ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES RÊVES, les comprendre et les diriger...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

vos "rêves" vous guident ils dans votre" réalité "?
-oui parfois
28%
 28% [ 28 ]
-oui souvent
30%
 30% [ 30 ]
-oui
21%
 21% [ 21 ]
-non
20%
 20% [ 20 ]
Total des votes : 99
 

AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Ven 25 Fév 2011, 15:47

Bonjour Didiera,

Je ne trouve rien à redire au fait que tu analyses mes rêves.
Cela me permet de voir les choses sous un autre angle :-)

Si je n'avais omis, d'indiquer les "détails" - qui font toute la différence - à savoir la position de mes bras et mains, le mot "accroupie" (pas en boule, pas repliée sur moi puisque vacant à une tache au moment des faits) il n'y aurai pas eu focalisation sur :

Citation :
Dans le deuxième rêve, tu es encore en position accroupie, de repli fœtal,

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Ven 25 Fév 2011, 15:56

Citation :

Mais de quand datent les premiers écrits sur les chakras ?
Les plus anciens connus se trouvent dans les Upanishads tardifs qui parlent du yoga. Il est difficile de dater exactement ces textes, mais ils doivent avoir été écrits vers les premiers siècles aprés JC.

On pense que, parmi eux, les deux plus anciens sont le Yogatattva Upanishad et le Brahman Upanishad.

(...)

Dans le Brahman Upanishad 3, il est écrit :

"Sache maintenant que ce Purusha (esprit) a quatre emplacements dans le divin Brahmapura, le corps humain : le nâbhi (nombril), le hridaya (coeur), le kantha (gorge) et le mtudhâ (tête). Là, brille le Brahman sous ses quatre aspects : jagrat (l'état de veille), svapna (l'état de rêve), sushupti (l'état de sommeil profond), et turiya (l'état quatrième transcendantal). Dans l'état de veille, Il est Brahma; dans le rêve, Il est Vishnu; dans le sommeil profond, Il est Rudra (Shiva); dans le quatrième état, Il est Akshara, l'Unique, suprême et indestructible."

A cette époque, il y avait donc seulement quatre "proto-chakras", sans noms mais correctement placés, et ils étaient associée à des états de conscience.

Dans le Brahman Upanishad 21-22, il est écrit :

"Le sanctuaire du coeur ressemble au calice du lotus, plein de cavités, mais aussi tournant sa face vers la Lumière supérieure. Sache qu'il est le réceptacle de l'univers en son entier.
Sache également que l'état de veille a son centre dans les yeux; l'état de rêve, dans la gorge; l'état de sommeil profond, dans le coeur; et l'état transcendantal, au sommet du crâne
."

Cet autre passage cite également quatre proto-chakras, mais ils sont cités dans le sens inverse, et celui du nombril est remplacé par le sommet du crâne, ce qui rompt l'ordre logique de la première liste. Cela indique soit qu'il y a eu une erreur de copie, soit qu'il s'agit d'un système de cinq chakras maladroitement présenté.

http://atil.ovh.org/noosphere/chakras.php

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Mer 07 Sep 2011, 01:27

L'état de conscience minimale n'exclut pas le rêve



Les patients en état de conscience minimale rêvent
Illustration: Université de Liège



Un patient en état de conscience minimale reste capable de rêver pendant son sommeil. La question du sommeil chez des patients présentant de graves altérations de la conscience a rarement été étudiée. Des patients "végétatifs" (maintenant aussi appelés en état d'éveil non-répondant) ou des patients en état de conscience minimale ont-ils un sommeil normal ? Jusqu'à présent la distinction entre ces deux populations de patients n'était pas prise en compte par les études électrophysiologiques. Or si l'état végétatif n'ouvre aucune porte consciente sur le monde extérieur, l'état de conscience minimale, lui, suppose une conscience résiduelle de l'environnement, certes fluctuante mais réelle.

C'est cette différence qui a conduit un groupe de chercheurs du Coma Science Group (Université et CHU de Liège) et des universités du Wisconsin et de Milan, à comparer le sommeil de ces deux types de patients cérébrolésés. Les résultats de leur étude sont publiés cette semaine dans la revue Brain. Ils démontrent une nouvelle fois la nécessité d'une prise en charge médicale adaptée et spécifique pour chacun de ces états.

Les travaux des chercheurs ont porté sur un échantillon de 11 sujets (6 en état de conscience minimale et 5 en état végétatif) et ont fait appel à l'électroencéphalographie (EEG) à haut densité (256 électrodes). Le but poursuivi était de déterminer la structure du sommeil chez ces deux types de patients. "Nous avons pris comme marqueur de l'éveil le fait que le sujet ait les yeux ouverts et du tonus musculaire, et comme marqueur du sommeil, le fait qu'il ait les yeux fermés et une musculature relâchée", indique le Dr Steven Laureys, responsable du Coma Science Group.

L'EEG à haute densité a révélé que l'activité électrique du cerveau différait très peu entre le sommeil et l'éveil chez les patients en état végétatif. En revanche, le sommeil des patients en état de conscience minimale présentait des caractéristiques très proches du sommeil normal chez le sujet sain. Il est apparu que ces patients produisaient du sommeil lent et du sommeil paradoxal, lequel est le support de l'activité onirique.

"Tout indique donc qu'ils ont accès au rêve", souligne Steven Laureys. "Par conséquent, on peut légitimement supposer qu'ils disposent encore d'une forme de conscience de soi en plus d'une certaine conscience du monde extérieur."

L'étude publiée dans Brain met en lumière une relation entre l'électrophysiologie du sommeil et le degré de conscience chez les patients sévèrement cérébrolésés. Aussi, une fois validée, la méthode utilisée pourrait-elle constituer un outil complémentaire pour évaluer, en routine clinique, le maintien éventuel d'une conscience résiduelle chez ces patients.

Publication:

"Electrophysiological correlates of behavioural changes in vigilance in vegetative state and minimally conscious state", Brain (2011) 134 (8): 2222-2232. doi: 10.1093/brain/awr152

Auteurs: Eric Landsness1,2*, Marie-Aurélie Bruno1*, Quentin Noirhomme1, Brady Riedner2, Olivia Gosseries1, Caroline Schnakers1, Marcello Massimini3, Steven Laureys1, Giulio Tononi2, Mélanie Boly1

1 Coma Science Group, Cyclotron Research Centre and Neurology Department, University of Liege and CHU Liège, Belgium
2 Department of Psychiatry, University of Wisconsin - Madison, USA
3 Department of Clinical Sciences, “Luigi Sacco”, University of Milan, Milan, Italy

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=9526
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Rêve-11.11.2011- Chevaux + Union des 11e et 12e Etoiles    Mar 10 Jan 2012, 20:06

Citation :
Rêve éveillé : Pleine lune du 11 novembre 2011 (plus exactement, dans le nuit du 11 au 12 novembre) :

Je suis sur un trottoir de gauche, en vieux pavés carrés, à me promener quand surgit de nulle part sur ma droite et sans aucun bruits de sabots - car comme volant à 10 cm au-dessus du sol -, une harde de chevaux « sauvages » blancs et noirs. Cette harde venu, sans aucun doute possible, à ma rencontre s’arrêtera net devant moi, me transportera sur le trottoir d’en face et se mettra en branle.

Je me retrouve en position couchée, les pieds nus en avant, comme sur un traineau qu’un lien invisible rattache à tous ces chevaux sans exception et tirée à grande vitesse par ceux-ci. Mes talons touchant presque le sol, le réflexe de vouloir stopper cet attelage afin d’éviter que ceux-ci brûlent sous les frottements me prend (= l’effet du rêve éveillé est celui d’avoir la possibilité d’agir sur les événements qui s’y déroule). Mais un Insuffle me fait comprendre que je ne risque rien. Je me laisse donc aller à cette course folle en toute Confiance.

Cet attelage courant à toute vitesse s’arrêtera pourtant brusquement me propulsant ainsi vers le haut, les bras en croix. Mais étrangement, á la place de tomber, je suis « happée » par une spirale au coeur de laquelle je commence, toujours les bras en croix, à tournoyer à toute allure et dans le sens des aiguilles d’une montre. A nouveau, réalisant que ce tournoiement pourrait m’étourdir, la pensée me traverse qu’il serait bien de « ralentir » quand dans mon Intérieur, je réalise que je ne dois « strictement rien faire sinon me laisser aller ». Et effectivement, je n’aurais pas la tête qui tourne et resterais totalement consciente de ce qu’il se produit ensuite avec moi.

Ejectée, après plusieurs tours, en apesenteur, au Centre de cette spirale, je me retrouve, à ma grande surprise, comme dans l’Espace (!) filant comme une fusée mais sans « machine » .

M’apparaîtra dans un premier temps, venant á ma rencontre un signe spiralé : le nombre 9 mais avec trois bras/ trois embranchements s’en extrayant (?!). Je continue ma route dimentionnelle et m’approche d’une « grosse » planète de couleur bleue foncée scintrée d’un anneau noir. En dépassant celle-ci, j’aperçois une autre planète, qui « resssemble » á cause de sa brillance à une lune pleine mais qui est d’un gris scintillant argent. Tout en « fusant » vers cette planéte, je verrai s’en approcher pour finalement s’y accoler une seconde planète, d’un blanc lumineux celle-ci.

Je suis Eblouie par une telle Beauté et ce Spectacle de Rencontre de deux planètes !

Au moment où ces deux magnifiques planètes se rejoignent et en viennent à se toucher/fusionner sous mon regard, j’entre spontanément en Extase.

Aprés cette extase, je me retrouve sur la route du « retour » mais fait étrange, tandis que je descends en chute libre, le bras droit en avant - comme superman ...lol -, je me dis que si je ne stoppe cette descente libre, je m’écraserai à coup sûr. Au moment où cette pensée se forme dans mon esprit, un bâton d’aspect fragile - genre fine branche d’arbre – mais de couleur bleue (?!) se présente à moi juste au niveau de la main. Je n’ai donc qu’à la saisir, ce que je fis.

C’est ce bâton bleu qui me fera « attérir » tout en douceur : il s’arrêtera - et arrêtera par conséquent aussi ma course – à environ 10 cm du sol me permettant ainsi de déposer les pieds au sol sans encombre.

De retour de ce voyage, en sortant de ce rêve éveillé, je Sais avoir tenu en main le Bâton - un des Outils avec la Canne - de l’Arche d’Alliance (??!!).


Dernière édition par douceur le Sam 04 Oct 2014, 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Ven 13 Jan 2012, 19:10

Quel beau rêve !

Je dirai que la planète bleue ceintrée est Neptune, et la planète scintillante est Pluton, qui fusionne avec son satellite.

Tu es arrivée aux confins du système solaire ! heureusement que tu es revenue aidée par ton bâton bleue, parce que sinon on ne te revoyais pas ....
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Sam 14 Jan 2012, 01:26

C'est un rêve qui évoque beaucoup le nouveau Testament :
- mise sur la croix à l'horizontale, croix dressée verticalement, mort-Ascension, redescente-Pentecôte.

Je remarque que c'est un rêve de pleine Lune.
A la pleine Lune, la Lune, la Terre et le Soleil sont alignés (mais pas exactement dans le même plan - car dans ce cas il y a Eclipse).
Donc la planète bleue c'est la Terre, et les 2 planètes qui se rejoignent sont la Lune (planète gris argent) et le Soleil ('planète' blanc lumineux).

Et on a aussi les 3 centres de conscience qui s'alignent : Terre-Soleil-Lune sont Volonté-Désir-Penser, Bassin-Coeur-Tête. Tous les 3 s'alignant provoque peut-être l'Extase.

Maintenant que signifie ce baton? La baguette du chef d'orchestre? avec la maîtrise des musiques des sphères ... Un symbole phallique ? avec la maîtrise de la puissance vitale, utilisée en voyage astral ...
Tu évoques l'Arche d'Alliance. Ce nom évoque pour moi l'Arc-en-Ciel, qui unit l'eau et le feu, la lune et le soleil symboliquement..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Sam 14 Jan 2012, 12:44

Coucou Didiera,

Quelle Joie pour moi de te retrouver ! :-)


Comme toujours tes interprétations sont intéressantes.

J'attire quand même ton attention sur une partie du rêve qui véhicule une information importante, à savoir celle-ci :

Citation :
M’apparaîtra dans un premier temps, venant à ma rencontre un signe spiralé : le nombre 9 mais avec trois bras/ trois embranchements s’en extrayant (?!). Je continue ma route dimensionnelle...
Je pars bien de la Terre mais ce qu'il semble se produire est que j'en viens à dépasser notre système solaire (= spiralé) composé effectivement de 9 planètes : fait confirmé depuis que Pluton, en 2008, a été déclassé de son statut de "planète" à celui de "Plutoïde" - et apparemment pas sans raison selon mon rêve -.


Citation :
Depuis Juin 2008, suite à une décision de l'Union Astronomique Internationale (IAU), on doit appeler plutoïde une planète naine en orbite autour du Soleil à une distance supérieure à celle de Neptune.

Un plutoïde a donc une masse suffisante pour que son auto-gravité assure un équilibre hydrostatique lui donnant une forme quasi-sphérique. De plus, pour être plutoïde, le corps ne devra pas avoir fait le ménage autour de lui sur son orbite. Les satellites des plutoïdes ne sont pas des plutoïdes, même s'ils adoptent aussi une forme quasi-sphérique.

Actuellement, seules Pluton et Eris font officiellement partie de cette nouvelle classe. La planète naine Cérès, étant en deçà de l’orbite de Neptune, ne peut donc pas y être incluse.

http://www.futura-sciences.com/fr/definition/t/astronomie-2/d/plutoide_5306/

Et que je me dirige ensuite vers trois autres planètes (= 9 avec trois bras/ trois embranchements s’en extrayant) : la 10e, la 11e et la 12e planète.

Alors, je ne le précise pas dans mon rêve mais le "signe spiralé : le nombre 9" m'est apparu en "plan" c'est-à-dire sous la forme d'un dessin à plat (donc en 2D).

Citation :
j'ai envie d'établir une corrélation entre les 3 femmes plus la vieille qui se tient derrière, avec les 3 dimensions amalgamées de la dualité, chapeautées par la fausse 4ème dimension du temps apparent.

Car dans la dualité, les 2 dimensions spatiales vraies du plan du Tao sont amalgamées avec la vraie dimension temporelle verticale de la transcendance, ce qui engendre trois dimensions "pseudo-spatiales" soumises à un temps apparent, artificiel.

Or, on voit bien la "vieille" en connexion avec les 3 du bas, par ses deux bras et son tronc. Cette vieille représente donc la morbidité du temps dualiste.

http://antahkarana.forumzen.com/t2410-anatomie-du-couple-sacre

Ensuite, les "trois embranchements" positionnés de manière précise pour attirer mon attention (et d'ailleurs, en passant à coté, je me souviens avoir pensée : "mais quel drôle de 9 !!") sont en fait ceux de la Constellation de la Lyre composée de trois planètes : Véga est une étoile très brillante, qui se reconnaît par son association avec les deux étoiles plus faibles (mag 3) β et γ Lyr.



Forme de la constellation

La constellation est dominée par Véga (α Lyr), et secondairement par le couple qui forme le "club de golf" : Sulafat (γ Lyr) la plus distante et légèrement plus brillante que Sheliak (β Lyr), intermédiaire qui forme l'angle du "club de golf".

(...) Dans des conditions excellentes (mag 5), trois couples d'étoiles parallèles se dessinent, et on voit la constellation sous la forme d'un papillon dont Véga est la tête, prolongée par ζ Lyr et δ Lyr qui forment le corps ; l'aile Sud est formée par κ Lyr en haut et le couple Sulafat (γ Lyr) et Sheliak (β Lyr) en bas ; et l'aile Nord est formée par 13 Lyr en haut, et ν Lyr et θ Lyr en bas.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Lyre_(constellation)


Citation :
Je continue ma route dimensionnelle et m’approche d’une « grosse » planète de couleur bleue foncée scintrée d’un anneau noir.
Véga (α Lyrae), dont le nom signifie « le vautour » en arabe, est l'étoile la plus brillante de la constellation de la Lyre, et d'ailleurs la 5e étoile la plus brillante du ciel. Environ 3 fois plus grosse et plus massive que le Soleil, Véga est une étoile blanche 50 fois plus lumineuse que celui-ci. Elle est assez proche du Système solaire puisqu'elle n'est distante que de 25 années-lumière.

Citation :
Sheliak (β Lyrae) — « la Harpe » en arabe — est le prototype d'une classe d'étoiles variables dites variables de type β Lyrae. Ce sont en fait des systèmes d'étoiles doubles dont les composantes s'éclipsent mutuellement à intervalles réguliers et qui sont suffisamment proches l'une de l'autre pour être sérieusement déformées par les forces de marée. Dans le cas de Sheliak, les deux composantes orbitent en 12 jours et projettent régulièrement des filaments de gaz chaud.

Sulafat (γ Lyrae) signifie « la tortue » en arabe. Les lyres d'autrefois pouvaient être faites d'une carapace de tortue faisant office de caisse de résonance ; la mythologie grecque raconte que c'est ainsi que Mercure confectionna sa lyre. D'un point de vue astrophysique, cette géante bleue (type spectral A0) de magnitude 3,2 est intrinsèquement 40 fois plus brillante que Véga, elle-même — rappelons-le — 50 fois plus brillante que le Soleil.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lyre_(constellation)

Dans mon rêve-expérience, c'est la "Tortue Sulafat" (12e planète d'un Blanc Lumineux) qui fusionne avec la "Harpe Sheilak" (11e planète).
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Dim 15 Jan 2012, 22:56

Ah ben voilà, il a fallu que je joue un peu du Pipeau pour que tu nous montres ta Harpe :-)

Merci pour le 'plaisir de te retrouver' :-)

Il est vrai que sur Antakharana je peux avoir des absences de plusieurs mois. La spiritualité, pour moi, c'est à petites doses..Sinon ça bouffe les neurones :-)

Ps : moi aussi je fais beaucoup de rêves épatants ... mais je préfère les garder pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Lun 16 Jan 2012, 19:01

Par contre, la prochaine fois que tu te fais tirer par tes chevaux sauvages et catapulter dans le cosmos, pense à me faire un petit coucou ...

Je serai sur le manche de la casserolle de la petite Ourse, pas trop loin de l'Etoile Polaire. Alors si tu passes dans le coin, fais-moi un signe :-)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Mer 16 Mai 2012, 22:24

Bonsoir à tous,

Au alentour de cette pleine lune, deux évènements apparemment liés m’ont été montré :

- la veille de la pleine lune :

J’ai vu des petites tortues toutes joyeuses et poussant de petit cris « voguant » dans le mer.

A mon interrogation muette, s’est imprégnée en moi la réponse suivante :
« des milliers, ...des milliers de nouvelles tortues sont nées ».


- le jour suivant la pleine lune :

Alors que je ne sais par quel hasard, je me retrouve (à nouveau) dans l’océan de la couleur de la mer du nord, je vois en face de moi s’approcher quelque chose de très grand. Ne dépassant à la surface, dans un premier temps, que la queue et le bout du dos, je (me) demande s’il s’agit d’un prédateur.

Captant ma pensée, le Cétacé soulevant soudain sa grosse tête me fait voir qu’il n’en est rien. Il s’agit d’une baleine à falons (sans dents donc).

Cette baleine me regarde dans les yeux. S’approche de moi à bout de bras me permettant de la toucher. Mais étrangement, elle le fait de telle sorte que son gros corps, en demie arc de cercle, m’entoure. Je réalise que je suis au centre d’un « U ».

Elle fera le tour de moi, s’en ira en se retournant pour regarder si je la suis toujours du regard.


Remarque : En faisant des recherches sur internet, je me suis rendus compte qu’il s’agissait d’un baleineau ou tout du moins, d’une jeune baleine de (seulement) +/- 4 à 5 m de long (l’adulte de cette race en fait de 17 á 18 m), la "petite" hauteur de ses falons étant un autre indicateur de son jeune âge.

J’ai reconnu dans cette baleine : la baleine boréale du Groenland appelé baleine MYSTlCETUS.



Il semblerait que de Nouveaux Gardiens soient venus (re)peupler nos océans...

Citation :
La baleine boréale (aussi appelée baleine franche du groenland) peut avoir une longévité supérieure à 100 ans. En 2007, un spécimen chassé en Alaska portait dans sa graisse un projectile breveté en 1879, les datations lui donnant entre 115 et 130 ans.

Chassées depuis 1611 à Spitzberg, les baleines boréales sont encore en danger d'extinction. Malgré la protection dont elles jouissent depuis 1937, par la Commission Baleinière Internationale, leurs populations seraient estimées en 2008 à 8.000-9.000 individus. L'animal se trouve uniquement dans l'hemisphère Nord, et est très rare dans l'Océan Atlantique.

Les Baleines Boréales sont divisées en quatre populations différentes : La population de l'Atlantique Nord (Océan Atlantique - Est du Groenland dont l'île de Spitzberg au Nord de la Norvège) est en danger critique d'extinction, ou aurait même peut être déjà disparue, en raison d'exportation intensive et plus longue de la part de la Norvège, qui continue, avec le Japon, de vouloir reprendre sa chasse. La population de l'ouest du Groenland (Océan Atlantique - Détroit de Davis - Baie de Baffin - Bassin de Foxe et Nord de la baie d'Hudson) se rétablit mais lentement. Cependant, la population du Pacifique Nord et celle de l'extrême Nord du Pacifique semblent bien se rétablir dans les mers de Béring, de Tchoukotka et de Beaufort, peut être dû aux pays côtiers, tel que les Etats Unis, qui soutiennent sa sauvegarde. (mise à jour : septembre 2010)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Baleine_bor%C3%A9ale

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Jeu 17 Mai 2012, 12:10

Je l'ignorais complètement...

Citation :
Les baleines sont actives sexuellement une bonne partie de l’année, bien que l’étude des fœtus révèle que la plupart des conceptions ont lieu à la fin de l’hiver ou au début du printemps (Koski et al., 1993). La gestation dure de 13 à 14 mois (Nerini et al., 1984) ou de 12 à 16 mois (Tarpley et al., 1988). Les femelles donnent naissance à un seul baleineau par grossesse. Les mises bas surviennent généralement entre le mois d’avril et le début juin (Koski et al., 1993), et culminent en mai (Nerini et al., 1984).

Les baleineaux ont une longueur de 4,0 à 4,5 m à la naissance et grandissent de 1,5 cm/jour pendant leur première année (Koski et al., 1993). Ils sont sevrés entre 9 et 15 mois (Nerini et al., 1984); environ 95 % des petits de l’année sont sevrés avant la migration du printemps suivant (Rugh et al., 1992). Les baleineaux de 1 an mesurent de 6,6 à 9,4 m de longueur au printemps (Nerini et al., 1984) et de 7,0 à 8,7 m à l’été (Koski et al., 1993). Leur croissance semble ralentir après le sevrage.

http://publications.gc.ca/collections/collection_2009/ec/CW69-14-174-2009F.pdf

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Jeu 17 Mai 2012, 19:44

Le rêve de la pleine lune de ce mois de mai 2012 prend toute sa signification grâce à cet ancien vécu...

Citation :
19 janvier 2009.

Mes sensations corporelles étaient semblable à précédemment :
lèvres qui vibrent, gorge qui s'ouvre et pression sur la nuque oú les énergies s'intensifient. Mais aussi, fait assez récent, dans mon nez, une Énergie s'intensifie également. Au bout de 3 profondes respirations, j'ai la sensation que mon nez devient Énergie Pure -énergie qui ressemble à celle que je ressens dans ma gorge et sur ma nuque. Je vois des chiffres 3 superposés et accolés, comme voulant m'indiquer gorge-nuque-nez indissociables mais aussi comme me reliant à l'infini (?).

Un son (qui n'est pas le "chant de l'Âme") se fait entendre dans mon oreille droite, comme si mon ouïe devait être recalibrée, comme si mon ouïe devait s'affiner.

Je ressens une douleur, une pression sur mon épaule droite. Ainsi qu'un étirement sur mon oreille droite : c'est comme si un « Etre de Lumière » tirait l'arrête de mon oreille (comme quand, au siècle passé, un prof tirait l'oreille d'un garnement pour le gronder) mis à part que chez moi, cela était comme pour faire "sortir" qqch qui se trouvait à l'intérieur de mon oreille (?).

A mon grand étonnement, je vois un lac surgir devant mes yeux. Les eaux sont calmes, c'est la pleine lune. La Lumière des réverbères longeant le lac se reflètent dans l'eau... personne à l'horizon...

Je me dis "Tient, mais qu'est-ce que cela veut dire ?". Je suis prête à "effacer" cette "image" pensant être sujette au jeu de mon mental quand soudain un SON FORT sort de mon oreille INTERNE. C'est comme si cela était moi qui l'émettait donc pas un son "étranger" à moi. A ce son, qui semble avoir été un "Signal" - que je donne ? -, comme une montagne surgissant des profondeurs du Lac, Un Cétacé (Baleine ou Orque ? Aucune idée, je n'ai pas su faire la différence) se soulève hors de l'eau (?). Il est IMMENSE... je l'ai dit comme une "montagne".

Cela était assez "incroyable", c'était comme s’ IL avait réagit au son qui sortait de mon oreille (??)
Mais le plus « étrange » est que ce Cétacé Géant, à la place de « retomber » dans l’eau –comme tout être soumis à la gravitation- disparaît, se volatilise (il n’y a pas d’autres mots !) à mon regard !

Voilà, c'est je dois dire assez "nouveau" comme expérience... on verra oú cela va nous mener...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Force Invisible - Force occulte - rêve   Mar 22 Mai 2012, 18:42

Bonsoir à tous,

Alors que ce week-end de la « Fête des Mères », je logeais au coeur du centre ville de Bruxelles (oú, dit en passant, la journée du samedi eu lieu, jusqu’à tard dans la nuit, le défilé/festival des Gays durant lequel toute vente de boisson « soft » était prohibée sur les stands - pour une exacerbation totale des instincts et perte totale des sens et repères éthiques = manipulation complète !!! et contre les Mères ??? -) dans un cadre énergétique par conséquent exceptionnellement chaotique, se produit dans la matinée du dimanche, un rêve (éveillé) plus qu’étonnant.

Le voici :

Tandis que je me promène le long de mon chemin, j’aperçois un peu devant moi, étalé à même le sol, un tapis. En m’en approchant et en me penchant dessus, sidérée, j’y vois un amas d’armes coupantes toutes « engluées » les unes aux autres. Y jonchent des lames et tranchants de tout type, de toute origine confondue : coutelas, armes arabes, couteaux moderne de cuisine, couteaux de druide, fauscilles, couteaux serpettes; petites, grandes, neuves, rouillées; lames vrillées, droites, recourbées, etc.

Alors que je remarque qu’autour de moi, la scène se déroule « en noir et blanc » (jusqu’au tapis chargé de nombreux motifs ornementaux mais seulement dans les tons gris ne permettant d’en reconnaître la provenance. : tapis persant ? indien ? ou autre ?), trois couteaux sont soudainement soulevés du tas par une Force (obscure) Invisible : deux petits et un grand.

En baissant les yeux sur mes mains que dans mon état de surprise, j’avais ouvertes les paumes tournées vers le ciel, je constate que le lame du grand couteau « flotte en suspend » au-dessus de ma main droite car l’enveloppe lumineuse m’entourant empêchait cette Force Invisible de l’y déposer.

A ce constat d’impuissance, la Force Occulte émet une pression énergétique/télépathique voulant me « forcer » à refermer ma paume sur le tranchant de la lame du grand couteau.

Consciente depuis le début que tentative de « prédation » a lieu, je dirai, lorsque je réaliserai que le but est, en fait, d’enfoncer la lame dans ma chair, est de (je le perçois distinctement) me couper, me blesser la paume, pour que mon sang coule : « Ha NON hein ! Il n’en est pas question !!!».

Ma prise de position ferme fera retomber la grosse lame sur le tapis oú elle disparaîtra dans le tas. Je poursuis mon chemin...

Reconnaissances :

- L’Instantanéité du Temps : les faits (de la vie ici bas) se déroulent et sont perçus instantanément par ceux concernés.

- Le sol = plan de l’Immanence, Domaine de la Femme
- Le tapis : désigne dans l’ensemble ce que l’on nous « cache » et en partciulier, tous les secrets, mystères occultes mais aussi ce qui permet « l’invisibilité » ; il désigne aussi l’objet qui permet de cacher, etc.
- Les lames, tranchants : prédateurs essentiellement mâles (même si des prédatrices aussi peuvent également être de la partie, l’amas étant de tout acabit)
- La coupure, blessure à la paume : tentative de réaliser un « pacte de sang » à l’insu (si pas de Lucidité) donc sans l’accord (d’âme) de la personne humaine (= action des Forces Invisibles)


A ce sujet, lire ce qu’est un « serment sanglant » ici :
http://leschroniquesdetrinity.blogspot.com/2011/10/le-serment-sanglant-des-jesuites.html
http://antahkarana.forumzen.com/t1930p60-sommes-nous-gouvernes-par-des-psychopathes-dangereux#24870

Et sur la « Manipulation de la Féminité » :
http://antahkarana.forumzen.com/t1185-5-la-manipulation-de-la-feminite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Fusion avec (mon) Frére   Lun 08 Oct 2012, 22:59

Rêve éveillé (pendant la nuit du 31 septembre au 1er octobre 2012)


Je ne sais ni comment, ni pourquoi mais je suis « invitée » à me rendre dans une école primaire.

J’ouvre (donc) une « porte » et me retrouve instantanément dans une salle de cours oú les enfants (mais que des garçons !) regroupés autour de tables rectangulaires s’adonnent à différentes activités manuelles qui semblent « créatives » (dessins, jeux, etc.). Ils semblent fortement « absorbés » par leurs tâches.

Sentant qu’ils sont (trop) occupés que pour m’accorder leur attention, je reste silencieuse et cherche du regard un endroit oú m’asseoir « en attendant ». J’ aperçois dans le fond de la salle (dans le coin gauche) un banc de gymnastique, placé parallèlement au mur et vers lequel je me dirige. Je m’y assied, non pas classiquement, mais « à cheval » en regardant devant moi (vers le coin de la pièce).

En coup de vent - derrière moi et par une porte situé au fond à droite -, un homme surgit dans la salle de cours, en demandant haletant aux garçons présents « oú est donc l’enseignante ? ». A ma grande surprise - car pensant ne pas avoir été remarquée -, tous les regards, se tournant dans ma direction, se poseront sur moi.

L’homme - que je perçois être un « prêtre en civil » - s’avance et se place juste devant moi. Je réalise que nous sommes « en croix » : lui debout sur l’axe verticale (transcendance) ; et moi assise, sur le banc à l’horizontale (plan de l’immanence). Je lève mon visage vers le sien. Ce geste de ma part, semble être le « signal » qu’il attendait pour s’asseoir derrière moi sur le banc (?!).

A peine s’est-il assis, que je sens mon « véhicule » (« notre » véhicule ?) se mettre en branle à vitesse grand V mais sans accélération aucune (!) : de 0 km/h, nous passons directement à plusieurs 000 km/h ! Je sais être la « conductrice » de cet engin que je perçois comme étant une « moto de course » circulant à « tambour battant » (alors que pourtant un « passager » se trouve à l’arrière), mes cheveux « plaqués sur ma tête » par la vitesse.

En effet, sa vitesse est telle que par précaution, je ralentirais bien cette « course » mais au moment oú je suis sur le point de m’effectuer, je reçois en Insuffle : qu’(à nouveau) je n’ai rien d’autre à faire qu’ « à me laisser aller ». M’exécutant, je me retrouve le haut du corps (sous l’effet de la Force) plaqué tout contre la poitrine de mon passager, ma tête (que je n'arrive pas à maintenir droite sur mon cou) projetée vers l’arrière, mouvement que l’épaule de l’homme arrêtera.

Ce sera dans cette position, thorax contre thorax, tête sur l’épaule du prêtre, qu’une « fulgurante » Force sortant de nos poitrines respectives nous traversera, permettant « La Fusion » qui aboutira à une Extase spontanée.

Alors que nous nous retrouvons (instantanément) à nouveau dans la position de départ (à savoir en croix), un prêtre « gradé » (bien plus âgé) surgit « comme une furie » dans la salle de cours. Bien qu’il n’ait été témoin de cette Fusion/Extase, les Énergies présentes sont telles qu’il réalise directement que « Rencontre » a eu lien entre nous. Je perçois (dans mon âme et ma chair) le grand bouleversement entremêlé de Colère (dévastatrice), d’Offuscation à en perdre le Souffle qui le « secoue de fond en comble ». En lançant un regard (qui tue) en direction de l’homme debout devant moi, il « hurle » qu’il va référer de cette « trahison » en « Haut lieu », auprès de « leurs » Supérieurs Hiérarchiques. Sur ces mots, il se volatilise subitement.

En lieu et place de ce prêtre en colère, m’apparaîtra soudain un arbrisseau mais comme « asséché et mort ». Malgré son aspect plutôt « triste », je Sais (avec Certitude) qu’il s’agit d’un Arbre de Vie (en Devenir). Etrangement, je sens d’ailleurs, dans mon propre corps, pulser la (nouvelle) sève (de Vie) qui bouillonne au pied de l’arbrisseau : cette sève monte en son tronc et se répand jusqu’aux extrémités de ses branches les plus éloignées et les plus fines. Je vois aussi au travers de mes propres yeux, les bourgeons (pourtant encore « invisibles à l’oeil nu » car sous l’écorce) se forger un « trou » pour éclore à la surface.

En fait, je suis témoin « in live » et « inside » du regorgement « de Vie » de cet arbrisseau.

Alors que j’Observe la Transformation qui se produit devant mon regard (interne), je distingue un garçon d’une dizaine d’année, debout de l’autre côté de l’arbrisseau. Il tient en main un briquet d’oú une flamme jaillie qu’il approche d’une branche sèche. Alors que, vu sa sécheresse, l’arbre aurait pu « complètement » prendre feu, il n’en sera rien ! « Ce » feu, je le comprends, l’aurait totalement détruit (carbonisé).

Au moment oú me traverse cette dernière pensée, mon regard sans cesse (?) se porte tour à tour de l’homme (le prêtre) au garçon puis à l’arbre et repasse de l’arbre, au garçon puis à l’homme.

Tilt! Je réalise que les « trois » ne forment, en fait, qu’un même personnage : le même Homme, la même Vie, le temps n'existant plus.


Réflexions personnelles :

- Je suis encore et toujours étonnée par la précision et la justesse des Informations transmises : ex. Prêtre (en civil) n’est rien que moins que le synonyme du mot Frère. N’appelons-nous pas, dans les écoles catholiques, les instituteurs/institutrices : « Soeur Alice », « Frère Jean », etc. ?

(Ho là ! Pourquoi donc m’est venu en premier le prénom d’Alice ? : Alice aux pays des merveilles, Alice qui rêve ?)

- Le véhicule ne s’étant déplacé qu’horizontalement, nous sommes restées dans cet Univers-ci : un Univers comprend, pour moi, trois dimensions (D1 : l’inconscient, D2 : le subconscient, D3 : la dimension des êtres « totalement incarnés » ; de nombreux humains ne le sont pas encore totalement (incarnés) et vivent entre la D2 et la D3 car ne possédant encore seulement que 2 ADN). Ce sont les déplacements « à la verticale » qui ouvrent le passage entre les différents Univers.

- Je sais avoir Fusionnée avec une Âme soeur : (mon) Frère.

- Le « feu » dans ce contexte est à comprendre comme le signe d’une « passion » qui aurait « carbonisé » mon Frère (l’aurait rendu sombre (?)).

- Les Extases se produisant au cours d’états méditatifs, par exemple, sont reconnues (même par la science) comme un état « normal qui peut arriver ». Autrement dit, la méditation porte en elle, le Potentiel d’une Rencontre. Mais comment une Extase peut-elle se produire dans un état de sommeil et pourtant être vécue avec une lucidité et une conscience déconcertante et de manière, je dirais « beaucoup plus vivante, plus vivace » qu’á l’état de veille ? Je m’interroge...

Une chose est certaine, aucune programmation, désir, projection (consciente) ou autre ne sait enclencher les Extases spontanées survenant pendant le « sommeil ». Mais que savons exactement du Sommeil ?? Pas grand chose semble-t-il...
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Mar 09 Oct 2012, 17:13

Quel beau rêve éveilllé ! en plus le 31 Septembre, jour qui n'existe pas :-)

La position du corps entraîne l'énergie, et l'énergie appelle la position.

Le bas (femme-sorcière assise sur son banc-balai ) rencontre le haut (homme debout) et la fusion s'effectue au milieu (thorax) entre frère et soeur.

Mais le prêtre agé (le corps) est en colère, il veut récupérer son bien : l'énergie du voyage gémellaire.
Car le prêtre-arbrisseau-corps s'est retrouvé fort sec quand le voyage fut venu, et que l'énergie l'eut quitté! Heureusement elle revient petit à petit, par les côtés cette fois : un garçon sur la gauche, le prêtre-frère sur la droite, ou vice-versa. Et le corps se reconstitue 3 en 1 ...

Merci Douceur pour ce partage, qui m'apporte beaucoup...
Pour une fois que le voyage n'est pas vertical!



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: "Chevaucher seul(e)" - la sorcière sur son balai   Mar 09 Oct 2012, 21:48

:-)) le 31 septembre, tu l’as relevé !

Apparemment, c'est que je ne dois pas passer outre ce signe. (?)
Puisque les hasards, et les lapsus n’existent pas, voici donc une petite (parenthèse) :

  • 3+1 = 4D (dimension semi-éthérique ; chacra Cardiaque)
  • 3+1 (+ 1er octobre) = 5D (dimension semi-éthérique ; chacra de la Communication)
Ou
  • 31 + 1= 32 = 3 + 2 (une polarité) = 5

Mais
  • 32 en miroir donne 23, les 23 paires de chromosomes d’une cellule.


Pour en venir à ce fameux « 3 en 1 » qui se lit « Verticalement », lorsque la Fusion des Flammes Jumelles se fait sur le Plan de l’Immanence, couché à l’horizontale,


« Deux nous étions et n’avions qu’ UN corps » = Androgynie

et qui (devrait) se lire « horizontalement », quand Fusion a lieu entre Âmes Soeurs sur l’axe de la Transcendance.


Cela ne vous fait-il pas penser à la lettre (latine) « H » ?

En effet Didiera, la ressemblance avec la (femme-sorcière assise sur son banc-balai ) sans son Frère, donc « seule » sur son balai, au niveau de l’inconscient psychique, me ferait bien passer pour une « sorcière ».

Pourtant, les Róvás qui nous le savons, au contraire des lettres de l'alphabet latin, ont des sens intrinsèques, nous indiquent que « chevaucher seul(e) » donne le pictogramme associé à la lettre « D » signifiant a-Da, Fils de Dieu.


L’étude de cette écriture nous révèle aussi que le Fils de Dieu est situé au « centre », plus précisément à la croisée des 2 bras. (C’est ce pictogramme - avec une branche courte et une branche longue - qui fut détourné et perverti par les Eglises en un symbole sanglant de mort alors qu’au départ, il est signe de Vie (Eternelle) et non pas, « seulement » de résurrection/renaissance (après sacrifice morbide et ce, pour être sauvé, pauvres pécheurs que nous sommes !)

Il y a à peine quelques siècles, Mère se disait aussi ANA, Père ABA (qui je commence à le percevoir contient une distorsion clé importante, j'y reviendrai) et Fils de Dieu ADA. Mais ces mots proviennent originellement de ANyA et ATyA.

Et si nous nous concentrons sur la lettre centrale « Ny », nous ne pouvons que constater que c’est bien la Mère « C » qui porte Dieu = « I », l’étincelle Christique, le Iota en son sein pour que puisse naître le Fils « D ».


A propos, avez-vous remarqué que le pictogramme © (copie right) n’est pas anodin du tout ??!


Citation :

En somme, la nature du Lien (Yin) est d'unir deux Séparations (Yang), et la nature de la Séparation (Yang) est de séparer deux Liens (Yin).

Chaque polarité sexuée est donc différenciée selon le rapport 2/3 - 1/3.

Le narcissisme est une confusion (transitoirement inévitable pour les nouveaux Couples Sacrés) qui altère ces proportions en réduisant la supérieure et en augmentant l'inférieure (donc en déforçant la différenciation du rapport).



(…) Cette nécessité de l'"ancrage des polarités" correspond à leur simple nature dialectique exprimée de la façon suivante:

Le Lien lie toujours deux Séparations : (Yang - Yin) - Yang : 2/3 Yang 1/3 Yin

Une Séparation sépare toujours deux parties du Lien : (Yin - Yang) - Yin : 2/3 Yin 1/3 Yang



(…) Le couple Sacré intègre bien deux Personnes à part entière, totalement respectées, mais dans un même corps!

Le corps androgyne final, légitime, émancipé, à l'issue de l'évolution spirituelle progressive, n'est donc pas celui d'une seule Personne, ni celui de deux Personnes dans deux corps séparés.

Il s'agit de deux Personnes parfaitement différenciées, mais fusionnées dans un seul corps de matière transmutée. La fusion jumelle est en réalité la fusion des corps, qui entérine pour l'éternité la séparation des Personnes.

Lien corporel et Séparation personnelle forment alors l'équilibre dialectique parfait de la vraie vie.

http://antahkarana.forumzen.com/t1322p15-le-narcissisme
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Rêve - Les Nécromitons et leurs MEN-IN-BLACK   Jeu 29 Nov 2012, 17:07

Bonsoir à tous,

Au début du mois d’avril (2012), avant la fermeture estivale du forum, j'ai vécu une expérience en rapport avec « le Choix ».


J’entre dans un magasin, en fait le tour mais n’achète rien. Alors que je sors, je constate à ma grande surprise que dans mon sac « à Course » (totalement vide) se trouve malgré tout un stylo-plume (noir). Je retourne sur mes pas et cherche une caissière mais personne ! En fait, je me rends compte que le magasin est vide tant de personnes que de personnels (??!!) alors que tout est « éclairé ».

Au moment juste oú je me dis que si je ne le paye pas, accusation de « Vol » me tombera dessus, surgissent d’un « ascenseur » en venant à ma rencontre, trois hommes habillés en noir qui me demandent de les suivre.

Nous prenons cet ascenseur qui s’avère être une sorte de « boyau étroit » dans lequel les trois hommes tous collés à moi m’apparaîtront « petits ». Ils m’arrivent en effet, « seulement » au nez alors que je ne suis pas grande ! Tandis que je lève le regard afin de distinguer les chiffres des étages (qui ne sont pas visibles !), il me semble qu’au lieu de monter, nous descendons et ce, à une vitesse vertigineuse bien que ne sentant physiquement rien.

La porte s’ouvre et je distingue un lieu, un « Espace » tout en gris au noir oú aucune végétation, aucun animal ne vit. Ni ciel, ni montagnes, ni pierres, ni couleurs, rien ! Il n’y a QUE des (milliers) d’ « hommes en noir » debout et se mouvant en groupe.

Le seul objet que j’aperçois est un lit sur lequel je m’assieds bien qu’il ne soit le mien, même si je sens pourtant en faire partie (?). Tout à coup m’est montré un ordinateur portable sur le coin inférieur droit de ce lit.

Toute étonnée de trouver un ordinateur dans cet endroit, je m'en approche et voit/observe que le couvercle/écran est brisé en deux, en oblique. Cette cassure n'est pas nette mais est « en dent de scie ». Et la partie supérieure (gauche cette fois-ci) de l'écran est « manquante ». Je prends cet ordinateur « cassé » en main et soulève l'écran oú je constate que plus rien n'est visible : tout a disparu. Il n'y a plus sur l'écran que la couleur orange de fond... Je m’écris « Ho, non ! »

Tandis que je me mets debout, surgit devant moi un « grande » Femme (la Seule parmi tous ces hommes) mais en très grande Colère ! Bien que je ne distingue ses traits car elle est fait d’Ombres (ma Sœur d’Ombres ???), je vois ses bras en menace se lever vers moi.

Elle m’accuse Haut et Fort, et entourée de tout un groupe d’hommes en noir, de « Vol » !

Tranquillement, je lui fais face, la regarde et réponds précisément: « Je n’ai strictement rien fait ! » mais oui, « Choix a été Fait ! ». A mes mots, ses bras tombent brusquement et je lis sur son visage défait qu’elle (aussi) ne sait donc « strictement rien faire » car « Choix (de Vie et Libération) a été posé ».

La menace (de représailles à mon encontre) tout comme l’accusation se dissolvent instantanément.



Conclusion : Ce stylo-plume, à savoir cet Homme Spontanément adhéra (avant même que je ne m’en rende compte, avant même que cela soit vécu par lui) à ma personne plus exactement « vint à moi ». Le « coin » du lit montre bien qu’il était à une « Croisé de Chemin » appelant à lui un Choix à faire.

Le Vol dont il est, ici, question (et qui, je le comprendrai plus tard, se produira linéairement à posteriori) est à prendre dans son sens premier et donc dans le sens de voler (comme dans les airs).



Remarque : J’ai reconnu dans ces hommes en noir, les « Men-in-Black » ou « agents secrets » d’Anges Déchus dénommés Nécromitons (par ceux ayant vécu des expériences avec les OVNI). Leurs adeptes usent entre autre de la « nécromancie » ou magie qui utilise la MORT à son avantage. Ces Anges Déchus vivent effectivement, exclusivement dans « des passages souterrains » sous la Terre car étant dans l’incapacité génétique de supporter la « Surface ».

Ces Men-in-Black, soldats de ces entités, EXISTENT bel et bien. Leurs promulgations au travers de films « d’humour » ne sont lá que pour « brouiller les pistes » ! Ils sont dangereux et sournois pour arriver à leur fin et moyens dictées par les Nécromitons.

Ce sont par exemple, les Nécromitons qui sont à la base de l’introduction dans les Róvás (par les Pauliens et les Jésuites) des ligatures (nomina sacra) en forme de « scarabées » donnant une apparence « solaire » aux lettres et encore avant cela, de l’adoration des égyptiens et Rois d’Egypte pour les (dieux) scarabées (ailés). Ces démiurges solaires, faux créateurs tel que Khépri « celui qui sort de la Terre et né de lui-même » et leurs identifications à Osiris ne font qu’un.






Citation :
Au tout premier regard, ces runes paulines réécrites par cet Ordre soulèvent de nombreuses interrogations : Pourquoi, si l’on défie vraiment l’Église, s’écrivent-elles malgré tout comme le latin de gauche à droite? Pourquoi cet ordre ermite « transforma »-il (à dessein, sous la contrainte ?) cette écriture en y introduisant entre autre des « élaborations » sous forme de ligatures (ou Nomina Sacra). Pourquoi ce besoin de « codifier » ce qui est au départ simple et limpide ? Pourquoi avoir supprimé certaines lettres et avoir rajouté de marques « globales » totalement inexistantes dans l’écriture originelle. Et pourquoi les Jésuites reprirent la place des Paulins ?

http://antahkarana.forumzen.com/t2712-livres-voyageurs-tomes-i-et-ii-en-langue-francaise#25216

Citation :
(...) Ces moines paulins vivaient souvent là-bas dans des grottes (comme dans les montagnes de Pilis), et sur les parois des grottes, de nombreux signes de langue hongroise sont restés. Dans leurs correspondances écrites ainsi que pour pour l'étiquetage de leurs cartes, ils utilisaient également les runes paulines. Plus tard, leur place a été prise en charge par les Jésuites, mais les Jésuites hongrois ont, entre eux pendant un certain temps, utilisé l'écriture pauline comme écriture secrète. L’éctriture s’effectue comme le latin en usage aujourd'hui, c’est à dire de gauche à droite.

http://crowland.uw.hu/images/rovasiras/rovas_tortenelem.html

La suite de ce développement dans « les dieux et les déesses » : http://antahkarana.forumzen.com/t18p90-les-dieux-et-les-deesses
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5646
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 54
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Jeu 29 Nov 2012, 23:15


bonsoir Douceur,
une question en rapport:


Citation :
Au début du mois d’avril (2012), avant la fermeture estivale du forum, j'ai vécu une expérience en rapport avec « le Choix ».

Tu as fait l'expérience "du Choix", et des « Men-in-Black » , ou était ce un rêve? un rêve initiatique?
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Ven 30 Nov 2012, 00:23

Bonsoir Ambre,

C'est "en dormant" que j'ai vécu (en Conscience) l'expérience du Choix (de mon Frère) et rencontré "en personne" les Men-in-Black.

D'oú je sais/savais qu'il a fait un Choix ? Je l'ignore...

Ce que je sais est que lorsque l'on dépasse la "barrière de fréquences" mise en place (intrusivement) dans nos corps, traduire des "codes électro-magnétiques d'informations" devient possible et donc pendant le sommeil (dont nos corps antan n'avaient AUCUN besoin, la Conscience de veille et de sommeil étant Une), la Conscience voyage librement jusqu’à notre identité astrale (en 4e dimension).

Il n'y a donc plus de "vide" empêchant le souvenir de ces expériences ou la déformation (pure et simple) dans les souvenirs que nous conservons de nos rêves et empêchant donc leurs traductions et compréhensions.

Ce que j'ai compris aussi est qu'avant l'installation de cette barrière de fréquence (= mutation de l'ADN correspondant à notre 3e chacra -puisque le lien avec la 4D est bloqué pour la plupart-), la mémoire d'autres expériences dimensionnelles pendant l'état de rêve était pleinement lucide.

(Je sais que tu le sais mais je préfère préciser que)
les rêves ne peuvent être "réduits" au stade de "simples" refoulements (inconscients) et/ou problèmes psychologiques (angoisses, peurs, crises sentimentales, etc.) comme cela se fait "habituellement".
Revenir en haut Aller en bas
azuréen



Masculin
Scorpion Rat
Nombre de messages : 82
Date de naissance : 17/11/1960
Age : 56
Localisation : Dans l'Azur
Loisirs : Vibrant pour presque tout
Date d'inscription : 15/03/2012

MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Jeu 13 Déc 2012, 21:56

Concernant les perceptions et les rêves.

Serait-il possible de contourner les barrières dimensionnelles en puisant directement des informations au delà des (15) dimensions ?

En effet, si ont considère qu'au delà de notre Univers se trouvent d'autres univers, il suffirait de "se positionner" dans "l'espace" inter-univers" pour ressentir les "transpirations" de notre univers.

Alors les perceptions venant de notre densité, c'est à dire la dimension que nous percevons avec nos sens connus et aussi d'autres non encore expliqués, nous retourneraient avec en prime les lignes directrices ou plans supérieurs.

Cependant, l'information comporterait les aléas des pensées créatives émanant des dimensions supérieures de notre univers. Le ressenti exact devra tenir compte des fluctuations ou chemins de destiné possibles.

Comme la réponse est perçu dans notre dimension en temps réel à partir du non temps (!), il en découle une perception d'ensemble doublée d'une perception localisée à notre dimension.

Il faut aussi tenir compte de l'effacement du passé à intervenir, lequel pourrait aussi masquer des "réalités" concernant certains évènements.

Car si les conceptions commencent à devenir "élastiques" dans les dimensions supérieures (en gros le temps et la matière fluctuent), l'effacement nécessaire indique surtout l'aspect bien tangible de notre dimension avec des lois physiques bien calées. Sinon, il n'y aurait rien à effacer.

Bien à Vous.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Rêve éveillé - « Imagine que tu es une fleur. »   Mar 15 Jan 2013, 22:10

Bonsoir à tous,

Je remonte un vécu :

Citation :
Voici un exemple de rêve éveillé induit par un thème concret : « Imagine que tu es une fleur. »

1. Un nénuphar flotte sur un étang. Il est blanc/rose. Je me cale en son centre et me laisse bercer par l’eau.
2. Au milieu de l’étang, ses fines et blanches racines s’enfoncent dans les profondeurs de cette eau trouble qui ondule.
3. L’étang se transforme en une petite flaque qui repose au pied d’un très grand arbre.
4. J’enveloppe de mes bras son tronc sec, brut et troué. Il est tellement grand que je ne vois ses branches.
5. A coté de cet arbre qui se transforme entre temps en une couronne d’épines christique, se trouve un vélo que j’enfourche. Le vélo est bleu-vert. Je traverse une prairie.
6. Ma blouse blanche aux courtes manches virevoltent autour de moi. C’est l’été, il est midi, il fait chaud, le soleil brille mais je ne le vois.
7. Je fais un détour par un chemin de terre, je me couche sur le sol. Je saisis à pleine poignée de la terre et m’en frotte le visage.
8. Les pieds de maïs, de tournesol et de blé coupés écorchent mes propres pieds.
9. Je me tourne et vois de l’herbe verte devant moi. Heureuse, je fais de la gymnastique (la roue) et danse dans l’herbe. Pendant que je danse, je me transforme en un oiseau blanc. Je vois la terre ronde de loin.

10. Je me dépose sur une branche... sèche, un morceau de bois mort.
11. Quand je regarde vers le bas, je me change en chauve-souris et voit très loin.
12. Dans une usine grise, enfummée et qui sent mauvais, des hommes travaillent comme des robots. Entre eux, mon père dans un uniforme bleu. Je m’accroche à sa jambe comme un petit enfant.

(...) J'attire l'attention sur les Formes Sacrées apparues (= Géométrie Sacrée) tout au long du rêve :

- La Fleur de Vie
- La Spirale Christique
- L'Arbre de Vie
- Le Centre du rayon
- Le Cercle
- L'Atome Christique dans le corps humain (= l'arbre de vie corporel)

et

- La Flamme Jumelle
- Le Soi Collectif

Qui a coupé/fauché les champs et quand ?
Qui fauche qui ?
Pourquoi la fauche arrive semble-t-il "en premier" chez les femmes ?
Et qu'en est-il de leur Polarité ? Sont-ils "faucheurs ou fauchés" ?
Y a-t-il seulement "un" Faucheur (Homme) ou est-ce un "Couple" de faucheur ?

Voici des questions qui, pour ma part, demandent encore RE-ponse(s)...
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Jeu 17 Jan 2013, 23:18

J'espère que t'es pas 'fauchée comme les blés' !

Comme tu pars de la fleur dans ce rêve éveillé, tu suis le cycle de la vie végétale, pour arriver, après le soleil d'aout, à la récolte de septembre: les céréales coupées, la symbolique du signe de la Vierge, un rien de sado-masochisme associant douleur(pied coupé) et plaisir (la roue dans l'herbe).

S'il y a faucheur et fauchée, ce serait le Maître et l'esclave, Le Soleil et la Terre, l'Esprit et la Matière, ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Pourquoi certains se souviennent-ils mieux de leurs rêves ?   Mer 20 Fév 2013, 22:57

Citation :
Citation :
bonsoir Douceur,
une question en rapport:

Citation :
Au début du mois d’avril (2012), avant la fermeture estivale du forum, j'ai vécu une expérience en rapport avec « le Choix ».
Tu as fait l'expérience "du Choix", et des « Men-in-Black » , ou était ce un rêve? un rêve initiatique?
Bonsoir Ambre,

C'est "en dormant" que j'ai vécu (en Conscience) l'expérience du Choix (de mon Frère) et rencontré "en personne" les Men-in-Black.

D'oú je sais/savais qu'il a fait un Choix ? Je l'ignore...

Ce que je sais est que lorsque l'on dépasse la "barrière de fréquences" mise en place (intrusivement) dans nos corps, traduire des "codes électro-magnétiques d'informations" devient possible et donc pendant le sommeil (dont nos corps antan n'avaient AUCUN besoin, la Conscience de veille et de sommeil étant Une), la Conscience voyage librement jusqu’à notre identité astrale (en 4e dimension).

Il n'y a donc plus de "vide" empêchant le souvenir de ces expériences ou la déformation (pure et simple) dans les souvenirs que nous conservons de nos rêves et empêchant donc leurs traductions et compréhensions.


Ce que j'ai compris aussi est qu'avant l'installation de cette barrière de fréquence (= mutation de l'ADN correspondant à notre 3e chacra -puisque le lien avec la 4D est bloqué pour la plupart-), la mémoire d'autres expériences dimensionnelles pendant l'état de rêve était pleinement lucide.

Pourquoi certains se souviennent-ils mieux de leurs rêves que les autres ?
Publié le 18 février 2013 par Maxime Lambert

Selon une étude menée par des neurobiologistes, les grands rêveurs possèdent des circuits cérébraux de l’attention plus réactifs que ceux des petits rêveurs. Ce qui explique notamment pourquoi certains ont davantage tendance à se réveiller que les autres la nuit.

Si les rêves ont fait l'objet de nombreuses recherches scientifiques au cours des dernières décennies, ceux-ci restent encore chargés de mystères. Pourquoi certaines personnes semblent-elles rêver plus que d'autres ? Et pourquoi certaines parviennent à s'en souvenir et d'autres non ? Aujourd'hui, ces questions restent largement débattues mais des chercheurs de l'Inserm viennent peut-être de trouver une nouvelle piste.

Accompagnés de leurs collègues, Jean-Baptiste Eichenlaub et Perrine Ruby du Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon, ont mené une étude auprès de plusieurs volontaires et sont parvenus à découvrir une différence entre les "grands rêveurs" (ceux qui se souviennent beaucoup de leurs rêves) et les "petits rêveurs". Selon eux, l’attention des premiers serait plus facilement détournée par des perturbations extérieures, en particulier sonores, que celle des seconds. Or, cette plus grande attention serait directement liée à la plus grande mémorisation des rêves.

Un cerveau incapable de mémoriser pendant le sommeil

En effet, une théorie élaborée par des psychologues au milieu des années 1970 suggère que le cerveau ne peut stocker aucune nouvelle information dans la mémoire à long terme pendant le sommeil. Aussi, pour être mémorisé, le rêve doit être rapidement suivi d’une phase d’éveil. Les micro réveils, par exemple dus à des perturbations sonores, entraînent des mémorisations qui ne se font pas chez les personnes qui ont un sommeil de plomb.

Pour vérifier cette hypothèse, les neurobiologistes de l'Inserm ont mesuré l’activité cérébrale de petits et de grands rêveurs lorsqu’un son leur était présenté. Les tests ont été effectués sur des sujets endormis ou réveillés et dans les deux cas, un type particulier d’activité cérébrale était notablement plus intense chez les grands rêveurs. Des résultats qui suggèrent que ces derniers seraient plus facilement distraits et plus sensibles aux différentes perturbations environnementales (tels que des bruits extérieurs).

15 minutes d'éveil chez les "grands rêveurs"

Plus parlant encore, les chercheurs ont constaté que les grands rêveurs cumulent en moyenne 15 minutes d’éveil au cours de la nuit, contre 5 petites minutes pour les petits rêveurs. D’où un sommeil plus léger et une meilleure mémorisation des rêves, explique les auteurs dans leur étude publiée par la revue Cerebral Cortex.

Ceux-ci suggèrent également "que les personnes qui se souviennent fréquemment de leurs rêves ont une organisation cérébrale fonctionnelle particulière dans tous les états de vigilance que ce soit pendant le sommeil ou pendant l’éveil, ce qui favoriserait soit la production soit la mémoire du rêve".
Néanmoins, il faudra poursuivre les recherches pour savoir si cette faculté plus importante à se souvenir s'ajoute effectivement à une propension plus élevée à rêver chez les grands rêveurs comparé aux autres.

http://www.maxisciences.com/r%eave/pourquoi-certains-se-souviennent-ils-mieux-de-leurs-reves-que-les-autres_art28658.html



Cet article peut etre mis en rapport avec


Citation :
Et s’il n’était pas naturel de dormir 8 heures d’affilées comme l’humanité le croit ?

De manière générale, la recommandation est que nous devrions dormir environ huit heures chaque nuit. Historiquement, les gens semblent avoir dormi aussi longtemps, mais il y a une différence essentielle, ils se réveillaient au milieu de leur sommeil. Comme l’historien Roger Ekirch du Virginia Tech (Institut polytechnique et Université d’État de Virginie) le souligne dans ses recherches, il y a plus de 500 références littéraires, d’Homère à Charles Dickens qui notent les concepts d’un premier et second sommeil, dans lequel les gens dorment pendant quelques heures et puis passe une ou deux heures de veille avant de se rendormir.

(…) La question, alors, est de savoir si la décision d’abandonner le sommeil segmenté (ou sommeil polyphasique) était en fait le bon choix pour l’humanité. Certes, le repos ininterrompu, la pratique courante aujourd’hui, est considéré désormais comme la voie naturelle pour dormir.

(…) Il est aussi probablement bon de savoir, que se réveiller dans le milieu de la nuit ne doit pas être vu comme quelque chose dont vous devez vous inquiéter, vous êtes juste en train de renouer avec la façon dont vos ancêtres dormaient, le style des années 1500.

http://antahkarana.forumzen.com/t2822-le-sommeil#25347
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 421
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Jeu 21 Fév 2013, 13:28

Et toi, Douceur, tu te rappelles tes rêves à quelle fréquence?

(en ce qui me concerne, c'est à peu près tous les 2 jours)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: LES RÊVES, les comprendre et les diriger...   Jeu 21 Fév 2013, 19:19

Bonsoir Didier,

Si je dors des nuits complètes alors, c’est comme pour toi, tous les deux jours.
Mais bon, dormir « d’un trait » ne m’arrive, qu’extrêmement rarement. Il faut que mon corps soit particulièrement « épuisé » (excursion en montagne par ex.) pour que cela se produise.

Je me réveille en moyenne 3x/nuit et cela peut monter jusqu’à 5x. Dans ce cas, je me rappelle de chacun de mes rêves (que j’analyse sur le vif pendant que je me rendors). En général, à mon réveil définitif, seul le « dernier » rêve reste « présent » dans ma mémoire, les précédents ayant été comme deletés par les suivants.

Cependant, en cas de rêve « avec informations importantes », peu importe le nombre de (micro-) réveils au cours de la nuit et du nombres de rêves effectués, tous les détails de celui-ci resteront « ancrés » en moi.

Le fréquence incessante de mes rêves fit qu’un jour, je demandais au frère de mon employeur de l’époque avec lequel je discutais beaucoup (un psychiatre qui utilisait nos bureaux pour recevoir les patients ne désirant se rendre « en cabinet »), ce que je devais faire avec les « informations » que je recevais et que je savais ne pas être pour moi * (« gérer » ces situations (sans noms) me posaient alors problèmes). Sa réponse, d’une grande simplicité, pourtant me surprit. Il me conseilla de les « transmettre, alors, aux destinataires »... A ma question du « pourquoi, je devais savoir ce qu’il se passait avec les autres et/ou dans leurs vies ? », il ne sut me répondre.


* Ce sont mes anciens cahiers (avec rêves datés et commentés) qui me permirent avec du recul et par les faits de vérifier que j'avais effectivement « capté » des « données/faits » concernant les autres, mon entourage et/ou un « appel » transmis par ceux-ci.
Revenir en haut Aller en bas
 
LES RÊVES, les comprendre et les diriger...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» résumé du livre "Les rêves, les comprendre et les diriger"
» L'énigme de l'hélium 3 : une clé pour comprendre la Terre !
» Aide pour comprendre ce problème
» Un beau texte qui nous fait comprendre la Co-Redemption de Marie
» personnes ne peut comprendre!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Elargir son Horizon-
Sauter vers: