ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Exégèses de films (entre autres Hero)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Mer 25 Juin 2008, 14:33

Bonjour Julia,


J'ai envie de donner un éclairage différent, et quelque peu contradictoire.

La dialectique du Couple Sacré passant à travers une oeuvre, cinématographique par exemple, fait très concrètement partie du nourrissement inconscient instillé par la Sophia elle-même, au Service du paradigme en confusion.

Or, la Sophia doit respecter et préserver les contingences du libre-arbitre, de façon plus particulière du côté masculin.

De ce fait, toute oeuvre symbolique d'"instillation" doit dans sa forme respecter des équilibres particuliers, relatifs au libre-arbitre, en fonction du public ciblé par cette instillation dialectique.

Chaque oeuvre initiatique est donc paramétrée selon un ciblage particulier. C'est le cas pour la plupart des "contes de fée" du passé qui comportent souvent des aspects violents.

Je ne veux certainement pas faire une apologie de la violence. Pour moi, un mode narratif tel que celui d'"un jour sans fin" est préférable à tout autre. Mais il ne permet pas à la Sophia de s'exprimer partout. Or la vérité est que la Sophia EST partout!

D'un autre côté, une expression "en clair" de la dialectique "sophianique" telle que la mienne sur ce forum n'a évidemment pas besoin de mise en forme particulière, car ce n'est plus de l'instillation.


Amitié à toi,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Mer 25 Juin 2008, 14:42

Par ailleurs, si on regarde bien, "un jour sans fin" n'est pas exempt de violence... le mépris et la spéculation dont témoignent le héro au départ sont effectivement des formes de violence, pour moi. D'ailleurs il se comporte violemment en voiture à un moment du film, et même commet la violence de se suicider...

En fait, il semble pour ainsi dire impossible d'instiller intégralement la dialectique sans la moindre référence à la violence, car le passage par la confusion est dialectiquement inévitable, et la violence est intimement associée à la confusion. Tout au plus peut-on donner une forme plus subtile à ladite violence, mais cela ne change pas grand-chose.

Qui n'a jamais heurté une personne que pourtant il aimait, par violence narcissique?


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Sam 28 Juin 2008, 17:13

Bonjour Sphinx, Stéph.,

Citation :
Qui n'a jamais heurté une personne que pourtant il aimait, par violence narcissique?

Savoir reconnaitre ses manipulations et s’excuser vaut tout les discours, tous les arguments, Stéphane!


Le pardon est alors plus facile à formuler.

Tous les êtres violentés, torturés à leurs insus, victimes d’injustices, demandent d’abord et avant tout des excuses, et que la Lumière Soit par reconnaissances des actes commis par leurs auteurs.
De fait, la confiance est forcèment altérée entre ces Etres puisqu’elle a été forcée.
et rend l'oeuvre du rayonnement du coeur bien plus hasardeux.


Il t’échappe encore un point Stéph., qui égare tes compréhensions.
C’est la reconnaissance mutuelle entre deux FJ.

Citation :
D'un autre côté, une expression "en clair" de la
dialectique "sophianique" telle que la mienne sur ce forum n'a
évidemment pas besoin de mise en forme particulière, car ce n'est plus
de l'instillation.

C’est donc pour cela, que tu n’entends plus aucun message de prudence?
Plus rien ne peut te modérer, pas même la mémoire, l’Essence Ethérique (et non parfumée) depuis les dimensions supérieures de ta FJ potentielle?

Les relations FJ ne se prouvent pas, elles se vivent.


La reconnaissance mutuelle amène une acceptation libre des deux partis d’avancer ensemble dans la même direction. Même séparés.

C’est ce qui est dialectiquement erroné dans Vendetta, dans le parfum, et de ces films où la polarité féminine est forcée, violentée.
C’est nié la capacité de la Femme, de la polarité féminine a reconnaitre elle-même sa propre polarité.


Dans Un jour sans fin, le Héro masculin (Bill Murai dans le rôle, magistral et génial de composition) se soumet constamment à la Féminité, jusqu’à s’égarer de sa propre masculinité, ou se suicider parce qu’il ne comprend pas encore ce qu’il lui faut transcender par le Coeur.
Et pour ce film que tu tentes de montrer comme aussi violent que Vendetta ou le Parfum, tu occultes tout l’humour contenu dans ce film, et les formes narratives de l’absurde employé de façon totalement cartoon. Les morts (les tentatives de suicides pour échapper au cycle infernal de la réincarnation en cette journée qui revient sans cesse, où la voiture avec ses passagers) ne sont jamais réelles, c’est une forme cartoon de narration. De la Légéreté de l’Etre.
Le lendemain, tout le monde est de nouveau présent et démarre un autre scénario toujours à partir de la même base, le jour du reportage sur la marmotte dans une petite ville dite paumée! Hilarant!
Le personnage central d’un jour sans fin est odieux au début du film par son comportement méprisant envers les autres, mais au fur et à mesure il travaille sur lui-même pour aller dans le sens de la collectivité pour mieux retrouver sa FJ. Et il en devient attachant même dans ses faiblesses.



:a17:


Dernière édition par julia le Ven 03 Oct 2008, 01:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Dim 29 Juin 2008, 02:44

Bonsoir Julia,


Tes réflexions sont globalement des invitations symbiotiques et des appréciations sur des aspects personnels qui ne te concernent pas.

Je n'ai pas le moindre besoin d'aide pour ce qui est d'aller vers la rencontre jumelle. Je te remercie de ta sollicitude, mais elle est parfaitement inutile.

Je te demanderai donc de respecter les limites interpersonnelles ainsi que l'éthique le réclame, et de ne pas mélanger des éléments de ce débat à propos des oeuvres cinématographiques, avec des considérations personnelles et privées.

Je trouve que tu dérapes beaucoup.


Citation :
Les morts (les tentatives de suicides pour échapper au cycle infernal de la réincarnation en cette journée qui revient sans cesse, où la voiture avec ses passagers) ne sont jamais réelles, c’est une forme cartoon de narration. De la Légéreté de l’Etre.


C'est aussi le cas pour les autres films. Par exemple, dans Matrix il y a la forme non pas "cartoon", mais "excessive". Dans 300, la forme "BD" (très présente au niveau de la direction artistique). Dans "Le Parfum" c'est le décalage fondamental produit par le "don" incroyable du héro, mais aussi des éléments un peu "cartoon" également, etc.

Dans tous ces films, il n'y a aussi que des morts fictives, symboliques...

Citation :
Et évite de faire croire que les femmes ne liraient que la bibliothèque rose, et que devant devenir yin au possible elles ne pourraient voir que des films à l’eau de rose. Toc!

J'aimerais réellement savoir où j'ai pu faire croire une telle chose...!!!

Citation :
Et là encore, je te dis que tu es responsable puisque sur ce forum tu écris nombre d’articles lus par nombres d’Etres. Et tu n’as pas à les prendre en otage non plus sous prétexte d’aller jusqu’au bout de ta surpuissance

Je suis responsable. Et j'écris précisément ce que je veux écrire, et je ne prends personne en otage. Question surpuissance, j'aurais envie de te présenter un petit miroir...


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Dim 29 Juin 2008, 10:57

Bonjour Sphinx,


Citation :
Je te demanderai donc de respecter les limites
interpersonnelles ainsi que l'éthique le réclame, et de ne pas mélanger
des éléments de ce débat à propos des oeuvres cinématographiques, avec
des considérations personnelles et privées.

Je trouve que tu dérapes beaucoup.


Et inversement.
Et tu n'entends plus.

102008 : Je me demande encore en quoi citer des films et leurs contenus pouvaient te rendre si cassant.

Je ne peux pas effacer la majorité de mes messages malgré mon envie sans que les lecteurs n'y lisent qu'un seul sens de lecture et ne fassent des amalgames, nourrissant des formes-pensées erronées.




Bon courage, Sphinx


Julia

:a17:


Dernière édition par julia le Ven 03 Oct 2008, 01:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Dim 29 Juin 2008, 11:18

Message effacé

Pour sortir de la dualité et ne plus nourrir tout ce que je refuse de soutenir.

:99:


Dernière édition par julia le Ven 03 Oct 2008, 01:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Dim 29 Juin 2008, 12:08

Bonjour Julia,


Citation :
Et tu n'entends plus.

Il y a surtout que je n'accepte pas de me laisser faire par les tentatives du système pour me déstabiliser et m'empêcher de parler.

Citation :
C’est donc pour cela, que tu n’entends plus aucun message de prudence?

Essaies-tu de me faire peur?

Ce ne serait pas la première fois qu'on essaie de me pousser à me taire, ou de me menacer, par personne interposée, inconsciente des enjeux et des influences sous-marines.

Les agents de la matrice sont bien là, passant à travers maintes personnes inconscientes de ces trafics d'influence qui se servent d'elles.

Ce n'est pas de la parano. Matrix n'est pas qu'un film. Sa violence est là, tout autour de nous, et en nous.

Car ton intervention à mon égard était empreinte de violence ! Il y avait une tentative de déstabilisation par recours à des éléments privés qui n'avaient pas leur place dans un débat.

Il y avait une tendance coercitive. Pas vraiment des menaces, mais plutôt de la suggestion de menace, comme dans ton "appel à la prudence".

Citation :
C’est intéressant Sphinx de pousser ton yang jusqu’à l’extrème et j’ai très bien compris la démarche, mais pour moi tu sombres dans l’extrêmisme yang.

Comme souvent, tu as un train de retard, et tu donnes dans la projection intensive.

Je ne cherche plus du tout dans cette direction. En fait, tu interviens un peu à contretemps, à un moment où au contraire je suis plus loin dans le lâcher prise, comme si tu voulais en fait me repousser dans l'autre sens, en intervenant en déphasage, en tentant d'harponner mon narcissisme comme pour l'exciter.

Je ne pense pas du tout que ta position soit claire! Que faut-il en penser? Qu'essaies-tu vraiment de faire?


Je te le demande Julia: ne me projette pas dessus tes propres problèmes de surpuissance et tes propres difficultés quant à la rencontre jumelle, consécutivement à cette surpuissance.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Dim 29 Juin 2008, 13:09


102008 Message effacé.
Pour sortir de la dualité.
Ne plus nourrir certains égrégores, et entités déchues en dimensions inférieures entre autres, selon mon souhait depuis des semaines.


J'apprécierai Stéphane que tu en fasses autant.


Heureusement que nous sommes en évolution, tout n'est pas perdu!




:a17:


Dernière édition par julia le Ven 03 Oct 2008, 01:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Dim 29 Juin 2008, 17:19

re-Bonjour Julia,


si tu as des remarques à formuler par rapport à mon "travail" de ces dernières semaines, je te prie de bien vouloir les exprimer de façon précise, non pas simplement allusive et donc forcément tendancieuse et manipulatrice, et d'argumenter tes prises de position par rapport à des exemples concrets, de façon toute aussi précise, sans interférences avec des éléments personnels ou privés déplacés qui sèment la confusion.

De cette façon seulement, une vraie communication sera possible sans jeux de pouvoir, et je pourrai répondre précisément à tes interventions.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Credo



Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 131
Date de naissance : 25/04/1979
Age : 39
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 27/05/2008

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Dim 29 Juin 2008, 18:43

Ayant une position spirituelle assez proche de Sphinx, même si je ne le connais pas et que je lis ce forum depuis quelque semaines seulement, je peux comprendre l'enjeu de ce qui se passe dans les dialogues ci-dessus.

Je veux simplement témoigner que de par cette position, je suis très souvent la proie de personnes ou autres entités qui tentent tout simplement de ma faire taire ou régresser, en utilisant des proches ou des personnes que j'aime.

Je veux aussi témoigner que ce qui ne tue pas renforce, et j'encourage tout ceux qui veulent que l'humanité sorte du marasme réel dans lequel il se trouve actuellement de prendre l'épée qui tranche entre la vérité et le mensonge.

La violence infligée à l'âme humaine atteint un paroxysme et exige une réponse aussi pleine d'amour que la haine qu'elle engendre, mais également une réponse aussi directe et tranchante que les mensonges qu'elle instille dans tous les esprits.

Reconnaître où se trouve le mal pour agir où il se cache.

Ouvrir les yeux et se réveiller pour vivre ses rêves.

Et reconnaître que la haine engendrée par la vérité n'est que de la douleur et une possibilité de guérir pour celui qui souffre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.coeursacre.blogspot.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Lun 30 Juin 2008, 13:51

Bonjour Crédo

Citation :
Et reconnaître que la haine engendrée par la vérité n'est que de la douleur et une possibilité de guérir pour celui qui souffre.

La haine ?! !!!! Consternation. Que vient-elle faire ici dans le débat contradictoire?


Au revoir Credo


Julia
:a17:


Dernière édition par julia le Ven 03 Oct 2008, 01:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Lun 30 Juin 2008, 14:19

Bonjour Sphinx,

Ma première réaction aurait du être une suite d'ouverture légitime en réponse à ton dernier mail.

Mais ton article 'Tendre l'autre joue' appel symbiotique à la réponse tout en dynamitant/faussant le débat contracditoire, m'en a dissuadé de détailler en le lisant tard dans la soirée.


message effacé

Voir donc ma réponse ici:
dans ton article
'Tendre l'autre Joue'
l’édito de ton article avant même que je n’ai répondu éventuellement
Citation :
Sujet: Tendre l'autre joue... Hier à 20:36
donc dimanche aussi
http://antahkarana.forumzen.com/dialectique-de-la-perception-l-envol-f15/tendre-l-autre-joue-t1657.htm



:99:


Dernière édition par julia le Ven 03 Oct 2008, 01:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Lun 30 Juin 2008, 16:23

Bonjour Julia,


avant même de lire ta réaction sur "Tendre l'autre joue", je précise que tes réactions sont actuellement paranoïdes, et que tu te sens visée en fonction de ta confusion.

J'ai écrit l'article "Tendre l'autre joue" parce qu'il s'est présenté spontanément à mon esprit en rapport avec certaines de mes expériences énergétiques spécifiques qui ne concernent pas ta personne.

J'aimerais réellement que tu arrêtes ce jeu symbiotique avec moi.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Karen

avatar

Féminin
Bélier Buffle
Nombre de messages : 284
Date de naissance : 22/03/1949
Age : 69
Localisation : Isère France
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Lun 30 Juin 2008, 22:46

Salut vous deux,

Ah voilà l'explication de ce que je n'avais pas compris dans l'autre sujet "TENDRE L'AUTRE JOUE". Le différend vient doncd'ici... pardon, mais je n'ai pas le courage de lire !


karen
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Mar 05 Aoû 2008, 00:40

Bonjour à toutes et tous,


dans le cadre de la dialectique du Couple Sacré, je crois n'avoir jamais ne fût-ce que cité "Brazil", ce qui est un "terrible" oubli.

Il s'agit en effet d'un chef d'oeuvre que je connais depuis très longtemps.


Je dois aussi ajouter à la liste des films dialectiques en relation avec le Couple Sacré, "Mission to Mars", que je viens de découvrir.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'oiseau dans Brazil...




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La crucifixion énergétique dans "Mission to Mars".



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'"asphyxie" mentale...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Renaissance...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Benou, Phoenix mental, s'exhale de l'intellect brûlant...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La compagne "défunte" réapparaît pour les Noces Sacrées...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'"oiseau prêt à s'envoler au centre de la tête en fusion (transsubstanciation)...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le vortex...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La galaxie "cible" du vaisseau extra-terrestre (l'"Oiseau") a une configuration similaire à celle du double Dragon Yin Yang, le Couple Sacré (deux bras).


EDITION (Mission to Mars):

Quelques compléments symboliques:

- lorsqu'on s'approche de la "tête" sans avoir le "bon code", elle produit un vortex dévastateur = le Bindu chakra, au centre du coronal, produit un poison mortel

- lorsqu'on s'approche de la "tête" avec le "bon code", elle ouvre finalement un vortex galactique de Renaissance = le Bindu chakra, au centre du coronal, produit un nectar d'éternité

- le "bon code" est relatif à la dernière paire des chromosomes humains, en fait, la paire de chromosomes liés à la sexuation! Le "bon code" est donc représentatif de la reconnaissance et de l'intégration de la sexuation...

"Mission to Mars" est sans l'ombre d'un doute consciemment fondé sur la dialectique du Couple Sacré.


Amitié,

steph


Dernière édition par Sphinx le Dim 17 Mai 2009, 13:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Ven 15 Aoû 2008, 02:09

Bonjour à toutes et tous,



Naturellement, Solaris traduit la dialectique du Couple Sacré, certainement aussi bien dans sa version russe de 72 que dans le remake avec Georges Clooney.


Je dois citer aussi, en tant que tentatives intéressantes, affiliées d'assez près à la dialectique du Couple Sacré, Conan le Barbare (qui s'autorise même une crucifixion...), Daredevil, et Spawn... aussi étonnant que cela pourra paraître...


J'ai découvert aujurd'hui même Twins Effect II, film chinois que l'on ne regardera pas pour sa mise en scène très fade, ni pour le jeu des acteurs assez insipide, mais pour sa remarquable allégorie de la dialectique du Couple Sacré, et certaines phases d'action et de combat assez réussies.

La base de son approche est le Corps de la Mère, représenté par la tyranie jalousive de l'impératrice, et son influence confusionnelle sur les Couples Sacrés.

La "féminisation des corps masculins" sous l'effet de l'induction impériale féminine (Corps de la Mère) y est même figurée à un moment!

De nombbreux aspects dans le film témoignent de l'appropriation progressive du narcissisme par les Couples Sacrés.

Très intéressant donc, et aurait mérité des moyens et une mise en scène à la mesure de sa signification.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
alskida

avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 84
Date de naissance : 27/06/1972
Age : 46
Localisation : Liège-Belgique
Date d'inscription : 28/02/2008

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Ven 15 Aoû 2008, 09:54

Salut à toous,

je voudrais citer Highlander 5 la Source, c'est le dernier film qui fait suite à la série télé, la symbolique du couple sacré y est très explicite, crucifiction, confrontation à sa toute puissance, le héros redevient mortel et trouve sa flamme jumelle.
Cela m'a fait penser que toute la série n'est qu'une recherche identitaire à travers toutes ces différente vies pour aboutir à la conclusion de ce dernier film.

Et aussi (je suis particulièrement amateur de série) il y a Battlestar Galactica ,j'ai vu les 4 première saisons, sur l'ensemble tout s'articule autour du couple sacré, à travers la représentation des polarités en confusion(homme-femme et individus-collectif) mais déjà en train de se discréminer, il y a le couple central Baltar-Caprica6 mais tout les autres personnages représentent également des couples en phase de syncronisation; et la dualité humain-cylons, les cylons montrant la partie humaine refoulée en phase de réintégration basé sur le respect de l'autre en tant que personne.
Cerains dialogues sont vraiment très explicites la dessus.

Amicalement,
Alskida.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Ven 15 Aoû 2008, 10:46

Bonjour,

est-ce que les films de couple sacré active "certaines choses" chez les êtres qui n'ont aucune connaissance sur ce sujet ?

A quoi sert ces films ? Pour ouvrir les gens ?

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Ven 15 Aoû 2008, 12:35

Bonjour B,


et bien, cela peut effectivement produire des "résonances intérieures" par le canal symbolique qui ne confronte pas les résistances psychiques de la Personne, mais les contourne.

De ce fait, des dégagements émotionnels peuvent se produire à l'intérieur malgré les résistances psychiques, et amorcer un processus cathartique de libération des résistances, qui peut finalement mener à l'éveil, si la Personne accepte de se responsabiliser assez.

Car la Vérité dialectique attend au fond de chacun de nous, et tente de nous avertir lorsqu'elle perçoit l'expression de sa propre Vérité à l'extérieur de nous. Libre à nous alors, de l'écouter, ou de ne pas le faire...


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Ven 15 Aoû 2008, 15:05

Très très bien... merci Steph


Dans la Joie
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Lun 01 Sep 2008, 20:25

Bonjour à tous,

Alskida, je ne l'ai pas regardé depuis très longtemps, mais le film Highlander (le tout premier) me semble aussi affilié à la dialectique du Couple Sacré.


Je voudrais encore citer le film Van Helsing, avec une formulation dialectique très intéressante à la fin, entre autres par le loup-garou triomphant du vampire, la mort de la dépendance à la féminité, les retrouvailles "célestes", et la libération du "monstre de Frankenstein" (le mental dialectique).

Le Dernier Samouraï est également très intéressant, dialectiquement parlant, y compris du point de vue du Couple Sacré...


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Ven 05 Sep 2008, 23:10

Bonjour à toutes et tous,


quoique plus ou moins de "série B", le film de science-fiction "Serenity" est très intéressant dialectiquement parlant.

En particulier, l'approche du Frère sombre en la personne de l'"agent spécial de la Fédération", relève clairement de l'attachement régressif à la perfection illusoire de l'Age d'Or originel, à travers la recherche aveugle d'un "monde parfait" (qui n'est qu'un écho déformé de la conscience archaïque).

Et la liaison avec les moyens de contrôle massifs, et la perversité toute-puissante de ceux-ci, pour forcer l'avènement de cette perfection régressive, est fort bien amenée.

Un corollaire peut aussi être fait entre la renonciation du Frère sombre, face au jusqu'auboutisme du héro, et celle du Frère sombre dans Trueman Show, qui renonce dans des conditions jusqu'auboutistes apparentées.

Et dans Blueberry, le Frère sombre est "vaincu" suite à une descente intégrale au plus profond du refoulement de la complémentarité, afin de le libérer.

Le jusqu'auboutisme du Frère séparateur vise toujours à obliger la conscientisation complète et la libération du refoulement de la complémentarité originelle, y compris dans le film Excalibur où ce rôle revient à Lancelot ("la Reine est-elle à nouveau Reine ?").


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Ven 26 Sep 2008, 11:18

Le Roi et l'Oiseau:


Ce magnifique film d'animation, basé sur un scénario de Jacques Prévert d'après Hans Christian Andersen (nooonnnn... !), est de façon évidente une représentation de la dialectique du Couple Sacré.

Souvent présenté comme une oeuvre dénonciatrice du totalitarisme (ce qu'elle est aussi) on ne saurait la limiter à ce seul aspect, loin de là!

Car les relations entre les différents personnages ne sont pas aussi simples qu'on pourrait le croire!

Ainsi, le Roi despote (= la coercition causale collective compensatrice de la déresponsabilisation = l'empereur dans Hero, Xerxès dans "300" = "Arihman") a créé le robot géant de métal (= le mental, dont la nature est causaliste et uniformatrice tant que l'individuation ne se réalise pas).

Mais c'est ce mental qui, finalement ébranlé par la présence du couple (Bergère et Ramoneur), détruira la cité royale et libèrera l'oiseau à la fin du film...

Cet oiseau qui est naturellement associé au Couple Sacré des polarités jumelles, représentées par la Bergère (activité horizontale, immanente) et le Ramoneur (activité verticale, transcendante), qui ne sont au départ que deux figures de tableaux, deux virtualités.


A voir absolument!


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4314
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 53
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Sam 13 Déc 2008, 14:39

Apocalypto, de Mel Gibson, est bien entendu un film édifiant sur le Couple Sacré et sur l'importance fondamentale du désamorçage de la peur, qui est une exclusion, un refoulement, de la réalité de soi et d'autrui.

Tout comme dans le film "300", ce n'est pas la peur qui tient le "héro" d'Apocalypto, mais "un sens plus aigü des choses", à savoir une Présence.

La subtilité , dans Apocalypto, c'est que les "ennemis" du héro croient qu'il court par peur, alors qu'il court pour venir en aide à sa femme, en situation difficile, et prête à accoucher.

Et c'est là ce qui fait toute la différence! L'action du héro n'est pas spéculative, il n'agit pas par symbiose, par peur pour lui-même, et au fond, la peur ne le tient même pas par rapport à sa femme. Car pour efficacement pouvoir lui venir en aide, ce dont il a besoin est de toutes ses facultés, et pour cela, il a besoin d'être Présent, avant tout. Et la peur, qu'elle soit narcissique ou symbiotique, masque la Présence.

Donc, parce qu'il n'est pas dans la peur, donc pas dans la spéculation, ses poursuivants, ne comprennent pas ce qui se passe, et ce à quoi ils se confrontent: ils ne poursuivent pas une personne, ils ne poursuivent même rien du tout, sauf peut-être eux-mêmes!

Il ne font qu'être eux-mêmes impliqués par ignorance dans une dynamique collective qui les dépasse, et dont la cohérence et les synchronicités vont "jouer" naturellement avec leur propre spéculation.

Ainsi, le jaguar ne poursuit pas le héro, mais comme le comprendra un des poursuivants juste avant de mourir, le "héro" courait avec le jaguar, ils couraient ensemble, et la synchronicité harmonique de cet ensemble à conduit à mettre en échec la spéculation des poursuivants.

Et à la fin, ce qui se produit est que la spéculation des poursuivants les conduit à rencontrer un super-ego comme écho de leur propre toute-puissance, et dont l'apparence splendide n'est qu'un mirage qui cache son caractère éminemment funeste. Le film utilise ici l'arrivée de Cortès et des conquistadores pour représenter ce super-ego funeste dont la toute-puissance répond à la spéculation des "poursuivants". (A noter que ce "super-ego", est l'Oiseau collectiviste lui-même, mais ici dans sa version confrontante de la toute-puissance individualiste - les voiles des navires font donc effectivement référence à l'Oiseau dialectique, mais il intervient ici dans son aspect confrontant, achevant par ailleurs la libération du "héro").

En outre, le franchissement cardiaque est bien représenté lors de la scène du sacrifice, où le souvenir de sa femme et de sa situation, et la conjonction du soleil et de la lune représentant avant la lettre l'union cardiaque des polarités complémentaires, par la traversée interne des polarités énergétiques, le sauvent de la mort. Sa confiance intérieure, la clarté et la sincérité de sa mission font que tous les éléments convergent et le protègent: c'est son heure juste, et cette justesse est imparable.

Encore une fois, à ce moment, la spéculation de ses tortionnaires (entre autres sur l'effet de l'éclipse pour manipuler les foules) est récupérée pour servir la synchronicité.

On trouve également une référence à la seconde naissance, "par l'eau et la terre".


Bienvenue à Gattaca est de même un film sur l'envol du Couple Sacré, avec une référence très claire à la sublimation finale indispensable à l'envol: il faut pouvoir rencontrer l'échec et le triomphe avec la même égalité d'humeur, ce qui est typique d'un mental déconfusionné.

De ce fait, tout comme à la fin de "300", d'"Eragon", de "Hero", etc, c'est l'acceptation de l'échec, le renoncement à attacher le potentiel de l'envol, qui libère l'envol.



Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   Sam 13 Déc 2008, 16:24

Bonjour Steph,

c'est étrange, quand tu parles d'accepter l'échec, ça me parle, ça fait écho en moi, y a quelque chose en moi qui vibre aux explications de ces films... le Roi et l'Oiseau est un film que j'ai vu plusieurs fois et la libération de l'oiseau à la fin me touche...

Je suis plutôt dans un travail en solo, pour éveiller mon "soleil intérieur" en ce moment...

Et là tu me troubles avec tes affirmations.

Y a t'il un quelconque danger, à vouloir éveiller le centre qui au centre de ma poitrine, par l'exercice soutenu de la Joie ?

C'est bizarre quand même tous ces films qui parle du couple sacré, tous ces scénaristes et réalisateurs seraient au courant de cette réalité ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Exégèses de films (entre autres Hero)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Exégèses de films (entre autres Hero)
Revenir en haut 
Page 4 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Implants cérébraux : un nouvel espoir dans le traitement de la dépression sévère entre autres
» Terra Amata - Nice, un site préhistorique où les hommes chassaient l'éléphant, entre autres !
» ADRESSES pour CCSVI en EUROPE (entre autres)
» Think Tank Fondapol : propositions (entre autres) pour l'éducation
» Prophéties de NICOLAS VAN RENSBURG (entre autres sur le JAPON)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: