ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Mer 17 Fév 2010, 15:25

Bonjour à toutes et tous,


en somme, l'idée est que le Soi doit être "phasé" pour exister véritablement, complètement.

Plus simplement, si le corpuscule global du Soi reste une forme circulaire inerte, sans polarisation interne, alors il n'y a que du bruit, du néant, du pur potentiel, mais rien d'existentiellement véritable.

Il n'y a que le gris de la plus absolue monotonie.

L'idée est donc que le cercle parfait mais désespérément inerte, qui est au fond le "corpuscule neutre primordial", doit être dissocié en au moins deux principales versions polaires, différenciées: les corpuscules relativistes, sexués.

Mais le problème est que ces corpuscules doivent quand même rendre compte du "corpuscule primordial", et au minimum simuler la grise monotonie du néant.

Donc les corpuscules relativistes doivent se mettre en mouvement circulaire, en se discriminant l'un de l'autre sur une phase (un diamètre) du Soi.

Mais là encore, tant que la discrimination n'est pas complète, et que la vitesse angulaire reste limitée, le gris monotone du néant est mal simulé, et surtout, les polarités alternent sans pouvoir se rencontrer (puisque lorque l'une est d'un côté, l'autre est de l'autre côté en vertu du mouvement dualiste).

Mais lorsque la discrimination devient complète, et que les corpuscules relativistes suivent une trajectoire circulaire de vitesse angulaire infinie, alors le miracle paradoxal de la réalité non-dualiste se produit.

En effet, à ce moment, la vitesse angulaire infinie simule parfaitement l'absolue monotonie grise du néant, tout incluant pourtant une dynamique illimitée gage d'une richesse potentielle sans bornes.

Mais aussi, les corpuscules relativistes sont à la fois d'une part séparés et présents en alternance de chaque côté du cercle du Soi, et en même temps superposés paradoxalement l'un sur l'autre de chaque côté du cercle du Soi, et donc au fond aussi centralisés sur le "corpuscule neutre primordial" (équivalence corpusculaire).

Donc, à ce stade, les corpuscules relativistes expérimentent à la fois, paradoxalement, une alternance permanente de leurs positions relatives, et une superposition intégrale (alternance infiniment rapide) et finalement centralisée, tout cela grâce à la vitesse angulaire infinie de la dynamique Sacrée.

Ce sont des notions qui ont déjà été abordées par-ci par-là, et j'ai voulu en réaliser ici une petite synthèse simplificatrice (au maximum).


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Ven 05 Mar 2010, 13:08

(ce qui suit est une partie d'un article déjà écrit dans un autre sujet; je copie ce passage ici, car il y est plus à sa place)


En fait, le problème du refoulement originel de la complémentarité est que cette complémentarité est perçue initialement comme exclusive, et s'opposant alors aux interactions harmoniques multiples entre les Personnes humaines sexuées, jusque dans la sexualité.

Or, le fait est que la phase identitaire N'EXCLUT RIEN: toutes les configurations possibles, harmoniques, sont libérées, lorsque la phase est intégrée.

Il est donc faux de penser qu'un Couple Sacré est exclusif. Sa cohérence et sa fidélité ne sont pas jurée, promises, scellées par volonté narcissique.


Le Couple Sacré s'unit dans l'évidence de sa réalité, reconnue et partagée par les polarités sexuées, dans la libération totale des interactions collectives harmoniques (parce que la phase est reconnue et promulguée spontanément).

Le Couple Sacré ne rejette donc à priori aucune relation de moindre potentiel que lui, d'où la nécessité de la sublimation narcissique, et d'un passage par une forme de "prostitution" Sacrée (la polarité féminine doit pouvoir achever elle-même son cycle narcissique librement, sur base de la promesse de la polarité masculine d'aller jusqu'au bout de sa propre sublimation narcissique).

Paradoxalement, nous sommes donc addictés à des relations sexuelles exclusives, parce que nous nous sommes emprisonnés dans l'idée que la phase identitaire est exclusive, ce qui est faux, et constitue en soi un refoulement de cette phase identitaire, avec l'apparition naturelle d'une addiction sexuelle en retour.

Et nous y avons perdu transitoirement la faculté de nous rencontrer intérieurement, harmoniquement, énergétiquement, avec tous et toutes les autres, quel que soit le potentiel de ces rencontres.

Vouloir rendre la phase identitaire exclusive, consiste pratiquement à nier la dynamique Sacrée, et donc finalement à vouloir posséder toutes les phases dans une approche régressive.

C'est paradoxalement corrélé: lorsqu'on veut attacher excusivement, on devient addicté globalement. La convoitise exclusive de la particularité renvoie inexorablement à la dépendance à la totalité (car si on convoite une particularité, pourquoi pas toutes?).

Un être humain, sexué, encore dans le refoulement de la complémentarité, et donc dans la convoitise narcissique de la particularité, est forcément soumis à une symbiose généralisée vis-à-vis de tous les partenaires sexuels potentiels. Et l'"amour libre" (sexuel narcissique) n'est dans tout cela, encore qu'une surcouche de refoulement.

Aucune Personne humaine dans cette situation n'est donc fiable: jurer fidélité (amoureuse-sexuelle) à quelqu'un consiste manifestement à lui avouer d'emblée qu'on n'est pas apte à l'être véritablement, mais qu'au contraire, l'addiction généralisée reste présente, même si elle peut être "contrôlée" un temps, qui est plus ou moins celui que prend la passion narcissique pour se consummer, et/ou peut-être aussi les responsabilités parentales pour se libérer (et encore...).

Un couple authentique est un couple qui ne s'est jamais rien promis, et qui pourtant continue à affirmer sa réalité par sa seule vérité.



Or donc, pour accéder au Couple Sacré, il faut qu'il soit mis fin à l'exclusivité relationnelle, à la convoitise de la particularité, qui est une conséquence du mirage archaïque, dans son refoulement originel de la complémentarité.

Cela ne veut pas dire que la Personne complémentaire n'est pas particulière, mais que la convoitise de cette particularité la rend hors d'atteinte et en dilue dialectiquement la perception dans une addiction à la globalité.

C'est donc l'ouverture inconditonnelle, intérieure, à la globalité, et le détachement de la possessivité particulière et exclusive, qui permettent de percevoir la véritable particularité authentiquement associée.

Un peu comme si réellement ouvert intérieurement à n'importe quel complémentaire, sans distinction autre que la complémentarité elle-même, permettait de reconnaître enfin l'unique associée au meilleur potentiel complémentaire.

(je l'ai déjà dit ailleurs: toutes les portes doivent être débloquées, libérées, possibles, pour reconnaître celle par laquelle on doit passer)


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Jeu 21 Oct 2010, 17:32

J'adore cet écriture. Pour moi, ça l'explique TOUT! :)

Sphinx a écrit:
Commentaires sur les Flammes Jumelles.


Tous droits réservés. Stéphane Née 2006-2007


Bonjour à toutes et tous,

je reprends la parole afin d'aider, si possible, tous ceux qui se préparent à vivre la réunion des Flammes Jumelles. Cela concerne en fait toute l'Humanité. Seule l'échéance de cet événement peut varier.

Initiallement, le Soi des Flammes Jumelles était une perfection statique, pure structure, un seul Coeur.

Au moment de lui donner la Vie, de le mettre en mouvement, de lui conférer polarité et dynamisme, une séparation nécessaire a eu lieu.

Du Coeur écartelé ont germé naturellement les autres centres de Vie, les autres chakras.

Afin d'empêcher tout risque de fusion régressive vers l'indifférenciation initiale, il était nécessaire que ces deux Personnes soient séparées pour construire séparément leur identité personnelle.

Dès lors, les centres supérieurs se sont progressivement mis en retrait tandis que les Flammes Jumelles descendaient dans la densité, et donc inévitablement dans la confusion.

L'absence d'activité directe des centres supérieurs a permis aux deux personnalités de se chercher librement, indépendamment, car la déconnexion s'est faite, en apparence, jusqu'au chakra du Coeur, donc jusqu'au Soi unique des deux Flammes.

Ceci a cependant provoqué une inévitable confusion entre la sphère collective gérée par les chakras supérieurs, et la sphère individuelle gérée par les chakras inférieurs.

Cette confusion a permi au Flammes Jumelles de vivre des relations polarisées en partie altérées, forcément, avec d'autres partenaires.

La multiplication des partenaires polarisés est un indice de la confusion. Dans l'équilibre naturel de l'être, la relation individuelle est univoque, réservée à la seule Flamme Jumelle, et cette univocité de la relation polarisée est le contrepoids forcé de l'ouverture à la multiplicité de l'Amour inconditionnel, cela quand tous les chakras sont ouverts.

Donc, les trois chakras inférieurs sont strictement réservés en principe, aux Flammes Jumelles. Et les trois supérieurs sont réservés aux relations collectives entre les Personnes. Mais lorsque la confusion est présente, l'ensemble se dilue, se brouille, et de multiples relations deviennent possible à partir de la sphère individuelle, y compris et surtout dans le domaine sexuel.

La confusion cependant ne concerne que les Flammes Jumelles: penser que le Karma est un principe qui nous lie à d'autres que Soi est une illusion. Karma n'est présent qu'au sein du Soi, entre les Flammes Jumelles, uniquement, et la confusion inévitable avec les autres, sur le chemin du retour, n'est qu'un effet du karma interne des Flammes Jumelles entre elles. Rien d'autre.

De ce fait, tous les malaises, sentiments difficiles, etc, d'une façon générale, mais aussi et surtout ceux liés à l'ascension, sont des échos directs de la Flamme Jumelle sur le plan énergétique.

Ces effets, dont on a l'impression paranoïde qu'ils représentent un ennemi, parfois même un "frère sombre", ne sont que les effets de la séparation confuse d'avec la Flamme Jumelle et sont directement transmis et ressentis de l'un à l'autre. L'ennemi, c'est Soi, et c'est dans le cadre des Flammes Jumelles qu'il faut le comprendre.

Si au moment de ressentir ces effets, qui représentent la résorbtion de la distance entre les Flammes, on se laisse aller à la peur, au combat, au rejet de l'autre, à l'idée d'un ennemi, si on refuse l'autre .... tout cela est envoyé à la Flamme Jumelle car c'est elle qui est ressentie à travers les déformations de la confusion.

Seul l'Amour permettra donc d'y voir clair.

Le problème des Flammes Jumelles est que leur fusion est comme l'écho lointain d'une négation de leurs personnes respectives, et que leur séparation est comme l'écho d'un abandon respectif. Ceci est leur aspect karmique fondamental, et le plus dur à franchir.

Car il faut comprendre que leur corps physique et leur mental spéculatif avec ses addictions et répulsions est précisément l'"outil" qu'elles ont utilisé pour se séparer et s'authentifier.

Au moment de leur Rencontre, il y a donc peu de chance pour que ces aspects résiduels soient en concordance, puisqu'il s'agit là précisément des reliquats de leur moyen de séparation et d'authentification personnelle. En quelque sorte, c'est "la Loi". Car s'il n'en était pas ainsi, la risque de voir des éléments projectifs et donc erronnés s'introduire dans la relation serait trop grand, car la confusion n'est pas autorisée aux Flammes Jumelles, cela est trop dangereux pour elles.

Ceci dit, elles correspondent, au niveau de leur corps énergétique, parfaitement entre elles, et sont seules à pouvoir être ainsi en totale synchronisme et harmonie.

L'habitude des êtres qui "tombent amoureux" est de projeter leur manque intérieur de la Flamme Jumelle sur autrui, d'une façon confuse dictée d'abord par le mental spéculatif et leur corps physique. Ce procédé projectif (de l'Anima ou de l'Animus comme dirait Jung) témoigne donc d'une faille dans l'authentification personnelle (un défaut d'individuation comme dirait Jung).

Les Flammes Jumelles ne tombent pas amoureuses. Car tout se qui se passe entre elles a forcément un caractère direct, non spéculatif, spontané, non réfléchi, non projectif, et court-circuitant tant le corps dense que le mental consensuel tiraillé par ses addictions, répulsions, conditionnements sociaux, familiaux, culturels, etc. Car les Flammes se reconnaîssent uniquement par leur empreinte profonde, et leur attraction spontanée au-delà du mental et du corps.

Autant le dire, pour vivre la Rencontre, il faut avoir fait un travail d'individuation remarquable, développé grâce à cela une sensibilité hyper nuancée, au niveau du corps énergétique. Mais ce n'est pas tout: il faut être préparé à faire le deuil complet de toutes les illusions mentales et physiques denses.

Si ce choc majeur, car même avec une grande préparation préalable, cela restera un choc, est dépassé, alors la plus grande félicité de communion sera entièrement libérée et vécue.

Deux Flammes Jumelles vivant leur Rencontre dans des conditions de compatibilité générale point de vue âge et situation générale, peut déjà être considéré comme un cadeau inespéré de la Vie.

D'un point de vue sexuel, la Rencontre des Flammes Jumelles transcende autant le mental que le physique dense.

Cela veut dire que la sexualité fait partie intégrante de leur relation, puisque cette tension est au centre de leur cohérence individuelle au niveau des chakras inférieurs.

Le corps physique est inclus dans cet aspect, mais pas comme élément central, car la sexualité des Flammes Jumelles atteint à la transcendance totale.

Vouloir vivre une relation de Flammes tout en ayant une relation sexuelle par ailleurs avec une autre personne n'est pas une interdiction, mais apparaîtra comme une impossiblité, une invraisemblance. Car d'une part, une telle relation avec un autre que Soi resterait dans la confusion, et d'autre part, les perceptions mutuelles des Flammes entre elles poserait un sérieux problèmes impliquant que persqu'automatiquement trois personnes au minimum se retrouveraient impliquées dans l'acte sexuel en même temps. Ceci est en fait toujours le cas dans les rapports sexuels confus, mais n'est pas conscientisé tant que la reconnaissance des Flammes Jumelles n'a pas eu lieu.

Or donc, pour des Flammes Jumelles, et même si cela n'est pas une interdiction, vouloir garder une autre relation sexuelle, ou même ne pas vivre ensemble, serait une négation du Soi qui éloignerait de Soi, et repousserait la Rencontre à une autre opportunité probablement beaucoup plus tardive.

Car en vérité, puisqu'un Soi comporte toujours deux Personnes, deux Flammes Jumelles, faire l'Amour à une Personne dont on n'est pas la Flamme Jumelle consiste à faire l'Amour à deux Personnes en même temps!

La réalité sexuelle entre les Flammes est telle que, même si le rapport physique est naturellement possible, leur sexualité qui inclut le plaisir physique fonctionne en transcendance du corps physique. Cela signifie que le rapport sexuel entre elles est direct, au niveau des corps énergétiques, et que dès lors leur faculté d'orgasme n'est pas strictement liée au contact physique.

A mesure de leur resynchronisation, ce contact se renforcera, et la qualité transcendante, directe, et mutuelle de l'orgasme augmentera dans des proportions inconnues jusqu'alors.

De part l'induction mutuelle au plan sexuel, l'orgasme prendra aussi tant pour l'un que pour l'autre des aspect ignorés: l'homme vivra la perception des orgasmes de sa partenaire et réciproquement, ce qui au final représente une expérience unique.

Naturellement, les Flammes sont unies sur tous les plans: tant l'attraction sexuelle subtile, que la "brûlure" de leur Coeur unique, que la rencontre sur les plans supérieurs de la transcendance sont présentes.

C'est d'ailleurs le critère fondamental de reconnaissance des Flammes Jumelles, à l'exception de tout autre: leur rencontre est induite par le "haut", par le coronal, et fédère progressivement tous les plans inférieurs. Une rencontre qui procèdrait à l'inverse, en partant du bas, serait une erreur, une confusion.

Ceci étant dit, ce qui est à trouver et à vivre au-delà du deuil des illusions personnelles est inexprimable! Il n'y a pas de qualité d'Amour semblable au sein des expériences humaines communes de la densité. Il n'y a même aucune comparaison possible. Mais il y faut un ultime sacrifice des illusions projectives pour vivre la relation directe.

Ce que réclame la Rencontre est le vrai choix de l'adhésion à Soi, à la spontanéité de la nature profonde, au-delà du libre arbitre mental.

Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Jeu 21 Oct 2010, 18:30


Avec quelques nuances intégrées depuis lors:

- Les FJ peuvent parfaitement vivre séparément puisque la distance n'existe pas dans leur cas, et que c'est la Séparation qui les unifie

- Les FJ ne peuvent pas expérimenter de sexualité physique densifiée, au moins avant d'avoir promulgué leur unification: elles ne peuvent pas mettre la charrue avant les beoufs, où ce serait comme retourner la Matière contre elle-même



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Jeu 21 Oct 2010, 20:32



c'est la Séparation qui les unifie


dans ce monde dialectique veux tu dire?
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Jeu 21 Oct 2010, 21:12


Tu voulais écrire "Dans ce monde dualiste?", je pense...?


D'une façon générale:


Le respect interpersonnel doit alller jusqu'à la Séparation Matérielle "des" corps dualistes sur le plan éthérique, subatomique, ce qui permet d'affirmer l'unité DU Corps christique dans la transsubstanciation de la Matière (dédensification)..

Concrètement, les Personnes sexuées vivent ensemble et s'unissent sexuellement pour des raisons symbiotiques, de manque et de valorisation narcissiques.

Pour une relation Sacrée, ou Sacralisée, le partage du même lieu de vie, ou de l'union charnelle, n'est pas nécessaire. En fait, cela ne doit même pas avoir la moindre importance.

Car la relation Sacrée est d'abord validation de l'Autre en dehors de toute spéculation, de toute condition narcissique, de toute symbiose. Dans un tel cadre, toute spéculation sur le fait de vivre ensemble ou pas, de faire l'Amour ou pas, devient inévitablement caduque.

Ce qui est uniquement important est la Rencontre interpersonnelle et le potentiel qui peut en naître. Et c'est ce potentiel, collectiviste, qui doit devenir LE Maître intérieur du Couple Sacré, dans une sublimation narcissique des deux causes humaines sexuées qui s'unissent autour du Soi et de son potentiel cosmique.

Christ règne au centre du Couple Sacré s'il est vécu comme le seul Maître de la Destinée conjugale. Le Couple vit alors sa dynamique sexuée, et la relation sexuelle, sans tenter de les redéfinir narcissiquement, de les spéculer, de les produire indépendamment du potentiel collectif, sans entrer en compétition avec celui-ci, qui est le seul juge universel pertinent à cet égard.

C'est le potentiel qui aspire à naître, et le Couple ne peut que répondre à cet appel, et non pas le provoquer narcissiquement, ce qui n'est alors qu'une illusion de Procréation.


Dialectiquement, ce qui discrimine (Sépare) unifie, et ce qui amalgame, clive.



Bisouxxx,

steph






Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Jeu 21 Oct 2010, 21:50


Merci , mais non , j ai bien voulu dire "ce monde dialectique" et ce suite à nos dernières conversations...

je cite ceci que j ai synthétisé ,pour expliquer le pourquoi de ma question:


"L’homme ordinaire, dont la nature est entièrement dialectique, possède les organes des sens adaptés à la perception des phénomènes dialectiques, mais aucun pouvoir ou sens adaptés au domaine statique.
C’est pourquoi il n’est pas capable de percevoir les phénomènes du monde divin...
Les différents corps de l’homme – dont le corps matériel grossier est généralement le seul visible sont tous faits de la même matière que la terre et ses différentes sphères. Il est donc logique que notre pouvoir de perception soit limité aux phénomènes de ce monde. Comme nous pouvons voir le soleil, la lune, les planètes et les étoiles, il en résulte que ces créations appartiennent au monde dialectique dans leur aspect visible et sensible....Nos sens, qui appartiennent à ce monde, nous permettent de percevoir uniquement les phénomènes de l’aspect dialectique de l’univers. Les phénomènes de l’autre monde, du Royaume Divin, sont donc perçus seulement si nous disposons d’organes des sens formés de la substance originelle divine, de la substance originelle cosmique. Nous abordons ici le sujet de la renaissance ou transfiguration de l’homme..."


Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Jeu 21 Oct 2010, 22:07

Non, cette approche est une erreur qui confond dialectique et dualiste.

La perception du monde phénoménal est une production de la dualisation, de la dérive confusionnelle des polarités, du Lien et de la Séparation.

Lorsque la perception dialectique est déconfusionnée, elle permet alors de percevoir le monde divin.

La perception du monde phénoménal est issu de la confusion des polarités dialectiques. Ce n'est donc pas une perception dialectique, mais dualiste, confusionnelle. C'est une adultération partielle de la perception dialectique.

La réalité non-dualiste, qui unifie les deux visions, et permet la véritable perception du divin, émane de la perception dialectique rectifiée.

Je pense avoir déjà été confronté à cette approche, et avoir déjà réagi en ce sens.

L'Homme "ordinaire" n'a pas une nature entièrement dialectique, mais au contraire en partie confusionnelle. L'auteur de ce texte utilise le terme "dialectique" (alliance des polarités) dans une signification impropre de "dualiste" (conflit des polarités).


bisouxxx,

steph
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Jeu 21 Oct 2010, 22:09

un jour tu m a dit et tu l as écrit aussi, dans ce post probablement:Je suis imparfait sans ma moitié jumelle, et cette imperfection est un trésor précieux, car c'est ce qui nous ouvre tous les horizons de la co-créativité.
et bien pour ma part , c est ce que nous vivons TOUS dans ce monde dialectique, en ce moment!
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 420
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Jeu 21 Oct 2010, 22:51

J'ai l'impression que le texte proposé par Ambre vient de la Rose Croix d'Or. J'en reconnais le style.
Pour eux, le mot 'dialectique' a une connotation péjorative, il représente le monde soumis à la loi des contraires, par opposition au monde originel de l'unité.

C'est vrai que Sphinx n'emploie pas du tout le mot 'dialectique' dans ce sens là.
Revenir en haut Aller en bas
Juan-Matus



Masculin
Cancer Chat
Nombre de messages : 44
Date de naissance : 14/07/1975
Age : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Jeu 21 Oct 2010, 23:09

AMBRE a écrit:
"L’homme ordinaire, dont la nature est entièrement dialectique, possède les organes des sens adaptés à la perception des phénomènes dialectiques, mais aucun pouvoir ou sens adaptés au domaine statique.
C’est pourquoi il n’est pas capable de percevoir les phénomènes du monde divin...
Les différents corps de l’homme – dont le corps matériel grossier est généralement le seul visible sont tous faits de la même matière que la terre et ses différentes sphères. Il est donc logique que notre pouvoir de perception soit limité aux phénomènes de ce monde. Comme nous pouvons voir le soleil, la lune, les planètes et les étoiles, il en résulte que ces créations appartiennent au monde dialectique dans leur aspect visible et sensible....Nos sens, qui appartiennent à ce monde, nous permettent de percevoir uniquement les phénomènes de l’aspect dialectique de l’univers. Les phénomènes de l’autre monde, du Royaume Divin, sont donc perçus seulement si nous disposons d’organes des sens formés de la substance originelle divine, de la substance originelle cosmique. Nous abordons ici le sujet de la renaissance ou transfiguration de l’homme..."

Ceci ressemble fort à une synthèse issue des enseignements de la Rose-Croix d'Or, courant rosicrucien dont entre autre le couple Rijkenborg a été le porte flambeau... Evidemment, les termes, bien que ressemblant de loin à ceux que Sphinx utilise abondamment dans sa conception de la dialectique de la perception et sa conception du couple sacré, ne sont pas définis dans les mêmes sens... Les enseignements de la Rose-Croix d'Or sont limpides et précis, et cette limpidité et cette précision apparaissent avec évidence pour peu qu'on fasse l'effort d'en intégrer les "définitions" et les "acceptions"...
L'homme ordinaire est la personnalité transitoire, ce complexe actionnel et réactionnel formé d'une partie physique et d'une partie subtile. La partie physique relève du monde physique, et la partie subtile relève de l'au-delà. Le monde physique et le monde de l'au-delà forment les deux aspects de l'univers transitoire. Le terme transitoire renvoie ici à l'absence intrinsèque des qualités d'Eternité, de Permanence et de Plénitude dans l'univers transitoire, dans ses substances, dans ses textures, dans ses structures...
Le monde dialectique est synonyme d'univers transitoire. Il est dit dialectique parce qu'il est essentiellement caractérisé par l'impermanence des choses, la polarisation des choses, et la friction entre les choses, etc... Impermanence : par exemple naissance, croissance, changement, dépérissement, mort... Polarisation : par exemple homme et femme, clarté et obscurité, proximité et éloignement, jeune et vieux, attirant et repoussant, dense et subtil... Friction : par exemple la tension, la pression, la corrosion, l'excitation, la résistance, le conflit...
Dans le monde dialectique, toute chose est dialectique, c'est-à-dire que toute chose est définie, constituée et animée par des forces, des énergies et des processus dialectiques... de nature non-éternelle, non-permanente et non-entière... Les notions d'âmes sœurs, de flammes jumelles, de couples sacrés, etc... sont des données dialectiques, propres au monde dialectique, propres aux personnalités subtiles dialectiques.. Les données du monde dialectique, qu'il s'agisse des données de la partie physique ou des données de la partie subtile, peuvent donner une forte illusion de réalité, une forte impression de réalité... Leur réalité est dialectique, aussi "impressive" puisse-t-elle paraître pour l'entendement et la perception dialectiques de l'individu...
Le royaume divin est la véritable Réalité : Eternité-Permanence-Plénitude... La personnalité dialectique "cache"/"occulte"/"voile" (tous les termes que nous pourrons utiliser ne peuvent manquer d'être connoté par l'univers dialectique, mais c'est justement dans ces circonstances là qu'il convient de ne pas s'attarder sur les mots en tant que tels, et de se connecter à la réalité qu'ils désignent)... donc la personnalité dialectique "masque" l'Etincelle divine, l'Être divin individualisé qui est l'Homme réel, l'Homme véritable... C'est la personnalité dialectique subtile qui est concernée, parce qu'elle est non-entière, par les réalités dialectiques de l'âme sœur et de la flamme jumelle... L'Être divin individualisé (le microcosme divin, pour utiliser une expression assez caractéristique des enseignements de la Rose-Croix d'Or) est éternel, permanent et entier... il n'est donc pas concerné par la dialectique des sexes, la dialectique des polarisations, la dialectique des gémellités, etc...
Seul l'Être divin individualisé (non-divisé, non-divisible, non-polarisable, non-sexué, etc...) est en mesure de percevoir les réalités du royaume divin. Le sujet de la renaissance et de la transfiguration de l'homme, concerne en quelque sorte l'Eveil de l'Être divin individualisé, et son processus de réintégration dans le royaume divin. L'homme en qui l'étincelle divine est entré en activité, a commencé son processus de renaissance divine et de réintégration du royaume divin. Un tel homme n'est plus concerné par les désirs et les données dialectiques... mais il aspire à la Plénitude de l'Amour et il vit de la Vitalité de l'Amour, qui est pour ainsi dire la caractéristique absolue du royaume divin.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.meditationsolaire.com/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Jeu 21 Oct 2010, 23:19


Il semblerait, Nathalie, que tu n'utilises pas le mot dialectique dans le même sens que moi.



Juan-Matus, la dialectique est l'Alliance de la Permanence et de l'Impermanence, qui ne vont pas l'une sans l'autre, la Permanence étant impermanente, et l'Impermanence étant permanente...

Le Divin n'existe pas sans l'Humain, ni réciproquement. L'absolu et la relativité doivent s'épouser pour former la réalité. L'Etre divin ne peut pas être individualisé (identifié) sans réponse de ses causes relativistes (dialectiques) humaines. Prôner le contraire relève d'une propagande liée au mirage archaïque et nihiliste. Le pur absolu est un néant total.

L'Etre n'existe pas sans le potentiel d'Etre, et réciproquement.

J'utilise une terminologie précise et correcte. C'est plutôt le texte dont objet qui est en confusion à ce niveau.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Juan-Matus



Masculin
Cancer Chat
Nombre de messages : 44
Date de naissance : 14/07/1975
Age : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Jeu 21 Oct 2010, 23:36

Sphinx a écrit:

Juan-Matus, la dialectique est l'Alliance de la Permanence et de l'Impermanence, qui ne vont pas l'une sans l'autre, la Permanence étant impermanente, et l'Impermanence étant permanente...(...)
J'utilise une terminologie précise et correcte. C'est plutôt le texte dont objet qui est en confusion à ce niveau.

Bien sûr que non, Sphinx.

J'ai simplement pris le temps de "déployer" un peu l'extrait/synthèse posté par Ambre, en soulignant le contexte "conceptuel" dont il provient, et en précisant le sens des termes qui y sont utilisés (ici les enseignements de la Rose-Croix d'Or)...

Bonne continuation.
Kessani.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.meditationsolaire.com/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Jeu 21 Oct 2010, 23:51

Donc, Kessani, lorsque tu écris:

Citation :
Les enseignements de la Rose-Croix d'Or sont limpides et précis, et cette limpidité et cette précision apparaissent avec évidence pour peu qu'on fasse l'effort d'en intégrer les "définitions" et les "acceptions

Tu ne valides pas le contexte conceptuel en question, tu ne fais qu'indiquer que les enseignements sont "précis" et limpides, si l'on en accepte l'acception "particulière" de certains termes.

Le point sur lequel j'insiste donc à nouveau, est que leur acception du mot "dialectique" est... dialectiquement incorrecte. Et qu'il faut donc accepter une adultération essentielle de ce mot, au moins, pour accéder à une lecture "précise et limpide" de leur conceptualisation.

Par ailleurs, pour ce que je viens d'en lire, et même si peut-être très "précise et limpide", leur approche me semble encore empreinte d'une bonne dose de mirage archaïque, et donc de brume nihiliste. Je ne la partage donc pas.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Ven 22 Oct 2010, 00:23

Bon, pour reprendre sur le sujet:

La forme statique est une pure illusion de la conscience archaïque. Le monde statique n'existe pas autrement... qu'à travers la relativité !!!

Et donc la pure staticité n'existe pas en tant que telle!

En effet, la réalité n'existe que dans la Rencontre entre un mouvement absolutisé et une staticité relativisée. Le mouvement absolument rapide accède à une simulation PARFAITE de la staticité,

La pure staticité absolue est un néant, une illusion stérile.

De ce fait, une approche qui se fonde essentiellement sur une pure staticité pour aborder l'Etre... passe totalement à côté de son sujet et se perd dans un néant, une complète illusion qui prend sa source dans la conscience archaïque confrontée à l'apparente perfection immobile de la matrice originelle.

Le potentiel divin du Soi, ne pourrait jamais transformer, réaliser, la moindre identité, sans mise en oeuvre par la dynamique relativiste des Couples Sacrés.

Ce qui n'est pas en mouvement, ne vit pas, n'existe pas. Mais il y a par contre un degré de mouvement, absolu, qui simule parfaitement la totale immobilité, et simultanément tous les mouvements relatifs imaginables.


Amitié,

steph



Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Ven 22 Oct 2010, 00:42

Je souhaiterais rappeler que dialectiquement:


- réalité non-dualiste = alliance des polarités dialectiques
- dualité = conflit des polarités dialectiques


Donc, l'état de non-dualité repose paradoxalement sur la discrimination duelle des polarités dialectiques, et la perception fondée sur cette discrimination duelle est la perception dialectique à proprement parler, qui est celle de la réalité telle qu'elle est.

L'état de dualité émane paradoxalement de l'amalgame confusionnel des polarités dialectiques, et la perception fondée sur cet amalgame confusionnel est la perception dualiste à proprement parler, qui est celle d'une réalité masqée par des illusions.

Lorsque la relation duelle des polarités dialectiques est niée, elle se déplace donc sur la perception de la réalité, et la contamine, en la rendant duelle, ce qui crée l'expérience de la dualité (problème de "mise-au-point" des "lentilles" perceptives).

Lorsque la relation duelle des polarités dialectiques est reconnue, la perception du réel n'est plus contaminée, et la non-dualité est expérimentée (mise-au-point parfaite).

Mais donc on ne peut pas faire l'impasse sur les polarités dialectiques, car sans elles, il n'y a pas de perception du tout, pas même subtile, ou divine ou autre.

La perception dialectique décontaminée EST la perception subtile, directe, en conscience partagée, etc.

Qualifier le monde dualiste de "dialectique" n'est donc pas dialectiquement approprié.

Croire qu'il existe un état d'Etre réalisé pouvant faire l'impasse sur l'intégration dialectique des causes relativistes est une illusion engendrée par le mirage archaïque de la perfection statique. Car aucun état d'être n'existe dans l'aperception intégrale.


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Ven 22 Oct 2010, 00:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Ven 22 Oct 2010, 11:51


Bonjour et bien merci à vous tous,

en effet Steph, je ne donne pas la même signification au terme dialectique sans doute???même si j en comprend théoriquement les termes !
Et oui , Didiera, c est une synthèse d un cours de la Rose Croix d Or!




Citation :
Le point sur lequel j'insiste donc à nouveau, est que leur acception du mot "dialectique" est... dialectiquement incorrecte. Et qu'il faut donc accepter une adultération essentielle de ce mot, au moins, pour accéder à une lecture "précise et limpide" de leur conceptualisation.

je m y emplois, croie moi!

je n ai pas cette impression de prosélytisme quand tu écrit:

Citation :
Prôner le contraire relève d'une propagande liée au mirage archaïque et nihiliste.
Le pur absolu est un néant total.

Par ailleurs, pour ce que je viens d'en lire, et même si peut-être très "précise et limpide", leur approche me semble encore empreinte d'une bonne dose de mirage archaïque, et donc de brume nihiliste. Je ne la partage donc pas.
ce terme est il bien adéquoi?

je vais intérioriser tout celà ...merci en tout cas pour vos explications, empreintes il est évident de vos perceptions et interprétations!
C est finalement ce qui fait notre avancement et notre richesse de les partager ici!
J ai toujours cette intime conviction , qu il manque un élément dans ta thèse Steph, nous en parlons souvent!Et je suis bien incapable de la verbaliser ,
et pourtant...

Parler de "conceptualisation" par exemple est la définition d une construction mentale et donc abstraite, c est une forme de représentation de quelque chose qui nous habite, qui nous pousse à verbaliser ou à matérialiser, mais quels sont les critères de validité, si ce n est, en ce qui te concerne steph, dans ta conception que c est l Oiseau qui te dicte tes écrits et tes perceptions!

Il est certain aussi, qu en cet instant, quelque chose émerge dans la conscience collective, et que mes interrogations sont le reflet de ce que je perçois autour de moi et en moi, et comme je l ai écrit ailleurs, j y vais doucement, l écriture m est encore difficile.

Jamais je n aurais imaginer qu une question que j ai posée/"visualisée", il y a bientôt 4 ans , sur" la ménora" et les FJ , allait déboucher sur tant de discutions!

richel
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Ven 22 Oct 2010, 12:54


Nathalie,


Citation :

ce terme est il bien adéquoi?


Il est bien adéquat car tout ce qui rend compte du mirage archaïque de la staticité pure est nihiliste. Car la staticité pure est un néant.

Ce sont les chants des sirènes de l'"Age d'Or" qui tentent de nous ramener en arrière, régressivement, vers ce mirage. Mais il n'y a là que néant: il faut poursuivre encore et toujours le cycle narcissique vers l'avant. Résolument.

Citation :
J ai toujours cette intime conviction , qu il manque un élément dans ta thèse Steph

Tu as peut-être raison. Ou bien il s'agit d'un chant des sirènes. Mais de toute façon, tant qu'il ne pourra pas être verbalisé, il ne peut que rester lettre morte, pour moi en tout cas.


Citation :
c est l Oiseau qui te dicte tes écrits et tes perceptions

C'est exact.


Citation :
Il est certain aussi, qu en cet instant, quelque chose émerge dans la conscience collective

Pour moi aussi.


Citation :
Jamais je n aurais imaginer qu une question que j ai posée/"visualisée", il y a bientôt 4 ans , sur" la ménora" et les FJ , allait déboucher sur tant de discutions!


C'était l'heure, tout simplement, et ton canal a été utilisé pour ça.



Bisouxxx,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Juan-Matus



Masculin
Cancer Chat
Nombre de messages : 44
Date de naissance : 14/07/1975
Age : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Ven 22 Oct 2010, 13:12

Sphinx a écrit:
Le point sur lequel j'insiste donc à nouveau, est que leur acception du mot "dialectique" est... dialectiquement incorrecte.
Ambre a écrit:
en effet Steph, je ne donne pas la même signification au terme dialectique sans doute???
Si je puis me permettre, Sphinx, tu devrais peut-être simplement accepter que ton acception du terme dialectique, n'est pas la "mesure" de la correction et de la justesse de ce terme en lui-même. Et même plus : chaque système de pensées (et chaque penseur) a le droit de forger sa propre acception des termes qu'il utilise, comme tu le fais précisément toi-même.
Le terme dialectique signifie originellement l'art de discuter (ce qui est différent de l'art de raisonner : la logique). Il s'agissait donc à l'origine de savoir comment conduire des argumentations en intelligence avec son interlocuteur. Platon a magnifié la dialectique en en faisant l'art d'accéder au vrai (le monde des Idées) par l'usage de la raison... même si cela implique une situation de "désintelligence" avec l'interlocuteur. Bien entendu Platon avait sa propre conception du vrai, mais (à travers notamment sa mise en scène de Socrate et de sa maïeutique, l'art de conduire l'interlocuteur à découvrir par lui-même la vérité qui existe depuis toujours en lui) il a en quelque sorte montré que la dialectique et la logique allaient de paire... L'intelligence (l'entente) avec l'interlocuteur qui était obtenue dans la démarche de Platon, n'était pas un simple processus de persuasion, mais un processus de résonance, dans lequel l'interlocuteur prenait conscience de sa propre capacité à déployer le raisonnement (la logique dialectique) nécessaire à l'accès au vrai...
La dialectique a ensuite donné naissance au sophisme (l'art d'obtenir l'adhésion affective de l'interlocuteur dans ce qui semble être un débat de raison)... Aujourd'hui encore, toute notre politique (toute notre société même, à l'exclusion des champs intellectuels spécialisés) tient davantage de la pratique sophiste, que de la pratique dialectique... La science est dialectique, au sens proto-platonicien (démarche rationnelle pour accéder non pas au vrai absolu et définitif, mais au vrai circonstantiel et relatif)...
Avec Hegel, le terme dialectique s'est enrichi d'une nouvelle acception, différente de l'acception platonicienne. C'est devenu une démarche systémique (et Hegel est un grand penseur du genre systémique) consistant à rechercher le dépassement des contradictions et la synthèse des oppositions. Le grand classique de dissertation scolaire : thèse, antithèse, synthèse, est un héritage de la dialectique de Hegel. La dialectique hegelienne n'est pas concernée, contrairement à la dialectique platonicienne, par la question intrinsèque du vrai, sauf si on définit le vrai comme la résultante de la synthèse des raisonnements antinomiques... Elle est concernée par une sorte de recherche d'hypostase (une idée synthèse qui viendrait comme se poser par-dessus des idées antinomiques)...
Les dialecticiens aujourd'hui (au sens académique) tiennent davantage de Hegel (démarche hypostatique de synthèse des antinomies, quitte à créer des antinomies artificielles, voire artificieuses)... qu'ils ne tiendraient de Platon (le monde académique/universitaire ne croit plus en l'existence d'un vrai absolu, idéal et idéel... mais seulement en des énoncés plausibles ou convainquants)...
Avec l'enseignement de la Rose-Croix d'Or, le terme dialectique a une autre acception... Comme je l'ai déjà expliqué, il désigne l'univers transitoire et son contenu : son contenu substantiel, son contenu fonctionnel... Dans cette conception, tout processus de pensée dialectique signifie tout processus de pensée fondé sur la mise en oeuvre des logiques intrinsèques de l'univers dialectique... Dans ce cadre là, la dialectique est une sorte de contemplation de l'illusion sur elle-même, et ne saurait constituer comme chez Platon une démarche pour accéder au vrai. Pourtant, ce que Platon appelait dialectique, serait simplement appelé autrement dans la conception rosicrucienne d'Or : renaissance et réintégration. En d'autres termes, la démarche rosicrucienne d'Or serait tout à fait une démarche platonicienne, mais l'usage du mot dialectique serait différent...
Ton acception à toi, Sphinx, du terme dialectique, est seulement une acception de plus... C'est t'avancer "un peu beaucoup" que de considérer comme "incorrecte" (comme dialectiquement incorrecte) les acceptions différentes (et antérieures) aux tiennes... La différence d'acceptions d'un même terme, entre des systèmes de pensées différents, ne dit rien de la correction ou de l'incorrection de ces acceptions. Chaque système de pensées a ses propres acceptions, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.meditationsolaire.com/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Ven 22 Oct 2010, 14:23

Bonjour Juan-Matus,


dia-legein suggère comme tu le dis la notion de résonance. Or, il ne peut pas y avoir résonance, sans pôles de cette résonance. S'il y a dialogue, ce ne peut-être qu'entre deux interlocuteurs au moins.

Car la richesse du dialogue dépend de la différence des points de vue des interlocuteurs. Si ces points de vue sont à l'opposé l'un de l'autre, la richesse est intégrale.

Tout ceci n'est donc pas relatif à une interprétation particulière, personnelle, du mot dialectique: il s'agit simplement d'appeler un chat "un chat", ce à quoi nous invite précisément la dialectique.

Si l'on trace un cercle, la première chose qu'on constate est que son unité est d'abord et fondamentalement décrite, "observée", par DEUX côtés. Deux angles de vision complémentaires.

La vision unitaire du cercle implique un retournement inévitable, et donc ne peut pas faire l'impasse sur les polarités complémentaires.

La dialectique est chevillée à la nature circulaire de l'Etre, mais encore faut-il avoir reconnu cette nature circulaire.


Dia-legein implique très naturellement l'ouverture à l'altérité, à l'autre dans la complémentarité, ouverture synergétique sans laquelle le dialogue est vain, dépourvu de relation à l'altérité.

La résonance se produit "dia"', à travers le Soi, le centre, en lui communiquant sa réalité grâce à la double vision de points de vue en opposition de phase. Ce n'est pas tant une question de capter la réalité, que plutôt de la susciter!

C'est le dialogue des polarités complémentaires qui, en tant que Rencontre de leurs points de vue, engendre une Réalité relationnelle authentique synthétisée dans un centre. En ce sens, la dialectique n'est pas une approche permettant de capter une réalité immuable, mais de faire jaillir la réalité d'une vérité relationnelle, seule possible acception du vrai.

Pour cela, faut-il encore que les points de vue soient authentiquement campés. Car la magie de points de vue authentiquement campés... est qu'ils reconnaissent implicitement leur relation, leur convergence, leur terrain de compréhension et d'adhésion mutuelle, grâce à leur authentique différence, leur séparation duelle.


De nombreux points de vue sont contaminés par le mirage archaïque, et sont de ce fait déforcés dans leur authenticité. Ils ne peuvent donc pas être validés comme pertinents dans le dialogue.


Donc, je prétends qu'il existe une acception précise de la dialectique, qui est tout simplement celle du dialogue décontaminé, du relationnel non transférentiel, de la réalité non-dualiste.

Pour le,reste, chacun utilise les mots comme il veut. Cela ne change pas mon opinion sur l'affaire.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Ven 22 Oct 2010, 15:00



Citation :
C'est le dialogue des polarités complémentaires qui, en tant que Rencontre de leurs points de vue, engendre une Réalité relationnelle authentique synthétisée dans un centre. En ce sens, la dialectique n'est pas une approche permettant de capter une réalité immuable, mais de faire jaillir la réalité d'une vérité relationnelle, seule possible acception du vrai.

Pour cela, faut-il encore que les points de vue soient authentiquement campés. Car la magie de points de vue authentiquement campés... est qu'ils reconnaissent implicitement leur relation, leur convergence, leur terrain de compréhension et d'adhésion mutuelle, grâce à leur authentique différence, leur séparation duelle.

celà veut il dire que seul un dialogue authentique n est possible qu avec sa Flamme jumelle ?
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Ven 22 Oct 2010, 15:06

On peut continuer en disant qu'il existe une seule Nature de l'Etre, mais que paradoxalement cette Nature ne peut être promulguée dans sa Vérité, que lorsqu'elle est reconnue conjointement par un relationnel (une résonance) de deux points de vue complètement opposés.

J'ai développé cela dans le sujet sur les deux vérités, celle de l'essence (Nature) et celle du point de vue (autour de la Nature).

On peut dire que la Nature de l'Etre n'est pas une réalité, même si elle est exacte et précise et unique, si elle ne fait pas l'objet d'un consensus dans le dialogue des points de vue autour d'elle.

Et un tel consensus ne peut émerger que d'une séparation complète de ces points de vue qui alors seulement entrent véritablement en résonance l'un par rapport à l'autre, car totalement départagés entre eux.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 420
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Ven 22 Oct 2010, 15:11

Si c’est l’Oiseau qui a soufflé le mot ‘dialectique’ à Sphinx,alors c’est un mot ‘révélé’, il doit l’utiliser.

Si un mot change de sens au fil des siècles, comme tu l’as brillamment montré, Juan Matus, le plus sage est de s’en tenir au plus récent (à moins d’être historien).

Je fais plus confiance aux écrits d’une personne vivante, qu’aux écrits datant de plusieurs millénaires, avec toutes les possibilités d’erreurs par les copies, recopies, voire d’utilisation politique(livres religieux ou philosophiques).

A l’image des livres des religions ‘révélées’,Sphinx écrit sa pensée et son système dialectique, révélés par l’Oiseau. C’est moderne, c’est solide, ça tient la route, et c’est beau …

Il a raison de ne pas publier de livre, et de faire une œuvre éphémère sur une Internet.
Sinon, dans 500 ans, on citerait Sphinx comme on cite aujourd’hui Platon ou Jésus, mais dieu sait par quels distorsions seraient passés ses écrits.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Ven 22 Oct 2010, 15:14

Citation :
celà veut il dire que seul un dialogue authentique n est possible qu avec sa Flamme jumelle ?

Oui, c'est cela.

Et c'est une des choses que l'être humain ne reconnaît pas, ou ne veut pas reconnaître, dans le libre-arbitre dualiste.

L'Humanité est un tout harmonique qui suppose une configuration harmonique, avec donc des relations privillégiées sur le plan harmonique: Ames Soeurs et FJ.

Mais dans le libre-arbitre, l'Etre humain croit qu'il peut interagir valablement, relationnellement, avec n'importe qui, sans passer par le canal harmonique naturel. C'est une erreur qui mène au conflit incessant.


Comme déjà exprimé, il faut commencer par ramener le conflit sur le terrrain mental légitime du débat contradictoire: cela est la seule forme d'interaction légitime entre des Personnes qui ne sont pas FJ ou Ames Soeurs. Le langage humain n'a pas d'autre fonction réelle que de décontaminer le relationnel dans le débat contradictoire et l'approche dialectique.

En somme, le langage humain est thérapeutique, ou vain dans ses autres utilisations éventuelles.


Et au final la seule résonance harmonique intégralement décontaminée ne peut se produire qu'entre deux FJ. Mais alors le paradoxe est que la résonance devient aussi collective... véritablement... mais parce qu'on est passé par le canal harmonique incontournable de la FJ.

La Personne n'accède véritablement au collectif qu'à travers le canal harmonique de son Couple Sacré.


Bisouxxx,

steph
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: 3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles   Ven 22 Oct 2010, 15:21


Entre Ce que je pense, Ce que je veux dire, Ce que je crois dire, Ce que je dis, Ce que vous avez envie d'entendre, Ce que vous entendez, Ce que vous comprenez... il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même...
Bernard WerberExtrait de l' Encyclopédie du savoir relatif et absolu

Entre Ce que Je pense,Ce que je veux écrire, ce que je croie transcrire,Ce que j écris, ce que vous avez envie de lire, ce que vous lisez, Ce que vous comprennez...



beau wk mes amis, je dois préparer la conférence sur la Catharsis de ce soir et vous dit donc à demain!
je vous Ambrasse

:bisouxxx:
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
 
3 - Commentaires sur les Flammes Jumelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» FLAMMES JUMELLES
» Les ames soeurs ou les flammes jumelles
» Ames soeurs et flammes jumelles
» AMES SOEURS : Flammes Jumelles : Réunion des Rayons Gémellaires
» passeuse d'àmes,liens d'âmes,flammes jumelles relations karmiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: