ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Art du Chamane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: L'Art du Chamane   Mer 19 Sep 2007, 19:32

Ce sujet vient en résonance de celui posté par Ambre, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

et aussi de celui que j'ai développé dans Dialectique de la Perception: 19 - Le travail vibratoire: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


LES AFFINITES NON CAUSALES (= AFFINITES HARMONIQUES):


Dans le paradigme consensuel causal de la densité matérielle, on a l'habitude de définir les objets de façon stricte selon leurs affinités causales, et leurs formes physiques séparées qui sont à la base de ces affinités et interactions causales.

C'est de cette façon qu'on a développé les sciences exactes, et qu'on aborde la vie incarnée d'une façon générale.

On voit une pomme, et on la définit par sa forme séparée, et la fonction causale apparente qui en découle, ce qui permet de fonder une science qui peut dénombrer et définir causalement les objets.

Mais la réalité du monde, qui est sous-jacente et supporte la densité matérielle, ne fonctionne pas du tout par affinités causales. Cette réalité fonctionne en fait par affinités non causales, c'est-à-dire par affinités finalistes. Ce n'est pas une articulation causale qui associe les êtres ou les objets, mais une articulation finaliste, collective.

De tels objets ou êtres ne peuvent pas se définir à travers des formes denses précises, ni être catalogués selon des liens de cause à effet, ni donc être dénombrés au sens habituel de ce mot.

Par exemple, une Personne, au sens des affinités non causales n'est pas définie par son corps physique, car une Personne est un corpuscule associé à une onde énergétique, et que la localisation de ces composantes n'est pas unique, topographiquement parlant. Car l'énergie associée à un corpuscule est localisée dans un autre corps, celui de la Flamme Jumelle. Les Personnes ne sont donc en fait pas déterminables ni localisables ni dénombrables en fonction de leur corps physique.

Et de ce fait, lorsqu'on regarde un corps physique avec un regard non causaliste, on sera amené à voir que la Personne est en affinité non-causale avec une autre, et que l'ensemble constitué par cette affinité est un couple au sein duquel les Personnes ne sont pas définissables selon leurs formes incarnées. Un Couple Sacré est donc un aspect d'affinité non-causale.

Tous les aspects liés au travail énergétique, aux médecines holistiques, aux soins homéopatiques, aux lois de correspondance, aux thérapies naturelles, par les plantes, les cristaux, etc, sont en fait l'expression d'affinités non causales, formant des "objets" dont les relations, l'étendue et la localisation ne peuvent pas se résumer à leur formalisation physique dense.

Un animal, par exemple, possède une affinité non causale avec sa conscience groupe, ou Esprit totémique, et celui-ci possède une affinité non causale avec la conscience humaine. C'est à travers de telles affinités non causales que s'effectue l'Art du Chamane.


L'ART DU CHAMANE:


Le Chamane travaille donc essentiellement avec les affinités non causales.

Son action ne possède donc pas d'aspect de spéculation causale: il n'agit pas en vue d'un résultat particulier. De ce fait, son action est un Art, à savoir une interaction totalement libre, sans attente personnelle, sans volonté de diriger non plus le paradigme collectif.

Le but essentiel du Chamane est de mettre en relation plusieurs égrégores de façon à les harmoniser par l'expression de fréquences vibratoires spécifiques. C'est de cette façon que le Chamane favorise les affinités non causales entre les différents égrégores, de façon à permettre leur harmonisation, sans aucun autre objectif particulier.

Fondamentalement, le Chamane confronte trois égrégores afin de favoriser les interactions non causales en leur sein d'une part, et entre eux d'autre part. Ces trois égrégores sont l'égrégore Christique universel, l'égrégore naturel terrestre et l'égrégore humain incarné.

Le Chamane n'utilise pas sa propre énergie vitale, mais sert de canal d'ajustements vibratoires (interactions non causales) entre lui-même et les trois égrégores de façon à ce qu'au final l'énergie vitale de toutes les composantes soient amplifiées naturellement.

Pour ce faire, le Chamane doit être un observateur fiable, et donc calme et centré, du collectif. De cette façon, bien centré dans son être, il peut laisser le collectif le traverser afin que l'action juste soit effectuée. Le Chamane participe donc à l'action qui s'exprime à travers lui, mais n'est pas l'unique acteur, ni même un acteur principal, ni plus important que les autres. L'Art Chamanique est une Oeuvre toujours collective.

Le Chamane lui-même utilise ses propres affinités non causales intérieures afin de se connecter aux différents égrégores et les mettre en interrelation en son propre centre d'observation. A cet égard, divers symboles, rituels, mantra, interrupteurs psychiques, les rythmes, les images, les couleurs, la musique, tout est valable à partir du moment où cela reste totalement dans le domaine des affinités non causales.

Un Chamane ne dirige pas volontairement son Art pour résoudre tel ou tel problème du monde, mais il sait cependant qu'inévitablement son Art participera à la juste action dans le monde et y favorisera l'harmonie de la Vie à tous les niveaux.

Car l'Art d'un Chamane ne peut pas être en opposition avec un quelconque aspect, car cela ferait dériver l'Art vers des affinités causales, sources d'adultération de l'énergie.

En fonction de sa qualité de centrage, de la fiabilité de sa qualité d'observateur du collectif, et donc en vertu de la finesse de la perception globale et synthétique de son environnement, et donc de l'étendue de son champ d'influence (non causale), le Chamane pourra être local, régional, continental, planétaire, cosmique local ou étendu...

Actuellement, de nombreuses interférences déstabilisatrices de l'environnement rendent malaisé l'Art des Chamanes. Le Chamane cependant, confronté à ces interférences, ne s'y opposera pas de front car cela dénaturerait son Art. Il lui faut donc stabiliser son centrage malgré les interférences.

Heureusement, de nombreux Chamanes-Piliers continentaux et planétaires ont été appelés et activés à cette époque précisément en raison du besoin important d'harmonisation des fréquences.


LE COUPLE CHAMANE:




Au début de son activation, le Chamane réalise son Art "seul". Enfin pas vraiment seul, car ce n'est pas possible!

Un Chamane masculin ou féminin a forcément besoin de l'association avec une polarité complémentairement sexuée afin d'ajuster la modulation et l'application de son Art.

Un Chamane féminin aura donc besoin d'une source d'impulsions masculine, et un Chamane masculin aura besoin d'un canal d'expansion féminin.

Ce seront au départ des instances globales particulières qui assisteront le ou la Chamane. Par exemple, la "Mère" planétaire se joint spontanément aux Chamanes masculins sincères afin d'expanser leurs vibrations, et des représentants cosmiques du Père, tel que Michaël, se joignent spontanément aux Chamanes féminins sincères afin de leur fournir leurs impulsions. Ces coopérations n'interfèreront cependant JAMAIS avec la sphère sexuelle!

Mais ces coopérations , bien que non causales, très positives et fécondes, ne permettent cependant pas l'expression de la quintessence de l'Art chamanique. Car même dans leur globalité, leur universalité, ces instances ne pourront pas précisément reproduire (ce n'est d'ailleurs jamais leur but!) l'essence complémentaire dont le ou la Chamane à vraiment besoin pour émanciper son Art. Ces coopérations sont simplement transitoires, et occupent sans prétention la place du parfait complémentaire tant que la convergence non causale avec celui-ci n'est pas suffisante.

Mais l'expression intégrale de l'Art Chamanique ne peut être pratiquée que par un Couple Sacré, de deux Flammes Jumelles authentiques, car elles pourront légitimement inclure la sexuation dans leur Art, ce qui n'est pas possible avec des coopérations transitoires.

Le Chamane masculin aura la charge de l'impulsion vibratoire de l'Art, et le Chamane féminin la charge de l'expansion spatiale de l'Art. Le Chamane masculin génère les fréquences naturellement appelées par le collectif, et le Chamane féminin applique ces fréquences aux affinités non causales des objets et des êtres présents dans le champ d'influence.


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Lun 02 Juin 2008, 14:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Mer 19 Sep 2007, 20:33

m aurais tu entendue?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


coollllll
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Mer 03 Oct 2007, 00:17

Je suis parfois un peu dur d'oreille... mais j'essaie d'être attentif...

:8788:


Le "travail" vibratoire et le cerveau:


Le "travail" énergétique du Chamane n'a pas que des effets sur l'harmonie des égrégores, mais également, entre autres, sur le fonctionnement de son propre cerveau.

En effet, à partir du franchissement cardiaque, et à mesure que le niveau vibratoire augmente et transite à travers les centres supérieurs pour s'expanser par le coronal, le cerveau est de plus plus fréquemment et intensément "bombardé" par les énergies émanant de la Source intérieure.

Cela va provoquer des reconfigurations et des simplifications (synthèses) synaptiques qui seront naturellement remodelées par les "codes de fréquences" véhiculés par les énergies.

Les mémoires mortes du passé seront progressivement débloquées, de façon à être intégrées sur de nouveaux plans de continuité progressivement atteints par l'onde mentale.

De ce fait, l'intellect modifie sa façon d'opérer qui devient de plus en plus "dialectique", en fonction de l'amélioration de la cohérence de l'onde mentale.

La libération des mémoires mortes libère le mental de l'emprisonnement du passé, décristalise de ce fait le futur, et permet d'approcher de plus en plus l'instant présent.

Cependant, il y a une mémoire morte qui résistera à toute tentative naturelle de libération personnelle : la mémoire originelle de la naissance jumelle.

Cette mémoire ne peut, et on le comprend logiquement, être libérée et intégrée que par l'entremise de la synchronisation jumelle.

La libération mutuelle, par les Flammes Jumelles, de cette ultime mémoire morte, est ce qui permet donc la libération complète du passé, et donc la décristallisation totale du futur, et de ce fait l'accession conjointe à l'instant présent.

C'est ce dont j'ai déjà parlé à travers les expressions "crucifixion de l'espace et du temps", "jubjugation mentale", "transsubstanciation et résurrection".

Certaines références spirituelles classiques parlent de l'absorption en Samadhi, et en font l'aboutissement à atteindre, le sommum de la réalisation.

Et bien en réalité, cette absorption en Samadhi est le résultat d'une voie spirituelle régressive, qui ne tient pas compte du respect des polarités jumelles, et au cours de laquelle la mémoire jumelle originelle est fracturée.

La personne dont la mémoire originelle est fracturée, et qui n'a donc plus de garde-fou par rapport à l'aspiration du potentiel, est alors de plus en plus souvent et de plus en plus fortement absorbée dans une transe régressive et non maîtrisée.

Car l'unique règle spirituelle est la suivante:

- toujours prôner le respect de la personne.

De ce fait, tout état de conscience modifié qui ne serait pas maîtrisé par la simple conscience de base, et qui la submergerait (absorption), est contre-nature car cela nie l'intégrité de la personne, et est vraissemblablement le résultat d'une fracture identitaire.


La véritable libération, qui est une émancipation, n'emprunte pas la voie du Samadhi, qui est régressive. Elle passe par l'émancipation mutuelle au sein du Couple Sacré, par l'intégration de l'ultime mémoire morte: celle de la division polaire originelle.

Et puisqu'une fois libérée, une mémoire morte devient vivante, alors la réalité vivante du Couple s'affirme à travers son émancipation.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Mer 03 Oct 2007, 16:58

Citation :
cette absorption en Samadhi est le résultat d'une voie spirituelle régressive,

tu vas en ébranler plus d un dans leur certitude et chemin là!!!

Citation :
La véritable libération, qui est une émancipation, n'emprunte pas la voie du Samadhi, qui est régressive. Elle passe par l'émancipation mutuelle au sein du Couple Sacré, par l'intégration de l'ultime mémoire morte: celle de la division polaire originelle.

Et puisqu'une fois libérée, une mémoire morte devient vivante, alors la réalité vivante du Couple s'affirme à travers son émancipation.

tu parles dans le nouveau paradigme !
ce n est pas une évidence en ce moment!!tu en conviendras??

:ami:
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Mer 03 Oct 2007, 19:58

Bonjour Ambre,


Citation :
tu vas en ébranler plus d un dans leur certitude et chemin là!!!


Ce n'est pas la première ni la dernière fois que j'exprimerai cela, car il me semble important de montrer cette erreur. Cependant, quant-à ébranler les certitudes des personnes, ce n'est pas si facile...


Citation :
tu parles dans le nouveau paradigme !
ce n est pas une évidence en ce moment!!tu en conviendras??

L'importance n'est pas tant dans l'apparence inextricable d'une situation, que dans le fait de l'aborder selon la bonne position et avec les outils appropriés. Et à partir de là, la difficulté d'un problème peut se réduire énormément.

Un seul Couple Sacré en synchronisation avancée est un catalyseur naturel du paradigme humain. C'est-à-dire que par sa seule présence rayonnante, il favorise les simplifications et restitutions karmiques des autres Personnes, des autres Couples Sacrés, et favorise leur rencontre. Que dire alors de centaines ou de milliers de Couples Sacrés !!!

De ce fait, un imbroglio karmique humain dont on penserait qu'il faudrait des siècles ou des millénaires pour le résoudre, pourrait soudain apparaître comme faisable en quelques années, ou quelques dizaines d'années, avec de plus l'instauration d'un nouveau paradigme planétaire intermédiaire, et des "sas" pour y pénétrer en Couple Sacré.


Bisouxxx,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: ans   Ven 30 Jan 2009, 11:12

Bonjour à toutes et tous,



l'Art du Chamane doit oublier toute notion d'utilité. D'ailleurs, la spiritualité implique toujours cette évacuation de l'illusion de l'utilité.

Ainsi, il est vain de vouloir sauver la nature, la planète, car en vérité lorsqu'on les Rencontrera vraiment dans l'humilité, on sera peut-être surpris de la puisssance Rencontrée, justement. Puissance qui ne requiert pas de sauvetage, mais qui est cachée par l'illusion d'une faiblesse apparente, projetée symbiotiquement par l'être humain.

Et en vérité, la nature ne désire pas mettre elle-même un terme à cette illusion, puisque ladite illusion doit logiquement être démystifiée par celui-là même qui la crée.

Les atteintes aux milieux naturels tout autant que leur défense sont les deux versants d'un même jeu symbiotique fondé sur l'illusion de l'utilitarisme.


La Nature, la Planète, la Féminité, la Matière, attendent sans attendre, qu'on les Rencontre, qu'on vienne participer simplement à la grande fête de l'Harmonisation énergétique qui n'a pas d'autre but qu'elle-même.

L'Homme qui s'incarne en cohérence de phase est fêté à son arrivée, pas comme sauveur, mais seulement parce qu'il peut naître à lui-même et aux autres, dans la magnificence de l'Harmonie collective.

Il faut oublier toute notion utilitaire. L'Etre n'existe pas pour être utile, mais pour Servir, c'est-à-dire ajouter sa réalité à celle de la Rencontre collective, être un ancrage universel de la fonction, qui doit s'exercer sans contrôle.

Vouloir exercer une fontion est d'emblée s'opposer à la réalisation naturelle de cette fonction. La fonction ne vient qu'après, spontanément, lorsque l'affirmation du rayonnement identaire est effective. Car la fonction est la Rencontre elle-même, l'harmonisation, et est donc toujours la réalité collective, qui ne peut pas être unilatéralement définie, ni par un individu, ni par un système.


Chercher à être utile est toujours dans la négation de la Personne, dans le refoulement de l'Etre, dans la fuite de Soi. C'est tenter de justifier la valeur de l'Etre par ses actions, ce qui est dialectiquement inepte. C'est se rassurer illusoirement sur notre intégration dans le Lien collectif, illusion qui précisément adultère le Lien: le contrôle narcissique est ce qui crée le problème contre lequel il prétend intervenir comme solution.

Il faut d'abord être capable d'être, avant de pouvoir réaliser quoi que ce soit d'authentique. Il faut tendre autant que possible, sans volonté de puissance, vers l'insensibilité à l'utilitarisme, utiliser le Centrage, l'inertie de la cohérence de phase, pour s'immuniser par rapport aux pressions utilitaristes, adultèrse, sans les refouler, ce qui ne ferait que leur donner plus de puissance contre soi.

Humilité, Partage, Harmonie, Présence, tout ce qui constitue la capacité d'intimité, de Rencontrer, cela est essentiel, cela est le fondement incontournable d'une fonction véritablement libérée, non utilitariste.

Il faut réellement tordre le cou à l'illusion utilitariste qui adultère la signification de ce monde et des sociétés humaines qui y sévissent.



C'est pourquoi le Chamanisme est un Art: il n'est pas utilitariste, mais Harmonique: sa signification est intrinsèque et donc non spéculative.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Athena

avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 192
Date de naissance : 26/01/1973
Age : 44
Localisation : Rhône-alpes
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Sam 31 Jan 2009, 09:08

Bonjour à tous,

"L'Homme qui s'incarne en cohérence de phase est
fêté à son arrivée, pas comme sauveur, mais seulement parce qu'il peut
naître à lui-même et aux autres...

Comment savoir si on est incarné en cohérence de phase ? cet état peut-il survenir en cours d'incarnation, ou est-il défini au départ ? c'est vrai que ce sujet a été abordé sur un autre topic (désolée).

...dans la magnificence de l'Harmonie
collective."

Qu'entends-tu par là ?


citation :"Les atteintes aux milieux naturels tout autant
que leur défense sont les deux versants d'un même jeu symbiotique fondé
sur l'illusion de l'utilitarisme."

Alors il faut néanmoins trouver un juste milieu entre les 2 ? Sans pour autant avoir la prétention de vouloir sauver le monde, je me sens blessée dans ma chaire lorsque je vois l'Homme détruire la planète, le respect de toute forme de vie et sa protection (sans pour autant se prendre pour Zorro!) ne me semble pas être de la spéculation ou de l'utilitarisme.

Sauver certaines espèces permet de continuer à profiter de leur beauté, c'est peut-être finalement très égoïste aussi. Et puis la vie a des ressources insoupçonnées je pense et sait où elle va.

J'avoue que dans le milieu "écolo", il y a une volonté de "sauver la planète", quoi que vu son état on se demande si elle doit être sauvée ? certes on ne peut que spéculer sur son avenir...

Je m'éloigne du sujet, mais merci à toi de me faire poser ce genre de question, cette prise de conscience pourrait me permettre de me faire entrer dans la catégorie D (sans spéculer dessus pour autant) et quitter la C (celles définies par Les phœnix), après l'avoir intégrer, sans parler des 2 autres biensur...

Bonne journée à tous

Athena

Revenir en haut Aller en bas
http://espritderencontrer-a.forumactif.com/index.htm
gebo

avatar

Féminin
Taureau Tigre
Nombre de messages : 57
Date de naissance : 19/05/1950
Age : 67
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 02/05/2008

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Sam 31 Jan 2009, 12:24

Athena,

Citation :
Et puis la vie a des ressources insoupçonnées je pense et sait où elle va.


Ceci résonne en moi.
Je me pose par exemple souvent la question à savoir si oui ou non ça relève de la paranoïa, d'être attentive à outrance à ce que je mange ( bio, production locale, peu ou pas de viande....etc)
Je veux dire : quelle est la confiance accordée à mon corps et ses ressources, si je trie à l'infini ce que j'ingère?
Comme s'il ne sait pas comment faire avec ce que je lui donne...
Un ostéopathe que j'apprécie, me disait très justement, que là aussi, on se remet à tout sauf... à soi et à sa sagesse et force innée....
Quelle est la confiance accordée au processus et modalités de la vie actuelle, si je prends tout avec des pincettes?
Le plaisir?
La joie?
L'abondance?

Citation :
J'avoue que dans le milieu "écolo", il y a une volonté de "sauver la planète", quoi que vu son état on se demande si elle doit être sauvée ? certes on ne peut que spéculer sur son avenir...

Oui moi aussi je me demande si elle doit être sauvée.

Je dirais de prime abord, que nous avons à nous considérer, soi en soi, comme d'orès et déjà sauvés.
Tout est une question du regard posé sur les évènements, êtres et choses?

Et si dès aujourd'hui je déclare que tout est parfait : le monde et ce qui s'y passe, sans jugement aucun?

J'ai beaucoup de questions, peu de réponses.....Je laisse être et m'en remet à ma sagesse intérieure, même si très très souvent elle est pratiquement inaudible à cause de tout ce que je me dis......

Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Sam 31 Jan 2009, 21:30

Bonsoir Athena,


Citation :
Comment savoir si on est incarné en cohérence de phase ? cet état peut-il survenir en cours d'incarnation, ou est-il défini au départ ?


L'incarnation en cohérence de phase est un aspect éminnement subtil. Tout d'abord, tout le monde s'incarne un minimum en cohérence, car chacun est effectivement appelé, aimé et intégré.

Le problème est que si cet appel intrinsèque est parasité par une pression narcissique à l'incarnation, alors la phase identitaire en incarnation sera très parasitée.

Concrètement, cela veut dire que "rectifier" la phase ne sera pas impossible, mais plutôt très improbable, étant donné l'ampleur du parasitage, et donc le manque de préparation et de disponibilité du collectif pour répondre à cette incarnation.

L'idée est donc que toute incarnation peut théoriquement être remise en phase, mais concrètement ça n'est pas aussi simple.

Il faut donc considérer comme incarnée en cohérence de phase une Personne qui a répondu à l'appel collectif sans interférence de son propre narcissisme, sans pression à l'incarnation, ou presque.

Cet état est donc concrètement à considérer comme un état initial, même s'il n'est pas impossible qu'il soit un état acquis dans certaines conditions.

Par exemple, si une première phase est stabilisée au sein de l'Humanité, elle sert de catalyseur aux autres phases qui obtiennent concrètement alors une possibilité de rectifier la phase sans nécessité de réincarnation.


Il y a des signes qu'on est possiblement incarné en cohérence de phase. Le franchissement cardiaque en est un. Mais on peut aussi citer une relation précoce, et qui s'affirmera de plus en plus, avec l'expression mentale de la cohérence de phase, la dialectique, le "langage des oiseaux".


Citation :
...dans la magnificence de l'Harmonie
collective."

Qu'entends-tu par là ?


L'Harmonie n'a pas de support sans éléments dysharmoniques.

La variété des aspects dysharmoniques enrichit l'harmonie.

L'harmonie collective est un consensus d'aspects dysharmoniques, les identités. Plus il y a d'identités, plus il y a friction identitaire, plus l'harmonie résultante sera riche.

On peut donc parler de magnificence de l'harmonie collective.

La confrontation dualiste ne vient pas d'un excès d'affirmation identitaire, d'un excès de dysharmonie, mais au contraire d'un manque d'affirmation identitaire, d'un manque de dysharmonie.

En d'autres termes, la qualité de l'harmonie est liée à l'affirmation des éléments dysharmoniques en son sein, et concrètement, l'harmonie ne peut pas exister sans être fondée sur des aspects foncièrement dysharmoniques.


Le potentiel de l'être incarné en cohérence de phase est d'affirmer l'identité de la phase jusq'au bout, jusqu'à l'émancipation de cette identité dans le collectif, l'intégration du Soi individuel (conjugal) dans le Soi collectif.

Citation :
je me sens blessée dans ma chaire lorsque je vois l'Homme détruire la planète, le respect de toute forme de vie et sa protection



C'est exactement le but spéculé de la chose. L'intention n'est pas la destruction, mais la mise en oeuvre des réactivités symbiotiques chez les Personnes.

Ce ressenti de blessure est un pompage effectif d'énergie psychique qui va alimenter certains égrégores.

C'est clairement dit dans le film Matrix 1, par ailleurs: un paradigme qui serait privé de clivage et donc de confrontation intrapsychique, serait un désastre pour les récoltes énergétiques.

Notre énergie est rançonnée à travers tous nos canaux symbiotiques, et tout attachement sera spéculé pour servir de pompe à énergie.

Inévitablement, il faut fermer tous les canaux de symbiose en confrontant nos attachements, nos dépendances, notre réactivité sentimentale, nos tendances moralisatrices... pour espérer ne plus servir de gisement énergétique à des intérêts plus que glauques.

Voici que l'on est attaché à un être... cela sera utilisé jusqu'au bout pour nous vampiriser.

Seule une démystification intégrale du drame humain permet de s'émanciper.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
joseph2



Masculin
Scorpion Singe
Nombre de messages : 36
Date de naissance : 12/11/1968
Age : 49
Localisation : france
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Sam 31 Jan 2009, 23:31

Bonsoir,

Quand on sent que l'on est vampirisé par d'autres personnes que l'on ne peut éviter physiquement, comment concrètement faire cesser cet état de vampirisation énergétique?

Joseph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Dim 01 Fév 2009, 13:33

Bonjour Joseph2,


il faut appeler le jugement éthique universel, ou jugement de Salomon, c'est-à-dire sublimer la symbiose, à savoir commencer par accepter de la voir intégralement, de reconnaître notre participation active, même inconsiente, à cette situation confusionnelle, et enfin accepter de renoncer à la part de soi que revendique l'autre, à l'aspect personnel pris en otage dans le conflit interférant.

Ce lacher-prise permet de nous reconnecter à notre réalité personnelle inexpugnable, et démystifier alors, par cette prise de recul, l'illusion de l'enjeu narcissique apparent. Cela permet donc aussi de débusquer les enjeux narcissiques non-dits, parasites, et de décontaminer éventuellement la communication sur base de ces prises de conscience.

Plus encore, le renoncement sublimatoire sincère appele le jugement éthique universel qui répondra au problème de la façon la plus juste pour toutes les Personnes concernées.

En résumé, il faut mettre en oeuvre l'éthique, le respect de la Personne dans tous les cas. Et se respecter soi, ne consiste pas à s'accrocher narcissiquement à un aspect personnel pris en otage, mais bien à être capable de se recentrer sur notre valeur inexpugnable, indépendamment de tout rançonnage symbiotique, et en somme, à rester dans l'ouverture interpersonnelle dédramatisée quoi qu'il se passe.



Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Dim 01 Fév 2009, 18:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Athena

avatar

Féminin
Verseau Rat
Nombre de messages : 192
Date de naissance : 26/01/1973
Age : 44
Localisation : Rhône-alpes
Date d'inscription : 05/10/2008

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Dim 01 Fév 2009, 14:57

citation: "Seule une démystification intégrale du drame humain permet de s'émanciper."

A méditer en effet...

Merci à toi pour ces réponses.

Athena
Revenir en haut Aller en bas
http://espritderencontrer-a.forumactif.com/index.htm
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Dim 01 Fév 2009, 18:14

En fait, une expression très juste de la cohérence de phase est la phrase prononcée par Paul dans "Dune" : "Je suis mort pour tous si je ne puis devenir celui que je peux devenir".

Et il y a là un paradoxe à intégrer qui veut que c'est en affirmant l'originalité effective de l'identité, son rayonnement déparasité du drame humain et des illusions symbiotiques, que l'être devient véritablement un miroir de l'Humanité, car authentifié intérieurement, il est devenu limpide extérieurement.

Alors seulement commence le Service, qui est tout sauf symbiotique, qui n'a rien à voir avec la notion spéculative du service telle que l'approche causaliste la définit dans nos sociétés.

Le Service spirituel est l'induction harmonisante naturelle qui, en tant qu'"effet miroir", découle spontanément de l'affirmation de la Présence identitaire, qui en est le fondement dysharmonique.

A ce titre, la Personne incarnée en cohérence de phase a une prédisposition précoce à l'affirmation identitaire, c'est-à-dire à l'extase vibratoire, aspect qui se développera plus complètement et consciemment après le franchissement cardiaque.

Une autre particularité de la cohérence de phase est donc aussi de ne pas nécessiter d'initiations relevant de pratiques humaines extérieures, ni de passage par une quelconque école spirituelle. Les éveils spirituels spontanés, non "initiés" par la toute-puissance confusionnelle d'une quelconque organisation "spirituelle", sont donc aussi des signes possibles de la cohérence de phase.

Naturellement, les organisations "spirituelles" sont très attirées par la possibilité de détourner une phase pour s'en servir, et gonfler de cette façon leur narcissisme organisationnel (par exemple: la tentative de détournement de Krishnamurti, qui était au moins très proche de la phase).


Le drame humain est toujours la conséquence d'une confusion entre l'identité et la fonction, entre la Présence et l'Harmonie, entre l'Etre et le Faire, confusion par laquelle ces deux aspects s'enchaînent, s'emprisonnent mutuellement, s'assujetissant réciproquement l'un à l'autre.

Or, si l'harmonie et la dysharmonie se mélangent confusionnellement, on comprend que cela engendrera forcément des problèmes. Et puisqu'ils sont toujours présents ensemble, il s'agit de comprendre comment on peut les discriminer, pour que la confusion cesse.

En somme, la confusion consiste à ne pas reconnaître leur entrelacement inévitable, et alors à pâtir d'une mauvaise approche de cet entrelacement inévitable, ce qui constitue pratiquement la confusion.

En résumé, si on refoule l'entrelacement des polarités, on tombe sous le joug de cet entrelacement, alors que si on l'intègre, alors on s'en libère.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Uglabald

avatar

Masculin
Verseau Cheval
Nombre de messages : 70
Date de naissance : 11/02/1966
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Dim 01 Fév 2009, 18:46

Citation :
Le Service spirituel est l'induction harmonisante naturelle qui, en tant qu'"effet miroir", découle spontanément de l'affirmation de la Présence identitaire, qui en est le fondement dysharmonique.

Oui effectivement Sphinx, le Service (à ne pas confondre avec les servitudes) ne peut être efficace et juste que lorsque l'individu se reconnait en tant qu'âme (ce qui implique une dynamique non duelle) agissant au moyen de ce que le mental identifie comme étant la forme (moi fonctionnel).
Les servitudes sont la pâle copie du Service. Elles sont toutes les implications narcissiques menant des aveugles à conduire des aveugles.

Citation :
En résumé, si on refoule l'entrelacement des polarités, on tombe sous le joug de cet entrelacement, alors que si on l'intègre, alors on s'en libère.

Le manque d'entrelacement ne serait-il pas ce qui manque à la gnose?

Merci
Uglabald
Revenir en haut Aller en bas
https://pierreduray.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Dim 01 Fév 2009, 20:26

Bonsoir Uglabald,


pourrais-tu confirmer ou reformuler ta question? Merci.

Il me semble en effet qu'il y a une redondance dans celle-ci, puisque si on la comprend telle quelle, il y est question de manque de manque.

Est-ce effectivement ce qui est exprimé, ou non?


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Uglabald

avatar

Masculin
Verseau Cheval
Nombre de messages : 70
Date de naissance : 11/02/1966
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Lun 02 Fév 2009, 11:50

Cher Sphinx,
Oui effectivement ma question est bien sur le manque du manque d'entrelacement des polarités. Il me semble que la vision gnostique est essentiellement axée sur la notion de polarités opposées. N'est-ce pas un obstacle à la résolution dialectique?

Merci
Uglabald
Revenir en haut Aller en bas
https://pierreduray.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Lun 02 Fév 2009, 14:17

Tout d'abord, merci Uglabald pour cette question!

Je l'ai posée, et j'ai écouté la réponse. Voici ce que ça donne:


En premier lieu, il n'y a JAMAIS vraiment ni manque ni excès d'entrelacement des polarités.

Le modèle universel, néguentropique, de l'oiseau dialectique, du Couple Sacré, implique des proportions différenciées précises et immuables de 2/3-1/3 respectivement pour les polarités relativistes constituant le Soi.

Pratiquement, il est impossible d'échapper à cette proportionnalité.

Mais alors, comment un point de vue peut-il apparaître en porte-à-faux par rapport à cettre proportionnalité immuable, présentant par exemple un manque d'entrelacement, ou un manque de manque d'entrelacement ( = excès d'entrelacement ? ).

On pourrait se dire que la proportionnalité des polarités entrelacées varierait sur un axe, une échelle allant de 0 jusqu'à 1. Mais on voit tout de suite que les valeurs extrêmes 0 et 1 sont excluantes, exclusives, et donc en fait des illusions, car il y a toujours forcément entrelacement.

Ce qu'il font donc conclure est qu'on ne peut pas se déplacer sur cette échelle unilatéralement. En d'autres termes, si on modifie la proportionnalité dialectique d'un point de vue dans un sens, elle sera automatiquement compensée par un mouvement dans l'autre sens.

Et donc la proportionnalité résultante sera toujours la proportionnalité dialectique parfaite. La seule différence est que nous aurons deux centres déterminant le point de vue au lieu d'un seul, et c'est ce qui engendre le morcellement intrapsychique, le clivage apparent des points de vue, et donc la vision dualiste.

La question du manque ou de l'excès d'entrelacement est donc plus subtile qu'on le pense, et doit être abordée de façon très nuancée, non conventionnelle.

Car l'entrelacement est toujours parfaitement respecté dans sa proportionnalité résultante, mais peut être clivé selon plusieurs composantes qui sont alors en dualité les unes par rapport aux autres.


Alors tout d'abord, de quoi parle-t'on?

De la proportionnalité résultante? Je ne pense pas, puisqu'elle est toujours respectée, et ne reconnaît aucun manque ni aucun excès, ou manque de manque.

De l'aspect manifeste, apparent, d'un point de vue?

Probablement. Puisque le clivage intrapsychique engendre toujours un aspect hyper-conscientisé et en complémentarité un aspect refoulé dans l'inconscient.

Donc un point de vue dualiste sera caractérisé par un aspect manifeste conscient, relatif soit à un excès soit à un manque dans la proportionnalité de l'entrelacement, mais qui sera toujours compensé par un aspect inconscient, en apparence antagoniste, en réalité complémentaire, d'excès ou de manque dans la proportionnalité dialectique.


Maintenant, avant d'aller plus loin, il faut aussi considérer la Gnose, car elle ne revêt pas la même réalité spirituelle pour tout le monde.

Il est évident que si on aborde la gnose telle qu'elle est souvent proposée, son enveloppe comporte un nihilisme manifeste, et des principes clivants, jugeants, condamnants.

Clairement, il y a opposition, mais sans Rencontre, sans complémentarité naîssant de cette opposition. C'est donc une fausse opposition, un clivage symbiotique.

La pseudo-faute de la féminité et l'idée d'un retour au mirage de l'Age d'Or indifférencié y ont donc une place bien en vue. Sont-ce des pièges tendus à l'entrée? Ou de réelles adultérations?

Peu m'importe. Selon moi, la Gnose est la Dialectique, et la Dialectique est toujours Christique.

Mais sa vérité restituée à la juste proportionnalité dialectique sur un point de vue unifié, intégré, sans dualité, est très différente que ce que certains courants "gnostiques", dualistes, en ont fait.

On peut en tout cas affirmer que tout autant l'excès apparent dans la proportionnalité que le manque dans cette proportionnalité, nuit à la conscience dialectique, en créant un clivage intrapsychique, et donc il y a dans les deux cas réduction de la différenciation (malgré ce qu'une approche superficielle et peu nuancée pourrait suggérer).

Le manque d'entrelacement constitue le clivage, et l'excès d'entrelacement constitue la symbiose, et on comprend que l'un ne va jamais sans l'autre.



S'il nous faut maintenant disserter sur le caractère apparent de la gnose adultérée, soit en excès, soit en manque dans la proportionnalité manifeste de l'entrelacement, j'aurais tendance à dire qu'elle pèche par manque d'entrelacement, par clivage (de la féminité), par toute-puissance foetale dominatrice et exclusive.

En retour, ceux qui sont fascinés par une telle vision en manque d'entrelacement, seront inconsciemment conditionnés par un facteur équilibrant, symbiotique en excès d'entrelacement.


Maintenant, ai-je bien commencé à répondre à ta question? Je n'en suis pas encore certain.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Uglabald

avatar

Masculin
Verseau Cheval
Nombre de messages : 70
Date de naissance : 11/02/1966
Age : 51
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/12/2008

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Mar 03 Fév 2009, 15:14

Cher Sphinx,
Tout d'abord, merci pour cette longue et complète réponse. Je vois que, même si nous avons une divergence marquée au sujet du couple sacré (divergence vraie ou apparente, l'avenir nous le dira),nous nous comprenons!

Citation :
Mais sa vérité restituée à la juste proportionnalité dialectique sur un point de vue unifié, intégré, sans dualité, est très différente que ce que certains courants "gnostiques", dualistes, en ont fait.

Je "pense" que toute voie initiatique et la voie dialectique en particulier demande un éveil préliminaire. Cet éveil, souvent confondu avec l'Eveil (ou libération), permet une attention sur les principes (causes premières) au lieu d'une identification narcissique aux formes.
Merci
Uglabald
Revenir en haut Aller en bas
https://pierreduray.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Mar 03 Fév 2009, 20:11

Bonsoir Uglabald,


Citation :
Je "pense" que toute voie initiatique et la voie dialectique en particulier demande un éveil préliminaire. Cet éveil, souvent confondu avec l'Eveil (ou libération), permet une attention sur les principes (causes premières) au lieu d'une identification narcissique aux formes.


tu as certainement raison. Merci à toi.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Dim 12 Avr 2009, 18:48

Bonjour à toutes et tous,


la vraie prière ne peut jamais être une demande, mais la constatation d'une évidence témoignant de la puissance vitale.

Une demande présuppose que quelque chose n'est pas rencontré, disponible, et donc, invalide d'emblée la confiance en la puissance vitale.

Ce que véhicule la vraie prière est donc la Foi, telle qu'en parlait Jésus le Nazaréen. La Foi est la perception de l'évidence harmonique issue la puissance vitale collective.

Le vrai méditant extatique, car la véritable prière est forcément extase, devient par sa Présence consciente, non jugeante, un témoin fiable du collectif par lequel la puissance du collectif peut transiter.

De ce fait, la prière montre la solution harmonique associée au meilleur potentiel collectif d'une situation donnée, et il ne sert à rien de demander: la meilleure solution est déjà octroyée lorsqu'elle est perçue.

En ce sens, on peut comprendre qu'une perception décontaminée ne sert pas à chercher des solutions, ni à les créer, ni à les vouloir, mais à reconnaître simplement le meilleur potentiel qui se met en oeuvre de lui-même dès qu'il est ainsi reconnu.


Aucune vraie solution montrée et mise en oeuvre par une perception décontaminée n'implique jamais le moindre effort.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Dim 12 Avr 2009, 19:02

Pour accéder à la vraie prière, il faut décristalliser le futur en décontaminant le présent des impasses illusoires du passé.

Car si le présent est contaminé par la rémanence interférante d'une croyance, même oubliée, en des impasses passées, alors le présent sera conditionné par cette croyance, et le futur lui-même prédéterminé par l'empreinte de l'impasse.

Pour prier, il faut inévitablement s'ancrer dans le présent, en relachant toute croyance attachée au passé. Prier consiste à accepter que tout commence toujours maintenant, à chaque instant. Et cela consiste à intégrer le passé au présent, en les discriminant l'un de l'autre.


De ce fait, le futur est intégré au présent aussi, en réponse à l'intégration du passé, et donc, la prière est une connexion directe avec le futur.

Pas une induction du futur, pas une définition du futur, pas une préconception ou un conditionnement du futur, mais une vision du futur.


Paradoxalement, accepter de Rencontrer le futur sans spéculation, sans désir ni volonté de le conditionner, s'ouvrir à ce futur sans appréhension, sans demande, et nous soumettre à sa vérité telle qu'elle est, nous procurera une vraie liberté.

Car Rencontrer le futur est la seule façon d'être AVEC lui, sans confusion entre notre présent et lui. Or, être AVEC, c'est la seule façon de participer, de co-créer la réalité, la seule façon d'exister authentiquement dans le collectif, d'être Présent dans le Présent.

Vouloir posséder notre futur est une adultération toute-puissante qui, paradoxalement, nous dépossède de notre futur. Ouvrons-lui plutôt les bras en grand, en signe d'acceptation christique, de façon à participer à la grande Oeuvre collective dès maintenant.

Car tout commence toujours juste maintenant...


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
BlackHaze

avatar

Masculin
Gémeaux Cochon
Nombre de messages : 54
Date de naissance : 13/06/1995
Age : 22
Localisation : Bordeaux
Loisirs : Chercheur d'or
Date d'inscription : 06/03/2013

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Sam 18 Juin 2016, 04:55

Un sujet interessant, pourquoi ne pas le remonter ? sunny
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Sam 18 Juin 2016, 07:59

BlackHaze a écrit:
Un sujet intéressant, pourquoi ne pas le remonter ?

Sphinx a écrit:
"Seule une démystification intégrale du drame humain permet de s'émanciper."

Bonjour BlackHaze,

as tu vu le sujet sur "wetiko" les virus de l’esprit !
([Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] & [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Citation :
Quelques jours avant mon interview sur l’émission de radio sur internet Why Shamanism Now ? , j’ai reçu un email d’un anthropologue bien connu, auteur et praticien chamanique, Hank Wesselman. Il m’a indiqué que ce que j’appelais « wetiko » se retrouvait aussi dans la tradition hawaïenne kahuna, qui appelait ces parasites de l’esprit les « ‘e‘epa« .

Il m’a dit qu’il évoquait ces entités de type archontes dans son dernier livre, The Bowl of Light : Ancestral Wisdom from a Hawaiian Shaman, que je me suis empressé d’acheter. Quand j’ai découvert la section sur les ‘e‘epa, les yeux m’en sont presque tombés de la tête, car la description des ‘e‘epa par un chaman kahuna hawaïen réputé correspondait presque mot pour mot à ce que j’avais écrit dans mon dernier livre Dispelling Wetiko : Breaking the Curse of Evil.

En approfondissant mes recherches, j’ai peu à peu réalisé que toutes les traditions de sagesse de l’histoire de notre planète ont leurs propres termes et systèmes de symboles pour décrire ce que les Amérindiens appelaient wetiko. Ayant juste terminé un article sur la manière unique dont la Kabbale décrit le mal du wetiko, j’ai récemment commencé à faire des recherches pour écrire un nouvel article sur une pratique particulièrement puissante de la tradition islamique, spécialement conçue pour dissoudre les effets pernicieux du wetiko.

Après avoir pris connaissance des ‘e‘epa, j’avais le sentiment d’être destiné à découvrir un nombre croissant de traditions de sagesse qui expriment à leur manière la psychose du wetiko, chacune avec leur propre vocabulaire. Quel que soit le nom qu’on lui donne, le wetiko est sans aucun doute la plus grande découverte jamais faite.

Pour preuve de l’importance extrême d’en savoir plus sur l’action du prédateur de l’esprit, Don Juan, dans les livres de Carlos Castaneda affirme qu’il s’agit du « sujet des sujets. » Wetiko signifie littéralement « au fond », c’est-à-dire à la racine même de la destruction encore et encore recommencée que nous infligeons aux autres et à la biosphère même dont nous dépendons pour notre survie en tant qu’espèce. Il est très utile de trouver d’autres lignages et traditions qui expliquent à leur manière la maladie du wetiko, car des perspectives multiples nous permettent d’y voir plus clair, augmentant par-là même notre portée et notre capacité à identifier ce qu’aucun modèle ou carte ne peut révéler.

Le livre de Wesselmann est une introduction aux enseignements de la sagesse profonde d’un Ancien des kahuna d’Hawaï, Hale Makua. Pour citer la discussion de Makua avec Wesselman, « Les ‘e‘epa sont des trompeurs. Certains les appellent les maîtres de la tromperie. » [1]

Fait intéressant, étymologiquement parlant, l’une des significations profondes de « diable » est « le trompeur » (séducteur). Makua, gardien de sagesse d’une lignée polynésienne ancienne, poursuit : « Ce sont des entités psychiques qui circulent librement, des êtres invisibles qui agissent comme des parasites de l’esprit. En tant que tels, ils s’en prennent à ceux qui sont vulnérables à leur influence. »

Le génie de notre esprit, qui permet de créer notre propre réalité, est une tendance que nous partageons tous, il fait que nous pouvons tous nous illusionner; et les ‘e‘epa incitent et amplifient notre propension apparemment innée à nous illusionner nous-mêmes. En raison de notre capacité quasi illimitée à nous voiler la face, le psychiatre R. D. Laing a écrit que notre espèce s’est « piégée elle-même par son propre esprit » [2], un état que je dirais secrètement inspiré par les ‘e‘epa. Les gens qui ne sont pas en contact avec la réalité vivante et auto-authentifiante de leur propre expérience sont des proies faciles pour ces « maîtres de l’illusion ». Comme ils connaissent mal la nature de leurs propres esprits et qu’ils sont excessivement influençables, ils adoptent le regard que les autres portent sur le monde et sur eux. Ils sont donc vulnérables à la pensée unique dominante du troupeau et aux parasites ‘e‘epa.

Certaines personnes « sensibles », comme les médiums et les channels, ont une frontière perméable entre le conscient et l’inconscient. Elles peuvent, même avec les meilleures intentions du monde, devenir les instruments inconscients des maîtres incorporels de l’illusion, et détruire la vie d’autres personnes. Makua explique que c’est parce que : « les imposteurs résident dans la même réalité que les médiums ─ les niveaux de conscience et d’expérience du mental/émotionnel. » Makua poursuit en disant qu’ils adoptent une certaine apparence pour avoir le plus d’impact sur la personne : « ils peuvent tout simplement extraire les images de l’esprit du médium, pour lui apparaître sous cette forme… Les ‘e‘epa disent simplement aux médiums ce qu’ils veulent entendre. » Quand nous sommes inspirés par les « esprits, » c’est toujours une bonne idée de vérifier nos sources, de discerner s’ils sont de la voie de la main droite ou gauche.

Makua note que : « Les ‘e‘epa savent à perfection changer de forme et sont de très bon imitateurs. Ils peuvent prendre les formes qui ont un sens pour ceux qu’ils choisissent de tromper…  ils sont sournois, et leur but est de tromper. Ils se servent de l’illusion, et ce sont les maîtres de cet exercice. » Les ‘e‘epa, autre nom du virus du wetiko, ont pour très dérangeante caractéristique, comme les « tricksters« , d’apparaître sous une forme humaine. Ils se font passer pour nous et enfilent un camouflage « humain », ils nous imitent pour nous tromper. En devenant la proie de leur intelligence factice, bien que surnaturelle, nous perdons notre sincérité. Embobinés et bernés par cet imposteur et imitateur, nous nous mimons nous-mêmes, devenons une simple copie, un duplicata qui se substitue à nos individualités originales et authentiques. Dépossédés de nous-mêmes, nous ne nous appartenons plus, nous nous identifions alors à ce que nous ne sommes pas, tout en nous oubliant, et nous dissociant de ce que nous sommes réellement. Ce faisant, nous avons effectivement « perdu notre âme ».
Citation :

Véritable phénomène quantique, le virus du ‘e‘epa/wetiko est simultanément le pire poison et le meilleur des remèdes. Le virus du ‘e‘epa/wetiko fera-t-il chuter notre espèce, continuera-t-il à inspirer notre auto-destruction, ou va-t-il nous éveiller ? Sommes-nous prêts à accepter ce qu’il révèle sur nous ? En tant que phénomène « rêvé », la manifestation du virus du ‘e‘epa/wetiko dépendra de la façon dont nous le rêverons à l’avenir.

Voir ce dernier sujet Le malentendu néochamanique peut devenir gigantesque
Par le Dr Jacques Mabit

Citation :

« Chamanisme amazonien » / « stagiaires occidentaux ». La juxtaposition de ces deux termes auraient sans doute plongé nos ancêtres dans la perplexité. Ils nous sont devenus familiers. Or, selon un homme du terrain, notre tranquille assurance cache un malentendu dangereux. On ne franchit pas en sifflotant le gouffre millénaire séparant la modernité de la magie préhistorique ! L'alarme est d'autant plus fondée qu'elle émane d'un thérapeute qui n'a pas craint pour sa réputation en sortant du chemin, à la rencontre passionnée des « hommes médecine » de la jungle. Ami de Jeremy Narby ou de Jan Kounen. il jette sur le tourisme chamanique un regard inquiet.
Depuis plus de dix ans, le Dr. Jacques Mabit organise des stages pour Occidentaux auprès des chamans d'Amazonie péruvienne. Au début, son action se concentrait sur les toxicomanes, à qui la visite « magique » de leur intériorité permettait paradoxalement de s'arracher à la drogue. Mais peu à peu le « néochamanisme » est devenu à la mode et le centre Takiwasi (L'oiseau qui chante) a accepté de s'ouvrir à un public de plus en plus large. Aujourd'hui, Jacques Mabit tente un bilan et son discours est plus qu'ambivalent. Selon lui, beaucoup de naïveté, une impatience infantile, des habitudes douillettes, une trop longue coupure d'avec la nature et le corps sauvages et, plus que tout peut-être, une ignorance crasse et généralisée de la dimension symbolique véritablement vécue (associée à une hypertrophie de l'ego) font de la rencontre entre Occidentaux et chamans un marché de dupe plus souvent qu'on ne le croit. Et comme l'objet du malentendu n'est rien d'autre que l'éveil de la conscience (!), l'illusion peut rapidement se transformer en terrifiant labyrinthe. Extraits d'un article du Dr Jacques Mabit, paru à l'été 2005 dans la revue Synodies.[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
BlackHaze

avatar

Masculin
Gémeaux Cochon
Nombre de messages : 54
Date de naissance : 13/06/1995
Age : 22
Localisation : Bordeaux
Loisirs : Chercheur d'or
Date d'inscription : 06/03/2013

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Sam 18 Juin 2016, 20:36

Salut Ambre !

J'ai parcouru le sujet que tu m'as conseillé. Ca a vraiment l'air interessant, mais j'ai tendance à occulter complètement tout ce qui touche à la "dégradation" de l'humain à différents degrés.
Ma motivation ? Croire à cette "dégradation" ou s'y interesser lui ouvre une porte...
Bien sur si le sujet m'interesse vraiment où si "je dois y passer", j'irais voir !
Et je dois dire qu'aujourd'hui ce n'est pas forcément si simple, pour mwa en tout cas...
Je ne sais pas d'ailleurs si c'est politiquement correct de faire ça, étant donné que ca devient à force presque de la sélection d'informations quasi arbitraire.
Bisouxx :)
Revenir en haut Aller en bas
BlackHaze

avatar

Masculin
Gémeaux Cochon
Nombre de messages : 54
Date de naissance : 13/06/1995
Age : 22
Localisation : Bordeaux
Loisirs : Chercheur d'or
Date d'inscription : 06/03/2013

MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   Ven 30 Sep 2016, 15:23

Plutôt intéressant ton article finalement Ambre.

Connais-tu la méthode hawaïenne Ho'oponopono ? Elle repose sur la pratique du pardon et de la réconciliation et a pour but de démystifier des traumatismes afin de se purifier (donc dans une sorte de catharsis, à mon avis). Elle pourrait donc permettre justement de se libérer de l'emprise de ces "bestioles" appelées wetigos ou e'epas.
Le principe c'est de prendre conscience que ces traumatismes internes sont projetés sur la réalité externe et réciproquement, afin de les reconnaître et les intégrer, les accepter.
"Si nous en prenons la responsabilité et que nous disons au problème : « Je suis désolé-e, je t’aime, tu fais partie de moi », alors le miracle commence à se manifester.

Au fond, elle nous permet de savwar que l'ennemi se trouve à l'intérieur et que l'enfer, ce n'est pas plus swa que les autres.

Pour en savwar plus [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Art du Chamane   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Art du Chamane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Voie du chamane, un manuel de pouvoir et de guérison
» La chamane du toit du monde
» les pensées du chamane sont invisibles.
» LE COSTUME DU CHAMANE
» Chamane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: