ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 2 - Chakras et Merkabah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: 2 - Chakras et Merkabah   Mar 29 Mai 2007, 17:07

Chakras et Merkabah.




Chakras: Théorie de la Confusion:


Les chakras représentent les différents modes d'expression de la conscience. Il y a une hiérarchie logique de ces différents modes entre eux.

On peut en effet constater que chaque mode "supérieur" s'appuie naturellement sur les "inférieurs". Mais "supérieur" et "inférieur" ne sont pas à prendre comme un jugement de valeur: tous les modes sont d'égale importance, et leur organisation hiérarchique n'est due qu'à leurs interactions logiques et naturelles.

On peut comprendre que la conscience de l'intégration collective se fonde naturellement sur celle de la participation collective, qui se fonde sur celle de la relation collective, qui se fonde sur celle de l'Emotion d'équivalence collective, qui se fonde sur celle de la raison personnelle, qui se fonde sur celle du sentiment personnel, qui se fonde sur celle de la présence physique.

En effet, on ne saurait percevoir qu'on est intégré sans participer, sans adhérer. On ne saurait adhérer et participer sans être ouvert à la relation. On ne saurait être parfaitement ouvert à la relation sans se sentir totalement équivalent aux autres. On ne saurait se sentir équivalent aux autres sans avoir conscience de nos raisons personnelles. On ne saurait avoir conscience de nos raisons personnelles sans avoir conscience de nos sentiments personnels. Et on ne saurait avoir conscience de nos sentiments personnels sans avoir conscience de notre réalité physique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

De sorte qu'on peut établir une schématisation globale individu/collectivité s'appuyant sur trois axes de la conscience (les trois axes de polarité du Tao: axe structurel onde/corpuscule, axe sexuel Yin/Yang, axe dynamique de rotation). Ces trois axes peuvent être qualifiés comme les axes structurel, relationnel, participatif.

J'ai donc placé le Tao à l'endroit approprié. Et sa position particulière, les deux corpuscules sur une ligne horizontale, est expressément choisie afin de correspondre à l'étoile de David que nous voyons au centre de l'Anâhata.

En effet, les deux corpuscules correspondent aux deux intersections latérales des deux triangles de l'étoile de David. L'Anâhata représente donc l'équilibre individu/collectivité, le Soi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'ensemble forme un système toujours cohérent, d'un point de vue global. Il est associé au sept couleurs de l'arc-en-ciel, aux sept notes de musique, aux sept rayons spirituels, aux sept voyelles sacrées, etc. Il est limité de part et d'autre par deux aspects structurels qui encadrent les aspects relationnels et participatifs.

Le structurel central équilibre l'ensemble.

La différence à faire entre relationnel et participatif est la suivante: le relationnel est simplement l'ouverture à l'altérité. Le participatif est l'adhésion dynamique à l'altérité. On peut être ouvert à l'autre, mais sans participation à l'autre. Par contre, on ne peut pas participer à l'autre sans être d'abord ouvert à l'autre.
Les trois chakras inférieurs concernent, en principe, uniquement les échanges au niveau du fonctionnement interne du Soi. Ils sont donc réservés aux échanges entre les Flammes jumelles, selon les trois axes de polarité du Tao.

Le Soi androgyne est en réalité un couple sacré formé de deux Personnes distinctes, mais parfaitement complémentaires au niveau de chaque axe de polarité.

Les trois chakras supérieurs concernent, en principe, uniquement les échanges externes au Soi, les échanges entre "les Soi", donc entre les Personnes et les couples. Ils sont donc réservés aux échanges strictement collectifs.

Ainsi, les deux Personnes faisant partie d'un couple sacré, d'un Soi, peuvent aussi avoir des échanges entre eux, et avec d'autres Personnes externes à leur Soi, au niveau des chakras supérieurs, mais ceux-ci ne sont pas exclusifs au Soi.

L'Anâhata est le niveau d'équilibre des échanges, et est le gardien de la stricte égalité de tous les Soi entre eux. C'est en somme un niveau qui n'est ni individuel, ni collectif, mais les deux à la fois. Lorsque l'équivalence est établie, l'Amour inconditionnel est vécu.

Il est le niveau qui synthétise le couple sacré en une unité androgyne. Donc, ce niveau permet des échanges égalitaires tant au niveau interne du Soi qu'au niveau externe de la collectivité. C'est le dernier niveau interne du Soi, mais aussi le premier niveau externe du Soi…



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Cependant, malgré sa cohérence globale toujours assurée, le système peut être livré intrinsèquement à une confusion identitaire, un mélange entre le collectif et l'individuel.

Il y aura alors interférence mutuelles entre les chakras de nature similaire, donnant lieu à une dérive de leurs qualités respectives, l'ensemble devant conserver un équilibre global.

Les chakras inférieurs vont exercer une pression sur les chakras supérieurs.

Ceux-ci, en retour, vont exercer un joug absolu sur les chakras inférieurs afin que l'équilibre global soit respecté. L'"autorité" des chakras supérieurs est absolue sur les chakras inférieurs correspondants.

Cependant, par l'exercice nécessaire de cette autorité sur les chakras inférieurs qui leur envoient leurs pressions, les chakras supérieurs vont voir leurs qualités propres s'affaiblir.

On va dès lors se retrouver avec des chakras inférieurs soumis à un joug oppressant, et des chakras supérieurs déforcés dans leurs attributs.

La conscience associée aux modes intérieurs va s'accentuer, et celle associée au modes supérieurs se diluer.

Ainsi, l'autorité égalitaire sur la conscience physique entraîne le joug matériel; l'autorité relationnelle sur la conscience sentimentale entraîne le joug astral, du sentimentalisme et du romantisme amoureux; l'autorité participative sur la conscience rationnelle entraîne le joug du rationalisme; l'autorité intégrative sur la conscience égalitaire entraîne un joug fédérateur. Ceci clos les dérives autoritaires (nécessaires pour l'équilibre global) des aspects supérieurs sur le inférieurs.

Chaque niveau de conscience supérieur obligé de s'occuper de domaines qui ne sont en principe pas de leur attribution sont accaparés par ce travail d'équilibrage, et ne sont donc plus disponibles en tant que tels: des niveaux de conscience ne sont plus disponibles pour la Personne car ils sont focalisés ailleurs que là où ils ont naturellement leur position.

Abordons à présent les "dilutions" des aspects supérieurs, en raison de la pression des chakras inférieurs. Car de par leur focalisation à d'autres niveaux plus bas, leur vigilance se réduit et ils sont investis subrepticement par de l'énergie déviée en provenance des niveaux inférieurs correspondants.

La dilution de l'égalité par la pression individualiste entraîne l'illusion d'inégalité; la dilution de la sociabilité par la pression sentimentaliste entraîne l'illusion du conflit et de la compétition; la dilution de l'adhésion participative par la pression rationaliste entraîne l'illusion de l'incohérence des buts, des objectifs, du finalisme en général; la dilution de l'intégration collective par la pression inégalitaire entraîne l'illusion de la dispersion.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On peut alors analyser plus précisément les transferts énergétiques occasionnés par toutes les flèches du schéma.

On constate que chaque transfert déviant exerçant une pression d'un chakra inférieur vers un chakra supérieur est automatiquement contrebalancé par un transfert inverse d'autorité.

Le défaut d'individualité transfère de l'énergie individualiste vers le chakra d'équivalence, mais un joug égalitaire vient équilibre ce transfert. Ce joug sera vécu par l'incarnation dans la densité matérielle, consensuelle.

La pression individualiste sur le chakra d'équivalence dilue celle-ci, et ouvre la porte à toutes les dérives suivantes.

Un défaut de fidélité sexuelle transfère de l'énergie sexuée et sentimentaliste vers le chakra relationnel, mais un joug relationnel vient en retour contrebalancer ce transfert. Ce joug sera vécu comme pulsion sexuelle et amoureuse, entre autres.

La pression sexuée et sentimentale sur le chakra relationnel pervertit les relations humaines d'éléments polarisés, comme le désir, les préférences, les répulsions, le favoritisme, entraînant les relations conflictuelles, les alliances arbitraires, etc.

Un défaut dans la personnalité et ses raisons transfère de l'énergie rationaliste vers le chakra participatif, mais un joug participatif vient en retour contrebalancer ce transfert. Ce joug sera vécu comme pressions sociales, morales et culturelles, entre autres.

La pression rationaliste sur le chakra participatif pervertit l'adhésion naturelle d'éléments spéculatifs, tels que l'utilité, la fonctionnalité, entraînant les relations hiérarchiques, de compétition, commerciales, salariales, financières. Le finalisme des buts est envahi par la spéculation rationaliste, donnant lieu à l'incohérence collective.

Un défaut d'égalité transfère de l'énergie d'inégalité vers le chakra intégratif, mais un joug intégratif, fédérateur, vient en retour contrebalancer ce transfert. Ce joug sera vécu comme synthèse des précédents. Ce joug maintient la cohésion collective au niveau du Soi malgré les dérives inégalitaires des Soi entre eux.

La pression inégalitaire sur le chakra intégratif pervertit l'intégration naturelle d'éléments inégalitaires tels qu'ambitions identitaires, délires mégalomaniaques, recherche de privilèges, etc, entraînant les relations de domination, d'exclusion, de manipulation, d'asservissement, d'anéantissement, etc.

Et puisque tout aspect supérieur s'appuie sur tous les aspects inférieurs, il y a naturellement collusion en chaîne de toutes ces dérives. Ainsi, des relations frelatées par du désir peuvent interférer avec des relations frelatées par l'utilité, et mener finalement à des relations frelatées par la domination.

Sans équilibre de tous les chakras entre eux, toutes les dérives sont possibles et entremêlées.

Enfin, chaque chakra supérieur devant s'investir dans l'inférieur détermine à son tour un défaut à son propre niveau:

- défaut d'équivalence pour l'égalitaire
- défaut d'ouverture aux autres pour le relationnel
- défaut de convergence pour le participatif
- défaut d'appartenance pour l'intégratif

Ces défauts se surajoutent à ceux précédemment cités.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Reste à comprendre comment on peut rétablir l'équilibre interne des chakras ('équilibre global est toujours réalisé).

La solution se situe au niveau du chakra d'équivalence, du Soi, qui est le transmetteur des énergies entre la partie inférieure et la partie supérieure.

C'est lui le centre qui est sensé réaliser l'équilibre de l'ensemble, et par sa stabilisation intrinsèque, il entraînera l'équilibrage progressif de tous les autres.

La seule chose qui peut donc être réellement efficace est de rechercher, prôner, privilégier en toutes circonstances l'équivalence et même idéalement l'Emotion d'équivalence, la véritable humilité égalitaire.

Il ne sert à rien d'exercer une pression sur les centres inférieurs déjà sous pression. Il est impossible d'agir sur les centres supérieurs inaccessibles car accaparés par les besoins d'équilibrage du système. Seule une action au niveau de l'équivalence, du lâcher-prise, est réellement efficiente.

En sus de cela, si déjà un certain travail a été fait au niveau de l'Anâhata, ayant permis le désinvestissement au moins partiel des centres supérieurs, redevenant alors un peu réceptifs, alors des énergies pourront être captées par les chakras supérieurs et utilisées pour améliorer la stabilité du système.

Cela est typiquement le cas de l'"ascension": des énergies sont envoyées par le collectif de conscience universel et peuvent être captées et utilisées par ceux qui ont déjà pu un peu désinvestir leurs centres supérieurs.

La quantité d'énergie que peut supporter le système en respectant l'équilibre global dépend directement de son niveau de confusion. Plus la confusion est grande, moins grande sera la quantité d'énergie possible.


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Mar 31 Mai 2011, 21:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Mar 29 Mai 2007, 17:19

L'Antéchrist:





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans ce premier schéma, on constate les points suivants:

Nous considérons deux Personnes différentes: deux séries de 7 chakras). On peut étendre ce schéma à une multitude de personnes, si on veut, mais ça deviendra vite inutilement complexe.

- les introjections refoulées introduisent des séparations de la réalité externe (chakras inférieurs) dans le champ du lien interne (chakras supérieurs).

- ces séparations refoulées morcellent donc l'affiliation intérieure par une zone de confusion: le mirage astral. Il y a division.

- ceci provoque l'individualisme.

- le mirage astral, provoquant des tensions récurrentes sur la membrane interne du mental, engendre la pensée spéculative.

- l'individualisme est donc lié, c'est logique, à la pensée spéculative.

- paradoxalement, le mirage astral est un phénomène collectif unique, et la pensée spéculative qu'il induit également, c'est forcé. Donc, l'individualisme, qui est lié à la pensée spéculative, est une illusion d'individualité: une banalisation du mental.

- en contrepoids des introjections de séparations dans le champ de lien, il va y avoir des projections de liens dans le champ externe de séparation, y produisant de la coercition, celle de la densité, de la matérialité oppressante, du corps physique dense.

- cette coercition des êtres entre eux, forcés de vivre sous un même consensus dense, sera stigmatisé par l'apparition des ombres (des corps physiques). L'être n'est plus lumière, mais fait obstacle à la lumière.

- au centre d'équilibre, qui devrait être empreint d'émotion égalitaire, la nécessité de préserver l'équilibre justement, alors qu'il y a confusion, ne permet plus l'émotion d'équivalence. Les réajustements incessants, et l'impossibilité de réaliser un équilibre même ponctuellement, détournent les qualités du chakra cardiaque, qui assume cependant toujours son rôle comme il peut.

- ce qui est en fait le centre christique, prend alors l'apparence d'un principe antéchristique. Pourtant, la mission de ce centre est toujours la même: préserver l'équilibre global, et il l'assume dans tous les cas.

- de ce fait, si on considère l'ensemble Ombre/Mirage/AntéChrist, on comprendra qu'il est égal à Christ: sans Ombre ni Mirage, l'AntéChrist est Christ.

- le problème cependant, est que le centre d'équilibre possède lui-même sa propre inertie. Dès lors, même si il est continuellement occupé à assumer sa mission d'équilibre, il peut être ressenti, en vertu de son inertie intrinsèque, comme un élément perturbateur spécifique, et séparé du mirage astral. Mais ce n'est qu'une fausse impression.

- dans une telle confusion globale, l'énergie du système doit être considérablement diminuée pour éviter les risques, et elle se contracte dès lors dans le chakra de la base où elle est refoulée en fait en grande partie par le chakra cardiaque lui-même, afin de protéger l'intégrité du système.

- de plus, afin d'assumer une mission d'équilibrage baucoup plus complexe que la normale, le chakra cardiaque va pomper une part non négligeable de l'énergie résiduelle. C'est ce qui provoque l'apparence vampirique du système refoulé. Quoi d'étonnant à ce que les Personnes tombent malade et meurent dans une telle situation?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Voici le schéma rectifié après résorbtion de l'ombre et de la pensée spéculative.

L'être est libéré de la densité, son corps est purement énergétique.

Il est aussi réaffilié intérieurement à la conscience collective, et libéré du mirage astral qu'il a réintégré. Il n'est plus sous le joug de la pensée spéculative, mais uniquement en contact avec le mental supérieur.


L'ensemble des chakras s'est ouvert, et ils peuvent recommuniquer entre eux de façon naturelle. Au niveau des flammes jumelles du Soi pour les trois inférieurs, au niveau de la conscience collective des Personnes pour les trois supérieurs. Au niveau de l'Amour d'équivalence christique pour le chakra cardiaque central, qui en tant qu'équilibre entre l'individu et la collectivité, est à la fois unique et multiple. C'est le Soi qui est plein de Soi(s). La Personne collective des Personnes individuelles: Christ.

Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Mar 31 Mai 2011, 21:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Mar 29 Mai 2007, 17:23

Introduction à la dialectique:




Bonjour à toutes et tous,

je me propose ici d'introduire certaines notions de base en dialectique afin de promouvoir cette façon d'envisager l'existence.

On pourrait dire en préliminaire que la dialectique est d'abord une pensée circulaire: elle procède d'un va-et-vient entre une idée et son contraire, qui aboutit à la synthèse de ces contraires dans un cercle, déterminé par un point central.

Le cercle est donc le modèle par excellence de l'approche dialectique.

Ce choix n'est pas hasardeux, car le cercle peut être considéré comme le modèle structurant (néguentropique) universel: tout objet libre de tensions particulières tend à spontanément épouser la forme circulaire (souvent à travers la sphère, le cercle en 3 dimensions).

Par exemple, tout liquide en apesanteur tend spontanément à créer une sphère, les bulles naissant à la surface d'un liquide prennent la forme d'un hémisphère, les ondes issues de l'impact d'un corps sur la surface d'un liquide sont circulaires, etc.

Il existe naturellement des corps dont la nature circulaire n'est pas évidente, car non pas strictement formelle, concrète, mais abstraite. C'est le cas du corps humain au niveau de son patrimoine génétique, mais aussi de sa "forme symbolique", comme le montre le dessin de Leonard de Vinci représentant l'Homme universel dans un cercle.

De façon à rester cohérent, il faut commencer par le cercle, et l'étudier par lui-même, en l'utilisant comme son propre outil d'observation. Par exemple, on constate qu'un cercle se divise par lui-même en 6 parties égales, si on trace 6 cercles autour du cercle central simplement en reportant la point sèche d'un compas sur l'intersection suivante.

Ces six cercles forment douze points d'intersection périphériques qui, si on les joint par des droites, forment l'étoile de David.

Cette étoile détermine clairement deux axes de polarité à angle droit: un vertical liant les deux intersections extrêmes, un horizontal liant les deux intersections médianes.

Ces deux polarités sont la base essentielle de la dialectique, ayant donné par révélation intérieure le symbôle du Tao, du Yin - Yang qu'on peut superposer à une étoile de David afin de méditer sur les liens qui existent entre eux.

La polarité primaire, structurelle, pourrait être qualifiée de polarité perceptive: il s'agit de la paire de complémentaire fondamentaux permettant la perception, car tout est perception, c'est la nature profonde de l'existence.

La seule preuve que chacun possède spontanément en lui est celle-là: l'Existence est, car elle est perception.

Les deux pôles de la perception sont le lien et la séparation. Le lien est le vecteur de la perception, et la séparation est l'organe perceptif. Pour bien percevoir un autre être face à moi, nous devons idéalement être relativement séparés, mais aussi reliés par un lien, comme par exemple un lien visuel.

Le Yin || est le lien. C'est l'espace commun qui unit absolument les deux traits.

Le Yang | est la séparation. C'est le temps individuel qui divise relativement l'espace commun.


Le Yin et le Yang se révèlent respectivement dans le phénomène perceptif: c'est leur double présence qui produit la perception, le lien mettant en relief la séparation et inversément.

Si je regarde une autre Personne en face de moi, notre lien est ce qui me montre notre différence, notre séparation. Si il n'y avait aucun lien entre nous, je ne pourrais pas conscientiser notre différence, notre séparation. D'un autre côté, c'est notre séparation qui me montre notre lien: s'il n'y avait pas la moindre séparation entre nous, je ne pourrais pas conscientiser notre lien.


C'est d'emblée l'expression de la vraie conscience transpersonnelle:

le vrai lien d'Amour inconditionnel nous montre la richesse plurielle des êtres , et la vraie séparation de Liberté nous montre l'équivalence absolue, l'unité totale, de tous les êtres.


La polarité dialectique secondaire, horizontale, est une conséquence directe de la polarité primaire qui est en somme la polarité des deux triangles équilatéraux imbriqués de l'étoile de David: les deux intersections médianes des deux triangles déterminent ce nouvel axe de polarité.

Chaque intersection en l'occurence appartient aux deux triangles en même temps (alors que les intersections extrêmes n'appartiennent qu'à un seul triangle).

Cela signifie que chacun de ces pôles secondaires aura l'ensemble des qualités de la polarité structurelle primaire, mais seront également complémentaires entre eux: ce sont les pôles sexuels. Chaque sexe est un être à part entière car il possède la totalité de la polarité structurelle, mais il est sexuellement polarisé.

A partir de là, c'est la dynamique de polarisation qui va nous donner la clé entre l'étoile de David et le Tao... en effet, dans notre dessin de départ, nous avons divisé un cercle par lui-même en 6 parties égales, ce qui nous a donné la polarité structurelle primaire.

Mais nous avons oublié de préciser dans quel sens nous avons divisé le cercle... car il y a deux sens possibles: le sens horlogique et le sens anti-horlogique. C'est cet aspect dynamique associé aux pôles médians de l'étoile de David qui aboutit au symbole du Tao.


A partir d'ici, je ne me baserai plus que sur le Tao pour continuer cette introduction dialectique.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Sphinx le Mar 31 Mai 2011, 21:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Mar 29 Mai 2007, 17:24



Donc le Tao nous montre en première approche trois niveaux de polarité:

- la polarité structurelle

- la polarité sexuelle

- la polarité dynamique

Ces trois niveaux de polarité sont liés entre eux, interdépendants.


La polarité structurelle:


Elle concerne la structure essentielle d'un être, qui est fondamentalement défini par sa faculté de perception.

Cela réprésente donc la polarité lien/séparation, onde/corpuscule, extérieur/intérieur, absolu/relatif, fonction/identité, potentiel/être, collectif/individuel, espace/temps, Yin/Yang, || | .

En effet, le lien est collectif, il est ce qui unit toutes les séparations (toutes les identités, toutes les Personnes) dans un même espace perceptif global, extérieur. Le lien a donc un caractère absolu, celui de l'espace, alors que la séparation présente le caractère relatif du temps, lié à l'individu et à son identité, sa Personne.

Le lien représente donc aussi la fonction, car la fonction est subordonnée à la rencontre entre les Personnes, et cette rencontre se fait forcément à travers le lien.

Il représente donc aussi le potentiel de l'être, puisque le potentiel est forcément associé à la fonction.

Précisément, la notion de potentiel nous mène à la seconde polarité:


La polarité sexuelle:


Elle découle naturellement de l'aspect être/potentiel de la polarité structurelle.

La polarité sexuelle est ce par quoi le potentiel peut être traduit: c'est la fonction reproductrice qui permet la pleine réalisation du potentiel des êtres: l'augmentation de la richesse identitaire collective.

On trouve essentiellement à ce niveau de polarité ce qui concerne la fonction reproductrice: féminin/masculin, incluant les organes et principes reproducteurs (ovaire/testicule, ovule/spermatozoïde, Ame/Esprit).

Ce sont ces principes reproducteurs qui nous mènent à la troisième polarité:



La polarité dynamique:


C'est ce par quoi la fonction sexuelle est rendue opérationnelle: tant que nous restons aux niveaux de polarité précédents, rien n'est véritablement mis en action. Tant la polarité structurelle que l'expression de son potentiel dans la polarité sexuelle sont des systèmes statiques.


Avec la polarité dynamique apparaissent les aspects statique/dynamique, immobilité/mouvement.


Enfin, il existe une dernière étape qui complète le tableau à partir de la précédente, mais qui ne constitue pas une polarité en soi, sinon elle serait incluse dans le symbole du Tao, or elle est totalement externe. La dialectique l'envisage afin d'être complète, mais pas en tant que polarité:

c'est l'aspect discrimination/confusion, sens/contresens, réalité/illusion, vérité/erreur, structuration/déstructuration.


Ce n'est pas une vraie polarité, simplement parce que le Tao tourne dans un sens, et pas dans l'autre. C'est ainsi simplement parce que l'expression naturelle du potentiel du Tao se fait dans le sens de l'augmentation de la richesse identitaire, et non pas dans le sens de l'appauvrissement identitaire.

Si on observe le symbole du Tao, on constate qu'il est dynamisé dans un sens et non pas dans l'autre. Or, le Tao contient tout ce qui existe, en tant qu'être comme en tant que potentiel. Et le Tao est auto-suffisant: il n'a besoin d'aucune référence pour exister et se reproduire.

Cependant, en observant le Tao, sachant qu'il est Tout et contient Tout, il n'en forme pas moins une unité circonscrite dans un cercle...

Qu'y a-t'il autour de ce cercle?


Réponse: rien!

C'est ce rien, qui n'est ni être, ni potentiel, dont doit tenir compte le Tao pour être complet. Ce rien ne constitue pas un axe de polarité, car il n'est pas un pôle actif: rien est rien.

Ce rien est simplement l'inévitable confusion qui s'introduit (de façon purement illusoire) dans le système entre la procréation d'un être nouveau et son émancipation.

Ce rien est la partie du processus au cours de laquelle la discrimination naturelle du Tao palie à l'inévitable confusion de l'être nouveau. C'est en quelque sorte la phase d'"éducation" liée à toute procréation au cours de laquelle une forme de vanité se développe transitoirement, uniquement dans l'expérience de l'être nouveau, pas dans celle de ses concepteurs.

Ce rien est en quelque sorte un "axe" Tao / non-Tao. C'est l'inévitable confusion qui apparaît lors de la procréation d'un nouveau Tao.

S'il fallait considérer cet axe comme une polarité de plus, ce serait alors une polarité "extra-Tao", incluant le Tao et sa négation.


Plus concrètement, pour tenter de le faire mieux comprendre:


Le Tao en tant que Tout, est représenté par un cercle. Ce cercle a une membrane externe, dont on pourrait penser qu'elle est perceptive, déterminant un axe supplémentaire entre le Tao et ce qui est au-delà.

Mais ce qui est au-delà, c'est rien, c'est-à-dire que ce n'est pas un lien qui pourrait rendre percpetive cette membrane externe du Tao. Dès lors, le Tao en lui-même ne perçoit pas ce rien "externe" comme un phénomène réel, car il est pure illusion.

Par contre, l'être nouveau en confusion est confronté à une altération de la perception, un mélange entre réalité et illusion, qui donc inclut ce rien au sein d'une expérience réelle.

Le Tao connaît cet effet inévitable chez l'être nouveau: il ne peut pas l'éviter, même s'il sait que c'est une illusion. Il en accepte préalablement le problème inévitable avant toute procréation.

Afin de faire encore mieux percevoir cette notion de "rien" aboutissant à une polarité illusoire:


Le Tao est Tout ce qui Est. Dès lors, il faut comprendre que la membrane externe du Tao est aussi son point central: il n'y a pas de discontinuité entre eux. Dès lors, l'extérieur n'existe effectivement pas du tout, c'est "rien".


Mais lorsque le Tao procrée, il doit se dupliquer. C'est à ce moment qu'une discontinuité transitoire va apparaître, uniquement chez l'être nouveau, entre sa membrane externe et son point central.

Cette discontinuité, qui est l'expression de la nouvelle séparation non-encore intégrée, donc partiellement extériorisée, est ce qui forme la partie illusoire de la réalité de l'être nouveau: il perçoit, à cause de cette discontinuité externe, le "rien" comme étant quelque chose.

A partir de là, cet axe de polarité qui est illusoire va être vécu comme en partie réel: cet axe illusoire apparaissant réel à l'être nouveau est la dualité, la fausse polarité.

On le voit, cette discontinuité extravertie, non entièrement intégrée, et séparant la membrane externe du point central, engendre en fait une perception redondante, une perception de la perception, qui se traduit simplement par une position de nombrilisme, d'individualisme, d'egotisme.

C'est l'egocentrisme classique, inévitable, de l'enfant.

C'est dans l'espace de cette perception redondante (double perception) que s'introduit le mental spéculatif.

Un petit résumé de ce qui précède:




La polarité structurelle est celle qui implique l'aspect corpuscule/onde.

La polarité sexuelle est celle qui duplique la polarité structurelle, formant deux structures corpuscule/onde différencié par l'inversion des tons sur le symbole.

La polarité dynamique est celle qui polarise les deux ondes dans un sens préférentiel.

La dualité, ou fausse polarité, n'est pas présente ailleurs que dans la circonférence totale du symbole, sachant que cette membrane n'existe pas dans la réalité du Tao, mais seulement dans l'expérience d'un nouveau Tao en cours d'émancipation.

Il faudrait à ce stade faire intervenir des notions de continuité et discontinuité pour faire comprendre comment il se peut que la circonférence externe du Tao n'existe pas et est confondue avec son centre. Mais je pense que cela n'ajouterais rien à ce stade et aurait même plutôt tendance à compliquer inutilement les choses.

Je vais maintenant aborder des axes dialectiques dont je n'ai pas encore vraiment parlé, et qui sont très importants pour la compréhension de l'Existence.

Il s'agit des axes:

Amour/Liberté

finalisme/causalisme (but/cause)




Si on observe le Yin et le Yang:


|| le Yin est, on s'en souvient, un lien liant deux séparations. Le Yin est le lien universel, donc en fait l'Amour inconditionnel de l'Espace.

Le Yin est aussi le but, la finalité collective. Car la finalité est forcément collective: le but est le lien collectif des causes.

| le Yang est, on s'en souvient, une séparation entre deux partie de l'espace. Le Yang est la séparation individuelle des Personnes, donc en fait la Liberté relative du Temps.

Redéfinissons donc le Yin et le Yang sous l'angle des causes et des buts:


|| Le Yin est un lien entouré de deux séparations. Puisque le lien est le but, et la séparation la cause, alors on peut réécrire le Yin de la façon suivante:

cause but cause : le lien d'Amour inconditionnel apparaît comme un but en soi: il est l'Harmonie toujours recherchée, enrichie, "améliorée".

| Le Yang est une séparation entourée par deux liens (il n'y a en vérité qu'un lien qui unit tout, mais par facilité, nous allons utiliser la licence "deux liens"). On peut donc réécrire le Yang de la façon suivante:

but cause but : la séparation de Liberté relative apparaît comme une cause en soi: il est la Personne individuelle qui est le fondement de l'Harmonie collective: l'Harmonie collective est le produit de la cause individuelle.

Donc, on peut comprendre que la véritable Harmonie collective du lien d'Amour inconditionnel, universel, n'est pas coercitive! D'ailleurs, la coercition s'oppose irrémédiablement, on le comprend logiquement, à toute Harmonie!

L'Harmonie universelle est un simple consensus collectif auquel l'adhésion est libre, et dont la bonne volonté est laissée aux Personnes individuelles.


La Personne est aussi la cause de l'enrichissement du collectif par la fonction de procréation. La Personne est la cause qui sert le but colletif par la préservation de l'Harmonie d'une part, et son enrichissement identitaire d'autre part, par procréation.

En synthèse de ce qui précède:

Lorsque l'Amour collectif réalise que sa préservation est en fait assumée par toutes les Libertés individuelles, l'Amour se sublîme pour la Liberté, ce qui forme la Tolérance.

Lorsque la Liberté individuelle réalise que sa préservation est en fait assumée par l'Amour collectif, la Liberté se sublîme pour l'Amour, ce qui forme l'Altruisme.

Tolérance et Altruisme sont les vrais pôles de l'Harmonie.


Dernière édition par Sphinx le Mar 31 Mai 2011, 21:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Mar 29 Mai 2007, 17:28

Polarité sexuée du Tao:




Bonjour à toutes et tous,

en complément de mes interventions à propos de la dialectique du Tao, voici quelques réflexions supplémentaires.


Voici le Tao, il représente le Soi.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Nous avons abordé la polarité structurelle du Tao, corpuscule/onde, dans un précédent texte.

Cette polarité strcuturelle est aussi celle de la Volonté/Imagination, et donc, contrairement à ce qui a été dit, et à ce qu'on pourrait croire, la polarité Volonté/Imagination n'est pas la polarité sexuée, mais bien la polarité structurelle.

Autant l'homme que la femme ont à la fois la Volonté et l'Imagination, et leurs relatives disparités entre sexes, au sein de la densité, ne sont dues qu'à la confusion dualiste, précisément.


Bon, cette mise au point étant faite, que serait le Tao sans polarité secondaire, juste avec une polarité primaire structurelle?

Et bien, il serait ceci:




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


...et ceci aussi, dans le même temps, puisqu'il est impossible d'obtenir à partir de la neutralité une polarité noir/blanc sans que la polarité opposée se présente spontanément:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le problème est que ces deux aspects sont donc forcément appelés en même temps, donc, les deux sont en fait superposés, ce qui donne ceci:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Hé oui, sans polarité sexuée et sans dynamique, le soi n'est qu'une totale indifférenciation...


Donc, pour que le soi soit différencié, soit autre chose que du "bruit" informe, il faut le structurer de façon polarisée selon un deuxième axe: l'axe sexuel, l'inversion des polarités, séparément, en créant DEUX êtres.

Cependant, il reste encore un problème, qui est que pour que les êtres se séparent, et puis restent séparés, il faut qu'il y ait une dynamique entre eux.

Il ne suffirait pas de simplement couper un cercle en deux, et mettre d'un côté le Yin et d l'autre le Yang, sans qu'il n'y ait de dynamique entre eux...

Pourquoi?

Parce que dans ce cas, il n'y aurait pas d'aspect s'opposant à leur re-fusion, leur retour à une confusion indifférenciée: les complémentaires s'attireraient inévitablement. Et en fait, en allant plus loin, il serait simplement imossible de les séparer sans dynamique, sans "mouvement"...

Il faut donc qu'un aspect dynamique s'oppose à leur confusion: une rotation, une sorte de force centrifuge, par exemple...


On voit donc que les trois axes de plarisation du Tao, du Soi, créent un système auto-référent, cohérent, dynamique, et procréatif.

Il n'y a pas une seule des trois polarités sur laquelle on puisse faire l'impasse:

- structure (Personne)
- genre (sexe de la Personne)
- dynamique (interactions entre les sexes)


Naturellement les relations des Personnes entre elles ne sont pas réduites aux interactions sexuelles. C'est dans le cadre interne du Soi, du couple Sacré, que ces relations spécifiques interviennent uniquement.

Entre les Personnes, au-delà des couples Sacrés, toutes les relations existent dans l'Amour inconditionnel, et y compris aussi au sein du couple Sacré lui-même.

Je voudrais donc faire passer le message que la polarité sexuée est un pilier de l'Existence, qu'il faut intégrer au même titre que le reste.


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Mar 31 Mai 2011, 21:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Mar 29 Mai 2007, 17:32

Composants polarisés:



Bonjour à toutes et tous,

j'ai tenté de scruter plus intimement la structure interne de la Merkabah, en association avec les états de conscience des chakras et les composantes fondamentales, Feu et Eau, ou Yin Yang si on préfère, de l'Etoile de David.

Il faut tenir compte du fait que ce qui sera exposé n'est que la représentation statique et en deux dimensions, d'une réalité tridimentionnelle dynamique.

Voici un premier schéma:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le Feu et l'Eau ont la même structure, celle d'un triangle équilatéral. Ce triangle est fondé sur trois sommets, plus un centre d'équilibre. C'est pourquoi on trouvera une composante "structure" au centre et aux sommets, tant pour le triangle du Feu que pour celui de l'Eau.

Au-delà de cette composante structurelle, ils sont différenciés par une polarité complémentaire inverse, à savoir que par rapport à leurs structures respectives, l'ordre dans lequel se présentent à l'intérieur les aspects Feu et Eau eux-mêmes par rapport à leurs bases, sont inversés.

Car un point important est de comprendre que le Feu et l'Eau sont entrelacés à l'infini, bien que discriminables l'un de l'autre. On ne peut jamais trouver l'un sans l'autre, car ils font partie l'un de l'autre.

Donc, selon une composante polarisée, l'organisation interne de chaque triangle est inversée par rapport à l'autre triangle. C'est pourquoi on trouve de part et d'autre du centre structurel, et en partant de la base, d'une part Feu et Eau pour le triangle de Feu, et d'autre part Eau et Feu pour le triangle d'Eau.

Afin de compléter les analogies, pour en arriver aux états de conscience des chakas, je vais associer le Feu-Yang à l'aspect participatif de la conscience, et l'Eau-Yin à l'aspect relationnel de la conscience. La structure reste simplement la structure.

En sus de cette polarisation interne, apparaît aussi une troisième composante qui est la composante dynamique.

Celle-ci est constituée par la présence d'un excès de polarité chez l'un et l'autre des triangles: un excès participatif par doublement de l'aspect participatif en deçà du sommet du triangle de Feu, et un excès relationnel par doublement de l'aspect relationnel en deçà du sommet du triangle d'Eau.

Cette composante dynamique est celle qui crée le mouvement.

J'ai placé en dessous de chaque triangle la synthèse circulaire qui le représente avec pour chacun, la représentation de l'excès qui le caractérise. Il ne faut pas confondre le mot synthèse utilisé ici pour qualifier simplement des schémas, avec le mot synthèse que je vais utiliser un peu plus loin dans le texte et qui représente un aboutissement des états de conscience.

On a donc trois composantes qui s'organisent logiquement: la structure est la base de la tension polaire, la tension polaire est la base de l'expression dynamique qui la canalise. L'expression dynamique finit par aboutir à la synthèse d'une nouvelle structure plus large. Et l'organisation se répète sur base de cette nouvelle structure synthétisée.

C'est idéalement toujours dans cet ordre logique que les états de conscience s'organisent entre eux.

De ce fait, il n'y a qu'une seule position dans laquelle les deux triangles s'harmonisent pour correspondre à une telle organisation, une seule position dans laquelle leurs structures vont correspondre en équilibre, leurs tensions s'épouser au lieu de s'opposer, et leur dynamique converger.

C'est la position de l'Etoile de David ou Merkabah.


Dans cette position, tous les centres de chaque triangle sont en correspondance correcte, équilibrés en structure, correspondants en tensions, et convergeant en dynamisme. Dans cette seule position, il y a une aspiration de conscience naturelle et persistante du bas vers le haut. C'est la réponse à l'éternel potentiel.

On constate le long de cette ligne d'aspiration la présence de 7 centres principaux. Voici donc maintenant le schéma sous l'angle des chakras:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Peu de commentaires à ajouter, si ce n'est la corrélation aux niveaux séphirothiques de l'Arbre de Vie de la Kabbale.

Il faut faire attention au fait que ces niveaux séphirothiques représentent un système altéré, "effondré", et qui dès lors ne correspond pas absolument à la perfection de la Mekabah dans sa position naturelle:

l'"effondrement" est représenté par Malkhut, le Royaume physique de la densité, qui n'a pas de correspondance au niveaux des centres de force. C'est pourquoi il est souvent dit que le corps physique dense n'est pas un principe en soi. En effet, il ne présente qu'une réalité partielle de sa vraie nature, qui est d'énergie et de matière subtile.

En corrélation avec l'effondrement en Malkhut, un "trou" de connexion entre la sphère collective et la sphère individuelle s'est ouvert manifestant la "non-sephirah" Daath, Porte de la Connaissance "cachée".

La rectification à opérer consiste donc à réintégrer Malkhut, résorber son "effondrement", en désinvestissant la conscience des attachements au monde physique. Ceci regroupe l'énergie en Yesod ("Fondation") (Chakra de la base où se concentre Kundalini Shakti), afin de recommencer à nourrir le système, puis combler le "fossé" au dessus du Coeur.

Alors seulement la connexion au collectif de conscience redevient progressivement une expérience de vie.


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Mar 31 Mai 2011, 21:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Mar 29 Mai 2007, 17:36

Le papillon Merkabah ou oiseau Simurg:




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


1. Alliance virtuelle


Au départ, l'Alliance cardiaque est pure virtualité, staticité. Si l'on devait se représenter cette Alliance, elle serait au fond "grise", sans nuances et sans dynamique.

Elle est comme un concept pur, immobile dans le flux d'aspiration de l'éternel présent.

Puisque qu'elle n'est que virtuelle, le flux la traverse sans la moindre friction, sans le moindre contact.


2. Alliance réelle


C'est le but de la Procréation divine, l'accomplissement de l'intégration de la dynamique des polarités.

Cette dynamique fait "battre" l'Alliance cardiaque et peut-être représentée par l'étoile à cinq branches, le Pentagramme, à l'endroit.

Le Pentagramme est en quelque sorte le "Processeur de Maîtrise", qui canalise et régule le flux spatio-temporel, autorisant alors tous les déplacements possibles, y compris l'immobilité totale au coeur du flux éternel.

Mais cette Maîtrise ne peut pas être assumée seulement par une Personne. Il y faut deux Personnes polarisées, comme on le comprendra par la suite. Il faut deux Flammes Jumelles.

En effet, à partir de l'Alliance statique initiale, pour activer le Coeur, il a fallut écarteler celui-ci en deux polarités latérales séparées. Ceci afin de produire de part et d'autre deux structures inversées latéralement. Deux structures enfin différenciées en blanc et noir, et non plus gris, mais pour lesquelles le blanc et le noir seront latéralement inversés.

Ces structures formeront la base physique des deux Personnes. Et puisqu'elles représentent la séparation entre elles, elles présentent un aspect de répulsion entre elles.

Cet aspect répulsif ne doit pas être envisagé sous l'angle de la répulsion mentale. Certes, par la suite, dans la confusion inévitable, le mental s'appropriera cette répulsion pour en faire une illusion de division. Mais basiquement, la séparation physique des Flammes est un aspect purement "technique" et impératif, qui plus tard ne posera plus le moindre problème de rapprochement et d'union.

Le Coeur écartelé produit, en sus de la base structurelle inversée, toute la gamme des chakras chez les deux Personnes, les deux Flammes.

Le passage par la division de la dualité, et la libération de cette division, pour réaliser l'union Sacrée, se fera en équilibrant la force de répulsion et la force attractive.

En effet, dans sa sagesse, le Créateur a organisé la séparation et le schéma des chakras de façon à ce qu'une force attractive soit présente entre les deux Flammes. Cette force attractive est la polarité sexuée.


3. Polarité verticale


c'est un aspect dont j'ai déjà parlé dans un autre article. Il s'agit du positionnement naturel des chakras entre eux dans un sens éspousant naturellement l'aspiration verticale, et ce chez une seule Personne.


Le problème cependant, est que la Maîtrise de cette aspiration verticale ne peut pas être atteinte individuellement par une seule Personne, tout au moins sans artifice contre-nature. Il faut deux Flammes Jumelles, deux polarités sexuées complémentaires pour parvenir à Maîtriser l'aspiration verticale.

Tout moyen autre que celui-là sera forcément contre-nature et conduira soit à l'explosion cosmique, soit à une dérive et un emprisonnement dans une Maîtrise artificielle, illusoire.

Je profite donc de cet exposé pour mettre en garde le lecteur: il y a Maître et "Maître"...

Un vrai Maître est toujours un couple.


4. Polarité transversale : le croisement sexué


Ce croisement sexué est l'aspect qui est destiné à créer la force de cohésion des Flammes Jumelles, et à en assurer la focalisation dynamique.

Un déséquilibre créera la tension utile à la Maîtrise. Ce déséquilibre consiste en une répartition inégale des aspects relationnels et participatifs entre les deux Flammes Jumelles.

de ce fait, et puisque le participatif est associé au temps, et le relationnel à l'espace, les deux Flammes Jumelles régissent prioritairement (mais pas totalement) l'un des deux aspects spatio-temporel.

La Flamme masculine régit le temps prioritairement, et la Flamme féminine régit l'espace prioritairement.

L'énergie sexuelle n'est pas seulement une énergie de procréation, mais aussi une énergie de propulsion. (quel pied de se déplacer comme ça! )


5. Le Papillon Merkabah


Il représente le système maîtrisé de propulsion spatio-temporelle.

Au lieu d'être subi, ce qui est dramatiquement dangereux, le flux éternel est maîtrisé. Il peut même, selon la régulation des Flammes entre elles, être complètement "by-passé" amenant une immobilité volontaire.

C'est donc un système à "géométrie variable". Selon la régulation interne de leurs énergies répulsive structurelle d'une part, et attractive sexuée d'autre part, la position relative des Flammes va se modifier, bien que leur Coeur reste toujours parfaitement en équilibre et sans déformation.

La dynamique se fait toujours selon un sens rotatif précis, le sens rotatif universel, qui correspond à la polarité positivement structurante de l'éternel présent.

Un couple de Flammes Jumelles est donc un principe spatio-temporel stable, auto-référent, et dynamique.

Il est capable de se confronter sans risque, avec totale Maîtrise, à l'aspiration de l'éternel potentiel, le Tao.



Pour prendre un exemple de cette capacité, il suffit de songer aux êtres vivants: le flux de la vie biologique passe à travers eux: leur matière, par alimentation et excrétion, est perpétuellement renouvelée. En quelque sorte, on peut représenter un être vivant comme un organisme traversé, avec plus ou moins de maîtrise relative, par un flux matériel de vie.

Cela correspond à la qualité de "structure dissipative" que les scientifiques ont reconnue dans les êtres vivants.

Mais au départ, une structure dissipative typique est... le Feu.

Il y a un rapport évident avec les Flammes Jumelles.



Plus encore, cette double polarité rotative en translation... nous ramène à la lumière, onde électromagnétique, composée de deux champs de force (électrique et magnétique) en rotation, et en translation.

Un rapport pourra aussi être établi avec l'échelle hélicoïdale de l'ADN, et donc l'Echelle de Jacob.


Amitié,

steph



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Sphinx le Mar 02 Déc 2014, 11:51, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Mar 29 Mai 2007, 17:42

Commentaires supplémentaires:




une structure dissipative est en somme une structure qui transforme le désordre en signification, en sens, en cohérence.

Une telle structure cependant, ne subsiste que tant que son "carburant" ne s'épuise pas (comme une flamme ou un être vivant par exemple).

Mais dans le cas du Papillon-Merkabah des Flammes Jumelles, le carburant est illimité, car c'est le flux de l'éternel potentiel lui-même, ce qui nous amène donc à la vie éternelle.



Un challenge difficile pour la masculinité est l'intégration de la reconnaissance et du respect de l'identité féminine, de la Femme en tant que Personne authentique, à part entière.

Ceci est du au fait que le croisement sexué attribue à la féminité un excès de Relationnel, de "Vide", lui attribuant la prérogative de l'Espace.

L'aspect Yang participatif accentué de l'Homme tend à vouloir s'engouffrer dans le vide féminin tant que la Maîtrise n'est pas instaurée par le respect de l'autre.

La synchronisation jumelle est à cet égard délicate car, au fond, dans la confusion, la vraie tension sexuée est réduite, et dispersée dans les projections extérieures.

Mais à mesure de la resynchronisation, les composantes sexuées vont progressivement retourner à leur niveau naturel, qui est beaucoup plus puissant, avec une différenciation sexuée beaucoup plus marquée que dans la confusion.

Le désir sexuel 3D est en fait un pâle écho de la véritable tension sexuée. Et les hommes et femmes incarnés ne sont souvent que l'ombre de leur identité sexuelle.

La resynchronisation jumelle représente donc un vrai travail de Maîtrise par intégration du respect total de l'autre polarité. Sans cela le danger est redoutable.



Une clé à bien comprendre est que, bien que dépositaire privillégiée de l'espace, du Lien, du Vide, de la Matrice, de la Stabilité, la Femme, quel que soit son niveau de réalisation, est une Personne à part entière, car dans tous les cas, la dialectique nous enseigne que le Yang et le Yin, le Feu et l'Eau, le Participatif et le Relationnel, la Séparation et le Lien, ne sont jamais absents l'un de l'autre, même si leurs proportions sont différenciées dans un but dynamique.


Dernière édition par Sphinx le Mar 31 Mai 2011, 21:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Mar 29 Mai 2007, 17:45

Etablissement de la confusion jumelle:




Dans mon article "Chakras: Théorie de la Confusion", je montre de quelle façon la confusion individu/collectivité joue sur l'équilibre du système des chakras.

Je reprends ici un des schémas correspondants de l'article précité:



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ce schéma n'envisage qu'une seule série de chakras, donc seulement une moitié de Merkabah.

Mais d'où vient cette confusion individu/collectivité ?

Comme cela est indiqué dans le précédent schéma, d'un défaut d'individualité.

Concrètement, d'où vient de défaut ?

D'une confusion au niveau des chakras inférieurs, mal discriminés entre deux Flammes Jumelles. Ce qui produit le schéma suivant (déjà inclus dans un autre article):


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


On y voit bien que la confusion des chakras inférieurs entre eux crée un défaut d'individualité, d'identité sexuée, et de reconnaissance personnelle.

Ce manque d'individualité va provoquer une densitification de celle-ci sous forme d'un corps physique, faisant obstacle à la lumière et créant l'ombre. Et par défocalisation conjointe des chakras supérieurs désinvestis de leur niveau normal, va apparaître une zone de mirage astral brouillant les communications au niveau des chakras supérieurs, et créant en contrepoids du corps physique la pensée spéculative.

D'où vient la force qui a créé le corps physique dense, et qui y crée et maintient toutes ses tensions d'assuétude (besoins de manger, boire, respirer, dormir, se reproduire, etc) ?

Très logiquement de la tension sexuée des Flammes Jumelles. En effet, lorsque les chakras inférieurs sont en confusion (partiellement mélangés), la tension, la force entre les polarités sexuées réelles est très réduite.

Il y a donc une grande partie de force intérieure inutilisée, et qui doit être dérivée d'une façon ou d'une autre pour assurer l'équilibre du système.

Cette force est simplement dérivée vers l'extérieur, créant le corps dense extraverti, en y incluant toutes les tensions d'assuétude.

Et puisque la force sexuée est une force dont un aspect est la procréation, on comprend alors que des êtres en confusion sont des êtres qui ... se procréent eux-mêmes, ce qui est le propre d'un défaut d'émancipation. Ces êtres confondent en partie leur être avec le potentiel procréateur de leur être, et donc se procréent eux-mêmes tant que l'émancipation, la discrimination des polarités, n'est pas atteinte.

La réincarnation est simplement cela: de l'auto-procréation par défaut d'émancipation...

Mais c'est une étape inévitable car, pour séparer deux principes au départ unis, ils se mélangent forcément pendant un temps, avant d'être séparés.

On peut en tirer les conclusions suivantes:

La convergence jumelle réduit progressivement la soumission aux tensions d'assuétude. A partir d'un point de convergence suffisant, il y a réjuvénation, puis émancipation des besoins physiques.

D'autre part, et vu que le corps physique dense est au départ un produit de la confusion, soumis à l'"aléatoire" génétique dense, on peut aussi penser que la convergence jumelle provoquera progressivement des mutations qui conduiront le corps physique dense à se rapprocher de plus en plus, morphologiquement, de l'essence intérieur réelle: le corps devient une expression de plus en plus fidèle de l'essence authentique, et ce pour chacune des Flammes Jumelles, l'une par rapport à l'autre.

Initiallement en effet, l'aléatoire génétique s'engouffre dans la confusion. De ce fait, les Flammes ont peu de chance de correspondre vraiment (physiquement) à l'essence qu'elles recherchent. Mais à un degré avancé de convergence, l'aléatoire génétique est remplacée par l'expression progressivement maîtrisée de l'essence authentique.

L'aléatoire génétique dense s'explique par le fait que dans la confusion, le connaissant n'est pas totalement uni à la connaissance de lui-même, ce qui le rend "esclave" de la connaissance, de l'information génétique.

Par contre, la déconfusion permet à l'être de s'approprier la connaissance de lui-même, ce qui lui permet de spontanément maîtriser l'information génétique.


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Mar 31 Mai 2011, 21:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Mar 29 Mai 2007, 17:50

Simurg et Flammes Jumelles:




Ce dont on parle ici n'est donc rien moins que du secret de l'éternelle jeunesse. La Fontaine de Jouvence.

Mais comme on peut le comprendre, ça ne marche pas pour une seule Personne. Il faut être deux, et encore, pas n'importe quels deux: les deux polarités strictes de l'origine.

C'est assez normal si on considère que la spiritualité représente, dans sa volonté didactique, l'enseignement de l'ouverture à l'altérité, aux autres, à l'Autre, au respect des Personnes.

Tout autre moyen que celui-là de tenter d'atteindre la Fontaine de Jouvence sera contre-nature, conduisant inévitablement à un manque de respect de la Personne de Soi et d'Autrui, et finira inexorablement, tôt ou tard, malgré toute "protection" illusoire, à l'explosion cosmique, et à la chute fracassante.

Un vrai Maître est, dans tous les cas, un couple de Flammes Jumelles authentifiées.


Les relations des Flammes entre elles sont donc directement et réciproquement influentes.

Ceci signifie que tout choix, toute expérience de vie, tout manque de maîtrise ou contraire toute maîtrise (lâcher prise) de la part d'une Flamme, aura une influence sur l'autre.

Certes, dans la confusion totale, ce système sera pondéré, temporisé, par la présence de l'inconscient collectif (mirage astral), comme principe de stockage karmique des Flammes entre elles (le Karma n'existe véritablement qu'entre elles).

Mais à mesure de leur resynchronisation, elles passeront progressivement vers un mode causal de plus en plus direct. Les expériences de l'une auront de plus en plus immédiatement un impact sur l'autre. La responsabilité conjointe de leur régulation mutuelle leur incombera alors de plus en plus.


Il faut bien comprendre par exemple, que toute projection amoureuse liée à un désir physique, est une négation partielle de la reconnaissance de l'essence entre les Flammes. Une partie de l'essence est réquisitionnée d'autorité pour être projetée sur un "étranger" au couple Sacré.

Cette partie de l'essence n'est alors bien sûr plus disponible à l'intérieur du couple Sacré, ce qui se traduira par l'apparition de défauts corrélés, des absences de talents, de capacités... le potentiel d'être est cristallisé ailleurs.

Ce système de projection va éventuellement engendrer l'illusion que l'autre Flamme manque de certaines caractéristiques, certaines capacités, certains talents, ou certaines particularités morphologiques ou psychologiques par rapport à l'essence authentique tellement recherchée.

Mais c'est une illusion. C'est ainsi parce que la part d'essence correspondante est réquisitionnée et cristallisée ailleurs, en dehors du couple Sacré, par projection de désir, par exemple. C'est simple: les essences sexuées sont déforcées, donc forcément mal incarnées.

On ne peut naturellement par forcer la restitution des parties cristallisées de l'essence, car ce serait nier la relation jumelle elle-même, c'est le paradoxe.

Tout ce qu'on peut faire est tenter de garder l'équilibre, rester dans la meilleure maîtrise possible, exercer le lâcher-prise intérieur du mieux qu'on peut, et de cette façon induire une tension constante, mais non-contraignante, sur la convergence du couple Sacré.

C'est ainsi qu'il arrive probablement assez fréquemment, qu'une Flamme "porte" l'autre.

SIMURG ANKA:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


L'Oiseau Simurg est le secret fondamental de l'être.


En effet, cosmiquement, universellement, multiversellement, il y a un seul et unique fondement à la vie de l'être, une seule configuration de base sur laquelle s'appuient toutes les réalités.

De la même façon que toutes les eaux de la Terre sont fondées sur la même molécule polarisée, en un ion positif et un ion négatif, formant pourtant une structure neutre et stable, mais intrinsèquement dynamique, et de la même façon que les sociétés humaines se sont fondées sur des unions sexuées, au centre de toutes les élaborations culturelles diverses....

... de la même façon il y a existentiellement dans tout le multivers une seule structure fondamentale de l'être, toujours la même, qui est la brique essentielle d'enrichissement des mondes : le couple Sacré, réuni en Papillon-Merkabah, épousant de la sorte la nature-même de l'Oiseau Simurg, le seul et authentique modèle éternel.

On peut bien imaginer toutes les élaborations existentielles possibles, tous les archétypes, multiplier les dimensions, les univers... toujours, pour que ce soit possible, il y faudra cette brique essentielle du couple Sacré, témoin de l'Oiseau d'éternité.

S'il n'y avait qu'une seule chose à retenir à propos de la vie, ce serait celle-là.


Voie positive et voie régressive:

ce n'est pas la première fois que j'aborde ce difficile sujet, puisque je l'ai déjà fait dans "Une Théorie de la Perception".


L'essence de la spiritualité est la reconnaissance et le respect de l'Autre, des autres dans leur différence, leur équivalence, leur complémentarité.

Dans leur Sagesse, les Créateurs ont engendré un monde d'où l'on ne peut sortir, naître et s'émanciper qu'à la condition d'avoir intégré cette Connaissance de la valeur de l'Autre.

De ce fait, la nature des êtres naissants a été conçue pour ne pas leur permettre de se libérer seul, pour eux-mêmes.

Et pour aller encore plus loin, il leur a été imposé de ne pouvoir se libérer qu'à travers le respect de la complète différence, par la reconnaissance de la complémentarité de cette complète différence.

En d'autres termes: l'Oeuvre est conçue pour ne permettre la libération qu'aux couples de Flammes Jumelles mutuellement authentifiées.


Ceci implique dès lors le respect Sacré de la polarité de l'Autre et, autant le dire, surtout en ces temps-ci, un effort certain pour les hommes de vénérer l'énergie et l'identité féminine comme elle le mérite.

Car autant le savoir: aucun homme n'atteindra l'éternité sans l'appui libre et respectueux de la femme.


Ceci est la voie positive, celle qui intègre la polarité, pour en faire une complémentarité dynamique et synchrone.




Mais d'autres voies ont été imaginées. Des voies détournées, qui ne mènent nulle part. Des voies qui au lieu d'intégrer la polarité et de respecter la féminité, la rejettent, ou s'en servent comme d'un simple outil utile aux ambitions mégalomaniaques des hommes.

Pourquoi la plupart des prétendus Maîtres Ascensionnés sont-ils masculins ? Pourquoi ne s'avancent-ils ni ne se présentent-ils accompagnés de leur équivalente totalité féminine ?


Je le garantis, il faut être prudent.

Les voies régressives, illusoires, qui rejettent ou abusent de la féminité, même parfois sans le conscientiser, ne conduisent qu'au néant de Soi.

Probablement certains se sont-ils explosés dans une Maîtrise illusoire, faisant d'eux des vampires énergétiques de l'Humanité, sans même qu'ils n'aient réellement conscience de la vanité de l'état qu'ils ont atteint !

Car celui qui rejette ou abuse de la polarité, se soumet à une dualité accentuée, donc à une illusion plus puissante, dans laquelle il voudra attirer les autres.


Soyez vigilents: il y a maîtrise et Maîtrise, et comme je l'ai répété plusieurs fois déjà, un vrai Maître est toujours un Couple Sacré, formé de deux Personnes.


Ainsi était le Maître "Jésus et Marie-Madeleine".


Mais parce que nous étions encore dans un monde régi par les échos de la chute atlante, chute atlante provoquée par une tentative masculine de rejeter complètement la féminité, on nous a fait croire que seul Jésus était le Maître... c'est faux.


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Mar 31 Mai 2011, 21:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Mar 29 Mai 2007, 17:54

Le Danger Sexuel:




Bonjour à toutes et tous,


Voici tout d'abord un schéma déjà en partie publié, complété, et sur lequel je vais appuyer mon propos:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Schémas n°1.

Nous avons vu dans l'article "Chakras et Merkabah" que le couple de Flammes Jumelles régule le "Papillon" spatio-temporel, à "géométrie variable", par l'entremise de deux forces opposées: la "répulsion" physique de base au niveau du corps ethérico-énergétique d'une part, et l'attraction sexuée d'autre part.

La modulation de ces deux aspects entre eux, sur le point d'appui de leur coeur unique, permet la maîtrise de l'aspiration transcendante.



Schémas n°2.

Parce que ces deux aspects sont parfaitement équilibrés, les deux Flammes Jumelles peuvent réguler la distance entre elles jusqu'au contact d'une nuance infinitésimale, absolument subtile. C'est ce qui procure à la fois la "brûlure" de l'empreinte, et la tendresse sexuée inclusive.

Parce que les deux aspects attractifs et répulsifs sont totalement équilibrés, il n'y a aucun risque de dépassement de la limite interpersonnelle, et, au contraire, possibilité d'atteindre des nuances extraordinaires de sensibilité sexuelle, jusqu'à l'inclusion du Tao lui-même.

Le secret des Flammes Jumelles est que leurs corps énergétiques peuvent s'approcher dans une telle subtilité qu'elle suffit à engendrer les émotions sexuées les plus belles et les plus puissantes.



Schémas n°3.

Dans le cas où l'essence physique n'est pas en corrélation jumelle, les forces "répulsives" de base ne sont pas dans le même axe entre les deux partenaires: elles forment un angle.

De ce fait, la résultante de répulsion entre les deux sera affaiblie. Dès lors, la perception de l'essence interne sera réduite, appelant un substitut (flèche blanche vers le bas).

D'une autre côté, l'attraction sexuée reste identique en force. De ce fait, si on représente le schéma des ces deux partenaires en état d'attraction sexuée, si on fait se toucher les deux vecteurs répulsifs en bas, on constate une superposition des deux vecteurs sexuels (flèches vertes), et de ce fait l'apparition d'un excès d'énergie sexuée.

Cet excès d'énergie sexuée sera le plus souvent dérivée vers l'appel de substitution (flèche jaune vers le bas), ce qui constitue le désir physique dense.


Schéma 3.

Mais si, à un moment, par travail tantrique licite (concerté, compris, et encadré), ou illicite (manipulatoire), il y a redirection énergétique vers l'attraction sexuée interne, par un contact direct de chakra sexuel à chakra sexuel selon un processus volontaire, alors apparaît le danger sexuel.


En effet, le désir sexuel et le corps physique dense sont des garde-fous qui protègent les relations sexuelles erronément accomplies en dehors de l'essence jumelle.

Mais si on tente de court-circuiter ces garde-fous, alors on s'expose au danger identitaire.

En effet, dans un tel cas, la force de l'attraction sexuée a un potentiel supérieur à celui de la "répulsion" physique énergétique. De ce fait, il y a risque de débordement, et de choc identitaire (de type "crash" ou de type vampirique).

Deux partenaires (qui ne sont pas Flammes Jumelles) jouant à ce jeu tantrique, peuvent s'approcher près de la limite identitaire, près de la nuance sexuelle absolue. Mais ils ne pourront pas l'atteindre réellement.

Mais, percevant malgré tout cette magnifique limite tantrique, ils seront tentés de s'en approcher toujours d'avantage. Le problème est que dans leur cas les garde-fous ont été dépassés et qu'il n'y a plus de protection: ils ne sont pas Flammes Jumelles et au lieu d'approcher la limite dans la sécurité d'une nuance extraordinaire... ils la dépasseront allègrement !!!


Ceci représente le danger sexuel majeur!!! Il n'est pas à prendre à la légère!


SEULES DES FLAMMES JUMELLES AUTHENTIQUES PEUVENT PRATIQUER TOTALEMENT L'ART TANTRIQUE SANS DANGER !


le vrai tantrisme, conduit avec maîtrise, prend justement toutes les précautions pour placer des garde-fous supplémentaires là où les garde-fous naturels sont dépassés.

C'est pourquoi cette discipline est en principe longue et stricte, car le danger est présent si on va trop loin.

Le danger est un danger de fracture identitaire majeure, de régression confusionnelle au niveau de la conscience.

Ceci est mon point de vue.





Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Mar 31 Mai 2011, 21:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Mar 29 Mai 2007, 18:44

Les Etats de Conscience sexués:




Dans le cadre des Flammes Jumelles uniquement, tous les chakras (plans de conscience) peuvent être envisagés sous l'angle de la sexuation:




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tout d'abord, je voudrais insister sur le fait que les Flammes Jumelles représentent l'intégration de la mémoire d'une séparation dans un cadre dynamique, générateur de mouvement et de vie.

La discrimination physique des Flammes Jumelles au niveau des chakras de base représente cette intégration d'une mémoire de séparation.


Voyons maintenant les différents niveaux de conscience:



1. Structurel individuel: Accrochage physique (conscience physique)

A ce niveau intervient l'"accrochage" de l'essence jumelle physique, la perception de l'essence énergétique amplifiée par discrimination réciproque.

La structure inverse de l'essence de l'un "accroche" et met en relief la perception de l'essence de l'autre et réciproquement. La perception physique est amplifiée.


2. Relationnel individuel: Sentiment sexué (conscience du sentiment)

L'accrochage de la conscience physique focalise la perception de l'attraction sexuée, appelant alors le sentiment sexué inclusif (tendresse sexuée à fleur de peau).


3. Participatif individuel: Convergence intime (conscience de la raison)

Le sentiment sexué induit la dynamique de convergence intime.

La raison est celle de la dynamique causale engendrée par la tension du sentiment sexué.


4. Structurel central: Union (conscience de l'émotion)

La dynamique de convergence intime aboutit à l'union.

L'émotion est au centre de l'union sexuée.


5. Relationnel collectif: Fécondation (conscience de la relation)

On entre en effet ici dans la sphère collective, puisque la fécondation implique un être nouveau. Auparavant, il n'y avait que le couple.

La fécondation représente l'offrande de l'union sexuée à la collectivité, et est donc conscience de la relation du couple à la collectivité.

6. Participatif collectif: Gestation (conscience de l'adhésion)

La procréation d'êtres nouveaux est la façon majeure pour un couple Sacré de participer à l'enrichissement identitaire de la collectivité.

La gestation responsable représente l'adhésion consciente du couple au mouvement d'enrichissement de l'éternel présent.


7. Structurel collectif: Enfantement (conscience de l'intégration)

L'enfantement est la façon dont le couple Sacré vit son intégration à la conscience collective, par l'accession au statut parental. C'est la concrétisation de leur participation procréatrice.




Puisque le but souverain de tout le système est l'enrichissement collectif, il faut comprendre que toutes les relations intimes d'un couple sacré sont présidées par les désidérata collectifs.


C'est la causalité interne du couple qui doit répondre aux appels de la transcendance collecitve, et non l'inverse !

De ce fait, l'intention qui prévaut dans les rapports d'un couple Sacré est toujours la procréation (dans le cas où il y a accouplement). L'INTENTION EST INTEGRATIVE.

Il faut comprendre que la plénitude et l'état quasi-orgasmique permanent des Flammes Jumelles leur permet une maîtrise sexuée totale.



Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Mar 02 Déc 2014, 12:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Lun 11 Juin 2007, 21:46

La régulation du flux :




Selon moi, la seule façon d'intégrer le point mort à l'infini, la source de toutes les vagues, l'origine de l'aspiration, du flux éternel, est le couple Sacré.

En effet, pour intégrer la maîtrise d'une différence de potentiel infinie, il faut une régulation absolue du flux. Cela représente en clair une nuance absolue de positionnement des "pôles latéraux" (sexués) de régulation !

De fait, en prenant un point de comparaison dans la science physique, une force d'attraction varie de façon inversément proportionnelle à la distance. Cela signifie qu'entre deux pôles capables d'être absolument proches, intimes, l'attraction est théoriquement infinie: une nuance infinitésimale de séparation des pôles détermine une force attractive infiniment forte!

Et c'est précisément d'une telle attraction latérale de régulation dont l'être a besoin pour prendre en charge l'aspiration infinie de l'éternel potentiel.

On peut faire une comparaison avec le fonctionnement d'un tube cathodique de télévision: des électro-aimants latéraux influent sur la trajectoire du flux des électrons de façon à former une image sur la dalle électro-sensible de l'écran.

Il suffit ensuite d'imaginer un flux d'électrons d'une puissance infinie, régulé par des électro-aimants latéraux d'une force attractive infinie, et ce grâce à un rapprochement infini, donc une proximité d'une absolue nuance des aimants latéraux...

Avec cependant une précision supplémentaire: les aimants sont de polarités strictement complémentaires, attractive entre elles, pour des raisons de structure (levier à créer entre la discrimination physique et l'attraction sexuée).

Une telle force, issue d'une nuance de proximité infinitésimale (intimité totale), ne peut être obtenue qu'à la condition du contrepoids, absolu également, de la discrimination physique des Flammes Jumelles.


La comparaison avec le tube cathodique n'est pas hasardeuse... le couple sacré étant créateur de son propre paradigme selon un système de projection.


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Mar 31 Mai 2011, 21:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Sam 23 Juin 2007, 12:54

Les cycles de réincarnation:



Comme je l'ai déjà exprimé, tous les chakras sont toujours tous présents et actifs TOUT LE TEMPS.

Ce qui peut varier est l'accès de la personne à certains de ses états de conscience, en raison du fait que certains chakras peuvent être "accaparés" par du travail de "régulation" sur des niveaux où ils n'ont en principe pas à intervenir (voir: "Chakras: Théorie de la Confusion" au début de ce sujet).

Ce déséquilibre général implique une diminution de l'énergie globale pouvant circuler dans le système.

Comme on peut le voir dans "Chakras: Théorie de la Confusion", en incarnation, ce sont les chakras supérieurs qui sont inaccessibles, car "accaparés" par la régulation des chakras inférieurs. La personne vit alors en déconnexion de sa relation consciente à la collectivité, et se vit alors de façon individualiste.

En "contrepoids" de l'inaccessibilité des états supérieurs, la diminution énergétique se traduira par une concentration densifiée de l'énergie dans le bas du système, le chakra racine, induisant une "chute" dans la densité matérielle.

Mais pendant l'état de"mort physique" (qui n'est que de la mort physique dense en fait, et non pas strictement une mort), c'est le phénomène en quelque sorte "inverse" qui se produit avec ses propres nuances.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les chakras intérieurs deviennent inaccessibles à la conscience de la personne, car ils sont "aspirés" dans la régulation des chakras supérieurs. Ce phénomène est donc une "aspiration des inférieurs dans les supérieurs", alors qu'en incarnation nous avions une "induction des supérieurs dans les inférieurs".

En contrepoids de l'inaccessibilité des chakras inférieurs, l'énergie se concentrera dans le coronal induisant un "hyper-allègement" vers l'abstraction, et une position de consciente éxagérément collectiviste.

On constate naturellement que les décisions prises en "phase supérieure" ("mort" physique) peuvent ne pas être facilement acceptées lorsque mises en application en phase inférieure ("mort" de l'esprit) ! En effet, les choix de vie sont faits d'un côté en position hyper collectiviste, et de l'autre en position hyper individualiste.

Le but des réincarnation est simplement de progressivement arriver à harmoniser les deux positions.

Comme on peut aussi le comprendre, en incarnation, le collectif de conscience reste gardien des décrets pris en concertation collective avant l'incarnation.

En d'autres termes, tous les choix de vie se prennent au niveau supérieur, en concertation collective de conscience. Ceci détermine les "décrets" que la personne prend pour elle-même avant son incarnation. Et pendant l'incarnation, alors que la personne s'est hyper individualisée et a perdu le contact collectif, ce dernier reste gardien, garant, des décrets personnels et veillera à ce qu'ils soient suivis autant que possible malgré les dérives individualistes.

Ceci dit, la transcendance, à travers la prière ou la méditation, permet à l'être incarné de "renégocier" ses décrets.

On peut aussi comprendre de tout ceci que tant la mort physique que la mort de l'Esprit sont des illusions! Il s'agit en fait de vie collective et de vie individuelle, suite à des naissances spirituelles et physiques.

La vraie Vie commence quand l'être parvient à réunir et éprouver en même temps Vie physique et Vie de l'Esprit. La mort n'est que l'expression extériorisée de la nécessaire séparation tant qu'elle n'est pas intégrée assez.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Progressivement, l'être va donc améliorer l'équilibre de son système, jusqu'à libérer un tout petit peu les chakras supérieurs. Alors, à un moment donné, des rayons émanant du chakra coronal vont naître et pouvoir frapper la "shakti", l'énergie lovée qui attendait ce moment dans le chakra racine. C'est là le signale pour elle qu'un travail de préparation suffisant a été fait, et qu'elle peut commencer à se libérer progressivement.

Au moment de franchir le coeur et de réunir enfin dans un accès simultané les deux branches inférieures et supérieures du système, un espace vide est à franchir. Pourquoi ?

Parce que c'est la première fois que la Personne individuée commence à avoir vraiment accès à ses états de conscience supérieurs, et qu'il faut qu'elle apprenne à communiquer avec le collectif de conscience TOUT EN S'APPUYANT sur son individualité.

Il faut qu'elle apprenne à "co-créer" la réalité, en développant le "langage des oiseaux", de façon à être réceptive aux signaux du collectif, et à y répondre de façon appropriée.

Ce langage, ce Verbe co-Créateur de la réalité collective holographique, est l'Antahkarana.


Concrètement, comment peut-on favoriser la stabilité du système des chakras de façon à libérer les centres supérieurs ?

En calmant les chakras inférieurs, à partir de l'équivalence du chakra cardiaque.

En fait, "techniquement", le "travail du Coeur" favorise la resynchronisation des Flammes Jumelles qui ont un Coeur unique.

En effet, la convergence des FJ, même encore inconsciente, calmera naturellement les chakras inférieurs, puisque ces chakras sont destinés à fonctionner en "subjugation jumelle"... "fascinés" par ceux de la Personne complémentaire.

Ils sont donc totalement "calmés par rapport à l'extérieur" lorsqu'ils se sont resynchronisés!

C'est de cette façon que le couple sacré inscrit la dynamique polaire (sexuée) dans un cadre qui permet des rapports collectifs décontaminés! La convergence jumelle est la garantie de la cohérence collective globale!

Sans subjugation des chakras inférieurs, le déploiement de la "voilure collective" n'est pas possible, et même si elle était possible, elle ne serait pas souhaitable, car alors les dérives des chakras inférieurs interfèreraient dans les relations collectives en y semant le chaos (comme cela se passe dans les sociétés humaines incarnées, avec la nuance que ces dernières sont encadrées par la densité, ce qui limite les risques! Dans la liberté transcendante, de telles dérives ne peuvent être autorisées!)


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Mar 31 Mai 2011, 21:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Dim 24 Juin 2007, 17:33

La "Fracture" :



Puisque dans le processus d'émancipation il s'agit de faire d'un individu symbiotique un nouvel adhérent volontaire de la conscience collective, ce processus doit se construire du bas vers le haut, et non l'inverse!

De ce fait, la partie supérieure, collective des chakras, ne peut pas simplement induire sa partie individuelle, ne peut pas la "forcer" d'autorité.

La construction doit donc se faire sur base d'une individualité, donc d'une séparation. Et puisque cette individualité est initallement symbiotique, il faut progressivement "forcer" cette séparation afin qu'elle soit de plus en plus intégrée.

Dès lors, lorsque la partie supérieure des chakras revient dans son mouvement de yoyo vers une nouvelle incarnation, il y aura une fracture de conscience à la naissance physique. Il y aura descente dans l'"effondrement" des plans d'existence, jusque dans la densité. Il y aura séparation entre l'être incarné et son émanation collective. Les décrets pris en conscience collective pèseront toujours, mais seront oubliés en conscience.

Techniquement, cette séparation représente simplement la désactivation des chakras supérieurs, accaparés par les déséquilibres inférieurs.

Concrètement, cela va se traduire par une rupture entre les plans d'existence: l'individu doit se construire sans influence directe, manifeste, compréhensible, de la collectivité.

Cette rupture se situe kabbalistiquement en la non-Sephirah Daath, qui correspond au chakra de la gorge dont l'élément est l'éther. Cette non-Sephirah est en somme l"espace" qui s'est ouvert lors de l'effondrement des plans ayant produit l'extériorisation de la Sephirah Malkuth.

Au cours du processus d'émancipation, lorsque l'individuation est bien avancée et que l'être progresse vers la réactivation de ses chakras supérieurs, le franchissement cardiaque (dépassement du chakra cardiaque) va provoquer une crise, et une confrontation au gouffre qui existe entre les plans, au dessus du coeur.

En effet, ce franchissement cardiaque représente au fond une inversion dans la focalisation de l'individu parvenu à ce point: au lieu que son Soi (Coeur) soit focalisé uniquement vers le bas, vers les désidératas des instabilités de ses chakras inférieurs, ce qui représente la position egotiste, il va se focaliser plus complètement vers le haut, vers le collectif, et l'aspiration spirituelle.

Cette inversion de position représente un réajustement interne qui provoque une crise identitaire pouvant passer par une courte phase de psychose. Cette phase, dont on peut trouver une description symbolique dans le Serpent Vert de Goethe, est inévitable, mais peut être vécue de façon plus ou moins dramatique selon les personnes. Certains aussi peuvent mal franchir le cap et se retrouver coincés.


Au moment du franchissement cardiaque, le "projecteur d'image interne" est déconnecté. C'est ce qui provoque la crise, et laisse "sortir l'hydre". En effet, ce projecteur est initiallement connecté de façon impropre, confusionnelle, en raison de la rupture nécessaire à l'individualisation.

Au moment de sa déconnexion soudaine, une bonne partie de ses abérations internes résiduelles sont subitement libérées (hydre).

La construction de l'Antahkarana commence après cette phase, et représente le réglage progressif du projecteur libéré et son harmonisation avec le collectif de conscience. Ce sera effectivement la seule façon pour l'individu nouvellement authentifié d'inscrire cette authenticité individuelle dans la collectivité, et de se réaproprier l'usage de ses chakras supérieurs en "réparant" la fracture initiale.

Cette construction est progressive, et consécutive au franchissement cardiaque.

Concrètement, le projecteur fonctionne sur base de trois faisceaux, qui peuvent être associés aux trois aspects que j'ai déjà utilisés pour décrire les chakras:

- structurel ou flux vital
- relationnel ou flux de conscience
- participatif ou flux créatif

Il s'agit donc en fait d'un système holographique de projection de la réalité fondé sur un "canon" à trois "couleurs". Ce système ne fonctionne en totalité qu'au sein d'un couple de Flammes Jumelles resynchronisées, qui créent alors leur propre réalité interdépendante, à la fois personnelle mais aussi unie à la collectivité et respectueuse de celle-ci. Un couple sacré est un principe spatio-temporel auto-référent, stable et dynamique, qui donc a un pouvoir causal complet sur sa propre réalité spatio-temporelle.

Le problème de la densité 3D est qu'il s'agit d'une realité composite confuse. En effet, en raison des déviations réductrices et confuses des projecteurs "bridés", les couples sacrés désynchronisés ne parviennent pas à produire une réalité interdépendante harmonieuse, mais une réalité dépendante, ce qui se traduit par l'accroissement de la densité d'existence.

La sphère 3D est donc le produit d'un phénomène co-créatif bridé et maladroit, symbiotique, confusionnel, entre les êtres humains, et de ce fait cette réalité 3D est partiellement supportée, assistée et régulée par l'autorité de la Mère divine à travers les lois la Nature. Sans cela, le risque pour la 3D de perdre sa cohérence serait trop important.

Ces dernières considérations sont à mettre en rapport avec l'article "Dialectique de la Perception":

Citation :
- La projection de liens non marginaux dans la sphère matérielle rigidifie la souplesse de la liberté causale individuelle. On aboutit alors à un causalisme erroné, partiellement collectif, subi comme un consensus physique collectif contraignant, et s'exerçant par l'entremise de l'identification au corps physique. La richesse plurielle, l'authenticité causale, l'originalité d'expression s'appauvrissent dans un conformisme collectif.

Je constate dès lors que dans ce système, une contrainte externe collective vient logiquement réduire la liberté individuelle en contrepartie d'un affaiblissement interne individuel de la cohérence collective. Si je suis soumis à une contrainte matérielle par l'entremise de mon identification au corps physique, c'est en raison de mon manque de cohérence interne par rapport au finalisme collectif. La réduction de l'appartenance collective intrinsèque s'accompagne forcément d'une réduction de la liberté causale. Mes identifications erronées à des ambitions personnelles séparatrices limitent ma cause à un corps physique soumis à une contrainte consensuelle.


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Mar 31 Mai 2011, 21:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Lun 25 Juin 2007, 19:43

Les "Sois" :






On parle souvent du Soi... et on trouve fréquemment l'expression "Soi supérieur".

J'ai eu envie d'aborder ces notions d'une autre façon, en tenant compte simplement de la structure fondamentale des 7 chakras, avec leurs trois niveaux structurels de conscience:

- physique
- central
- intégratif

(voir "Chakras: Théorie de la Confusion)



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sur ce schéma, on voit clairement les trois vrais niveaux de Soi nécessaires à l'expression de TOUTE PERSONNE !

- le Soi individuel de conscience physique (fondement de la réalité personnelle)

- le Soi en tant que polarité du couple (fondement de la réalité interpersonnelle)

- le Soi en tant TOUT collectif (fondement de la réalité transpersonnelle)

Ces trois aspects du Soi sont toujours nécessaire à la validation de la réalité d'une Personne, c'est-à-dire d'un individu égalitaire au sein d'une collectivité.

Certes, l'existence humaine incarnée passe par des déséquilibres divers à ce niveau, et parfois ils sont inévitables. Cependant, l'équilibre réel d'une Personne implique ces TROIS aspects du Soi.


L'ensemble est comme un levier:

- le Soi physique est la résistance du bras (cause) individuel

- le Soi en couple est le point d'appui unique par lequel la force d'action des deux polarités va pouvoir agir de concert (couple de forces...)

- le Soi global est le but collectif que doit rencontrer la cause individuelle


Nous vivons cependant dans un paradigme qui fait croire qu'on peut authentiquement créer et produire en l'absence de couple, et qu'on peut valablement participer à la globalité sans pourtant adhérer à ses buts collectifs, en restant donc individualiste... ce sont des illusions.


Le Soi supérieur dont on parle dans la littérature spirituelle est tantôt le Soi unique des couples, tantôt le Soi global, intégratif, du potentiel collectif.


Or, le Soi, réellement, peut se résumer au Soi central des couples, car il est une synthèse centrale qui unit à la fois tous les individus, tous les couples entre eux, et toute la globalité de conscience collective avec son potentiel.


D'autre part:

- le Soi de la conscience physique est le Soi immanent, la base absolue de référence individuelle

- le Soi "couple" est le Soi présent, celui qui est par sa dynamique co-créateur de la vraie vie dans l'éternel présent

- le Soi global est le Soi transcendant, celui qui procure la conscience de l'intégration collective à travers l'ouverture à l'éternel potentiel.


Co-création des "Sois":




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Lorsque les Sois "couples" sont bien stabilisés dans leurs dynamiques internes, ils sont des entités spatio-temporelles auto-référentes qui créent leurs propres réalités holographiques de couples (niveau personnel), et co-créent la réalité collective sur base de leurs projections sur l'éternel potentiel.

En d'autre termes, tous les couples sacrés vivent leurs propres réalités personnelles séparées des autres, mais qui restent en contact et en adéquation globale avec la conscience collective et son potentiel. Il y a donc co-création consciente, responsable, mais très libre, de la réalité collective.

Dans le cas de la confusion, où les êtres se confondent avec le potentiel, leurs réalités séparées de couples se crashent, s'agglomèrent, se cristallisent par la décohérence des buts collectifs (individualisme), et forment le joug la densité matérielle.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Mar 02 Déc 2014, 12:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Jeu 28 Juin 2007, 19:50

La cause en soi :




La transmission de la polarité sexuée, entre les Créateurs et leur progéniture humaine, est en réalité une transmission causale, le don de la cause.

Cette cause est la dynamique sexuée elle-même, c'est-à-dire le pouvoir de créer, de procréer, de se reproduire, tout ce qui est l'apanage d'une cause! Car une cause est ce qui engendre (un effet).

Mais mieux encore qu'une cause qui engendre un effet, il s'agit d'être une cause qui répond à l'aspiration d'un but, d'un potentiel.

Et pour cela, il faut être une cause en soi, une cause qui est sa propre cause, car c'est la seule façon de s'harmoniser avec le finalisme du potentiel. Une cause qui n'est pas sa propre cause reste prisonnière de la chaîne causale logique, et ne peut pas s'ouvrir vers une réponse finaliste.

Cependant, les Créateurs, s'ils peuvent transmettre la cause, ne peuvent pourtant pas transmettre une cause en soi... car leur propre cause en soi leur appartient en propre! Il est impossible de transmettre une cause en soi !

Donc les Créateurs transmettent une causalité de façon à ce que leur progéniture puisse en faire une cause en soi par elle-même!

Concrètement, la cause en soi des Créateurs scinde la perfection originelle en deux polarités qui, mélangées, se séparent progressivement. Cela est le don de la cause.

Mais, c'est aux deux polarités elles-mêmes d'intégrer leur cause en soi interne en allant jusqu'au bout de leur séparation. Si elles le font, elles s'offrent alors mutuellement leur propre cause en soi, et deviennent alors affranchies totalement de leurs Créateurs: elles se sont auto-réalisées dans leur propre cause en soi: les Flammes Jumelles s'instituent alors comme étant elles-mêmes leur propre couple Créateurs de lui-même!

Une cause en soi est donc totalement libre de sa propre réalité causale, mais reste en relation avec les autres causes en soi à travers le lien universel unique de l'Amour, c'est-à-dire du finalisme émotionnel. De cette façon, dans une grande liberté mais aussi un respect et une interdépendance naturelle, tous les couples sacrés co-créent la réalité universelle.


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Mar 31 Mai 2011, 21:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Ven 29 Juin 2007, 20:39

La crucifixion de l'Espace et du Temps:





Cela fait quelques années que je suis interpellé par la problématique des Flammes Jumelles. Et même, si j'y réfléchis bien, cela me travaille depuis au moins l'adolescence d'une façon préconsciente.

Cependant, je n'ai vraiment recentré mon approche sur cet aspect que depuis quelques mois, à la suite de divers échanges avec Ambre, la merveilleuse hôtesse de ce forum.

C'est elle qui m'a aiguillé un jour sur un angle de compréhension bien particulier de la réalité Jumelle, en me glissant spontanément à l'oreille l'expression "Crucifixion de l'Espace et du Temps".

Mon mental s'est emparé instantanément de cette expression, sachant que j'aurais à la développer en tant que facette essentielle des Flammes Jumelles.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Initiallement, les deux cercles des deux Flammes Jumelles sont confondus dans la plus grande confusion possible. Certes, une confusion initiallement inerte, qui est la confusion intrinsèque de la perfection statique...

Car une perfection statique est très... confuse... car elle ne vit pas, n'existe pas... et n'est pas capable de créer ni de procréer. Elle n'intègre pas d'imperfection, donc elle est stérile.

Au moment où le couple Créateur dynamise cette perfection statique, la confusion s'affirme comme chaos dans le mouvement naissant.

La dynamique est induite par une séparation de deux essences polarisées tirées de la neutralité statique. Mais au départ, les deux essences sont totalement mélangées.

La dynamique, aussi, rompt la rigidité spatio-temporelle de la perfection. En effet, la perfection étant statique ne possède ni temps ni espace, sauf virtuellement, si on veut. De ce fait, il y a rigidité spatio-temporelle: les deux pôles complémentaires sont confondus, donc il n'y a pas d'horloge interne, pas de "coeur qui bat".

Lorsque les pôles sexués apparaissent par séparation l'un de l'autre, le temps immédiatement est discriminé de l'espace. Car l'apparition d'un axe horizontal induit implicitement l'axe vertical. Dans la confusion totale, les deux aspects temps et espace sont cependant confondus, formant deux carrés superposés.

Concrètement, cela signifie que la séparation sexuée, immanente, de l'espace induit automatiquement une séparation transcendante entre collectivité et individualité. La "chute" en incarnation est brutale et inévitable!

A partir de ce moment, le temps et l'espace resteront partiellement mélangés, en confusion, ce qui crée le paradigme "faussé" de la densité.

La zone grise d'intersection entre les deux cercles représente le mirage astral qui conserve le "refoulement de Soi", c'est-à-dire la partie de l'énergie de séparation qui n'a pas encore pu être intégrée par les deux Flammes Jumelles. Cette zone possède sa propre inertie et se comporte comme un être à part entière, quoique ce ne soit pas sa nature réelle. C'est l'"ennemi" illusoire.

Cette zone tend à résister, à empêcher la séparation des Flammes Jumelles, et donc à empêcher leur harmonisation. Ceci est du au fait qu'il s'agit d'une zone où de l'énergie (Emotion) est encapsulée entre les limites confusionnelles, mélangées, des deux Personnes.

Cette confusion est ce qui crée la division de la dualité. Car il ne faut pas confondre polarité et dualité, ni séparation et division (conflit). La dualité est l'erreur qui émane de la confusion des polarités, et la division du conflit est ce qui s'infiltre dans le manque de séparation.

Au centre de chaque cercle, la lettre S représente la "Source" intérieure, le corpuscule central à chaque Personne.

Le joug de la densité sera proportionnel à l'importance de la zone grise du mirage astral. En effet, c'est à ce niveau que se mesurera la confusion entre l'espace et le temps. Le losange bleu de l'espace étant assujetti improprement aux limites transcendantes (verticales ) de la zone grise de confusion, et le losange rouge du temps étant improprement assujetti aux limites immanentes (horizontales) de la zone grise de confusion.

A mesure que la séparation augmente, les limites transcendantes et immanentes de la zone de confusion se rapprochent sur leurs deux axes respectifs, diminuant progressivement la confusion de l'espace et du temps.

Au départ, il y a simplement séparation des deux FJ, mais les corpuscules (centres) respectifs des deux cercles restent dans l'influence du cercle complémentaire, donc en fait dans l'influence de la zone "astrale" de confusion. A ce stade, le contact avec la Source intérieure de la Personne est grandement parasité par la confusion, et le contact transcendant n'est pour ainsi dire presque pas possible.

La fréquence, et donc aussi le niveau énergétique de l'onde mentale est à ce stade très bas.

Par contre, au moment de l'identification (reconnaissance de la polarité sexuée originelle et fixation dessus), les deux centres des cercles quittent l'influence de la zone de confusion, et le contact transcendant (et immanent) est à nouveau accessible, et deviendra de plus en plus clair et complet à mesure que la séparation continue.

Après l'identification qui représente la "libération des centres", intervient une phase qu'on pourrait appeler la discrimination, et qui vise à compléter la séparation des Personnes. Progressivement, la zone confuse de refoulement se réduit, les émotions sont intégrées, et le niveau de fréquence mentale augmente sensiblement.

Au moment où la discrimination est presque complète, se produit le phénomène de "subjugation mentale": les deux Flammes se reconnaissent soudain en totalité dans le parfait miroir de leur complémentaire, et cette reconnaissance subjugue leurs ondes mentales respectives.

C'est cela qui produit l'ultime déclic de discrimination. Alors, le mirage astral est totalement intégré, et restitué à sa vérité: l'éternel potentiel du Tao comme point au centre des deux Flammes. En ce point, l'Espace et le Temps sont parfaitement discriminés, car ils sont "crucifiés". C'est alors que le mental s'affranchit totalement de la densité et de la confusion spatio-temporelle pour commencer à vivre l'éternel présent.

A ce stade, les limites transcendantes (haute et basse de l'espace - losange bleu) et immanentes (droite et gauche du temps - losange rouge) de la zone de confusion se sont confondues, réconciliant les pôles individu/collectivité et féminin/masculin. La division (donc la dualité) disparaît.

La zone grise de confusion est donc en somme le potentiel, puisqu'elle représente tout d'abord le potentiel de séparation, et donc de réalisation, des Flammes Jumelles: dans la confusion, les êtres sont en partie confondus avec leur potentiel. Ceci les lie à une causalité extérieure au couple sacré, causalité qu'ils subissent comme un joug à travers l'expérience de la densité.

Mais lorsque le potentiel est rendu à lui-même par discrimination complète, il y a libération de la causalité extérieure par intégration de la cause en soi: le couple sacré devient sa propre cause, une cause en soi, réellement capable de procréer à partir de l'éternel potentiel.


J'espère n'avoir pas été ni trop long, ni trop compliqué.


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Mar 31 Mai 2011, 21:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Ven 29 Juin 2007, 23:09

Citation :
...Ceci les lie à une causalité extérieure au couple sacré, causalité qu'ils subissent comme un joug à travers l'expérience de la densité....

6 milliards d humains et moi et moi et moi...comment faire alors...pour "se re-co-naitre"...comment faire pour faire la différence entre l "etre" et son "potentiel"...

si c est compliqué!..même si tout ce que tu dis est cohérent depuis le début...

...expliques moi la "subjugation"à ce niveau dans ton schéma...

merci de ton introduction...

:50:
t Ambrasse


Dernière édition par le Sam 30 Juin 2007, 10:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Sam 30 Juin 2007, 00:36

Bonjour Ambre,


Citation :
6 milliards d humains et moi et moi et moi...comment faire alors...pour "se re-co-naitre"...comment faire pour faire la différence entre l "etre" et son "potentiel"...

C'est simple: en privillégiant le respect de la Personne, de Soi et d'Autrui, le respect des différences, des points de vue. Travailler à l'inocuité et à l'équanimité, développer l'Amour inconditionnel.

Donc, travailler à résorber les instabilités mentales, et les pressions karmiques.

Nier autrui, c'est se nier soi, car concrètement cela sépare les Flammes Jumelles l'une de l'autre.

Un être qui n'est pas capable de respecter les Personnes ne s'est pas encore affirmée elle-même en tant que Personne, car elle mélange son être avec son potentiel.

Une Personne intégrée est un être qui a libéré totalement son potentiel au coeur du couple sacré.


Citation :
...expliques moi la "subjugation"à ce niveau dans ton schéma...


J'ai expliqué au tout début de ce sujet "Chakras et Merkabah", dans l'article "Chakras: Théorie de la Confusion", que les aspects de conscience supérieurs (chakras supérieurs) sont inaccessibles dans la confusion car ils sont accaparés par du travail de régulation à effectuer sur les chakras inférieurs dont les énergies sont "dispersées". C'est pourquoi l'être humain n'a bien souvent plus accès à ses états de conscience transcendants, et aussi pourquoi il subit la densité qui n'est que le résultat d'un joug forcé, car nécessaire, des chakras supérieurs. En effet, il y a une bonne raison à la dispersion des chakras inférieurs: la désynchronisation des Flammes Jumelles.

Lorsque deux Flammes Jumelles se discriminent et resynchronisent jusqu'à un point de très grande proximité, leurs chakras inférieurs vont mutuellement se "happer" de façon naturelle dans une dynamique spontanée et d'une totale stabilité, cohérence. Les chakras inférieurs des deux Flammes Jumelles vont mutuellement se subjuguer: se mettre sous le joug de ceux de la Flamme complémentaire.

De ce fait, puisqu'ils ne sont plus dispersés, mais au contraire focalisés et accaparés par la dynamique Jumelle, ils n'ont plus besoin de la tutelle sévère des chakras supérieurs qui sont libérés. La transcendance peut donc alors s'ouvrir en grand !


Cela est la subjugation: la reconnaissance mutuelle, spontanée et implicite, non préméditée, et totale de la compatibilité des chakras inférieurs entre eux.

Alors, confronté à une expérience finaliste d'une telle ampleur, le mental spéculatif est totalement submergé par l'émotion. Il ne s'en remettra plus, et c'est bien ainsi, car c'est le début de la vraie vie.

On constate que ceci est la vraie solution de maîtrise des chakras inférieurs... en fait, c'est la Maîtrise tout simplement.



Bisou à toi,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Lun 02 Juil 2007, 19:15

Synthèse de l'ascension:







[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Nu-wa et Fu Xi (trouvés dans le livre "Déesses" de Lanier Graham aux Editions Abbeville Presse) sont la symbolisation chinoise des Flammes Jumelles. On y retrouve toutes les composantes essentielles: les deux queues enlacées représentent les deux séries de chakras inférieurs créant la dynamique de Feu "génétique", en hélice, et sont constituées chacune des trois "Flux de l'Antahkarana". La jupe commune représente le coeur unique des deux Flammes, au dessus duquel deux Personnes séparées et authentiques représentant les deux séries de chakras supérieurs, gèrent respectivement le temps et l'espace, en fonction de leur outil spécifique: une équerre et un compas.


Comme je l'ai écrit dans la section "Dialectique de la Perception", chapitre " Christ, finalisme de l'évolution", l'évolution démontre un sens d'intégration croissante de l'abstraction.

Mais qu'est-ce que l'abstraction? C'est la discrimination que fait le sujet de lui-même par rapport à l'objet. On peut, pour simplifier un peu, remplacer sujet par être et objet par potentiel.

Donc, l'évolution tendrait à discriminer l'être par rapport à son potentiel... cela semble normal. Plus l'évolution progresse, plus le potentiel d'évolution est intégré, donc plus l'être et son potentiel sont reconnus.

En d'autres mots, un être mélangé à son potentiel est un être dont le potentiel évolutif s'applique à lui-même, donc c'est un être qui évolue.

Par contre, un être qui n'est plus mélangé à son potentiel n'évolue plus... par contre il devient capable de se reproduire. C'est l'émancipation reproductrice. Cette émancipation applique le potentiel non plus à soi-même, mais à autrui.

Dans la longue chaîne de l'évolution, ce qui détermine le niveau d'abstraction est l'unification de la Connaissance avec le Connaissant. Plus la Connaissance est mélangée au Connaissant, moins ils sont harmonisés, car il y a confusion. Plus ils sont discriminés, plus ils sont unifiés.

Le niveau minéral, matériel, représente un plan où la Connaissance et le Connaissant sont fortement mélangés, de sorte que le Connaissant n'épouse pas la Connaissance de lui-même, mais la subit comme un joug: les lois matérielles s'imposent absolument, un peu comme un "instinct" absolu. De ce fait, en raison de cette grande confusion, le Connaissant ne peut pas se reconnaître dans la Connaissance, et le niveau de conscience de soi est très basique.

A mesure que l'évolution progresse à travers les niveaux d'abstraction croissante que sont les plans biologique, psychologique et spirituel, le Connaissant se discrimine de plus en plus de la Connaissance, se libère donc de l'instinct vécu comme une addiction à sa propre nature, pour de plus en plus épouser spontanément, consciemment sa propre nature (sa Connaissance).

Au niveau humain incarné, la réalisation d'un équilibre entre choix conscient et joug instinctuel amène au passage par le libre-arbitre, préalable inévitable de l'évolution spirituelle.

Concrètement, l'intégration de la Connaissance de Soi est représentée par la génétique.

Au niveau purement minéral, cette synthétisation centrale de la Connaissance de Soi (génétique) n'existe pas car l'"instinct" est absolu, la confusion totale, et donc il n'y a pas de discrimination de la Connaissance de Soi.

A partir du plan biologique, l'intégration de la Connaissance de Soi par synthèse centrale commence, grâce au codage de l'ADN.

Au niveau psychologique, une seconde "couche génétique" de Connaissance de Soi apparaît électro-chimiquement. En quelque sorte, l'ADN physiologique est complété par de l'ADN psychologique sur son propre plan.

Au niveau spirituel, une troisième "couche génétique" apparaît, l'Antahkarana, qui est un niveau génétique auto-maîtrisé.

MAIS... cette troisième couche génétique (qui est le quatrième plan, le spirituel, l'Antahkarana), est inclusive! Elle intègre les couches précédentes. On pourrait même dire que cette troisième couche est en elle-même la synthèse des trois premiers plans:

- plan minéral spontané : flux vital structurel
- plan biologique génétique: flux de conscience relationnel
- plan psychologique : flux créatif participatif

C'est un peu comme si les trois premiers plans constituaient soudain une unité auto-référente lorsqu'ils sont harmonisés entre eux. Et cette unité auto-référente qui émerge de leur harmonisation est un Connaissant qui s'est consciemment uni à la Connaissance de Soi même. Et la projection spontanée de cette Connaissance de Soi sur l'éternel potentiel est l'Antahkarana: une génétique spîrituelle reproductrice, (pro)créatrice.

Mais cette unification du Connaissant et de la Connaissance ne peut se faire que dans le cadre des Flammes Jumelles.

Car au niveau spirituel, la double hélice génétique est précisément celle des FJ, comme nous le montre la symbolique chinoise de Fuxi et Nuwa!

A travers l'expression spontanée, consciente, maîtrisée, de leur dynamique de Feu, les FJ intègrent la maîtrise totale de leur génétique à tous les niveaux! Le Soi revendique alors son authenticité tant au plan minéral au coeur des atomes, qu'au plan génétique au coeur des cellules, qu'au plan psychologique au coeur des cerveaux... et cet ensemble alors crée une nouvelle synthèse totalement abstraite: le Soi des FJ.

En tant que pure abstraction, le Soi est alors en mesure d'affronter l'éternel potentiel.


Comme on le voit, lors de la synchronisation jumelle, tous les aspects de hasard, ou d'ingérance causale extérieure, sont progressivement expulsés pour ne plus laisser de place qu'à la libre auto-détermination du Soi! (cause en soi)


Lorsque les FJ sont encore très divisées, dans la confusion, on a vu, dans les chapitres précédents, qu'elles subissent une ingérance causale extérieure, ce qui est inévitable. C'est en raison de cela qu'elles subissent le joug de l'incarnation dans la densité, et dans la foulée, les difficultés de l'"aléatoire génétique".

En effet, soumis à une causalité (une générescence) non maîtrisée, les deux Flammes sont divisées, et dès lors laissent le champ libre à l'introduction d'éléments génétiques "aléatoires".
Elles s'incarnent dans la densité à partir de parents biologiques, dont les apports génétiques sur le plan biologique, et même en partie psychologique, sont simplement subis.


Mais lorsqu'elles se synchronisent et intègrent tous leurs plans d'existence, elle referment leurs Flammes, empêchant l'aléatoire génétique de s'insinuer, assumant la maîtrise complète de leur propre auto-Connaissance, et se libérant de ce fait de l'aléatoire causal pour vivre uniquement la certitude de l'auto-détermination consciente, dans la félicité éternelle!



Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Mar 31 Mai 2011, 21:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 241
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 50
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Lun 02 Juil 2007, 21:18

bonjour Sphinx,
tu as écris:
Citation :
Cela fait quelques années que je suis interpellé par la problématique des Flammes Jumelles. Et même, si j'y réfléchis bien, cela me travaille depuis au moins l'adolescence d'une façon préconsciente
je me reconnais dans cette description, et c'est notamment pour cela que je m'intéresse d'aussi près à tes travaux passionnant. Je resens un fort appel intérieur pour intégrer cette notion d'âme jumelle depuis l'adolescence. Obstiné, je cherche à comprendre encore les zones d'ombres qui subsistent dans mon esprit. Mais parfois, je sèche. J'ai par exemple du mal a saisir les notions de :
TEMPS = TRANSCENDANCE
ESPACE = IMMANENCE
comment cela pourrait-il s'expliquer de manière plus "imagée" ? et concrète ? aurait-tu des exemples ?
par ailleurs, tu évoques la dynamisation de la perfection statique: cela ne peut-il pas s'opérer que depuis "l'extérieur"; puisqu'au départ la confusion est totale dans le cercle confondus des FJ. mais alors qui donne le signal ?, quand, comment ? pourquoi ?
D'autres part, durant le processus que tu décris dans l'article ci-dessus, est-il possible d'y juxtaposer une échelle de temps, même approximative ? (combien d'années, combien de vies, combiens de millénaires pour achever un cycle complet de discrimibnation totale des FJ ?)
Désolé pour ces questions un peu tordues...
c'est sans doute que je le suis aussi !!! :)
Et encore merci pour tout ce que j'ai déja compris sur le sujet grace à toi ! meme s'il y a encore du travail !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Lun 02 Juil 2007, 22:57

Bonjour Christalain,


l'immanence est l'inclusivité du Soi, l'équivalence de tous les Sois dans le Soi, car il est à la fois unique et multiple. C'est donc aussi la cause en soi engendrée par la polarité sexuée du/des Soi. C'est l'axe horizontal de la croix, qui fait tous les êtres égaux et inclusivement unis dans l'espace. C'est l'égalité des êtres et leur lien "immédiat", "instantané", en fait atemporel, au sein de l'espace. L'immanence est le lien absolu de l'espace, sa réactivité directe et cohérente.

la transcendance est l'axe vertical de la croix, qui unit l'individuel relatif à l'absolu collectif du potentiel éternel. C'est le flux de l'éternel présent, la réponse des causes authentiques à l'aspiration du potentiel. La transcendance est l'impulsion (séparation) absolue du temps qui éternise le présent.

La dynamisation se fait à partir d'un couple Créateur originel qui transmet sa cause.

Ta dernière question sur le temps d'évolution est en effet un peu "tordue" :farao: et je n'ai pas de données en ce qui me concerne... et puis comment vraiment comparer et estimer ? Car il est même possible que l'échelle de temps effective soit variable en fonction du niveau de conscience (le temps n'est probablement pas le "même" pour un atome, une amibe, une fourmi et un être humain, et de plus le temps incarné et désincarné ne passe pas de la même façon, etc)



Amitié à toi,

Steph
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Jeu 05 Juil 2007, 23:36

cadeau:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
ISIS & OSIRIS, bronze statue of Greco-Roman times showing their serpent tails intertwined. From Robert Temple's: "The Sirius Mystery", 1997, Fig. 31).


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



:50:
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 2 - Chakras et Merkabah   Ven 06 Juil 2007, 08:19

Magnifique cadeau, Ambre !


Encore un témoignage de plus sur l'articulation jumelle. J'ai envie d'en donner encore une autre image, différente:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La structure des deux allèles d'un chromosome...


Bisouxxxx,

steph
Revenir en haut Aller en bas
 
2 - Chakras et Merkabah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les chakras mineurs et leur symbolisme
» rééquilibrer des chakras suractivés
» Chakras du télétoucher et de l'écriture automatique
» Développement des chakras avec des pierres "clés"
» Les chakras pour les débutants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: