ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ..."Elargir son horizon"...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Sam 03 Avr 2010, 14:59

Bonjour Kernoa,



je ne suis pas un érudit. Je suis dialecticien.

Je ne fonctionne pas sur la mémoire. Je fonctionne avec la signification.

J'ai connu un professeur (universitaire) de mathématiques qui ne connaissait aucune formule par coeur, tout simplement parce qu'il pouvait toutes les retrouver logiquement.

Dans mon cas, c'est un peu cela, sauf que la logique signifiante est celle de la dialectique.

Je n'ai donc pas besoin de mémoire brute. Tous les éléments qui participent à mon élaboration mentale et consciente, s'inscrivent d'eux-mêmes dans la logique dialectique et ils me reviennent à la pensée simplement parce que je les évoque, et que le chemin jusqu'à eux est logiquement tracé et s'illumine de lui-même.

C'est une mémoire essentiellement dynamique, et non "accumulative".

Dès lors, si nous devons rejeter l'hypothèse mémorielle "brute", alors en quoi consiste "ma" "mémoire"?

C'est de la synthèse. Tu parles de ton esprit analytique. De mon côté, j'ai commencé par avoir un esprit hyper-synthétique.

A tel point qu'il planait initialement "trop haut" (déni matériel), et que j'ai du intégrer aussi l'esprit analytique, pour qu'ensemble ces deux visions constituent la "vision de l'Aigle".

Car l'Aigle possède une élévation importante, propice à la vision d'ensemble (synthèse), et pourtant est capable de discerner un lapin à deux kilomètres (analytique) (plus ou moins, je ne me souviens plus des données exactes, mais l'idée est là).


Ma connaissance est en fait centralisée. Elle tourne autour du Soi, qui en constitue le ciment unique. Ce centre confère à chaque élément périphérique une signification à la fois particulière, et pourtant paradoxalement globale. Car chaque élément est un miroir particulier du centre qui est lui représentatif du tout.

Si je me place au centre, tous les éléments sont alors à portée facilement, et leur origanisation logique est évidente, intrinsèque. C'est la "mémorisation" dialectique, qui est en quelque sorte comme une "polymérisation mentale".

Si on tente de mémoriser par fragmentation, en considérant chaque élément comme lui-même une globalité clivée, sans l'inscrire dans un schéma plus large et centralisé, alors on ne pourra pas se placer au centre pour rappeler aisément n'importe quel élément.

On va devoir compter sur de la mémoire brute, purement cérébrale, accumulatrice, qui ne procède pas d'une logique dialectique naturelle.



Ce que j'ai exprimé ci-avant à propos de la "première séquence" du nombre Pi, je l'ai découvert par moi-même. Ce n'est donc pas une connaissance acquise par lecture et mémorisation. Ce n'est pas de l'érudition. C'est le résultat d'une approche synthétique et analytique. Donc une approche dialectique.



Amitié à toi, Kernoa,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L’être aural, inspirateur des channelings   Lun 12 Avr 2010, 17:01

Bonjour á tous,

J'espére que ce texte n'a pas encore été posté sur le forum... Auquel cas, excusez-moi


L’être aural, inspirateur des channelings

Ce type d’expériences suprasensibles échoit aux hommes et aux femmes disposant d’une grande sensitivité naturellement ou par entraînement, ou possédant des propriétés médiumniques leur permettant de saisir de temps à autre des impressions du Soi supérieur (en particulier au moyen d’intuitions, de rêves ou de visions), ou parfois d’être confrontés directement avec lui.

Extraits.
On peut dire que chaque microcosme (être humain) connaît deux personnalités, l’une « terrestre » (le moi inférieur, la personnalité) et l’autre « aurale », « céleste » (le moi supérieur, l’être aural).
Selon la littérature mystique et surtout occulte, la personnalité aurale est le plus souvent désignée comme étant le Soi supérieur, l’Homme vrai, le Dieu en nous – saint Augustin reconnaîtra en lui le Dieu unique, « créateur du ciel et de la terre », Mme Blavatsky le nomme « second Moi », R. Steiner l’appelle « Gardien du seuil », C. G. Jung l’identifie comme « Numéro 2 » – ce qui constitue, d’un point de vue gnostique, une erreur dramatique, aux conséquences incalculables.

Il s’agit ici d’un phénomène éhonté d’usurpation d’identité qui, dans le passé, a conduit nombre de chercheurs sincères à se fourvoyer dans des voies sans issue de type religieux, mystique, occulte ou magique. Le vrai Dieu dans le microcosme n’est pas ce « Dieu des vengeances, qui [est] en même temps la source des miséricordes » (saint Augustin, Aurobindo), ce « Dieu du Tout » qui ignore qu’ « un autre existe à part lui », mais la monade double. La source de ce drame réside dans le fait que Lucifer-Satan, c’està- dire l’Antichrist, l’Esprit du monde, peut apparaître à la conscience humaine, aussi bien comme un « ange de Lumière » (Lucifer), comme ce fut le cas pour de nombreux saints et mystiques (pensons ici à Plotin, saint Augustin, Hildegarde de Bingen, saint Bernard de Clairvaux, saint François d’Assise...) que comme « ange de Ténèbres » (Satan ; c’est ainsi qu’il apparut par exemple à Hitler).

Nombreux de par le monde sont les soi-disant « guides » (enseignants spirituels, maîtres occultes, saints, autorités religieuses, gourous, thérapeutes...) qui exhortent leurs élèves, leurs adeptes ou leurs clients à réaliser une union parfaite avec ce Soi supérieur, ce Sur-Moi. De fait, nombreux sont ceux qui, au cours d’expériences d’extatiques (états de conscience cosmique), croient en toute bonne foi entrer en contact avec Dieu ou avec des Maîtres désincarnés, des saints, des anges, des esprits lumineux, alors qu’en réalité ils ne voient que leur propre prototype aural. Toutes les expériences d’apparition de Krishna, de Bouddha, du Messie, de Jésus, de la Vierge, du Prophète, de Ali et autres, obtenues au cours d’exaltations mystiques, ont absolument le même fondement, à savoir l’être aural dans le microcosme.

Pour illustrer ce phénomène, on peut citer comme exemple le cas de Thérèse Neumann, la célèbre porteuse de stigmates, adorée un peu partout comme un miracle de l’Église catholique : celle-ci n’a pas été la victime d’une illusion ou d’une emprise de la sphère réflectrice [monde astral], elle a seulement réalisé une « liaison occulte négative » avec son propre être aural, qui lui est apparu sous la forme d’une « vierge céleste ».
De manière générale, ce même jugement peut être appliqué à de nombreux témoignages dont la littérature religieuse, mystique, et occultiste, et plus spécialement celle du Nouvel Âge, s’est fait l’écho.

Parmi les exemples les plus caractéristiques, nous citerons les fameuses Lettres des Mahatmas [Morya, Kuthumi] de A. P. Sinnet (Adyar, 1990 ) , les Messages de Maitreya le Christ, de B. Creme (Partage publication, 1997), les Conversations avec Dieu de Neale Donald Walsch (J’ai Lu, 1997), Seth de Jane Roberts (Mortagne, Canada, Ottawa, 1993), ou encore les Dialogues avec l’ange de Gitta Mallasz (Aubier-Montaigne, 1990), ouvrages qui ont tous connu un très grand succès public dans le monde entier.
D’une manière générale, ce type d’expériences suprasensibles échoit aux hommes et aux femmes disposant d’une grande sensitivité naturellement ou par entraînement, ou possédant des propriétés médiumniques leur permettant de saisir de temps à autre des impressions du Soi supérieur (en particulier au moyen d’intuitions, de rêves ou de visions), ou parfois d’être confrontés directement avec lui.

Jung, lors d’une phase critique de sa confrontation avec l’inconscient – décembre 1913 –, se prit lui-même pour un « dieu à tête de lion » (Deus Leontokephalos, Abraxas) et se crut initié au « mystère de la déification » du culte de Mithra ; suite à cela, il en vint à se persuader qu’il était « le Christ aryen » et que sa mission était d’établir, au moyen de la psychologie des profondeurs, une nouvelle religion des Mystères [les mystères jungiens] compatible avec notre modernité.

Dans la plupart des cas, les expériences de montée de la kundalini à partir de la base de la colonne vertébrale (yoga de la Force ascendante), ou de descente de la kundalini à partir du sommet du crâne (yoga de la Force descendante), sont à l’origine de ces différents phénomènes d’« obombrement de la conscience » : celles-ci ont en fait pour principal effet, non de nous faire « rencontrer Dieu » comme le croient volontiers ceux qui sont soumis au terrible « effet d’intoxication » produit par cette expérience intérieure suprasensible, mais le Démiurge de notre propre microcosme, notre véritable « Père-Mère » ou « Créateur ». En outre, elles placent définitivement notre conscience sous l’influence de l’Inconscient collectif et des forces archétypales liées à la Mémoire de la Nature et au passé le plus reculé de l’humanité. L’emprise des forces naturelles « dialectiques » est alors fermement établie sur la personnalité humaine par l’intermédiaire des deux pôles du feu du serpent, et le candidat est alors irrémédiablement perdu pour la « Grande Libération » (au sens gnostique).

S’agissant donc d’une « mystification » – sous la forme d’une manipulation extrêmement subtile et raffinée de la conscience –, nous comprenons ainsi mieux pourquoi les transfiguristes rejettent l’approche « régressive-évolutive » (P. Weil) recommandée par les mystiques, les ésotéristes, les magiciens ou les psychothérapeutes transpersonnels – laquelle consiste à éveiller les kundalini du bassin ou de la tête pour atteindre à la conscience cosmique –, et pourquoi ils insistent sur le fait que cette forme céleste, angélique (Soi aural) ne doit pas être confondue avec la stature primordiale qui doit renaître dans la microcosme et qui, seule, permettra au véritable Adam céleste (l’Âme vivante devenue Esprit vivifiant) de se libérer de l’emprise de la nature de la mort et de réintégrer le règne des Hommes originels, le Royaume Immuable.

Ce n’est donc pas seulement la stature terrestre du microcosme, la personnalité, qui doit être renouvelée par la transfiguration, mais également cette forme céleste correspondant au firmament aural : « La Lumière Originelle [doit reprendre] son ancienne place. [Pour cela], un nouveau ciel et une nouvelle terre seront créés. Le soleil latent dans l’être aural s’allumera et son miroir, sa lune, l’atome-étincelle d’esprit, commencera son orbite. C’est sur cette base que l’Homme nouveau se dressera. »

Seul celui qui se vainc lui-même, par la connaissance de soi, et met fin à l’existence de l’être aural, du Soi supérieur, sous sa forme actuelle, peut triompher du monde et affaiblir l’emprise de la nature « pécheresse » sur l’humanité ; et cela, de telle sorte que la dialectique ne puisse plus se rétablir et que prenne définitivement fin la Grande Guerre des Ténèbres contre la Lumière, de l’Ignorance contre la Connaissance. Comme le dit la Bible, « Celui qui parvient à se vaincre lui-même [grâce à l’apparition du Tout Autre et la dissolution du moi et du Soi], est plus grand que celui qui prend une ville. »

http://manicheism.free.fr/

Lire aussi : L'ombre des choses á venir (partie 1)
http://manicheism.free.fr/maniblog/maniombre1.pdf

Et : L'ombre des choses á venir (partie 2)
http://manicheism.free.fr/maniblog/maniombre2.pdf


Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Lun 12 Avr 2010, 23:21

Bonsoir Douceur,
en effet ce texte a fait déjà l objet d un post

"Jésus-Christ"
[ Aller à la page: 1, 2, 3 ]

et ceci à été envoyé en news ce wk ...

belle nuit

"...Lorsque la Lumière de la Fraternité, la Lumière christique, purificatrice et régénératrice, descend au coeur du microcosme et pénètre à la fois de manière douce et violente le feu du serpent pour relier entre elles les kundalinis du coeur, du bassin et de la tête,
c est à dire CHRIST, ARHIMAN et LUCIFER en nous,
elle réveille symétriquement chez le candidat préalablement "scéllé",
l Adverssaire antique, l Anti -Esprit du micocosme, Lucifer/Satan,
le Dragon des Mystères des chrétiens, le Prince féroce des manichéens, le Démiurge des gnostiques."

F.Favre page 320




Cette rencontre face à face avec la Méduse des anciens Grecs – c’est-à-dire
avec le Mal absolu en soi et hors de soi – constitue pour l’homme cherchant la Vérité l’une des expériences de conscience les plus troublantes et les plus bouleversantes et marque le point de départ d’une véritable « apocalypse » intérieure, que les manichéens désignaient comme la « Grande Guerre » ou
le « Jugement final »





Kundalini du coeur/ Uranus(Vénus)/ sensibilité/ Christ
Kundalini de la tête/ Neptune(Mercure)/ intelligence/ Lucifer
Kundalini du bassin/ Pluton(Mars)/ Vitalité-créativité/ Ahriman

pour rappel , certains extraits ont déjà cité dans un autre post:

L'ombre des choses à venir (Partie 1)

"D’autre part, les différentes considérations relatives au rôle
décisif de la Kundalini dans l’évolution humaine attirent notre attention sur le fait que notre époque, pour ceux qui ont une certaine
prédisposition au dialogue avec l’Invisible (au sens large), est
particulièrement propice à un développement mystico-ésotérique de
la conscience. Car nombreux sont ceux qui, aujourd’hui, confondent
« développement personnel » (Moi), « développement transpersonnel »
(Soi) et « développement spirituel » (Non Soi), et croient faussement
que religion, psychologie, mysticisme, ésotérisme, occultisme, magie et
spiritualité sont une seule et même chose."


"Ajoutons à cela que l’intérêt porté aux états de conscience
modifiés, en particulier au développement de la Kundalini, par de
nombreux chercheurs depuis une quarantaine d’années environ, est un
signe clair et visible du fait que l’humanité est entrée collectivement
dans le « Temps du changement » (F. Capra), de la Grande
Transformation. Comme l’a largement expliqué Van Rijckenborgh,
dans un avenir proche, les trois planètes des Mystères Uranus,
Neptune et Pluton intensifieront leur activité renouvelante des trois
sanctuaires, tête (intellectualité), coeur (sentiment) et bassin (vitalité), ce
qui aura aussi pour conséquence d’entraîner différentes formes d’éveil sauvage et spontané de Kundalini (n’oublions pas que, traditionnellement, l’induction de ce processus, quelque soit sa source, s’accomplit sous la direction et la protection d’un Enseignant réalisé ).
Lorsque la fameuse « masse critique décisive » sera atteinte,
trois voies s’ouvriront alors pour l’humanité : la régression, l’évolution
ou la mutation."

"Comme l’a révélé et mis en évidence Van Rijckenborgh, il
existe en fait deux Fraternités de Shamballa distinctes, l’une d’orientation
gnostique et « christique » (Shamballa du nord), l’autre d’orientation
occulte et magique (Shamballa du sud) s’opposant l’une à l’autre
depuis l’origine des temps en un combat perpétuel, celui des Fils de la
Lumière (Gnose) contre les Fils des ténèbres (Contre-Gnose). La première
a son foyer dans le désert du Gobi ; elle oeuvre dans la non lutte
et la non violence absolue pour libérer l’humanité de l’emprise de la
religiosité, de l’intellectualisme, du mysticisme, de l’occultisme et de la
magie ; la seconde, qui a son siège principal au Tibet et dans
l’Himalaya, lutte par tous les moyens dont elle dispose – religieux,
scientifique, philosophique, mystique, occulte, politique, économique,
technologique – pour maintenir magiquement sa mainmise sur l’humanité,
usant de la non violence [magie blanche] ou de la violence ][magie
noire], selon les circonstances. Aujourd’hui répandue dans le monde entier
elle tente, depuis la fin de la seconde Guerre Mondiale, de prendre le
contrôle des esprits et des coeurs afin d’établir une théocratie mondiale
et d’instaurer sous l’égide d’un nouveau « messie médiatique » une
« dictature douce » ou « molle » (= dictature du Bien) fondée sur les
principes de paix, de partage et de fraternité"


L'ombre des choses à venir (Partie 2)

« Si nous n’apprenons pas du passé, nous

serons inévitablement punis dans l’avenir » (Z. W. Leene).
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Grok



Masculin
Capricorne Chat
Nombre de messages : 206
Date de naissance : 31/12/1975
Age : 41
Localisation : Paris
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Dim 25 Avr 2010, 03:32

Citation :
On ne peut strictement rien faire, me dit tristement don Juan d'une voix grave, hormis se discipliner au point qu'ils ne puissent nous toucher.





...On appréciera le talent de conteur de Carlos Castaneda, dramatisant ("(...) me dit tristement don Juan d'une voix grave (...)") la paradoxale annonce somme toute extrêmement encourageante de don Juan Matus qui nous dit qu'on peut tout faire en adoptant la ligne de conduite de "se discipliner au point qu'ils ne puissent nous toucher".



...De mémoire, et sans pouvoir immédiatement retrouver la référence exacte mais ceux qui ont eu l'occasion de lire l'intégrale de l'œuvre de Castaneda s'en souviendront aussi, Castaneda rencontra son "Moi Supérieur", également appelé "L'Être Aural" ; il relata comment il fût saisi d'un amour océanique pour cette présence et comment il fût sur l'instant persuadé de rencontrer Dieu, et comment don Juan Matus lui dit : "Ce n'est pas Dieu que tu as rencontré, tu as rencontré le Moule de l'Homme".



...Le sujet de "se discipliner au point qu'ils ne puissent nous toucher" ("ils"="Le/Les Prédateur(s)s" = "Les Planeurs" [Castaneda/nagual Don Juan Matus] = "Le parasite"[nagual Don Miguel Ruiz] = "Les Reptiliens"[x,y,z]) abordé par don Juan Matus est à l'évidence (pour qui se souvient de la description faite par Castaneda du nagual don Juan Matus) une affaire pragmatique, pratique, simple. Il ne peut y avoir aucune nébulosité, ou grandiloquence, ou complexification dans les considérations intellectualistes, voire métaphysiques, voire poétiques, pour l'efficacité en cette matière. Le Nagual don Miguel Ruiz a effectué un magnifique travail en cette matière, en toute simplicité et pragmaticité, "l'air de rien". Ce n'est pas un sujet compliqué, ni "profond" (même si les implications et conséquences sont multidimensionnelles). C'est d'une "simplicité biblique".



Cette simplicité, résidant dans la non-action, le non-faire et le lacher-prise pragmatiquement appliqués (qui ne sont pas la non-intention, l'intention est le point de départ de l'application pragmatique) n'est pas évidente à transmettre par l'écrit sur un forum (même si le nagual Don Miguel Ruiz a pu déployer le talent pour une transmission écrite exemplaire - parceque authentiquement libératrice -, "l'air de rien"). On pourra penser que Castaneda a finalement peu transmis, voire pas du tout transmis, d'outils simples et pragmatiques de déconditionnement et de libération, même si son apport n'est pas négligeable et qu'il nous a magnifiquement emportés dans ses voyages et descriptions. C'est paradoxal : un "benefactor" (le nagual don Juan Matus) qui est la pragmaticité faite homme, et une œuvre écrite dont on ne sait trop comment commencer à judicieusement l'appliquer à son quotidien sans de terribles emberlificotements (bon, j'en ai fait, des exercices "à la Castaneda", et ce ne serait pas ce que je retiendrai de plus libérateur en l'expérience, même si ce fût sans doute très intéressant).



La simplicité paraitrait si souvent la chose la plus difficile !... Et c'est pourtant si simple !... Voilà, c'est dit ; pour l'application simple et pratique il faudra voir dans la vie réelle ; sur un forum je ne saurai en l'état contribuer plus que cette affirmation "à prendre ou à laisser comme bon semblera".



Les deux représentants de lignées toltèques (Don Miguel Ruiz et Carlos Castaneda) auront eu pour point commun, au delà de leurs lignées et pratiques différentes, de pointer que la première prison de l'homme est la syntaxe.



En acceptant cette proposition toltèque, on pourra éventuellement regarder d'un œil nouveau les communications par les langages (langages, qui seraient comme des rails et des aiguillages pour les trains que nous serions, nous guidant inexorablement et sans recours vers toujours les mêmes sempiternelles futiles destinations) ; même si "le langage des oiseaux" pourrait aussi permettre de commencer à s'échapper des chemins tout tracés.



On pourra penser qu'il existe beaucoup de chemins "prédateurs", "reptiliens", "planeurs", ou ce que vous voudrez, dans le langage, chemins qu'on ne pourrait généralement s'empêcher d'emprunter malgré nous, puisqu'il faut communiquer par le langage, et qu'il y a l'habitude. Je ne sais pas pour vous, mais il m'a semblé en voir quelques uns, de "chemins reptiliens", ou "chemins planeurs", que des intervenants ont pu allègrement fouler depuis le début de ce sujet dans l'espace même où ils pouvaient tenter de s'affirmer assurés d'avoir repéré les signatures et dynamiques associées, et de n'en plus participer, chacun selon leur tempérament et vision. Je remercie intérieurement les personnes qui m'ont donné les occasions de ces constats.



"La vérité est un pays sans chemin", disait-il, Jiddu Krishnamurti.
Revenir en haut Aller en bas
ION

avatar

Masculin
Gémeaux Cochon
Nombre de messages : 7
Date de naissance : 22/05/1971
Age : 46
Localisation : Bretagne
Loisirs : harpe, peinture, yoga
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Lun 03 Mai 2010, 21:23

Bonsoir, voici un lien vers un blog où une personne réagit à propos du livre de François Favre "Mani,
Christ d'Orient et Bouddha d'Occident"
, ou plus exactement à propos de l'organisation derrière ce livre :

http://bouddhanar-5.blogspot.com/2010/02/mani-christ-dorient-et-bouddha.html
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Lun 03 Mai 2010, 23:02

je te propose de lire le livre ,comme je l ai fait il y a 6 ans, et relu encore aujourd hui et de faire preuve de discernement et d'esprit critique ainsi qu'à te forger ta propre opinion...

Quand à Marc Bosche, cité dans l article , j ai en effet été très interpellée par son témoignage, qui a d ailleurs été au coeur de mes recherches pour dénoncer certaines pratique dans les milieux "noires du Tibet", jusqu à la lecture de cet article qui provient d ailleurs du même blog que tu cites:
nb:J.Van Rickenborg, fondateur de la Rose-Croix d'or, dénonce la magie noire des lamaïstes dans son livre « Lumière sur le Tibet »



Marc Bosche à Dhagpo kundreul Ling

Plus d’un an après la disparition de Marc Bosche, décédé à l’âge de 48 ans, des commentaires signés « No » donnent une suite inattendue à la rubrique « Regards croisés ».

Les travaux de l’anthropologue Marc Bosche ont égratigné l’image du néo-bouddhisme (
http://pagesperso-orange.fr/marc-bosche/wsb3911575201/1.html
le ressentiment qui en découle est compréhensible.

Monsieur No aurait connu Marc Bosche au centre de bouddhisme Dhagpo Kundreul Ling, situé en Auvergne.

M. No :
Mais enfin monsieur Bouddhanar, connaissiez vous Marc ? Il n'était pas anthropologue ! C'était juste un prof de l'Essec complètement schizophrène qui a pété les plombs. On raconte comment il a tenté de se suicider quand Lama Guendune lui a dit qu'il ne ferait pas la retraite ? Comment après il a finit reclus, au ras des "Pâquerette" (n'est-ce pas le nom de sa maison à quelques kilomètres seulement de ce lieu qu'il haïssait tant ?), se coupant bientôt des quelques amis qui lui restaient ? Allez, afin de détruire son mythe, je raconte comment il est mort ? Anthropologue ?! On lit vraiment n'importe quoi de nous jours ! Fasciné par le bouddhisme mais trop orgueilleux pour admettre quoi que ce soit de qui que ce soit.

Monsieur Bouddhanar, il est intéressant que vos textes existent, le bouddhisme mérite la critique, mais pourquoi tant de haine ? Au nom de quel anarchisme faites-vous ça ?


Félix :
Marc n’était pas celui que vous décrivez, il suffit de se rendre à l’endroit où résidait mon ami, le Venteuil, Biollet (63), et de discuter avec les personnes qui l’ont connu pour le constater.

Le néo-bouddhisme, présente deux principales anomalies. L’anomalie relative concerne le scandaleux business instauré sous les auspices de lamas importants et l’anomalie absolue se rapporte à l’Eveil. Le prétendu éveil des béni-oui-oui du dharma a réactualisé les analyses de René Guénon au sujet de la «contre-initiation» et de la grande parodie de la spiritualité à rebours.

Le bilan de trente années d’enseignement du bouddhisme en Occident a fait apparaître de nombreux dysfonctionnements, d’ailleurs soulignés en 1994 par le Gyalwang Drukpa lui-même. Le hiérarque tibétain répond à la question de Thierry Truillet de la Revue 'Sangha' :

Comment voyez-vous le bouddhisme en Europe en l'an 2000 ?

« Je ne sais pas ! Des améliorations devraient survenir, surtout un perfectionnement intérieur très profond des pratiquants. Mais cela dépend totalement de l'environnement et surtout des maîtres, des lamas résidant en Occident, ceux qui sont venus du Bouthan, du Tibet, de l'Inde, ceux qui prétendent être réellement des maîtres. Aucune importance s'ils sont qualifiés où non, ils sont ici pour être lama. Ils ont à accomplir les actions justes, montrer le vrai chemin, dire les paroles justes, sans aucune altération. J'ai écouté des enregistrements de certains enseignements qui sont de simples lectures de livres. Ils ne tiennent pas vraiment compte de ce que les pratiquants occidentaux ont besoin. Imaginons, par exemple, que je suis un médecin, que vous êtes malade et que je ne tiens pas compte de votre maladie, ni de ses symptômes, mais que je vous donne simplement de bons médicaments très coûteux. Quel que soit ce que vous avez, je vous dit de les consommer et de suivre mes prescriptions. Ce n'est pas suffisant, bien que je sois un médecin compétent et que je vous prescrive de bons médicaments. Ce n'est pas une bonne chose parce que je ne tiens pas compte de ce dont vous avez besoin. Je fais mon travail, mais incomplètement. Certains maîtres agissent ainsi. De plus, certains maîtres dont j'ai entendu les enregistrements ou dont j'ai lu les livres font encore pire : ils donnent de mauvais conseils et enseignent avec une volonté de manipulation afin de s'assurer une réputation ... lucrative. Ils programment de grandes initiations, proposent des activités alléchantes et font beaucoup de publicité afin d'obtenir de l'argent, d'être célèbres, d'acquérir du pouvoir. Tout cela est très superficiel et très négatif… »

Depuis 1994, les améliorations ne sont pas survenues. En plus, les Occidentaux ont découvert l’existence d’un lamaïsme politisé au service des USA. Le mythe du Tibet, terre des sages, s’est effondré, le public n’ignore plus que la population tibétaine était soumise à un impitoyable cléricalisme féodal. Or, le féodalisme tibétain semble inspirer de tristes oligarques, concepteurs d’une nouvelle "civilisation" internationale, ennemis jurés de l’idéal de fraternité et de justice qui survit avec plus ou moins de bonheur dans nos sociétés.

Je vous remercie de tolérer les imperfections de ce blog un tantinet libertaire.


M. No :
Si je suis d'accord pour dire que le bouddhisme tibétain n'est pas exempt de défauts, je ne suis pas d'accord sur la présentation qui est faite de Marc. Je l'ai connu. Je l'ai vu arriver au Bost. J'ai vécu à ses côtés. Je l'ai vu repartir. Cet homme était fou, incroyablement intelligent mais fou et paranoïaque.

Il croyait qu'il allait gravir tous les "échelons" du bouddhisme plus vite que les autres parce qu'il se croyait une personne importante. Quand on lui a dit qu'il était comme les autres, pas de privilèges, qu'il devrait se taper ses 111.111 prostern' et faire preuve d'humilité, il a commencé a délirer. Ensuite, il a tout fait pour porter la robe, fallait voir comment il a fait chier les Lamas pour ça, il était en plein délire mystique, il se prenait pour le nouveau Messie. Puis Lama Guendune lui a fait comprendre qu'il n'était pas prêt à faire la retraite. Il ne l'a pas supporté et a tenté de se suicider. Il s'est raté, évidement, c'était juste un appel au secours de son ego vexé.

Ensuite il s'est enfermé dans sa maison des « pâquerettes », n'ouvrant plus à personne, perdant des kilos et des kilos, obnubilé par sa vengeance contre Lama Guendune, le Bost et le bouddhisme tibétain en général.

Beaucoup de choses qu'il a écrites sont justes, bien que formulées pour être agressives et lapidaires, juste je voulais situer le personnage. Car il n'avait aucune intention de faire "l'anthropologue" au début, il croyait dur comme fer qu'il réussirait une "carrière" dans le bouddhisme comme il avait réussi sa carrière dans le "civil". Pas de chance, sa grande intelligence n'a pas pu lui ouvrir ces portes là, c'était d'humilité dont il y avait besoin.


Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
ION

avatar

Masculin
Gémeaux Cochon
Nombre de messages : 7
Date de naissance : 22/05/1971
Age : 46
Localisation : Bretagne
Loisirs : harpe, peinture, yoga
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Mar 04 Mai 2010, 00:01

les extraits du livre que tu as mis m'ont bien intéressé, mais dans ce témoignage c'est l'organisation actuelle qui est remise en cause, pas les enseignements qui me semblent être valables pour ce que j'en ai lu pour l'instant. Je ne sais pas qui est l'auteur de ce post car il n'est pas signé, mais s'il est resté 15 ans dans cette organisation c'est qu'il devait trouver les vérités qu'il cherchait dans ces enseignements, après il se pourrait que l'organisation soit la cible de forces ténébreuses ce qui expliquerait éventuellement tous ces morts...
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Mer 08 Déc 2010, 12:05


René Guénon & le spiritualisme contemporain

René Guénon, dans « Le Théosophisme, histoire d’une pseudo-religion », a démasqué, dès 1922, avant beaucoup d’autres, ce qui constitue la grande parodie spirituelle de l’époque moderne.

Cette parodie culminera-t-elle avec l’avènement d’un « grand instructeur du monde » ?



René Guénon contre les sectes !

extrait de
Jean-Luc Maxence, « René Guénon, le philosophe invisible ».

René Guénon contre les sectes ! L’exclamation peut sembler quelque peu journalistique, surprenante en tout cas, exagérée sûrement. Pourtant, depuis qu’il avait suivi en 1906 des cours à l’Ecole des sciences hermétiques dirigée par Papus et fréquenté l’Ordre martiniste et ses organisations plus ou moins auxiliaires, jusqu’aux années 1920, le jeune Guénon avait pu constater de l’intérieur, chez les occultistes, que le meilleur côtoyait le pire. Entre les prétendus pouvoirs des uns et les folles ambitions cosmiques des autres, il avait pu zigzaguer de quelque manière. Même si, très tôt, Guénon est convaincu qu’un authentique enseignement traditionnel ne peut se transmettre valablement que par voie orale, en s’introduisant dans un réseau de guides puisant leur savoir d’une filiation ésotérique « sûre », il est, de fait, confronté à une inflation de pseudo-prétendants à la gnose absolue. Or, déjà à cette époque, il ne confond pas attitude gnostique et quête fantasmagorique d’arcane unitaire, à trouver dans le manichéisme, l’alchimie ou l’islam. Certes, très tôt, Guénon cherche (ou rêve ?) une chaîne d’union jamais interrompue à travers toutes les fraternités secrètes qu’il fréquente, mais il résiste d’instinct, ou d’intuition, à cette ébullition de néospiritualisme douteux qui suscite autant de diatribes orageuses qu’elle entraîne de conversions spontanées et éphémères.

Paris est, depuis toujours, le paradis – ou l’enfer – des sectes. Au début du 20ème siècle, Paris est un carrefour d’aspirations ésotériques convergentes et divergentes, un fatras hétérodoxe d’où il n’est pas facile de s’extraire. L’influence des voies orientales et des syncrétismes faciles n’est pas né d’hier. Et l’entourage du jeune homme Guénon a peut-être trop cru sur parole le livre à succès, alerte et bien écrit d’Edouard Schuré, « Les Grands Initiés, esquisse de l’histoire secrète des religions, paru en 1889 déjà (c’est-à-dire l’année de la création de la revue « Le Voile d’Isis » par Papus), et qui fit rêver de nombreuses générations puisqu’il demeure encore, plus d’un siècle après sa sortie, un « best-seller » international en librairie !
suite
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
xzat

avatar

Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 74
Date de naissance : 20/09/1989
Age : 28
Localisation : lens
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Sam 19 Mar 2011, 14:16

Cessez et restez tranquille. (Adyashanti)

La réalisation soudaine, c’est de simplement laisser tomber toute exigence par rapport à l’instant présent, à vous-même et à autrui. Tout ce qu’il faut, c’est de lâcher prise pendant une fraction de seconde. Cessez de poursuivre la paix et cessez de rechercher l’amour, et votre cœur se remplit. Cessez de tenter d’être meilleur et vous êtes meilleur. Cessez d’essayer de pardonner et le pardon s’installe. Cessez et restez tranquille.
La beauté du Soi ne réside pas dans l’acquisition de quoi que ce soit, dans le fait d’être tenu en haute estime, d’être vu ou remarqué. Il s’agit de la beauté intrinsèque de ce que vous êtes, ce caractère sacré interne.
Ce que vous êtes est la seule chose que vous ne pouvez acquérir. Vous pouvez tout acquérir sauf Dieu. Impossible de se l’approprier. Il suffit de cesser de mentir et de réaliser que vous êtes Dieu. On l’a exprimé dramatiquement autrefois en l’appelant « mort de l’ego » ; mais cette expression donne au phénomène une saveur dramatique au point de le rendre ridicule.
L’ego n’est que le mouvement du mental qui cherche inlassablement à acquérir quelque chose – l’amour ou Dieu, le fric ou un nouveau gadget. Il passe son temps à croire que ce quelque chose le rendra heureux.
La seule chose que l’ego ne peut acquérir, c’est la nature essentielle de ce que vous êtes. Il peut se procurer cent mille expériences spirituelles, mais il ne peut obtenir qui vous êtes. L’essence de cet instant ne peut être acquise, car c’est la seule chose qui se passe.
Voilà pourquoi cette essence s’appelle réalisation. Vous réalisez ce qui est de tout temps, ce qui a toujours été, ce qui sera toujours.
Vous réalisez que vous avez toujours été en possession de ce que vous avez tenté d’acquérir toute votre vie.

http://milajesuis.blogspot.com/2011/03/cessez-et-restez-tranquille-adyashanti.html

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Jeu 19 Mai 2011, 14:25

LES TOURS GWEN permettent de produire des modifications comportementales dans la population




Dans les années 1980, vers l'époque où la Guerre Froide se réduisait graduellement, les tours du Ground Wave Emergency Network (GWEN -- réseau d'urgence d'ondes terrestres) ont été construites à travers les États-Unis. De près de 100 mètres de haut avec de longs fils de cuivre tombant sur le sol en structure radiale, elles transmettent des rafales d'ondes à très basse fréquence (VLF) de 150 à 175 KHertz, sur un cercle de 480 Km de diamètre. Les messages sont transmis à intervalles de 20 minutes, ou si une autre source est utilisée, à ses propres intervalles. Elles sont étrangement réparties à travers les USA. Elles émettent aussi des ondes UHF de 225 à 400 MHertz. Leur but n'est pas complètement clair. Officiellement elles sont pour le programme de Continuité du Gouvernement (COG) dans le cadre de la Federal Emergency Management Agency (FEMA -- agence fédérale de gestion d'urgence) (illégalement commencée par le colonel Oliver North comme la Federal Emergency Military Agency), mais ce peut être une couverture.

Le colonel Paul Hanson, directeur du programme GWEN pour l'Air Force, a déclaré :
Les tours ne contribueront pas à mener une guerre nucléaire, car elles seraient détruites dans tout affrontement prolongé.
Comme le système GWEN est basé sur des transistor, les tours sont particulièrement vulnérables à l'EMP des frappes nucléaires. Leur emplacement est bien connu, ce qui les laisse exposées aux attaques. Le docteur en médecine Robert Becker estime qu'elles ont un autre but :

Le GWEN est un excellent système, combiné à la résonance cyclotron, pour produire des modifications comportementales dans la population civile. La moyenne de l'intensité du champ géomagnétique continu varie d'un endroit à l'autre à travers les États-Unis. Par conséquent, si l'on veut une résonance ionique spécifique dans le vivant d'une localité, on aura besoin d'une fréquence spécifique pour ce lieu. L'espacement de 322 Km entre émetteurs GWEN à travers les États-Unis permettrait d'accorder les fréquences spécifiques à la force du champ géomagnétique dans chaque domaine GWEN. (Robert O. Becker, docteur en médecine, dans Contre-courant : Le péril de la pollution électrique.)

En 1975, la revue International soviétique Life déclarait dans une discussion sur le contrôle électronique de l'esprit que d'importants groupes de gens pouvaient ressentir une disparition de l'activité mentale à cause de l'électricité atmosphérique. Le journal poursuivait en disant qu'un générateur sonore, accordé sur des infrasons dont la fréquence est sous le seuil d'audition pouvait créer des sentiments de dépression, de peur, de panique, de terreur, et de désespoir.
Depuis la création de la Homeland Security avec un financement presque illimité après la catastrophe du WTC le 11 septembre 2001, des signes indiquent que le réseau GWEN sera étendu. Parce que la Homeland Security, le Northern Command (une administration militaire intérieure illégale créée après le 9-11), la FEMA, le ministère de la justice, et l'application de la loi, ont maintenant un fonctionnement imbriqué, l'expansion du réseau GWEN a manifestement un objectif de mauvaise augure.

Deux des plus grands partisans des armes non létales (ANL) psychotroniques sont le colonel retraité de l'US Army John Alexander, en charge du programme ANL au Los Alamos National Laboratory (LANL), depuis qu'il a pris sa retraite de l'armée en 1988, et Janet Morris. Alexander est membre de l'AVIARY, un groupe d'officiers et de scientifiques du ministère de la défense mandaté pour discréditer toute recherche sérieuse sur les OVNI. Chaque membre a un nom d'oiseau et Alexander est connu sous le nom de Pingouin, et ils sont « profondément CIA. »
Morris est directrice de recherche de l'US Global Strategy Council (USGSC), qui a des liens avec la CIA et le gouvernement fédéral, présidé par le Dr Ray Cline, ancien directeur adjoint de la CIA. Morris « joue un rôle de liaison entre les russes et les fonctionnaires US. » Elle a organisé les démonstrations de psychotronique des experts russes pour les responsables US, et a signalé que les russes sont intéressés par la conversion de leurs équipements militaires en ANL à usage US. Pour cacher au public étasunien l'utilisation secrète des équipements psychotroniques du KGB, une série d'articles de désinformation sont parus dans la presse sur le « non létal » tel que « les filets, les mousses, les matériaux collants à accrocher sur l'attaquant, les combinés du genre matraque, et les substances visqueuses collantes de haute technologie tirées sur les criminels qui s'enfuient. »

L'US Army n'ayant pas le droit de développer certains types d'armes, la recherche et le développement doivent se faire à l'extérieur, le plus souvent au ministère de l'énergie. Le colonel Alexander et Janet Morris, focalisés sur le développement et l'utilisation des armes psychotroniques, représentent les intérêts de l'armée, de la CIA, et des dirigeants. Les laboratoires d'armements nucléaires de Los Alamos et de Livermore ont fait venir des scientifiques russes et des agents du KGB pour collaborer dans les laboratoires et dans d'autres agences US. La collaboration impliquait non seulement le développement d'armes, dans ce cas-ci essentiellement psychotroniques, mais aussi les méthodes de contrôle politique après le 9-11. Des généraux du KGB étaient conseillers à la Homeland Security pour le développement du contrôle interne et les passeports à l'intérieur des USA. Ce qui se profile à l'horizon pour le peuple étasunien est clair... Et ce n'est pas la démocratie.
En permettant à l'URSS de cibler dans un but inconnu des étasuniens (Signal de Moscou), le gouvernement US a été en mesure de conduire le projet Woodpecker à travers un autre État, contournant ainsi la loi US. Les États-Unis ont fait de même pour la Russie. Echelon, le système de surveillance par satellite de la NSA, a servi aux mêmes fins. Les pays membres ont été capables d'espionner leurs propres citoyens en recevant les informations de seconde main, en provenance d'autres pays membres.

Dans le milieu des années 80, plus de deux douzaines de scientifiques travaillant chez Marconi Corporation en Grande-Bretagne, sont morts mystérieusement de « suicides et d'accidents. » Ils étaient sous contrat pour du travail classé confidentiel pour la marine britannique et étasunienne. Les chercheurs ont signalé que certains des ingénieurs informaticiens des projets écrivaient des logiciels liés à la visée de points sur le corps, similaires aux points d'acupuncture, avec des armes à énergie dirigée. Quel que soit ce qu'ils faisaient, les militaires US et britanniques et les gouvernements collaboraient manifestement à des projets classés hautement confidentiels. En fait, depuis le 9-11, plus de 50 microbiologistes de renommée mondiale ont été assassinés ou sont morts mystérieusement, et presque tous l'ont été aux USA ou au Royaume-Uni. Nombre d'entre eux travaillaient sur des armes biologiques à spécificité ethnique.
Du milieu à la fin des années 80, des systèmes psychotroniques ont été mis en place aux USA et en Grande-Bretagne. C'est parti avec l'installation des tours GWEN et de HAARP aux USA. Quand la Guerre Froide a pris fin en 1992, tout ce qu'ils avaient à faire, c'était de « les inaugurer. »

Un conférence secrète parrainée par le laboratoire d'armements nucléaires de Los Alamos s'est tenue au Laboratoire de Physique Appliquée de l'Université Johns Hopkins en novembre 1993. Le colonel Alexander servait de président de conférence. La ministre de la justice, Janet Reno, de nombreux scientifiques, des experts en armement militaire, les services de renseignement et les services de la police locale, participaient à la réunion. Le principal objectif de la réunion était de préparer les responsables de l'application de la loi à l'utilisation des armes psychotroniques de contrôle de l'esprit. Certains des exposés donnés étaient :
Dr George Baker de l'agence de la défense nucléaire : « Armes à radiofréquences : Une très séduisante option non létale. »
Dr Clay Easterly du laboratoire national d'Oak Ridge : « Application des fréquences électromagnétiques extrêmement basses aux armes non létales. »
« Armes à radiofréquences, technique des micro-ondes de haute puissance, technique acoustique. »
Zbiegniew Brzezinski, une recrue de Rockefeller et fondateur de la Commission Trilatérale, a révélé beaucoup d'informations renvoyant aux années 70 sur des techniques maintenant divulguées. Il a écrit dans Entre deux âges :

"Calculées avec précision, des attaques électroniques excitées artificiellement pourraient mener à une forme d'oscillations qui produit un niveau d'énergie relativement élevé sur certaines régions de la Terre ... On pourrait développer un système qui nuirait sérieusement aux performances du cerveau d'une très grande population dans des régions choisies pendant une période prolongée." (Zbiegniew Brzezinski, Between Two Ages, 1971).

Quand un activiste contre l'électropollution a demandé à Motorola le but de la fréquence de 10 hertz, sur l'onde porteuse de son nouveau système radio pour la police, il n'a pas obtenu de réponse (communications personnelle avec Libby Kelley, président du Marin County Health Council, 2003). J'ai appris de mes propres enquêtes et de mes nombreux entretiens que, quand la Guerre Froide a pris fin, ce système a émis à travers les USA par l'intermédiaire du systèmes radio Motorola, de la police et des pylônes radio des interventions d'urgence, des tours de téléphonie cellulaire, des satellites, et d'un autre produit Motorola -- TETRA -- au Royaume-Uni :
Coûtant 2,9 milliards de livres sterling, TETRA le nouveau système de communication de la police du Royaume-Uni a été décrit par un scientifique indépendant comme susceptible de provoquer « plus de victimes civiles que toutes les organisations terroristes du monde mises ensemble. » (Jay Griffiths, Une révolte populaire, The Ecologist, le 17 septembre 2004)

http://rustyjames.canalblog.com/archives/2011/05/09/21089459.html
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Jeu 19 Mai 2011, 19:52

Merci douceur,
en continuité avec ce que je vous préparais pour demain:
Dans ce post"...élargir son Horizon.." je vous ai partagé divers sujets sur les manipulations orchestrée par HAARP ???:
j ai trouvé ce texte suite à divers recherches au sujet des prédictions de Mitchell Coombes
:

Citation :
Posté le: 15/05/2011 01:43:08 Sujet du message: Nouvelle prédiction de Mitchell Coombes
Mitchell Coombes est la personne qui avait prédit 104 heures avant le séisme de magnitude 9.0 au large du Japon, le 11 mars dernier. Il en avait fait la déclaration via Facebook.

Il y a tout juste 12 minutes, toujours via facebook, voici ce qu'il a mis:
"I have predicted enough HAARP disasters this year to prove that this is real, so please listen and prepare now! The next man-made tsunami created by HAARP will hit the west coast of USA. Magnitude 9.0+ earthquake will last for over 5 minutes. Start stockpiling now so you still have time to evacuate before my 4-day warning that I will give."

Puis en commentaire: "50 miles off the coast of Portland- 9.3 magnitude (343 seconds)
545 miles off the coast of Los Angeles- 9.2 magnitude (152 seconds)"

Voici la traduction en français:
"J'ai prédit assez de catastrophes HAARP cette année pour prouver que ce qui est réel, donc s'il vous plaît écoutez et préparez-vous dès maintenant! Le prochain tsunami artificiel créé par HAARP sera à la côte ouest des Etats-Unis. Magnitude 9.0 + tremblement de terre pour une durée de plus de 5 minutes. Commencez dès maintenant pour le stockage vous avez encore le temps d'évacuer avant ma mise en garde de 4 jours que je donnerai."

"50 miles de la côte de Portland-9.3 magnitude (343 secondes)
545 miles au large de la côte de Los Angeles-magnitude de 9,2 (152 secondes)"




source

revoir

Post-it:[ Sondage ] SYMPTOMES DE CHANGEMENTS D’ENERGIE
[ Aller à la page: 1 ... 4, 5, 6 ]

Post-it: Dossier sur l'Ascension
[ Aller à la page: 1 ... 11, 12, 13 ]

VUE D’ENSEMBLE DES CHANGEMENTS IMPORTANTS DE LA CIVILISATION

Post-it: Fiction romanesque et réalités spirituelles
[ Aller à la page: 1, 2, 3, 4 ] etc...

richel
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Jeu 16 Juin 2011, 23:22

Citation :
Je suis professeur en physique électrique et optique et en électronique. Je suis aussi radio-amateur... et je connais HAARP! Il s’agit d’un projet d’étude scientifique des rayonnements électromagnétiques dans la haute atmosphère ainsi que des impacts que cela peut avoir sur les télécommunications et le matériel. Ce projet est conjoint entre l’université de l’Alaska et les militaires américains et canadiens.

Je suis aussi spécialiste en micro-ondes et en télécommunication. Mon projet de fin d’études était justement la conception d'une répétitrice micro-onde. Je peux vous assurer que le projet HAARP ne peut absolument pas déclencher de tremblement de terre, nulle part. Ni déclencher de tempête ou de phénomènes climatiques. HAARP est une antenne multiple dont le faisceau est orienté pratiquement verticalement (30 max déclinaison, avec perte de puissance) et dont la polarisation est verticale et non orientable vers le sol.

De plus, les fréquences utilisées sont dans les mêmes « ranges » que celles de certaines radios amateurs, ou des communications maritimes et gouvernementales. Pour ceux qui connaissent la physique un tantinet, simplement en connaissant la loi de l’atténuation des ondes électromagnétiques qui est inversement proportionnelle au carré de la distance, vous pourriez tirez votre propre conclusion, à savoir qu’HAARP, situé en Alaska, est des centaines de millions de fois moins nocive qu’une antenne de téléphone cellulaire situé à 2 cm de votre cerveau… et cela sans compter que les micro-ondes d’un cellulaire sont beaucoup plus élevés en fréquence et donc beaucoup plus dangereuses pour le code génétique que les ondes de HAARP (lambda). Vous pourriez aussi tirer votre propre conclusion à savoir que les ondes, à 100 mètres d’HAARP, sont des milliards de fois plus puissantes qu’au Japon, situés à environ 2000 km d’HAARP. Si un tremblement de terre devait avoir lieu à cause des ondes d’HAARP, se serait sur le lieu même d’HAARP… Il s’agit ici de lois de la physique bien établies! Mais rassurez-vous, les puissances émises dans toutes les antennes du monde (des milliards de milliards de milliards de Watts, si elle étaient concentrées sur une seul point du monde (disons d'un km de diamètre) ne pourraient pas provoquer de tremblement de terre, mais simplement un échauffement mineur de la zone irradiée. Évidemment, cela n'aurait aucun impact au niveau géologique.

De plus, vous devriez sérieusement vous demander pourquoi les sites conspirationnistes n’attaquent que le projet américain HAARP alors qu’il y en a plusieurs autres dans le monde, dont en Russie et en Europe? Comme vous pouvez le constater :

« Le site est installé près de Gakona, en Alaska. L'installation aurait couté 30 millions de dollars. HAARP est le 3e site de recherche ionosphérique des États-Unis, les autres étant dans les environs de l'observatoire d'Arecibo à Porto Rico, et proche de Fairbanks en Alaska, la station HIPAS. La station de recherche Européenne EISCAT avec une puissance maximale de 1200 MW (ERP) [4] est située près de Tromsø, en Norvège. Une station similaire se trouve en Russie près de Nijni Novgorod, avec une puissance maximale de 280 MW (ERP)[5], il s'agit de la station Sura.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/High_frequ … ch_program

Autres sites :

http://www.haarp.alaska.edu/haarp/faq.html

http://www.haarp.alaska.edu/haarp/tech.html

http://www.haarp.alaska.edu/haarp/calciri.html

http://www.haarp.alaska.edu/haarp/ant.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Antenne_ra … 9lectrique

http://www.f5axg.org/gain_dune_antenne.html

http://www.csgnetwork.com/antennaecalc.html


De plus, la Chine, lors des jeux Olympique de Pékin a affirmé qu’elle possédait une technologie capable de modifier la météo (ne pas confondre avec le climat). Pourquoi n’est-elle pas harcelée par les groupes conspirationnistes? La raison est simple, ces groupes sont tous pro-communistes. Et ils sont bien implantés dans nos pays libres…

Vous devez savoir aussi que la puissance de HAARP est infinitésimale si l’on compare aux vents solaires qui atteignent notre Terre à chaque seconde. Le Soleil et la Lune (phénomènes gravitationnels) peuvent provoquer des tremblements de terre, contrairement à HAARP qui ne le peut pas!


Autre point, dans le « message » de Leary il est dit que le tremblement de terre a commencé au moment où Haarp s’est allumé. Cela est faux, plus de 200 tremblements de terre annonciateurs ont eu lieu avant le séisme japonais. De plus, HAARP s’est « allumé » plusieurs fois auparavant et àa des puissances supérieures, et il n’y a pas eu de tremblement de terre. Le message de Leary est mensonger car il écarte des données statistiques incontestables. De plus, pourquoi ces anti-HAARP ne vérifient-ils pas les recherches faites en Norvège et en Russie? Et je tiens à être clair ici, je n’approuve pas le projet Haarp. Je cherche simplement à rétablir la justice!


Finalement, soyons logiques un tant soit peu, si les États-Unis possédaient une telle arme, capable de provoquer des tremblements de terre, ils l’auraient massivement utilisé contre l’Iran, la Corée du Nord, l’Irak, etc., et même contre Cuba ou le Venezuela, et cela bien avant Haïti, un pays totalement sans défense…

Pour terminer. John Leary, Evan, Little pebble, trompeter, JNSR et plusieurs autres pseudo-voyants sont des imposteurs qui disent n’importe quoi. Ils profitent de la crédulité et du manque de connaissance des gens pour passer leurs messages de désespoir. TOUT CELA NE VIENT PAS DE DIEU!

Soyez prudent car ce genre de message, soit disant du Ciel, peu conduire à des problèmes de névroses de paranoia et même de psychose. Mais surtout, ils peuvent induire la méfiance et la haine contre les chrétiens authentiques, dont je suis.

Christian Duchesne
Enseignant science
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Lun 04 Juil 2011, 19:35

LES NOUVEAUTES DU SITE WWW.CROM.BE
______________________________________

DSK libéré et en voie d'être blanchi? La course aux présidentielles en France repoussée pour permettre l'entrée du candidat socialiste? Le 27 mai déjà, le C.R.O.M. avait anticipé ce retournement dans un article publié le 10 juin dans V.I.T.R.I.O.L. 22. En voici un extrait.

http://crom.be/actualites/lumieres-sur-la-conspiration-dsk
______________________________________

Plusieurs de nos lecteurs nous ont reprochés de "cacher" l'influence des Juifs dans la mise en place de l'Ordre Mondial en "focalisant exagérément" sur les Jésuites. Afin de mettre au clair notre position et de mieux comprendre les différents groupes d'influences, nous publions un extrait d'une conférence donnée par Joël Labruyère au printemps 2005. Un inédit sur le Web.

http://crom.be/documents/les-juifs-les-jesuites-et-le-complot-mondial
______________________________________

Finalement, nous tenons à annoncer que le dernier numéro de V.I.T.R.I.O.L. est en vente sur notre site. Au sommaire: les prophéties d’un anthroposophe sur l'évolution de la technologie noire en 2060, une "galerie des gourous" détonante, plusieurs textes sur l'histoire secrète du monde... et bien d'autres révélations inédites.

http://crom.be/boutique/vitriol22
______________________________________


A bientôt,
L'équipe du C.R.O.M.



ATTENTION: CE LIVRE EST UNE NOUVELLE ÉDITION, REVUE ET AUGMENTÉE (4 ARTICLES EN PLUS), DE L’OUVRAGE DE JOËL LABRUYÈRE ANCIENNEMENT CONNU SOUS LE NOM DE «DIXIT SATANAS».
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
kernoa



Masculin
Capricorne Cochon
Nombre de messages : 461
Date de naissance : 11/01/1948
Age : 69
Localisation : Rouen
Loisirs : informatique-navigation plaisance-jardinage
Date d'inscription : 28/03/2008

MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Mer 06 Juil 2011, 10:13

Bonjour
Je viens juste de découvrir ce poste. Il faudra que je prenne le temps de le parcourir à fond afin d'émettre des commentaires constructifs.
Pour autant je ne vais pas masquer mon étonnement.
Je ne savais pas que l'antisémitisme avait pris autant d'ampleur sous des formes masquées et puisse s'exprimer presqu'au grand jour en France du fait des lois Gayssot.
Par ailleurs, je ne peux que m'étonner. Ce forum fait cohabiter deux thèses antinomiques: d'une part un prêche en faveur de la Fraternité Universelle et de l'autre un rejet violent du Nouvel ordre Mondial qui risque de (ou va) se terminer par un pogrom mondial.
Dans mon site consacré à la politique, j'évoque sans cesse les lourdes responsabilités de l'Oligarchie Financière Internationale Cosmopolite. Encore un concept masqué.

Le monde occidental arrive dans une période absolument dramatique. Mais le chaos est souvent indispensable à l'évolution des Êtres.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reussir2012.fr
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Michel Lacroix, L'idéologie du New Age.   Ven 21 Oct 2011, 15:56

Citation :

L'idéologie du New age - Un exposé pour comprendre, un essai pour réfléchir

L'entrée prochaine dans une ère de paix et de spiritualité, la vision globalisante du monde, ainsi que la nécessité d'une transformation personnelle, sont les thèmes majeurs du New Age qui, loin d'être un « fourre-tout » ésotérique, forme une idéologie cohérente.

Selon le philosophe Michel Lacroix, cette pensée fait peser de graves dangers sur l'individu et sur la société. Une idéologie de la totalité ne risque-t-elle pas de devenir une idéologie totalitaire ?

Les idées politiques du Nouvel Age

Au premier abord, le Nouvel Age semble se situer en dehors de la politique. Il n’a pas de visibilité institutionnelle. Il ne se réclame d’aucun parti. On a l'impression qu’il s’adresse à des individus désincarnés, délivrés de toute attache sociale, professionnelle, civile, syndicale, familiale, et qui sont occupés exclusivement de leur vie intérieure. Mais derrière l'arbre de l'apolitisme se cache la forêt des ambiguïtés et des non-dits. Ainsi, on ne tarde pas à deviner la silhouette d’un ordre mondial autoritaire.

A la base des idées politiques du Nouvel Age, il y a derechef le holisme. Le holisme est la pierre de touche qui permet de juger, en premier lieu, la valeur de la politique actuelle, et le diagnostic est accablant. Quel est le défaut de cette politique ? Le manque de vision globale. La politique menée par les gouvernements actuels n’est holistique ni dans ses finalités, ni dans ses moyens. Or, les vraies questions d’aujourd’hui, souligne le Nouvel Age, sont d’échelle planétaire. C’est le monde dans sa globalité qui est en péril, en raison des problèmes écologiques, de l'épuisement des ressources, de la surpopulation, du fossé économique entre les deux hémisphères, du gigantesque arsenal nucléaire et de l'instabilité politique. Le sort des générations futures est incertain et l’extinction complète du genre humain fait désormais partie du possible. Face à ces enjeux, il faudrait une prise de conscience globale, une politique de sauvegarde de la planète, une volonté ferme de prendre les commandes du «vaisseau spatial Terre». Mais la politique actuelle, enfermée dans l'horizon de ses petites questions, n’est pas à la hauteur de ces exigences. Les gouvernants ont des conceptions périmées, ils n’ont pas atteint un degré de conscience suffisant, ils ne sont pas assez «illuminés ». Il est donc suicidaire, estime le Nouvel Age, de continuer à leur confier les intérêts de la planète.

De plus, nos institutions politiques sont archaïques. Tributaires du vieux paradigme, elles en sont encore au stade du morcellement et de la séparation, et c’est la raison de leur inefficacité. En mettant en avant le holisme, en disant non à la politique fragmentée et «séparatiste», le Nouvel Age dit non à la démocratie. Après tout, le dogme holistique contredit sur un point capital le principe même qui est à la base des régimes démocratiques : je veux parler de la « séparation des pouvoirs » législatif, exécutif et judiciaire qui est la clé de voûte de notre démocratie représentative. Elle n’a évidemment aucune valeur pour une idéologie qui préconise le dépassement de l'état de séparation... Le non à la démocratie se double d’ailleurs d’un non tout aussi catégorique à l’État-nation et au principe de la souveraineté nationale. Le puzzle de cent quatre-vingt-dix nations composant le tissu international ne donne-t-il pas une pitoyable impression de morcellement ? Prisonniers de leurs frontières, les États s’avèrent incapables de faire face aux grands enjeux planétaires.

Il faut donc mettre en place un nouvel ordre politique, et le Nouvel Age indique les deux piliers sur lesquels il devra reposer : ce sont d’une part le moi, tel qu’il résulte de la transformation personnelle, et d’autre part Gaïa, dont l'unification est scellée par l’apparition du Cerveau global.

La fin du citoyen

Le moi, d’abord. L’un des axiomes les plus constants du Nouvel Age énonce que toute vraie politique découle en dernière instance de la source de l'intériorité. La politique n’est pas une pièce qui se joue sur la scène publique, sur une agora, dans des Assemblées, dans des cabinets gouvernementaux. Le seul facteur de changement global, c’est le changement individuel. « Si la conscience individuelle change, le monde lui-même changera. » Tel est l’un des principes directeurs de la politique du Nouvel Age. Les individus engagés dans leur transformation personnelle n’ont pas à formuler de projet de société; ils n’ont pas à élaborer de doctrine politique, économique, sociale. Ils n’ont pas à se préoccuper d’agir en citoyens ordinaires, à militer dans la société civile, car le véritable changement de société s’opérera d’une manière indirecte : c’est en transformant leur propre conscience qu’ils transformeront ipso facto la civilisation. Loin d’exclure les problèmes de la cité, le travail sur la conscience est le seul moyen efficace de leur apporter une solution. Un adepte qui « entre en méditation » n’éprouve donc pas le sentiment qu’il fuit la réalité, et les maîtres spirituels du Nouvel Age l'encouragent dans la voie de l'intériorité, à l'instar de Graf von Dürckheim qui introduisait les séances de méditation par ces mots : « Nous pratiquons la méditation pour que, là où nous sommes assis, le monde soit un peu plus en ordre. »

N’importe quel problème politique peut être résolu ainsi, par la mise en œuvre de la transformation personnelle et de la méditation. Soit par exemple le problème de la guerre. D’où viennent les conflits entre les hommes ? La réponse est simple : de l’illusion de l’état de séparation, qui fait croire aux hommes qu’ils sont des êtres distincts les uns des autres. Pour peu qu’ils arrivent à dissiper cette illusion et à percevoir le monde d’une manière holistique, la violence disparaîtra comme un mauvais nuage. Il n’y a que grâce à la descente en ondes alpha qu’on surmonte les divisions et qu’on désamorce les conflits, car le moi se confond alors avec autrui dans une unité essentielle, de sorte qu’il n’y a plus d’agressivité ni d’antipathie. Notons que le Nouvel Age se garde de condamner la guerre au nom de l'éthique. Son approche n’est pas moralisatrice.

Il ne s’agit pas de mettre en œuvre une politique volontariste en faveur de la paix. On ne dit pas « tu dois », « vous devez », « faites ceci », car des injonctions de ce type impliqueraient un dualisme de l’être et du devoir-être, et un tel dualisme contredirait le principe de la non-séparation. La solution est beaucoup plus simple : grâce à la transformation personnelle, c’est la réalité même de la guerre qui s’évanouit : « Avec le nouveau paradigme, affirme Marylin Ferguson, la guerre devient impossible. » Partant de ce principe, la secte Méditation transcendantale proposa au président Bush, en 1991, une méditation collective afin de mettre fin à la guerre du Golfe. A la même époque, Jacques Castermane, animateur d’un centre de développement personnel très connu, déclarait à propos du plan américain de Nouvel Ordre mondial : « Seule la transformation de la personne individuelle représente la matière première du Nouvel Ordre tant espéré. »

Comment expliquer une telle action du changement intérieur ? D’où ce dernier tient-il le pouvoir de catalyser le changement extérieur ? L'explication réside dans la correspondance entre la partie et le tout, entre l’homme et l’Univers, qui est postulée par le holisme. Le corps politique que constitue la planète des humains est comparable à un hologramme où chaque partie contient l'ensemble des informations relatives à l'image complète. Les individus qui le composent sont autant de fragments de ce grand hologramme planétaire de sorte que chacun d’eux récapitule toute la planète. Chaque homme est donc en droit de dire : « Je suis un résumé de tout l'Univers », et il n’a plus qu’à se recueillir en lui-même pour découvrir non seulement la clé de la connaissance universelle mais aussi le pouvoir d’agir sur le tout. En vertu de la théorie de l'homme-microcosme, avoir le souci de soi, c’est avoir le souci du monde.

Les conséquences d’un tel point de vue sont faciles à prévoir. La politique du Nouvel Age est aspirée avec une force irrésistible vers la sphère étroite du moi. Plus rien ne peut freiner la dérive vers le solipsisme (1). Le holisme encourage les comportements de repli, et prononce ainsi l’acte de décès de toute vie politique et sociale digne de ce nom. Dès lors que le principe du changement réside dans l'intériorité, pourquoi participer au débat public, pourquoi agir, lutter ? Il est clair que l’engagement de l’individu dans la méditation va de pair avec le désengagement vis-à-vis de la politique et de la société civile. A mesure que la « conscience s’élargit », le champ politique et social se réduit comme une peau de chagrin. Que reste-t-il même de la notion de citoyen ? Car un citoyen est un individu qui ne perd pas de vue le fait qu’il est distinct de ses semblables, et la conscience de cette altérité lui permet d’accomplir les actes politiques essentiels que sont la discussion, la négociation, la lutte, le compromis. A l’évidence, cette conception de la polis, définie il y a près de deux mille cinq cents ans en Grèce, disparaît avec le Nouvel Age. Dans la perspective holistique, cela n’a aucun sens, non plus, d'analyser les rapports sociaux en termes de contrat entre citoyens. Le Nouvel Age nous montre donc une fois de plus qu’il remplit dans notre société une fonction éminemment idéologique : de même qu’il légitime les excès de la culture du moi, il couvre d’un voile flatteur certaines évolutions qui minent la démocratie moderne, en donnant sa caution à la déresponsabilisation politique.

Un gouvernement mondial

Gaïa constitue le second principe de la politique du Nouvel Age. Ainsi tient-on les deux extrémités de la chaîne. D’un côté, on a des individus libérés de leurs liens politiques, déchargés des obligations du contrat social. De l’autre se déploie l'immense champ de conscience planétaire formé par la coagulation des consciences individuelles. Étonnante synthèse de l'individualisme intégral et du collectivisme intégral ! Tout se passe comme si, aussitôt après avoir arraché les individus à la politique fragmentée, le Nouvel Age se hâtait de les jeter dans le grand chaudron du Cerveau global. Et, entre les deux, il n’y a plus rien ! Il n’y a plus d’étage intermédiaire, plus de « corps intermédiaire » entre le territoire du moi et la fusion planétaire. L’espace public qui s’étend entre la sphère privée et le Cerveau global se trouve pour ainsi dire évidé. La sphère du politique se referme sur du néant. Le citoyen disparaît, avec ses traditions, sa culture, sa patrie, ses fidélités, ses devoirs, pour faire place au nouvel Homo politicus, l’homme planétaire, voué corps et âme au service de Gaïa.

En faisant de la fusion dans Gaïa le principe directeur du nouvel ordre humain, le Nouvel Age planétarise définitivement la politique. Et cela conduit tout naturellement à préconiser la création d'institutions à l’échelle planétaire. Il faut donner au Cerveau global des organes de décision, de gestion, d'administration, autrement dit un gouvernement mondial. Seul un gouvernement mondial sera à même de piloter ce que la littérature du Nouvel Age se plaît à appeler le « vaisseau spatial Terre » (une belle métaphore techniciste, au demeurant...). Ces idées sont partagées, notons-le, par un grand nombre de leaders de sectes. Leur projet est un directoire mondial des affaires planétaires, qui serait assuré par les personnalités et les sectes parvenues au degré de conscience le plus élevé. On retrouve quelque chose d’identique chez World Goodwill (Bonne Volonté mondiale), qui formule un programme combinant l’idée d’un gouvernement mondial avec l’annonce d’un proche retour du Christ sur la Terre. L'unification politique du globe sous la houlette du messianisme religieux...

Pour faire face aux problèmes de notre temps, le Nouvel Age rêve d’une aristocratie spirituelle dans le style de la République de Platon, d’un magistère de sociétés secrètes, d’une synarchie planétaire. Le mondialisme autoritaire, la coagulation des individus dans le Cerveau global, l'enrôlement dans la conscience mystico-planétaire, n’ont-ils pas quelques points communs avec les grandes cérémonies fascistes où le cœur d’un peuple entier vibrait à l'unisson ? Si les « new-agers » sont souvent des individualistes cultivant leur moi, il n’en reste pas moins vrai que la mystique de Gaïa s’apparente aux mythes collectifs de l'époque totalitaire. L’échelle est différente, car ce n’est pas une race qui est exaltée, ni un peuple, ni un État, mais la masse humaine tout entière, réunie dans le culte de Gaïa. Cependant, c’est la même ferveur collective, le même besoin de fusion, le même vertige de la dissolution individuelle.

Si, demain, un gouvernement mondial voyait le jour, il aurait besoin de s’appuyer sur une idéologie pour assurer sa légitimité, et il y a toutes les chances pour que le Nouvel Age consume cette idéologie... On peut sourire et se rassurer en se disant qu’on n’en est pas encore là. Mais prenons garde : ces fantasmes planétaires ne sont pas d’innocentes rêveries, car [...] le Nouvel Age est une réserve d’idées pour les sectes. En attendant la révolution mondiale tant espérée, ces fantasmes autour de Gaïa servent d’alibi pour maintenir, à une plus petite échelle, la cohésion de ces sectes. Celles-ci utilisent le Nouvel Age pour construire méthodiquement leur microfascisme. Au nom des intérêts supérieurs de la planète, au nom du futur ordre mondial, les adeptes qui ont eu l'imprudence de se laisser enrôler sont pressés de se soumettre à la loi inflexible que leur dicte un maître, qui connaît le Vrai et le Bien. La vision holistique et les plans de salut planétaire servent cyniquement à légitimer l'embrigadement et l'exploitation.

Une nouvelle forme de totalitarisme

l'hypothèse que nous formulons est que le Nouvel Age est en train d’inventer une nouvelle forme de totalitarisme. Essayons d’en préciser la nature. Ce totalitarisme résulte de la conjugaison de deux idées majeures que le Nouvel Age place au centre de sa doctrine : la formation d’un champ de conscience planétaire d’une part, la crise écologique d’autre part. En joignant ces deux idées l’une à l'autre, on aboutit à l'affirmation suivante : le champ de conscience global est l'instrument qui va permettre de sauver la Terre.

Quel sort est réservé à la pensée dans cette doctrine qui met au premier plan le salut de Gaïa ? Il n’y a plus, pour la pensée humaine, d’autre impératif, d’autre horizon, que cette exigence de survie. Les valeurs vitales se trouvent désormais au sommet de l’échelle des valeurs. « Tout faire pour préserver la vie de Gaïa ! » Certes, en recevant un tel ordre de mission, les « new-agers » éprouvent la satisfaction de savoir qu’ils ne sont pas « jetés-dans-le-monde » sans raison. Leur vie a de nouveau du sens, mais ils ne tarderont pas à sentir combien la plénitude de sens peut être étouffante. Car l’impératif de survie met en place un implacable asservissement de l’esprit. La mission de sauver la Terre constitue une lettre de cadrage qui s’impose rigoureusement à toute réflexion humaine. Dans le monde que dessine l’idéologie du Nouvel Age, la pensée ne reconnaît plus qu’un seul maître : l'instinct vital. La loi suprême de l’esprit, c’est maintenant le primum vivere. La notion même d’humanité ne se trouve-t-elle pas, de ce fait, gravement atteinte ? La loi du primum vivere nous dépouille de notre qualité d’hommes : dans le nouvel ordre biologique, il n’y a plus d’hommes à proprement parler, il n’y a que des humains (le concept d’homme implique l’idée de l’universel, tandis que l'humain est un genre du vivant), c’est-à-dire une espèce luttant, au même titre que les autres, pour survivre. Le totalitarisme du Nouvel Age est un mélange de biologisme et d'antihumanisme.

Dans les années 20, Julien Benda dénonça dans La Trahison des clercs l'attrait des intellectuels pour les valeurs d’action, qu’incarnait alors le fascisme. Les clercs trahissaient l’universel au profit du pragmatisme. Le Nouvel Age ne répète-t-il pas, à sa manière, cette trahison ? Ce n’est plus comme autrefois à la force qu’il soumet la pensée, mais à l’impératif de survie. Toute activité mentale qui n’apporte pas de contribution au salut de Gaïa perd sa raison d’être. Dans ce cortex planétaire, dans ce grand organisme neuroélectronique, il n’y a donc pas de place pour la liberté de l’esprit. Immergé dans le transpersonnel, l’individu n’a pas plus d’indépendance que la cellule nerveuse parmi les dix milliards de neurones de la boîte crânienne. Gaïa indique à ses neurones le contenu de toute pensée possible, et l'injonction s’adresse particulièrement aux hommes de pensée... Aucun philosophe, écrivain, poète, artiste, expert, journaliste, homme de science, intellectuel, ne saurait se dérober à sa responsabilité planétaire. Nul autre objet n’est digne de retenir l’attention. Il est interdit de laisser divaguer sa pensée et son imagination, alors que l’état d’urgence est proclamé dans le village planétaire, interpellant chacun de ses habitants. Dans le champ de conscience global, il n’y a pas de place pour le libre examen, pour l’esprit critique. Aucune petite voix n’a le droit de faire entendre un son discordant dans le grand unisson planétaire. La loi du primum vivere sonne le glas de la pensée solitaire et de l’intelligence contestatrice. Une pensée qui a reçu la mission de gérer le réel peut-elle revendiquer le droit de dire non à ce réel ? Dans le nouvel ordre biologique, il n’est plus permis de s’évader vers l'idéal, de se rebeller au nom d’une utopie quelconque, bref de porter témoignage d’un autre monde, car il n’y a plus que ce monde-ci. Le monde devient unidimensionnel. La pensée est détournée des choses célestes et ramenée inexorablement aux choses terrestres. Il faut qu’elle renonce à ses penchants idéalistes. Elle n’est plus que la servante du réalisme.

Il y a deux mille cinq cents ans, les Grecs inventèrent la skholê, c’est-à-dire le loisir, pour ouvrir à l’esprit l’espace de la morale, du débat politique, de la philosophie, de l'esthétique, de la science désintéressée. Ainsi la pensée occidentale prit-elle son essor. Or le Nouvel Age s’oppose à cette notion de loisir. Il interrompt la tradition de la vita contemplativa. Il ne connaît que la pensée opérationnelle, la pensée gestionnaire, fonctionnarisée, soumise à la loi de l'efficacité. N’est-ce pas d’ailleurs cette suprématie de l’utile qu’exprime le slogan familier du Nouvel Age : « Penser de façon positive » ? La pensée positive est présentée par le Nouvel Age sous un jour flatteur, mais il se pourrait bien que cette positivité soit la négation même de la pensée. Car que reste-t-il de l'essence de la pensée si on lui ôte le loisir, la gratuité, et si on lui demande de rendre compte de ses résultats ? Cette «obligation de résultats» constitue, pensons-nous, un véritable désastre philosophique. Le règne de la liberté de l’esprit, commencé sous le ciel de la Grèce antique, risque de prendre fin dans le cockpit du « vaisseau spatial Terre », avec la conscience humaine asservie aux instruments de bord, branchée sur les mécanismes régulateurs de la Terre et servant de timonier spatial...

Telle est la forme inédite de totalitarisme qu’invente le Nouvel Age.

Michel Lacroix, L'idéologie du New Age.


1) Solipsisme : théorie philosophique selon laquelle le sujet pensant ne peut admettre l'existence d'une autre réalité en dehors de lui-même.


L'idéologie du New Age, lu chez Bouddhanar



Le New Age (ou Nouvel-Âge) est un courant spirituel occidental des xxe siècle et xxie siècle, caractérisé par une approche individuelle et éclectique de la spiritualité. Défini par certains sociologues comme un « bricolage » syncrétique de pratiques et de croyances1, ce courant sert de catégorie pour un ensemble hétéroclite d’auteurs indépendants et de mouvements dont la vocation commune est de transformer les individus par l’éveil spirituel et par voie de conséquence changer l'humanité. Ce mouvement est depuis plusieurs années très répandu aux États-Unis, dans les pays anglo-saxons et européens.
Dans son livre Les Enfants du Verseau (1980) qui théorisa le New Age, Marilyn Ferguson définit ce dernier comme « l'émergence d'un nouveau paradigme culturel, annonciateur d'une ère nouvelle dans laquelle l'humanité parviendra à réaliser une part importante de son potentiel, psychique et spirituel ».
Considéré comme une tentative de « réenchantement du monde » face à la crise des idéologies et au refus de la croissance industrielle et du consumérisme, le New Age fait partie du phénomène global des nouveaux mouvements religieux nés à partir des années 1960, tout en se basant sur des éléments doctrinaires antérieurs, notamment empruntés à la théosophie. Ce retour au spirituel est caractérisé par un approfondissement chez certains du sentiment religieux et chez d'autres du sentiment d'une quête intérieure, hors de toute structure historiquement constituée.
source Le New Age (ou Nouvel-Âge)

Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
yves LE MAITRE



Masculin
Cancer Singe
Nombre de messages : 17
Date de naissance : 05/07/1968
Age : 49
Localisation : nantes
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Ven 21 Oct 2011, 20:00

Bonjour,

Dans mon parcours personnel, j'ai d'abord commencé par sortir du système, pour m'attacher d'abord et avant tout à trouver ce que je suis.
Je cherchais des réponses claires à une identité hors du commun, ou en tout cas en dehors de tout critère social, politique et religieux.
Cette recherche m'a menée très loin au delà des limites du connu et du scientifique. J'aurai pu ainsi incarner un héros idéal du new age. Lors de mon retour dans le système et dans la matière, les politiques m'ont tendu la main, m'offrant leur "aide".
Encore naif mais pas stupide je me suis engagé sur la voix du self made man.

Avec les années, et un recul immense, je peux voir à quel point l'engagement sur la voix spirituelle en dehors de tout cadre religieux ou rigoureux et surtout accompagné d'accomplissement matériel au long terme est destructurant, dangereux et permet avant tout la construction de systèmes autonomes très puissants. Ces systèmes s'expriment sur le plan spirituel et sur le plan matériel.

L'origine même de la pensée fasciste trouve toujours sa source dans une réflexion et un projet humain.
Tout ceux qui ont lutté contre ce processus se sont trouvé devenir eux mêmes dans un excès, que l'ont peut comparer au fascisme. Une volonté politique, si elle doit se réaliser, abouti inévitablement à des désordres. C'est la limite de l'homme et la complexité du monde qui le veut. La société devenant technologique ne pouvait qu'aggraver ce travers permanent.

Il n'existe qu'une seule voie, celle de la pauvreté de l'ame, et de la soumission à l'ineffable. le pouvoir appelle le pouvoir, et le pouvoir absolu corrompt absolument.

Le new age n'est pas autre chose qu'un remix de la pensée de la société théosophique, illustre "religion" de remplacement ouvrant la voix à l'abandon d'une vérité essentielle : seul le christ sauve, toute démarche surnaturelle est illusion.
Ce même constat amer est à faire dès maintenant sur "l'apport scientifique" qui fit de l'homme un Dieu pendant quelques décennies.

Il est possible de se libérer, bien sûr. Le tout est de savoir de quoi.

S'il probable que le karma et le péché sont en réalité une même chose, la grace qui est donnée n'est atteinte que par un petit nombre.

Il existe aussi une hypothèse selon laquelle plus le nombre de personne ayant atteint la libération sera important, plus celle ci sera accessible. Je constate que pendant que les NDE en phase 5 se sont multipliée, la barbarie n'a cesser d'accroitre son perfectionnement.

Il ne suffit pas de pouvoir, il faut vouloir.

Vouloir être libre, c'est vouloir être pauvre en esprit, de son coeur, et de tout son corps. L'absence d'avis et d'opinion sur ce qu'il faut faire est la conséquence de cette attitude.
Elle se traduit par des actes empreints de bon sens.

Une idéologie, ou une croyance peut être formatée par un apport structuré, venant d'une source vivante. La prière en groupe par exemple.

L'usage de rituels sacrés, intégrant des principes premiers, permet de limiter les dérives, même si la nature humaine suit aussi les rythmes du cosmos.
Accéder à cette connaissance se traduit normalement par une transformation parfois douleureuse, toujours ardue. Elle est réservée à une forme d'élite, sans pouvoir, sans avoir, et sans souhait particulier de faire mieux. Seulement de faire ce qu'il faut faire.

Le new age ressemble plus à une hydre, pleine de pouvoir de séduction, qu'à un ordre divin, instauré par un messie, ou même un prophéte que le monde aurait poursuivi parce qu'il aurait dénoncé l'incurie des institutions; surtout celles supposées faire du "social", et qui font de la misère un business sans fin.

Le souhait ultime est de voir au delà de ce périple que nous vivons tous une ère de paix, de lumière, qui serait la récompense de nos efforts, notre foi, notre travail pour être "meilleur".

chacun voit midi à sa porte. Lorsque les dieux viennent me voir, ils font désormais attention à ne pas se prétendre ce qu'ils ne sont pas.
L'homme n'est pas un dieu, juste une créature.

Ils sont aussi des créatures.
seuls le christ sauve, et sans hiérarchie, tragiquement inventée pour avancer l'idée de la nécessité d'une chose aussi abjecte.

Le christ sauve parce qu'il est pauvre, lui qui peut tout.




Revenir en haut Aller en bas
xzat

avatar

Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 74
Date de naissance : 20/09/1989
Age : 28
Localisation : lens
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Sam 22 Oct 2011, 00:45

AMBRE a écrit:

Le moi, d’abord. L’un des axiomes les plus constants du Nouvel Age énonce que toute vraie politique découle en dernière instance de la source de l'intériorité. La politique n’est pas une pièce qui se joue sur la scène publique, sur une agora, dans des Assemblées, dans des cabinets gouvernementaux. Le seul facteur de changement global, c’est le changement individuel. « Si la conscience individuelle change, le monde lui-même changera. » Tel est l’un des principes directeurs de la politique du Nouvel Age. Les individus engagés dans leur transformation personnelle n’ont pas à formuler de projet de société; ils n’ont pas à élaborer de doctrine politique, économique, sociale. Ils n’ont pas à se préoccuper d’agir en citoyens ordinaires, à militer dans la société civile, car le véritable changement de société s’opérera d’une manière indirecte : c’est en transformant leur propre conscience qu’ils transformeront ipso facto la civilisation. Loin d’exclure les problèmes de la cité, le travail sur la conscience est le seul moyen efficace de leur apporter une solution. Un adepte qui « entre en méditation » n’éprouve donc pas le sentiment qu’il fuit la réalité, et les maîtres spirituels du Nouvel Age l'encouragent dans la voie de l'intériorité, à l'instar de Graf von Dürckheim qui introduisait les séances de méditation par ces mots : « Nous pratiquons la méditation pour que, là où nous sommes assis, le monde soit un peu plus en ordre. »

Je pense que c'est l'une des raisons principales au fait que le New age est pris une place si importante dans nos sociétés occidentales. Nous vivons très individualisé, très égocentrique, ce qui est contraire au bien être de chacun qui veut que nous soyons tous réunis.
En même temps, dans notre époque troublée impose à chacun de nous une remise en question ... de ce faite le courant New age répond tout à fait ce besoin: dé-culpabilisation (détachement) des problèmes de sociétés et occupations centrés autour du soi, de l'égo. D'une pierre deux coups, comme qui dirait.
Seulement, l'individualité créer énormément de souffrance car l'homme a un besoin naturel d'échanger, d'aimer. Le New age, enfonçant encore plus la personne dans son individualité et la mène, tôt ou tard vers un abîme de solitude et donc de souffrance.



yves LE MAITRE a écrit:

je peux voir à quel point l'engagement sur la voix spirituelle en dehors de tout cadre religieux ou rigoureux et surtout accompagné d'accomplissement matériel au long terme est destructurant, dangereux et permet avant tout la construction de systèmes autonomes très puissants.

Seulement à notre époque et depuis plusieurs décennies il n'existe plus réellement d'organisation religieuse qui permet d'effectuer sans risque la réalisation spirituelle. (cf. René Guénon)

yves LE MAITRE a écrit:

Vouloir être libre, c'est vouloir être pauvre en esprit, de son coeur, et de tout son corps. L'absence d'avis et d'opinion sur ce qu'il faut faire est la conséquence de cette attitude.
Elle se traduit par des actes empreints de bon sens.

L'abandon de soi... On peut juger de la difficulté de cette abandon selon l'importance que l'on accorde à son corps. Sachant que nous nous identifions à notre corps, le faite de lui accorder une importance inutile* montre l'attachement au soi, à l'égo temporaire.
Bien entendu le corps est très important, cependant une personne accordant une grande importance à son apparence mais non à sa santé, accorde alors trop d'importance à son faux égo. (C'est bien entendu relatif, ce faire beau n'est pas forcément égocentrique, tout est dans l'importance).

Revenir en haut Aller en bas
yves LE MAITRE



Masculin
Cancer Singe
Nombre de messages : 17
Date de naissance : 05/07/1968
Age : 49
Localisation : nantes
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Sam 22 Oct 2011, 10:18

bonjour,

Pour aller plus loin, le corps est la clef de la réussite. Son état est un parfait instrument pour mesurer sa progression ou sa transformation. Le vivre totalement, c'est se mettre en relation avec ces autres composants qui nous constituent, plus subtils, et qui ne font qu'un, tous ensembles.

Il a été ainsi constaté la présence de métabolite végétale dans le corps d'individus présentant l'odeur de sainteté. Cela en dit long sur notre capacité à adapter notre corps. Il est aussi tout à fait possible d'absorber la lumière du soleil pour nourrir son corps. Évidement, cela créé des ouvertures qu'il faut pouvoir gérer.

Il est aussi démontré que les actes et les choix de chacun se traduisent par une évolution de l'ADN, simplement au cours de sa vie. Si l'on est capable de comprendre le lien entre la structure de la matière et celle des différentes formes d'énergie en lice dans l'expression de la vie, on peut ainsi facilement mesurer l'inadaptation des certitudes, quelles qu'elles soient.


Pour ce qui est de René Guénon et de la plupart des philosophes, je me contenterai de dire que j'ai fait l'économie d'une perte assez pénible de temps précieux en m'affranchissant de l'admiration leurs égos. La lecture des écrits d'un certain psychiatre viennois m'a immédiatement convaincu de l'énormité de la supercherie de la pensée moderne. Même s'il est avéré que nombre d'individu ont apporté à leur façon différents éléments utiles, même freud à sa façon, il est aussi évident que l'échec de la pensée du XX eme siècle est maintenant consommé.
J'ai aussi pris le temps de les fréquenter, on ne sais jamais après tout, autant aller à la source. Le manque de foi en Dieu et la négociation permanente sur tous les sujets est leur marque de fabrique. On n'avance pas, cela résume assez bien les 40 dernière années.

Vous allez sans doute me trouver très prétentieux, ou largement égocentrique. J'en ai l'habitude. Tenir des projets énormes sur plusieurs années nécessite un minimum d'affirmation. La réalisation matérielle passe aussi par une certaine confrontation. l'univers est constitué par des rythmes de tension et de détente réguliers. Il logique que nous en fassions l'expérience à notre échelle.

L'église catholique dispose de tous les sacrements nécessaires à notre protection et notre conservation. Une étude sérieuse et empreinte d'expérience "de terrain", si l'on veut utiliser le jargon dit scientifique, montre très rapidement les effets radicaux des saint sacrements. Évidemment, peu de prêtres sont encore capables de les mettre en oeuvre, non qu'ils en ait le talent, mais simplement la pratique. L'absence de demande fondée n'est pas étrangère à cela.
Voir simplement l'eucharistie pour ce qu'elle est suffit à comprendre que le salut est à deux doigts. Pourquoi chercher si loin ce qui est à votre porte ?

je n'ai guère de problème avec mon égo, il existe , c'est bien ainsi, si l'on fait le choix de revenir dans le mondes des hommes, pour un objectif et des raisons qu'on ne comprend même pas, ce détail n'a que l'importance qu'il doit avoir. C'est un outil dont il faudra à un moment se passer, comme le corps, si possible en le transmutant. Que Dieu (x) nous aide à cette fin.


Merci pour cette réponse éclairée et de nous donner la possibilité de nous éclairer sur ces sujets.

yves


Revenir en haut Aller en bas
xzat

avatar

Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 74
Date de naissance : 20/09/1989
Age : 28
Localisation : lens
Date d'inscription : 07/03/2010

MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Sam 22 Oct 2011, 13:11

yves LE MAITRE a écrit:
bonjour,

Pour ce qui est de René Guénon et de la plupart des philosophes, je me contenterai de dire que j'ai fait l'économie d'une perte assez pénible de temps précieux en m'affranchissant de l'admiration leurs égos. La lecture des écrits d'un certain psychiatre viennois m'a immédiatement convaincu de l'énormité de la supercherie de la pensée moderne. Même s'il est avéré que nombre d'individu ont apporté à leur façon différents éléments utiles, même freud à sa façon, il est aussi évident que l'échec de la pensée du XX eme siècle est maintenant consommé.
J'ai aussi pris le temps de les fréquenter, on ne sais jamais après tout, autant aller à la source. Le manque de foi en Dieu et la négociation permanente sur tous les sujets est leur marque de fabrique. On n'avance pas, cela résume assez bien les 40 dernière années.


Je pense, justement, que René Guénon est justement différent des autres philosophes, dans le sens où sa démarche et ses réflexions n'avait jamais eu lieu à son époque. Dans la notre tous les pseudo philosophes ne font que ressasser la même philosophie, ils ne créent rien de nouveau, ont peut le voir justement avec le New age.
Sa critique de ce qu'est devenu la Franc-Maçonnerie est l'exemple qu'il cherche à évoluer et à vraiment réfléchir sur certains sujet, sans reprendre, a quelques détails près, les idées d'autres philosophes. Je pense que c'est aussi l'une des raisons de sa notoriété.

yves LE MAITRE a écrit:

Vous allez sans doute me trouver très prétentieux, ou largement égocentrique. J'en ai l'habitude. Tenir des projets énormes sur plusieurs années nécessite un minimum d'affirmation. La réalisation matérielle passe aussi par une certaine confrontation. l'univers est constitué par des rythmes de tension et de détente réguliers. Il logique que nous en fassions l'expérience à notre échelle.

L'église catholique dispose de tous les sacrements nécessaires à notre protection et notre conservation. Une étude sérieuse et empreinte d'expérience "de terrain", si l'on veut utiliser le jargon dit scientifique, montre très rapidement les effets radicaux des saint sacrements. Évidemment, peu de prêtres sont encore capables de les mettre en oeuvre, non qu'ils en ait le talent, mais simplement la pratique. L'absence de demande fondée n'est pas étrangère à cela.
Voir simplement l'eucharistie pour ce qu'elle est suffit à comprendre que le salut est à deux doigts. Pourquoi chercher si loin ce qui est à votre porte ?

C'est une belle question que je me pose depuis un bon moment. Pour exemple de réalisation spirituelle avec l'église (en tant que religieuse), sœur Emmanuelle, qui ont pourrait le dire, est arrivée à complète réalisation spirituelle. Or sœur Emmanuelle n'est pas passée par une voie Initiatique... Cependant, comme tu le dis, via certaines pratiques (l'eucharistie, les prières, ...) nous pouvons accéder au salut.
Cependant est-ce une raison pour affirmer que l'Initiation comme vue par Guénon est inutilement complexe ? Je ne pense pas pour la simple raison qu'il existe un nombre infini de chemin pour retourner à Dieu.
Cependant, comme le New age, notre époque est abondante en fausse voie spirituelle ce qui cause au minimum une perte de temps et d'énergie, et, la plupart du temps, beaucoup de souffrance.

Merci à toi ;-)

Revenir en haut Aller en bas
Kawinka



Masculin
Cancer Cheval
Nombre de messages : 3
Date de naissance : 03/07/1954
Age : 63
Localisation : Alpes de Haute Provence
Loisirs : la montagne, écouter la Terre, danses de Gurdjieff, lecture de tout, gnose, Mouravieff, J L Lash, Pistis Sphia
Date d'inscription : 24/10/2011

MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Mar 25 Oct 2011, 19:37


Finalement, c’est entre 1914 et 1920 que – toujours selon diverses fables récitées dans les stages de Reiki – il reçoit l’illumination après avoir médité 21 jours au sommet d’une montagne sacrée du Japon. Il aurait alors vu une grande forme blanche descendre sur lui, les symboles du Reiki seraient apparus devant ses yeux et il aurait, dès lors, eu le don de guérir miraculeusement les gens, et même de transmettre ce pouvoir.

citation :
L’ÉNERGIE DES FANTÔMES

Arrêtons-nous un moment sur cette fable. On réalise que c’est à partir de ce point que les chemins divergent : il y a ceux qui veulent croire en la possibilité d’un miracle, et ceux qui pensent que tout cela n’est que de la superstition et du charlatanisme. Entre les deux positions, un gouffre immense.

C’est comme si notre éducation nous avait formés à réagir aux phénomènes occultes, soit en les fuyant, soit en voulant y croire désespérément. Mais le monde invisible obéit à des lois aussi réelles que la loi de la gravitation, et si les Jésuites ont pu prendre un tel pouvoir sur le monde, ce n’est pas seulement par la ruse mais par leur maîtrise totale des forces invisibles.



une lecture à partager, je cherche avec qui le partager pour éclaircir les propos de S . Vaas

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Jeu 27 Oct 2011, 00:17

Bonsoir Kawinka,

...Plusieurs d'entre nous, avons donné nos opinions sur le Reiki, comme sur les guérisons/magnétismes en général, ici entre autre :

http://antahkarana.forumzen.com/t69p30-reiki-nouveaux-horizons?highlight=reiki

Que désires-tu exactement "partager/développer" ?

:aa:
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Mer 02 Nov 2011, 07:48







LES ORIGINES OCCULTES DE DAMANHUR
UNE ENQUÊTE EXCLUSIVE DU C.R.O.M.
SUIVIE D' UN ARTICLE DE FELIX CHEZ BOUDDHANAR ( lu en 2009)

Parmi les communautés Nouvel Âge qui se sont formées en Europe, celle de Damanhur, en Italie, est sans doute la plus spectaculaire. D’abord parce que les membres de cette communauté n’occupent pas un seul et même bâtiment, ni même éco-village, mais une vallée entière – Valchusiella, près d’Aoste, qui se peuple progressivement de «Damanhuriens.» Mais aussi parce qu’ils ont creusé de nombreuses pièces souterraines qui sont à la fois des temples d’une splendeur sans égal et des laboratoires où l’on développerait, entre autres, des machines à voyager dans le temps. Le tout porte le nom de «Temples de l’Humanité» et a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Au sein du C.R.O.M., nous nous méfions des contes de fées Nouvel Âge. Aussi, nous avons souhaité en savoir davantage sur Damanhur. L’un d’entre nous s’est donc rendu sur place enquêter en Italie. Ses recherches l’ont mené jusqu’en Hollande où furent confirmés nos soupçons. Sans plus tarder, interrogeons-le sur ses découvertes.

C.R.O.M.: QUEL A ÉTÉ LE POINT DE DÉPART DE TES RECHERCHES?

A.A.: Avant de me rendre à Damanhur, je voulais en savoir plus sur Oberto Airaudi, alias Falco, le fondateur. Était-il un leader capable d’entraîner à sa suite des personnes intelligentes ou s’agissait-il d’une de ces pâles figures – comme il en existe tant dans les milieux Nouvel Âge – qui n’osent pas imposer une direction de peur de paraître «patriarcal»? Dans le deuxième cas, je n’aurais même pas eu besoin de me déplacer car je savais d’avance que j’allais trouver la même idéologie Nouvel Âge et la même organisation plus ou moins anarchique qui caractérisent tous les éco-villages.

C.R.O.M.: CE N’ÉTAIT PAS LE CAS?

A.A.: Non pas du tout. Damanhur s’est révélé être une communauté extrêmement structurée, ce qui est somme toute normal si l’on considère sa taille et le rôle qu’elle joue dans les milieux Nouvel Âge. En fait, il m’a fallu du temps pour trouver des informations sur le parcours de Falco. C’est un personnage mystérieux, peu accessible, et ses proches ne font que répéter la même propagande à son égard, et font comme s’il n’existait pas afin de ne pas heurter les visiteurs aux tendances anarchistes susceptibles de les rejoindre. C’est finalement par un reportage publié dans un magazine américain (1) que me sont parvenues les informations pertinentes, et même plus que ce à quoi je m’attendais. J’y ai appris qu’Oberto Airaudi n’était pas du tout un être comme les autres. Encore bébé, il pouvait déplacer des objets par la seule force de sa pensée. Puis, enfant, il se rappelle invoquer des fantômes afin «d’effrayer ses adversaires au foot»! Enfin, on apprend qu’à 14 ans il organisait des expériences de sortie hors du corps tout en donnant des cours de physique, de mathématique et de philosophie ésotérique à des auditoires de 100 personnes.

C.R.O.M.: UN ENFANT QUI SORT DE L’ORDINAIRE!

A.A.: J’ai tout de suite compris que j’avais affaire à un grand occultiste, probablement entouré d’une foule d’entités au vu de tous les prodiges dont il était l’auteur. Comment un bébé peut-il déplacer des objets par la seule force de sa pensée alors que lui-même ne possède pas encore de pensée? Nous le savons au sein du C.R.O.M., un tel exploit ne peut être réalisé qu’avec le concours d’entités désincarnées, c’est-à-dire de fantômes (2). Par ailleurs, ces entités ne se manifestent que si cela est nécessaire, car cela leur demande une grosse dépense d’énergie. Le jeune Oberto devait donc leur être très utile, à moins qu’il ne se soit suffisamment lié à elles dans des vies passées pour les commander depuis les sphères supérieures de son être. Dans tous les cas, ce type d’exploit ne peut être accompli que si un intense développement occulte s’est produit la vie précédente.
Quant aux facultés intellectuelles qui permettaient à Oberto Airaudi, dès l’adolescence, de donner des cours sur n’importe quelle matière, elles proviennent également d’un développement anormal. Une vie semblable fait rêver beaucoup de gens ; moi, elle me révulse plutôt. Seul un super ego peut être capable de tels prodiges – un ego si «lourd» qu’il risque de rester ancré à la Terre pendant des éons!
Mais la Grande Libération n’est pas sur l’agenda d’Oberto. Depuis son enfance, il avait des visions – provenant sans doute de ses contrôleurs occultes – des temples souterrains qu’il devrait bâtir plus tard. Cette idée l’obsédait et très vite il ouvrit un centre à Turin – sa ville d’origine, connue pour son lourd passé occulte, où il dirigea, raconte-t-on, 36 groupes de recherche ésotérique, poursuivant chacun des projets différents.
L’une de ses grandes victoires, selon les propos du magazine américain, fut que deux de ses professeurs jésuites quittent leurs postes afin d’étudier à ses côtés (3).

C.R.O.M.: IL A DONC ÉTUDIÉ DANS UNE ÉCOLE JÉSUITE?

A.A.: Cela semble probable. Mais cela n’indique pas grand-chose car beaucoup d’écoles sont tenues par les Jésuites dans le monde. Par contre, l’exploit, c’est que deux professeurs jésuites viennent à lui. Car les Jésuites ne sont pas des individus ordinaires: ce sont précisément des êtres puissants qui n’auront d’intérêts que pour des projets susceptibles de faire avancer leur cause. Par ailleurs, les «exercices spirituels» d’Ignace de Loyola développent à l’extrême les pouvoirs occultes, tout en mettant fermement sous contrôle ceux qui s’y livrent. Il ne peut donc y avoir de jeu de dupes entre ces super egos: soit les deux Jésuites ont embrigadé Oberto, soit Oberto a établi un contrat avec l’égrégore jésuite afin qu’il l’aide dans son œuvre. Dans tous les cas, il y a eu convergence d’intérêts.

C.R.O.M.: POURQUOI LES JÉSUITES SOUTIENDRAIENT-ILS UN PROJET TEL QUE CELUI DE DAMANHUR?

A.A.: Il est vrai que certains de nos lecteurs pourront s’étonner qu’un ordre religieux dont la vocation initiale était la défense de l’Église Catholique puisse soutenir un projet Nouvel Âge – et donc «païen» – tel que celui de Damanhur. Ces lecteurs ont une vision trop étroite de ce qu’est le catholicisme, vision qui n’est pas du tout celle des grands occultistes qui sont à la tête de l’Église Romaine. Le pape et ses cardinaux n’ont qu’un seul but: la survie et l’expansion de leur égrégore. Peu leur importe que l’icône choisie pour se fédérer soit Jésus ou le Grand Architecte! (4)
Vous savez, peu avant de me rendre à Damanhur, j’ai effectué une brève visite du Vatican. J’avais toute une journée pour cela. J’ai d’abord été impressionné par la puissance qui émane de ces quelques hectares de constructions. Quiconque se rend au Vatican acquiert la certitude que la religion catholique est encore forte. Mais ce qui m’a le plus surpris, ce sont les immenses couloirs remplis de statues égyptiennes, étrusques, babyloniennes, etc. – je parle d’originaux, et non pas de vagues copies! Il y en a tant que le visiteur ne peut tourner son regard sans en voir une au point qu’il frise la nausée.
Le visiteur ordinaire ne se demande pas pourquoi sont réunis dans ce lieu tant d’objets d’art provenant de religions considérées idolâtres par le dogme catholique officiel. Pourquoi, par exemple, avoir construit deux musées sur les Étrusques alors que le Vatican manque déjà de place?

C.R.O.M.: PARCE QUE CE NE SONT PAS DES MUSÉES?

A.A.: Bien vu! Le terme de musée cache le but véritable de la présence de toutes ces statues, dont la vraie fonction est de servir de relais vers les puissances liées à ces anciens cultes. Laissez-moi expliquer cela à nos lecteurs.
Si Rome a pris tant de puissance dans l’Antiquité, ce n’est pas seulement par la force militaire, mais aussi parce qu’elle a réussi à absorber la puissance magique de ses adversaires. Le C.R.O.M. a déjà publié un article à ce propos, article portant sur les Étrusques dont Rome, en quelque sorte, a volé la religion (5).
Dès que Rome conquérait un peuple, elle ramenait vers la «Ville Éternelle» les statues et représentations des dieux à qui ce peuple rendait un culte. Elle leur disait ainsi: «Voyez, vos dieux ont pris place dans notre panthéon. Ils sont maintenant nos dieux et nous les avons assimilés ; vous êtes donc des citoyens de l’Empire.» C’était un acte magique très fort.

C.R.O.M.: MAIS UN JOUR, ELLE FIT DÉTRUIRE TOUTES CES STATUES, N’EST-CE PAS?

A.A.: Oui, lorsque le temps fut venu d’imposer le «dieu unique» du catholicisme. Pour mieux contrôler la conscience des masses, les chefs de Rome durent l’orienter dans une seule et même direction. Par contre, les élites se réservèrent une partie de ces statues pour leurs pratiques magiques, et l’on retrouve aujourd’hui ces statues dans les «musées» du Vatican.
L’existence d’innombrables statues égyptiennes au Vatican – tel ce sphinx qui trône au beau milieu d’un petit jardin d’agrément – est pour moi la preuve que l’égrégore romain regroupe des occultistes s’étant déjà adonnés à la magie dans les temps les plus reculés. Pourquoi conserver de tels objets si ce n’est pour maintenir un lien avec de vieux égrégores? Ce que nous appelons «Rome» n’est en fait que la fédération des égrégores rétrogrades qui se sont alliés pour acquérir plus de force.

C.R.O.M.: CELA NOUS FAIT PENSER À ALEISTER CROWLEY (1875-1947), LE CÉLÈBRE OCCULTISTE ANGLAIS QUI A EU, EN ANGLETERRE, UN RÔLE POLITIQUE BEAUCOUP PLUS IMPORTANT QU’ON NE LE CROIT. POURQUOI S’EST-IL RENDU EN ÉGYPTE POUR S’Y FAIRE INITIER, SI CE N’EST POUR SE RATTACHER À UN ÉGRÉGORE AUQUEL IL AVAIT DÉJÀ APPARTENU LORS DE PRÉCÉDENTES INCARNATIONS? NOUS SAVONS QUE L’ANGLETERRE EST LA NOUVELLE ROME DE L’ÈRE MODERNE.

A.A.: Oui, et justement, pour revenir à Damanhur, le fondateur lui-même croit être la réincarnation du dieu égyptien Horus, raison pour laquelle il se fait appeler Falco, le faucon (6). Son premier centre à Turin se nommait le Centre Horus. Quant à Damanhur, c’est le nom d’une mythique cité égyptienne. Tout est donc clairement lié de manière occulte: l’Égypte, Rome, l’Angleterre et Damanhur. Les mêmes courants de force passent à travers tous ces centres et il s’en dégage un air vicié.
En tout cas, bien m’en a pris de visiter le Vatican avant de me rendre à Damanhur. En effet, en pénétrant finalement dans les Temples de l’Humanité (ouverts au public) de Damanhur, quelle n’a pas été ma surprise de retrouver d’innombrables statues et représentations égyptiennes, étrusques, babyloniennes, etc.! Des statues certes moins richement ornées que celles du Vatican mais dont la fonction magique est plus apparente car opérant dans l’univers Nouvel Âge où il est bon ton de commercer avec toutes sortes d’»énergies.»
En fait, les Temples de l’Humanité constituent une sorte de tombeau dans lequel Falco a cherché à enfermer le plus grand nombre de forces magiques, quelles qu’elles soient. Certaines pièces souterraines racontent l’»évolution» de l’humanité, d’autres sont une représentation de la voûte céleste avec les constellations et d’autres enfin sont des chapelles dédiées au temps. Le temps: voilà la vraie divinité de ces forces qui cherchent à durer le plus longtemps possible sur Terre!

C.R.O.M.: DAMANHUR EST CEPENDANT BIEN PLUS QU’UN TEMPLE SOUTERRAIN. QUEL EST LE BUT, SELON TOI, DE LA COMMUNAUTÉ QUI VIT AUTOUR?

A.A.: Eh bien, selon les termes de son fondateur, le but de Damanhur est de préparer la future civilisation du Verseau. Pour Falco, il est clair que la civilisation actuelle va être détruite et il considère qu’il est là pour assurer la transition vers la nouvelle ère.
Pour parler plus clairement, on peut dire que les forces que représente Falco – car, nous l’avons compris, il n’agit pas seul – sont conscientes qu’avec le passage vers l’ère du Verseau, elles risquent de perdre tous leurs acquis. Cela d’autant plus que le Verseau est une période où les dimensions subtiles de la planète sont nettoyées, et sur ces dimensions se sont amassées toutes les pensées et émotions mal orientées de l’humanité. Ce sont sur ces plans invisibles ceinturant la Terre que les occultistes désincarnés ont établi leurs royaumes. Mais des forces bien supérieures à ces magiciens cherchent à les déloger afin de purifier l’atmosphère de la planète.
Que font les forces pour lesquelles Falco œuvre? D’abord, elles s’enterrent sous les montagnes, signe très révélateur. Puis, progressivement, dans ce bain d’énergie clos, elles vont faire naître une nouvelle religion, présentée comme la «religion du Verseau» mais qui ne sera ni plus ni moins que la synthèse de toutes les forces rétrogrades.
Le catholicisme constituait déjà une synthèse dégénérée de toutes les forces plus ou moins rétrogrades de l’époque antique: religion étrusque, cultes des mystères, judaïsme. À l’origine, le catholicisme n’avait pas grand chose à voir avec le christianisme! Aujourd’hui, avec le Nouvel Âge, il s’agit de passer à la vitesse supérieure et d’englober également toutes les cultures découvertes par Rome entre temps: mayas, aztèques, hindous et leurs cortèges d’entités rétrogrades. On retrouve tout cela dans les Temples de l’Humanité de Damanhur, qui veut justement synthétiser tout ce que l’humanité a connu.
Mais une religion ne naît pas de manière artificielle. Son essor nécessite des êtres éclairés qui y participent et qui, petit à petit, en intègrent les différentes énergies. C’est dans ce but, à mon avis, qu’a été fondée la communauté de Damanhur: on doit y voir un terrain d’expérimentations où l’on teste la future religion du Verseau sur des êtres sincères mais inconscients de servir de cobayes.
Ce sont les Jésuites eux-mêmes qui inaugurèrent ce type d’expérimentation lorsqu’au 16ème siècle ils prirent le contrôle de différents peuples d’Amérique du Sud pour en faire de «bons chrétiens.» Afin de mener à bien leurs expérimentations, ils isolèrent les villages indiens les uns des autres, puis firent lever les habitants à six heures du matin au son des cloches et les firent travailler pour eux tout en chantant des «louanges au Seigneur» du matin au soir. Cette formidable entreprise d’exploitation énergétique, qui a duré jusqu’en 1768 et a regroupé jusqu’à 140 000 cobayes, fut menée dans ce que les historiens nomment «réductions» – des endroits où les Jésuites opéraient à la fois la sédentarisation des Indiens dans une concentration urbaine et leur soumission à l’Église – les Indiens furent par là réduits à la vie civile et à l’Église.

C.R.O.M.: DAMANHUR SERAIT UNE NOUVELLE FORME DE RÉDUCTION?

A.A.: Absolument. On pourrait croire que les Damanhuriens sont plus conscients et plus libres que les Indiens ne le furent, mais en réalité ils sont totalement contrôlés. Falco lui-même reçoit ses directives d’une sorte de «boule énergétique» qui lui indique ce qu’il doit faire. Et tous ses adeptes suivent ses directives avec passion, puisqu’ils pensent qu’elles proviennent d’êtres supérieurement évolués.
Le mysticisme empreint de peur qui caractérisait les anciennes réductions a disparu, mais une chose subsiste: la divination de l’au-delà. À Damanhur, on observe réellement ce qu’au C.R.O.M. nous appelons le «culte de l’occulte.» Chacun doit s’intéresser à l’occulte et le seul moyen pour monter dans la hiérarchie de l’organisation est de se perfectionner dans le voyage astral.
Celui qui ne sait pas sortir hors de son corps ne reste pas longtemps dans la communauté. Mais qu’on ne s’inquiète pas: l’»université» de Damanhur propose de nombreux cours où chacun peut apprendre cette pratique, qui est évidemment perçue comme un immense progrès spirituel. En réalité, cette pratique ouvre les élèves aux forces invisibles dont nous avons parlé, qui peuvent alors les contrôler et mieux les utiliser.
Déjà aujourd’hui, des agents formés par Damanhur passent d’éco-village en éco-lieu en apportant la bonne parole de l’unité mondiale, de l’amour universel et du voyage astral. Les dirigeants de Damanhur sont à la tête du Global Ecovillage Network (G.E.N. – réseau mondial des éco-villages), sorte de fédération mondiale des communautés alternatives, qu’elles soient spirituelles ou non. Quiconque connaît l’histoire de Rome et le réseau d’alliances qu’elle a établi pour prendre l’ascendant sur les nations ne peut que voir dans ce G.E.N. une entreprise impérialiste visant à s’assurer que toutes les communautés dans le monde suivent la même ligne et qu’aucune ne cherche à entrer en dissidence face à l’idéologie Nouvel Âge dominante.
Seules quelques centaines de personnes résident en permanence à Damanhur, mais cette communauté a des milliers d’adeptes à travers le monde. On peut difficilement imaginer leur importance, mais elle ne doit pas être négligée si l’on considère la faiblesse idéologique de la plupart des éco-lieux en comparaison avec la certitude inébranlable qui habite les adeptes de Falco. Nous en avons rencontré lors de rassemblements Nouvel Âge en France: le public leur est quasiment acquis et voit en eux des modèles à suivre.

C.R.O.M.: QU’EN EST-IL DE LEUR TECHNOLOGIE MAGIQUE, NOTAMMENT DE LEUR MACHINE À VOYAGER DANS LE TEMPS, DONT ILS FONT UNE TELLE PROMOTION? EST-CE UNE ARNAQUE?

A.A.: Ils ne voyagent pas vraiment dans le temps, ils explorent simplement ce que les ésotéristes nomment les annales akashiques, qui contiennent toute la mémoire de la planète.
En fait, leurs technologies aux noms étranges visent essentiellement à concentrer l’énergie astrale. Par exemple, on trouve dans plusieurs de leurs temples souterrains des machines dont la fonction est de récupérer l’énergie générée par le sentiment d’admiration des visiteurs. Ces technologies ayant été conçues par des occultistes, je pense qu’il doit y avoir du résultat. Lorsqu’une personne utilise la machine à voyager dans le temps (réservée à quelques rares initiés), des musiciens l’entourent et lui procurent de l’énergie, ce qui lui permet de faire un voyage astral plus long et plus intense.
L’expérience de Damanhur reste intéressante car, avec sa vision plus scientifique de la magie, elle préfigure ce que sera l’ère du Verseau. Cela, nous ne pouvons le déplorer. Par contre, ce que nous déplorons, c’est l’énergie utilisée: il s’agit toujours et encore d’une énergie astrale en relation avec de vieux égrégores rétrogrades. Les machines et les temples de Damanhur ne servent qu’à mettre la personne en relation avec ces égrégores. Elles participent d’une entreprise de vampirisation, puisque l’énergie astrale est limitée et doit nécessairement être volée à d’autres êtres.
La même critique s’applique à la thèse des «lignes synchronistiques» développée par Falco. Je m’explique: grâce à sa clairvoyance, Falco sait où passent les courants astraux et a pu ainsi établir une sorte de carte occulte de la Terre. Il sait que le Tibet est le lieu où l’on trouve le plus de lignes synchronistiques, et cela n’étonne guère quiconque connaît l’activité intense que mènent les magiciens himalayens. Il a également constaté que des courants tout aussi puissants circulaient dans la vallée de Valchusiella, raison pour laquelle il y a installé ses temples qui, dit-il, «communiquent avec le monde entier.» Mais sa carte occulte n’indique que les endroits où sont localisés et circulent les «déchets subtils» de la Terre. Cette carte s’apparente davantage à un plan d’un réseau d’égouts et n’intéresse en rien ceux qui souhaitent profiter des nouveaux rayonnements du Verseau.

C.R.O.M.: QUE DEVRAIENT FAIRE CES PERSONNES?

A.A.: Eh bien, tout d’abord, se couper de toutes ces forces rétrogrades. Pourquoi par exemple se relier au calendrier Maya? La civilisation Maya n’appartient qu’au passé. De même que toutes les autres pratiques qui mettent la personne en relation avec de vieux égrégores, aussi vénérables soient-ils.
Je l’affirmais, Damanhur, par sa vision scientifique du monde subtil, indique malgré tout une certaine voie. Le mysticisme n’est résolument plus à l’ordre du jour. Mais, au lieu d’utiliser cette énergie astrale tellement chargée, nous devons plutôt chercher à mieux comprendre la nature de ce que les Anciens appelaient «éther» – l’énergie pure qui abonde dans l’univers. Cependant, cette énergie étant étrangère au système égocentrique de l’être humain, elle ne peut être captée et concentrée que par ceux qui ont effectué une véritable transformation intérieure. C’est là l’enjeu de notre temps.

C.R.O.M.: MERCI, NOUS SOMMES SUR LA MÊME LIGNE. MAIS AVANT DE FINIR, IL ME SEMBLE QUE TU NE NOUS AS PAS DIT CE QUE TU AS DÉCOUVERT EN HOLLANDE?

A.A.: Ah oui. Eh bien, c’est aussi simple que spectaculaire. Dans le train qui me ramenait en France, j’avais à côté de moi un groupe de Belges qui parlaient d’une superbe galerie souterraine qu’ils avaient visitée près de Maastricht. On y retrouvait des statues de Bouddha, de Shiva, de Ramses II et du Christ, un taureau ailé, des idoles javanaises, etc. – au total, plus de 500 statues et peintures. Et même une pièce qui reproduisait entièrement l’Alhambra, avec fontaines, bassins et versets coraniques. Mon intérêt était à son plus haut point: y avait-il donc un autre Damanhur? Vous n’imaginez pas ma surprise lorsque j’entendis que ce lieu s’appelait le «Mont des Jésuites» (Jezuitenberg en néerlandais) (7) – il avait été construit par des élèves d’un séminaire tout proche et était donc l’œuvre de futurs Jésuites! Cette galerie, qui constituait un véritable temple (plusieurs chapelles avoisinaient des salles arabes, égyptiennes, etc.), aurait été petit à petit construite par ces élèves Jésuites lors de leur temps libre, le mercredi après-midi. Des élèves très assidus, car l’édification de cette œuvre – que j’ai visitée ultérieurement – s’étend sur plus d’un siècle (de 1860 à 1960 environ), et ce dans une grotte où la température ne dépasse jamais 10°C!

Ce récit, vous l’admettrez, est assez invraisemblable. On y voit sans équivoque la marque des Jésuites, qui auraient cherché à cacher l’inavouable. Je suis pour ma part convaincu que cet endroit – aujourd’hui abandonné – fut un laboratoire de réduction, tout comme l’est aujourd’hui Damanhur.
Une dernière remarque: c’est en 1968 que fut taillée la dernière statue du Jezuitenberg. Le chantier de Damanhur, quant à lui, commença en 1977. Y a-t-il eu continuité entre les deux projets, le premier n’étant qu’une expérimentation préliminaire (et moins réussie) opérée dans un cadre sécurisé? Ou existe-t-il d’autres «temples tombeaux» édifiés par les Jésuites et demeurés secrets? Le mystère reste entier, mais la piste jésuite se confirme.


NOTES

1. Atlantis in the Mountains of Italy, paru dans le magazine What is Enlightenment? (avril-juin 2007)
2. La cour des miracles: explication de l’occulte, paru dans V.I.T.R.I.O.L. 19
3. Phrase originale de l’article: «He knew he was on to something when he was able to convince two of his Jesuit teachers at school to quit in order to come study with him»
4. De plus en plus de hauts gradés de l’Église Catholique sont franc-maçons. Mais la maçonnerie est elle-même sous le contrôle des Jésuites depuis au moins 150 ans.
5. Rome, cité bâtie sur la peur, paru dans V.I.T.R.I.O.L. 20
6. Le dieu Horus est représenté avec une tête de faucon.
7. www.jezuietenberg.nl
Mise en Ligne: 01.11.11 | Extrait de V.I.T.R.I.O.L. 24

Ceux qui veulent lire cet article dans sa version papier peuvent se procurer le numéro 24 de V.I.T.R.I.O.L., qui vient d'être mis en vente sur notre site. Au sommaire également: l'Age Noir selon René Guénon, les raisons ésotériques de la torture des Templiers, les saisons cosmiques, le rituel du journal télévisé, etc.

http://www.crom.be/boutique/vitriol24
______________________________________

Que ceux qui attendent la réédition des livres «Merkavah» et «Révolte contre l'Ordre Mondial» se réjouissent: ils sont sur le point de partir chez l'imprimeur. Les couvertures ont été actualisées afin de s'harmoniser avec deux autres livres qui sortiront eux-aussi tout bientôt aux éditions L'Ile Blanche. Nous vous tiendrons au courant.
______________________________________


A bientôt,
L'équipe du C.R.O.M.




La Fédération de Damanhur, fondée par Oberto Airaudi, est une expérience sociale innovante pour certaines personnes. Mais ses détracteurs la considère comme une secte néo-païenne (1).

Quoi qu’il en soit, avec son labyrinthe souterrain de sanctuaires artistiquement décorés, Damanhur est une fédération de communautés unique au monde.

La Fédération du Peuple damanhurien comprend cinq communautés autonomes, Rama, Tentyris, Damjl, Pan et Etulte, réparties sur toute la vallée piémontaise de Valchiusella, près du village Canavese de Baldissero, au nord de Turin. Le domaine comprend en tout 200 hectares de bois, 20 hectares de surface urbanisée, 60 hectares de terres arables, et plus de 80 bâtiments à usage d’habitation, de studios, de laboratoires ou de fermes. La structure politique de Damanhur permettrait une pratique démocratique efficace. Les représentants élus exercent leur fonction durant une période assez courte et tout citoyen est invité à participer au débat public.

Damanhur est un mode de vie et de pensée établi sur l’expérimentation, le jeu et la transformation qui dépasse toutes les attitudes dogmatiques, c’est une société en évolution continuelle basée sur des principes spirituels.
La fédération puise son inspiration dans le principe de solidarité. Les communautés prises ensemble forment le peuple de Damanhur dont l’organisation sociale repose sur une constitution originale :

1. Ceux qui font partie du Peuple sont comme des frères et sœurs vivant ensemble, qui s’entraident en permanence, dans un climat de confiance mutuelle, de respect, de clarté, d’acceptation et de solidarité.

2. Chaque citoyen du Peuple s’engage à penser positivement et pour l’harmonie. Etant conscient de la portée extraordinaire de chaque pensée dans les faits, en vertu de sa multiplication et de sa réflexion dans le monde entier par le biais des lignes synchroniques, chaque personne est responsable de ses propres actions, socialement et spirituellement.

3. Au travers de la vie en communauté, la population cherche à former des individualités autonomes ; dont les relations sont régies par la connaissance et la conscience. Le peuple dans son ensemble vise l’accomplissement d’une autosuffisance totale.

4. Les règles de vie fondamentales sont basées sur le bon sens et l’appréciation d’autrui.

5. Le travail est compris comme un don de soi à autrui et comme une prière permanente, à travers laquelle chacun prend part, en fonction de ses propres possibilités, au progrès matériel et spirituel de la Nation. Toute tâche est méritoire et tout aussi digne que n’importe quelle autre, et dans la mesure du possible l’affectation des tâches tourne.

6. Ceux qui endossent des rôles ayant trait à la responsabilité sociale doivent s’acquitter de leurs fonctions dans un esprit de service envers le Peuple, sans rechercher d’avantages personnels et sans privilégier l’intérêt de quelques uns. Seuls ceux qui sont issus du Peuple peuvent prétendre être élus ou nommés à des postes impliquant une responsabilité sociale.

7. Chaque Citoyen vit en communion avec son environnement naturel et les forces subtiles qui s’y trouvent. La spiritualité et l’écologie doivent présider aux relations avec la terre et le monde animal, afin d’éviter toute forme de pollution et de rebut.

8. Le corps doit être nourri harmonieusement, maintenu en état de propreté, respecté et soigné. Les Citoyens de la communauté ne fument pas, ne se droguent pas, pas plus qu’ils n’abusent d’alcool ou de produits pharmaceutiques. Ils mettent en pratique des règles pour mener une vie saine, et développer harmonieusement le corps, le mental et l’esprit. Le Peuple attend de chacun de ses membres qu’il soit capable de se contrôler, de transmuter ses énergies personnelles et de montrer de la maturité dans ses choix.

9. La Nation encourage et soutient la recherche scientifique et le développement des arts ; elle favorise l’expérimentation en mode physique et non-physique, pour autant qu’elle s’exprime de manière harmonieuse. Tout Citoyen est censé développer ses connaissances en continu, élargir et approfondir son savoir dans les domaines de l’étude, des arts, du travail et des activités de loisir.

10. Le Peuple est une entité en évolution résultant de la somme organique de toutes les individualités qui le composent, des groupes et des structures de la Nation ; il conserve et fait la synthèse de toutes les expériences, de toutes les pensées et les sentiments exprimés à Damanhur, ce qui constitue sa richesse commune, culturelle, éthique et spirituelle. Le peuple est et reste un, même lorsque des communautés indépendantes ayant leur autonomie territoriale voient le jour. Il n’est pas que le nombre de membres d’une communauté donnée dépasse le chiffre de 200 à 220 personnes.

11. Chaque Citoyen dispose d’un espace personnel dans lequel il vit. Les logements sont assignés en fonction des besoins de la communauté et ceux qui y vivent doivent en prendre soin, les garder propres et leur conserver un aspect harmonieux.

12. Les Citoyens s’engagent à contribuer avec leurs propres ressources, leur travail ou tout autre moyen, à la subsistance économique de la Nation, qui de son côté prête assistance aux divers besoins de ses membres par le biais de fonds communaux. Tous ceux qui quittent le Peuple, pour quelque raison que ce soit, ne peuvent ni réclamer de dédommagement financier, ni faire état d’un quelconque droit de créance envers le Peuple.

13. Les Citoyens désireux de vivre une relation de couple, doivent annoncer publiquement leur liaison aux autres citoyens. Le couple, au cours d’une cérémonie publique, s’engage alors à fonder une union solide, qui puisse bénéficier à la communauté.

14. Les jeunes enfants nés au sein du Peuple sont aimé de tous, chaque citoyen en prenant soin, les éduquant et leur montrant l’exemple, dans le respect des règles communautaires d’éducation des enfants. Les enfants vivent au sein de la communauté, qui en fonction du programme de naissances, assume la responsabilité de leur entretien, de leur bien-être et de leur éducation.

15. Quiconque souhaite faire partie de la communauté doit formuler sa demande par écrit en précisant ses raisons. Si le candidat possède les qualités requises pour devenir Citoyen, il sera admis pour une période d’essai, au cours de laquelle il entend participer à la vie communautaire et se conformer à la présente charte et aux autres règles de la communauté. La demande d’admission ne sera acceptée que lorsque le candidat aura démontré qu’il a intégré les principes et l’héritage culturel du peuple. Cette acceptation a pour nom la « Concession de Citoyenneté ».

16. Une personne se verra retirer la citoyenneté, par exil volontaire ou par exclusion, en cas de mauvaise conduite aggravée si cela rend impossible la poursuite de la relation de groupe. L’exclusion doit être précédée d’une procédure disciplinaire qui permette à la personne en question d’exercer son droit de défense.

17. L’autorité supérieure de l’Ecole de Pensée et du Peuple est représentés par les Guides. Ils sont les garants de la constante adéquation entre les idéaux et les objectifs spirituels, et l’expression de la vie communautaire, tout en supervisant les trois organes majeurs. Ils dirigent et coordonnent toutes les décisions relatives aux affaires qui sortent du cadre des intérêts communautaires particuliers. Ils sont périodiquement élus par les membres de l’Ecole de Méditation dans le respect des règles en vigueur. L’accord unanime des guides est obligatoire pour tout poste individuel, groupe ou organisation du Peuple. En cas de besoin impérieux ou d’urgence particulière, ils peuvent cependant adopter toute mesure ou procédure qui leur semble appropriée.

18. Au sein du Peuple, tout regroupement de deux citoyens ou plus ayant un caractère social utile, peut mériter une reconnaissance particulière. Le groupe est une nouvelle entité formée par l’interaction entre les individualités différentes et complémentaires, qui gagne en capacité d’appréciation et de développement d’idées nouvelles, en rapport avec ses buts. Les fonctions qui ont trait au contrôle du respect des réglementations sont exercées par le Collège de Justice. Chaque citoyen est tenu de respecter ses décisions. Le Collège de Justice peut suspendre ou frapper de nullité les documents illégaux émis par d’autres organe, il définit et instruit les procédures disciplinaires, et son jugement est souverain pour arbitrer les conflits de toutes sortes au sein du Peuple.

19. Chaque communauté a son propre territoire, son propre Peuple et dispose d’une totale autonomie dans les limites fixées par les lois fédérales. Les dispositions afférentes à l’organisation, l’administration, le fonctionnement de la communauté et la coordination de ses activités, sont adoptés par le gouvernement local élu périodiquement. Le gouvernement et ses représentants peuvent même, dans un nombre limité de cas, prendre des sanctions envers les citoyens, s’exerçant de la manière prévue par les lois fédérales. La communauté peut, si elle l’estime nécessaire à un meilleur fonctionnement, créer ses propres organismes et promulguer de nouvelles règles, à condition de respecter la Tradition du Peuple et la prééminence des intérêts de la nation.

20. Les règles exécutives de la présente Charte ne doivent pas contenir de mesures qui lui soient contraires.


Les temples de Damanhur :

http://abcnews.go.com/GMA/popup?id=4210038&contentIndex=1&page=1&start=false

Site de la Fédération Damanhur : http://www.damanhur.org/


(1) Jacqueline de Croÿ « Damanhur : secte mégalo-satanique et syndrome de la diffamation » http://droitfondamental.eu/09-damanhur-fr.htm


Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Lun 12 Déc 2011, 01:55

Black Magick, sexe, et extra-terrestres
Publié par Marc Lafontan

Beau titre hein ? Après avoir posté mon billet hier sur les explosions nucléaires, il m'est revenu cette histoire ...


"Fais ce que tu veux sera le tout de la Loi.
Moi, Belarion, Antéchrist, dans l’année 1949 du règne de la Fraternité Noire nommée Chrétienté, donne mon Manifeste à tous les hommes. Et Moi, l’Antéchrist, viens parmi vous, disant : en sept années de ce temps, Babalon, la Femme Écarlate Hilarion se manifestera parmi vous, & portera mon Œuvre à maturité. Par conséquent, Moi, l’antéchrist, appelle les Choisis & les Élus & tous les hommes, venez au nom de la Liberté, que nous puissions mettre un terme à jamais à la Fraternité Noire.
Témoignent ma main & mon sceau en ce jour de 1949, qui est l’année 4066 de Babalon.
"
Frater 210

Alors, qui est la malade qui a écrit ça ?? un gars qui s'appelait Jack Parsons ...


Né en 1914, mort en 1952 en s'explosant dans son garage en manipulant du matériel instable ... c'était un génie en explosif dés son jeune âge, au point où il créera la formule du carburant qui permettra à la Nasa de gagner sa course à l'espace... Son bon ami Von Braun ( hum hum) mentionnera que dans ce carburant jamais la Nasa n'aurait été capable de se rendre sur la Lune et que Parsons était le vrai père de la recherche spatiale ... on a d'ailleurs nommé en son nom un cratére lunaire ... Parson a également crée le Jet Propulsion Laboratory (JPL --comme "Jack Parson's Laboratory") à Pasadena, qui est maintenant un complexe industriel énorme de la NASA.


Une autre facette de Jack Parsons, est qu'il pratiquait également la magie noire , dans laquelle il s'est révélé aussi "génial" que dans ses recherches aérospatiales ...

Il a toujours été interessé à l'occultisme, la pratiquait en solo, mais en 1941 quand il rejoint la loge Agape, qui est membre du Ordo Templi Orientis (O.T.O.) dirigé par nul autre qu'Aleister Crowley, il en devient rapidement le boss ... décrire l'OTO et Crowley prendrait probablement un billet de 25 000 lignes alors je vais résumer en disant que le Temple est une loge noire, basée sur le sexe , la respiration ( tantrisme ) et un mantra disant “Fais ce que tu veux sera le tout de la loi" tiré d'enseignements reçus par channeling en Egypte par Crowley. Loge qui existe toujours. Faudrait un de ces quatre que je vous fasse une liste des loges de ces rats ignorants. Crowley lui, est probablement un des mages noirs les plus puissants ayant existé au 20 ième siécle et qui adorait se faire appeler la Bête ... bref, vous voyez le tableau, à vous de fouiller plus le sujet si interessé ...

Revenons à Parsons ... à part organiser des séances magiques honorant Pan avant chaque lancement de fusée, il organise diverses cérémonies auxquelles il convie puis initie Ron Hubbard fondateur de la Scientologie ... on n'a jamais connu ses résultats concrets dans son art, mais on sait par contre qu'Hubbard décida de lancer son mouvement scientologique et partit en emmenant la femme de Parsons qui passait d'adepte à adepte dans des cérémonies sexuelles ...

Donc notre Parsons devient de plus en plus "puissant" dans son art (au point même où Crowley l'avertit -sans résultat- de ralentir ) et décide de performer en 46 un rituel magique extremement puissant appelé l'appel de Babalon ...


Afin d'expliquer ce rituel, il faut revenir à Crowley qui en 1918 avait entreprit une série de rituels connus sous le nom d’« Amalantrah’s working » , du nom de l’une des entités avec lesquelles il raconta être alors entré en contact. Ces rituels consistaient essentiellement en un cocktail de magie sexuelle et cérémonielle ayant pour but la matérialisation physique d’entités par le biais d’un portail. Il semble avoir réussi en matérialisant une entité appelée Lam... "Il est généralement admis dans les cercles occultes que Crowley a intentionnellement ouvert un portail au moyen de rituels magiques lors de l’œuvre d’Amalantrah qui a fourni à Lam et d’autres entités similaires, un passage vers la terre. La brèche « dans les espaces entre les étoiles » créée par le Groupe de travail Amalantrah aurait généré une passerelle par laquelle Lam et d’autres influences extra-cosmiques pourraient pénétrer l’univers connu, et plus particulièrement, notre terre."

L'idée de Parsons était de reprendre le rituel mais en le rendant plus puissant pour en faire un appel à Babalon , c'est à dire avoir une entité qui s'incarnerait dans un corps de femme avec laquelle il ferait un bébé "magique" ( un espece de Rosemary's Baby avant le temps...) ...

On n'a jamais vraiment su si Parsons avait réussi son "enfant de la Lune" mais on pense qu'il a commencé sa grande œuvre de Babalon en 1946 (un an avant la mort d’Aleister Crowley), avec sa seconde épouse Cameron. Opérant dans la continuité de l’œuvre d’Amalantrah de Crowley, il semble avoir radicalement élargi le Portail par lequel LAM et d’autres influences extraterrestres peuvent désormais entrer dans notre univers terrestre. On pense que son rituel aurait duré 3 ans , assez intensif pour que Parsons se définisse vers la fin comme l'Anti-Christ...

Pour finir avec ce gars là , en septembre 1950, il perd son emploi, car on l’a trouvé en possession de documents classés « secret défense », ce qui déclenche une enquête du F.B.I., mais aucune charge ne sera retenue contre lui. Mais il ne retrouvera plus d’emplois dans sa spécialité et il se met donc à son compte et fait ses expériences dans son garage. c'est là qu'il trouvera la mort en 52.

On notera que c'est en 1947 qu'eurent lieu les premières vagues d'UFO sur le continent nord américain qui culminent avec le crash de Roswell et la création par la Air Force de projets d'études sur ce qui soudainement semblait apparaitre partout aux Us ( projet Grudge et Sign regroupés plus tard sous le nom Projet Blue Book). L’observation historique de Kenneth Arnold et sa description des neuf objets volant en formation, ressemblant à des ‘soucoupes volantes’, exactement un an et demi après le début des rituels de Jack Parson, ouvrit l’ère moderne des ovnis tels que nous les connaissons aujourd’hui ...

Pourquoi connecter les UFO avec la magie de Parsons ?
Voici le portrait qui a été fait de LAM :


Le mythe des « petits gris » pourrait trouver son origine dans un roman d’H.G. Wells The First Men in the Moon, paru en 1901, dans lequel les « Sélénites », les habitants de la lune, sont décrits comme ayant une vague forme d’insectes, la peau grise, de grosses têtes et de larges yeux noirs. On pourrait se demander d'où Wells tirait ses idées de livre de science fiction de de comportement social .. je me rappele qu'il était membre de la Société secréte la Table Ronde ( fondée par Rhodes et Nathan Rothschild ) et du Club Fabien.

Cependant, la première fois où des extraterrestres de petite taille et de couleur grise sont mentionnés par des témoins d’apparition d’OVNI a lieu en 1961 ; il s’agit également du premier cas d’abduction : l’affaire Betty et Barney Hill.

Par la suite, dans les années 80, les publications traitant du crash de Roswell, la fameuse vidéo de dissection, mais c'est surtout la parution du best-seller de Whitley Strieber Communion, vont relancer la mode des petits gris et attirer sérieusement l’attention sur le portrait de Lam.

Il est à noter que ce livre, "Communion" qui a littéralement décollé le mouvement ufologique dans les années 80 avant de devenir la base d'autres livres (et de sites webs quand internet est apparu) est à la base de la description des Zetas Reticulis dit les Petits Gris ...

Que reste t il de tout ça ? des foules qui vont au cinéma voir des histoires de Petits gris, ou qui portent ce symbole sans avoir aucune idée d'où il vient ...une image maintenant assimilée dans notre culture..bizarre hein ? c'est vrai, la "magie" fait partie du mythe d'Hollywood maintenant ou du folklore auquel juste des paysans du Moyen âge pouvaient croire, right ? ... faut il expliquer le mot volt , ou égrégore ?

"Il y aurait un lien entre l'apparition d'Ovni et le nucléaire. Il semblerait que nos visiteurs (s'ils existent bien évidement) s'intéressent aux activités nucléaires de notre civilisation. Des conseillers Américains auraient eu l'idée de provoquer des explosions volontairement afin de mesurer le temps que mettaient les OVNI pour arriver sur site. Il est à noter que le site de Roswell n'est pas très loin de la base ou la première bombe atomique fut créée!"
Source
Ni très loin de Jack Parsons ... On pourrait également se demander les effets quantiques d'une explosion ...


En passant, le successeur de Parsons s'appele Kenneth Anger , adulé par les bobos du cinéma alternatif qui ont oublié ses liens avec Charles Manson et son harem pour juste se souvenir du Sex, Drug and Rock'n roll avec les Rolling Stones, Beatles et Led Zep ( le guitariste J.Page a d'ailleurs racheté le manoir de Crowley) .. et son éléve s'appele Anton LaVey ...

Je vous raconterai l'histoire de ces deux loosers un de ces quatre ...

http://au-bout-de-la-route.blogspot.com/2011/01/black-magick-sexe-et-extra-terrestres.html
Revenir en haut Aller en bas
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Lun 12 Déc 2011, 10:06

Merci Marc, merci Douceur,
Citation :
en complément sur Alister Crowley, nom souvent cité dans ces textes ci dessus:
Crowley dans la culture populaire [modifier]
Crowley a exercé une influence significative sur l'œuvre de musiciens de rock tels que David Bowie, Jimmy Page, Ozzy Osbourne du groupe Black Sabbath (écouter à ce sujet un de leur morceaux les plus célebres "Mr. Crowley"), Jaz Coleman, chanteur de Killing Joke, et les groupes Iron Maiden, Coil, Cradle of Filth et les Beatles — son visage apparaissant sur la pochette de leur album Sergeant Pepper's Lonely Hearts Club Band.

Sur un de ses albums solos "Inside Of Emptiness" le guitariste des Red Hot Chili Peppers John Frusciante présente 3 chansons inspirées de sa vie écrites durant la lecture de ses textes : “Emptiness”, “I’m Around” et “666”. Crowley est aussi la principale source d'inspiration du groupe de Black/Death Metal Behemoth.

Jimmy Page, le guitariste du groupe Led Zeppelin, qui lui vouait une admiration considérable, a racheté son manoir de Boleskine qu'il a ensuite revendu.

L'auteur britannique Alan Moore a également étudié Crowley, qu'il cite directement dans sa série Promethea, dans un numéro spécialement consacré à la magie et aux tarots.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Aleister_Crowley

Chaque secte satanique possède ses rites qui prévoient l’utilisation des enfants mais tout ceci est habilement caché. Le traumatisme subi sera enregistré mentalement par le mineur qui, victime d’autres traumatismes consécutifs aux violences subies se confiera à des thérapeutes qui noteront ce qu’ils constatent mais ne seront pas en mesure d’apporter la moindre preuve sur les causes des dégâts psychologiques constatés.


L’abus rituel, le rituel satanique ou à tendance satanique, la pédo-criminalité déguisée en rituel ont en commun la violence de tous types sur les animaux, les êtres humains particulièrement les jeunes, les enfants, les femmes, l’usage de substances hallucinogènes, de stupéfiants, d’hypnotisants, de sang humain ou d’animaux. (voir Anton Long dans « L’Ordre des neuf Anges » qui sévit partout en Europe, et Alister Crowley dans son « Liber Legis »).


La nouvelle secte satanique appelée « Blaue Rose » est beaucoup plus destructrice. Elle est composée d’éléments racistes, de rock metal, de psycholitique et surtout d’incitation au suicide et autres divers crimes célébrés par une chanson de rock transgressive. Cette secte s’est rapidement développée à partir de l’Allemagne vers les pays limitrophes et a causé des suicides de groupes de mineurs.
http://griess.st1.at/barcelona/enfants/gagliardif.htm


Reportage produit par LESUBLIMINAL.FR basé sur diverses interviews d'Anton Szandor LaVey, Boyd Rice et Peter Gilmore (actuel pape noir de la CHURCH OF SATAN). Il expose les origines de certaines pratiques et techniques musicales utilisées pour charmer et inciter à la sensualité et la sexualité ou encore à des rites sataniques et obscurs. Aujourd'hui, nous retrouvons étrangement ces techniques et symboles dans beaucoup de vidéos clip les plus populaires. L'argument commercial semble est ici compromis, il s'agit bien de propagande. (durée : 19 min)

Reportage exclusif du site lesubliminal.fr.

Le public ne mesure pas toujours l’influence réelle que la musique et les médias peuvent avoir sur nous et surtout lorsque certaines musiques sont des outils de propagande pour influencer l’opinion publique, les coutumes ou les traditions sociales.
Ce reportage démontre que la Church of Satan utilise les médias pour propager leur doctrine et conditionner le public au satanisme.

Il ne s'agit pas de légende ou de conspiration. Il ne diabolise pas la musique ou les médias. Il ne juge pas non plus les adeptes satanistes. C'est la doctrine, les pratiques et l'organisation de la C.o.S. qui sont en question.

Il s'agit d'une information qui a pour but de sensibiliser de certaines pratiques qui échappent au plus grand public.
Les dirigeants de l'église de Satan prennent la parole et expliquent eux-même leur vision sur le sujet.

Tous les faits sont avérés. Ce reportage est le fruit de plusieurs années d'investigations, de rencontres, d'entretiens et d'observations.

A chacun de faire la part des choses! Il y a des choses à prendre au sérieux et on ne joue pas avec tout...


source: lesubliminal.fr

http://www.dailymotion.com/video/x2zg7a_le-diable-a-la-parole_music
article source L’ENFER DU VIRTUEL.

voir aussi:
Babalon, dans le système de la Magick de Crowley, est dépeinte comme la Femme Écarlate, la Grande Mère & Mère des Abominations. Sa forme divine est celle de la prostituée sacrée & son symbole principal est celui du Calice du Graal. Son consort est la Chaos, le « Père de la Vie », forme masculine du Principe Créateur. Babalon est souvent décrite comme une femme portant une épée et chevauchant la Bête à laquelle s’est personnellement identifié Aleister Crowley</SPAN>. Dans un sens plus général, Babalon représente la femme libérée et l’expression de la pulsion sexuel
le.

a Prostituée Sacrée:Babalon,Marie Madeleine,Lilith... page 2
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
AMBRE

avatar

Féminin
Lion Tigre
Nombre de messages : 5573
Date de naissance : 14/08/1962
Age : 55
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   Jeu 29 Déc 2011, 17:09

... un texte que j ai lu il y a queqlues années !



je vous le partage, avec discernement,comme toujours :


Créer sa propre réalité:
" La conviction très répandue dans le Nouvel Âge que l'on crée sa propre réalité est fascinante, mais illusoire.
Elle s'exprime dans la théorie junghienne selon laquelle l'homme est un passage entre le monde extérieur
et un monde intérieur aux dimensions infinies,
où chaque homme est comme Abraxas qui crée son propre monde et le détruit. "



CONSEIL PONTIFICAL DE LA CULTURE
CONSEIL PONTIFICAL POUR LE DIALOGUE INTERRELIGIEUX

JÉSUS-CHRIST LE PORTEUR D'EAU VIVE

Une réflexion chrétienne sur le “Nouvel Âge”

AVANT-PROPOS

La présente étude traite du « Nouvel Âge » ou « New Age », un phénomène complexe qui influence maints aspects de la culture contemporaine.

Cette étude est un rapport provisoire. Elle est le fruit de la réflexion commune du Groupe de Travail sur les Nouveaux Mouvements Religieux, formé de membres du « staff » de différents dicastères du Saint-Siège: les Conseils Pontificaux de la Culture et pour le Dialogue Interreligieux (qui sont les principaux rédacteurs de ce projet), la Congrégation pour l'Evangélisation des Peuples et le Conseil Pontifical pour la Promotion de l'Unité des Chrétiens.

Les réflexions présentées ici s'adressent avant tout à ceux qui sont engagés dans l'action pastorale afin qu'ils soient en mesure d'expliquer en quoi le mouvement du Nouvel Âge diffère de la foi chrétienne. Cette étude est une invitation à prendre en considération la soif spirituelle de beaucoup de nos contemporains, hommes et femmes. Il est nécessaire de reconnaître que l'attrait exercé par la religiosité Nouvel Âge sur certains chrétiens peut en partie s'attribuer à l'absence d'une prise en considération sérieuse, de la part de leurs propres communautés, des thèmes qui font vraiment objet de la synthèse catholique. Ces thèmes sont, entre autres: l'importance de la dimension spirituelle de l'homme et son intégration dans un « tout » de vie, la recherche du sens de la vie, les liens entre les êtres humains et le reste de la création, le désir de transformation personnelle et sociale, le rejet d'une vision rationaliste et matérialiste de l'humanité.

Ce document attire l'attention sur la nécessité de connaître et de comprendre le Nouvel Âge comme courant culturel, mais aussi sur l'exigence, pour les catholiques, de comprendre la doctrine et la spiritualité catholiques authentiques de manière à discerner correctement les thèmes de ce courant. Les deux premiers chapitres présentent le Nouvel Âge comme une tendance culturelle multiforme, ainsi qu'une analyse des principaux fondements de la pensée transmis dans ce contexte. Aux chapitres trois et suivants, on trouvera des indications en vue d'une enquête approfondie sur ce mouvement face au message chrétien. Quelques suggestions de nature pastorale sont également proposées.

Ceux qui souhaitent approfondir l'étude du Nouvel Âge trouveront d'utiles références en appendice. On espère en particulier que cet ouvrage sera un encouragement à mener des études plus poussées dans les différents contextes culturels. Son but est aussi d'encourager un discernement chez ceux qui sont à la recherche de points de repère solides pour une vie plus pleine. Nous sommes vraiment convaincus que chez beaucoup de nos contemporains « en recherche », il est possible de découvrir une vraie soif de Dieu. Comme l'a dit le Pape Jean-Paul II à un groupe d'évêques des États-Unis: « Les Pasteurs doivent se demander honnêtement s'ils prêtent suffisamment attention à la soif du cœur humain pour la véritable 'eau vive' que seul le Christ, notre Rédempteur, peut lui apporter (cf. Jn 4, 7-13). Ils devraient insister sur la dimension spirituelle de la foi, sur l'éternelle fraîcheur du message de l'Évangile et sur sa capacité de transformer et de renouveler ceux qui l'acceptent » (AAS 86/4, 330).


http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_councils/interelg/documents/rc_pc_interelg_doc_20030203_new-age_fr.html


extrait:

2.1. Qu'y a-t-il de nouveau dans le Nouvel Âge?

Pour beaucoup, le terme Nouvel Âge indique clairement un tournant majeur dans l'histoire. D'après les astrologues, nous sommes actuellement dans l'ère des Poissons, qui a été dominée par le christianisme. Mais l'ère des Poissons est sur le point de faire place à la nouvelle ère (en anglais New Age) du Verseau, en ce début du troisième millénaire.14 Si l'ère du Verseau jouit d'un tel prestige dans le mouvement Nouvel Âge, cela est dû en grande partie à l'influence de la théosophie, du spiritisme, de l'anthroposophie et de leurs prédécesseurs ésotériques. Ceux qui mettent l'accent sur l'imminence d'un changement au niveau mondial expriment souvent le souhait d'un tel changement, et cela non pas tant dans le monde que dans notre culture, dans notre façon de nous rapporter au monde. Cela est particulièrement évident chez ceux qui avancent l'idée d'un Nouveau Paradigme de vie. Cette approche est attrayante, car dans certaines de ses expressions, les hommes ne se contentent pas d'observer passivement, mais contribuent effectivement à changer la culture et à faire apparaître une nouvelle conscience spirituelle. Dans d'autres expressions, l'accent est mis plutôt sur la progression inexorable des cycles naturels. Quoi qu'il en soit, l'ère du Verseau n'est pas une théorie, mais une vision. Le Nouvel Âge est une tradition très vaste qui incorpore toute sorte d'idées n'ayant pas de lien direct avec le passage de l'ère des Poissons à celle du Verseau. On y trouve des visions modérées et plutôt générales d'un futur où la spiritualité planétaire côtoiera des religions séparées, où des institutions politiques planétaires similaires compléteront les institutions plus locales, avec des entités économiques globales jugées plus participatives et démocratiques, une plus grande place donnée à la communication et à l'éducation, une approche mixte à la santé combinant la médecine officielle et l'auto-guérison, une perception plus androgyne de soi-même, et des systèmes intégrant la science, le mysticisme, la technologie et l'écologie. Encore une fois, tout cela révèle une aspiration profonde à une vie plus pleine et plus saine pour les hommes et pour la planète. Parmi les traditions qui confluent dans le Nouvel Âge, on peut citer, entre autres, les pratiques occultes de l'Égypte ancienne, la kabbale, le gnosticisme des premiers siècles du christianisme, le soufisme, le savoir druidique, le christianisme celtique, l'alchimie médiévale, l'hermétisme de la Renaissance, le bouddhisme zen et le yoga, etc.15

Voici la « nouveauté » du Nouvel Âge: c'est un « syncrétisme d'éléments ésotériques et séculiers »,16 qui convergent dans la perception très répandue que le moment est venu d'un changement radical des individus, de la société et du monde. Il existe diverses expressions de ce besoin de changement:

– De la physique mécanique newtonienne à la physique quantique;

– De l'exaltation moderne de la raison à la valorisation des sentiments, des émotions et des expériences (en passant de la pensée rationnelle 'de l'hémisphère gauche' du cerveau à la pensée intuitive 'de l'hémisphère droit');

– De la prédominance des valeurs viriles et patriarcales à la célébration des valeurs féminines, dans l'individu comme dans la société.

Dans cette perspective, le terme de « changement de paradigme » est souvent employé. Certains vont même jusqu'à suggérer qu'un tel changement n'est pas seulement souhaitable, mais inéluctable. Le rejet de la modernité qui est à l'origine de ce désir de changement n'est pas nouveau, mais peut être décrit comme une « résurgence moderne des religions païennes influencée par les religions orientales, la psychologie, la philosophie, la science, et la contre-culture répandue dans les années 1950 et 1960 ».17 En fait, si le Nouvel Âge est bien le signe d'une révolution culturelle et d'un rejet des idées et des valeurs de la culture occidentale, son criticisme idéaliste est lui- même paradoxalement typique des cultures qu'il condamne.

Il convient de dire quelques mots à propos du changement de paradigme. L'expression a été lancée par Thomas Kuhn, un historien des sciences américain qui voyait le paradigme comme « un ensemble de croyances, valeurs, techniques, etc. partagées par les membres d'une communauté donnée ».18 Lors du passage d'un paradigme à un autre, il y a un changement total de perspective plutôt qu'une transition progressive. Il s'agit véritablement d'une révolution, et Kuhn ajoute que les paradigmes concurrents sont incompatibles et ne peuvent pas coexister. Donc l'idée que le changement de paradigme, appliquée aux religions et à la spiritualité, soit tout simplement une nouvelle façon d'affirmer les croyances traditionnelles, n'est pas juste. On assiste vraiment à l'apparition d'une nouvelle vision du monde qui remet en cause non seulement le contenu, mais aussi l'interprétation fondamentale de la vision précédente. Le meilleur exemple en est peut-être, du point de vue des rapports entre le Nouvel Âge et le christianisme, le remaniement complet de la vie et de la signification de Jésus-Christ. Il s'agit de deux visions inconciliables.19

La science et la technologie n'ayant manifestement pas réussi à donner tout ce qu'elles semblaient promettre autrefois, les hommes se sont tournés vers la spiritualité dans leur quête de libération. Le Nouvel Âge, tel que nous le connaissons aujourd'hui, est le fruit d'une aspiration à quelque chose de plus humain et de plus beau que l'expérience opprimante et aliénante de la vie de la société occidentale. Ses premiers représentants ayant poussé leur recherche très loin dans toutes les directions, il a adopté une approche extrêmement éclectique. S'il est bien possible que ce soit le signe d'un « retour à la religion », ce n'est certainement pas un retour aux doctrines et aux croyances chrétiennes orthodoxes. Les premiers symboles qui permirent à ce « mouvement » de pénétrer dans la culture occidentale furent le célèbre festival de Woodstock en 1969 dans l'État de New York, et la comédie musicale Hair qui présentait les grands thèmes du Nouvel Âge dans sa chanson emblématique « Aquarius ».20 Mais ce n'était que la pointe d'un iceberg dont les dimensions ne se sont précisées qu'assez récemment. L'idéalisme des années 1960 et 1970 subsiste encore dans certains secteurs, mais aujourd'hui, ce ne sont plus les adolescents qui sont les plus concernés. Les liens avec les idéologies politiques de gauche se sont relâchés, et les drogues psychédéliques ne sont plus aussi répandues qu'elles ne l'étaient à l'époque. Tant de choses se sont produites depuis que tout cela ne semble plus révolutionnaire. Les tendances « spirituelles » et « mystiques », cantonnées autrefois à la contre- culture, se sont maintenant largement intégrées à la culture ambiante dans des domaines aussi divers que la médecine, la science, l'art ou la religion. La culture occidentale est désormais empreinte d'une conscience politique et écologique diffuse, et ce changement culturel global a eu une forte incidence sur le style de vie des individus. Certains suggèrent que le « mouvement » Nouvel Âge est précisément cette transition majeure vers ce qu'ils considèrent comme « un mode de vie nettement
meilleur ».21


3.2. Un narcissisme spirituel?

Divers auteurs considèrent la spiritualité Nouvel Âge comme une forme de narcissisme spirituel ou de pseudo-mysticisme. Il est intéressant de noter que cette critique a même été formulée par David Spangler, un membre reconnu du Nouvel Âge qui, dans ses derniers ouvrages, a pris ses distances vis-à-vis des aspects les plus ésotériques de ce courant de pensée.

Il dit notamment que, dans les formes les plus courantes du Nouvel Âge, « les individus et les groupes se livrent à leurs rêves d'aventures et de pouvoir, généralement sous une forme occulte ou millénariste... Ils se distinguent par leur attachement à un monde intérieur centré sur la réalisation de soi, qui se traduit (quoique d'une façon souvent insidieuse) par un retrait du monde. À ce niveau, le Nouvel Âge est peuplé d'êtres étranges et exotiques, maîtres, adeptes, extraterrestres. C'est un lieu de pouvoirs psychiques et de mystères occultes, de conspirations et d'enseignements cachés ».55

Dans un ouvrage postérieur, David Spangler énumère ce qu'il considère comme les aspects négatifs ou « ombres » du Nouvel Âge: « aliénation du passé au nom de l'avenir; attachement à la nouveauté pour elle-même...; manque de discrimination et de discernement au nom de l'intégrité et de la communion, d'où l'incapacité de comprendre et de respecter le rôle des limites...; confusion entre phénomènes psychiques et sagesse, entre channeling et spiritualité, entre perspective Nouvel Âge et vérités dernières ».56 Pourtant, Spangler est convaincu que cet égoïste et ce narcissisme irrationnel ne concernent qu'un petit nombre d'adhérents. Les aspects positifs qu'il met en lumière sont la fonction du Nouvel Âge comme image du changement et incarnation du sacré, et le fait que la plupart des membres sont « de très sérieux chercheurs de la vérité » au service de la vie et de l'évolution spirituelle.

L'aspect commercial de beaucoup de produits et de thérapies portant l'étiquette New-Agers est mis en évidence par David Toolan, un jésuite américain qui a fréquenté pendant plusieurs années les milieux Nouvel Âge. Il observe que les Nouvel Âgers ont découvert la vie intérieure, qu'ils sont fascinés par la perspective d'être responsables du monde, mais que par ailleurs ils tombent facilement dans l'individualisme et tendent à tout voir comme un objet de consommation. De ce point de vue, si la spiritualité Nouvel Âge n'est pas chrétienne, elle n'est pas non plus bouddhiste, dans la mesure où elle ne prône pas le renoncement. Le rêve d'union mystique semble aboutir, dans les faits, à une union purement virtuelle qui finit par laisser les individus encore plus insatisfaits
et plus seuls.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-catharose.blogspot.be/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ..."Elargir son horizon"...   

Revenir en haut Aller en bas
 
..."Elargir son horizon"...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pêcheurs de l'extrême du bar "Le poisson-roi".
» Une soirée "soin de soi".
» HELP! "nos fétiches" (nègre de Surinam)
» Notre-Dame du Mont-Carmel et le Saint Scapulaire et le commentaire du jour "Venez à moi"
» "joujou du pauvre": apologue? et Q. voca...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Elargir son Horizon-
Sauter vers: