ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La mystification physique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: La mystification physique   Mer 24 Oct 2007, 23:57

La Mystification physique



Bonjour à toutes et tous,


tout d'abord un schéma:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Or donc, tant que les deux Personnes polaires, sexuées, ne sont par parfaitement discriminées au niveau de leur réalité énergético-éthérique, elles sont imbriquées l'une dans l'autre, n'étant pas parfaitement séparées l'une de l'autre, créant entre elles une zone de confusion.

De ce fait, elles recherchent l'incarnation comme solution au problème.

Le corps physique dense est donc le contrepoids du manque de séparation, de discrimination des essences. C'est pourquoi il densifie les limites entre les êtres.

Mais un autre phénomène intervient: celui de l'illusion-miroir.

En effet, une Personne, en tant que polarité, n'est pas un aspect complet de l'être. C'est un aspect fondamental, mais incomplet. Et la réalité est qu'un tel aspect ne peut exister de façon autonome, car il n'inclut pas la totalité des connaissances actives et passives. Surtout si, de plus, il est en confusion avec l'autre polarité.

De ce fait, pour favoriser la discrimination, et servir de contrepoids à la nature incomplète de la Personne, le corps physique dense va doubler tous les éléments personnels afin de créer un simulacre d'intégralité.

C'est l'illusion-miroir.

Le corps va être doublé dans ses parties droite et gauche, les chromosomes seront doublés, les hémisphères cérébraux seront doublés, de façon à permettre une certaine autonomie personnelle qui pourra favoriser l'intégration progressive de la séparation (discrimination) d'avec l'autre polarité.

On le voit, doublage et délimitation densifiée vont de pair et ont le même but: permettre de favoriser la discrimination des polarités.

Mais il y a aussi un écueil à ce système: c'est de voir la Personne se faire prendre au piège de se croire complète, et de risquer alors d'emprunter la voie de la régression vers l'indifférenciation.

On comprendra donc que l'incarnation dans un corps physique dense est un "véhicule" qui permet de décoincer la confusion des polarités qui, sans cela, n'ont pas d'outil adéquat pour la résoudre.

Mais le corollaire de cela, est qu'un "véhicule" peut aller en marche avant... ou en marche arrière.

On verra que les hémisphères des deux Flammes Jumelles sont en corrélation croisée, et en réalité interconnectés. Mais tant que des proportions de sexuation correctes ( 2/3 1/3) au niveau Yin/Yang et Yang/Yin ne seront pas présentes chez l'un et chez l'autre, la connexion ne se fera pas consciemment.

En effet, un défaut de discrimination entraîne des valeurs trop partagées au niveau des deux hémisphères chez une même Personne. Et de ce fait, l'hémisphère doublé, qui est celui associée à la Flamme Jumellle, sera trop investi par le psychisme de la Personne elle-même: l'autre n'y a pas assez de place.

Des Flammes Jumelles pourront occasionnellement, avant leur totale synchronisation, vivre des instants de conscience partagée à l'intérieur même de leurs têtes respectives, au même moment, si elles sont toutes deux proches des rapports parfaits 2/3 1/3.

Même chose en ce qui concerne le degré d'affirmation sexuelle psycho-physique: c'est aussi un témoin du degré de confusion. Plus la confusion est grande et donc les essences peu discriminées, plus la Personne incarnée dans ses aspects sexuels psychologiques et physiologiques tentera de compenser cette confusion intrinsèque par une affirmation exagérée de la polarité concernée. L'homme ou la femme deviennent alors une caricature physique et/ou psychologique de leur nature.

Au niveau génétique, chaque Personne incarnée possède un double jeu de chromosomes (allèles). Ce système aboutit, chez chaque Personne, à la 23ème paire de chromosomes, la paire sexuelle, XX chez la femme, et XY chez l'homme.



Comme on le voit, il s'agit de l'ajout d'un "double-miroir" Yin féminin X à chaque polarité sexuée.

En somme, très logiquement, l'affirmation densifiée du corps présentant un caractère Yang prééminent, un équilibrage interne Yin se fait au niveau génétique, par le "double-miroir" Yin X.

Il faut comprendre que la procréation dans la densité correspond a un processus de nature inverse par rapport à la procréation du Couple Sacré.

En effet, la procréation dans la densité témoigne d'un processus causaliste, impliquant l'aléatoire génétique, et donc la préexistence causale de deux gamètes déjà séparés, qui s'unissent pour former un nouvel organisme, aboutissant à un ADN intégralement doublé.

Mais la procréation réelle des Couples Sacrés se fait "ex nihilo", à partir d'une totalité indifférenciée qui devra acquérir par elle-même sa propre cause-en-soi, selon un processus finaliste, par discrimination progressive de "gamètes", ou polarités, non préexistantes. Il ne faut en effet pas oublier que les Couples Créateurs ne peuvent pas transmettre leur propre cause-en-soi aux Couples qu'ils engendrent.

De ce fait, tout est inversé: les gamètes n'existent pas préalablement, et doivent se discriminer l'un de l'autre, et pour ce faire, l'appui du véhicule d'incarnation et de son illusion-miroir est nécessaire.

Le processus aboutit chez chaque Personne à un "ADN éthérique" non doublé.

L'ADN est alors "double" au niveau du Couple seulement, mais n'y fonctionne pas selon le même principe que celui de l'ADN doublé du corps physique.

En effet, au niveau du corps dense, l'ADN double n'est qu'un miroir Yin ajouté en compensation, et qui reste neutre par rapport à l'affirmation du gène sexuel.

Par contre, dans le Couple Sacré, l'ADN éthérique n'est en réalité pas doublé: il y a là deux polarités sexuées authentiques. La procréation sacrée crée toujours des couples, alors que la procréation dans la densité crée des polarités faussement autonomes car artificiellement complétées.

La Personne ne vit pas la réalité de l'être en incarnation, car il y a mystification sur l'intégralité de la Personne. Pas plus qu'elle ne vit la réalité de l'être en décorporation, puisqu'elle n'y a même pas le véhicule de discrimination compensatoire: le corps physique dense.

Le double-miroir représente donc le miroir narcissique de la Personne. L'émancipation est le deuil, donc l'intégration, de ce miroir narcissique, et cela ne peut se réaliser qu'à travers la synchronisation jumelle.

Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La mystification physique   Jeu 25 Oct 2007, 13:28

Citation:

Citation :
Même chose en ce qui concerne le degré d'affirmation sexuelle psycho-physique: c'est aussi un témoin du degré de confusion. Plus la confusion est grande et donc les essences peu discriminées, plus la Personne incarnée dans ses aspects sexuels psychologiques et physiologiques tentera de compenser cette confusion intrinsèque par une affirmation exagérée de la polarité concernée. L'homme ou la femme deviennent alors une caricature physique et/ou psychologique de leur nature.

chacun devra t il oser aller chercher son authenticité dans son ambivalence.... son potentiel ... yin yang pour effectuer quelques "réglages" ???

chacun sait intrinséquement... presque sans un mot que ce fil les lie .. et que de toute façon même si la raison les éloigne par moment ... ils n'ont de cesse de se retrouver pour parachever leur idividualité ???

et que ce fil ... ce noyau entre eux s'affinent et ne cessent de se developper à chaque "rencontre" ???

que le temps et la patience pour nourrir cette "version" de l'humanité qui nous habite ???

les affinités prennnent tout leur sens quand il s'agit d'affiner une relation .... les "choses" s'imposent d'elles mêmes et l'evidence finit par se devenir présence qui donne cette sorte de serenité face au temps qui passe ???

ne s'agit il pas finalement d'une... dé mystification ???


Citation :




Citation:

Le double-miroir représente donc le miroir narcissique de la Personne. L'émancipation est le deuil, donc l'intégration, de ce miroir narcissique, et cela ne peut se réaliser qu'à travers la synchronisation jumelle.

encore merci sphinx !
Revenir en haut Aller en bas
Juliette

avatar

Féminin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 157
Date de naissance : 08/06/1963
Age : 54
Localisation : France
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: La mystification physique   Jeu 25 Oct 2007, 17:09

Bonjour Sphinx,

Si j'ai bien compris ce que tu exprimes c'est que la cause de la réincarnation physique c'est une solution choisie pour les flammes jumelles afin de pouvoir dans l'expérience permettre l'accomplissement d'une discrimination entre eux et de se dégager de la confusion dans laquelle ils sont.

Apparemment au niveau énergitico éthrique cette discrimination n'est pas faisable. Et la réincarnation peut le permettre. Aussi, ce manque de séparation est visible dans la réalité de notre corps soit dans ce que l'on retrouve en double dans notre corps par cet effet de symétrie et que l'on retrouve aussi dans nos chromosomes.

Tu dis que cela permet la discrimination ? Je te cite : "qui pourra favoriser l'intégration progressive de la séparation (discrimination) d'avec l'autre polarité."

Dans ce cas, le corps est un "outil" pour résoudre cette problématique de confusion, de séparation non intégré entre deux polarités ?

Donc toutes les âmes en incarnation utilise l'incarnation dans cet unique but ?

Citation :

"Le double-miroir représente donc le miroir
narcissique de la Personne. L'émancipation est le deuil, donc
l'intégration, de ce miroir narcissique, et cela ne peut se réaliser
qu'à travers la synchronisation jumelle."

J'avoue que c'est aujourd'hui que je saisi vraiment ce que exprimes Sphinx, pour ma part le doublement je le comprenais dans le fait même de l'incarnation c'est à dire dans la totalité du corps incarné. Et là, tu dis que c'est dans la densification entre les êtres que le corps est ainsi doublé par effet mirroir.

J'avoue que je te répète beaucoup mais je suis époustouflée de ce que tu exprimes.

La confusion c'est de prendre cet effet miroir (qui sert à permettre la discrimination) comme un état de complétude.

Citation :

"Pas plus qu'elle ne vit la réalité de l'être en
décorporation, puisqu'elle n'y a même pas le véhicule de discrimination
compensatoire: le corps physique dense."

Je ne comprends pas cette phrase, elle semble contredire ce que tu dis que justement l'être s'incarne dans le but d'être et cela dans un corps physique dense ou densifié par son doublement.

Citation :

"Le double-miroir représente donc le miroir
narcissique de la Personne. L'émancipation est le deuil, donc
l'intégration, de ce miroir narcissique, et cela ne peut se réaliser
qu'à travers la synchronisation jumelle."

A quoi consiste la synchronisation jumelle, de quelle façon cette synchronisation peut-elle s'effectuer pour permettre l'intégration de ce miroir narcissique ?

Merci Sphinx pour ta réponse,

Juliette
Revenir en haut Aller en bas
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 241
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 50
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: La mystification physique   Jeu 25 Oct 2007, 18:34

Bonjour Sphinx,

Je trouve tes explications de plus en plus claires et convaincantes (à moins que ça soit moi qui devienne moins bête... Embarassed ). J'ai juste une petite difficulté (toujours) à propos du fameux rapport 1/3 ET 2/3 yin/yang. Comment se fait-il de que nombreux auteurs, qui semblent bien "éveillés" n'évoquent jamais ce rapport et encourage plutot un rapport 50/50, en tout cas dans tout ce qui concerne l'appareillage psychologique (tendances, caractères, vie sociale...). D'autre part, tu sembles affirmer que le couple de FJ (le soi) est globalement 50% yin et 50% yang. Logique en effet, mais cela est-il vrai avant la rencontre physique(logiquement, oui !). Dans ce cas, il y aurait autorégulation, et si l'homme, par exemple, renforce son coté yang, cela signifiea que la femme, par la force des choses, se voit "contrainte" de renforcer le sien pour garder l'équilibre 50/50 ?
Ce qui me gêne dans ce rapport, c'est son coté fixé précisement dans le temps. Selon les circonstances, je peux avoir un comportement très yang (par exemple, en compétition sportive), et à d'autres moment, une attitude plutot yin (méditation, nature...). cela siginifierait que ma FJ ressente ces variations au moment ou elles arrivent et soit "obligée" de compenser malgré elle ?...
(dommage, ya plus l'émoticone qui se gratte la tête !)
Merci a toi pour ta patience inoxydable !
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La mystification physique   Jeu 25 Oct 2007, 19:10

Bonjour Juliette,


Citation :
Dans ce cas, le corps est un "outil" pour résoudre cette problématique de confusion, de séparation non intégré entre deux polarités ?

Oui, un outil.

Citation :
Donc toutes les âmes en incarnation utilise l'incarnation dans cet unique but ?

Selon moi, oui, c'est le but.

Citation :
Pas plus qu'elle ne vit la réalité de l'être en
décorporation, puisqu'elle n'y a même pas le véhicule de discrimination
compensatoire: le corps physique dense."


Je parle de personnes incarnées, qui parfois vivent accidentellement, ou volontairement, des expériences de décorporation. Lorsqu'on s'intéresse au témoignage de ces personnes, on constate qu'elles y ont souvent trouvé une perception de la totalité.

Le problème que je signale alors est que, puisque ces personnes n'ont pas encore atteint la synchronisation jumelle d'une part, et que leur corps physique, outil discriminant, donc paliant à une déficience perceptive, n'exerce plus son action en décorporation, il y a là une lacune perceptive inévitable. De ce fait, une telle personne en décorporation ne perçoit pas la réalité.

Citation :
A quoi consiste la synchronisation jumelle, de quelle façon cette synchronisation peut-elle s'effectuer pour permettre l'intégration de ce miroir narcissique ?

Narcisse, aimé par la Nymphe Echo (reflet) s'illusionne dans la Beauté de complétude de son être que lui renvoie le double-miroir (Echo). Fasciné par cette Beauté de complétude, il finit par se laisser engloutir par l'eau du miroir. Il se laisse aller à l'amour narcissique, ce qui téléscope ses polarités internes qui régressent vers l'indifférenciation (eau du miroir).


La confusion des polarités est un passage très "vicieux", aux pièges subtils et redoutables. Mais c'est un passage inévitable.

Tout tourne toujours autour de l'interdépendance naturelle, reconnue et acceptée, des êtres émancipés, et de la dépendance non reconnue ni acceptée des êtres immatures.

Inévitablement, l'être immature est dépendant, et inévitablement, il ne conscientise pas cette dépendance dont la vérité a été refoulée. Le refoulement de la dépendance crée le miroir narcissique.

En effet, l'être, incomplet, mais se voyant complet, n'aborde pas de front la réalité de sa dépendance. De ce fait, subjugué par son reflet narcissique interne, il n'en reconnaît pas l'illusion, qu'il prend pour une réalité.

Alors, il y a transfert du miroir narcissique sur autrui, puisque le vrai miroir n'est pas pris pour ce qu'il est, une illusion, mais pour une réalité.

Ce transfert du miroir narcissique sur autrui "fonctionnalise" la personne d'autrui, qui n'est pas rencontrée d'abord dans sa personne, mais d'abord pour la fonction qu'elle peut apporter. C'est typique de la dépendance symbiotique.

Le miroir narcissique ayant été transféré sur autrui, la personne d'autrui est alors considérée comme simple de reflet de soi (puisque le vrai reflet interne est vécu comme réel). De ce fait, la dépendance n'est pas reconnue, et l'autre, reflet de soi, est considéré comme forcément redevable de la fonction qui est attendue de lui: la limite interpersonnelle est floue, mal définie, et l'autre est abordé symbiotiquement, et pas entièrement en tant que personne.


La synchronisation jumelle représente l'antithèse de tout ce système symbiotique, puisqu'elle implique la reconnaissance et l'acceptation de l'interdépendance qui découle de la complémentarité des différences.

Elle nécessite donc que le reflet soit conscientisé là où il est vraiment, dans le double intérieur, et non pas transféré sur la personne d'autrui, qui peut alors être réellement rencontrée.

Il n'y a plus de subjugation intérieure par un reflet qui est pris pour une réalité, mais subjugation extérieure par la REALITE DE L'AUTRE dans sa différence complémentaire.

Dans ce sens, la différenciation, la sexuation, apparaît manifestement comme la meilleure garantie contre le piège narcissique, car la reconnaissance de cette complémentarité dans la différence exige une reconnaissance totale de l'autre sur lequel aucun transfert narcissique ne peut plus avoir lieu.

Ayant replacé totalement le miroir narcissique à sa juste place, et ayant démystifié son illusion, il est réintégré, et le double-miroir qui en manifestait l'erreur, peut disparaître.

Alors, dépouillées de leurs doubles-miroirs respectifs, les Flammes Jumelles peuvent fusionner sans confusion.

Replacer le miroir narcissique à sa juste place, et démystifier son illusion consiste à reconnaître et accepter qu'on est incomplet en tant que personne (deuil narcissique), et donc forcément interdépendant dans la complémentarité sexuée.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La mystification physique   Jeu 25 Oct 2007, 19:57

Petite synthèse:


Confusion des polarités-->

Refoulement de l'interdépendance-->

Apparition de l'illusion narcissique (dépendance subie non reconnue)-->

Création du double-miroir interne-->

Transfert narcissique sur autrui-->

Transgression des limites interpersonnelles-->

Confrontation à autrui-->

Reconnaissance de la personne d'autrui-->

Arrêt du transfert narcissique-->

Reconnaissance du double-miroir interne-->

Démystification de l'illusion narcissique-->

Reconnaissance de l'interdépendance des polarités-->

Dissipation du double-miroir interne-->

Fusion jumelle


Dernière édition par le Jeu 01 Nov 2007, 12:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La mystification physique   Jeu 25 Oct 2007, 20:03

...et que penses tu des couples où l un des deux partenaire est défini comme "pervers narcissique" et pour l évolution du partenaire souvent "féminin" qui subit le joug de son "conjoint"!
Dirais tu que ce "conjoint "joue le rôle de gardien ,de façon à ce que certaines "rencontres jumelles" ne puissent pas se faire trop vite?

revoir pour rappel mon sujet sur "L'illusion du miroir "


Citation :
Le désir de l'autre, sa vitalité, leur montre leurs propres manques. On retrouve là l'envie, commune à bien des êtres humains, du lien privilégié que la mère entretient avec son enfant. C'est pour cela qu'ils choisissent le plus souvent leurs victimes parmi des personnes pleines d'énergie et ayant goût à la vie, comme s'ils cherchaient à s'accaparer un peu de leur force. L'état d'asservissement, d'assujettissement de leur victime à l'exigence de leur désir, la dépendance qu'ils créent leur fournit des témoignages incontestables de la réalité de leur appropriation.
Citation :
Les pervers absorbent l'énergie positive de ceux qui les entourent, s'en nourrissent et s'en régénèrent, puis ils se débarrassent sur eux de toute leur énergie négative.
Citation :
Ils se défendent par des mécanismes de projection : porter au crédit d'autrui toutes leurs difficultés et tous leurs échecs et ne pas se mettre en cause. Ils se défendent aussi par le déni de la réalité. Ils escamotent la douleur psychique qu'ils transforment en négativité. Ce déni est constant, même dans les petites choses de la vie quotidienne, même si la réalité prouve le contraire. La souffrance est exclue, le doute également. Ils doivent donc être portés par les autres. Agresser les autres est le moyen d'éviter la douleur, la peine, la dépression.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La mystification physique   Jeu 25 Oct 2007, 20:26

Bonjour Ambre,

Citation :
et que penses tu des couples où l un des deux partenaire est défini comme "pervers narcissique" et pour l évolution du partenaire souvent "féminin" qui subit le joug de son "conjoint"!

Selon moi, la perversion narcissique est simplement un stade plus avancé de l'illusion narcissique que nous vivons tous à des degrés différents tant que nous ne sommes pas émancipés.

La faille narcissique, provoquée par une confusion très importante des polarités, entraîne un transfert absolutiste où il n'est même pas simplement question que l'autre soit reconnu d'abord pour la fonction avant la personne, mais où l'autre est purement et simplement nié dans la réalité de sa personne.

La confusion est totale, et la limite interpersonnelle inexistante.

Pour le ou la conjoint(e) victime d'un tel transfert, c'est une situation difficile et dangereuse dont il faut se sortir. Mais ce n'est pas simple.

Citation :
Dirais tu que ce "conjoint "joue le rôle de gardien ,de façon à ce que certaines "rencontres jumelles" ne puissent pas se faire trop vite?

Les voies de la synchronicité, ou convergence harmonique, ne sont pas toujours évidentes à reconnaître. Ce que tu exprimes est une possibilité.

Mais il y a probablement d'autres axes de compréhension à envisager, car une telle explication ne me satisfait finalement pas tellement.

Dans tous les cas, lorsque la situation a été conscientisée, il faut y mettre fin par tous les moyens possibles.


Bisouxxx,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 241
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 50
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: La mystification physique   Jeu 25 Oct 2007, 20:54

hé bien... merci Ambre d'avoir posé cette question...! (ça alors !) et forcement, merci Sphinx pour la réponse !
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La mystification physique   Jeu 25 Oct 2007, 21:03

Socialement, il y a de nombreux aspects qui constituent une institutionnalisation du transfert narcissique.

Un des plus flagrants est la soumission hiérarchique qui implique une distance interpersonnelle codifiée, ce qui permet de faciliter la réduction de l'autre à un aspect fonctionnel, et non personnel.

La hiérarchie est donc l'institutionnalisation de l'illusion narcissique.

La distance interpersonnelle dont il est question ici est donc en fait une protection contre une intimité indésirable. Cela témoigne donc en fait d'une faille dans la capacité d'intimité.

Cette "distance" reflète donc une faiblesse de la limite interpersonnelle.

Et bien entendu, la perversion narcissique existe aussi dans le cadre hiérarchique.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Juliette

avatar

Féminin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 157
Date de naissance : 08/06/1963
Age : 54
Localisation : France
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: La mystification physique   Jeu 25 Oct 2007, 22:46

Bonsoir Sphinx,

Citation :

"Or donc,
tant que les deux Personnes polaires, sexuées, ne sont par parfaitement
discriminées au niveau de leur réalité énergético-éthérique, elles sont
imbriquées l'une dans l'autre, n'étant pas parfaitement séparées l'une de
l'autre, créant entre elles une zone de confusion."


Elles sont imbriquées l'une dans l'autre : dans ce cas puisque justement l'incarnation va être la solution pour permettre la discrimination, un peu comme si on prend du recul par l'expérimentation, l'étape de "l'apparition du miroir narcissique" est-ce le reflet de l'imbrication de l'une dans l'autre dans la réalité énergético-éthérique ?

La confusion des polarités et le refoulement de l'interdépendance n'est ce pas cela qui enclenche le désir d'incarnation ?

Pour être amener à être confronté par l'illusion du miroir narcissique à dégager la confusion des polarités qui est peut-être du à l'indifférenciation ? Ce piège ne l'est peut-être pas. Cette indifférenciation est peut-être la cause de la confusion des polarités. Le reconnaître n'est-ce pas ce qui va permettre de décider d'effectuer la séparation d'avec ce qui ne sont pas les polarités ?

De quoi avons-nous à nous séparer ? De ce qui implique la confusion des polarités ? Pour qu'il puisse apparaître à nos yeux. Car confondu à nous-même il n'est pas visible. Nous ne sommes pas visible l'un à l'autre.

Citation :
"La synchronisation jumelle représente l'antithèse de tout ce système
symbiotique, puisqu'elle implique la reconnaissance et l'acceptation de
l'interdépendance qui découle de la complémentarité des différences.


Elle nécessite donc que le
reflet soit conscientisé là où il est vraiment, dans le double intérieur, et
non pas transféré sur la personne d'autrui, qui peut alors être réellement
rencontrée."



Qu'est-ce que le double intérieur ?

Citation :




"Alors,
dépouillées de leurs doubles-miroirs respectifs, les Flammes Jumelles peuvent
fusionner sans confusion.




Replacer le miroir narcissique à
sa juste place, et démystifier son illusion consiste à reconnaître et accepter
qu'on est incomplet en tant que personne (deuil narcissique), et donc forcément
interdépendant dans la complémentarité sexuée."






Les doubles-miroirs permettent-ils la protection de l'être pour se reconnaître ?

Les flammes jumelles ont-ils à fusionner ? Pour cela, ils doivent délimiter ce qui fait leur inerdépendance. Cela ne peut-être fait que dans cette expérience, en 3 D ?



Cela voudrait-il dire que dans la réalité énergético-éthérique, ils ne peuvent pas fusionner étant dans la confusion ?


Donc, l'objectif est de fusionner en toute conscience, ils ont tous deux fait l'expérience de l'incarnation pour se dégager de la confusion (par le processus du double miroir) qui empêche toute fusion.
Cela me fait penser que l'incarnation est vraiment une expérience qui permet une évolution par rapport à ce que tu dis là.

Merci Sphinx pour tes réponses,

Juliette











Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La mystification physique   Jeu 25 Oct 2007, 23:37

Bonjour Juliette,


Citation :
Elles sont imbriquées l'une dans l'autre : dans ce cas puisque justement l'incarnation va être la solution pour permettre la discrimination, un peu comme si on prend du recul par l'expérimentation, l'étape de "l'apparition du miroir narcissique" est-ce le reflet de l'imbrication de l'une dans l'autre dans la réalité énergético-éthérique ?

Oui.

Citation :
La confusion des polarités et le refoulement de l'interdépendance n'est ce pas cela qui enclenche le désir d'incarnation ?

Sa nécessité en tout cas, certainement.

Et émanant de cette nécessité, un désir probablement.


Citation :
Le reconnaître n'est-ce pas ce qui va permettre de décider d'effectuer la séparation d'avec ce qui ne sont pas les polarités ?

Précisément. L'indifférenciation est à l'origine de la confusion.

Et il y a donc un paradoxe, qui veut que ce qui peut être un piège peut aussi être la solution. L'incarnation concrétise une situation de confusion, et peut lui permettre d'évoluer... dans un sens progressif ou régressif.


Citation :
Qu'est-ce que le double intérieur ?

C'est simplement le double-miroir interne dont nous avons parlé, et qui consiste dans l'illusion qui permet à la personne de croire qu'elle est complète.


Citation :
Les doubles-miroirs permettent-ils la protection de l'être pour se reconnaître ?

On peut voir cela comme ça. La confusion, donc le miroir narcissique, est inévitable, et ne sont pas des protections. Mais le double-miroir vient en compensation, permettant l'incarnation, et donc peut être vu sous l'angle d'une protection.


Citation :
Les flammes jumelles ont-ils à fusionner ? Pour cela, ils doivent délimiter ce qui fait leur inerdépendance. Cela ne peut-être fait que dans cette expérience, en 3 D ?

Oui, car ce n'est qu'en incarnation que l'évolution de la confusion des polarités vers la discrimination mutuelle est possible: la 3D est le véhicule de la discrimination.

En dehors de l'incarnation, les polarités non discriminées n'ont pas d'autonomie relative.

En effet, on peut considérer qu'en décorporation, tant que la discrimination n'est pas complète, les Flammes Jumelles en quelque sorte errent dans l'univers l'une de l'autre, sans espoir donc de pouvoir se rencontrer. Chacune est l'une pour l'autre le Dieu universel inaccessible dans le domaine duquel elles sont perdues.

Ce n'est que lorsque la discrimination est complète qu'elle se divinisent mutuellement et peuvent se rencontrer et s'unir sur un même plan.


Citation :
Cela voudrait-il dire que dans la réalité énergético-éthérique, ils ne peuvent pas fusionner étant dans la confusion ?

En effet, et c'est logique: la confusion oppose, et donc on ne peut fusionner dans la confusion.


Citation :
Donc, l'objectif est de fusionner en toute conscience, ils ont tous deux fait l'expérience de l'incarnation pour se dégager de la confusion (par le processus du double miroir) qui empêche toute fusion.
Cela me fait penser que l'incarnation est vraiment une expérience qui permet une évolution par rapport à ce que tu dis là.

C'est exactement ça.


Amitié à toi,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La mystification physique   Ven 26 Oct 2007, 02:34

Bonjour Christalain, je n'avais pas noté une de tes interventions, j'y répond donc maintenant:


Citation :
Comment se fait-il de que nombreux auteurs, qui semblent bien "éveillés" n'évoquent jamais ce rapport et encourage plutot un rapport 50/50, en tout cas dans tout ce qui concerne l'appareillage psychologique (tendances, caractères, vie sociale...).

Parce que la vie sociale humaine est globalement fondée sur la confusion des polarités.

Mais même spirituellement, il y a une explication directe pour préconiser le 50/50:

Dans un rapport 2/3, 1/3, seuls 50% des connaissances Yin et Yang sont corrélées. En effet, sur les 2/3, seul 1/3 est équilibré par le 1/3 de l'autre polarité. Et 1/3 est bien 50% de 2/3. De ce fait, les facultés ou pouvoirs spirituels personnels sont limités par ce facteur 50%.

Dans un rapport 1/2 1/2, la totalité de chaque polarité est équilibrée par l'autre. De ce fait, 100% des connaissances Yin et Yang sont corrélées. De ce fait, les facultés ou pouvoirs spirituels personnels sont plus importants.

Mais parce que au départ il y a eu partage des connaissances en deux parties, elles ne sont jamais complètes chez aucune personnne. Et le 100% de corrélation pour un rapport 1/2 1/2, ne concerne en fait que 50% de la connaissance réelle totale. 100% de 50% ne fait jamais que 50%.

Dans un rapport 2/3 1/3, les 50% de corrélation ne concernent aussi que 50% de la connaissance, soit 50% de 50%: 25% de connaissance corrélée par personne sur la totalité de la connaissance.

Mais ensemble, deux personnes permettent une corrélation totale de toute la connaissance: 25% pour chaque personne, et 50% pour le couple lui-même.

Donc, un rapport 1/2 1/2 accroit les facultés spirituelles personnelles, et fait croire à la totalité des facultés, alors qu'elles sont incomplètes. C'est une grave erreur.

J'espère que tu as suivi.

Je continue à te répondre de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La mystification physique   Ven 26 Oct 2007, 03:13

Citation :
D'autre part, tu sembles affirmer que le couple de FJ (le soi) est globalement 50% yin et 50% yang. Logique en effet, mais cela est-il vrai avant la rencontre physique(logiquement, oui !). Dans ce cas, il y aurait autorégulation, et si l'homme, par exemple, renforce son coté yang, cela signifiea que la femme, par la force des choses, se voit "contrainte" de renforcer le sien pour garder l'équilibre 50/50 ?
Ce qui me gêne dans ce rapport, c'est son coté fixé précisement dans le temps. Selon les circonstances, je peux avoir un comportement très yang (par exemple, en compétition sportive), et à d'autres moment, une attitude plutot yin (méditation, nature...). cela siginifierait que ma FJ ressente ces variations au moment ou elles arrivent et soit "obligée" de compenser malgré elle ?...


Selon moi, tout dépend du niveau de discrimination, donc de dérivation karmique, donc de temporisation causale.

Ce qui me semble certain, c'est que plus une Flamme Jumelle évolue vers le juste rapport, plus elle crée un appel de potentiel qui va influer sur sa complémentaire.

En fonction de la temporisation causale, karmique, qui subsiste chez cette dernière, l'effet en sera plus ou moins dilué et indirectement ressenti. Mais il y aura inévitablement un effet.

Mais à mesure que les deux FJ entrent progressivement en causalité directe entre elles, les effets compensatoires seront de plus en plus vite ressentis, et d'une façon plus pressante.

Je comprend que ce côté fixé t'ennuie. Mais il faut comprendre qu'il n'est pas interdit à l'homme d'être dans le relationnel, ni à la femme d'être dans le participatif.

Dans l'oscillation perturbatrice inévitable du monde densifié, ce qui est à chercher est un rapport particulier vers lequel on tend progressivement dans la durée, avant de pouvoir l'exprimer de façon absolue dans l'éternité.

Si globalement, sur une journée, ou une semaine, tu tends vers la proportion en question, ce sera juste. Et encore faut-il bien comprendre la teneur des aspects à favoriser...

Car la réalité des natures masculines et féminines est à chercher et comprendre au-delà des considérations sociales de la vie humaine, même si ces dernières peuvent au départ servir à (seulement) commencer à forger la juste proportion.

Lorsque les natures sexuées commencent à s'affirmer vers la juste proportion, la réalité éprouvée de leur nature réelle s'éloigne largement de l'idée sociale qu'on peut en avoir. Et leur puissance d'expression spécifique supplante alors largement tous les aspects de la vie sociale qui ne peuvent plus vraiment influencer sensiblement la proportion qui se met en place.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 241
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 50
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: La mystification physique   Ven 26 Oct 2007, 08:54

Merci Sphinx, je pense avoir compris !
je tente de reformuler avec mes mots:

Nous avons en nous une position "moyenne" entre yin et yang, un "centre de gravité", un équilibre entre toutes les positions qui s'en écartent plus ou moins à l'instant T. Ce rapport yin et yang qui évolue lentement, inertie oblige, est celui auquel on revient naturellement en l'absence de sollicitations particulières (évènementielles, relationnelles, émotionnelles ...). Il est à nos variations quotidienne ce que la moyenne de température saisonnières est à la température journalière. C'est cette valeur stabilisée sans doute que tu préconismes de faire tendre au rapport 1/3 2/3.

Compte tenu de ce que tu expliques ensuite, il est logique qu' à mesure de la resynchronisation jumelle, ces écarts journaliers, "accidentels", se réduisent, sous la "pression" réciproque des FJ qui tendent vers ce rapport idéal de rencontre, de plus en plus "fixe". (mais qui, comme tu le souligne permet tout de meme des "échanges de rôles" dans la mesure ou l'un n'est pas à 100% yin et l'autre à 100% yang. En tout cas, l'expérience concrète semble confirmer ce point de vue...


Cela explique aussi pourquoi on ne peut "forcer unilatéralement " la vitesse de resynchronisation puisque l'équilibrage doit se produire de concert entre les 2 FJ, les 2 parties devant aller "dans le meme sens", ce qui n'est pas forcément garanti selon leurs chemins de vie respectifs. (ce que tu appelles dérivation karmique, temporisation causale?).

Bine entenu, je suis OK avec toi lorsque tu soulignes que la nature de nos aspets yin/yang, masculin /féminin ne se réduisent pas à être refléte par notre comportement social, et implique tous les étages de notre psyché, y compris les plus profonds...

Bonne journée...
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
Juliette

avatar

Féminin
Gémeaux Chat
Nombre de messages : 157
Date de naissance : 08/06/1963
Age : 54
Localisation : France
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: La mystification physique   Ven 26 Oct 2007, 22:19

Bonsoir Sphinx,



Une question que je me suis posée, quel est le sens de la vie? Avec
cette approche sur les flammes jumelles que tu décris cela va au-delà
même du sens de la vie.



C'est le sens de toute l'existence.



Les flammes jumelles ont à fusionner, cette fusion font que deux individus réalisent leur divinité, ils sont des maîtres.



J'ai lu un livre intitulé, l'initié. Ce livre sans auteur décrivait la
rencontre entre un élève et un maître. Le dernier chapitre de ce livre
contait l'histoire de la "symbolique de la montagne". Cette histoire
racontait comment un homme lassé de sa vie de bohème après un moment de
recueillement sur soi va sur les conseils d'un vieux sage gravir une
montagne. Mais cela à la seule condition de le faire à deux. Celui-ci
demande à tous ses amis de l'accompagner et il constata qu'aux réponses
qu'on lui faisait ces amis étaient plus des compagnons de
divertissement et ne voulaient l'accompagner dans une telle aventure.



La seule qui lui répondu favorablement était une femme qui l'aimait depuis toujours et dont il avait repoussé l'amour.



Tous deux gravir la montagne jusqu'à son sommet et y reçurent des
initiations dans son parcours et l'amour en était le révélateur.



Tout cela me rappelle cette magnifique lecture et rejoint totalement l'idée qu'un maître est un couple.



Pour en revenir à la mystification physique, n'y aurait-il pas dans le
piège de l'amour narcissique ou installation d'une relation symbiotique
donc se croire complet une réponse à la séparation.



Car pour pouvoir répondre à la confusion sur le plan énergético
éthérique s'incarner veut dire aussi concrétiser la séparation pour
pouvoir l'intégrer. La confusion est né de la séparation dont les
effets ont été refoulés.



Si l'on est pris dans l'illusion d'être complet c'est que la
confrontation avec la séparation est douloureuse à accepter. C'est la
rencontre avec la blessure narcissique, blessure de se croire pas pas
aimé d'où la séparation.



C'est la confrontation avec la capacité à se charger de la confusion
provoquée par la séparation et par cela même reconnaître la réalité
dans la vie de l'action de séparation.


Est-ce moment de la rencontre avec le gardien du seuil qui est ce même moment où le miroir narcissique apparait ?



Merci Sphinx de tes réponses,



Juliette
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La mystification physique   Ven 26 Oct 2007, 22:24

Bonjour Marie,


Citation :
chacun devra t il oser aller chercher son authenticité dans son ambivalence.... son potentiel ... yin yang pour effectuer quelques "réglages" ???

Oui, c'est inévitable. La véritable polarité sexuée ne s'affirme qu'à travers des proportions précises.


Citation :
chacun sait intrinséquement... presque sans un mot que ce fil les lie .. et que de toute façon même si la raison les éloigne par moment ... ils n'ont de cesse de se retrouver pour parachever leur idividualité ???

Oui, car je ne peux me connaître qu'en me regardant dans un miroir, et un miroir parfait si je veux y voir mon identité éternelle.

C'est l'Autre, la Flamme Jumelle, qui est ce miroir, qui n'est pas narcissique, car il n'est pas déformant.


Citation :
et que ce fil ... ce noyau entre eux s'affinent et ne cessent de se developper à chaque "rencontre" ???

Idéalement...


Citation :
que le temps et la patience pour nourrir cette "version" de l'humanité qui nous habite ???

Oui, le genre fait partie de la nature fondamentale de l'être.


Citation :
les affinités prennnent tout leur sens quand il s'agit d'affiner une relation .... les "choses" s'imposent d'elles mêmes et l'evidence finit par se devenir présence qui donne cette sorte de serenité face au temps qui passe ???

La sérénité de la certitude d'éternité...


Citation :
ne s'agit il pas finalement d'une... dé mystification ???

Bien sûr!


Amitié à toi,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Miller



Poissons Dragon
Nombre de messages : 3
Date de naissance : 05/03/1964
Age : 53
Date d'inscription : 26/09/2007

MessageSujet: Re: La mystification physique   Sam 27 Oct 2007, 01:02

Dieu que c'est bon . Merci pour ce "guidage" dans l'exercice pratique... c'est aidant ; et au delà des personnes c'est étonnamment bon de danser tous ensemble sur cette terre et jusqu' à ...là où chaque cellule se relie...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La mystification physique   Sam 27 Oct 2007, 12:34

:698: !!!!.....................
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La mystification physique   Sam 27 Oct 2007, 13:57

Bonjour Juliette,


Citation :
Une question que je me suis posée, quel est le sens de la vie? Avec
cette approche sur les flammes jumelles que tu décris cela va au-delà
même du sens de la vie.

Le sens de la Vie est la Vie-même. La "néguentropie" de la vie se justifie elle-même.

Et ce sens est enrichissement collectif, qui est aussi gratification pour l'individu.

Mais la vie telle qu'elle se montre sur Terre, ne semble placer cette gratification individuelle qu'à l'arrière plan, mais cela ne provient que du manque d'individuation des individus considérés, tant dans les espèces animales que chez l'être humain.

Lorsque l'individuation est achevée, par le Couple Sacré, la collectivité et l'individu (la Personne), sont en parfait équilibre, se nourrissant mutuellement de richesses réelles.

Le Couple Sacré, par son pouvoir ProCréateur, est donc bien le centre d'équilibre entre l'individu et le collectif, par lequel tous les échanges entre ces deux aspects sont justifiés.

Citation :
C'est le sens de toute l'existence.

Précisément. Et ce sens est celui de la Vie, mais dans la qualité particulière de l'équilibre parfait entre l'individu et le collectif, permis par le Couple Sacré.


Citation :
Pour en revenir à la mystification physique, n'y aurait-il pas dans le
piège de l'amour narcissique ou installation d'une relation symbiotique
donc se croire complet une réponse à la séparation.



Car pour pouvoir répondre à la confusion sur le plan énergético
éthérique s'incarner veut dire aussi concrétiser la séparation pour
pouvoir l'intégrer. La confusion est né de la séparation dont les
effets ont été refoulés.



Si l'on est pris dans l'illusion d'être complet c'est que la
confrontation avec la séparation est douloureuse à accepter. C'est la
rencontre avec la blessure narcissique, blessure de se croire pas pas
aimé d'où la séparation.



C'est la confrontation avec la capacité à se charger de la confusion
provoquée par la séparation et par cela même reconnaître la réalité
dans la vie de l'action de séparation.

Très belle reformulation synthétique!


Citation :
Est-ce moment de la rencontre avec le gardien du seuil qui est ce même moment où le miroir narcissique apparait ?

Le gardien du seuil fait partie des éléments à réintégrer pour pouvoir démystifier le miroir narcissique, qui apparaît alors plus clairement ensuite.

Mais le problème est qu'il y a "gardien" aussi sur un plan collectif, et donc la réintégration du gardien individuel ne suffit pas pour démystifier totalement le miroir narcissique: l'humanité est causalement "agglomérée", et est de ce fait liée par un destin d'émancipation collective.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La mystification physique   Sam 27 Oct 2007, 18:27

Je voudrais ajouter les considérations suivantes:

Dialectiquement, tout refoulement d'un aspect de la nature de l'être conduit inévitablement à une addiction compensatoire à cet aspect.

De ce fait, l'incarnation physique inclura toute une série d'assuétudes confuses liées au refoulement originel des polarités sexuées.

On trouvera parmi ces assuétudes la pulsion sexuelle par manque qui n'est qu'un aspect du refoulement originel.

On trouvera aussi le transfert amoureux psychologique qui y est associé, toujours par manque, et qui est en fait l'aspect central du transfert narcissique.

Par une confrontation avec l'autre, lors de relations amoureuses en partie confuses, le transfert narcissique doit être progressivement arrêté, par la reconnaissance de la Personne de l'autre, la sublimation des conflits et des ruptures.

En remettant l'Amour inconditionnel au centre de ces relations confuses, leurs composantes transférentielles, par manque, sont mises en lumière, et peuvent alors être réintégrées.

Progressivement donc le transfert narcissique est désactivé, et l'illusion narcissique démystifiée.

J'ai déjà abordé ces aspects dans d'autres interventions, mais il me semblait opportun d'y revenir ici.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La mystification physique   Dim 28 Oct 2007, 11:38

Citation :


En remettant l'Amour inconditionnel au centre de ces relations confuses, leurs composantes transférentielles, par manque, sont mises en lumière, et peuvent alors être réintégrées.

Progressivement donc le transfert narcissique est désactivé, et l'illusion narcissique démystifiée.

Citation :
J'ai déjà abordé ces aspects dans d'autres interventions, mais il me semblait opportun d'y revenir ici

effectivement ... il me semble que j'ai "subi" un zoom ... un gros plan... un deuil ... une differenciation ... une émancipaption ... un vertige ....un alignement entre le corps .. l'ame et l'esprit ... toute la puisance d'un prise de conscience .... aussi douloureuse que bienfaisante ...

vous lire est un bonheur


Merci Sphinx ...chrsitalain .. juliette .. tous ...

:787:
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La mystification physique   Dim 28 Oct 2007, 23:37

MAJ:

La dissipation du double-miroir interne correspond à la transsubstanciation qui est le processus par lequel la fusion jumelle se réalise.

Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La mystification physique   Mar 30 Oct 2007, 00:49

Bonjour à toutes et tous,


je vais à présent aborder l'anatomie de la sexuation des êtres humains telle que je l'envisage à travers l'approche dialectique.


Tout d'abord, j'ai réalisé un petit schéma général de l'évolution de la différrenciation sexée depuis l'origine (Source) jusqu'à son terme, qui présente deux options.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
J'ai représenté à chaque fois 4 barres, deux par sexe.

Au départ, il y a absence de différenciation. A l'origine ce qui prévaut est en effet la confusion totale des polarités, et au fond, on aurait pu représenter cet état par du "bruit", du chaos, une tache grise.

Le Couple Créateur donne donc l'impulsion de la différenciation. Mais comme je l'ai déjà expliqué, il ne peut pas directement transmettre sa propre caus-en-soi, ceci afin de respecter l'authenticité de celle du Couple nouvellement appelé.

L'énergie transmise sera cependant suffisante pour achever une différenciation complète, si le choix en est fait.

Mais elle ne sera encadrée par le Couple Créateur que jusqu'à la moitié du chemin, toujours pour respecter l'authenticité naissante du nouveau Couple.

Donc, la première moitié du chemin de différenciation est assistée, jusqu'à ce qu'un équilibre intermédiaire soit atteint à 50% de différenciation. Cela sera expliqué plus en détail dans la seconde partie de cet exposé.

Au-delà de ces 50% assistés, le reste du chemin est à parcourir par le nouveau Couple lui-même en fonction de ses choix. En vertu de ceux-ci, deux scénarios sont possibles.

Un scénario menant à la discrimination complète des polarités, et un autre régressant vers l'indifférenciation complète des polarités.



A présent, je vais aborder, à travers un second schéma, chaque configuration anatomique de la différenciation sexuée.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


1. Je commence par cette configuration, même si elle n'est pas chronologiquement la première du schéma précédent, parce que c'est la configuration "pilote", le modèle préexistant dès le départ et dont la réalisation justifie l'entièreté du processus.

Je tiens à signaler que bien que j'aie conservé la structure verticale, générale, des états de conscience telle que je l'ai déjà utilisée à diverses reprises, dans la description des chakras ou du papillon-merkabah, on ne peut pas établir une corrélation directe dans ce cas à l'intérieur même des sections, avec les chakras, par exemple. Car ce dont nous parlons ici sont des proportions de sexuation.

Nous voyons donc, fondé sur la base éthérique (physique vrai), les deux sexes articulés selon leurs justes proportions.

De chaque côté, 1/3 des polarités sont en compensation interne, définissant la réalité personnelle interne. De ce fait, compensées de part et d'autre, les polarités ne s'attirent pas entre elles sur cette section inférieure, au niveau du couple: les attractions sont déjà compensées au sein de chaque personne.

De chaque côté également, 1/3 des polarités ne sont pas compensées de façon interne aux personnes, et le sont donc au niveau du Couple. de ce fait, cette configuration crée au centre un équilibre, interne au Couple, entre réalité personnelle et réalité conjugale: la réalité personnelle ne peut de ce fait pas se diluer dans la réalité du Couple, et inversément la réalité du Couple ne peut pas être distortionnée par l'une ou l'autre réalité personnelle.

Enfin, l'affirmation sexuée de part et d'autre, sur les axes prépondérants (2/3) permet de rencontrer le collectif, au Service duquel la tension sexuée du Couple se livre naturellement.


2. Ce deuxième aspect représente l'anatomie de sexuation à 50% de différenciation. Cette étape est, on le verra, une sorte d'équilibre intermédiraire, précaire, mais offrant une relative stabilité, étant donné les proportions présentes.

C'est pour permettre aux Couples d'atteindre cette relative stabilité, que le Couple Créateur assume l'encadrement de la différenciation depuis 0% jusqu'à 50%.

Cette configuration est la configuration commune des êtres qui ne se sont pas encore vraiment focalisés, et restent soumis aux cycles de réincarnations sans avancée fondamentale. Car pour sortir de cet équilibre précaire, il est nécessaire de volontairement le remettre en question pour tenter d'atteindre un autre état.

Il y a tout d'abord quelques règles à préciser afin de bien comprende les processus à l'oeuvre:

- le modèle de la différenciation complète reste tout le temps présent

- de ce fait, à tout instant la configuration active dans son ensemble doit être équivalente au modèle fondamental (1/3 2/3)


- dès lors, les défauts de proportions ne peuvent pas se résoudre par des transferts directs entre Yin et Yang sur les axes principaux et secondaires.

- pourtant, la somme des "longueurs" des axes Yin et Yang au dessus de la base éthérique, pour chaque personne, est strictement constante.

- c'est donc par une sorte de "comptabilité en partie double" qu'il sera tenu compte des écarts de proportion: la partie double compense ces écarts de façon à ce que le modèle parfait de différenciation soit toujours globalement respecté.

- les variations effectives de polarités, au dessus de la base, ne pourront être réalisées que par le "véhicule" de la partie double, sous la base.

- le passage à travers le "miroir" de la partie double, en dessous de la base éthérique, inverse la polarités considérée: de Yin vers Yang et inversement.

De ce fait, l'insuffisance de grandeur de l'axe principal de sexuation d'une personne se traduira par l'apparition d'une contrapartie inversée en polarité, en dessous de la base éthérique.

Ce contrepoids est l'Ame, ou potentiel d'Ame, qui représente l'insuffisance de réalisation de la polarité sexuée, sous forme d'un potentiel de polarité inverse, appelé par Jung Animus (pour la Femme) et Anima (pour l'Homme).

De ce fait, puisque le potentiel d'Ame conserve le potentiel de la longueur manquante pour rejoindre la "barre du collectif", l'Ame est le lien à la collectivité.

D'un autre côté, l'excès de grandeur de l'axe secondaire crée, lui, un phénomène de compensation plus complexe.

En effet, dans le cas de l'Ame, c'est simple, il y a un bout en moins à l'axe principal par rapport au modèle de référence, et on compense simplement par un bout en plus de polarité inversée sous la base.

Mais dans le cas du double sur l'axe secondaire, il y a un bout en plus par rapport au modèle de référence. Et donc il faut compenser par...un bout de l'autre polarité qui sera alors inversé en passant sous la base: il y a double inversion.

Le bout qui apparaît alors sous la base semble de la même polarité que le bras lui-même au dessus de la base. Ce bout est le "double". Mais il faut comprendre que ce n'est pas une vraie polarité, car il a été obtenu par double inversion, sur base d'un élément absent dans le modèle de référence.

En somme, l'axe secondaire trop grand par rapport à la référence, crée une aspiration qui suscite un contrepoids inverse à ses côtés, mais ce contrepoids ne peut pas rester au-dessus de la base, en vertu de la loi d'invariabilité de la somme des longueurs au dessus de la base. Donc ce contrepoids doit être transféré sous la base, et il y a alors double inversion d'un élément qui n'a aucune existence originelle.

Cette fausse polarité est donc le double, et c'est pourquoi le double est un miroir illusoire. C'est aussi pourquoi j'ai représenté ces tronçons hachurés.

Ensemble, le potentiel d'Ame et le double-miroir vont créer la dynamique d'incarnation dans la densité, puisque nous sommes là à un niveau inférieur à l'éthérique de base.


Cette configuration présente une stabilité relative, car certains processus vont y être favorisés par des proportions secondaires particulières.

En effet, on constate que la partie de l'axe principal qui dépasse l'axe secondaire, pour chaque personne, correspond exactement à la "longueur" de l'âme, ce qui est logique puisque nous sommes à mi chemin de la différenciation. C'est l'illusion narcissique qui fait que le degré de sexuation de la personne est entièrement compensé par la "contre-sexuation" de l'âme. Et de plus, cette longueur correspond aussi à celle du double-miroir.

De ce fait, on constatera aussi que la totalité de l'axe principal est en apparence compensée par l'axe secondaire avec le double-miroir (même si la polarité de ce dernier est une illusion). C'est ce qui donnera en incarnation l'illusion de complétude.

Le seul tronçon qui au final n'apparaîtra pas comme compensé est celui de l'âme. Etant "de trop" au niveau personnel, il sera alors extériorisé sur un tiers de sexe opposé par transfert narcissique.


Le corps physique dense, d'apparence complète, est engrendré par le double, qui est on s'en souvient le fruit d'une double inversion, provenant d'un manque, d'un élément originellement absent. De ce fait, le corps physique dense sera logiquement placé sous le sceau du manque, donc des assuétudes et des addictions, avec entre autres la pulsion sexuelle physique.

Et vu l'affirmation sexuée déficiente présente au dessus de la base, il y aura surcompensation par le double à travers une expression éxagérée de la polarité sexuelle dans la densité.

On constate que la zone personnelle est prépondérante, et la zone "conjugale" réduite, compensée par des relations externes confuses dans la densité.


Dernière édition par le Mar 30 Oct 2007, 03:02, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La mystification physique   Mar 30 Oct 2007, 01:13

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


3. Il s'agit ici d'une configuration présentant un état de quasi-indifférenciation.

Il y a eu régression presque complète, et il n'y a plus vraiment d'axe principal et secondaire chez les personnes.

L'illusion narcissique, pour ainsi dire, n'est plus possible, car les proportions ne l'autorisent plus. En somme, l'illusion en question a été "entérinée" au niveau de l'anatomie générale du système: l'erreur a été promulguée comme vérité.

Le double-miroir a pris plus d'importance, et si on analyse la compensation entre les axes à la fois au-dessus et en-dessous de la base, on n'obtient plus l'apparence de complétude de la configuation précédente, mais au contraire un excès d'une polarité, certes engendrée par l'importance du double-miroir, qui n'est qu'une fause polarité. Et la polarité de l'âme s'ajoute encore à cela !

De ce fait, parce que le double-miroir est lui-même manifestement de trop, le transfert narcissique de la polarité de l'âme (Anima ou Animus) va se faire dans la négation quasi-totale de la personne d'autrui. Car le double, qui est à l'origine du corps physique, va lui-même être en grande partie exporté sur autrui (et c'est un "principe par manque", ne l'oublions pas).

De ce fait, la limite interpersonnelle tant physique que psychologique ne sera presque plus reconnue. C'est la perversion narcissique. l'autre n'est, comme simple miroir, qu'une extension de soi.

La surcompensation du double sera réellement caricaturale.

La zone personnelle constitue la presque totalité de l'expérience, et la zone "conjugale" est persque inexistante, compensée par des relations manipulatrices extérieures.


4. Dans une configuration parvenue à l'indifférenciation totale, d'autres processus apparaîssent.

En effet, la totale compensation présente au dessus de la base annihile les tensions ( je n'ai plus représenté les axes au dessus de la base).

De ce fait, il devient possible au "double" de "couper la corde d'argent", et de s'affranchir complètement de son potentiel d'âme que rien ne retient plus.

Il n'y a plus alors qu'une "coque-entité", un double résiduel qui s'est affranchi de la collectivité, et qui ne dispose plus de ressource énergétique interne, ayant coupé toute relation avec l'âme, en correspondance à une annihilation des tensions au dessus de la base.

Cette entité va donc se comporter de façon "virale", "parasitaire", "vampirique", écho faussement vivant d'un être déjà mort dans toutes ses potentialités. Car il n'y a plus que sa nature, qui est celle du manque, qui prévaut.

C'est, plus encore qu'au point précédent qui était une validation anatomique de l'illusion narcissique, une validation anatomique du transfert narcissique, qui conduit à une absence totale de limites interpersonnelles, et donc une prédation absolue d'autrui.

La surcompensation du double est dans ce cas plus que caricaturale, car elle constitue l'essentiel du fonctionnement de l'être. Ce fonctionnement échappe alors à tout critère de comparaison.

En effet, il n'est même plus question de parler de "zone personnelle" ou "conjugale", vu l'annihilation complète des polarités. Il n'y a plus QUE la compensation vampirique, prédatrice qui constitue la totalité de l'expérience de l'être.

Vu l'absence d'âme, la dynamique de réincarnation est arrêtée. L'entité jouit donc, tant qu'elle a la possibilité de vampiriser, d'une forme d'"immortalité" et d'"impunité" illusoires.

Conclusion:

Comme cela a déjà été décrit dans des interventions précédentes de ce sujet, l'arrêt du transfert narcissique, par réintégration des refoulements, va progressivement réintégrer le potentiel d'âme. L'axe principal va se renforcer.

De ce fait, il y aura démystification de l'illusion narcissique, et constatation de l'incomplétude fondamentale de la personne.

Alors, progressivement, le double reconnu dans son "erreur", sera réintégré lui aussi, de sorte qu'au bout du processus, la fusion jumelle puisse se produire.

Avec la nuance que le double est le produit d'une double inversion, donc d'une négation initiale, puisqu'il provient d'un élément "absent à l'origine", et qui doit être "artificiellement" ajouté.

La réintégration du double se réalise donc concrètement par une "exclusion": puisque la somme des longueurs des axes au dessus de la base doit être constante, alors à mesure que l'axe principal se renforce par réintégration de l'âme, l'axe secondaire doit diminuer, et la partie qui alors passe sous la base, en s'inversant, "lyse" (annihile) progressivement le double.

Ce n'est que lorsque le double est totalement annihilé que la transsubstanciation devient possible.

Il va sans dire que ce processus n'est envisageable que sur base de la configuration n°2. La configuration n°3 est critique, et la n°4 est irrécupérable.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mystification physique   

Revenir en haut Aller en bas
 
La mystification physique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Présentation des études en Physique
» Bibliographie sur la géographie physique, la climatologie et la géomorphologie
» Faiblesse physique
» De Martonne, Traité de géographie physique
» spé physique ou pas a paris ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: