ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La différenciation sexuée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: La différenciation sexuée   Dim 28 Oct 2007, 12:28

Bonjour à toutes et tous,

je vais aborder ici la question centrale de la différenciation sexuée, et de ses influences sur les nuances respectives de la masculinité et de la féminité dans leur perception existentielle.

Des sensibilités existentielles différentes:


Les hommes sont plus à l'aise par nature avec l'axe vertical, transcendant, temporel, et de ce fait, l'aspect séparation verticale d'avec la Source est moins difficile à gérer pour eux. Par contre, l'aspect séparation immanente polarisée (sexuée) est plus délicate dans leur cas, et de ce fait, cette séparation est ressentie de façon prépondérante.

Les femmes par contre sont plus à l'aise par nature avec l'axe horizontal immanent, spatial, et de ce fait l'aspect séparation d'avec la Flamme Jumelle est moins difficile à gérer pour elles. Par contre, l'aspect séparation transcendante d'avec la Source est plus délicate dans leur cas, et de ce fait, cette séparation est ressentie de façon prépondérante.


Mais la vérité est que les deux séparations sont directement liées, et que l'homme et la femme ont besoin l'un de l'autre, en Couple Sacré, pour retrouver la totalité, mais dans une optique différente de celle de l'origine, grâce à la différenciation sexuée et sa dynamique de vie.


En somme, on pourrait faire un rapprochement entre les aspects des cellules reproductrices sexuées et les sensiblités masculines et féminines par rapport à la séparation (méiose).

L'ovule est une cellule à part entière, relativement autonome, et présente dès le départ chez la femme qui en a un nombre précis. Les ovules vivent donc très longtemps, et lorsqu'elles descendent dans les trompes, elles peuvent encore y vivre plusieurs semaines, de façon assez autonome.

De ce fait, la position de l'ovule par rapport à la séparation est assez zen du côté de la sexuation: relativement autonome, l'ovule n'a pas un besoin pressant du côté de la complémentarité sexuée, mais par contre, la séparation par rapport à l'organisme d'origine est plus cruciale, car la descente dans les trompes siginifie la fin rapprochée de la sécurité.

La position du spermatozoïde est très différente. Il n'est de toute façon pas prévu pour vivre très longtemps. Ce n'est pas une cellule à part entière et son autonomie intrinsèque est limitée. Et cela ne fait pas une tellement grande différence pour lui en terme de longévité lorsqu'il se sépare de l'organisme d'origine. Au contraire, c'est plutôt pour lui l'opportunité d'assurer sa sécurité par la complémentarité sexuée.

De ce fait, c'est pour lui la complémentarité sexuée qui revêtira plus d'importance que la séparation de l'origine.

Bien entendu, la réalité autant de l'ovule que du spermatozoïde est qu'ensemble, ils peuvent s'assurer mutuellement toute la sécurité dont ils ont besoin par l'entremise de la vie d'un nouvel organisme qu'ils peuvent construire ensemble.

Mais au départ, leurs natures et leurs positions respectives font que leur "sensiblité" par rapport à la séparation ne sera pas la même: la complémentarité sexuée est plus cruciale pour le spermatozoïde, et l'unité organique, collective, est plus cruciale pour l'ovule.

Ceci dit, ces aspects qui semblent les opposer, sont aussi précisément ceux qui leur sont complémentaires et leur permettront de trouver une nouvelle vie ensemble. Puisque le spermatozoïde apporte l'impulsion de développement d'un être qui sera expansé sur base de l'ovule en tant que première cellule.

Le spermatozoïde s'occupe donc bien de l'impulsion sexuée, et l'ovule de la fédération unifiée d'un nouvel organisme.

Le spermatozoïde a, au fond, une "conscience" et une "perception" accrue de la question des polarités complémentaires. Il sait que cela est la seule voie possible de vie, autant pour lui que pour l'ovule, et que la fédération organique à laquelle aspire l'ovule trouvera un nouveau départ, une nouvelle base, sur l'union des polarités sexuées. (cela correspond au fait que l'homme a vu l'"oiseau", le simurg, et il sait que c'est la voie, mais la femme perçoit cela moins clairement, et tout le problème est de lui faire avoir confiance en cette vision - on trouve cette approche dans le Coran, à propos de Salomon et de la Reine de Sabah, Flammes Jumelles...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Lire aussi le passage sur le Paon, qui dit:

"Une chose est claire pour moi

Comment le Simorg pourrait-il être l’objet de ma quête,

alors que je me souviens du Paradis ?"

Le Simurg représente le Couple, la séparation sexuée, alors que le Paradis représente le souvenir de la fusion avec la collectivité. Et de fait, il est nécessaire de faire le deuil de ce souvenir, pour accepter de faire naître l'"oiseau", et retrouver le Paradis par son entremise.


Ceci dit, il faut arrêter là toute comparaison, puisque l'ovule et le spermatozoïde sont des aspects constitutifs de l'être, réprésentant l'âme et l'esprit, et que l'homme et la femme sont tous deux des Personnes, ayant à la fois âme et esprit, ce qui témoigne donc d'un autre niveau de complémentarité.

Donc, au niveau de la reconnaissance identitaire, et bien que les effets de la discrimination des essences jumelles soient perçues chez l'un et chez l'autre, l'homme et la femme ne fonctionnent pas pareillement, la reconnaissance se faisant sur un mode projectif chez l'homme, et sur un mode introjectif chez la femme.

Car la féminité est pour 2/3 un "miroir" Yin. De ce fait, la reconnaissance identitaire est exarcerbée chez le masculin confronté à un tel "miroir". Alors que dans l'autre sens, la reconnaissance identitaire chez la féminité passe avant tout par l'introjection.

Une femme dont le rapport Yin Yang tend vers la juste proportion va donc inévitablement stimuler hors de toute proportion le transfert narcissique, confus, des hommes qu'elle rencontre.

Mais pris au piège de l'illusion narcissique, ces hommes ne pourront pas franchir le miroir et rencontrer l'identité, la Personne, au delà du miroir.

Seule la Flamme Jumelle masculine, en grande partie déconfusionnée, libérée du transfert narcissique, le pourra.


Fonctionnement:


Ainsi que je l'ai exprimé dans l'article "Sexualité spirituelle":

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

l'homme et la femme doivent respectivement fonctionner par "tension de retenue projective" et "tension de retenue introjective".

Une "retenue introjective" est simplement la faculté de n'introjecter que par plénitude. Or, la Femme d'habitude introjecte par manque.

une "retenue projective" est simplement la faculté de ne projeter que par plénitude. Or, l'Homme d'habitude projette par manque.

C'est un peu comme des systèmes de "soupapes" et de différences de pression...

La Féminité est comme un réservoir "sous vide". C'est la source de son potentiel. Mais tant que sa soupape fonctionne par "défaut", elle introjecte maladroitement.

La masculinité est comme un réservoir "sous pression". C'est la source de son potentiel. Mais tant que sa soupape fonctionne par "défaut", elle projette maladroitement.

Dans un tel système par défaut, purement causal, la pression en excès lâchée par la masculinité pénètre simplement dans la féminité.

Mais dans un système rectifié, fonctionnant par plénitude, le finalisme est restauré: c'est la Féminité qui choisit d'ouvrir sa "soupape", ce qui produit alors un appel de dépression sur la masculinité qui peut choisir d'y répondre en ouvrant sa propre soupape.

L'idée est que tout réside dans la résistance de la soupape. Cette résistance est naturelle à partir du moment où les chakras inférieurs sont refocalisés au sein des Couples Sacrés, mais est déforcée dans les conditions de confusion identitaire de cette réalité densifiée.

Il faut que les soupapes soient correctement "tarées" par une juste proportion 1/3 2/3 des aspects Yin et Yang respectifs des deux polarités sexuées.



La sexuation de la Connaissance:


Il y a deux Connaissances relatives aux deux principes Yin et Yang.

La Connaissance "active" Yin et la Connaissance "passive" Yang.

La Connaissance active est fondée sur le lien, en fait sur les affinités harmoniques, non causales.

La Connaissance passive est fondée sur la séparation, en fait sur la segmentation logique, le "séquençage".

La Connaissance active est une Connaissance d'organisation spatiale de l'information.

La Connaissance passive est une Connaissance d'organisation temporelle de l'information.

La Connaissance active sera donc à l'origine de la spatialisation des informations.

La Connaissance passive sera donc à l'origine de la séquenciation temporelle des informations.

La Connaissance active est la prérogative de la féminité, à concurrence de 2/3 "actif" pour 1/3 "passif".

La Connaissance passive est la prérogative de la masculinité, à concurrence de 2/3 "passif" pour 1/3 "actif".

Qu'il soit clair que nous ne faisons pas ici allusion aux facultés intellectuelles et créatrices de base qui sont accessibles de façon équivalente aux hommes et aux femmes, mais des développements supérieurs de ces facultés basiques, qui ouvrent sur des capacités "intellectuelles" et "créatrices" de type supérieur, pour lesquels ces termes ne sont plus vraiment appropriés.

Tout ceci ne forme cependant pas encore le "supramental", accessible seulement à un Couple de façon conjointe.


Lorsque leurs proportions Yin/Yang sont justes, on pourrait établir la comparaison suivante pour l'homme et la femme:


La Féminité est un processeur faiblement cadencé (1/3 Yang) mais nanti d'un gros disque dur très rapide (2/3 Yin).

La masculinité est un processeur très rapide (2/3 Yang) mais nanti d'un petit disque dur poussif (1/3 Yin).

Dans l'un et l'autre cas, les capacités d'un des éléments du système sera bridé par les "contre-performances" de l'autre élément. Globalement, les deux systèmes auront des performances équivalentes.

Mais ensemble, ils pourront gérer efficacement la totalité de l'information.



Discrimination connaissante:



On ne peut fusionner correctement que ce qui a été parfaitement discriminé l'un de l'autre.

Car la confusion oppose. Donc, tant qu'il y a confusion, il ne peut pas y avoir fusion.

Or, un mental qui ne comprend pas certaines choses est encore dans la confusion, car il ne s'est pas encore totalement discriminé de la source de sa compréhension.

L'ignorance n'est que cela: le connaissant qui ne s'est pas discriminé de la connaissance.

Or, le mental "cosmique" de la source est... une réverbération transcendante de la connaissance active de la féminité.

Lorsqu'un homme rencontre sa Flamme Jumelle, il commence alors une synthétisation mentale sur base des connaissances actives de sa Flamme Jumelle.

Ce flux passe par la transcendance. De ce fait, au départ il peut y avoir confusion à ce propos: la connaissance semble émaner de la Source, qui en est considérée comme la véritable origine.

Pourtant, c'est bien du réservoir de connaissance active de sa Flamme Jumelle que provient cette connaissance.

L'idée au départ est que l'intellect doit devenir, au moins chez l'homme, un pur récepteur-décodeur des informations reflétées par la Source.

Tant que l'intellect n'est pas assez discriminant, que sa focale de visée n'est pas assez précise, et ses facultés de décryptage fiables, c'est que le mental masculin ne s'est pas assez discriminé du "mental cosmique", qui est le féminin.

Les interférences confuses entre les deux créent des altérations, des incompréhensions, ou des difficultés de formulation.

De ce fait, pour prétendre unir le mental masculin à celui de la Source (qui n'est qu'un écho de la connaissance active de la femme), il faut commencer par discriminer l'intellect du mental "cosmique".

Peu à peu, à mesure que la synthèse masculine se réalise, la connaissance active de la femme s'émancipe. Lorsque la synthèse masculine est achevée, la connaissance féminine est totalement libérée. Et à ce moment la Source sera réellement reconnue comme un simple relais entre les deux Flammes Jumelles.

Et les deux types de connaissance, parfaitement discriminés, pourront s'unir harmonieusement.

Mais donc, c'est une erreur de vouloir fusionner le mental humain fondé sur l'intellect, avec le mental cosmique, avant que la synthèse mentale intellectuelle ne soit achevée.

Car la discrimination n'est alors pas suffisante. Et la fusion est confusion.

Le rôle de la masculinité est d'aboutir une synthèse mentale intellectuelle comme miroir de la connaissance active de la féminité, synthèse d'une telle cohérence et rigidité qu'elle pourra alors servir de fondement inaltérable à l'expansion de la connaissance féminine.

Mental intellectuel ("temporel") et mental cosmique ("spatialisé") ne sont que deux autres expressions des polarités masculines et féminines représentées par les FJ.

Le masculin génère des séquences de nombres (impulsions) sur base de la connaissance active féminine ("mental cosmique"), et le féminin spatialise alors ces séquences. De la réverbération permanente entre les deux connaissances émane la réalité ProCréatrice du Couple Sacré.


La fusion des Flammes Jumelles est, il ne faut pas l'oublier, en soi une rencontre avec le "tout autre", et l'incarnation facilite et permet en définitive cette rencontre des "tout autres" qui se divinisent mutuellement.

Tant que la discrimination est insuffisante, les Flammes Jumelles sont perdues dans l'univers l'une de l'autre. Chacune englobée dans l'univers d'un "tout autre" impossible à rencontrer qui est alors confondu avec un Dieu inaccessible ou incompréhensible.

L'incarnation permet, selon un artifice dialectique, à ces deux "tout autres" de pouvoir se rencontrer sur un même plan, de façon à se discriminer mutuellement, se reconnaître, et arrêter d'errer dans l'univers l'un de l'autre.


Quant-au supramental, fruit de la fusion entre le mental intellectuel ayant abouti sa synthèse, et le mental "cosmique" totalement émancipé, le supramental donc n'est accessible qu'en Couple Sacré.


Dernière édition par le Dim 28 Oct 2007, 23:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Dim 28 Oct 2007, 12:28

Expériences:



Plus concrètement, je vais parler de l'expérience masculine de l'extase vibratoire, puisque c'est mon champ d'expérience, étant donné que je suis un homme.

Pour l'homme (masculin) l'extase vibratoire se base d'abord sur un centrage mental de plus en plus cohérent, ferme, rigide, et donc forcément réactif.

En effet, plus un corpuscule est dur, plus il est réactif dans le renvoi de l'énergie, tandis que plus il est mou, plus il absorbe l'énergie, et donc il est moins réactif.

Or, pour la masculinité, dont la nature est projective, absorber de l'énergie est plutôt introjectif, et donc en opposition avec cette nature masculine.

La rigidité mentale corpusculaire est donc l'attribut spirituel phallique de l'homme.

Concrètement, c'est une position d'attente et de proposition: l'homme propose sa réactivité et est prêt à fournir ses séquences d'impulsions dès que la Femme lui en fait la "demande".

C'est la raison pour laquelle l'extase ne se produit pas comme on veut, quand on veut: l'autre décide si oui ou non il y aura relation vibratoire. (cela vaut aussi dans l'autre sens, car l'homme peut également décider de ne pas produire ses séquences d'impulsions).

Mais de toute façon, l'homme propose, mais c'est la femme qui dispose et produit l'appel d'aspiration: alors l'extase se produit.

Naturellement, cette extase, pour être licite, en harmonie avec la nature de l'être, fera l'impasse sur certains effets et certains aspects si ce n'est pas une extase entre Flammes Jumelles.

Ainsi, quoique baignant tout le corps, une extase vibratoire hors Couple Sacré, avec d'autres êtres ou égrégores, sera essentiellement de l'extase vibratoire cardiaque, et n'inclura pas l'essence physique ni la sexualité proprement dite.

La totalité de l'extase vibratoire ne peut donc être expérimentée que dans le cadre du Couple Sacré, et cela est alors une toute autre réalité, d'une plénitude absolue.

L'extase vibratoire d'un homme est typiquement faite de pulsations puissantes, très rapides et rythmées. J'imagine que l'extase des femmes est plus douce, progressive, et expansive.


D'autre éléments viendront certainement s'ajouter à la suite de cet important sujet.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Lun 29 Oct 2007, 14:14

Merci!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Citation :
Car la féminité est pour 2/3 un "miroir" Yin. De ce fait, la reconnaissance identitaire est exarcerbée chez le masculin confronté à un tel "miroir". Alors que dans l'autre sens, la reconnaissance identitaire chez la féminité passe avant tout par l'introjection.

Une femme dont le rapport Yin Yang tend vers la juste proportion va donc inévitablement stimuler hors de toute proportion le transfert narcissique, confus, des hommes qu'elle rencontre.

Mais pris au piège de l'illusion narcissique, ces hommes ne pourront pas franchir le miroir et rencontrer l'identité, la Personne, au delà du miroir.

Seule la Flamme Jumelle masculine, en grande partie déconfusionnée, libérée du transfert narcissique, le pourra
.


tu as répondu à ma question!!!!!!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


revisiter ceci:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par le Mar 30 Oct 2007, 11:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Mar 30 Oct 2007, 03:13

Bonjour Ambre,

et ce n'est pas un hasard si certains êtres utilisent des femmes pour transmettre leur connaissance, qui n'est jamais que celle qu'ils ont dérobée dans les ressources intérieures de ces femmes fracturées.

Une telle connaissance est tantôt équivoque, tantôt incomplète, forcément en porte-à-faux au moins partiel avec la nature de l'être, car le décodage n'est pas correct, puisqu'il y a eu détournement de connaissance en dehors de la complémentarité jumelle, qui seule garantit une prise en charge fiable de l'information.

La Femme n'est pas seulement une manne d'énergie, mais aussi un gisement de connaissances. Si on ajoute à cela la beauté et la sexualité, cela fait beaucoup de raisons de convoitise...


Bisouxxx,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Mar 30 Oct 2007, 10:20

que de lumière ........... !!!



tout cela doit il passer par le sas de "l'acte conscient" ...ou prise de conscience ?? ou par "simple" transcendance ..

le cheminement de la connaissance active et passive entre les deux peut il se passer de d'étre mit en lumière pour continuer cette si grande subtilité alchimque ??

ou la puissante de l'energie véhiculée est elle suffisante à révélée à l'un comme à l'autre cette evidence ???

en clair ...si j'ose dire ... une communication ouverte de ce type est elle paradoxalement utile ??

ou à force d'alchime la clarté s'impose d'elle même ??


j'ajoute que ces questions s'adressent à vous deux !!

:444:
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Mar 30 Oct 2007, 11:50

Bonjour Marie,


Citation :
tout cela doit il passer par le sas de "l'acte conscient" ...ou prise de conscience ?? ou par "simple" transcendance ..

le cheminement de la connaissance active et passive entre les deux peut il se passer de d'étre mit en lumière pour continuer cette si grande subtilité alchimque ??

ou la puissante de l'energie véhiculée est elle suffisante à révélée à l'un comme à l'autre cette evidence ???

en clair ...si j'ose dire ... une communication ouverte de ce type est elle paradoxalement utile ??

ou à force d'alchime la clarté s'impose d'elle même ??


Selon moi les deux aspects sont importants, car il ne suffit pas de vivre l'expérience, mais il est aussi nécessaire de la comprendre.

En effet, l'émancipation représente l'adhésion consciente, en compréhension, à la nature spontanée de l'être.

Un être humain qui devient mature, même au sens de l'incarnation densifiée, est un être qui est capable d'assumer sa nature seul car il en a intégré les éléments selon une certaine compréhension consciente.

Au niveau du Couple Sacré, c'est encore plus vrai, car l'émancipation représente la Maîtrise existentielle. Et de ce fait il doit y avoir rencontre entre la synthèse cognitive théorique et éthique de la nature de l'être d'une part, et sa mise en application spontanée d'autre part.

Ces deux aspects sont respectivement la connaissance passive et la connaissance active.

L'Homme et la Femme, l'un et l'autre, doivent donc pouvoir comprendre tout ce qui se passe, même si la synthétisation théorique est la prérogative du masculin.

La féminité n'est pas indigeante de ce côté-là, et doit, elle aussi, comprendre ce qui passe. Tout comme la masculinité n'est pas indigeante du côté de la connaissance active, bien que ce ne soit pas sa prérogative.

Donc oui, une communication ouverte est utile, et participe au processus de différenciation. Car si tel n'était pas le cas, on pourrait penser à un processus manipulatoire!


Mais lorsque l'émancipation est acquise, que tout est compris et intégré, alors la communication se concentre sur la réalité de la vraie Vie, du travail ProCréatif.


Amitié à toi,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 241
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 50
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Mar 30 Oct 2007, 14:39

Citation :
car il ne suffit pas de vivre l'expérience, mais il est aussi nécessaire de la comprendre.
Bonjour Sphinx,
fais-tu allusion ici à une polarité "qualitatif/quantitatif", ou "Conscience/energie" ?
Il me semble que dans ta synthèse métaphysique, tu accorde une importance première à la compréhension qui elle même conditionnera une nouvelle expérience "consciente" de la vie et de l'évolution. Mais le support de la conscience n'est-il pas l'énergie, qui donc la précède constament ? Autrement dit, que penses-tu des auteurs qui préconisent un éveil de type "solaire", presque uniquement axé sur le dévelloppement du centre énergétique cardiaque ? une manière selon eux de transcender, pour ne pas dire "court-circuiter" les interminables méandres de la guérison et de la compréhension psychologique/spirituelle. Un éveil énergétique étant, toujours selon ces auteurs, la garantie d'un réel impact concret sur son expérience, par une action directe et immédiate sur la matière, tous les autre problèmes "psy" étant alors transcendés car "qui peut le plus peut le moins"... (je résume bien sur mais tu vois ce que je veux dire ?).
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Mar 30 Oct 2007, 18:40

Bonjour Christalain,


ce qui est attendu des êtres humains est qu'ils adhèrent spontanément et en conscience, en connaissance de cause, au service de la collectivité de conscience.

Sans compréhension consciente, il n'y a pas de connaissance de cause, donc pas d'adhésion véritable possible.

Avancer n'est pas suffisant, si on ne comprend pas vers quoi on se dirige. Cela est possible un temps, mais inévitablement l'absence de compréhension augmentera progressivement les risques d'erreur.


Je vais aborder ta question sous l'angle de la réalité cachée sous le processus de l'évolution spirituelle, y compris son aspect énergétique cardiaque, afin de montrer qu'il n'est pas vain de comprendre, et que c'est l'absence de compréhension qui maintient les êtres humains dans un perpétuel recommencement.


Au départ, il y a un Couple d'Esprits vierges, en confusion.

Leur réalité, dès l'origine, est cependant, en principe, la fusion discriminée. Mais laissés à eux-mêmes, ils vont inévitablement se téléscoper et s'annihiler car ils n'ont pas de compréhension consciente de cette nature discriminée. Il faut faire quelque chose!

Donc, les principes Créateurs du Père et de la Mère vont procurer un support, sous forme d'une assistance dialectique, une mise en scène.

Et tout à coup, voilà spermatozoïde et ovule. Mais les esprits sont confus et ne peuvent pas intégrer la compréhension de cette réalité qui est leur nature.

Alors il y aura inévitablement mise en scène de cette confusion: chaque être polaire aura son spermatozoïde et son ovule, en vertu du double-miroir, de la confusion quaternaire des polarités verticales et horizontales.

Et chaque être polaire passera par une série d'expériences refoulées, car incomprises par les facultés cognitives, conscientes, qui sont les siennes lorsqu'il les vit.

Il y aura fécondation, développement foetal, naissance et vie. Toutes des réalités au départ refoulées, incomprises.

Toutes des réalités confuses, sauf la première, l'état initial, fondamental du spermatozoïde et de l'ovule avant la fécondation.

Chaque vie humaine est donc un total recommencement depuis l'origine, depuis la Source. Ce qui est attendu, c'est que par l'entremise du véhicule incarné, l'être puisse réintégrer toutes ses mémoires mortes, refoulées, afin d'en faire des mémoires vivantes, et de comprendre, pour pouvoir ensuite adhérer consciemment.

Dans la confusion des polarités, par l'entremise du double-miroir, autant l'homme que la femme ont été et spermatozoïde et ovule. Mais cela est confusion.

La réalité de l'homme est le spermatozoïde, et celle de la femme estl'ovule. Le double-miroir fonctionne donc complémentairement par rapport au polarités: chez la femme, le vrai sexe est celui du X porté par l'ovule, et non pas celui du spermatozoïde, et chez l'homme, le vrai sexe est celui du Y porté par le spermatozoïde, et non l'ovule (c'est plus évident).

De ce fait, discriminer les polarités revient à résoudre la confusion des refoulements à un stade antérieur à la conception, et réintégrer les refoulements jusqu'à cette phase, de façon à comprendre et intégrer la nature de l'être dans sa réalité polaire.

Or donc, toute évolution spirituelle est cela: une exploration de l'expérience de l'être vers des états de plus en plus profonds, originels, de façon à en réintégrer les incompréhensions, et transformer des mémoires mortes en mémoires vivantes, actualisées.

Alors, cette actualisation des mémoires permettra une vraie rencontre (au lieu de la confusion de la conception), une vraie naissance (au lieu de la confusion de l'autonomie illusoire de la personne), et une vraie Vie, tout cela à travers le Couple Sacré.

On voit alors que préconiser l'extase vibratoire cardiaque n'est pas une erreur... à partir du moment où on comprend ce qu'elle est, et à quoi elle est destinée.

Un homme en extase vibratoire cardiaque réactive ses mémoires mortes de spermatozoïde, en quelque sorte, et la femme en expansion cardiaque fait de même par rapport au potentiel d'expansion de l'ovule.

L'extase cardiaque est donc bien relative à la nature profonde l'être, mais si on n'en comprend pas le sens, la raison d'être, par rapport à la complémentarité des polarités, qui se doivent d'adhérer consciemment ensemble à la collectivité afin de se mettre à son service, si donc on ne comprend pas, alors cela n'est pas différent que d'être un spermatozoïde ignorant de sa propre nature, vibrant tant qu'il peut, mais ne pouvant éviter le téléscopage de la confusion, et retournant donc une fois de plus vers la réincarnation à travers le double-miroir.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Mar 30 Oct 2007, 20:06

bonsoir,
c est étrange ,lire ceci les "yeux fermés" ,m ont fait revivre une de mes NDE..ce passsage dans cet octogone,cette course pour se défaire de cet espèce de cellophane qui m étouffait,ces gens de l autre coté de la parois qui s agrippent et me retiennent,cette énergie de propulsion vers la lumière,cette douleur du r-éveil...après le choc...et on ne voit plus la lumière,que du noir et du silence,une spacialité,une apessanteur...
bon je m égare là...
:787:
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 241
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 50
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Mar 30 Oct 2007, 21:21

Merci de ta réponse steph,

Citation :
Chaque vie humaine est donc un total recommencement depuis l'origine, depuis la Source
N'est-ce pas là cependant le plus gros probleme ? cette course éffreinée pour, comme tu le dit, adhérer en conscience à la collectivité de conscience, avant que la mort nous rattrape ? Combien réalisent "l'émancipation totale" en une vie ? Excuse mon pragmatisme, mais combien d'êtres, selon toi, et de surcroix, devraient y parvenir dans cette vie pour déclencher un mouvement irréversible, franchir un seuil critique pour "libérer (enfin) l'humanité" de la confusion ?
Réaliser un éveil énergétique solaire, donc se soustraire aux cycles des incarnations, assurer sa survie physique (ou en tout cas repousser la mort biologique) ne permettrait-il pas d'aborder le travail que tu préconises de manière plus sereine ? libéré des contingences pesantes et harassantes de la survie matérielle. Car il nous faut, pour la plupart d'entre nous, mener de front une vie sociale, professionnelle, familiale...et pas évident dans ces conditions d'avancer suffisament vite dans une voie spirituelle en l'espace d'une seule vie...Et paradoxalement, c'est de cette matérialité que nous avons besoin pour avancer dans notre spiritualité, j'en ai bien conscience, mais le temps passe si vite...et de plus en plus vite ! On aurait parfois envie d'être boosté, de disposer de plus de puissance, de force, de courage, de motivation, d'espoirs, d'aide, de lumière...de temps !

Ambre, je ne savais pas que tu avais vécu des NDE, expérience fascinante sans doute ? As-tu pu jeter un peil de l'autre coté du voile ?
Bonne soirée a vous deux ! (et a tous).
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Mar 30 Oct 2007, 21:38

Marie et Christalain,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


je suis en quelque sorte assez "décalée" dans ma façon de vivre et non plus de survivre..surtout depuis quelques mois...et j ai beaucoup de difficulté à parler,à écrire,ce qui m est intime...
vous savez que ce forum est un peu comme un journal que je n ai pas pu "conserver" quand j étais plus jeune...et où je partage ce que j "é-prouve"...
donc oui ,Marie et Christalain,j ai vu mais celà n a pas suffit..il a fallu que je réitère l opération par deux fois pour enfin "naitre",me "co-naitre" et enfin me "re-co-naitre" dans les écrits de Sphinx,même si je ne suis pas toujours en accord avec lui,celà ne veut pas dire que je suis contre lui,plutot une vision complémentaire...
bien à vous deux !
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Mar 30 Oct 2007, 22:11

[color=#0000ff]
Citation :
[color:0fea=#0000ff:0fea]si je ne suis pas toujours en accord avec lui,celà ne veut pas dire que je suis contre lui,plutot une vision complémentaire...


toute la richesse de la différence reste le pas le plus sur dans cette marche vers SOI ..... ça me fait penser à quelquechose ....

ma phrase fétiche pour lui ... !!

"à chaque pas que je fais vers toi j'en fais un vers moi ..."

je ne suis pas trés étonnée que tu aies vécu cette sorte d'experience .. il y a en toi une sorte d'"au dela" ... je comprends mieux maintenant ...!!

tes recherches constantes ne peuvent être seulement le fruit d'une curiosité intelectuelle... c'est d'ailleurs la tonalité de votre site .. à mon sens ... et c'est bien ....!!

et ça m'ennuie que tu dises ... "que cela n'a pas suffit".. pas suffit à quoi ???

à mon sens c'est ce chemin precisement qui donne à la vie ce gout particulier et qui la rend passionnante malgré les expériences douloureuses parfois ... chaque piece du puzzle prend sa place ...

et vous etes sphinx .. toi .. et les autres bien sur...des phares ... votre "association" est "terriblement" et evidement d une autre dimension ....

Bonne nuit

Marie

Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Mar 30 Oct 2007, 23:58

Bonjour Christalain,


Citation :
mais combien d'êtres, selon toi, et de surcroix, devraient y parvenir dans cette vie pour déclencher un mouvement irréversible, franchir un seuil critique pour "libérer (enfin) l'humanité" de la confusion ?

Deux suffisent.

Citation :
Réaliser un éveil énergétique solaire, donc se soustraire aux cycles des incarnations, assurer sa survie physique (ou en tout cas repousser la mort biologique) ne permettrait-il pas d'aborder le travail que tu préconises de manière plus sereine ?

Le but n'est pas de survivre, mais d'apprendre à "mourir". Intégrer la séparation pour atteindre la vraie vie, qu'on ne peut pas vivre tant qu'on s'attache à la vie. Il faut vivre la vie pour la vie, pas contre la mort.

Citation :
libéré des contingences pesantes et harassantes de la survie matérielle.

Ce ne serait qu'une illusion: le refus provoque l'addiction.

Citation :
Car il nous faut, pour la plupart d'entre nous, mener de front une vie sociale, professionnelle, familiale...et pas évident dans ces conditions d'avancer suffisament vite dans une voie spirituelle en l'espace d'une seule vie...

La vie est formatée par une humanité livrée aux refoulements. C'est donc une vie sociale fondée sur le refoulement qui nous est inévitablement confrontée.

Il faut passer à travers.

Il y a un "rythme" de l'âme, et à intervalles réguliers au cours de la vie humaine, la possibilité de continuer à un autre niveau de spiritualité, tout en restant incarné, est proposée.

Il y a aussi un "rythme" des contingences, et celui qui continue encore et toujours à avancer, voit finalement que les contingences autour de lui, au-delà des apparences sociales, se mettent à l'unission de ce qui est à vivre.

Mais cela peut prendre des formes pas forcément en phase avec certaines valeurs sociales, qu'il convient d'abandonner, au moins intérieurement.

Il y a aussi des phases d'apparentes confrontations, où les conditions du milieu ne sont pas favorables au sens social, mais sont en fait en réajustement de façon à tranférer l'être sur une autre voie, plus sereine et en harmonie avec sa progression.

Il faut apprendre à distinguer les conditions environnantes de la réalité intérieure. Ce n'est pas forcément facile, mais c'est essentiel. Les conditions environnantes ne vont pas s'harmoniser si la réalité intérieure n'est pas affirmée.

Citation :
Et paradoxalement, c'est de cette matérialité que nous avons besoin pour avancer dans notre spiritualité, j'en ai bien conscience, mais le temps passe si vite...et de plus en plus vite !

Nous avons besoin de la matérialité, mais pas de celle formatée par des sociétés fondées sur le refoulement.

Citation :
On aurait parfois envie d'être boosté, de disposer de plus de puissance, de force, de courage, de motivation, d'espoirs, d'aide, de lumière...de temps !

Il faut demander, mais probablement de la bonne façon dans la bonne direction?

Amitié à toi,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Mer 31 Oct 2007, 00:20

[color:9062=blue:9062]Ambre,

Citation :
me "re-co-naitre" dans les écrits de Sphinx,même si je ne suis pas toujours en accord avec lui,celà ne veut pas dire que je suis contre lui,plutot une vision complémentaire...[/b]
[b]

Oui, la re-co-naissance surgit forcément de la complémentarité.


Bisouxxx,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 241
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 50
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Mer 31 Oct 2007, 10:35

Bonjour Sphinx,
Citation :
Il y a un "rythme" de l'âme, et à intervalles réguliers au cours de la vie humaine, la possibilité de continuer à un autre niveau de spiritualité, tout en restant incarné, est proposée.
Oui, c'est vrai, je reconnais que les circonstances extérieures s'adaptent finallement assez bien à notre évolution intérieure, elles s'amènagent d'elle même pour optimiser notre travail spirituel. La vie qui nous entoure n'est que le reflet de notre condition intérieure, à nous de nous transformer suffisament pour changer "presque automatiquement" de conditions extérieures dans le sens "voulu". Normal, c'est le principe d'insécabilité de l'univers, tout est lié, relié, interdépendant...

Merci a toi pour toutes ces réponses.
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5574
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Mer 31 Oct 2007, 12:13

Citation :
je reconnais que les circonstances extérieures s'adaptent finallement assez bien à notre évolution intérieure, elles s'amènagent d'elle même pour optimiser notre travail spirituel.
exactement ce que je pense!
tous ceux qui croisent notre route sont des catalyseurs pour cette progression ,de même pour nous vis à vis d eux!
Au fur et à mesure de mon chemin de Vie ,c est devenu une évidence qui m a permis de voir l autre non pas comme un ennemi mais comme un partenaire à un moment donné du parcours!
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Jeu 01 Nov 2007, 18:54

Bonjour à toutes et tous,


voici encore quelques considérations sur la différenciation sexuée:

Tout d'abord je reprend le schéma que j'ai utilisé dans l'article "La nécessité éthique" sur ce même forum.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Nous n'envisagerons que le premier des deux schémas, le second n'étant qu'un cas particulier régressif.


Or donc, avant qu'une réverbération permanente et cohérente puisse s'établir entre les aspects respectifs principaux des deux sexes, créant une tension constante, le Couple Sacré doit d'abord s'engendrer lui-même.

L'aspect féminin de Connaissance active nourrit progressivement l'aspect masculin de Connaissance passive. La Flamme Jumelle féminine est la Mère spirituelle de la Flamme Jumelle masculine.

En retour, l'aspect masculin de Connaissance passive émancipe progressivement l'aspect féminin de Connaissance active. La Flamme Jumelle masculine est le Père spirituel de la Flamme Jumelle féminine.

Lorsque cette phase de préparation progressive à une réverbération totalement cohérente des Connaissances est terminée, le Couple Sacré s'est auto-engendré, et a donc intégré sa cause-en-soi.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Didiera

avatar

Masculin
Poissons Serpent
Nombre de messages : 420
Date de naissance : 08/03/1965
Age : 52
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/10/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Ven 02 Nov 2007, 13:40

Bonjour Sphinx,

je reviens sur un élément énoncé plus haut :

Citation :
Un homme en extase vibratoire cardiaque réactive ses mémoires mortes de spermatozoïde, en quelque sorte, et la femme en expansion cardiaque fait de même par rapport au potentiel d'expansion de l'ovule.

Pourrais-tu expliquer ce que sont ces 'mémoires mortes'?

Au sujet de l'extase cardiaque, s'agit-il du phénomène énergétique que tu appelles le passage de la mer rouge, détaillé par ailleurs?

Ce sujet m'intéresse, car j'ai vécu cette année qq chose qui ressemble à cela, et qui a été suivi par des modifications de fonctionnement au niveau de l'énergie sexuelle.

:64:
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Ven 02 Nov 2007, 17:02

Bonjour Didiera,


Citation :
Pourrais-tu expliquer ce que sont ces 'mémoires mortes'?

Ce sont des mémoires liées à des événements de la vie qui n'ont pas pu être compris et intégrés au moment où ils se sont produits, soit parce que les capacités cognitives étaient insuffisantes (naissance par exemple), soit parce que l'événement était beaucoup trop puissant, brutal, violent pour être pris en charge par la conscience (traumatisme).

L'énergie émotionnelle de ces événements est alors refoulée par la conscience vers l'inconscient. Et parce qu'il y a eu refoulement (oubli conscient) et emprisonnement de l'émotion, de l'énergie psychique, ces mémoires sont inertes, mortes, oubliées, mais se comportent comme des "parasites" qui restent attachés à la personne.

Tant que ces mémoires restent mortes, tant que leur émotion/énergie emprisonnée n'est pas libérée, la personne reste inconsciemment prisonnière de ces mémoires passées qui interfèrent avec son présent.


Citation :
Au sujet de l'extase cardiaque, s'agit-il du phénomène énergétique que tu appelles le passage de la mer rouge, détaillé par ailleurs?

Non, pas du tout, même si il y a un lien entre les deux.

L'extase cardiaque est une conséquence du contact avec l'émotion d'équivalence du chakra cardiaque. C'est un des (trois) points de jaillissement de l'énergie Kundalini. Elle provoque une intense vibration qui peut englober le corps tout entier.

L'extase cardiaque est accessible bien avant le franchissement cardiaque (passage de la Mer Rouge), mais il est certain que ce dernier permet de continuer à progresser plus loin dans l'équivalence, plus près de l'émotion, et donc d'amplifier l'extase cardiaque.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Mer 05 Déc 2007, 20:37

Bonjour à toutes et tous,


Le désir appartient à la Féminité.

De ce fait, un homme désirant une femme, ou plusieurs, est un homme qui, par confusion des polarités, s'approprie une partie du désir féminin de sa complémentaire jumelle.

En retour de cette confusion, la Féminité va vivre la confusion complémentaire: la femme va désirer être désirée par l'homme, ce qui est une "boucle redondante" de désir.

Et à partir de là, le manège de la confusion commence.

L'homme doit prendre conscience que son propre désir des femmes est une confusion par laquelle il cherche à s'approprier la puissance du désir, de sorte de dominer la relation à la Féminité.

Car ce faisant, il confisque une partie de la prérogative féminine, qui est l'appel des impusions masculines, qui est la vraie nature du désir Féminin.

L'homme donc devient, en partie, celui qui appelle ses propres impulsions !!! Où est la place de la Féminité dans ce manège ?

A la vérité, un homme déconfusionné ne désire plus les femmes. Ce qui n'enlève rien à sa réactivité sexuée masculine. C'est la différence entre fonctionner par manque et par plein.

Et une femme déconfusionnée ne désire plus être désirée. Elle lance l'appel des impulsions masculines selon les modalités de sa propre nature féminine.

Il faut donc parvenir à comprendre que le désir sexué n'est pas un manque, et que le manque n'apparaît que lorsqu'il y a confusion entre les polarités sexuées.

La dynamique sexuée par plein suppose donc que la Masculinité et la Féminité assument totalement leurs natures respectives, simplement disposées à travailler en harmonie, l'homme attendant les appels du désir féminin, et la femme exprimant librement ces appels lorsque sa nature l'autorise.

Il faut donc, pour l'homme, dépasser le sentiment erronné selon lequel il croit que l'absence de désir pour les femmes est une absence d'affirmation de sa masculinité. Ce n'est pas vrai.

La qualité d'un homme est de répondre de façon adéquate au désir qu'une femme lui porte, à l'appel que cette femme émet vers lui, et rien de plus.

Si ce n'est pas sa Flamme Jumelle, il absorbera ce désir, l'autorisera à entrer en lui, mais n'y répondra pas, sauf dans un objectif purement didactique (tantrique) selon des critères de détachement rigoureux.

Si c'est sa Flamme Jumelle, alors il peut y répondre naturellement.


Amitié,

steph


Dernière édition par le Jeu 06 Déc 2007, 00:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 241
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 50
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Mer 05 Déc 2007, 22:12

Bonsoir Steph,

Citation :
Si ce n'est pas sa Flamme Jumelle, il absorbera ce désir, l'autorisera à entrer en lui, mais n'y répondra pas, sauf dans un objectif purement didactique selon des critères de détachement rigoureux.

Si c'est sa Flamme Jumelle, alors il peut y répondre naturellement

En termes plus prosaïques, sous-entend-tu que l'homme aspirant à la relation jumelle doit attendre que sa FJ vienne lui faire la cour ? et que dans cette attente il s'abstienne de relations intimes avec d'autres femmes ? c'est un peu "la belle au bois dormant" à l'envers non ?

:4444:
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Mer 05 Déc 2007, 22:31

Car le désir est finalement le lien. Le lien entre les polarités, qui renvoie au lien de la conscience universelle unifiée.

Et sans l'appui d'une séparation solide et précise, le lien ne peut pas prendre toute son ampleur.

La séparation en tant que limite interpersonnelle entre les polarités est donc fondamentale à l'expression d'un lien à la fois puissant, pertinent, et détaché, non possessif.

Et c'est la responsabilité de la Masculinité, Yang, d'intégrer cette limite interpersonnelle, par la restitution à la Féminité de la prérogative du désir, du lien Yin, qui n'est pas un manque.

Car le vrai désir est celui qui répond au perfectionnement de la perfection. La collectivité de la conscience universelle est déjà parfaite en soi. Elle ne manque de rien. Mais un autre versant de sa réalité est aussi son potentiel infini: elle peut se "perfectionner" toujours d'avantage.

Comment? En augmentant sa richesse identitaire, en appelant de nouveaux êtres pour qu'ils partagent sa perfection.

La réalité de la conscience unifiée est donc à la fois d'être une perfection "statique" en tant que telle, mais aussi la base d'une recherche dynamique et éternelle pour "perfectionner sa perfection".

Et c'est là que le désir intervient...

On comprend donc que ce désir n'est pas un besoin, n'est pas un manque, puisque la perfection est déjà affirmée. Non, le désir n'est pas besoin, mais réponse libre et spontanée à l'appel de l'éternel potentiel.

Ce désir qui n'est pas un manque, mais un plein, fait partie intégrante de la réalité de la conscience unifiée. Et c'est pour servir ce désir que les Couples Sacrés sont appelés.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Mer 05 Déc 2007, 22:46

Bonjour Christalain,


Citation :
En termes plus prosaïques, sous-entend-tu que l'homme aspirant à la relation jumelle doit attendre que sa FJ vienne lui faire la cour ? et que dans cette attente il s'abstienne de relations intimes avec d'autres femmes ? c'est un peu "la belle au bois dormant" à l'envers non ?

D'abord, il faut distinguer deux aspects: nous ne parlons pas ici d'abstinence, mais de détachement des liens symbiotiques.

En premier lieu, il y a peu de chances pour que la FJ d'un homme entre dans sa vie s'il est encore fortement agité par le transfert narcissique amoureux. Et nous ne parlons pas là de désir physique, mais de transfert amoureux.

Donc, la FJ apparaît en principe au moment où l'homme a acquis une stabilité affective certaine, ayant réintégré la presque totalité de ses refoulements liés à sa dépendance psychologique à la féminité, ou étant sur le point de pouvoir le faire.

Ensuite, il lui faudra effectivement finir par comprendre et conscientiser que la fusion ne peut que passer par l'abolition de toute volonté de puissance chez lui, et qu'un aspect de cette volonté puissance est le désir physique qu'il projette sur les femmes, en raison du Double, son objet de désir narcissique.

Passer par la "Porte Etroite", consiste donc à abandonner totalement toute volonté de puissance, de sorte de pouvoir se mettre au service du désir féminin.

Et c'est alors que le Prince Charmant donne son premier baiser à la Princesse endormie, et la réveille...

Car par le jeu de la dialectique, lorsque l'homme atteint ce niveau de stabilité, il émancipe automatiquement la totalité du pouvoir de sa FJ féminine, la totalité de son potentiel de désir, et sa faculté d'expansion spatiale.

Et alors effectivement, c'est elle qui, prenant soudain pleine conscience de sa propre nature, et constatant l'évidence de la complémentarité jumelle, viendra librement à lui.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 241
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 50
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Jeu 06 Déc 2007, 08:49

Merci Steph pour ces explications,

Cette vision n'est pas facile à accepter car à l'encontre de bien des fonctionnements "automatiques" qu'il ne nous seraient pas venu à l'esprit de remettre en cause sans tes exposés. Tout cela se tient dans la cohérence en effet mais mérite d'être décanté, médité, pour être compris en profondeur, en tout cas pour moi...car je suis un peu lent... (c'est mon coté saturne!).

Concrètement, penses-tu que l'on peut "forcer", accélérer le détachement des liens symbiotiques (mais pas forcer la resynchronisation jummelle qui est, si j'ai bien compris, une des conséquences de ce détachement).

A l'extrême, par exemple, se retirer dans un ermitage ou un monastère pour éviter de connaitre le risque de projection de désir "anarchique" sur la femme n'est-il pas une façon de "tricher", et simplement repousser à plus tard la confrontation à des liens, désirs, ccomplexes, qu'il faudra de toutes façons mettre a jour (les rendre conscients), pour les transmuter ?

N'existe t-il pas une voie médiane (le juste équilibre) entre fuir l'attraction formelle d'une part, et s'y laisser noyer sans retenue d'autre part ? "jongler en conscience avec elle en quelque sorte, l'apprivoiser ?"...

bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   Jeu 06 Déc 2007, 11:05

Bonjour Christalain,


Citation :
Concrètement, penses-tu que l'on peut "forcer", accélérer le détachement des liens symbiotiques


Surtout pas! On ne peut pas forcer la réintégration des refoulements. Ce serait comme de l'ascèse, du contrôle, de la volonté de puissance assénée sur soi, et sur autrui.

Tout lien symbiotique projeté sur l'extérieur provient inévitablement d'un refoulement, d'une introjection de la réalité extérieure vers l'intérieur.

On peut donc simplement favoriser la réintégration des refoulements en travaillant sur les liens extérieurs, mais pas de façon forcée.

Il faut parvenir à conscientiser, dans tous les cas, dans tous les types de liens symbiotiques faussés, la "faille", l'"erreur", parvenir à voir où elle se niche, comment elle fonctionne, en quoi elle est en porte-à-faux avec la réalité présente.

Et lorsque la "faille" apparaît nettement à la conscience, alors il y a de grandes chances pour que le refoulement se dégage et puisse être réintégré.

C'est donc avant tout par l'observation, la constance, la confiance, l'acceptation de soi malgré toutes les "chutes" inévitables, qu'on avance vers cette prise de conscience de la nature de l'erreur (le "défaut du cristal" dans le film Zardoz).

Il s'agit somme toute d'être présent à soi, d'abord comme observateur, car la simple Présence à soi est véritablement ce qu'on appelle "Lumière". Etre présent à soi, c'est donc faire la Lumière en soi, et le reste coule de source.

Même pour l'ultime sacrifice du Double, il faut voir la faille, déceler en quoi la redondance du mental réverbéré est devenu un problème, en quoi il empêche la libération complète de ce qu'on est vraiment.


Citation :
A l'extrême, par exemple, se retirer dans un ermitage ou un monastère pour éviter de connaitre le risque de projection de désir "anarchique" sur la femme n'est-il pas une façon de "tricher", et simplement repousser à plus tard la confrontation à des liens, désirs, ccomplexes, qu'il faudra de toutes façons mettre a jour (les rendre conscients), pour les transmuter ?

Absolument, fuir la confrontation n'est pas une solution. Cela peut aider, un temps, à calmer le mental, à stabiliser pour atteindre un niveau énergétique plus cohérent. Mais inévitablement, la confrontation devra se faire. Une telle retraite ne saurait pas être envisagée dans une optique de fuite ni de vraie libération.


Citation :
N'existe t-il pas une voie médiane (le juste équilibre) entre fuir l'attraction formelle d'une part, et s'y laisser noyer sans retenue d'autre part ? "jongler en conscience avec elle en quelque sorte, l'apprivoiser ?"...


Oui, c'est précisément travailler l'observation, la compréhension, et l'acceptation de soi, de sorte de pouvoir déceler les failles qui nous emprisonnent.

L'attachement formel par exemple, est un pur produit du Double à travers ses productions: le mental réverbéré et le corps physique.

C'est une façon pour les êtres humains de traduire leur dépendance à la mère, à la matrice des formes et de la chair, à l'empire de ce qui est concret et dense, qu'on peut toucher, palper, posséder.

C'est une réminiscence des besoins d'un enfant en bas-âge, ou même du foetus, maintenus en place dans le présent par un refoulement, une mémoire morte du passé qui n'a pas été actualisée, et qui continue alors à interférer avec le présent.

Il faut donc parvenir à "confondre" (dans le sens de confronter) la mémoire morte avec le présent afin de l'actualiser et la rendre vivante.

L'ultime mémoire morte est celle de la séparation jumelle primordiale. Et elle ne se dégage probablement en totalité que lorsque l'attachement aux formes, à la chair, à la matière, a été complètement confronté et démystifié.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La différenciation sexuée   

Revenir en haut Aller en bas
 
La différenciation sexuée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: