ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES RÊVES, les comprendre et les diriger...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

vos "rêves" vous guident ils dans votre" réalité "?
-oui parfois
28%
 28% [ 28 ]
-oui souvent
30%
 30% [ 30 ]
-oui
21%
 21% [ 21 ]
-non
20%
 20% [ 20 ]
Total des votes : 99
 

AuteurMessage
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Mar 23 Nov 2010, 13:51

Citation :
Je remarque d’une part que, lorsqu'un rêve est correctement traduit, il n'y a pas beaucoup de commentaires de la part du rêveur tant il s'aperçoit que son rêve lui a mis les points sur les i mais surtout il, n’y a plus aucun doute, plus aucunes questions restant en suspend et ouvertes. Ce qui pourtant se produit quand une personne fait des « interprétations » soit-elle thérapeute ou pas.

Oui, finalement je pense que tu as raison. Mais pourrais-tu nous montrer un exemple ?
Ainsi, le rêve que tu as donné en exemple. Comment l'as-tu compris ? (pour éviter de dire 'interpréter' !)


Avec un rêve, on a aussi 2 solutions. Le garder pour soi, ou bien en parler ( à un proche, un collègue, son thérapeute, un forum).

En parler, ça veut dire oser dévoiler une part de son intimité. C'est un acte important. Parfois pas facile. Car on se livre aux interprétations des autres! Ils peuvent nous dire des choses dérangeantes, ou bien formidables...

Il y a aussi des rêves irracontables. Trop intime, ou trop délirant. C'est normal qu'on garde certains rêves pour soi. En parler ne serait pas utile, c'est notre jardin secret.

Citation :
Les rêves les plus détachés de l'influence du corps, sont-ils ceux réalisés au début de la nuit quand le corps récupère, ou bien au petit matin lorsqu'il est reposé ?

aucune idée ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Mer 24 Nov 2010, 01:05

Bonsoir Jean-Claude,

Citation :
tout simplement faire de la provocation en public est une forme de manipulation, puisqu'on met "l'autre" dans l'obligation de s'expliquer dans un environnement non désiré.
Il n'y a eu aucune "obligation".

Souligner le non-fondement des spéculations générales comme particulières en illustrant cela, avec l'analyse de mon pseudo/avatar/signature fut spontané.

Citation :
ce dernier risquant d'ailleurs de prendre la distance imposée comme du mépris à son encontre,
Faire silence, n'est pas nier la Personne, la réalité et/ou la valeur d'Autrui.

:aa:


Dernière édition par douceur le Mer 24 Nov 2010, 03:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Mer 24 Nov 2010, 01:57

Bonsoir Didiera,

Citation :
Mais pourrais-tu nous montrer un exemple ?
Ainsi, le rêve que tu as donné en exemple. Comment l'as-tu compris ? (pour éviter de dire 'interpréter' !)
Le rêve a lieu au début du printemps (avril) et se produira 6 mois plus tard, vers la fin septembre. Il a comme particularité de commencer par indiquer oú je serai lors de l’événement en question.

En fait, il relate un événement se produisant sur un forum.

Mon intuition m’indiquera que quelque chose « cloche » sur ce forum. Le partage des mes expériences et de mes écrits susciteront moultes vagues et réactions prédatrices. Une division se crée entre membres pacifiques et prédateurs. Une remarque sur la Transparence - que je perçois manquante sur le forum - sera prise comme une menace par l’Administrateur de ce forum. S'en suivra une réaction virulente de sa part.

Citation :
Détails :
- Je suis à l'extérieur (LIEU : je le serai dans le sens figuré comme dans le sens propre, à savoir que lorsque l’événement arrivera, je serai hors de la ville, hors du pays oú je vis actuellement. Et je serai à l’extérieur, dans le sens oú je suis assise devant mon ordinateur - un monde extérieur – quand cela se produit)
- je me promène tranquillement (= je découvre le site, les écrits, les membres, etc.)
,
- une intuition, plutôt une "sonnette d'alarme"(= il y a donc qqch d’anormal) s'allume en moi, me fait me retourner (= me poser des questions) et regarder vers le Ciel (TEMPS = préscience, faculté de voir ce qu’il va se produire dans le futur)

ACTION :
- J'y vois un énorme nuage (métonymie = grand groupe) gris foncé (rigide, incompréhensif)
- trop important que pour être "naturel" ! (= « trop » alors collectif ? Pas naturel alors groupe artificiel = groupe virtuel = FORUM )
- Je vois que ce nuage "menaçant" (= groupe menaçant), s'ouvre en son milieu (= division),
- remarque spontanée lors de la transcription du rêve : « comme la mer (= peur) s'ouvrant en 2, devant Moise » (= prophète qui s’est « approprié des écrits » ???)

(si il y a ouverture de la mer, il y a risque d'engloutissement).

- Mais que vois-je ? Des milliers de vaisseaux "spéciaux" en sortir ! (= être « spéciaux » car ils ont perdu le sens de la réalité d’oú l’image d’« extra »-terre/terrestre)
- Ils pullulent comme des fourmis... Les fourmis protègent leurs fourmilière. Les stratégies élaborées sont parfois étonnantes...! Présence d'une sous-partie très spécifique : « la préparation des fourmis à la guerre ».

- Je suis au milieu d'un champ baigné par le soleil (= croissance, évolution ensoleillée), cela doit être l'été, le début des moissons (= mention du temps : fin de l’été septembre/octobre),
- je suis bien, sereine mais un insuffle me fait me presser (= action spontanée)
- pour me mettre "à l'abri" (= prendre du recul)...
- auprès de gros arbres millénaires (= vieux) bordant le champ (remarque personnelle lors de la transcription du rêve: il s'agit d’Etres Sages peuplant la Terre). (= réaction de Sagesse acquise avec le temps)
- Je presse le pas mais regarde en arrière, je vois malheureusement qu'un gros canon est pointé vers la Terre... et tire... je réalise que cela dépasse la simple menace (= l’administrateur homme se révèle être un Prédateur)
- Ils entrent en action (= attaques virulentes) (plus exactement en Ré-action ?!) contre nous humains. (= contrôle et abus de pouvoir)

Pour éviter les attaques, je m'enregistrerai sous un autre pseudo (Je ne comprendrai cette initiative de ma part, je me sentais « poussée» à le faire - dans le sens oú c’était plus fort que ma raison - :

Citation :
- Une couverture (=nouvelle identitée, nouveau pseudo) est pourtant jeté sur moi (= pion du destin). Je me fais toute petite. Je ne comprends pas ? Car pour moi, le rouge est signe de violence ».

- Je comprends en insuffle qu'il s'agit de la couverture d'Amour (= action en vue d’aider une personne)... celle qui me permettra de passer "invisible" (= exclusion du groupe) à travers ce chaos déferlant sur les humains... et de ne pas être "atteinte" par toutes ces choses.
Le rêve outre de me prévenir de ce que j’allais faire, m’apprend que je jugerai, condamnerai moralement mon propres acte car ne le comprenant pas.

Cette nouvelle identité sera découverte et je serai exclue à grands cris du forum, pour « Tromperie et Usurpation »... avec majuscule.

J’apprendrai par la suite que malgré moi, comme le PION du destin, j’avais enclenché un processus car il s’avérera que le véritable usurpateur et celui qui trompait depuis pas mal de temps un tas de personnes, était l’administrateur lui-même : il faisait passé des écrits pour les siens, en falsifiant á son avantage certaine partie dont entre autre, la partie liée à la Transparence...

Cette Vérité éclatera au grand jour, ce qui créera, je cite : Affolement, peurs, chaos, folies, guerres m'entourent mais cela passe et moi, j'en ressorts intacte...
Le forum éclatera.


Conclusion : il s’agit d’un rêve surtout « préparatoire » avec son rôle confortant et de mise en confiance qui prépare pour une situation à venir en maintenant une certaine vigilance.

Il semble qu'un « contrat d’Âme » soit à la base de cet évènement.


:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Mer 24 Nov 2010, 13:14

Ah enfin, l'Explication du rêve !
J’espère que tu ne vas pas faire éclater le forum Anthakaran …
Les administrateurs n’ont qu’à bien se tenir, Douceur arrive !

Tu as parfaitement vu le lien du rêve avec l’événement qui s’est produit dans la réalité.

Qu’est-ce qui se passe quand on se met devant un ordinateur, et qu’on participe à un forum ?
On retourne dans le ventre de sa mère !

Pourquoi ? Parce qu’on est là, assis confortablement, lisant des choses, imaginant leurs auteurs, comment ils peuvent être, physiquement et moralement. Comme le bébé, ‘assis’ sur le bassin de sa mère, imagine la réalité extérieure, en se basant sur les sons qu’il entend.

Parfois on garde du recul, on est tout-puissant, inatteignable… comme le bébé dans le ventre de sa mère, ou dans ses bras dans la petite enfance. On contrôle du haut de sa toute-puissance.

Il n’a pas de répartie immédiate comme dans une vraie conversation, qui dilue le contrôle. Ici, on a le temps de peaufiner ses arguments, de reprendre un par un tous les points qu’on veut débattre. Les hommes politiques savent faire ça, c’est vrai. Ils écoutent une longue tirade, puis peuvent répondre à plusieurs points, avec une mémoire impressionnante. Mais sur le net, n’importe qui peut s’improviser un parfait rhéteur !

Parfois on peut aussi lacher la bride à son imagination, être en empathie avec les personnes, imaginer des choses vraies ...ou fausses , et batir tout un scénario dessus.

Narcissisme : on se regarde dans le miroir de l’écran d’ordinateur. On pianote sur le clavier … comme on tripote son cordon ombilical ou son doudou…tout en rêvant, imaginant, spéculant. Ce n’est donc pas tout-à-fait pareil que d’être dans une salle de cinéma, ou que de lire un livre.



Le fait d’être extérieur à l’ordinateur n’empêche pas l’analogie avec le bébé à l’intérieur du ventre, car il a été relaté que la conscience du bébé peut être à l’extérieur du corps de la mère, lors que son corps est à l’intérieur.

L’agressivité de l’Administateur-Prédator te fait régresser au stade enfantin ou fœtal : ‘je me fais toute petite.’
Les rêves mettent en scène des allers-retours entre la petite-enfance (cerveau reptilien) et l’âge adulte (cortex cérébral). Par exemple, on peut retourner à la maison de son enfance, ou bien s’en éloigner. Il est intéressant de noter ce que l’un apporte à l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Mer 24 Nov 2010, 13:37

Citation :
spère que tu ne vas pas faire éclater le forum Anthakaran …
Les administrateurs n’ont qu’à bien se tenir, Douceur arrive !

j adore!
j ai beaucoup aimé cette disgression sur vos rêves et cette phrase qui est une belle avancée dans ce que nous partageons et co-créons en vue de notre "libération" et "déconditionement" sur Antahkarana:
Qu’est-ce qui se passe quand on se met devant un ordinateur, et qu’on participe à un forum ?
On retourne dans le ventre de sa mère !


Citation :
Les rêves mettent en scène des allers-retours entre la petite-enfance (cerveau reptilien) et l’âge adulte (cortex cérébral). Par exemple, on peut retourner à la maison de son enfance, ou bien s’en éloigner. Il est intéressant de noter ce que l’un apporte à l’autre.

en effet Didiera!
Merci Douceur !
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Mer 24 Nov 2010, 13:42

sunny

Citation :
Je me souviens avoir fait un rêve télépathique avec ma maman. Dans ce spectacle onirique, je la voyais se promener et vaquer aux tâches quotidiennes avec des roses, en plus fanées (!), serrées dans ses bras tout contre sa poitrine. Surprise, je m’exclame : mais maman ! Que fais-tu avec ces roses ? Pourquoi ne les jettes-tu pas !?

ce qui m'inspire




.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Mer 24 Nov 2010, 16:43

Très belle et pertinente analyse Didiera ! J'en prends note !

Un grand merci à toi.

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Jeu 25 Nov 2010, 13:20

Tu nous racontes un autre rêve ? :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Jeu 25 Nov 2010, 14:03

Bonjour Ambre,

La manipulation.

Précédemment, c'est à dire avant les posts incriminés, j'avais ressenti une provocation.

Au lieu de rester dans l'acceptation de "l'autre"(pas péjoratif), mon mental a réagi en provoquant à son tour (à tort ou à raison) en envoyant le message sur les pseudos (entre autres). Mon égo se persuadait alors d'être suffisamment en accord avec la raison pour diligenter une action utile (syndrome du sauveur), action cependant vérifiée par la suite : "l'autre" évoluant avec le conflit).

S'ensuit une réaction de "l'autre" qualifiée de "spontannés" et de "non obligatoire" ... mais qui a cependant bien eu lieu conformément au but initial de la provocation. (A ce stade il est important de préciser qu'une manipulation est réussie indépendamment de sa découverte, mais seulement par l'atteinte de l'objectif.)

L'Amour dans la relation à l'autre, ce dernier mot étant pris ici dans un sens général, aurait dû m'imposer d'en rester là.

Mais bien sûr, mon égo revint au galop et tenta justifier sa position dans mon avant dernier message (par rapport à celui-ci), en oubliant soigneusement d'exprimer la manipulation insidueuse consistant en une provocation "publique".

Bien sûr, tout cela est peu glorieux. D'autant que "Douceur" est une (rare) "perle" de ce forum. Force, en réalité bonheur, est de constaté qu'elle nous apporte beaucoup par ses connaissances, bien plus que moi par mes "spéculations" supposées (?), lesquelles s'avèrent peut-être pas toujours aussi inutiles.

Un mot concernant les spéculations. A défaut d'être prouvées, les vérités de chacun sont spéculations pour les autres. En effet, d'une part affirmer que ses ressentis correspondent à une réalité générale sans avoir la possibilité de le prouver, et d'autre part infirmer les dires des autres sous prétexte qu'ils ne peuvent rien prouver ... est en dialectique... tout aussi spéculatif !

Enfin qui sait, peut-être que toute "cette histoire" énergivore encombrant le forum au milieu d'un sujet totalement différent, ne serait peut-être finalement que le fruit d'une manipulation... lol.



"Suis-je le gardien de mon frère"

Comme tu le sais, cette phrase est tirée de la Génèse (Bible). D'après ce texte, Caïn a près avoir tué son frère Abel fut intérrogé par "Dieu", lequel lui demandait alors où se trouvait son frère. Pour tenter de masquer son geste, Caïn répondit par cette célèbre phrase interrogative : "Suis-je le gardien de mon frère".

D'innombrables exégèses, y compris en psychologie moderne, donnent différentes significations, concordantes ou pas, à cette phrase interrogative. Le Net en regorge. Chacun retiendra donc celle qui correpond à son avancement du moment.

Elle fut utilisée dans mon précédent post pour tenter d'illustrer que le désintéressement de son frère ne pourrait être retenue comme une solution idéale.

Aussi bien sûr, se désintéresser de son frère serait surtout se nier... dans le miroir !

***************************

Bonjour Douceur


"Souligner le non fondement d'une spéculation générale" au motif qu'elle ne s'applique pas dans un cas particulier apparaît curieux. Quelque chose m'a peut-être échappée.

"Le silence" serait parfois un acte d'amour, hélas bien trop souvent aussi un manque d'effort dans la compréhension de l'autre. Il est difficile de discerner.



************

Ne parlons plus de tout cela si vous le voulez bien.

**************************************


Une note sur les fleurs.

Les épines sont des feuilles qui ont changé leurs fonctions premières.

La fleurs de Lotus serait une représentation de notre univers ... dans sa conception actuelle.


Pour en revenir aux rêves.

Le rêve prémonitoire de Douceur est très explicite. Cela permet de comprendre une foule de détails. Pour ma part, lorsque je fais ce type de rêve, je vois clairement la personne, parfois à plusieurs âges de sa vie passée et future. Les situations sont toutes aussi parfaitement définies. Il n'y a que lorsqu'il sagit de faits se rapportant uniquement à ma personne et relatives à mon comportement ou sentiments qu'entre en jeu les symboles.

Que les remarques de Didiera sont pertinentes !

Attention aussi, lorsqu'on est devant son écran d'ordinateur on est aussi devant une machine hypnoptisante. Prendre le temps d'analyser avant de répondre est surtout l'oeuvre du néo-cortex.

Devant un écran le positionnement narcissique peut dépendre directement des écrits des autres, et on y est parfois bien plus "atteignable" que devant une personne physique.

Le cerveau reptilien reflexe de la petite enfance aurait principalement une fonction de developpement du corps ... à la source du Tout. Les sentiments ressentis à l'âge adulte sont souvent le fruits de l'expérimentation du vécu, (antérieur/ parallèle), et imprimeraient une dimension sans commune mesure avec les évènements enregistrés durant la gestation, bien que ces derniers seraient significatifs.

Au risque de me faire "taxer" une nouvelle fois de "spéculateur" :

Et si au lieu d'essayer de définir notre vie selon nos rêves nocturnes nous rêvions actuellement éveillés dans notre vie actuelle notre Vie future ?










Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Jeu 25 Nov 2010, 22:10

Bonsoir Didiera,

Les transferts négatifs sont les risques d’ une oniro-thérapie classique :

Citation :
Le chapitre 3 examine spécifiquement les rêves dans les cures-type ; RK y articule les rêves " croisés " de l'analysant et de l'analyste, qu'il situe dans un espace onirique partagé, au sein du champs transféro-contretransférentiel. Les identifications (introjective et projective) y tiennent un rôle essentiel.

RK prend comme matériau de recherche " les rêves de séances " (M. Nayraut) de l'analysant et de l'analyste. A partir d'un récit de cure, l'auteur montre - avec une rare authenticité dans l'élaboration de son contre-transfert - comment un rêve de séance de sa patiente fait étrangement écho, dans son contenu, à un rêve de l'analyste… fait la veille du récit du rêve en séance ! Les deux rêves permettent de repérer un " pacte dénégatif " inconscient entre les deux protagonistes de la cure, à partir d'un deuil traumatique de l'analysante, qui sollicitait une zone analogue chez l'analyste. Les affects inélaborables chez la patiente, dès lors qu'ils sont déposés et partagés inconsciemment par l'analyste, enclenchent chez celui-ci un rêve. Mais le rêve de l'analyste ne peut élaborer (pour lui et pour sa patiente) ces éléments impensables qu'à partir du récit de rêve de la patiente, ce qui permet alors la levée de la tâche aveugle contre-transférentielle (angoisses et défenses partagées et en miroir), et relance, par l'interprétation retrouvée, le fonctionnement préconscient de la patiente. " Mon rêve est une façon de penser à moi et de penser à elle… L'écoute et l'analyse du rêve de la patiente travaillent mon propre rêve et dégagent les parties partagées, mais non identique, de nos espaces psychiques … Le travail de l'analyste porte sur l'organisation psychique inconsciente, sur la psyché commune, développée dans le couple analytique : le rêve en est la symbolisation ".

L'auteur peut ainsi conceptualiser (p69) les topiques psychiques de l'analysant et de l'analyste - et leurs zones de recouvrement - au sein de la cure-type.

RK nous oblige ainsi à réfléchir à la question : pour qui rêve (travaille) l'analyste et quel en est son intérêt ? " L'analyste y accomplirait son propre désir d'être non seulement le destinataire des rêves d'un autre (son analysant), mais aussi d'être le rêveur des désirs de cet autre, qui le concerne fondamentalement dans son existence ". RK se risque dès lors à repenser le lien entre transfert, rêve, transmission de pensée et télépathie, évoqués par Freud. Il évoquera plus loin la question des rêves prémonitoires.

http://www.gercpea.lu/textes_livres/start_notes_denis_hirsch.htm

Par contre, j’ose, en toute connaissance de cause, conseiller les thérapies par Rêves Eveillés car :

.
Citation :
.. le rêve-éveillé est appelé à accueillir une grande partie du transfert du patient, ce qui représente une caractéristique facilitatrice pour la bonne évolution de la cure, il permet de gérer plus aisément deux points majeurs du travail thérapeutique :

1. Le poids du transfert négatif. Ce transfert est délicat dans toute cure analytique, le thérapeute objet de ce type de transfert ne peut guère intervenir sans être disqualifié puisqu'il est considéré comme "mauvais (objet)". Cela entraîne un risque d'arrêt de la cure par le patient, et/ou son allongement dans l'attente que le négatif se résorbe progressivement et interprétativement. En cure A.I.R.E. dans de nombreux cas une partie importante du transfert négatif va être drainée vers le rêve-éveillé et apparaître sous forme symbolique ; le transfert négatif trouvera une voie d'élaboration et d'expression dans cet espace. De ce fait, le transfert négatif sur le thérapeute A.I.R.E. restera minimal.

2. La répétition des "jeux relationnels" (cf. analyse transactionnelle). Le thérapeute ainsi libéré des intrications relationnelles du transfert dispose d'une certaine liberté pour ses interventions. La gestion de son son contre-transfert lui permettra de ne "pas jouer le jeu" apporté inconsciemment par le patient. Le thérapeute pourra, de ce fait, garder harmonieusement la bonne distance vis-à-vis du patient et le bon rythme. Progressivement cette expérience s'introjectera chez le patient et viendra rectifier les imagos toxiques.

Pour le thérapeute, vis-à-vis du patient, existe le projet "d'une relation d'équivalence". Ceci désigne le fait que le thérapeute ne se situe pas en "position haute", et ce dès le début de la cure (même lors des temps de thérapie brève, les consignes sont motivées par le patient lui-même). Au cours des séances de mise en lien, le thérapeute et le patient cherchent ensemble ce que peut signifier tel ou tel élément symbolique du rêve-éveillé. Le thérapeute veille à ce que le patient apporte et s'approprie les éléments d'interprétation de son rêve-éveillé, il donnent en commun du sens au rêve-éveillé, ainsi qu'aux rêves de sommeil, et qu'à tout le reste des expressions du patient. Le travail à l'aide du rêve-éveillé favorise un type d'interprétation métaphorique, qui permet une meilleure fonctionnalité du Pré-conscient.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Analyse_Int%C3%A9grative_Reve_Eveill%C3%A9

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Jeu 25 Nov 2010, 22:28

Dans les rêves éveillés, la personne est consciente et son attention est dirigée vers la fenêtre de son imaginaire, tout en discutant avec le thérapeute et en percevant son environnement concret. Ce qui fait que le thérapeute peut la questionner sur ce qu'elle perçoit dans le rêve éveillé. Ces prises de conscience ne constituent pas une analyse au sens méthodologique et thérapeutique du terme, mais plutôt une découverte et une compréhension, par le ressenti visuel et émotionnel, de ce qui est en soi.

Citation :
Rêve-éveillé

Le rêve-éveillé est une méthode thérapeutique élaborée par Robert Desoille dans les années 1930.

Le patient installé en divan est invité à produire un scénario de type onirique qu'il décrit au thérapeute qui le note au fur et à mesure. Un rêve-éveillé est caractérisé par trois critères dit les « 3 V » :

- Voir, il s'agit pour le patient de voir quelque chose (paysage, animaux, personnages, objets, etc.);
- Vivre, le patient y vit des sentiments et des émotions. Cela distingue le rêve-éveillé des méthodes projectives.
- Verbaliser, le patient décrit tout ce qu'il vit et voit au fil de son rêve-éveillé.
Le thérapeute intervient principalement pour permettre le bon déroulement du rêve-éveillé. Ex. : si le patient ne voit rien, il peut lui proposer de regarder autour de lui. Le patient doit vivre son rêve-éveillé dans l'ici et maintenant, il n'associe pas durant ce temps-là aux images du rêve-éveillé ni souvenirs ni interprétations, cela sera réservé à la/aux séance(s) suivante(s).

Si pour les premières séances et parfois lors de séances ultérieures le thérapeute propose une image de départ à son patient, celui-ci peut très vite être amené à laisser venir celle(s) qui lui émerge(nt) spontanément. La séance peut démarrer avec le rêve-éveillé ou un peu plus tard.

On nomme rêve-éveillé anabase certains rêves-éveillés qui partent d'une pensée ou d'une image surgissant en cours de séance, le thérapeute propose alors de continuer en rêve-eveillé à partir de là.

Le rêve-éveillé fait l'objet lors de la/des séance(s) suivante(s) d'un travail d'association avec les symboles qui y sont apparus. Le thérapeute peut ici plus ou moins intervenir pour proposer ses propres associations.

Le rêve-éveillé est représenté actuellement par trois écoles :

Le Groupe International du Rêve-Eveillé en Psychanalyse (GIREP) fondée par les élèves de Robert Desoille.
L'école du Rêve Eveillé Libre (EREL) fondée par Georges Romey en 2007 affiliée à l'ADREL qui conçoit le rêve-éveillé libre en 1980.
L'Analyse Intégrative Rêve Eveillé (A.I.R.E.) fondée par Jean-Marc Henriot en 2002. Il met au point le rêve-éveillé restaurateur.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Reve-%C3%A9veill%C3%A9[/quote]

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Ven 26 Nov 2010, 00:10

Bonsoir Sursis,

Citation :
Et si au lieu d'essayer de définir notre vie selon nos rêves nocturnes nous rêvions actuellement éveillés dans notre vie actuelle notre Vie future ?
« Rêver notre Vie future » ou « rêver/revivre toute notre vie, de notre naissance à aujourd'hui » dans les rêves éveillés, est une expérience tout à fait possible. Et aussi invraisemblable que cela puisse paraître, ces rêves peuvent englober plus d’une dizaine d’années de notre parcours terrestre. Nous sommes loin, dans ce cas, d’une simple expérience nocturne prémonitoire, prodromique ou préparatoire portant sur un seul évènement précis de notre vie.

Citation :
Pour ma part, lorsque je fais ce type de rêve, je vois clairement la personne, parfois à plusieurs âges de sa vie passée et future. Les situations sont toutes aussi parfaitement définies. Il n'y a que lorsqu'il sagit de faits se rapportant uniquement à ma personne et relatives à mon comportement ou sentiments qu'entre en jeu les symboles.
Comme, je l’ai précédemment indiqué, il faut toujours rattacher la traduction du rêve au contexte. Il est donc impossible de donner un avis sans avoir la description du rêve.

J’insite sur ce point car quand deux personnages se retrouvent ensemble, par un effet de miroir, le rêveur peut aussi se retrouver dans la peau de l’autre. Dans ce cas, l'image symbolique à décrypter est justement cet autre... Des balises telles que des images de « vie passée et vie future » sont indicatives à plus d'un titre, il faut donc en tenir compte.


La particularité du rêve télépathique est que l'évènement que le rêveur visionne en symboles*, se déroule au présent, « maintenant et ici** », autrement dit, pendant que le rêveur dort. Ce qui sous-entend que l'autre personne est éveillée et est en train de « vivre/subir » la situation/l'épreuve/la leçon. Comme le rêve télépathique est simultané à l’évènement, il contient tout au plus des informations indiquant ce qu'induira, ultérieurement, l'expérience vécue. Un accident automobile peut induire, par exemple, un sinistre total qu'accompagnera un endettement provoqué par l'achat d'une nouvelle voiture.


Le rêve cité ci-dessus est « préparatoire » et concerne, comme décrit, avant tout un groupe et ce, même si un personne, dirigeante du groupe, est mise en évidence.

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Ven 26 Nov 2010, 11:02

Merci Douceur pour toutes ces informations

Nos expériences sont différentes, et c’est ce qui fait la richesse de nos échanges.

Goerges Romey a écrit d’excellents livres sur le rêve éveillé. J’ai un de ses livres, un dictionnaire des symboles très complet.
Ensuite j’ai lu les livres de Bernard Mirande, qui propose des psychothérapies classiques, à base d’interprétation de rêves : onirothérapie.

Effectivement, il y a transfert, contre-transfert ( ‘transfert négatif’ dans ton article ? connaissais pas), chacun rêve de l’autre, en réparant les relations parents-enfants.

Mais Bernard Mirande a poursuivi les travaux de Jung, en repérant les rêves concernant l’alchimie, l’androgynat, les voies initiatiques. Plus : les Tarots, l’énergétique indienne, chinoise, …

Pour moi, la différence entre rêve normal et rêve évéillé, c’est que les informations issues du rêve normal viennent de plus loin dans l’inconscient que celles issues du rêve éveillé, qui lui se situe entre le conscient et l’inconscient.
Effectivement on y est dans l'ici et maintenant, mais quid des informations reçues?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Lun 29 Nov 2010, 09:53

Très interessant Didiera.

Merci "Soeur douce", pardon "Douceur" (lol), pour toutes ces précisions.

Lorsque je parlais de "Vie future"dans ma précipitation j'avais oublié les guillemets autour du mot futur. En fait, "je posais la question" à savoir si la vie présente consciente dans notre dimension/densité ne serait pas finalement le rêve de la Vie (d'où la majuscule à Vie dans mon précédent message) hors limites actuelles et hors du temps. L'emploi du mot "futur" devant être être pris dans le sens d'évolution, pas en terme de durée.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Ven 03 Déc 2010, 13:33

Bonjour Didiera,

Citation :
Pour moi, la différence entre rêve normal et rêve évéillé, c’est que les informations issues du rêve normal viennent de plus loin dans l’inconscient que celles issues du rêve éveillé, qui lui se situe entre le conscient et l’inconscient.
Effectivement on y est dans l'ici et maintenant, mais quid des informations reçues?
Le rêve « normal » est un état d'inconscience complète, qui est finalement, dit autrement, « ne pas être conscient d'être conscient ». En disant cela, je me réfère au fait que les éléments qui composent le rêve ne sont pas choisis aléatoirement par le rêveur mais bien « consciemment ».

Par contre, lorsque notre conscience se met en veille, elle passe d'abord hors du centre de la conscience mentale et modifie sa sensibilité aux bandes de fréquences plus élevées. Les informations alors recueillies proviennent de plus « loin », « d’un réseau plus vaste de connaissance » si je puis m’exprimer ainsi.

Voici un exemple de rêve éveillé induit par un thème concret : « Imagine que tu es une fleur. »

1. Un nénuphar flotte sur un étang. Il est blanc/rose. Je me cale en son centre et me laisse bercer par l’eau.
2. Au milieu de l’étang, ses fines et blanches racines s’enfoncent dans les profondeurs de cette eau trouble qui ondule.
3. L’étang se transforme en une petite flaque qui repose au pied d’un très grand arbre.
4. J’enveloppe de mes bras son tronc sec, brut et troué. Il est tellement grand que je ne vois ses branches.
5. A coté de cet arbre qui se transforme entre temps en une courone d’épines christique, se trouve un vélo que j’enfourche. Le vélo est bleu-vert. Je traverse une prairie.
6. Ma blouse blanche aux courtes manches virevoltent autour de moi. C’est l’été, il est midi, il fait chaud, le soleil brille mais je ne le vois.
7. Je fais un détour par un chemin de terre, je me couche sur le sol. Je saisis à pleine poignée de la terre et m’en frotte le visage.
8. Les pieds de maïs, de tournesol et de blé coupés écorchent mes propres pieds.
9. Je me tourne et vois de l’herbe verte devant moi. Heureuse, je fais de la gymnastique (la roue) et danse dans l’herbe. Pendant que je danse, je me transforme en un oiseau blanc. Je vois la terre ronde de loin.
10. Je me dépose sur une branche... sèche, un morceau de bois mort.
11. Quand je regarde vers le bas, je me change en chauve-souris et voit très loin.
12. Dans une usine grise, enfummée et qui sent mauvais, des hommes travaillent comme des robots. Entre eux, mon père dans un uniforme bleu. Je m’accroche à sa jambe comme un petit enfant.

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Sam 04 Déc 2010, 21:34

Je ne suis toujours pas d'accord avec toi sur la différence entre le rêve normal et le rêve éveillé !
Mais peu importe puisque tu as la gentillesse de nous fournir un nouveau rêve.

Ce rêve éveillé semble traduire une circulation énergétique.

Un nénuphar flotte sur un étang. Il est blanc/rose. Je me cale en son centre et me laisse bercer par l’eau. --> Chakra couronne, qui a toujours été associé à une fleur de Lotus. Couleurs céleste du blanc et du rose. Puis conscience sur le canal central Sushumna.

Au milieu de l’étang, ses fines et blanches racines s’enfoncent dans les profondeurs de cette eau trouble qui ondule. L’étang se transforme en une petite flaque qui repose au pied d’un très grand arbre. J’enveloppe de mes bras son tronc sec, brut et troué. Il est tellement grand que je ne vois ses branches.
--> le balancement entraine une descente d’énergie par le canal central, qui est alors perçu comme un immense tronc. La grande étendue d’eau a été réduite en une petite flaque. Cela évoque l’idée de Sphinx selon laquelle le narcissisme (ici la conscience cosmique … et fœtal, grand miroir d’eau) doit se réduire en un point. Le tronc est alors bien ‘sec’. On passe alors au niveau du cœur, avec les bras qui enveloppent le tronc dans un geste d’amour.

A coté de cet arbre qui se transforme entre temps en une couronne d’épines christique, se trouve un vélo que j’enfourche. Le vélo est bleu-vert. Je traverse une prairie. --> Bleu-vert : chakra de la gorge et chakra du cœur : 2 roues d’énergie que symbolise les 2 roues du vélo.

Ma blouse blanche aux courtes manches virevoltent autour de moi. C’est l’été, il est midi, il fait chaud, le soleil brille mais je ne le vois. --> La joie et l’énergie du cœur … près du soleil central

Je fais un détour par un chemin de terre, je me couche sur le sol. Je saisis à pleine poignée de la terre et m’en frotte le visage. --> La descente d’énergie continue, on arrive au chakra racine, avec la terre. Comme un sacrement, la terre est alors portée dans les mains (cœur) et au visage (tête). Comme une mise en terre. Comme une spiritualisation de la matière.

Les pieds de maïs, de tournesol et de blé coupés écorchent mes propres pieds Je me tourne et vois de l’herbe verte devant moi.--> La Terre, c'est aussi la blessure, la mort, mort … et résurrection. Les pieds, nos racines, sont rendus à la terre.

Heureuse, je fais de la gymnastique (la roue) et danse dans l’herbe. Pendant que je danse, je me transforme en un oiseau blanc. Je vois la terre ronde de loin. --> Après la mort, le corps spirituel (l’oiseau blanc) se détache du corps, de la Terre… Remontée des énergies, ou bien sortie consciente du corps.

Je me dépose sur une branche... sèche, un morceau de bois mort.--> retour dans le corps (le bois mort !) , ou nouvelle incarnation

Quand je regarde vers le bas, je me change en chauve-souris et voit très loin --> après l’oiseau blanc et céleste, la chauve-souris sombre et terrestre ! Quand on monte très haut, après on redescend très bas … De l’ange au ‘diable’ … avec ses pouvoirs .

Dans une usine grise, enfumée et qui sent mauvais, des hommes travaillent comme des robots. Entre eux, mon père dans un uniforme bleu. Je m’accroche à sa jambe comme un petit enfant
--> On est toujours dans le corps, avec la conscience du cerveau reptilien, de l’aspect mécanique de l’homme, de tous nos processus automatiques… et pas très odoriférants…. On semble boucler avec le début du rêve, car la petite fille s’accroche à la jambe du père comme la femme du début s’accroche au tronc d’arbre…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Lun 06 Déc 2010, 17:52

Bonjour Didiera,

Citation :
Je ne suis toujours pas d'accord avec toi sur la différence entre le rêve normal et le rêve éveillé !
Les vécus concrets sont souvent plus parlant que des mots. C'est la raison pour laquelle, j'en utilise/abuse en toute conscience...


La grande différence entre le lotus et le nénuphar, c’est que les fleurs de lotus émergent nettement au-dessus de l’eau, dressées sur une tige tandis que les nénuphars flottent, eux, à la surface même de l'eau. Ils poussent de préférence dans les eaux dont le courant est très faible, dans des eaux donc calmes, chaudes qui stagnent, telles que les étangs, les lacs ou encore dans les mares des jardins. Autre élément important est que le nénuphar possède plus de pétales que le lotus. De plus, les pétales ainsi que les étamines sont disposées en spirale.




Pour en venir aux explications.

Ce rêve éveillé illustre une « intégration fœtale consciente » ou pénétration consciente de l'Esprit/Âme dans le fœtus donc une re-mémorisation... révélant la présence dans cette incarnation d’un Karma Naturel.


Il est á noter que si quelqu'un est complètement déconnecté de sa matrice originelle, toute la mémoire contenue dans son ADN est effacée et une certaine mémoire collective la remplacera, une « fausse mémoire » en d’autres termes.


1. Un nénuphar flotte sur un étang. Il est blanc/rose (= Fleur de Vie à couleur sacrée). Je me cale en son centre (= « au coeur » de la fleur... en spirale christique) et me laisse bercer par l’eau. (= Source, Matrice Originelle, Eaux primordiales)

2. Au milieu de l’étang, ses fines (= donc « nouvelles » racines » car les racines des nénuphars sont habituellement très épaisses, grosses) et blanches racines s’enfoncent dans les profondeurs de cette eau trouble qui ondule.
Citation :
Le Nénuphar est une plante aquatique qui vit fixée dans la vase. Comme la plupart
des plantes elle se multiplie grâce à deux modalités :
- la reproduction asexuée ou végétative qui est la modalité la plus rapide mais
engendre des individus identiques à la plante mère.
- la reproduction sexuée par la formation de graines, les nouveaux pieds peuvent
alors posséder des caractères génétiques nouveaux
.

3. L’étang se transforme en une petite flaque (= je me coupe de la Source = conception = flaque/matrice maternelle. Tout ce qui peut sortir de la mare/flaque, échappe aux eaux dormantes de l'étang et signe un « éveil » qui nous sort du « sommeil ».)
qui repose au pied d’un très grand arbre. (= Arbre de Vie = fécondation)

4. J’enveloppe de mes bras (= je m’Accroche à la Vie*) son tronc sec, brut et troué (= anomalie dans l'Arbre de Vie/généalogie*). Il est tellement grand que je ne vois ses branches.

*En règle générale, chaque individu possède un gène hérité du père et un gène hérité de la mère. Dans une grossesse normale, l'œuf fécondé contient 23 chromosomes du père et 23 de la mère. Mais ce n’est pas toujours le cas. Une grossesse môlaire est une complication rare de grossesse. Elle est le résultat d'une anomalie lors du processus de fécondation lors de la conception empêchant le développement embryonnaire.

Citation :
- Grossesse môlaire complète, l'œuf fertilisé n'a aucun chromosome maternel et ceux du spermatozoïde du père sont dupliqués.
- Grossesses môlaires partielles, l'œuf fécondé contient les 23 chromosomes maternels, mais le double des chromosomes paternels. Il y a donc 69 chromosomes au lieu des 46 normaux. Cela peut arriver quand les chromosomes du sperme sont dupliqués ou quand deux spermatozoïdes fécondent le même œuf.

5. A coté de cet arbre qui se transforme entre-temps en une courone d’épines christique (= travail morbide : après les pertes d’eaux, 30 heures (plus d’une journée !!) de travail d’accouchement vont suivre... ma mère biologique craignant de ne pouvoir remplir son rôle de mère car ne remplissant alors qu'une « fonction productrice », ne désirait que je naisse pour que je ne lui sois « volée/enlevée »),

se trouve un vélo (= bi - cycle, un « deux roues » avec les roues bien séparées mais pourtant reliées entre elles ? = Flamme Jumelle ?)

Citation :
- on ne peut unir que ce qui est séparé

Plus on sépare nettement, mieux on peut unir.


Car ce qui confond oppose, et ce qui discrimine (sépare) réunit.

Dans ce contexte dialectique, la Personne complètement individuée (cf CG Jung) représente la séparation parfaite.

La limite interpersonnelle absolument précise permet alors l'ancrage d'un lien authentique. Un vrai Couple.
que j’enfourche (= naissance = départ dans la vie... seule). Le vélo est bleu-vert (= couleur du corps mental, couleur des chacras cardiaque/gorge). Je traverse une prairie. (= ma Conscience prend forme afin d’explorer la Manifestation.)

6. Ma blouse blanche aux courtes manches virevoltent autour de moi (= corps énergétiques).

C’est l’été, il est midi, il fait chaud, le soleil brille (= le chacra cardiaque à savoir le « centre » de l’aiguille/du rayon qui tourne indique l’emplacement exact - « à midi » - de l’Atome Christique ou « Soleil Intérieur » présent dans le 8° chacra, le thymus, placé juste au dessus du 4° chacra) mais je ne le vois (= l'Atome Christique présent dont je sens la chaleur et qui brille m'est caché). (2X4= 8 ?)

7. Je fais un détour par un chemin de terre, je me couche sur le sol. Je saisie à pleine poignée de la terre et m’en frotte le visage. (= plonger dans la Matière = Incarnation Véritable = « Comme une mise en terre »).

8. Les pieds de maïs, de tournesol et de blé coupés (= mère biologique qui ne sait transmettre ce dont j'ai besoin car en ayant été, elle-même, dépossédée/coupée)

écorchent mes pieds. (= symbiose/confusion avec ma mère = blessures au chacra racine = ma mère biologique ne me transmet le sentiment de Confiance et de Sécurité).

9. Je me tourne et vois de l’herbe verte devant moi.
Heureuse, je fais de la gymnastique (= heureuse de vivre, d’être née, de bouger); (la roue = manifestation dans toute sa plénitude car la manifestation du monde (circonférence) est unie à son Principe immobile (centre)) et danse dans l’herbe. (= guérison du chacra racine)

Pendant que je danse, je me transforme en un oiseau blanc (= SOI collectif ?). Je vois la terre ronde de loin. (= Exploration des différents niveaux de Conscience)

10. Je me dépose sur une branche (= branche familiale) ... sèche, un morceau de bois mort. (= branche dé-vitalisée. La branche n’est coupée ou cassée. Pourquoi ? Devrait-elle être RE-vitalisée ? Par qui ? Comment ?)

11. Quand je regarde vers le bas, je me change en chauve-souris. (= écholocation, même principe que le sonar. Les chauve-souris comme les dauphins, animaux vivant en groupe, se reconnaissent entre eux par l'émission et la réception de leurs signaux).(= même famille = Âme Sœur).

Citation :
Dans la culture populaire, l'image de la chauve-souris peut être bénéfique ou maléfique selon les pays. A cause de leur aspect étrange et de leur vie nocturne et, par voie de conséquence, du mystère qui entoure leur mode de vie, elles sont souvent victimes d'idées reçues qui leur ont valu longtemps d'être persécutées par l'homme.

(...) Le vol des chauves-souris serait encore plus efficient et sobre en consommation d'énergie que celui des oiseaux (moindre consommation d'oxygène) comparables en taille ou type de vol.

Les chiroptologues expliquent que la possibilité d'attraper des chauves-souris au filet tient au fait que l'écholocation n'est mise en service que lors de la chasse ou de déplacements en terrain non connu.

Selon l'utilisation, ce ne sont pas les mêmes types de cris qui sont utilisés, et notamment pas les mêmes fréquences.

Chez les chauve-souris et dauphins, l'émission et la réception de leurs signaux peuvent être brouillés par ceux de leurs congénères.

Après avoir choisi un lieu de parturition, chaud, ce qui peut donner lieu à une grande migration, les femelles gardent en elles le sperme « en sommeil » pendant l'hibernation, jusqu'aux beaux jours où la fécondation s'opère par l'ouverture de la membrane du sac à sperme si les conditions sont remplies (température élevée, nourriture abondante, quiétude et regroupement en nurserie).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chiroptera

12. Dans une usine grise, enfummée et qui sent mauvais des hommes travaillent comme des robots. Entre eux, mon père dans un uniforme bleu (= corps mental). Je m’accroche à sa jambe (= je l'ai retrouvé = symbiose/confusion) comme un petit enfant (= Karma Paternel « Naturel »).


J'attire l'attention sur les Formes Sacrées apparues (= Géométrie Sacrée) tout au long du rêve :

- La Fleur de Vie
- La Spirale Christique
- L'Arbre de Vie
- Le Centre du rayon
- Le Cercle
- L'Atome Christique dans le corps humain (= l'arbre de vie corporel)

et

- La Flamme Jumelle
- Le Soi Collectif

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Mar 07 Déc 2010, 13:18

Effectivement, ce rêve est très riche en symboles.

Pour le lotus, il y a aussi ce sujet : Fleur d’eau http://antahkarana.forumzen.com/partages-recherches-eveil-du-soi-f2/fleur-d-eau-t99.htm?highlight=lotus+t%e9tard

On est né ‘nu phare’, mais on ne s’en souvient pas … :)



On peut aussi suivre les cartes du tarots dans ce rêve, mais vers la fin du jeu…

Un nénuphar flotte sur un étang. Il est blanc/rose. Je me cale en son centre et me laisse bercer par l’eau. Au milieu de l’étang, ses fines et blanches racines s’enfoncent dans les profondeurs de cette eau trouble qui ondule. -- > 14 : la Tempérance, avec l’eau qui ondule entre les 2 vases.

L’étang se transforme en une petite flaque qui repose au pied d’un très grand arbre. J’enveloppe de mes bras son tronc sec, brut et troué. Il est tellement grand que je ne vois ses branches.
-->16 : la maison Dieu. Le grand tronc c’est la tour, avec des trous (fenêtres – meurtrières)

A coté de cet arbre qui se transforme entre temps en une couronne d’épines christique ( --> encore la maison–Dieu, avec la couronne de la tour) se trouve un vélo que j’enfourche. Le vélo est bleu-vert. Je traverse une prairie. --> 17 . L’étoile : La femme nue agenouillée a entre ses jambes l’eau bleue qui coule et la prairie qui est verte. Ces 2 roues bleue et verte m’évoque aussi les yeux vairons.

Ma blouse blanche aux courtes manches virevoltent autour de moi. C’est l’été, il est midi, il fait chaud, le soleil brille mais je ne le vois. --> Toujours 17 … une certaine nudité, mais ce sont les étoiles … et non le soleil..

Je fais un détour par un chemin de terre, je me couche sur le sol. Je saisis à pleine poignée de la terre et m’en frotte le visage. --> 18 , la Lune, avec le chemin de terre, les chiens (animaux, à l’horizontale = couché sur la Terre) qui aboient … ou qui fouille la terre avec leur gueule...

Les pieds de maïs, de tournesol et de blé coupés écorchent mes propres pieds Je me tourne et vois de l’herbe verte devant moi.-->.18 toujours, le crabe avec les pinces qui découpent. La Lune, ce sont nos racines, l’hérédité, le corps physique, dense et dur.

Heureuse, je fais de la gymnastique (la roue) et danse dans l’herbe.
--> après la dureté de la Lune, la joie du Soleil, carte 19. Sur la carte il y a un couple qui danse… toi tu danses toute seule…

Pendant que je danse, je me transforme en un oiseau blanc. Je vois la terre ronde de loin. --> 20 : l’ange du jugement. Il est perché dans le ciel.

Je me dépose sur une branche... sèche, un morceau de bois mort.--> 21 : le monde. L’androgyne a son pied sur un bout de bois ( enfin je ne sais pas très bien ce que c'est ... ?).

Quand je regarde vers le bas, je me change en chauve-souris et voit très loin --> Parmi les 4 animaux de la carte 21, tu as développé le pouvoir de l’aigle, animal qui voit le plus loin (mais sans écholocation). Il n’y a donc pas équilibre entre les 4 éléments, et le cycle des tarots va se continuer … D'ailleurs c'est la chauve-souris et non l'aigle que le rêve amène...Un peu moins glorieux quand-même !

Le rêve se continue par le Fou, carte 21 :
Dans une usine grise, enfumée et qui sent mauvais, des hommes travaillent comme des robots. Entre eux, mon père dans un uniforme bleu. Je m’accroche à sa jambe comme un petit enfant
--> tout comme le chien est accroché à la jambe du fou. Le cycle va se poursuivre sur le masculin, le travail dur, le père, ….

Ensuite, l'étude des distorsions par rapport aux archétypes des cartes du Tarot peut être intéressante.


.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Lun 07 Fév 2011, 15:08

Bonjour à tous,

Il y a juste une semaine, dimanche et lundi dernier, j’ai fait deux rêves que je sais être prémonitoire. Pour le premier, je viens aujourd'hui d'avoir confirmation .

Citation :
Les rêves prémonitoires, quant à eux, annoncent un évènement de façon très claire et précise mais ils sont beaucoup plus rares qu'on pourrait le croire bien que cela puisse se produire chez certaines personnes qui ont une sensibilité particulière qui leur permet d'accéder à ce qu'on pourrait appeler la trame universelle. La caractéristique des rêves prémonitoires est qu’ils ne se constatent qu’après-coup, mais pour parler de tels rêves, il est ABSOLUMENT INDISPENSABLE que vous soyez DIRECTEMENT concerné par le sujet du scénario.

(...) Conclusion, les vrais rêves prémonitoires sont différents des rêves habituels, on en garde un souvenir très précis, ils sont très réels, et on ressent des émotions très intenses. Mais surtout ils servent à nous renseigner. Quand on pense faire un tel rêve, il faut être à l'affut des détails étranges. Et « savoir » que les choses, les objets peuvent représenter de façon très naturelle des gens et les personnages peuvent aussi représenter des choses, des concepts et des évènements.

Le voici :

Par beau temps ensoleillé, je suis dans ma voiture à conduire tranquillement sur un chemin ascendent traversant un petit village de campagne.

J’aperçois à quelques mètres devant moi un croisement. Sur le bas côté de la route située à gauche de ce croisement, stationne une voiture noire. En m’approchant, étrangement, un avertissement me parvient : « la voiture t’attend au tournant ! ».

En effet, en m’ approchant de cet endroit, la voiture noire se met en route et à mon grand étonnement, se place face à la mienne mais en plein milieu de la route, me barrant ainsi le passage. Je vois le conducteur d’âge mur me regarder en grimaçant un sourire railleur. Son corps penché en avant sur le volant, tout comme ses mains et ses coudes levés sur celui-ci reflète une position de combat. Je réalise qu'il désire se mesurer... à moi (?). Je remarque qu’à côté de lui et derrière lui se trouve deux autres hommes, des « complices » le soutenant dans cette action.

Soudain la voiture noire démarre sur les chapeaux de roues et filant tout droit sur ma voiture a l’intention évidente de provoquer une collison frontale. Sa puissance de démarrage décuplée par sa position « en haut » de la route le propulse vers le bas, dans ma direction encore plus rapidement.

En un éclair, je réalise que sur ma droite, la dénivelation trop importante entre la route et le bas côté, ferait basculer la voiture. Je sais aussi que la voiture noire au milieu de la route étant très large et la rue trop étroite, je serai inévitablement coincée, comme un sandwich, entre les maisons et cette voiture. Je fais le choix donc de continuer tout droit comme si de rien n’était en plaçant toute fois, à la volée, ma voiture le plus possible sur le bord extrême de la route.

J’évite la collision... et passe pil poil, à côté de la voiture sans même une petite éraflure sur ma carosserie.

Ma réaction surprend le conducteur qui se rendant compte que son effet de surprise n’a pas marché, se met en colère. Arrivé à hauteur de ma vitre gauche, nos regards se croisant, ils (tous les 3 hommes) brandissant leurs poings dans ma direction, hurlent leur colère. La voiture file à toute allure vers « le bas » et disparaît à ma vue. Je me retourne pour continuer mon chemin ...et me réveille.



A titre d’information :

Les blessures au côté gauche, les accidents qui se produisent par la gauche, la douleur que l'on ressent au côté gauche signent les émotions, les accrochages symbiotiques (douleurs affectives par exemple) et tout ce qui touche aux sentiments. Ce côté gauche est dit celui du cœur donc... Il est par conséquent essentiel de tenir compte de cette information droite/gauche par exemple quand dans un rêve, un virage est pris, quand un mal se fait sentir, quand on aperçoit quelqu'un sur le côté. Il y a là une indication primordiale qui ne peut que nous aider à comprendre ce que l’on vit.

Le côté droit concerne tout le reste. A savoir la santé, le travail/une mission, la matérialité/argent, etc. tout ce qui n'est donc pas foncièrement émotionnel/sentimental.

La thème de la voiture et la manière dont nous la conduisons ne reflète ni plus, ni moins que « la conduite que l’on adopte dans la vie ».

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Lun 07 Fév 2011, 17:36


merci douceur de ce partage!!!!!!!!!!
je te partage le mien il y a moins de 2 ans,je met en couleur d Ambre ,ce qui me correspond, si tu permets, en gardant ton récit qui est points pour points quasis ce que j ai "rêvé" aussi:


Par beau temps ensoleillé(gris), je suis dans ma(une) voiture à conduire tranquillement sur un chemin ascendent traversant un petit village de campagne.

J’aperçois à quelques mètres devant moi un croisement. Sur le bas côté de la route située à gauche de ce croisement, stationne une voiture noire(rouge feu). En m’approchant, étrangement, un avertissement (une intuition dans le rêve)me parvient : « la voiture t’attend au tournant ! ».(danger et sensation écrasante de noirceur)

En effet, en m’ approchant de cet endroit, la voiture noire(rouge) se met en route et à mon grand étonnement, se place face à la mienne mais en plein milieu de la route, me barrant ainsi le passage. Je vois le conducteur d’âge mur me regarder en grimaçant un sourire railleur. Son corps penché en avant sur le volant, tout comme ses mains et ses coudes levés sur celui-ci reflète une position de combat. Je réalise qu'il désire se mesurer... à moi (?).(je perçois qu il veut m intimider) Je remarque qu’à côté de lui et derrière lui se trouve deux autres hommes, des « complices » le soutenant dans cette action. (qui plutôt sont observateurs)

Soudain la voiture noire(toujours rouge) démarre sur les chapeaux de roues et filant tout droit sur ma voiture a l’intention évidente de provoquer une collison frontale.(exactement la même chose) Sa puissance de démarrage décuplée par sa position « en haut » de la route le propulse vers le bas, dans ma direction encore plus rapidement.



(je reste au centre , et la voiture me transperce littéralement, et je n ai RIEN)

je me réveille en sursaut assise dans mon lit et n arrive pas à revenir dans mon corps tellement la douleur est pénétrante!)



très interpellant!

je poursuis en précisant que dans la réalité, j ai par deux fois , avec la même voiture été percutée deux fois du coté gauche avant ce rêve, et idem, après ce rêve avec une deuxième voiture que j avais racheté à l identique et ce aussi par deux fois en deux ans!
C est à dire que par 4 fois on est rentré dans mes voitures du coté gauche et qu en plus et
c est le détail important, je n étais JAMAIS dans les voitures lorsque c est arrivé!?
Donc pas de témoins, ni de preuves et des plaintes qui n ont pas abouties!

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Mer 23 Fév 2011, 19:05

Bonsoir à tous,

Citation :
Il y a juste une semaine, dimanche et lundi dernier, j’ai fait deux rêves que je sais être prémonitoire. Pour le premier, je viens aujourd'hui d'avoir confirmation .
Voici le deuxième rêve :

Accroupie sur le sol, je vois soudain « tomber du ciel », et la tête la première, une sorte d’ insecte plus grand que nature car de plus ou moins 15-20 cm, avec une sorte de dard à l’avant à l’image d’une seringue. Ce « drôle de moustique » à la place d’amortir sa chute avec ses petites ailes transparentes - que rapidement j’entraperçois lors de sa chute -, se fracassera le dard tout au fond d’un tuperware smothies transparent et de forme allongée posé à même le sol sur ma droite.

Au même moment, je m’aperçois que je porte à mon poignet un bracelet. Étonnée, j’observe cet objet, sorti de nul part, et constitué d’exactement 3 « belles » plumes bleues.

Sous ce bracelet, à peine perceptible car « léger comme une plume », quelque chose de pointu pourtant entre en contacte avec ma peau. Je regarde ce que c’est et constate que les plumes sont biseautées et pointues à leurs extrémités comme une plume à écrire que l’on trempait jadis dans un encrier. Sentant que ces pointes désirent me « piquer » et pénétrer dans ma chair comme une aiguille, je retire « ce » bracelet.


Dans ce rêve, la Réalité de la Dialectique est à nouveau bien distincte.

Rappel : Les objets, nous le savons, représentent dans les rêves bien souvent des Personnes.

- chute (= transcendance) + sol (= Immanence)

- tuperware (= contenant/femme) + drôle de moustique avec un dard (= prédateur/homme) symbolisent ensemble un « couple ».

- bracelet sur mon bras (= objet troué et contenant/femme se trouvant sur le bras d’une autre femme), laisse présager une confusion entre deux femmes donc.


Si je n’ai compris la raison de la présence de ce fameux couple dans mon rêve que hier seulement, je savais que le rêve, ici utilisait la métonymie pour transmettre une information clé.
Sens: Figure par laquelle on désigne le tout par la partie, le contenu par le contenant, etc. (ex. : "boire un verre", pour désigner le liquide contenu dans ce verre)

- exactement 3 « belles » plumes bleues = exactement 3 « beaux » écrits

- plumes pointues = qui désire atteindre une cible

- bracelet, à peine perceptible, car « léger comme une plume » = écrits légers postés par une femme que l'on remarque à peine.

- désirant « piquer » et pénétrer dans ma chair comme une aiguille = prédation

- bras gauche =
Citation :
Les blessures au côté gauche, les accidents qui se produisent par la gauche, la douleur que l'on ressent au côté gauche signent les émotions, les accrochages symbiotiques (douleurs affectives par exemple) et tout ce qui touche aux sentiments. Ce côté gauche est dit celui du cœur donc... Il est par conséquent essentiel de tenir compte de cette information droite/gauche soit par exemple quand dans un rêve, un virage est pris, quand un mal se fait sentir, quand on aperçoit quelqu'un sur le côté. Il y a là une indication primordiale qui ne peut que nous aider á comprendre ce que l’on vit.

Le côté droit concerne tout le reste. A savoir la santé, la matérialité/l’argent, le travail/une mission, etc. tout ce qui n'est donc pas foncièrement émotionnel/sentimental.

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5647
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Jeu 24 Fév 2011, 11:15


le 13 janvier 2011 —
nouvelle année, nouvelle interprétation des rêves

« Un rêve qui n’est pas interprété est comme une lettre qui n’a pas été lue »,
dit un traité du Talmud.



Pendant longtemps, on a pensé les psychanalystes spécialistes du rêve et Freud lui-même considérait son Interprétation des rêves comme son ouvrage princeps. Aujourd’hui, la plupart des chercheurs qui parlent du rêve sont plutôt des neurophysiologistes, qui excluent totalement la question de son interprétation. Le problème de l’interprétation est donc intact et loin d’être résolu !

A quoi sert le rêve ? Nos rêves ont-ils une signification ? Comment les interpréter ? A qui les confier ?

Tobie Nathan revient sur toutes ces questions avec son audace et son originalité, mobilisant aussi bien les découvertes des neurosciences que les acquis de la psychanalyse… ou encore les leçons du Talmud.


un livre et un blog à découvrir!

L’interprétation des rêves de Tobie Nathan


Sphynge s’emparant d’un dormeur — figure du cauchemar chez les Grecs

La nouvelle interprétation des rêves de Tobie Nathan est un petit livre qui se lit comme un roman plein d’idées. Une révolution dans la lecture – qui date de Freud – de l’interprétation des rêves. Un livre qui offre des propositions nouvelles, dont chacun peut se saisir.

S’appuyant tant sur les grands classiques de l’antiquité que sur les travaux scientifiques récents, Tobie Nathan fournit les clefs permettant de compren
dre

1) Comment fonctionne un rêve…

2) À quoi sert de rêver – rêver durant le sommeil serait une manière de résister à l’uniformisation du moi qu’exige la socialisation durant la journée. Ainsi, le rêve serait-il une sorte de réinitialisation du moi, de résistance à la contrainte sociale. Un rêve pour que chaque matin, ce soit à nouveau moi qui me réveille.

3) La différence entre le cauchemar et le rêve. Le cauchemar nous prévient d’un danger que nous n’avons pas pu ou voulu voir (problème dans le couple, la famille, problème au travail, souvent, problème politique, problème financier, problème de santé, etc)

4) À qui peut-on raconter son rêve; à qui on NE doit-on SURTOUT pas le raconter…

5) Comment interpréter les rêves ;

6) Chaque rêve est unique parce que chaque rêveur est unique. Il n’y a pas de symbolisme ni de décodage automatique universel. Comprendre un rêve, c’est construire la pensée propre à chaque rêve.

7) Un rêve nous parle de l’avenir, de notre avenir et jamais du passé…

il faut quelqu’un pour décoder son rêve, car un rêve est une aide pour sa propre vie ; il est un guide pour soi-même et pour son entourage. Pas d’interprétation du rêve sans interprète des rêves.

Tobie Nathan donne des exemples de la place et de l’interprétation des rêves dans les différentes cultures : chez les Grecs anciens, chez les Psychanalystes, chez les Neuro-physiologistes, en Afrique, chez les Indiens d’Amérique du sud, chez les Australiens, chez les Musulmans, chez les Juifs, chez les Chrétiens, etc… il raconte les grands interprètes de rêves classiques autant que les shamans et les voyants.

Le 13 janvier 2011 en librairie : La nouvelle interprétation des rêves de Tobie Nathan — édité ch
ez Odile Jacob.source
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Jeu 24 Fév 2011, 13:13

Bonjour Douceur,

Ces 2 rêves font état d’un refus d’être pénétrée par le haut, que ce soit par la gauche ou par la droite.
Dans le premier, la brute épaisse vient de la gauche… tu l’évites miraculeusement.
Dans le deuxième, l’insecte à aiguille vient de la droite … et son dard ne peut pénétrer le tuperware smoothie.
Pour le tuperware smoothie allongé, j’ai l’impression que ça peut représenter le corps calleux, ou le bulbe rachidien. En tout cas un élément central figurant dans la boite cranienne.

Il y a une polarité Matière – Brute - Gauche / Esprit – Insecte ailé – Droite.
Dans les rêves, les pénétrations-fécondations sont importantes, car dans les rêves suivants apparaissent le résultat de la fécondation : un fruit, un bébé, …. Mais ici elles n’ont pas eu lieu.

Dans le deuxième rêve, tu es encore en position accroupie, de repli fœtal, qui évoque un autre rêve relaté auparavant :

Citation :

je vois malheureusement qu'un gros canon est pointé vers la Terre... et tire... je réalise que cela dépasse la simple menace... Ils entrent en action (plus exactement en Ré-action ?!) contre nous humains.
Assise au pied d'un très vieil arbre, je me sens "protégée". Une couverture rouge est pourtant jeté sur moi. Je me fais toute petite.

On est encore dans une mémoire de l’accouchement avec la peur de la main du dehors qui fait sortir du ventre, ou la peur de la seringue (lors d’accouchements difficiles on peut faire un ponction par seringue dans le crâne du bébé pour vérifier certains paramètres)

Et on est encore au niveau des cartes 20 et 21 du Tarot.



L’insecte avec ses ailes et son dard, c’est l’ange du jugement de la carte 20..

Et le bracelet avec les 3 plumes bleues c’est le poignet de l’androyne de la carte 21, qui est près du cercle des lauriers. Les feuilles du laurier sont comme les plumes d’oiseau.


Comme les 2 fécondations n’ont pas réussies, ce n’est pas l’androgyne qui apparaît, mais seulement une partie de lui … le poignet !

Je sais bien que tu es contre les techniques, mais je te conseillerais de faire des exercices de balancement de la tête avec métronome, technique utilisée dans le phosphénisme. Ceci afin d’équilibrer les 2 hémisphères cérébraux. Ou bien d’écouter des sons alternatifs gauche/droite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Jeu 24 Fév 2011, 20:41

Citation :
il faut quelqu’un pour décoder son rêve, car un rêve est une aide pour sa propre vie ; il est un guide pour soi-même et pour son entourage. Pas d’interprétation du rêve sans interprète des rêves.

Voici l'expérience d'un traducteur de rêve que j'ai en très grande estime :

Citation :
En dépit d'une offre gratuite prolongée aucune personne ne m'a réellement sollicité pour la compréhension de ses rêves. Ceci me confirme, s'il en était besoin, la "culpabilité" généralement véhiculée par un rêve. Personne n'ose s'exposer à voir bien en face ce qu'il "gère" mal. C'est compréhensible.

Cela est si vrai que par le canal internet direct, hors forums divers, je n'ai eu à connaître en plusieurs années que deux rêves datant de l'enfance et le rêve de personnes en grande difficulté morale.

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Ven 25 Fév 2011, 10:39

Bon ok j'ai compris, j'arrête d'interpréter tes rêves!

D'ailleurs tu t'auto-analyses très bien toute seule :)

C'est dommage, j'adore interpréter les rêves ...
Revenir en haut Aller en bas
 
LES RÊVES, les comprendre et les diriger...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» résumé du livre "Les rêves, les comprendre et les diriger"
» L'énigme de l'hélium 3 : une clé pour comprendre la Terre !
» Aide pour comprendre ce problème
» Un beau texte qui nous fait comprendre la Co-Redemption de Marie
» personnes ne peut comprendre!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Elargir son Horizon-
Sauter vers: