ANTAHKARANA

Gnose et Spiritualité
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les deux Vérités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Les deux Vérités   Mer 28 Nov 2007, 21:16

Bonjour à toutes et tous,

j'ai déjà abordé, dans un précédent sujet, la question de la discrimination dialectique entre Vérités multiples et unique Vérité . Mais l'expression en était très "technique", et je souhaite illustrer cela à travers un petit conte, de façon à mieux le faire comprendre.


Dieu se promenait dans son Palais, lorsqu'il eut l'idée de créer des êtres humains pour les Aimer. Mais il savait bien que, concrètement, ce n'est pas aussi simple que d'y penser...

Il fallait que "ses enfants" puissent d'abord comprendre leur unique réalité personnelle, avant de pouvoir vivre l'unique réalité de l'Amour.

Il s'arrangea donc pour établir ses enfants dans des rôles particuliers, des positions différentes. Il instaura plein de fonctions diverses, en vérité superflues, car Dieu n'a pas besoin de cela pour assumer son propre Palais.

Il y eut, entre autres, les "Gardes de la Porte", les "Porte-Lanternes des Couloirs", les "Surveillants des Champs", les "Eclaireurs des Bois", etc.

Il laissa ses enfants assumer ces fonctions pendant plusieurs années, sans qu'ils ne se rencontrent vraiment entre eux trop souvent.

Et puis un jour, il les convoqua tous dans le Coeur du Temple. Ils étaient tous impressionnés de vivre un jour aussi particulier, et ne savaient pas ce qui allait se passer. Qu'est-ce que Dieu pouvait bien vouloir leur dire?


Or donc, lorsqu'ils furent tous assemblés, et calmés de l'émotion d'être réunis pour la première fois, Dieu leur posa la question suivante: "Qui peut me dire ce qu'est un être humain?"


La question leur sembla d'abord bizarre, et ils réfléchirent en silence. Puis soudain, quelqu'un lança: "Un être humain est quelqu'un qui surveille les Champs!"

Naturellement, cette réponse provoqua un tollé général, et de nombreuses contestations fusèrent dans tous les coins: "Non, un être humain est quelqu'un qui garde la Porte!", "Non non! Un être humain forcément vit dans les Bois! l'arbre est son symbole!", "Moi je dis qu'un être humain porte les lanternes, car la lumière est sa nature",...

La querelle dura longtemps. Mais Dieu restait impassible et souriant.

Au bout d'un certain temps d'un débat fiévreux, certaines idées commencèrent à germer: "Peut-être que tout le monde, à raison?", "Peut-être qu'il n'est pas possible de savoir vraiment ce qu'est un être humain?", "Peut-être qu'il n'y a pas d'unique vérité?", "Peut-être que nous sommes tous des aveugles devant un éléphant, cherchant à le comprendre en touchant différentes parties de son corps?",...

Mais malgré cela, certains restaient fermement sur leurs positions spécifiques.

Alors, Dieu les interrompit, et leur demanda de rendre compte de leurs conclusions.

Il y lui fut alors fait trois types de réponses différents:

- par ceux qui sont parvenus à l'idée qu'un être humain, c'est tout à la fois, et que tout le monde a raison dans sa vision différente
- par ceux qui sont parvenus à l'idée qu'un être humain, c'est impossible à définir
- par ceux qui sont restés campés sur leur propre point de vue qu'un être humain, c'est soit un Garde de la Porte, soit un Surveillant des Champs, etc.

Alors Dieu leur demanda:

"Regardez-vous mutuellement, et dites-moi ce que vous voyez?"

Ils s'exécutèrent, et assez rapidement, ils répondirent en choeur:

"Nous voyons des êtres humains!"

Dieu continua:

"Qu'est-ce qui est différent entre un Surveillant des Champs et un Eclaireur des Bois?"

Différentes réponses fusèrent: "le costume", "la mission", "l'horaire",etc.

"Et est-ce que tout cela fait partie de votre nature? Est-ce que tout cela fait un être humain?"

Ils se regardèrent tous, étonnés, et firent tous "non" de la tête.

Dieu reprit alors:

"N'êtes-vous pas tous semblables dans votre essence, au-delà de ce qui vous entoure?"

"Et pensez-vous que cette essence est incompréhensible, inaccessible, alors qu'elle est ce que vous êtes?"

Ils regardèrent tous Dieu, médusés...


"Apprenez qu'il existe deux Vérités, la Vérité de l'essence, et la Vérité du point de vue. La Vérité de l'essence est unique, la même pour tous, et elle n'est pas inaccessible ou incompréhensible, car elle nous appartient à tous. La Vérité du point de vue est multiple, personnelle à chacun. Elles sont différentes, et complémentaires. Mais la confusion et le désaccord commencent lorsqu'on confond les deux."

"Vous avez tous confondu votre Vérité personnelle, qui vient simplement de votre position unique dans le Palais, car chacun y a sa place légitime, j'y ai veillé, avec la Vérité unique de votre essence, qui est la même pour tous. Et à cause de cela, vous vous êtes disputés, vous avez voulu placer votre point de vue avant celui des autres, ou bien encore vous avez renoncé à trouver une réponse simple et claire, estimant que peut-être toutes les opinions étaient justes, ou bien qu'en réalité la nature de l'être humain n'est simplement pas compréhensible."

"Tout cela parce que vous n'avez pas vu que vous confondiez deux Vérités, qui sont faites pour s'entendre uniquement lorsqu'elles sont bien reconnues séparément l'une de l'autre. La Vérité unique est celle qui est en dehors des points de vue, et elle est donc la même pour tous. Et les Vérités multiples sont seulement celles des points de vue, et elles sont uniques à chacun."

"Tout être occupe une seule place dans tout l'univers. Un seul point d'observation, un seul point de vue. Et cela forme sa réalité personnelle. Mais tout être est aussi l'expression d'une unique nature qui ne dépend pas des points d'observation. Et lorsqu'on confond les deux, alors les problèmes commencent..."

"Qui ici, peut se vanter d'avoir été un excellent Garde de la Porte, un parfait Surveillant des Champs, un Eclaireur des Bois méritant ?"


Ils se regardèrent tous, un peu gênés, car en effet, ils savaient au fond d'eux-mêmes, qu'ils n'avaient pas vraiment assumé leurs missions avec ferveur...

Mais Dieu les rassura:

"Je ne suis pas là pour vous faire des remontrances. D'ailleurs, toutes ces missions sont utiles, mais pas indispensables, et je ne vous ai pas créé pour cela. Mais vous voyez, quand vous confondez la vérité de votre point de vue avec la vérité de votre essence, alors vous n'occupez pas entièrement votre point de vue personnel, et d'un autre côté, vous ne répondez pas vraiment à la réalité de votre essence. Donc vous ne pouvez pas endosser une mission avec toute la Présence possible."


"Partout, en tout point de l'existence, l'être est le même! Et sa nature unique est celle du Tao. Pourtant, chaque point de l'existence est un point de vue différent, qui définit une Personne qui, pour occuper la place qui lui est réservée de toute éternité, doit apprendre à discriminer ces deux Vérités."

"Et c'est seulement si vous assumez totalement votre point de vue, votre Vérité personnelle, que vous pourrez intégralement vivre la Vérité unique qui nous unit tous dans l'Amour. Mais ce point de vue personnel n'est pas la Vérité de la nature de l'être, et il faut le comprendre. Tant que vous mélangez les deux Vérités, votre libre-arbitre vous empêche d'être vraiment présent dans votre point de vue, et d'être libre dans votre essence comprise et reconnue".

"Car vous ne pouvez pas choisir le point de vue que vous occupez de toute éternité, pas plus que choisir la nature de ce que vous êtes. Il n'y a que dans la confusion entre ces deux Vérités que vous êtes livrés à l'illusion de ces choix. Et il faut mettre fin à cette illusion pour vivre librement ce que vous êtes vraiment!"


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 241
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 50
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Les deux Vérités   Jeu 29 Nov 2007, 08:46

Bonjour Steph,

Bravo et merci pour ce conte qui a dû te "coûter" en énergie ?, tant il se différencie de ta démarche habituelle plutot technique ! mais le résultat est très sympa. Je trouve toujours courageux les individus qui font l'effort de sortir de leurs rails de fonctionnement habituels (rails qui sont parfois des ornières !). Car je vis et vois combien cela est difficile dans ma vie (mais o combien enrichissant...)
"Le rouleau compresseur dialectique" a montré un visage plus doux, plus accessible, plus yin, mais néanmoins tout aussi authentique, cela est tout à ton honneur et j'espère que nous aurons d'autres bonnes surprises de ce genre !
Dissocier la vérité de l'essence et celle du point de vue semble en effet nécessaire et source de tolérance, mais autant l'une que l'autre ne se laissent pas apprivoiser facilement !
N'est-il pas opportun de s'attacher en premier lieu à la vérité de l'essence ?, ce qui permet de mieux comprendre comment des points de vue différents peuvent se concilier et participer d'une seule vérité inéffable, source de tolérance et compassion. Partant de là, l'autre devient un miroir plus fidèle et plus fin de notre propre identité, notre prore vérité, notre propre point de vue. Cela implique bien sur de laisser en jachère dans un premier temps notre propre vérité, dans un espace de flottement ou l'on est "personne"...
Sinon l'idéal serait sans doute de courtiser ces 2 vérités...de front, dans une synergie équilibrée... et dialectique bien sur ?

Bonne journée a tous !

:50:
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les deux Vérités   Jeu 29 Nov 2007, 11:56

Merci Sphinx, pour ce très beau conte que tu nous offres.

Cela est plus clair pour moi.


Je rejoins Christalain:

Citation :

'... cela est tout à ton honneur et j'espère que nous aurons d'autres bonnes surprises de ce genre !'



Belle journée aussi!!


Julia
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les deux Vérités   Ven 30 Nov 2007, 11:27

Merci à vous deux.


Ce conte ne m'a pas coûté en énergie, car c'est pour moi plus facile à écrire que de la dialectique "rouleau compresseur".

Si j'utilise peu ce genre de transmission, c'est simplement que mon but est avant tout de rendre compte de la nature de l'être selon une dialectique rigoureuse et ouvertement transmise dans l'expression directe de ses articulations.

Mais j'aime assez écrire des histoires, ou des contes symboliques.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les deux Vérités   Lun 03 Déc 2007, 18:05

Christalain,


Citation :
N'est-il pas opportun de s'attacher en premier lieu à la vérité de l'essence ?

Je ne pense pas.

Le lien et la séparation se mettent en relief mutuellement, mais pas de la même façon, car le lien est absolu, et la séparation relative.

De ce fait ils ne sont effectivement pas égaux lorsqu'il s'agit de dissiper la confusion entre les deux: certes ils réagiront de concert, puisqu'ils sont liés, mais il y en a un sur lequel il est plus pertinent de travailler, au moins dans les permiers temps.

Et celui-là ne me semble précisément pas être du côté de la vérité de l'essence, qui représente le lien de la nature identique des êtres, mais plutôt du côté de la vérité du point de vue, qui est celui de la séparation personnelle des êtres.

Car ce qui pose essentiellement problème, dans la confusion, est une séparation mal affirmée.

Et dans la confusion, travailler sur le lien serait peut-être même périlleux si d'un autre côté la séparation n'est pas suffisante. Cela pourrait entraîner un risque de régression.

En effet, il semble peu cohérent de travailler à l'intégration de ce qui lie tous les êtres si l'appui de ce lien, la séparation, n'est pas assez solide d'un autre côté. Il y a alors risque d'effondrement, en raison d'une pression trop puissante du lien sur une base de séparation personnelle trop fragile.

Donc, je préconise personnellement de travailler sur la séparation. Car en fait, elle est de nature relative et, en tant qu'êtres en évolution, et donc encore relatifs nous-mêmes, c'est en réalité le seul aspect qui nous soit effectivement accessible pour un travail quelconque.

L'absolu, d'un autre côté, est l'absolu et on n'a pas, à notre niveau de prise sur cet aspect.

Concrètement, travailler la séparation consiste à détacher les liens incohérents projetés sur l'extérieur, liens erronés et donc relatifs sur lesquels on a une prise.

En travaillant sur les liens extérieurs, en les réintégrant, on renforce la séparation. Mais il y faut une tension, une volonté de respect interpersonnel, et on comprend donc que c'est bien en accentuant volontairement la séparation du point de vue, qu'on peut progressivement détacher les liens extériorisés, et donc renforcer la séparation personnelle.

Et alors, comme conséquence de la réintégration des liens extériorisés, le lien intérieur à la vérité de l'essence se renforcera naturellement, et le vécu intérieur du lien universel deviendra naturellement de plus en plus puissant et sans risque.


Amitié à toi,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Christalain

avatar

Masculin
Lion Chèvre
Nombre de messages : 241
Date de naissance : 15/08/1967
Age : 50
Localisation : Rhone-alpes
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Les deux Vérités   Lun 03 Déc 2007, 19:47

bonsoir Steph,

Citation :
Concrètement, travailler la séparation consiste à détacher les liens incohérents projetés sur l'extérieur, liens erronés et donc relatifs sur lesquels on a une prise.

Est-ce pour cette raison que le TDL "consciencieux" a souvent l'impression d'être de plus en plus en contact avec les autres en général, et d'être de plus en plus seul en particulier ?
En tout cas, les liens se font et se défont de plus en plus vite, comme si l'âme; ayant reçu son message de l'autre, ne perdait pas son temps à prolonger inutilement une relation devenue "improductive". seuls semblent subsister les liens d'âme profonds en vue d'une mission au "long court"...
En tout cas, cela semble aller dans le sens, en effet, d'une autonomie et d'une émancipation spirituelle croissante...! tout est bien...
bonne soirée.

:787:
Revenir en haut Aller en bas
http://axial-media.over-blog.org
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les deux Vérités   Lun 03 Déc 2007, 21:28

Bonjour Christalain,


Citation :
Est-ce pour cette raison que le TDL "consciencieux" a souvent l'impression d'être de plus en plus en contact avec les autres en général, et d'être de plus en plus seul en particulier ?

C'est l'accession à la véritable intimité. Le fait d'être seul non seulement prépare à cette intimité au départ, mais ensuite devient la condition de la véritable intimité.

On ne peut être réellement intime avec autrui que si on est soi, bien avec soi, et seul avec soi. Etre seul avec soi signifie que la limite interpersonnelle est solidement érigée, donc que la séparation est bien intégrée.

Et alors cette séparation devient la membrane hyper-sensible qui autorise le vrai contact entre les Personnes. Et le fait d'être seul devient alors le remède absolu à toute solitude.

Car la séparation est le point d'appui du lien...


Citation :
En tout cas, les liens se font et se défont de plus en plus vite, comme si l'âme; ayant reçu son message de l'autre, ne perdait pas son temps à prolonger inutilement une relation devenue "improductive".

En effet, grâce à la réintégration des liens, l'aptitude à ne pas attacher s'installe. De ce fait, chaque rencontre peut se faire juste pour ce qu'elle doit se faire. Et de plus en plus, il arrive qu'une rencontre de quelques secondes, avec peut-être même pas deux mots échangés, ou même un simple regard, puisse transférer des aspects fondamentaux entre les personnes, aspects qui auraient peut-être pris des mois, des années, ou même une vie entière, si ce n'est plusieurs, pour être transférés.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Sphinx

avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 4286
Date de naissance : 23/01/1965
Age : 52
Localisation : Belgique
Loisirs : Musique (guitare, basse, compo, MAO); photographie; aquariophilie; jardinage; informatique; bricolage
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: Re: Les deux Vérités   Sam 26 Juil 2008, 18:58

Bonjour à toutes et tous,


La vérité du point de vue correspond donc à la séparation identitaire de l'axe transcendant de la croix dialectique, alors que la vérité de l'essence correspond au lien naturel de l'axe immanent de la croix dialectique.

La vérité du point de vue est celle de l'affirmation identitaire = Vérité "Luciférienne".

La vérité de l'essence est celle de l'intégration de la Nature de l'Etre = Vérité "Sophianique".


Or, la vérité identitaire du point de vue est la seule sur laquelle on puisse travailler valablement à partir d'une position relative, en confusion comme la nôtre dans ce paradigme, car la qualité de la séparation identitaire est justement la relativité, alors que la qualité du lien naturel est l'absolu.

On ne peut donc pas spéculer sur la Nature de l'Etre, sur le lien naturel universel. Tout ce qu'on peut faire est affirmer l'authenticité du point de vue en améliorant la séparation interpersonnelle.

Et cela se réalise en sublimant les attachements symbiotiques, les confusions, par recherche opiniâtre du respect interpersonnel, de l'inocuité, et de l'équanimité.

En "déconfusionnant" de la sorte la vérité du point de vue, par affirmation de l'authenticité identitaire, dans le respect interpersonnel, on déconfusionne alors par la même occasion la vérité de l'essence, la Gnose, la Connaissance de la Nature de l'Etre.

Car la précarité cognitive humaine dans la dualité est engendrée par la confusion entre la vérité du point de vue et la vérité de l'essence. Il faut discriminer ces deux vérités, en affirmant le point de vue, pour permettre à la Gnose d'émerger naturellement du fond de l'Etre.

La confusion provient d'un manque de cohérence du corpuscule de l'Esprit qui est inapte à témoigner d'un point de vue clairement affirmé, discriminé, authentique.

Mais l'Etre qui progresse dans cette discrimination des deux vérités, en améliorant la cohérence de son Esprit, sera mis de plus en plus naturellement en contact avec la Source universelle de la Gnose, qui lui livrera spontanément ses réponses sans le moindre effort.

Il lui suffira de poser des questions pour recevoir facilement des réponses d'une profondeur de cohérence impressionnante.

La Connaissance de la Nature de l'Etre se livrera donc à la conscience pour intégration, et le psychisme de l'Etre sera de plus en plus apte à décrypter naturellement la Gnose dans sa véritable expression dialectique.

En somme, la poursuite du respect de l'Etre débloque naturellement la Connaissance de l'Etre. On comprend pourquoi une vraie Connaissance est indissociable de son éthique: une vraie Connaissance ne s'intègre que consécutivement à la mise en oeuvre préalable de son éthique.

Pour accéder à la Connaissance de l'Etre, et pouvoir l'intégrer, il faut d'abord avoir témoigné d'une détermination et d'une aptitude authentique à devenir un Etre à part entière.

Et cela se fait en prônant continuellement le respect interpersonnel, et ce jusque dans la différenciation complémentaire de la sexuation.


Amitié,

steph
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les deux Vérités   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les deux Vérités
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Fondements du Bouddhisme: Les deux vérités Et les Quatre Nobles Vérités
» Mahayana : Clarification des deux vérités par Patrul Rinpoche
» deux verités et un mensonge !!
» comparaison de moyenne de deux échantillons, cas spécial
» MES DEUX ALLERGIES: L'ALCOOL ET DIEU

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ANTAHKARANA :: L'ANTRE DE MELCHISEDECK :: Dialectique de la perception ...l'envol...-
Sauter vers: