ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Exégèses de films (entre autres Hero)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Exégèses de films (entre autres Hero)   Ven 16 Nov 2007, 00:49

Toutes les images d'oeuvres cinématographiques proposées ci-après sont la propriété respectivement de : FEV, Warner Bross, Paramount et 20th Century Fox

EDITION: Contient des échanges importants à propos de la linéarité et la circularité en pages 8 et 9.


Liste des oeuvres considérées:

Introduction à l'exégèse de Hero:

évocation de:

Excalibur
Les 10 Commandements
Matrix
Zardoz
Matrix Revolutions
2001 : Odyssée de l'Espace

Exégèse:

Hero: exégèse complète
Eyes Wide Shut: lien vers une ancienne exégèse complète (devant donc être revisitée et actualisée)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Conclusion à l'exégèse de Hero:

évocation de:

Excalibur
Zardoz
Matrix Revolutions
2001 : Odyssée de l'Espace
Star Trek: The Motion Picture (transsubstantiation)
___________________________________________________

Autres Films:

The One: exégèse succinte
The Time Machine: exégèse succinte
300: évocation
Terminator 3: évocation
Blueberry, l'expérience secrète: évocation
True Man Show: évocation
Kill Bill: évocation
Le Parfum: exégèse développée
Tigres et Dragons: évocation par un autre contributeur
Eragon: exégèse succinte
Breaking the waves: évocation par un autre contributeur
Avalon: évocation par un autre contributeur
Ghost in the Shell: évocation par un autre contributeur
Un Jour sans Fin: évocation par un autre contributeur
Brazil: évocation
Mission to Mars: exégèse succinte
Solaris: évocation
Conan le Barbare: évocation
Daredevil: évocation
Spawn: évocation
Twins Effect II: exégèse succinte
Highlander 5: évocation par un autre contributeur
Battlestar Galactica: évocation par un autre contributeur
Higlander: évocation
Van Helsing: évocation
Serenity: exégèse succinte
Le Roi et l'Oiseau: exégèse succinte
Apocalypto: exégèse succinte
Bienvenue à Gattaca: évocation
Eden log: exégèse très succinte
Le Vol du Navigator: évocation
Mission to Mars: compléments d'exégèse
Dune: petite évocation
Orange mécanique: exégèse très succinte
Apocalypto: compléments d'exégèse
10.000: évocation
Pitch Black: évocation
Les Chroniques de Riddick: évocation
Meet Joe Black: exégèse succinte
Le Labyrinthe de Pan: exégèse très succinte
Truman Show: éléments d'exégèse
La Cité interdite: exégèse succinte
Duelist: éléments d'exégèse par un autre contributeur
Le Parfum: compléments d'exégèse
Equilibrium: évocation
Altered States (Au-delà du réel): évocation
Le Bon, la Brute et le Truand: exégèse très succinte
Nightwatch et Daywatch: exégèse très succinte
300: éléments d'exégèse
Hook: élément d'exégèse
Nightmare detective2: évocation par un autre contributeur
Hook - Nightwatch/Daywatch: éléments comparatifs
Dead Man: évocation
Le Bon, la Brute et le Truand: compléments importants d'exégèse
Wolfen: exégèse très succinte
Flubber: évocation
Les Ailes du Désir: évocation par un autre contributeur
Si loin si proche: évocation par un autre contributeur
La Cité des Anges: exégèse très succinte
Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal: exégèse developpée
Indiana Jones et les Aventuriers de l'Arche Perdue: évocation
Abyss: exégèse développée
Saawariya: lien vers exégèse succinte
Slumdog Millionaire: évocation par un autre contributeur
Apocalypto - Aventuriers de l'Arche Perdue: point de comparaison
Princesse Mononoké: évocation par un autre contributeur
The Pathfinder: exégèse succinte
Orca; exégèse succinte
Geisha: évocation
Lady Jane: exégèse developpée
L'incassable: exégèse très succinte
Iron Man: évocation par un autre contributeur
Spiderman 1: évocation
Hellboy 1: évocation
Wanted: exégèse développée
V pour Vendetta: évocation
La Forteresse Noire: évocation
Beowulf: évocation
Tomb Raider 2: le Berceau de la Vie: évocation
Roméo et Juliette: évocation par un autre contributeur
Surrogates: évocation par un autre contributeur
Gladiator: évocation par un autre contributeur
Le Bon, la Brute et le Truand: compléments importants d'exégèse
Je suis une Légende: exégèse développée

Page 13: LA BONNE POSITION DE L'EXEGETE

Le Nombre 23: exégèse developpée
Clones: évocation par un autre contributeur
Mongol: évocation (prévision d'une exégèse développée)
IA: lien vers des éléments d'exégèse importants
Mongol: exégèse développée
L'armée des 12 singes: évocation par un autre contributeur
Predictions: évocation
Mongol: compléments d'exégèse
Avatar: évocation et éléments d'exégèse par d'autres contributeurs
Predictions: exégèse succinte
Matrix: Revolutions: éléments d'exégèse
Audition: exégèse développée
Bound: évocation par un autre contributeur
La Princesse et la Grenouille: évocation par un autre contributeur
Alladin: évocation
Jonathan Livingstone Seagull: évocation
La Belle et la Bête: évocation
Avatar: exégèse développée "à chaud" après une seule vision cinéma
Avatar: développement complet de l'exégèse
LadyHawke: évocation
La Lance de la Destinée: exégèse succinte
Immortel (Ad Vitam): évocation et éléments d'exégèse
Cat People: evocation et renvoi à l'analyse faite dans le sujet "Compléments sur les Flammes Jumelles"
Avatar: complément d'exégèse
Dragons: évocation par un autre contributeur
Orca: exégèse développée
Le Parfum: complément d'exégèse
Mongol: complément d'exégèse

Evocations par un autre contributeur:

- L'Imaginarium du Docteur Parnassus de Terry Gilliam
- L'Associé du Diable avec Al Pacino et Keanu Reeves
- Constantine du même réalisateur que Je suis une légende
- Jeux d'enfants avec Marion Cotillard et Guillaume Canet
- Blade II du même réalisateur que Le Labyrinthe de Pan
- Ninja Assassin du même réalisateur que V pour Vendetta et produit par les créateurs de la trilogie Matrix
- Sherlock Holmes avec Robert Downey JR
- Iron Man II avec Robert Downey JR (actuellement au cinéma)

Spartacus (la série): exégèse par Alskida

Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain: évocation
Immortel (Ad Vitam): exégèse développée
Hudson Hawk: exégèse succinte
Dar l'Invincible: évocation (à confirmer)
La Flûte Silencieuse (The Silent Flute): évocation

Evocations par un autre contributeur:

- Le Cinquième Element réalisé par Luc Besson avec Bruce Willis
- Enfermés Dehors réalisé par Albert Dupontel avec Albert Dupontel
- The Game réalisé par David Fincher avec Michael Douglas et Sean Penn
- Fight Club réalisé par David Fincher avec Brad Pitt et Edward Norton
- The Island réalisé par Michael Bay avec Ewan McGregor et Scarlett Johansson
- Bad Boys 2 réalisé par Michael Bay avec Will Smith
- The Spirit réalisé par Frank Miller
- Blade Runner réalisé par Ridley Scott avec Harrison Ford
- Les Associés réalisé par Ridley Scott avec Nicolas Cage
- Fast and Furious 4 réalisé par Justin Lin avec Vin Diesel
- Catwoman réalisé par Pitof avec Halle Berry
- Mission Impossible 3 réalisé par J.J. Abrams avec Tom Cruise

Un Long Dimanche de Fiancailles: évocation par un autre contributeur
Slumdog Millionaire: évocation cruciale

Evocations par un autre contributeur:

L'impasse de Brian De Palma avec Al Pacino
Les frères Grimm de Terry Gilliam
Hancock de Peter Berg avec Will Smith et Charlize Theron
Il était une fois de Kevin Lima
Jumper de Doug Liman

Angel-A: éléments d'exégèse


Introduction:



Bonjour à toutes et tous,


La Sagesse universelle, ou Gnose, est un principe vivant qui aime à s'exprimer par la force des symboles.

Depuis toujours, elle s'échappe de toutes les prisons où l'on tente de l'enfermer et emprunte tous les chemins possibles pour s'adresser à la conscience et au coeur des êtres.

De ce fait, il peut y avoir dans un conte ou un film par exemple, autant sinon plus de justesse de signification que dans certains ouvrages réputés inspirés, liés ou non à des traditions ancestrales.


Je me propose donc de réaliser une exégèse dialectique du film "Hero". D'origine orientale, ce film est en effet régi par une dialectique rigoureuse.

A tel point qu'après mûrissement de ma réflexion, j'ai pu l'associer à des schémas dialectiques que j'avais déjà réalisés et postés dans ce forum, dans l'article "La Mystification Physique" -

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Je publie ici deux schémas tirés de l'article précité, dont j'ai associé les aspects à des éléments du film "Hero". De cette façon, ceux qui souhaiteraient effectuer cette exégèse par eux-mêmes et pour eux-mêmes, pourront le faire avant que je n'aie terminé les préparatifs nécessaires à la rédaction et l'illustration de ma propre exégèse.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce premier schéma associe les personnages qui interviennent dans l'histoire de "Hero" avec les aspects de la problématique jumelle.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce second schéma associe les phases du film (rouge, bleue, blanche, verte) avec les phases de l'évolution du Couple Sacré. La personne associée à chaque phase est celle qui raconte cette partie du film. Sans-Nom, lui, raconte deux phases, la rouge et la blanche, qui sont les "options du choix".


La suite très bientôt...


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Jeu 20 Mai 2010, 02:29, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Ven 16 Nov 2007, 18:55

1. L'Epée Dialectique:


Avant de passer à l'analyse détaillée (exégèse) du film "Hero", il me semble judicieux de commencer par un exposé sur un aspect fondamental présent dans de nombreuses oeuvres, cinématographiques ou non, et qu'on pourrait appeler : "L'Epée Dialectique.

Le tranchant de l'Epée fait référence à la discrimination des polarités, de sorte qu'on peut réaliser le schéma suivant:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


L'Epée, on le voit, est la tangente au point d'inflexion du Tao, de sorte que l'utilisation de l'Epée ne peut s'envisager sans le concours des deux polarités, et en fait, des deux Flammes Jumelles. L'Epée est une réalité du Couple Sacré.

En fait, une vision probablement plus juste, consisterait à voir l'Epée sortant perpendiculairement du plan des polarités, à travers le point d'inflexion au centre.


On retrouve donc ce symbole dans de nombreuses oeuvres cinématographiques, dont voici quelques exemples variés:


L'Epée de Sans-Nom dans "Hero":


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Excalibur:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'Epée sort de l'eau, donc de l'onde, et effectivement, le Tao est partagé par une onde du centre de laquelle émerge la discrimination dialectique.


Le bâton de Moïse:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La vision discriminée de la matrice dans Matrix 1:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

EDITION 3:

Et naturellement le bras de Neo (quel oubli !):

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le bras de Zed dans Zardoz:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


L'Epée de Michaël:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le Caducée de Mercure:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Qui correspond à la scène du baton de Moïse qui mange les deux serpents de Pharaon (intégration dialectique):

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les ondulations des Serpents...


On retrouve aussi la marque de l'Epée lors de la crucifixion énergétique de Neo, à la fin de Matrix 3:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


EDITION:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'eau impénétrable du monolithe aux proportions pures, dans 2001 Odyssée de l'Espace, fait apparaître...


... l'Epée

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


EDITION 2:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Et le regard dialectique du foetus divin, bien sûr...


La suite au "post" suivant...


Dernière édition par Sphinx le Ven 01 Jan 2010, 18:27, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Ven 16 Nov 2007, 19:16

Bien qu'en apparence on puisse penser que l'Epée dialectique est brandie par la Masculinité, il n'en est rien et en réalité, seul le Couple Sacré a cette prérogative.

Ceci est exprimé par le fait que dans tous les cas, la Féminité est gardienne de l'Epée, et que ce n'est que par son entremise que le pouvoir du Couple peut s'exercer pratiquement.


Car c'est la Dame du Lac qui donne l'Epée initialement, et la rend à Arthur après qu'il l'ait brisée:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Et c'est Guenièvre, la Reine, qui remet à Arthur l'Epée dont elle a conservé la garde tout le temps du chaos, de la confusion:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


C'est par le baiser de Trinity que Neo revient à la vie détenteur de la vision discriminée de la matrice:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Et par le baiser de Consuella que Zed est ranimé, doté d'une puissance d'aura insurmontable:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Ven 16 Nov 2007, 19:44

La problématique de l'Epée dialectique est donc celle des polarités différenciées.

Si l'Epée est mal utilisée, par "refoulement identitaire", négation de la complémentarité fondamentale, alors l'Epée se retrouve "plantée dans les reins du Dragon": les polarités sont en partie en confusion, et le chaos règne au lieu de l'Harmonie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La Vérité selon laquelle "Terre et Roi" sont UN est perdue, et seul celui qui ôtera l'Epée de la Pierre sera vraiment Roi:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


C'est ce que représente l'Epée dans la Pierre: la discrimination faussée, mal orientée, créant une confusion entre les polarités qui alors se compbattent au lieu de s'harmoniser.


Mais même si on a pu retirer l'Epée de la Pierre, encore faut-il s'en servir de façon juste...

Arthur seul, sans épouse, sans complémentarité reconnue, ne peut assumer réellement l'Epée. Et il commet une erreur dialectique, une négation d'autrui :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Par vanité personnelle, il adultère le pouvoir de l'Epée pour forcer sa victoire contre Lancelot, et de ce fait brise l'Epée qui lui a été confiée:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


En fait, les polarités transcendantes Individu-Collectivité ont été mélangées, adultérées, ce que comprend Arthur immédiatement après son erreur, de sorte que l'Epée lui est rendue.

Cette adultération des polarités Individu-Collectivité correspond à une confusion verticale de la Croix Dialectique qui représente l'Epée:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Mais malgré la compréhension de son erreur, Arthur n'en est pas libéré pour autant, car il va devoir rectifier et intégrer cette erreur...


Il y a donc un lien causal direct entre le bris de l'Epée, et ça:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Le Roi sans Epée! La Terre sans Roi!"

Arthur est le responsable initial du Chaos, et c'est lui-même qui a planté l'infidélité de la Reine dans le Coeur de Lancelot lorsqu'Excalibur est venue se briser sur celui-ci.

Lorsque donc il abandonne son Epée face à l'"infidélité" de la Reine, il refoule alors sa responsabilité de Roi, refoule la responsabilité de son erreur, et perd la Vérité selon laquelle "Terre et Roi sont UN".


Par nature, la polarité Masculine doit assumer la responsabilité du Chaos et de sa rectification. Ce n'est pas une question de culpabilité, mais de nature, de prérogative.

Et cela ne peut se faire que par la reconnaissance de la Féminité, la "réhabilitation" complète et absolue de la Reine.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Et c'est cette recherche existentielle qui porte comme nom "la Quête du Graal", de la Coupe de Vie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La suite au "post" suivant...


Dernière édition par le Ven 16 Nov 2007, 20:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Ven 16 Nov 2007, 20:10

L'Epée dialectique commande au Feu...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

...et à l'Eau...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Donc au Yang et au Yin.

Elle représente un Principe à part entière, et s'il est faux de croire que la Masculinité assume seule son maniement, il serait aussi faux de croire que le Couple Sacré possède l'Epée dans le sens courant du terme...

Car l'Epée, c'est aussi finalement l'"Oiseau", en tout cas un Principe émané de l'Oiseau ("Excalibur fait partie du Dragon").

Elle représente le pouvoir du Couple AU SERVICE de la Collectivité, et du Potentiel Procréateur. L'Epée possède sa propre réalité, à la fois unifiée à celle du Couple, et indépendante de celui-ci. Le Couple est d'abord au service de l'Epée... et ensuite, l'Epée est AUSSI au service du Couple.


A présent que ces aspects ont été developpés, je vais commencer plus spécifiquement l'analyse dialectique du film "Hero", mais je continuerai encore très certainement à faire des allusions à d'autres oeuvres cinématographiques pour illustrer mes propos.


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Ven 16 Nov 2007, 23:12

2. Présentations des personnages:



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Sans Nom
Sans nom est un orphelin créé par la guerre des Royaumes. Mais au départ, il ignore sa nature orpheline et adopté, il se retrouve Préfet de Canton, au service de l'Empereur. Celui-là même qui est en fait le responsable de la mort de ses parents.

Mais un jour, il découvre la vérité, et se propose de tuer l'Empereur. Il commence alors à s'entraîner à l'épée pour accomplir son dessein.


Sans Nom est en fait le Double, l'"enfant adultérin" du Couple Sacré en confusion. Il représente l'inconscience du refoulement originel des polarités complémentaires.

Il est orphelin, car le Couple Sacré est en confusion, en conflit dualiste. Et le Double est précisément le principe par lequel les polarités du Couple Sacré s'incarnent dans la dualité de la densité matérielle.

Dialectiquement, il est donc lié à l'Empereur, qui est le Soi du Couple Sacré, Soi non affirmé, et qui est donc en guerre car il représente lui-même le conflit des polarités, et est donc bien à l'origine de l'état orphelin du Double.

Le Double est en fait un principe commun au deux polarités du Couple Sacré, comme on le voit sur le schéma suivant:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Double est un aspect unique qui engendre les aspects doublés des deux polarités. De ce fait, on retrouve Sans Nom en position de Double pour les deux polarités:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le Double n'est, on s'en souvient, pas une vraie polarité. Il est donc naturel que, dans le film, il ne soit pas "complété" par un personnage féminin. Il est en fait corrélé à l'Empereur, car ces deux personnages témoignent de la polarisation verticale Individu-Collectivité.

Le Double est ce qui lie causalement le Couple Sacré à l'ensemble de la Collectivité, tant que le Couple ne prend pas ses responsabilités collectives au niveau du Soi. Le Double est, en ce sens, lorsqu'il se "réveille", celui qui pose le choix au Soi du Couple: es-tu (êtes-vous) prêt(s) à prendre tes(vos) responsabilités? Il transmet la pression de responsabilisation collective.

Et de ce fait, le Double est aussi potentiellement le "tueur identitaire"... qui doit tuer le Soi si la réponse n'est pas positive. C'est Mordred, le fils "incestueux" d'Arthur, dans Excalibur.


Le Double se réveille donc inévitablement un jour sous la pression causale de la collectivité.

C'est un orphelin qui s'ignorait, un refoulé sans conscience du refoulement. C'est donc Moïse adopté dans la maison de Pharaon, se réveillant un jour esclave et "tueur d'égyptien".

Paradoxalement, le Sans Nom est donc aussi le Libérateur: celui qui peut mettre fin à l'esclavage, à la guerre, c'est logique.

Il est parfois présenté confondu avec la polarité masculine, ce qui n'est pas faux puisque c'est la Masculinité qui porte la responsabilité de rectifier la confusion. Dans ce cas on a par exemple Neo dans Matrix, ou Zed dans Zardoz.

Mais dans Hero, par rigueur dialectique, il est représenté par un personnage séparé.


L'éveil du Double représente au fond l'émergeance d'une conscience qui à l'intuition que "quelque chose, fondamentalement, ne va pas!". C'est aussi "V" dans "V pour Vendetta" (confondu avec la polarité masculine dans ce cas).

C'est le mental qui, s'observant soudain lui-même, décèle la réverbération dont il est issu. Fruit du chaos, le Sans Nom paradoxalement possède intrinsèquement la puissance de l'Epée dialectique, car il est à la fois le poison mortel ou le remède miraculeux. C'est pourquoi il possède une botte imparable nommée "la mort à dix pas".

C'est à la fois le Tueur et le Sauveur, comme dans le livre de Dino Attanasio "Radix". C'est le mental dialectique qui doit soit arriver à sa propre oblitération synthétique par intégration dialectique, soit tuer le Soi définitivement par refoulement dialectique. Si donc il représente Mordred dans Excalibur, il est aussi Perceval, celui qui peut retrouver le Graal.

Cependant, pour parvenir jusqu'à l'Empereur, le Soi, il devra d'une façon ou d'une autre résoudre deux problèmes: le karma qui représente la dépendance causale envers la collectivité, et la confusion des polarités jumelles.


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Sam 17 Nov 2007, 01:19

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'Empereur
L'Empereur est en guerre pour unifier les Royaumes. Considéré comme un tyran insensible autant par ses propres sujets que par les royaumes environnants, il doit se protéger de tentatives d'assassinat sur sa personne. Seul, il est incompris de tous dans sa démarche.


L'Empereur représente le Soi du Couple, mais aussi, par le fait que tous les Soi sont unis, et forment aussi un seul Soi, il représente toute la collectivité dans sa tension d'unification égalitaire.

Il représente donc le joug causal collectif qui intervient en compensation de la déresponsabilisation des Personnes, des polarités sexuées.

Si donc le Double (Sans Nom) représente le véhicule d'incarnation des Personnes, l'Empereur est celui qui exerce une pression causale sur les êtres incarnés. Quoi de plus normal que de retrouver finalement Sans Nom et l'Empereur face à face ?

L'Empereur possède donc aussi, tout comme Sans Nom, sa propre ambivalence: il cherche l'harmonie, mais il est perpétuellement en guerre, car la cohérence des polarités n'est pas affirmée.

Il est donc en porte-à-faux, et n'a pas encore atteint la conscience de l'intégration dialectique, ni au niveau d'un seul Couple Sacré, ni au niveau de la collectivité humaine entière. On ne sait pas véritablement, au départ, si ce qui prévaut chez lui est effectivement le bien collectif, ou une vaniteuse tyranie. La question devra lui être posée.

L'Empereur est confronté à deux problèmes pour obtenir l'harmonie qu'il recherche: les interactions et agitations du karma entre les êtres d'une part, et la confusion des polarités complémentaires d'autre part, ces deux éléments étant liés entre eux.

Ces deux aspects problématiques sont, très logiquement, les mêmes que ceux que Sans Nom doit résoudre pour s'approcher de l'Empereur.

Ces deux aspects, karma assisté par tierce personne et confusion des polarités, seront représentés par deux éléments "hors-la-loi" distincts, en apparence ennemis de l'Empereur: Ciel Etoilé, le rebelle solitaire qui représente le karma assisté par un tiers, et le couple Lame Brisée et Flocon de Neige, qui est le Couple Sacré en confusion.


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Sam 17 Nov 2007, 02:02

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ciel Etoilé




Ciel Etoilé est un guerrier rebelle et solitaire, ennemi du pouvoir de l'Empereur. Cependant, s'il s'attaque à son pouvoir, il ne s'en prend pas directement à sa personne.

Il est présenté comme un ami du couple Lame Brisée/Flocon de Neige, mais aussi, dans un des "scénarios" racontés dans le film, comme amoureux de Flocon de Neige, et donc comme rival de Lame Brisée.

Il est Lancelot dans Excalibur. Le témoin extérieur de la confusion du Couple Sacré, et dont l'assistance est requise pour dissiper cette confusion.


Ciel Etoilé représente donc le "Frère séparateur" du Couple Sacré, et par voie de conséquence l'assistance karmique extérieure inévitable dont a besoin le Couple Sacré pour résoudre sa confusion, car le Soi ne peut pas résoudre lui-même son propre karma.

Ciel Etoilé présente donc, une fois de plus, une ambivalence dialectique, tantôt comme élément séparateur du couple, menaçant l'autorité de l'Empereur, semblant s'opposer à sa recherce d'harmonie, mais aussi l'élément extérieur indispensable qui peut précisément favoriser l'installation de cette harmonie.

Il représente l'ensemble des liens karmiques qui attachent les Personnes du Couple Sacré à la collectivité, liens qui peuvent être utilisés pour avancer vers la déconfusion, mais qui peuvent aussi se transformer en noeuds inextricables si on les aborde d'une mauvaise façon.

Il est évident que cette incontournable nécessité d'une résolution progressive des liens karmiques semble entraver, freiner, la recherche d'harmonie du Soi, mais d'un autre côté, c'est un aspect causal indispensable à l'établissement de cette harmonie.

Avec Ciel Etoilé, nous avons clôturé l'axe vertical, transcendant, de la Croix dialectique.


La suite au "post" suivant...


Dernière édition par Sphinx le Sam 17 Jan 2009, 03:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Sam 17 Nov 2007, 02:41

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lame Brisée
Lame Brisée est un redoutable guerrier, mais il est surtout le conjoint de Flocon de Neige qu'il aime véritablement.

Ensemble, ils forment un couple qui combat l'autorité de l'Empereur au plus haut point, jusqu'à avoir menacé sa vie.

Lame Brisée, cependant, s'exerce à la calligraphie, pour améliorer son adresse à l'épée, et cette discipline le conduit à progressivement aborder l'autorité de l'Empereur sous un jour différent.

Ayant atteint le point où il pouvait le tuer, il préfèrera laisser la vie à l'Empereur, entrevoyant intuitivement une autre réalité au-delà des apparences.

Lame Brisée est la Flamme Jumelle masculine du Couple Sacré. C'est pourquoi son épée est, en effet, brisée, tout comme Arthur brise son épée sur le Coeur de Lancelot dans Excalibur.

Cette épée brisée représente la défaillance dialectique originelle de la masculinité. C'est le symbole de l'incapacité initiale à exercer la discrimination dialectique, et à assumer l'erreur qui a découlé de cette incapacité.

Cependant, la masculinité qui porte cette responsabilité, peut aussi entrevoir plus facilement par nature, la synthèse dialectique du Couple Sacré dans le Soi.

Lame Brisée perçoit donc, en fin de compte, le Joyau du Soi au-delà et à travers l'Empereur, Soi dont l'essence est le service à la collectivité.

Ce n'est donc pas un personnage ambivalent, mais au contraire polarisé, ce qui est logique. Il a pu au départ se laisser convaincre par les apparences et se livrer au conflit dualiste dans la plus totale confusion, mais il a ensuite commencé à dissiper l'illusion, pour finalement adopter une position claire et tranchée.

C'est grâce à la pratique de la calligraphie, qui symbolise chez ce personnage l'intégration de la discrimination dialectique, qu'il peut affirmer et soutenir sa position.


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Sam 17 Nov 2007, 03:12

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Flocon de Neige
Flocon de neige est la compagne de Lame Brisée, qu'elle aime véritablement.

Elle est la fille d'un colonel d'un royaume opposé à l'autorité de l'Empereur, et combat de façon acharnée celui-ci. Elle n'a qu'un seul souhait: sa mort.

Elle est une excellente combattante, et s'est aussi initiée à la calligraphie en compagnie de Lame Brisée, mais elle n'est pas parvenue à partager sa vision d'une autre réalité au-delà de la tyranie apparente de l'Empereur.

Flocon de Neige est la Flamme Jumelle féminine du Couple Sacré. C'est donc logiquement aussi un personnage polarisé, non ambivalent, tout comme Lame Brisée. Elle a une position affirmée qui lui vient non pas de l'intégration dialectique, mais de sa nature profonde et spontanée.

Les positions respectives de Flocon de Neige et de Lame Brisée sont donc affirmées et opposées. La question est de savoir si elles peuvent se reconnaître comme complémentaires et s'harmoniser.

Car en réalité, l'opposition farouche de Flocon de Neige à la vision synthétique du Soi prend sa source dans le défaut originel de responsabilisation de Lame Brisée.

Si on y regarde bien, tout autant Lame Brisée que Flocon de Neige cherchent le bien collectif, mais par une simple différence de vision, provenant d'une incompréhension dialectique mutuelle, ils défendent des positions qui leur apparaissent inconciliables.


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Sam 17 Nov 2007, 03:27

Parvenus à ce point, et même s'il y a d'autres personnages à présenter, nous pouvons faire une pause pour constater que nous avons achevé la mise en place de la croix dialectique, des axes transcendants et immanents, tels qu'ils sont représentés dans le film:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Nous voyons les personnages ambivalents sur l'axe vertical Individu/Collectivité, et les Personnages polaires sur l'axe horizontal des polarités sexuées.

Ciel Etoilé, tout en bas, représente le "séparateur", l'assistance karmique extérieure qui peut favoriser la discrimination mutuelle des Personnes du Couple Sacré.

C'est ce témoin externe qui d'un côté peut favoriser la progression des Personnes vers l'individuation et l'affirmation personnelle, mais qui d'un autre côté peut aussi bien stigmatiser et renforcer l'ego individuel.

L'Empereur, lui, devrait se trouver au centre, puisqu'il symbolise le Soi, le Couple dans son unification. Cependant, Sans Nom, le Double, occupe déjà cette place, symptôme de l'incohérence des polarités sexuées.

De ce fait, l'Empereur est repoussé vers le pôle collectif, représentant par là le joug causal que doit exercer la collectivité en contrepoids du manque de responsabilisation du Couple Sacré.

On voit donc que le Double est à la fois une solution et un problème, et même aussi la solution au problème qu'il constitue lui-même.

Le Double est la clé du problème dialectique.


EDITION: on remarque que, dans le film, Sans Nom est le seul qui manifestement rencontre les quatre autres protagonistes principaux, en dehors d'une exception.

En effet, le couple Lame Brisée et Flocon de Neige est supposé connaître Ciel Etoilé, mais on ne les voit jamais avec lui. Pas plus qu'ils ne rencontrent l'Empereur, à l'exception d'un combat entre ce dernier et Lame Brisée.

Ceci parce que Sans Nom est au centre de la croix dialectique.

Son mouvement est vertical, ascendant et transcendant. En effet, il rencontre d'abord Ciel Etoilé, puis il rencontre le Couple ensemble, puis il rencontre l'Empereur. Ce qui correspond bien à un déplacement progressif de bas en haut.

D'un autre côté, si Lame Brisée a pu se hisser jusqu'à l'Empereur pour le combattre, ce n'est pas seulement grâce à l'aide de Flocon de Neige, mais aussi parce qu'en tant que Flamme Jumelle masculine, il est plus à l'aise avec la transcendance verticale, ce qui lui a autorisé cette brève rencontre.

On constatera que Flocon de Neige, bien qu'assez proche du lieu du combat, ne mettra pas un seul pied dans le palais, et n'essaiera même pas d'aller "terminer le travail" à la place de son compagnon...

La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Sam 17 Nov 2007, 15:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lune

Lune est la jeune disciple de Lame Brisée. Amoureuse de son maître d'arme, elle n'hésite pas à le défendre autant qu'elle le peut. Elle s'offre à lui dans un des "scénarios" du film, victime d'un stratagème où elle perdra finalement la vie.


Lune représente l'Ame de Lame Brisée, l'Anima de la Flamme Jumelle masculine. C'est la Nymphe Echo amoureuse de Narcisse.

Elle représente effectivement, comme "fraîcheur féminine spontanée", le contrepoids du manque d'affirmation identitaire sexuée de l'être masculin, Lame Brisée. Elle est la focale de l'illusion narcissique.

Elle n'apparaît pas comme un obstacle obligé sur le chemin de Sans Nom vers l'Empereur, et c'est logique puisque l'Ame et le Double créent ensemble la dynamique d'incarnation: ils ne sont donc généralement pas en opposition.

De ce fait, elle n'entre en conflit direct avec Sans Nom que dans un seul des "scénarios" du film, où il est précisément question de la démystification de l'illusion narcissique, comme nous le verrons lorsque ce scénario sera analysé.

Par contre, elle se retrouve plus facilement en conflit avec la Flamme Jumelle féminine, la Personne complémentaire de Lame Brisée: Flocon de Neige.

C'est logique puisque ce sont deux aspects en rivalité structurelle: l'illusion narcissique provient du refoulement de la complémentarité jumelle. De ce fait, l'Anima est en opposition avec la Flamme féminine.

Dans deux des scénarios, il y a donc une forme de conflit entre elles, mais cela se manifeste plus particulièrement dans le "scénario" rouge, qui est le scénario "catastrophe".

Dans l'autre scénario où ce conflit est présent, il n'est pas direct, mais plutôt latent, et se décharge essentiellement dans un conflit direct avec Sans Nom, le Double.


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Sam 17 Nov 2007, 16:25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le vieux serviteur


Ce personnage n'apparaît pas dans le premier scénario "catastrophe". Mais [ il apparaît dans le scénario Blanc ] CORRECTION comme un vieux serviteur à l'aspect très sage, attaché à Flocon de Neige.

C'est lui qui administre à Lame Brisée la médication que Flocon de Neige a préparée pour le remettre sur pied.

C'est aussi lui qui est chargé par Flocon de Neige de suivre Sans Nom jusqu'au palais, pour observer ce qui s'y passe, et revenir témoigner de l'issue de la rencontre entre Sans Nom et l'Empereur auprès de sa "maîtresse".

Le vieux serviteur est l'Ame de Flocon de Neige, l'Animus de la Flamme Jumelle féminine. Il est, en tant que représentation de la "maturité sage et éthique masculine", le contrepoids au manque d'affirmation identitaire sexuée de l'être féminin.

Cependant, comme il a été précisé, il n'apparaît pas dans le "scénario" rouge "catastrophe". Il y a bien le vieux maître de l'école de calligraphie, mais celui-ci ne peut pas être considéré comme l'Animus de Flocon de Neige, car aucun lien particulier n'apparaît manifestement entre ces deux personnages.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le maître calligraphe


En fait, dans ce scénario, le vieux maître calligraphe est en quelque sorte bel et bien lié à l'Animus, mais comme si cet Animus avait été mis à l'écart, éloigné, relégué à un statut distant, et sur un autre plan hiérarchique, passant de serviteur à maître.

Mis "à l'écart", mais pour laisser place à quoi, à qui ?


Et bien tout simplement à Ciel Etoilé qui, dans ce scénario rouge qui est celui de la culpabilisation féminine, se substitue à l'Animus de la féminité.

L'accusation d'adultère que ce scénario fait endosser à Flocon de Neige mystifie d'une façon illégitime la structure dialectique du Couple, au niveau de la Flamme féminine, en plaçant le "frère séparateur" comme focale de l'illusion narcissique, à la place de l'Ame.

Nous y reviendrons plus en détail lors de l'analyse de ce scénario.


La suite au "post" suivant...


Dernière édition par le Jeu 22 Nov 2007, 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Sam 17 Nov 2007, 17:54

Nous voici donc arrivés au terme de la présentation des personnages principaux du film.

En synthèse, cela correspond au schéma suivant, déjà proposé en début de sujet:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je signale ici, pour ceux et celles qui prendraient le "train dialectique" en marche, qu'il peut être utile de lire d'autres articles afin de pouvoir suivre aisément l'analyse présente.

Ces articles sont, entre autres:

- La mystification physique:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- La différenciation sexuée:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

- La croix ou la double polarité:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Mais aussi des articles de fond tels que:

- Chakras et Merkabah:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Dim 18 Nov 2007, 16:18

3. Analyse des phases du film:


Il y a deux façons d'aborder une histoire, une façon causale, immanente, qui rend compte de la cohérence causale des événements décrits, et une façon finaliste, transcendante, qui rend compte de la profondeur de sens du récit, de la transmission qu'il fait d'archétypes fondamentaux de l'existence.

Si une histoire ne rend compte que d'un seul de ces deux aspects, quelque chose fera défaut.

Si l'aspect transcendant manque, l'histoire manquera de profondeur existentielle, et sera "banale", sans expression d'un sens fondamental. Elle relatera peut-être des aspects importants de la condition humaine, du drame de la confusion, mais n'y apportera pas de vraie réponse. Le problème ne laisse pas de place à l'expression de la solution.

Si l'aspect immanent manque, l'histoire manquera de cohérence événementielle, et apparaîtra décousue ou farfelue, faisant intervenir sans cesse des transitions trop évidemment transcendantales et peu compréhensibles. La solution ne laisse pas de place à l'expression du problème.

Une exégèse spirituelle consiste donc à s'appuyer sur un récit événementiel suffisamment cohérent, pour en extraire le sens symbolique sous-jacent, et mettre en lumière les archétypes fondateurs qui sont mis à l'oeuvre dans cette histoire.


Il faut comprendre également que quel que soit le degré d'inspiration éclairée, consciente, de l'auteur, toute oeuvre qu'il commet sincèrement lui échappe forcément, est libre de lui, car les symboles sont libres, et tout créateur authentique n'est qu'un canal pour l'expression des archétypes fondamentaux.

C'est forcément un co-créateur dont l'oeuvre revendique autant d'indépendance et d'authenticité qu'un enfant dans sa réalité personnelle.


Le film Hero développe une histoire qui est articulée de façon précise. Ceci n'est pas juste une conclusion arbitraire, mais s'appuie sur des éléments graphiques mis en évidence par le réalisateur.

En effet, on peut distinguer 5 configurations graphiques différentes:

- des phases où les vêtements et l'environnement sont de couleurs "normales", diversifiées, sans tendance particulière dans les tonalités.

- des phases colorées dans une tonalité particulière, visible autant dans la vestimentation que l'environnement des personnages. Ces phases sont au nombre de 4 dans des tonalités respectivement Rouge, Bleue, Blanche, Verte.


Mon interprétation de cette configuration particulière du film est la suivante:

- les phases aux tonalités naturelles et diversifiées représentent les scènes de l'histoire qui se passent ou se sont effectivement passées, dans tous les cas. Ces scènes forment le squelette fondamental de l'histoire, et décrivent des événements incontournables, qui ne sont pas soumis à un choix ou un aspect aléatoire.

- les phases aux tonalités tendancieuses caractérisent les événements qui ne se passent pas forcément, car ils sont laissés ouverts à l'expression d'un choix ou d'un hasard (non choix).


En ce qui concerne les phases structurelles inévitables, en tonalités naturelles, il faut en distinguer deux:

- la rencontre entre Sans Nom et l'Empereur

- le combat entre Sans Nom et Ciel Etoilé, sanctionné par une victoire de Sans Nom

En ce qui concerne les phases d'options de choix, il faut distinguer:

- les deux phases racontées par Sans Nom (Rouge et Blanche)

- celle racontée par l'Empereur (Bleue)

- celle racontée par Lame Brisée (Verte)


La phase Rouge est une option proposée par Sans Nom à l'Empereur.

La phase Bleue est la réponse de l'Empereur à la première option proposée (Rouge).

La phase Blanche est l'option proposée par Sans Nom à l'Empereur suite à sa réponse (Bleue). C'est aussi celle dont l'authenticité s'affirme à la fin, puisqu'elle converge et se synchronise avec les événements de la rencontre entre Sans Nom et l'Empereur. Les autres phases n'aboutissent pas à cette synchronisation de l'histoire entre sa structure inévitable et son ouverture au choix.

La phase Verte n'apparaît que dans la phase Blanche, incluse dans celle-ci, et y est strictement liée, bien que l'Empereur y fasse déjà allusion dans sa réaction à la phase Rouge.


Cette structure en phases exprime un choix dialectique qui peut être synthétisé par le schéma suivant:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Inévitablement, à un moment donné, le Sans Nom parvient devant l'Empereur pour le confronter au choix dialectique entre la régression indifférenciée et l'émancipation différenciée du Couple Sacré.

Ces deux options sont représentées par le scénario Rouge "catastrophe", qui décrit la régression indifférenciée, et le scénario Blanc "authentique" qui représente l'émancipation différenciée.

Le scénario Bleu est la réponse de l'Empereur en réaction à la phase Rouge. C'est une réponse qui caractérise la confusion romantique de l'état "intermédiaire". A ce stade, l'Empereur évoque déjà la phase Verte, mais sans la décrire.

En effet, seul le scénario Blanc d'émancipation permet de libérer les mémoires "mortes" les plus reculées, relatives à la naissance et aux premiers âges du Couple Sacré, décrits par la phase Verte.

En résumé, plus on progresse dans la rencontre entre Sans Nom et l'Empereur, plus des "mémoires" anciennes se débloquent:

- l'énoncé du scénario Rouge fait réagir l'Empereur qui évoque alors le scénario Bleu, et lui fait seulement évoquer la phase Verte.

- l'énoncé du scénario Blanc intègre l'expression même de la "mémoire" la plus ancienne: la phase Verte.

EDITION:

Les phases structurelles, en tonalités naturelles, sont associées à l'axe vertical transcendant de la croix dialectique. Le couple en est absent.

Les phases d'options, en tonalités spécifiques, sont associées à l'axe horizontal, immanent, des polarités sexuées de la croix dialectique. Parmi les personnages de l'axe vertical, seul Sans Nom y apparaît en compagnie du couple.

(sauf dans la période Verte qui montre l'Empereur en combat avec Lame Brisée, mais pas avec le couple des deux polarités)


La suite au "post" suivant...


Dernière édition par le Dim 18 Nov 2007, 20:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Dim 18 Nov 2007, 17:32

3.1. Phase structurelle - Rencontre entre Sans Nom et l'Empereur:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Inévitablement, Sans Nom doit rencontrer l'Empereur, le Double doit confronter dialectiquement le Soi.

Ils sont, au fond, deux aspects séparés par la confusion des polarités, mais qui représentent une même réalité qui doit émerger de leur intégration.

Le Double est lui-même l'Epée Dialectique, et le Soi est celui qui doit intégrer la juste utilisation de l'Epée, ce qui sera symbolisé par la calligraphie du mot "Epée", proposée à la discrimination de l'Empereur.

D'ailleurs, Sans Nom s'approche de l'Empereur démuni d'arme, d'épée, et se propose d'utiliser l'épée de l'Empereur lui-même, pour éventuellement le tuer.

Le Double est le miroir dialectique du Soi, et de ce fait, le Soi confronté à son propre choix dans le miroir dialectique, se fera lui-même justice avec sa propre épée, et ce sera pour lui soit la vie, soit la mort.

Dans tous les cas, pour parvenir à cette confrontation avec l'Empereur, le Sans Nom devra avoir résolu d'une façon ou d'une autre ce qui menace l'Empereur, de façon à le rassurer.

Mais ce qui se passe réellement est simplement le Soi confronté au miroir dialectique du Double, y cherchant le sens qu'il faut donner à cette élimination des problèmes qui le menacent.

Ce qui va donc varier est l'expression de ce sens. Et ce qui sera déterminant, sera le choix fait par le Soi entre les différentes significations proposées.


Il faut aussi noter que la présence de Sans Nom auprès de l'Empereur n'a rien de manifestement spéculatif: l'Empereur lui offrira maintes richesses en récompense de ses exploits, mais Sans Nom ne semble pas y être du tout sensible.

Certes, il y a le désir de vengeance, pour le meurtre de ses parents, ce qui forme effectivement une spéculation, mais on verra à la fin que même cette raison s'effacera, et on comprendra que Sans Nom est arrivé devant l'Empereur d'abord dans le but de le confronter, avant celui de le tuer.

Car Sans Nom, parvenu à dix pas de l'Empereur, aurait pu le tuer immédiatement, avant d'entrer avec celui-ci dans une longue discussion... mais non, il attend, car sa vraie motivation n'est pas spéculée: c'est une confrontation dialectique.

Il est lui-même le miroir de l'acier de l'Epée de l'Empereur, le tranchant affûté de l'Epée de Michaël, le juge impartial et incorruptible qui vient confronter le Soi.

C'est l'Epée elle-même qui s'offre au Soi en lui disant: "Prends-moi, et je te tuerai de ta propre main si ton bras n'est pas celui d'un Juste!"

Car il y a une quadrature entre Sans Nom, l'Empereur, et le Couple Flocon de Neige et Lame Brisée.

Sans Nom est l'orphelin du Couple, et l'Empereur est l'harmonie potentielle du Couple.

Des positions respectives adoptées par les deux Flammes Jumelles entre elles dépendent à la fois la signification que porte leur "orphelin" dialectique, le Double, et le potentiel "conjugual" collectif représenté par l'Empereur, le Soi.

On comprend logiquement à travers cette quadrature, que le Double "orphelin" est forcément un miroir dialectique du potentiel du Soi.

Le Double confronte le Soi avec sa nature orpheline, engendrée par la confusion des polarités du Couple, et lui demande quelle signification il doit donner à cette nature "orpheline".

Est-ce celle d'une confusion totale et insensée menant à l'oblitération définitive de tout potentiel de vie?

Est-ce celle d'une confusion transitoire conduisant vers une clarté finale significative?

De la réponse dépendra sa réaction.



La suite au "post" suivant...


Dernière édition par le Dim 18 Nov 2007, 18:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Dim 18 Nov 2007, 18:07

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sans Nom, le Double, est un produit de la confusion centrale des polarités entre elles. C'est donc un "témoin" de l'Eternel potentiel central, le Tao. Il est donc logique qu'il se dresse un jour en tant que l'Epée du Tao lui-même, pour confronter le Soi, la synthèse du Couple Sacré.

C'est alors la confrontation du potentiel collectif avec celui du Couple Sacré, et seule l'intégration par le Couple Sacré du potentiel collectif lui permettra d'atteindre l'émancipation.

C'est pourquoi l'Empereur ne pourra vivre que s'il intègre la signification correcte du Sans Nom: celle du Service détaché, spontané, non spéculé, à la collectivité.

L'Empereur est la personnification du joug collectif qui se substitue au Soi du Couple dans son incohérence.

Sans Nom est la personnification de la négation du potentiel collectif, qui s'insinue dans l'incohérence du Couple.

Si les deux aspects peuvent se rencontrer et s'harmoniser, grâce à une position correcte des polarités complémentaires du Couple Sacré, alors ils se rectifient mutuellement:

- la négation est supprimée et le potentiel restitué à la collectivité (Eternel potentiel - Tao). Ceci correspond à l'Empereur éliminant Sans Nom (le Soi restitue le Double à la collectivité).

- le joug fait place à l'émancipation, à travers le Service spontané à la collectivité. Ceci correspond à l'empreinte de Sans Nom intégrée par l'Empereur (le Soi intègre le Service à la collectivité).



La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Dim 18 Nov 2007, 22:11

3.2. Phase structurelle - Combat entre Sans Nom et Ciel Etoilé:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Sans Nom, préfet de canton, engage le combat contre Ciel Etoilé, ennemi de l'Empereur. Plusieurs soldats de ce dernier sont témoins de la scène.

Après un combat faisant appel à la musique et à la méditation, références à la dialectique spirituelle, Sans Nom emporte la victoire sur Ciel Etoilé.

Cette phase est structurelle, car elle sera évoquée dans tous les scénarios comme s'étant effectivement produite.

Ce qui variera en fonction du scénario considéré sera le sens donné à la "mort" de Ciel Etoilé.


En effet, Ciel Etoilé est le "frère séparateur", l'appui externe du karma qui permet, par l'intermédiaire d'autrui, de résoudre la confusion entre les polarités complémentaires.

De ce fait, Ciel Etoilé est placé sur le schéma suivant dans la zone relative à la complémentarité conjugale du Couple Sacré:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Comme on peut le comprendre, il y a deux façons de se débarrasser du "problème" du "frère séparateur", du tiers karmique:

- soit en l'éliminant totalement, en supprimant la réalité conjugale par une régression de la différenciation sexuée, ce qui correspond à la négation d'autrui.

- soit en favorisant la différenciation sexuée jusqu'à ce que la réalité conjugale rejoigne le collectif tout en haut, ce qui est l'intégration de la réalité d'autrui.


Donc deux options fondamentalement opposées.


La première option, celle de la négation d'autrui, interviendra dans le premier scénario, Rouge, "catastrophe", dans lequel la mort de Ciel Etoilé sera décrite comme réelle, consécutive à une véritable défaite, et inscrite dans des circonstances glauques, vaudevilesques, d'adultère avec Flocon de Neige.

La seconde option, celle de l'intégration d'autrui, sera exprimée dans le troisième scénario, Blanc "authentique", dans lequel autant la défaite que la mort de Ciel Etoilé seront décrites comme une simulation pour la bonne cause. Autrui n'est pas nié mais intégré.

Une version intermédiaire sera proposée par l'Empereur dans le scénario intermédiaire, Bleu "confusion", dans lequel la défaite de Ciel Etoilé sera présentée comme une simulation, mais sa mort comme réelle, faisant de lui un martyre mort pour une noble cause.


Ce qui est certain, c'est qu'avant de pouvoir se confronter au couple Flocon de Neige et Lame Brisée, puis à l'Empereur, Sans Nom doit d'abord se libérer des chaînes karmiques qui alourdissent la croix dialectique tout en bas.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Mar 20 Nov 2007, 19:21

Je voudrais tout d'abord préciser que, dans un souci de cohérence, je suis parfois amené à éditer des messages antérieurs, auquel cas j'essaie de le signaler par une balise EDITION .

Ensuite, je rappelle que le scénario de ce film est basé sur une ancienne légende chinoise à propos de la création de l'empire.


3.3. Phase d'option - Le scénario Rouge:


Il y a certains éléments communs aux trois scénarios. Dans tous les cas, Ciel Etoilé et Flocon de Neige tombent sous l'assaut de Sans Nom, et dans tous les cas, Lame Brisée tombe sous l'assaut de Flocon de Neige. Seul le sens donné à ces éléments varie d'une version à l'autre.


Dans le cas du scénario Rouge, un autre personnage, Lune, tombe en plus sous l'assaut de Flocon de Neige.


Mais la particularité du scénario Rouge, est que les morts sont toutes données pour réelles d'une part, et toutes la conséquence de motivations viles, egocentriques, adultères.


Naturellement, au début du scénario Rouge, l'Empereur évoque avec Sans nom son combat contre Ciel Etoilé.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ce combat est décrit comme véritablement emporté sur un adversaire réel, et véritablement mort sous l'assaut de Sans Nom.


Or, Ciel Etoilé représente l'appui karmique externe d'autrui, du "frère séparateur", "obstacle" inévitable à résoudre sur le chemin de la rencontre entre le Double et le Soi, Sans Nom et l'Empereur, et en tout cas avant que le Double ne puisse confronter les polarités jumelles Lame Brisée/Flocon de Neige.

Dans ce scénario Rouge, le tiers karmique a donc été liquidé pour de vrai, non pas intégré, mais au fond purement et simplement nié, rejetté.

De ce fait, toute la dialectique de ce scénario va s'appuyer sur cette négation d'autrui, qui mènera l'ensemble des protagonistes à la mort, à l'exception de Sans Nom.

On peut déjà établir un rapport entre ce scénario et le schéma suivant, extrait et adapté du sujet "La mystification physique dans ce même forum".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


C'est le cas de la régression complète où les polarités s'annihilent, aboutissant à l'éjection des potentiels d'âme, et où, en fin de compte, seul le Double subsiste à la fin comme "inertie vampirique".


Le scénario, de fait, commence dans un contexte tragique: une école de calligraphie est attaquée par l'armée de l'Empereur.

Et on constatera que c'est le seul scénario où une telle attaque massive est présentée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ce que cela exprime est simplement qu'en réponse à la négation d'autrui qui est à la base de ce scénario, et donc en réponse à l'absence de progression du Couple Sacré vers la responsabilisation collective, alors le joug collectif passant par le Soi incarné par l'Empereur se fait beaucoup plus oppressant.

C'est simplement logique: la responsabilisation est complètement niée par les polarités, donc le contrepoids du joug collectif est exacerbé.


C'est dans ce contexte que Sans Nom arrive à l'ecole de calligraphie, juste au moment précis (mais ce n'est pas un hasard) où elle va se faire attaquer.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Les événements vont en effet se produire dans un cadre où le Couple Lame Brisée et Flocon de Neige ne sont pas présentés comme libres et autonomes. Et cela ne se passe que dans le scénario Rouge.

En effet, dans les autres, le Couple n'est pas présenté comme intégré dans un système hiérarchique qui le domine en un sens. Dans les autres scénarios, ils sont simplement présentés comme indépendants d'une quelconque institution.

C'est donc aussi, dans ce scénario Rouge, le seul cas où Sans Nom "doit" passer par une autorité externe au Couple pour y accéder, et utilise un subterfuge en ce sens.

Il prétend respecter la dernière volonté de son père, à savoir obtenir la calligraphie du mot "Epée", et souhaite que cette réalisation soit effectuée par Lame Brisée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Nous sommes donc dans un contexte très particulier, où finallement les protagonistes du Couple ne sont pas considérés comme responables, autonomes, véritablement conscients et cohérents. Il est même nécessaire de demander l'autorisation à une autorité supérieure pour les rencontrer.

En réalité, cette autorité, le Maître Calligraphe, est l'Ame, l'Animus de Flocon de Neige, éloigné par déresponsabilisation du Couple, et qui de "serviteur" se transforme en Maître afin d'exercer de façon extérieure et coercitive une autorité que le Couple n'a plus sur lui-même.

Sans Nom d'ailleurs, lorsqu'il évoque la dernière volonté de son père, n'évoque-t'il pas déjà la mort de Lame Brisée, père dialectique du Couple, et au fond, n'évoque-t'il pas en fait la "mort de Dieu" tué par ce même manque de responsabilisation?

La mort du potentiel divin du Couple, et la mort de l'Amour du Père Créateur, tout à la fois.

En somme, ce qui se passe est que Sans Nom, le Double, le Fils adultère du couple, vient au nom d'un Père qu'il n'a plus, et donc vient au nom DU Père céleste en remplacement, demander à l'Ame de Flocon de Neige de pouvoir régler le problème du Couple de façon définitive.

Car cet Animus rejetté, de Flocon de Neige, est aussi forcément un écho de l'éthique du Père Céleste.


EDITION:

On peut aussi comprendre que si la calligraphie est utilisée comme symbole de la dialectique, alors la présence du Couple dans une écolede calligraphie est symptomatique de sa non intégration de la dialectique, qui est alors extériorisée du Couple sous une forme hiérarchique.

La suite au "post" suivant...


Dernière édition par le Mer 21 Nov 2007, 18:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Mar 20 Nov 2007, 19:50

Cette éthique du Père Céleste investie dans l'Animus rejetté, devenu Maître hiérarchique du Couple par défaut de responsabilisation de ce dernier, cette éthique donc se voit très bien lorsque le Maître Calligraphe réagit à l'attaque des forces impériales contre l'école, par une assurance et un sang-froid extraodinaire:

Il exhorte les élèves au calme, et leur montre l'exemple de ce qu'est leur "culture":

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Et il s'installe parmi eux pour exercer sa calligraphie sous le tir nourri des flèches impériales:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Il est à noter que les élèves désemparés représentent tous les aspects intérieurs de la réalité du Couple Sacré, aspects livrés à eux-mêmes face à l'agressivité des forces impériales, en raison de l'incohérence des polarités. Le Maître calligraphe vien suppléer à la défficience des polarités.


Ce scénario est aussi celui de la "culpabilisation de la féminité".

En effet, ce qui se passe vraiment est que Lame Brisée, Flamme masculine qui porte donc la responsabilité de mettre fin au chaos, a dans ce cas-ci nié totalement la réalité de sa Flamme Jumelle féminine.

Il a rejeté l'appui karmique extérieur, Ciel Etoilé, et cela se traduit par sa croyance en la culpabilité adultère de Flocon de Neige avec Ciel Etoilé.

Et parce qu'il croit lui-même à cela, et qu'il refoule sa responsabilité en se fondant sur ce prétexte travesti, alors cette croyance se transforme en réalité, par sa propre responsabilité refoulée!

Donc, par refoulement de la complémentarité sexuée, déresponsabilisation, inévitablement il refoule sa Flamme Jumelle, ce qui est traduit par une accusation d'adultère qui ne devient effective que par sa propre erreur.

Alors, l'Animus de la Flamme Jumelle est rejeté, non pas par elle, mais par lui, Lame Brisée, et Ciel Etoilé change de position et se substitue à l'Animus de façon à correspondre à la version incohérente de Lame Brisée.

Jamais la féminité n'est réellement coupable.


Au niveau du schéma dialectique de cette position, Ciel Etoilé, tiers karmique refoulé devient vraiment le Frère Séparateur, dans le mauvais sens du terme ici: il devient rival amoureux, et se substitue donc à l'Animus de Flocon de Neige, puisque l'Ame est le support de l'illusion narcissique, et du transfert amoureux. Mais tout vient du refoulement de Lame Brisée.

Ejecté de sa place, l'Animus doit prendre une autre valeur, et se met à la place de Ciel Etoilé pour régenter l'incohérence intrinsèque du Couple: l'Animus (le vieux Serviteur) devient le Maître Calligraphe.

Initiallement on a ça:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mais dans le scénario Rouge, ça devient ceci:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On y voit la régression des polarités, et l'échange de positions entre l'Animus de la Féminité et le tiers karmique.


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Mar 20 Nov 2007, 20:49

Donc, le Frère Séparateur est transformé en Frère Diviseur par l'abdication de la masculinité, Lame Brisée.

C'est d'ailleurs de cette façon que Sans Nom décrit son projet à l'Empereur: diviser le Couple pour pouvoir les tuer plus facilement.


Revenons au moment où l'école est attaquée par les forces impériales.

Sans Nom demande donc à Lame Brisée une calligraphie du mot "Epée". C'est, en quelque sorte, la contrepartie naturelle de ce scénario: si Lame Brisée ne peut appliquer la dialectique dans sa vie, dans sa façon de fonctionner, s'il l'a complètement rejetée, par une négation de sa polarité jumelle, alors c'est que cette calligraphie est en dehors de lui, en quelque sorte "lettre morte", sur un bout de papier, et non pas vivifiée dans la réalité de l'être.

Paradoxalement, alors que le scénario Rouge sera par la suite présenté comme faux, et ne s'étant pas déroulé, la calligraphie de Lame Brisée est bien présentée à l'Empereur, et subsistera comme élément réel jusqu'à la fin du film.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ceci parce que cette calligraphie symbolise l'option Rouge qui, même si ce n'est pas celle qui est validée au final, est indispensable à la présentation du choix dialectique!

En effet, en l'absence d'au moins deux options, point de choix possible.

Si donc il y a une option de différenciation complète (émancipation véritable), il doit aussi y avoir dialectiquement une option de régression complète vers l'indifférenciation, option qui doit être présentée préalablement à celle de l'émancipation qui sans cela n'aurait pas de réalité.

Cette calligraphie réelle issue d'un scénario finalement fictif représente cette validation diactique de la réalité de l'option d'émancipation par l'irréalité de l'option de régression.


Au moment où Lame Brisée commence sa calligraphie, l'armée impériale passe à l'attaque de l'école de calligraphie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Alors, Flocon de Neige et Sans Nom sortent de l'école pour la défendre contre les flèches impériales.

Manisfestement, ils y produisent un vrai "ballet" de Flammes Jumelles, tournoyant ensemble dans leurs tonalités rougeoyantes:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


En fait, en raison de la régression des polarités consécutive au refoulement total de Lame Brisée, de sa lacune absolue de responsabilisation, il commence à y avoir confusion entre la Flamme Masculine et le Double, ce qui est un aspect logique du schéma de la régression.

De ce fait, le Double, Sans Nom, ne représente finalement que Lame Brisée amené par sa propre incohérence à se faire justice lui-même. Nous sommes là en plein perversion narcissique, comme nous le verrons bientôt.

Il est donc naturel de voir le Double prendre la place de Lame Brisée aux côtés de Flocon de Neige, dans ce ballet de Flammes, pour défendre l'école de calligraphie.

Finalement, ils arrivent à protéger l'école, et l'armée impériale se retire. Qu'est-ce que cela signifie?

Et bien que dans ce cas extrême de régression indifférenciée, même le joug coercitif de la collectivité ne peut plus rien faire! La situation a été trop loin, et ne peut plus trouver de résolution ou de contrepoids naturel.

Progressivement, la situation va dégénérer vers l'annihilation des polarités, l'éjection des Ames, et la réduction finale à un Double vampirique. Car, excepté Sans Nom, tout le monde va vraiment mourir dans ce scénario, et même l'Empereur s'il valide cette version-là.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Nous y reviendrons plus loin.


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Mar 20 Nov 2007, 21:24

Donc Sans Nom, orphelin d'un père dialectique régressif, défunt, devient mandataire de la Justice du Père Céleste dans cette situation.

Le Double, dans ce cas-ci, devient le "Tueur identitaire".


Il va mettre en application son oeuvre de division. Rencontrant le Couple, il leur annonce la mort de Ciel Etoilé, et par un jeu habile, amène la culpabilité adultère de Flocon de Neige sur le tapis.

Cela va absolument dans le sens du refoulement de Lame Brisée, et donc dans la négation qu'il fait de sa polarité jumelle.

On remarquera qu'aucune preuve véritable d'une relation adultère entre Flocon de Neige et Ciel Etoilé ne sera apportée.

Tout ce qui se passe est que Sans Nom expose des faits assez vagues et uniquement relatifs à Ciel Etoilé, qui ne sont simplement pas niés par Flocon de Neige car elle n'est pas en fait pas impliquée: Sans Nom ne fait allusion qu'au sentiments avoués par Ciel Etoilé pour Flocon de Neige.

On la voit ensuite se diriger vers sa chambre après que Sans Nom lui ait donné la lance coupée de Ciel Etoilé. Elle compare alors la lance avec un morceau qu'elle avait en sa possession, mais encore une fois, cela ne prouve rien.

Elle paraît triste, mais cela ne veut encore rien dire: Ciel Etoilé était un ami du Couple.

Cependant, en proie à sa parano, Lame Brisée l'observe et tire des conclusions en résonance avec son propre refoulement. La division s'installe, mais c'est de son unique responsabilité...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Déjà auparavant, dans ce scénario Rouge, on a pu constater que tout n'est pas rose au sein du Couple, entre autres lorsque Lune vient demander de l'encre à Flocon de Neige pour Lame Brisée. Flocon de Neige ne semble pas désireuse d'aider Lame Brisée.

La vérité n'est pas qu'elle ne l'aime pas, ni qu'elle est coupable d'adultère, mais simplement que Lame Brisée, en proie à une déresponsabilisation complète, et une parano totale à son égard (négation), lui mène une vie rude!


Or donc, à partir du moment où tous les éléments sont venus confirmer, artificiellement, la parano de Lame Brisée, le scénario Rouge est alors sur des rails régressifs.


Il va dévoyer sa disciple Lune dans un but spéculatif, dans le seul but de "rendre la pareille" à Flocon de Neige, et la faire souffrir.

Il va donc se servir d'une Personne comme d'un objet, pour assouvir son besoin de revanche, et donc il se livre à la négation totale d'autrui.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Et ce ci est corroboré par le fait que Lune représente en fait son Anima! En effet, en allant aussi loin dans la négation, Lame Brisée adultère sa propre Ame, il se condamne, il viole son Ame et la rejette.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


En s'arrangeant pour que Flocon de Neige soit au courant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En fait, il faut comprendre que cela affecte l'Ame de Lame Brisée, et que de ce fait un signal est forcément envoyé vers la polarité jumelle.


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Mar 20 Nov 2007, 22:33

Ensuite, Lame Brisée provoque ouvertement Flocon de Neige dans les couloirs de l'école, et cette dernière finit par le tuer d'un coup d'épée dans le dos.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


C'est après tout normal: Lame Brisée, livré à la régression indifférenciée la plus complète, n'existe plus dialectiquement.

Sa mort ne représente que l'inévitabilité de l'annihilation des polarités indifférenciées entre elles. Le symbole du coup d'épée dans le dos représente la dialectique refoulée par Lame Brisée, dialectique qui le tue alors "par l'arrière".


On s'aperçoit en effet que Flocon de Neige déplore cette mort, ce n'est pas ce qu'elle voulait, mais Lame Brisée a retourné l'Epée dialectique contre lui-même à travers sa déresponsabilisation totale, et sa négation définitive de la complémentarité.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Il ne reste plus ensuite à Flocon de Neige qu'à tomber sous l'assaut de Sans Nom, mais avant cela, Lune apparaît sur son chemin pour "venger son maître Lame Brisée".

En fait, il s'agit simplement de l'Ame qui, niée dans son potentiel collectif (l'Ame est ce qui permet à la différenciation d'atteindre le niveau du Service à la collectivité) doit trouver sa fin.

A ce stade, Lame Brisée peut être qualifié de "meurtrier de son Ame", et Flocon de Neige, en tuant Lune, ne fait que concrétiser une réalité déjà avérée.


Le combat intègre des éléments typiques du cinéma de Hong-Kong, dans lequel le Héro, en synchronisme avec les forces naturelles, véritable centre de Force spirituel, est capable d'influer sur l'environnement qui l'entoure.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Lune, Ame refoulée, meurt en se réjouissant de la fin prochaine de Flocon de Neige...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Flocon de Neige est ensuite tuée par Sans Nom. En vertu de l'annihiliation des polarités différenciées, et de l'expulsion des potentiels d'Ame, seul le Double peut subsister.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ceci clôture le scénario Rouge.

Nous en revenons à présent à la rencontre entre Sans Nom et l'Empereur.

Cette rencontre doit être considérée comme atemporelle. Elle se passe en marge des événements, car elle se passe sur un plan transcendant. Il y a certes des influences réciproques entre ces deux réalités, des événements vers la transcendance et réciproquement, mais il faut comprendre que cette recontre entre le Double et le Soi est sur un autre plan, et finalement se déroule depuis le tout début... ce n'est pas tant que Sans Nom ait pu parvenir jusqu'à l'Empereur qui compte, c'est la façon dont l'Empereur comprendra cela qui est essentiel.

Or donc, si l'Empereur accepte de croire à cette version dévoyée, catastrophique, perverse, alors c'est que le Soi n'a intégré aucune réelle valeur dialectique, que les polarités sont effectivement en régression totale, et que l'Empereur doit donc mourir.

Le Double est alors le Tueur identitaire qui tue le Soi.

Il ne restera plus ensuite que le Double qui, affranchi de toute contrainte collective, deviendra un pur vampire, se substituant au Soi, usurpant la place de l'Empereur.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Mar 20 Nov 2007, 23:00

On voit cependant qu'un autre personnage subsiste, en dehors du Double, c'est le Maître Calligraphe.

On se souviendra que l'entrevue entre Sans Nom et le Maître Calligraphe concerne en somme l'autorité du Père céleste qui remplace l'Animus de la Flamme Féminine, suite au refoulement de la complémentarité par la Flamme Masculine.

Lorsque Sans Nom rencontre le Maître Calligraphe, c'est en somme le Double qui, suite à la "mort" de son père dialectique, par déresponsabilisation, vient demander au Père Céleste le droit de régler la situation régressive.

Le Maître Calligraphe représente donc l'autorité du Père Céleste qui vient lui-même assumer le lien du couple régressif avec la collectivité, car la causalité du couple doit encore servir la collectivité, malgré sa régression, sa déresponsabilisation.

Il est donc logique que le personnage qui subsiste avec le Double soit le Père Créateur, qui reprendra d'autorité le Double au moment où il le jugera nécessaire pour la collectivité.

Il faut donc concevoir que dans le cas d'une régression totale conduisant à la réduction à un Double vampirique, seule l'autorité du Père Créateur peut encore intervenir pour régler au final le problème de ce Double vampirique.


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Mer 21 Nov 2007, 18:34

Or donc, le scénario Rouge représente une régression vers la symbiose totale, par laquelle la Flamme Masculine tombe dans une addiction complète à autrui, à travers une exacerbation du désir de posséder autrui, donc une négation complète d'autrui, passant par un état paranoïde qui finit par créer sa propre réalité déformée.

Si l'Empereur, personnification du Soi du Couple Sacré, valide une telle version, alors vraiment c'est que le potentiel du Couple n'existe plus, et que le Double peut tuer le Soi.

3.4. Phase de mémoire - Réponse de l'Empereur - Scénario Bleu:


Si dans le scénario Rouge, tout le monde meurt vraiment pour de "mauvaises" raisons, dans le scénario Bleu, il y a moins de morts, certes, mais elles sont aussi considérées comme réelles. Cependant, elles sont fondées sur de bonnes et belles raisons en apparence, impliquant le sacrifice personnel, les qualités de "noblesse" du coeur et de l'esprit, et un romantisme débridé.

Mais l'essence dialectique du sacrifice n'y est pas respectée en raison même de la confusion romantique. En effet, dialectiquement, un sacrifice réside uniquement dans son acceptation, et un sacrifice accepté ne se réalise jamais réellement. Le sens dialectique du sacrifice est simplement la sublimation des attachements.

Or, la source de tout attachement est lié à un défaut d'intégration de la séparation. Et le symbole majeur de la séparation est la mort.

On peut donc comprendre qu'un scénario décrivant des sacrifices aboutissant à des morts réelles, ne met pas correctement en place la vérité du sacrifice, en raison d'une confusion quelque part.

Cette confusion est traduite dans la version Bleue par l'exacerbation romantique qui s'y manifeste.

Les êtres vont s'y "déchirer", offrant leur vie pour autrui de façon "grandiose" et "dramatique", et l'on verra dans l'analyse de ce scénario comment la confusion articule le drame humain.

Quoiqu'il en soit, la signification donnée aux morts, signification qui varie entre les scénarios du film, nous renseigne sur le degré d'intégration de la séparation interpersonnelle que traduit chaque scénario.

Le scénario Rouge non seulement implique des morts réelles, mais de plus nie la vérité du sacrifice: l'intégration de la séparation interpersonnelle est nulle.

Le scénario Bleu implique aussi des morts réelles, mais intègre la vérité du sacrifice... ce qui forme une contradiction dialectique: il y a manifestement confusion, et donc intégration seulement partielle de la séparation. Mais du moins, le potentiel d'intégration subsiste.

Le scénario Blanc implique des morts factices, simulées, et intègre la vérité du sacrifice dans le bon sens sublimé, et donc l'intégration de la séparation est complète dans le scénario Blanc (en tout cas à la fin de celui-ci).


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
 
Exégèses de films (entre autres Hero)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 20Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Implants cérébraux : un nouvel espoir dans le traitement de la dépression sévère entre autres
» Terra Amata - Nice, un site préhistorique où les hommes chassaient l'éléphant, entre autres !
» ADRESSES pour CCSVI en EUROPE (entre autres)
» Think Tank Fondapol : propositions (entre autres) pour l'éducation
» Prophéties de NICOLAS VAN RENSBURG (entre autres sur le JAPON)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: