignore. Mais lorsqu’elle y parvient, la forme-pensée qu’elle produit se matérialise, peut se faire prendre en photo, laisser des traces au sol et être accrochée par un radar.

Lorsque la conscience désincarnée reste à l’état éthérique, elle échappe totalement à la matérialité. Elle peut apparaître alors comme une entité qui flotte sur le sol au lieu de marcher sur lui, sans être assujettie aux lois de la pesanteur. Elle pourrait marcher sur l’eau ou sur le dôme des églises, comme on l’a vu faire pour certaines apparitions mariales en Egypte. Grâce à ce jeu sur la densité, l’âme possède une matérialité intermittente, souvent très brève. Lorsqu’elle se manifeste comme une pure lumière (sphère ou orbe), elle n’a pas d’habillage archétypal. Elle se manifeste sans forme, comme pure lumière.
 
Ce jeu des densités explique à mon sens pourquoi une âme qui a quitté son corps (et les organes de perception qui lui sont liés) peut continuer à voir de la lumière, à entendre de la musique, à sentir des parfums etc., alors qu’elle n’a plus d’organe corporels des sens, et cela même pour un moi qui, durant son incarnation, était aveugle ou sourd de naissance. La réponse est fascinante : c’est parce que tout l’univers est mental, tout est psychique, aussi bien dans le monde densifié de la matière que celui de la lumière. Nous n’avons pas besoin des sens pour percevoir, nous avons besoin de recevoir de l’information, substrat fondamental de tout ce qui nous apparaîtra ensuite sous l’aspect « matière ».
 
Les sens corporels ne nous font pas accéder au Réel : leur vraie fonction est d’en RÉDUIRE l’accès, de nous en fournir une petite partie, car toute perception est en réalité nouménale : elle se fait dans un esprit, entre esprits, avec l’esprit, par et pour l’esprit.





Philippe Solal 25 mai 2016 a écrit:
OVNIS ET ÉCHELLES DE DENSITÉ DE LA MATIÈRE

J'ai conscience que l'approche qui est la mienne ouvre un dialogue avec la métaphysique et la théologie, et exclut tout dialogue avec la physique. En spiritualisant à ce point les rapports matériels (et la nature du phénomène OVNI), les manifestations apparaissent alors comme de la magie en lieu et place de la technologie. Tout se passe comme si la technologie (la nôtre, humaine, qui se soumet aux lois de la physique) n'était qu'un succédané, une imitation de la magie qui se joue des lois de la physique en travaillant sur l'esprit.

C'est aller un peu vite en besogne, et, qu'il me pardonne d'en faire état ici, c'est ce que m'a rappelé avec justesse Philippe Guillemant hier au téléphone.  Si on peut identifier des contraintes physiques dans ce que les témoins nous décrivent du comportement des OVNIS, alors on ne peut pas rayer d'un trait de plume la composante physique pour une spiritualisation à tout crin. Or des contraintes physiques il y en a au moins UNE et ce fil il faut le tirer. Attention: je ne parle pas seulement ici des effets physiques (effets de l'OVNI sur l'environnement et les témoins), je parle de contraintes physiques liées au déplacement de l'OVNI, quelque chose qui l'oblige à prendre en compte les lois de notre densité matérielle.

Je reprend ma question: ces contraintes existent-elles ? Ont-elles été repérées ? La réponse est oui au moins pour un cas : la descente en mouvement de chute en feuille morte si caractéristique de certaines observations.  Philipe Guillemant me dit qu'elle correspond à une contrainte physique et je n'ai aucun problème à l'admettre, ce qui signifie que dans certains cas la manifestation est bien soumise aux lois de notre physique même si elle peut ensuite s'en émanciper.  Ce point à une importance considérable et je vais essayer de l'expliciter ici.

Dans un post précédent, j'ai essayé de mettre l'accent sur la similitude entre les mouvements de la conscience décorporée dans les cas de NDE qui nous sont rapportés par les témoins, et ceux décrits dans les  observations d'OVNI. Ce rapprochement est capital :  les OVNIS adoptent des mouvements qui sont aussi libres que ceux de la conscience dans son périple lors d'une NDE : omnidirectionnalité, absence de contraintes liées à la force centrifuge, à la décélération, à l'accélération, etc. Et c'est assez "logique" puisque l'âme ne se meut plus alors dans notre densité physique.

Comment alors concilier ce fait avec les contraintes physiques dont je viens de parler (chute en mouvement de feuille morte) que l'on constate dans certaines observations d'OVNI ? Cela parait contradictoire, sauf...si l'on admet qu'il existe deux modes de manifestation, deux modes d'insertion des OVNIS dans notre densité matérielle.  Un cas, célèbre entre tous, permet d'illustrer cette solution possible, cas que j'ai déjà précédemment évoqué : le cas de Fatima.

Fatima semble présenter, en même temps, ces deux modes d'insertion.
Les 3 bergers (et eux seuls) voient la Vierge lumineuse. Leur vision est du même type que celle des experiencers de NDE. Elle passe uniquement par l'esprit, d’esprit à esprit (puisque les experiencers de NDE n'ont plus d'organe des sens). Il s'agit d'une connexion spirituelle au sens fort du terme, "spirituelle" signifiant ici: "par l'esprit".

Mais le reste de la foule, les milliers de personnes assemblées autour des bergers et qui ont vu la "danse du soleil", ne bénéficient pas de cette connexion. C'est bien par leurs sens qu'ils ont vu un disque argenté tourner sur lui-même, s'approcher et reculer d'eux, émettre des lumières irisées, et sécher totalement leur vêtement (il venait de pleuvoir) en un rien de temps.  Pour la description précise de cette observation, j'ai repris celles qui furent données dans la presse à l'époque et à laquelle on pourra se reporter. Le disque argenté (c'est l'expression utilisé par un témoin) a subi des contraintes physiques et a eu un impact physique sur l'environnement (séchage des vêtements). Autrement dit, il s'est bien matérialisé dans notre densité physique, le temps de sa manifestation.  Ce n'est pas ici une pure connexion esprit à esprit mais une matérialisation qui sollicite les sens des témoins. Cela complique du même coup l'étude de ce phénomène tout en nous donnant de nouvelles clefs.

Ainsi, en fonction des cas, le phénomène peut :
- soit ne pas se densifier physiquement, tout en se manifestant dans la conscience des témoins. Dans ce cas, il se joue totalement des lois de la physique puisqu'il n'en est pas tributaire (il n'est pas "densifié"). Dans ces cas, ce qui se manifeste peut être par exemple une entité qui glisse sur le sol sans toucher terre, qui peut traverser les murs ou les montagnes etc. On pourrait dire que la manifestation est "éthérique".

-soit se densifier, devenir matérielle et obéir aux lois de la physique qui deviendraient pour l'OVNI (au moins de manière intermittente) un système de contrainte.  C'est ce qui s'est passé avec le disque argenté de Fatima, et c'est ce qui se passe pour tous les OVNIS qui peuvent laisser des traces au sol ou être accrochés par un radar.

La source du phénomène peut donc jouer sur des NIVEAUX de densification : du plus éthérique au plus matériel.  Ce constat dissipe bien des obscurités et permet de rendre compte d'une complexité jusque là inextricable. Toutes les observations ne se situent pas à la même échelle de densification.

Maintenant la question se pose: avons-nous affaire à des extra-terrestres qui, ayant maîtrisé la densification de la matière, se font passer pour des figures de la foi ? Ou avons-nous affaire à des âmes transcendantes qui se font passer pour des extraterrestres ? Question cruciale, question à un million de dollars. Jusqu'à une époque récente, la réponse que je proposais était celle qui privilégiait la source exobiologique (extra-terrestre). Oui mais voilà : il y a le récit des experiencers de NDE qui constitue un matériau d'analyse nouveau à notre disposition, toujours plus riche depuis l'explosion de ces témoignages.  Le récit des NDE rattache la source à notre âme, dont on sait qu'elle est partie prenante dans ce qui se manifeste puisqu'elle fournit les images mentales de ce qui va apparaître, dans la forme où cela apparait.

Si notre âme est le canal, si de l'information circule entre le moi et le Soi, si le Soi est en contact avec le plan qui est celui auquel accède les experiencers de NDE (plan de toutes les âmes), alors c'est bien la seconde solution qui est la bonne. L'origine de ce phénomène, qui peut jouer avec sa propre densification N'EST pas exobiologique mais transcendante.  L'adjectif "transcendant" ne désigne pas un autre univers matériel et physique mais un au-delà de l'univers auquel nous sommes dès la naissance RATTACHES par notre propre esprit (le moi) qui en constitue la pointe incarnée.

C'est parce qu'il existe cette filiation entre le moi et le Soi que la solution est de nature transcendante et non pas exobiologique. Sans cette filiation, la logique voudrait qu'on conjecture que l'origine du phénomène se trouve chez les habitants d'une autre planète, chez d'autres entités exobiologiques qui nous visitent grâce à leur maitrise de la densification dans la matière.  Mais il y a cette filiation, ce lien, attesté par le fait que le phénomène utilise les lois d'expression de notre inconscient dans les RR3 et RR4 (sa grammaire), et qu'il connait absolument tout de nous-même et de nos moindres pensées.

Cette filiation, cette intimité, cette proximité, cohérente avec le récit des experiencers de NDE après leur décorporation démontre pour moi que l'origine du phénomène est à chercher dans un ordre de réalité qui nous transcende et auquel nous appartenons sans le savoir, dès la naissance.  Ce savoir nous sera acquis après notre décorporation, c'est-à-dire au moment de notre mort terrestre.



PS : Jouer sur les niveaux de densité de la matière, se mouvoir par la seule pensée, utiliser nos propres images mentales pour se manifester, passer par le canal de notre propre conscience, utiliser la grammaire absurde de l'inconscient (expression par symboles et rébus) dans ses scénarios de rencontres rapprochées et tout cela dans un Réel qui est purement mental (idéalisme) !  Ce n'est pas un coffre fort que le phénomène OVNI nous demandait de percer, c'est une citadelle quasi imprenable !
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: NDE, DEFINITIONS DE LA MORT , l Euthanasie...:Témoignages   Dim 29 Mai 2016, 09:35

Philippe Solal 28 mai 2016 a écrit:

 
LE CERVEAU COSMIQUE

L'exercice auquel je vais me livrer ici concerne la nouvelle vision du Réel  à laquelle mes recherches me conduisent.  L'exercice est périlleux, sauf si on garde en mémoire qu'il s'agit ici d'une "vue d'artiste" comme on dit, c'est-à-dire d'une représentation analogique, et elle ne peut être que telle puisqu'il s'agit de se figurer l'Invisible.

La représentation à laquelle je suis arrivé ressemble fort à l'image d'un cerveau (si l'on se place dans une analogie naturelle) ou à celle d'un circuit informatique (si l'on se situe dans le registre technologique) :

1. Le Réel est Esprit ce qui signifie que tout ce qui en manifeste la vie est lié à des processus mentaux. L'Esprit est unité, et ce  caractère invite à le nommer l’Un.  Mais de cette Unité émane des foyers de conscience qui, sur l'image présentée ici, sont connectés étroitement entre eux et avec L’Unité-Source.  Ces foyers de conscience sont les âmes éternelles que la tradition orientale nomme les Soi. Les âmes, étant directement connectées à l'Amour divin, possèdent la Connaissance totale et sont à un degré d'unité élevé. Elles vivent dans un plan d'existence qui est celui de la lumière, laquelle est manifestation directe de l’Esprit.

2. Les « moi » sont une émanation des Soi, leur partie incarnée dans la matière. La Relation du moi au Soi est fondée sur l'Oubli par le moi de sa connexion au Soi, et par là, de son lien avec l’Un.  Ce voile d’oubli occulte toutes les Connaissances dont le Soi a accès par sa connexion avec l'Un. 

3. Le plan d’existence du moi est la matière, qui se définit par un niveau d’organisation et de densité de l’information spécifique. Le monde de la matière est inversé par rapport au monde de la lumière, comme le sont un objet et son image dans un miroir.  De ce fait, le monde matériel est l’image inversée du monde numineux, et leur relation est en miroir.

4. Cette inversion peut se détailler comme suit :
- Le monde matériel est mû par l’intérêt, la volonté de puissance et l’illusion de l’ego.  Les phénomènes se donnent à voir comme objectifs et régis par le mécanisme de la matière (règne du hasard). Aussi bien vis-à-vis des choses que des autres consciences, le moi est placé dans l’illusion de la séparation, de celle du temps et de l’espace, qui en réalité n’existent pas.

- Le plan de la lumière est mû, inversement, par l’Amour inconditionnel, la non-séparabilité, l’absence d’espace et de temps, la liberté créatrice de l’âme.
 
5. Le Soi envoie de l’information au moi par divers moyens :
-          Par l’entremise des rêves que fait le moi
-          Par l’entremise de la conscience d’un médium
-           Par contact "télépathique" direct avec le moi
-          En se densifiant et en se manifestant à partir des propres images mentales du moi qui jouent alors le rôle de signifiant (fantôme, spectre, Djinns,  OVNI, pseudo-extraterrestre, cryptide, Dame blanche, etc.)

6. La vie de l'Esprit se compose ainsi de strates d'informations qui forment des niveaux de densité ou plans de réalité différents.  Ce qui circule entre ces plans est uniquement de l’information, comme à l’intérieur d’un vaste réseau neuronal ou informatique.

7. L'échange d'informations qui circule entre tous les Soi forme le plan de la lumière, plan totalement spirituel.  L'échange d'informations qui circule entre l'ensemble des Soi vers l'ensemble des moi  forme le monde matériel qui est pensé collectivement par nos âmes. Le monde terrestre est ainsi le rêve collectif de nos âmes éternelles, sous l’inspiration de l’Un.


8. Le principe de la vie, dans ce cadre, n’est pas la cellule mais l’esprit.  La cellule n’est qu’un principe illusoire, celui de l’illusion matérialiste.  L’Esprit est vivant parce qu’il est en interaction spirituelle constante avec le plan des Soi et celui des moi.  Ses interactions utilisent des figures archétypales, la figure de la mère (la Vierge) ou du Fils (Jésus) ou des anges (le Soi) pour se manifester dans le registre non exclusif des figures de la foi chrétienne.

9. Le Soi (et à travers lui toutes les âmes du plan de lumière) interagit spirituellement avec le moi, mais le moi peut aussi remonter à la source de son être, par divers moyens :
-          La méditation et la reconnexion avec la guidance du Soi, via en particulier l’ordre symbolique des synchronicités
-          Les états modifiés de conscience pratiqués par le chamanisme et les écoles des mystères de l’Antiquité où le moi  peut se connecter avec les âmes désincarnées autres que son propre Soi (les âmes des défunts).
-          La médiumnité, privilège de ceux chez qui le canal de la conscience a été ouvert pour pouvoir recevoir de manière constante les informations du Soi et du monde des âmes (clairvoyance, clair-audience etc)
-          La pureté d’une pratique spirituelle dont la perfection morale met le moi en osmose avec la perfection d’amour du plan de la lumière. Dans ce cas, l’inversion produite par la relation en miroir entre les deux plans disparait, puisque le moi expérimente alors dans le monde de la matière ce qui est la vie du monde de la lumière. Cette osmose met le moi dans un état qualifié d’état de sainteté.


10. Le plan de la matière permet à l’âme de faire l’expérience de l’individualité.  Son moi incarné est dans une condition d’apprentissage, celui de l’Amour inconditionnel.  La vie terrestre est ainsi, par essence, une épreuve.  Le moi qui s’est désincarné n’est plus dans l’apprentissage mais dans l’expérience effective de l’Amour, lorsqu’il accède au plan de lumière.


11. Le phénomène d’expérience de mort imminente (EMI ou NDE) est l’expérience anticipée et partielle par le moi, de son passage d’un plan d’existence à l’autre.

12. Le « tunnel » que parcours l’experiencer est le cordon symbolique qui le relie à la Source dont il émane et dont il constitue la pointe oublieuse : son âme.  En réinvestissant toutes les connaissances qu’il avait jusque là oubliées, le moi se réarticule au Soi et atteint un niveau d’unification supérieur.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: NDE, DEFINITIONS DE LA MORT , l Euthanasie...:Témoignages   Mer 08 Juin 2016, 09:32


Philippe Solal 8 Juin 2016 a écrit:
Sur le lien entre le moi et l'âme lors d'une NDE
J’ai revu hier l’intégralité du témoignage de Marie de Solemne. La vidéo est longue mais très instructive (voir post ci-dessus).
Je pense que quand l’experienceur ressent qu’il possède toutes les connaissances, son âme (c'est l'entité qui l’accueille) le connecte directement à elle, comme un neurone mineur se connecterait à un neurone majeur (principal). L’âme a emmagasiné toutes les connaissances acquises depuis le début des temps car elle était en prise avec toutes les autres âmes et donc tous les autres "moi" qui ont existé sur Terre. Il faut donc là vraiment penser les choses en “réseau”, selon l'imagerie de connexions en réseau.
Cette connexion est brève et dès que l’âme déconnecte son propre moi d’elle-même, ce dernier oublie instantanément ce qu’il avait perçu d’un seul coup. Ce processus est fantastique.
Cela signifie que l’âme sait tout: elle est comme le “livre vivant” où toute l’information sur tout ce qui s’est passé depuis que le monde est monde, a été consignée. Elle est la Mémoire du Réel. Cela correspond aussi assez bien à ce que dit Dolorès Cannon sur ce qu'elle appelle le "Super-Conscient" ou "Super-ego".
Ici, il est utile de se représenter le rapport du "moi" au Soi en utilisant des analogies fondées sur le rapport du moi au corps :
Le Soi est au moi, comme le moi est à sa propre main corporelle. La main est le prolongement du moi conscient. De même, le moi conscient est le prolongement du Soi et sa pointe oublieuse. Il est comme son stylet ou son stylo puisqu'il écrit la vie du Soi dans une histoire individuelle (l’existence du moi).
Nous sommes tous, en tant que "moi", reliés par nos âmes respectives. C’est à ce niveau là que nous sommes reliés, intriqués, car les âmes ne forment qu’un seul tissu conjonctif, une “âme collective” peuplée de pensées individuelles. Le monde des âmes transcende l’opposition de l’individuel et du collectif: il est l’un et l’autre à la fois.
PS: la description de ce processus nous rapproche de plus en plus du fonctionnement de l'Esprit (seule Réalité) sur le mode d'un gigantesque Cerveau Cosmique.


Citation :
Sur le lien entre le moi et l'âme lors d'une NDE (II)
La phase de “connaissance totale” des expérienceurs (que Socrate évoquait déjà dans Le Phédon !) montre que le moi se connecte à l’âme qui possède toutes les connaissances. L'âme possède toutes les connaissances car elle est elle-même connectée à toutes les autres âmes et donc (par leur truchement) à toutes les pensées des "moi" ayant déjà vécus sur Terre. Le moi n'étant que la pointe incarnée d'une âme.
Il n’y a pas, d’après ce modèle, la pensée d’un seul homme ayant existé qui ne lui soit pas parvenue, qu’elle n’aie pas enregistrée dans sa mémoire. Elle est comme un disque dur renfermant toutes les connaissances de l'univers. C'est exactement ce que disent percevoir les sujets ayant fait une NDE.
Or comment s’appelle un fonctionnement où une partie (un “Soi”) possède la même quantité d’informations que tous les Soi (toutes les âmes) ? Cela s’appelle...un fonctionnement HOLOGRAPHIQUE
Or nous savons que notre cerveau matériel est structuré de manière holographique (Bohm, Pribram). Cela tend à montrer une nouvelle fois que l’Esprit, seul réel, possède au niveau des échanges d’informations qui se déroulent en son sein un fonctionnement qui est similaire à celui de notre cerveau. Mais ne nous y trompons pas : c’est le cerveau matériel qui est à l’image du fonctionnement de l'Esprit et pas l’inverse ! Une nouvelle fois, les deux plans (spirituels et matériels) sont mis en miroir l'un de l'autre. L'un (la matière, le cerveau) est le reflet de l'autre (l'Esprit et les âmes)
Citation :


Sur la notion de médiumnité
Lorsque les âmes qui composent le monde des esprits veulent communiquer avec le monde du moi incarné, elles utilisent généralement la voix d'un médium, car les âmes n'ont plus la parole (qui est l'apanage et le privilège de l'homme) mais possèdent seulement l'exercice de la pensée. Grâce au medium, les âmes communiquent avec le moi incarné sans entrer dans l'ordre de la manifestation, sans entrer dans le champ du visible.
Mais il existe un autre moyen pour elles de communiquer avec le moi, en passant cette fois-ci par la manifestation phénoménale. A cet effet les âmes utilisent des images mentales qui appartiennent au psychisme de ceux qui vont voir l'apparition. Toute la sémiologie OVNI (vaisseaux et occupants compris) vient de là, provient de cet emprunt.
Et dans ce cas, c'est le témoin LUI-MÊME qui joue le rôle de médium, mais totalement à son insu, car c'est grâce au canal de ses propres souvenirs, de son propre fond d'image psychique, que la manifestation peut se produire et être perçue.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: NDE, DEFINITIONS DE LA MORT , l Euthanasie...:Témoignages   Ven 30 Sep 2016, 16:02

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Daniel Robin a écrit:

Je souhaite partager avec vous un film documentaire exceptionnel intitulé "En Conscience"
Un documentaire d’Anthony Chene

Ce film est une réussite sur au moins trois plans :

. La beauté des images et des paysages.
. La qualité des intervenants.
. La profondeur et les implications des témoignages et des analyses qu’il contient.

« En Conscience » nous propose une réflexion sur cinq thèmes fondamentaux :

.1) La conscience n’est pas matérielle. Elle n’est pas le produit de l’activité électrochimique du cerveau. Elle n’est pas de ce monde. Sa vraie « patrie » est hors de la matière.

.2) Cela implique que la mort n’existe pas. Seul le corps cesse de vivre, mais la conscience change de monde à la fin de notre passage sur terre. Elle aborde une autre vie avec d’autres objectifs à réaliser.

.3) Nous sommes venus sur la Terre pour apprendre et évoluer spirituellement. C’est la seule raison pour laquelle nous sommes incarnés dans un corps physique qui représente une limitation pour la conscience. Le monde matériel nous donne l’occasion unique d’expérimenter des situations complexes qui se déroulent comme « au ralenti » (lourdeur de la matière) afin que nous comprenions les enchaînement (causes et effets) qui relient nos actions et les effets de ces actions sur les autres et notre environnements. La Terre est une école.

.4) Le monde est en train de changer. Une ouverture s’opère dans les consciences au niveau planétaire. Les nouveaux paradigmes scientifiques vont intégrer la dimension spirituelle de l’être humain. Nous abordons une nouvelle phase de l’évolution de l’Humanité.

.5) Malgré les difficultés et les épreuves liées à notre incarnation dans un corps physique, l’univers dans lequel nous évoluons avec ce corps est riche de potentialités insoupçonnées. Il est beau et fascinant. Notre corps est l’instrument qui permet de saisir la beauté de la Terre.

Ce film - qui provoque une sorte d’éveil de notre conscience - offre l’occasion (rare de nos jours) de comprendre les vrais enjeux de la condition humaine. Il permet aussi de situer cette condition dans un ensemble plus vaste ou tout est vie et conscience. Il transforme notre façon d’appréhender l’Univers et la place que nous y occupons.

Daniel Robin du collectif Vertical-Project.

Synopsis :

Depuis la nuit des temps, des individus ont vécu des expériences de mort imminente, des phénomènes d’expansion de conscience, ou encore des sorties hors du corps.
Nous sommes allés à la rencontre de quelques-unes de ces personnes qui ont accepté de témoigner : qu’ont-elles vécu ? Qu’ont-elles vu ? En quoi ces expériences étaient bien différentes de simples rêves ou d’hallucinations ?
Nous avons également interrogé des psychiatres, des psychologues en milieu hospitalier, et d’autres spécialistes pour tenter de percer la réalité de ces phénomènes.
Que disent ces expériences sur notre conscience et sur la structure de la réalité ?
Comment prendre conscience de la véritable nature de notre être ?
Un documentaire d’Anthony Chene.




Intervenants :

- Olivier Chambon (Docteur psychiatre).
- Jean-Jacques Charbonier (Médecin anesthésiste-réanimateur).
- Sylvie Déthiollaz (Docteur en biologie moléculaire, directrice de l’ISSNOE).
- Eric Dudoit (Docteur en psychologie et psycho-pathologie).
- Marc Boucher de Lignon, Nicole Dron, Philippe Raboud  (témoins d’expériences de mort imminente).
- Akhena, Claude, Tara (témoins d’états modifiés de conscience).


VERTICAL PROJECT "Soyez acteur du changement que vous voulez voir dans le monde" Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: NDE, DEFINITIONS DE LA MORT , l Euthanasie...:Témoignages   Ven 18 Nov 2016, 13:43

Jocelin Morisson a écrit:


Très heureux d'avoir participé à la publication de ce livre de Michèle Lazès et d'en signer la préface. Il rend merveilleusement compte de la beauté de l'expérience et de la richesse de son intégration, qui est aussi une véritable initiation.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5655
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Au-delà de l'impossible   Sam 28 Jan 2017, 19:29

Philippe Guillemant JANVIER 2017 a écrit:
Les informations en question du dit Tesla, via mes post-marques à la lecture du livre "Au-delà de l'impossible" de Didier Van Cauwelaert.
p 114: L'information quantique est votre conscience
p 114: elle peut résider dans des corps qui résident dans des univers parallèles
p 114: La conscience est plus proche de la musique que du calcul
p 117: L'espace-temps dans son ensemble est dynamique
p 119: Le big-bang est une fontaine blanche due au grand rebond
p 126: Vous allez comprendre que l'espace-temps n'est qu'une illusion
p 127: Le big-bang n'est pas le début de l'univers, encore moins sa création
p 128: L'effet avant la cause... La physique voit apparaître l'existence de la causalité rétrograde
p 274: Rien n'existe physiquement avant que vous ne l'observiez
p 288: L'arbre de vie - le futur à branches
p 301: Vous êtes les cellules de l'univers... Vous êtes les neurones de Dieu

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Et si nous avions la preuve absolue que la conscience, après la mort, continue à transmettre des sentiments et des informations ? Et si cette preuve nous était apportée par les deux plus grands génies de la science ? C'est l'incroyable aventure dans laquelle s'est trouvé plongé Didier van Cauwelaert, suite au succès des deux tomes de son Dictionnaire de l'impossible.
Avec ses enquêtes minutieuses, tout son humour, sa passion du merveilleux et sa distance critique, Didier van Cauwelaert nous livre une aventure à couper le souffle. Un véritable jeu de piste qui nous entraîne du savoir sans fin des civilisations disparues aux dernières découvertes de la physique, du mode d'emploi de l'espace-temps aux secrets d'une énergie inépuisable, non-polluante et gratuite qui, demain, pourrait être mise à la disposition de l'humanité.
C'est toute notre vision du monde et de l'avenir qui bascule enfin dans le sens de l'espoir, au fil des confidences et des révélations en provenance (apparente) d'Albert Einstein et Nikola Tesla – deux esprits toujours libres que ni la censure des vivants ni le silence de la mort n'auront réussi à faire taire.




Didier van Cauwelaert qui s'intéresse depuis longtemps aux manifestations supra-naturelles, nous livre ici un témoignage stupéfiant.
Imaginez-vous à votre réveil, à l'aube, et voir près de votre lit, un fantôme, ou plus exactement deux fantômes successivement, celui d'Albert Einstein et celui du génial inventeur Nikola Tesla. Nikola Tesla, moins connu que Albert Einstein, était un inventeur serbe, né en Croatie en 1856 et émigré aux Etats-Unis où il travailla pendant longtemps pour Edison avant de collaborer avec l'entreprise Westinghouse. Tesla est connu pour son travail sur les moteurs à courant alternatif, son travail sur les ondes scalaires, et sa découverte (masquée après sa mort dans des circonstances étranges) d'une source d'énergie illimitée et gratuite pouvant bénéficier à toute l'humanité.
Cette expérience de se retrouver avec deux illustres visiteurs venus de l'au-delà, c'est ce que vit Geneviève Delpech, veuve du célèbre chanteur qui nous a quittés il y a peu de temps. Geneviève Delpech est medium et peintre et ce qu'elle va vivre va la bouleverser pour toujours (et il y a de quoi..)
Ce ne sont pas seulement des visions d'ectoplasmes (qui en plus laissent des traces numériques par images et messages sous forme de textos..) c'est aussi le contenu de leurs messages qui est stupéfiant:
Mme Delpech n'est pas du tout scientifique et les messages qu'elle reçoit vont être analysés par des physiciens, astro-physiciens de grand renom ( Christophe Galfard, Jean-Pierre Luminet, Xuan Thuan Trinh..) qui reconnaissent de grandes équations célèbres et ne remettent pas en cause le contenu des messages.
Nikola Tesla va être particulièrement prolixe en reprenant les grandes lignes de son oeuvre et, fait plus troublant encore, en annonçant les avancées que va faire prochainement l'humanité (ainsi le premier voyage dans l'espace-temps aurait lieu en 2239).. il est à noter que ces messages de l'au-delà interviennent au moment où l'on vient de découvrir les ondes gravitationnelles, prédites par Einstein et qui font apparaître une fracture dans l'espace-temps liée à l'existence de trous noirs.
Bref tout cela est captivant et propre à remettre en cause des choses fondamentales, qui sait?
Vous ne lâcherez pas ce livre de la nuit.. et il laissera des traces, pas seulement numériques..
Didier van Cauwelaert nous entraîne avec brio dans un voyage étonnant, il nous fait rêver tout en nous rappelant les grandes lignes de l'oeuvre de deux scientifiques géniaux : Einstein et Tesla.
Plus qu'un témoignage, c'est aussi un voyage scientifique et ... vers le supra-naturel.
De quoi laisser perplexes ou sceptiques de nombreuses personnes.. quoi qu'il en soit ces textos de l'au-delà ont été photographiés, archivés, les images parvenues ont été conservées aussi.
Un récit plus que stupéfiant et qui laisse sans voix.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
 
NDE, DEFINITIONS DE LA MORT , l Euthanasie...:Témoignages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» La vie après la mort ==> témoignages.
» Demande d'euthanasie
» Un Suisse enlève son chien condamné à l'euthanasie
» ... et l'euthanasie
» EUTHANASIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: ...dans l air du temps... :: Les Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés, les NDE initiation et conscience, La route du Temps, La Merkabah ...-
Sauter vers: