ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Exégèses de films (entre autres Hero)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 241
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 50
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Mer 21 Nov 2007, 20:57

Bonsoir Sphinx, et bonsoir à tous,

Juste un petit apparté pour signaler que demain soir, (jeudi 22/11) sera diffusé sur ARTE le film "EYE WIDE SHUT" de Stanley Kubrik. Une occasion, pour ceux qui sont intéressés par les travaux de sphinx, de revoir le film avec un nouveau regard, selon sa grille d'interprétation, son exégèse réalisée sur son site "la substance de pi".
Je ne suis pas que que la critique, plutot tiède en générale, en ai apprécié toute la portée symbolique...
Après la théorie, vive les travaux pratiques ! bon film !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5584
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Mer 21 Nov 2007, 21:22

J ai aussi regardé ce film avec un autre "regard" après avoir lu l exégèse que Sphinx à fait de ce film l an passé!


le lien


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




:454:

voir aussi
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par le Jeu 22 Nov 2007, 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Mer 21 Nov 2007, 22:48

Bonjour, merci à vous, Christalain et Ambre.

Je souhaite cependant signaler que quoique cette exégèse d'Eyes Wide Shut conserve selon moi un intérêt évident, je la revisiterais actuellement avec des nuances un peu différentes.

Je songe en fait, dans un proche avenir, à la réécrire un peu, selon une dialectique plus rigoureuse qui correspond à ma position actuelle.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Myriam

avatar

Féminin
Balance Singe
Nombre de messages : 174
Date de naissance : 13/10/1968
Age : 49
Localisation : alès, au pied des cévennes
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Jeu 22 Nov 2007, 09:30

eh bien cela m'a donné envie de revoir ce film héro, que j'avais vu et trouvé un peu long. Merci pour le travail que tu as fait, je vais prendre le temps de relire tout cela et surtout faire appel à une partie de mon cerveau qui travaille bien peu souvent et qui s'appelle : esprit de synthèse...
Revenir en haut Aller en bas
http://inter-connection.blogspot.com/
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Jeu 22 Nov 2007, 16:50

La réaction de l'Empereur à l'écoute du scénario Rouge est l'incrédulité. Bien que la version se tienne dialectiquement, elle nie la valeur du Couple, le potentiel du Soi.

De ce fait, elle débloque, par réaction, une ancienne mémoire primordiale, celle de l'assaut du Couple contre le palais impérial.

Ayant pu, à cette occasion, se rendre compte de la réelle valeur du Couple, l'Empereur ne peut pas croire à un scénario fondé sur des motivations viles et adultères.

Ce qui se joue ici est simplement un phénomène de réactivité dialectique en opposition à l'énoncé du scénario catastrophe.

Certes, si l'Empereur n'avait pas réagi, c'en était fait de lui, et donc du Soi. Mais la proposition du scénario Rouge a fait son oeuvre, et la réaction attendue se manifeste.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On voit ici parfaitement à quel point ce scénario catastrophe est dialectiquement indispensable à la la présentation du choix, en tant que première option de celui-ci.

L'Empereur se propose donc de développer sa propre version des faits à Sans Nom. Il commence par aborder son combat avec Ciel Etoilé, considérant qu'en fait, parmi les personnages de l'histoire, c'est en fait lui, Sans Nom, qui était intime avec Ciel Etoilé.

C'est fort bien vu. Car en effet, Sans Nom en tant Double dialectique a forcément un rapport direct avec le "tiers karmique" tout en bas de la croix dialectique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


L'Empereur imagine donc que Ciel Etoilé, afin de favoriser le projet de son ami Sans Nom, lui a offert sa vie au cours d'un combat simulé, mais dont l'issue fatale est réelle.

On voit de suite qu'il y a confusion, et méconnaissance du principe du sacrifice. En effet, le sacrifice dialectique est simplement une intégration, celle d'une séparation meilleure, plus juste.

Lorsqu'un être, par sublimation, fait le sacrifice de sa Personne, c'est pour mieux intégrer une vraie Personne. L'accepation de la mort est l'intégration de la mort qui, de ce fait, ne se produit pas réellement.

Mais si l'Empereur a bien compris la nécessité du sacrifice, il n'en a pas totalement compris l'essence dialectique, et il croit donc encore que le sacrifice passe par une vraie mort.

Il commet donc une confusion en mélangeant la subimation transcendante avec des aspects du drame humain. Cette confusion entre transcendance et immanence va donner une couleur à la fois glorieuse et romantique à sa description des évenements.

Les personnages vont y agir pour de nobles causes totalement désintéressées, y laisser leur vie, leur potentiel. Tout comme Abraham croyait que Dieu réclamait vraiment la vie de son fils, alors qu'il ne demandait que le détachement de la possessivité qu'Abraham portait à son fils, son potentiel. Le sacrifice est seulement le détachement du potentiel pour que celui-ci puisse vraiment vivre et s'exprimer.

Si donc on croit en la valeur du sacrifice, en même temps qu'on croit qu'il peut mener à une extinction du potentiel de vie, on donne au sacrifice un sens inversé.

Cependant, l'Empereur en proposant cette version fait référence à une dialectique déjà plus structurée que le scénario Rouge.

Le scénario Bleu est en fait la position intermédiaire, de l'équilibre précaire de la confusion à mi-distance du "chemin dialectique".


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Jeu 22 Nov 2007, 18:32

S'il fallait associer les personnages du film, dans le scénario Bleu, avec le schéma de la position dialectique intermédiaire de confusion, on serait très embêté, car ici, tout le monde joue aux chaises musicales, même l'Empereur qui, en tant que narrateur de cette version, y est partie prenante.

Etant donné que dans le scénario Bleu, tout le monde veut "sauver" tout le monde, mais surtout se sauver soi-même à travers des dépendances symbiotiques avec autrui, on est dans le cadre du perpétuel recommencement, des cycles de réincarnations, du status quo permanent, et des "boucles scénariques" vicieuses. C'est le règne de la confusion entre les polarités, entre l'Etre et la fonction, entre l'Amour pur et le besoin d'autrui...

De ce fait, tout ce qu'on peut donner comme schéma est le suivant, extrait de l'article "La mystification physique".





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le scénario Bleu est aussi finalement celui où l'empereur commence à croire que Sans Nom est là pour le tuer. En somme, c'est le potentiel collectif du Soi qui craint de ne pas être rencontré, et qui interfère aussi dans la symbiose.

Dans le scénario Rouge, il y a peut-être catastrophe, mais du moins les choses sont claires: le potentiel est mort, donc il n'y a plus rien à défendre, à protéger.

De ce fait, l'empereur dont les "ennemis" reconnus n'incluaient pas Sans Nom, est en confiance. Le potentiel est absent. Sans Nom a vaincu les ennemis de l'Empereur, tout est bien, et il n'y a rien à déféndre.

Mais dans le scénario Bleu, il y a potentiel, et donc il y a quelque chose à défendre, et donc il y a menace éventuelle. Puisque Sans Nom est l'épée dialectique lui-même, alors il apparaît comme une menace potentielle pour le Soi, pour l'Empereur, et donc aussi pour la collectivité qui risque de ne peut-être pas être reconnue par le Couple Sacré.


Une image qui pourrait symboliser tout le scénario Bleu est celle-ci:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
"Maman, ne m'abandonne pas, je t'en prie!!!"

Ce ne sont pas les vraies paroles du film, mais elles représentent parfaitement toute la confusion de dépendance symbiotique, de "sauvetage" d'autrui, caractéristiques du drame humain dans la confusion.

A la limite, dans ses excès de romantisme, de "grandeur" de sentiments (adultérés par les multiples symbioses inconscientes), le scénario Bleu en devient presque, sous un certain angle dialectique, un scénario "comique", à la fois attendrissant, mais totalement déjanté par rapport à la réalité de l'être, qui est l'émancipation dans une démystification absolue de tout drame.


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Jeu 22 Nov 2007, 19:05

Le scénario bleu est donc celui où tout le monde a peur.

Le Soi a peur pour son potentiel.

La collectivité a peur de ne pas être prise en charge par le Couple.

La polarité masculine cherche encore et toujours la protection maternelle.

La polarité féminine cherche a se rassurer dans l'abnégation pour autrui, et surtout pour la masculinité.

C'est la dépendance symbiotique de tout le monde pour tout le monde.

C'est une histoire racontée par des enfants pour des enfants.


Au départ, Sans Nom démontre son habileté au couple Flocon de Neige et Lame Brisée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ils en sont impressionnés, et acceptent sans sourciller le fait que Ciel Etoilé est vraiment mort pour cette cause. Ils sont prêts à faire de même. Ils sont en plein dans la croyance au drame humain.

Or, le drame humain n'est jamais qu'une production actuelle d'un refoulement passé, d'une incompréhension refoulée de la conscience, et qui n'a jamais été mise à jour.

C'est le passé qui interfère avec le présent, prédéterminant un futur rigidifié et funeste. Et tant que le refoulement n'est pas réintégré, il entraîne perpétuellement des cycles recommencés, afin de donner une autre occasion d'intégration.

L'être qui reste l'esclave d'un de ses propres refoulements par lequel il n'a pas compris que la séparation d'avec autrui, n'est pas un rejet, une condamnation, mais une opportunité de devenir émancipé pour pouvoir vraiment rencontrer autrui, cet être inévitablement ne pourra pas s'émanciper totalement.

On ne peut s'émanciper que si on a totalement compris et intégré que la séparation originelle a un sens strictement positif, celui de l'émancipation justement.

Or, tout refoulement conserve la trace erronée de la peur qui l'a provoqué. Peur qui est un résultat d'une incompréhension inévitable, et qui devra être rectifiée.

Donc, un être qui reste soumis au refoulement de la séparation originelle, se croit rejeté, condamné d'avance, et il reste toujours en état de dépendance par rapport à l'autre.

Ceci est par exemple mis en relief dans le scénario Bleu par le fait que Lame Brisée se suicide à la fin, ne pouvant supporter (donc intégrer) la séparation d'avec Flocon de Neige. Sa dépendance symbiotique est telle qu'il ne peut supporter la séparation, et il aboutit alors au destin funeste inscrit dans la condamnation exprimée par le refoulement originel. Il est mené ai suicide par son propre refoulement.

D'autre part, le scénario Bleu est, en tant que scénario symbiotique, celui de l"abnégation féminine"... la Féminité n'y est pas reconnue en tant que telle, pour elle-même, pour sa réalité personnelle, mais uniquement en tant que fonction maternelle, maternante, au service intégral des autres, et surtout de la masculinité bien entendu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Féminité dans ce cadre est réduite à un principe introjectif supposé prendre en charge toutes les symbioses qui se présentent à sa porte.

Elle n'est pas reconnue dans sa totale identité et complémentarité.

D'un autre côté, vu la confusion généralisée, la Féminité se livre à cet état qui répond à un manque d'affirmation identitaire.

Ce qui est certain en tout cas, c'est que la responsabilité masculine de résoudre la confusion n'est pas assumée. Et c'est là qu'il faut chercher la solution à toute cette symbiose.


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Jeu 22 Nov 2007, 20:15

Or donc, Flocon de Neige et Lame Brisée se dirigent le lendemain vers le lieu fixé pour la "mise à mort" de l'un d'entre eux.

Puisque c'est le scénario de l'"abnégation féminine maternante", Flocon de Neige porte une estocade à Lame Brisée de sorte qu'il ne puisse pas se battre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On voit qu'il y a un lien logique entre le scénario Rouge et le Bleu: le Rouge, celui de la culpabilisation féminine, fait endosser à Flocon de Neige la mort même de Lame Brisée, alors que le Bleu, celui de l'abnégation féminine, lui fait endosser la responsabilité de son propre sacrifice, ne faisant que blesser Lame Brisée.

Dans tous les cas, la féminité est considérée comme responsable de la confusion, ce qui est un non-sens dialectique.


Oh! Bien sûr, Lame Brisée était lui-même occupé à dégainer pour se sacrifier... mais trop tard! Ah zut alors! C'est trop bête!


Bref, on assiste ensuite à une attendrissante séance de maternage...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La maman se sacrifie, mais elle rassure l'enfant : "Ne t'inquiète pas! Lune va arriver!"

Hé oui, maman va mourir, mais une autre maman sera là en remplacement...

Le transfert narcissique, par le jeu de l'Anima, Lune, transfèrera la symbiose maternelle sur une autre femme, inlassablement.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le visage rassurant de maman:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Flocon de Neige se prépare donc à se sacrifier et à mourir sous l'assaut dialectique de Sans Nom.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On voit ici encore une fois l'armée impériale, indiquant que la situation n'est pas certaine pour la collectivité.

Cependant, un accord intervient entre Sans Nom et le commandant de l'armée, ce qui symbolise en fait la position dialectique "intermédiaire" du scénario Bleu, et sa stabilité précaire, mais confuse.

Certes, il y a confusion, mais il y a aussi équilibre dynamique assuré par les "chaises musicales" des différents aspects. Cette position, bien que non émancipée, pas absolument stable, convient malgré tout relativement au collectif qui la tolère transitoirement.


Flocon de Neige meurt donc du coup imparable de Sans Nom.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Jeu 22 Nov 2007, 20:43

Lame Brisée va donc rester dans le drame du transfert narcissique, et on le voit donc désolé en compagnie de Lune, Anima qu'il va pouvoir projeter sur des tas de femmes pour compenser sa symbiose maternelle:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


On va se rendre compte, lors de la scène du deuil, de toute la confusion présente dans ce scénario.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


On y voit Lame Brisée batifolant avec Sans Nom, le Double, dans un ballet aquatique autour du mausolée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


En effet, ayant fait le deuil apparent de sa polarité jumelle, Lame Brisée peut s'adonner aux errances de son transfert narcissique par l'entremise du Double. Il jouit de son libre-arbitre, qui est aussi la prison de sa dépendance symbiotique.

L'image présentée ci-dessus, finalement, représente la confusion que fait Lame Brisée entre sa polarité complémentaire et le Double. Ils tournoient comme deux Flammes Jumelles, mais le Double n'est pas une vraie polarité! Diverses tendances polaires erratiques vont donc pouvoir confusément se manifester...

Un des moments les plus importants de cette scène, et qui caractérise bien le scénario Bleu en général, est le moment où une goutte d'eau tombe sur le visage mort de Flocon de Neige. Lame Brisée, touché par cet événement, arrête son ballet dialectique avec Sans Nom.

A ce moment, Sans Nom, qui n'a pas perçu ce qui se passe, l'attaque, mais au dernier moment, comprend, et perd tout équilibre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


L'eau représente l'Emotion. On sait que Sans Nom représente l'Epée dialectique.

Ce qui se passe dans cette séquence est donc l'Epée dialectique qui perd l'équilibre à un moment, par une confusion émotionnelle.

Car la confusion émotionnelle est ce qui régit tout le scénario Bleu.

Lame Brisée croit à la mort de sa polarité jumelle. Paradoxalement, on ne le verra pas pleurer pendant son deuil...

Parce que tout cela représente des aspects refoulés, inconscients.

Ce qui est vraiment exprimé par ce deuil est la dépendance symbiotique: l'autre est mort parce qu'il a été nié dans sa réalité personnelle. Et de ce fait, l'être qui fait cette négation d'autrui, reste dans la dépendance à autrui.

Le deuil de Lame Brisée n'est pas un vrai deuil, car ce n'est pas une intégration. C'est une simulation de deuil par laquelle la symbiose infantile est confortée.

L'émotion est en confusion, et la situation précaire, la stabilité dialectique vacille plus fortement par intermittance.

Lorsqu'une goutte tombe sur le visage de Flocon de Neige, Lame Brisée n'est pas touché par le souvenir de la morte, mais par le "rappel de sa dépendance infantile travestie par un sentiment faussé, romantique, relatif à la morte".

Cet imbroglio suffit naturellement à complètement déboussoler Sans Nom, l'Epée dialectique!


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Jeu 22 Nov 2007, 21:14

Finalement, sur le chemin qui mène vers l'Empereur, Sans Nom rencontre Lune qui lui remet l'épée de Lame Brisée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En effet, l'épée représente la dialectique, et la dialectique de Lame Brisée est bien confuse, donc il ne peut conserver son épée.

Il s'est suicidé, ne pouvant supporter la séparation consécutive à la mort de Flocon de Neige. Et il est vrai que la dépendance symbiotique entretenue par refoulement peut mener le drame humain jusqu'au suicide, erreur dialectique entre toutes.

Lune, qui représente l'Ame, est la seule qui reste en vie avec Sans Nom. Elle semble calme et résignée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En effet, rien n'est perdu. Le potentiel d'Ame subsiste, et il y aura encore et encore réincarnation tant que la confusion des polarités ne sera pas terminée.

Le suicide de Lame Brisée, rejet de l'intégration de la séparation, rejet de la vie, le conduira inévitablement à revivre la même confusion jusqu'à ce qu'il y mette un terme, ou échoue dans la régression dialectique.

Le suicide de Lame Brisée est donc aussi celui d'un homme vivant sa vie dans l'illusion de ses refoulements, sans jamais en émerger, sans s'individuer, sans faire ce qu'il faut pour commencer à mettre un terme à la confusion. Un homme qui devra inévitablement mourir, et revenir pour tenter de faire ce travail.


Au niveau de la rencontre entre Sans Nom et l'Empereur, celui-ci, après avoir terminé son récit, s'enquiert de connaître le coup fatal de Sans Nom. Celui-ci lui répond "la mort à dix pas".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Il n'en mène pas large, mais sent soudain une hésitation dans l'intention criminelle de Sans Nom.

Sans Nom répond alors que l'Empereur a sous-estimé quelqu'un: Lame Brisée !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Jeu 22 Nov 2007, 21:49

3.5.1. Phase d'option - Le scénario Blanc:


Une chose que va dire l'Empereur a ce moment-là à Sans Nom est probablement déterminante, et conduira à l'expression du scénario Blanc...

En effet, bien qu'ayant présenté une version Bleue édulcorée, confuse, dialectiquement imbibée du drame humain, l'Empereur signale que lui-même ne serait pas capable d'offrir sa vie d'une telle façon.

De ce fait, il rectifie à ce moment le sens du sacrifice: le sacrifice n'est pas la mort, mais l'intégration de la séparation.

On pourrait même établir une corrélation entre cette réponse de l'Empereur, et le fait que Lame Brisée a été sous-estimé dans la version Bleue, et a en réalité progressé vers une meilleure intégration dialectique.

Il y a une triangulation évidente entre Lame Brisée "influençant" Sans Nom pour ne pas tuer l'Empereur, la phrase de l'Empereur rectifiant le sens du sacrifice, et les hésitation de Sans Nom.

Tout cela permet d'aboutir au scénario Blanc, qui est le vrai scénario dialectique, qui doit aboutir à une intégration complète de la séparation et une discrimination parfaite des polarités complémentaires.


Tout d'abord, dans ce scénario, la "mort" de Ciel Etoilé est immédiatement démystifiée: il se remet parfaitement du combat, qui n'était qu'une simulation.

Puisque le sens du sacrifice est la clé de décryptage de tous les scénarios, et que ce sens épouse ici la réalité dialectique qui fait que le sacrifice est simplement intégration, alors on comprend que le scénario Blanc est effectivement correct d'un point de vue dialectique, et aboutira au dénouement de la confusion.

Donc, le "combat" contre le "tiers karmique" n'a pas abouti à sa mort réelle: l'autre n'a pas été nié dans l'aide karmique qu'il apporte au Couple Sacré, et de ce fait, l'aide karmique d'autrui a pu être intégrée.

Nous commençons donc le scénario Blanc dans un contexte de libération karmique plus ou moins intégrale. La réalité personnelle d'autrui a été reconnue et intégrée.

Il ne reste donc plus que la pure problématique des polarités jumelles a régler. Gageons que puisque la base est solide, le scénario aboutira à sa légitime conclusion: l'émancipation.

Mais tout n'est pas encore terminé...

Au départ, les choses sont clairement posées, dialectiquement parlant...

On voit enfin Flocon de Neige avec son Animus, le vieux serviteur:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Et dans le coin opposé du ring, Lame Brisée avec son Anima Lune:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Quel bel équilibre! De plus parfaitement rendu par la réalisation du film! Deux plans parfaitement complémentaires!

Le "ton" est donné: pure dialectique

Selon la clé de décryptage, toutes les morts de ce scénario, jusqu'à la fin, y compris celle de Sans Nom, devront être considérées comme de vrais sacrifices, c'est-à-dire pas des morts, mais des intégrations, des sublimations.

Pas de drame humain dans ce cas-ci !


La suite au "post" suivant...


Dernière édition par le Sam 24 Nov 2007, 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Jeu 22 Nov 2007, 23:04

Donc, enfin, la Féminité est reconnue avec son Animus, son propre transfert narcissique, en tant que Personne à part entière, Femme avant d'être Mère.

Certes, pour que la fusion discriminée des polarités puisse se réaliser, il faut que ces aspects transférentiels soient réintégrés. Mais précisément, de par la réintégration karmique (Ciel Etoilé), ils ont été en grande partie érrodés.

A tel point qu'on peut considérer qu'au début du scénario Blanc, qui représente la rencontre physique, dans la densité, des polarités jumelles, au moins le transfert masculin doit être totalement réglé, à quelques "scories" près.

( je parle ici d'un Couple Sacré dont la mission est de tracer le chemin de la discrimination. De nombreux Couples Sacrés se sont rencontrés avant d'avoir atteint un tel "nettoyage" du transfert narcissique. Ils doivent attendre alors qu'une synthèse dialectique soit intégrée par un autre Couple, synthèse qui servira alors de catalyseur pour leur propre fusion. Ces aspects seront développés en finale de cette exégèse)

Ce qui constituera alors l'ultime problème des polarités est simplement... le Double!

Car au final, le véhicule d'incarnation ne sera plus nécessaire, et sera vécu comme plus encombrant qu'utile! Un peu comme un échaffaudage à la fin de la construction d'un immeuble.

La "mort" de Sans Nom à la fin est donc déjà "prévue", incluse dans le potentiel dès le début du scénario Blanc. Il s'agit de l'intégration, par le Soi du Couple Sacré, de l'Epée dialectique, puisque le Double n'est que l'extériorisation de l'Epée, en raison de la confusion.


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Ven 23 Nov 2007, 00:13

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Lame Brisée a donc "combattu" l'Empereur. Il a perçu le potentiel du Soi au-delà de celui-ci. Il a eu la "vision de l'oiseau".

Il a donc travaillé pour comprendre cette vision, et l'intégrer. Il a oeuvré pour solder son karma, et progresser vers la déconfusion. Il a réintégré une grande partie de ses refoulements. Il a appris à reconnaître et respecter la Personne d'autrui.

Il a étudié la dialectique, et progressivement, elle lui a apporté la clarté sur la nature de l'oiseau. Il a compris et reconnu la complémentarité des polarités, quelle est sa nature et son potentiel, autant collectif qu'individuel.

Il a compris la nature de l'être, même s'il ne la vit pas encore, et ne la pas encore entièrement éprouvée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

D'un autre côté, Flocon de Neige a aussi oeuvré pour la réintégration des refoulements, la résolution des noeuds karmiques, et la reconnaissance interpersonnelle. Mais en tant que polarité féminine, plus en affinité avec l'immanence que la transcendance, elle n'a pas la "vision de l'oiseau".

Elle s'est approchée du palais impérial, mais n'a pu se confronter directement à l'Empereur. Certes, le Soi représente une certaine valeur à ses yeux, mais son éclairage dialectique n'est pas évident.

Cette différence d'approche, qui représente l'essence de leur complémentarité, est à ce stade encore un problème pour les polarités jumelles.


Lorsque Sans Nom présente son plan, il lui est d'abord demandé de prouver que sa dextérité à l'Epée consiste à la fois en rapidité et en précision, de sorte que personne ne soit vraiment tué...

Nous sommes en effet dans le scénario Blanc dont la clé est le sacrifice dialectique, qui exclut l'éventualité d'une vraie mort.

Mais soudain, coup de théâtre: Lame Brisée refuse que l'Empereur soit tué!

Sans Nom est décontenancé...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il se sent un peu de trop, là, comme un cheveu dans la soupe. Le Double commence doucement à ne plus trouver sa place!

Mais Flocon de Neige se place de son côté... Pourquoi?

Et bien Lame Brisée vient de commettre une "ultime" erreur dialectique, la plus subtile de toutes...

Il s'oppose à ce que l'Empereur soit tué. Donc, en somme, il est attaché à la réalisation du Soi, il est attaché à la fusion des polarités jumelles.

Or, la réalité jumelle ne peut s'accomplir que dans le plus complet détachement, en dehors de toute forme de confusion, donc de symbiose. C'est donc un paradoxe bien compréhensible qui stipule que c'est une réalité qui ne peut s'avérer que lorsqu'on n'y est plus attaché. L'émancipation est naturellement au prix d'un détachement total.


Donc, en réaction à cet ultime attachement (assez compréhensible, mais encore de trop) présent chez Lame Brisée, qui en fin de compte veut attacher sa polarité jumelle dans le Couple Sacré, Flocon de Neige se révolte de plein droit, et demande l'aide du Double, Sans Nom, pour maîtriser Lame Brisée et l'empêcher de défendre l'Empereur.

Les deux Flammes Jumelles entrent donc en "combat", ce qui est normal, vu cette ultime confusion:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Ven 23 Nov 2007, 17:15

C'est, encore une fois, une position délicate pour le Double, qui ne trouve pas vraiment sa place... il ne peut se résoudre à attaquer Lame Brisée dans le dos, car ce ne serait pas honorable.

Ce qui se joue en fait ici, c'est que vu l'intégration déjà importante, par Lame Brisée, de la dialectique, l'Epée dialectique que représente Sans Nom ne peut plus "l'attaquer par défaut, par l'"arrière"". La position dialectique de Lame Brisée, quoiqu'imparfaite encore, est cependant trop juste pour la plupart des "attaques" dialectiques du Double.

Tout ce que Sans Nom peut donc faire est de se glisser entre eux pour déstabiliser Lame Brisée et laisser Flocon de Neige porter elle-même l'attaque dialectique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Voyant l'intervention du Double, l'Anima de Lame Brisée, qui a ce stade est "résiduelle", se prend malgré tout le choc dialectique:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cette intervention de Sans Nom permet à Flocon de Neige d'effectivement blesser Lame Brisée (elle le remet à sa place dialectique).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ce qui provoque une réaction résiduelle de l'Anima de Lame Brisée: en somme, une vaine tentative de dériver l'énergie du choc dialectique vers un transfert narcissique, devenu inopérant:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


En principe, Lame Brisée devrait accepter d'intégrer le choc énergétique induit par la confrontation dialectique, mais ce n'est pas évident sur le moment. Donc, une tentative de dérivation narcissique via l'Anima est mise en oeuvre.

Mais parce que l'Anima est résiduelle, et qu'à ce stade un tel transfert n'est plus possible, le Double bloque cette tentative, et l'Anima ne peut rien y faire.

Sans Nom résiste aux attaques de Lune avec une grande aisance:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mais dans tous les cas, se refuse de la tuer:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Car à un tel stade, l'évolution de l'être est telle qu'on ne saurait s'en prendre à son potentiel d'âme, même résiduel: respect !

On voit bien, d'un autre côté, que l'Anima est désarmée par un jeu dialectique dans l'image suivante:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La double lame d'Epée du... Double... représente le levier dialectique. Et l'Anima résiduelle ne peut rien y faire...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


C'est donc à Lame Brisée de prendre sur lui directement le choc dialectique, sans tenter de le détourner. Finalement, Lame Brisée donnr l'ordre à Lune d'arrêter le combat, car "elle n'est pas à la hauteur de Sans Nom"... en effet, elle n'est que résiduelle, alors que par inertie causale, le Double est toujours puissant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


On assiste ensuite à une petite séance résiduelle de "maternage" de la part de l'Anima, mais sans grande effusion dramatique comme dans le scénario Bleu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


C'est, pour Lame Brisée, le signe de la fin toute proche de l'illusion narcissique.

Mais Lame Brisée, qui à ce stade, et même heurté par le choc dialectique, n'a pas encore intégré l'ultime paradoxe du détachement, réitère son intention de tout tenter pour empêcher la mort de l'Empereur.

A cela, dialectiquement et légitimement rigide, Flocon de Neige répond qu'alors elle le tuera. Ce qui est dialectiquement normal, car si Lame Brisée ne peut intégrer l'ultime paradoxe du détachement, toute sa dialectique ne le sauvera pas!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

D'un autre côté, le véritable souhait, au fond en quelque sorte inconscient à ce stade, de Flocon de Neige, est que Lame Brisée qui est en si bonne voie, aille jusqu'au bout de son potentiel dialectique. Elle l'aime véritablement au-delà des apparences de la division.

Et donc par le canal de son Animus, le vieux serviteur, elle fait administrer une "médication dialectique" pour amortir le choc et aider Lame Brisée:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Ven 23 Nov 2007, 17:57

Schématiquement, nous sommes dans le cadre d'une différenciation sexuée presque aboutie, avec des potentiels d'Ame résiduels.

Ce qui nous donne, par rapport aux schémas utilisés dans l'article "La mystification physique", ceci:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Tout le monde est à sa place.

Les Ames sont presque en état d'être intégrées complètement.

Le Double, cependant, en raison de l'inertie de l'"agglomération causale" dans la densité du paradigme collectif, le Double donc conserve une force résiduelle.

Cependant, si on compare ce schéma par rapport au modèle dialectique parfait (voir l'article "La mystification physique), on constate que la présence inertielle du Double à ce stade compromet l'équilibre général.

On comprend donc que, déjà à ce stade, le Double est voué à l'"asphyxie" progressive de la crucifixion. Ce processus est simplement progressif en vertu de l'inertie causale.

En passant, on constatera aussi sur ce schéma ce qui a déjà été dit plus haut, à savoir que Ciel Etoilé, le "tiers karmique" a été totalement intégré au niveau de la "zone conjugale" du Couple Sacré.


Or donc, Flocon de Neige affronte Sans Nom dans un simulacre de combat où elle tombe en apparence sous son assaut dialectique:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ce qui se joue ici est simplement une sublimation, pas une mort réelle. Cela signifie simplement que si Flocon de Neige souhaite la "mort" de l'Empereur, elle ne peut libérer ce potentiel que par sublimation, par renoncement à son propre potentiel.

Ce qui ce joue ici est d'une grande subtilité dialectique qui fait appel aux spécificités des polarités différenciées. En effet, la possibilité dialectique de faire vivre le Soi, l'Empereur, l'"oiseau" du Couple Sacré, dépend dialectiquement en premier lieu de la possibilité que le Soi ne vive pas.

Nous retrouvons ici les deux "options" dialectiques du choix, représentées par les scénarios Rouge et Blanc.

Or, le Blanc, dialectiquement juste, intègre forcément le fondement dialectique indispensable de l'option contraire... car on se souvient que la présentation de l'option "Blanche" doit s'appuyer sur l'énoncé préalable de l'option "Rouge".

Et au sein du Couple Sacré, les polarités jumelles représentent par nature ces deux options dialectiques.

Il est donc normal, par nature dialectique, que la Féminité prenne en charge le fondement de l'option "mort du Soi".

Mais il faut comprendre qu'à ce stade, ce n'est pas une réelle option régressive, mais un FONDEMENT. En effet, ce qui se joue ici est l'indispensable protection que la dialectique doit inclure contre l'attachement au potentiel du Soi.

Ce que souhaite Flocon de Neige en réalité n'est pas la mort du Soi, de l'Empereur, mais la garantie absolue que la vie de l'Empereur ne menacera jamais l'équilibre dialectique. La garantie absolue qu'elle, Flamme Jumelle, ne sera pas emprisonnée et forcée par le Couple.

Il ne faut pas oublier que nous sommes dans le scénario dont la clé de compréhension est la sublimation, et non la mort réelle.

Il faut donc l'appliquer ici aussi: Flocon de Neige ne souhaite pas la mort réelle de l'Empereur. Elle souhaite une intégration complète de la séparation interpersonnelle de sorte que le respect des polarités soit total.

Elle est prête à aller jusqu'au bout pour cela, et c'est normal. Mais il faut correctement comprendre les enjeux au-delà des apparences.


Lame Brisée et Lune observent la scène de loin, avec moins de d'investissement sentimental que dans le scénario Bleu: dans ce cas-ci, les morts ne sont pas réelles.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Lame Brisée est principalement travaillé à ce stade par son attachement à la vie de l'Empereur, au potentiel du Soi, du Couple Sacré. Il doit encore intégrer ce paradoxe dialectique.


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Sam 24 Nov 2007, 20:34

Sur le chemin qui le mène vers l'Empereur, Sans Nom est rejoint par Lame Brisée et sa disciple Lune.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Nous sommes là à un point crucial de la dialectique.

En effet, Lame Brisée n'est pas là pour tenter d'empêcher Sans Nom de tuer l'Empereur, mais pour lui remettre son épée, de sorte qu'elle soit unie à celle de Flocon de Neige.

Il semble donc clair que Lame Brisée a été plus loin dans son intégration dialectique, et commence à comprendre quelle position il doit prendre: celle du détachement total.

Il progresse vers la synthèse dialectique, sa propre sublimation en réponse à celle que Flocon de Neige vient d'accomplir.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

De ce fait, les mémoires les plus anciennes du Couple Sacré sont débloquées, et on a droit à la phase Verte, qui est une phase de mémoire.


3.5.2. Phase de mémoire - Origine du Couple Sacré - couleur Vert:


La naissance du Couple Sacré est tout d'abord décrite sous une forme "légendaire" par la mise en scène du film. On assiste en effet à une scène statique, mais pourvue d'une tension dynamique, comme une réalité mythologique originelle:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Les deux personnages sont immobiles, campés dans le vent qui les entoure. Leurs positions sont pourtant tendues l'une vers l'autre, pointées par deux épées qui représentent la dialectique des polarités.

Deux Epées qui déjà signalent ici l'opposition des polarités. Car au final, le Couple Sacré doit maîtriser une seule épée, celle de la dialectique des polarités. Les deux épées ne doivent plus en faire qu'une, la double épée de Sans Nom, représentant du Tao.

Les deux Flammes Jumelles commencent donc leur apprentissage dialectique, symbolisé ici par la calligraphie, de façon à améliorer leur adresse à l'épée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Leur but est clair: tuer l'Empereur. Mais aussi, une fois ce dessein accompli, retourner vivre ensemble dans le pays de Flocon de Neige, pour y séjourner heureux et en paix:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C'est le "chant des sirènes" qui entraînent les êtres dans un désir de retrouver le "paradis originel perdu", la pureté absolue du début. C'est donc un désir de régression suscité par le mirage de la perfection statique, inerte et stérile, de l'origine.

Dans un contexte d'opposition des polarités, celles-ci unissent en effet leurs forces contre... elles-mêmes. Elles s'opposent au Soi, donc à leur réalité de Couple, et par ce fait même, n'assument pas leur potentiel de service à la collectivité.

Une régression complète vers la perfection d'origine représenterait le refus absolu du service à la collectivité, qui exige l'intégration de la dynamique de vie: la dialectique du Tao.

Et précisément, intégrant peu à peu la dialectique, même par l'entremise de l'opposition, de la confusion, Lame Brisée finit par entrevoir un dessein plus élevé, qui se rapporte justement au service à la collectivité.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La "vision de l'oiseau", de la réalité du Couple au service de la collectivité...

La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Sam 24 Nov 2007, 21:00

Cependant, malgré cela, arrive le moment où ils sont prêts à tuer l'empereur.

En effet, leur dynamique d'opposition leur a malgré tout permis d'atteindre à un point d'équilibre, qui est aussi un point de choix.

Ils sont parvenus à mi-distance de la discrimination, et sont confrontés à un cap existentiel crucial: choisir la régression vers la perfection confuse de l'origine, ou avancer vers la discrimination totale des polarités mises au service de la collectivité.

De ce fait, ce choix implique directement le "destin" Empereur.

Par leur dynamique dialectique d'opposition, les polarités jumelles prennent d'assaut la "forteresse du Soi":

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Et Lame Brisée affronte l'Empereur:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Et grâce à un contact aussi proche, "intime", ainsi que sa "vision" dialectique, Lame Brisée "sonde" son "adversaire":

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Et décide de le laisser vivre, tout en lui faisant une estafilade au cou, "en souvenir":

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


A la surprise indignée de Flocon de Neige...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Et à l'étonnement de l'Empereur lui-même:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Suite à cela, les polarités ne seront plus unies par la confusion, mais séparées par un début de discrimination réelle.

En effet, la conduite de Lame Brisée est une affirmation de position, de sa position. Et c'est cette affirmation même qui donne soudain un début de réalité au Soi du Couple, ce qui est symbolisé par l'estafilade au cou de l'Empereur: le potentiel collectif de ce Couple a été signalé comme actif auprès du Soi et y est donc inscrit.

En fait, à partir de ce point, le Couple entre en "phase Bleue" intermédiaire. Tant que ce point n'est pas atteint, puis dépassé par choix, le stade intermédaire, de stabilité précaire, n'est pas intégré.

Voici à nouveau le schéma où l'on peut suivre ces développements:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La phase Verte précède la Bleue. La phase Verte est dialectiquement "assistée" jusqu'à ce qu'un premier choix puisse être fait par les polarités jumelles, à mi-chemin de la déconfusion:

- soit refuser le "challenge" et préférer la régression (meurtre du Soi, donc du potentiel de service à la collectivité, donc de l'Empereur)

- soit accepter le challenge de la phase Bleue, et tenter d'atteindre la discrimination complète (en laissant vivre l'Empereur, bien entendu)


Mais à partir de la phase Bleue, il y a un début de discrimination des polarités, ce qui est représenté dans le film par la "désunion" soudaine des polarités dans leurs buts. Leurs positions respectives commencent à s'affirmer.

En effet, à ce stade, la discrimination est trop faible pour leur permettre de fusionner leur différence, mais assez forte pour leur faire croire que leur objectif est différent, ce qui n'est qu'une illusion.

En synthèse, dans la phase Verte (qui est assistée par la causalité externe des Créateurs) la confusion des polarités fait qu'elles ne s'affirment pas dans des positions authentiques: leurs positions restent dans une "uniformité" stérile, qui donne l'illusion d'une cohérence, d'une convergence, mais qui n'est en fait qu'une absence de dynamisme.

Si, au terme de la phase Verte, un choix est fait en faveur de la discrimination, alors une stabilité précaire pourra être utilisée comme véhicule vers la discrimination complète.

Mais à partir de ce choix, l'authenticité des positions polaires a commencé à s'affirmer, ce qui, tant que la discrimination n'est pas totale, crée l'illusion d'un manque de convergence.

La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Sam 24 Nov 2007, 21:36

3.5.3. "Testament" de Lame Brisée:


Suite à la narration de la phase Verte, Lame Brisée demande simplement à Sans Nom de bien vouloir prêter attention à ce qu'il souhaite lui exprimer.

Sa position dialectique s'est donc bien nuancée, car il n'est plus dans la volonté d'empêcher la mort de l'Empereur. Car ce n'est pas lui, Lame Brisée, qui peut être juge lui-même du Couple Sacré, des deux polarités à la fois. Le seul juge du Couple est le Tao lui-même, le potentiel collectif.

Il trace donc simplement dans le sable "Unis sur Terre" de façon à tenter de transmettre à Sans Nom sa vision transcendante qui passe au-delà de l'apparence de l'Empereur.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Suite à quoi, Lune demande à Sans Nom de prendre en considération ce qu'a écrit son maître, dont les enseignements ont toujours été emplis de droiture et de vérité:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


L'Anima est ici entièrement intégrée par la dialectique de Lame Brisée, et l'illusion narcissique n'existe plus.


Sans Nom doit à présenter "sanctionner" tout cela auprès de l'Empereur...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Dim 25 Nov 2007, 13:00

3.5.4. Synthèse dialectique:


Cette synthèse s'inscrit dans le scénario blanc car, comme on le verra, il va y avoir accroissement de la synchronisation entre la transcendance (rencontre entre Sans Nom et l'Empereur) et l'immanence (position des polarités jumelles).

En fait, le scénario blanc est finalement décrit comme le scénario réel, ayant un impact précis sur tous les protagonistes.

Ce qui va se produire est une synthèse dialectique, une sorte d'effondrement des 4 pôles de la croix dialectique, deux par deux, vers le centre, inscrivant une dynamique parfaite dans un seul point d'où resurgiront les axes de la Croix dont la discrimination est devenue cardinale.

Au début de cette phase, l'Empereur est surpris, et même ému d'apprendre que Lame Brisée, un hors-la-loi, un des plus grands ennemis de son empire, a compris à ce point ses intentions profondes.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Il demande à Sans Nom comment il compte s'y prendre pour le tuer, alors qu'il est sans armes, ayant été fouillé avant de pouvoir s'approcher de l'Empereur.

Sans Nom lui répond que c'est avec la propre Epée de l'Empereur qu'il se proposait de le tuer. Entendant cela, l'empereur lui dit qu'à présent qu'il sait que Lame Brisée a compris ses intentions profondes, il peut mourir l'âme en paix. Et il donne son Epée à Lame Brisée pour lui montrer qu'il ne craint pas de mourir.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tout ceci est normal, car puisque Lame Brisée a compris l'essence du Couple Sacré, qui est le service à la collectivité, alors l'Empereur, le Soi, n'a plus besoin de substituer le joug collectif au manque de responsabilisation des polarités jumelles. A présent, il y a responsabilisation collective.

De ce fait, le Soi du Couple a intégré la connaissance de l'Epée dialectique, et l'Empereur peut donc enfin décoder la calligraphie du caractère Epée, qui décrit en fait l'intégration dialectique elle-même. Ceci est un signe majeur, pour le Double, Sans Nom, que le Soi est authentique et mérite de vivre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

De ce fait, il simule une attaque contre l'Empereur, alors que ce dernier est de dos...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


En fait, le Double marque ici son empreinte dans le Soi: c'est un "transfert" de potentiel. Et il sait déjà, à ce stade, que son propre destin est la "mort", mais qui ne seera qu'apparente, puisqu'il existe déjà dans le Soi. On voit cette empreinte marquée dans le regard de l'Empereur:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Donc, l'ultime choix est fait, la synthèse du Couple a été jugée: le Soi vivra. Il ne reste plus qu'un seul aspect à attendre: que le collectif permette la naissance de la croix cardinale. Ceci se produira lorsque le Double sera "crucifié".

Car l'initiation de la crucifixion est cela: la mort progressive du Double dialectique...


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Dim 25 Nov 2007, 17:33

En somme, il y a un lien dialectique immédiat entre l'Empereur acceptant l'idée de sa propre mort, et Sans Nom lui laissant la vie.

C'est l'intégration du véritable sens sacrificiel, et qui se traduit par la capacité de l'Empereur de comprendre la calligraphie de l'Epée, le sens dialectique intégral.


Au niveau de l'axe immanent, des polarités jumelles, le vieux serviteur revient annoncer à Flocon de Neige l'"échec" de la mission de Sans Nom, et le fait que l'Empereur, le Soi, reste vivant.

Cela provoque chez Flocon de Neige une émotion violente:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ce qui se passe ici est que, par le canal des Ames (puisque le serviteur est l'Animus de la Flamme Féminine), Flocon de Neige est prévenue du fait que la dialectique est en phase de synthèse, et qu'inévitablement, maintenant, la spirale fusionnelle va s'enclencher.

De ce fait, la position de Flocon de Neige, consécutivement à l'ultime intégration dialectique de Lame Brisée, va se renforcer encore plus. Ce qui est logique: plus la Flamme Masculine renforce la justesse de sa position dialectique, plus la Flamme Féminine va renforcer la sienne, de sorte que leurs positions se discriminent encore d'avantage.

Mais il ne faut pas oublier que nous sommes dans le scénario dont la clé est le sacrifice parfaitement compris, et que dès lors toute mort, mais aussi toute envie ou projet de meurtre, est une simulation qui recouvre une réalité sublimée.

Flocon de Neige ne veut pas la mort du Soi, de l'Empereur, mais seulement qu'elle même en tant que Flamme Féminine soit totalement respectée dans la dialectique du Soi.

Or, à ce moment de l'"histoire", le Soi a été laissé en vie, mais d'un autre côté Lame Brisée, la Flamme Masculine, n'a pas encore réalisé son Renoncement complet, son voeu définitif de servir la Féminité, et en fait la collectivité à travers la Féminité.

Il est donc normal que Flocon de Neige "attaque" Lame Brisée, car la situation dialectique l'exige: le potentiel du Soi a été définitivement affirmé, donc Lame Brisée doit accomplir son Voeu de Renoncement.


Pendant ce temps, Sans Nom, le Double, "seul" contre "tous", entouré par les gardes impériaux comme un pathogène entouré d'anticorps, se dirige vers son destin tracé. Car depuis qu'il a laissé la vie à l'Empereur, il a reçu la vision de sa propre fin.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Pendant ce temps, Flocon de Neige affronte Lame Brisée pour l'aider à tenir son Voeu de Service:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


On voit que les événements du plan transcendant s'articulent de plus en plus vite avec ceux du plan immanent: la croix dialectique est en phase de synthétisation.


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Dim 25 Nov 2007, 18:56

Lame Brisée ne désire pas se battre, ce qui en fin de compte correspond à sa nouvelle position dialectique, de Renoncement.

Lame Brisée, à ce stade, est l'Arhat, celui qui a vécu Solitaire, sans "pouvoirs" ni pouvoir. Celui qui a intégré la séparation interpersonnelle en totalité, et qui est prêt à affronter le Renoncement total à tous les attachements dans les trois mondes, matériel, astral et mental.

Il est arrivé à un point dialectique de non-retour, et il sait qu'il doit libérer la gnose qu'il a intégrée pour la mettre au Service de la collectivité. C'est l'homme qui a eu la vision de sa propre fin, en tant qu'être "doublé" par la fausse polarité de la confusion.

Il sait que pour Servir, il lui faut assumer totalement sa réalité d'être non doublé, sa polarité dialectique dépouillée d'artifices. Il sait qu'il doit renoncer absolument à toute volonté de toute-puissance pour livrer sa vérité entièrement à la Féminité, et au-delà, à toute la collectivité.

Il est l'homme qui a compris que l'homme est constitué de deux tiers de mort, et un tiers de vie, et que la femme est constituée d'un tiers de mort, et de deux tiers de vie. Il est donc prêt à assumer cette intégration de sa propre nature par la mort de son illusion doublée.

Il comprend que c'est sa propre Flamme Jumelle qui doit lui faire intégrer la réalité de sa propre nature: la "mort", c'est-à-dire la séparation, le Yang. Ce qui représente son acceptation de s'assujettir entièrement à sa Flamme Jumelle.

Il sait que l'Epée doit être retirée des reins de la Féminité (voir l'excellent "Kirikou et la Sorcière"), il comprend donc qu'il doit abandonner l'attachement sa propre Epée dialectique, à son Double en somme, pour qu'il n'y ait plus qu'une seule Epée, en la garde de la Féminité, et mise en oeuvre par le Couple Sacré réuni.

De ce fait, entré dans le combat sans réelle motivation, il fait ce qu'il faut pour tenir son Voeu de Renoncement, et laisse passer l'"attaque" de Flocon de Neige sans la parer:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Naturellement, il a parfaitement intégré le vrai sens du sacrifice, et totalement démystifié le drame humain. Il sait qu'en réalité, celui qui doit "mourir", qui doit être crucifié, est simplement l'illusion du Double.

Mais, n'ayant pas encore vécu ce sacrifice, celui-ci constitue malgré toute sa compréhension du processus, un mystère, un grand saut à faire dans le vide absolu, sachant simplement qu'au-delà existe une réalité sans pareille.

Mais il n'y est plus attaché. Il est l'homme dont la dialectique a atteint une telle justesse, qu'il peut se confronter autant à l'éventualité d'un "désastre" qu'à celui d'un "triomphe", sans que cela ne perturbe son onde mentale.

Il est prêt à faire don de cette stabilité à la collectivité.

Il abandonne son Epée dialectique, ce qui représente le sacrifice mental de son attachement à sa propre Gnose:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Flocon de Neige, en portant cette attaque, ne fait qu'amener Lame Brisée à respecter son engagement de Service, de Renoncement d'Arhat, son abdication totale du libre-arbitre personnel entretenu par l'illusion du Double.

Car elle ne désire profondément vraiment qu'une chose: le respect de la Féminité dans le Couple Sacré. Mais mue préconsciemment par cette vérité qu'elle porte en elle, elle ne pourra la conscientiser entièrement QUE lorsque Lame Brisée aura fait le sacrifice de son Epée pour elle.



La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Dim 25 Nov 2007, 19:43

Lame Brisée connait, naturellement, le vrai sens du sacrifice. Il sait donc que cette "mort" n'en est pas vraiment une. Mais d'un autre côté, il sait aussi que le sacrifice doit être fait jusqu'au bout, et qu'il devra probablement passer par une expérience semblable à une mort réelle, sans que ce soit pourtant une mort réelle.

En effet, l'adhésion de la Féminité est à ce prix: celle de la totale soumission de la Masculinité à la Féminité. Ceci en raison des natures différenciées de ces polarités.

La Masculinité intervient en amont dans le processus causal du Couple Sacré. De ce fait, elle assume la pérogative de l'impulsion. Mais dans un sens finaliste, c'est la Féminité qui doit pourtant générer l'appel des impulsions.

Il faut donc que les polarités sexuées respectent leurs natures respectives: la Masculinité doit attendre l'appel féminin avant de fournir ses impulsions, et la Féminité doit ensuite attendre les impulsions masculines.

On retrouve ce processus dans le scénario Blanc, où la première sublimation de Flocon de Neige, tombant sous l'assaut de Sans Nom, est l'appel de l'impulsion masculine: la Féminité signale qu'elle est prête à la fusion, pour autant que la Masculinité soit également prête.

Donc, en retour, c'est à la Masculinité ensuite de faire son propre sacrifice, de sorte de mettre ses impulsions au service de la Féminité.

Et enfin, alors, la Féminité reçoit les impulsions masculines et les expanse. C'est de cette façon seulement que la Gnose dialectique, qui est une arme absolue et terrifiante, pourra être légitimement appliquée sans risques à un paradigme.

Lame Brisée, en se sacrifiant, prend donc alors soudain la position dialectique parfaite de la Masculinité, qui est, il ne faut pas l'oublier, la séparation Yang indispensable à la fondation du lien Yin.

Ce n'est donc qu'après la sublimation masculine que la Féminité, soudain confrontée à l'évidence de cet appui Yang parfait, pourra trouver sa juste position dialectique, et reconnaître la vérité du Couple Sacré.

C'est seulement de cette façon que la reconnaissance peut dialectiquement se produire.

Lame Brisée, après son sacrifice, "mourant", témoigne son Amour à Flocon de Neige, et lui dit qu'il s'est laissé "tuer" pour qu'elle "soit convaincue", ce que nous venons d'analyser: la Féminité ne peut reconnaître sa propre position qu'après que la masculinité ait trouvé la sienne.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Il lui parle aussi de l'espoir qu'il avait de retourner avec elle dans son pays pour y vivre heureux. Mais il a préféré se livrer entièrement à la vision du Service collectif.

Il sait cependant, sans l'attacher, que ce désir de vivre uni avec sa Flamme Jumelle ne peut être rencontré qu'à travers ce sacrifice à la collectivité.

Voyant Lame Brisée mourant, Flocon de Neige soudain réalise la réalité dialectique du Couple Sacré:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il faut bien comprendre que nous sommes ici en dehors de tout aspect de drame humain, étant donné la clé de lecture sacrificielle qu'il faut utiliser pour comprendre ce scénario Blanc.

Ce qui se passe ici est que Flocon de Neige conscientise soudain la réalité dialectique du Couple, et la nécessité pour elle d'abdiquer sa propre part du Double, de laisser tomber l'illusion personnelle du libre-arbitre, pour s'unir à cette réalité dialectique maintenant certaine.

Et donc elle s'unit à lui dans la "mort" apparente, par l'entremise de sa propre Epée qui devient alors l'unique Epée dialectique unissant le Couple Sacré:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Une mort apparente qui est en réalité l'intégration absolue de la séparation interpesonnelle entre les polarités, mettant fin à toute confusion, et permettant une renaissance à une vie inaltérable.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Et le désespoir purement apparent de l'Anima, dont c'est ici la fin définitive.


On peut faire un rapprochement avec le film Matrix, car ce n'est qu'en voyant Neo mort, que Trinity a enfin vraiment confiance (comme elle le dit), et l'embrasse pour le ressusciter:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Seule une juste position masculine, totalement dépouillée de volonté de puissance, peut donner à la féminité la confiance et la conscience nécessaire à la fusion du Couple Sacré.

Car c'est la nature respective des polarités sexuées qui l'exige. Comme je l'ai souvent exprimé dans cette analyse: la responsabilité de mettre fin au chaos doit être assumée par la Masculinité.


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Dim 25 Nov 2007, 21:12

3.5.5. La crucifixion du Double:


La crucifixion a été fort mal comprise, et transmise au cours des âges.

Il faut bien comprendre que seul le Double "meurt", "asphyxié", de façon à laisser le champ libre au polarités jumelles de fusionner.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La crucifixion du Double maladroitement travestie par le drame humain.
Il n'y a aucun aspect dramatique à la crucifixion, d'abord parce que pour pouvoir la vivre, il faut avoir totalement démystifié tout aspect dramatique. Il faut avoir entièrement intégré le sens du sacrifice, qui est sublimation, et qui implique que le sacrifice apparent N'EST PAS REALISE.


Lorsque la foule décide de libérer Barabbas à la place de Jésus, en réalité elle choisit de libérer le "Fils du Père" car c'est l'étymologie de Barabbas. Jésus, celui qui doit être sacrifié, n'est donc pas le Fils du Père... c'est simplement le Double.


Dans Hero, Sans Nom, le Double, représente en fait le mental "réverbéré" qui a conçu et compris la nécessité de sa propre fin, de façon à laisser totalement libre le potentiel de la polarité sexuée. Moïse, mental libérateur, ne peut pas entrer en "Terre Promise".

C'est effectivement l'homme qui "a la vision de sa fin", mais selon un de ses aspects devenu encombrant: le Double. Ce n'est pas une vraie fin, mais le début d'un fonctionnement sur un mode totalement différent, et surtout absolument véritable consécutivement à l'élimination du dernier voile d'illusion que représente le Double lui-même.


Sans Nom aborde donc la nécessité de sa fin prochaine avec confiance et détachement:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


A ce stade, de toute façon, ni les polarités jumelles ni le Double n'ont plus aucun pouvoir sur les événements: il faut attendre la convergence de la collectivité qui, seule, peut permettre d'ôter le Double.

En effet, le Double représente le potentiel du Tao, et donc il est ce par quoi les Couples Sacrés sont liés à la causalité agglomérée de la collectivité humaine. Donc, rien ne peut se faire en ultime recours sans l'acceptation du joug causal collectif.

C'est donc bien l'Empereur qui possède la prérogative de tuer Sans Nom, puisqu'il représente le joug collectif substitué au Soi du Couple.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La difficulté qu'il éprouve provient donc d'attachements symbiotiques de la part de la collectivité pour le Couple Sacré lui-même, qui freine la possiblité d'une convergence.

Il faut que la collectivité soit également prête à vivre un événement aussi majeur que celui de la libération causale d'un Couple Sacré au coeur du paradigme densifié.

Ceci dit, si un Couple a pu atteindre un tel point, c'est que d'autre part le collectif n'est pas loin de pouvoir assumer un tel bouleversement. Et on peut donc supposer qu'assez rapidement, la fenêtre de convergence puisse s'ouvrir...

Et en effet, après quelques hésitations, l'Empereur accepte d'ordonner la "mort" de Sans Nom:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Cette mort est donc celle du "Fils orphelin", celle du potentiel cristallisé par la confusion des polarités.

Lorsque donc on dit que "Dieu" a donné son propre Fils en sacrifice, il faut simplement y voir que la "mort" du "Fils Cristallisé" du Couple Sacré doit intervenir pour que la confusion disparaisse et que les polarités sexuées puissent s'unir.

Le Double est lui-même le potentiel central du Tao, du Couple Sacré, mais cristallisé par la confusion. Et il faut que ce potentiel se décristallise, retourne au Tao, de sorte qu'il soit effectivement l'Epée du Couple Sacré qu'il représente.


La suite au "post" suivant...


Dernière édition par le Dim 25 Nov 2007, 23:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Dim 25 Nov 2007, 21:21

La mort du Double dans Hero:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La crucifixion du Double dans Matrix 3:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La mort du Double dans Zardoz:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La mort du Double dans 2001 Odyssée de l'Espace:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La mort du Double dans Excalibur:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Tout cela représente simplement l'aboutissement de la synthèse dialectique du côté de la polarité Masculine qui met un terme à la confusion des polarités.


La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Dim 25 Nov 2007, 21:32

Mais cette mort est en réalité une renaissance du Couple Sacré dans le Soi, l'inscription de l'identité dans l'éternité du Tao, le potentiel central rendu à lui-même.

La polarité masculine, de son côté, devenue pure synthèse dialectique au Service de la Féminité est en retour totalement vivifiée par celle-ci.

Tout cela nous conduit cette vision du Double, mort sur l'autel de la dialectique, mais en réalité inscrit dans la réalité absolue du Tao lui-même. Ce qui est traduit de façon très similaire par divers films:

La barque mortuaire de Sans Nom:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La barque mortuaire de Neo:

... dans son apparence mortuaire...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

...dans sa réalité énergétique:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La barque mortuaire de Bowman:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La barque mortuaire d'Arthur:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



La suite au "post" suivant...
Revenir en haut Aller en bas
 
Exégèses de films (entre autres Hero)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Implants cérébraux : un nouvel espoir dans le traitement de la dépression sévère entre autres
» Terra Amata - Nice, un site préhistorique où les hommes chassaient l'éléphant, entre autres !
» ADRESSES pour CCSVI en EUROPE (entre autres)
» Think Tank Fondapol : propositions (entre autres) pour l'éducation
» Prophéties de NICOLAS VAN RENSBURG (entre autres sur le JAPON)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: